AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Repos aux Champs Elyséens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance / Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


Messages : 214

MessageSujet: Repos aux Champs Elyséens   Jeu 07 Juin 2018, 23:45

► █ Date :  10 mai 2203 RP Tout public
Shaun McAvoy ♦️ Alec Sykes
Repos aux Champs Élyséens


10 mai 2203, Bulle Locale, Citadelle
Hôpital Militaire du Présidium
14h30 heure locale


Le repos n’avait été que de courte durée. C’est à peine si son bras avait eu le temps de se remettre de la blessure infligée par les forces de l’Ordre. Toutefois, il s’en sortait bien en comparaisons des pertes importantes subies par les forces envoyées traquer le Courtier et le staff et l’OdA. L’UCIP en tête. Il se disait même ici et là que l’organisation se restructurait déjà, ajustant effectifs et procédures pour gagner en efficacité face aux menaces qui planaient toujours sur la sûreté concilienne.  Un recours des plus urgent, s’il fallait en croire les premières données extraites des bribes d’informations saisies à bord du Bellethium et au du repère du Courtier de l’Ombre.  Sans doute les multiples sessions d’interrogatoire d’Elkoss donneraient-elles des éléments supplémentaires aux agents du Conseil et à leurs alliés, mais encore cette manne devait-elle être analysée et vérifiée avant une quelconque diffusion…

Un travail de longue haleine, laissé à la charge d’une poignée, et qui ne porterait ses fruits que d’ici à quelques semaines. En attendant, l’inaction ne devait pas pour autant s’installer du côté concilien. Des plans étaient d’ores et déjà mis en branle de part et d’autre de l’échiquier galactique, promettant du travail à profusion pour ceux destinés à maintenir un équilibre des forces dans la Voie Lactée. Alec était de ceux-là. Et même s’il œuvrait à cette fin depuis près de deux décennies, la confirmation récente de son statut de Spectre l’amenait à l’étape supérieure. L’ultime fonction à laquelle peut aspirer tout agent concilien tant les droits, mais aussi devoirs, sont conséquents.

Là où il était habituel de tenir une cérémonie à huit-clos auprès du Conseil et du Spectre ayant joué le rôle d’examinateur, l’Humain n’eut le droit qu’à une intronisation encore plus sobre qu’à l’ordinaire. Avec Ravi en convalescence et le Conseil sollicité de toutes parts, Sykes ne put s’entretenir en personne qu’un court moment avec Hackett, très vite rappelé à son devoir de Conseiller de l’Humanité.  La figure de proue de la résistance humaine à travers le conflit des Moissonneurs risquait de nouveau de devoir endosser un rôle similaire dans les prochaines semaines, encore qu’aucun deux ne le sache alors que le statut du Commandant se trouvait validé.

Un simple scan biométrique de pointe validé, et le voilà qui figurait comme enregistré dans les Archives de la Citadelle…

Le N7 avait ainsi choisi sa première mission en tant qu’agent du Conseil assermenté sitôt sorti de cette entrevue, jetant son dévolu sur une affectation qui devait l’amener à faire le ménage dans la haute société coloniale de l’Alliance. Depuis la chute de l’Ordre, les avis de missions ne manquaient pas au tableau des différents bureaux des Spectres et leurs antennes installées sur la Citadelle, les données récoltées amenant à s’occuper des agents et collaborateurs identifiés dans les sphères d’influence conciliennes. Cette première escapade devait l’emmener sur le monde que l’on surnommait « l’Illium humaine », Bekenstein. Cette planète qui sentait aussi fort l’argent que les ruelles d’Oméga la crasse…

Mais avant d’enfiler de nouveau son armure, avant de se saisir de ses armes et de se livrer à quelques saloperies pour le compte du Conseil, il avait une dernière chose à faire… Quelque chose dont il ressentait la nécessité avant de quitter la Citadelle pour Dieu sait combien de temps…

***


Les couloirs de l’établissement de santé ne désemplissaient pas de passage et d’activité, même pour l’hôpital le plus sécurisé de la station. Ici on soignait les membres des forces armées et officiels des différentes races formant l’espace concilien. Personne ne savait véritablement de quel mission ou embrouille sortait chaque patient, le secret défense imposant une parfaite discrétion entre les différents acteurs de la santé et leurs patients. C’est à peine si l’on autorisait les soldats revenant d’une même mission à discuter entre eux.

Pourtant, le lien que l’on peut forger avec quelqu’un qui se trouve également dans un état convalescent peut s’avérer un soutien de poids vers la guérison. Beaucoup l’avaient compris, ce qui motivait, çà et là, la création de groupes de soins et de parole où les patients abordaient entre eux les modalités de leur séjour sur place ou encore leurs angoisses et attentes au sein de cette structure aseptisée. Le tout bien évidemment monitoré en sous-main par un soutien psychologique à la pointe des dernières connaissances en la matière, les experts les plus éminents se relayant pour faire avancer les choses. Du moins ceux assez idéalistes pour préférer exercer ici plutôt que dans une clinique privée hors de prix du Présidium ou de la Citadelle.

Las ce n’était pas pour participer à ce petit jeu de parole que le nouveau Spectre arpentait les couloirs froids du centre de santé, non. S’il était plusieurs fois passé en ces lieux en tant que patient, quatrième niveau, celui accueillant les patients convalescents d’une chirurgie réparatrice plus ou moins lourde. Pénétrant dans une chambre dont on lui avait indiqué l’emplacement et le numéro quelques instants plus tôt à l’accueil, le N7 se surprit à inspirer profondément sur le pas de la porte avant que celle-ci ne s’ouvre automatiquement en détectant une présence.

S’il avait cherché à visiter Ravi dès sa propre sortie de l’hôpital, on lui avait signifié le fait que la Turienne devrait se remettre pendant encore quelques jours d'une lourde série d’opérations pour réparer son bras écharpé et les implants biotiques parsemant son crâne. Ce n’est donc pas une Turienne qui occupait la pièce au sein de laquelle il venait de pénétrer, mais plutôt un autre membre de son espèce. Féminin, celui-ci.

Le Lieutenant-Commandant Shaun McAvoy, qu’il avait laissé – malgré lui - en tant que recrue prometteuse du programme N quelques mois auparavant, se trouvait allongée là. Clouée au lit après de longues heures de chirurgie visant à réduire un début d’hémorragie interne et à prévenir des complications au sein de la cage thoracique suite à de nombreuses fractures, la jeune femme se révélait être douée d’une résistance peu commune. Il avait toujours senti en elle une force de caractère conséquente – et attirante -, mais jamais il ne l’avait vu confrontée à une crise aussi forte que ses blessures. Mais l’anglais restait un soldat né, il n’en avait jamais douté.

Et tout ce qu’il avait pu lire des différents rapports de l’UCIP émis depuis la mort du Courtier tendait à confirmer ce fait…

Mais si lui savait tout d’elle et de ses récents agissements, l’on ne pouvait pas en dire autant en inversant les rôles. Pour Shaun, aux dernières nouvelles, Alec était toujours aux arrêts dans un complexe de l’Alliance en attendant de faire la lumière sur l’affaire Chasca. Il n’avait pas cherché à la recontacter depuis, préférant mettre de la distance entre eux tant que le sujet de son entrée ou non chez les Spectres n’était pas réglé. Sans doute un vieux réflexe visant à protéger la jeune femme d’un danger qui, au final, n’existait pas véritablement.  

A moins que lui-même ne pratique une politique d’évitement vis-à-vis de certaines questions ?

Toujours est-il que le soldat se rendit au chevet de la biotique, un bouquet de lys blancs à la main et une grimace inquiète sur le visage. Il avait cru déceler que la jeune femme portait un certain intérêt à ces fleurs, et l’inquiétude que trahissaient ses traits était suffisamment rare à observer pour donner à la scène un caractère inédit pour quiconque ne connaissait pas véritablement le soldat.

- « Bonjour Shaun… » Un silence (gênant?) passa, le temps pour chacun de réaliser. « Tu en as fait du chemin durant ces quelques mois… » salua finalement N7 d’un ton qui se voulait doux, presque comme pour la couver autrement que du regard.

Bon Dieu qu’ils en avaient des choses à se dire…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4593-shaun-mcavoy
http://www.masseffect-reborn.fr/t4596-journal-de-bord-de-shaun-mcavoy#68957


Messages : 94

MessageSujet: Re: Repos aux Champs Elyséens   Ven 08 Juin 2018, 17:36
img_rp
REPOS AUX CHAMPS ÉLYSÉENS
Alec Sykes ♦️ SHAUN MCAVOY


La fin de sa mission n’avait pas été des plus agréable pour la biotique. Elle avait dû se trainer seule jusqu’à la navette d’évacuation mais en se dépêchant malgré tout, aggravant ainsi ses blessures, à cause du Krogan  qui semblait être increvable. Il avait reçu des roquettes, des grenades, des tirs, des surcharges, le plafond s’était effondré dessus et des explosif lui avaient pété à la figure et malgré tout cela IL ETAIT TOUJOURS EN VIE. Voyant ça la brune avait pressé le pas pour s’échapper avant de finir comme ses infortunés camarades. Le retour dans le vaisseau n’avait pas été plus plaisant étant donné qu’elle avait dû annoncer la nouvelle de la mort de Vision à Informateur et de Havoc et Wells au reste de l’équipage. S’en suivis le rapport de mission. Ensuite c’était le trou noir. Le médecin en chef l’avait probablement sonné. McAvoy voulait d’abord s’occuper des rapports avant de recevoir un traitement mais visiblement cela avait été plus que contre-indiqué.  

oOoOo

Cela faisait près de six jours que le lieutenant-commandant était clouée dans un lit à l’hôpital. Peu habituée à rester alitée sur d’aussi longues périodes la biotique commençait à sérieusement s’impatienter. Certes elle se savait ne pas être en état de reprendre le service mais cela ne l’empêchait pas de vouloir être un peu plus active. Lire des rapports à longueur de journée quand le personnel de soin avait le dos tourné commençait à ne plus suffire. Les premiers jours avaient été éprouvants pour l’anglaise et avaient nécessité beaucoup de repos, c’était toujours plus ou moins le cas mais après ses dernières missions, McAvoy peinait à trouver le sommeil. La situation concernant l’énergie noire commençait à devenir plus que préoccupante si ce n’est critique. Du coup la brune souhaitait retourner le plus rapidement possible sur le terrain. Elle ne souhaitait pas particulièrement rencontrer plus d’utilisateurs de la biotique noire mais savait qu’elle y serait utile au vu de ses précédentes expériences. En bref être utile de nouveau, ce qu’elle n’était actuellement pas en restant cloué au lit.

Cela n’arrangeait malheureusement pas non plus ses autres problèmes. En effet vu que la noble était exempte de toute activité physique cela lui laisse bien trop de temps pour ruminer. Sa petite expérience de mort un peu trop proche à son goût avait remis un certain nombre de chose en perspective pour la soldat. Si ça n’était pas la première fois que la jeune femme frôlait la mort c’était l’une des seules fois où elle regrettait des choses qu’elle n’avait pas faite ou dite. Précédemment le comportement de Shaun avait été autodestructeur, d’où l’absence de ce genre de sentiments, mais cela c’était calmé depuis près d’un an… Aux environs de sa nomination au programme N en fait. La biotique avait commencé à être moins prône à tout sacrifier pour la réussite d’une mission et à être moins renfermée socialement. La brune était en pleine réflexion quand elle entendit la porte s’ouvrir et fonça les sourcils en apercevant le visiteur entrer dans sa chambre :

« Alec ? » fit simplement l’anglaise, surprise en se redressant.

Cela faisait près de quatre mois qu’elle n’avait plus de nouvelles de son ex-supérieur. Depuis qu’il avait été interrogé par le commandement sur la mission sur le Gargantua. Suite à cela plus rien, silence radio. La biotique s’était même demandé s’il n’avait pas été arrêté parce qu’il fallait désigner un responsable ayant causé le bordel actuel sur Chasca. La noble s’était demandé plus d’une fois si elle ne pouvait pas tirer quelques ficelles pour voir de quoi il en retournait. Mais les missions s’étaient enchainées, elle avait dû organiser son nouvel équipage en plus de se familiariser avec son nouveau vaisseau et son Rang N7. Bref, ces derniers mois avaient été quelque peu difficiles.

« Hum… Si ce chemin avait pu me mener ailleurs qu’à l’hôpital… » Plaisanta la biotique dans un demi-sourire pour tenter de détendre l’atmosphère.

Le N7 s’avança dans la pièce et tendit le bouquet à la brune. Shaun caressa du bout des doigts l’un des fleurs avant de sentir le bouquet et de remercier Sykes. La noble fut surprise qu’il ait remarqué que les lys blanc soient ses fleurs préférées. A moins que ça ne soit une coïncidence. Connaissant l’homme probablement pas… Elle demanda au Commandant s’il pouvait déposer les fleurs dans le vase près de la fenêtre. Le militaire s’exécuta et la biotique en profita pour détailler son ami. Ce dernier semblait plutôt énergique, les traits légèrement tiré trahissant un mélange de fatigue ou de stress. Mais au vu des évènements actuel rien de plus normal. Il ne semblait pas non plus avoir perdu de masse musculaire. McAvoy fronça de nouveau les sourcils. Le N7 se tourna de nouveau vers elle :

« Tu n’as pas vraiment la tête de quelqu’un qui aurait passé quatre mois aux arrêts…, constata l’anglaise, Je m’inquiétais… » Lâcha la jeune femme d’un air oscillant entre soulagement et agacement.

Si la biotique avait été en pleine forme elle aurait probablement manifesté plus ardemment son mécontentement mais dans l’état actuel des choses elle se contenterait d’une petite pique et d’un froncement de sourcil. Sykes allait probablement lui expliquer de quoi il en retournait d’ici quelques instants.







Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance / Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


Messages : 214

MessageSujet: Re: Repos aux Champs Elyséens   Ven 08 Juin 2018, 23:51

Il y avait de quoi de sentir gêné. Plus particulièrement lorsque l’on connaissait l’étrange relation qui unissait ces deux-là depuis leur rencontre. Il était difficile de mettre un nom là-dessus, sentiments inavoués et quête du plaisir charnel le plus pur s’étant entremêlés sur de nombreux mois pour créer un véritable imbroglio dont même les deux acteurs avaient du mal à capter l’étendue ou même la nature. La brève période au cours de laquelle ils avaient servis au côté l’un de l’autre n’avait au final constitué qu’un répit à ce petit manège, chacun s’en tenant au code de morale le plus strict des forces armées humaines.

Mais depuis, plus rien…

Comme l’avait souligné Shaun dans sa remarque, un silence de mort régnait entre eux depuis l’affaire Chasca. Devant le contrecoup subi par l’Alliance, le duo s’était plongé dans le travail sans jamais manquer de grain à moudre de ce côté-là. Mais les semaines défilant et les occasions de frôler la mort avec elles, le N7 avait fini par regretter certaines choses. En tête desquelles celle de faire le mort de la sorte sans donner aucune nouvelle. Pourtant ce devait désormais être son lot. En tant que Spectre, Dieu sait où il serait amené à se rendre, pour combien de temps et ce qu’il serait amené à faire. Cette vérité, il l’avait acceptée en répondant positivement à la nomination du Conseil.

Mais cela n’effaçait ni les regrets, ni les remords.

Sykes se faisait-il plus sentimental avec l’âge ? Je vous laisse vous faire votre idée là-dessus.

Toujours est-il qu’en admirant la vue du Présidium qu’offrait la baie vitrée de la chambre d’hôpital, le brun se décida à apporter quelques réponses à celle qui était encore sa subordonnée il n’y a pas si longtemps. Elle avait le droit à quelques explications. Aussi, et lorsque le bouquet de lys se retrouva bien en évidence devant le panorama lui faisant face, le Commandant se porta au chevet de la biotique. La couvant du regard, il prit place sur un tabouret installé près de son lit, probablement laissé là par un visiteur passé quelques heures ou jours plus tôt. Sans être un analyste du comportement humain, l’officier voyait bien que la jeune femme n’aurait pas manqué de lui réserver quelques remontrances supplémentaires si elle avait été en état de le faire.

Une baffe en bonne et due forme peut-être ?

Le Marine soupira à cette pensée et du fait d’un accablement palpable, qui trahirent ses mots.

- « Tu sais Shaun… Tu n’es pas la seule à avoir eu des mois compliqués ces derniers temps… »

S’apprêtant à faire un récit des plus résumé de son parcours récent, il se saisit délicatement du datapad qui occupait toujours les mains de la brune,  comme pour lui faire comprendre que le sujet n’invitait à aucune interruption ou distraction.

- « Lorsque que nous sommes revenus de Chasca, on m’a retiré le commandement du Midway et de ce qu’il restait de l’unité. Mais ça, tu le sais déjà… C’est Benneth qui en a repris les rênes. Je lui souhaite le meilleur, elle mérite le poste. Et j’aurai probablement à remonter à bord du vaisseau que je considère toujours comme une partie de moi-même… » commença-t-il avec un brin de nostalgie (et d’espoir ?) dans le ton.

Le bruit d’un chariot surchargé que l’on poussait dans le couloir tout proche le stoppa quelques instants. Craignant peut-être d’être interrompu par le personnel médical se livrant à d’autres soins, il se tourna brièvement vers la porte, ne s’en détachant qu’après de longues secondes d’un silence pesant. Le sérieux et les traits tirés qui hantaient son visage trahissaient aisément son appréhension de ce qui allait suivre. Pourtant il poursuivit, imperturbable après cette interruption.

- « Pour ce qui est de mon cas, et après la confirmation de mon rapport et la menace qui pointait son nez sur Chasca, l’Alliance avait d’autres projets pour moi. Hackett en personne m’a fait une proposition que je ne pouvais pas refuser... Tu dois te douter de laquelle il s’agit. Entre resté consigné sans savoir de quoi demain serait fait et une chance de faire sauter les têtes des responsables… Autant te dire que les choses étaient vite vues… »

Le datapad de la brune, qu’il gardait lui-même en main jusqu’ici s’en alla rejoindre la table de chevet toute proche alors que le brun se rapprochait de la militaire en convalescence. Plongeant son regard dans le sien, il lui fit un aveu dont il redoutait l’accueil pour connaitre les convictions de la biotique.

- « J’ai donc rejoins les Spectres… Je connais ton opinion vis-à-vis du Conseil, mais là c’est différent. Depuis Machiavel, ils ont fini par comprendre qu’il était temps d’agir. La chute de l’Ordre était ma dernière épreuve. Celle qui vient de valider mon statut. Pendant que tu te battais pour la capture du Courtier en surface, on s’occupait de mater l’Ordre en orbite. Mais il faut croire que pour l’un comme pour l’autre, les résultats enregistrés soient quelque peu à nuancer… On en a pas mal bavé, hein ? »

La question rhétorique dont il fit mention n’attirait évidemment aucune réponse. Du moins pas celles que l’on peut obtenir avec des mots. Car le N7 semblait avoir sa propre idée sur la question. Mut par une pulsion qu’il ne s’expliqua pas sur le moment, il rompit finalement la maigre distance qui les séparait tous deux. Pendant qu’une de ses mains venait caresser une joue de la belle, il lui vola délicieux un baiser qui risquait d’entrainer un retournement drastique de la situation… Du moins tout dépendait de la réaction de celle qui avait été son amante.

Lorsque leurs lèvres se décollèrent, c’est un soldat légèrement incrédule qui la fixa lui-même avec stupeur, sa main restant quant à elle en place sur le visage de la N7.

- « Je… Désolé. Pour ça et… les mois de silence. Le stress et ces derniers jours n’aident pas… » bredouilla avec difficulté le soldat en ne la lâchant pas du regard.

Bon sang qu’il avait du mal… Cela faisait bien longtemps qu’il ne s’était pas senti si… maladroit ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4593-shaun-mcavoy
http://www.masseffect-reborn.fr/t4596-journal-de-bord-de-shaun-mcavoy#68957


Messages : 94

MessageSujet: Re: Repos aux Champs Elyséens   Mar 12 Juin 2018, 23:43
img_rp
REPOS AUX CHAMPS ÉLYSÉENS
Alec Sykes ♦️ SHAUN MCAVOY


Sykes se mit à baragouiner ce qui paraissait être un semblant d’excuses pour sa longue absence. L’anglaise se retient de lever les yeux au ciel mais comprend ses explications… Après tous les Spectres ne sont normalement pas fait pour opérer au grand jour. Même si la brune préférait quelques avertissements elle savait que leur devoir passait avait le reste. L’Alliance passait toujours avant le reste. Shaun avait espéré que le N7 ne rejoindrait pas les spectres. Elle ne tenait pas le conseil en très haute estime et n’avait qu’une confiance extrêmement relative en ses agents. De plus entre les évènements avec les Galariens et la biotique noire, le boulot de Spectre n’était actuellement pas très envié. Voir Alec intégrer le groupe n’était donc guère rassurant. Mais c’était important pour lui semblait-il. Alors elle ne fit aucune remarque sur le sujet. McAvoy n’était pas vraiment d’humeur à argument actuellement non plus. Il faudrait qu’elle félicite le récipient d’air pour sa promotion. Ils pourraient peut-être fêter ça ensemble plus tard qui sait…

Le soldat, à la fin de son discours, s’approcha un peu plus de la jeune femme alors qu’ils conversaient avant de finalement rompre toute distance entre eux. Shaun ne réagit pas et resta muette, fixant Alec du regard. Différentes émotions passèrent à travers son visage. Colère, agacement, regret, envie, tendresse. Colère parce que l’explication du brun était somme toute plus que foireuse, agacement car l’anglaise ne savait plus si elle voulait le frapper ou l’embrasser, regret de ne pas avoir réalisé plus tôt que cela l’avait manqué, envie de recommencer, tendresse pour quelqu’un qu’elle appréciait. La biotique hésitait. Elle s’était écartée sciemment de ce type de relations il y a très longtemps, ne souhaitant pas s’attacher à qui que ce soit et préférant privilégier son travail, sa carrière. Mais quand était-il aujourd’hui ? Des flashs de sa dernière mission lui reviennent. Le biotique noire arrivant vers elle, son impuissance, sa résolution face à la mort et ses remords en découlant. Le malaise entre Sykes et McAvoy ne fait que s’accentuer alors que la noble demeure silencieuse. La main d’Alec finit par quitter la joue de Shaun en murmurant son prénom, la ramenant ainsi sur terre. Avant que cette dernière ne soit hors de sa portée la brune l’attrape pour la serrer doucement avant de prendre une grande inspiration :

« Sur… le vaisseau du Courtier… Je suis tombée sur un des élus… un Krogan… J’ai été prise par surprise et… quand il s’est retrouvé juste devant moi sans que je puisse y faire quoi que ce soit… Je pensais que c’était fini pour moi. Je… me suis mise à regretter un certain nombre de choses… Et… tu en faisais partie… » Souffla l’anglaise.

Les deux N7 avaient passé près d’un an à se voir périodiquement dans une relation qui, d’un comme un accord, ne devait être plus que des échanges sans réels sentiments ou projet derrière. Ou alors la biotique s’était auto-persuadée de cela ? Leur échanges avaient évolués au fil du temps mais avaient pris fin avant que les choses n’aillent plus loin. Shaun avait mis du temps à se l’avouer mais elle avait probablement déjà des sentiments à cette époque pour son amant. Désormais il était difficile de ne pas voir la réalité en face et probablement trop tard pour nier l’évidence.

« Je ne m’étais pas rendue compte ou alors ne souhaitait pas m’avouer à quels point les moments qu’on avait partagés me manquent… à quel point tu me manques… »  

A peine eut elle finit sa phrase que les lèvres du Spectre se retrouvèrent de nouveau collées à celles de la N7. Ce baiser était bien plus passionné que le précédent et cette fois la biotique n’hésita pas à y répondre. Leurs mains demeuraient entrelacées. L’autre main de l’anglaise s’accrocha au tee-shirt de son partenaire pour l’amener un peu plus vers elle.  







Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance / Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


Messages : 214

MessageSujet: Re: Repos aux Champs Elyséens   Dim 24 Juin 2018, 22:37

Tout était prêt pour son départ. Sa place à bord d’un vol en transit pour la Nébuleuse du Serpent était déjà réservée. L’appareillage du vaisseau devait se faire d’ici quelques heures.  Il avait soigneusement compilé toutes les données dont il aurait besoin pour traquer et neutraliser sa cible. Son équipement était d’ores et déjà prêt à servir. Pourtant, malgré tous ces préparatifs, le Spectre nouvellement nommé vit petit à petit l’envie de quitter la station à mesure qu’il passait du temps dans cette chambre d’hôpital. Laisser la biotique dans cet état, clouée au lit à ressasser sa mission et des sujets tout aussi négatifs ne l’enchantait pas le moins du monde.

Car au-delà du seul lien qu’ils avaient tissé à se fréquenter depuis quelques années, il était désormais évident que pour le N7 aussi, les choses s’avéraient bien plus compliquées. Son geste seul le prouvait. Il avait des sentiments pour la jeune femme. Des sentiments qu’il aurait été bien stupide de nier désormais, ses actes donnant bien plus de poids que ses mots. Néanmoins, alors que Shaun continuait à le garder contre elle, il fallut quelques instants à celui qui était encore, du moins pour le moment, son ancien amant. Le temps de réfléchir à la question. Le temps de se dire s’il allait vraiment faire ou dire ce à quoi il songeait là à l’instant même. Le temps de réfléchir à la faisabilité d’une telle chose.

Entre leurs postes et responsabilités respectives, l’éloignement que cela impliquait et les secrets à garder, même entre eux… Cette option paraissait-elle véritablement viable ? La brune l’accepterait-elle seulement ? Le Commandant finit cependant par évoquer la question, curieux de savoir qu’elle serait l’opinion de l’intéresser sur le sujet. L’espace d’un instant, il avait fini par se dire que si elle y consentait, alors il serait prêt à tenter l’aventure.

- « Écoute Shaun… »

Il profita de ces mots pour s’asseoir au chevet de la belle. Si la proximité entre eux fut mise à mal, ses mains ne quittèrent pas pour autant celle de la blessée.

- « Je mentirais si je disais que ce sentiment n’est pas partagé… » commençât-il alors que ses doigts se refermèrent tendrement autour d’une des mains de Shaun.

Il amena celle-ci à ses lèvres, y déposant un baiser, avant de poursuivre. Cette fois sur une note plus pessimiste.

- « Mais tu sais aussi bien que moi ce que passer à l’étape suivante implique… En particulier avec la fonction que l’on vient de m’accorder… Mais si tu es prête à  accepter de ne pas avoir de nouvelles pendant des semaines, voire des mois… Si le fait que je puisse être amené à avoir des secrets pour toi te parait acceptable... » expliqua-t-il d’un ton lourd de sens en posant sur elle un regard inquisiteur.

Déjà que les choses n’étaient pas évidentes du temps où ils servaient tous deux l’Alliance à temps plein… Le statut de Spectre d’Alec n’arrangerait probablement pas les choses. Car si tous deux étaient familiers des affectations et manœuvres pouvaient durer plusieurs mois, il était là question d’un autre degré en matière d’incertitude. Le N7 serait probablement amené à s’absenter pendant de longues périodes, parfois sous couverture, sans jamais donner de nouvelles. Une éventualité que bien peu seraient prêtes à accepter de vivre. Et Sykes ne pouvait guère s’en offusquer… Toujours est-il qu’il préféra tout de même aborder la question. Au moins ne pourrait-il plus se cacher derrière le regret de n’avoir rien tenté plus tard. Il y avait indéniablement quelque chose entre lui et la brune. Et il était prêt à tenter de construire quelque chose avec elle. Mais c’est d’elle que viendrait, ou non, le feu vert à davantage.

Accablé par la complexité de la situation, le brun étouffa un soupir de lassitude en poursuivant.

- « Écoute… Je pars en mission pour quelques jours à compter de ce soir. Les restes de l’Ordre à traquer, tu sais ce que c’est… Je serai de retour le jour de ta sortie du service. Je te propose de venir te chercher à ce moment-là et de discuter en détail de tout ça.  Et peut-être de prendre un peu de temps à deux si le cœur t’en dit ? » suggéra-t-il cette fois avec une lueur d’espoir dans la voix.

Ses doigts se mirent distraitement à dessiner des formes indistinctes dans la paume de la main de la belle, signe que son amant était des plus songeurs à en juger la tournure prise par la conversation…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4593-shaun-mcavoy
http://www.masseffect-reborn.fr/t4596-journal-de-bord-de-shaun-mcavoy#68957


Messages : 94

MessageSujet: Re: Repos aux Champs Elyséens   Dim 15 Juil 2018, 17:07
img_rp
REPOS AUX CHAMPS ÉLYSÉENS
Alec Sykes ♦️ SHAUN MCAVOY


La biotique se tendit au « écoute Shaun » qui sonnait étrangement comme ce fameux « il faut qu’on parle » porteur de mauvaises nouvelles. Sans surprises la suite du monologue du Spectre ne fut pas des plus agréables. Il était évident que l’Alliance avait un rôle important dans leurs vies et qu’au vu de leurs grades respectifs ils étaient destinés à garder un certain nombre de secrets. Shaun connaissait parfaitement le problème. Vu la lignée de militaires les ’’c’est confidentiel’’ et autres ‘’secret défense’’ sortaient souvent lors de repas familiaux. La difficulté de se retrouver au même endroit au même moment était quelque peu problématique mais n’était pas une surprise pour autant. Beaucoup de membre de l’Alliance avait ce soucis mais arrivaient à passer outre alors pourquoi pas eux ? Et si cela ne fonctionnait pas au moins ils auraient essayé. McAvoy soupira. Elle en avait assez de fuir et de se chercher des excuses. Pour une fois que ça n’était pas elle qui balançait ce genre de phrases… :

« Tu es un idiot Sykes… Souffla la biotique en se laissant retomber contre l’oreiller. On en rediscutera à ton retour alors… » Sa main resta néanmoins dans celle du N7.

L’atmosphère fut plus tendue après cela et Alec ne tarda pas à prendre congé étant donné qu’il devait partir en opération d’ici peu.

OoOoO

La biotique venait de finir son dernier check-up avant sa sortie d’hôpital. Elle devait encore se ménager pendant quelques jours mais à part ça tout allait bien. Il était temps d’ailleurs car la jeune femme n’en pouvait plus de rester cloitrée entre quatre murs à ne rien faire. Surtout avec ce qu’il se passait actuellement, être dans l’incapacité d’opérer agaçait particulièrement la brune. Elle avait hâte de reprendre le commandement de son vaisseau pour se rendre utile au lieu de tourner en rond ici. McAvoy était en train de finir son sac avec les maigres affaires qui lui avaient été amenées pour son court séjour dans ce lieu maudit. N’ayant toujours pas de nouvelles de Sykes et ne souhaitant pas s’éterniser ici l’anglaise prit ses affaires en direction de la sortie. Le N7 pourrait toujours venir la rejoindre à son domicile. Ce n’est qu’une fois dehors qu’elle remarqua qu’une voiture l’attendait, Alec adossé à elle, attendant patiemment.

« Tu es en retard…   constata la jeune femme en croisant les bras.

-J’ai dit que je serais là à ta sortie et… tu viens de sortir… expliqua Alec

-Tu es vraiment un… »  Shaun n’eut pas le temps de finir sa phrase que les lèvres du N7 se trouvaient déjà sur les siennes pour l’embrasser langoureusement.

-Gentleman qui va te déposer cher toi ? Finit son amant avec un sourire en coin.

-Si c’est synonyme d’idiot alors oui.» Dit la noble en lui donnant un léger coup d’épaule.

OoOoO

Après tant d’années à vivre au même endroit on aurait pu penser que Shaun se serait un peu mise à décorer les pièces mais ça n’était pas le cas. L’appartement était presque comme au premier jour. Aucuns cadres aux murs, elle n’avait pas peint ou tapissé les pièces dans des couleurs particulières non plus, pas d’éléments décoratifs comme des tapis, statues, posters, maquettes etc. La noble possédait le strict minimum en ce qui concerne le mobilier : un lit, trois commodes, une kitchenette, une table pour la cuisine, quelques chaises, un canapé, un bar, un bureau et une bibliothèque. L’endroit n’était pas particulièrement spacieux mais semblait incroyablement vide au vu du peu de possessions de l’anglaise. Les seuls éléments de l’habitation indiquant que l’appartement appartenait à la lieutenant-commandant étaient les quelques cadres disposés sur l’une des commodes du salon. Hormis cela l’endroit était très impersonnel. Le logement était tout de même fonctionnel. Un salon-cuisine, une chambre, une salle de bain et un bureau. Pas besoin de plus alors qu’elle passait le plus clair de son temps à voyager à travers la galaxie.  

La biotique posa son sac dans l’entrée avant de se diriger vers le bar pour proposer un verre à Alec mais ce dernier semblait ne pas avoir bougé du pas de la porte et être perdu dans ses pensées :

« Alec ? Héla la biotique.

-Hum ? Pardon j’avais la tête ailleurs. Tu disais ?

-Tu veux un verre ?

-En fait je pensais qu’on pourrait plutôt en prendre un dans mon appartement… Shaun allait protester, ne sachant pas vraiment comment allait tourner leur conversation, mais Sykes ajouta rapidement, dans le jacuzzi… finit-il avec un léger sourire.

La biotique tiqua. Il est vrai que l’appartement du Spectre était bien plus agréable que le sien et qu’elle gardait un souvenir particulièrement délicieux de la salle d’eau de ce dernier. Sykes s’était approché pour enlacer l’anglaise.

-Alors ? Partante ? demanda le N7 en déposant quelques baisers le long de la nuque de la lieutenant-commandant pour finir de la convaincre.

-Hum… Je ferais bien d’aller préparer quelques affaires... Murmura McAvoy.

-Pas sûr que tu en ais besoin. Continua Sykes sur un ton enjôleur.

-Même de la lingerie ? Demanda innocemment la biotique avec un petit air moqueur.

-Je devrais peut-être t’aider, histoire de te ménager…» répondit instantanément le Spectre.  

Shaun leva les yeux au ciel avant de se diriger vers la chambre pour y faire sa valise, abandonnant le Spectre dans le salon. La noble ne mit que quelques minutes à faire sa valise. Les deux N7 partirent ensuite en direction du domicile du Spectre :

« C’est pas le chemin vers ton appart ça…

-J’ai déménagé.

-Au Présidium ? Monsieur ne se refuse rien… Conclu la biotique en haussant un sourcil.

-Faut savoir se faire plaisir… » Rétorqua le brun dans un sourire.


[/color]





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance / Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


Messages : 214

MessageSujet: Re: Repos aux Champs Elyséens   Ven 07 Sep 2018, 22:16

Une semaine avait passé. Et avec elle de nombreux changements avaient surgi. Les deux soldats, anciens amants puis collègues, formaient aujourd’hui un couple. Plus étonnant encore, et à l’initiative du Spectre, les deux N7 occupaient désormais le même appartement au sein du Présidium. Un revirement soudain au vu de leur passif, mais chacun en était parvenir à la conclusion qu’avec leurs affectations respectives, partager le même lieu de vie et pouvoir s’y retrouver serait un bonne chose. Le spacieux duplex qu’ils habiteraient dorénavant dominait une artère commerciale et les jardins si caractéristiques du quartier le plus prisé de la Citadelle, offrant le cadre rêvé pour vivre le début de leur relation. Un jacuzzi, un bar bien garni ou même la terrasse avec vue sur les fontaines et bassins et le trafic propre à l’endroit… Autant d’atouts pour s’accorder  un peu de repos à deux pas du Conseil, des ambassades et des quais de l’Alliance.

En bref, le cadre de vie rêvé pour se ressourcer dans un milieu citadin de prestige…

A ce pas en avant majeur s’ajoutait le fait d’avoir rencontré, quoique accidentellement au départ, la famille de l’un comme de l’autre. Officialisant ainsi bien malgré eux leur couple auprès de leurs proches. Les choses s’étaient donc accélérées de façon spectaculaire et inattendue entre eux, mais pour le meilleur jusqu’ici. Un bénéfice à mettre au crédit de ces quelques jours qui leur permirent de s’accorder des vacances ensemble des plus appréciables. Si leurs différentes destinations à travers le globe s’étaient retrouvées conditionnées par l’emplacement des différentes propriétés des McAvoy, elles leur offrirent des cadres magnifiques. En plus d’une ambiance calme et reposante, bien loin des préoccupations habituelles et stressante de leurs fonctions.

De quoi se créer de premiers souvenirs ensemble et profiter un maximum. Jusqu’à une nouvelle séparation…

Car n’est pas soldat d’élite ou agent du Conseil qui veut. Mais qui peut. Par leurs carrières respectives, les deux amants  se retrouveraient éloignés l’un de l’autre le plus clair de leur temps. Des sacrifices, sans oublier les risques, auxquels ils acceptaient de consentir par choix et conviction. Il n’était alors pas compliqué de cerner et comprendre l’état d’esprit du jeune couple. Hors de question de ne pas profiter de la moindre occasion pour se retrouver et passer du temps ensemble. Tout simplement. Qu’il soit question de jours ou même d’heures.

***

Aujourd’hui, à la veille de se dire au revoir, le couple partageait l’une de ces ultimes soirées avant le retour à la réalité. Profitant que Shaun doive s’absenter pour un ultime check-up concernant l’avancement de sa guérison, Alec fit en sorte de mettre la touche finale à ce qu’il préparait depuis maintenant deux ou trois jours. Il avait notamment entretenu une correspondance secrète avec les parents de son amante pour obtenir quelques conseils auprès d’eux. Ceci afin de prévoir un présent qu’il saurait lui convenir en plus de lui être utile. D’une certaine façon.

Le N7 profita donc de l’occasion pour arpenter nonchalamment les commerces du Présidium, à la recherche de tout ce qui pourrait lui être utile pour cette soirée. Lui qui n’avait pas pris le temps depuis Dieu sait quand de se livrer à une activité aussi banale que celle de fureter d’une boutique à l’autre… Il fallait reconnaitre que cela avait un côté… reposant ? Ne pas avoir à supporter sur ses épaules le poids de sa fonction et les enjeux qui vont pour encore quelques heures était un cadeau. Il fallait véritablement qu’il prenne plus de temps pour lui -et avec sa compagne- entre le démantèlement de cellules terroristes, les missions d’élimination, espionnage, sabotage et qui sait quel genre de joyeusetés le Conseil pouvait avoir besoin lorsque l’option diplomatique s’avérait écartée.

La Citadelle constituant le melting-point ultime au sein de l’espace concilien, l’endroit représentait le lieu parfait pour découvrir les différentes traditions et cultures Humaine, Turienne, Asari, Galarienne, Volus, Elcor, Hanari/Drell, Kroganne, et même Butarienne dans une moindre mesure. Ce soir toutefois, il s’agissait uniquement de s’attarder sur celle du berceau de l’Humanité tout proche. Connaissant mieux que personne les goûts de Shaun et certains de ses aprioris sur les cultures aliens, il aurait été stupide lui proposer quelque chose originaire de certaines de ces races. Alec se cantonna ainsi à la seule culture de son espèce, se promettant de plus tard faire découvrir à sa belle des choses dont elle ne soupçonnait même pas l’existence, l’intérêt et la beauté chez les autres espèces.

Lorsqu’elle revint de l’hôpital militaire du Présidium, Sykes se hâta d’aller à sa rencontre, espérant que sa surprise, bien que simple dans son principe, saurait lui faire plaisir pour leur dernière soirée.  

- « Hello… Tes derniers examens se sont bien passés ? J’ai une surprise pour toi… » dit-il dans un baiser pour saluer son amante.

L’invitant à le suivre d’un signe de la main, l’intéressée pourrait trouver une ambiance tamisée en s’aventurant plus avant dans l’appartement. Profitant du cycle jour-nuit propre au seul Présidium, le Spectre avait pris soin de leur créer une ambiance intimiste. La table était dressé de façon sobre mais avec bien plus de soin qu’en temps normal, tandis qu’un paquet bien en évidence attendait la brune sur le canapé tout proche. Un délicat fumet trouvait son origine dans la cuisine, signe évident que quelque chose y mijotait. Car s’il n’avait jamais été un expert de la cuisine, le brun ne se débrouillait pas trop mal lorsqu’il s’agissait d’arriver à un résultat goûteux et capable de procurer quelques sensations. Pas vraiment le genre de passe-temps auquel il pouvait souvent s’adonner. Mais ses capacités en la matière,  obtenues alors qu’il devait s’occuper de sa jeune sœur pendant son adolescence, ne s’étaient pas étiolées malgré les années.

- « Je me suis dit que l’on pourrait profiter de cette dernière soirée de façon agréable. Car je sais que ça va me manquer… Que tu vas me manquer… Mais plus tard les regrets. D’abord, place à… » déclara-t-il sans terminer sa phrase.

L’instant suivant, la biotique se retrouverait avec un verre de Scotch single malt en main, blottie contre lui sur l’un des fauteuils du salon, le paquet lui étant destiné ne cessant de lui faire de l’œil…
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Repos aux Champs Elyséens   
Revenir en haut Aller en bas
 

Repos aux Champs Elyséens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-