AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Journal de la Corruption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2246
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: Journal de la Corruption   Mer 06 Juin 2018, 00:12


- La Corruption  -
Passez la souris sur l'image pour naviguer rapidement



Explications



Ce journal a pour but de maintenir un registre clair de l'historique et de la situation actuelle de la Corruption dans la galaxie, qu'il s'agisse de ses conquêtes, de l'avancement des connaissances scientifiques la concernant ou des réactions des différentes factions à son encontre.

Il présente donc l'évolution de la Corruption dans le temps, il s'agit d'un historique traçant chacun des faits passés allant des plus récents aux plus anciens.

La section "Missions" sera remplie au fur et à mesure de l'avancée de l'intrigue, elle contiendra d'éventuelles annonces sur des situations particulières, invitant ainsi les joueurs à créer un RP en conséquence. Ce dernier sera bien évidemment étroitement surveillé et pourra avoir de lourdes conséquences, positives comme négatives, de même si personne ne répond à l'appel.



Chronologies



Connaissances Scientifiques




Novembre 2203

L'obtention de multiples échantillons d'individus corrompus accélère les recherches. Deux fronts sont développés en parallèle : un méthode de soin des infectés, et une méthode de rétablissement de l'environnement. Si la première n'en est qu'à ses balbutiements, la seconde s'est basée sur le Voile galarien et montre des résultats intéressants sur de petites surfaces : la construction de pylônes portatifs empêchant la corruption d'êtres organiques dans sa zone d'effet est entamée.

Août 2203

Les plans de créations des mods anti-corrompus ont été obtenus par le Conseil. Celui-ci les a diffusés auprès des différents gouvernements et producteurs d'armes de la galaxie. Les individus corrompus par l'énergie noirs attaqués par ces mods voient leurs capacités de régénérations réduites.

Juin 2203

Les connaissances sur l'énergie noire et ses effets ont pu être répertoriées.
Les conciliens disposent désormais des moyens technologiques permettant de reconnaître un individu infecté d'un individu sain.
Certains individus des systèmes Terminus disposent d'armes héritées du Courtier ralentissant faiblement la régénération des êtres touchés par l'énergie noire.


Progression Galactique




Novembre 2203

- La première défaite face à la flotte corrompue a entraîné une réorganisation militaire : l'UCIP est officiellement en charge de la coordination des opérations de défenses, et dirige directement les flottes quittant l'espace défendu pour frapper les mondes corrompus. Tous les peuples dotés d'une flotte - y compris les butariens - ont reçu une invitation à participer aux "missions de purification". Plusieurs infections mineures ont pu ainsi être éliminées à temps, et des attaques sur des planètes plus importantes et défendues comme Sanctum sont attendues.
- La technologie expérimentale du Voile a été utilisée avec succès sur Shanxi, où les forces corrompues perdent du terrain. Cependant, les dégâts fait à la planète semblent inaltérables.

- Séléné a été sauvée par l’intervention rapide des conciliens. Cependant, la démonstration de force de la part d'Aria est faite : elle peut frapper où elle le souhaite à l'aide de forces spéciales. En conséquences, les contrôles envers les vaisseaux extérieurs, dont les réfugiés, sont devenus encore plus drastiques, et de plus en plus souvent mortels.
- Oméga a sombré : son semblant d'unité a volé en éclat au sein d'une guerre civil, ses espoirs réduits à néants par l'attaque des forces corrompues. Rompant avec ses habitudes, le Conseil a envoyé une flotte sur Oméga, accompagné d'une autre flotte de l'Hégémonie butarienne. La station a été intégralement annihilée, ainsi que tous ceux n'ayant pas pu fuir à temps.


Aout 2203

- Séléné est tombée aux mains d'une troupe d'immortels et l'alliance s'apprête à frapper rapidement pour récupérer l'un de ses plus important chantiers spatiaux.
- La Flotte du Conseil qui s'est aventurée dans la Mer Pourpre a subit de lourd dégâts face à la défense acharnée de la Corruption.
- Oméga est parcourue de rumeurs comme quoi des corrompus seraient dans la station. Malgré l'absence de preuve, les trois principaux gangs mercenaires ont entamé une guerre pour s'assurer du contrôle des spatioports. Les Ravageurs semblent en profiter pour gagner en pouvoir, tandis que les Pacificateurs sont pour l'instant sur la défensive.
- Des vaisseaux corrompus ont été détectés lors de traversée de relais. Les trajets galactiques deviennent de plus en plus dangereux, à la fois à cause de ces vaisseaux et des réactions violentes des gouvernements. Dans la paranoïa générale, le contrôle des réfugiés devient de plus en plus difficile, submergeant les capacités de surveillance des planètes mère.

- La planète Cyone a été sauvée par les réactions rapides de la Hiérarchie et des Républiques. Les dernières poches de corrompus sont peu à peu éliminées.
- La planète Shanxi est plongée dans une guerre de position, ni l'Alliance ni les corrompus ne parvenant à prendre l'avantage. Nul ne sait combien de temps la logistique humaine saura faire face.
- La planète Astéria a été évacuée avant de tomber sous la coupe de l'énergie noire. En réaction, l'Hégémonie a vitrifié la planète. Plusieurs pétitions anti-hégémonie ont été lancées chez les humains et les asaris, mais aucun gouvernement n'a commenté l'action.
- La planète Sanctum est désormais totalement corrompue, mais sa position empêche l'installation d'un blocus. Elle reste ainsi largement fréquentée par les fous, les scientifiques, les mercenaires, qui entretiennent quelques avant-postes mobiles. Ceci fait craindre qu'elle ne soit l'un des points de départ de l'extension de la corruption.


Juin 2203

- Début de l'invasion de la Corruption, Aria envoie ses agents contaminer la galaxie en plusieurs points.
- Traces d'infection à l'énergie noire sur les colonies suivantes, Shanxi (Secteur Pandore), Cyone (Nébuleuse Siléènne), Sanctum (Berceau de Siegfried) et Astéria (Nexus Hadès).
- Chute de Chasca, la planète ainsi que son système appartiennent désormais à Aria.



Réactions des Factions




Novembre 2203

Le Conseil a perdu son unité avec l'arrivée de la nouvelle Conseillère galarienne. L'UCIP a augmenté encore son comportement indépendant en contactant directement les dirigeants et militaires de chaque espèce afin de créer un commandement commun.
Le départ des scientifiques galariens de la majorité des laboratoires et lieux de recherches conciliens a détourné les financements vers de nouveaux groupes. Les plus grands bénéficiaires sont les quariens et geths d'Haratar, qui devient le centre des recherches anti-corruption.

Août 2203

Les gouvernements galactiques ont multiplié les déclarations de soutiens face à la corruption. Malgré ça, l'absence de hiérarchie commune et les crises politiques nuisent à l'établissement d'une véritable stratégie commune à toutes les espèces.

Juin 2203

Les gouvernements conciliens sont surprit par la rapidité d'apparition des poches d'infection à plusieurs endroits de la galaxie. Les populations sont priées de respecter les consignes sanitaires et d'évacuer les systèmes et les secteurs à risques.

L'alliance a perdu une flottille et est déjà sur le pied de guerre pour défendre ses colonies.

Les Républiques réagissent avec virulence sur l'infection qui a émergé de l'une de leurs zones militaires.


Missions




Novembre 2203


- La Corruption lance des assauts mineurs partout dans les Systèmes Terminus : affrontez la ou sauvez les civils - mais où les évacuer ?

- Haratar est la prochaine cible d'Aria : les systèmes à proximité, et l'espace getho-quarien en général, doit faire face à une masse de vaisseaux contenant aussi bien des réfugiés que des corrompus infiltrés. Identifiez les et éliminez les.

Août 2203

- Les fabricants d'armes de l'espace concilien recherche des individus qui seraient prêt à acheminer les mods anti-corruption dans l'espace Terminus. Une occasion en or pour des mercenaires, des entrepreneurs ou des courtiers cherchant à se faire de l'argent rapidement.

- Sur les extranets illégaux, des offres et des demandes pour des échantillons de corruption fleurissent. Les enquêteurs, militaires, scientifiques et criminels seraient bien avisés de se pencher dessus : de belles occasions et de dangereux réseaux peuvent être trouvés.

Juin 2203

La colonie d'Astéria n'est clairement pas en mesure de se défendre face à la Corruption, les défenses tiennent encore mais les civils font appels à tout les entrepreneurs et possesseurs de vaisseaux de venir porter assistance à leur évacuation.








Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4186

MessageSujet: Re: Journal de la Corruption   Lun 27 Aoû 2018, 19:13

Mise à jour du Journal de la Corruption
27 août



Le journal de la corruption a été mis à jour, vous trouverez de nouvelles informations dans toutes les sections.

Bien que l'effet des RPs sur les planètes frappées par l'EN soit connus, nous invitons les joueurs à poursuivre et terminer leurs RPs si ce n'est pas encore fait !



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2246
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: Re: Journal de la Corruption   Dim 16 Sep 2018, 18:10

Mod Anti-corruption :

Mod développé très récemment, ce dernier vise à lutter contre l'énergie noire et ces troupes d'infectés. Il équipe aujourd'hui les forces Conciliennes qui luttent contre ce fléau, ainsi que les troupes Butariennes.
Apparu pour la première fois dans les mains de mercenaires à la solde des survivants du réseau du Courtier de l'Ombre et cela peu après sa chute.  Les chercheurs du Conseil et de l'Hégémonie accusèrent un certain retard de près de deux mois dans la création de cet atout.

Le problème majeur venant des soucis à contrer la capacité de corruption de l'EN. Il fut décider d'utiliser une archée présentant les mêmes résistances qu'un tardigrade. Capable de résister à des radiations d'énergie noire bien supérieures à n'importe quel autre être vivant, ainsi qu'une extra-ordinaire résistance à un contact direct avec la souillure.

Composition :

Une balle contient :

  • Bacriva Aggraxime (Organisme Tueur) : 10µg

  • Antigène de surface: 1µg
  • Hydroxyde d'aluminium
  • Inhibiteur de l'enzyme de conversion
  • Chlorure de sodium
  • Phosphate disodique dihydraté
  • Phosphate monosodique dihydraté
  • Eau ppi


Description :

La Bacriva Aggraxime est un micro organisme très virulent, dévorant tout élément organique avec lequel il entrerait en contact. Il lui a été adjoint un antigène la neutralisant au bout d'une dizaine de seconde. Ceci afin d'éviter une prolifération incontrôlable ou qu'à force d'une assimilation excessive d'E.N ne la fasse muter. Si elle venait à ne pas trouver de matière organique (à cause d'un tir raté par exemple), la B.A finirait s'auto-dévore.


  1. La bactérie permet de contrer efficacement la capacité de régénération d'une Ombre, en dévorant le corps aussi rapidement que celui-ci se reconstitue. Cela demande néanmoins un feu soutenu.
  2. La biomasse est également très vulnérable à cette arme.
  3. Les Immortels dont les pouvoirs et capacités sont bien au dessus de la moyenne nécessitent un tir de barrage intensif afin d'en venir à bout.
  4. Ce système n'a encore jamais été employé sur un élu.


La décomposition accéléré peut parfois créer une grande quantité de gaz extrêmement inflammable. Il est recommandé de ne pas utiliser ces munitions dans un espace clos et non aéré.
Ne pas utiliser sur un individu non contaminé, danger de mort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4186

MessageSujet: Re: Journal de la Corruption   Mar 06 Nov 2018, 14:35

Mise à jour du Journal de la Corruption
6 Novembre



Journal mis à jour !

Technologies :
- Pylône expérimentaux dérivés du Voile galarien, empêche la corruption d'organiques sur de petites zones

Résolution des conflits précédents :
- Séléné est reprise
- Oméga est tombée et détruite
- Shanxi amorce sa reconquête mais ne se remettra probablement pas des dégâts

Avancées politiques :
- Le Conseil a perdu son unité, et avec elle son autorité
- L'UCIP agit en indépendance et créé un commandement généralisé
- Haratar devient le cœur des recherches anti-corruption

Nouveaux conflits :
- La plupart des planètes des Terminus subissent régulièrement des assauts mineurs de la Corruption, faisant craindre une croissance exponentielle du danger. Les flottes galactiques interviennent sans plus se soucier des frontières traditionnelles avec les système pirates.
- Haratar est sous une surveillance accrue avec la hausse des investissements et des résultats positifs de ses recherches. Tout le monde craint une attaque d'Aria.
- Premières victimes du conflit, les populations civiles des Terminus fuient sans savoir où se réfugier.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2246
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: Re: Journal de la Corruption   Jeu 08 Nov 2018, 22:31

Inhibiteur biotique :


  • Introduction:


Mod spécialement développé pour lutter efficacement contre les Immortels et potentiellement les Élus. L'inhibiteur reste particulièrement inefficace contre les Ombres à cause de leur sang toxique et le fait qu'elles ne soient pas biotique. Fort heureusement ce sont pour les têtes de la horde que ce mod a été conçu et celui-ci se révèle très efficace.
La mutation n'ayant pas affecté les cellules neuronales, ces dernières restent donc similaire à celle d'un être lambda, permettant de contrer les stimuli cérébraux nécessaire à l'activation de la biotique noire. Une combinaison des mods anti-biotiques existants déjà avec les mods anti-corruption créés par le Courtier permet un effet décuplé sur les biotiques usant d'énergie noire.
Ce projet a été développé en coopération par le pôle scientifique et médical de l'UCIP, à la suite d'une expérience réalisée par le Dr McKnight au sein de l'Hégémonie.


  • Fonctionnement:


Reprenant le mod de munitions à distorsion pour pénétrer les barrières biotiques, les scientifiques y ont adjoint le néo-curare. Ce poison est produit par le Sodverite Toxifera, qui se trouve être une pierre présente sur Wentenia. La substance est principalement composé de carbone et d'hydrogène ainsi que d'une petite quantité d'azote et d'oxygène.
Après transformation, ce dernier peut se présenter sous forme liquide ou gazeuse. Neurotoxique très puissant et agissant dans les secondes qui suivent, la toxine vient perturber la plasticité synaptique bloquant les signaux électriques et l'envoi des neuromédiateurs au niveau de l'axone. Plus précisément les synapses commandant à la biotique. Les nodules d'ezo privés de stimuli électriques se retrouvent donc inutilisables.

La perte de contrôle des pouvoirs peut aller de quelques minutes à une heure en fonction de la puissance cérébrale du sujet. Pendant ce laps de temps, l'utilisateur ne peut plus utiliser sa biotique, réduisant grandement son potentiel offensif. L'effet sur les Élus n'a cependant pas encore été observé.
Les capacités de régénérations de la cible ne sont pas affectées par ce mod.



  • Utilisation:


La distribution de ce mod reste assez restreinte, principalement à cause de son coût de fabrication (~550 crédits/cartouche). les forces du Conseil sont les premières et pour l'instant le seul groupe à pouvoir en bénéficier (UCIP et SPECTRE), néanmoins ce sont surtout les officiers supérieurs et tireurs d'élite qui en sont équipés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4186

MessageSujet: Re: Journal de la Corruption   Lun 19 Nov 2018, 23:52
Novembre 2203


Lorsque les flottilles situées à la lisière de la Mer Pourpre et chargées de surveiller l'activité de la Corruption en son sein ne donnèrent soudainement plus signe de vie, une vent d'inquiétude se propagea sur tout le territoire concilien. L'alliance se positionnait déjà le long de sa frontière en prévision des futures invasions, formant une ligne de défense bien décidée à ne pas laisser la moindre entité corrompue pénétrer plus avant dans son territoire.

Pourtant, alors que le Conseil retenait son souffle, rien ne se produisit. Les jours passèrent et pas la moindre incursion de la Corruption ne fut signalée. Cette attente devint de plus en plus inquiétante mais les États Majors refusèrent de céder à la tentation en envoyant leurs flottes dans un piège plus qu'évident.

Ce calme fut cependant soudainement perturbé par des événements inattendus, des sabotages provoquant de graves accidents, des militaires retrouvés morts, des armes et des équipements dysfonctionnels, des sas s'ouvrant sans avertissement emportant des équipages entiers dans le vide. Des fanatiques, des cultes, des officiers corrompus, des immortels infiltrés, la réprimande de l'alliance fut violente et sévère, si bien que le calme reprit rapidement place après la neutralisation de la quasi totalité des fauteurs de trouble.

Mais le mal était fait et la paranoïa s'installa, venant se cumuler à l'attente du combat toujours plus stressante.

C'est ainsi qu'une sombre croisade commença, une flotte de la Corruption dirigée par l'élu turien Sairax, choisi par Aria elle même, commença à s'enfoncer dans le territoire concilien. Les invasions pouvaient reprendre, mais cette fois la Corruption disposait d'effectifs spatiaux pour soutenir ses enfants au sol. Un détail qui avait son importance car Sairax n'avait pas l'intention de corrompre un monde Eden pour gonfler son armée, mais bien de priver l'alliance d'une de ses positions névralgiques.

Pénétrant dans la Nébuleuse de la Tête de Cheval, la Corruption ne s'attarda donc pas sur les mondes telluriques désolés qui ne comportaient que des infrastructures scientifiques déjà évacuées. La flotte avait pour cible la station Centuri et elle se dirigea pour cela vers le système Fortuna dans le but de priver la station de tout ses apports en ressources.

De nombreuses infrastructures furent réduites à néant, et aucune réelle résistance ne se mettait en place face à la Corruption, mais cela ne dura pas. L'envahisseur qui se dirigeait vers Wentania découvrit que la 3ème flotte de l'alliance l'attendait en orbite. Les stations de forages à la surface gelée avaient été fortifiées, pointant de dangereux canons vers les cieux. L'intention de l'alliance était claire, stopper net les incursions de la Corruption ici même.

C'est ainsi que démarrèrent les affrontements, les deux flottes s'engageant dans une bataille pour le contrôle de la planète.

La 3ème flotte de l'alliance affronte la Corruption en orbite de Wentania


Suite à l'étude des différentes IV récupérées sur Shanxi, l'alliance avait équipé la plupart de ses vaisseaux d'importance d'une technologie qui ne se voyait plus perturbée par la présence de l'énergie noire. C'est pourquoi une grande partie de la 3ème flotte était parfaitement opérationnelle face à son adversaire, déployant une puissance de feu dévastatrice dont seules les flottes du Conseil étaient capables.

La Corruption de son côté manquait de cohésion mais parvenait à contrebalancer ses rangs désordonnés par un large nombre et par des armes dévastatrices. Chaque vaisseau de l'alliance qui voyait ses boucliers détruits ou tout simplement inopérants se retrouvait assailli par des salves de torpilles, ces dernières s’enfonçant dans la coque, s'ouvrant pour vomir de l'énergie noire à l'intérieur des couloirs dont la nouvelle méthode de propagation animée d'une conscience ne laissait généralement aucune chance à l'équipage.

Au sol de Wentania, ce furent des centaines d'ombres qui furent larguées près des stations de forages, essuyant de lourdes pertes. Car les défenses anti-aériennes et anti-orbitale de la forteresse appuyaient la flotte mais prenaient également pour cible tout vaisseau en atmosphère basse.

La garnison de l'alliance chargée de sa défense était constituée pour la plupart de vétérans de la guerre contre les moissonneurs et ils étaient appuyés par la présence du spectre turien Galeus. Les premières vagues d'ombres et d'immortels s'écrasèrent lamentablement contre les défenses et aucune entité corrompue ne parvint à pénétrer dans le périmètre.

Mais les heures passant, le nombre d'ombres venant s'agglutiner sur la surface de la planète gelée ne fit qu'augmenter et les immortels décidèrent de se coordonner face à cet adversaire récalcitrant. Une nouvelle vague d'assaut se lança alors, bien plus violente que les précédentes et les défenseurs essuyèrent pour la première fois de lourdes pertes. Des abominations étaient apparus dans les rangs des corrompus, des amas de chair semblables à plusieurs ombres réunies en un seul être. Des monstres qui ne tombaient que sous un feu nourri et qui gobaient des soldats encore agonisants dans leur grande gueule ricanante.

Galeus et les troupes de l'alliance abandonnèrent l'extérieur de la forteresse et se barricadèrent dans leur bunker, perdant l'avantage de la position mais refusant de céder la station à la Corruption. Ce fut pourtant suffisant pour permettre à leur adversaire de réduire au silence les batteries, des grappes d'ombres s'agglutinant devant les bouches de chacun des canons qui ne purent poursuivre leur tir sous peine de provoquer leur propre destruction.

Le silence des canons au sol ne fit qu'aggraver la situation en orbite. De plus en plus de vaisseaux de l'alliance sombraient sous l’énergie noire renforçant ainsi la Corruption. La 3ème flotte semblait entrer peu à peu dans une situation critique face à un adversaire qui lui retirait ses meilleurs pions et les vaisseaux les plus solides se préparaient déjà à devoir couvrir la retraite de leur alliés.

Pourtant l'alliance reçut une aide inattendue, des centaines de vaisseaux venaient de pénétrer dans le système, croiseurs, frégates, chasseurs, une force provenant tout droit de la station Centuri et venue secourir la flotte en difficulté. La plupart des pilotes et des équipages étaient inexpérimentés, mais tous étaient déterminés à faire leurs preuves particulièrement en ces circonstances.

Leur enthousiasme presque dangereux fut pourtant d'une efficacité redoutable face à une Corruption désorganisée et ils perforèrent les défenses de leur adversaire qui perdit une partie de sa flotte face aux assauts déterminés des nouveaux arrivants.

La Corruption venait de perdre son avantage et il lui fallait agir rapidement si elle souhaitait le regagner. Quelques vaisseaux corrompus tentèrent une percée, se dirigeant tout droit vers le SSV Tai Shan, le cuirassé de l'amiral Ringheilem, le cœur de la 3ème flotte. Tous les vaisseaux participant à cette percée furent détruits, mais leur assaut volontairement suicidaire avait permis d'affaiblir les défenses du cuirassé. Bientôt, torpilles d’énergie noire et escouades d'immortels parvinrent à bord du géant et ce ne fut plus qu'une question de temps avant que le SSV Tai Shan ne tombe aux mains de la Corruption, privant ainsi la 3ème flotte de son plus puissant vaisseau et de son amiral. Ce coup dur fragilisa la motivation du reste de la flotte qui commença à se disperser et à perdre sa cohésion.

La pression sur les vaisseaux corrompus se libérant, certains d'entre eux purent ainsi porter assistance à leur troupes au sol, bombardant la forteresse et ouvrant des brèches au sein du bunker. Tel un raz de marée, les ombres se jetèrent dans ces ouvertures béantes mais elles se heurtaient encore et toujours à la ténacité des défenseurs.

Les combats les plus violents eurent lieu au niveau de la plus grosse brèche, au nord de la forteresse, les ombres grimpant sur les tas de cadavres pour tenter d'atteindre leur adversaire. Mais la discipline et le sang froid de l'alliance triomphait face au nombre, pas un seul soldat ne quitta sa position. La présence de Galeus dont les frappes soudaines venaient alléger la pression toujours constante de l'envahisseur permettait également à l'alliance de souffler entre deux assauts.

La situation s'enlisant, Sairax lui même décida d'intervenir au sol. Sa présence mentale proche rendit les ombres et les immortels encore plus frénétiques et les défenseurs prirent rapidement conscience qu'il s'agissait d'une cible prioritaire. Le spectre savait également que la mort de l'élu pouvait ralentir et désorganiser complètement l'intégralité de l'assaut, terrestre comme spatial.

L'élu d'Aria Sairax affronte le spectre Galeus


Galeus tenta dans un premier temps de tenir l'élu à l'écart des lignes de défense, le repoussant à distance et tentant d'affaiblir ses pouvoirs à coup d’inhibiteurs biotiques. Le spectre changeait en permanence de position, échappant le plus souvent possible aux terribles contre attaques du monstre. La barrière de l'élu faiblissait quelques fois, laissant de rares balles passer au travers et transperçant son armure. Mais ses plaies se refermaient là où les quelques blessures de Galeus demeuraient. C'était à l'image de la défense qui commençait à s’essouffler et à fatiguer après une dizaine d'heures de combat depuis le début de l'invasion et face à des assauts qui ne diminuaient pas en intensité.

La frustration finit par gagner Sairax et l'élu se laissa aller à la rage, chargeant dans la brèche et déchaînant ses puissants pouvoirs massacrant autant les défenseurs que ses propres troupes. Galeus comprit qu'il s'agissait là de sa dernière chance. Le spectre activa son camouflage et se jeta au milieu de la horde avec l'espoir de ne pas se faire repérer. Son objectif était d'asséner un coup fatal à l'élu sans que celui ci ne puisse le voir venir, perdu dans la furie du combat. Le turien invisible finit par atteindre la position de Sairax, s'approchant de son dos l'omnilame dégainée, s'apprêtant à le neutraliser d'une décapitation nette et précise.

Mais le spectre comprit trop tard qu'il n'avait fait que sauter dans le piège tendu par l'élu.

Pris d'un réflexe surnaturel, Sairax esquiva l'attaque, l'omnilame tranchant son épaule là où son cou se trouvait une fraction de seconde auparavant, son bras tombant mollement au sol. Sa main valide vint saisir le spectre et lui appliqua une puissante charge de biotique noire, désolidarisant sa tête de son corps.

L’élu leva donc le crâne de son adversaire haut dans les airs alors que son épaule et son bras commençaient déjà à repousser. Les immortels poussèrent des hurlements et reprirent leur assaut avec une frénésie décuplée. La mort du spectre infligea un coup fatal au moral des défenseurs, la plupart des soldats commençaient déjà à abandonner leur position et à fuir. Les rares unités qui continuaient de combattre furent englouties. La Corruption s'engouffra dans la brèche sans défense et dévasta l'intérieur de la forteresse, traquant les fuyards. Rares furent les survivants qui atteignirent une navette et qui parvinrent à décoller pour rejoindre l'orbite.

Après la perte des troupes au sol et la prise des canons par la Corruption, ce fut donc une 3ème flotte en lambeau qui battit en retraite, tentant de rallier la station Centuri. Si quelques vaisseaux les suivirent, le reste de la flotte corrompue resta pourtant sur place. Sairax voulait s'assurer du contrôle total des vaisseaux capturés et effectuer de rapides réparations grâce aux matières premières que pouvaient fournir les stations de forages.

Une décision qui pouvait laisser le temps à l'alliance de repositionner ses défenses autour de Centuri, mais l'élu savait pertinemment que la Corruption pouvait se remettre d'une bataille bien plus rapidement que le Conseil. Ce fut donc après quelques jours de stationnement que l'invasion reprit, la flotte quittant l'orbite de Wentania et prenant la direction de sa cible.

Pendant ce temps le Conseil ne resta cependant pas inactif. Voyant cette nouvelle offensive musclée comme une occasion de pouvoir pénétrer dans une Mer Pourpre moins défendue, ce fut donc la 4ème flotte turienne et la 7ème flotte de l'alliance qui se rejoignirent pour pénétrer au sein du territoire même de la Corruption.

Les frontières de la Mer Pourpre n'étaient quasiment pas défendues, et les flottes du Conseil ne rencontrèrent qu'une résistance sporadique qui ne résista pas longtemps à leur puissance de feu. Mais bien loin l'idée de se sentir pousser des ailes et de reproduire la même erreur que leurs prédécesseurs en poursuivant leur route jusqu'au système de Chasca dont les mondes étaient âprement défendus.

En investissant le système voisin Vostok, les deux flottes vitrifièrent la surface de Nodacrux, ancien monde éden qui servait désormais de terreau fertile à la Corruption. Les forces du Conseil s'empressèrent de gagner la surface désolée pour y installer matériel et défense, leur but étant de faire de ce monde une solide tête de pont dans la Mer Pourpre qui leur permettrait de lancer des assauts avec plus de facilité vers Chasca. Mais la vitesse d'exécution était une composante plus que nécessaire, car les forces conciliennes étaient bien conscientes de la marée noire qui allait bientôt s’abattre sur Nodacrux.


Le Conseil prend position dans la Mer Pourpre


Cette marée noire ne se fit pas attendre. Car il s'agissait en réalité de la seconde force de combat de la Corruption, une deuxième flotte d'invasion cachée qui était restée passive. Son but avait été originellement d'attendre que l'alliance et le Conseil ne referment leur tenailles sur Sairax, profitant de la moindre brèche dans les défenses pour s'y engouffrer et causer d'énormes dégâts sur des mondes édens.

Mais désormais, il lui fallait défendre son propre territoire. Et bien que les conciliens l'ignorent, cette force n'était pas dirigée par un élu. Au milieu de la flotte de la Corruption se trouvait en effet le Béhémoth, le vaisseau amiral d'Aria elle même.

Les conciliens s'attelèrent au travail alors que des horreurs insondables commençaient déjà à envahir les cieux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4186

MessageSujet: Re: Journal de la Corruption   Jeu 10 Jan 2019, 22:06
Décembre 2203

La défaite sur Wentania plongea l'alliance dans une effervescence militaire qu'elle n'avait pas connu depuis 16 ans. Outre les moyens mis en place dans la Mer Pourpre, nombreuses furent les garnisons et flottilles déployées au sein des systèmes encore intouchés par la guerre, conséquences d'un taux d'enrôlement massif dépassant de loin celui des dernières années.

Une partie des forces chargées de la surveillance du Flux tentèrent d'atteindre Centuri afin de venir en aide aux restes de la 3ème flotte mais les troupes de Sairax s'étaient remises bien plus rapidement que l'alliance de l'affrontement et avec le SSV Tai Shan et l'amiral Ringheilem dans sa poigne, l'élu disposait désormais d'informations capitales pour l'assaut sur la station. La rapidité du combat n'avait pas permis à l'alliance de supprimer l'intégralité de ses données avant qu'elles ne tombent dans les mains de l'ennemi.

Les pires estimations de l’État-Major furent donc confirmées, car il ne fallu qu'une vingtaine d'heures pour que Sairax prenne le contrôle de Centuri des mains d'une garnison composée des maigres survivants du précédent affrontement ainsi que de jeunes recrues inexpérimentées. Les points névralgiques de la station tombèrent dès le début de l'affrontement, et notamment son réacteur central retirant aux défenseurs la possibilité d'effectuer un saut pour fuir hors de portée de l'envahisseur.

C'est d'ailleurs cette particularité précise de l'infrastructure que Sairax s'empressa d'utiliser, faisant effectuer un saut SLM à Centuri ainsi qu'à sa flotte, provoquant la disparition de l'intégralité de la force d'invasion des radars de l'alliance. Une vague d'inquiétude secoua les plus hautes instances de l'humanité quand au réel objectif de l'élu mais la station qui appartenait autrefois à la tristement célèbre organisation Cerberus demeurait un secret militaire et sa perte ne fut donc pas rendue publique.

Voyant la Corruption ne pas réapparaître et au vu de la proximité du bassin d'Annos de l'ancien emplacement connu de l'ennemi, certains estimèrent que l'élu se trouvait désormais en territoire galarien, mais la nouvelle république n'ayant pas participé à la guerre, cette hypothèse semblait peu probable. Les informations tombèrent cependant rapidement : la flotte de la Corruption était réapparue dans le système Trébia, le cœur de la Hiérarchie qui abritait Palaven.

Le système turien était par ailleurs victime d'un phénomène rare, de violentes tempêtes solaires secouaient en effet la surface de Trébia, provoquant un rayonnement d'une forte intensité, des radiations qui affaiblissaient les boucliers et défenses cinétiques dans tout le système pour qui n'était pas protégé par une atmosphère. Si de telles tempêtes étaient généralement éphémères, elles n'en restaient pas moins très rare, n'apparaissant qu'une poignée de fois en plusieurs siècles. S'agissait-il du fruit du hasard ou d'une information en possession de la Corruption ? Nul ne le savait.

La station Centuri vidée de son énergie après un tel voyage demeurait une plate forme d'appui et de ravitaillement mobile que Sairax utilisa à son avantage pour progresser dans le système. La force nouvellement arrivée triompha ainsi sans grand mal des défenses de Datriux, fondant sur un ennemi nettement inférieur en nombre. La population ne fut cependant pas infectée, mais simplement capturée, embarquant dans des vaisseaux cargos qui mirent les voiles vers la Mer Pourpe. L'élu souhaitait prendre son temps en s'assurant le contrôle du système plutôt que de foncer sur la planète mère en s'écrasant sur les défenses de la Hiérarchie.

La réaction des turiens ne se fit pas attendre, plusieurs flottes se positionnèrent pour faire tomber un rideau de fer et empêcher l'élu de progresser davantage vers Palaven. Le choc entre les deux forces fut effroyablement violent, et si le puissant rayonnement de l'étoile affectait les deux camps, là où les vaisseaux de la Corruption se faisaient détruire bien plus rapidement, les bâtiments turiens étaient victimes des mêmes torpilles qui avaient scellé le destin de la 3ème flotte de l'alliance, perforant les coques et vomissant de l'énergie noire sur les équipages sans défenses.

Les turiens défendent les portes de Palaven


Néanmoins, l'enlisement du conflit ne profitait pas à l'envahisseur, car plus le temps passait et plus les forces de la Hiérarchie convergeaient pour extraire cette tumeur de leur espace. Nombreuses furent les percées tentées par la Corruption s'achevant dans la destruction des vaisseaux concernés et nombreux furent les sacrifices turiens pour les en empêcher.

Voyant le combat s'éterniser et comprenant que la force brute pourrait difficilement venir à bout des défenses turiennes, Sairax décida de sacrifier sa puissance nouvellement acquise en lançant un assaut suicidaire sur la planète mère de la Hiérarchie. Si l'élu n'était pas en mesure de triompher par la force, le moindre largage d'énergie noire dans l'atmosphère pouvait lui assurer la victoire. Les micro-organismes issus des expériences de Zaroth se concentreraient alors dans les grandes villes et plongeraient Palaven dans le chaos.

Une multitude de vaisseaux de la Corruption allumèrent alors simultanément leurs réacteurs SLM. Le but, effectuer un saut jusqu'à l'orbite de Palaven et bombarder ou s'écraser à la surface s'il le fallait. Mais les sauts SLM sur de si courtes distances pouvaient s'avérer très hasardeux et les bâtiments qui ne se perdirent pas dans les confins de l'espace turien se crashèrent tout simplement dans leurs adversaires.

Les quelques rares à passer les mailles du filet se firent accueillirent par les défenses orbitales de Palaven et les quelques ogives gorgées d'énergie noire furent détruites avant d'atteindre l'atmosphère. Seul le SSV Tai Shan, siège du trône de Sairax, s'approcha suffisamment de la planète pour représenter un réel danger. Sa destruction était inenvisageable car elle ne ferait que provoquer la libération de l'énergie noire sur Palaven. C'est donc ainsi qu'une intervention d'urgence fut mise en place, un escadron de gardes noirs parvenant à aborder le cuirassé et affrontant les horreurs en son sein pour arrêter l'élu avant qu'il ne soit trop tard. Un combat décisif et sanglant eut lieu dans la salle du trône entre Sairax et les gardes noirs, le cuirassé se rapprochant à chaque instant un peu plus de la surface.

Ce fut dans ces circonstances que l'élu trouva la mort lors d'un assaut combiné des derniers survivants de l'escadron. Mais le cuirassé était désormais trop proche de Palaven pour échapper à sa force de gravité. Les gardes noirs tentèrent alors par tous les moyens possible de reprendre le contrôle du Tai Shan ou tout du moins, de le ralentir. Leurs efforts payèrent car après une rentrée stressante dans l’atmosphère, le gigantesque vaisseau se posa lamentablement dans un des déserts de Palaven, glissant de plusieurs kilomètres sur le sable avant de finalement s'immobiliser. Des troupes au sol vinrent porter secours aux survivants mais également s'assurer que rien d'inattendue n'allait surgir du cuirassé et s'enfuir dans les contrées sauvages.

La mort de l'élu porta cependant un coup fatal au reste de la flotte, les unités de la Corruption désormais désorganisées se firent abattre une par une par les forces turiennes et l'intégralité de son espace redevint de nouveau sécurisé en l'espace de quelques jours. Il en fallut plus pour nettoyer la station Centuri, mais ses systèmes principaux hors de portée de l'ennemi, ce n'était plus qu'une question de temps.

L'échec de Sairax provoqua également un changement au sein de la Mer Pourpre et les troupes de la Corruption relâchèrent leur pression sur Nodacrux, repartant dans le système de Chasca. Bien que les intentions derrière un tel acte restaient inconnues, cela permit au troupes conciliennes de souffler et l'avant poste sur Nodacrux devint rapidement une base d'importance permettant le ravitaillement des flottes et des troupes. Vostok fut ainsi presque entièrement nettoyé, les conciliens intervenant sur les derniers bastions de la Corruption qui avaient éprouvé des difficultés à s'étendre sur de simples planètes telluriques.

Le Conseil resserre son étau sur Chasca

Cependant, le Conseil fut bien forcé de constater que la Mer Pourpre s'agitait, de nombreux vaisseaux en provenance des territoires infectés des Terminus et de la Travée convergeaient tous vers le système de Chasca. Bien qu'il était impossible de savoir ce que préparait Aria, il devint rapidement évident que lancer une offensive sur la planète mère de la Corruption était devenu une nécessité.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Journal de la Corruption   
Revenir en haut Aller en bas
 

Journal de la Corruption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Section Missions & Demandes de RP :: Missions-