AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Les rouages du Synacte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Les rouages du Synacte   Jeu 20 Juil 2017, 20:26
Intervention MJ : NonDate : 20/07/2202RP Tout public
Tant-en-Un ♦ Tori Jorunn
Les rouages du Synacte


La silhouette gracile et haute de Tant-en-Un se manifesta en grésillant dans le projecteur holographique de la chambre de communication. Habitué à la communication bioluminescente, les Hanaris avaient généralement plutôt recourt à la vidéo qu'à l'holo-projection, cette dernière trafiquant les couleurs et mélangeant tout dans des nuances de bleus ternes. L'intervenant du message devait donc être plutôt pressé pour recourir ainsi à un média que dépréciait son peuple.

Message à l'intention de Tori Jorunn de la part de l'Ambassade Hanari.

Mes salutations mademoiselle, celui-ci est Tant-en-Un, nouveau ambassadeur du Synacte au sein de la Citadelle. Celui-ci a bien reçu le manifeste de votre groupe, Les Enfants d'Amonkira. Le prédécesseur de celui-ci ayant reçu un manifeste similaire il suppose que ce n'était pas à son intention particulière mais davantage une procédure systématique ayant cours à la nomination de tout nouveau officiel.

Le Hanari marqua une légère pause, sa silhouette spectrale faisant danser des reflets sur les murs autour de lui. Difficile de dire dans ses conditions avec quel ton s'exprimait l'ambassadeur.

Celui-ci a parcouru votre manifeste avec intérêt, il serait vivement intéressé par une rencontre. Seriez-vous disponible pour un entretien dans deux jours dans son bureau à l'ambassade de la Citadelle ? Disons vers 14h si cela vous convient. N'hésitez pas à répondre à ce message ou proposer une autre date si cette dernière ne correspond pas à votre emploi du temps.

Veuillez agréer ses respectueuses salutations, passez une bonne journée.

Tant-en-Un terminé.


Avec un dernier grésillement l'holo-projection se replia sur elle-même et disparu, laissant la chambre vide de son éclat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Concilienne
Rang : Chasseresse (Enfants d'Amonkira)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4020-tori-jorunn#60283
http://www.masseffect-reborn.fr/t4021-tori-jorunn#60284


Messages : 183
Crédits : moi-même

MessageSujet: Re: Les rouages du Synacte   Mar 12 Sep 2017, 04:41
Un sacré hologramme qu'elle avait reçu là. A dire vrai, elle était en train de se brosser les écailles pour en décalotter les mortes, en surfant sur les réseaux, quand le message avait fait clignoter sa messagerie. Inutile de dire que c'est, encore en nuisette, qu'elle se précipita dans le bureau de sa supérieure. Brim'na l'avait accueillie avec son usuel sourire, une douce placidité travaillée par des années de diplomatie. La vieille drelle écouta donc le message. Elle ne dit rien pendant quelques instants qui semblèrent une éternité à Tori.

"C'est bien"
lâcha-t-elle finalement. "Nous nous devons d'honorer cette opportunité qui nous est offerte. Tu iras."

"Moi ? hm, toute seule ?"

"Il me semble que tu es celle qui a été conviée, et puis… il est temps que ma relève s'implique plus dans ces relations. Mes échanges avec son prédécesseur n'ayant abouti à rien, il est évident que cette tâche t'es toute indiquée."

Tori opina du chef et se tut. Elle savait que si elle faisait part de ses doutes, elle serait gentiment grondée et rassurée sur ses capacités. Et ça l'aurait agacée encore plus d'être traitée comme une enfant. Après tant d'années au service de Brim'na, il est vrai qu'elle en connaissait les rouages. Ce qui la décontenançait était plutôt la nature de son interlocuteur. Elle avait très peu croisé de hanari dans sa vie, elle évitait leurs mondes et les quelques-uns qui les côtoyaient sur Ehra, ne fréquentaient guère l'antre des drells qu'étaient les Enfants d'Amonkira.

Un message de confirmation sobre fut répondu au message de l'ambassadeur.

Elle eut donc deux jours durant lesquels elle put se creuser les méninges, tourner et retourner les possibilités, les enjeux … et quels enjeux ! Ce n'était pas tous les jours qu'un ambassadeur officiel hanari se donnait la peine de s'intéresser à leur cas. A dire vrai, au mieux ils récoltaient une indifférence polie.

Les choses changent, pensa Tori en se réveillant le surlendemain. Elle avait immédiatement fait ses bagages et avait atterrit la veille tard sur la Citadelle. Elle avait passé la nuit dans une petite chambre exiguë pour une somme modique. Bien que chiche, elle possédait un grand miroir mural, qui outre donner l'illusion de profondeur, permit à la drelle de se pencher sur la lourde tâche de se vêtir. Cette étape était pour elle toujours une catastrophe et aucun de ses habits ne lui plaisait. Aussi, prit-elle sa carte et se décida à arpenter les galeries marchandes à la recherche d'une tenue correcte. Après tout, son rendez-vous n'était que l'après-midi et la tension l’empêchait de dormir plus.

Elle trouva finalement une tenue dans une boutique onéreuse. Qu'importe la défense, son organisation la lui passerait au vu de l'occasion. Il s'agissait d'un pantacourt moulant de couleur grise. Le haut, au design moderne était un entrelacs de tissus d'une teinte plus sombre, qui se nouaient autour du corps svelte de la drelle, moulant sa musculature. Elle compléta le tout de bracelets et de petites chaussures plates. Selon les vendeuses, en plus de lui aller parfaitement, cette tenue était tout à fait à la mode. Un baratin qui ne la laissait pas dupe, mais l'ensemble lui plaisait. A la fois sobre et classe, la matière était de belle qualité et l'ensemble donnait un aspect sérieux. Nul de besoin de tenue affriolante quand on va voir une créature tentaculaire flottante.

Avec quelques minutes d'avance, elle se présenta à l'accueil de l'ambassade Hanari et s'annonça à son secrétariat.

Il ne lui resta plus qu'à attendre que son interlocuteur la fasse entrer.

Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été autant stressée.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Les rouages du Synacte   Mar 26 Sep 2017, 14:53
L’ambassade de la Primauté au sein de la Citadelle était un bâtiment remarquable. Là où le présidium affichait un design tout en géométrie et en parcelles nettement découpées, La Maazcoria, « le forum » était une structure tout en courbes évoquant quelques circonvolutions aquatiques. L’essentiel de la bâtisse était recouvert par des baies vitrées tantôt bleues, tantôt vertes, offrant aux véhicules de passage un camaïeu de couleurs et un spectacle des plus impressionnants. C’était comme si une douce fontaine s’était élevée délicatement de son bassin avant de se vitrifier sur place. Ci et là des tours d’un blanc nacré s’élevaient comme des éperons jaillissant de l’eau. Le bâtiment était relativement récent, quelques années à peine. Avant la guerre, l’arrivée des moissonneurs, les espèces ne siégeant pas au Conseil ne bénéficiaient d’offices séparées. Chacune reflétait d’une manière ou d’une autre la culture de l’espèce qui l’occupait. La culture, ou autre chose… Sur le parvis, au milieu d’une petite place accessible au public s’élevait deux holo-projections de grande taille, un Hanari et un Drell côte à côte. L’attention était nouvelle, très nouvelle et quelqu’un d’attentif y pouvait certainement y tirer quelques premières conclusions quant à la politique que comptait mener le nouvel occupant des lieux.

Bien sûr, comme tout ce qui concernait les Hanaris, il y avait ce qui était dit et ce qu’il était non-dit. Invisible à l’œil de la quasi-intégralité des espèces de la Citadelle une multitude d’arabesques et de motifs constellait le bâtiment dans un spectre ultraviolet, autant d’œuvres et de messages destinés au seul peuple concerné. Aux seuls peuples concernés fallait-il dire, car beaucoup de Drells se faisaient introduire des modules de perception dans le fond de la rétine. Rien n’était laissé au hasard, jamais.

La jeune Drell arriva largement en avance à son rendez-vous. Par crainte ou par application ? Aucune importance, elle fut introduite dans le grand hall dès le portique de sécurité passé. Le hall, aux voûtes hautes, offrait un panorama exceptionnel sur le présidium de la Citadelle, contrastant avec les nombreux holo-écrans qui flottaient ci et là sur leurs repulseurs cosmodésiques. Derrière le comptoir d’accueil plusieurs Hanaris à la peau colorée et plusieurs drones scintillants vaquant à leurs tâches.

Mlle Jorunn ? L’Ambassadeur vous attend. Par ici s’il vous plaît…

La créature diaphane quitta délicatement son poste alors que le comptoir se déplaça latéralement devant elle pour lui laisser la place. Elle s’engagea sans tarder dans un des nombreux couloirs qui débouchait sur le hall. Tori croisa bien d’autres Hanaris – à croire qu’ils restaient surtout ici dans leur séjour sur la Citadelle – Et bien quelques Drells comme elle. Des humains bien sûr, ils grouillaient partout depuis la guerre, le présidium devait être un des rares endroits où l’on pouvait échapper à l’omniprésence de leur planète dans le ciel de la Citadelle. Le secrétaire conduisit son hôte vers les ascenseurs et quelques étages passés plus tard, l’entraîna dans un décor d’un standing largement supérieure vers une large porte double.

Ambassadeur Tant-en-un, votre rendez-vous de 2h est arrivé.


La porte s’ouvrit devant l’envoyée des Enfants d’Amonkira dans un sifflement pneumatique, offrant devant elle un spectacle inattendu. L’intégralité des murs du bureau, mis à part une alcôve donnant sur une terrasse ouverte sur le présidium, était couvert par un large écran circulaire diffusant un panorama extrait des profondeurs de Kahjé. Des centaines de polypes ondulant doucement sous le courant diffusaient une douce lumière bleutée faisant échos aux luminaires du plafond. Au centre de la pièce, enfermée dans un champ de force, se trouvait une colonne d’eau pure suspendue dans les airs. Ce dispositif n’était pas juste décoratif, au cœur de la structure se trouvait un bureau circulaire couvert d’écrans et de consoles de commande. Au centre de ce bureau, le maître des lieux, une haute méduse à l’épiderme d’un vert lumineux, alors occupé à consulter un écran orangé devant lui. Autour de la colonne aqueuse, à l’air libre, se trouvait un second bureau circulaire, plus large et quelques fauteuils de cuir blanc. Tant-en-Un lança doucement un tentacule dans la direction de son invitée, comme pour l’accueillir.

Mlle Jorunn c’est cela ? Celui-ci est ravi que vous ayez pu venir. Prenez donc place…


Il désigna un des fauteuils de cuir installé autour de son bureau où avait été installé une délicate carafe de cristal emplit d’un liquide rose clair et de quelques verres du même service. Tant-en-Un pianota encore quelques secondes du bout de ses bras sur son clavier, finissant visiblement ce qu’il était en train de faire. Le piaillement de quelques oiseaux exotiques se faisait entendre depuis la terrasse. Finalement l’écran orangée vacilla avant de disparaître et l’Ambassadeur Hanari se tourna enfin vers son interlocutrice. Si vraiment on pouvait utiliser le mot « tourner » en parlant d’une créature sans yeux.

Celui-ci vous remercie pour l’attente, prenez donc vos aises. Si vous le permettez celui-ci aimerait entrer dans le vif du sujet. Celui-ci a bien lu le manifeste de votre mouvement mais il souhaiterait que vous lui en parliez directement. Hors du discours officiel s’entend.

Avec grâce le Hanari croisa deux tentacules face à lui. Son épiderme passait avec vivacité d'une couleur à l'autre, manifestant un intérêt intense. Son attention se porta un instant sur la tenue de Tori, une robe sobre mais neuve. Il était amusant de voir comment les autres espèces considérait les teintes ternes comme luxueuses. Ah les différences culturelles, une fascination permanente... Cette toilette avait du lui coûter cher, une attention remarquable.

Qui sont les Enfants d’Amonkira ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Concilienne
Rang : Chasseresse (Enfants d'Amonkira)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4020-tori-jorunn#60283
http://www.masseffect-reborn.fr/t4021-tori-jorunn#60284


Messages : 183
Crédits : moi-même

MessageSujet: Re: Les rouages du Synacte   Mar 26 Sep 2017, 18:47
La première impression qu’elle eut fut une fascination oppressante. Quels étranges décors, elle l’observa brièvement, ne s’y sentant pas à son aise. Heureusement que les hanaris ne peuvent voir qu’un cercle étendu de lumières et couleurs et non les auras émotives internes qui l’agitait. Ah. Ah. Quel destin cynique se moquait d’elle pour la placer en situation si délicate ? Si intérieurement, le stress lui nouait les entrailles, elle n’en montra rien. Être un soldat d’élite depuis son enfance avait quelques qualités et celle de se cacher derrière un masque neutre était l’une d’elle. C’est donc une drelle d’allure parfaitement calme et sereine qui s’inclina poliment devant l’ambassadeur. Le pas toujours aussi assuré, elle se dirigea vers le fauteuil indiqué et attendit que l’ambassadeur l’ait rejointe et qu’il fut installé pour s’assoir. Elle marquait volontairement cette politesse élémentaire qui nimbait les relations interraciales de leurs deux espèces. Bien qu’elle n’ait pas grandit sur Khajé, elle avait rencontré des hanaris régulièrement et il lui avait été appris tous les us et politesses requis.

« Il est évident qu’en nous trouvant dans un tel bureau, en face d’un ambassadeur auquel un grand respect est voué, il sera compliqué d’ôter tout côté officiel à cet échange. Je peux néanmoins garantir de parler avec franchise et honnêteté. Nous n’avons aucun intérêt à jouer à un jeu de dupe, bien au contraire. »

Elle croisa ses jambes, elle porta un instant son attention sur l’image d’un mollusque géant qui en bougeant sur l’écran attira son regard, puis les grands yeux sombres se posèrent sur l’ambassadeur. Les hanaris étaient vraiment des créatures fascinantes.

« Nous sommes un tout très complexe, né de convictions politiques tout aussi complexes. »

« Je vais tâcher de vous narrer cela, de la manière la plus claire possible. »

Elle prit une seconde pour ordonner ses pensées, humecta ses lèvres fendues et se lança.

« La naissance de cette organisation est à lier avec la lune Ehra et l’espoir de mon peuple de pouvoir fouler notre planète mère à nouveau. Il s’est avéré que des drelles d’horizons différents et aux convictions différentes se sont rassemblés par nécessité. Nous aimons les hanaris, nous respectons le Synacte, mais nous sommes révoltés de voir nos frères et sœurs mourir empoisonné par l’humidité de la terre qui jadis nous sauva. Nous avons frôlé l’extinction et nous voyons les nôtres mourir toujours plus, décrépir lentement… c’est une douleur sourde qui noie nos âmes de chagrin. »

Quand elle en parlait, de ce sentiment, elle avait toujours la gorge qui se nouait et l’impression de suffoquer. Elle ne s’éternisa pas et elle déglutit pour évacuer ce trop plein sentimental.

« Les Enfants d’Amonkira sont le cœur politique de la colonie d’Ehra. Ils pourvoient à son fonctionnement, ils gèrent ses défenses, son économie et toutes les infrastructures principales. C’est avant tout une école qui forme les siens dans des domaines variés et maintien la culture drelle antique. L’identité drelle des Enfants d’Amonkira est un fondamental qui est prédominant. »

« En ce qui concerne le devenir de nos deux peuples, force est de constater qu’il n’est pas possible pour les nôtres de survivre si nous laissons les choses ainsi. Nous cherchons une nouvelle terre ou toute alternative qui nous permettrait de pouvoir grandir et non nous éteindre lentement. Que ce soit par l’exploration ou par la recherche scientifique. Nous avons été dernièrement démarchés par des butariens, je ne vous le cache pas, voyez… concernant l’une de leur colonie et nous prospectons tout environnement suffisamment sec et vaste pour qu’il puisse devenir une terre d’accueil viable. Pour l’instant aucun de ses projets n’a abouti, mais nous persévérons. Nous ne voulons pas quitter la symbiose qui nous unis, ne vous y méprenez pas, nous cherchons simplement à lui donner un tour évolutif plus sain. On pourra donc nous catégoriser d’organisation indépendantiste modérée. »

« Je suis ravie et soulagée que vous vous intéressiez à nous. Notre plus grand souhait a toujours été de pouvoir travailler en accord avec les autorités officielles et d’avancer ensemble. Ne nous leurrons pas, nous pourrons bien trouver un endroit parfait, sans votre soutien, nous ne pourrons rien construire. Il est compliqué d'agir de manière marginale. »


Elle sourit, un sourire un peu nostalgique, vague.

« Ça n’a pas toujours été ainsi et c’est une première de nous vois ainsi convoqué. Je suis curieuse de savoir pourquoi, Ambassadeur, vous nourrissez un intérêt soudain envers nous ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Les rouages du Synacte   Lun 16 Oct 2017, 12:35
Immobile dans sa colonne d’eau artificielle, Tant-en-Un resta silencieux, doucement bercé par les courants interne de son trône liquide. Même alors que son interlocutrice ferma finalement la bouche sur une question finale il resta silencieux, attentif, ou pensif, difficile à dire de la part d’une telle créature. Son épiderme n’affichait qu’un teinte turquoise striée de rose, inexpressif. Finalement, après quelques longues secondes il leva finalement une délicate tentacule alors que sa voix mélodieuse s’éleva dans le bureau.

Le Synacte n’est pas un simple accord collaboratif entre deux espèces, expliqua le Hanari en guise de réponse, c’est un modèle. Un modèle d’union et de cohésion pour une galaxie divisée mais qui ne devrait pas l’être. L’invasion des Moissonneurs n’a soudé les races de la galaxie que jusqu’au temps de leur défaite, après quoi l’union sacré a explosé pour nous ramener à ce déprimant statut quo.

Tant-en-Un laissa sa phrase en suspens. Le repli des Asaris, l’expansionnisme butarien, la guerre civile entre le GSI et les dalatraces. Nul besoin de s’étendre sur le sujet, un ton sombre était bien plus parlant. Avec grâce l’Ambassadeur sorti de sa colonne d’eau, faisant onduler la surface de la cage cosmodésique. Il s’attarda sur le vaste écran panoramique de son bureau, attentif à la représentation d’un poisson aux longues nageoires graciles traversant l’océan.

Bien entendu, un exemple doit être exemplaire pour pouvoir tenir la route
, reprit-il méditatif. La critique est facile envers le Synacte pour ceux qui ne daignent pas juger comme il se doit les tenants et aboutissants d’un tel accord. On accuse les Hanaris d’exploitation, de dédain, de négligence… C’est vrai qu’une partie de mon peuple considère les choses comme acquises. C’est une erreur, c’est la meilleure manière pour que les choses pourrissent… Le Synacte n'a de sens que si on comprend et respecte ses enjeux.

Il se tourna finalement vers son interlocutrice, étudiant une nouvelle les traits de la représentante des Enfants d’Amonkira. Son épiderme se teinta doucement de nouvelles couleurs, comme s’il se mettant en confiance il se laissait aller à un peu plus d’expressivité. A moins qu’il voulût la mettre en confiance elle ?


***
Lueur blanche douce et diffue autour de la tête. Méditatif.
***


Pour le bien du Synacte il semble nécessaire à celui-ci de réactualiser un grand coup l’union sacré de nos deux peuples, de faire un geste de bonne volonté envers les Drells, un geste de grande envergure. La Primauté éclairée est d’accord, celui-ci ne vous cache pas que l’auguste assemblée a été difficile à convaincre...


Il s’approcha du bureau et souleva d’un de ses bras une carafe ouvragée remplie d’un liquide opalescent, presque lumineux. Ayant rempli deux verres, il en tendit poliment un à Tori Jorunn.

Vous avez évoqué une lune butarienne… Non, une colonie ne suffira pas. Des colonies vous en possédez déjà et elles sont insuffisantes à faire taire cet appel primal qui vous pousse à chercher la terre-mère. Elles le seront toujours. Pourquoi croyez-vous que les quariens n’aient jamais abandonné l’espoir de retrouver leur planète d’origine ? Etre en accord avec ses racines n’est pas un caprice spirituel, c’est un besoin fondamental.

Il s’approcha de quelques bas sur ses tentacules délicats. Il était désormais à moins d’un mètre de Tori.

Celui-ci vous propose Rakhana.


Tant-en-Un profita de la stupeur de l’instant pour plonger le bout d’un de ses bras dans son propre verre, absorbant quelques gorgées sucrées de vin de corail. Mais il reprit toutefois la parole avant que l’Enfant d’Amonkira eu l’occasion d’ouvrir la bouche.


***
Stridulations mauves de chaque côté du col. Exaltation.
***


C’est un projet fou, grandiose, un projet qui ne s’achèvera peut-être pas de notre vivant. Un projet de purification et de terraformation de votre planète d’origine. L’invasion des moissonneurs a détruit d’innombrables mondes et les Drells ont vaillamment combattu lors du conflit. La reconstruction de Rakhana ne serait pas simplement une juste rétribution, ça serait le flambeau du Synacte, la validation finale du pacte qui uni nos peuples, l’image d’une galaxie qui se régénère de ses blessures et qui envisage un avenir meilleur, le symbole de l’union des peuples, Hanaris, Drells mais aussi les autres espèces de la Galaxie.

L'Amirauté a prouvé que l'avenir était dans l'union. Nous, le Synacte, aurait dû être cette preuve. Nous allons corriger ça.


Le Hanari reposa son verre vide sur la table et retourna à sa chaire, traversant à nouveau le rideau d’eau liquide qui se troubla à son passage. Confortablement installé sur son fauteuil il avisa Tori, peut-être avec une attention encore plus aiguisée qu’avant.

La Primauté éclairée est prête à déployée une grande partie des fonds de l’empire pour ce projet. Une somme titanesque... Mais nous aurons besoin d’alliés et de soutiens. Celui-ci déjà contacté des représentants geths, quariens et butariens. Il compte présenter ce projet auprès du Conseil. Des calculs et des projections ont été faites, ce projet est largement réalisable
, comme pour justifier ses propos il activa une commande sur sa console et divers panneaux holographiques s’élevèrent autour du bureau. Des évaluations diagnostiques, des calculs de coûts, des recherches atmosphériques et écologiques. Pour peu que nous arrivions à mettre suffisamment de peuples de notre côté. Celui-ci ne vous cache pas que c’est également une manière de placer Hanaris et Drells sur le devant de la scène galactique. Nous avons trop longtemps été réduit à l’ombre. Tant bien même les soutiens manqueraient, une promesse est une promesse, le projet ne sera simplement que plus long…

L’ambassadeur s’attarda un instant sur un des écrans lumineux, laissant son éclat orangé se refléter sur son épiderme changeant. Oui… Il y avait encore des choses à mettre en place. La prochaine séance de doléance auprès du Conseil serait enrichissante, à défaut d’être décisive. Tant-en-Un était confiant en ses capacités et en son programme.

Tout est donnant donnant bien sûr, certains de ses peuples ne s’engageront pas sans contrepartie mais gérer ceci est dans les attributions de celui-ci. En ce qui vous concerne le Synacte a premièrement besoin de présenter un front uni, celui-ci a donc besoin d’un représentant Drell à ses côtés. Le Synacte est l'union de plusieurs peuples après tout...

Ses nombreux tentacules s’élevèrent autour de lui pour venir se poser sur son bureau. Dans une telle pose Tant-en-Un ressemblait presque à une grosse araignée gélatineuse.


***
Irradiation successive de flashs jaunes. Fermeté.
***


Vous n’êtes pas le seul groupe indépendantiste drell. Un des plus importants peut-être, mais est-il le plus constructif ? Le projet Rakhana ne dépend pas d’un quelconque soutient ou validation de la part de votre mouvement. Si nous ne travaillons pas avec vous, nous travaillerons avec quelqu’un d’autre.

Voilà la question, en supposant que le projet vous intéresse, pourquoi les Enfants d’Amonkira et pas un autre groupe ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Concilienne
Rang : Chasseresse (Enfants d'Amonkira)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4020-tori-jorunn#60283
http://www.masseffect-reborn.fr/t4021-tori-jorunn#60284


Messages : 183
Crédits : moi-même

MessageSujet: Re: Les rouages du Synacte   Mer 18 Oct 2017, 17:50
Il faut avouer que les hanaris sont des créatures fascinantes à voir évoluer. Elle avait toujours été assez étonnée de l’harmonie, de la paix qu’ils parvenaient à dégager avec leurs mouvements amples et glissés.

Le discours qui suit commençait sur une leçon de politique. Elle ne pouvait qu’abonder dans ce sens, la drelle n’avait qu’une confiance très limitée dans la gestion de cette galaxie et des races aux pouvoirs. Elle savait que la rancœur de n’avoir pu trouver d’aide était une source de cette amertume, mais ce statut quo décrit en était aussi une très large partie. Elle nota que l’introduction avait une petite forme de leçon, de remise au pas… Elle craignit d’avoir mal exprimé son propos et n’avoir pas su montrer son respect absolu du synacte. Cependant, le jeu de couleur qui accompagnait les propos semblaient ne pas indiquer de sentiments négatifs.

La suite… on pourrait comparer cela au fracas d’une explosion nucléaire. Au nom, devenu presque sacré, de leur planète mère, les yeux reptiliens s’écarquillèrent. Une terraformation d’un monde aussi usé ? Milles questions pratiques se bousculèrent dans sa tête. Il fallait avouer que cet hanari avait l’art et la manière de mener son discours. Elle quitta l’écran des yeux, bu une gorgée de la boisson offerte et se laissa retomber mollement dans le fauteuil. Cela faisait tant d’information, qu’elle avait peur d’offrir une réponse impressive. Elle avait surtout crainte de ne pouvoir parler autrement qu’avec émotivité.

« Je dois en référer à notre conseil, qui décidera officiellement… bien sûr… »

Elle reprit.

« Vous parlez d’union… et me demandez pourquoi nous et pas d’autres ? Tous les groupes drells devraient avoir ce choix, quoiqu’ils aient à apporter. Sauf ces imbéciles de rebelles dont les actions terroristes pourrissent nos liens… qu’ils soient drells ou hanaris. »


Les logiques diplomatiques lui échappaient parfois.

« Quoiqu’il en soit, je peux déjà vous garantir le partage sans condition de nos recherches scientifiques. Nous avons une équipe qui travaille évidement sur ce genre de problématique, entre autre chose. Je peux vous promettre un fond de soutien alloué à cette cause. Je peux vous garantir la construction d’infrastructure et le développement d’Erha pour optimiser son rôle de passerelle pour les travaux à venir. Nous possédons une équipe diplomatique et de communication qui évidemment pourront vous assister si vous avez besoin de démontrer dans les faits et en image l’union de nos peuples. »

« Organiser des campagnes d’unifications des petits groupes qui se sont éloignés de vos terres. Si réellement vous tenez cette promesse, il sera simple de convaincre ceux qui se sont dispersé et éloignés de revenir. »

« Vous avez raison sur un point, des groupes drells nous sommes probablement le plus important, si on omet Nouveau Futur qui est un parti politique. D’ailleurs, je vous conseille vivement, si ce n’est déjà fait, de les démarcher car, s’ils n’ont pas ressources, ils ont à ma connaissance, un plus large panel d’influence politique. Ils ont atteint il y a quelques temps le millier de sympathisants. Nous compris. »

« Qui que vous choisissiez pour vous accompagner, cela ne nous importe guère… du moment que vous tenez cette folle promesse. Nous ne pouvons que nous engager de vous soutenir au mieux de nos moyens dérisoires. »


Elle sourit et se leva.

« Celui-ci d’ores et déjà nos remerciements chaleureux pour le travail qu’il accompli pour préparer et guider ce projet. »

Après s’être brièvement inclinée, elle se rassit. Sa réponse étant terminée, elle se saisit de son verre qu’elle sirota. Si tout cela était vrai, si tout cela se déroulait. Ce jour serait un jour historique à graver dans la pierre. En faire une statue… ou un truc du genre.

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les rouages du Synacte   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les rouages du Synacte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle :: Ambassades Stellaires :: Ambassade Hanari/Drells-