AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Viens boire un p'tit coup...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7933
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Viens boire un p'tit coup...   Mer 26 Oct 2016, 19:10
Intervention MJ : NonDate : 3 octobre 2201 RP Tout public
Adrien Annaz Alec Sykes Sara Vaylee
Viens boire un p’tit coup…





Octobre 2201, Citadelle. La date changeait, mais pas le lieu, et Adrien arpentait des chemins mille fois empruntés auparavant. Sur les bords du lac du Présidium, le Lieutenant était en pleine séance d’introspection. Sans compter les dernières missions à son actif, de nombreux changements avaient eu lieu dans sa vie personnelle ces derniers mois. Le point d’orgue avait bien sûr été sa séparation avec Ravilla, quelques mois plus tôt. Une relation qui n’avait aboutie à rien, malgré les efforts d’Adrien. Sur les bancs du bord de l’eau, il repensait donc à tout ça.

Décidant que contempler le passé ne servirait à rien, Adrien se leva et repartit dans l’optique d’errer un peu dans la Citadelle. Après tout, il n’y avait pas de raison de ne pas profiter de ses congés temporaires. Naviguant rapidement dans la foule hétéroclite d’habitants et de touristes, dans laquelle il se mêlait parfaitement avec ses habits civils, il se retrouva rapidement dans les secteurs, où l’animation était plus vivifiante. Le SSC veillait toujours sur ce petit monde, mais les lieux étaient beaucoup moins guindés que le Présidium et ses diplomates et autres ambassadeurs. Profitant de cette nouvelle atmosphère, Adrien s’arrêta un instant pour décider de la suite des événements.

Son choix se porta sur un bar non loin, nommé L’Illiade. La musique parvint à ses oreilles lorsque deux Galariens entrèrent dans l’établissement, et Adrien décida de les suivre. Après tout, il ne connaissait rien de mieux qu’un verre pour se vider l’esprit. Empruntant le même chemin que les deux aliens, il pénétra dans le bar à son tour, laissant derrière lui le bruit des secteurs pour celui de la musique.

L’établissement n’avait rien d’exceptionnel pour se distinguer de ses nombreux concurrents. Une piste de danse occupait un coin de la pièce, tandis que de nombreuses tables avec deux à quatre chaises faisaient face au bar. Un sourcil levé, Adrien regarda un duo de Krogan se rendre sur la piste de danse et commencer à se déhancher. Un spectacle qui valait le coup d’œil, et plusieurs danseurs s’arrêtèrent pour observer, et pour éviter de se faire bousculer par un Krogan un peu trop enthousiaste.

Se détachant du spectacle, Adrien se dirigea vers le bar, évitant les quelques chaises sur son passage. Il avait repéré une table un peu à l’écart, d’où il pourrait observer le va et viens des danseurs et consommateurs sans être dérangé. Mais avant cela, autant justifier sa présence en allant commander. Laissant terminer l’Humaine devant lui, il paya ensuite auprès de la serveuse Asari pour un Temple de Théssia, sa boisson habituelle.

Sa boisson récupéré, Adrien se dirigea vers la table précédemment repérée. Zigzagant entre les tables, son verre à la main, il s’excusait des personnes qu’il dérangeait. Quelques mètres avant son objectif, alors qu’il se faufilait entre deux chaises, l’un des Krogans danseur revenait de la piste et le bouscula. Le coude d’Adrien se prit celui du Krogan de plein fouet, provocant un réflexe malheureux : celui de faire sursauter son bras. Le verre qu’il tenait à la main se renversa en partie sur la personne qu’il contournait, une Humaine aux cheveux châtain. Le Krogan ne semblait pas s’être rendu compte de l’accident puisqu’il continua son chemin, tandis qu’Adrien contemplait son œuvre.

« Et merde ! Désolé, désolé ! » Adrien attrapa une serviette sur la table pour essuyer l’épaule de l’Humaine. « On m’a bousculé et… Tout va bien ? » Il releva la tête vers le compagnon de l’Humaine, un Humain aussi. « Je vous paye un verre pour me faire pardonner ? Sauf si vous avez autre chose de prévu… Dans tout les cas je tiens à m’excuser. »



Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


En ligne
Messages : 215
Crédits : me

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   Jeu 27 Oct 2016, 18:23

Viens boire un p'tit coup
Feat. Adrien Annaz & Alec Sykes


Je suis désolé ...

Ses paroles furent comme un coup de masse en pleine face. Elle voyait les lèvres du médecin bouger sans entendre sa voix le tout remplacé par un acouphène sourd. Droite et immobile, Sara hochait seulement la tête en voyant les images apparaître sur le holo. Assise sur une chaise, elle se redressa en silence, attrapa machinalement ses affaires et avança vers la porte qui s'ouvrit sur son passage. Il n'y avait rien à dire, elle connaissait la finalité, comment elle en était arrivée là était inutile. Les douleurs auraient dû l'avertir, mais tout la pousser à croire que c'était un délire hypocondriaque. Un jour, j’ai cru avoir la mononucléose. En fait, c’était de l’ennui profond.

Entrant chez elle sans comprendre comment, la blonde ferma la porte et se laissa glisser sur le sol. Prise de soubresaut, Sara fondit en larmes. Les heures passèrent et la trentenaire se retrouva allongée sur le canapé, un verre de whisky à la main, la bouteille au trois quart vide, soulagée par l'ivresse. Elle entendait tambouriner à sa porte, une voix appelant son nom, mais elle ne voulait pas se lever ni accueillir cette personne. Levant mollement sa main, elle fit un doigt d’honneur en direction de la porte, avant de laisser tomber son bras le long du canapé à moitié consciente. Tout semblait flou, comme un rêve qui ne faisait que commencer.

***
L’esprit embrumé, catatonique, elle regardait un tableau d'un paysage paradisiaque sans éprouver la moindre émotion, finissant d'une traite son verre. Un sentiment de colère l’envahit et le verre fut balancé contre le tableau, se brisant en morceaux. Prise de remords, Sara tituba jusqu'au lieu du crime pour ramasser les morceaux, mais se prenant les pieds dans un meuble, elle tomba sur le sol, une main dans les éclats de verre. La douleur ne se réveilla pas immédiatement, mais elle eut le réflexe de jeter maladroitement un peu d'alcool dessus et de bander sa main.

***

Les bouteilles vides jonchaient le sol et seul son envie de voir clair un instant lui permirent d'arrêter pour passer à une alimentation plus solide. Elle ne se rappelait pas exactement de ces derniers jours. Son passage devant le miroir de sa salle de bains la ramena sur le droit chemin. Tu n’as pas le droit de flancher, Vaylee. Facile à dire. Suis-je seulement encore une femme ? Elle prit une longue et brûlante douche qui la réveilla et la décrassa. Le médecin finit par jeter un coup d'œil à ses messages. Plusieurs messages sans importance, mais Alec lui avait proposé de manger un soir ensemble dans la semaine. Elle, qui répondait toujours assez rapidement à ses messages, allait devoir passer un interrogatoire. Donnant une réponse positive au Lieutenant-Commandant du Midway, elle s’installa sur une table pour répondre aux autres messages, nécessitants du temps. Sa tête était dans un étau, mais elle sortit une bouteille d’eau, de quoi manger et elle passa l’après-midi à écrire. Le travail allait être son échappatoire. Il ne me reste plus que ça de toute manière. Sa main se ramena sur son ventre. Elle avait ignoré le sang sous la douche, elle n’avait pas pu ignorer la douleur des muscles et l’atteinte nerveuse qui rendait le haut de ses épaules légèrement douloureuses.

En début de soirée, elle retrouva Sykes devant le restaurant qu’ils avaient convenu pour se voir un peu en dehors du travail. Sara s’excusa de son absence, prétextant avoir été pas mal prise, fuyant le sujet par tous les moyens parfois de manière un peu trop évidente. Et étrangement, son ami semblait encore plus vague que d'habitude quand elle lui posait des questions sur sa vie privée. Tout portait à croire qu’il se passait quelque chose de grandiose dans sa vie. Des petites notes dans le ton de sa voix, dans ses réactions quelque chose d’infime chez cet homme stoïque qui donnait du grain à moudre aux délires du médecin, jouant bien évidemment la carte de l’absurde pour trouver ce qui se passait dans sa vie. Sara se doutait bien qu’il n’y eût qu’une réponse possible à ce changement : une femme. Pour comparer, la prise du commandement du Midway n’avait pas eu autant d’effet sur lui. Mais pour éviter d’avoir à répondre à ses questions, le moulin à paroles, qu’était la blonde, se montrait sous son meilleur jour, trouvant toujours quelque chose à dire.

L’étrange repas se termina et le médecin l’entraina dans un bar pour terminer la soirée autrement, promettant de ne pas l'emmener dans un endroit où la musique était calme et posée. Lorsqu’ils arrivèrent et que des nouveaux clients entrèrent dans le bar du nom de l’Illiade, de la musique rythmée, entêtante voir même assourdissante parvinrent à leurs oreilles. Sara l’attrapa par le bras et l’entraîna devant l’entrée, l’empêchant de faire demi-tour.

J’ai mentiiii, lança-t-elle avec un sourire sadique. Enfin à moitié, ils ont une vaste gamme de musique. T’auras le choix pour danser ! J’ai voulu t’amener dans un karaoké mais je crois que tu m’aurais jetée dans l’espace une fois partie d’ici.

Sara lui donna une petite tape sur le bras, l’air taquin puis se dirigea vers le bar, regardant la piste de danse où se trémoussait beaucoup de monde. Elle se proposa pour aller prendre les verres, connaissant d’avance ce qu’il allait lui demander. Elle salua l’Asari et prit un verre de whisky sans glace et un élasa. Évitant de justesse de renverser son verre sur l’Humain qui attendait derrière elle, seul son bandage prit une coloration vert clair. S’installa à une table, elle frotta avec vigueur sa bande pour la sécher un peu.

Levant son verre vert clair, la première gorgée lui donna une bonne et agréable sensation. C’était une sorte de liqueur amère et légèrement acidulée. Forte et froide, la boisson avait un arrière-goût loin d’être désagréable. Posant ses jambes sur une des chaises libres, elle poussa un soupir de plaisir.

Première fois que je prends cet alcool. Un truc Asari venu tout droit de Thessia, lança-t-elle un sourire malicieux en coin. Et ça passe tout seul. Tu ne veux pas gout…

Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase que la blonde sentie que l’on renversait quelque chose sur elle. Surprise, elle se décala, manquant de renverser la table avec elle, ayant zappé que ses pieds n’étaient pas sur le sol. Aucune chute, Sara s’était rattrapée à la table d’une manière presque aussi gracile que le Krogan vu sur la piste de danse quelques minutes auparavant. La personne, à l’origine des dégâts, se confondit en excuses, voulant même lui offrir un verre pour réparer les dégâts. Sara se mit à rire, gardant la serviette que l’Humain avait utilisée pour finir d’essuyer les dégâts.

Aaah, pour une fois que ce n'est pas moi qui renverse tout sur les autres. T'as vu, je ne suis pas le seul boulet ce soir ! Elle s’arrêta brusquement se rendant compte qu’elle venait d’insulter l’homme debout. Pardon ! Je n’ai pas voulu dire ça. Enfin si. Mais non. Désolée. Regardant Alec pour y trouver un sauveur, elle se savait seule face à ses conneries. Je crois que je vais survivre à cette collision. Ça attendra pour le verre, j’ai à peine commencé à boire le mien.

Elle poussa du pied la chaise pour l’inviter à s’asseoir, ne sachant pas si son vieil ami allait apprécier ou non l’arrivé d’un parfait étranger dans la conversation et leur soirée. En tout cas, la blonde allait l’obliger à se sociabiliser. Cela éviterait de devoir lui parler de ses récents problèmes, car c’était encore bien trop frais pour prendre le recul nécessaire sans tomber dans le mélodrame. Peut-être aurait-elle dû rester seule chez elle mais la blonde avait trop peur de se retrouver seule.

Alec, Sara, dit-elle pour faire les présentations à l’humain qui se nommait Adrien, préférant ne pas crier sur les toits leur affiliation à l’Alliance bien que la veste du N7 montrait, de toute évidence, qu’il était un militaire. Ses traits aussi, mais c’est un autre débat ! Vous venez souvent ici pour renverser de l’alcool sur de parfaits inconnus ? Demanda-t-elle pour ne pas laisser le silence s’installer.





"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire
Rang : Commandant (N7)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


En ligne
Messages : 136
Crédits : Kalia

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   Mer 02 Nov 2016, 23:00

- « Vous, votre équipage et votre appareil allez être réaffectés, préparez-les à la transition qui s’annonce. »

Voilà les quelques mots qui mirent un terme à l’entretien matinal par holocom d’Alec avec l’Amirauté basée à Vancouver. Les évènements semblaient se bousculer à une vitesse alarmante sur la scène galactique, les mauvaises nouvelles ne faisant que s’accumuler dans les médias comme dans les milieux plus officieux. Le dernier en date, l’attentat du quartier diplomatique de Thessia perpétré un mois plus tôt, n’arrangeait pas la donne, bien au contraire. Depuis des semaines, les pressions se faisaient de plus en plus fortes sur les autorités des divers gouvernements souverains, en même temps que montaient les contestations au sein du public. Sans doute était-ce cet assemblage complexe de multiples facteurs qui convainquirent les supérieurs d’Alec d’avancer le calendrier des déploiements de certaines unités. Faisant suite à l’initiative concilienne de l’été précédent, plusieurs vaisseaux se verraient détachés pour une durée encore inconnue du service de leur flotte afin de rejoindre ce groupe en construction. Sous mandat et autorité concilienne, ces éléments se verraient alors envoyés sur des missions bien particulières en vue de traquer les responsables des récentes atrocités. Du moins était-ce ainsi que l’on avait présenté la chose à l’officier supérieur de la frégate de classe Fantôme amarrée au quai M-28 de la Citadelle.

Entre deux rapports à boucler avant la fin de journée pour envoi au QG, le Lieutenant-Commandant se demandait ce que cela pourrait bien changer dans l’immédiat. Pour lui comme pour ses hommes, cela signifierait sans doute un besoin du secret encore plus envahissant, de même que des missions aux destinations et durées encore plus incertaines qu’à l’heure actuelle… Permissions moins fréquentes, contacts plus espacés avec d’éventuels proches, risques plus fréquents… Que du bonheur en perspective. Mais après tout, n’avaient-ils pas tous signés pour ça ? Du moins en connaissance de cause ? Assurément. Pourtant, le soldat ne put s’empêcher de se questionner sur l’avenir réservé à son bâtiment et la réaction de son équipage lorsqu’il leur annoncerait la nouvelle le lendemain.

Ses préoccupations furent momentanément balayées lorsque sonna l’heure de rejoindre son médecin de bord et amie dans un énième bar de la station abritant l’âme de la société concilienne. Ce genre de rendez-vous devenait d’ailleurs de plus en plus fréquent et habituel depuis que la jeune femme avait changée d’affectation, en faisant maintenant un rituel de chaque escale. Fort heureusement pour lui, la blonde entêtée n’était pas encore parvenue à l’attirer sur une piste de danse ou à chanter en public, ce qui relevait du véritable fait d’armes pour Sykes lorsque l’on connait la « force de persuasion » dont pouvait faire preuve la concernée.

Cette dernière avait d’ailleurs fait profil bas ces derniers jours, espaçant ses réponses aux messages et sollicitations de son supérieur et ami proche. Fallait-il y voir un signe révélateur de quelque chose n’allant pas pour elle ? La réponse semblait couler de source… D’habitude, les rôles se trouvaient inversés, le N7 se voyant inondé d’appels et mails l’enjoignant à sortir dans toutes sortes d’endroits pour se changer les idées. Là, Vaylee était plus distante, plus réservée, voire même… solitaire. Le contraire total de l’image de la trentenaire active et pleine d’énergie qu’Alec avait d’elle en somme. Oui, quelque chose clochait, et peut-être pourrait-il aborder la question lors de cette nouvelle sortie que la blonde venait enfin de lui confirmer.

Ou à défaut, peut-être serait-il en mesure de lui changer un peu les idées ? Pour une fois, celles du militaire se trouvaient plutôt enjouée en dehors du boulot – pour une raison encore connue de lui seul -, il était désormais temps de rendre la pareille.

***

De la psychanalyse… Devrait-il en arriver là pour cerner le comportement de sa collègue durant la soirée ? En apparence, tout semblait tourner comme à la normale, Sara apparaissant toute guillerette et enjouée à l’idée de boire un verre dans un endroit fréquenté de son choix. Quant à savoir s’il ne s’agissait que d’une façade ou non, la tournure que prendrait la soirée y répondrait surement. Alec se laissa donc trainer malgré lui dans l’établissement, prit place à la table choisie par le médecin, puis la laissa filer en direction du bar pour commander de quoi consommer. Elle reviendrait très certainement avec ce qu’il faut pour apprécier l’endroit, Sykes n’ayant aucun doute sur les connaissances de Vaylee vis-à-vis de ses goûts. Cette certitude se concrétisa lorsqu’elle revint quelques minutes plus tard, verres en main, jonglant entre les groupes de fêtards et d’habitués pour arriver saine et sauve à bon port.

Hélas, là où la maladresse légendaire de la jeune femme aurait pu frapper, c’est celle d’un élément extérieur et encore inconnu du duo qui prit la relève. Un évènement salué comme il se doit par la pauvre victime de cette mauvaise surprise, et un N7 réellement enjoué par ce spectacle. Cigare tout juste allumé au bec, il laissa le couple d’infortune se répandre en excuses et politesses d’usage, ne se manifestant que lorsqu’on le présenta à sa place.

- « T’as toujours eu le chic pour faire des rencontres dans les bars. En bien comme en mal. En y réfléchissant, je me demande dans quel registre s’inscrit la nôtre… » lança-t-il un sourire moquer sur les lèvres.

Installé confortablement dans le fond de la banquette qui lui servait d’estrade pour assister à cette scène cocasse, il tirait de grosses taffes sur le havane entre ses doigts, se délectant du ridicule de la situation. Aussi ne fut-il pas étonnant, entre deux cercles de fumées le survolant, de le voir revenir à la charge pour « accabler » un peu plus son amie devant l’étranger tout penaud.

- « Vous en faites pas, au pire ça la dissuadera de s’enfiler trop de verres ce soir. Enfin, si on croit aux miracles… Elle a beau parler de boulet, elle est pas mal dans la catégorie. On se contentait de boire un verre avant un prochain redéploiement, mais je constate que la soirée est déjà arrosée sans même une gorgée dans le gosier. Pour peu que ces deux-là déclenchent une bonne bagarre, et le tableau sera complet. » glissa-t-il en désignant d’un signe de tête le duo improbable de déhanchant sur la piste de danse…




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7933
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   Lun 07 Nov 2016, 17:42


A la surprise d’Adrien, la femme ne s’énerva pas de ce shampoing imprévu. Riant, elle attrapa la serviette pour essuyer les quelques gouttelettes qui tombaient encore de son cuir chevelu. Bon, sa réponse était un peu maladroite, puisqu’elle traitait le Lieutenant de boulet. Cependant, vu les circonstances, il n’avait aucun argument pour la détromper. Il ne releva donc pas, se taisant pour éviter de raconter une connerie en plus de celle qu’il venait de faire. L’Humaine tira une chaise, invitant Adrien à la table, tout en refusant le verre de dédommagement qu’il proposait.

La femme se présenta ainsi que son partenaire : Sara et Alec. Ce dernier portait une veste sur laquelle était brodé le symbole des N7, Adrien supposa donc que ce dernier faisait partie de l’Alliance. Ou qu’il avait acheté cette veste quelque part, mais se balader dans la Citadelle avec un vêtement du genre quand ses connaissances au combat ne sont pas équivalentes au niveau indiqué sur la veste reste le meilleur moyen pour se réveiller à côté d’une poubelle, avec un gros mal de crâne et un œil au beurre noir. Certains quartiers de la station ne valaient pas mieux qu’Oméga.

Le Lieutenant laissa le supposé N7 balancer quelques blagues à la figure de sa compagne en silence. Si il avait eu des doutes jusqu’ici, ils auraient été balayés par la manière dont l’homme s’adressait à la victime de l’attentat au cocktail. La femme brisa d’ailleurs la position de spectateur inconfortable d’Adrien, avec une question parfaitement adaptée à la situation : ‘’Vous venez souvent renverser vos verres sur des inconnus ?’’.

« Pas vraiment, non. Ca m’arrive même assez rarement, mais l’un des deux Krogans m’a bousculé au mauvais moment et… Bon bref je crois que vous connaissez la suite. Mais habituellement c’est pas le genre de conneries que je fais. »

Le N7 profita du silence qui suivit pour enfoncer encore plus la jeune femme qui, de l’avis d’Adrien, n’allait plus tarder à aller se cacher sous la table pour ne plus subir les railleries de son ami. L’homme souhaitait, apparemment, voir une bagarre éclater entre les deux Krogans danseurs et… Qui d’autres ? Sans doute les deux Humains. Ce que le Lieutenant préférait éviter. Au passage, il eu la confirmation de son affiliation à l’Alliance, puisqu’il attendait un déploiement.

« Pour m’a part, j’aimerais autant ne pas avoir à combattre ces deux mastodontes. J’ai de mauvais souvenirs d’affrontements contre des mercenaires, et je voudrais bien éviter d’avoir quelques côtes cassées… Ou alors, je vous laisse vous battre, et j’observe. C’est vous le N7 après tout. »

A nouveau ce silence inconfortable. La blague d’Adrien avait dû tomber à plat. Décidément, il n’y avait qu’involontairement qu’il arrivait à faire rire son public. N’ayant guère d’autres idées, il essaya de relancer la discussion pour éviter que le malaise persiste.

« Et sinon… Vous parliez d’un redéploiement ? De quel genre d’affectation jouit un N7 ? Et vous Sara ? Vous êtes mariée ? Avec Alec, je veux dire. Ou vous travaillez ensemble ? »


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


En ligne
Messages : 215
Crédits : me

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   Jeu 10 Nov 2016, 16:24

Viens boire un p'tit coup
Feat. Adrien Annaz & Alec Sykes


La réplique cinglante du N7 tomba. Évidemment, il n’en loupait jamais une. Ainsi à ses yeux, elle n’était capable de faire que des rencontres dans des bars. Bon, en même temps, c’était vrai. Elle l’avait revu dans un bar ainsi que tous les hommes avec lesquels elle avait passé une nuit. Sara s’était même inscrite sur un site de rencontre pour au final voir que les trois quarts cherchaient des situations stables et durables. Autant dire qu’elle avait vite disparu. Un sourire narquois apparut sur le visage du médecin qui répondit immédiatement après.

En mal évidemment !

Sara préféra s’intéresser au nouveau venu avant que de nouvelles piques ne tombent sur elle, gardant dans le coin de l’œil son ami. Son excuse, le Krogan. Elle regarda la masse volumineuse reprenant le chemin de la piste de danse quelques mètres plus loin après un semblant d’hésitation.

C’est pas le genre de conneries, hein, lança-t-elle amusée, voyant qu’il pouvait y avoir pire comme personne.

Et Alec intervint à nouveau, touchant un point sensible. Sa passion pour les alcools. Il ne se doutait pas un seul instant qu’elle avait passé ses dernières soirées avec Whisky et Vin rouge, ces amis les plus proches. Le Lieutenant ne put s’empêcher de se montrer indignée même si cela ne semblait pas crédible. Et pendant une courte seconde, elle put se voir se lever, attraper sa chaise pour la fracasser sur son ami. Et pourtant, Sara n’avait pas bougé de sa place, toujours assise, les pieds posés sur la dernière chaise de libre. Flippant... Une courte absence qui la perturba. Le médecin préféra reprendre les derniers mots qu'elle avait entendu pour reprendre le fil de la conversation.

Une bonne bagarre ? Tu ne pourras pas faire le poids contre moi surtout maintenant qu’Hamilton m’a appris deux trois trucs très sympas, lança-t-elle sur un ton provocateur en croisant les bras gardant toujours ce sourire malicieux qu’Alec ne connaissait que trop bien à force de le voir à chacun de leurs échanges. Après si tu veux que j’appelle les deux Krogans pour une bonne séance de décrassage, pas de problèmes, j’y vais de suite. Par contre compte pas sur moi pour soigner tes blessures après ça.

Les deux se cherchaient toujours et cela faisait partie de leur rituel et elle avait besoin de ça pour ne pas penser, mais pourtant, elle sentait qu’il y avait une différence dans son comportement. Une envie de hurler qu’elle refréna immédiatement en buvant une gorgée d’élasa. Adrien répondit qu’il préférait éviter le combat ou alors voir le Lieutenant-Commandant agir et montrer ses talents. Sara observa au loin un groupe d’humaines qui gloussait de rire en enchaînant les verres d’alcool. Tout était vêtu assez étrangement, mais l’une d’elles portait des vêtements qui n’allaient pas ensemble ainsi qu’une perruque courte et multicolore comme si un pari avait été fait et qu’elle avait perdu. Elles partirent rapidement du bar pour se diriger vers la piste de danse lorsqu’un nouveau morceau entraînant commença.

Sara entendit son nom dans la conversation, elle tourna sa tête vers Adrien qui lui demanda si elle était mariée avec Alec et s’ils travaillaient ensemble. Plutôt maladroit comme question, mais la jeune femme continuait à sourire, répliqua rapidement un peu sèchement. Mon dieu, ce boulet.

Quoi ? Demandez-moi plutôt ce que je fais au lieu de vouloir savoir avec qui je couche. Et Lui moi ? Aaaaah,pouffa-t-elle de rire. Quelle question ! Je l’attends toujours.

Elle leva sa main pour lui montrer qu’il n’y a aucune bague à son doigt, mais son annulaire était en partie caché par la bande tachée à la couleur de son alcool.

Un jour, je lui ferai ma demande, enchaîna-t-elle en regardant son ami. Mais il me dira que sa seule attache, c’est son vaisseau et que je ne fais pas le poids. Littéralement. De plus beaux propulseurs.

La blonde se mit à rire en imaginant la situation la plus grotesque possible. Elle termina son verre et le posa sur la table d’un coup sec et sourd. Une petite grimace suivit d’un râle et elle termina sa réponse.

Oh et puis on s’est dit qu’à 80 ans, toi, moi si on n’avait pas trouvé chaussures à nos pieds, on finirait nos vieux jours ensemble. Et même si tu n’as rien dit ce jour-là, et que j’étais encore une fois ivre, j’ai vu dans ton regard que tu n’étais pas contre… Puis s’adressant à Adrien. Non concrètement de vieux amis sur le même vaisseau et je suis médecin pour info. Et oui, je sais, on ne dirait pas comme ça, ajoute-t-elle précipitamment pour couper l’herbe sous le pied d’Alec avec une pointe de sarcasme très prononcé.

Elle laissa le soin à Alec de répondre au sujet du redéploiement du Midway. Bien que le sujet fût classé confidentiel, Sara se doutait qu’il ne lui donne que très peu d’informations sur ce sujet. Elle-même n’en savait rien et attendait qu’Alec lui en parle, mais il le ferait probablement bientôt avec tout le reste de l’équipage.

Bon et vous, vous faites quoi dans la vie ?





"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire
Rang : Commandant (N7)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


En ligne
Messages : 136
Crédits : Kalia

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   Mar 15 Nov 2016, 21:55


Ce qui ne devait au départ être qu’une simple soirée à deux pour tuer le temps avant le départ du lendemain vira donc à la rencontre fortuite. Si Alec n’avait pas spécialement prévu de discuter de tout et de rien avec un inconnu, comme le veut son caractère taciturne, c’est son équipière et amie qui semblait réellement enjouée par cette occasion de rencontrer une nouvelle tête. Trouvait-elle dans cet « évènement » un exécutoire momentané à la mystérieuse raison de son silence de plusieurs jours ? Une question qu’il conviendrait de creuser au fur et à mesure que la soirée défilerait.

Pour le moment, se furent plutôt les réflexions du duo de catastrophes lui servant de camarades de beuverie sur les Krogans se dandinant non loin qui occupèrent le N7 dans l’immédiat. Jeter un regard distrait sur cette scène aussi pitoyable que risible fit d’ailleurs remonter un souvenir au soldat, qui se surprit lui-même à l’exprimer de vive voix.

- « Le dernier auquel je me suis confronté portait une ceinture de grenades comme un trophée. Pratique et divertissant de s’en débarrasser par ce biais. Fait intéressant à savoir, en plus d’être costauds, le Krograns disposent de nombreux organes en plusieurs exemplaires. Je vous laisse imaginer le résultat et l’abondance de projections lorsque vous en faites péter un… » expliqua-t-il posément, un sourire presque dérangeant au coin des lèvres.

De quoi plomber l’ambiance si des verres ne se trouvaient pas à portée de main… Fort heureusement, tel n’était pas le cas, et tandis que la foule se faisait de plus en plus importante au sein de l’établissement, Alec porta de nouveau son attention sur sa table et le contenu du sien. Le levant à hauteur comme pour trinquer, il s’employa à répondre aux questions du maladroit qui aurait pu être une version masculine de Sara tant certaines de ses bourdes correspondaient à cette dernière et faisaient plus que l’amuser.

- « Frégate SSV Midway, classe Fantôme assignée aux opérations spéciales de la Quatrième Flotte. Sur le départ pour une nouvelle mission d’ici quelques jours. »
récita-t-il comme une machine, non sans une once de fierté dans le ton.

Conformément à une vieille tradition des équipages et Marines, l’officier vida alors son verre cul-sec en l’honneur de son bâtiment, qui l’avait plutôt bien servi depuis les quelques mois passés à sa tête. En parallèle, la conversation vira sur sa relation avec Sara, question ambiguë à laquelle même lui avait parfois du mal à répondre tant les choses pouvaient se montrer compliquées dans sa vie. Difficile de cerner la jeune femme avec laquelle il échangeait à intervalles réguliers. Depuis qu’elle était devenue le premier visage qu’il avait aperçu en sortant des décombres de Londres, leur relation avait évoluée à différents stade pour en arriver à cette drôle d’entente entre deux caractères si opposés au premier abord.

- « Elle et moi, hein ? J’ai bien essayé il y a quelques années, mais elle m’a rembarré sévèrement. Aujourd’hui suis-je à peine bon à lui servir de garde-fou lorsqu’elle sort boire un verre et à dissuader d’éventuels gêneurs un peu trop intéressés lorsqu’elle n’est pas d’humeur. Le bon pote serviable et protecteur en somme, je lui sers de grand frère de substitution lorsqu’elle est incapable ou plus en état de s’occuper d’elle-même. Ce qui risque d’arriver si elle en descend d’autres comme ça… »

Inconscient du mal-être de la blonde qui deviendrait bientôt rousse, sans doute aurait-il été moins direct et « taquin » sur la question si la concernée avait choisie de lui parler de son problème. En attendant, c’est sur un sujet bien dangereux et explosif qu’il s’aventurait sans vraiment prendre la réelle mesure de ses mots…

HRP:
 




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7933
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   Mar 22 Nov 2016, 19:31


Adrien était en train de sérieusement se demander où il était tombé. Le duo était très agréable, et n’hésitait pas à l’inclure dans la conversation, mais ils semblaient aussi sérieusement barrés. Certes, Adrien avait eu, encore, la délicatesse d’un Elcor dans un magasin de porcelaine, mais la réponse était au niveau de sa question. Enfin, il ne savait pas vraiment si on pouvait considérer ça comme une réponse. Il s’agissait peut-être d’un moyen de botter en touche. Il n’en savait foutrement rien, et n’allait sûrement pas tenter d’avoir plus d’informations : il avait compris la leçon.

Il se raccrocha donc désespérément au changement de sujet du N7. Un Krogan avec une ceinture de grenade. Bien sûr, il n’aurait pas pu parler d’une Asari peu vêtue, ça aurait été trop beau. Adrien le laissa exposer ses méthodes de… discussions avec les Krogans, à base d’utilisation intelligente de leurs multiples organes en plusieurs exemplaires. Pour sa part, Adrien n’avait pas le temps de se pencher là-dessus : quand un Krogan décidait de venir lui chercher des problèmes, la plupart du temps en mission, il se contentait de l’arroser de balles, sans chercher à faire dans le visuellement agréable.

« Personnellement, le dernier Krogan que j’ai affronté m’a laissé presque mort. Je préférerais donc éviter de recommencer, ce n’était pas la meilleure expérience de ma vie… »

La phrase tomba à plat, personne n’ayant visiblement envie de parler d’expérience de mort imminente. Le chahut du bar se remplissant petit à petit s’éleva un moment au dessus du trio attablé, rendant la conversation impossible. La faute à deux Turiens éméchés qui commençaient à faire des blagues sur les Krogans, blagues peut appréciée par les deux précédents danseurs. Heureusement, l’atmosphère se calma quand les boissons dextro furent livrées et les deux Turiens attablés au loin.

- « Frégate SSV Midway, classe Fantôme assignée aux opérations spéciales de la Quatrième Flotte. Sur le départ pour une nouvelle mission d’ici quelques jours. »

La voix du N7 claqua dans le silence. Adrien entendit le soupçon de fierté dans la voix du soldat. En même temps, tout le monde ne peut pas se vanter d’être affiliée aux opérations spéciales. Le Lieutenant pris à moitié exemple sur son collègue militaire en ne vidant qu’à moitié son verre.

« Adrien Annaz, Lieutenant SVF. Sans Vaisseau Fixe. Et sans affiliation pour l’instant, aussi. Donc je ne viderais pas mon verre, sauf si vous m’en payez un après.

Vous travaillez sur le même bâtiment donc ? Je suis sûr qu’il y a des histoires à raconter, là-dessus. Pour ma part, comme je disais, je ne suis qu’un simple Lieutenant. Rien de bien folichon, juste quelques affectations qui ne nécessitent pas de déranger un N7 comme vous.
»




Spoiler:
 


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


En ligne
Messages : 215
Crédits : me

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   Dim 01 Jan 2017, 16:07

Viens boire un p'tit coup
Feat. Adrien Annaz & Alec Sykes


Adrien devait se demander ce qu’il faisait là avec ces deux personnes qui se cherchaient sans cesse. Ou bien cherchait-il à comprendre pourquoi il s’était arrêté à cette table de dérangés. C’était ça, le Krogan ou la fille aux cheveux colorés qui passait à côté d’eux en gloussant avec ses amies, renversant elle, aussi, quelques gouttes d’alcool sur le passage. À vrai dire quand Alec se lança dans sa description détaillée d’un hachis de Krogan à la grenade, le médecin leva les yeux au ciel avant de le regarder d’un air accusateur.

Aaaah, râla Sara en entendant les paroles du N7. Si tu commences à faire dans le crade aussi …

L’attitude du Lieutenant-Commandant ne changeait pas même en présence d’un inconnu. Et si elle commençait à faire son recueil de données sur cet instant, Alec allait capter immédiatement sa démarche. Et il est évident qu’elle n’avait pas la tête à cela ce soir. Adrien continua sur les Krogans, résumant très brièvement une situation avec un de ses êtres primitifs qui s’était mal passée. Ils apprirent qu’il n’appartenait à aucun vaisseau. Silencieuse à ce sujet pour le moment, sa curiosité n’allait pas tarder à pointer le bout de son nez. C’était toujours mieux que savoir si son supérieur faisait des cauchemars. En tout cas, le Lieutenant semblait humble sur ses missions, rien de "folichons".

Le N7 donna à son tour son opinion sur leur relation, et même si elle gardait un sourire en coin, il finit par disparaître. Sa mâchoire se raidit lorsqu’il termina sa phrase, concluant officiellement qu’elle appréciait un peu trop l’alcool au point de dépasser les bornes. Elle laissa quelques secondes de silence avant de faire une grimace, levant à nouveau les yeux au ciel.

Ce très rabaissant pour toi. Tu me tiens aussi très bien les cheveux, dit-elle un sourire froid et détaché.

La blonde se redressa sur sa chaise puis finit par se lever, sentant sa tête tourner légèrement.

Ça tape ! Allez, je vais chercher la petite sœur ! Lança-t-elle en poussa la chaise pour se diriger vers le bar laissant les deux hommes.

Se glissant contre le comptoir, elle posa une main sur son ventre, grimaçant de douleur. L’Asari derrière le comptoir s’approcha d’elle, attendant avec un sourire charmeur sa commande. Sara prit quatre verres, deux pour les hommes qui l’attendaient à la table, reprenant la même boisson et deux pour elle. Elle en descendit un cul sec, fermant les yeux quelques secondes sentant sa gorge ainsi que son gosier la brûler. Son ventre la lançait par à coup, comme des poignards qui s’enfonçaient à un rythme régulier. Pourquoi je n’ai pas voulu prendre des médocs avec moi… Merde.

Prenant quelques minutes au bar, attendant que la douleur passe, le médecin revint s’asseoir, posant les trois verres sur la table sans les renverser, écoutant la conversation peu loquace des deux militaires.

Vous n’êtes affilié à aucun bâtiment, comment ça se fait ? Finit-elle par demander en se rasseyant, n’arrivant que trop mal à cacher ses traits tirés par la douleur.




HRP:
 


"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire
Rang : Commandant (N7)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


En ligne
Messages : 136
Crédits : Kalia

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   Jeu 12 Jan 2017, 21:32

A croire qu’il n’avait pas « invoqué » la bonne petite sœur… La façon dont il avait évoqué leur relation, à la question du Lieutenant nouvellement rencontré, était pourtant bien proche de comment il abordait ces multiples années de camaraderies et chamailleries. Malgré tout, la façon familière et sarcastique dont il avait décoché sa réponse paraissait avoir été très mal accueillie par le médecin-chef du Midway. Elle qui répondait d’habitude du tac-o-tac à ce genre de provocation, bien qu’emprunte d’une réelle affection pour la jeune femme, faisait preuve d’une réserve et distance latentes mais bien présentes.

Décidément, quelque chose clochait chez/pour Vaylee ce soir, ce qui ne fit que renforcer l’inquiétude que son supérieur et ami entretenait depuis plusieurs jours.

Il ne laissa rien paraitre dans un premier temps, reportant son attention sur le nouvel arrivant le temps que Sara passa au ravitaillement.

- « Vous formalisez pas de notre complicité un peu… particulière. Elle est originale, mais surtout encore plus couveuse et attentionnée, entre deux vacheries, que ma propre frangine. Ça doit en partie être pour cette raison que je l’ai engagée comme responsable médical de mon équipage… » dit-il l’air songeur.

Sans vraiment se soucier de la réaction de son interlocuteur vis-à-vis de ses propos, le N7 bidouilla quelques instants son omnitech, le temps pour lui de programmer l’envoi différé d’un message très simple à l’attention de sa comparse de toujours. La teneur et le contenu, à savoir « J’ai l’impression qu’il faudra que l’on discute… », n’apparaitraient que d’ici une ou deux heures dans la messagerie de l’intéressée, mais ferai très certainement son petit effet… Restait encore à savoir s’il s’agissait d’une bonne ou mauvaise chose.

En attendant, l’officier fit plutôt honneur à « l’autre petit sœur » qui venait de débarquer, et qu’il sirota d’un air distrait. La soirée prenait une drôle de tournure, et si le temps des explications n’était pas encore venu, celui de la conversation devait vraisemblablement se poursuivre. C’est bien pourquoi Sykes rebondit sur la dernière question de la blonde à l’encontre du soldat maladroit leur faisant face.

- « C’est vrai que ce n’est pas spécialement courant de se retrouver sans affectation, à vadrouiller sur la Citadelle… Vous êtes en… transition ? Mauvaise passe ? Résultat d’une mission particulière ? Ou alors le contraire, une affectation de prestige en vue ? »
lança-t-il momentanément sorti de ses préoccupations premières.

Non loin, les Krogans qui jusqu’ici « dansaient », visiblement bien rincés au ryncol, semblaient voués à la déchéance la plus totale. Occupés à se disputer ce que leurs sens troublés par l’alcool leur faisait croire être une femelle de leur espèce, c’est un pauvre Elcor en détresse qui cherchait du soutien auprès des fêtards les plus proches. Un sauvetage auquel personne ne paraissait disposé à s’intéresser malgré le ton qui montait ente les natifs de Tuchanka et celui de Dekuuna. Le sol ne tarderait peut-être pas à trembler…




Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Viens boire un p'tit coup...   
Revenir en haut Aller en bas
 

Viens boire un p'tit coup...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-