AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 La phrase improbable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mar 17 Juil 2012, 12:23
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et
prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses
explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour
factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement
inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe
et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout
comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une
quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être
prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente
comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un
crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était
complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être
bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à
rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par
tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles
du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les
autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même
vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en
très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique
telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre
puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus
était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur,
l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz,
Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au
milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres
métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme
étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre
petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la
plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté
n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement
pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive
trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à
l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment
généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais
boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais
Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile
et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime
asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent
pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le
biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais
magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin
le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites
boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais
qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ?
Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert
d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui
pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable
aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus
notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas
prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si
douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec
Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec
Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite,
mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu
Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes
(façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais
passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées
alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de
métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils
rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants,
parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit
merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées,
comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a
part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant
faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse,
pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen,
Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe
de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore
meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été
tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus
alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon
capilaire bleu sur le
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mar 17 Juil 2012, 13:31
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mar 17 Juil 2012, 13:39
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et eVe


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mar 17 Juil 2012, 22:15
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 12:11
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 13:51
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses


Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 13:51
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:03
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:06
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:07
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:29
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:33
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:35
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:38
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:41
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:42
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:44
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:46
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de chocolat enrobée
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:47
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de chocolat enrobée 100% inexistants


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 17:50
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de chocolat enrobée 100% inexistants devant lequel Arté
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 18:08
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de chocolat enrobée 100% inexistants devant lequel Arté.


Un kikooo


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 21:35
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de chocolat enrobée 100% inexistants devant lequel Arté.


Un kikooo nommé milouuu
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Mer 18 Juil 2012, 21:50
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de chocolat enrobée 100% inexistants devant lequel Arté.


Un kikooo nommé milouuu et Astérixme


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Jeu 19 Juil 2012, 09:24
Il pense réussir à prendre Melany par les sentiments grâce aux cons et prudes dont Nefar le diabolique charmeur, en lui disant des choses explicites et sensuelles que seul Melany pouvait apprécier avec un amour factice ou réel mais vraiment fougueux et bien sentimentalement inadapté a la situation actuelle de Conseillère qu'elle était, superbe et vraiment très bien habillée ainsi que facialement irréprochable tout comme sa notoriété publique qui était en augmentation depuis qu'une quarienne perverse jeune et intelligente et perverse faussement d'être prude car elle était nue sous sa combinaison étanche et transparente comme l'acier qui la rendait parfaitement noobiste malgré que ce soit un crime de penser qu'elle était sage parce qu'en réalité elle l'était complètement.

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de chocolat enrobée 100% inexistants devant lequel Arté.


Un kikooo nommé milouuu et Astérixme cherchais Obélisme
Revenir en haut Aller en bas
Tricia Pearson

Personnage RP
Faction : Service de Sécurité Concilien
Rang : Superviseur
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2559-tricia-pearson-agente-du-s
http://www.masseffect-reborn.fr/t2753-tricia-pearson-journal-de-bord#33954


Pro de la gachette
Messages : 5198
Crédits : Tricia

MessageSujet: Re: La phrase improbable   Jeu 19 Juil 2012, 14:18

Mais alors un grand débile, Annaz qui croyait être bon d'être un pervers déjanté, avec son ami moche Arté qui ressemblait à rien, selon les critères humains et Intergalactiques approuvés par tous, du moins ceux intelligents, gambadaient dans les prairies fertiles du Rwanda désertique et agréable ainsi que paisibles, malgré les autochtones Turiens rouges de mongolie et ouvertement spéciaux, et même vraiment idéal pour s’adonner à la lecture de RP écris en prose et en très petite quantité à cause de leurs sonorité magnifique et lyrique telle Ariane aux doux fils d'or que je ne pensais pas en entendre puisqu'un fil n'est pas audible, sauf si il est ensorcelé.

Le bus était vieux et rouillé depuis que le professeur conteur, l'administrateur de nefar et la sublime Melany, avait couché avec Annaz, Artérius, et peut être même maudit le pauvre Lleyton, innocent au milieu de l'aridité de l'Espace crée par les Moissonneurs, pieuvres métalliques comme notre Cerberusse qui avait fait preuve d'un calme étonnant et surprenant pour des céphalopodes tel que notre illustre petit Sarkass, qui avait sa très profonde et immense grande comme la plus grande des immenses et superbement incroyable chose que Arté n'avait jamais résussi à voir comme la petite chose de Viks tellement pitoyable.

La répugnante et floodeuse ainsi que inoffensive trolleuse Melany était méchamment allumée tout comme Tash l'asari à l'avatar pourri malgré sa belle gentillesse et ses formes vraiment généreuses et agréable à observer et à tâter du bout des petits mais boudinés doigts d'Annaz qui n'y connait rien à la gente féminine.

Mais Anton Ardak, fils d'un quatre-oeil bien laid comme un vortcha malhabile et fini comme la Sagrada Familia alors que Viks et alyx la sublime asari et superbe femme dessinatrice de comic divin mais vraiment lent pour sortir une planche magnifique mais malheureusement étrange par le biais d'un détour inattendu ou elle fait la chose, la terrible mais magnifique
mais grande mais même pas au niveau mais alors mais harkin le sale tueur de quariens gentils et mignons comme de jolies petites boulettes de peluche en porcelaine de Gien incassable car je l'aime mais qui aime-tu ? La question, quelle question ? Celle de sarkass laquelle ? Celle qu'il a posé avant de devenir mon punching boy qui me sert d'esclave sexuel et de déchets pas beau comme Viks et Harkin qui pratiquent des ... choses sexuellement inavouables mais filmable aisément vue le charisme de mes Supers Turiens Telhius et Arté et Titus notre GN préféré mais Sata le faux Conseiller aime les petits vortchas prépubère Bieber de cette âge que t'a bien aimé dans tes oreilles si douces alors qu'il se grattait, ce porc d'Artérius fit groin-groin avec Titus son petit-ami infidèle couchant avec Nefar dans ses rêves avec Melany, sublime princesse et miss immonde, Conseillère parfaite, mégalomane en puissance modelée sur Nefar, le grand manitou qui promu Annannaz à se gratter les amygdales qui étaient vertes et violettes (façon Turien), néanmoins Harkin et nefar font l'amour chastement mais passionnément avec Tashei l'asari dont les lekkus longuement étirées alors que Mel était prude et gentille comme une naine atteinte de métabolisme difforme, de ce fait, elle était trop hérissée de poils rèches et pleins de neurones super-évolués de Satanis, inexistants, parce que quelque chose de creux et humide tel que la royauté de droit merdique accordé par les nouilles trop cuites ou simplement ratées, comme le sceau du Primarque tyrannique et ridicule qui pense a rien a part être Tasheïsé par Gray et Mason les handicapés d'Oméga voulant faire de Varto leur petite amie pitoyable comme Cameron le beau-gosse, pervertie par Nora Wayne et son sex toys à l'effigie de Garanen, Conseiller Galarien, mangeant des mouches, se confiant a l'entre jambe de Melany, agréable et sublime, dans ses rêves, mais en réalité encore meilleure.



Le taxi de Nefar était moche mais avait été tunné par un volus shooté appelé Niftu Cal le Dieu des cochons volus alliés aux Moissonneurs batteuses sentant la Citadelle tirer un rayon capilaire bleu sur le jardin d'Eden d'Adam et Eve mangeant la pomme sortant tout droit des Abysses de la nébuleuse Abracadabra Merlin le guedin avec un portrait de schtroumfette endoctrinée et passionnée par les prothéens rêveurs de chocolat enrobée 100% inexistants devant lequel Arté.


Un kikooo nommé milouuu et Astérixme cherchais Obélisme en Egyptopotamie


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La phrase improbable   
Revenir en haut Aller en bas
 

La phrase improbable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Discussion non RP :: Jeux et Evènements :: Jeux de Flood-