AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Oluse Riol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Nouveau Futur
Rang : Conseillère en Relations internationales
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 9
Crédits : FluorineSpark - Deviantart

MessageSujet: Oluse Riol   Mer 30 Déc 2015, 22:32
Registre Galactique des espèces
OLUSE / RIOL

Informations primaires

Sexe : Féminin
Race : Drell
ge : 37 ans
Faction : Nouveau Futur
Poste : Conseillère en Relations internationales
Parenté : Har Riol/ Naraya Zhalkyen
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Kahjé


Histoire



Extrait d'interview enregistrée par Diana Monica pour le Citadel Press, 29 juin 2200


- Mademoiselle Riol, merci d’avoir accepté cette petite interview.
Tout d’abord nous aimerions en savoir plus sur votre
enfance, sur votre éducation, votre développement.



- Et bien, je suis née sur Kahjé, planète de nos bienfaiteurs Hanaris le 3 février 2164. Vous avez sûrement déjà entendu parler de mon père, Har Riol, qui travaillait déjà pour Nouveau Futur,et ma mère était juriste pour une société Hanari. Notre éducation vient donc en grande partie de notre père, qui après l’école passait beaucoup de temps à revoir nos cours avec nous pour nous apprendre à toujours questionner les enseignements, à tout regarder de différents points de vue. Ces petites leçons du soir plaisaient surtout à mon frère, qui les écoutait les yeux grand ouverts, alors que moi ces discours sans fin m’ennuyaient à mourir. Je l'écoutais cependant avec attention parler de ce qui avait l'air d'être la chose la plus importante du monde à ses yeux. Lorsqu'il est devenu le dirigeant de Nouveau Futur, il a commencé à devenir de plus en plus distant avec nous, partant tôt le matin, rentrant tard dans la nuit, et travaillant toujours plus. Ma mère étant souvent très inquiète de ses activités, surtout avec les rumeurs constantes d'attaques terroristes de la part des Rebelles. Malgré tout ça, j'ai eu une très belle enfance. Je me souviens encore quand notre père nous emmenait pendant les vacances sur Ehra, une lune de Rakhana. Les nuits où le ciel était dégagé, on s'allongeait sur le sol en regardant la planète de nos ancêtres, et on passait la nuit à l'écouter parler de rêves d'indépendance, et il nous disait qu'un jour, nous pourrions tous habiter là haut, notre "vrai chez-nous". C'est pendant ces nuits que j'ai entendu certains des plus beaux poèmes Drells que je connaisse.



- Je suis sûre que vous pourriez nous les réciter
magnifiquement, mais peut-être une autre fois. Que
faisiez-vous avant d'entrer dans Nouveau Futur ?


- Et bien, après avoir fini l'école en 2182, j'ai commencé des études de sociologie et cultures étrangères à l'université de... . Cela m'a donné l'occasion de connaître toutes les magnifiques sociétés de notre galaxie, dont j'ai d'ailleurs visité la plupart des capitales, ainsi que la Citadelle; j'ai vu pendant ces voyages toute la beauté et la diversité de notre univers, un savoir que j'ai aussitôt voulu transmettre et répandre. Ma vocation était choisie : je voulais enseigner. Je n'en ai malheureusement pas eu l'occasion...


- À cause de la Guerre ?



- Oui. Dès le début des hostilités, j'ai cessé mes études de professeur et je me suis portée volontaire auprès des Hanaris pour tout ce qui puisse aider l'effort de guerre. J’ai été mobilisée dans un hôpital de fortune en tant qu’aide-infirmiere. C'est majoritairement pendant cette période que j'ai réalisé toute la sagesse de mon père. Les Drells, pas assez développés, freinés dans leur évolution par l'environnement de Kahjé, par les liens contraignants du Synacte, étaient trop occupés à défendre les Hanaris pour penser à se défendre eux-mêmes. Face à la force de frappe des Moissonneurs, notre monde était trop faible, et donc dans l'incapacité de se protéger, sans parler de participer à la coalition contre l'attaquant. C'est donc avec détermination qu'à la fin de la Guerre, je suis entrée chez Nouveau Futur. Au départ, je contribuait en tant qu'assistante aux relations internationales, gérant l'agenda de la Représentante de l'époque, lui prenant des rendez-vous avec différents dignataires importants. Mais à cette période, nous n'étions pas vraiment pris au sérieux par la communauté galactique, nous étions vu comme une petite bande de séparatistes sans réel importance sur la scène politique.


- Comment êtes vous donc arrivée à votre
position actuelle ?


- En 2195, mon père, épuisé par toutes ses années de travail pour l'organisation et peut-être par son âge, quitta la direction du groupe et laissa sa place à mon frère, Kiras Riol, qui était entrée dans Nouveau Futur bien avant moi. Quelques mois plus tard, ma prédécesseure, qui était atteinte du Syndrome de Kepral mais avait tenu à garder ses fonctions, s'éteignit à 53 ans. J'ai donc repris son siège de Conseillère en Relations Internationales, ce qui est aussi pourquoi je vous parle aujourd'hui.


- Vous avez des projets pour l'avenir ?


- Faire en sorte que les Drells puissent à nouveau vivre comme une communauté libre et indépendante et soient reconnus comme une nation à part entière dans la Galaxie.



Apparence

Oluse est une Drell d'environ 1m69 de hauteur, donc les écailles recouvrant le corps sont de couleur violette, l'amenant souvent à comparer sa peau à celle d'une Asari. Quand beaucoup la qualifierait de maigre ou de frêle, elle préfère se voir comme fine et élancée. Malgré son pacifisme et sa position diplomatique, elle a appris les bases de la défense aux corps à corps pour les cas extrêmes, bien qu’elle ne puisse rivaliser avec un combattant entraîné.

Elle a des yeux rouge-orangées, couleur "coucher de soleil", dont elle aime régulièrement se vanter, et sa gorge est de couleur pourpre tirant sur le rose.


Sa garde-robe, constituée majoritairement de robes et de tailleurs, tend en grande partie vers les couleurs vives, comme le vert ou le rouge, bien que le violet s'immisce également dans ses habits.


Caractère

Oluse est une Drell très calme, s'exprimant toujours de manière réfléchie et attentive. Dans son métier, elle garde toujours une attitude sérieuse, sachant qu’elle n’a pas le droit à l’erreur dans ses diverses discussions avec les figures importantes qu’elle est amenée à rencontrer. Avec l’expérience des relations diplomatiques, elle a su cultiver un don pour mettre ses interlocuteurs en confiance. En privé, elle est plus détendue, enchaînant souvent les blagues et les boutades, en particulier à l'attention de son frère. Cependant, beaucoup de ses amis lui reprochent de toujours surveiller ses paroles et agir comme une diplomate, même avec ses proches.

Ses études et ses nombreuses visites de tous les coins de la Galaxie l'ont rendue très ouverte à toutes les cultures et toutes les sociétés. Elle valorise par dessus tout les échanges interculturels, et pour cette raison voue une grande admiration à la Citadelle et au Conseil. Cependant, l’attitude de ce dernier par rapport aux races émergentes, comme les Drells ou les Ralois, l’a bien vite défaite de ses illusions quant à la difficulté du combat qu'elle mène.

Bien qu'elle n'ait pas participé aux combats pendant la Grande Guerre, les marques de ce qu'elle a vu pendant son temps de service à l'hôpital sur les blessés ou des vidéos des combats aux informations sont encore gravées dans son esprit, lui rappelant à chaque instant ce pourquoi elle combat et la poussant à ne jamais abandonner quoi que ce soit. Trop de gens sont déjà morts subitement sans avoir eu le temps de faire tout ce qu'ils voulaient. Baisser les bras serait pour elle une insulte à leur mémoire.


Compétences / Équipement


Équipement :

Armure : N/A
Armes : N/A
Armurerie : N/A

Compétences :

Militaire : Novice au corps à corps
Biotique : Non
Technologie : Non




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Rien de particulier
Relations avec les autres : Chaleureuse et conviviale du fait de sa position, Oluse a appris à mettre ses interlocuteurs en confiance pour mieux les amadouer.
Des liens prédéfinis ? Non


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : N/A
Comment avez-vous connu le forum ? Par moi-même
Est-ce un double compte ? Elena T'Soran
Des remarques ? J’aime toujours le Paris-Brest



RP d'introduction



23 août 2196, Bureaux de Nouveau Futur, Kahjé




"Non Monsieur, elle est indisponible pour le moment, je peux prendre un message ? "


La communication se coupa sans réponse, et la tonalité se fit entendre.


Oluse reposa le combiné pour ce qui lui semblait être là centième fois de la matinée. C'était son travail depuis qu'elle était devenue l'assistante de la Responsable en Communication de Nouveau Futur. Enfin non, elle participait aussi à des réunions d'information sur le futur des Drells, elle consultait diverses personnalités politiques. Mais elle s'attendait à plus.


Son père les avaient pourtant prévenus, leurs liens familiaux n'entraineraient pas de montées en grade fulgurantes. Ils voulait que les places à Nouveau Futur se méritent, pour n'avoir dans son camp que les meilleurs. Son frère cependant, ayant intégré l'organisation dès son plus jeune âge, avait réussi à prendre sa tête quand leur père s'était retiré. Elle n'avait en réalité aucune raison de se plaindre : elle n'était là que depuis cinq ans, et sa position était plus que respectable. Mais elle se sentait frustrée. Non pas que sa supérieure lui déplaisait, au contraire,c'était la personne qui lui avait tout appris. Mais justement, elle avait l'impression qu'elle n' avait plus rien à apprendre, qu'elle était prête.


Elle se demanda un instant où était sa supérieure, Arianah Zhios qui d'habitude arrivait bien plus tôt. Il est vrai qu’elle avait eu l’air de plus en plus fatiguée ces derniers temps. Cependant, une absence pouvant arriver, elle ne s'inquiéta pas outre mesure.


La sonnerie de son terminal interrompit soudain ses réflexions, et elle se préparait à répondre une énième fois à des mauvais numéros, à des gens qui voulaient parler à sa supérieure, ou à d'autres conservateurs Hanaris qui appelaient pour l'insulter de tous les noms.


"Oluse, viens dans mon bureau s'il te plaît."


La voix de son frère sortant du haut-parleur la surprit. Elle semblait éraillée, comme venant d'outre-tombe.


Oluse se leva prestement et sortit du bureau qu'elle partageait avec Arianah. Elle traversa d'un pas rapide le couloir et arriva devant le bureau de son frère, qu'il occupait depuis plus ou moins un an. Trois coups à la porte.


"Entre. Assied toi s'il te plaît. "


Il avait l'air dévasté, n'arrivant qu'avec peine à prononcer un mot. Oluse sentit que quelque chose n'allait pas, et tous les scénarios catastrophes possibles vinrent à son esprit. Un attentat, un mort, une condamnation au tribunal ?


"Arianah a été victime d'une violente crise cardiaque ce matin. Elle a été admise en urgence à la Clinique de la Pureté Porte-Flamme . "


Le choc fut violent et Oluse sentit son corps se raidir. Celle qu'elle avait vu toute son enfance comme son mentor, qui l'avait guidée dans tous ses moments difficiles, et qu'elle percevait comme indestructible.


"Tu peux aller lui rendre visite si tu le veux. Père y est allé plus tôt dans la matinée, moi j'irai plus tard. Il faut que je nous prépare à toutes les éventualités. "


Bien qu'elle puisse paraître froide et calculatrice, la réaction de son Kiras était compréhensible. Il venait de perdre à la fois une personne chère et une alliée précieuse. Peut-être était ce sa façon à lui de cacher son deuil et sa tristesse. Ou peut-être était il vraiment insensible. Mais Oluse en doutait, elle le connaissait assez bien savoir qu'il pouvait ressentir des émotions.


Un long moment s’écoula où les deux frères et sœurs se regardaient en silence, puis la cadette reprit la parole d'une voix hésitante.


"Je... Je vais aller la voir. Ça va aller ", dit Oluse d'une voix qui se voulait rassurante pour elle-même.


Elle sortit en vitesse du bureau, laissant son frère seul, et sortit devant le bâtiment qui leur servait de QG pour attraper un taxi.


Au bout de ce qui lui semblait une éternité, une véhicule s'arrêta devant elle, et redémarra dès qu'elle lui eut dit sa destination. Le chauffeur, un Galarien, tenta à plusieurs reprises d'engager la conversation, mais n'obtint que le silence pour réponse. La diplomate qui répondait à tous les messages était absente pour le moment, il fallait réessayer plus tard.


Le taxi s'arrêta enfin devant le petit bâtiment blanc qu'était la Clinique de la Pureté Porte-Flamme. Oluse franchi la double porte et demanda à voir bidule. On la conduisit à travers de longs couloirs jusqu'à la chambre 427. Avec anxiété, elle poussa la porte et vit allongée sur lit la Drell qu'elle connaissait depuis son enfance. Elle avait les yeux fermés, la tête penchée sur le côté, tranquille. On aurait pu croire qu'elle était simplement endormie s'il n'y avait eu le respirateur accroché à sa bouche et diverses sondes et câbles reliant son corps frêle et des machines qui rendait de manière froide et inhumaine sa tension, son rythme respiratoire, cardiaque, son activité cérébrale, les différents taux en oxygène de son sang. Ceux-ci semblaient dangereusement bas et baissaient continuellement.


Alors qu'elle contemplait la figure au repos, un des appareils se mit à sonner, puis un autre, puis la moitié d'entre eux. Deux Drells et une Hanar entrèrent dans la pièce, la firent sortir fermement, et refermèrent la porte. Oluse s'assit doucement sur un banc non loin. Il lui semblait que son esprit fonctionnait au ralenti. Elle commença à méditer, et décida d'attendre ici plus de nouvelles.




Plus de deux heures étaient passées lorsqu'une infirmière s'approcha d'elle. Elle avait cette démarche de quelqu'un qui va dire quelque chose d'important, et qui ne veut pas le faire. Oluse sourit légèrement pour la rendre plus à l'aise. Ses talents psychologiques semblaient être revenus.


"Mademoiselle Riol, nous avons tenté tout ce que nous avons pu. Sa crise cardiaque l'a terriblement affaiblie et son système immunitaire n'a pas pu faire face. Elle s'en est allée paisiblement. "


La nouvelle, bien que prévisible, bouleversa Oluse. Celle-ci se leva doucement, s'approcha du lit de la défunte, et se trouva dans l'incapacité de dire une prière adéquate. La culture Drell n'était pourtant pas dépourvue d'odes aux morts, d'hymnes de décès, ou de prières à Kalahira. Aucune pourtant ne semblait convenir à ce moment. Les dieux n'avaient-ils donc pas d'hommages assez grands qui puissent être rendus à une telle personne ?


Oluse remercia l'infirmière et sortit de l'hôpital. Son corps semblait se guider de lui-même, se dirigeant comme par automatisme en direction de son appartement, l'esprit qui le dirigeait habituellement semblant s'être arrêté. Au bout de deux heures de marche, Oluse entra chez elle et s'assit dans un fauteuil face à une fenêtre donnant sur la ville. Son esprit n'aspirait qu'à un apaisement, et elle commença donc une longue méditation.



Où vont les esprits des morts ?


Qui s'occupe d'eux là où ils sont ?


La mort est-elle une fin en soi, ou seulement une étape de plus de l'existence ?


La mort a-t-elle une raison , ou est-ce seulement le fruit d'un hasard funeste ?


Doit-on faire le deuil des morts, ou au contraire se réjouir de leur temps dans ce monde et
de ce qu'ils nous ont apporté ?





Les yeux d'Oluse se rouvrirent, et celle-ci avait la sensation d'être une nouvelle personne. Elle avait cessé de se lamenter sans fin. Ses réflexions lui avaient apporté une nouvelle vision sur les événements, et sur le destin de chacun. Elle sortit de chez elle et se rendit aux funérailles de son amie et mentor. Le tout était très sobre, et seule une poignée de personnes étaient présente.


Lorsque vint son tour de s'avancer, elle ne fit aucun grand discours pour montrer à quel point elle avait été une personne importante de sa vie. Elle garda simplement longtemps le silence, puis murmura une simple phrase avec un léger sourire aux lèvres.


"Puisse tu apporter autant là où tu es qu'à ceux que tu as rencontré dans ce monde. "



L'âme s'envole, le corps reste. Peut-être est-ce une connexion entre ici et là bas ? L'esprit écoute t'il lorsqu'on s'adresse à la tombe ?




Bureaux de Nouveau Futur, 30 août 2199



Je repassait par cette porte d'entrée pour la première fois depuis son départ. L'ambiance pouvait sembler la même dans les petits bureaux, mais je pouvais ressentir le lourd voile du chagrin pesant sur le lieu. Mon frère m'avait appelé ce matin pour me demander de venir le rencontrer, pour discuter de mon "futur".


J'entrai dans la salle de réunion pour les voir tous les quatre, le comité directeur de Nouveau Futur, assis en pleine discussion. Un des cinq fauteuils était vide, et j'avais l'impression d'un bâtiment rendu bancal par la perte d'un pilier.


Tous se turent à mon entrée dans la pièce, créant une sorte d'atmosphère solennelle. Kiras se leva et prit la parole.



"Bonjour, Oluse. Je pense que tu sais déjà la raison de ta convocation ici aujourd'hui, donc je ne vais pas prendre de pincettes. Le regretté départ d’Arianah Zhios laisse un vide dans nos cœurs, mais également à cette table. Certains d'entre nous pensent qu'il est trop tôt pour donner cette place à quelqu'un d'autre, mais le fait est que nous ne pouvons pas fonctionner efficacement sans un effectif complet. Nous avons prêté beaucoup de réflexion à cette décision, et celle-ci nous a fait nous tourner vers toi. Tu es qualifiée, dynamique, tu as de bonnes relations avec tout le monde. De plus, tu as été formée à ce poste directement à la meilleure place. "


Il devait avoir remarqué mon expression de choc, car il enchaîna immédiatement sur des phrases réconfortantes.


"Bien entendu, nous comprendrions parfaitement si tu ne te sentais pas à la hauteur, ou si tu pensais que c'est tôt pour toi. "


Étais-je à la hauteur ? Une question parfaitement légitime sur le moment. Après tout, on me proposait d'avoir un rôle majeur dans le futur de l'espèce Drell toute entière, de négocier avec certaines des personnalités les plus influentes de la Galaxie. Est-ce que je me sentais prête ? Certainement pas. Est-ce que j'allais quand même accepter ? Bien sûr que oui !



"Après toutes ces années de formation et de travail auprès de Madame Zhios, j'ai réalisé l'importance que nous avons pour tous les Drells. Certains ne le réalisent pas, ne renient même. Mais nous avons le devoir de lutter pour un avenir libre et indépendant. Je ne pense pas être là personne la plus qualifiée ou taillée pour ce poste, mais si vous me le proposez, c'est avec honneur que je l'accepte. "



Un des plus grands tournants de mon existence. Ce sera donc en construisant un Nouveau Futur pour les Drells que je façonnerai le mien.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


Administrateur
Messages : 8003
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Oluse Riol   Mar 01 Mar 2016, 00:20
Je pense que c'est tout bon. Pas besoin de te faire le message de bienvenue, tu dois connaître le chemin à force.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
 

Oluse Riol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Abandonnées-