AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Lun 20 Avr 2015, 19:48
Intervention MJ : OuiDate : 11 Avril 2200 RP pouvant être violent
Thomas Dole ♦ Alicia K. McColl ♦ Galak Daarlenk ♦ MJ
La Colère de Tuchanka - Camp Wrex


Tuchanka ▬ Temple de Calandor

Dans la salle principale des lieux, que l'on appelé communément le Cœur du Temple, le chef déchu Urdnot Wrex tournait en rond. Il y avait en sa compagnie sa chère Bakara, membre éminente de son clan et co-dirigeante de ce dernier, ainsi que les trois-quarts des émissaires envoyés par le Conseil. En l'occurrence, il y avait deux diplomates humains et deux militaires - un turien et un galarien. Thomas Dole et Alicia K. McColl chercheraient possiblement une paix tandis que le Général Daarlenk et l'Amiral Trinik préféreront peut-être une solution armée. Bien que c'était une vision manichéenne. Qui sait, les politiciens ont tendance à se transformer en loup lorsqu'on en donne les moyens... Mais l'heure n'était pas aux divagations. Cela faisait presque deux semaines que Wrex et ses invités étaient encerclés et retranchés dans le Temple. Un problème qui ne pourrait durer éternellement.

La situation était la suivante : Jurdon Gorx voulait la tête de son mentor, au sens littéral ou figuré, et il ferait tout pour l'obtenir avant l'arrivée des soutiens apportés par les forces conciliennes. Ils viendraient, c'était inévitable. Mais malheureusement, l'insurgé avait eu bien le temps de peaufiner son plan et il savait qu'il y avait un temps avant une quelconque réaction. A moins d'être quasi-certain qu'il y ait une menace pour la paix, le Conseil n'a pas de raison d'intervenir avec force. Ils procèdent donc par étapes, tenant d'abord une diplomatie et envoyant un ou plusieurs Spectres si le besoin s'en fait ressentir. Actuellement, aucun Spectre n'avait l'air d'être dans les parages et tout ce que Wrex savait, c'est que les dites forces conciliennes regardaient le conflit d'en haut. De l'orbite. Bien sagement.

Aussi, le Temple de Calandor possédait un passage secret menant à des ruines voisines mais assez distantes. Ces ruines étaient activement défendus par des loyalistes, ayant refusé d'abandonner et de se rendre à leurs ennemis. En parcourant quelques kilomètres dans une galerie assez étroite, on pouvait faire passer des vivres, des messages ou bien même des gens. Mais pas tous en même temps. Sans compter qu'il fallait éviter d'alerter le camp adverse. Wrex avait donc fait venir des vivres pour la survie et obtenait un rapport toutes les six ou huit heures. Aux dernières nouvelles, Gorx était personnellement venu superviser le siège et ses forces se trouvaient non-loin. Il était compliqué de les estimer mais comparé à la petite centaine - en comptant ceux qui ne peuvent pas se battre - du Temple, elles avaient un avantage numérique certain. Ce qui était néanmoins plus inquiétant, c'était qu'il n'y avait pas que des krogans dans le lot mais aussi des butariens. Deux théories : soit il s'agissait de mercenaires, soit il s'agissait d'alliés. L'un comme l'autre, ça ne sentait pas bon.

Ruminant, le chef krogan faisait aussi état de ses troupes. Ou de ce qui y ressemblait. En intérieur, il y avait à peu près cent participants, en comptant les soldats et éclaireurs krogans ainsi que les gardes des émissaires. Les gardes humains et turiens avaient bien su encaisser mais les galariens et asari avaient vu leurs rangs partir en fumée. Il restait une minuscule poignée des deux, à tout casser... Surtout que la Matriarche, elle, s'était faite enlevée. En extérieur, le chiffre pouvait gonfler mais il s'agissait de forces pouvant surprendre une quelconque offensive ennemie. Ils ne pourraient pas se déplacer par d'énormes chiffres donc il s'agirait de dizaines de renforts potentiels.

Au niveau des armes et de la défense, rien de sophistiqué si ce n'est ce qui était habituel et les tours rénovées. Celles-ci possèdent deux canons fraichement opérationnels et peuvent servir de tour de guet, bien entendu. Il faut aussi savoir que le Temple est pavé de tombes et les héros sont souvent enterrés avec leur équipement complet... Lorsqu'il est retrouvé, du moins. Il existe aussi une aile consacrés aux artefacts, qui pourraient éventuellement donner un avantage.

En soi, le seul véritable avantage que possédaient les défenseurs résidait dans le Temple lui-même. L'architecture faisait qu'il était à demi-fermé sur l'extérieur et sa grande surface pourrait perdre les ennemis. Sans compter le nombre impressionnant de tombeaux. Et parmi ces tombes, des chemins bien particuliers. Des chemins retrouvés grâce à une carte et qui demeurent sûrement inconnu des forces de Gorx. Le Cœur, quant à lui, était l'endroit le plus défendable. L'entrée qui menait directement à lui pouvait être barrée sans difficulté et il était ainsi difficilement accessible, à moins de connaître l'accès à la salle tombe qui peut mener à lui. La légende raconte que Calandor y a survécu des mois durant... Peut-être que Wrex aura la même chance. Toutefois, on raconte aussi que des défenses avaient été spécialement construites. Mais cette partie est infondée jusqu'à preuve du contraire et chercher à dénicher ces secrets pourraient aussi se révéler être une perte de temps. Sans perdre à l'esprit que se retrancher dans cette salle de soixante mètres sur trente-cinq était une évidence.

Au final, ayant toutes ces informations en tête, Wrex ignorait ce qui serait le plus efficace pour vaincre son adversaire. C'était pour cette raison qu'il avait convoqué ceux qui feraient office de stratèges. Il les avait côtoyé bien plus que prévu et il savait qu'ils pourraient apporter une aide précieuse. Les fixant un à un avec ses yeux vifs de reptiles, il souffla. « Gorx est dehors, à attendre que je fasse une erreur pour venir me trancher la tête... » Il s'arrête une demi-seconde sur la silhouette d'Alicia, ce qui lui rappelait qu'elle pourrait être un problème si cela venait à mal se passer. « Mais ce fils de varren n'aura rien ! Je ne ferais pas d'erreur. Et vous allez m'y aider. » Il se redressa, le dos bien droit. « Il est temps de décider et nous n'avons que deux choix... L'attaque... ou la défense. »



    Note MJ : Le sujet est actuellement en hide pour éviter que les deux camps sachent les tactiques et informations liées aux autres. Si vous ne voyez rien, c'est donc parfaitement normal.








Dernière édition par Maitre du Jeu le Dim 17 Mai 2015, 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire
Rang : Directeur de Cabinet du Premier Ministre
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 417

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Mer 22 Avr 2015, 23:33

À la fin des négociations du traité de Farixen, Thomas Dole avait pris les conclusions du traité comme une glorieuse victoire. Elles l'avaient propulsé en plein sur la scène politique, il avait réussi à habilement négocier pour foutre l'Alliance Interstellaire dans une position dominante, et était dors et déjà prêt à capitaliser sur la suite des événements, en s'attirant les faveurs des gros constructeurs de vaisseaux, les travailleurs qui allaient avoir de l'emploi et tous les politiques populistes.

Mais dans la vie, il y a toujours un revers à la médaille. La folie d'Urdnot Krusk avait attiré les foudres du Conseil, et aujourd'hui, les krogans se retrouvaient dans une des pires positions possibles. C'était étonnant qu'Urdnot Krusk ne fut pas pendu plus tôt, qu'il n'ait pas déclenché l'ire terrifiante de son peuple. Et aujourd'hui, comme si le karma avait décidé de faire un low-kick balayette dans sa gueule, Thomas se retrouvait à l'autre bout du bâton. Le traité de Farixen avait humilié les krogans, il était tout naturel que ce politicien hautain finisse donc par subir un lynchage de ce peuple.

Il a fuit. De toute façon, seuls les lâches vivent. Il avait été sauvé, grâce à l'intervention express de 4 militaires de l'Alliance, des vétérans de la guerre des moissonneurs. Il faut dire que ça avait été très chaud. Ils avaient dû faire sortir une femme enceinte, et se barricader le plus vite possible dans un temple que Wrex avait choisi. Dole aurait peut-être préféré se rendre, et espérer que l'Alliance fasse son possible pour le faire sortir. Mais se soumettre à d'énormes bêtes mentalement douées pour le massacre n'était pas une bonne idée.

Non. Il était là, à présent, au milieu de ce siège qui allait mal finir. Un jour, il y aurait des pages extranets sur ce genre de batailles, avec les noms des commandants et le nombre des forces dans les deux camps. Dole allait avoir la « chance » de marquer l'histoire de Tuchanka, cette planète dégueulasse sur laquelle il n'avait aucune envie de rester.

Au moins, Dole avait à présent une légende devant lui. Alors qu'il se tenait tranquillement assis, son postérieur sur une sorte de lourde pierre, autour d'une large table, il avait les yeux rivés devant la large figure qui faisait les cents pas dans la pièce. Urdnot Wrex. C'était sans hésiter l'un des hommes les plus grands, les plus fougueux, les plus téméraires de l'Histoire. Il mélangeait des qualités de tas de grands hommes du patrimoine humain. On pouvait le comparer à un Napoléon, mais un Napoléon qui cassait des cous. Nul doute que la simple présence de ce krogan dans le temple suffirait à ce que les défenseurs tiennent jusqu'à la mort, alors qu'en face, la loyauté des troupes ennemies n'était pas assurée.

Wrex attendait des conseils. Après qu'un silence pesant ait régné dans la pièce, Dole se décida à prendre la parole. Il n'était pas un chef militaire, il n'allait sûrement pas parler d'hommes à placer sur des tours, ou de lignes de tir à effectuer... Mais peut-être qu'il pourrait être utile, même un tout petit peu.

- Bien, monsieur Wrex... Je suppose qu'on peut déjà faire un trait sur une quelconque aide extérieure. Ils ne se mobiliseront que quand les coups de feu partiront. Nous ne pouvons pas attaquer. Outre les... Heu... Considérations militaires... Attaquer serait nous priver de légitimité. En restant sur la défensive, en montrant que nous, les émissaires du Conseil, sommes en danger, on peut les forcer à réagir. Après tout, quand bien même ils font la sourde oreille en orbite, l'Alliance n'osera pas laisser une femme enceinte humaine, en couple avec le ministre de la défense, mourir tuée par les hommes de Gorx.

C'était assez dégradant de dire ça d'Alicia McColl, la reléguer au simple poste de « femme de », mais il fallait être réaliste dans cette situation.

- Nous devons tenir, pour les forcer à intervenir. Et puis, de toute façon, ça nous donnerait un avantage moral. Et nous n'avons de toute manière pas l'équipement pour intervenir dehors.
L'ennemi en face est très hétéroclite. Il y a des « mercenaires » butariens... En réalité, je suis prêt à parier qu'ils sont avec l'Hégémonie. Ce ne serait pas la première fois que ces déglingués du cerveau amènent des mecs pour faire croire qu'ils ne sont pas de leur gouvernement. Les butariens sont tous des chiens, et ces sales raclures sont sûrement là pour une raison simple : Ils veulent créer de l'instabilité politique sur Tuchanka par tous les moyens, pour réduire l'influence du Conseil. C'est un peu débile, mais je pense qu'ils sont plus là pour venger l'outrage de leurs échecs diplomatiques face à votre clan, monsieur Wrex. Ils ragent très facilement, ces butariens.
Hormis eux, nous devons nous attendre à voir d'autres mercenaires, présents juste pour leur porte-feuille, considérant cette bataille comme un investissement. Les vrais fanatiques, les hommes de Gorx... Ceux-là, je doute qu'ils oseraient faire trop de victimes, ils n'oseraient pas toucher aux femmes, ou au chamane...


Il réfléchit, un instant. Avec ses paroles, Dole avait peur de manquer de respect face au titan qu'était Wrex.

- Écoutez, monsieur... Je sais que vous êtes contre ce plan, mais je continue de penser que nous devrions discuter avec Jurdon Gorx. Si vous voulez, moi, je peux servir de médiateur.
Mais si vous refusez, encore une fois, nous n'avons d'autres plans que la défense. Auquel cas, il va falloir trouver un moyen de survivre...





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Jeu 23 Avr 2015, 23:13


Disturbed diplomacy ...

When the war is at our door ...
We must no longer think and darken ...



Cela devait faire plus de quinze jours qu'elle était là. Pour sa part, elle tenait encore debout malgré l'état dans lequel elle se trouve.elle avait peut-être plus besoin de se reposer mais elle avait les idées claires et elle devait tenir. Depuis l'intervention de l'ancien bras droit de Wrex, le petit groupe était retranché dans un temple sacré et tout le monde semblait debout pour le moment. L'Ambassadrice y compris. Lorsque Gorx est intervenu, elle a longuement hésité sur l'usage de ses capacités biotiques qui peuvent être très utiles en temps et en heure. Surtout que derrière l'habit de l'Ambassadrice se cachait un vétéran de la Grande Guerre. Mais elle n'était pas militaire et elle n'avait reçu aucune médaille pour ça mais elle avait appris à se battre avec des armes, des grenades et ses pouvoirs biotiques sans forcement disposer de protections efficaces. En y repensant, elle pourrait presque se revoir plus jeune et à survivre. Mais elle n'était pas venu seule. En effet, lorsque sa tendre moitié a su qu'elle était envoyé sur la planète Krogane, il a tenu à choisir personnellement les quatre gardes qui seraient chargés de veiller sur elle. Au départ, elle n'était pas du tout d'accord et cela l'a fait limite passer pour une faible mais Joshua avait raison sur un point : elle était enceinte et même si le délai du congés maternité n'était pas encore atteint. Mais Alicia a toujours été prévoyante et elle avait un sac avec elle contenant ce qu'elle pourrait avoir besoin en cas de souci comme crise. Mais lorsqu'elle a du évacuer, elle n'a pas été aussi docile que ça et elle a aidé les militaires avec ses capacités biotiques. Il est de notoriété public qu'elle est une puissante biotique et elle ne l'a jamais cachée. Surtout qu'elle sait qu'avec la petite présente, elle a une bonne poussée de puissance qui n'est pas forcement bon pour son implant ni son organisme d'ailleurs. Mais pour le moment, tout était correct et elle n'a aucun problème de santé lié à la nature de sa fille ou d'elle-même d'ailleurs.

Se tenant debout, elle observait la légende Krogane tourné en rond tandis qu'elle s'était allié à son camarade de l'Alliance pour essayer de trouver un terrain d'entente et régler ça calmement. Mais aussi une solution pacifiste. Car oui, malgré son statut connu de vétérane de la Grande Guerre, elle reste une pacifiste. Malheureusement, il n'est pas impossible qu'elle soit contrainte de lever son bouclier afin de défendre et protéger Wrex. Oui, oui, Alicia a encore de l'énergie à revendre et bien plus qu'à l’accoutumée. Logique dirait-on... Elle voit Wrex l'observer et elle reste impassible, pour le moment du moins. Puis son collègue de l'Alliance prend la parole. Wrex voulait une décision et on ne pouvait pas user des deux. Il fallait soit attaquer soit défendre mais les deux ne sont pas possible. Alicia n'était pas vraiment la bonne personne sur le coup car elle ne s'y connaît absolument pas sur les stratégies bien qu'elle peut servir à autre chose. Enceinte oui mais pas inutile contrairement à ce que certaines personnes pouvaient bien penser. Ils s'imaginent quoi ? Qu'elle n'est qu'une potiche ? Ce n'est pas parce qu'elle est la compagne du Ministre de la Défense de l'Alliance qu'elle peut faire pression sur eux. Ils peuvent aller se gratter. Mais cela ne veut pas dire non plus qu'elle est inoffensive... Loin de là. Si elle doit lever ses capacités pour se battre, elle le fera sans hésiter. Bien qu'elle ne veut pas de la guerre. Elle tourne la tête vers Dole lorsqu'il parle d'elle comme limite une monnaie d'échange.

« ▬ Merci de votre commentaire, Dole, mais je suis encore capable de me défendre … »

Alicia reste prudente et elle sait ce qu'elle a faire. Et ce n'est certainement pas Dole ou Wrex qui vont lui dire ce qu'elle a à faire. Elle est mêlée au bordel alors elle se débrouillera. Cela a toujours été et cela n'est pas prêt de changer. Alicia reste indépendante quoi qu'en dise les autres. Ventre arrondi et visible, elle croise les bras sans gène en levant les yeux au ciel. Et puis, qu'elle sache, elle est une représentante du Conseil et ce n'est pas pour rien si le Conseil lui a demandé de participer à ça. Elle a été neutre pendant les discussions de Farixen. Et Dole n'était pas le seul à avoir pu bénéficier d'une monté diplomatique. D'un côté, ceux qu'elle représente ont pu constater qu'elle ne prenant rien à la légère et d'un autre côté, le Conseil a vu en elle un élément qui peut faire pencher des balances d'un coté ou d'un autre tout en gardant une neutralité. Et être bien vu par le Conseil peut-être un bon point surtout lorsqu'on travaille pour eux. Eh oui, Alicia dépend du Conseil de la Citadelle et du Conseiller Humain du Conseil et non de l'Alliance. Ce que beaucoup semble oublier. Mais en cet instant, elle n'était rien de plus qu'un émissaire du Conseil et elle compte bien faire valoir ce « rang » exceptionnel. Ayant bien écouter le plan de son camarade humain, elle était néanmoins d'accord avec Dole sur plusieurs points. Levant les yeux vers Wrex, elle n'est pas vraiment une bonne stratège mais cela ne l'empêche pas de réfléchir et d'essayer de trouver une solution.

« ▬ Je suis d'accord avec Monsieur Dole. Même si je préfère m'occuper de la diplomatie avec lui. Vous l'avez dit vous-même, Dole. L'Alliance ne laissera pas couler s'il venait à m'arriver quelque chose. Et je peux justement mettre ce détail en avant pour ne pas me faire tirer dessus à la moindre occasion , chose qu'il pourrait faire sans hésiter sur vous, Dole, puisque vous n'avez « aucune valeur » à ses yeux. S'il est un minimum intelligent, il me laissera repartir sans faire couler de sang. S'il ne me laissera pas repartir, il aura son ticket pour faire entendre sa voix au Conseil. Après c'est à double tranchant mais c'est un risque que je prends... »

Mais elle n'a pas encore terminé. Les butariens et les autres mercenaires... Voilà le problème... Ils n'ont aucune loyauté et cela peut-être à double tranchant. Le porte-monnaie est une chose mais les Krogans ne sont pas riches. Sauf en enseignement de combat bien sûr. Mais depuis que Wrex dirige Tuchanka, cela semble bien plus correct jusqu'à ce que ce crétin de Krogan intervienne par les armes. Bien que pas très rassurée par sa propre idée, elle n'avait pas beaucoup de solutions sous la mains. Et puis, ce n'est pas la première fois qu'elle ne l'entend donc on ne joue pas avec la pitié. Là, il est question de survie et de faire le moins de dégâts possible.

« ▬ Non seulement, les Butariens veulent discréditer le Conseil mais ils veulent agrandir leur notoriétés pour ensuite se faire passer pour les bon samaritains. Nous savons tous ce qu'ils sont... Si vous refusez, Patriarche Wrex, nous n'aurons aucune autre alternative que la défense. On peut toujours essayer de les piéger mais ils ne se feront pas avoir deux fois... »




Récompenses 2014:
 

Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Union Galarienne
Rang : Général
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 385

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Sam 25 Avr 2015, 03:15
Comme s'il ne pouvait pas vivre quelques temps sans troubles, Daarlenk, qui se faisait vieux, était encore dans le pétrin. Il n'allait pas évoquer en long et en large toutes les gammes de pensées qui traversèrent son esprit entre le moment ou les psychopathes décérébrés trahirent Wrex et le moment présent. De toute façon, que ça soit à ce moment, le jour d'après ou l'année suivante, sa fin était proche, mais il n'avait aucune intention de mourir sur une planète de sable dans un tombeau ouvert.

Avec lui se trouvaient Thomas Dole et Alicia McColl, deux Humains qu'il avait rencontré à la Citadelle récemment, et un amiral turien dont il ne connaissait pas. Dire que tout ça aurait pu être évité si Urdnot Krusk avait usé ne serait-ce qu'une once de raisonnement. S'il n'avait pas convaincu tout le monde que Wrex voulait tout capoter, aucune délégation n'aurait mis pied sur Tuchanka, et personne ne serait enfermé dans ce temple. Le destin est souvent cruel.

-Si Gorx a prit les armes et a lobotomisé une centaine de Krogans, je doute qu'il veuille briser son avantage numérique en s'abaissant à la négociation. S'il a encerclé ce temple, c'est pour nous tuer, et c'est ce qu'il arrivera si ce fils de varren contrôle la forteresse. Malgré tout force est d'admettre que ne serait-ce que tenter de négocier nous permettrait de gagner du temps. Faites vos tentatives si vous voulez, mais je doute non seulement du succès, mais aussi qu'il vous laisse revenir tranquillement dans les fortifications.

De plus, il ne faut pas oublier la nature même de l'action de Gorx. Elle est contre toute logique. S'il gagnait aujourd'hui, s'il nous tuait tous, il ne ferait qu'isoler la race krogane beaucoup plus. Ça veut dire sanctions économiques, militaires et territoriales du Conseil et des races membres. Plus encore, ça donnerait des munitions à certaines personnes plus hostiles et cyniques envers les Krogans. Le seul moyen qu'aurait votre race de s'en tirer serait avec un appui extérieur, mais même en supposant que les Butariens appuieraient ouvertement une Tuchanka gouvernée par Gorx, ce ne sera rien à côté des réprimandes conciliennes. Soit votre ancien collègue est un demeuré qui a un complexe d'infériorité énorme au point de faire quelque chose d'insensé et inutile, soit il est une marionnette au service d'ennemis du Conseil. Dans tous les cas, certaines races considéreraient être un dénouement satisfaisant de voir Gorx gagner.

Mais bon, la politique sera votre dossier, chef Wrex. Notre devoir à tous est de vaincre l'ennemi. Nous avons un désavantage numérique, mais en position défensive, ce qui peut nous être utile. L'affaire est que la tactique est trop trivial en temps normal par rapport à la stratégie. Il va falloir ressortir la cervelle.


Le général trois étoiles regarda la carte du temple. S'il a de nombreux et utiles passages secrets, les défenseurs sont dans l'impossibilité de tout faire.

-Qui veut tout défendre ne défend rien. Surtout quand on a pas les effectifs nécessaires. Pour commencer il est impératif d'occuper les tours et les utiliser temporairement comme défenses extérieures. Elles se feront sûrement détruire au début mais au moins on pourra affaiblir l'ennemi. Je propose de poster 5 soldats dans chaque tour, soit 3 servants du temple, un opérateur de canon et un grenadier avec bazooka.

Ça, c'était la partie facile. Les possibilités sont énormes et un moindre travers peut déterminer la victoire du désastre. Même si nous ne sommes pas dans la tête de nos ennemis, il faut tout de même simuler leurs actions. Les Krogans sont agressifs. Ils tirent et chargent au corps-à-corps. Ça c'est en temps normal. Gorx a beau être leur chef, il est conseillé par des limaces. Si j'étais le chef des limaces, je dirais justement à Gorx d'agir de manière non conventionnelle. Malgré tout, jusqu'à quel point un Krogan peut-il se contrôler dans le feu de l'action et agir comme n'importe quel autre soldat organique? Mon plan consisterait à forcer nos adversaires à agir comme des Krogans normaux, si on peut dire ça comme ça. Et l'endroit même où nous nous trouvons sera une pièce maîtresse.

Si l'ennemi charge dès le départ, c'est forcément par l'entrée principale qu'il passera. C'est le point le plus large, celui où Gorx a le plus de chance de faire passer un maximum de soldat et utiliser sa puissance de frappe initiale. Pire encore, ils ont des tanks, certes prévu à la base pour le transport, mais qui ont tout de même un canon pouvant nous tirer dessus et nous exploser la gueule. Néanmoins selon les plan l'entrée est partie intégrante de la forteresse. Gorx ne pourrait faire entrer ses tanks. Ils devront tirer de l'extérieur et laisser entrer l'infanterie par la suite. Si nous voulons que notre ennemi agisse comme des Krogans, il fait mettre la pression dès le début. Nous installerons une série de soldat en diagonale sur les côtés pour faire un feu croisé. Nous installerons aussi des mines à intervalle aléatoire à l'entrée, ainsi qu'un opérateur du cain, qui tirera à la seconde où l'ennemi entrera. La largeur de l'entrée permettra une plus grande onde de choc, et donc plus de victimes. La série de soldat à l'est sera composé de 8 soldats réguliers et deux grenadiers, alors qu'à l'ouest ce sera 7 soldats réguliers. Ils seront évidemment sous barricades légères. Au coeur, il y aura les 3 derniers snipers avec 5 soldats réguliers, un Turien, deux Humains et un Galarien. Il faut donner l'impression que le centre est la principale défense du temple. C'est pourquoi deux choses seront faites pour berner Gorx. Premièrement, il faudra armer les civils et les positionner au coeur. Deuxièmement, nous échangerons nos habits avec une autre personne de notre race. Si Gorx ne mordra peut-être pas à l’appât, je doute qu'il puisse dire à ses soldats, sous le feu, de ne pas foncer sur ce qui semble être les dignitaires ennemis.

Il est certain que nous ne pourrons défendre le cœur éternellement, même si ce serait cool. Il faudra canarder au maximum l'ennemi dès leur entrée pour qu'ils foncent à l'endroit où nous sommes. Quand l'ennemi atteindra le coeur, les occupants devront se replier vers les tombes 12 et 19. À ce moment, la zone, bourrée d'explosifs, explosera et 10 soldats cachés dans les tombes 13 et 20 contre-attaquerons. Néanmoins, pour que ça marche, il faut absolument que les soldats sur les côtés tiennent le coup. S'ils se replient ou se font tuer, l'ennemi se dispersera et leurs pertes risquent d'être moindres.

Advenant ce cas, le groupe est se repliera derrière une barricade pour emprunter le passage secret du tombeau 28. La barricade, située dans le chemin entre le tombeau 28 et son passage secret, composée de 5 soldats réguliers, et 2 franc-tireurs. Elle retiendra l'ennemi, pendant que la ligne qui s'était repliée contournera les forces de Gorx pour les encercler. À l'est, même principe, avec une barricade entre les tombeaux 23 et 29.

Il se peut que l'ennemi attaque par derrière. C'est même fort possible. En fonction des passages, je propose de bloquer l'entrée ouest pour protéger le passage secret. Pour couvrir la zone, nous installerons la tourelle dans le couloir ouest, donc en arrière de la barricade. Ça devrait les ralentir un peu, et cinq soldats réguliers cachés dans le passage du tombeau 14 prendront les éventuels assaillants en tenaille.

Bon ça fait déjà pas mal de chose dite, et j'ai de la misère à me rappeler si ça fait du sens. Même si ce plan de défense semble être en total contradiction avec ce que j'ai dit au début, l'objectif est de maximiser notre force de frappe aux endroits ou l'ennemi sera le plus vulnérable, en les prenant toujours en tenaille. Notre plus gros problème reste l'artillerie lourde, qui peut créer des brèches n'importe où. Comme on ne peut pas prévoir ça, et comme il reste pas mal de soldats non positionnés, je propose de les cacher en réserve de manière aléatoire, notamment dans les passages des tombaux 19,18,17,32 et 30. Un scientifique galarien compte parmi nos rangs. Il sera envoyé dans la salle des artefacts s'il peut trouver quelque chose d'intéressant.

Reste plus que nous. Je me fais vieux et je vais crever bientôt de toute façon, mais pas ici. Je serai dans le tombeau 17 à tenter de coordonner le fouillis qui se passera. Après c'est vous qui décidez. Quant à vous, chef Wrex, je vous suggère néanmoins de vous préparer à fuir via le passage secret. Et avant de commencer à crier, laissez-moi dire que même si nous gagnons aujourd'hui, cette victoire n'aurait aucun bénéfice si vous êtes tué. Si vous mourrez, tout ce que vous aurez construit pour votre race disparaîtra. Je vous demande donc de prendre en considération le bien de votre race avant de prendre une décision.


Devant l'armée des ténèbres, une seule once de lumière suffi à ériger un mur de fer.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Lun 27 Avr 2015, 00:27

Tuchanka ▬ Temple de Calandor

Calmement, Wrex avait entendu le premier intervenant. C'était un humain du nom de Thomas Dole. Il était loin de ne pas avoir de jugeote et il avait donc l'air de savoir de débrouiller. Mais il y avait quelque chose dans sa voix que le krogan n'aimait pas. Toutefois, il était jugé comme loyal et optimiste, vu ses pensées vis-à-vis de l'Alliance et du Conseil.

« A votre place, Monsieur Dole, je ne surestimerais pas le Conseil et ce qu'ils sont prêts à sacrifier. Et l'Alliance n'en est qu'un bras. Si on est sages, on aura peut-être droit à un Spectre pour la bataille mais pour ce qui est d'une intervention armée... Il ne nous reste qu'à prier. »

Sur ces mots, il avait laissé l'autre humaine s'exprimer. Elle se nommait Alicia et à côté de ses comparses, elle n'était qu'une ambassadrice qui s'était retrouvé là par miracle, probablement. Sa condition faisait d'elle un atout et un malus. Elle en restait courageuse, tout comme son collègue. Même krogan, Wrex savait qu'il fallait aussi de la témérité pour entrevoir une diplomatie là où elle n'a pas lieu d'être. Mais là, la probabilité de régler ça pacifiquement était au plus bas.

« Je suis désolé, ambassadrice, mais je ne risquerais pas votre vie. Pas plus que la votre, Dole. Je connais Gorx et il n'est pas seulement intelligent... Il est pervers. Tout ce que vous aurez gagné, c'est lui vous torturant ou vous utilisant comme un levier pour m'atteindre. »

C'était une faiblesse qu'il ne pouvait se permettre. Regardant un à un ses convives, il baissa la tête. Le Général Daarlenk en profita pour donner son avis, rejoignant le chef local... A quelques différences près. Ce dernier releva alors le museau, furieusement.

« Non. Nous devons combattre. Et pas seulement pour survivre... Il faut vaincre. L'ennemi n'est pas faible mais il n'est pas invincible. Le galarien a raison : Gorx n'est pas venu pour négocier. »

Le galarien débita ensuite son plan et l'idée qui lui trottait dans la tête. Là, on entrait dans le vif du sujet où, sans vergogne, il explicitait sa stratégie.

« Vous en avez dans le ciboulot, Général. Mais ça me plait. Une bonne vieille bastonnade, y a que ça de vrai ! Par contre, y a trop de variables. Je veux bien que vous poussiez les ennemis à agir "comme des krogans" mais mon peuple est imprévisible lors d'un combat et croyez-moi, cela risque d'être le bordel. Sans plan B, on peut se retrouver au dépourvu.
Et sachez qu'il est hors de question que j'abandonne le combat. Il ne faut pas être naïf : Gorx ne va pas commander ses forces de loin. Il vient pour me tuer. Donc il sera là et je suis le seul à être de taille pour me le faire. Non, s'il faut évacuer quelqu'un, ce sont nos diplomates. Eux-seuls pourront témoigner de mes dernières volontés et ne pas laisser le Conseil faire subir à ma race ce qu'il s'est déjà permis auparavant. Gorx est une ordure mais si je perds... Si je meurs... Et si le peuple est de son côté... Qui empêchera vos gouvernements de jouer aux dieux pour écarter leur ennemi ? J'espère me tromper sur leur compte. Mais si c'est mon heure a sonné, je préfère ne pas partir en lâche.
»


Il avait lâché cela d'une traite et avait probablement provoqué un émoi... Qu'il se contenta de balayer en fixant Dole et Alicia.

« Bon, pour en revenir à cette histoire de bastonnade... Qu'en pensez-vous ? »








Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire
Rang : Directeur de Cabinet du Premier Ministre
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 417

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Lun 27 Avr 2015, 19:01

Dole écouta tranquillement les autres diplomates parler. Galak exposa un plan bien complexe, peut-être même trop à son goût, même s'il n'avait pas la prétention de connaître grand-chose à la tactique militaire. La seule chose sur laquelle il pouvait apporter son expertise, c'était la politique et la diplomatie. Mais bon, après tout, la guerre n'est rien de plus que la continuation de la politique.

Wrex répondit, et dirigea son regard froid mais puissant vers lui. Ou du moins, il semblait être dirigé vers lui. Il voulut alors répondre, tenter de compléter un peu le débat.

- Vous avez malheureusement raison. Si Gorx triomphe, le Conseil ne restera pas sans rien faire...
Votre mort n'est pas forcément une fatalité. Elle peut même être un message. Un moyen de choquer l'opinion et d'exhorter les krogans à vous rejoindre. Gorx est populiste, Gorx est charismatique... Mais c'est vous qui avez sauvé le peuple krogan, pas lui.


Dole, toujours assis, posa son poing sur son menton un moment, se donnant un air circonspect, comme s'il cherchait à réfléchir à ce choix cornélien.

- La bataille est la seule solution. Mais il est illusoire de prétendre pouvoir prévoir les moindres faits et gestes de notre ennemi. Il est nombreux, il est rusé, il est hétéroclite. Échanger nos costumes avec des militaires est une idée assez saugrenue, selon moi, et on concentre beaucoup trop de forces en plein dans l'entrée. Et puis, ne pensez-vous pas que tirer le Cain dès le début n'est pas trop précoce ?

Sa dernière phrase avait été ponctuée par un ton légèrement plus aigu, comme s'il tentait de faire un sous-entendu plutôt crasseux. Mais étant donné que Galak était un galarien, cela ne serait sûrement pas un problème.

- Mais... Sinon, je trouve que le plan de miner le centre est plutôt bon. Peut-être trop audacieux. On croit vraiment pouvoir amener l'ennemi en plein cœur sans qu'il ne se doute de quelque chose ? Cela me semble... Enfin...
Aucun autre endroit ne peux se barricader comme le centre. On pourrait juste se terrer à l'intérieur et exploiter le labyrinthe, forcer Gorx à courir un peu de partout. Si on le laisse entrer et qu'on démolit, c'est bon, c'est fini, on a abattu notre dernière carte.
Pourquoi ne pas faire autrement ? Enfin... Je sais pas, on pourrait, par exemple, heu... Concentrer, errr... Plus de soldats sur les tours, oui...
Et au lieu de laisser l'entrée grande ouverte, on pourrait la barricader, placer des groupes dans les différents tombeaux, faire des mini-embuscades... On pourrait toujours miner le centre, bien sûr, aucun problème, mais il faudrait alors le réserver à la toute fin, quand l'ennemi l'atteindra en trouvant un chemin, vous ne pensez pas ?

Le ton de Thomas était plus hésitant. Il faut dire qu'il s'agissait de considérations techniques avec lesquelles il était assez peu familier.

- Se battre à l'intérieur d'un temple... Je n'ai jamais participé à un vrai échange de tir de ma vie, encore moins parmi le peuple krogan. Mais il n'y a pas de couverture, ce serait une boucherie, et vu qu'ils nous sont supérieurs en nombre, même très supérieurs, ils pourraient gagner quasiment uniquement par l'usure.
Cela me semble trop risqué. Mais encore une fois, je ne sais pas trop.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Lun 27 Avr 2015, 22:16


Disturbed diplomacy ...

When the war is at our door ...
We must no longer think and darken ...


« ▬ Il n'y a pas de mal ! »

Répondit-elle à Wrex lorsqu'il s'excuse sur le fait de ne pas risquer la vie des deux non trois personnes présents. Il ne faut pas oublier Emma mais qui peut accorder à Alicia un bonus assez conséquent. Du moins, c'est ce que lui ont dit les médecins qui la suivent depuis le début de sa grossesse. Bon d'accord, elle n'avait peut-être pas vraiment sa place mais c'est à la demande du Conseil qu'elle est là. Peut-être enceinte mais elle n'avait pas encore atteint le délai légale avant son congés maternité qui doit arriver sous une quinzaine de jours voir une vingtaine en ce jour. L'Ambassadrice pouvait vraiment dire qu'elle ne dépendait d'aucun gouvernement que cela soit de l'Alliance ou des Galariens. Mais elle ne devait pas oublier la vraie raison de sa présence sur cette planète initialement non hostile. Autant dire que le Ministre de la Défense va lui sermonner les oreilles si elle ressort en un seul morceau de tout ça. Déjà qu'il devait être en train de se faire un sang d'encre depuis qu'il doit savoir que la délégation n'a plus donné de nouvelles. Car oui, il est actuellement impossible de faire passer des transmissions sauf par messagers depuis que Gorx a pris les armes et qu'il a menacer tout le monde, Alicia inclus. Elle regarde les gardes affectés à leur protection qui semble encore aux aguets avant de retourner de nouveau la tête vers ce qui pouvait servir de table. Elle écoute ce que le Général Galarien a à proposer car finalement, il semblerait qu'elle n'ai pas trop le choix que de se plier au fait de prendre les armes. Lâchant un soupir, elle se dit que c'est un coup à se faire prendre. Enfin, façon de parler car le groupe n'est pas encore au point de l'agonie. Mais elle devait reconnaître qu'elle ne sortirait pas indemne de cette histoire qu'elle fasse quelque chose ou non. Levant sa main gauche pour la poser sur sa tête, elle se gratte le haut du crâne en essayant de tout suivre. A première vu, la première partie est bien compris mais Alicia n'est pas une militaire et les plans, ce n'est pas son truc. Bon d'accord, elle est un vétéran de la Grande Guerre et elle a eu de très bonnes bases en combat corps à corps ou à feu grâce à l'académie Grissom mais elle ne fait pas de miracle avec une arme. En parlant de ça, elle avait son éternel Scorpion qu'elle conserve depuis son intégration dans cette fameuse académie et elle n'a pas peur de s'en servir. C'est même la seule dont elle sait véritablement se servir. Équipe d'un amplificateur de puissance, elle sait que si elle laisse le mode normal, cette arme pourrait faire pas mal de dégâts. Sans oublier son omni-tech qu'elle peut changer en omni-lame. Mais elle est loin du niveau du Général ou des Krogans qui sont présents dans ce temple. C'est alors que le Galarien sort la carte du temple et Alicia s'approche en posant les mains sur la « table ». Là, par contre, cela devient un peu plus corsé pour elle car cela touche un domaine qui n'est absolument pas le sien. Sur le coup, on pourrait presque dire qu'elle est un soldat lambda qui écoute les ordres de son supérieur. Elle tente tant bien que mal de se retraduire le plan du Général. Voyons voir, il veut mettre des gardes sur les tours... Jusque là d'accord. Ensuite, il veut tromper l'ancien bras droit de la légende Krogane en préparant des pièges miner et des barricades afin de lui faire penser que le cœur est la zone principale où seront regroupés les Civils. Puis d'un coup, Alicia se gratte encore la tête en regardant ses vêtements. Cela risque d'être dure pour elle de changer de vêtement vu son état de santé actuel. Elle porte des vêtements de grossesse et elle n'est pas sûre qu'il y est ça ici. Ah... Là, cela va poser problème. Puis le patriarche parle de plan B. Cela va peut-être se compliquer pour elle déjà qu'elle a suivi la moitié du premier. La stratégie militaire, c'est pas son truc même si elle pense avoir cerner l'essentiel. Mais ce n'est pas encore gagner. Néanmoins

Du coup, le général galarien continue d'exposer son plan avec des replis un peu partout et Alicia est déjà perdue dans les tombeaux. D'un coup, il parle d'un scientifique galarien. Peut-être devrait-elle en fait tout autant. Après tout, elle est aussi une scientifique de base. Et ce n'est pas parce qu'elle est Ambassadrice qu'elle n'a pas de compétence autre que la diplomatie. Le général Galarien avait donné la totalité de son plan et Wrex l'approuve. Cela montre bien la nature « violente » de l'espèce. Alicia pose ensuite les yeux sur la compagne du chef Urdnot. Pourquoi pensez à elle en ce moment ? Peut-être parce qu'il s'est battue pour elle lorsqu'il y a eu une solution au génophage. Elle pose alors les yeux sur Wrex. Laisser faire le Conseil ? Ce n'est pas vraiment le genre d'Alicia qui a su montrer qu'elle était capable de neutralité mais aussi de bienveillance comme elle l'a pu le faire avec le diplomate du clan : Krush. Celui-ci avait des propos durs et proches de l'insubordination. Alicia y avait vu de la maladresse. Rien de plus. C'est vrai quoi ? Les Krogans sont une espèce guerrière et non diplomate. Et ils doivent apprendre sur le tas à devenir diplomate pour s'ouvrir aux autres races de la Galaxie. Rapidement, Wrex demande l'avis sur la baston. Que répondre à ça quand on est pas un militaire ou un habitué de la guerre ? Elle regarde Dole en biais avant que celui-ci ne prenne la parole. Cela parle de truc qui lui échappe complètement et elle ne peut donc pas vraiment dire ce qu'elle pense de ça. Mais au moins, elle fait l'effort de comprendre. Dole soumet l'idée de barricader l'entrée... Le ton qu'il utilise montre qu'il semble hésitant. Elle n'en pense pas moins et ce n'est pas vraiment son genre. Ce n'était pas elle qui s'occupait de ce domaine lorsqu'elle était à Grissom et elle se dit qu'elle aurait peut-être du suivre les mêmes cours que ses élèves. Bien qu'elle a été un membre important d'un projet biotique de l'Alliance ne lui permet pas d'avoir des idées dans l'immédiat.

« ▬ Ce ne sera pas ma première bataille et ce ne sera pas la dernière... De plus, je risque d'avoir du mal à changer de vêtements à moins de me cacher derrière les grands morceaux de tissus que porte vos camarades kroganes féminines... »

Alicia baisse les yeux sur le plan et essaye de se rappeler de tout les détails. Il est vrai qu'elle a un peu d'expérience de la guerre mais elle n'est pas surhumaine pour autant. Et pourtant, elle sait qu'elle pourrait faire des ravages mais elle préfère penser à la vie de sa fille à naître qu'autre chose. Elle prend quelques secondes pour revoir tout en détails avant de reprendre la parole après tout ce qui a été dit. Elle ne comprend peut-être pas tout mais l'essentiel était inscrit dans sa tête. Levant sa main gauche vers sa bouche, elle passe la main devant avant de se rappeler ce que Dole avait l'air de penser.

« ▬ Le problème, c'est que si on ne prend pas de risque, on ne peut pas progresser dans une défense ou une attaque d'ailleurs. Cela ne veut pas dire que je suis forcement d'accord avec le plan du Général Daarlenk. Sur le fait de miner le centre à utiliser au dernier moment, c'est tout aussi risqué que le plan du Galarien. Comme vous le dites si bien, c'est quelque chose à user en dernier mais cela voudra dire qu'il faudrait évacuer et dans ce cas, cela obligerait Gorx à éparpiller ses troupes et de fouiller toutes les salles. Il ne faut pas rêver, il va chercher à avoir la main mise sur nous. Là où une grosse interrogation se pose, c'est le fait de savoir si oui ou non il découvrira le passage secret et quand... Cela est aussi valable pour votre plan, Général. Je pense qu'on ne peut pas le laisser de côté, il représente actuellement une porte de sortie si on venait à être obliger de quitter les lieux... Je concède volontiers qu'on ne peut pas agir sur deux fronts... Pour le reste, je ne sais pas trop non plus et honnêtement, la stratégie militaire n'est absolument pas mon domaine. »

Ce qui est le cas des sciences et de la biotique. Alicia relève les yeux sur les trois membres autour de cette table. Elle les regarde les uns après les autres avant de sortir son Scorpion et de le charger en mode normal et elle déclenche son amplificateur de puissance pour aller avant de mettre la sécurité. On pourrait presque dire qu'elle était prête à prendre les armes. Ce qui est un peu près le cas me^me si elle va devoir faire preuve de très grande prudence. Puis, elle place son arme à sa ceinture comme si l'ordre avait été donné.

« ▬ Néanmoins, même dans mon état, je peux quand même apporter un coup de main. Mes capacités biotiques peuvent nous permettre de gagner du temps et de les ralentir. Civile ou pas, il va bien falloir se battre pour se sortir de là... »




Récompenses 2014:
 

Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Union Galarienne
Rang : Général
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 385

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Mar 28 Avr 2015, 16:58
-Je dois vous rappeler que l'ennemi possède des tanks et des canons. À la seconde où ils verront le plus merdique des obus sortir d'un tour, il s'empressera de les détruire avec ses occupants. En somme les soldats que nous envoyons là ont toutes les chances de se faire tuer, mais la petite somme d'ennemis qui peuvent tomber sous leurs balles seront une force de moins que nous aurons à combattre à l'intérieur.

Écoutez, nous aurions tous aimé se battre sur une colline et bombarder l'ennemi à distance, ou dans une ville pour la truffer de pièges et utiliser les civils à notre avantage, mais ce n'est pas le cas. Nos moyens sont limités, les risques sont énormes et nos chances de crever tout autant. Est-ce pour ça que nous devrions nous retirer ou hisser le drapeau blanc? Non. Nous nous battrons car les conséquences d'une défaite seraient catastrophiques. Nous nous battrons parce que nos vies ne valent rien à côté du destin de la galaxie.

De ce que j'entend, Gorx n'est pas du genre patient. La prudence et la sagesse suggéreraient de pilonner le fort avec l'artillerie pour créer des brèches multiples. Il se peut que ça arrive, mais il perdrait du temps, temps qui pourrait être utilisé par les forces conciliennes. Nous devons nous préparer à ce qu'il attaque immédiatement, et ce serait même préférable. Nos forces pourront se concentrer sur moins d'endroits. S'il fallait qu'une brèche se forme, j'estime que ça se fera sur les côtés. Étant donné notre plan de défense, les risques qu'ils percent en arrière de nos barricades sont élevés. En prévision, nous pourrions placer des troupes encore en réserve dans les tombeaux 9 et 16 pour bloquer une progression dans le secteur.

Il y a que deux entrées officielles: le centre et l'arrière. Le centre est le chemin le plus large et le plus accessible. Accéder à l'arrière prend du temps et uniquement une petite partie des forces ennemies peut y entrer. Si nous le savons, Gorx et les limaces le savent aussi. À moins de n'avoir aucune empathie pour leurs forces, ils ne chargeront pas comme des décérébrés sous notre feu, même si nous aimerions ça. Mais comme la race kroganne est imprévisible, il faut tout prévoir, dont une attaque au centre, sur les côtés et à l'arrière. Si nous laissons le centre vide, Gorx se doutera que nous sommes cachés. Il se montrera prudent, ou pire encore il ne fera que nous isoler pour assurer son règne par des actions extérieures. J'aimerais qu'il marche vers le cœur comme ça et lui exploser la gueule, mais s'il agit différemment, nous aurons manqué la chance de tuer un paquet d'ennemis. C'est un risque que je ne suis pas prêt à prendre. Si nous mettons la pression dès le départ, non seulement nous tuons des ennemis, mais en plus Gorx pensera que nous sommes des imbéciles. Il envisagera la victoire. Les choix d'attaque par l'arrière ou les côtés seront plus plausibles.

Il y a deux entrées en arrière, mais l'entrée ouest est dangereuse, car elle mène au passage secret. Il faut la barricader pour inciter l'ennemi à entrer par l'est, où il sera accueilli par la tourelle et les soldats cachés dans le tombeau 16. La tourelle sera dans le couloir du fond, couvrant donc les deux entrés en cas de brèche, et permettant aux soldats d'encercler l'ennemi. Quant au cain, il sera utilisé quand Gorx percera la défense primaire, ce qui arrivera. L'espace entre l'entrée et le coeur est large. C'est l'endroit où nous serons susceptibles d'avoir un plus grand nombre d'ennemi rassemblé au même endroit. L'espace permettrait aussi un plus grand rayon d'action pour une plus grande efficacité.

Si les limaces conseillent bien Gorx, nous devrions retrouver un peu de tout. Attaquer une fortification d'un seul côté est synonyme de désastre. Mais contrairement à un fort conventionnel, les assaillants ne peuvent attaquer les 4 côtés en même temps, puisqu'il est impossible de l'escalader. Seuls des navettes, selon les informations, peuvent amener des soldats à l'arrière. Et même avec une entrée bloquée, l'ennemi risque de tenter d'y pénétrer. Il n'est malheureusement pas con, et se doutera de quelque chose si une entrée est inaccessible alors que l'autre est grandement ouverte. Nous nous devons d'inciter l'ennemi à entrer par l'est, comme par exemple en posant des barricades moins fortifiées ou en plaçant des mines et explosifs en plus grand nombre à la porte ouest. Malheureusement, il faut aussi s'attendre à ce que l'entré du nord-ouest soit franchie, et il faut donc la défendre comme n'importe quel point.

Notre marge de manœuvre est très mince, et notre plus grand atout, sinon le seul, est la perception. Si Grox pense que le centre est trop fortifiée, il attaquera ailleurs. Si Gorx pense que le centre peut être brisé, il le fera. S'il pense que le centre est le principal point de défense, nous devons espérer qu'il l'attaque avec toute sa force. Si au contraire il attaque par derrière ou une brèche sur les côtés, il faut utiliser les chemins pour contourner et encercler l'ennemi. Si nous voulons vaincre, il faut être flexible.

Quant à vous, monsieur Dole et madame McColl, il est déconseillé que vous participiez au combat, à moins que vous teniez à être des martyrs. Vous êtes trop précieux pour votre race, ce qui n'est pas mon cas. Je vous suggère de prendre le passage secret et partir à la seconde où la bataille commencera pour accéder à un point sécuritaire. Si monsieur Dole accepte d'échanger son uniforme comme moi, au moins l'ennemi pensera que vous êtes présent, et tentera soit de tuer votre faux vous, ou de le préserver, ce qui compliquerait leur tâche.

J'aimerais aussi entendre l'avis de l'amiral Trinik.


Devant l'armée des ténèbres, une seule once de lumière suffi à ériger un mur de fer.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Ven 01 Mai 2015, 18:11

Tuchanka ▬ Temple de Calandor

Au milieu du nouveau discours du galarien, Wrex avait relevé la tête, les yeux fumants. Il avait laissé son comparse finir avant de s'avancer, en grognant.

« Qui c'est que vous traitez de limace, exactement ?! »

Un regard désapprobateur de Bakara calma le chef krogan, qui baissa la tête un instant avant de s'effacer. Constatant qu'il avait champ libre, l'Amiral Trinik en profita pour prendre la parole.

« Malheureusement, je ne suis pas un spécialiste des tactiques kroganes. Cependant, je m'y connais en artillerie. Croyez-le ou non, c'est quelque chose qu'il faut utiliser avec parcimonie. Chef Wrex, corrigez-moi si je me trompe mais maintenant que Gorx a fait son "coup d'état", il a accès aux défenses de la planète ? »

Naturellement, le krogan acquiesça.

« Par conséquent, il pourrait nous balayer en un instant s'il le voulait. Étant donné qu'il a la puissance de feu pour, il aurait même pu le faire depuis longtemps. Et vu que nous pouvons encore parler à l'heure actuelle... Et bien... Ma théorie, c'est qu'il veut capturer son rival vivant et qu'il veut faire ça proprement. Je serais presque persuadé qu'il accepterait une reddition mais je doute fortement que ce soit à l'ordre du jour. »

Le turien virevolta durant quelques mètres, passant entre les diplomates et les Urdnot.

« Tout ça pour dire : il ne fera pas étalage de sa toutes ses ressources aussi aisément. Bien sûr, les tourelles sauteront certainement et c'est pour ça qu'il faut y envoyer le moins d'hommes possible. Mais quant à une brèche... La bâtisse est solide et il ne pourra guère faire ça avec discrétion. Inévitablement, on le saura et il saura qu'on saura. La chose la plus intelligente à faire serait donc de créer une brèche en plein combat de manière à nous submerger. »

Perdu dans ses pensées, l'Amiral faisait les cent pas.

« Quoiqu'il en soit, la seule entrée est au sud et c'est elle qu'il faudra défendre aussi bien que nous le pouvons. Cela les occupera jusqu'à temps qu'ils passent. Ensuite de quoi, le Cœur est notre meilleure chance. Mais si je me souviens bien, une locution humaine dit "Diviser pour mieux régner"... Non ? Outre les krogans, il me reste des soldats. Le Général Daarlenk et nos chers amis de l'Alliance ont eux aussi une partie de leur garde. Et pour terminer, il y a la garde asari qui désire sans doute se venger. Nous agissons et pensons différemment alors m'est avis qu'il faudrait former des groupes avec nous, amovibles, pendant que les krogans affrontent leurs congénères... »

Trinik n'eut pas le temps de finir qu'un nouveau grognement sorti de la gueule de Wrex. Ses yeux de lézards dévisagèrent ses alliés.

« Oui oui, on a compris. Ceux qui frappent sans réfléchir se battent entre eux et le reste apporte sa petite touche subtile, c'est ça ? »

Les mandibules du turien tremblèrent tandis qu'il acquiesçait.

« Un vieil ami m'a montré un jour que la subtilité résidait en beaucoup de choses : Gorx veut m'avoir et nous, nous sommes là à débattre de notre éventuelle survie à coup de pièges. Mais le meilleur moyen de l'attirer quelque part, ce ne serait pas qu'il me suive ? S'il me voit, cet idiot perdra toute raison et là, on pourra l'amener où on veut. »

Fier de son intervention, Wrex jeta un œil à sa douce Bakara qui, pour l'instant, restait discrète.

« Mais il reste d'autres questions à régler. Vos précieuses gardes, où iraient-elles ? Et que faisons-nous des renforts butariens ? Mercenaires ou envoyés de l'Hégémonie, ça m'étonnerait que ce soit des bouseux. Et surtout, qu'adviendra t-il de vous, ambassadrice ? Et de vous aussi, Dole ? Je peux vous fournir une échappatoire. Si je crève dans ce Temple, il n'y a aucune raison que vous me suiviez. »





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire
Rang : Directeur de Cabinet du Premier Ministre
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 417

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Dim 03 Mai 2015, 15:02

Dole écouta les objections à son plan, avant que l'amiral turien ne prenne la parole. Finalement, un consensus semblait être arrivé entre tout le monde, ce qui n'était pas plus mal. Il resta songeur un moment, avant de reprendre la parole.

- Moins d'un quart des hommes sur les tours. Une masse fortifiée à l'entrée qui se divisera... Hmm... Je pense que le plan de l'amiral Gaarlenk peut fonctionner. Monsieur Wrex, je pense que vous avez raison. Je pense que le meilleur moyen de l'attirer, ce sera qu'il vous trouve.
Au début de la bataille, montrez-vous bien en évidence dans l'entrée, et repliez-vous dans le centre, avant de vous cacher dans les catacombes où attendra une force de contre-attaque. Cela suffira à persuader Gorx de vous suivre, cela l'obligera à foncer dans notre tir croisé, et dans nos mines. Ce serait vraiment un bon moyen pour s'assurer qu'il ne tente pas de courir un peu partout.
Mais, monsieur Wrex, ce serait quelque chose de très dangereux... Et votre survie est essentielle.


Néanmoins, c'était une autre question, bien plus importante pour Thomas Dole, qui allait retenir son attention. Il n'avait pour ainsi dire aucune envie de se retrouver au milieu d'un champ de bataille, mais le sort de ses troupes était autre chose.

- Les soldats de l'Alliance resteront dans le temple. Mais ils ne sont pas vraiment, heu... « adaptés » à un assaut frontal. Comme caricaturait l'amiral Trinik, voilà ce que je propose. On pourrait constituer de petits groupes qui seraient cachés dans les catacombes, des groupes dirigés par des éclaireurs krogans qui connaissent le moindre chemin. Ils pourraient ainsi monter des embuscades avant de disparaître de nouveau dans les cryptes, de façon à ralentir et harceler l'ennemi.
Les butariens déployés sont des soldats de l'Hégémonie, c'est sûr, je vous parie ce que vous voulez. Mais ils veulent rester discrets, ils n'ont pas dû envoyer beaucoup de moyens. Je parierais sur une vingtaine, peut-être une trentaine de soldats légers, des troupes irrégulières, des commandos butariens spécialisés dans le combat à courte portée. Le genre de personne qui serait justement parfaite pour foncer dans les catacombes pour déloger nos hommes... Je pense qu'ils vont être plus redoutable pendant la bataille que les krogans eux-mêmes, qui seront surtout fixés ou concentrés par notre tir.


L'information apportée par Thomas Dole n'était pas utile. Mais bon, c'était un politicien, alors il était assez expert dans l'art de dire des choses inutiles.

- Maintenant, la question est : Où iront les civils pendant la bataille...
Il y a des vaisseaux de l'Alliance en orbite. Il me semble que la 9e escadre est toute proche. Ils pourraient prendre en charge mon évacuation, ainsi que celle d'Alicia McColl et de tous les autres qui le voudront. Il suffit de les contacter.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Mar 05 Mai 2015, 17:56


Disturbed diplomacy ...

When the war is at our door ...
We must no longer think and darken ...


Bon d'accord, elle a admis que les tactiques militaires n'étaient pas son truc et cela ne l'a jamais été. Mais elle essaye de suivre et de réfléchir en conséquence. Car elle doit bien reconnaître qu'elle sert un peu de potiche en ce moment et initialement, ce n'était absolument pas prévu que ce coin devienne un véritable champ de bataille. Cependant, il ne fait pas prendre pour une innocente car elle a autant les mains baigné de sang que l'ensemble des personnes présents mais pas de la même manière. Mais elle a aussi fait la Guerre et cela marque toujours les esprits qu'ils soient forts ou faibles. Peu importe la race, la guerre n'épargne personne. La preuve... Tuchanka était paisible jusqu'à ce que le bras droit de Wrex intervienne parce que la politique du chef Urdnot ne lui plaisait pas. L'Amiral Galarien prend alors la parole à la suite de l'Ambassadrice qui ne semble pas prendre la situation à la légère. Loin de là... Elle prend la guerre très au sérieux. La brunette écoute et on aurait presque dit qu'il s'attend à une intervention du Conseil ou d'une autre race concilienne. C'est possible mais pour le moment, ils sont seuls et enfermés dans un temple sacré où reposent les plus grosses têtes du peuple Krogan. C'est un lieu qu'elle respecte et jusqu'à maintenant, elle n'a jamais manquer de respect à qui que ce soit. Et elle ne compte pas le faire maintenant. Hisser le drapeau blanc ? Ce serait un coup à mettre l'Ambassadrice en colère après qu'on lui ai fait comprendre que la diplomatie ne peut pas être engager sur ce duel de force. Néanmoins, elle est d'accord avec le galarien sur les conséquences de la défaite. Sur le coup, avec l'aide du plan, elle semble y voir un peu plus clair. Il faut les pousser à croire qu'ils vont forcement gagner afin de leur faire commettre des erreurs pour plus de massacres et de surprises. Pourquoi pas mais elle ne sera probablement pas là pour voir le carnage. Cependant, elle pourra peut-être prévenir le Conseil sur le champ vu qu'elle dépend du Conseil de la Citadelle contrairement à Dole qui lui dépend de l'Alliance avant le Conseil. C'est à voir. Par ailleurs, le Galarien recommande à ce qu'elle quitte les lieux dès que cela pétera dans tous les sens. Elle baisse alors les yeux pour se rappeler qu'elle n'est plus vraiment seule et elle lâche un soupir discret.

C'est alors que Wrex intervient en demandant au Galarien qui il traite de limace. Apparemment, il n'a pas aimé qu'on parle de ses congénères comme des « moins que rien » si on peut dire ça comme ça. Et c'est tout à fait légitime. Puis l'amiral Turien prend la parole et Alicia tourne la tête vers lui pour écouter ce qu'il a dire. Surtout qu'on ne l'a pas entendu depuis le début du siège... Puis, elle semble voir les choses différemment sur le coup. Il est vrai qu'elle n'avait pas pensé à la défense planétaire. Lorsque le turien donne l'expression, elle hoche la tête. Sur le coup, il n'est peut-être pas improbable qu'il essaye d'en faire autant durant la bataille pour retourner la situation. Posant la main sur son menton, la brunette repose les yeux sur le plan. Rapidement, le patriarche Wrex reprend la parole. Il voulait en démordre ça c’est sûr. Et c'est là qu'elle peut intervenir lorsqu'il parle d'attirer Gorx dans un piège... Et si lui n'avait pas eu la même idée en espérant justement qu'il le fasse ?

« ▬ Patriarche Wrex. Si vous avez pensé à l'idée de l'attirer dans un piège rien qu'en vous voyant, ne pensez-vous pas qu'il compte peut-être à ce que vous le fassiez justement ? Après tout, il dispose d'armement pour vous empêcher de fuir si vous cherchez à le piéger... »

Vient alors la question sur les gardes. Alicia tourne la tête vers eux en se posant la question à son tour. Le krogan demande alors ce qu'il adviendrait d'elle. Pour être honnête, elle est mitigée entre l'idée de se battre pour assurer que le Conseil soutien les krogans et de se replier en raison de son enfant à naître. Mais elle sait ce qui risque de se passer si elle reste sur le terrain... Fermant les yeux quelques instants, elle reste silencieuse en cherchant un moyen de se décider. Elle n'a jamais été une très grande guerrière mais lorsqu'il n'y a pas d'autre choix, elle ne refuse jamais de prendre les armes. D'ailleurs, on pourrait presque même croire qu'elle en une. Rares sont ceux qui disposent de sa maîtrise en biotique aussi élevée chez les Humains. C'est alors que son collègue de l'Alliance prend la parole et elle écoute ce qu'il a à dire. Après tout, on a tous notre mot à dire dans l'histoire. Car il ne faut rien oublier. Absolument aucun détail...

« ▬ Mon vaisseau diplomatique est en orbite, je peux prendre en charge des civils et si je peux me permettre, Patriarche Wrex, vous demandiez tout à l'heure qui pourrait être en mesure de transmettre vos volontés auprès du Conseil si vous veniez à disparaître. Je pense que votre compagne pourrait être cette personne et être votre porte-parole. Si celle-ci donne son accord bien entendu. Je suis prête à l'emmener avec nous si elle le souhaite... »




Récompenses 2014:
 

Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Jeu 07 Mai 2015, 01:42

Tuchanka ▬ Temple de Calandor

Beaucoup d'informations avaient circulées au cours des dernières semaines et si on pouvait accorder une fiabilité aux rapports envoyés par les résistants des Ruines, est-ce que leurs sources étaient tout aussi fiables ? Un point incertain.

« Aux dernières nouvelles, l'Alliance n'a pas encore rejoint les "forces du Conseil". Mais ça viendra... »

Il avait longuement insisté sur les guillemets. Il avait conscience des enjeux du conflit et des problèmes qu'il posait au Conseil mais à une autre époque, un Spectre aurait déjà été dépêché pour régler la situation.

« En attendant, une évacuation hors du Temple vous mettrait déjà en sécurité, ambassadrice. Quant à vous, Général... Amiral... Je suppose que vous resterez. Et vous, Dole ? Vous n'êtes pas de taille pour un tel combat. Si vous voulez rester pour assister au spectacle, je ne vous en empêcherai pas. Mais si vous voulez partir, ce sera tout à votre honneur. »

Wrex s'arrêta un court instant dans sa démarche, regardant en direction de sa compagne, Bakara. Lui était peut-être le symbole de l'unification krogane mais celle qui avait été appelée Eve n'avait rien à lui envier. Les deux se regardèrent une longue minute avant que la krogane ne daigne s'exprimer.

« Il faudra évacuer juste avant l'assaut de Gorx pour ne pas éveiller les soupçons. Je vous guiderais jusqu'à la sortie mais malheureusement, nous devrons être qu'un petit groupe. Un ou deux civils peuvent nous accompagner... Ou alors nous pouvons prendre un ou deux soldats. Nous pourrions en avoir besoin. »

La question devra bien sûr être résolue mais Wrex souhaitait enchainer de suite.

« Vous me direz où va votre préférence.
Maintenant, je crois qu'un petit récapitulatif ne serait pas de trop : pour commencer, nous placerons que le minimum dans les tours et nous allons mettre une lourde défense à l'entrée pour leurrer Gorx. Ensuite, je ferais l'appât. Il se doutera de quelque chose mais je suis un très gros poisson qu'il veut absolument pêcher. Et en le laissant dans la bataille, il ferait trop de dégâts.
»


L'insurgé était un ennemi redoutable qui n'hésiterait pas à frapper fort et contrairement aux autres krogans, sa frappe est chirurgicale.

« Et ici, j'ai 7 éclaireurs qui pourraient conduire des petits groupes à l'intérieur. Mes soldats feront le ménage autant qu'ils peuvent mais des commandos mobiles peuvent changer la donne alors il faudra les préparer. Quelques détails techniques mis de côté, est-ce que nous sommes tous d'accord là-dessus ? »

Par "détails techniques", il fallait comprendre qu'il parlait du plan que - dans le meilleur des cas - les combattants allaient devoir suivre, ainsi que la répartition exacte des ressources qui n'avaient pas encore été établies.








Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire
Rang : Directeur de Cabinet du Premier Ministre
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 417

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Sam 09 Mai 2015, 18:55
La discussion continuait, mais un consensus semblait s'être établi. Maintenant, les questions à régler n'étaient que purement d'ordre secondaire.

- Il serait préférable que j'évacue le temple. Néanmoins, nous ne devrions pas emmener de soldats avec nous... À la place, nous pourrions amener les femelles et d'autres civils. Une fois sortis, j'ose espérer que nous ferions jonction avec des forces toujours loyales, et que nous contacterions les forces du Conseil en orbite.
Quant au reste du plan, eh bien... Oui, il me semble correct. Mais, comme vous dites, il nous reste quelques détails à établir...
Qu'en est-il des explosifs ? L'amiral Daarlenk suggérait de miner l'entrée, et avec grande raison, mais on peut aussi parfaitement placer des explosifs dans certains tombeaux sur le chemin des petits groupes. Je suppose qu'on a le temps de les armer et de les relier. Mais, j'avais une question, vu que je suis un peu néophyte : Comment les explosifs sont-ils déclenchés ? Est-ce qu'ils sont reliés à des chefs d'unités ? Est-ce qu'ils peuvent être activés à partir d'un omni-tool ? Parce qu'il serait bête de les faire détoner trop tôt ou trop tard.


Dole posa ses mains sur la table, alors qu'il continuait de faire travailler sa cervelle pour trouver d'autres choses à dire. Dole adorait s'entendre parler.

- Vos travailleurs peuvent placer des barricades à l'entrée, et à certains endroits clés... Hmmm... Je ne sais pas si tous les civils pourront être évacués avant la bataille. Il serait bon de placer les restants dans la salle des artefacts. D'ailleurs, cette salle des artefacts, en plus de service de base « secondaire », vous disiez qu'on pourrait y trouver des choses. Mais le scientifique galarien n'a probablement pas une connaissance autre qu'universitaire de toutes ces choses. Est-ce que vous n'avez pas quelqu'un, un guide ou je ne sais quoi qui pourrait l'aider dans sa démarche ?
Enfin, à part cela... Eh bien... Nous pourrions placer les biotiques krogans directement sur les barricades dans l'entrée, avec nos deux commandants, chacun d'un côté. Chaque commandant dirigera un flanc, vers lequel ils partiront quand Gorx les aura « fracturé ». C'est là qu'on pourra, sur leur passage, mobiliser des groupes plus mobiles.
Mais bon, je parle beaucoup, vous voulez sûrement des idées plus précises. Pour les hommes qui contre-attaqueront, et qui seront cachés dans les tombeaux, l'honorable amiral Daarlenk parlait d'une dizaine d'hommes, bien ? On pourrait y mettre 2 biotiques, je pense, et 8 soldats réguliers. Et pour la tourelle, vous pensiez la placer au nord-ouest, c'est cela, derrière une barricade ? On pourrait créer un petit groupe qui défendrait également nos arrières, avec votre ingénieur galarien et son soldat, deux gardes du temple qui pourrait faire de la suppression avec son fusil, et 1 ou 2 militaires krogans.
Enfin, pour les petits groupes, il y a quelques endroits que je remarque sur la carte... Les tombeaux de Sardar Carnoc et Forsan Mksard seront parfait. On peut les miner, on peut s'y replier, on peut attirer l'ennemi ou bien juste foncer. Autrement, les tombeaux de Ganar Olenk et Talyth Mek sont également bon à garder, car on peut utiliser les passages secrets à notre avantage. Il me semble par contre redondant d'occuper certains chemins... A voir.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Union Galarienne
Rang : Général
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 385

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Dim 10 Mai 2015, 14:34
-Je remercie le conseiller Dole d'augmenter sans cesse mon grade, mais comme je n'ai pas fait l'école spatiale, je laisse volontiers le grade d'amiral pour garder mes étoiles de général. Ça serait bête de l'Union qu'elle me donne des vaisseaux alors que je n'ai commandé que des soldats, des tanks et des canons.

M'enfin bref. Vos remarques sont pertinentes. Nous pouvons en effet placer les biotiques dans l'ordre que vous l'avez fait. ça donnerait une puissance supplémentaire lors des contre-attaque. Et nous en aurons besoin. Les explosifs seront, je l'espère, détonnes via un déclencheur à distance, et électronique. Ça serait trop bête et inutile d'activer les explosifs manuellement. Par contre, s'ils sont trop visibles, il se peut que l'ennemi tire dessus pour tuer nos gars. Ça peut être le cas au cœur. Il faudra donc consacrer une attention particulière à bien les camoufler. De plus, je remarque que la grande majorité des mines de l'entrée sont au niveau des barricades à angle. Je propose d'en placer plus en bas, pour faire au maximum de dommage initial, dans un endroit clos où l'ennemi ne peut se cacher et ne faire qu'avancer.

Mon inquiétude vient du nord. On a beau avoir une troupe pour défendre l'aile ouest avec tourelle, si l'ennemi perce, le flanc droit est totalement vulnérable puisqu'il n'y a rien. Nous avons plusieurs options possibles. La composition de C-1 comme vous venez de le décrire semble bien. Nous pourrions dégarnir soit la tourelle, soit l'escouade d'infanterie pour la placer dans le flanc droit, qui protégera en même temps l'arrière de B-1 quand il se repliera. Nous pourrions aussi dégarnir C-1 de la même manière mais pour placer les éléments des deux côtés du couloir nord pour prendre l'ennemi en tenaille, dans le même style qu'au sud mais avec plus de chance de succès. Enfin, s'il nous reste des réserves, nous pourrions conserver C-1 et utiliser les soldats restant pour bloquer le couloir est ou la droite du couloir nord. Ça dépend de ce qu'il nous reste.

Pour ensuite reprendre ce que disait l'amiral Trinik, une brèche peut en effet être créé pendant la bataille. Logiquement, elle sera sur le flanc, attaquer le nord ou le sud ne servirait à rien. Considérant que le couloir ouest fut scellé, notre flanc droit serait l'endroit le plus propice pour une percée. Mais si ça arrive, les Krogans entreront dans la salle des artefacts. Peut-être y rajouter 1 ou 2 mines pourrait être bon.

Un autre élément encore non mentionné pourrait être intéressant. Nous sommes ici à bien se voir grâce à la lumière. S'il y a de l'éclairage, c'est parce que le système électrique le permet. S'il venait à être interrompu d'une quelconque manière, nous serions plongé dans le noir. Il se pourrait que l'ennemi possède des lunettes infrarouges et des grenades flashs. S'il peut être intéressant de plonger le temple dans le noir, il peut être dangereux de le faire. L'ennemi pourrait en profiter pour inonder les points d'entrés des tombeaux de grenades flashs pour aveugler nos soldats et les massacrer. Pire encore, avec l'infrarouge, les soldats pourraient détecter les explosifs et nos troupes en embuscade. Je suggère de faire en sorte que le système électrique soit protégé.

Quant à l'évacuation, je suis désolé de dire que nous aurons besoin d'un maximum de soldat ici pour défendre Tuchanka contre Gorx. Si vous pouviez nous confier ne serait-ce que quelques Krogans de plus, ça pourrait faire la différence. Aussi si vous pouviez tenter de communiquer avec l'extérieur une fois parti, ça pourrait nous aider de dire au Conseil ce qu'il se passe ici. Un appui spatial ne pourrait être de trop, même s'il y a fort à parier que les alliés de Gorx ont aussi des vaisseaux de combat.

Comme je l'ai dit précédemment, je serai dans le tombeau 17 avec Z-2. Si possible, j'aimerais qu'une charge explosive placée dans le tombeau 29 soit transférée où je serai. Je suis pas du genre à me suicider pour une défaite, mais si Gorx atteint ma position, la retraite par le passage secret sera bloquée de toute façon, alors autant tuer un maximum d'ennemis.

Et en passant, les limaces sont les Butariens, alors inutile de pomper contre moi alors que vous aurez le loisir de le faire contre eux.


Devant l'armée des ténèbres, une seule once de lumière suffi à ériger un mur de fer.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Dim 10 Mai 2015, 16:54


Disturbed diplomacy ...

When the war is at our door ...
We must no longer think and darken ...


Elle avait proposé cette idée comme ça car après tout, elle connaît la situation. Bien qu'enceinte, elle peut encore aller faire son rapport au Conseil lorsqu'elle aura quitté le secteur. Heureusement pour elle, sa frégate diplomatique est là et dès qu'elle sera à son bord, ce sera départ immédiat pour la bulle locale où elle compte bien se rendre au Conseil pour faire ce pourquoi qu'on lui a demandé. La situation est assez tendue et elle ne peut pas le rester éternellement. Elle reste attentive à tout ce qui peut être dit autour de ce plan. Elle n'est pas une excellente tacticienne mais elle sait se débrouiller en combat. Merci le programme spécial de l'Alliance. Elle en fait encore officiellement partie même si elle n'enseigne plus. Cela reste une biotique de l'Alliance après tout mais dans son poste actuel, elle ne dépend pas de l'Alliance mais du Conseil directement. Voilà l'avantage qu'elle dispose actuellement et cela reste non négligeable. Surtout depuis son arrivée au Parlement afin de mener une collaboration des plus exemplaires... Il faut bien qu'elle puisse intervenir lorsque cela est nécessaire. C'est alors que Wrex parle de l'intégration de l'Alliance au sein des Forces du Conseil. Et il a raison alors elle hoche d'un signe de la tête. C'est alors que le Krogan parle de son évacuation et elle hoche de nouveau la tête. En ce moment, elle pensait surtout à sa fille à venir qui n'a pas demandé à se retrouver là... Et puis à Joshua à qui elle ne peut pas se permettre de faire ce genre de chose. Alors, elle préfère quitter les lieux plutôt que de laisser son esprit de « guerrier » se manifester. Bien qu'elle a longuement hésiter. Puis le Krogan s'adresse à Thomas et elle tourne les yeux vers lui. Puis le silence revient et elle remarque que le patriarche regarde sa compagne qui se tenait prêt du groupe. Après plusieurs minutes, la compagne prend la parole et Alicia l'écoute simplement avant d'hocher la tête. Au moins, elle est d'accord là-dessus. Il est clair qu'ils ne peuvent pas quitter les lieux après que les combats aient commencés. Puis vient la question de qui emporter... des civils ou des militaires ? Alicia se pose elle aussi la question. Rapidement, le chef krogan enchaîne et discute de tactiques. En même temps, on ne peut pas lui en vouloir vu la situation dans laquelle se trouve le groupe. Puis la voix de Thomas se fait entendre et elle tourne la tête vers lui pour l'écouter. Son regard n'exprimait rien d'autre que de l'attention. Avec les années, elle a appris à maîtriser son coté expressif.

« ▬ Je suis aussi d'accord pour les civils et les femmes. Si besoin est, je pense être en mesure de les protéger jusqu'à la fin de l'évacuation. »

Le pire, c'est que c'est vrai. Alicia reste une biotique et elle sait jusqu'où elle peut aller. Et sincèrement, elle a déjà vécu l'usage intensif de ses capacités alors l'évacuation ne devrait à priori ne pas poser de problème. Et puis elle est plutôt bien armée... Bon, la question de l'évacuation étant réglée, il restait quelques détails tout bête à peaufiner mais cette bataille allait coûter cher au peuple Krogan. Cependant, Alicia ne compte pas laisser Bakara seule face au conseil, elle compte bien lui apporter son soutien si cela s'avère nécessaire. Elle est une Ambassadrice et elle a été témoin puis victime de cette « prise d'otage » sauf que les otages vont pouvoir rendre leur compte au Conseil vu qu'il n'y a plus moyen de les contacter. Du moins, pour le moment. L'ambassadrice biotique laisse Dole s'occuper des derniers détails avec l'amiral et Wrek tandis qu'elle écoute d'une oreille malgré tout. C'est alors qu'elle montre un sourire discret lorsqu'elle entend le Général galarien dire que Dole augmente son nombre d'étoiles sur les épaules. Elle le laisse terminer.

« ▬ Je m'occupe du Conseil. Dés qu'ils seront que je suis joignable, les Conseillers vont vouloir un rapport détaillé de la situation de Tuchanka... »

Il faut qu'elle a cet avantage de dépendre directement du Conseil et nullement d'un gouvernement intermédiaire comme c'est le cas pour l'Alliance ou l'Union. Aucun des gouvernements cités n'a de pression sur elle. Ce qui peut rendre la tâche bien plus simple dans ce genre de cas.




Récompenses 2014:
 

Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Mar 12 Mai 2015, 00:24

Tuchanka ▬ Temple de Calandor

Urdnot Wrex examinait le plan holographique du Temple avec une attention particulière sur tout ce qui lui avait été dit auparavant. En attendant, il laissait à sa compagne le soin de discuter de l'évacuation.

« Nous ne pourrons prendre tous les civils avec nous. Il faudra évacuer par ordre de priorités. Mais le reste pourra se protéger dans la Salle des Artefacts, comme cela a été suggéré. Et je crois qu'une chamane krogane compte parmi nos alliés. Elle pourra aider là-bas. »

Bakara ayant terminé de donner son appréciation, cela laissait champ libre à Wrex.

« Alors c'est conclut. Ambassadrice, Dole, vous évacuerez dès que la bataille débutera. J'affecterais quelques soldats à votre protection et à la Salle des Artefacts avec la chamane, le galarien et les civils qui ne pourront être évacués. En espérant que le galarien ne fasse pas de conneries... »

Il souffla, grogna, dévisageant Daarlenk. Mais il se reprit assez vite.

« Pour ce qui est du plan, cela m'a l'air viable. Il faudra des volontaires pour la première vague. Je serais en retrait, me plaçant près du tombeau de Vetkin : Gorx doit voir que je suis là. Général, vous serez avec les équipes des tombes, puisque vous avez désespérément envie d'y être. Évitez juste de crever. Et Amiral, j'aimerais que vous soyez à mon opposée, vers le tombeau de Royk, histoire de pouvoir les prendre à revers. Si on se met trop près des barricades, on risquerait d'être trop exposés. Et mourir en début de bataille, ça n'a rien de tactique. »

Trinik acquiesça. Tout lui convenait, à celui-là.

« Je vais laisser les explosifs à ceux qui s'y connaissent mais nous devons piéger Gorx dans le Cœur. Quant au système électrique, il est difficilement atteignable car le Temple tire sa puissance de ce même Cœur. Bon, une fois qu'il aura sauté, ce sera différent... »

Le krogan se délectait presque de ses paroles. Il attendait ce moment avec impatience ; le moment où il se défera de son ennemi.

« Reste que les Tours. Il va falloir des soldats aussi braves que doués car il faudra faire un maximum de dégâts et couvrir le mur au nord. L'un de vous a t-il des hommes de confiance ? »

« Si ça peut aider, j'ai quelques noms en tête... »

Wrex s'était retourné, brusquement. Il avait reconnu la voix entre mille. Et il n'en croyait pas ses yeux de lézard. Accompagné du turien et de son équipe, un krogan avait fait irruption et avait bafouillé, essoufflé, que les soldats avaient pénétrés par le passage secret et que personne ne les avait arrêté. Abasourdi, le chef congédia son subordonné, hésitant entre le traiter d'incapable ou d'idiot. Étant donné que son humeur avait remonté en flèche, il s'était gardé de telles offenses.

« Garrus ! Mon ami ! Qu'est-ce que vous faites ici ? »

Il avait levé les bras, empli de joie. Cette réaction avait d'ailleurs causé un rire certain.

« Vous ne croyiez pas que j'allais vous laisser seul dans ce merdier, si ? Et il faut dire que les missions suicide me manquent. Surtout que la Hiérarchie préférait envoyer un Spectre ! Mais j'ai usé de quelques arguments... convaincants. »

Garrus joua de son Incisor, s'approchant de son ancien compagnon. Sur son chemin, il en profita pour lancer un regard à Bakara et Trinik, qui restait aussi impassible que pouvait l'être n'importe quel gradé de son style. Il inspectait les quatre turiens qui accompagnaient le héros ; ils ne faisaient définitivement pas partie de la Hiérarchie.

« Grunt aussi était content de me voir. Il m'a dit qu'il arriverait dès qu'il en aura fini dans les ruines. Il a parlé de ramener des cranes comme trophée et de les faire avaler à Gorx. Un truc comme ça.

Bon, ce n'est pas que je n'aime pas m'entendre parler... Mais j'aurai une question : quand est-ce qu'on se le fait, votre traitre ?
»



    Note MJ : La Phase 1 est terminée pour ce groupe. La Phase 2 - visible de tous - débutera dans les jours à venir.



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Zone Démilitarisée Krogane :: Tuchanka-