AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4181

MessageSujet: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Lun 20 Avr 2015, 19:48
Intervention MJ : OuiDate : 11 Avril 2200 RP pouvant être violent
Thomas Dole ♦ Alicia K. McColl ♦ Galak Daarlenk ♦ MJ
La Colère de Tuchanka - Camp Wrex


Tuchanka ▬ Temple de Calandor

Dans la salle principale des lieux, que l'on appelé communément le Cœur du Temple, le chef déchu Urdnot Wrex tournait en rond. Il y avait en sa compagnie sa chère Bakara, membre éminente de son clan et co-dirigeante de ce dernier, ainsi que les trois-quarts des émissaires envoyés par le Conseil. En l'occurrence, il y avait deux diplomates humains et deux militaires - un turien et un galarien. Thomas Dole et Alicia K. McColl chercheraient possiblement une paix tandis que le Général Daarlenk et l'Amiral Trinik préféreront peut-être une solution armée. Bien que c'était une vision manichéenne. Qui sait, les politiciens ont tendance à se transformer en loup lorsqu'on en donne les moyens... Mais l'heure n'était pas aux divagations. Cela faisait presque deux semaines que Wrex et ses invités étaient encerclés et retranchés dans le Temple. Un problème qui ne pourrait durer éternellement.

La situation était la suivante : Jurdon Gorx voulait la tête de son mentor, au sens littéral ou figuré, et il ferait tout pour l'obtenir avant l'arrivée des soutiens apportés par les forces conciliennes. Ils viendraient, c'était inévitable. Mais malheureusement, l'insurgé avait eu bien le temps de peaufiner son plan et il savait qu'il y avait un temps avant une quelconque réaction. A moins d'être quasi-certain qu'il y ait une menace pour la paix, le Conseil n'a pas de raison d'intervenir avec force. Ils procèdent donc par étapes, tenant d'abord une diplomatie et envoyant un ou plusieurs Spectres si le besoin s'en fait ressentir. Actuellement, aucun Spectre n'avait l'air d'être dans les parages et tout ce que Wrex savait, c'est que les dites forces conciliennes regardaient le conflit d'en haut. De l'orbite. Bien sagement.

Aussi, le Temple de Calandor possédait un passage secret menant à des ruines voisines mais assez distantes. Ces ruines étaient activement défendus par des loyalistes, ayant refusé d'abandonner et de se rendre à leurs ennemis. En parcourant quelques kilomètres dans une galerie assez étroite, on pouvait faire passer des vivres, des messages ou bien même des gens. Mais pas tous en même temps. Sans compter qu'il fallait éviter d'alerter le camp adverse. Wrex avait donc fait venir des vivres pour la survie et obtenait un rapport toutes les six ou huit heures. Aux dernières nouvelles, Gorx était personnellement venu superviser le siège et ses forces se trouvaient non-loin. Il était compliqué de les estimer mais comparé à la petite centaine - en comptant ceux qui ne peuvent pas se battre - du Temple, elles avaient un avantage numérique certain. Ce qui était néanmoins plus inquiétant, c'était qu'il n'y avait pas que des krogans dans le lot mais aussi des butariens. Deux théories : soit il s'agissait de mercenaires, soit il s'agissait d'alliés. L'un comme l'autre, ça ne sentait pas bon.

Ruminant, le chef krogan faisait aussi état de ses troupes. Ou de ce qui y ressemblait. En intérieur, il y avait à peu près cent participants, en comptant les soldats et éclaireurs krogans ainsi que les gardes des émissaires. Les gardes humains et turiens avaient bien su encaisser mais les galariens et asari avaient vu leurs rangs partir en fumée. Il restait une minuscule poignée des deux, à tout casser... Surtout que la Matriarche, elle, s'était faite enlevée. En extérieur, le chiffre pouvait gonfler mais il s'agissait de forces pouvant surprendre une quelconque offensive ennemie. Ils ne pourraient pas se déplacer par d'énormes chiffres donc il s'agirait de dizaines de renforts potentiels.

Au niveau des armes et de la défense, rien de sophistiqué si ce n'est ce qui était habituel et les tours rénovées. Celles-ci possèdent deux canons fraichement opérationnels et peuvent servir de tour de guet, bien entendu. Il faut aussi savoir que le Temple est pavé de tombes et les héros sont souvent enterrés avec leur équipement complet... Lorsqu'il est retrouvé, du moins. Il existe aussi une aile consacrés aux artefacts, qui pourraient éventuellement donner un avantage.

En soi, le seul véritable avantage que possédaient les défenseurs résidait dans le Temple lui-même. L'architecture faisait qu'il était à demi-fermé sur l'extérieur et sa grande surface pourrait perdre les ennemis. Sans compter le nombre impressionnant de tombeaux. Et parmi ces tombes, des chemins bien particuliers. Des chemins retrouvés grâce à une carte et qui demeurent sûrement inconnu des forces de Gorx. Le Cœur, quant à lui, était l'endroit le plus défendable. L'entrée qui menait directement à lui pouvait être barrée sans difficulté et il était ainsi difficilement accessible, à moins de connaître l'accès à la salle tombe qui peut mener à lui. La légende raconte que Calandor y a survécu des mois durant... Peut-être que Wrex aura la même chance. Toutefois, on raconte aussi que des défenses avaient été spécialement construites. Mais cette partie est infondée jusqu'à preuve du contraire et chercher à dénicher ces secrets pourraient aussi se révéler être une perte de temps. Sans perdre à l'esprit que se retrancher dans cette salle de soixante mètres sur trente-cinq était une évidence.

Au final, ayant toutes ces informations en tête, Wrex ignorait ce qui serait le plus efficace pour vaincre son adversaire. C'était pour cette raison qu'il avait convoqué ceux qui feraient office de stratèges. Il les avait côtoyé bien plus que prévu et il savait qu'ils pourraient apporter une aide précieuse. Les fixant un à un avec ses yeux vifs de reptiles, il souffla. « Gorx est dehors, à attendre que je fasse une erreur pour venir me trancher la tête... » Il s'arrête une demi-seconde sur la silhouette d'Alicia, ce qui lui rappelait qu'elle pourrait être un problème si cela venait à mal se passer. « Mais ce fils de varren n'aura rien ! Je ne ferais pas d'erreur. Et vous allez m'y aider. » Il se redressa, le dos bien droit. « Il est temps de décider et nous n'avons que deux choix... L'attaque... ou la défense. »



    Note MJ : Le sujet est actuellement en hide pour éviter que les deux camps sachent les tactiques et informations liées aux autres. Si vous ne voyez rien, c'est donc parfaitement normal.








Dernière édition par Maitre du Jeu le Dim 17 Mai 2015, 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire
Rang : Directeur de Cabinet du Premier Ministre
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 417

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Mer 22 Avr 2015, 23:33

À la fin des négociations du traité de Farixen, Thomas Dole avait pris les conclusions du traité comme une glorieuse victoire. Elles l'avaient propulsé en plein sur la scène politique, il avait réussi à habilement négocier pour foutre l'Alliance Interstellaire dans une position dominante, et était dors et déjà prêt à capitaliser sur la suite des événements, en s'attirant les faveurs des gros constructeurs de vaisseaux, les travailleurs qui allaient avoir de l'emploi et tous les politiques populistes.

Mais dans la vie, il y a toujours un revers à la médaille. La folie d'Urdnot Krusk avait attiré les foudres du Conseil, et aujourd'hui, les krogans se retrouvaient dans une des pires positions possibles. C'était étonnant qu'Urdnot Krusk ne fut pas pendu plus tôt, qu'il n'ait pas déclenché l'ire terrifiante de son peuple. Et aujourd'hui, comme si le karma avait décidé de faire un low-kick balayette dans sa gueule, Thomas se retrouvait à l'autre bout du bâton. Le traité de Farixen avait humilié les krogans, il était tout naturel que ce politicien hautain finisse donc par subir un lynchage de ce peuple.

Il a fuit. De toute façon, seuls les lâches vivent. Il avait été sauvé, grâce à l'intervention express de 4 militaires de l'Alliance, des vétérans de la guerre des moissonneurs. Il faut dire que ça avait été très chaud. Ils avaient dû faire sortir une femme enceinte, et se barricader le plus vite possible dans un temple que Wrex avait choisi. Dole aurait peut-être préféré se rendre, et espérer que l'Alliance fasse son possible pour le faire sortir. Mais se soumettre à d'énormes bêtes mentalement douées pour le massacre n'était pas une bonne idée.

Non. Il était là, à présent, au milieu de ce siège qui allait mal finir. Un jour, il y aurait des pages extranets sur ce genre de batailles, avec les noms des commandants et le nombre des forces dans les deux camps. Dole allait avoir la « chance » de marquer l'histoire de Tuchanka, cette planète dégueulasse sur laquelle il n'avait aucune envie de rester.

Au moins, Dole avait à présent une légende devant lui. Alors qu'il se tenait tranquillement assis, son postérieur sur une sorte de lourde pierre, autour d'une large table, il avait les yeux rivés devant la large figure qui faisait les cents pas dans la pièce. Urdnot Wrex. C'était sans hésiter l'un des hommes les plus grands, les plus fougueux, les plus téméraires de l'Histoire. Il mélangeait des qualités de tas de grands hommes du patrimoine humain. On pouvait le comparer à un Napoléon, mais un Napoléon qui cassait des cous. Nul doute que la simple présence de ce krogan dans le temple suffirait à ce que les défenseurs tiennent jusqu'à la mort, alors qu'en face, la loyauté des troupes ennemies n'était pas assurée.

Wrex attendait des conseils. Après qu'un silence pesant ait régné dans la pièce, Dole se décida à prendre la parole. Il n'était pas un chef militaire, il n'allait sûrement pas parler d'hommes à placer sur des tours, ou de lignes de tir à effectuer... Mais peut-être qu'il pourrait être utile, même un tout petit peu.

- Bien, monsieur Wrex... Je suppose qu'on peut déjà faire un trait sur une quelconque aide extérieure. Ils ne se mobiliseront que quand les coups de feu partiront. Nous ne pouvons pas attaquer. Outre les... Heu... Considérations militaires... Attaquer serait nous priver de légitimité. En restant sur la défensive, en montrant que nous, les émissaires du Conseil, sommes en danger, on peut les forcer à réagir. Après tout, quand bien même ils font la sourde oreille en orbite, l'Alliance n'osera pas laisser une femme enceinte humaine, en couple avec le ministre de la défense, mourir tuée par les hommes de Gorx.

C'était assez dégradant de dire ça d'Alicia McColl, la reléguer au simple poste de « femme de », mais il fallait être réaliste dans cette situation.

- Nous devons tenir, pour les forcer à intervenir. Et puis, de toute façon, ça nous donnerait un avantage moral. Et nous n'avons de toute manière pas l'équipement pour intervenir dehors.
L'ennemi en face est très hétéroclite. Il y a des « mercenaires » butariens... En réalité, je suis prêt à parier qu'ils sont avec l'Hégémonie. Ce ne serait pas la première fois que ces déglingués du cerveau amènent des mecs pour faire croire qu'ils ne sont pas de leur gouvernement. Les butariens sont tous des chiens, et ces sales raclures sont sûrement là pour une raison simple : Ils veulent créer de l'instabilité politique sur Tuchanka par tous les moyens, pour réduire l'influence du Conseil. C'est un peu débile, mais je pense qu'ils sont plus là pour venger l'outrage de leurs échecs diplomatiques face à votre clan, monsieur Wrex. Ils ragent très facilement, ces butariens.
Hormis eux, nous devons nous attendre à voir d'autres mercenaires, présents juste pour leur porte-feuille, considérant cette bataille comme un investissement. Les vrais fanatiques, les hommes de Gorx... Ceux-là, je doute qu'ils oseraient faire trop de victimes, ils n'oseraient pas toucher aux femmes, ou au chamane...


Il réfléchit, un instant. Avec ses paroles, Dole avait peur de manquer de respect face au titan qu'était Wrex.

- Écoutez, monsieur... Je sais que vous êtes contre ce plan, mais je continue de penser que nous devrions discuter avec Jurdon Gorx. Si vous voulez, moi, je peux servir de médiateur.
Mais si vous refusez, encore une fois, nous n'avons d'autres plans que la défense. Auquel cas, il va falloir trouver un moyen de survivre...





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Wrex   Jeu 23 Avr 2015, 23:13


Disturbed diplomacy ...

When the war is at our door ...
We must no longer think and darken ...