AccueilRechercherConnexionS'enregistrer
Le Deal du moment : -46%
-365€ sur le Smartphone Huawei P30 128 Go
Voir le deal
434 €

Partagez
 

 Vigo Sartarion

Vigo Sartarion

Personnage RP
Faction : Civile
Rang : Patron du LUX
Vigo Sartarion
Membre
Messages : 25
Crédits : JesterDK - deviantart

Vigo Sartarion Empty
MessageSujet: Vigo Sartarion   Vigo Sartarion Icon_minitimeJeu 17 Mai 2018, 21:02
Registre Galactique des espèces
VIGO SARTARION

Informations primaires

Sexe : Masculin
Espèce : Turien
Âge : 37
Situation professionnelle : Propriétaire d'un nightclub
Parenté : Darius Sartarion (†2187) - Via Caeni (vivante)
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Palaven


Histoire




Les débuts


Vigo naquît en l'an de grâce 2165 à Palaven, soit 8 ans après l'Incident du Relais 314. Issu d'une famille somme toute assez classique dans le schéma Turien : son père, Darius, intégra les forces professionnelles après son service militaire exemplaire tandis que sa mère - Via -, après son service comme logisticienne, a intégré puis fondé sa propre société commerciale d'import-export dans les systèmes conciliens : "Via Logistica". Ses parents se sont rencontrés pendant leur service : elle acheminait des vivres sur Oma Ker pour aider les troupes de sauvegarde Turiennes locales, tandis que lui accompagnait le convoi.

La famille Sartarion resta au demeurant très simple, de la famille ci et là dans les strates citoyennes, sans grandes histoires ou anecdotes significatives. Beaucoup de militaires et de citoyens suivant la voie de l'intérêt général au profit de leur race, deux ou trois avaient participé à l'Incident 314. Il y avait quelques individus qui avaient choisi une vie hors de la sphère d'influence de la Hiérarchie, en s'installant dans la Travée à Illium ou sur la Citadelle, où ils s'y étaient épanouis comme des millions d'autres individus. Des histoires peu inspirantes, bien que pleines d'amour et d'attention, pour Vigo. Enfant unique, Vigo fut donc choyé par des parents aimants et attentionnés. Dans leur sillage et l'apprentissage de leurs valeurs, Vigo se rendit vite compte que le métier des armes ne faisait naître aucun intérêt. La vie sociale et relationnelle qu'entretenait sa mère dans son quotidien l'intéressait bien plus : les métiers sociaux, où la valeur de l'échange est au centre de tout. Au grand plaisir de sa mère, lorsque vint le temps de ses quinze premières années de service, il prit le chemin de l'administration, pour finir dans les cercles budgétaires, financiers, logistiques et de corporation.

Il était heureux. Non pas pour son devoir rendu aux instances de la Hiérarchie et de l'intérêt général, mais bien pour son quotidien. Gérer les chiffres, aller de contact en contact, de réunions en rencontres pour négocier, trouver les bonnes affaires et créer du réseau et du lien social, là était son vrai plaisir. Cela fonctionna plutôt bien pour lui. Les premières années étant celles de l'apprentissage, il était souvent soit aux bureaux, soit en tant qu'accompagnateur ou scribe. Il comprit vite que pour être un maître dans son domaine de prédilection, il devait apprendre, copier et reproduire ceux qui avaient ce niveau de reconnaissance. C'est donc ce qu'il fit. Jusqu'à ce que l'on propose les premiers contrats, puis la gestion de finances au niveau d'une unité, puis d'un bataillon, d'un régiment, puis d'une corporation.
Il continua ainsi pendant plusieurs années, au service de la nation.



L'ascension et la descente


C'est après avoir atteint un certain niveau de réussite dans ses tâches et affaires, qu'il se rendit compte qu'il était somme toute assez limité dans ses possibilités. 22 ans passés, l'âge de la découverte et de la déraison, l'âge où l'on veut tout tester, tout goûter, avec l'arrogance de tout savoir, pour se faire une place dans ce monde si vaste... Par le biais de ses œuvres quotidiennes, il rencontrait des centaines de personnes de milieux divers. Bien sûr, cela se concentrait sur l'approvisionnement en ressources diverses et variées pour la population civile ou militaire, mais il était effectivement limité à cet objectif du bien commun. D'ailleurs, il ne s'agissait pas de son propre argent, quand il signait des bails ou des contrats à plusieurs dizaines de milliers sinon millions de crédits. Pire encore, dans le milieu de la négoce et du commerce, les opportunités ne manquent pas et affluent souvent de la pire des manières : bakchich, contrats douteux, propositions d'embauche à des corporatives illégales, proposition de business divers et variés... Son sens de l'honneur hérité de la tradition Turienne, bien que traduit pour Vigo comme un "code d'honneur personnel" plutôt que comme l'Honneur de la nation Turienne, fut donc durement testé.

Jusqu'au jour où, avec l'expérience et les retours de ses pairs, il parvint a identifier celles qui valaient la peine que l'on s'y intéresse. Et c'est un humain, du nom de Diego Vinsen, avec lequel il travaillait régulièrement, qui lui présenta cette opportunité : pouvoir intégrer une compagnie de transport, en tant que manager financier. Outre les avantages de découverte de la galaxie plus loin que les simples limites de l'espace Turien, le salaire n'était diablement pas le même et sa vie commençait un peu a se créer une routine qui manquait d'intérêt.
Cependant, avant même qu'il ne put entamer des démarches admnistratives pour quitter le service actif et rejoindre son partenaire d'affaire et ami Diego, une menace terrible plana sur la galaxie avec les Moissonneurs. Ainsi la Grande Guerre enferma ses désirs d'indépendance pendant un temps.

Plus que jamais, ses talents et ses réseaux furent mis à contribution. Sauver des gens, accumuler des ressources, alimenter en vivres des colonies éloignées, rationaliser, convaincre, persuader, ruser, faire des choix cornéliens... Lorsqu'on gère l'eau potable et l'approvisionnement de nourriture, en tant de guerre, il y a souvent des priorités a mettre en place. Des gens a décevoir tandis que d'autres pourront avoir de quoi se battre et se nourrir une nuit de plus.
Vigo encaissa terriblement difficilement cette guerre qui non seulement fit des millions voir milliards de morts, mais surtout le mit face à sa première véritable épreuve : celle de se remettre en question. Lui jeune cadet, du haut de ses 23 ans, doué dans les relations sociales entrepreneuriales qui l'ont élevé et fait grandir peut-être un peu trop vite... Sa confiance en lui fut ébranlée alors qu'il fit probablement des mauvais choix autant que de bons, alors que des gens mourraient de faim et que lui, même s'il avait appris bien évidemment à se défendre lui-même et a utiliser les armes, ne pouvait dans ce sentiment d'impuissance, aider ses amis au front contre les zombies et autres monstruosités sorties tout droit d'un cauchemar.

Après plusieurs terribles mois de guerre a rester sur Palaven en continu pour gérer tant bien que mal l'acheminement et la logistique avec les colonies puis les locaux quand les communications furent coupées, Vigo était épuisé. La victoire acquise avec beaucoup de souffrance fut encore plus dure quand il apprit que son père, Darius, était mort pendant la bataille de la Terre. In extremis, sur initiative de sa mère, il disparut des radars pour se tourner vers ceux avec lesquels il avait toujours pu compter dans son milieu. Les Volus.



Le renouveau


A 24 ans, il s'installa donc avec sa mère sur Patavig dans le système Macédoine du secteur Artémis Tau, d'influence Turienne certes, mais surtout un comptoir Volus en plein coeur de l'espace interstellaire Humain. Bien que la planète est inhabitable pour les Turiens, la station spatiale ainsi que les systèmes alentours consituaient un terrain de jeu idéal pour ces commerçants désirants se faire un nom. Via Logistica, la compagnie d'import-export de sa mère, avait survécu à la guerre et Vigo comptait bien s'en appuyer pour débuter sa nouvelle vie d'après-guerre. D'autant plus que le climat de paix reconstructrice s'y prêtait largement.
Il profita de cet océan d'opportunités pour amasser du patrimoine financier et agrandir son réseau. La reconstruction et le nettoyage de la Citadelle en 2191, la fuite de réfugiés de la guerre civile galarienne, les nouveaux contrats avec Haratar... Ainsi débutèrent d'ailleurs ses premiers pas dans les Systèmes Terminus. En parlant d'opportunités...

En bref, de 2188 à 2196, il continue de masteuriser ses talents d'entrepreneur commercial, en écumant la galaxie et subissant moultes péripéties forgeant son caractère et lui faisant découvrir la galaxie, souvent en compagnie de sa mère ou des ressources et connexions de la Via Logistica. C'est en 2197, lorsque les courants indépendantistes humains ont explosé, qu'il a fuit les systèmes conciliens pour s'installer sur Illium afin de tenter d'y fonder sa propre destinée... et de dépenser un peu la somme assez conséquence de crédits accumulés par ses contrats.

Illium fut riche d'enseignements pour Vigo. Bien évidemment, il avait fréquenté pas mal d'Asaris depuis sa naissance, mais il ne s'était jamais véritablement immergé dans la culture Asari et surtout celle d'Illium, entre les jeux, les tentations, les conglomérats bancaires, les influences politiques et économiques... Autant dire qu'il était dans son milieu. C'est là que Vigo commença a prendre conscience des plaisirs de la vie, que ce soit le jeu, le sexe ou le frisson des affaires qui frôlent avec l'illégalité qu'il n'avait pas eu l'occasion de goûter tant les gouvernements conciliens étaient fermes et contrôlaient systématiquement les agissements. Là aussi, nombre d'anecdotes et de péripéties ont formé notre Vigo, qui, maintenant d'une trentaine plus mûrie, est devenu un turien social, charismatique, commercial, talentueux et chaleureux.
Sa tentative de créer un comptoir d'import-export honnête ne s'est pas vraiment soldé par le succès qu'il espérait. Illium est un monde où il faut être plus rusé que le renard... et où il ne faut pas hésiter a se mouiller dans l'illégal pour réussir dans les affaires – ou disposer d'une véritable armée contre lesquels les concurrents, les curieux, les voleurs et les stratégistes ne se frotteront pas -. Néamoins, Vigo a apprit de ses erreurs et c'est avec cette expérience que, peu de temps après l'attentat du Bal d'Illium auquel il avait lui aussi participé, il s'installa sur la Citadelle...

...Pour y fonder un nightclub, le "LUX". Dans les secteurs. Quelle idée saugrenue, mais qui, tout compte fait, rassemblait en un tout ce que Vigo adore : les plaisirs de la vie, une gestion financière toujours discutée et discutable, des relations sociales à gogo et quelques guéguerres pour alimenter le frisson du quotidien. Et ça a plutôt très bien fonctionné jusqu'à présent !

Les attentats, les conséquences de la mort de Machiavel, les dramas politiques, les débats catastrophiques, les rapports de forces, la guerre pour les Laksals... L'avis de Vigo ? Du moment que sa boutique tourne... !


Apparence

Vigo est un Turien de 2m06, fort de 124kg, ce qui est légèrement plus maigre que la moyenne. Il est souvent auréolé d'habits violets, magentas, bleu foncé ou bleus. Il n'utilise que très rarement des armures – ou alors des habits renforcés pouvant s'apparenter à une armure "légère", privilégiant des habits plus distingués, classiques ou lambdas en fonction de la situation. Son tatouage est neutre en ayant choisi de se peindre le visage intégralement en blanc couleur os excepté une petite bande qui part de son menton pour rejoindre les yeux. Il orne des yeux magentas brillants et captivants, ainsi qu'une crète noire.

Etant donné ses habitudes de commercial, il garde toujours une stature droite, un sourire ou une figure accueillante. Le ton de sa voix sera posé, légèrement dans les aigus pour exciter puis plus rauque pour rassurer.


Caractère

Vigo, grâce ou à cause de son passé, dispose d'un caractère assez disparate, très peu caractérisé et assez variable. Loin d'être bipolaire, il demeure un turien avec un "code d'honneur" qui lui est propre, tout en demeurant le plus honnête possible. Cela ne le dérangera pas d'outrepasser des lois, tant que cela ne porte pas la mort ou un préjudice grave à des individus tel la misère. C'est quelqu'un de très social, qui recherche le contact autant que des moments intimes, presque méditatifs. Cependant il a besoin de rencontrer du monde, des nouvelles personnes pour enrichir sa vie personnelle. La vie des autres lui importe, tant qu'il a les moyens d'aider. La curiosité est un de ses points caractéristiques, il fera tout pour éviter l'ennui – ou les personnes ennuyeuses.

Sentimentalement, il est un chaotique démesuré. Jamais eu de véritables relations stables dépassant les mois. Il aime trop la diversité pour se contenter – du moins pour l'instant – d'un seul individu dans sa vie... ou jusqu'à ce qu'il est trouvé cette personne si unique qu'elle en cachera le monde à ses yeux.

Ce n'est pas du tout un bagarreur, loin de là, il cherchera nécessairement une solution pacifique, commerciale ou financière. Bien qu'il sache se défendre – en arme ou possiblement à mains nues jusqu'à une certaine limite.
Il déteste les trouillards, sera désolé par les personnes qui "vivent leur petite vie" sans grande saveur à ses yeux, auxquelles il tentera toujours de jouer les diables de la tentation. Il n'apprécie pas non plus les butariens et les vorcha, et voue une fascination amusée pour les hanaris.

Il adore la musique, les opéras tout autant que les musiques plus hard, il joue du piano et il lui arrive d'organiser des soirées plus classy dans son nightclub pour pouvoir apprécier un peu plus de variété dans la musique.
Il aime également jouer aux jeux, cartes, quasaar, casinos... Peut-être en ouvrira-t-il un un jour ?


Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :


Mercenaire, 6/0/4

Équipement :


Armes : M-5 Phalanx
Armurerie : Pistolet Berserker

Compétences :


-----Militaires-----

Combattant moyen avec maîtrise basique du combat à distance
Grenades incapacitantes (2) ; Tir percussif (2) ; Munitions cryo (2)

-----Technologiques-----

Hacker débutant
Omnilame (2) ; Technoblindage (2)


Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Tatouage blanc os unique, tenue souvent de couleur bleue/magenta/violet
Relations avec les autres : Sociale, chaleureuse, curieuse
Des liens prédéfinis ? : A déterminer
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Manger la vie par tout les bouts... et peut-être être un commercial-entrepreneur hors pair.


Hors Personnage

Comment avez-vous connu le forum ? : J'ai contribué à sa création
Est-ce un double compte ? : On peut dire ça
Des remarques ? Dés re-marqués.



RP d'introduction

Nope, à moins que cela ne soit nécessaire.






Adrien Annaz

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Adrien Annaz
Administrateur
Messages : 8541
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

Vigo Sartarion Empty
MessageSujet: Re: Vigo Sartarion   Vigo Sartarion Icon_minitimeJeu 17 Mai 2018, 23:02
Je pense que tu connais la maison, pas besoin de guide.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?

Vigo Sartarion 1354559290-leeroyjenkins
Vigo Sartarion 14101411370511408112613199
Vigo Sartarion 1427649798-banniere
Vigo Sartarion 1549208315-mc
 

Vigo Sartarion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Anciennes fiches-