AccueilRechercherConnexionS'enregistrer
Le Deal du moment : -15%
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
Voir le deal
849 €

Partagez
 

 Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang)

Urdnot Krusk

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Urdnot Krusk
Fils de Kalros
Messages : 216

Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) Empty
MessageSujet: Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang)   Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) Icon_minitimeJeu 11 Sep 2014, 22:18
Registre Galactique des espèces
PRENOMS / NOM DU PERSONNAGE
Urdnot Krusk
Surnommé « Le Triangle »


Informations primaires

Sexe  Mâle
Race  Krogan
Âge  423 années
Faction  Urdnot 

Poste / Grade L’un des représentants d’Urdnot Wrex. Mission : Construire un réseau de soutien à la cause Krogane : Ressources (énergétiques, agro-alimentaires, insdustrielles, armes), magnats financiers, groupes mercenaires, porte-paroles de races conciliennes, etc…

Parenté Urdnot Bralt (689 années. Foudre de guerre. Fonction : Protection des intérêts du Clan Urdnot sur différents points chauds de la planète mère. Plusieurs petites escarmouches avec divers clans, sans incidence notable. 16 membres du clan Chelod et 4 du clan Kalank tués à son actif depuis la fin de la guerre contre les moissonneurs).

Urdnot Qarone (Décédé à l’âge de 652 années il y a 8 ans à la suite de sa 12ième fausse couche cumulée et du mépris affiché de Bralt. Suicidée).

Plusieurs sœurs, statut inconnu (Perdues de vue depuis des siècles). 2 Frères, morts au cours de la guerre contre les moissonneurs.

Situation maritale Célibataire (S’est accouplé bien des fois avec plusieurs femelles de son espèce, sans résultat avant la fin du génophage. N’a pas retenté à la guérison des Krogans. Psychologiquement traumatisé).

Planète d'origine Tuchanka


Histoire

Krusk, à l’instar de bon nombre de nouveau-nés avait rempli de joie et de fierté ses parents. Il faut dire que sa venue tombait à pic. Sa mère venait de subir coup sur coup deux fausses couches. Par conséquent cette naissance apaisa, du moins pour un temps, la pression et la frustration de ses géniteurs. Rapidement hissé au statut d’enfant-roi, Krusk vécut dans l’esprit que tout lui était dû et que personne n’avait à contester ses décisions ni ses caprices. Son père, Bralt, jouissait avant sa naissance d’une certaine notoriété (Il avait éliminé nombre de Krogans pour se rallier une petite dizaine de fidèles et menacer directement la position du Chef de leur petit clan), mais le fait d’avoir un enfant lui offrit le prestige et l’influence requis afin de s’imposer dans leur petit groupe d’une soixantaine d’individus. Bralt massacra son Chef de Clan. La suite fut tout aussi sanglante.

Durant les 71 années de règne de Bralt, Krusk vit défiler des dizaines et des dizaines de nouveaux membres, et autant de ses congénères massacrés sans sourcillement, qu’ils soient mâles ou femelles.
Krusk était le portrait craché de son père, au grand désespoir de Qarone qui n’avait pas son mot à dire, sa seule fonction étant de donner des enfants à Bralt. Une vie faite de conflits constants et de massacres fratricides. Et puis vint le jour où Qarone eut deux enfants dans la même portée. Deux filles. Le premier acte d’une longue descente aux enfers pour Krust. Soudain il réalisait combien l’attention de son père était intéressée. Il le considérait moins comme son fils, la chair de sa chair, son petit à lui, que comme une arme à utiliser pour asseoir son autorité. Par la suite, naquirent 3 autres enfants, en l’espace d’une soixantaine d’années. Krust se voyait ainsi reléguer à un statut de simple subalterne au service des ambitions sanglantes et sans avenir de son père.

Peu après son 231ième anniversaire, le Clan de Bralt fut anéanti bêtement quand ce dernier se lança tête baissée dans un guet-apens mis en place par deux Clans ennemis qui s’étaient coalisés pour l’occasion. Krust, en sauvant sa vie, perdit de vue sa famille à ce moment-là. Longtemps il erra dans le désert de Tuchanka, rencontrant des congénères ayant subi la même infortune. Son chemin de croix dura quelques années. Un vrai calvaire, mais un calvaire salvateur. C’est grâce à cette épreuve qu’il apprit à considérer autrui, à travailler en groupe pour survivre, à agir d’égal à égal. Il voyagea par groupe de trois ou quatre survivants, jamais plus. Krusk connut la faim, la détresse, la maladie, les pensées suicidaires… mais il survit. Parce qu’il avait croisé d’autres Krogans comme lui, il avait vu d’autres perspectives. En un mot, il détenait une alternative au comportement décadent des Krogans dans lequel il avait baigné durant 231 années. Et comme tout changement à l’issue d’une révélation, l’évolution de sa pensée fut brutale, à 180 degrés. Il s’établit dans les ruines d’une ancienne cité pour y commencer une nouvelle vie, mais seul. Ses compagnons d’infortune étaient soient morts, soient avaient intégré un nouveau Clan.

Malgré son relatif isolement, il croisait parfois la route d’autres Krogans, éclaireurs ou errants. Il sut nouer des contacts et se tenir au courant des différentes évolutions Claniques sur plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde. Certaines fois il se lançait dans de longues marches dépassant la centaine de bornes afin de découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles ressources, ou de nouveaux contacts. C’est ainsi qu’il fit naître dans la région la légende du « sage du désert » recueillant les blessés et les rejetés, chassant les dévoreurs et élevant une armée de Varrens. Krusk n’était pas étranger à cette rumeur. En réalité c’est lui-même qui l’avait initié des décennies auparavant. Petit à petit, le bouche-à-oreilles et le temps aidant, Krusk acquit un ascendant mystique de première utilité. Ce qui lui permit « d’abuser » de certains petits Clans afin de renforcer sa position.
Mais à être trop connu, on finit par attirer les vautours. Un Clan de la région, en pleine expansion depuis peu, se porta à sa rencontre par l’intermédiaire de 4 émissaires. Krusk fut mis au pied du mur. Le Clan lui imposait de s’intégrer à lui avec pour ordre d’obliger les autres plus petits qu'il manipulait (sans grande méchanceté cela dit) à se fondre chez eux. Ses vieux démons le rattrapaient. Krusk  avait 305 ans. Et à nouveau il devait fuir. Il manœuvra les émissaires assez bien pour les convaincre de sa joie immense de pouvoir intégrer leur Clan puissant, instillant en eux un climat de confiance propice à sa fuite sur le chemin du retour. De nouveau sans appui (ne voulant pas mettre en danger les Clans avec lesquels il avait noué contact, bien qu’il ne se fasse que peu d’illusion sur leur sort), il partit à nouveau en vadrouille, pour finalement tomber en plein dans une embuscade.

C’est lors de cette attaque qu’il reçut les brûlures et les éclats sur son crâne, dont les cicatrices le suivront jusqu’à sa tombe. Impressionné par les talents combatifs de Krusk, le chef du petit groupe d’éclaireurs arrêta l’action de ses hommes, regarda longuement le blessé qui tentait tant bien que mal de se remettre sur ses deux jambes puis lui fit la proposition d’intégrer le Clan. Krusk aurait pu dire non, il aurait pu laisser sa rage de sang prendre le dessus et en finir une bonne fois pour toute en emportant le maximum de ses abrutis dans sa chute. Mais il réfréna sa pulsion, la maîtrisa. Alors que les derniers mots de son ennemi résonnaient encore dans sa tête, il se mit devant un fait accompli :
Cette planète était moribonde, et ceux qui acceptaient misérablement d’y rester se condamnaient par la même occasion. Son seul espoir résidait dans le fait d’arriver à s’extirper de cet enfer. Il lui fallait un transport spatial, une navette, n’importe quoi qui soit en mesure d’emprunter un relais et de l’extirper d’ici. Et pour ça il avait besoin de l’aide d’un Clan. Si celui-ci n’en possédait pas, tant pis, il en trouverait un autre.

Ainsi Krusk mena-t-il une vie somme toute commune à tous les Krogans jusqu’en 2154, date à laquelle, après des années de changement Claniques et d'un recueil discret quand à la navigation spatiale de base, il réussit enfin à substituer une navette, non sans devoir tuer, sans aucun regrets, 3 Krogans présents sur son parcours, dont deux à proximité immédiate du transport, et à s’échapper de son monde. Sa vie pu ainsi prendre un tournant décisif. Durant les premières années de sa « libération » il profita franchement d’une vie paisible, vivant au jour le jour, naviguant dans les systèmes Terminus et dans l’espace Concilien. Bref, il apprit à découvrir le monde. Enfin… La galaxie. 14 années d'ouverture d'esprit. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce sont les Turiens qui les premiers lui offrirent l'opportunité de sortir de la ZDK (Zone Démilitarisée Krogane) via les messages de secours qu'il envoya à l'une des stations de combat situées en Orbite autour de Tuchanka. Cette partie fut particulièrement tendue. A plusieurs reprises il se crut condamné. Au final Krusk quitta donc la ZDK par l'entremise des Turiens en échange de contrats basiques sur de multiples mondes qu'ils le contraignirent à accomplir jusqu'en 2159. A l'issue de cette année Krusk disposait d'assez de ressources financières pour se permettre le paiement des premiers voyages divers menés au grès de sa curiosité vers les destinations exotiques (ce mot désignant pour lui toute planète ou station hors la ZDK). Aussi au fil de ces années fait-il un genre de "tour de la galaxie" à l'image d'un globe-trotter des périodes pré-voyages spatiaux. Il noua plusieurs contacts au fils de ses nombreuses itinérances, et les perdit aussi vite, s'occupa de petits boulots "basiques" tout comme un peu plus Krogans.

Suite à quoi il s’intègre aux Berserkers en 2168, au sein desquels il mène plusieurs missions dont le seul but consiste à lui occuper l’esprit et à ne pas se laisser aller à quelques faiblesses, ayant vu à quel point les Krogans n’étaient finalement pas si rare que ça en dehors de Tuchanka. Les Berserkers lui offraient l’occasion d’intégrer un groupe, de toucher une paye descente, d'entretenir tout comme d'améliorer ses capacités martiales, et de se permettre une montée en grade toute relative. Mais en 2172, à cause de plusieurs différents répétés avec d’autres chefs Berserkers dans lesquels il retrouvait le même comportement abruti que ces congénères restaient sur la planète natale, il dut quitter le groupe non sans avoir trucidé, littéralement, ses adversaires avec l’aide de ses propres troupes. Une petite dizaine de Vortchas et un autre Krogan qui d'ailleurs ne survécurent pas. Krusk s’enfuit avec le vaisseau qui les convoyait tous lors de l’incident et s’exila sur Illium ou il s’installa clandestinement.

Il y rencontra un certain Monsieur Thax, Butarien de son état, pour lequel il travailla assidûment, voulant se donner un but après la désillusion Berserker. Son employeur n'était guère un saint mais il savait reconnaître les compétences de ses employés, en prenait soin. La méritocratie constituait sont leitmotiv. En réalité c'est de cette expérience que naquirent vraiment les qualités diplomatiques de Krusk (même si durant cette période il dut faire de sales coups dont il n'est pas forcément fier, notamment à propos du "servage" si particulier d'Illium. Encore une hypocrisie Asari). Aussi cette période de sa vie constitue-t-elle le terreau de sa haine viscérale envers les Asaris. S'il n'en laissait rien paraître, et Kalros sait à quel point cela représentait un effort surkrogan, ces bouts de viandes bleus sur pattes avec lesquels il fut bien obligé de négocier pour son employeur l'exaspérait au plus haut point par leur comportement détestablement hautain. Outre ces différents faits, il est à rapporter la rencontre entre Krusk et Shepard sur Illium à la suite d'un certain transfert d'informations du commandant à Monsieur Thax. Krusk fut chargé par son employeur de remettre une certaine somme en remerciement au commandant Shepard. La rencontre fut certes fugace, mais elle fut. Ce jour-là Krusk usa de l'ensemble de ses compétences de maîtrise de soi-même afin d'éviter d'offrir le spectacle d'un Krogan à genoux tendre un datapad pour avoir la dédicace de Shepard. Néanmoins le plus difficile fut de retenir ses larmes de joies. Une fois l'échange terminé, Krusk réussi à faire un holo de shepard non sans manquer de dégringoler de plusieurs étages.

L’année 2185 marque le retour aux sources pour Krusk. En effet, les événements dramatiques de 2184 lui avaient rappelé que cette galaxie regorgeait d’activités, d’opportunités, et bien d’autres choses encore. Tout comme sa rencontre avec son idole en 2185. Après ces 13 années relativement paisibles passées sur Illium, Krusk fut pris d’un ennui profond qui le fit sombrer dans une semi-dépression. Non, décidément il n’était pas fait pour vivre ici, pour mener ce style de vie. Il avait besoin d’actions, de véritables tensions, de ressentir à nouveau le besoin de se surpasser devant l’adversité. Sa condition actuelle ne pourrait l’amener qu’à une chose : sa déliquescence. Il avait besoin de s’investir dans une cause motivante, dangereuse, unique. Certes depuis que Krusk avait quitté sa planète natale en 2154, ses connaissances sur la galaxie, ses espèces, ses factions, sa politique, et son économie avaient constituées un réel intérêt et atout pour lui, sans parler des bienfaits professionnels incontestables acquis grâce à son travail sur Illium, mais le temps de s’investir corps et âme dans une cause d’envergure devenait pressante.

Et c’est ainsi qu’il entendit parler du Clan Urdnot. L'idéologie affichée par son Chef Wrex le séduit immédiatement. Ni une ni deux Krusk s'embarqua pour Tuchanka ( non sans auparavant avoir remis sa démission à Monsieur Thax après lui avoir expliqué les raisons de son départ) afin de devenir un Urdnot. Fin 2185 c’était chose faite. Sa facile intégration en son sein, notamment à l’issue d’une discussion brève mais pleine de révélations et d’espoirs à ses yeux avec Wrex, fut pour lui une première surprise. Mais ni la dernière, ni la plus grande. Il avait complétement oublié sa famille. Totalement. De fait lorsqu’il le vit se rendit-il compte que depuis bien longtemps sa mémoire avait fait abstraction dans son entièreté des événements de sa vie d’avant 2007. Son père portait lui-même le nom du Clan. Urdnot Bralt. Comment, par tous les carrés de burnes de Tuchanka, comment un Krogan aussi peu inspiré, aussi peu subtil pouvait-il avoir réussi à intégrer le Clan? La rencontre avec son père se fit suite à l’indiscrétion d’un soldat (aussi pipelette qu'un Galarien) avec lequel il était de faction. Celui-ci parlait de façon un peu trop élogieuse des actions sanglantes d’Urdnot Bralt contre un Clan rival ayant tenté de voler une partie du parc de Tomkah Urdnot. Les retrouvailles faillirent tourner à l’affrontement lorsque Krusk apprit la mort de sa mère et l’indifférence totale de Bralt à ce sujet tout comme à propos de son aîné. Depuis lors, Krusk s’est mis en tête de provoquer la mort de Bralt, qu’il ne considère de toute manière plus comme son père depuis sa traversée du désert. Seul le fait qu’il soit un Urdnot le refrène quelque peu. Mais arrivera bien un jour où Bralt commettra une faute d’appréciation impardonnable et perdra son titre. Ce jour-là, Krusk vengera sa mère et les femelles en général. Tout comme lui-même. Ainsi sera effacée la honte d’avoir durant 231 ans vécu tel un vulgaire bout de viande utilisé par son propre père.

Il est a noté que Krusk est resté aux côtés de Wrex lors de l’expédition sur le voile. Il a eu l’occasion de croiser Shepard et Bakara, bien entendu. D’ailleurs, pour la petite anecdote, Krusk pilotait le Tomkah de Wrex, celui-là même à bord duquel le chef de Clan Urdnot, Bakara, Shepard et son binôme ont voyagé avant d'être séparés par le crash du chasseur Turien lors de leur arrêt devant le pont effondré (Wrex ayant pris les commandes du Tomkah par la suite dans le but de s'éloigner rapidement du danger). A ce moment-là Krusk était descendu du véhicule comme beaucoup de Krogans pour juger la situation. A la suite de cet incident, sonné, il rejoindra le Clan Urdnot tant bien que mal. Durant tout le long de son retour il n'arrêta pas de marmonner contre les Turiens qui ne pouvaient décidément pas s'empêcher de leur péter les roubignoles, même en temps qu'alliés.

Pour terminer, Krusk s’est fait remarquer par son sens froid, sa force avérée, sa loyauté et a su convaincre Wrex de son total investissement pour la cause Urdnot. Le chef du Clan lui a accordé, en 2193, le privilège rare de pouvoir parler en son nom et le pouvoir de conclure des accords inter-espèces pour le compte des Urdnot. Néanmoins il est nécessaire de relativiser l’importance de Krusk, qui en est de toute façon pleinement conscient : Il ne fait partie que de la poignée de représentants dépêchés par Wrex dans l'optique d'assurer à ce dernier les appuis nécessaires à la renaissance des Krogans, de leur civilisation, sous l’égide du Clan Urdnot. Krusk n’est ni le plus ostentatoire de ces représentants, ni l’ambassadeur Urdnot qui coordonne leurs actions et rend compte à Wrex.

Petits rappels utiles :

Génophage en 700.

1776: Naissance de Krusk.
2007 : Début du périple de Krusk.
2081: Incident éclaireurs.
2154: Fuite de Tuchanka.
2154 à 2168: Découverte de la galaxie.
2168 à 2172: Berserker.
2172 à 2185: Illium. Employé de Monsieur Thax.
2185: Intégration au Clan Urdnot.
2193: Krusk accède au rang de représentant du Clan. Rang détenu par une poignée d'Urdnot.
2199: Année actuelle.


Apparence

Krusk n’a pas été choisi à la légère pour rejoindre le cercle assez fermé des représentants du Clan Urdnot. Outre le fait de mesurer 2m53, l’une de sa plus belle particularité réside dans le fait de posséder une bosse particulièrement développée. Paradoxalement, son armure minimise le fait, mais l’illusion est révélée lorsqu’on a la « chance » de le voir torse nu (en général vous mouillez vos chausses sans même vous en rendre compte).

Cette bosse, entre autre, lui a assuré la confiance de Wrex quant à sa capacité à survivre face à l’adversité. Les multiples cicatrices présentes sur son front lui ont assuré une couche supplémentaire de protection, son corps séculaires s’étant adapté de façon appréciable à force de subir blessures sur blessures. En dehors de ça, Krusk ressemble à n’importe quel Krogan, si ce n’est cet étrange sourire figé, non pas moqueur, mais plutôt…. Chaleureux. Assez déstabilisant accroché à la face d’un Krogan en réalité. Par ailleurs il semble souvent affreusement calme. Le tout a de quoi déstabiliser un Krogan, sans parler des autres races.

Du côté de l'armement, Krusk privilégie le Lance-Pic Graal donc il apprécie particulièrement l'efficacité sur les chairs. Il utilise également la mitraillette Tempête très appréciable pour sa grande quantité de munitions et la durée de chacune de ses cartouches thermiques.

Concernant l'armure, Krusk en porte une medium Onyx améliorée au fil des années depuis qu'il en a fait l'acquisition sur Illium en 2172.


Caractère

Krusk n’est pas du genre à tirer d’abord pour discuter ensuite. A la différence de bon nombre de ses congénères, il a depuis plusieurs siècles déjà compris à quel point la violence innée des Krogans les desservait plus qu’autre chose, se refusant toujours à foncer tête baissée dans la masse. Il a vu bien des siens mourir de cette façon, stupidement, alors que d’autres options plus subtiles auraient pu leur donner la victoire, ou du moins sauver leur vie en attendant de prendre sa revanche. Lui-même a pu constater les décisions irraisonnables de ses congénères lorsqu’il se devait, inévitablement, de les affronter au cours de rixes ridicules, de contestations claniques ou de contrats.

D’une certaine manière Krusk est un vicieux. Il ne laisse jamais ses sentiments transparaître avant d’être assuré de remporter la mise, ne s’embarrassant pas non plus de quelques notions éthiques mal placées. Lors des différentes interactions menées afin de servir ses objectifs et ses besoins, Krusk considère ses interlocuteurs davantage comme des outils que comme des alliés potentiels. Il n’est guère porté sur l’amitié, sans pour autant la rejeter, se contrefout des dégâts collatéraux (du moment où ils ne mettent pas en danger le bon déroulement de ses différentes actions) et apprécie par-dessus tout manipuler ses collaborateurs.
En somme Krusk est un Krogan atypique, à l’image de Wrex (sans être aussi ambitieux pour lui-même, ni modéré vis-à-vis des autres races), porté sur la négociation avec autrui. Néanmoins, il n’est pas dénué du désir de violence. Si le recours à celle-ci se fait nécessaire, Krusk imposera à son adversaire plus de 400 kg de muscles et de puissance sculpté par des siècles de combat, de survie et d’expérience de la mort qu’il a tant de fois regardé en face. Dans le cas ou son adversaire « refuse » de céder malgré ses assauts, Krusk fera alors appel à la rage du sang dont il a appris la maîtrise tout au long de sa longue existence. Certes ce phénomène naturel de la dernière chance lui fait perdre une partie de la raison et désinhibe en lui tout instinct de survie, mais au moins est-il capable de minimiser les inconvénients de cet état afin de réduire le champ de possibilité offert à un adversaire avisé.

Malgré le grand nombre de victoires remportées, Krusk sait qu’une des clés de sa survie réside dans son humilité et n’oublie pas ses échecs. S’abandonner à un excès de confiance n’amène en général que de mauvaises surprises, et il accepte, souvent à contrecœur, de battre en retraite lorsque le besoin s’en fait sentir, que ce soit lors d’actions diplomatiques ou pendant un coup de main.


Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Dispose d’une bosse conséquente. Le visuel en est d’autant plus flagrant sans son armure. Cette excroissance lui assure une certaine reconnaissance de ses pairs puisque représentative d’une grande vigueur. A perdu un membre de son carré à sa naissance, d’où son surnom. Son avant-bras gauche présente la trace de multiples brûlures.

Relations avec les autres : Méprise au plus haut point les Asaris pour leur condescendance, leurs privilèges et leur molesse. « Les Asaris ? Des faces de poulpes encastrés dans des corps flasques de morues ». Aime le galarien en côtelettes. Ne refuse jamais de refaire une « coupe » aux Turiens. Apprécie beaucoup les Humains qu’il considère comme le pendant mammifère des Krogans. A lu toute l’épopée de Shepard. Grand admirateur. Considère les Volus, Elcors et drells comme les victimes de l’impérialisme Asari et Turien. Plutôt empathique à leur égard. Se contrefout des Ralois et des Hanaris. Se méfie énormément des Quariens et des Geths. « Ils vivent en cohésion maintenant, hein ? Mmmh. Ça va fusionner de partout là dis-donc. Crois-moi, on va se retrouver avec une nouvelle race de moissonneur sur la bosse. » Patriote jusqu’au bout des ongles. Est prêt à tout pour assurer la gloire du clan Urdnot, qu’il considère comme représentatif du renouveau Krogan, sauf de mourir. Personne n’est parfait.

Des liens prédéfinis Non


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar Rien
Comment avez-vous connu le forum ? Par pur hasard, en cherchant des forums traitant du sujet Mass effect. La présentation du site m’a tapé dans l’œil. J’ai ensuite lu le Background qui m’a convaincu, et ai donc postulé chez vous.
Est-ce un double compte ? Non
Des remarques ? J’ai le bout du nez qui me gratte. Une solution ?





Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-

Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) C7929d12


Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) 15010509115911408112852410
Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) 15010509120211408112852419
ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.


Dernière édition par Urdnot Krusk le Ven 12 Sep 2014, 23:39, édité 8 fois
Lleyton Benam

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Superviseur
Lleyton Benam
Administrateur
Messages : 4403

Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) Empty
MessageSujet: Re: Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang)   Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) Icon_minitimeVen 12 Sep 2014, 19:32
Urdnot Krusk a écrit:
Des remarques ? J’ai le bout du nez qui me gratte. Une solution ?

Ça veut dire qu'il faut que j'arrête d'agiter ma plume ? OMG

Bon, sur cette phrase ô combien épique, je te souhaite la bienvenue parmi nous. Tout d'abord, je tiens à saluer le travail effectué avec ta fiche. Elle est agréable à lire et j'aime assez l'histoire comme le personnage. Le coup des carrés de burnes m'a fait tomber de ma chaise.

Malgré cela, quelques points me chagrine :

- L'âge de Qarone. Si j'ai bien calculé, ça voudrait dire qu'elle aurait eu 37 ans quand elle a accouché de Krusk. Et, de surcroît, Bralt aurait eu 258 ans. Je ne connais pas le mode d'accouplement et les traditions à ce niveau, mais ça me parait bien jeune. Bon après, c'est un petit détail qui à la limite n'est pas improbable. A toi d'estimer.

- L'absence de faits pour la découverte de la Galaxie. Il passe 14 ans à parcourir différents systèmes mais qu'est-ce qu'il peut bien y faire ? D'autant plus, on ne va pas très loin avec une navette. Donc je suppose qu'il a voyagé via des vaisseaux par la suite ? Enfin il serait bon de légèrement détailler cette partie.

- Rebelote pour Illium. Qu'est-ce qu'il y fait ? Bon après, je ne demande pas un rajout de trois paragraphes, je sais qu'il peut être compliqué (et lassant) d'observer la vie d'un krogan. Mais il serait bon d'apporter des précisions.

J'ai aussi remarqué quelques fautes ici et là que tu pourrais sans doute corriger (par exemple, à un moment, tu dis Espace "Conciliant" au lieu de "Concilien"). Mais hormis ça, ta fiche est bonne et une fois les quelques précisions/corrections apportées, je serais ravi de te valider. Fishman





Lleyton Benam

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Superviseur
Lleyton Benam
Administrateur
Messages : 4403

Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) Empty
MessageSujet: Re: Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang)   Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) Icon_minitimeSam 13 Sep 2014, 00:13
Très bien rebondi pour Monsieur Thax. Bien que ce soit un butarien dans ta version. affraid

Donc en sommes, tout est bon. Encore quelques petites fautes ici et là mais je ne pinaille pas. Pour une première fiche, c'est réussi.

Bref, je te valide sans plus attendre. Tu pourras trouver ton premier partenaire RP ici si tu le souhaites. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à me contacter ou à contacter un membre du Staff.





Contenu sponsorisé

Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) Empty
MessageSujet: Re: Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang)   Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang) Icon_minitime
 

Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Abandonnées-