AccueilRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez
 

 Un sommeil éternel

Shura Fender

Personnage RP
Faction : UCIP
Rang : Colonel
Shura Fender
Membre
Messages : 379

Un sommeil éternel Empty
MessageSujet: Un sommeil éternel   Un sommeil éternel Icon_minitimeDim 22 Sep 2019, 20:20
► █ Date : 25 Septembre 2204RP Tout public
Shura Fender
Un sommeil éternel


「 Un sommeil éternel 」
L'arme encore fumante tomba à terre, le bruit du choc résonnant dans l'énorme salle avant de disparaître au milieu du chaos ambiant. De l'eau ruisselait par endroit du plafond craquelé, venant asperger les débris brûlants et provoquant l’émergence de multiples colonnes de vapeurs. Des arcs électriques saturaient l'air par endroit, là où la destruction avait jugé bon de frapper au cœur du circuit énergétique. Même le métal venait se joindre à l'anarchie, quittant les parois les plus touchées tel les os fragilisés d'une carcasse et nourrissant les amas de ferrailles et de gravats au sol.

Il ne restait rien de plus de cette salle autrefois resplendissante de luxure et de technologie que des ruines agonisantes.

Et au centre de toute cette destruction se trouvait une furie dont la condition n'était sans doute pas si lointaine de l'environnement dans lequel elle progressait. Si sa démarche chancelante ne trahissait déjà pas son état détérioré, son armure pouvait aisément remplir ce rôle. Du sang séché constellait la cuirasse noire par endroit et une main tremblotante tentait vainement de couvrir une blessure à sa hanche. L'ouverture béante qui s'y trouvait avait réussi à fracturer son armure dont les morceaux tombaient parfois à chacun de ses pas, dévoilant une partie de sa peau irradiée après avoir été exposée aux rayons solaires suite au déclin des systèmes de survie.

Systèmes qui ne semblaient pas particulièrement se porter au mieux tant la proximité de l'étoile se faisait de plus en plus sentir, la température continuant de monter et faisant transpirer la N7 pour le moindre effort. Son visage dégoulinait d'humidité, sa sueur se mêlant aux cendres et aux relents d'explosions qui lui constituaient presque une deuxième peau. Ses cheveux sales formaient une masse noire informe sur son crâne qu'il valait mieux ne pas déranger.

C'est dans ces conditions que la furie évoluait au milieu des débris, grimaçant de douleur alors qu'elle se faufilait sous un pan entier de la paroi qui s'était écroulé, débouchant sur une extrémité de la pièce autrefois tapissée d'écrans géants.

J'aimais beaucoup cette station tu sais.

Elle leva subitement la tête, avisant l'homme qui venait de lui adresser la parole. Évangile était vautré sur ce qui restait de son trône, son corps meurtri maintenu en vie par quelques câbles demeurant complètement immobile et ses multiples yeux synthétiques se fixant sur l'humaine qui approchait en contrebas, un sourire triste sur le visage.

Ah Shura... Quelle abrutie tu fais. Tu t'es obstinée à conserver ce corps même alors qu'il peine à survivre dans cet environnement. Comment ne peux tu pas considérer cette obsolescence comme une faiblesse, toi qui n'a reculé devant rien pour m'abattre ? Je ne saisirai jamais cet acharnement, alors même que la Corruption est venue gratter à vos portes, vous refusez toujours de comprendre que l’organique ne mène qu'à la dégénérescence.

Shura grimpa quelques marches, montant vers son interlocuteur en évitant les débris trop imposants.

Ce que j'ai vu ici vaut bien les horreurs de Chasca, j'ai beaucoup de mal à y voir une différence.

A bien y réfléchir, elle avait d'ailleurs frôlé le même destin, devenir une immortelle ou plus récemment, devenir le pantin synthétique de l’œil. La façon qu'ils avaient tout deux d'assimiler leurs adversaires ne les rendaient que plus similaires encore.

Ah, la matriarche j'imagine. Elle n'avait toujours été motivé que par la recherche de l'immortalité, un dessein égoïste à l'éthique tout aussi discutable. Et bien trop aveugle pour comprendre que sa révolte signerait notre fin à tous. Sa haine de l’œil moderne l'a mené sur la voie que nous exécrons le plus.

Un claquement plus sonore que les autres se fit entendre, installant un court silence entre les deux adversaires. Évangile n'avait toujours pas quitté Shura du regard.

Que tu l'acceptes ou non, tu es toi aussi une création de l’œil. Et tu aurais pu être sa plus grande fierté maintenant qu'il s'éteint.

La furie aurait sûrement éclater de rire si elle n'avait pas été aussi épuisée et si son état physique le lui avait permis. Mais seul un soufflement se fit entendre de sa part.

Je trouve ça fascinant, cette volonté que vous avez de toujours vouloir gagner même alors que vous avez perdu.

Son regard se durcit.

L’œil va entièrement disparaître et il n'aura pour seul héritage que la destruction et les morts absurdes qu'il aura provoqué de son vivant.

Absurde ? Tout conflit quelque soit sa nature favorise toujours l'évolution. Tu en es la preuve vivante, regarde autour de toi. Tu es bien plus efficace pour tuer que je ne le suis. Combien de personnes vivaient sur cette station d'après toi mh ? Combien de vies as-tu sacrifié pour pouvoir m'atteindre ? Penses-tu vraiment être l’héroïne dans cette histoire ?

Je n'ai jamais prétendu l'être.

Exactement.

Le regard d’Évangile se baissa vers le sol.

Tout le monde cherche à camoufler la laideur de ses actions par des principes ou des valeurs pour les rendre justifiables.

Un long soupir s'ensuivit.

La route qui mène aux enfers est pavée de bonnes intentions, n'est ce pas ? Et ceux que nous chérissons viennent en joncher les bordures.

Shura s'arrêta un instant, comprenant avec cette simple phrase à quel point leurs expériences avaient été similaires. Mais était-ce toujours le cas pour elle ? Était-elle toujours prête à accomplir tous les sacrifices, à perdre ceux qui l'entouraient pour accomplir ce qui devait être fait ? Elle n'en était plus si certaine. La réponse aurait été évidente il y a encore quelques mois de cela, la furie intransigeante ne pouvait se permettre de douter ou de flancher. Mais bien des choses avaient changé depuis.

Si son désintérêt total pour l'UCIP qu'elle avait éprouvé récemment suite aux conséquences des événements d'Inveraray y étaient sans doute aussi pour quelque chose, elle savait pertinemment qu'il ne s'agissait pas de la raison principale. Car elle avait désormais une raison de rentrer vivante de ses missions, elle avait une raison de vivre en dehors de sa combinaison de furie. Peut être aussi que le doute était plus facile maintenant que l'ennemi qu'elle avait traqué pendant des années se trouvait sans défense face à elle.

Le doute venait embrumer son esprit déjà profondément épuisé. Elle avait juste envie que tout cela cesse.

Face au mutisme de Shura, Évangile reprit, comme lisant dans ses pensées.

Tout ça c'est... Tellement épuisant.

La furie termina son ascension, se trouvant désormais à sa hauteur. Ils se toisèrent, sans un mot de plus. Le leader de l’œil tendit alors son bras vers l'un des câbles rattaché à son corps.

Il est temps d'y mettre fin.

Un mouvement vif suivie d'une étincelle, le bras métallique d’Évangile tomba au sol dans un fracas. La furie décrocha alors l'implant qu'elle avait conservé sur son armure et se dirigea vers le terminal faiblissant qui maintenait son adversaire en vie.

Att... Attends Shura, qu'est ce que tu fais ?

L'humaine brancha l'implant sur le terminal et entama la conversion.

Non... Non non non, ne fais pas ça s'il te plaît !

Leur regards se croisèrent à nouveau, Shura put déceler la lueur dans les yeux synthétiques d’Évangile qui faiblissait.

Je ne te laisserai pas la moindre chance de t'en sortir.

Non tu ne sais pas ce que ça fait. Tu ne sais pas...

Le ton de sa voix auparavant nostalgique venait de virer au désespoir.

Il n'y a rien. Il n'y a... Absolument rien, de l'autre côté.

Shura posa sa main sur l'implant.

Je suis désolée. C'est terminé.

NE FAIS PAS CA, NO...

Les lueurs s'éteignirent et le corps d’Évangile désormais dénué de la moindre conscience s'effondra. La furie retira alors l'implant du terminal, observant un instant la lueur rouge clignotante à sa surface avant de le jeter au sol et de le briser d'un coup de talon.

Un silence pesant sembla alors soudainement l'entourer.

Elle avait gagné. L’œil était vaincu, son leader éliminé, la longue vengeance qu'elle avait initié il y a bien des années venait subitement de prendre fin. Shura s'était représenté tant de fois la scène par le passé, s'imaginant éprouver une joie malsaine et un bonheur absolu face aux cadavres de ses ennemis, jubilant d'avoir enfin pu prendre la vie de ceux qui avaient ruiné la sienne.

Et pourtant en cet instant elle ne ressentait rien si ce n'était une lassitude et une profonde fatigue. Pas la moindre émotion ne la parcourait alors qu'elle contemplait l'implant détruit et le corps sans vie d’Évangile. Elle se sentait complètement vide. Il n'y avait pas le moindre cri de victoire l'entourant, pas la moindre félicitation, pas la moindre joie. Elle était seule, uniquement accompagnée par les bruits de cette station agonisante.

Shura céda alors aux suppliques de son corps et s'effondra dans ce qui avait été autrefois un trône. L'oxygène se raréfiait et la chaleur continuait à s'intensifier. Elle n'avait plus qu'à espérer que quelqu'un ne la retrouve et l'évacue avant que les systèmes de survie ne lâchent complètement.

Un dernier visage se forma dans son esprit avant qu'elle ne sombre dans les ténèbres.







Un sommeil éternel N7_fury_by_bifftech-d5d0bg6
 

Un sommeil éternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Espace Frontalier :: Espace Interstellaire-