AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez
 

 Ahmeenkhis Jaahza

Messages : 50
Crédits : Olsen

Ahmeenkhis Jaahza Empty
MessageSujet: Ahmeenkhis Jaahza   Ahmeenkhis Jaahza Icon_minitimeMer 12 Juin 2019, 18:37
Registre Galactique des espèces
Ahmeenkhis Jaahza

Informations primaires

Sexe : Feminin
Espèce : Humaine
Âge : 42
Faction : UCIP
Poste / Grade : Capitaine
Parenté : Inconnue / Disparue
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Anhur


Histoire




Ahmeenkhis Jaahza Story-2



2161-2176 Anhur, monde-éden intensivement colonisé par les Butariens comme par les Humains. Ce nom évoque avant tout l'une des pires violations des droits des espèces intelligentes dans l'Histoire humaine moderne. Un consortium de sociétés et de politiciens corrompus, craignant la concurrence économique des Butariens chez qui l'esclavage était légal, avait voté une résolution qui venait de légaliser celui-ci à nouveau.


C'est donc en ces temps de merde sur cette planète détestable que Jaahza avait passé et perdu toutes les premières années de sa vie. Esclave depuis son plus jeune age, tout ce qu'elle avait jamais su de ses parents était que sa mère abusée l'avait mis au mode avant d'être revendue au rabais. En ce qui la concernait elle, elle avait tout bonnement été un pure jackpot pour son propriétaire Thrakal'Khull. Le saint Graal pour ainsi dire. Un tempérament de feu, un esprit vif et surtout des capacités biotiques. Le tout, pour quelques centaines de crédits en partie remboursés par la vente de la mère.


Thrakal'Khull était un esclavagiste Butarien passionné de combats d'esclaves et il avait le pif le butarien, il avait depuis longtemps compris qu'il avait un pif extraordinaire lorsqu'il choisissait ses combattants. il lui suffisait d'un regard pour analyser et comprend lequel avait du potentiel ou non. Et son coup de maître n'était autre que cette femme enceinte, la haine et le désespoir qui la rongeait jusqu'aux os avaient donné à l'enfant un instinct de survie inégalé, a croire qu'elle était née pour contredire tous ceux qui oserait la juger faible. Et elle avait prouvé son instinct de survie dés son plus jeune age et son premier combats.


- Vous voyez ? .. Un esprit assez intelligent comprend très vite lorsque sa vie est en jeu, et c'est exactement à ce moment que l'on sait si on à fait une bonne affaire ou non. Un esprit faible tentera la fuite, il laissera place à la panique. Un esprit fort, lui, saura très vite que seul dans cette cage il n'a qu'une option pour survivre.. Tuer. Et regardez moi cette merveille ! Elle n'a pas hésité une seule seconde ! Hahahaha !



Thrakal'Khull était un butarien intelligent, il avait compris que pour conserver l'esprit combatif de sa bête il devait aussi la respecter, tout juste assez. La féliciter pour ses réussite, la récompenser. Et la punir correctement en cas de mauvais comportement. Exactement comme l'on dresserait un Varren. De ce fait, afin que cette gamine sauvage reste obéissante il avait interdit qu'elle soit approchée de quelque façon que ce soit. Préserver la pureté de cette bête préserverait son obéissance et sa loyauté, personne ne devait faire quoi que ce soit qui la briserait d'une quelconque manière. Au contraire il devait la rendre plus forte encore et plus violente que jamais. Il usera alors de l'aide de tous les meilleurs dresseurs et dépensera une somme astronomique dans l'entrainement de chacun des atouts de cette sale bête qui n'en demeurait pas moins sa fierté. Son animal préféré, celui qui était tant redouté dans les arènes d'Ahnur et bientôt il voyagerait avec elle jusque sur les autres colonies butariennes pour prouver la supériorité de son dressage.


2176-2178 Jaahza à 15 ans lorsque la rébellion éclate, utilisée comme un chien de garde en laisse, elle sera forcée de protéger son maître à plusieurs reprises. Jeune et encore tellement enfermée dans cette position soumise, elle ne comprendra pas réellement la situation. Sans aucune éducation autre que celle du combat et de la violence elle ne saura donner de définitions au mots Rébellion et esclavage. Malgré deux années à tenir tant bien que mal contre cette crise, c'est la queue entre les jambes que Thrakal'Khull dut fuir la planète les mains vides, il abandonnera pour se faire son chien de garde en proie aux assaillants pour gagner du temps.


2178 Jaahza, 17 ans, non éduquée, ou très peu. Abandonnée dans cet entrepôt avec pour seule instruction celle de tuer. Au final elle n'était plus rien d'autre qu'un enfant sauvage envahis par la peur et la rage. Cette rage profonde, celle qui maintient en vie à tout prix, pourtant.. Il n'y avait la plus de cage, plus de maître car il venait de la pousser de la passerelle de son vaisseau.
Allongée sur le dos suite à sa chute, elle regarde le vaisseau s'éloigner et disparaître sans elle. Elle qui portait toujours en cet instant ce collier de métal duquel traînait une longue chaîne. Prisonnière de sa malédiction, elle ne sais plus bouger. Lucide, pourtant elle ne sait pas prendre de décision, personne n'est la pour lui donner un ordre, personne n'est la pour lui désigner son adversaire. Son esprit est brouillé et perdu, elle entend les tirs et les cris autour d'elle, elle plaque ses mains sur ses oreilles et hurle de panique. Quel sont ces bruits terrifiants ? Qui sont ces gens ? D'ailleurs elle ne comprend rien à ce qu'ils racontent, les mots ne sont pas les mêmes.
Fin 2178 une bête sauvage, voilà ce qu'elle était aux yeux de tous, elle avait passé plusieurs mois dans une géole à subir une rééducation générale. Ou plutôt un apprivoisement total. Éducateurs improvisés, dresseurs, professeurs, psychologues, scientifiques, nombreux furent-ils à tenter de retirer les couches imprégnées de la bête afin de retrouver l'humaine enfouie au fond de ce corps. La tâche n'était pas mince, mais les progrès étaient bien là.



Ahmeenkhis Jaahza Story1



2180-2183 Jaahza est amenée sur Eden Prime, colonie sur laquelle se trouve un institut administré par l'alliance dont l’accès a l'éducation est facilité pour les enfants et adolescents au passé compliqué. Pendant ces années Jaahza sera comme un chat sauvage et difficile à approcher. Son regard méfiant et son comportement solitaire lui vaudra d'être longuement évitée. La ou elle aura été surprenante cependant, c'est dans les études. Son tuteur, l'adjudant Johan Jones était un homme droit et apprécié de ses collègues et avec l'aide des éducateurs de la jeune femme dont il avait accepté la charge il avait trouvé un moyen de la forcer à étudier. Le chantage, si pas de bonnes notes, pas de repas convenables car l'homme était vegan, ce qui n'était pas du tout le cas de Jaahz qui était prête à rapporter un 20/20 pour une pizza hawaïenne. C'est donc avec la ruse la plus stupide de l'histoire de l'éducation qu'une bête sauvage devint relativement calme et studieuse.. Sous conditions de ne pas être emmerdée. Justin Cormeck avait finit à l'infirmerie pour lui avoir mis une claque sur les fesses en commentant graveleusement leurs fermeté. D'après Jaahza ce n'était pas le geste, mais le fait de l'avoir dérangée dans sa lecture.


2183 Les souvenirs de Jaahza se chevauchent les uns les autres, tout d'abord la panique, puis les morts puis les créatures synthétiques qui prennent d'assaut toute la colonie. Elle court accompagnée de son tuteur qui vide les cartouches de son M-8 Avenger sur ces abominations qui les poursuivent. La Navette est proche, ils y sont presque! Elle se souvient se jeter à l'intérieur de cette navette déjà surchargée de personnes à évacuer. Elle se souvient de son tuteur hurler aux pilotes de décoller. Elle revoit les portes se fermer devant lui alors qu'il recharge son arme, elle revoit son courir bienveillant dirigé vers elle. Puis quelques jours plus tard elle recevra les plaques et le grade de la combinaison de celui qu'elle avait considéré comme un père. Ce patch d'adjudant de l'alliance qui sonnera le début de son changement de vie. l'armée.


2186 "Sergent Ahmeenkhis, pour vos faits d'armes et vôtre bravoure lors de vos missions ces deux dernières années, je vous remet officiellement le grade d'Adjudant. Comme le fût vôtre tuteur, soyez en fière. Mais vous contenterez vous de l'avoir rattrapé ou comptez vous aller plus loin ?" Ces mots avaient eu l'effet d'une cartouche thermique profondément enfoncée dans le derch'. Elle arborait fièrement maintenant ce grade, celui qu'elle avait longuement recherché. Malheureusement elle n'aura pas eu la chance d'y réfléchir longtemps car moins de deux semaines plus tard c'était l'invasion. Pendant une année elle restera sur terre à participer à la guérilla jusqu'à Londres, la pire année de sa vie, une année de souffrances physiques et morales, une année qui marquera son corps et son esprit pour toujours. Elle passera Lieutenant avant l'opération marteau.


" L'espoir, il est là, dans le ciel immense qui s'étend au-dessus de nous, désormais dégagé et éblouissant. C'est de ce ciel, que j'arrive encore à admirer, que surgira l'espoir, la vie, nôtre vie ! A nous de dégager la voie ! A nous de permettre à nos alliés de passer ! Et nous rejoindre ! A nous de faire en sorte que l'espoir ne se dissipe jamais ! Aujourd'hui nous mettons fin à cette guerre ! Tous ensembles ! "


Jaahza n'avait pas été qu'un simple lieutenant lors de la dernière bataille, elle avait été une meneuse et surtout, un pilier. Sa mission était simple: Contenir les forces ennemies loin d'une zone d’atterrissage délicate mais dont l'avantage tactique était loin d'être négligeable, elle était en bonne partie à l’abri de l'artillerie ennemie une fois les navettes assez proches du sol. C'était un effet de surprise à double tranchant, certes il apportait l'initiative sur le combat, mais il déclencherait également l’intérêt d'autres groupes moissonneurs qui viendront immédiatement en renforts.


La poussière des éclats de grenades ou des impacts de balles agressait son visage, et s'agglutinait peu à peu en une fine couche sur la visière de son casque. Elle voit ses hommes courir avec la rage au ventre et passer devant elle, mobiles, de planque en planque pour garder l'avantage sur la situation. Elle entend les tourelles dans son dos déferler une pluie de projectiles à moins de cinquante mètres devant elle. Elle voit les moissonneurs tomber, mais aussi ses hommes. Elle voit les médecins de combat travailler par binôme pour récupérer les blessés et administrer les premiers soins d'urgence. Elle voit également les réserves de minutions dégringoler avec le temps qui passe beaucoup trop vite. Elle entend les communications radio saturer dans tous les sens, la ville est à feu et à sang. Elle voit les vaisseaux et les navettes passer au dessus de leur têtes, certaines seront en feu, d'autres seront désintégrées en plein vol. Mais il y a également celles qui parviennent à passer. Elle voit les aéronefs de combat semer la mort sur leurs passages, brefs mais précis.


Les munitions tombent, mais les moissonneurs n'ont rien lâché ils donnent l'assaut par vagues de plus en plus violentes. Le ravitaillement est de plus en plus compliqué mais les opérateurs se démerdent au mieux qu'ils peuvent. Elle ne peut qu'observer ces hommes et femmes dont elle est si fière, ceux qui l'ont suivie tout ce temps dans l'enfer de cette planète qui est la leur. Elle avance avec eux, bientôt elle n'aura plus de grenades, plus de cartouches spéciales, plus de cartouches basiques. Seul son omnipoing et bientôt avec avec cette énorme tronçonneuse resplendissante encore exposée dans cette vitrine, un objet qui avait de quoi découper des murs entiers. Elle déploie sa barrière biotique, au moins elle sera un minimum protégée pour sa charge. Oui, sa charge, droit sur ces monstres, elle hurle si fort qu'elle s'en brise la voix. Le premier moissonneur qu'elle croise sera rapidement séparé en deux parties, puis un second et un troisième. La fatigue est bien présente, la machine pèse son poids.
Mais les armes résonnent plus fort que jamais, les ravitailleurs avaient fait leur boulot et ces hommes et femmes dans son dos couvraient leur chef a grand coups de rafales et de cris de courage. Les renforts arrivent, nombreuses escouades avaient eu la chance d’atterrir sur la zone qu'ils avaient pour mission de protéger. A ses yeux c'était déjà le début d'une victoire. La zone de combat avait maintenant tourné a leur avantage, pour l'assaut final il était devenu crucial de fermer les accès aux moissonneurs pour soulager l'épicentre de la bataille de Londres.


2187-2199 Jaahza sera parmi les officiers qui survivront à la guerre, elle connaîtra le bonheur de la victoire comme les doutes de ces décisions passées. Mais elle ne perdra pas pieds encore une fois grâce à l'armée. Elle prendra part aux missions d'aides humanitaires et de reconstructions. En remerciements et récompense elle se verra offrir des implants L5n pour sa classe dite semi biotique "Vanguard". Nommée Capitaine, elle ne sera pas envoyée sur Eden Prime lors de la pseudo guerre civile éclate en 2198.


2200 Elle bat à elle seule 9 records de crossfit lors des compétitions de l'alliance.


2201 La création de l'UCIP sèmera le doute chez la Capitaine qui était restée depuis la guerre une femme d'action au caractère en majeure partie insupportable. Ce caractère sera souvent ignoré grâce à son efficacité sur le terrain. Elle sera d'ailleurs souvent surnommée "La bête" en interne au sein des sous-officiers, un surnom qui lui sera donné lorsque pendant la libération de Londres, à court de munition, elle chargera les moissonneurs à l'aide d'une tronçonneuse cinétique. C'est donc au cours de la première année de la création de l'UCIP qu'elle ferra sa demande de transfert.





Apparence

Jaahza est une grande femme de 1m87 aux cheveux si blonds et clairs qu'ils semblent presque blancs, assez longs pour arriver au creux de son dos et trop épais pour êtres correctement coiffés, de ce fait elle aura généralement jamais de coiffure propre, mais plutôt une tignasse de sauvageonne ingérable.

Ses yeux bleus très clairs sont perçant et son regard est souvent hautain ou naturellement agressif. Sa peau claire est déchirée par de nombreuses cicatrices obtenue sur le terrain son corps semble presque avoir été reconstruit morceau par morceau avec une technologie improvisée sur les champs de batailles. Son corps est fermement sculpté par ces mêmes combats et un entraînement intensif qui semble indispensable pour éviter qu'elle ne vide ses tentions sur le premier venu. Elle est simplement taillée comme une brute. La vérité n'est autre qu'il est difficile de dire si c'est une belle femme ou nom, oh elle l'était très certainement, plus jeune. Mais à l'heure actuelle elle semble plus proche de "La bête" que de la jolie femme. Elle arbore la plupart du temps un visage agacé qui ne mettra personne assez en confiance pour oser lui adresser la parole pour des broutilles.


Caractère

"La bête", voilà tout simplement le surnom qui lui à été donné au fil des années et tout particulièrement le jour de l'assaut final de Londres, à court de munition, elle avait chargé les troupes ennemies avec dans les mains une tronçonneuse cinétique empruntée dans un magasin d'outillage sur place. Voilà qui est Jaahza, un esprit Krogan dans le corps d'une humaine aux cheveux d'argent. Fidèle et loyale à ses conviction, c'est avec son caractère de feu qu'elle réalise missions sur missions avec une efficacité diabolique malgré des manières souvent reprochées.

Malgré ses nombreux avertissements et jours de repos forcés en guise de "punition", elle reste un capitaine extrêmement respecté bien qu'insupportable hors mission.
Jaahza est une femme sans grandes limites outres celles qui pourraient lui faire perdre son appartenance à l'armée. Elle ne cache jamais rien et dit toujours ce qu'elle pense quitte à être considérée comme insolente. Avec ça elle prend un malin plaisir çà la provocation et aux remarques déplacées ou vaseuses. Elle ne cache aucunement son attirance pour les femmes et prend également plaisir à rendre au quintuple les comportements machos des hommes.
Le Capitaine Ahmeenkhis est également très vite devenue une personne qu'il est fortement déconseillé d'emmerder lorsqu'elle est de permission.


Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : GARDIEN 10.5.3

Équipement :

Armes : N7 Eagle / N7 Crusader.
Armurerie : M-5 Phalanx / M-37 Falcon / M96 Mattock / N7 Piranha / N7 Valiant.

Compétences :

Militaire : Maîtrise lourde / Combattant d'élite / Camouflage optique (3 pts) Grenades d'attaque (3 pts) Munitions Cryo/incendiaires (4 pts)
Biotique : Biotique Gardien VANGUARD : Projection / Charge / Barrière biotique
Technologie : Hacker entraîné. Omnipoing (2 pts)





Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Sa taille et sa carrure, Ses cheveux très clairs, ses cicatrices.
Relations avec les autres : Compliquées
Des liens prédéfinis ? :
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Le trouver, justement.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) :
Comment avez-vous connu le forum ? Melany
Est-ce un double compte ? Oui
Des remarques ? String



RP d'introduction



 

Ahmeenkhis Jaahza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres-