AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez
 

 |Evènement] Le Destin de la Citadelle

Maitre du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Compte staff
Messages : 4753

|Evènement] Le Destin de la Citadelle Empty
MessageSujet: |Evènement] Le Destin de la Citadelle   |Evènement] Le Destin de la Citadelle Icon_minitimeSam 11 Mai 2019, 00:12
► █ Date : Mai et juin 2204RP Tout public
Maître du jeu ♦️ Tous
Le Destin de la Citadelle



Le Destin de la Citadelle
26 avril 2204

Citadelle, Extranet


-Et nous nous retrouvons en direct sur Galaxy News Politique pour une séance exceptionnelle au sein de l’Assemblée des espèces ! Le Conseil a en effet demandé une présence complète en ce jour, pour aborder les propositions de la doctoresse turienne Raelia Lictas, sur le déplacement envisageable de la Citadelle ! Tout de suite, l’intervention du président de l’Assemblée, Rom Baloum.

L’image de la caméra se fixa sur le volus prenant place. Contrairement à la plupart des siens, sa combinaison était extrêmement chargée en symbole, permettant à tous de le reconnaître aisément. Une obligation liée à son rôle politique.

-SHHHK. Mesdames, messieurs, peuples galactiques ! SHHHK. C’est une séance exceptionnelle qui se tient, comme vous le savez tous. SHHHK. Je tiens cependant à rappeler à chacun les faits avant les propositions. SHHHK.

Baloum était connu pour être conciliant et mesuré. Contrairement à la plupart des politiciens de son peuple, il ne cherchait pas à obtenir chaque miette de pouvoir et l’accumuler, préférant à la place les distribuer aux uns et aux autres de façon à équilibrer les débats et permettre à toutes les espèces membres d’être présentes et actives. Certains, pour son comportement, le qualifiaient de faible, d’autres de modèle.

-Mme Lictas et son équipe estiment avoir compris comment les Moissonneurs sont parvenus à déplacer la Citadelle. SHHHK. L’on sait depuis déjà des siècles qu’elle est reliée au réseau de relais, SHHHK, et les scientifiques envisagent désormais comment déplacer le cœur de ce réseau. SHHHK. Selon leurs conclusions, la Citadelle est aussi bien un vaisseau qu’une station, SHHHK, et elle dispose d’une capacité à suffisamment puiser dans les relais pour qu’ils puissent la transporter.

Dans la salle, il y a quelques murmures. Les détails scientifiques intéressent certains mais les dépassent quasiment tous. Le président lui-même ne les cerne pas et se contente de résumer ce que l’on lui a expliqué.

-SHHHK. Le sujet de ce jour, et des suivants, n’est pas tant comment c’est possible, SHHHK, que si nous devons le faire. SHHHK. Cela fait 17 ans que la Citadelle est en orbite autour de la Terre, SHHHK, et nous avons aussi bien pu voir les problèmes et les opportunités offertes par cette position. SHHHK. Devons nous ramener la Citadelle au sein de la Nébuleuse du Serpent ? SHHHK. C’est à nous et nos concitoyens de décider.

Le volus se rassit, poliment applaudit, et très rapidement interpellé pour avoir la parole. Fidèle à ses habitudes, il la donna de manière à équilibrer les vues de tous. Pour l’instant, la nouvelle était trop récente, les camps n’étaient pas encore définitifs, les avis pas encore tranchés. Mais cela ne tarderait pas.

Beaucoup se présentaient de facto comme étant pour un retour dans la Nébuleuse. Pas surprenant : les asaris, krogans, volus, elcors s’exprimant étaient tous des politiciens de carrière. Leur vision était simple : la proximité avec la Terre donnait trop d’influence, directe comme indirecte, aux humains, et ils voulaient rééquilibrer le plateau. Evidemment, ce n’était pas dis en ces mots, mais Baloum était un habitué de ces jeux.

À l’inverse, les humains penchaient plutôt pour la garder à proximité. Ils étaient soutenus par de nombreux hanaris – régulièrement associés aux humains depuis que l’Hégémonie se rapprochaient des drells – mais aussi des turiens mettant en avant la sécurité de la Citadelle en cette orbite, et des politiciens de tous bords connus pour être proches des lobbys industriels. Ces derniers devaient encore hésiter, mais à première vue, le déplacement leur coûterait cher en changement d’habitudes, et sans doute voulaient ils l’éviter.

Mais aux finals, les uns comme les autres étaient minoritaires. Chez les humains, d’autres se levaient et parlaient de la Terre, qui devait assumer quasiment seule la gestion d’un traffic spatial immense, qui ne souhaitait pas être la seule responsable de la défense, qui n’appréciait pas d’être si visible sous les yeux d’autres espèces : « Imaginez si nous avions une station juste au-dessus de votre planète mère ! ». Parmi les lobbyistes, beaucoup devaient déjà penser à l’avenir, à la position plus simple d’accès et plus proche d’autres centres du pouvoir de la Nébuleuse, tandis que des experts financiers volus et asari parlaient eux des bouleversements économiques pour les entreprises rattachées à l’environnement de la Citadelle.

Il y avait aussi la question des travailleurs terriens qui devraient choisir entre leur travail sur la Citadelle et leur habitat sur Terre, celles des passionnés de science qui s’interrogeaient sur la faisabilité de l’événement, celles des inquiets qui parlaient de la logistique nécessaire, du déplacement des flottes à envisager. Baloum répondait à certaines questions, quand il avait la réponse, mais les débats démarrant seulement, la plupart ne seraient pas résolues avant plusieurs jours, voire même plusieurs semaines.

C’était un événement exceptionnel, que personne ne devait manquer.



____________INFOS MJ____________


Événement lancé !

Le principe : Régulièrement, je parlerai ici de l'évolution du débat concernant la place de la Citadelle, et des conséquences. Vous pouvez réagir comme vous le souhaitez. Je pourrai, dans mes posts, parler ou non des vos actions et dires, mais je ne le garantis pas.

Pas d'ordre, pas de limite de participation, pas d'obligation non plus. Je poursuivrai ce sujet jusqu'à juin, je posterai peut-être encore quelques semaines après pour parler des conclusions. Mais estimez que vers le 3 juin, ce sera fini.

La date est précisée en haut du post, prenez en compte. Là, c'est le 26 avril, rien n'a encore été décidé. Mais le 15 mai, cette question sera réglée, et ce sera plutôt la logistique qui sera au cœur des préoccupations. Bref, gardez la chronologie en tête. ^^

Si vous avez des questions ou des remarques, n'hésitez pas !





|Evènement] Le Destin de la Citadelle 1408461301-sans-titre-1
Maitre du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Compte staff
Messages : 4753

|Evènement] Le Destin de la Citadelle Empty
MessageSujet: Re: |Evènement] Le Destin de la Citadelle   |Evènement] Le Destin de la Citadelle Icon_minitimeLun 20 Mai 2019, 11:46

Le Destin de la Citadelle
1er mai 2204

Citadelle, Extranet


-Et tout de suite, notre reportage en direct sur la Citadelle, pour suivre une manifestation antidéplacement de la part de ses habitants !

La caméra filmait une foule, mêlant de nombreux humains à des asari, hanari, elcors, volus… L’événement était bruyant mais sans heurt, l’encadrement présent mais pas oppressant. Le 1er mai était un jour de manifestation chez les humains, bien que le thème du jour soit tous sauf habituel. La journaliste asari se mêla à la foule, prenant les avis des uns et des autres, laissant le soin à sa supérieure de choisir les meilleurs morceaux à faire passer sur les écrans.

-Je suis terrien d’origine et je travaille sur la Citadelle, je ne veux pas quitter ma famille et ma planète pour vivre dans l’espace.
-J’ai connu la Citadelle avant le déplacement, quand la nourriture était importée de bien plus loin. Tout était plus cher !
-Je travaille ici, je vis du tourisme. SHHHK. Beaucoup de terriens viennent sur la Citadelle passer quelques heures ou quelques jours. SHHHK. Sans eux, je mettrai la clé sous la porte !
-Pourquoi devrait-on déplacer la Citadelle ? Elle est très bien ici, protégée par l’Alliance ! On a bien vu que la Nébuleuse est plus sensible aux attaques !

Les propos se mélangent, s’accumulent. La journaliste asari jubile, songeant à l’ampleur de l’événement, à sa chance de le couvrir, au bond qu’elle ferait sans sa carrière. Demain auriat lieu une autre manifestation, pro-déplacement cette fois-ci. Elle comptait bien y être.
L'asari suivit la procession, jusqu’aux portes du Présidium – lieu prévu de la fin de la manifestation – quand on frisson parcourût la foule. Devant elle, un représentant du Conseil était venu – une rareté déjà en dehors de la tour, et plus encore à la limite du Présidium.

-Citoyens, citoyennes ! Vos demandes ont été entendues, vos inquiétudes prises en compte. Si les débats sont encore en cours, le Conseil souhaite cependant que des plans soient prévus dès aujourd’hui sur ce qu’il faudrait faire, si la Citadelle devait retourner au sein de la Nébuleuse.

Le porte-parole était un turien. Pas un militaire, pour une fois, bien qu’il ait fait son service militaire. Lui avait rejoint la politique galactique en tant qu’assistant des siens, avant de rejoindre les rouages multi espèce de la Citadelle.

-Ainsi, le Conseil prépare des fonds pour le cas où le déplacement aurait lieu. Les travailleurs de la Citadelle n’y vivant pas auront la possibilité d’y obtenir un logement à coût réduit. Les entreprises devant rétablir leur clientèle recevront des aides le temps que la situation se stabilise. Celles préférant quitter les lieux se verront racheter leurs biens et fonds de commerce, afin qu’elles puissent se relancer où elles le souhaitent.

Les gens écoutaient, mais beaucoup parlaient aussi, parfois posant à voix hautes leurs questions et demandes. Mais elles étaient complexe à comprendre, isolée dans une foule. Le porte-parole n’y prit pas garde, continuant sur ce qui était prévu : une courte allocution visant à rassurer chacun.

-Les forums de discussions et doléances restent ouverts. N’hésitez pas à y participer, à poser vos questions, à émettre vos propositions. Où la Citadelle doit elle être est une question riche qui ne demande que votre participation. Je vous laisse maintenant à votre manifestation !

Le turien repartit, alors qu’un brouhaha s’élevait de la foule. Chacun parlait avec son voisin ou invectivait les portes, criait pour se faire entendre, réfléchissait à voix haute. La journaliste asari resta sur place, filmant les lieux.

Tant de choses à filmer sur si peu de temps !


____________INFOS MJ____________


Yop tous !

Une petite suite, pour parler un peu de la population de la Citadelle.
Et une remarque aussi : faire ces posts est moins intéressant si personne ne participe. ;p Donc vraiment, n’hésitez pas à jouer vos personnages et leurs impressions sur cet événement !

À bientôt. 😊




|Evènement] Le Destin de la Citadelle 1408461301-sans-titre-1
Messages : 8

|Evènement] Le Destin de la Citadelle Empty
MessageSujet: Re: |Evènement] Le Destin de la Citadelle   |Evènement] Le Destin de la Citadelle Icon_minitimeMer 22 Mai 2019, 15:40
L’information venait de tomber. Ils allaient déplacer la Citadelle. Hector of Clarence et ses alliés n’avaient pas pu faire entendre raison au Parlement de l’Alliance sur la nécessité de conserver la Citadelle dans l’espace de l’Alliance. Pour la cause humaine, c’était un retour près de vingt ans en arrière. Naturellement, Clarence savait la bataille perdue d’avance, le gouvernement voulait être le bon élève des institutions intergalactiques, il ne pouvait donc que s’aligner sur les intérêts étrangers et hostiles à L’Alliance. Même au sein du camp conservateur il y avait des divisions. Il avait fallu batailler au sein du groupe parlementaire afin d’obtenir que sa position fut celle du Parti. Trop de ses collègues voyaient le départ de la Citadelle comme l’éloignement des problèmes. Hector pensait exactement l’inverse, assavoir que les problèmes continueraient de la même façon, à ceci près que les gens qui allaient les causer seraient désormais à des années lumières de l’influence politique, économique et militaire humaine.

Le député d’Elysium se trouvait dans sa circonscription au moment de l’annonce de cette fatale nouvelle. Sa permanence parlementaire se situait au dernier étage d’un gratte-ciel de la colonie. L’ancien colonel appréciait avoir une vue d’ensemble. Membre de la Commission Diplomatie du Parlement de l’Alliance, il pouvait exploiter cette lâcheté du gouvernement. Il l’avait d’ailleurs prévu. Habillé de son uniforme habituel et de sa longue cape blanche, l’aristocrate anglais comptait bien jouer sa partition jusqu’au bout. Il finissait un verre de whisky tranquillement. Il avait bien lu les rapports, il avait un angle d’attaque assez clair. Il posa son verre et se dirigea vers le toit du bâtiment où l’attendait une navette. Il décolla pour aller au spatio-port le plus proche. Là, le vaisseau mis à sa disposition par le Parlement de l’Alliance l’attendait. Il ne comptait pas rester sans rien faire face à une telle vilénie. Il s’installa dans sa cabine avec son assistant pour une réunion de travail. Il senti alors l’aéronef décoller, dans quelques heures, il se poserait sur la Citadelle. Nigel, son jeune bras droit semblait un peu fébrile. Clarence, lui, en avait vu d’autres. Il se rappelait très bien son dernier voyage à la Citadelle, cela remontait maintenant à plus d’une décennie. Le hasard de l’histoire avait voulu que ce fut durant ce dernier séjour que Saren avait mis à sac la station. Il y avait perdu ce jour-là un mentor, un ami, un père presque. Combien étaient-ils dans ce cas ? Combien d’humains avaient perdu dans la défense de cette Citadelle tenue par des races décaties et méprisantes, un ami, un père, une sœur, un frère... L’humanité portait le renouveau galactique depuis deux décennies, et cela suscitait la jalousie des races envieuses.

Quelques heures passèrent. Le député était prêt. Ils arrivaient en vue de la Citadelle. En bas, la Terre où il avait prévu de rester quelques jours après son petit coup. En débarquant, il ne perdit pas de temps. Il se rendit à son hôtel. Les choses avaient bien changé ici en vingt ans. Nigel suivait de près, et une fois dans la chambre spacieuse de cet hôtel plutôt luxueux de la Station, une petite équipe de trois personnes commença à installer le matériel. Le député avait choisi de s’adresser à qui voudrait bien l’entendre par le biais d’une vidéo qu’il ferait ensuite circuler sur les réseaux. Hector appréciait cet exercice, il n’était pas un mauvais orateur. À côté de lui, on avait disposé un verre d’eau. Comme un réflexe acquis dans l’enfance, il le fit voler par biotique jusqu’à lui, le prit délicatement dans sa main et le porta à ses lèvres pour en boire. C’était le moment. On retira le verre d’eau du champ de vision. Hector ajusta sa pause, croisant les doigts devant lui. On lui fit signe que tout était bon. Il commença à parler. Le ton était de toute évidence à la déception.


-Mes chers amis, j’ai appris aujourd’hui que la Citadelle serait déplacée afin d’être ramené à sa position historique dans la Nébuleuse du Serpent. Le Gouvernement de l’Alliance, par veulerie ou par conviction, vient ainsi de dégrader la position de l’humanité dans la galaxie. La dernière fois que je suis venu sur cette station, la Citadelle, l’humanité faisait peur, elle était marginalisée. Un Turien, Saren, avait commencé à lancer son plan de bataille pour débarrasser la galaxie de l’humanité. Dans cette bataille, j’étais là, hébété au départ face au déchainement de violence. Dans ce sanglant épisode, j’y ai perdu un ami, un frère d’arme, dont le sang a maculé le sol propret de cette station où tout semble pur.

Il marqua une pause.

-C’est un humain, le Commandant Sheppard, qui a mis fin à ce massacre et qui m’a sauvé la vie, ainsi que de nombreuses autres. C’est un humain qui a été le héraut de la Vérité quand des races engluées dans leurs petites manigances pour nous empêcher de réaliser notre potentiel et d’être le phare d’une galaxie gangrénée par le désordre et les intrigues la niaient. J’adresse ce message aux membres du Conseil : Souvenez-vous que vous respirez encore grâce à nous. Alors que les Asaris cachaient leur jeu, que les Turiens se méfiaient et que les Krogan ne pensaient qu’à dévaster la galaxie. C’est ceux-là que le gouvernement a choisi aujourd’hui comme donneurs d’ordre. Même les Galariens ont fini par comprendre la supercherie et la naïveté de certains. Ils ont fait preuve de dignité et n’ont pas accepté de se laisser marcher sur les pieds par une bande de racailles grimées en partisans de la paix. Il est temps, mes amis, de donner une autre direction à la galaxie que cette alliance de technocrates et de tarés de la gâchette qui écrasent notre avenir sous le poids de leurs calculs boutiquiers. Ils devront rendre des comptes au peuple !

On arrêta là la vidéo. Hector of Clarence y jeta un coup d’oeil. Elle lui semblait correcte. Il demanda à Nigel de la diffuser le plus largement possible sur les réseaux.


Arcadia McKnight
Voir le profil de l'utilisateur

Personnage RP
Faction : UCIP
Rang : Colonel/Médecin en Chef
Membre
Messages : 420

|Evènement] Le Destin de la Citadelle Empty
MessageSujet: Re: |Evènement] Le Destin de la Citadelle   |Evènement] Le Destin de la Citadelle Icon_minitimeVen 24 Mai 2019, 00:58


「 Le Destin de la Citadelle 」
RP Ouvert


Situé sur la bordure du bras Drihiam de la Citadelle, le secteur Var Anahid amorçait sa descente, offrant une vue imprenable sur le berceau de l'Humanité. Rien ne perturbait le silence glacial de l'espace. Ni les milliards d'âmes sur la Terre. Ni les millions de vies s'activant sur le station. Ni même les béhémoths d'acier et de métal, blindés et cuirassés, monstres squaliformes dérivant en formation d'alerte autour du cœur Concilien. Rien ! Le silence régnait en maître dans cette jeune galaxie imperturbable, insouciante de tout ce qui pouvait l'entourer.

L'éminence thénar se contractait, coincé entre le trapèze et le scaphoïde. Il tirait pourtant sur l'extenseur de tout son saoul. Si simple et pourtant si difficile. L'aponévrose palmaire se repliait à chaque millimètre perdu, se lovant contre les muscles fléchisseurs et interosseux caressant l'hypothénar et le muscle court palmaire. Des craquements. Nets. Durs. Crus. Ils résonnaient. Crac. Les augmétiques venaient apporter la force supplémentaire. Crac. Noyant les détonations de la douleur sous des cliquetis victorieux.

La nuit se couchait sur la planète, la plongeant chaque minute un peu plus dans l'ombre, découvrant les mégalopoles lumineuses et tentaculaires du bloc Eurasien. C'était une vision dont il était difficile de se lasser. S'y perdre dans une contemplation interminable n'avait rien de surprenant. Loin du présidium, de ses hautes structures métalliques froides, sans sève, et surtout de la grande majorité de trous du culs qui le composait.

Les métacarpes s'abaissaient les uns après les autres avant de remonter tout en douceur. L'exercice était fatiguant mais ô combien nécessaire. De la phalange distale jusqu'au pisiforme en passant par les articulations inter-phalangiennes et les abducteurs, tous travaillaient de concert. Des dizaines et des dizaines de muscles, d'os, de nerfs. Tous œuvraient pour retrouver leur vitalité.
Allongée sur le lit, son corps dénudé simplement recouvert par le drap, Arcadia se dévouait entièrement à la rééducation de sa main gauche. De l'autre côté, Shura s'était éveillée quelques secondes, avant de se coller contre elle, l'envahissant de tout son être, et de plonger à nouveau dans les bras de Morphée. La tête de la biotique reposait sur son épaule, une partie du visage niché dans son cou. Sa respiration était calme, ruisselante le long de sa gorge avant de s'évaporer sous le linge. La toubib avait passé un bras autour de sa moitié, la serrant un peu plus contre elle.

Son regard se perdait dans le panorama qui s'offrait face à elle, ses doigts valides jouaient avec les mèches de sa compagne. Les autres tirant de plus en plus difficilement sur les câbles de l'accessoire de rééducation. L'esprit cagnardant, loin des soucis du quotidien. Sur la station la journée était bien avancée. Mais ce n'était pas cela qui allait les empêcher de passer une nouvelle journée à lézarder. La Martienne savourait ce quotidien simple. Sans ambiguïté. Sans contraintes. Sans emmerdes.
Une existence normale comme des milliards d'êtres dans la galaxie, des plaisirs candides. Un onirisme devenu fait.

Son omnitech clignota affichant une nouvelle notification sur un fil qui en était shlass. Des milliers de mails non lus venant de l'UCIP attendaient toujours d'être ouverts. Une tâche ingrate qu'elle n'accomplirait jamais tant le courage lui manquait. Sans compter que la plus grande majorité concernait des problèmes qui n'étaient plus d'actualités. Des rappels de ses séries en cours ou la bonne centaine d'appels manqués. La dernière en date s'afficha enfin : « La Citadelle : Retour dans la Nébuleuse ? »

La blonde déplaça avec une lenteur exécrable son bras droit, ouvrant la page de l'article. Elle était pour ainsi dire curieuse. Curieuse de savoir comment l'Alliance réagirait. Curieuse de savoir comme les Conciliens réagiraient. Et autant dire qu'elle ne fut pas déçue. Les journalistes de tout bord s'en donnaient à cœur de joie. Écrivassant sans retenue leur diarrhée verbale, tartinant de merde l'holo-écran d'avis sans intérêts. Donnant leur opinion en premier lieu plutôt que les faits. Pour un docteur il y avait quelque chose de particulièrement frustrant à se coltiner des informations si subjectives.

Passant sur Azélia, l'un des plus gros réseaux sociaux de l'extranet. Elle découvrit dès la première publication une rediffusion. Manifestation anti-déplacement. Les manifestants râlent, marchent, défilent. Certains s'exprimant au micro. La toubib laisse le son coupé, préférant lire les sous-titres afin d'éviter de réveiller la marmotte. Un peu plus bas un post sponsorisé.

Il s'agit d'un politicien dont le nom lui est inconnu. Comme la très grande majorité.
Arcadia n'aime pas la politique. Elle en reste éloignée. C'est un monde qui la débecte. Elle avait beau leur obéir, ce n'est pas pour autant qu'elle souhaitait en connaître les rouages. Dans sa tenue flamboyante l'humain prononcer son allocution. Suprémaciste, l'air hautain, le genre de personne qui typiquement ne pouvait pas encadrer ses sous races de voisins ni même ceux de sa propre espèce en fait. Tout du moins ceux qui pensaient différemment.Autrement dit une grosse majorité. Néanmoins même si le médecin ne partageait pas ces convictions, il fallait reconnaître chez lui ce foudre d'éloquence. Ses gestes mesurés, sa posture droite, la quasi absence de micro-expressions sur son visage, son contrôle. Ce genre de personnes pouvait se révéler redoutable.

D'un mouvement de digital, elle coupa son omni-tech, ses yeux retournant vers la baie vitrée de la chambre. Ses pupilles dérivaient sur les blocs et ses étendues bleues. Dommage la vue était vraiment splendide. Peut-être que le halo bleuté serait tout aussi agréable à la rétine. Une jambe lisse vint s'enrouler autour des siennes alors que la présence s'accaparait la scientifique. La vue n'importait peut-être pas tant que cela au final.

(c) King (Sacrifars)


|Evènement] Le Destin de la Citadelle Pulse11
Messages : 75

|Evènement] Le Destin de la Citadelle Empty
MessageSujet: Re: |Evènement] Le Destin de la Citadelle   |Evènement] Le Destin de la Citadelle Icon_minitimeSam 25 Mai 2019, 03:30
Les choses se poursuivaient pour débuter le déplacement de la Citadelle. Bientôt, elle quitterait l'orbite de la Terre et retournerait prendre sa place d'origine au sein de la nébuleuse du serpent. Sans surprise, l'annonce de ce changement avait apporté son lot de travail pour les employés des diverses ambassades de la Citadelle. L'ambassade humaine étant sans doute la plus touchée d'entre toutes. C'est du moins l'avis de Marcus Coles. Voilà un moment que l'annonce avait été faite et la quantité individu se présentant à l'ambassade avait explosé. On retrouvait un peu de tout. Des humains qui voulaient procéder à un changement d'adresse, que ce soit pour venir ou quitter la Citadelle. Des individus voulant obtenir des réponses commerciales, politiques ou autres liés à ce déplacement. À cela s'ajoutait des aliens désirant obtenir un droit de visite de la Terre le plus rapidement possible, afin de pouvoir la visiter avant que la Citadelle soit déplacée. Évidemment, l'ambassade avait également eu droit à son lot de protestataires. Certains présentaient leur mécontentement par écrit ou par la parole et dans le calme. D'autres au contraire se donnaient la permission de crier, d'insulter et de menacer. Ceux-là, ils quittaient l'ambassade escorté par des agents du SSC. Marcus, comme tous ses collègues, avaient donc une montagne de paperasse à s'occuper depuis l'annonce.

L'humain se souvenait bien du déroulement des discussions par les divers partit impliqués par cette décision. De part sa position dans l'organigramme diplomatique, il avait pu assister à ces rencontres. Toutefois, il n'était pas assez haut dans la hiérarchie pour avoir fait plus qu'observer et écouter en silence. Chacun avait eu son idée de la manière d'agir. Aucun élément n'avait été vraiment simple, sans surprise. Heureusement, cette partie là était terminée.

Les heures c'étaient écoulés pour le diplomate lorsque soulagement, la fin de la journée était arrivée. Il pouvait enfin reposer tous ces documents et rentrer chez lui pour se reposer un peu. Cela lui ferait le plus grand bien. Ainsi, il reposa le document dont il s'occupait depuis quelques minutes, ferma son terminal, pris ses affaires et quitta son bureau. Le reste attendrait à demain. Comme à son habitude, l'humain salua les collègues de travail croisant sa route, leur souhaitant une bonne soirée. Puis, il passa par le hall d'entrée de l'ambassade. Il y avait encore une quinzaine de personnes qui attendaient. Sans hésiter, Marcus sortit des locaux et commença à marcher d'un pas tranquille, direction sa résidence et sa famille. Cela faisait quelques minutes qu'il avait commencé à marcher lorsqu'il entendit quelqu'un l'interpellé. Il se retourna donc et vit une asari venir dans sa direction, suivi par une holocaméra. Le père de famille n'eut aucun mal à la reconnaître, ayant déjà eu affaire à elle. C'était une journaliste du nom de Valha T'Sirra. Marcus s'adressa à elle une fois qu'elle fut assez près.


-Vous désirez, madame T'Sirra?

-Monsieur Coles, auriez-vous un moment à m'accorder pour une entrevue?

-À quel sujet?

-Le déplacement de la Citadelle.

-J'aurais dû m'en douter... D'accord, mais seulement quelques minutes, la journée a été longue et je veux rentrer chez moi.

-Aucun problème, je comprends.

L'asari activa quelques commandes à distance et l'holocaméra se mit en marche.

-Monsieur Coles, comme vous le savez, ainsi que toutes personnes dans la galaxie s'informant un minimum. La Citadelle va bientôt être déplacée et retourner à sa place d'origine au sein de la nébuleuse du serpent. Quelle est votre opinion sur la question?

-La position de l'Alliance sur cette question-

-En fait, ce n'est pas l'opinion de l'Alliance ou du diplomate que je souhaite entendre, mais bien de l'individu. Alors, quelle est votre opinion.

-Eh bien, je suis en faveur de ce déplacement. Je considère que cela fera plus de bien que de mal.

-Pourriez-vous détailler un peu plus.

-Bien sûr. Pour commencer, il faut évoquer le cas de la sécurité. Nous connaissons tous cette tentative d'attentat qui a eu lieu, il y a tant d'années. Des extrémistes qui ont voulu envoyer les débris de la Citadelle s'écraser sur Terre. Cela aurait causé la mort d'une nombre ahurissant d'individus. À cela s'ajoute ensuite la quantité énorme de vaisseaux traversant chaque jour le relais du système. L'Alliance dépense des sommes colossales pour assurer la défense des lieux. Certes, nos alliés contribuent également à la défense de la Citadelle, mais sa position fait en sorte que l'Alliance mobilise encore davantage.

Un court silence.

-Son emplacement n'a rien d'anodin. En orbite autour de la Terre, le monde d'origine de l'humanité. Ce simple fait est un énorme problème. La Citadelle est le lieu où chaque peuples de la galaxie peut se rencontrer et le siège des relations diplomatiques entre les peuples. Un lieu neutre entre les gouvernements de la galaxie. Cette neutralité est cependant affecté par le fait qu'elle orbite autour de la Terre. Nous ne parlons pas d'une colonie, mais de la planète d'origine de l'humanité. La Citadelle flotte en plein centre de l'espace de l'Alliance, plus ou moins. La nébuleuse du serpent est plus approprié pour incarner un espace neutre

Autre court silence.

-Je suis désolé pour les divers travailleurs qui ont l'habitude de faire la navette à chaque jour entre la Terre et la Citadelle. Cependant, cette situation ne pouvait pas durer éternellement. Heureusement, des dédommagements sont prévus pour les personnes touchés. J'espère de tout coeur que cela les aidera pour apporter des changements nécessaires à leur vie. Que ce soit en s'établissant sur la Citadelle ou bien en cherchant un travail différent.

-Monsieur Coles, de nombreux humains de divers milieux se sont opposés et continu de s'opposer à ce déplacement. Par exemple, Hector of Clarence et son discours virulents largement diffusé. Qu'avez-vous à répondre à ces individus?

-Que de mon point de vue, ils négligent de nombreux aspects. Tout d'abord, la galaxie ne fait pas partie de l'humanité, mais l'inverse. L'humanité est une race parmi plusieurs au sein de la galaxie. Nous avons commencé par être perçu comme une menace, voir de la vermine par la communauté galactique. Grâce à Shepard et d'autres des nôtres, nous avons pu montrer le potentiel de l'humanité à chacun. Cependant, nous ne devons pas oublier que même si le commandant Shepard était un être à part, il n'était pas seul. Il avait formé autour de lui une équipe d'experts et de spécialistes, qui ont combattu et lutté à ses côtés. Ses frères et ses sœurs d'armes, de nombreuses espèces et origines. Certains de mes congénères préfèrent uniquement voir Shepard, moi je vois l'ensemble. Le commandant Shepard nous a démontré ce que la coopération entre les races galactiques peut accomplir.

-Désirez-vous ajouter autre chose?

-Oui. La Citadelle se devait de retourner un jour où l'autre dans la nébuleuse du serpent. Avoir cette station en orbite autour de la Terre aurait pu finir par donner l'impression que l'humanité avait la main mise sur la politique galactique. Voir, peut-être même donner une impression de domination. Je comprends tout à fait que chacun désire ce qu'il y a de mieux pour son peuple. Cependant, vouloir écraser les autres peuples, ce n'est pas la voie à suivre. Regardez le cas de Cerberus. À la base, c'était un groupe d'individus qui ont jugés de l'humanité se devait d'être crainte des autres espèces galactiques, voir de les dominer. Au final, cela a donné un groupe de terroriste n'hésitant pas à utiliser des pires méthodes. Si nous voulons véritablement honorer des hommes comme le commandant Shepard et tous ceux morts pendant la guerre contre les moissonneurs, nous nous devons d'apprendre et de chercher à améliorer les choses. On peut me traiter d'idéaliste, mais je préfère cela à l'idée d'anéantir tout ce qui a été accomplis jusqu'à maintenant pour de la fierté mal placé.

-Merci monsieur Coles.

L'holocaméra s'éteignit, l'entrevue était terminée. Après s'être salué cordialement, asari et humain repartirent chacun de leur côté.


|Evènement] Le Destin de la Citadelle 1515799321-membre-1
|Evènement] Le Destin de la Citadelle 1515799096-mister-3
|Evènement] Le Destin de la Citadelle 1515799091-mission-1
Contenu sponsorisé

|Evènement] Le Destin de la Citadelle Empty
MessageSujet: Re: |Evènement] Le Destin de la Citadelle   |Evènement] Le Destin de la Citadelle Icon_minitime
 

|Evènement] Le Destin de la Citadelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-