AccueilRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez
 

  [Intrigue #15] Le Système des Convoitises

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 30 Mar 2019, 01:45
► █ Date : 29 Mars 2204 RP Tout public
Alec Sykes ♦️ Informateur ♦️ Ravi Vertax ♦️ Tharak Nar'Jamon ♦️ Urdnot Ante
[Intrigue #15] Le Système des Convoitises



[Intrigue] Le Système des Convoitises

29 mars 2204




Un événement moins que somptueux était il seulement envisageable sur Illium ? Les habitants savaient bien que oui, mais pour ses visiteurs occasionnels, la réponse était sans doute non. Et cette journée ne dérogerait pas à la règle.

Le lieu ne semblait pourtant pas s'y prêter. Une salle des fêtes, certes, s'étalant sur plusieurs étages d'un complexe, avec un un hall central particulièrement grand et haut, où des holoécrans géants flottaient dans les airs, où des balcons et terrasses intérieures couraient le long des murs à différents niveaux, où une estrade imposante en demi cercle faisait face aux nombreux invités, tandis que les buffets habillaient les murs. Malgré ça, le lieu était davantage adressé aux nouveaux riches qu'aux actuels seigneurs de la galaxie, manquant à la fois de cachet, d'ancienneté, et de certains services.

En dehors du hall principal, les lieux étaient limités pour le public. Emprunter les couloirs et ascenseurs pour rejoindre les balcons supérieurs étaient autorisés, mais s'en éloigner ne menait qu'aux quartiers privés des locataires, et aux cuisines des traiteurs. Une petite armada de gardes privés se chargeait de la surveillance, en élégants costumes mais avec leurs armes à la ceinture, qu'ils soient en patrouille parmi les invités ou en poste proches des entrées et sorties. Ils disposaient des seules armes autorisées au cours de l'enchère, et personne - pas même les Spectres - n'avait eu le droit d'en emporter avec soi, de même que les boucliers et armures.

Et malgré le lieu, correspondant plus au gros bourgeois galactique qu'à l'élite financières, les participants étaient prestigieux. Toutes les nations et tous les groupes d'influence avaient envoyé leurs émissaires. La Thémessiane T'Zela des Républiques, l'Amiral Viccarius de la Hiérarchie, le diplomate Watishori de l'Alliance, l'ambassadrice Etraim du Protectorat, étaient chacun bien entouré par leurs conseillers, et discutaient même entre eux. L'elcor Devin échangeait avec le représentant des hanari Tant-en-Un, qui était accompagné d'une drell appelée par le Synacte pour devenir une future représentante de son peuple. Le héros Urdnot Ante attira le regard des foules à son arrivée, tandis que l'ambassade butarienne dirigée par Tharak Nar'Jamon se mêlait à celle getho-quarienne d'Informateur, Tour et Col'Caalun. Plus en retrait se trouvaient les ralois, mené par leur ambassadeur aux plumage noir de jais, Greïms'Tha Zagnir. Les ralois semblaient à la fois fiers et hésitants, se présentant pour la première fois unis à une rencontre galactique. À leurs côtés, presque vorace, se trouvait un Yagh, souriant de toutes ses dents en parlant aux êtres aviaires.

Aucune ambassade gouvernementale ne discuterait avec les représentants des groupes privés, si le parlementaire Garenn de la République de Sur'Kesh n'avait pas été là. Rassurant, il donnait des nouvelles de la situation galarienne, promettait le remboursement de certaines dettes, aidait aux négoces de nouveaux contrats avec ses collaborateurs. Si tous les investisseurs ne semblaient pas satisfaits, ils ne sortaient pas non plus inquiétés. Des représentants d'entreprises de colonisation, comme ExoGeni, des spécialistes de l’exploration comme Aramis, de l'écologie comme ExoTerra, la section investissement de Elkoss Combine, des mercenaires comme les Soleils Bleus, tous circulaient dans la salle, intéressés moins par l'enchère que par les contrats à obtenir auprès des acquéreurs. Et encore en plus, se trouvait le personnel de service, et des invités célèbres comme inconnus.

Finalement, 20h sonna. L'heure du début officiel des annonces. Une équipe aussi diverse que le reste de l'assemblée rejoignit l'estrade et se dressa face à tous : les représentants de l'entreprise Dehlmis Traun. Une asari s'avança et, tandis que les murmures se taisaient, prit la parole.

"C'est avec plaisir que nous vous accueillons à cette enchère exceptionnelle. Le système Convoitise n'est en effet pas qu'un système parmi d'autres : il dispose de son propre relais et sera donc le début d'un secteur au sein de l'Espace Frontalier. Mais vous souhaitez en savoir plus, et nous vous délivrerons quelques informations.

Nous vous proposons aujourd'hui 12 astres différentes. Oui, le système Convoitise dispose de 12 astres mis en vente. Parmi eux, trois mondes sont colonisables, dont un dextro-aminé. Les autres contiennent tous leurs propres richesses, qu'elles soient minérales, scientifiques, ou culturelles. Cependant, notre enchère vise ici un objectif particulier : nous souhaitons laisser à tous leur chance d'investir, et pas uniquement laisser ces terres aux plus puissants présents.

Vous pouvez tous vous connecter en temps réel sur notre réseau d'enchère. Vous y verrez les astres, numérotés de 1 à 12, de manière aléatoire. Vous pouvez anonymement miser sur l'astre que vous souhaitez obtenir. Une mise vous engage et ne peut être ôtée que si une autre personne mise davantage.

L'enchère terminera à deux heures du matin. Les crédits seront alors versés, la position du système sera dévoilée, les mandats de propriété officialisés. Mes collègues et moi-mêmes seront parmi vous, pour vous assurer sur les intérêts que vous avez en ces planètes.

L'occasion d'aujourd'hui est exceptionnelle : ne la manquez pas."
, termina la bleue sur un sourire.

Et sur les holo-écrans géants, 12 images génériques de planètes apparurent, chacune indiquant une mise minimale identique gigantesque.


____________INFOS MJ____________


C'est parti !

Comment cela fonctionne-t-il : vous pouvez, plusieurs fois par tour, miser vos ressources sur un astre. À la fin du tour, seule la mise la plus importante sera considérée. Vous misez avec les crédits de votre espèce, y compris les Spectres : vous êtes ici en tant qu'alliés de vos ambassadeurs respectifs, et vous leur ferez miser.

Évidemment, vous ne voulez pas miser au hasard. Vous voulez rassembler des informations. Je vous laisse totale latitude sur comment vous le faites : discuter avec les représentants ? écouter les rumeurs ? hacker le réseau ? s'infiltrer dans des quartiers privés ? soudoyer un connaisseur ? Quoiqu'il en soit, décrivez vos méthodes dans vos posts, et je vous enverrai à la fin du tour, par MPs, les informations acquises. Certaines méthodes vous apporteront des informations plus importantes et plus fiables évidemment. :3

N'hésitez pas à m'envoyer un MP pour me demander si telle chose est possible, je répondrai dès que possible. N'hésitez pas à inventer vos dialogues avec les PNJs, en mettant juste sous silence les informations qui seront communiquées par MP. N'éhsitez pas à ajouter des PNJs ou des factions que 'jaurai oublié. N'hésitez pas à poster plusieurs fois mais attention : un tour dure 1h30 environ, donc pas d'actions impossibles en ce laps de temps. Ce qui signifie aussi que cette intrigue durera 4 tours, 5 maximum !

Ah, enfin, évidemment, les PNJs des autres espèces ne sont pas là que pour vous servir et miseront selon leur propres intérêts. ;p

Et avant que j'oublie, vos ressources : Alliance 10, Turien 8, GIP 6, Hégémonie 5, Clans 5.
Vous pouvez faire des réclamations - c'est pas simple d'évaluer les richesses d'une espèce - mais ça restera dans le même ordre d'idées.
Une enchère sur une planète démarre à 1.
L'investissement, même minimal, reste important. Le montant maximal ne représente pas votre richesse dépensable facilement, c'est ce que vous pouvez investir au maximum sans devenir un gouvernement totalement tributaire d'un prêteur.

Que les jeux commencent ! Dahl



 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1408461301-sans-titre-1
Tharak Nar'Jamon

Personnage RP
Faction :
Rang :
Tharak Nar'Jamon
Membre
Messages : 191

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 30 Mar 2019, 11:34
Tharak Nar’Jamon, Galant’Ark de l’Hégémonie, bouillonnait de rage. Scrutant la porte-parole de Dehlmis Traun avec une haine capable d’abattre un Yagh, le dirigeant des butariens et de tous les peuples de l’Hégémonie espérait plus étrangler l’asari qu’acheter le moindre astre à cet instant précis. Qu’un sbire d’une société privée parfaitement misérable puisse appâter autant de représentants d’autant de nations était proprement exécrable et prouvait une fois de plus la déliquescence absolue d’Illium et de tous les sociétés se basant sur un système pareil.

Heureusement que la salle était littéralement tapissée de représentants tous plus glorieux les uns que les autres, et que cela donnait l’occasion à Tharak de communiquer avec nombre d’individus qu’il respectait personnellement, dans le cas contraire il ne se serait même pas déplacé. Mais maintenant il était là, seul dirigeant d’une nation à se présenter personnellement et cela l’ennuyait autant que cela l’amusait.

Mais qu’importait les délégations conciliennes, celle de l’Hégémonie était conséquente. En premier lieu, un ambassadeur laksal, chose qui attirait tous les regards, curiosité, avidité, dégoût. Venaient alors Les représentants du bureau de l’économie et du bureau de l’expansion pour les hauts fonctionnaires. Du côté de l’armée, un commandeur, Tal’shan de la 1ère flotte ainsi que le représentant de la police de sécurité intérieure, le raloi nommé Ythaq. Le reste de la délégation se constituaient de fonctionnaires servant à plusieurs rôles comme scripteur ou journaliste. Ils étaient venus en nombre pour un but bien précis, se montrer et montrer le soutien total de l’Hégémonie envers les Clans Krogans qui s’occupaient aujourd’hui des investissements communs.

De son côté, Tharak avait pour but de rallier quelques alliés, soutenir discrètement son allié, le glorieux Urdnot Ante, diplomate galactiquement respecté. Des contacts avaient déjà été établis avec les représentants du GIP et désormais le butarien le plus puissant de la galaxie se dirigeait d’un pas assuré vers la délégation raloise. Sur le chemin, le Galant’Ark masqua sa bouche et communiqua tout bas avec son chef de la sécurité intérieure.

« Trouvez la liste de tous les membres influents de Dehlmis Traun. Nous voulons l’ensemble de la hiérarchie, tous les sièges de la société. Ajoutez la liste de tous les compagnes, compagnons, maîtresses, enfants et animaux de compagnie de tous les membres influents. Si c’est possible aidez les enfants à se mettre en sécurité. Il serait terriblement dommage qu’une faction fasse pression par une prise d’otage. »

Le ralois acquiesça immédiatement et s’éclipsa aussitôt de la délégation en compagnie de ses deux agents présents sur place. Le maître espion fut immédiatement remplacé par le représentant du bureau de l’économie.

« Nous avons bien étudié les prix demandés. Il est éventuellement possible que nous misions sur une ou deux planètes mais uniquement si les mises ne s’envolent pas excessivement. Même une seule planète, si le prix est trop accru alors cela nous paralyserait financièrement pour de nombreuses années et dans de nombreux projets. »

Une évidence. L’hégémonie avait énormément investi ces dernières années et les projets engloutissaient une somme colossale chaque année, les plus gros gouffres restant les chantiers de flottes supplémentaires, la terraformation de Cholis ainsi que la colonisation de Gellix et de Jag’Hiya. Ajouter autre chose actuellement serait une catastrophe sans pareille. Des faits simples qui avaient largement accéléré les plans de Tharak. Mais impossible de laisser les conciliens s’implanter en toute tranquillité dans l’Espace Frontalier, c’était courir à une catastrophe encore pire dans l’avenir. Et puis c’était une excuse assez facile pour justifier les alliances profondes avec les Clans krogans et le GIP auprès d’une population encore largement sceptique et parfois sauvagement xénophobe.

S’allier ou s’effondrer, les ennemis acharnés des unions auprès d’autres espèces ne cessaient de perdre du terrain même s’ils n’en devenaient que plus agressifs.

« Nous avons pris connaissance de vos informations représentant. Faites donc des projections sur les couts d’une colonisation croisées, ou d’une colonisation unifiée. »

La délégation de l’Hégémonie venait d’atteindre les représentants ralois, ainsi qu’un représentant Yagh.

« Nobles représentants. » Lâcha en préambule un Tharak qui s’inclina légèrement sur la gauche. « Ambassadeur Greïms’Tha, ambassadeur ? » Le butarien se tourna vers le Yagh en adoptant une posture parfaitement assurée, nulle trace de soumission ou d’irrespect. Il serait dommage de se faire tailler en pièce par un colosse au milieu d’une rencontre diplomatique et économique. « Nous ne pensons pas avoir eu le plaisir de vous avoir rencontré par le passé ? Il est heureux de voir que presque toutes les espèces de la galaxie aient eu le plaisir de se voir offrir une place dans ce bal hypocrite. » Puis le Galan’t Ark se tourna vers le représentant laksal, fort silencieux. « Mais nous manquons à tous les principes élémentaires. Voici l’ambassadeur Khii, du clan Fobhua. Quel dommage que les organisateurs n’aient pas pensé aux laksals.»

Le ton était amical, presque celui de la confidence.

« Il est plus que clair que la plupart des nations et organisations n’auront pas les moyens de miser, qu’ils inventent quelques méthodes douteuses, comme l’imprévisibilité de nos achats, ou pas. Quelle tristesse que les espèces conciliennes continuent ainsi à s’accaparer les richesses de cette galaxie. Enfin ils pourront ainsi continuer à nous taxer d’espèces mineures dans leurs médias. »

Le ton changea du tout au tout, un large sourire éclairant les traits du butarien tandis qu’il scrutait le ralois.

« Nous sommes soulagés de voir que le juste retour de vos ressources, il était si honteux que nos relations soient entachées par une politique stupide entamée par des prédécesseurs trop avides. Vous rendre vos biens a été la décision la plus facile que nous ayions eu à prendre, bien qu’elle entraine de nombreuses pertes financières. Mais nous sommes sûrs que nos nations ont tout à gagner à travailler de concert. Après tout il est tellement plus avantageux d’investir conjointement. »

Tharak se tourna alors vers le représentant Yagh.

« L’hégémonie est curieuse, la Meute a-t-elle décidé d’investir dans des colonies ou c’est la simple curiosité qui l’emporte ? »

C’est ainsi qu’une longue discussion s’entama, les quatre délégations échangeant activement sur leurs plans, rancunes, et autres joyeusetés politiques. L’ambassadeur laksal, préalablement perdu entra tardivement dans la discussion et se contenta surtout de parler science et danger de la piraterie. C’est ainsi, au détour d’une conversation pouvant paraître banale, sur les dangers des raids de la flottille pirate, que Tharak Nar’Jamon se planta sérieusement devant ses interlocuteurs.

« La flotille est réellement une menace, pour les investissements de toutes les nations présentes et c’est cela qui a fait comprendre à la Nouvelle Hégémonie que l’isolationnisme est sûrement la pire réponse à présenter face à ces individus qui ne peuvent que fleurir dans le chaos et la dissension. Si chaque nation se contente d’investir seule, alors nous ne ferons rien, ne produirons rien.

C’est pour cette raison que les Clans Krogans et l’Hégémonie ont décidé de financer conjointement le rachat de mondes du secteur Convoitise. Toutefois, nos économies restent incapables d’égaler celles d’une nation concilienne. Il faut que les espèces jugées mineurs s’unissent. Joignez-vous à nous et colonisons conjointement ces mondes qui s’offrent à nous. Les peuples ralois connaissent l’Hégémonie, nous échangeons de nombreux produits, nous avons largement investis pour vous soutenir dans votre ascension dans la politique galactique. Nos peuples peuvent travailler de concert. Le peuple Yagh possède aujourd’hui la plus belle possibilité de présenter sa capacité à s’implanter dans la communauté galactique.

Soutenez nous, et nous vous soutiendrons. Les Clans, le Vol, la Meute, l’Hégémonie et d’autres unis, nous pourrons arracher autant de victoires que possible. »


Tharak observait sérieusement les autres représentants.

« Nous vous laissons réfléchir à cette approche différente. L’Hégémonie doit aller à l’encontre d’autres délégations. »

Le butarien s’inclina et laissa ses représentants du bureau de l’économie et du bureau de l’expansion prendre sa place et expliquer plus précisément les détails d’une coalition d’achat. Durant quelques instants, Tharak chercha du regard son allié mais impossible de le voir alors que la foule se déplaçait avec autant d’empressement pour débuter les investissements et les rencontres.


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1472062856-14011212440811408111889220

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1502442111-explorateur-de-lasjae
Alec Sykes

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Alec Sykes
Membre
Messages : 310

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeDim 31 Mar 2019, 23:03

Illium. Un monde avec bien des visages, c’est indéniable. Pour beaucoup, c’était un monde propice aux rêves de réussite et à l’entreprenariat, une utopie capitaliste à cheval entre le monde concilien et la facette plus sombre de la galaxie que sont les Systèmes Terminus. Il était possible d’y retrouver les sièges de mégacorporations influentes, d’y amasser des sommes conséquentes et de toute perdre en l’espace d’une nuit par l’abus de nombreux plaisirs et folies. Pour d’autres, c’était avant tout la preuve de l’hypocrisie concilienne, qui acceptait l’existence d’un pseudo système de servage "volontaire", acté par contrat, pour peu que des bénéfices retournent en direction des espèces de la Citadelle. Pour d’autres enfin, c’était avant tout un enfer de crimes et trafics à outrance lorsque l’on était pas assez chanceux pour vivre dans les niveaux supérieurs de la cité. Cette facette crasseuse et violente constituait d'ailleurs, pour nombre d’habitants d’Illium, un quotidien oppressant que l’on cherche à fuir à tout prix.

Pour Alec, c’était avant tout un terreau fertile à la manigance.

Plus familier des bas-fonds que des sphères de pouvoir et centres de décision de la planète, sa fonction oblige, le Spectre n’en restait pas moins suffisamment convainquant pour avoir été détaché auprès de l’Alliance. Personne ne lui avait véritablement spécifié de qui émanait la demande, même si Sykes soupçonnait Hackett ou une autre figure de proue de l’Alliance de vouloir user de ses accès et compétences d’agent du Conseil pour tailler la part belle de l’humanité dans le système Convoitise… Ce qui pour une fois lui allait parfaitement. Au-delà de la simple soif de ressources, fournies en quantité par les encore toutes jeunes colonies de la Terre, il était primordial de permettre à l’Alliance de sécuriser ses frontières et de lui offrir de futures perspectives. Même si l’investissement de départ serait conséquent, l’institution représentant l’humanité au sein de la communauté galactique ne pouvait passer à côté de l’opportunité d’établir une tête de pont dans l’Espace Frontalier. Tant pour assurer une présence à sa frontière commune avec les Terminus, la Travée, et surtout l’Hégémonie Butarienne que pour participer à la prochaine vague d’exploration-expansion dans la zone.

La fibre patriotique du N7 laisserait pourtant place à une considération distante et réfléchie du problème en cette soirée. De ce côté-là, et au vu des sommes engagées, Alec était parvenu à un commun accord avec le diplomate humain qu’il aurait à assister : Washitori, ancien Commandant et porte-parole de l’Alliance, avant de se reconvertir dans la diplomatie auprès du cabinet de la Première Ministre Long. Pragmatique dans son approche, il avait trouvé un allié opportun en la personne du Spectre. Ou plutôt de M. Jake Korsin, autrefois Capitaine de la F.E.N. et aujourd’hui conseiller ainsi que discret magnat de l’exploitation minière et dans la gestion d’avant-postes coloniaux. Une couverture qu’Alec entretenait de façon régulière depuis quelques années maintenant, avec le concours de l’Alliance, et employée précédemment en deux ou trois occasions.

Ironiquement, c’est cette même éducation barbante au sein d’un avant-poste minier perdu sur un rocher impropre à toute vie qui lui permit de rentrer dans le rôle. Formé par son père en vue de lui succéder comme contremaitre, le soldat disposait de connaissances importantes dans le domaine. Ajoutez à cela une naissance et existence de colon, ainsi que vingt années à servir au sein de l’Alliance à bord de différents types de bâtiments, et vous obtenez un cocktail suffisamment dense pour donner le change en matière de savoir sur les réalités de l’espace et la façon qu’il convient de le traverser et l’exploiter… Néanmoins, et contrairement au vieil adage, l’habit fait très souvent le moine. C’est pour cette raison que l’entrepreneur d’une soirée troqua armes et armure pour un smoking plus à propos. Sa fiancée avait beau lui dire qu’il le portait avec élégance, jamais ce genre d’artifice ne lui avait paru très naturel. L’uniforme de cérémonie se suffisait bien souvent à lui-même, du moins, de son point de vue. Même le dirigeant de la Nouvelle Hégémonie Butarienne partageait son avis à en juger son accoutrement officiel. Même si la chose était peut-être un peu trop ostentatoire au goût de l’humain à vrai dire...

- « Je vais commencer par aller saluer les délégations Asari et Turienne et voir si elles ont eu vent de rumeurs qu’elles seraient prêtes à partager. »

- « Bien… Je dois retrouver un contact. Je vous ferais passer les informations qui pourraient influencer les mises par canal sécurisé, sur votre omnitech. »

- « C’est d’accord. Je vous laisse faire… Ce que vous savez faire… » Avait conclu de façon très sommaire Washitori en prenant congé d’Alec à l’entrée de la réception.

Se dirigeant vers ses homologues des deux autres races du Conseil, qui devraient très certainement faire front pour rafler les lots les plus intéressants, le diplomate lança en direction du brun un énième regard lourd de sens. Il était hors de question d’échouer ce soir. Et encore moins de se faire prendre… C’était là le risque le plus conséquent lorsque l’on s’intéressait à la façon dont le N7 comptait aborder la soirée… Raison de plus de multiplier les sécurités et pare-feu au travers de ses agissements.

Alors que les figures d’importances de la soirée se saluaient, pour certaines de façon bien hypocrite, Sykes profita de ne pas être une tête connue pour se fondre dans la foule. Prenant place au dernier étage de l’imposante salle, penché à un balcon qui dominait l’ensemble des lieux, l’espion passa son premier quart d’heure de présence à identifier les cibles potentielles de ses manigances. Ce fut tout particulièrement le staff dirigeant de Dehlmis Traun, occupé à discuter ou saluer d’éventuels clients près de l’estrade qui fit l’objet de son intention. Dans la logique – tordue ?- du Spectre, le groupe méritait ce qui risquait de lui arriver. A lancer des enchères au concept aussi tordu pour amasser un maximum de crédits et se cacher derrière d’hypocrites considérations d’égalité entre les acheteurs… Il n’était pas étonnant d’imaginer des complots se tramer dans leur dos. En particulier lorsqu’il était question d’investir de plusieurs centaines de millions à des milliards de crédits dans un système totalement inconnu…

Voilà pourquoi, sitôt sa discrète reconnaissance faites, l’agent – de l’Alliance pour ce soir -, se décida à opérer, prenant contact au moyen d'une discrète oreillette.

- « Lys’… Tu me reçois ? »

- « Parfaitement patron. La liaison est bonne. »

- « Et sûre ? »

- « Et sûre. C’est un chiffrage de niveau militaire. Même s’ils la découvrent et cherchent à nous tracer, je le saurai à l’avance et pourrais nous déconnecter avant que l’on remonte à nous. Et puis je les vois mal empêcher leurs investisseurs de communiquer avec l’extérieur ou entre eux. Quand on connait les enjeux… »

- « Précisément… »

La confirmation reçue de son experte technologique et hackeuse motiva le N7 à passer à la suite du plan. Une fois certain de se trouver dans un angle mort des caméras et suffisamment éloigné des conversations ou d’yeux indiscrets, il simula une envie de fumer pour sortir ses nouveaux jouets. Sortant un étui à cigares en argent gravé des initiales de sa couverture, l’humain laissa s’en échapper, à intervalles réguliers, de drôles de petits intrus. Ce n’est pas moins de cinq bestioles de la taille d’une mouche terrestre, tout au plus, qui s’en envolèrent pour s’aventurer dans l’immensité de la salle de réception. Conçues pour l’occasion et ressemblant à des insectes volants communs sur Illium, elles constituaient de fidèles vigies : des paire d’yeux et d’oreilles supplémentaires pour le brun. Gérées par une IV tournant comme un sous-programme sur l’un des deux omnitech emmenés par le soldat, ces petites merveilles de technologie pouvaient opérer de façon semi-autonome dès que leur superviseur synthétique leur décernait une tâche.

Aussi, et alors que la soirée commençait à peine, c’est du côté du staff de Dehlmis Traun que deux d’entre elles volèrent discrètement. Leur directive première étant d’éviter toute détection, elles se planquèrent sous le mobilier ou tout endroit qui limitait les risques de détection. Et si jamais l’une d’elle finissait entre des mains suspectes, alors l’IV saurait griller ses circuits à distance par mesure de sécurité. Alec avait confiance à la programmation de Lysandra, son experte Asari. Leur rôle était avant tout de capter les discussions de leur cible, et de faire remonter toute information en rapport avec certains mots clés. En l’occurrence toute mention des mondes mis en vente ou du système de numérotation qui leur était attribué. Leurs trois dernières collègues se dispersèrent quant à elle quelque peu au hasard dans les lieux, cherchant elles aussi au gré des rumeurs ce qui pourrait attirer l’attention de leur maitre.

Le but recherché étant donc de trouver des éléments qui permettraient de distinguer et identifier les planètes du système, pour n’investir que sur des numéros valables… Hélas, toute aussi perfectionnée pouvait-elle être, cette petite ruse ne suffirait probablement pas à venir pleinement à bout du stratagème de l’entreprise… Raison pour laquelle Alec devrait se mêler lui-même aux convives. Et probablement comploter d’avantage alors que la nuit avançait.

Rentrant pleinement dans la peau de M. Korsin, le Spectre finit par quitter son perchoir après un bon cigare de circonstance. S’aventurant au travers de la foule qui discutait ou fixait avec attention les écrans flottant au plafond, le N7 s’approcha dans le dos d’une tête connue. Une tête connue qui, comme elle lui avait assuré plus tôt dans son message, revêtait une robe de cocktail qui la changeait agréablement de son armure ou des tenues plus décontractées d’agent du Conseil.

- « Veuillez m’excuser… Puis-je vous emprunter ma fiancée pour une danse ? Ou deux… » Questionna l’humain à l’égard des Turiens qui échangeaient avec Ravi Vertax, autre Spectre dépêchée elle aussi sur place, quoique pour le compte de la Hiérarchie.

Devinant qu’il s’agissait d’une partie de la délégation Turienne, Alec reçu un signe de tête poli de la part des officiels alors qu’il s’éclipsait avec l’ancienne Cabale au bras. Un sourire carnassier et un regard joueur sur le visage, sa cavalière paraissait amusée par la situation. Sans trop échanger dans un premier temps, il l’emmena vers la piste de danse qui occupait une partie du rez-de-chaussée de l’endroit. Là, alors qu’on y jouait des slows, les deux agents du Conseil purent se mettre à discuter à leur manière : le nez plongé dans le cou de l’autre, avec des mots susurrés si bas qu’on pouvait aisément les prendre pour un petit couple.

- « Jolie robe, tu ne mentais pas… » Commença le brun d’un sourire taquin, glissant une main sur les hanches de son équipière (?). « J’ai commencé à bosser… »

On pouvait bien mélanger plaisir et boulot… N’est-ce pas ?
Urdnot Ante

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Urdnot Ante
Membre
Messages : 108
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeJeu 04 Avr 2019, 12:56
-Allez nous conquérir une planète Diplomate Ante !

Telle avait été l’injonction des chefs de clans, approuvée d’un signe de tête de la part de Wrex. Ni Ante ni ce dernier n’avait dit quelque chose lorsque les chefs avaient mis tout leur ressentiment dans le mot « diplomate ».
Comme d’habitude, et ce serait surement ce que devrait faire graver Ante sur sa tombe : « il restait du boulot »
Rien que sur le plan du vocabulaire... conquérir une planète, rien que ça... mais prononcer ce mot évoquant un vague passé avait du faire dresser bien des bosses, grand bien leur fasse !

D’un autre côté, un des homologues d’Ante lui avait soufflé :

-Une colonie ou même une planète exploitable serait un bon de géant pour notre économie. Mais être présent a cette vente est déjà un magnifique signe, les Krogans sont enfin invités à manger avec les grands. Nous ne sommes plus des charognards, il faut le montrer aux autres. Alors Si j’ai un conseil à te donner : soit ostentatoire Urdnot Ante.


Et Ante, devant sa garde robe hétéroclite, unique en son genre sur Tuchanka avait lancé d’un ton théâtral :

-Ostente moi !


C’est donc vêtu d’un ensemble de tissu et de pièces d’armures éclatant du rouge Urdnot, souligné de coutures noires de jais, aussi brillantes qu’elles étaient sombres, réfléchissant la lumière comme la surface vitrifiée d’une planète, qu’Ante pénétra dans la vaste salle d’Illium.

De nombreux regards se tournèrent vers lui. Il faut bien admettre qu'il avait acquis une certaine aura depuis les derniers événements, et il comptait bien en profiter aujourd'hui !

A sa suite, son second Chess, plus sobre, raide comme un pique, son garde du corps Grüdü, plus trapu mais forger dans le même moule, puis un ensemble de Krogans d’importance, des investisseurs de Tuchanka venu parader avec leur richesse nouvellement acquise grâce aux partenariats d'Ante. Tous en armures. Fonctionnelles pour Chess et Grüdü, décorées et ornées pour le reste de la délégation.

Il y avait dans la grande salle un sacré panel représentatif des espèces de la Galaxie et les yeux du Diplomate brillèrent à l'idée de tant de rencontre qu'il n'avait jamais faites. Peut-être même pourrait-il repartir avec un objet d'art culturel échangé avec une autre race !

Illium était une planète curieuse, elle semblait toujours osciller entre le prestige de la Citadelle et la fourberie de feu Oméga.
Peut être même était elle plus dangereuse encore, puisque au lieu de se faire honnêtement poignarder par un toxico en manque dans une ruelle sombre, on se faisait plumer à notre propre insu par les loisirs que la planète qui ne dort jamais propose. Elle se masquait derrière de sublimes faux semblants pour permettre les actions les plus malodorantes. Et la vente de ce soir avait un certain relent...
Il ne fallait pas oublier que c'était toujours la maison qui gagnait.
Heureusement pour Ante, il avait au moins un allié, et non des moindres, dans ce creuset. A peine arrivé à la réception, Ante le chercha du regard. Le Galant’ark était immanquable, en conversation avec un énorme Yagh. Bon sang ce que ces êtres massifs dégageait une odeur de danger.

Un bref frisson à la fois de peur et enthousiasme parcouru Ante a l’idée de discuter avec l’un d’entre eux. Il n'en avais jamais croisé, et il imaginait les trésors de patience et d'attention qu'il devrait mobiliser pour s'adresser à un d'entre eux.
Lorsque l’attention de Tharak se détourna de son interlocuteur à la dentition effrayante, Ante accrocha son regard et de loin, le salua avec respect. Ils avaient tout les deux un accord, et même si Ante voulait se diriger vers lui pour discuter, profiter d’un de ses sages conseils ou simplement retrouver un ami ; il sentait bien que le jeu avait déjà commencé et qu’il y avait peu de temps à perdre.

-Chess, tu peux disperser nos camarades, garde un œil sur eux qu’ils ne causent pas de problème, mais fait en sorte qu’ils parlent à un maximum de monde, qu’ils diffusent bien ce qu’on leur a dit, une fois qu'ils recevront notre petit mot...

L’arme conçue spécialement par Ante pour l’occasion allait se mettre en place. Dans cet endroit où les informations allaient valoir leur pesant de crédit et où chacun allait se battre pour en obtenir, le Diplomate avait créé l’ USDCI : l’Unité Spéciale de Diffusion de Conneries Involontaires. Les investisseurs qui la formaient comptaient parmi les nouveaux riches de Tuchanka les plus manipulables et les plus vantards. On les avait gavé de fausses informations contre leur gré, puis lancés dans la réception mondaine, on comptait sur eux pour bien tartiner leurs histoires, se faire abuser par ceux bien plus entraînés à ce genre d’événement et révéler tout ce qu’ils croyaient savoir.

Déjà pendant le voyage, ils n'avaient cesser de bomber le torse dans leurs armures brillantes :
D'après les contacts de l'un, telle planète disposait de ressources intéressantes, une autre serait une véritable exoplanète splendide, selon le hacker de l'autre, celle là serait un champ stérile mort alors que l'atmosphère de celle-ci ferait pâlir de jalousie les plus terribles tempêtes de Vaul.
Leurs conversations allaient bon train, et ils n'attendaient que les informations que pourrait obtenir Ante pour se réunir et discuter entre eux et avec les autres.
Mais pour l'heure, Ante avait sa propre mission bien spéciale à exécuter. Après s'être assuré que ses partenaires étaient bien en place, et que sa cible était à portée, il fit rouler ses épaules pour s'échauffer et se tourna vers son garde :


-Je crois qu’il est temps que je fasse ma petite entrée. Grüdü, allons nous faire remarquer...



D’un pas décidé, Ante fonça sur l’ambassade Galarienne. Il avait le vague espoir d’arriver à glaner une petite information alors qu’il se dirigeait vers le groupe, mais les conversations s'interrompirent bien avant qu’il ne soit à proximité.

Un des gardes tapota sur l’épaule de l'ambassadeur Garenn pour l’avertir. Et c’est face au large torse d’Ante, à son sourire carnassier et à son regard enflammé qu’il fit face. Un peu plus fort que la situation ne l’exigeait, Ante s’amusa, un éclat moqueur dans la voix :

-L’union dictatoriale de Sur’kesh est donc venue faucher une planète ? Vos récentes élections laissaient pourtant à croire que votre peuple se lançait dans une magnifique phase raciste et isolationniste. Votre présence ici est-elle révélatrice d’une remise en question suite à un cuisant échec ?

-Non mais...

De son côté, le gros Grüdü se planta devant un des Galariens qui encadrait l'ambassadeur, visage presque contre visage. Sans un mot, avec juste la volonté d'en découdre dans le regard. Certains avaient fait la paix avec les créateurs du génophage, d'autres... moins... "Il y restait du boulot".

Intérieurement, Ante jubilait. Il prenait sa revanche sur ce régime qui prenait tout le monde de haut. Il espérait que ses mots avaient autant d’impact que s’il l’avait frappé. Et que les autres regardaient surtout. Son intervention avait elle envoyé un frisson d’effroi chez les autres ? Les gardes présents se demandaient-ils s’il faudrait intervenir dans une lutte millénaire ?!


-Je comprends toutefois bien les motivations de Sur’kesh, eux bien plus important que les autres. L'Hégémonie s’ouvre, change, il fallait bien quelqu’un pour reprendre le flambeau de monstre de la Galaxie. Et on ne va pas se mentir, question vilaine bête, nous savons bien que vous savez y faire n’est ce pas !


La voix d'Ante, jusque là presque joviale, s'était changé en un torrent rocailleux chargé de violence. Il y allait fort, pour que le plus de monde l'entende, pour créer un vortex qui aspirerait tout les regards. A renfort de grands gestes le Krogan s'agitait, voulant se faire de plus en plus menaçant.
Il en était presque désolé pour l'ambassadeur, qui n'avait rien demandé et qui accusait les coups sans avoir le temps de répliquer.
La fureur de l'autre était palpable, ses muscles étaient contractés, comme prêts à frapper et les globes du Galarien fusaient dans tout les sens.

-De quel droit...

Une mouche curieuse vola un instant autour de Ante le comédien et de sa victime. Le Galarien l’a vit, et son regard fusa vers le Diplomate, dans l’attente d’un acerbe commentaire raciste du genre « gobe la » Mais c’était bien trop facile et pas au gout du Krogan. D’un revers de son unique bras il l’a chassa avec un sourire bienveillant, l’air de dire : « je viens de vous éviter une sacrée déconvenue monsieur », espérant que ce serait bien pire qu’une basse remarque.


-Ou alors devons nous prendre votre apparition ici comme une volonté d’agir enfin sur la scène intergalactique ? Apres les Moissonneurs et la Corruption, vous avez enfin décider de vous sortir les doigts ? Mais vous arrivez bien tard ! Même vos pires ennemis sont devenus des partenaires de choix pour les autres. Alors que votre civilisation stagnante n'apporte plus rien à la Galaxie ! Les Galariens de votre planète sont devenus inutiles !


-Attendez un peu que je ...

-Monsieur s’il vous plait...

Une Asari accompagnée de trois gardes s’étaient approchée. L’air ferme mais entouré de tout ce qu’il fallait de douceur et de politesses, elle demanda :

-S’il vous plait, merci de mettre vos différents de côté et de les régler via notre système d’enchères. Nous ne sommes ici que pour nous affronter via la joute numérique. Diplomate Urdnot, laissez mes collaborateurs et moi vous accompagner vers le buffet où vous pourrez prendre un de nos délicieux cocktails. Peut-être cela adoucira l'atmosphère.

Maîtresse d'elle-même et de son entourage, l'intervenante ne laissait que peu d'échappatoires à Ante, qui se tourna vers elle avec son air le plus aimable :

-Bien entendu, toutes mes excuses, je ne souhaitais pas créer une esclandre, juste répondre a l’insulte qui m’a été faite. Ambassadeur Garenn, pour me faire pardonner je vous enverrais un bouquet de fleurs de Tuchanka, je suis sûr que même vos plus éminents scientifiques n’ont jamais rien conçu d’aussi beau...

Ante offrit les salutations les plus humble et les plus respectueuses dont il était capable, à son interlocuteur, qui tremblait de colère. Le Krogan avait garder son sourire tout du long de sa tirade, n’avait pas laissé une seconde de répit et avait bien fait en sorte d’attirer les regards.
Et avant que sa dernière pique ne retombe Ante tourna les talons, ignorant copieusement Garenn. Allait-il se faire attaquer ou l'autre parviendrait-il à garder son calme ?
Peut lui importait, Ante espérait surtout avoir gagner suffisamment de temps... Si la suite tournait au pugilat, ce ne serait que du bonus...


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.
Couleur de dialogue : #ff6600

Make Tuchanka Great Again !:
 



 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1551201343-saint

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Xna4

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799107-personnage-1
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799105-nouveau-3

Informateur

Personnage RP
Faction :
Rang :
Informateur
De la Magie dans l'air
Messages : 748

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeVen 05 Avr 2019, 02:34
Illium était vraiment une planète des plus particulières. Un monde recouvert de cité magnifiques et resplendissantes. Un monde qui avait à sa façon échappé aux horreurs de la guerre contre les moissonneurs. Les gens venaient y passer des vacances ou encore pour tenter d'y trouver fortune. Toutefois, il ne fallait pas s'y tromper, ce monde avait son lot de danger. Quiconque s'y connaissait un peu savait qu'Illium était aussi dangereuse que l'ancienne station Oméga. La science du marché et de l'économie étaient particulièrement violente sur ce monde. Si vous faisiez un mauvais investissement ou manquiez de chance, vous pouviez tout perdre. Parfois même tomber sous un contrat de servage, une formule déguisée de l'esclave pour certains. De plus, de nombreux produits illégaux en territoire conciliens étaient tout à fait légaux sur ce monde. Les grandes richesses de la galaxie fréquentaient également ce monde. Des individus qui pour beaucoup s'enrichissaient grâce aux malheurs des autres.

C'était de cette façon que le commandant geth du GIP, Informateur, observait Illium. Ce n'est pas la première fois qu'il venait sur cette planète, mais chaque fois ce monde lui déplaisait. Le synthétique avait parfois l'impression qu'Illium ne servait qu'à laisser ressortir le pire chez une multitude d'individus, en le cachant derrière des manières et de la richesse. Ce n'était nullement par plaisir qu'il était venu sur la planète des systèmes terminus, mais par nécessité. Comme tant d'autre, il avait entendu parlé de cette entreprise, Dehlmis Traun, qui avait découvert des planètes dans les systèmes frontaliers et décidé de les mettre en vente. Cela avait attiré son attention, ainsi que celle du GIP et de l'Amirauté. Des mondes prêts à accueillir des colons et d'autres riches en ressources, dans un territoire n'appartenant encore à aucun gouvernement. Cela représentait une opportunité à ne pas rater. Rapidement, Informateur avait entendu parler que les amiraux Tour et Col'Caalun se rendraient sur place pour participer aux enchères. Le commandant c'était donc empresser de les contacter afin de leur demander de pouvoir les rejoindre, ce qu'ils avaient acceptés.

Plusieurs réunions avaient par la suite eu lieu entre les trois individus pour discuter de Dehlmis Traun. Dans les faits, chacun voulait prendre des précautions par rapport à cette entreprise. Ils avaient donc enquêtés et obtenus des informations variées la concernant. Une entreprise créée peu de temps l'ouverture de l'espace frontalier. La société employait une majorité d'asaris, de galariens et de volus. Le fonctionnement interne semblait être le même que dans n'importe quelle entreprise standard. Finalement, après avoir contacté le cabinet d'expert ayant certifié les dires de la Dehlmis Traun, ils n'eurent aucune information de la part du cabinet, excepté que toutes les informations fournies par la dite compagnie était véridiques. Les amiraux avaient décidés de prendre la chose du bon côté, Informateur avait choisi de prendre la chose différemment. Avec les diverses menaces qui avaient frappés la galaxie depuis la guerre, mieux valait rester prudent. Ainsi, les amiraux décidèrent de laisser Informateur agir, à condition qu'il ne fasse pas trop de vague.

Le grand jour était ensuite venu. Sans surprise, la salle de réception aménagée par Dehlmis Traun pour ces enchères avaient été somptueusement décoré. On pourrait même dire qu'elle avait été préparés pour afficher un luxe extrême. Il en allait de même pour les divers convives de cette rencontre, à croire qu'on avait droit au concours de l'individus portant l'habit le plus coûteux. Des asaris habillés chiquement ici, des turiens par-là, des galariens, des humains et ainsi de suite. Apparemment, certains représentaient leur gouvernement, d'autres des entreprises diverses. La lutte promettait d'être serré.

L'heure des ventes approchaient à grands pas et pour l'heure, Informateur restait en compagnie de ses supérieurs hiérarchiques. L'amiral Col'Caalun avait ajoutés divers éléments personnalisé chics à sa combinaison pour se mêler à cette procession de luxe. Il en était autrement pour les deux geths. Comme ces êtres synthétiques ne portait pas de vêtement, une autre approche avait été prise. En effet, Tour et Informateur avaient plutôt eu droit à un nettoyage et un polissage en. Les deux geths avaient vu leur plateforme être nettoyé avec le plus grand soin. Informateur avait même une partie du torse qui était devenu presque assez poli pour être utilisé comme miroir.

Avant que les événements commencent, le geth avait pris la peine d'observer davantage les divers individus présents et procéda à quelques identifications concernant les personnages publiques, ainsi que les individus connus de lui-même. Parmi la délégation humaine, il reconnu Alec Sykes, avec qui il avait combattu sur Haratar il y a un certain temps. Comme le contact n'avait pas été gardé entre eux, le synthétique n'était pas certain de son statut actuel. Encore au sein de l'alliance? Rejoint la politique? Le geth était passé aux groupes suivant, ne reconnaissant personnes parmi les groupes volus, turiens, galariens et krogans. Toutefois, pour le groupe butarien, c'était différent, le Galant’Ark, Tharak Nar’Jamon, était présent. Informateur n'alla toutefois pas le saluer, ce n'était pas le moment pour ça. Toutefois, la présence d'un Ralois, d'un Yagh et d'un Laksal intriguait le geth. Cependant, avant qu'il n'ait l'occasion de s'interroger davantage 20h sonna. Une asari fit son apparition sur l'estrade et commença sa présentation qu'Informateur écouta en silence. Les enchères pouvaient commencer.

Aucune information disponible sur ces planètes, pour le moment. Quant aux images affichés sur les écrans, ce n'était que des images génériques à ne pas prendre en compte. Le geth se connecta au réseau des enchères afin de connaître les mises en temps réels et pouvoir enchérir quand il le souhaitait. Les amiraux lui faisait confiance pour la suite. Il fallait commencer les recherches. Si possible, obtenir des informations sur ces planètes et sur les intentions de la compagnie. Déjà des rumeurs commençaient à se faire entendre à coups de murmures. Nombreuses semblaient avoir pour origines les krogans, mais Informateur n'y prêta guère d'attention. Le synthétique concentra donc son attention à la recherche des divers membres de Dehlmis Traun. L'asari ayant fait un discours d'introduction pourrait être l'élément le plus utile. De part sa nature d'IA et ses compétences en pirate, le commandant du GIP savait qu'il pourrait s'infiltrer et effectuer des recherches informatiques sans avoir à faire le moindre geste, le tout en effectuant d'autres actions. Toutefois, il fallait rester prudent et profiter d'une occasion. Peut-être attendre que l'asari se lance dans une discussion avec une personne présente.

L'occasion se présenta plus tôt que prévu, alors que le représentant des krogans se lança dans une joute orale contre le représentant galarien. L'attention de la plupart des gens se tournaient déjà vers cette dispute. Informateur décida d'en profiter, ayant repéré sa cible et lançant son piratage, le tout en commençant une discussions ordinaires avec ses supérieurs hiérarchiques. Une petite partie de la concentration d'Informateur centré sur les amiraux, mais la majorité de sa concentration et de sa puissance de traitement dédié au piratage de l'omnitech de sa cible. Informateur travailla lentement et de manière méthodique afin d'éviter de se faire repérer ou piéger par un système de défense informatique. Le geth collecta autant de donnée que possible, se concentrant sur tout ce qui pourrait fournir des informations sur les diverses planètes. Mais ses recherches ne s'arrêtaient pas là. En effet, il cherchait également des informations sur l'entreprise et sur la propriétaire de l'omnitech. Plus précisément, des informations compromettantes, cela pourrait être utile. Après tout, le commandant aurait l'option du chantage pour obtenir des informations supplémentaires si nécessaire. Finalement, il en profita également pour tenter de trouver des codes d'accès de la compagnie. Avoir accès à leur système et banque de données serait également une option exploitable.

Après avoir extrait tout ce qu'il pouvait, le geth lança une analyse, s'assurant qu'aucun piège n'était placé dans les informations retenues. Puis, commença la décortication, la lecture, la classification et l'apprentissage des données obtenues. Le traitement se faisait à une bonne vitesse, tandis qu'Informateur pouvait voir un butarien de la délégation de l'Hégémonie passer à proximité, en direction du buffet. Peut-être allait-il se chercher à manger, à moins que ce soit pour le Galant’Ark. Informateur décida de profiter de l'occasion et s'adressa au butarien après avoir attiré son attention en lui tapotant l'épaule.


-Veuillez transmettre un message au Galant’Ark, je vous prie. Les représentants des peuples quariens et geths aimeraient pouvoir échanger quelques mots avec lui, s'il est d'accord, bien sûr.

Puis, le butarien repartit. Les trois peuples avaient eu quelques rencontres diplomatiques, il n'y a pas si longtemps. Ce qui se passait aujourd'hui pourrait avoir certains impacts sur ce qui avait été discutés lors de ces rencontres. Mieux valait prendre quelques instants pour discuter et tenter de se mettre d'accord pour la suite. Butariens, quariens et geths tentaient de bien s'entendre, alors autant éviter de tout gâcher et si possible profiter de l'occasion pour faire mieux.


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 16073110504411408114404364
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 2nap
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 5062081203627910889007344680981603973166n
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 852467120517571089302794427892639486220n
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799321-membre-1
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799120-rp-3
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1482668524-mission
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799091-mission-1
Ravi Vertax

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Spectre
Ravi Vertax
Hé Hé !
Messages : 429
Crédits : Relais.314 / moi

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 06 Avr 2019, 17:33
Le Système des Convoitises
L'Amiral Viccarius observa son reflet, pensif. La tenue d'apparat turienne était loin d'être flamboyante comparée à celles d'autres espèces mais elle se distinguait d'une tenue classique. Bien entendu, les vêtements mettaient en avant la culture militaire des siens : que ce soit par la coupe, la couleur ou bien les lignes annonçant son grade qui courrait sur ses épaules. Il aurait pu rajouter à cela des insignes brodées qui remplaçait les médailles reçues mais il avait décliné. Même si la soirée s'annonçait comme une guerre rangée, elle serait financière. Inutile dès lors de se présenter en héros de guerre dans un domaine qu'il maîtrisait peu.
Il releva son regard pour observer, à travers le miroir; la Turienne qui attendait derrière lui. Elle aussi avait eu la même idée bien que de façon plus... ostentatoire, troquant pantalon et veste pour une robe cocktail de couleur vive. Un bleu roi qui tranchait sans vergogne avec l'ébène de sa peau, qui venait souligner la courbure de ses hanches, qui s'ouvrait sur ses jambes pour les dévoiler et que rehaussait discrètement des bijoux, ça et là.

Viccarius claqua des mandibules.

Il la trouvait très peu professionnelle quoique jolie. La robe, évidemment.

L'image de la Spectre dévoila ses dents dans un sourire.

- Êtes vous prêt Amiral ?

L'intéressé chassa une poussière invisible de sa manche.

- Oui. La Hiérarchie et le Conseil ne voudraient pas arriver en retard.


Lorsqu'il se retourna, ce fut pour constater que la femme se tenait nonchalamment devant la porte, les bras croisés sur sa poitrine et qu'elle le fixait de ses yeux verts. Il se raidit d'instinct. Une vieille habitude qu'il avait dès qu'on avait tendance à lui couper toute sortie d'une pièce. Certains appelaient ça de la claustrophobie, lui parlait d'instinct de survie depuis la Grande Guerre.

- Avant notre départ, j'aimerais vous toucher un mot, Amiral. Ne me jetez pas ce regard sévère je vous prie ! Je n'ai aucune intention de vous mettre en retard, de vous faire chanter ou de vous sauter au cou - quoique la tenue d'apparat vous aille bien.
J'aimerais connaître votre politique concernant ces enchères sous secret. Vous et moi savons ce que la Hiérarchie vise. Une chance sur douze. Miserez vous en espérant trouver la bonne, ou bien avez vous d'autres idées en tête ?


- Je croyais que vous étiez là en tant qu'alliée, Spectre Vertax. Je ne me savais pas sous interrogatoire. Les habitudes ont la peau dure il faut croire.

Le fin sourire sur ses lèvres avait dû le trahir car les yeux verts se levèrent au ciel, accompagnés d'un soupir.

- Pourquoi tout le monde me fait cette blague... ? Je sais que j'ai été Superviseuse, mais Esprits, je ne peux pas poser une seule question sans qu'on finisse par y faire référence !
Vraiment Amiral, j'aimerais savoir votre plan, car je n'ai pas envie de vous couper l'herbe sous le pied... Ou que vous coupiez l'herbe sous le mien. Alors ?


Il y eu un petit temps de silence.

- Je dois vous avouer, reprit-il après quelques secondes, que j'ai moi même quelques idées en têtes.

Ils échangèrent, loin des oreilles indiscrètes, ce que chacun avait en tête.

- Ma foi, finit par prononcer Viccarius, j'imagine que vous êtes plus experte que moi en ce domaine... Faites et nous verrons. Maintenant, si vous voulez bien me laisser sortir... Je n'aimerais pas que les gardes se fassent des idées.

Il respira un peu mieux dehors.


------------------------------------------


Splendide Illium était Dame à aimer les bijoux. Ses fêtes étaient magnifiques, son visage décoré, sa coupe pleine de champagne de qualité... Elle était vraiment parfaite pour ceux qui avaient des richesses, pour peu qu'on ignore les immondices qui rampaient au plus profond des entrailles, qu'on fasse mine de ne pas voir sous le maquillage et qu'on ne cherche pas plus loin que l'image qu'elle envoyait à la surface.
Vertax avait déjà creusé; il était désormais difficile de se laisser avoir.

Une main reposant sur la rembarre d'un balcon au second étage, la Spectre profitait de sa place pour embrasser la scène qui se déroulait sous ses yeux. Le faste se voulait aveuglant et Dehlmis Traun n'avait pas lésiné sur les moyens : décor, nourriture, personnel... Tout y était. Tout et même plus que ça. La femme n'aimait pas ça. Son sens de (ancien) flic la poussait à voir dans les serveurs qui resservaient avec attention les coupes vides une tentative de corruption. Ivre, les invités ne seraient que plus facile à exciter et à convaincre de miser.
Elle but une gorgée de son propre verre distraitement, laissant son esprit vaquer à tout ce qui aurait pu mal tourner à l'époque de Caelus et la Corruption, et tout ce qui pourrait mal tourner encore s'il restait une menace qu'ils ignoraient. Un membre de chaque espèce connue, des délégations entières, des célébrités et même des gangs... Une occasion rêvée pour un attentat de grande ampleur. Même si le seul attentat qui semblait se profiler à l'horizon était envers les porte-feuilles.

Quelle blague que ces enchères. Douze planètes, des renseignements au compte goutte, des sucettes sous forme de monde éden que Dehlmis Traum agitait pour faire baver de potentiels acheteurs... Et tout le monde avait rappliqué ventre à terre de crainte que le voisin en profite avant soit. Une réaction au mieux humiliante, au pire dégradante. L'absence d’information ? Un soucis d'égalité, clamait l'entreprise, une chance pour tous chantait-elle... Ses mandibules oui. Ils allaient sans doute chercher à les appâter pour les convaincre de miser, aiguiserait leur appétit, feraient des promesses pour que l'argent coule toujours plus. Une planète minable se vendrait à prix d'or à ce moment.

Malgré tout, il se trouvait au moins des personnes intéressantes qui avait été attirée ici comme des insectes par une flamme et il y avait quelques cartes à jouer.
Oui, il fallait voir cela comme un jeu. Un jeu misérable et pathétique, mais un jeu quand même auquel refuser de participer signifierait perdre d'office.

- Que pensez-vous de cela, Miss Vertax ?

A sa droite, l'Amiral Viccarius guettait aussi les alentours, accompagné de ses gardes et conseils. C'était une habitude des leurs que d'observer avant de se jeter dans la bataille.

- Qu'au vu de certains que je crois reconnaître, ma soirée n'est pas totalement perdue Amiral. Le Galant'Ark a amené de la compagnie avec lui et... Mmmh oui je crois que c'est le Saint sous tout ce rouge. Je dirais bien que c'est triste qu'ils se soient laissés prendre au piège, mais nous sommes nous même là, ce serait donc hypocrite. J'irais toucher un mot à Nar'Jamon en votre nom, si vous me l'accordez.
C'est un politicien fourbe, manipulateur et très porté sur les imperméables mais il est digne de respect. Il reste un meilleur tyran que le précédent en tout cas.


- Vous pouvez. Je pense que ...

- Veuillez m’excuser… l'interrompit une voix dans leur dos. Puis-je vous emprunter ma fiancée pour une danse ? Ou deux…

Alec Sykes, collègue Spectre et frère de balais des Turiens, esquissa un signe de tête en guise de salut. L'espace d'un instant il sembla à Ravi qu'il avait cligné de l’œil, mais si fugacement qu'elle même n'en était pas sûre. Elle sentait le regard lourd de Viccarius sur elle. Son sourire aux dents étincelantes lui répondit.

- Je vous présente mes excuses, Amiral. Elle laissa son verre à un serveur qui passait. Les Humains ne sont pas capables de distinguer vie professionnelle et vie personnelle et je crains qu'il ne saurait nous laisser tranquille si je ne m'exécute pas. Vous nous permettez ... ?

- Je n'ai pas la prétention de vouloir vous retenir toute la soirée, Miss Vertax. Profitez de cette soirée, nous nous retrouverons lorsqu'il le faudra.

La Cabale laissa l'Humain la guider jusqu'à la piste de danse rythmée par un slow.

- Chéri, lui susurra-t-elle en nichant son visage dans le cou, tu aurais pu me faire une demande en bonne et due forme. Au moins m'offrir un Ykta pour officialiser les choses... Tu es disponible la semaine prochaine pour rencontrer mon père ? Je suis sûre qu'il va t'adorer. Bon, je te dis tout de suite, Apnus va vouloir te tester mais c'est son caractère...

- Jolie robe, tu ne mentais pas…

- J'ai au moins ça pour nos fiançailles, le railla-t-elle.
Alors ?

- J’ai commencé à bosser…

- Oh ? Nos délégations sont arrivées en même temps pourtant... Je n'ai pas eu le temps de faire quoique ce soit ! Je savais que tu étais rapide depuis notre nuit ensemble, chéri, mais à ce point...

Esprits qu'elle adorait Alec. Ses piques ne le laissait pas insensible; il y réagissait toujours. Elle ne dissimulait même pas ses ricanements avec lui pour mieux le provoquer. Il avait finit par s'y faire et ne s'emportait plus mais son répondant avait du piquant.
Il lui susurra sa réponse, ainsi que son projet.

- Tiens moi au courant des résultats alors. Je vais voir ce que je peux pêcher comme informations et, comme je t'avais déjà évoqué, tisser quelques liens. Je garde en tête ta proposition, ne t'en fais pas. Elle sera proposée en temps et en heure.
Il va falloir que tu me partages... Mais ne t'en fais pas va, je n'aime que toi.


Elle posa ses lèvres sur son front avant qu'il n'ait le temps d'esquiver. S'il voulait jouer les amoureux, il serait servit.

- Au fait, pour l'Yska, en métal blanc. Le doré ne va pas à mon teint, lança-t-elle avant de partir.

Elle souriait pour elle-même tandis qu'elle se faufilait parmi les groupes d'invités. Si Tiberius l'apprenait, il ... Tiens, bonne question. Comment réagirait-il ? Le Turien s'était déjà montré titillé par la jalousie par le passé et lui rappelait, dans un esprit de compétition qui lui était propre, qu'il ne se laisserait pas faire.
Il fallait définitivement qu'elle le lui raconte une fois rentrée, rien que pour voir sa réaction. Bien évidemment, elle profiterait du voyage retour pour perfectionner son air offusqué lorsqu'il réagirait mal. S'il était vraiment blessée, elle saurait se faire pardonner.

La salle des enchères était remplie de monde, mais on arrivait tout de même à trouver des endroits un peu calme, où la foule évitait de s’agglutiner. La Turienne s'y arrêta et commença à étudier avec un intérêt feins les planètes qui étaient exposée. Elle était seule, facilement repérable et intéressée par les enchères. Combien de secondes avant qu'on ne cherche à l'aborder ?

- Madame, bonjour. Je vois que vous vous intéressez à nos planètes. Avez-vous déjà prévu de miser ?


Quelques minutes en vérité s'étaient écoulées mais les employés restaient vifs et alerte. La Spectre fit signe à un des serveurs de lui chercher un verre.

- J'hésite pour être honnête. Trop de risques de ne pas obtenir ce que nous désirons. Ma cible est seule au milieu de toute vos proposition.

- La Hiérarchie, c'est ça ?, répondit le Galarien avec un grand sourire. Vous avez raison d'y penser, la planète est magnifique. Une mine d'or en terme d'écosystème !

- Reste à savoir de laquelle il s'agit… Je constate que vos illustrations ne semblent pas être une représentation fidèle de ce qu'elles sont véritablement.
Difficile dans ce genre de situation de choisir.


- C'est vrai, c'est vrai. Mais vous le dire... Vous n'auriez qu'à mettre une mise un peu au dessus de la minime pour décourager tous ceux qui ne savent pas... Mais nous pouvons peut être trouver un terrain d'entente ?

- Je vous écoute.


Le serveur Humain lui tendit son verre. Elle le remercia par un hochement de tête avant de tremper les lèvres. Pas mauvais.
Elle écouta avec intérêt la proposition que l'employé lui murmurait au creux de l'oreille.

- Mmmmh… Avez-vous une preuve de ce que vous avancez ?

- C'est vrai, c'est sur ma parole. Mais n'oubliez pas que si je ment, la réputation de l'entreprise en pâtira. Plus encore, nous pouvons aller voir les experts indépendants, ils ont un représentant ici. Sa mission est de garantir que nous ne mentons pas dans notre vente.

- Ma foi, je suis joueuse Monsieur. Si votre expert me confirme vos dires, j'accepte votre proposition. Oserais-je pousser à vous demander d'autres informations... ?

Il répondit à son sourire par un autre, plus froid et entendu.

- Je crois que je vous ai suffisamment aidé comme cela madame. Laissez en un peu pour les autres...


- Je me doutais. Vous avez raison. Allons voir votre expert et considérez le sujet clôt.

L'employé repartit une fois la confirmation obtenue. Vertax le suivit un instant du regard lorsqu'il s'éloigna d'un pas vif. Ses collègues seraient informés s'ils ne l'étaient pas déjà. Elle chercherait un autre moyen d'obtenir des informations.
Les informations transmises à l'Amiral, la femme repartit en direction du responsable des mises.

- La Hiérarchie mise une unité sur les planètes 5, 8 et 9, lui annonça-t-elle dès son arrivée.

Sur l'écran, les mises s'affichèrent, clamant à l'ensemble des invités que le vif du sujet était enclenché.
La voilà qui devenait l'élément déclencheur du carnage. Le premier jeton déposé, l'équivalent d'une goutte de sang dans l'océan pour exciter les squales.
Elle se dégoûtait.

Mais c'était un jeu après tout.

Et la Turienne était mauvaise perdante.

Elle tourna le dos, ignorant les murmures et repartit en chasse. La nuit était trop courte. Elle allait devoir se dépêcher si elle voulait mener à bien tout ses projets. Un de ses objectifs, grand gaillard tout de rouge vêtu, fut heureusement à portée.

- Saint, je ne vous avais pas vu depuis Chasca... Je suis la Spectre Vertax; je crois que je ne m'étais pas présentée à l'époque. La furie biotique qui courait partout, si ça vous aide à me replacer !
J'aimerais vous proposer une entente. Une que je compte bien proposer aussi au Galant'Ark Nar'Jamon.

Un partage de ce que nous obtiendrons, dans le cas où ni les vôtres, ni les miens - la Hiérarchie il s'entend - n'obtiennent ce qu'ils cherchent.


Elle manquait trop de temps pour se perdre en d'inutiles tours et détours.




 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1551197504-fer-de-lance
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 06 Avr 2019, 22:54

[Intrigue] Le Système des Convoitises
29 mars 2204

Illium



21h30. La soirée était définitivement lancée. La première, la Hiérarchie avait misé, choisissant de le faire de visu auprès de la maîtresse des mises plutôt que de passer par les nombreuses consoles permettant l’anonymat. Le bruit couru rapidement, qu’une puissante force concilienne choisissait de prendre un risque – et les événements s’enchainèrent.

Rapidement, les mises se mirent en place. Faibles encore, puisque la plupart ignoraient encore où miser. Certains choisirent de le faire en désespoir de cause, sachant qu’ils ne pourraient tenir la longueur et devait prier pour tomber sur la bonne prise. D’autre visèrent plusieurs planètes, en gardant en tête qu’elles pourraient être revendues plus chères encore. Beaucoup croyaient détenir une information, grâce à une rumeur, un accord secret, un murmure entendu. Et face à tout ce monde, les représentants souriaient, rassuraient, distribuaient les paroles avec un sourire plein d’appétit, comme celui d’un ogre devant un enfant bien dodu. Car telle était l’entreprise : affamée de croissance, et tels étaient les invités, des bourses bien remplies.

Et cette faim, l’entreprise comptait bien la combler, quand bien même elle n’était qu’un puit sans fond. Pour ce faire, certains de ces représentants partirent en coulisse prendre une pause, tandis que de nouveaux les remplaçaient. Et rapidement, sans que l’origine puisse être certifiée, la rumeur se répandit : l’astre 7 serait un monde lévo.

*****


Si les vendeurs ne chôment pas, les acheteurs non plus. Les volus se sont dispersés, parlant avec chacun et proposant des prêts à des taux intéressants. De leur côté, les asari ont décidé de discuter avec les galariens, tandis que l'ambassadeur yagh Azagh, après avoir refusé l'offre des butariens, s'est désormais planté devant Urdnot Ante pour lui demander comme "une espèce avec un passé si agressif s'était fait acceptée, les yaghs s'estimant désormais prêts à quitter la galaxie".

Les ralois se sont montré plus ouvert, mais estiment que leur économie et leurs lois drastiques en termes environnementaux nuit à la possibilité d'investir une planète avec une autre espèce. L'entreprise ExoGeni, quant à elle, assure partout avoir découvert la perle rare et propose à des investisseurs de lui acheter des parts. Sous l'effet de la chaleur, de l'alcool, de la nourriture et de l'argent, l'ambiance s'échauffe à chaque coin de la salle.



____________INFOS MJ____________


Mise à jour des mises (planète – mise en court)
1-0 ;2-0 ;3-1 ;4-1 ;5-1 ;6-1 ;7-1 ;8-2 ;9-3 ;10-2 ;11-2 ;12-1

Post assez court comme vous pouvez le voir, mais c’est normal vu que l'essentiel est dans vos MPs. ^^




 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1408461301-sans-titre-1
Alec Sykes

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Alec Sykes
Membre
Messages : 310

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeDim 07 Avr 2019, 02:44

Les choses sérieuses commençaient enfin. Pas de la façon la plus directe et saine qui soit ceci dit. Par les seules sommes déjà engagées sur les écrans virevoltant au plafond, Dehlmis Traun verrait ses capacités financières décuplées au-delà de toute croissance normale pour une entreprise aussi jeune et aux origines si nébuleuses. Ce que tout le monde devait avoir en tête, du moins les esprits les plus critiques présents sur les lieux. Hélas, l’appât du gain et la crainte de se faire doubler par la concurrence avait tendance à faciliter l’ouverture du portefeuille et de faciliter les échanges de belles paroles entre partis. Ce qui n’était pas vraiment l’affaire d’Alec... Indirectement en revanche, la question lui permit de récolter certaines informations quant aux lots mis en jeu.

Ses "vigies synthétiques", comme aimait à les appeler son experte technologique, ne manquèrent pas de relever certains échanges dignes d’intérêt du côté du personnel de l’entreprise organisatrice de l’évènement et propriétaire autoproclamée d’un système entier. Des éléments que le Spectre s’empressa de transmettre à qui de droit. Le principal concerné, à savoir l’Ambassadeur Washitori, ne manqua pas d’en prendre note alors qu’il envoyait un de ses représentants passer ses premières offres d’achat au nom de l’Alliance. Pour sa part, le diplomate prit le parti de jouer l’unité concilienne de façon à contrer d’éventuels investisseurs privés et/ou étrangers à la Citadelle.

Raison pour laquelle ses pas le menèrent, ainsi que sa délégation, à la rencontre des représentants du Protectorat Volus dans un premier temps. Abordant en personne l’ambassadrice Etraim, l’Humain ne se fit pas prier pour entrer dans le vif du sujet, son temps étant limité pour se livrer à des négociations commerciales.

- « Ambassadrice… Excusez mon approche singulière, mais j’aime à discuter de vive voix avec mes homologues plutôt qu’à des intermédiaires. En particulier lorsqu’il est question de tels enjeux… J’aimerai discuter avec vous des ressources que vous pourriez apporter à l’Alliance dans cette affaire… Avec un retour sur investissement équitable pour vous, évidemment. »

Les Volus n’ayant pas d’intérêt de colonisation dans l’histoire, le représentant de la Première Ministre voyait en eux un joker à jouer dans le cas où les fonds commenceraient à manquer. En échange d’un apport de fonds supplémentaires si l’enveloppe de l’Alliance venait à fondre comme peau de chagrin, le col blanc était disposé à discuter de la souscription d’un prêt financier. Ou de proposer des concessions, sous forme de pourcentages à durée définie, en termes de ressources exploitées sur les nouvelles possessions de l’humanité obtenues grâce à leur concours. De quoi aiguiser la fibre négociante bien connue de l’espèce cliente des Turiens, et entamer des négociations discrètes quant à leurs modalités.

En cas d’échec comme de réussite, l’envoyé de l’Alliance s’intéresserait par la suite aux Asaris. La possibilité d’une colonie partagée avec les Républiques lui apparaissait comme une autre alternative envisageable en vue de s’assurer au moins un des deux mondes lévoaminés habitables du système. La proposition allait d’ailleurs dans le sens des efforts de coopération entrepris entre les deux espèces depuis déjà plusieurs décennies. Tant en matière de colonisation que d’autres domaines, comme l’enseignement de la biotique ou des projets d’innovations technologiques. Il fallait toutefois espérer que leurs efforts de dialogue avec les Galariens ne puissent aboutir… Auquel cas l’ambassadeur et son « Spectre consultant » se feraient une joie de rependre une rumeur sur les natives de Thessia. Celle qu’elles cherchaient avant tout à s’accaparer les éventuelles ruines prothéennes du système Convoitise pour contrevenir à la loi concilienne et réitérer les fautes commises avant-guerre avec leur propre balise…

De quoi sérieusement entacher à nouveau leur réputation et peut-être les mettre en difficultés dans leurs négociations immédiates et futures… Pas vraiment la méthode la plus classe, mais que voulez-vous… Lorsqu’on laissait à l’armée la charge de négocier au nom de l’humanité…

Avec Washitori occupé et une Ravi Vertax affairée à jouer de son joli minois et son bagout, Alec eut le champ libre pour passer à la suite de ses activités peu recommandables. Se promettant au passage de se venger de la Turienne et son caractère exubérant, Sykes s’intéressa tout particulièrement au dispositif de sécurité déployé pour la soirée. Depuis un nid improvisé sur un balcon, le Spectre eut tout le loisir d’observer le balai des gardes, leurs rondes ou encore la destination que prenait le staff de Dehlmis Traun quand il quittait la salle de réception. Ce qui l’amena, au gré de ses pérégrinations, à localiser le poste de contrôle installé par l’entreprise au sein du complexe pour monitorer les enchères en temps réel et gérer son staff à distance.

Installé au deuxième étage, légèrement en retrait de la salle et adjacent à une aile résidentielle du bâtiment, les entrées que put identifier le N7 en feignant de se balader sur place ou même de chercher quelqu’un étaient toute fermement gardées. Au moins deux gorilles en smoking occupaient chaque accès et contrôlait le personnel, ce qui interdisait toute intrusion en personne. Du moins pas sans le renfort de quelques atours technologique du type armure de circonstance, armement et camouflage optique de rigueur… Se débarrasser des gardes, neutraliser les systèmes de sécurité, le tout sans être détecté… Impossible. Même pour plusieurs hommes. C’est pourquoi le soldat se tourna encore une fois vers la solution du renfort synthétique…

- « Lys’, j’ai trouvé la cible. Consulte les plans… »

Un silence pesant s’installa dans le couloir où Alec avait pris ses quartiers pour comploter alors que son contact s’affairait à lire les plans de l’immeuble. Récupérés par des moyens détournés auprès de la chambre d’urbanisme d’Illium, ils se révélèrent d’un grand secours pour localiser des failles propices à pénétrer le dispositif de sécurité de Dehlmis.

- « J’ai une conduite de ventilation qui remonte depuis ces locaux jusqu’à l’étage supérieur patron… L’accès se fait depuis les parties communes, dans un couloir. Tu devrais pouvoir y glisser notre cadeau. »

- « Excellent. Reste à l’écoute pour le monitoring… »

- « Compris. »

Sur les indications de l’Asari, Alec se rendit dans le complexe d’appartement qui occupait l’étage supérieur. Ici, loin de toute patrouille ou convive, le Commandant put faire usage de son omnitool pour accéder au conduit… Et y glisser le fameux "cadeau"… C’est-à-dire un drone holographique, aux couleurs sombres pour limiter les risque de détection visuelle, qui se mit à arpenter le système d’aération jusqu’à l’étage inférieur. De là, la pirate prit la main pour diriger l’intrus au gré des pièces où s’affairait le personnel de Dehlmis Traun. Usant de ses capteurs de mouvement, son scanner et sa caméra, l’assistant espion de Sykes se mit en chasse d'un point d'accès au réseau de l'entreprise, voire des serveurs, datapads ou moniteurs...

Le but ? Extraire toute donnée relative à la vente aux enchères, bien évidemment… Rapports d’exploration, échanges de correspondance entre les employés et même données compromettantes… Tout était bon à prendre. Pour se prémunir de toute découverte, l’IV du drone saurait au moins assurer la disparition définitive de l’engin, à défaut de pouvoir revenir auprès de son propriétaire…

Dans l’attente des résultats, et pour ne pas attirer les soupçons, le N7 alla quant à lui se mêler aux représentants de la même entreprise qu’il tentait de pirater. Usant de sa couverture, feignant de s’intéresser aux ressources du système pour son propre compte en participant à l’effort financier consenti par l’Alliance, le magnat des affaires d’une soirée se mit à échanger avec une Asari chargée de faire la promotion des enchères. Usant d’un air béa et enthousiaste, à la limite du flirt par moments, l’humain comptait feindre d’être sous le charme de la bleue pour lui soutirer un minimum d’informations. Quitte à "plaisanter" sur l’idée d’agrémenter son quotidien de façon significative au moyen d’une petite enveloppe de crédits glissée sous la table…

Enchères:
 
Tharak Nar'Jamon

Personnage RP
Faction :
Rang :
Tharak Nar'Jamon
Membre
Messages : 191

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeDim 07 Avr 2019, 19:12
Urdnot Ante.

Si le Galant’Ark se devait d’avoir un héros dans la vie, alors ce serait ce krogan. Le discours sublime que le deuxième plus costaud de la salle imposa à l’émissaire galarien était absolument parfait. Une leçon de diplomatie. Mais pour l’heure, il n’était pas encore temps de féliciter Ante, la rencontre avec les ambassadeurs ralois et yaghs était une catastrophe sans nom. Les deux peuples étaient soit incapables de comprendre le concept d’alliance soit frileux à la simple idée de commettre un impaire.

Tharak nota intérieurement le nom de l’ambassadeur ralois, il était évident qu’un être aussi incompétent était une gêne certaine pour l’avenir de son peuple tout entier. Un autre problème à régler après toute cette histoire.

C’est alors qu’un membre de la délégation de l’Hégémonie se présenta au dirigeant de la nation galactique et indiqua que l’ambassadeur Informateur, un autre allié présent sur place, souhaitait s’entretenir avec lui. Amusé, le butarien se dirigea alors sans hésiter en direction du seul Geth qu’il était capable de reconnaitre dans toute la galaxie. Sur le chemin, Tharak repéra soudainement une turienne se dirigeant vers Urdnot Ante.

Reconnaissant sans hésitation la spectre la plus intéressante de ce Conseil sans intérêt, et sûrement la turienne la plus sexy de l’histoire, le butarien hésita quelques secondes à faire un crochet pour intercepter celle qu’il aimait à rêver comme une amie, sans jamais se laisser naïvement à y croire, mais l’hésitation fut par trop longue et la turienne avait déjà rejoint le reptile le plus glorieux de ce cadran de l’univers. Acceptant sa défaite temporaire, et repoussant le plaisir pour le travail, l’ancien exilé politique reprit sa ronde en direction d’Informateur qui semblait, comme tous les geths, scruter la foule avec un flegme légendaire.

Sur le chemin, Tharak croisa la délégation asari, qu’il salua d’une inclinaison sur la droite, signe de supériorité. Après tout nul besoin de respecter une quelconque représentante sans grand intérêt, une matriarche perdue dans la foultitude de ses semblables. Grand bien leur fasse à tous ces représentants clonesques de s’imaginer représentants d’espèces majeures, de se croire digne de répondre à tous les véritables dirigeants de nations que l’on juge comme d’espèces mineures. Et puis de toute manière, le faciès pédant de l’asari ne lui revenait pas.

Ignorant la réaction de la matriarche, le butarien continua sa route et salua plus amicalement la délégation turienne, s’inclinant assez distinctement sur la gauche en direction de l’amiral de la Hiérarchie. Vint alors la délégation humaine, et là Tharak leur lâcha son plus magnifique sourire carnassier, n’inclinant la tête dans aucun sens particulier et ne chercha même pas à capter le regard du maître de la délégation. Encore un autre clone politique sans intérêt. Finalement, après une impression de marche longue comme le pèlerinage d’Anhur.

« Ambassadeur Informateur. » Lâcha, sans masquer le ton amical qu’il prenait, le dirigeant de l’Hégémonie. « Nous avons appris que vous désiriez que nous nous rencontrions, sachez que c’est toujours un plaisir pour le représentant de l’Hégémonie que de discuter avec les émissaires du GIP. » Et sur ces mots, Tharak s’inclina lourdement sur la gauche, signe de grand respect.

« Mais ne perdons pas excessivement du temps en présentations superflues. Dans notre situation présente, le temps est de l’argent. Nous vous écoutons ambassadeur Informateur. »

Et le butarien s’adossa contre le mur le plus proche, écouta silencieusement le geth lui exprimait ses doutes, interrogations et propositions. Durant ce temps, l’ancien maître espion scruta la pièce, observant largement les occupations de la spectre turienne, mais aussi les diverses rencontres plus ou moins fortuites.


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1472062856-14011212440811408111889220

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1502442111-explorateur-de-lasjae
Urdnot Ante

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Urdnot Ante
Membre
Messages : 108
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeMer 10 Avr 2019, 16:16
D'une main légère mais emprunte de fermeté, l'Asari guidait Ante loin du Galarien, en direction du buffet. Son maintien et son assurance la désignait comme assez mature... Pas une jeunette qu'on pourrait abuser aisément.

Certains Krogans aimaient à plaisanter soutenant que, pour connaitre l'âge d'une Asaris, c'était presque comme les arbres, il fallait regarder les fesses et compter les plis. S'en suivait généralement une volée de rires gras et une bagarre si l'on se trouvait dans un bar digne de ce nom.
Une autre version plus sanglante existait, qui préconisait de faire "exactement" comme avec les arbres...
Mais c'était déjà plus technique et franchement, Ante trouvait cela bien déplacé.

Il se contenta donc de faire la conversation avec sa guide, son ton de voix redevenu bien plus doux, presque charmeur. Ses yeux ne quittaient plus le visage de son interlocutrice, alternant de ses pupilles à ses lèvres. Comme il avait pu voir faire dans les holos que ses assistants en cultures étrangères lui avaient recommandés.
Il espérait juste qu'elle perçoive la drague et ne s’enfuie pas de peur... La ligne séparant les deux était souvent trop mince pour les Krogans.
Après une poignée de questions pleines d’intérêts pour la vie personnelle de l'employée, il attaqua le sujet de la compagnie : depuis combien de temps y travaillait-elle, si elle s'y plaisait et surtout qu'est-ce que cette enchère extraordinaire présageait pour le futur de Dehlmis.
Sous couvert de simple échange cordiale et d’intérêt pour sa personne, Ante tenta d'en apprendre un peu plus sur ce tout nouvel acteur.
En pleine discussion, le nouvel omnitech du Krogan sur son bras gauche, émit un bip discret. Manifestement sa diversion n'avait pas été inutile et les résultats venaient de lui parvenir.
Pointant du doigt un des serveurs qui déambulait entre les invités, le Diplomate demanda :

-Je suis désolé de vous retenir, mais auriez-vous l'obligeance de me récupérez un verre ? Et de m’accompagnez un instant ? J'ai l'impression que le véritable trésor de cette enchère se trouve sous mes yeux et je voudrais en profiter encore un peu. Avant que chacun ne doivent retrouver ses obligations.


Urdnot Ante, tu es un mufle.

Que ce soit grâce à son charme (?) ou par conscience professionnelle, l’hôtesse lâcha un sourire et se coula en direction des liquides.
Ante en profita pour rapidement jeter un œil à ce qu'il avait reçu.
Les informations étaient ténues, mais il devrait pouvoir en faire quelque chose.

Lorsque l'Asari revint avec deux coupes, Ante ne perdit pas de temps et la saisit par le bras. Celle-ci échappa un hoquet de surprise mais pas de désapprobation. L'Asari pencha légèrement la tête sur le côté, la bouche entre-ouverte alors que son visage se rapprochait de celui du Krogan.

*Tiens, elle salue comme un Butarien.*

Ante n'avait pas vu tout les holos...
L'attirant doucement vers lui il lui murmura à l'oreille, écouta sa réponse et avec un hochement de tête, récupéra le verre qui lui était destiné.
Il y eut encore un bref échange de banalités avant qu'elle ne décide de repartir s'occuper de son travail. Il n'y eut pas de promesse pour se revoir après. Décidément Ante avait été un beau salaud par deux fois aujourd'hui.

Mais il ne resta pas seul très longtemps avec sa culpabilité. Une ombre massive se projeta sur les petits fours qui subissaient le courroux du Krogan.


-Comment nous faisons pour lier notre nature aux... exigences des autres ?


Ante se redressa, essayant d'arriver à hauteur de regard. Ce n'était pas souvent qu'il se livrait à une telle gymnastique. L'ambassadeur se pencha un peu vers lui et tenta de lui sourire pour l'apaiser.
Autant dire qu'une grosse tête pleine de dents n'est pas ce qu'il y a de très réconfortant, et un instant, Ante se sentit presque fragile. Les Yahgs n'étaient pas seulement dangereux, ils savaient aussi d'instinct lire les gens comme des datapads déverrouillés.

-Nos espèces ont cela en commun que l'héritage de nos mondes nous ont rendu plus rude, plus agressif que les autres. Un aspect difficile pour les cultures plus tendres....
Il a fallu alors transformer ce que les autres perçoivent comme mauvais en avantage. Notre passé est notre force et notre faiblesse. Nous essayons de changer nos valeurs, de nous rendre nécessaire pour ne plus être les vilains petits varrens de la Galaxie. Chaque jour nous tentons de nous intégrer un peu plus dans leur système pour ne plus en être victime, les empêcher de nous exclure en devenant important.


D'un geste, lent, de la main qui lui restait, Ante fit un geste englobant son interlocuteur.

-Votre espèce possède un talent incroyable pour percevoir la vérité, vous feriez de formidables diplomates ou de redoutables enquêteurs !
Ce qui nous distingue des proies sur nos mondes doit aussi l'être dans la Galaxie, mais en partenariat avec les autres, pas en opposition.


Tout ce discours n'irait peut-être pas en accord avec l'esprit toujours très hiérarchique des Yahgs mais au moins Ante avait exprimé sa vision clairement.

-Si jamais vous désirez en apprendre plus, venez sur Tuchanka, nous vous montrerons ce que nous étions, et ce que nous sommes maintenant, peut cela vous éclairât-il...


Une telle rencontre pourrait s'avérer très importante.

-En parlant de votre talent d'ailleurs, pourquoi ne pas commencer cette entraid... échange maintenant ? Avez vous pu remarquer quelque chose de particulier ici ? Les gens de Dehlmis sont pour le moins étranges.


Le Yahg laissa un long moment son regard brutal traîner sur Ante en guise de réponse, lâcha quelques mots puis hocha la tête avant de partir comme il était venu.

*Bon au moins il ne m'a pas étriper pour lui avoir suggérer la coopération sans soumission.*, Osa à peine penser le Krogan de peur qu'il puisse aussi entendre les esprits trop bruyants.

Se décidant à quitter le confortable buffet, Ante vida son verre et finit une poignée de mignardise avant de se mêler à la foule. Il profita du répit pour écrire un bref message à son partenaire quadri-occuli préféré :

*Tout va bien pour vous ?*

Il l'aperçu d'ailleurs non loin, son imposante silhouette se découpant dans la masse, son charisme brute éclipsant les autres invités. Ante crut un instant que leur regards se croisèrent à nouveau, mais Tharak semblait fixer sur autre chose approchant du Krogan. Et pas n'importe quoi !
Après sa diatribe tumultueuse avec le Galarien, sa tentative de charme ou prise d'otage avec l'Asari et la "discussion" tendue avec le Yahg c'est un véritable oasis de providence qui l'interpella ensuite.
Un sourire bien franc se dessina sur le visage du Krogan lorsqu'il reconnu celle qui l'avait appelé par son pseudonyme.
Une Turienne élancée à la robe très élégante mais qui dégageait quelque chose de bien plus dangereux qu'un simple parfum de luxe.

-Eh bien Spectre Vertax, c'est un plaisir de vous rencontrer dans d'autres circonstances. Surtout que, malgré votre incroyable efficacité, vous êtes bien plus gracieuse aujourd'hui !


A peine les présentations échangées qu'elle attaqua dans le vif du sujet, même tactique que sur Chasca.

-Nous partagerions donc nos gains ? Je ne suis pas contre l'idée, mais il faut que l'on établisse ce que chacun désire. Et imaginons qu'un seul d'entre nous obtienne un monde intéressant... Les autres pourraient-ils l'échanger contre...

Ante s'approcha légèrement de Ravi, pas trop pour ne pas paraître conspirateur, mais assez pour bénéficier d'un peu plus de discrétion :

-Contre une des cinq lunes du système, potentiellement stériles ? Que fait-on alors ? On partage ? La Hiérarchie pourrait-elle ainsi s'engager auprès de nos deux races ?


Ante se recula un peu, ne voulant pas se faire étouffant.

-Ce principe de lot de consolation me parait intéressant, mais est-ce que ceux que vous représentés accepteraient une entraide maintenant ? Je n'ai encore pas beaucoup d'information, mais si j'apprends quelque chose sur le monde dextro vous serez la première au courant, si j'obtiens des infos sur Dehlmis également. En échange, je ne demande que réciprocité pour un monde habitable et bien sûr, que l'on ne cherche pas à se voler les mises.


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.
Couleur de dialogue : #ff6600

Make Tuchanka Great Again !:
 



 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1551201343-saint

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Xna4

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799107-personnage-1
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799105-nouveau-3



Dernière édition par Urdnot Ante le Jeu 11 Avr 2019, 12:11, édité 1 fois
Informateur

Personnage RP
Faction :
Rang :
Informateur
De la Magie dans l'air
Messages : 748

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeJeu 11 Avr 2019, 02:26
Informateur attendait l'arrivée du Galant'Ark, sachant pertinemment qu'il viendrait. Certes, il ne pouvait déterminer dans combien de temps le dirigeant de l'Hégémonie déciderait de venir le voir. Toutefois, il était certains qu'il le ferait. Les accords discutés entre l'Hégémonie et le GIP avaient rapprochés les trois peuples et permit une entente qui commençait à profiter à chacun. Certes, il serait trop tôt de déclarer peuples alliés et soudé dans les pires épreuves. Au minimum, on pouvait parler de bonne entente productive. Du coup, aucun n'avait de raison pour ignorer l'autre. De plus, le synthétique savait parfaitement qu'en ce moment, avec cette vente, l'aide d'alliés et d'amis était importante. Il fallait juste de montrer patient. Le geth continuait d'observer le déroulement des enchères quand les mises commencèrent à se manifester. Les premiers à entrer dans l'arène des enchères furent les turiens de la hiérarchie. Une turienne lança ainsi la première mise, sur 3 planètes différentes. Est-ce que la hiérarchie disposait d'information que les autres n'avait pas? Pouvait-il s'agir d'une prise de risques ou d'une stratégie de dispersion? Difficile à dire à l'heure actuelle. D'autres mises vinrent s'ajouter et les choses commencèrent à se mettre en marche. La plupart des invités commençant à rentrer dans la danse et les rumeurs commençant à circuler. Informateur pour sa part demeurait silencieux et compilait les données qu'il possédait, pour tenter d'établir la suite des choses.

Le geth commença par envoyer un rapide message aux amiraux Col'Caalun et Tour, afin de savoir si l'un d'eux avaient obtenu des informations intéressantes. Les deux amiraux se promenaeint sur place depuis le début, peut-être l'un d'eux avait-il entendu quelque chose. Il prit également note de prendre un instant pour discuter avec les volus et avec la société exogeni. Ensuite de quoi, le synthétique étudia rapidement les mises actuelles. Pour l'heure, les deux premières planètes du système d'enchères n'avaient reçus aucune proposition, tandis que la 9e avait la plus haute mise. Fallait-il considérer la 9e comme une planète de qualité ou un traquenard? Quant aux deux premières... sans intérêt ou planète de valeurs sur lesquelles miser à la dernière seconde?


Informateur fut interrompu dans ses réflexions lorsqu'il entendit Tharak Nar'Jamon s'adresser à lui. Le commandant du GIP porta donc son attention sur le représentant du peuple butarien. Le représentant de l'hégémonie fit preuve de la politesse protocolaire de base, avant de passer rapidement au vif du sujet. Le geth décida de se montrer honnête avec le représentant butarien.

-C'est également un plaisir de vous revoir Galant'Ark Nar Jamon. Si je désirais vous rencontrer, c'est pour discuter de la situation actuelle. Certes, il est dommage que ce nouveau système ait été découvert par une entreprise privée, mais nous devons composer avec. Toutefois, le GIP y voit tout de même une belle occasion pour le projet qui a été proposé lors de nos rencontres diplomatiques, de colonies croisées. Voilà pourquoi mon gouvernement vous propose que nous tentions ensemble de trouver ces trois mondes et tentions d'acquérir l'un des mondes levo. Nous pourrions alors enchérir ensemble et nous partager les coûts d'achats. Nous savons que vous avez également des ententes avec d'autres peuples. S'ils souhaitent se joindre au projet, ils sont le bienvenue. Si par malchance les enchères ne nous donnent qu'un monde qui ne peut être colonisé, au moins nous pourrons exploiter les ressources et faire du profit. Nous avons pu récolter quelques informations sur le système, malheureusement guère utile contre leur système d'enchère. Je vous les fait parvenir, peut-être ces informations vous seront plus utiles.

Le geth envoya une copie des informations qu'il avait téléchargés de l'omnitech de sa cible un peu plus tôt, envoyant le tout au chef de l'Hégémonie.

-Je dois également vous informer d'un autre point. Mon gouvernement a également pris la décision de présenter une offre semblable à la hiérarchie pour l'acquisition du monde dextro. Par respect pour l'hégémonie, nous avons décidé de ne rien vous cacher et de vous donner les raisons de cette manœuvre politique. Les mondes dextro sont plus rares que les mondes levos, nous ne pouvons donc pas laisser passer cette chance. Cependant, comme la hiérarchie dispose de fond supérieur aux nôtres, nous ne pourrions lutter contre eux. Tandis que du côté des mondes levo, puisqu'il y a en a deux, l'achat à plusieurs, comme nous l'avons proposé permettra d'en obtenir un avec des difficultés moindres. Le plus gros adversaire est l'Alliance et elle n'aura pas les moyens d'acheter les deux mondes levos s'ils doivent lutter contre d'autres investisseurs. Mon gouvernement tient à conserver la bonne entente avec l'Hégémonie, voilà pourquoi nous tenons à être honnête avec vous. Un partage des détails d'une entente avec la hiérarchie vous sera également partagé, si une telle entente à lieu.

Un court silence du geth avant de reprendre.

-Je peux comprendre que vous auriez préféré que les espèces conciliennes ne possède aucun monde dans ce secteur. Cependant, il faut être réaliste, il y a 12 mondes en vente. Aucun gouvernement n'a les fonds pour tous les acheter. Les conciliens seront donc présent à coup sûr. Même s'ils n'obtiennent aucune planète habitable, rien ne les empêchera de mettre en place des installations sur ou en orbite d'un monde qu'ils achèteront lors de cette vente. Nous préférons donc tenter une approche de bonne entente avec chacun.

Le butarien n'affichait aucune réaction, qu'elle soit positive ou négative. Probablement qu'il réfléchissait à tout cela. Informateur espérait que le Galant'Ark ne prenait pas mal ce qui venait d'être dit.

-Merci de m'avoir écouté Galant'Ark Nar Jamon. Si vous souhaitez me parler ou échanger sur divers sujets, je serai présent jusqu'à la fin de cet événement. Bonne soirée à vous et bonne chance dans ces enchères.

Une fois les salutations protocolaires terminées, le geth s'éloigna. Il marcha dans la place, se faufilant dans les espaces libres entre les convives pour se déplacer. Il observa rapidement les tableaux des mises, avant de se diriger vers un membre subalterne de la délégation turienne. Il s'adressa directement au turien.

-Bonsoir, pourriez-vous délivrer à l'un de vos représentants, je vous prie. Le GIP souhaiterait discuter avec l'un d'eux et proposer une entente entre nos gouvernements pour ces enchères. Merci.

Le turien acquiesça et disparut parmi les convives, partit chercher l'une des personnes habilités à entreprendre cette discussion. En attendant, le geth alla s'adresser aux volus afin de connaître la hauteur des prêts qu'ils étaient prêt à offrir et de leurs taux. Une fois l'information obtenu, il les remercia et leur fit savoir que si des fonds étaient nécessaires, il viendrait les voir. Ensuite de quoi, le geth s'intéressa à la société ExoGeni. Informateur s'adressa directement à l'un des représentants de l'entreprise.

-Bonsoir, j'ai entendu que vous auriez trouvé une perle rare. Mon gouvernement pourrait être intéressé. Que pourriez-vous me dire à ce sujet? Évidemment, il va de soit que le GIP est prêt à vous offrir de nombreux avantages, si le monde dont il est question nous intéresse et si nous parvenons à l'acquérir.

Informateur détailla rapidement la proposition du GIP. ExoGeni aurait droit à plusieurs avantages commerciaux. Tout d'abord, un financement de l'une de leurs opérations sur la planète. Également, réduction d'impôt sur plusieurs années ou l'accès à certaines technologies non-militaires, selon leur choix parmi ces deux options. À cela s'ajoutait l'offre de main d'oeuvre geths et quariennes en sous-traitance, à des coûts préférentiels pour plusieurs années. Bref, ce que le synthétique, c'était le moyens de faire plus d'argent, d'économiser de l'argent et finalement de pouvoir engager en sous-traitance des experts à des coûts plus faibles que la concurrence. Bien sûr, les informations devraient valoir le coût, autrement cet accord pourrait être diminué. Le geth écouta ce que le représentant d'ExoGeni avait à dire. Ensuite de quoi, il le remercia et lui fit savoir que le GIP réfléchissait à cette opportunité et reviendrait vers eux d'ici la fin de la soirée, si le gouvernement décidait d'y investir. Le geth se tenait maintenant seul,continuant d'observer le tableau des enchères. Il ne restait qu'à attendre les turiens.


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 16073110504411408114404364
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 2nap
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 5062081203627910889007344680981603973166n
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 852467120517571089302794427892639486220n
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799321-membre-1
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799120-rp-3
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1482668524-mission
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799091-mission-1
Ravi Vertax

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Spectre
Ravi Vertax
Hé Hé !
Messages : 429
Crédits : Relais.314 / moi

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeVen 12 Avr 2019, 19:55
Le Système des Convoitises
- Eh bien Spectre Vertax, c'est un plaisir de vous rencontrer dans d'autres circonstances. Surtout que, malgré votre incroyable efficacité, vous êtes bien plus gracieuse aujourd'hui !

La révérence, un peu moqueuse, salua le compliment. La coquetterie n'était pas le fort de Ravi, puisqu'elle était avant tout une guerrière, mais de temps en temps elle faisait du bien. C'était surtout une arme adaptée à une salle d'enchère, avec l'alcool, les paroles et le charme. Ces deux derniers éléments étaient de loin ses préférés.
Mais face au Saint, nulle malice ne lui venait à l'esprit. Ils avaient bravé la mort sur Chasca ce qui en faisait un compagnon d'armes - tous les survivants avaient, aux yeux de la Spectre, automatiquement gagné ce titre - et entre compagnons la franchise était de mise. Et puis c'était un Krogan. Elle adorait les Krogans ; ils faisaient les choses franchement et sans faux semblants. Quand ils voulaient vous planter un couteau, ils visaient le torse et vous regardaient dans les yeux en le faisant. Le jour où un Krogan la ferait à l'envers, se plaisait-elle à dire, serait le jour où l'Univers partirait vraiment en couille.

- Nous partagerions donc nos gains ?


La Turienne d'ébène secoua la tête.

- Oui... Et non. Echnager serait un mot plus juste. Très clairement, mon peuple est obtu, nous venons ici avec un objectif bien précis. Même un monde riche en métaux ne serait pas intéressant pour nous, ce serait tout juste un prix de consolation. Mais si vous avez ce que nous désirons et nous de quoi aiguiser votre appétit... Nous pourrons nous arranger.

- Les autres pourraient-ils l'échanger contre... Contre une des cinq lunes du système, potentiellement stériles ?

Elle le fixa un moment de ses yeux émeraudes, sans rien dire mais les mandibules baissées et ses mâchoires légèrement desserrées trahir son étonnement. Des lunes ? De quelles lunes parlait-il ? Il avait des informations dont elle ne disposait pas, évidemment. Tout le monde jouait à ce petit jeu de détective que Dehlmis Traum avait lancé malgré (?) lui. Tout le monde fouinait, interrogeait, faisait les yeux doux et roucoulait des alliances pour s'assurer ne serait-ce qu'une lichette du gâteau qu'on leur promettait.
Ravi chassa l'étonnement de son visage, consciente malgré tout qu'elle avait été plus lisible qu'un livre ouvert sur une table fortement éclairée par un beau jour ensoleillé. Son interlocuteur avait aussi lâché quelques miettes qu'il aurait peut être voulu garder pour lui. Encore que, la nouvelle ne révolutionnait pas les enchères mais ouvrait un champ de possible qui laissait rêveur.

- Saint, il me semble que vous avez des informations que j'ignore... ais jusque là. Une lune du système convoitise, si nous l’acquérons, ne nous intéresse pas, comme je vous l'ai dit. Si vous la préférez à un monde dextro, je ne pense pas que l'Amiral Viccarius verra le moindre problème à procéder à un échange.


- Je n'ai encore pas beaucoup d'information, mais si j'apprends quelque chose sur le monde dextro vous serez la première au courant, si j'obtiens des infos sur Dehlmis également. En échange, je ne demande que réciprocité pour un monde habitable et bien sûr, que l'on ne cherche pas à se voler les mises.

- J'ai du mal à vous suivre, je le crains, lui répondit-elle en souriant. Souhaitez vous une lune ou une planète ? Une lune si nous n'avons pas mieux, une planète si nous en avons une ? A moins que je ne comprenne mal votre terme de réciprocité ?

Ses yeux acérés s'arrêtèrent sur l'une des horloges holographiques placées ça et là. La biotique étouffa un juron. Les heures défilaient et il y avait tant, tant et tant mais tellement pas assez de temps ! Il fallait se presser sans courir pour garder les apparences, monter et dévaler les escaliers d'un pas léger, voguer de visages en visage, de discussions en discussions.
Après avoir écouté la réponse du Foudre de Guerre, la négociatrice improvisée hocha la tête.

- J'en toucherai un mot à l'Amiral Viccarius et verrait son avis, mais le mien est fixé. Pardonnez moi Saint : Tellement de gens à rencontrer encore et les enchères à mener, et pourtant la fin fatidique semble approcher à grands pas. Je reviendrais vers vous dès que possible.

Malgré son empressement, elle prit tout de même le temps de claquer une bise improvisé à l'immense géant. Si elle l'avait déstabilisé, tant mieux. Et sinon, qu'il trouve cela plaisant lui suffirait pour s'en amuser !

- Le rouge vous va très bien d'ailleurs !


Le rire cristallin suivit ses pas et la Turienne reprit sa course. Le Saint lui avait donné une idée. Une à laquelle elle n'avait pas pensée jusque là mais qui, couplées à ses informations plus récentes, pouvait donner une véritable mine de connaissance. Mais pour ça, il lui fallait un coup de main.
La délégation de la Hiérarchie était facilement visible : un groupe de turiens en tenue d'apparat, qui restaient ensemble, se mêlaient peu à la foule et souriaient en déclinant la plupart du temps les filles et hommes que Dehlmis Traum leur envoyait, n'acceptant que rarement petits fours et coupe de champagne. Elle fondit sur eux comme un aigle sur sa proie.

- Amiral ! J'aurais besoin d'un service.


L'Amiral Viccarius cessa d'examiner un canapé sur lequel reposait un morceau de viande saignant pour lever les yeux sur la nouvelle venue. Son arrivée éclair ne semblait pas l'avoir surpris. L'inverse aurait été étonnant, puisqu'il l'attendait.

- Je vous écoute.

- J'aurais besoin d'un ... expert en informatique, lui murmura-t-elle.

Au fond des yeux dorés du Turien couleur sable, une lueur d'intérêt s'alluma.

- Je vous écoute, répéta-t-il alors qu'il se pencha dans sa direction pour mieux comploter entre eux.

Avec attention il resta presque collé à écouter les phrases susurrées à son oreille, prenant le temps de les soupeser et de suivre le fil rouge des pensées frénétique de sa conseillère. Était-ce l'alcool qui développait ses idées folles ou bien était-elle naturellement ainsi ? Il ne la connaissait pas assez pour le dire et pourtant une voix persiflait qu'il pouvait s'agir des deux. Une autre possibilité était que sa logique avait du sens et permettait d'effectuer un tri si les informations trouvées étaient bonnes.

- Soit. J'accepte. Le Commandant Carrae a les compétences que vous demandez. Je vais l'informer de votre demande et vous donner des accès. Reliez vos omnitechs, présentez vous à un point intéressant et laissez le procéder au piratage. Je vous conseille de rester discrète; la sécurité a beau nous sous-estimer, nous ne voulons pas que vous vous fassiez voir.
N'oubliez pas, citoyenne Vertax
, continua-t-il alors qu'elle était sur le point de filer, agrippant son poignet avec une prise telle un étau, que vous avez beau être ici sur demande du Conseil, vous êtes alliée de la Hiérarchie. J'oserais presque dire représentante, au vue de votre souhait d'être notre visage. Ne faites rien qui pourrait nous compromettre.

Le cinquantenaire regarda sa benjamine repartir de plus belle. Il aurait juré qu'elle s'amusait comme une folle... Avait-elle bien compris les tenants et les aboutissants de cette soirée ? Evidemment. Même si la femme adoptait un comportement troublant, elle était une Spectre ce qui supposait un minimum de réussites militaires et de cervelle pour avoir survécu jusque là.
Etrange oui, stupide... Il espérait que non se dit-il en mordant dans le toast.

De son côté, Ravi Vertax passait de groupe en groupe, échangeait sourires et banalités dans une valse qu'elle assurait bon pied bon œil. Elle laissait son regard traîner, cherchant ce qui pouvait s'apparenter à une unité centrale, un nœud de réseau ou quelque chose dans ce goût mais fit chou blanc. Ce n'était pas grave, lui avait signifié le Lieutenant Carrae, si elle n'en trouvait pas. Il avait expliqué qu'il lui faudrait alors se balader dans les immenses halls d'or et d'argent. Il se servirait alors de son omnitech comme d'un émetteur - récepteur ( ou quelque chose de ce goût) pour trouver une source réseau. Une fois trouvé il ferait biper son terminal de messagerie pour faire croire qu'une missive lui était envoyé, ce qui lui indiquerait de ne pas trop bouger de la zone. Ceci fait, il pourrait capter les données nécessaires à l'extraction des informations recherchées qu'il compilerait ensuite ... Pour être tout à fait honnête, il l'avait perdu bien avant mais la Spectre avait fait mine de suivre jusqu'à ce que les termes techniques ne la noient totalement.
Pour le moment, elle effectuait ce qu'elle avait compris de sa mission, à savoir se promener nonchalamment. Elle tentait d'en profiter pour grappiller ça et là les rumeurs qui se propageaient entre les groupes comme soufflés par le vent.

La septième planète, murmurait-on sans la moindre discrétion était lévoaminé. Oui, mais était-ce un des fameux monde eden, se demandaient des curieux. Non, affirmait-on avec force, peut-être soufflait-on en haussant les épaules, bien sûr confiait-on avec malice. Tout le monde allait de sa théorie, de son j'ai entendu que, de sa confidence récupérée au fin fond d'un boudoir à la luminosité trop basse pour être mêlée à d'honnêtes négociations commerciales. Mais de ces chuchotis entremêlés nulle vérité ne s'affirmait.
D'autres bruits couraient, aussi intéressants que risibles et la Turienne resta là à les écouter, bien après que son omnitech ait bipé et qu'elle eu reçu un message qui affirmait la tâche terminé et lui demandait de patienter, le temps que des séries de 0 et de 1 deviennent des mots.

Finalement, lorsqu'il lui sembla qu'elle ait finit d'en faire le tour, la femme laissa là les ragots pour revenir au moment présent. L'heure avait une nouvelle fois filée.
Ses pas la rapprochèrent d'une borne de mise. Dans son dos, elle sentait les regards s'arrêter sur sa peau noire, guetter le moindre frémissement de ses muscles, le moindre tic sur son visage qui trahirait sa pensée. En s'annonçant tout à l'heure, elle avait rendue publique son appartenance à la Hiérarchie et elle était devenue un peu malgré elle son visage. Être ainsi devant l'une des machines ne voulait dire qu'une chose : la Hiérarchie allait miser. Quoi et combien serait cette fois-ci maintenu secret; il faudrait qu'on regarde par-dessus son épaule pour le découvrir. L'importun qui essayerait découvrirait aussi comment voler.
Seule face à l'écran, la biotique tapota sa mandibule gauche d'un air songeur. Tant de possibilité... Miser de nouveau, quitte à enfler un bien qui pourrait l'intéresser ? Ne rien faire et ne pas laisser d'indices sur ce qu'elle visait potentiellement ? Brouiller les pistes au risque de perdre des unités que nulle sur-enchère ne viendrait rendre ? Elle pouvait aussi miser par défaut, en attendant de recevoir des informations plus intéressante, sur des petites mises et placer ensuite le plus gros sur ce qui l'intéressait vraiment, histoire de récupérer au moins des lots de consolations....

Il fallait jouer oui, mais jouer stratégiquement.

Une fois son choix fait, Ravi délaissa la borne, repartant vers d'autres tâches tout en espérant que celles-ci inclurait des réjouissances. Elle allait retrouver Alec tiens, et l'embêter. Il y avait sans doute un photographe officiel qui prendrait volontiers ce « magnifique petit couple » - comme il tenterait de les flatter - en photo. Photo qu'elle se ferait un plaisir de lui envoyer régulièrement par message pour lui rappeler « cette magnifique nuit ». Il ne pourrait pas la bloquer partout et encore moins si elle utilisait son adresse professionnelle, laquelle pouvait passer ce genre de barrière.

Tandis qu'elle se réjouissait du plan machiavélique, la silhouette austère d'un grand Turien sombre s'approcha. Il était de la délégation de l'Amiral Viccarius. Grand, une balafre sur la mandibule droite qui s'arrêtait deux doigts sous l’œil, il avait la carrure d'un colosse, même pour un soldat. Si Maccharius Dorn se targuait d'être un «demi Krgoan», lui pouvait certainement passer des tests ADN pour le prouver.

Il s'arrêta à deux pas d'elle.

- L'Amiral Viccarius, commença-t-il d'une voix douce et un phrasé qui contrastaient fortement avec son physique, à une requête à vous transmettre. Un représentant du GIP souhaiterait commencer des négociations. L'Amiral a énoncé, et je le cite, que « Vu comment cette soirée semble vous amuser et que je n'ai pas le coeur à vous priver d'une occasion de vous distraire, vous semblez être la candidate parfaite pour ce rôle ». Fin de la citation.

- Oh. L'Amiral ne souhaite pas remplir son rôle ?

Le doux géant sourit à la phrase.

- Il avait dit que vous pourriez être amené à réagir comme ceci. Il a dit que si le défi vous faisait peur, il comprenait et que je n'avais qu'à l'avertir de votre refus. Ce que je vais donc faire, si vous me permettez.

Son demi-tour fut stopé par la poigne des trois doigts fins venus enserrés son bras. Ou plutôt tenter. Au mieux, les griffes lui avaient attrapé un bout de sa veste mais elles auraient eu bien du mal à faire le tour de son biceps.

- Je hais votre Amiral, si vous me permettez. Soit. J'y vais. Mais dites lui bien que c'est uniquement par ma volonté propre que je m'y rends. Et non pas à cause de son petit défi ridicule.

Elle le planta là en prenant bien soin d'ignorer le petit sourire narquois qu'elle avait vu s'étirer au coin des dents du mâle.

Son objectif s'offrit à elle après quelques minutes de recherches. Que ce soit grâce aux géants métalliques qui les accompagnaient, ou parce que l'un des jeunes Quariens était électrisé par ce qu'il voyait et s'enflammait - presque littéralement - d'excitation, on ne pouvait pas faire mine d'ignorer les envoyés de l'Amirauté.
La Turienne se présenta à celui qui se comportait comme un jeune Spuma. Il lui plaisait déjà.

- Ravi Vertax, je réponds à votre invitation au nom de la Hiérarchie. Vous êtes le représentant du GIP ?

Il lui rendit un regard incrédule. Derrière lui un Geth Prime écarlate la fixait de sa lampe claire. Il ne disait rien à la façon d'un gardien silencieux.

- Je crois que vous faites erreur. Venez, je vais vous conduire à celui que vous cherchez.

Ce ne fut pas à un autre Quarien mais à un Geth que le jeune homme et son acolyte la conduisirent. Il partit après avoir informé l'inconnu qu'une représentante de la Hiérarchie avait répondu à son invitation, talonné par son chaperon ... rouge.

Face à face, l'ancienne Cabale examina le Geth de bas en haut, lui jetant un regard critique alors qu'elle le détaillait.

- Mmmh..., souffla-t-elle pour elle même lors de son examen minutieux.

Il ne la dépassait pas vraiment en taille et son corps métallique était sombre à l'instar de sa peau. Ses lumières rouges la fixaient avec une froideur que rien ne pouvait changer, même pas le ton synthétique de sa voix.
Si l’aînée Vertax considérait qu'elle n'avait pas de préjugés basés sur la race, les formes de vie artificielle étaient l'exception qui confirmait la règle. Si elle ne les détestait pas, ils ne lui inspiraient malgré tout pas confiance. Les IA... Ils n'étaient pas faits de chaire et de sang, ce qui leur retirait déjà des mécanismes de fonctionnement pourtant commun à tous les autres peuples de la Galaxie. Et puis leur logique n'était pas comme la leur. On ne pouvait pas savoir ce qu'ils avaient derrière la tête, ce qui se cachait derrière leurs mots qu'aucun sentiment n'habitait. Aucun trait ne venait se troubler face à une information nouvelle. Ils étaient... Froids. Mécaniques.

Que celui avec qui elle parlait présentement ait en plus un rôle qui le rapprochait d'un politicien finissait de la rendre soupçonneuse.

Malgré les réticences qui embrassaient son esprit, la Turienne ne laissa rien paraître, que ce fut sur son visage ou dans le ton de sa voix. Elle se contentait de jauger son interlocuteur comme une femme curieuse rencontrant pour la première fois une nouveauté. Avec un mélange d'interrogation et de découverte.

- C'est la première fois que je négocie avec un Geth. J'ai pu discuter avec vos semblables lors de la Grande Guerre et quelques fois encore après, mais j'ai pour mot d'ordre de fuir les politiciens. Bien évidemment, j'ai beau dire ça, je finis toujours par devoir leur parler voir les représenter.

Ravi Vertax, actuellement en mission de Conseillère Tactique pour l'Amiral Viccarius. De quoi souhaitiez vous vous entretenir ?


Face à l'inconnu, la Spectre préférait se montrer prudente quant à ce qu'elle pourrait dire et au sens qui se cacheraient derrière les mots du représentant.



Mises:
 


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1551197504-fer-de-lance
Tharak Nar'Jamon

Personnage RP
Faction :
Rang :
Tharak Nar'Jamon
Membre
Messages : 191

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 13 Avr 2019, 09:52
Tharak n’éprouva pas le moindre étonnement, mais peut être une pointe de déception mais aussi de respect, après tout le geth ne faisait que défendre son propre but. Toutefois il était tristement décevant d’observer une espèce aussi diaboliquement logique se perdre dans des calculs purement matérialistes. Mais n’était-ce pas la seule vision pour un peuple non organique ? Peuvent-ils seulement concevoir la galaxie sous un angle idéologique ? Si le doute était permis, le butarien refusait de valider cette réalité comme absolue.

Mais qu’importe les réalités empiriques ou les convictions personnelles, dans cette affaire, le GIP serait une machine froide ne concevant nullement l’Espace Frontalier comme le nouveau point chaud de la galaxie mais il agissait comme un marchand traitant les données comme l’on traite les flux financiers, l’on mise et l’on gagne ou l’on perd. Peu de surprise au final. Puis la conversation se termina, le Galant’Ark saluant sobrement son interlocuteur.

Lorsque la machine s’en fut aller, l’ancien exilé souffla lourdement et activa son omnitech pour contacter son agent sur place. Les informations avaient été extrêmement intéressantes, mais aussi particulièrement troublantes. Qu’est-ce qu’un laksal pouvait bien faire sur les lieux ? Surtout un Ollypsis. L’Hégémonie allait devoir s’intéresser plus avant à ce peuple dans les semaines à venir. Mais plus important pour l’instant, les trois dirigeants de Dehlmis Traun étaient présents et se terraient dans leurs quartiers. Amusé, le dirigeant de toute l’Hégémonie envoya un message à Ythaq.

« La sécurité des dirigeants est la priorité. Il ne faut pas qu’une organisation ou une nation s’imagine pouvoir récolter des informations de la plus haute importance en s’en prenant à l’un d’eux. Assure toi que le galarien n’a rien, et s’il s’avère qu’il est capable de tenir sa langue alors passes au volus. Si tu juges la chose possible, vérifies que le laksal est bien en sécurité. »

Le message était absolument limpide pour Ythaq et si quelqu’un devait réussir à l’intercepter personne ne pouvait condamner l’Hégémonie pour de tels propos. Pour le reste, la situation dépendait de l’agent lui même.

Se désintéressant alors de son omnitech, Tharak scruta les alentours, cherchant les différentes rencontres ayant lieu. Voyant que Ravi était cette fois-ci occupée avec Informateur, l’ancien maître espion se dirigea vers le site des enchères et se décida à présenter sa première participation. Soufflant de dépit au moment de s’abaisser à un tel degré, le butarien le plus puissant de la galaxie misa rapidement, se retirant rapidement, comme s’il venait de réaliser une action infiniment honteuse. Aussitôt, la colère du tyran à l’encontre des membres de cette entreprise et même de la planète monta d’un cran supplémentaire. Et pour se calmer, le Galant’Ark se dirigea rapidement vers Urdnot Ante, s’arrêtant subitement à son niveau.

« Salutations mon ami. Nous espérons que les recherches du clan Urdnot sont plus réussies que celles de l’Hégémonie. »

Une main se posa sur l’épaule du colosse krogan et le dirigeant de l’Hégémonie continua sur sa lancée, non sans envoyer à son allié un message extrêmement clair, via omnitech.

« Des choses étranges se trament dans cette histoire. Les dirigeants de Dehlmis Traun se cachent dans leurs quartiers avec un représentant laksal, et nous n’avons aucune idée du pourquoi. Nous allons peut être devoir mettre le feu à la fourmilière pour en sortir les informations que nous désirons connaître. »

Puis le butarien interpella un représentant du protectorat, débuta alors quelques négociations pour un éventuel prêt. Après tout l’Hégémonie avait été un très bon payeur et les dettes contractées auprès des volus avaient été presque toutes remboursées et ce sans jamais léser les débiteurs.

Spoiler:
 


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1472062856-14011212440811408111889220

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1502442111-explorateur-de-lasjae
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 13 Avr 2019, 23:23

[Intrigue] Le Système des Convoitises
29 mars 2204

Illium



23h. L'ambiance s'échauffait. En premier lieu, par l'effet de l'alcool et de l'heure avançant, excitant les esprits, tandis que certains se faisaient une idée plus précise du système à vendre. En second lieu, par la hausse des mises, preuve d'une participation générale.

L'ambassadeur Azag des yaghs se montra ravi de la discussion, acceptant l'invitation à visiter Tuchanka un jour prochain, quittant le Saint avec une main amicalement posée sur l'épaule. Une main lourde et puissante, promettant une chasse passionnée sur la planète des krogans.

Les Républiques comme le Protectorat maintinrent une position amicale envers ceux venant leur demander conseil. Non, ils ne souhaitaient pas partager le titre de propriété d'une planète. Oui, ils acceptaient de faire des prêts envers les acheteurs. Des prêts avec des taux très intéressants, et à la rigueur redoutable : un emprunt devrait être remboursé, qu'importe l'astre acheté.

ExoGeni hésitait à partager la moindre information. Si la société affirmait à qui voulait l'entendre être certaine de son choix, elle ne pouvait non plus le prouver. Mais toujours à l'affût de la réussite, elle se montrait ouverte aux propositions prudents du geth.

Finalement, la plus grande surprise vint des représentants de l'entreprise, lorsque deux des dirigeants prirent place sur l'estrade. Le volus et l'asari relancèrent les discussions, répondant avec amabilité aux questions, et promirent à plusieurs reprises de 'donner quelque coup de pouce dans une heure ou deux". Ce qu'ils entendaient par là était un mystère.



____________INFOS MJ____________


Mise à jour des mises (planète – mise en court)
1-1 ;2-1 ;3-2 ;4-2 ;5-2 ;6-2 ;7-2 ;8-2 ;9-3 ;10-2 ;11-3 ;12-1

IMPORTANT : une explication précise du fonctionnement des enchères, qui je pense peut être nécessaire.

L'argent misé n’est pas investi, et seule la plus grosse mise emporte la planète. En d'autres termes : si vous misez 2, et que quelqu'un mise 3, vous pouvez investir vos 2 ailleurs. Vous pouvez même miser plus que vous avez, mais vos économies respectives seront incapables de le supporter.

Vos économies, d'ailleurs, ne sont pas la quantité d'argent mise de côté pour l'événement. C’est la somme que votre gouvernement peut investir et supporter. Ca veut dire qu'emprunter pour investir fait parti de ce qui est supportable. En gros, si vous investissez 6 et empruntez 5 en plus pour miser 11, alors que votre économie est à 8, elle ne le supportera pas. Votre chiffre est le maximum que vous pouvez atteindre.

La planète est officiellement achetée par un seul groupe. Par exemple, avec l'association kroganno-butarienne : si Ante mise 10, avec 5 des Clans et 5 de l'Hégémonie, il emprunte les 5 aux butariens et achète au nom des clans. L'emprunt étant trop fort pour les clans, ils "revendent" ensuite une partie de leur planète aux butariens pour une valeur de 5 (parce qu'on est gentil et qu'on évite le coup de pute). MAIS IRP parlant, rien ne garanti que le prêteur acceptera de racheter cette partie de planète à ce prix. En gros, l'Hégémonie pourrait baiser les krogans en mode "ah, la planète m'intéresse pas, rends plutôt l'argent".
Aussi, même si par principe je considèrerai les PNJs honnête dans leur transaction et que je pense les PJs honnêtes également, les réactions négatives e la part de PNJs en position de faiblesses sont à attendre.

Si c'est pas clair, je suis dispo par skype/MP/discord pour en discuter. x) Dans la pratique, ça change rien pour vous, songez juste à l'enrobage IRP. ^^

Je pense avoir tout dit. Je vous prépare les MPs et j'envoie ça, à de suite !




 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1408461301-sans-titre-1
Informateur

Personnage RP
Faction :
Rang :
Informateur
De la Magie dans l'air
Messages : 748

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeMer 17 Avr 2019, 00:25
Informateur réfléchissait calmement et en silence. La soirée continuait d'avancer et les enchères se poursuivaient. Les prix de certains mondes augmentaient, d'autres demeuraient inchangés. Chacun avançait ses propres théories sur chacun des mondes sur lesquels ils enrichissaient ou encourageaient d'autres à le faire. Difficile cependant de savoir qui avait raison et qui avait tort, sans parler de ceux qui mentaient. Une situation compliquée qui pourrait avoir une multitude de fin différente selon le déroulement des choses. Le geth s'efforçait également de compiler et de combiner les informations qu'il avait récoltés jusqu'ici. Ce qu'il avait obtenu avait une certaine valeur. Grâce à ce qu'il savait, le synthétique était en mesure de procéder à une forte élimination de monde parmi les listes des douze mondes. S'il se souvenait bien, les humains avaient une expression pour cela: Couper dans le gras. À moins qu'il s'agisse d'une expression différente, difficile à dire pour l'heure.

À l'heure actuelle, Informateur avait réussi à obtenir des informations par ses propres moyens, ses supérieurs également. Finalement, exogeni pourrait probablement lui fournir des informations supplémentaires. Toutefois sans surprise, l'entreprise voulait certaines choses en échanges de leurs données. La question était de savoir si cela en valait le coup. D'un côté, ce qu'ils avaient se limitait à un seul monde, donc les risques pouvaient être assez limités. De plus, en repensant bien à la chose, le paiement exigé par l'entreprise n'était pas un prix trop chère payés. Il suffirait de leur spécifier qu'évidemment, le paiement demandé ne se ferait que si le GIP obtenait la planète concerné par les informations de la société de colonisation. Pour ce qui est de sa discussions avec les volus, les prêts et les intérêts proposés par ces derniers étaient plutôt honnête et les asari devaient probablement avoir une offre semblable.

Le geth avait jeté un oeil dans les alentours, curieux de savoir ce que les autres représentants pouvaient être occupés à faire. Le représentant krogan discutait avec une représentante de la hiérarchie. Le dirigeant de l'hégémonie discutait avec divers individus. Quant à Alec, Informateur ne le voyait nul part. Aux toilettes peut-être? Occupé dans une autre pièce? Peut-être occupé à draguer, après tout, il ne serait pas le premier, ni le dernier à tenter de profiter de cette soirée pour repartir avec quelqu'un. Le geth se replongea dans ses pensées, continuant d'analyser et d'évaluer. Il ne s'interrompit qu'au bout de quelques minutes, lorsqu'il vit les amiraux venir dans sa direction, accompagné de la représentante de la hiérarchie. La turienne portait une robe cocktail de couleur bleu, ainsi que de nombreux bijoux. Informateur attendit patiemment tandis que le trio se rapprochait de lui. L'amiral quarien vint l'informer que l'un des membres de la délégation turienne avait répondu à son invitation.


-Merci, amiraux.

Le duo d'amiraux saluèrent la turienne et le synthétique avant de repartir, probablement pour profiter de la fête et peut-être tenter d'obtenir d'autres informations. La turienne prit la parole en premier. Elle mentionna que ce serait la première fois qu'elle négocie avec un geth, mais qu'elle avait déjà eu l'occasion d'échanger avec d'autres geths pendant la guerre contre les moissonneurs. Informateur avait aussi eu son lot de moment avec des organiques pendant cette guerre, mais surtout des humains et des quariens, peu de turiens. Puis, la femme fit un léger commentaire sur les politiciens, avant de se présenter sous le nom de Ravi Vertax. Finalement, elle voulut connaître la raison de cet entretien.

-Pour commencer, madame, je tiens à vous préciser que je ne suis pas plus politicien que vous. Je m'appelle Informateur, commandant au sein des force du GIP, section du CFSI, ou Phoenix si vous préférez.

N'importe qui prenant la peine de s'informer un minimum savait que le CFSI était la division des troupes d'élites au sein du GIP. L'équivalent des gardes noirs turiens, en somme. Le geth ne cherchait nullement à frimer, mais plutôt à annoncer les choses comme elles sont.

-Quant à la raison de cet entretien, cela concerne la planète dextro de ces enchères. Tout comme la hiérarchie, le GIP souhaite acquérir ce monde. Les miens peuvent certes s'établir sur presque n'importe quel monde, mais ce n'est pas le cas des quariens. Je dois penser en priorité à leurs besoins, voilà pourquoi les autres mondes n'ont qu'un intérêt limités à mes yeux. La population quarienne augmente rapidement depuis la fin de l'époque de la flotte nomade. Ils auront donc besoin de nouvelles colonies. Les planètes dextro étant plutôt rare, il serait regrettable de manquer une telle occasion. Toutefois, nous ne souhaitons pas pour autant nous lancer dans un affrontement contre la hiérarchie lors de ces enchères. Ce scénario serait nuisible pour chacun, le prix de la planète recherché ne cesserait d'augmenter et le vainqueur paierait des sommes énormes qu'il aurait pu conserver pour d'autres projets. Sans parler de possibles tensions, même si bien sûr elle ne serait que très faibles. Voilà pourquoi le GIP aurait une proposition à faire à la Hiérarchie.

Un court silence du geth avant de reprendre. Il était temps de se lancer dans l'art de la négociation.

-Nous proposons donc le partage de ce nouveau monde dextro, par la création d'une colonie mixte. Les asaris et les humains ont eu ce genre de colonie, avec la planète Astéria, aujourd'hui dévasté par la corruption malheureusement. La réalisation d'un projet semblable entre nos trois peuples pourraient être profitable à chacun. Chaque peuple apportant son savoir faire et son expertise aux autres. Une belle preuve de la collaboration multiraciale et des biens faits que cela peut apporter. Les efforts de nos trois peuples permettraient d'établir rapidement une colonie sûre et prospère. Chacun aurait à gagner à connaître davantage les autres et à interagir avec eux.

Le projet était présenté, il fallait maintenant ajouter certains termes le concernant.

-Il va de soit que dans un tel projet, il faut établir certains points important. Tout d'abord, pour ce qui est de l'achat même de la planète, le GIP propose de partager en deux part égal le coût d'achat. La hiérarchie ou le GIP se chargerait de faire l'offre et le paiement final à Dehlmis Traun et l'autre gouvernement rembourserait sa part à l'autre ensuite. Pour la colonisation et la protection de la planète, encore une fois partage des coût entre nos peuples. En ce qui concerne les territoires de la planète, il resterait à déterminer comment nos peuples désirent répartir la planète. Je vois trois grandes possibilités. Première possibilité, partage équitable des territoires, chacun obtenant l'équivalent de la moitié de la planète, excepté un territoire qui servira à l'établissement d'une agglomération mixte. Deuxième possibilité, établissement d'agglomérations mixtes à travers toute la planète. Troisième possibilité, une synthèse des deux premières possibilités, des agglomérations mixtes et des agglomérations turiennes et quariennes et geths départit à travers la planète. Dans chacun de ces cas, le droit de passage et de commerce sur les territoires de chacun serait octroyé. Les ressources de la planète seraient partagés équitablement. Ainsi que d'autres mesures destinés à contribuer à une meilleur cohabitation entre les colons, peu importe leur race.

Un autre court silence pour laisser le temps à Ravi Vertax de tout assimiler.

-Si cette offre vous intéresse, il va de soit que nous devrions partager toutes informations que nous avons pu obtenir jusqu'à maintenant sur ces enchères. Pour ma part, j'ai pu obtenir diverses informations fort utiles, certes, je dois vous avouer que cela ne m'a pas permis d'établir avec précision laquelle de ces offres est celle du monde dextro. Toutefois, cela m'a permis de réduire fortement les possibilités, très fortement. Alors, que pensez-vous de cette proposition? Souhaitez-vous y rajouter autres choses?

Avant que la turienne ne puisse répondre, un volus et une asari firent leur apparition sur l'estrade, commençant à répondre à des questions et annonçant qu'ils donneraient des informations plus utiles dans quelques heures. Voilà qui était intéressant. Informateur reporta son attention sur la turienne qui commença à lui répondre. Le geth écouta ce qu'elle avait à dire, enregistrant le tout pour analyser chaque détails ensuite. Une fois ce que la turienne avait à dire terminé, le geth acquiesça.

-Bien madame. Si vous le permettez, veuillez maintenant m'excuser. Je vais voir si je n'arrive pas à obtenir d'autres informations auprès de ces deux individus et d’autres personnes. Je vous souhaite une bonne soirée, au plaisir de vous reparler.

Informateur s'éloigna calmement, voyant la turienne faire de même. Il ne la suivit pas longtemps du regard, allant plutôt retrouver le représentant d'ExoGeni avec lequel il avait échangé plus tôt. Le synthétique discuta rapidement avec l'individu. Le geth accepta de signer un contrat avec l'entreprise, qui permettrait à ExoGeni d'obtenir une exclusivité sur les ressources obtenues de la planète, à un prix relativement bas. Évidemment, le contrat spécifierait qu'il n'était applicable que si la planète était obtenu par le GIP et uniquement les ressources de cette planète. Il restait à voir si les informations d'ExoGeni serait utile. Si ce n'était pas le cas, tant pis le GIP n'aurait rien perdu.


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 16073110504411408114404364
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 2nap
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 5062081203627910889007344680981603973166n
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 852467120517571089302794427892639486220n
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799321-membre-1
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799120-rp-3
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1482668524-mission
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799091-mission-1
Alec Sykes

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Alec Sykes
Membre
Messages : 310

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeMer 17 Avr 2019, 19:43

Il y avait ceux occupés à discuter. Lancés dans d’interminables palabres en vue d’obtenir des informations ou des accords avantageux, voire vitaux selon les cas, ceux-là se livraient à cet exercice – crucial - avec plus ou moins de bonne volonté et de talent. Il y avait également ceux que l’on chargeait d’œuvrer dans l’ombre à la conclusion de cette vente. Ceux à qui l’on autorisait le recours à des moyens tous plus douteux les uns que les autres, pour peu que les résultats et informations récoltées en vaillent la peine… Une seconde catégorie à laquelle on pouvait aisément associer le Spectre Sykes, au vu de ses agissements récents.

A condition d’avoir connaissance de ces agissements...

Ce dont seules deux personnes pouvaient réellement se targuer dans cette salle pleine du gratin de la galaxie. Des officiels représentant pour certains des peuples se haïssant depuis toujours. En dehors de cette vente aux enchères. Mais là où les mots et parfois les armes faisaient la loi, c’est une guerre commerciale qui s’imposait depuis maintenant quelques heures pour un unique système, parmi les innombrables que comptait la galaxie. Pas vraiment le genre de conflit où Alec avait véritablement sa place ni même excellait. Il aurait été stupide de ne pas le reconnaitre. Il laissait volontiers la diplomatie à d’autres, se cantonnant à son rôle de bras armé et d’agent aux choix moralement douteux mais nécessaires. Mais l’ancien officier des forces spéciales de l’Alliance n’en restait pas pour autant désarmé dans ce contexte qu’il exécrait plus que quiconque.

Evoluer dans un contexte opérationnel périlleux, à la limite de créer une crise politique ou un incident diplomatique, avait au moins le mérite de se révéler formateur dans le choix de ses mots et sa façon d’être. Hélas, après une collecte d’informations somme toute fructueuse par des biais tout sauf légaux, le Commandant du recourir à un moyen bien moins plaisant et original. Passant de ce fait dans la première catégorie de personnes présentes à cette vente. Du moins… A sa façon bien personnelle... Suivant avec attention l’intervention des dirigeants de Dehlmis Traun, le Spectre attendit que retombe l’excitation provoquée par l’annonce d’éventuels coups de pouce donnés aux investisseurs en fin de soirée. Pour sa part, l’humain ne comptait pas spécialement attendre de passer derrière tout ce beau monde pour avoir ses informations. Encore moins lorsqu’il était question de jouer le jeu de quelques cols blancs sortis des tréfonds des Terminus et avides de fonds…

Une fois ses données transmises à son "employeur" de la soirée, l’Ambassadeur Washitori, et sa comparse du jour, Alec s’employa ainsi à obtenir quelques exclusivités supplémentaires. Ou tout du moins la primeur sur certains éléments.

Alors que son drone au sein des locaux de l’entreprise s’employait désormais à dénicher la correspondance interne entre employés pour dénicher toute info’ croustillante, son opérateur organique posa son dévolu sur l’Asari qui occupait les plus hautes fonctions aux côtés de quelques autres. Rentrant une nouvelle fois dans son rôle d’investisseur affilié à l’Alliance et en quête de bonnes affaires, il attendit son moment pendant pas moins d’un quart d’heure tant les sollicitations à l’encontre de la bleue étaient nombreuses. Ce laps de temps lui permit de préparer son approche, qu’il voulait similaire à celle de n’importe qui sur la forme, mais des plus originales sur le fond.

En plus de ses quelques joujoux technologiques, le N7 avait en effet apporté une autre carte à abattre. Toute aussi discrète que les autres, elle restait pourtant bien plus… rustique dans son fonctionnement et ses effets. Mais aussi bien plus périlleuse à employer dans un contexte comme celui-ci. Sirotant une coupe de champagne en retrait de la foule, comme il le faisait depuis le début de la soirée, l’agent du Conseil prit un moment pour contrôler la viabilité de sa solution. Son attention se porta alors un moment sur la chevalière ouvragée qu’il arborait à l’auriculaire droit. En argent ou platine, le bijou ne laissait rien deviner de sa véritable nature de l’extérieur. Pourtant, il s’agissait là d’un autre genre de ruse fourbe comme il en avait déployé jusqu’ici : un minuscule dispositif d’injection, semblable à une pointe de seringue de quelques millimètres, se déployait à la base de l’anneau sitôt que son porteur serrait une main de façon un peu trop appuyée. De là, une fois en contact avec la peau de la "victime" et bien ancré, un composé chimique contenu dans la partie supérieur du bijou se répandait de façon express dans le système sanguin. Faisant d’elle ni plus ni moins que la victime d’une drogue de synthèse.

- « Veuillez m’excuser. Jake Korsin, investisseur auprès de l’Alliance. Je fais partie de la délégation qui accompagne l’Ambassadeur Washitori. » Récita le plus naturellement du monde le Spectre à l’attention de sa cible.

Profitant qu’un représentant du Protectorat se soit éloigné après son entretien avec l’Asari, Sykes accapara l’attention de la dirigeante alors qu’elle s’apprêtait à quitter les lieux. Sans doute souhaitait-elle contrôler l’avancée des enchères en personne, depuis les locaux temporaires installés par sa société ? Bah, qu’importe… Elle représentait sans conteste l’une des meilleures sources d’information en ces lieux. Ce qui amena son interlocuteur à la « saluer chaleureusement », comme le demandait son plan. Lui serrant la main avec insistance, l’humain laissa faire son ultime jouet de vilain espion. Comme il fallait s’y attendre, le dispositif se déploya, laissant perler une discrète goutte de sang mauve qui s’écoula de leur poignée de main. D’abord surprise, la native de Thessia eut tout juste le temps d’esquisser un mouvement de recul que le produit commença à faire effet. Conçu comme un dérivé du Droséra, une drogue bien connue des esclavagistes et d’autres milieux peu scrupuleux en matière de traite d’êtres vivants, le mélange se voulait être boosté pour une action plus rapide encore qu’en temps normal. Au prix d’une durée d’action extrêmement courte, même pour une dose aussi concentrée, ce cocktail ressemblait à s’y méprendre aux effets de ce que certains nommaient "sérum de vérité".

Toutefois, parce qu’il est impossible de forcer pour de bon quelqu’un à cracher totalement le morceau, le produit avait avant tout pour but d’inhiber toute volonté de résistance ou dissimulation dans les propos de l’Asari, en agissant sur sa capacité de jugement et certaines fonctions cognitives supérieures. Raison pour laquelle le Spectre put s’entretenir avec elle quelques minutes, son interlocutrice apparaissant peut-être légèrement absente, mais bien consciente de ce qui l’entourait. L’occasion de tenter d’éclaircir certains points à partir des informations déjà récoltées... Pendant que sa pirate se fit une joie d'essayer de cracker à distance le contenu de l'omnitech de la malheureuse, usant de celui de son patron comme d'un relai pour agir...

- « Et si nous parlions affaires ? Je dois avouer être très… curieux à propos de certains de ces astres dont vous vantez tant les mérites… » Glissa finalement le brun dans un murmure sur un sourire charmeur (et sadique ?), entamant de façon discrète leur entretien privé.

Si le Commandant Sykes était connu pour être un officier intransigeant et affable auprès de ceux l’ayant côtoyé, M. Korsin se voulait être un homme bien plus ouvert, plus expansif. Mais il n’en restait pas moins tout sauf franc, et très peu regardant sur les méthodes à employer. En particulier lorsqu’il était question de faire du profit... Et qu’était donc une bonne migraine et une courte absence pour la bleue à l’issue de cette "discussion", contre la perspective de répondre aux craintes d’un investisseur ? Ne dit-on pas que le client est roi ?
Ravi Vertax

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Spectre
Ravi Vertax
Hé Hé !
Messages : 429
Crédits : Relais.314 / moi

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeJeu 18 Avr 2019, 00:41
Le Système des Convoitises
Ravi Vertax écoutait sans mot dire, claquant simplement des mandibules de temps à autre. Le Geth avait tenté - pitoyablement - de lui en mettre plein la vue en parlant des Phoenix, sans réussir à ne provoquer d'autres réactions qu'un haussement de sourcil.
Le groupe du GIP contenait bien quelques hommes aux capacités intéressantes mais ils étaient trop peu nombreux et trop jeunes pour être significatif. Il ne possédait même pas dix ans d'existence; qu'était-ce par rapport aux centaines, voir au milliers d'années que d'autres forces avaient acquises et partagés de générations en génération ?
Cet simple référence, lâché avec une désinvolture qu'on aurait pu croire feinte si elle était venue d'un autre que la machine, ne la braqua qu'un peu plus. La Spectre était Turienne : il en fallait plus pour forcer son admiration.

- Je crois en avoir entendu de vagues échos.

Difficile de savoir si la froideur dont elle faisait preuve était lié à Informateur ou à sa tentative de s'imposer. S'il avait été le jeune Quarien de tout à l'heure, n'aurait-elle pas sourit comme une mère face à un enfant turbulent et fier pour peu ? Ne se serait-elle pas moqué comme à son habitude, soulignant que les Phoenix étaient un bon groupe, mais qu'elle avait pu fréquenter mieux, se glorifiant à son tour ? Ou bien aurait-elle été aussi réservée, aussi distante qu'elle ne l'était face à l'être qui faisait semblant d'exister ?

Les machines s'approchant du vivant ne la dérangeait pas, la preuve était avec Sykes, le chat qu'elle retrouvait parfois, aux côté de Tiberius, dormant dans son canapé. Néanmoins ils n'étaient que ça : des machines. Si un jour son animal adoré devait cesser de fonctionner, elle ne le pleurerait pas. Elle aurait un pincement au coeur, oui, surtout si on annonçait les réparations impossibles. Mais verser une larme ? Non.

Certains auraient argué, à raison, que le robot n'était qu'une I.V, à la conscience et à la personnalité limité par un programme, programme que les Geths avaient su surpasser. Evidemment, la Turienne ne niait pas qu'ils possédaient une conscience certaine. A sa création, tout ce qui existait se voyait offrir un Esprit, lequel devenait une composante à part entière de son entité.

Toutefois, on ne pouvait pas assembler du métal et l'appeler son enfant.
On ne pouvait pas bercer du fer pour l'aider à s'endormir.
Un objet ne pouvait pas ressentir, souffrir, hurler sa peine, aimer à vouloir s'en arracher le coeur.
Une machine ne pouvait pas grandir, pas mourir.
Un Geth n'était pas au sens le plus propre du terme.
Ils étaient des individus aux yeux de la loi mais rien de plus. Et jamais la Turienne n'en démordrait.

Esprits. Elle aurait vraiment préféré discuter avec le jeune homme.
Malgré tout ce qu'elle pouvait penser, Informateur restait un représentant, et son peuple, pendant des Quariens, une espèce reconnue même par le Conseil. Son professionnalisme et ses années dans le SSC, puis chez les Spectres, lui permirent de mettre de côté ses répulsions pour ne se concentrer que sur les idées.

Le port altier, les bras croisés sur sa poitrine, le visage fermé, c'est semblable à une forteresse que Ravi écouta le représentant débiter son long monologue. Un discours censé et raisonné, qui offrait à l'une et l'autre des espèces un accord pour que chacun puisse partager le monde dextro qu'ils visaient.
On pouvait douter du réel besoin des Quariens à acquérir une colonie, eux qui étaient à peines quelques millions sur une planète pouvant accueillir des milliards, mais la Hiérarchie n'avait pas besoin de ce monde pour autre chose qu'une base militaire aussi pouvait-on considérer que la balle était au centre.

Depuis que les rumeurs sur le monde dextro avaient circulé, la Turienne avait considéré cette possibilité. Mais maintenant que le Geth était en face d'elle, l'idée ne lui semblait plus si bonne que cela.

- Vos propositions sont intéressantes, mais je n'aime pas l'idée que la Hiérarchie fasse un emprunt auprès du G.I.P, même redonné sous la forme d'une partie de la planète. Quoique vous disiez, cela reste un prêt que l'un des gouvernements ferait à l'autre.

Toutefois, j'avais déjà eu l'idée que vous me proposez, sous une autre forme.

Mon peuple n'est pas habitué à partager les décisions avec d'autres espèces : nous privilégions le bien de tous avant le nôtre et sommes prêts à faire des sacrifices que d'autres rechigneraient à faire.
Néanmoins, en tant que seuls peuples dextroaminés de cette galaxie, nous ne pouvons pas nous liguer les uns contre les autres. Je n'ai pas d'intérêt à refuser un accord, pas plus que je n'ai intérêt à accepter vos conditions.

Ce que je propose, c'est que celui qui aura la planète s'engage, en échange de main d’œuvres et de ressources, à ouvrir les portes de sa colonie à d'autre. Une colonie ouverte, si vous le préférez. Les Geths et les Quariens ou les Turiens seront libres de s'installer, de participer à la vie de la planète, de profiter sous contrat de ses ressources, d'acheter et de bâtir en tant que particulier, de créer leurs entreprises et, en somme, de faire tout ce qu'ils pourraient faire sur un monde qui leur appartiendrait.
Mais le G.I.P ou la Hiérarchie, en fonction de qui en sera propriétaire, garderait la main sur les grandes décisions politiques, tout en composant avec l'autre partie.

Nos peuples sont différents malgré leurs ressemblances; une colonie mixte, où chaque gouvernement aurait son mot à dire ne pourra mener qu'à la discorde.

En sommes, si ma proposition est plus restrictive que la vôtre, c'est pour le bien de tous que je vous la propose. Le gagnant remporte le lot, mais le perdant y gagne lui aussi.

Ces enchères ne sont qu'un jeu, Monsieur Informateur. Un triste jeu auquel nous participons bon gré, mal gré et puisque je suis forcée à y jouer, sachez que je ne suis pas femme à aimer perdre.


Elle parut se radoucir, l'espace d'un instant, le temps d'une respiration, si fugacement qu'on ne pouvait que se dire qu'on avait imaginé cet événement, avant de reprendre son masque de sévérité et de droiture.

- Je toucherais un mot de votre proposition à mon Amiral. Touchez en un à vos supérieurs et nous verrons ce qu'ils décident.

Maintenant, si vous voulez bien m'excuser...

La Turienne tourna les talons avec un certain soulagement, ignorant les soupçons qui dansèrent sous son crâne lorsque l'être mécanique lui souhaita une bonne soirée. Impossible de savoir s'il avait fait preuve d'ironie ou feint la sincérité à l'aide d’algorithmes. Plus elle mettrait de distance entre elle et lui et mieux elle se porterait.

Ses yeux émeraudes fixèrent une nouvelle fois l'horloge et, pour la seconde fois de la soirée, elle pesta contre ce temps qui filait trop vite. Il lui fallait informer l'Amiral, miser, trouver une façon de sécuriser ses informations... Non. Il faudrait faire des sacrifices. Réduire sa liste de tâche, finir de rencontrer les politiciens, échanger des messes basses qui ne donneraient peut être rien.
Tout cela lui donnait le tournis.

Un serveur qui passait par là, son plateau chargé à la main, se vit délesté d'un verre que la Spectre but d'un trait avant de le délaisser sur un rebord. Triste façon de se donner du coeur à l'ouvrage, la méthode avait le mérite de marcher pour le mieux. Revigorée, elle résuma rapidement la situation par message à l'Amiral Viccarius. Au fond de la foret de ses pupilles brûlait une flamme que l'alcool avait ravivé : s'il trouvait à redire, il n'avait qu'à prendre sa place. Elle la lui laissait avec plaisir.

Pendant un temps la femme erra à travers la foule aux membres interchangeable, calmant petit à petit ses nerfs à vifs, laissant traîner ses oreilles sans réussir à percevoir quoique ce soit d'utile. C'était toujours les mêmes rumeurs, les ont dit qu'on qui parcouraient les groupes répartis à travers la salle, auxquels s'ajoutaient des spéculations sur ce qui serait bientôt dévoilé. La déclaration mielleuse de Delhmis Traum avait ravivé les discussions comme l'huile ravivait la flamme.

La Cabale fit demi tour, cherchant à se réfugier ailleurs quand elle sentit une main attrapé son bras. La poigne, ferme et décidé, menait à un Krogan vêtu de carmin. Avec un sourire, le Saint la fit s'approcher de lui et lui souffla à l'oreille ce qu'il avait entendu. La Turienne lui répondit par un échange de bon procédés, glissant une information dans ses murmures. Elle le quitta avec un clin d’œil en guise de cadeau d'adieu.

De meilleure humeur, ce fut en sifflotant qu'elle mena ses pas vers le couloir qui menait aux quartiers privés. Il n'y avait aucun garde devant, mais il n'était pas laissé sans surveillance pour autant. Elle pouvait voir de temps à autre un duo de garde passer au fond et disparaître à un angle, laissant supposer que des rondes avaient lieu. Ce ne fut cependant pas difficile de se glisser derrière eux et de trouver refuge dans une pièce vide, une vingtaine de mètres après les avoir suivi tel un fantôme.

Ce n'est qu'une fois assurée qu'ils étaient partis qu'elle entreprit son exploration silencieuse, cherchant un bureau vide où un ordinateur aurait été malencontreusement ouvert. Elle finit par en trouver un après plusieurs minutes de recherche. Se glissant dans la pièce noire, à demi dissimulée derrière le bureau, Ravi connecta son omnitech, captant toutes les données qu'elles pouvaient trouver avec certains mots clefs, attentive au moindre bruit pouvant l’avertir d'un danger.

Privilégiant la prudence, la biotique interrompit le téléchargement au bout de quelques minutes avant de repartir dans le labyrinthe de corridors.

De retour dans la salle principale, la Spectre repartit comme elle était venue sans avoir été remarqué. Elle s'isola sur un balcon plus délaissé que les autres pour étudier son omnitech.

La consultation des données fut interrompu par la réception d'un message sur une de ses boîtes. Tharak Nar'Jamon, rien que lui, cherchait à capter son attention, reprenant l'adresse qu'elle lui avait confié il y a longtemps sur un banc. Une surprise qui n'en était pas une : à chaque fois qu'ils se retrouvaient au même endroit au même moment, le Dirigeant de l'Hégémonie se faisait un plaisir de se rappeler à son bon souvenir. Et c'était dit sans la moindre ironie.

La missive, étrangement concise, était ainsi :

L'Hégémonie est très heureuse de voir la délégation turienne représentée de manière si grandiose. Surtout que nos deux nations ont tellement à partager, surtout maintenant.

En d'autres circonstances, la flatterie l'aurait fait sourire et elle se serait laissée prendre au jeu, renvoyant un message à la minauderie digne d'une écolière Asari, mais l'humeur n'y était pas. Pas tout de suite en tout cas.

Une fois qu'elle rentrerait, se promit Ravi, elle s’ensevelirait sous une couette pour trois jours. Rien ni personne ne pourrait la sortir de sa forteresse de douceur, pas même les propositions les plus alléchantes de cette galaxie faites Turien.

Ce fut donc ainsi, drapée dans sa fierté fatiguée qu'elle se présenta au dirigeant de l'Hégémonie. Un fin sourire éclairait malgré tout son visage et elle se fendit d'un salut de circonstance, penchant sa tête sur le côté comme le Butarien aimait le faire.

- Nar'Jamon ! Excusez mon air dissipé, je n'en peux plus de cette soirée. J'ai l'impression que Lasjaé était une balade sur un chemin plat comparé à ces enchères. Mon Phaëton me manque, ma coupe est vide et les Esprits sont témoins que j'ai besoin d'une bonne douche pour enlever toute cette politique de ma carapace - sans offenses.
Que me voulez vous ?




Spoiler:
 




 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1551197504-fer-de-lance
Tharak Nar'Jamon

Personnage RP
Faction :
Rang :
Tharak Nar'Jamon
Membre
Messages : 191

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeJeu 18 Avr 2019, 18:21
« Illium est ce que l’on peut appeler une infection. » Tharak sirotait son cocktail avec lenteur et une infinie douceur, faisait virevolter le liquide avec une telle maestria que le fluide s’arrêtait à chaque passage au bord manquant de peu de tout renverser. « Une gangrène purulente qui a cette capacité fascinante d’enlaidir même la fange que se trouve être les Systèmes Terminus. » Un large sourire ne quittait jamais le visage du dirigeant le plus influent de tous les butariens. « Une pièce unique à n’en point douter. » Petit soupir conspirateur tandis que le Galant’A rk se penchait vers ses interlocuteurs.

« Le remède, une série de bombardements aériens ou un usage irraisonné d’armes bactériologique … Nous aurions une préférence pour la deuxième option. Nous avons entendu parler d’une arme qui aurait la capacité d’anéantir le système nerveux d’une espèce et réduire la cervelle des victimes en pulpe, mais nous avons une nette préférence pour celle qui anéanti l’ossature osseuse. » Regard dans le vide, et franc rire de la part de l’ancien exilé qui imaginait facilement la scène. Puis soudain l’ancien maître espion se retourna vers ses interlocuteurs.

« Mais quelle était votre question déjà ? Ah oui, ce que nous pouvions penser de cette enchère unique en son genre. » Les deux asaris qui se trouvaient assises en face du Galant’Ark sourirent stupidement, extrêmement gênées par cette discussion. « Parfois, il ne vaut mieux pas être trop honnête ne trouvez-vous pas ? » Les deux asaris acquiescèrent avec empressement, sans que le butarien n’y prête la moindre attention. « Mais nous parlons et voilà que les affaires reprennent. Ce fut un plaisir. » Lâcha subitement Tharak alors qu’un de ses gardes lui indiquait qu’une turienne attendue était en route.

Ce n’est que lorsqu’Ythaq lâcha son plus beau sourire sadique que les deux asaris qu’elles étaient congédiées. Si elles étaient fâchées à l’idée de se faire éjecter d’une table qu’elles occupaient bien avant l’arrivée du butarien, alors ne montrèrent que leur empressement à s’en aller, laissant Tharak seul avec ses pensées et ses gardes du corps. C’est alors que Ravi débarqua.

« Mais qu’importe ces salamalecs très chère Ravi. Oublions quelques instants toutes ces manigances et insinuations fatigantes. Installez-vous donc à ma table et remplissez donc cette coupe qui n’a rien à faire vide. »

Et le Galant’Ark ne s’intéressa pas une seule seconde à l’éventualité que la turienne préféra rester assise, le butarien préférant plutôt se perdre totalement dans l‘observation de son cocktail qui devenait dangereusement vide.

« Toute cette histoire m’énerve au plus haut point. » Fait notable, le grand Tharak, représentant de tous les citoyens de l’Hégémonie parlait à la première personne. Ce seul fait démontrait le respect que le butarien éprouvait à l’égard de la turienne et sa plus grande implication personnelle dans cette déclaration. « Nous luttons comme des chiffonniers pour des choses qui n’auraient jamais dû revenir à des sociétés privées. Cette histoire démontre une seule chose, le Conseil perd dangereusement en influence au point que cela en devient inquiétant. »

Le Galant’Ark plongea son regard inférieur droit dans celui de la turienne.

« Mais vous l’avez dit, vous êtes lasse de politique de mots dérobés et de mensonges énoncés sous le signe de la franchise. Alors nous allons faire un petit quelque chose qui devrait alléger tout ce poids, un petit cadeau d’un ami à un autre, d’une nation à une autre. La Hiérarchie a été exemplaire dans l’histoire qui nous lie autour de Gellix, et cela l’Hégémonie ne l’oubliera jamais, je ne l’oublierai jamais. »

Tharak se leva et s’approcha de Ravi, très proche. La main droite du butarien se posa sur une épaule de la géante armurée et de la main gauche, le butarien toucha du bout de deux doigts le menton, ou son équivalent local, signe de respect que l’on réserve généralement à un membre de la famille. Quelle dommage que sa fille ne soit jamais devenu à l’image de cette personne pensa en même temps le tyran alors qu’il mettait un terme à ce cérémoniel aussi sérieux que destiné à mettre la turienne mal à l’aise. Dans le laps de temps, le butarien glissa un datapad dans la main de la Spectre.

« Amusez-vous bien chère Ravi, je pense qu’il y a encore largement de quoi faire au cours de cette soirée. Au plaisir de se recroiser par la suite.»

Et Tharak Nar’Jamon, Galant’Ark de l’Hégémonie, s’éloigna de la table et s’en retourna se plonger dans la foule, ignorant royalement les quelques entreprises qui tentèrent de l’aborder. Lorsqu’il fut assez éloigné, il remarqua un humain aussi frêle et lisse que tous ses homologues en pleine discussion avec l’émissaire asari. Il ne s’agit nullement de la représentante de l’Alliance. Aussitôt le butarien appela Ythaq.

« Qui est-ce ? »

La réponse ne tarda guère, un entrepreneur indépendant, Jake Korsin aux innombrables casquettes. Un sourire illumina le visage du Galant’Ark alors qu’il observait nonchalamment la scène. Même si c’était discret, plusieurs choses trahissaient l’humain. Absolument tout chez cet homme suintait le charme, et la maîtrise, et c’était là le problème. L’humain maîtrisait tout, tout le temps et avec trop d’excès. Il souriait trop fort, scrutait les alentours avec trop de sérieux, attrapait les verres avec trop de dextérité. Un ancien maître espion pouvait reconnaitre un Névianar dans un banc de poissons avec aisance.

« Recoupe le visage de cet humain avec nos informations. » Ythaq se perdit quelques temps dans ses fichiers puis soudain son visage exprima l’amusement. Bingo. Ainsi il s’agissait du commandant Alec Sykes, ancien N7 devenu Spectre. Si le zélé colonel Au’n Talgar n’avait pas aussi bien réalisé son rapport alors les doutes seraient sûrement restés lettres mortes. Amusé, le Galant’Ark se dirigea sans hésiter vers le mystérieux duo. Arrivant en pleine discussion, Tharak se fit tout sauf discret.

« C’est bien vrai. L’Hégémonie est aussi extrêmement curieuse de ces fameux astres. »

Le but clair du butarien était de déranger cette petite sauterie improvisée et voir comment son intervention allait faire bouger les lignes. Après tout, quitte à se forcer à venir dans cette enchère de la honte, autant en profiter pour s’amuser un petit peu.


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1472062856-14011212440811408111889220

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1502442111-explorateur-de-lasjae
Alec Sykes

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Alec Sykes
Membre
Messages : 310

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeJeu 18 Avr 2019, 22:33

Oh l’enflure à quatre yeux ! Alors qu’il s’apprêtait à profiter de son éphémère avantage sur la volonté de l’Asari pour lui soutirer des informations, voilà que le dirigeant de la Nouvelle Hégémonie Butarienne, rien de moins, débarquait pour mettre son grain de sel. Avait-il percé à jour sa couverture ? Savait-il seulement quelque chose de particulier sur son cas ? La chose semblait plausible. En particulier compte tenu des quelques rapports qu’il avait pu avoir avec les forces armées Butariennes au cours de l’année écoulée. Car si le Conseil garantissait la sécurité et le secret des données concernant ses agents, le système ne pouvait hélas être infaillible lorsqu’il était question d’évoquer publiquement son statut auprès d’un tiers…

Maudissant intérieurement cette foutue mission qu’il avait réalisé sur Oméga au côté de Ravi et ses amis à quatre yeux, le brun ne tenta même pas de dissimuler son étonnement face à l’arrivée du plus prestigieux – et ostensiblement décoré- des Butariens. Non seulement la chose aurait été bien inutile face à un représentant d’une race capable de lire avec précision sur les visages, mais d’autant avec l’ancien chef d’une « police politique » assimilable aux pires dérives totalitaires de la Terre au cours du XXème siècle. Le N7 se contenta donc de donner le change, plus pour rester dans le ton de l’ambiance générale que pour réellement cacher qui il était.

Mais parce qu’il restait le genre de type à se méfier de tout le monde, parfois trop pour son propre bien, le soldat joua la carte du sauvetage. Pas celui de son interlocutrice, mais bien le sien. Qui s’organisa… en pressant une unique touche de son omnitech.

- « Veuillez nous excuser Galant’Ark. C’est un véritable honneur, mais… Mademoiselle et moi nous apprêtions à évoquer de futurs investissements. Pardonnez-moi de vous la soustraire un petit moment pour évoquer la question. Vous comprendrez j’en suis certain, au vu des sommes engagées et du temps qui file à toute vitesse… Je ne tarderai pas à vous la rendre. Mais en attendant, permettez à mon ambassadeur de vous saluer. Je serai moi-même ravi d’échanger avec vous sur des questions d’investissement ou de partager nos points de vue quant à cette vente un peu plus tard… »

Par « vous la rendre », le Spectre manqua de préciser qu’il la lui rendrait lorsque l’effet de son petit mélange aurait fini de faire effet. Quant à la question de se reparler, le brun croyait fortement en la possibilité d’avoir de nouveau à être confronté au Butarien ce soir. Mais pas vraiment pour discuter commerce… Et ce sauvetage ? C’est bien l’ambassadeur Humain, Washitori, qui y prit part, débarquant comme sorti de nulle part au sein de la foule. Drôle de timing, à n’en pas douter, mais qui pouvait s’expliquer par le discret signal qu’il venait de recevoir sur son propre omnitech, et dont le duo avait convenu si l’agent œuvrant pour l’Alliance se trouvait en difficulté.

- « Galant’Ark ! Ravi de pouvoir enfin vous approcher en personne. Les contacts entre nos deux espèces sont bien trop rares et tristement influencés par de regrettables épisodes de notre histoire commune… Croyez-bien que notre Première Ministre le déplore… »


Si la volonté de diversion du diplomate était certaine, on pouvait également déceler une certaine honnêteté dans ses propos. Tout ce qu’il fallait à Sykes pour s’éclipser après un salut respectueux à l’égard de son « interlocuteur ». Laissant son ambassadeur et la délégation humaine tenir la jambe à l’alien aux quatre yeux, Alec emmena une Asari toujours coopérative à l’écart de la foule pour discuter pour de bon en privée pendant les dix ou quinze minutes qu’il lui restait avant que la drogue finisse de faire effet. En précisant toutefois à sa pirate de recentrer sur lui-même une partie de leur invisibles alliés ailés, histoire de voir venir tout curieux qui voudrait à nouveau s’incruster ou laisser trainer ses oreilles.

De son côté, le colosse à la cape aurait le « plaisir » de se voir présentés les grands noms des spécialistes de la délégation de l’Alliance. Parmi lesquels un drôle de personnage, qualifié d’original selon les mots de ses collègues. Un naturaliste, avec un… Chat robot plus vrai que nature dans les mains… Vraiment ? Mais pourquoi se proposait-il de l’offrir au Galant’Ark, l’invitant à le prendre dans ses bras ? Était-ce ce que le scientifique considérait comme un genre… d’échange culturel ?

Spoiler:
 


Dernière édition par Alec Sykes le Jeu 18 Avr 2019, 23:48, édité 4 fois
Urdnot Ante

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Urdnot Ante
Membre
Messages : 108
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeJeu 18 Avr 2019, 23:19
L'échange avait oscillé entre complicité et incertitude.
Ante avait été confus, dans ses paroles d'abord, puis pendant une poignée de battements de cœur, dans sa tête. Sa stabilité mise à mal après la bise de la Turienne. Il était déjà rare qu'il fasse l'objet d'un tel contact mais il avait encore moins été la cible d'une telle "proximité", d'un tel geste amical, avec une membre de cette espèce.
Cependant cette simple attention le conforta dans son choix d'allié, le lien qui avait été tissé sur Chasca entre les combattants était puissant.
Juste avant que le rire enjoué de Ravi n'aille rayonner dans une autre direction, Ante put s'expliquer, préciser un peu sa pensée.

-Tout m'intéresse, au point où en sont les Krogans, le moindre caillou nous serait bénéfique. En revanche ce que je voulais dire c'est que certaines planètes n'ont pas la même valeur que les autres... Qu'elles pourraient ne pas être intéressantes à échanger.

Et Ante regarda la Spectre partir de sa démarche fluide. Elle semblait aussi à l'aise à la tête d'une troupe qu'en milieu mondain. Impressionnante.

A peine le Krogan avait-il eu le temps de se remettre qu'il fut rejoint par le Galant'Ark.
Les deux partenaires échangèrent de chaleureuses salutations. Le Butarien posa une main à la poigne solide sur la large épaule d'Ante, un geste imitant celui qu'avait eu le Yahg peu avant. Décidément, Ante avait la côte aujourd'hui !

-Mon ami, nous pouvons enfin nous croiser !

Le Krogan fit adroitement jaillir d'une poche de sa tunique une petite fiole orangée.

-Tradition ! De nouveaux fruits ont commencé à pousser sur Tuchanka. En bonne partie grâce à nos travaux ! Et bien entendu, mon peuple a cherché à en faire de l'alcool avant même de leur donner un nom. La liqueur est sucrée, mais très forte, j'espère qu'elle vous plaira.

Juste après le passage de liquide, Ante consulta le message qu'il venait de recevoir aussi discrètement que possible. Il eut un rapide hochement de tête et renvoya une brève phrase à son tour.
Tharak quitta rapidement le Diplomate pour rejoindre la délégation Volus.
Parmi eux Ante cru reconnaître les couleurs et le bandeau de celle qu'il avait rencontrer chez lui, mais c'était toujours dur d'en être bien sûr...

La forme caractéristique de la Volus fut remplacée par une grosse tête moche dans le champ de vision d'Ante avant même qu'il ait l'espace ou le temps de réagir.
Il semblait que les interactions agréables étaient terminées pour lui... Forcément, jusque là tout le monde ou presque avait été très bon avec lui, il fallait bien que sa chance tourne. Et que le coup vienne de sa propre espèce en plus ! L'haleine derrière la voix qui l'agressa était déjà bien chargée.

-Hey ! Le Diplo ! On peut savoir pourquoi vous n'avez toujours pas investi ? On veut pas repartir les mains vides hein ! On vous a confiés nos richesses durement gagner, c'est pas pour s’asseoir dessus !

*Connards.*

Le commando de diffusion Krogan allait bon train, racontant n'importe quoi à n'importe qui, le tout bien fort.
Plusieurs fois les fidèles d'Ante avaient dû les éloigner des débits d'alcool, les représentants étant en plein conflit entre leur naturel kroganien et l'image glorieuse qu'ils voulaient se donner.
Un groupe d'entre eux, surement un peu las, et cherchant à donner un peu de sens à leur présence tomba sur le Diplomate.

-Alors il serait temps de vous bouger, au lieu de passer votre temps à taquiner la dévoreuse !

-Je ne taquinais rien, investisseurs et si je n'ai toujours pas agi c'est parce que j'attends le bon moment, c'est de la stratégie vous comprenez ?


Le faciès reptilien qui lui faisait face se recula, comme si le mot probablement trop élaboré pour lui, l'avait blessé.

-Hum, bien sûr oui... Mais il va nous falloir quelque chose à nous mettre sous la dent.


Ante jeta un oeil du côté du Yahg un peu plus loin, puis vers Tharak.

-J'ai peut-être quelque chose pour vous mais bien entendu, je compte sur votre... discrétion.

[color:2f1b=cc9933]-Oui oui ma discrétion !

-Oui oui votre discrétion !

Ante se pencha une énième fois dans la journée vers son interlocuteur...
Quelques minutes plus tard, une meute de Krogan poussa rires et acclamations dans la salle. Leurs hurlements faisaient écho à ce qu'ils scandaient en boucle : "- Ils ont les miquettes ! Ils ont les miquettes pour leur enchère !!"
Mais ils furent vite mis sous silence par Grüdü et Chess, les incroyables bergers de ce troupeau alcoolique. Les Krogans n'avaient pas besoin d'une autre esclandre ce soir. Ils leur faillaient juste faire un bout de bruit, que l'on ne les remarques qu'un fugace instant.
Un instant qu'Ante saisit pour fixer, et attirer le regard des dirigeants sur l'estrade.
Son sourire toujours large, il leur fit une petite salutation de la main.

Avant de passer à autre chose, Ante devait s'acquitter d'une tâche, la promesse qu'il avait faite à la Turienne.
Ils s'étaient séparés il y a peu et déjà lui manquait-elle ! Ironisa t-il.
Usant de ses coudes pour se frayer un chemin dans la foule, conscient des nombreux regards qui le suivaient, qui le détaillaient, il parvint à intercepter la Spectre dans le ballet qu'elle livrait entre les invités, ne s’arrêtant jamais pour échanger plus qu'un mot ou deux, sautant de groupe en groupe.

Ante se savait peu discret, mais l'interpeller à voix haute le serait encore moins, si bien qu'il préféra l'attraper, aussi doucement que possible. Pour ne pas trop la surprendre d'abord ; de peur de se recevoir une projection biotique en réponse réflexe surtout.
Son éternel sourire se voulant rassurant, il l'attira un peu plus vers lui et lâcha ce qu'il avait pu glaner jusque là dans un murmure. La transmission d'informations fut rapide mais capitale, chacun, plein d'espoir, repartit aussitôt.
Puis pour la première fois de la soirée, le Diplomate alla poser sa mise.

Ses pions avancés, le Diplomate s'autorisa une pause dans sa course effrénée de rencontre. De retour au bar, il assura sa prise sur un puissant verre, qu'il accompagna d'un long soupir de soulagement.

Ainsi armé, il se mit à chercher Tharak du regard. Il trouva ce dernier non loin, en conversation avec un humain tout ce qu'il y a de charismatique et l'Asari qui avait ouvert la danse des enchères. Ante se tenait à distance respectueuse, lorsqu'il aperçu un second humain foncé dans la foule et intercepter le dirigeant Butarien alors que le couple s'éloignait. Aussi le nouvel arrivant se lança dans une diatribe un peu trop enjouée pour quelqu'un qui faisait face au très intimidant Galant'Ark
Tharak lui même venait-il d'être torpillé ? Voila qui ne présageait rien de bon... Mais peut-être que son fidèle compagnon à bosse pouvait le tirer de cette mauvaise passe, et lui permettre de rattraper le duo.

Un bref saut dans sa mémoire permit à Ante de replacer le gêneur. Washitori, représentant Terrien.
La proie était nommée.

S'il avait été doux avec Ravi, il en fut autrement lorsque les trois doigts du Krogan se posèrent sur l'épaule de l'ambassadeur.

-Monsieur Washitori ! Urdnot Ante ! Je ne sais pourquoi nous n'avons pas pu nous entretenir ce soir. J'ai rencontré un de vos collègues il y a un moment déjà, j'aimerais beaucoup discuté avec vous aussi ! Et je suis sûr que vos affaires avec le Galant'Ark sont déjà terminées, vous m'accompagnez au buffet ? Les Krogans auront surement besoin de vous après toutes ces histoires, et il y aura de juteux contrats à ce mettre sous la dent si la Terre est prête à nous soutenir. Vous ne pouvez pas refuser !


Il fallu un mélange adroit de pression et de force pour guider l'homme au loin sans pour autant lui briser l'épaule.
Si Ante n'avait rien d'un spectre, il n'était toutefois pas en reste en ce qui concernait les armes secrètes...
Une nouvelle fiole glissa de sa main au verre qu'il tendait à sa victime.

-Cadeau diplomatique, vous ne pouvez pas refuser, mais je vous assure, c'est très doux, appréciable pour un humain ! De nouveaux fruits ont commencé à pousser sur Tuchanka et...


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.
Couleur de dialogue : #ff6600

Make Tuchanka Great Again !:
 



 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1551201343-saint

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Xna4

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799107-personnage-1
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799105-nouveau-3

Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 20 Avr 2019, 13:57

[Intrigue] Le Système des Convoitises
29 mars 2204

Illium



Minuit et demi. Dans la salle, la fatigue mène son travail de sape face à l'excitation des enjeux. Par crainte, par goût du risque, par erreur ou par chance, des mises augmentèrent, mettant hors de jeu certains des participants les plus fragiles, devant soit constater leur échec, soit se contenter des miettes en priant pour une erreur des puissants.

Le drame était qu'au final, ils n'avaient pas si tort. Obtenir des informations fiables était difficile, hasardeux. Mais avec tant d'argent en jeu, forcément, une partie des mises devaient être bonnes... Restait à savoir lesquelles.

Alors que la fin du temps imparti à l'enchère arrivait, une nouvelle subtilité fût dévoilée : chaque astre mis en vente obtint un chronomètre personnel de 5 minutes. À ceux qui demandèrent une explication, on leur répondit que le chronomètre était une prolongation du temps où l'astre restait en vente, prolongation remise à 5 minutes à chaque surenchérissement. Inutile donc d'attendre le dernier moment : il resterait toujours 5 minutes après le dernier enchérisseur. Plus encore, chaque groupe voyant sa mise dépassée était aussitôt averti par le biais d'un message personnel. D'une manière ou d'une autre, Dehlmis Taurn espérait voir une brusque flambée liée à la pression temporelle.



____________INFOS MJ____________


Mise à jour des mises (planète – mise en court)
1-1 ; 2-1 ; 3-3 ; 4-3 ; 5-2 ; 6-2 ; 7-5 ; 8-2 ; 9-3 ; 10-2 ; 11-3 ; 12-1

Dernier tour de mise ! Le temps passe vite quand on s'amuse. Dahl

Je n'ai pas grand chose à vous dire. Si vous êtes concurrents pour une planète, prévenez moi dès que possible, et on fera un Skype/Discord où vous aurez le loisir de ruinez vos économies. :3

Que dire d'autre ? N'oubliez pas de préciser vos mises dans vos posts de manière visible (la balise spoiler en fin de post est bien pratique). C'est nécessaire, car sinon, les joueurs après vous n'ont pas une proposition à jour des mises en cours.

Si vous décider de chercher de nouvelles informations, n'hésitez pas à m'envoyer un MP, j'y réagirai plus vite. Cependant, je ne serai dispo qu'à partir de mardi environ. x)

Je vais de ce pas préparer vos MPs !



 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1408461301-sans-titre-1
Tharak Nar'Jamon

Personnage RP
Faction :
Rang :
Tharak Nar'Jamon
Membre
Messages : 191

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeLun 22 Avr 2019, 10:16
Tout venait de se dérouler à une vitesse telle que le Galant’Ark eut l’impression de se retrouver hors du temps. Rencontre avec Ravi Vertax, Spectre du Conseil, auprès de laquelle il s’était allié à une petite mise en scène qu’il espérait humoristique, rencontre avec un espion humain qui avait réagi exactement comme si on l’avait surpris aux toilettes, rencontre avec l’ambassadeur Washitori qui semblait étrangement doué du sens de la diplomatie pour un humain de l’Alliance. Et puis il y avait les deux courtes rencontres avec urdnot Ante, le krogan le plus unique de l’histoire. Si cela avait été envisageable, Tharak aurait recruté le colosse dans la seconde. Avec pareil individu comme allié, l’Hégémonie règnerait sur la galaxie en quelques semaines.

D’ailleurs, la deuxième rencontre brisa si rapidement le contact avec l’ambassadeur humain que le butarien n’eut le temps que de glisser une courte réponse. Le tout en ignorant royalement l’abruti qui tentait de lui faire tenir une bête hideuse au faciès non moins stupide que son porteur actuel. Que la délégation humaine puisse s’amuser avec une équipe aussi limitée n’était pas un élément particulièrement surprenant mais qu’ils en fassent étalage était déjà plus gênant.

« Ambassadeur. Nous sommes assurés que votre … première ministre. » Quel mot affreux pour désigner quelqu’un d’aussi important. « Aura à cœur de réaliser une véritable rencontre pour discuter de ses regrettables influences du passé. » Sourire dépourvu d’animosité mais aussi d’amicalité, le moment n’était ni à perdre des heures pour débattre du passé et sûrement pas à s’épancher avec autant de spectateurs. Heureusement, Ante débarqua comme un héros d’antan et emporta Washitori avec une maîtrise parfaite. Amusé, Tharak termina le verre d’alcool que le krogan lui avait servi peu de temps auparavant, appréciant le goût puissant mais sincère qu’il recélait.

Ythaq parut alors aux côtés de son maître et lui murmure le compte rendu précis de la rencontre entre l’humain espion et son infortunée victime. Inquiétant, les humains avaient donc l’information concernant l’une des planètes Lévo. Envoyant rapidement un message à son allié Urdnot, l’ancien exilé se dirigea dès lors en direction du centre de mises et indiqua une planète pour l’une de ses dernières mises. Lorsque ce fut fait, il se dirigea d’un pas décidé en direction d’Informateur, s’arrêtant que quelques secondes aux côtés de la machines pensante.

« Nous ne sommes pas parvenus à découvrir l’emplacement d’un monde dextro. Sachez toutefois que nous pouvons, d’en l’éventualité où vous seriez intéressé, continuer à travailler de concert pour que nos trois nations se construisent en commun dans ce secteur si particulier. Misez sur l’astre 6 et nous pourrons devenir d’excellents voisins. »

Puis le Galant’Ark s’en alla, au GIP de prendre ses décisions et d’en assumer les conséquences. Contactant sa délégation au complet, le tyran butarien indiqua à tous de se transformer en courtiers en informations. Un ministre se dirigea un investisseur volus, un second cibla une alliance d’investisseurs privés tandis qu’Ythaq parlementait auprès de différents groupes experts dans l’extraction d’H3. L’objectif était clair, faire investir sur les astres 2, 6 et 8. Il était important que les prix globaux puissent monter afin de faire en sorte que les plus gros investisseurs ne puissent rafler la mise en rachetant la moitié du système.

De son côté, Tharak se tenait fermement à côté de la machine à investir, attendant patiemment de pouvoir investir une ultime fois.

Spoiler:
 


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1472062856-14011212440811408111889220

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1502442111-explorateur-de-lasjae
Informateur

Personnage RP
Faction :
Rang :
Informateur
De la Magie dans l'air
Messages : 748

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeVen 26 Avr 2019, 02:25
Informateur continuait de réfléchir aux propositions faîtes par la représentante de la hiérarchie. Son offre était loin de celle proposé par le GIP. Toutefois, cela ne rendait pas impossible la présence des quariens et des geths sur le monde dextro, à condition bien sûr que la hiérarchie achète la bonne planète. La question était de savoir s'il fallait accepter cette proposition et si les informations que chacun avait récolté était fiable. Après tout, le risque d'acheter une planète totalement différente n'était pas à exclure. Après avoir fini de traiter avec le représentant d'Exogeni, Informateur se dirigea vers ses supérieurs hiérarchiques. Alors qu'il progressait, le geth fut approché par le Galant’Ark Nar Jamon, ce dernier lui parla brièvement. Manque de chance, le butarien n'avait pas reçut à obtenir des informations utiles pour la localisation du monde dextro. Dommage, avoir des informations complémentaires auraient été utiles, surtout si la hiérarchie était actuellement dans l'erreur. Les détails que le butarien rajouta sur l'astre numéro 6 intrigua le geth. Le synthétique ne répondit rien à Tharak. Toutefois, alors que ce dernier s'éloigna, Informateur envoya une copie des informations qu'il possédait à ses alliés sur place, directement dans leur omnitech, avantage d'être une IA. Cela pourrait être utile à chacun des concernés. Ensuite de quoi, Informateur reprit ses déplacements vers les amiraux. Une fois près d'eux, le commandant du GIP leur dévoila la proposition de la hiérarchie. Le débat se fit rapidement entre les trois individus sur la marche à suivre.

La possibilité de tenter de ravir la planète aux turiens fut évoqués, mais rapidement écarté. Ce pourrait être trop risqué. De plus, cela coûterait cher au GIP et pourrait envenimer leur relation avec la hiérarchie. Le débat fut rapidement conclut, le GIP accepterait la proposition de la hiérarchie. Ce n'était pas ce qui avait été souhaité, mais au moins il serait possible de s'établir sur la planète dextro. Le cas de la seconde colonie fut également évoqués, en espérant que les butariens réussissent de leur côté. Chacun fut d'avis de profiter de cette occasion, car cela permettrait de former et de renforcer des alliances avec des peuples autres que ceux du conseil. Informateur décida ensuite de faire deux propositions à ses amiraux.

-Amiraux, j'aurais deux idées à vous soumettre. Premièrement, si les turiens et les butariens réussissent chacun de leur côté, profitons de cette chance. Nous nous établissions sur le monde levo, comme discuter dans de précédentes rencontres avec l'hégémonie. Pour le cas de la hiérarchie, nous faisons de même. Il suffirait ensuite de faire quelques publicités pour encourager quariens et geths à l'opportunité que représente ces deux colonies. Je ne doute pas que certains voudront en profiter pour se lancer en affaire sur au moins l'un de ces mondes. Avec de la chance, certains se lanceront peut-être dans l'agriculture et l'élevage sur le monde dextro. Cela serait utile pour alimenter la colonie levo pendant un temps. Je sais que cela représente une hypothèse, mais comme cela représenterait un marché auprès des turiens et des quariens, l'idée de bons profits attirera probablement des intéressés. Sinon, il suffira aux colons du monde levo de lancer des négociations commerciales avec des agriculteurs et éleveurs turiens. Mon autre idée, achetons un autre monde, afin d'avoir des ressources à exploiter à proximité. Nous pourrions ainsi payer les taxes demandé par la hiérarchie et aider aux développements des deux colonies.

La discussions se poursuivit encore un moment avant que chacun termine de présenter ses arguments. Il était temps de mettre les divers éléments en place. Informateur s'éloigna en commençant à rechercher la turienne Vertax. Après quelques minutes à se promener sur place, il aperçut enfin la personne qu'il cherchait. Le synthétique se dirigea vers la turienne et une fois que cette dernière l'aperçut et qu'ils furent assez proche pour se parler, le geth prit la parole.

-Bonsoir de nouveau, madame. J'espère que je ne vous dérange pas, si c'est le cas je m'en excuse. Je venais vous dire que le GIP accepte votre proposition. Il est vrai que ce n'est pas exactement ce que nous recherchions, mais cela demeure une offre très honnête. Nous avons décidé de partager les informations que nous avons récolté avec vous, en espérant qu'elles vont seront utiles. Nous n'avons pas l'intention de compétitionner contre la hiérarchie. Nous allons plutôt nous concentrer sur l'acquisition d'au moins un autre monde de ce secteur, pour ses ressources. Bonne soirée à vous.

Puis, Informateur se dirigea vers les machines d'investissements installés pour ces enchères. Il resta pensif pendant un instant, suivre la recommandation de l'hégémonie ou bien miser sur un autre monde? Après avoir bien réfléchit, le geth entra sa mise. La fin des enchères approchaient et la révélation avec.


Spoiler:
 


 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 16073110504411408114404364
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 2nap
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 5062081203627910889007344680981603973166n
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 852467120517571089302794427892639486220n
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799321-membre-1
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799120-rp-3
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1482668524-mission
 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1515799091-mission-1
Ravi Vertax

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Spectre
Ravi Vertax
Hé Hé !
Messages : 429
Crédits : Relais.314 / moi

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 27 Avr 2019, 10:27
Le Système des Convoitises
Ses dents révélées étincelèrent lorsqu'un serviteur vint avec de quoi remplir son verre. Ravi s'était assise avec délice à la table de son hôte; s'il lui avait proposé de le rejoindre sur une banquette, elle s'y serait étalée sans la moindre petite pensée pour la bienséance. Mais c'était sur un fauteuil qu'elle se prélassait et le port de la robe lui interdisait certaines postures, aussi se contenta-t-elle de s'y enfoncer autant qu'il était possible.

Un soupir d'extase passa silencieusement ses lèvres.

Ce devait être la première fois de la soirée qu'elle faisait autre chose que s'activer dans tous les sens ou que de boire trop rapidement pour un estomac trop vide. Ce manquement ignoble fut vite rattrapé après qu'elle eut fait signe à un serveur de venir et qu'elle eut raflé plusieurs canapés reposant sur un plateau. Ce n'était pas suffisant, tout juste une mise en bouche mais c'était ce qu'elle pouvait espérer de mieux ici : de quoi picorer ci et là en attendant que les enchères soient finies et qu'elle puisse manger un vrai repas dans le premier restaurant ouvert qui s'offrirait à elle. Ne pensait-on pas aux biotiques ici ?
La Cabale regretta amèrement l'absence de Scipio et de ses nouilles.

- Toute cette histoire m’énerve au plus haut point, reprit Tharak après un instant de silence, le temps que son invitée ne se régale et boive quelques lampées.

Chose rare, le Butarien avait parlé à la première personne, et non en se drappant de ce « nous » pompeux qu'il adorait. «Énervé» devait donc être un euphémisme pour parler de la rage qui tordait les entrailles du Butarien en ce moment, assez puissante et présente pour qu'il retire le peuple de ses phrases.
Le regardant par dessus sa coupe déjà à demi vide, la Turienne attendit, comptant les secondes qui séparait cette phrase de la suite. Elle était loin d'avoir atteint les sept quand le chef de l'Hégémonie reprit.

- Nous luttons comme des chiffonniers pour des choses qui n’auraient jamais dû revenir à des sociétés privées. Cette histoire démontre une seule chose, le Conseil perd dangereusement en influence au point que cela en devient inquiétant.

- Oui et non, diraient certains. Les sociétés qui trouvent des secteurs et les explorent ont toujours eu le droit de les vendre. S'installer sur un monde sans accord du Conseil, cependant, est une autre paire de manche. Encore que, Galant'Ark, nous ne sommes pas dans un secteur sous égide du Conseil. Convoitise, comme il porte si bien son nom, est un système neuf, proche des Terminus et de vos frontières.
Avouez le franchement, auriez vous voulu que le Conseil vienne, exige que les planètes lui soient remises et qu'il décide quoi doit revenir à qui ?


Il n'avait pas besoin d'ouvrir la bouche. Elle connaissait déjà la réponse. Amusée par l'alcool et par Nar'Jamon, la Turienne lui adressa un clin d'oeil complice.

- Cependant, je suis d'accord avec vous. Ceci est une farce. Une plaisanterie grotesque, même pour moi. Delhmis Traum est un piètre bouffon, mais elle réussit tout de même à nous faire venir ici et nous faire jouer les tours qu'elle veut nous imposer.
Nous avons tous décidé d'y prendre part, c'est bien ce qui doit être le pire dans cette histoire.

Enfin. C'est ainsi.


-  Mais vous l’avez dit, vous êtes lasse de politique de mots dérobés et de mensonges énoncés sous le signe de la franchise. Alors nous allons faire un petit quelque chose qui devrait alléger tout ce poids, un petit cadeau d’un ami à un autre, d’une nation à une autre. La Hiérarchie a été exemplaire dans l’histoire qui nous lie autour de Gellix, et cela l’Hégémonie ne l’oubliera jamais, je ne l’oublierai jamais.


Par politesse, la Spectre se leva en même temps que le politicien, lui faisant face alors qu'il la rejoignait. Pourquoi se mit-il à lui tripoter le menton comme il le faisait présentement ? Les Esprits seuls le savaient, tout comme les Butariens. Quoiqu'il en soit, la coutume n'était pas connue de la guerrière ébène aussi leva-t-elle un sourcil durant toute la cérémonie, attendant de voir ce que le Galant'Ark allait faire ou dire.
Le métal froid d'un datapad entra en contact avec sa main. Ses doigts se serrèrent pour l'empêcher de tomber alors qu’elle continuait de regarder son hôte dans les yeux. Un cadeau d'une nation à une autre, enfermé dans les circuits de métal et les composants électriques. Serait-ce des informations quant à l'un des sujets des enchères ?
Elle espérait que oui.

- Amusez-vous bien chère Ravi, je pense qu’il y a encore largement de quoi faire au cours de cette soirée. Au plaisir de se recroiser par la suite.

- Vous aussi, très cher. Nous nous reverrons vite !, lui lança-t-elle alors qu'elle se renfonçait dans le siège.

Un signe de la main suffit pour qu'un serveur surgisse, apportant avec lui son lot de petits fours et d'alcool. Si Ravi prit des premiers, elle délaissa le second, estimant qu'elle avait trop bu pour l'instant. Son esprit s'enivrait un peu trop alors que l'heure approchait et il lui faudrait des sens affûtés pour la suite. C'était en général dans les dernières minutes des enchères que la véritable bataille se révélait. Les quelques heures qui les précédaient ? Tout juste de l'échauffement, de quoi recueillir des informations et polir ses lames en vue des futurs coups de poignards qui auraient lieu.
Reprenant pleine possession du fauteuil, la femme alluma le datapad. Il avait en guise de fond d'écran le logo de l'Hégémonie et la devise des Butariens - à moins qu'il ne s'agisse que de celles de Nar'Jamon. Il ne contenait que peu de dossiers. En toute vérité, un seul était visible dès le menu d'accueil. Après quelques recherches il semblait même qu'il était l'unique. L'appareil avait sans doute été rebooté pour éviter que des données trop sensibles tombent entre de mauvaises mains.
Gobant un morceau de viande séché assaisonnées d'épiques quariennes, la combattante reprit l'exploration vers le seul chemin qui s'offrait à elle : le dossier non nommé.

Elle s'était attendu à un simple document texte qui aurait regroupé les informations attendues. Pourquoi pas sous une forme codée même, afin d'offrir un peu de challenge à l'ancienne détective ! Il y avait bien un texte mais accompagné de plusieurs photos.
Poussée par la curiosité, Ravi en ouvrit une au hasard.

Durant quelques secondes, toute sa personne fut happée par l'image qui se dévoila sous ses yeux émeraudes. Ils caressèrent l'écran, englobant l'intégralité des pixels tandis que les couleurs et les formes s'imprimaient sur sa rétine. Elle zooma pour mieux apprécier les détails. Le sourire ne put plus être retenu, pas plus que le rire qui s'échappa, clair et tonitruant alors que son corps se pliait.
Sur le Datapad, un Nar'Jamon au regard fier regardait vers l'horizon, alors que derrière lui la grandeur de Kar'Shan apparaissait. Une autre photo le montrait en compagnie d'une femme, probablement son épouse, en dignes représentants fiers et droits. La troisième montrait les forces d'élites Butariennes, les Ombres de Kar'Shan, qui posaient avec fierté et splendeur. Et tout ceci continuait pendant une quarantaine de clichés.
Le texte était des correctifs et annotations de Galant'Ark, lequel demandait à ce que tel retouches soient faites ou qu'une photo ne soit pas utilisée, que tel sujet adopte plutôt tel autre comportement et ainsi de suite.

Des images de propagandes, voilà de quoi il semblait s’agir. Le Butarien avait dû se tromper de Datapad ou il lui jouait un tour qu'elle adorait. N'avait-il pas dit, après tout, qu'il voulait alléger ce poids qui couvrait ses épaules, ce poids dont elle se vêtait alors qu’on la forçait à jouer les entremetteuses politiques ? Qu'il l'ait fait exprès ou non, le résultat était bienvenu, apportant une bouffée de fraîcheur.
Il y avait néanmoins fort à parier que, pour un cadeau d'une nation à une autre, la Hiérarchie ne goûterait pas de la plaisanterie comme elle le faisait.

Gloussant encore, la Turienne éteignit l'appareil et chercha du regard Tharak. Elle finit par l’apercevoir au loin, terriblement proche d'Alec. Tellement proches qu'ils semblaient discuter avant que l'Humain ne s'éclipse, une Asari à son bras. Ses mandibules cliquetèrent avec une pointe de dédain et beaucoup d’amusement.
Et bien. Même en mission Sykes trouvait le temps de faire les yeux doux à toute sorte de beautés. Décidément, son ancien élève était incorrigible sur certains points. Le jour où il se caserait ce serait au moins une centaine de femmes de toutes espèces confondues qui feraient le deuil de son célibat.
Il y avait toujours la possibilité qu’il était en vérité en train de recueillir des informations, mais cela aurait supposé qu’il était plus professionnel que charmeur. Une donnée dont il lui arrivait de douter parfois.

D'un bond leste, dansant entre les groupes pour se frayer un chemin jusqu'à sa cible, Ravi fila en sifflant une rengaine joyeuse. Sur le chemin, Informateur chercha à l'arrêter et réussit pour un temps. Le temps de dire qu'il se soumettait à ses conditions et lui laissait le terrain libre pour éviter une guerre économique. Elle le remercia d'un signe de tête avant de repartir. Elle aurait voulu lui répondre qu'il ne n'en lui aurait de toute façon pas laissé le temps, repartant aussi vite qu'il était venu.

On voyait que le temps était presque écoulé, bien qu'il restait une petite quinzaine de minutes avant l'heure fatidique. La foule s’agglutinait désormais à proximité des machines. Certains essayaient encore de faire semblant mais la plupart avait laissé tomber le masque. Petit à petit, les groupes les moins importants, à court de crédits, se voyaient écartés de la course. Au mieux ils pouvaient espérer se faire une place dans un pacte et grappiller des miettes. Il n'y avait aucune égalité dans ces enchères, contrairement à ce que clamait Dehlmis Traum. Le mensonge était enfin dévoilé, bien que connut depuis le début.
La biotique d'obsidienne s'arrêta le temps de consulter le tableau des mises, puis repartit, un air satisfait sur le visage. Pour le moment, tout se passait bien. Une nouvelle règle avait été annoncé, et toute mise qui aurait lieu dans les dernières secondes du temps imparti repousserait ce dernier de quelques minutes.
L'entreprise espérait pousser les groupes à surenchérir encore plus avec ce stratagème. Au final, le plus riche l'emporterait.

Se désintéressant des tableaux, la Spectre marcha jusqu'au groupe de Butariens. Quelques soldats se raidirent à son approche et bougèrent de façon à se rapprocher du Galant'Ark. Elle les ignora.

- Nar'Jamon ! Je viens vous quémander une danse. Vous avez filé avant que je ne puisse vous le demander plus tôt.

Il était facile de lire l'expression sur le visage du représentant de l'Hégémonie. On pouvait la situer entre étonnement amusé et agacement dissimulé.

- S'il vous plaît ! J'ai quelque chose à vous dire, et je n'ai pas envie de prendre le public à parti dans cette discussion. Il reste encore du temps et la danse ne sera pas longue. Si vous avez tant peur que cela de perdre votre place près de cette machine, vous n'avez qu'à laisser un de vos hommes avec elle. Il doit y en avoir plus d'une dizaine un peu partout de toute façon, et au bout d'un moment, il n'y aura plus qu'une poignée qui pourra miser !

Il parut hésiter un instant puis, finalement, accéda à sa requête.

- Parfait
, piailla-t-elle alors qu'il capitulait. Ne vous montrez pas si renfrogné allons ! Ce sera amusant, vous verrez !

Elle l’entraîna jusqu'à la piste presque vide. Ensemble, ils entamèrent ce qui était le plus proche de ce qu'on pouvait appeler une valse, si on ignorait les nombreuses différences. Finalement, cela ressemblait plutôt à une greffe de mouvements, arrangés comme ils pouvaient.

- Oups....

Ravi retira son pied de celui du Butarien.

- J'aurais peut-être dû vous avertir que j'étais piètre danseuse, mais je ne voulais pas vous donner de raisons de plus pour refuser.

Ils tournoyèrent non pas avec grâce mais avec équilibre, ce qui était déjà bien vue leur situation.

- Nar'Jamon, votre cadeau est on ne peut plus plaisant, mais je me vois forcée de vous le rendre. Vous êtes un homme très photogénique, mais je doute que la Hiérarchie apprécie et même sache quoi faire de tout ceci.
Si vous voulez mon avis, je trouve la photo avec votre épouse très bien. Ce n'est peut-être pas la peine de rajouter un ... Koreyro... - Je prononce sans doute mal - à vos pieds. Deux de chaque côté, pour donner l'impression de gardiens silencieux, pourrait être pas mal, mais tout dépend de si vous préférez renvoyer une image de vous familiale ou sacrée.


Le datapad changea à nouveau de mains. Elle n'estima pas nécessaire de lui préciser qu'elle en avait fait une copie, au cas où. Une précaution qui se montera utile lorsque, le lendemain, elle percerait les secrets de ces photos en apparence si inoffensive... Et se demanderait si Nar'Jamon avait fait exprès ou avait fait une erreur. L'intéressé ne se montrerait jamais mal à l'aise s'il s'était trompé en lui offrant l'appareil. C'était le genre à préférer se crever deux yeux plutôt que montrer un signe de faiblesse. Il y avait cependant des choses qu'on sentait sans qu'elles soient montrées, mais peut-être que le champagne trompait plus la Turienne qu'elle ne voulait le croire.

- Merci pour le rire, Galant'Ark. Il est précieux et c'était, à titre personnel, un bon cadeau.

En échange, la femme posa sa main sur l'épaule gauche du Butarien, le regarda droits dans les yeux pendant quelques secondes et dévoila ses dents en un sourire. Il y avait sans doute là moins de cérémonie que le rituel de l'homme, mais c'était une manière raviesque de lui dire qu'elle l'appréciait bien.

- Je vais cesser de martyriser vos pieds maintenant. Avant que vos soldats ne prennent ma maladresse à la danse pour une tentative de vous estropier. Bonne chance à vous pour les enchères !


Le temps de deux battements des quatre yeux, la Turienne obsidienne avait disparue dans la foule, remontant les étages pour trouver un appareil peu pris d'assaut et assez bien positionné pour lui permettre de regarder les tableaux des mises de même que la salle en contrebas.
Rien n'avait changé... Pour le moment. Il restait encore sept minutes avant la fin. Les trois dernières, suivit des cinq en cas de mise de dernière minute, seraient décisives.

Faisant ce qu'elle avait rêvé de faire il y a une demi heure de ça, la biotique héla une serveuse, réquisitionna le plateau de petits fours qu'elle portait et grignota en guettant les prémices de la guerre commerciale à venir.
A défaut de pop corn, elle aurait au moins ça.





 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises 1551197504-fer-de-lance


Dernière édition par Ravi Vertax le Sam 27 Avr 2019, 22:38, édité 1 fois
Alec Sykes

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Alec Sykes
Membre
Messages : 310

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitimeSam 27 Avr 2019, 18:47

Que faire lorsque votre couverture est percée à jour ? Comment se sortir d’une situation si délicate en minimisant les risques ? La réponse la plus évidente, mais aussi la plus pragmatique, au problème voulait que l’agent incriminé s’arrange pour éliminer toutes ses traces avant de s’éclipser et se faire oublier. Qu’il s’agisse de moyens matériels comme d’éléments «humains »… Heureusement, cette plaisante soirée ne nécessitait pas une démarche aussi drastique. Malgré les enjeux faramineux en matière de fonds engagés dans cette affaire, cette vente aux enchères ne verrait pas le recours à la force ou à des manigances d’espion. Du moins… plus maintenant.

Avec la soirée touchant à sa fin, Sykes se révéla avoir récolté suffisamment d’informations pour dresser une esquisse du système sujet de tant d’intérêt différents. Loin d’être exhaustive, la simulation recoupant entre elles toutes ces données eut au moins l’intérêt de dégager les points les plus intéressants en matière d’investissement. Ce dont "l’employeur" du Spectre se félicita lorsqu’il en vint à devoir enchérir une ultime fois. Car si la soirée était quasiment terminée pour le N7, qui alla se retrancher à une table située en retrait de la salle principale et sa piste de danse pour profiter d’un certain spectacle, le chef de la délégation humaine ne put s’accorder de répit dans l’immédiat.

Là où Alec observa d’un sourire en coin le couple improvisé d’une géante Turienne de sa connaissance et du tyran Butarien occupé à virevolter sur la musique, Washitori dut dans un premier temps se soustraire à l’emprise du délégué Krogan. Ce qu’il fit avec un franc-parler et une façon de faire très cash, au point que la chose collait difficilement à l’image du diplomate prêt à se perdre en palabres pour ne froisser personne ou parvenir à ses fins.

- « N’avez-vous pas déjà proposé ces mêmes contrats à l’Hégémonie, Ambassadeur ? Il est heureux de voir que les Clans parviennent nouer des relations en passant outre de regrettables affaires, même les plus récentes... » Rétorqua furtivement le petit humain en comparaison au colosse Krogan.

Laissant agir le caractère froid mais réfléchi qu’il avait autrefois acquis en œuvrant pour représenter l’Alliance sous l’uniforme, Washitori ne se laissa donc pas intimidé par son homologue. Mettant en lumière les promesses artificielles du représentant Urdnot, l’humain n’alla pas jusqu’à évoquer – textuellement - la tentative de coup d’état orchestrée contre Urdnot Wrex quatre ans auparavant, et ce avec le soutien Butarien. Encore que… La chose semblait "étrangement" sous-entendue dans ses propos…

Bah… Que cela gêne ou non, l’Alliance ferait ce qu’il faut pour maintenir ses relations avec Tuchanka. Mais au moins cette sortie avait-elle le mérite d’être honnête.

- « Navré Ambassadeur Urdnot. Vous comprendrez que je doive rester l’esprit clair jusqu’à ce que cette soirée s’achève… Je suis certain que les productions de Tuchanka sont des plus raffinées, mais elles siéent difficilement aux humains, vous en conviendrez. Voilà pourquoi je dois me dois de remettre à plus tard votre invitation. Du moins… Jusqu’à ce que cette vente aux enchères arrive à son terme. » Annonça finalement le diplomate en prenant congé d’Ante.

Entouré de sa délégation, il se dégagea d’un mouvement d’épaule appuyé de l’étreinte de son geôlier, lui adressant un respectueux signe de tête en guise de salut avant de s’éloigner en direction de la foule. Au moins, les choses étaient dites. Ce n’était sans doute pas ce soir que ces différentes factions trouveraient un terrain d’entente concernant le système mis en vente. Concurrentes sur l’acquisition des mondes les plus prometteurs de la région, elles ne s’imposeraient la corvée de s’assoir à la table des négociations qu’une fois les actes de ventes signés, voire les premières installations faites sur place. En attendant… Pour peu qu’il restait un minimum d’espoir et un esprit de compétition permanent, s’entendre serait bien impossible. Parvenir à un accord sur les seules conditions de circulation et déploiements de forces au sein de cette nouvelle zone, propriété de nombreuses factions dont plusieurs puissances majeures, relevait déjà du défi sitôt cette soirée terminée…

Mais puisqu’il était encore temps d’enchérir. Et parce que le diplomate comme l’agent du Conseil veillant ce soir aux intérêts humains avaient tous deux les yeux rivés sur les écrans présentant l’état des montants engagés ce soir pour douze astres…

Spoiler:
 


Dernière édition par Alec Sykes le Sam 27 Avr 2019, 22:45, édité 4 fois
Contenu sponsorisé

 [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue #15] Le Système des Convoitises    [Intrigue #15] Le Système des Convoitises Icon_minitime
 

[Intrigue #15] Le Système des Convoitises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse du Croissant :: Illium-