AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez
 

 Le début d'un tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 5

Le début d'un tout Empty
MessageSujet: Le début d'un tout   Le début d'un tout Icon_minitimeJeu 14 Mar 2019, 11:45
► █ Date : 14 mars 2204 RP Violent
Cödhringer Tau'n ♦️ ??? Etc
Le début d'un tout


L’ambiance sur le croiseur était électrique …

Non pas exactement électrique, plutôt agressive, pleine d’une rage contenue. La réaction était presque anormale étant donné la situation. Dans n’importe quel cas, les individus auraient été bouillonnants de joie et les rires seraient une mélodie appréciable. Mais pas ici.

La flotte de colonisation parcourait les étoiles depuis de nombreux mois désormais, enchainant les déceptions voir les crises. Deux affrontements avec des flottilles pirates avaient sensiblement fait monter la température au sein des vaisseaux d’exploration de l’Hégémonie, chacun se jetant la faute de telles rencontres. Enfin tout s’était clairement calmé lorsque les commissaires du Ministère de la Vérité avait fait propulser dans l’espace une dizaine de membres d’équipage suite à une bagarre générale qui avait causé la mort d’un officier de pont.

Depuis, les discours de propagande s’enchainaient sur l’importance de cette mission, et cela avait clairement empiré après l’annonce de la colonisation d’une planète de ce secteur par la Hiérarchie et l’Amirauté. La pression s’était faite excessive sur les officiers qui l’avaient massivement reporté sur leurs subordonnés. Et lorsqu’enfin une planète éden avait été repérée, ce n’était pas la joie mais une intense colère qui l’avait emporté.

Partout, l’équipage clamait la supériorité de l’Hégémonie sur le reste de la Galaxie, que bientôt les flottes iraient déloger les conciliens de FNR-1 à l’image de la libération de Lorek. La pression mise par le gouvernement se commuant en rancune tenace à l’égard des colons de ce système portant pourtant le nom du Galant’Ark reproduisant une nouvelle fois l’injure majeure qu’avait été l’agression de la Bordure Skylienne par l’Alliance Stellaire. Durant cette profusion de haine xénophobe, Cödhringer s’était terré sagement près des moteurs, se laissant bercer par le doux bruit de ces géants de métal.

Lorsqu’enfin les officiers eurent réussi à calmer les ardeurs belliqueuses de l’équipage et que la nouvelle tant attendue tomba enfin, oui cette planète ne voyait pour l’heure aucune trace d’une tentative de colonisation, la colère se calma enfin et les premiers rires fusèrent. Puis, quelques heures plus tard, le professionnalisme reprit totalement le contrôle de la situation.

La première action de l’équipage fut de couper toute communication vers l’extérieur, se contentant de l’envoi de message pré enregistrés sur le fait de continuer la mission ou quelque chose du genre. La deuxième fut l’envoi d’une quantité impressionnante de sondes. Il s’agissait non seulement d’enquêter sur cette planète miraculeuse mais aussi et surtout d’enquêter sur les capacités minières des planètes inhabitables du système. Tout ceci échappa totalement à Cödhringer qui avait bien d’autres correiros à fouetter.

***

« Commandant Tau’n. » Le ton du seul humain de la flotte de colonisation était à mi-chemin entre l’obéissance et le questionnement. Selon les protocoles en vigueur, il était encore bien trop tôt pour convoquer l’équipe d’exploration terrestre.

Le commandant du croiseur, le propre frère de l’explorateur, était un butarien massif et au charisme difficile à nier. Sur ce vaisseau, son autorité était absolue et peu osaient le contredire en public comme en privé, et ce n’était sûrement pas son frère humain qui allait le faire.

« Approche-toi, mon frère. » Il s’agissait clairement d’un ordre. Lorsque ce fut fait, Dalyth reprit d’une voix moins autoritaire. « Le conseil des commandeur a reçu l’aval du gouvernement, cette planète doit être colonisée au plus vite. Ton équipe partira dans l’heure. D’après les estimations, l’air est respirable mais d’importantes colonies de mycètes pourraient causer des problèmes respiratoires pour l’instant impossible à estimer.

Une base en pré fabriqué est en cours d’acheminement sur un plateau de l’hémisphère sud, la concentration en organismes végétaux et mycéliens y sera nettement moindre. L’équipe scientifique vous rejoindra sur place dans deux jours. Il n’y aura aucune extraction tant que la situation ne sera pas claire. Est-ce bien compris ? »


Cödhringer posa son regard dans les yeux inférieurs de son frère, acquiesça lourdement et se retira rapidement tandis que le commandant activait le système de communication de tout le vaisseau, mais aussi des frégates et transporteurs comportant le reste de cette expédition.

« Ce jour est le début d’un tout. » La voix était forte, rauque et autoritaire mais aussi porteuse de fierté. « Nous venons de découvrir la première colonie de l’Hégémonie depuis l’achat de Gellix, et il s’agit de la première colonisation suite à une découverte depuis la rencontre avec l’Alliance Interstellaire. Il s’agit du tout début de notre Nouvelle Hégémonie.

Sachez tous, que le Galant’Ark, les ministres et le conseil des commandeurs sont tous derrière nous et nous soutiennent pleinement dans ce moment historique que nous allons vivre. C’est officiel le système portant le nom de notre dirigeant rejoins enfin la liste des secteurs qui sont partie prenant de notre empire galactique. »


Petit silence rapidement suivi d’une série de cris de joie, d’accolades bourrues et autres expression de bonheur.

« Les équipes d’exploration vont désormais rejoindre la surface de notre nouvelle demeure. L’équipe militaire va débuter la construction d’une base terrestre tandis que la flotte va sécuriser les lieux. Maintenant je vais vous laisser découvrir le message que notre dirigeant a réalisé pour vous. »

Un silence absolu se fit alors que l’hologramme du Galant’Ark apparaissait à toutes et tous.

« Peuples de l’Hégémonie, citoyens de l’empire, une nouvelle terre a désormais rejoins la liste des mondes unis. Nous savons que pour réaliser cet exploit, pour offre à nos enfants une galaxie plus sûr, un avenir offrant des possibilités infinies vous avez saigné, vous avez délaissé vos familles durant de longs mois d’incertitudes et de tension.

L’Hégémonie n’est pas insensible, nous ne sommes pas insensibles à ces sacrifices, à ce dévouement patriotique. De ce fait, tous les individus ayant participé à cette expédition se verront offrir l’exploitation d’une terre de ce nouveau monde. La moitié des revenus tirés de l’exploitation de ce lieu vous sera remis personnellement pour les trois générations à venir.

Personne ne sera mis de côté. Quiconque perdra la vie durant cette colonisation verra cette offre se reporter à la personne de son choix. Vous faites la fierté de votre nation. »


La communication se coupa ainsi.

Amusante déclaration. Cödhringer, simple esclave devenu explorateur de l’Hégémonie allait donc bientôt pouvoir exploiter sa propre terre. C’était avec cette idée en tête que l’humain atteignit les hangars du croiseur. Trouvant alors le reste de son équipe en train de s’afférer à charger de nombreuses caisses et équipements dans les deux navettes leur étant assignées. Partout, l’immense hangar du croiseur était empli d’équipes semblables, mais pas forcément pour le même but. Eux ils étaient les explorateurs.

Ils allaient devoir ramper dans de la boue, combattre des animaux exotiques et dormir sur une terre inconnue. Ils étaient la première flèche de l’Hégémonie qui atteindrait ce monde. Peut-être même que Cödhringer allait être le deuxième être vivant à poser le pied sur cette planète. Quelle fierté.

« Officier. » Salua calmement Côdhringer en direction d’un butarien qui engueulait vertement un ouvrier qui avait commis une erreur quelconque. Pas de réponse. Alors l’explorateur gagna une position lui permettant de discuter avec les deux seuls membres de l’équipe qu’il appréciait. Un ralois un peu bizarre, l’un des trois faisant partie de la flotte de colonisation, mais profondément gentil, et une butarienne à l’humour extrêmement caustique mais possédant une curiosité impossible à tarir.

C’était à cause d’elle qu’il ne serait jamais le premier à poser son pied sur la planète, pour l’heure nommée Jag’Hiya en l’hommage à cette fameuse butarienne faisant partie de l’équipe. Ancienne esclave et fille d’une héroïne de la résistance contre l’envahisseur Moissonneur, la propagande avait décidé qu’elle serait la première à poser sur pied sur ce monde potentiellement hostile et la planète allait même porter le nom de sa mère. Tout un symbole.

Pas le temps de parler. « Bon les héros et héroïnes, on grimpe rapidement dans ces foutues navettes. On a un délai à tenir. » Le butarien semblait extrêmement énervé. « Toi ! » Il pointait du doigt une asari, ancienne habitante d’Astéria, devenue citoyenne de l’Hégémonie sur Vana. Journaliste elle était accompagnée d’un drone et avait pour rôle d’immortaliser cette première descente. Elle faisait aussi partie de la propagande globale. Quelle photo magnifique que de voir une équipe de l’Hégémonie composée de butariens, d’anciens esclaves, d’une asari d’un raloi et d’un humain. Comment fait plus parfait ? « Tu as pas intérêt à foirer ton coup. »

L’asari ne répondit même pas, se contentant de prendre un air renfrogné à cette accusation d’incompétence. L’équipe ne chercha pas plus le débat, sentant l’officier particulièrement tendu. Sa carrière pouvait prendre un chemin extraordinaire ou se terminer de manière surprenante en fonction de l’évènement à venir. Lorsqu’ils furent tous à bord, les deux navettes décollèrent enfin et quittèrent la sécurité du croiseur pour rejoindre les ténèbres de l’espace. C’est alors que la nouvelle planète de l’Hégémonie se révéla à leur regard.

Mélange de jaune et d’orange, la planète avait un aspect hypnotisant et presque comique. L’on aurait dit une immense boule d’or avec quelques traces de rouille. D’après les sondes, ces immenses tâches oranges étaient les mers planétaires tandis que le jaune était de gigantesques forêts fongiques et végétales. Plus grande que Khar’Shan, cette colonie avait, sur le papier tout du moins, tout pour devenir un centre majeur pour l’avenir de la nation. Enfin si elle ne se révélait pas être une nouvelle Adek …
Revenir en haut Aller en bas
 

Le début d'un tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Espace Frontalier :: Nar'Jamon-