AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Retrouvailles sous couverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alec Sykes

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


Messages : 278

MessageSujet: Retrouvailles sous couverture   Jeu 31 Jan 2019, 21:29

► █ Date :  Janvier 2204 RP Tout public
Sara VayleeAlec Sykes
Retrouvailles sous couverture


Système Hélios
Citadelle, Orbite de la Terre
4 janvier 2204

Une frustration comme il n’en avait pas connu depuis la Grande Guerre. Mais aussi un ressentiment des plus virulents à l’encontre de ceux qui l’employaient.  Voilà ce qui minait Alec en ce début d’année 2204. D’ici quelques jours, une opération d’envergure se tiendrait pour frapper le nid même de la Corruption. L’endroit où tout avait commencé, où il avait assisté aux débuts de cette saloperie, et où tout pouvait bien finir. Problème, le Conseil lui avait refusé toute participation au motif de son passif avec l’affaire qui avait engendré l’émergence de la menace. A la place, c’est à une tâche de garde et d’escorte qu’on avait cru bon de le consigner, en jouant avec d’autres les babysitters pour les Conseillers des fois qu’Aria tente une action d’éclat contre le Présidium au moyen d’agents infiltrés. A défaut de toute autre mission. Une tâche qui, si elle avait son importance au niveau stratégique, ne put que renforcer l’état de tension dans lequel se trouvait le Spectre.
 
Sans compter qu’il n’avait pas de nouvelles de sa compagne depuis plusieurs jours, envoyée avec son appareil patrouiller aux environs de Shanxi…

Ne pouvant donc se résoudre à se murer dans l’attentisme, l’agent du Conseil prit justement au mot ses employeurs. « A défaut de toute autre mission » le motiva à s’en trouver une de lui-même, qu’il obtint auprès du terminal de missions des agents du Conseil. Le genre de mission qui, si l’assaut contre la Corruption échouait, n’aurait au final aucune importance sur le destin de la galaxie… Mais qui pourrait en revanche trouver son intérêt dans le contexte post Energie Noire. Et puis… il avait besoin de servir à quelque chose, de s’éloigner de la Citadelle et la Terre quelques temps.

Voilà pourquoi, lorsqu’il fit les préparatifs de son départ et planifia méticuleusement le début de ce qui s’apparenterait à une traque, le N7 en vint naturellement à la conclusion qu’il allait devoir opérer en duo. Mais ce n’est pas vers un autre combattant de son acabit qu’il se tournerait cette fois. Non, c’est plutôt une spécialiste dont il avait besoin dans cette affaire. Quelqu’un qu’il se répugnait à devoir exposer au danger en temps normal. Toutefois… Il lui faudrait prendre le risque de lui demander son aide dans cette histoire. Sa cible ne serait pas longtemps à portée, et les ravages qu’elle pouvait entrainer –ou ses créations - au sein des Terminus risquait d’être une épine dans le pied du Conseil à l’avenir.

Lorsqu’il eut la certitude que tout était prêt ou presque, Sykes contacta donc la personne concernée, lui laissant un message sur sa boite Extranet professionnelle…

Message:
 

***

Le Chimaera était paré pour le départ. L’on avait réalimenté ses réacteurs pour un voyage de longue durée, et les vivres ne manqueraient pas des fois que la mission s’éternise un peu trop. Tout l’équipage s’occupait des dernières vérifications, si bien que l’engin pourrait décoller en fin de journée au besoin. Néanmoins, ce n’est pas à bord de sa corvette qu’Alec passait le début de sa matinée. Comme il l’avait indiqué dans son message à Sara, qui lui avait adressé confirmation, il occupait une table un peu à l’écart de la salle principale du Joyeux Volus. Un établissement qui avait la curieuse particularité d’être uniquement tenu par du personnel de natifs d’Irune. Ce qui s’avérait amusant et original, mais aussi à double tranchant, puisqu’il était bien compliqué de truander une seule addition.

La taverne à la clientèle cosmopolite occupait un emplacement avantageux du secteur Kithoi, l’un de ceux regroupant le moins d’humains pour une population alien très fournie. C’est dans ce quartier qu’habitait jadis le Spectre, quoique par intermittences du fait de ses missions pour l’Alliance. Mais c’est aussi dans cet endroit qu’il se trouvait ironiquement le plus à sa place. Côtoyer d’autres peuples lui permettait de mettre la Terre et obligations de soldat entre parenthèses. Par sûr que Shaun aurait apprécié, c’est certain, mais depuis qu’ils résidaient au Présidium, cette ambiance particulière lui manquait parfois.

Ce n’était cependant pas le moment d’être nostalgique, puisque celle qu’il considérait aujourd’hui comme sa seconde petite sœur finit par débarquer après un petit quart d’heure d’attente pour le N7. Entre temps, il avait déjà élimé un cigare dont les cendres froides occupaient un cendrier tout proche, et ce qui ressemblait à une bière Butarienne gisait dans un verre non loin. Un certain épuisement se lisait sur son visage, signe que les derniers jours et même dernières semaines n’avait pas été des plus reposantes. Ses traits s’illuminèrent toutefois lorsque Sara débarqua, et même s’il savait la chose inutile, il s’efforça de ne rien laisser paraitre à celle qui avait été son médecin traitant pour un temps.

- « Bonjour Sara. »

L’invitant à prendre place face à lui après lui avoir fait la bise, un serveur Volus, pas vraiment sous pression – autrement que dans sa combinaison – compte tenu de la faible clientèle du jour, finit par débarquer pour lui demander si elle comptait consommer quelque chose.

- « Désolé de t’avoir contacté de façon si soudaine et d’avoir été aussi mystérieux… Comment vas-tu ? » la questionna-t-il en tentant de paraitre tout à fait alerte.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Vaylee

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 240
Crédits : me

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous couverture   Ven 01 Fév 2019, 14:06

Merde, merde, merde !

Mais gueule pas putain, qu’est-ce qui t’arrive ?!

Ce qui m’arrive Liam ? Ce qui m’arrive !? Sombre crétin, j’avais dit UN verre !

C’est pas moi qui t’ai forcé à prendre les autres, Sara.

Elle lui balança la première chose qui lui vint à la main : une boite qui traînait. Il se la reçut en pleine face, ne s’attendant pas à une telle action de sa part, poussant un râle de douleur et un juron. Sara était revenue depuis presque une semaine sur la Citadelle, le Midway devant être réparé suite à une mission qui ne s’était pas déroulé comme prévu. Quelques blessés mais rien qui arrête le médecin de l’Alliance, toujours prête à recoudre, rafistoler les membres de la SO-21 qu’elle maternait comme elle avait toujours fait. Le vaisseau était arrêté pour plusieurs semaines, ce qui angoissait le lieutenant-commandant. Elle allait tourner en rond rapidement. Alors, après avoir fait un tour sur la Terre pour revoir une vieille connaissance, elle avait contacté cet homme rencontré l’année dernière pour rayer une nuit sur ce calendrier mental qu’elle s’était faite avant de pouvoir repartir dans l’espace. Et leur retrouvaille aurait dû être sage mais sage et Sara ne faisaient jamais bon ménage.

Pourquoi aurait-elle dû l’être d’ailleurs ? Parce que son ami de longue date, son frère de cœur lui avait envoyé un message la veille, lui demandant de le retrouver dans un des bars où ils avaient l’habitude de se voir. De un, pourquoi tant de mystère ? De deux … De deux, pourquoi tant de mystère ! Elle avait répondu par l’affirmative quelques minutes seulement après avoir reçu son message, ne s’étalant pas d’avantage. Jamais elle ne refuserait de le voir, le plaçant bien au-dessus de tous les autres, quitte à annuler d’autres personnes pour le voir.

La rousse se jeta sous la douche pour lui ôter cette odeur caractéristique d’une nuit mouvementée dont les relents d’alcool étaient les premiers effluves. Heureusement que l’appartement de son amant d’un soir était à une dizaine de minutes du bar où elle avait vu les dernières fois le Spectre. Si c’était le bon endroit, bien sûr. Une fois sortie de la douche, elle découvrit des vêtements posés dans la salle de bain, pliés soigneusement sur un des meubles.

Pourquoi j’ai des affaires chez toi ? Demanda-t-elle suspicieuse, s’arrêtant pour les observer après avoir avalé un cachet contre ses maux de tête.

Liam débarqua dans le plus simple appareil, la gueule enfarinée avec une rougeur sur le front, posant sa tête contre l’encadrement de la porte.

Tu les as oubliés l’autre fois. Tu reviens toujours me voir. À force, je commence à te connaître.

Tu me connais mieux que moi alors, grogna-t-elle en enfilant un haut, repoussant d’un coup de hanche l’attaque sournoise pour la ramener au lit. Bas les pattes.

Attachant ses cheveux, elle dut prendre une veste qui ne lui appartenait pas, un peu trop grande pour ses épaules mais ne pouvant pas perdre une minute de plus à chercher sa veste. Liam avait bien résumé la situation, elle revenait toujours le voir, ces affaires attendront et elle réglera ce problème après son entrevue avec Sykes. Avançant d’un pas rapide et alerte, la rouquine prit la direction du bar, priant de ne pas se tromper de lieu.

Elle franchit la première porte, en faisant quelque pas rythmée pour marquer sa victoire et entra sans montrer un quelconque signe de fierté, remettant une mèche de cheveux en place. Pile à l’heure. Enfin, juste cinq minutes de retard. Ça ne se verra pas, sauf pour un militaire chevronné. Sara pesta contre elle-même mais avança d’un pas tranquille vers le Spectre qui se leva pour l’accueillir. Sourire aux lèvres, elle annonça fièrement sur un ton mélodieux :

Et même pas en retard ! Alec !

Après un bref échange affectueux, ils s’installèrent à la table où le Spectre l’attendait. Un Volus débarqua rapidement. À la surprise générale, Sara commanda un café serré. Forcément pour sortir d’une gueule de bois, elle avait passé l’âge de vaincre le mal par le mal, bien que sa consommation d’alcool ait beaucoup augmenté l’année précédente. D’un simple coup d’œil, malgré la migraine qui tambourinait contre son crâne, elle put faire un rapide état des lieux de son ami alors qu’il s’excusait pour avoir été autant mystérieux dans son message, prenant avant tout de ses nouvelles.

On fait aller. Et toi ? Tu sais que les nuits sont faites pour dormir, plus de quatre heures si possible. Je savais que m’éloigner de toi était une mauvaise chose, je ne pourrai plus écraser des somnifères dans tes verres pour que tu sois sage. Je ne comprends pas pourquoi ton nouveau médecin de bord m’a envoyée chier lorsque je lui ai dit ce qu’il devait faire avec toi…

Elle lui adressa un sourire taquin en s’enfonçant dans sa chaise, glissant un pied sur la chaise proche d’Alec. Évidemment qu’elle plaisantait mais s’amusait de laisser planer le doute sur le temps passé ensemble lorsqu’ils étaient tous les deux sur le Midway. Elle poussa un grognement en s’étirant avant de reprendre. Ils avaient tous les deux des têtes à faire peur mais les raisons étaient loin d’être différentes.

Je ne m’attendais pas à ce que tu m’envoies un message. T’es pas censé être au front toi ?



"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"





Dernière édition par Sara Vaylee le Lun 04 Fév 2019, 09:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alec Sykes

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


Messages : 278

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous couverture   Sam 02 Fév 2019, 21:12

Fallait-il vraiment qu’elle fasse remarquer qu’il avait une mine de déterré ? Sous doute que oui. Après tout, ce qu’ils faisaient de mieux lorsqu’ils étaient ensemble, en dehors de partager des moments de complicité, c’était bien de s’envoyer des fions à longueur de journée. Ces taquineries faisaient partie de leur petit jeu, quand les simples actions et gaffes de la rousse ne suffisaient pas à mettre le N7 dans l’embarras, évidemment. La pensée furtive d’une insulte lancée à un Krogan en train de se déhancher sur une piste de danse ne manqua d’ailleurs pas d’arracher au brun un petit sourire. Avant qu’il ne se décide vraiment à rendre la pareille à son amie… L’espace d’un instant, son regard inquisiteur détailla la toubib avec soin, jusqu’à ce qu’il récolte suffisamment d’informations pour monter au créneau. Ce qui dut bien prendre… trois secondes devant l’allure de Sara.

- « Tu te recoiffes en entrant dans le bar, tu portes une veste trop grande pour toi et commandes un café… »

D’un air taquin, il commença donc à dresser un diagnostic, comme Vaylee s’amusait parfois tant à le faire avec lui dans ses fonctions comme en dehors. Feignant de réfléchir de longues secondes, le Commandant coupa tout de même très vite court, craignant d’être la cible de la répartie de la jeune femme.

- « Diagnostic : tu dors au moins aussi mal que moi, non ? »

Evidemment qu’il savait de quoi il en retournait. Mais Sykes savait aussi d’expérience qu’évoquer avec une amie ses activités nocturnes dans le détail n’avait rien de très sûr. Encore moins avec Sara. Il avait beau être Spectre, adepte du masochisme ne faisait pas partie de son curriculum vitae. A moins qu’il ne tente lui-même de s’en convaincre depuis bien trop d’années…

La suite de la conversation dérivant très vite sur le motif de cette entrevue, Alec dut prendre une gorgée de ce qui lui restait de bière pour se donner du courage. Le moral n’était peut-être pas au beau fixe, mais il n’avait pas le droit d’en inquiéter plus que de raison Sara. En particulier avec ce qu’il avait à lui demander.

- « Je devrais y être justement… Mais le Conseil m’a collé sur la touche pour ce qui se prépare. Et je n’ai pas de nouvelles de Shaun depuis un moment. Je consulte sans arrêt les rapports de pertes contre la Corruption, son bâtiment n’a pas été touché. Alors tu te doutes que rester à attendre sur la Citadelle avec tout ce qui se passe me rend dingue… J’ai pas signé au poste le plus dangereux de la galaxie pour baby-sitter des huiles…»

Il y avait bien assez du SSC et de toute une cohorte de Superviseurs pour s’occuper de garder la Citadelle et ses élites. Tourner en rond dans l’attente de quelque chose qui ne viendrait peut-être jamais n’était pas dans ses habitudes. Alors ne pas quitter la station pendant plusieurs semaines en sachant que d’autres menaces étaient présentes mais aussi connues… C’est sans doute la raison pour laquelle Sykes avait épluché avec soin certaines données des Archives du Conseil. Certaines d’entre elles datant pourtant de bien des années avant la Corruption. Tout ce qui avait attrait aux guerres de gangs dans les Terminus, mais aussi la crise Galarienne… Voilà les sujets sur lesquels porta particulièrement l’attention du N7. Des sujets qui entraient en ligne de compte pour la mission qu’il s’apprêtait à mener.

Mais tout cela, Sara ne pouvait pas encore le savoir. Pas avant qu’il ne se soit décidé à entrer dans les détails. Ce qu’il ne pourrait faire dans un établissement public comme ce bar. Le risque de fuite étant trop grand, le soldat se contenta de se montrer concis dans ses propos, se promettant de tout lui détailler à voix basse sitôt le serveur Volus parti après avoir amené le café demandé par la rousse.

- « C’est aussi pour ça que je t’ai contacté… J’ai trouvé de quoi me rendre utile. Si on peut dire... Mais il me faut l’aide d’une experte médicale… Tu te souviens de l’agent envoyé sur Haratar pour voler des informations il y a presque trois ans ? On a fini par savoir pour qui il travaillait, et son groupe a été démantelé l’année dernière. Mais je traque le type responsable des augmentations qu’il avait subi. On n’a pas pu examiner le corps, mais on sait quel genre de ravages peut créer cette technologie… Si quelqu’un met la main dessus dans les Terminus… »

Ce jour-là, durant ce qui devait n’être qu’une banale mission de protection d’un VIP, aux idéaux méprisables en passant, ils avaient chacun été confrontés pour la première fois à l’Ordre de l’Accompli. Quoi que sans le savoir à l’époque. Mais ce jour-là, surtout, la vie de Sara avait été à deux doigts d’être écourtée brutalement. Sans l’intervention d’un Geth s’interposant entre elle et les tirs de l’ennemi, Sykes serait sans doute attablé tout seul à l’heure actuelle. Une vérité dont il avait évidemment conscience, ce qui ne faisait que rajouter à ses remords d’essayer d’amener un poids supplémentaires sur les épaules de Vaylee en prenant part à cette mission.

Cette fois c’est donc vers son étui à cigares que se dirigea machinalement une des mains du brun. Un petit plaisir que Sara était loin d’apprécier le voir consommer, mais auquel il ne s’abandonnait habituellement que pour fêter quelque chose. Au lieu de ça, la tension qui l’animait depuis quelques jours le poussait à augmenter sa consommation de façon bien trop importante. Et imprudente. Il sembla toutefois finir par se raviser en poursuivant, même si ses mains continuaient d’effleurer l’objet de tous les vices.

- « Le gars risque de disparaitre sous peu. Depuis que ses employeurs ont été neutralisés, il cherche à écouler son stock et à filer. Je ne vais pas te mentir… C’est une opération de terrain, sous couverture, et sans filet. Je ne sais ni combien de temps ça prendra, ni ce que l’on pourrait croiser. Tu sais que je n’aime pas te mettre en danger… Mais si tu es prête à courir le risque, j’ai vu avec les Opérations Spéciales, qui sont d’accord à condition que tu opère de façon volontaire. Mon vaisseau peut partir demain à la première heure, et je pourrais alors te donner les détails classifiés… »


On peut dire que le N7 savait pertinemment comment donner envie de le suivre dans Dieu sait quel guêpier, non ? Oui, bon…
Revenir en haut Aller en bas
Sara Vaylee

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 240
Crédits : me

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous couverture   Lun 04 Fév 2019, 11:32


Qu'il était bon de retrouver les siens, surtout quand ils étaient en bonne santé et qu'ils ne cachaient rien. Avait-elle déjà oublié le mystère qui tournait autour de cette rencontre ? Il était plutôt rare qu'ils se retrouvent en milieu de journée, ce qui l'avait alertée sans pour autant l'inquiéter. La rouquine s'imaginait tout et n'importe quoi, positif comme négatif. Après son passage sur Terre en début de semaine, elle s'attendait au pire. Son mentor était malade et elle n'était pas certaine qu'il tienne les prochains mois. Sa cuite de la veille se justifiait d'une certaine manière, fuyant la situation comme elle pouvait et trouvant du réconfort là où elle arrivait à en trouver. Le Spectre, maître parfait de lui-même, posa son regard sur la jeune femme la détailla quelques courtes secondes avant de répliquer ce qu'il voyait sur elle. Sourire goguenard, levant les yeux au ciel en secouant la tête, elle le laissa finir son constat.

Je peux tout expliquer mais je ne parlerai que sous la torture, répliqua Sara en levant les mains lui laissant le temps de faire tomber ce qu'il appelait son diagnostic auquel elle répondit du tac-o-tac avec un air faussement courroucé dans un mouvement de main accusateur: Eeh, j'ai le diplôme pour faire ce genre de diagnostic, pas toi. Ne dépasse pas tes fonctions. Mais je le concède, tu n'es pas mauvais seulement tu as encore des choses à apprendre, jeune bleu-bite.

Sara adorait leurs échanges taquins, parfois piquants qui leur permettaient de garder une relation saine et complice. Le médecin savait qu'ils étaient là l'un pour l'autre, à l'écoute et toujours présent dans la mesure du possible avec leur métier qui les amenait à se croiser moins souvent que lorsqu'ils étaient tous deux sur le Midway. Ils l'avaient prouvé à de nombreuses reprises et savaient qu'ils pouvaient compter sur l'autre. La jeune femme aimait Alec avec sincérité. Ce n'était pas l'amour qu'un amant pouvait donner mais bel et bien un amour fraternel fort. Elle s'inquiétait pour lui lorsque les réponses tardaient à venir, voulait le voir simplement heureux sentimentalement alors qu'elle le voyait enchaîner les conquêtes jusqu'à trouver en Shaun McAvoy la partenaire idéale au point de s'installer ensemble et professionnellement ... C'était, il semblait, un peu compliqué vu ce qu'il était en train de lui expliquer après lui avoir demandé ce qu'il faisait sur la Citadelle alors que les derniers pions sur l'échiquier étaient en train de se mettre en place face à la Corruption.

L'inquiétude au sujet de Shaun pouvait se lire dans le timbre de sa voix pourtant maîtrisé mais qui ne passait pas inaperçu pour la rouquine. Sara ne pouvait lui dire de ne pas s'en faire pour son amante, car il était impossible de savoir ce qui pouvait se passer à plusieurs systèmes de là. Ils le savaient.

Baby-sitter du Conseil. C'étaient les petites lignes du contrat, tu sais celle qu'on ne lit jamais, préféra-t-elle lancer pour rebondir sur ses paroles.

Le Conseil l'avait mis de côté et l'impression que le Spectre était un animal de compagnie lui rongeait les tripes. Dans l'armée, c'était une chose, lorsque l'on atteint un statut aussi important que Sykes, rester en arrière alors que tous pourraient profiter de son expérience face à la Corruption, c'était impensable. Mais peut-être était-ce simplement parce qu'il était trop impliqué que le Conseil voulait l'éloigner. Sara l'ignorait et préféra laisser Alec continuer, cherchant à comprendre les raisons de cette entrevue qui n'était certainement pas purement amicale. Elle le savait, elle le sentait malgré la migraine qui n'avait toujours pas été attaqué par l'antalgique pris un quart d'heure plus tôt.

Croisant les bras après s'être étirée, l'odeur de Liam qui restait sur son vêtement la frappa de plein fouet. C'était dérangeant mais pas assez pour détourner son attention du Commandant qui en vint rapidement à la raison de cette prise de contact. Il avait de quoi s'occuper pendant que les autres allaient affronter la Corruption. Sara répondit d'un signe de tête lorsqu'il lui demanda si elle se souvenait de l'agent qu'ils avaient poursuivi sur Haratar. Sara avait été marquée par cette mission. Cela faisait plusieurs années qu'elle n'était pas allée sur le terrain, et ce qui devait être qu'une mission calme s'était révélée plus dangereuse que prévue, prenant de court le médecin qui n'avait pas le même entraînement qu'Alec. Elle avait été blessée au cours de la mission et s'en voulait d'avoir été aussi peu réactive, sentant qu'elle s'était empêtrée dans sa vie de médecin, délaissant la militaire. Informateur, le Geth du GIP lui avait sauvé la vie et elle lui était redevable pour ça. Depuis, la jeune femme avait refusé toute mission hors médicale, préférant rester en retrait mais ayant repris les entraînements pour ne plus reprendre de risque.

Vite fait, glissa-t-elle sérieusement le laissant continuer.

Il cherchait à trouver la personne à l'origine des augmentations que l'agent possédait. Ce que le Spectre craignait, c'était le risque d'un développement de ce genre de technologie dans les Terminus. De base interdite, des vauriens pourraient en profiter pour évoluer et devenir des sortes de super-combattants qui pourront mettre à mal des soldats entraînés.

Il aura ce qu'il faut pour faire plier les plus grands... Conclue-t-elle en soupirant.

La récemment promu Lieutenant-Commandant savait ce qu'il allait lui demander : retourner sur le terrain. Ses traits se fermèrent attendant la suite qui ne tarda pas à venir. Le temps était compté pour attraper cette personne à l'origine de ces augmentations. Ce qui l'inquiétait était de se retrouver seule avec le Spectre, sans soutien possible. Sous couverture ce qu'elle n'avait jamais eu à faire. Rien d'officiel. Il avait tout prévu en amont, il n'attendait qu'une réponse de sa part pour partir à l'aventure. Le Volus revint avec le café que la rouquine remercia pour répondre au Commandant une fois le serveur éloigné :

Alec, je ... Je ne suis pas retournée sur le terrain depuis presque trois ans. Je risque d'être un poids plus qu'autre chose. Je n'ai pas ton entraînement ni ton expérience du terrain, encore plus sous couverture. J'ac... J'accepte évidemment, je ne te laisserai pas tomber mais pourquoi ne pas demander à Miskovic ?

L'ambiance légère des premières minutes avait vite disparu face à une telle demande. Elle s'entendait lui dire qu'elle acceptait comme si elle était à l'extérieur de cette conversation. Sara lui faisait confiance, une confiance aveugle. Peut-être croyait-il plus en elle, qu'elle-même. Elle savait qu'il voulait porter la responsabilité de sa blessure lorsqu'ils étaient sur Haratar mais elle avait cherché à maintes reprises à lui faire comprendre qu'elle avait accepté, qu'elle seule était responsable de ce qui lui était arrivée. Attrapant la tasse de café, elle aurait finalement préféré commander un whisky.



"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
Alec Sykes

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


Messages : 278

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous couverture   Mer 06 Fév 2019, 19:37


Dans quoi l’embarquait-il cette fois… Tellement de choses pouvaient déraper dans cette mission. Le seul trajet à destination des Terminus les mettait tous deux dans un grand péril, la Corruption faisant encore son office de destruction au sein et autour des systèmes contaminés. Les liaisons commerciales les plus simples n’étaient même plus assurées dans la Travée, leur transport allait devoir se faire de façon plus chaotique qu’en temps normal. Sans doute que les pilotes de Sykes s’étaient préparés au mieux sur la question, ce dernier devant approuver le plan de vol sitôt l’entrevue avec son amie terminée. Mais avant ces détails d’organisation, encore lui fallait-il rassurer au mieux celle avec qui il allait faire équipe dans cette histoire.

Un exercice pour lequel il avait toujours été… maladroit. Déjà lorsqu’il s’agissait de rassurer sa jeune sœur Caroline, alors qu’ils vivaient une enfance ennuyeuse et en autarcie totale, la chose lui avait toujours parut compliquée.

- « Je sais que c’est un saut dans l’inconnu pour toi… Mais j’ai besoin d’une présence féminine sur cette mission en plus des connaissances médicales que tu pourrais apporter. Mais je t’en dirais bientôt plus. Et je te mentirais si je te disais qu’il n’y avait pas de danger. Ce que de toute façon tu ne croirais pas, puisque tu as toujours été capable de voir quand je te menais en bateau. » fit remarquer le Spectre dans un sourire pour tenter de détendre l’atmosphère.

Le N7 laissa planer un moment de calme entre eux, alors que la salle se remplissait de plus en plus à mesure que l’heure avançait. Signe qu’ils en auraient bientôt fini de leur côté. Alec devait encore aider la toubib à faire les préparatifs de son départ et lui exposer le fond de la mission, mais pas dans un lieu public tel que celui-ci. En attendant, c’est la carte du grand frère protecteur, et toujours aussi maladroit, qu’il tenta sincèrement de jouer pour la rassurer et balayer les doutes qu’elle pouvait avoir. Une entreprise probablement vaine, mais qu’il souhaitait tout de même se donner pour tâche d’accomplir.

- « Tu te souviens de toutes ses soirées passées dans des bars à essayer de me saborder ? Quand tu jouais le numéro de la petite amie jalouse et éméchée, ou de la petite sœur envahissante pour me foutre la honte devant tout le monde, te moquer et tuer l’ennui ? C’est exactement pareil. Sauf que là je te donnerais les grandes lignes du scénario. » tenta de plaisanter le soldat.

Plus d’une fois elle s’était livrée à ce petit jeu lors de leurs permissions, au grand damne de sa « victime ». Le tout donnait bien souvent lieu à des scènes cocasses, pas toujours très classes, mais amusante à se remémorer avec le recul nécessaire. Après tout, et même encore aujourd’hui, il n’en doutait pas, Vaylee s’était toujours amusée à le faire tourner en bourrique. Hélas il n’était pas question d’amusement dans cette affaire, et tous deux en avaient conscience. Evoquer ces souvenirs constituait donc un moyen provisoire de détendre l’atmosphère, rien de plus.

Et puis… Il était hors de question de lui parleer de sa facette la plus noire. Celle qui ressortait parfois au cours de ses missions. Celle qui l’amenait à tuer parfois de façon parfaitement gratuite pour ne laisser aucun témoin. Non, il ne souhaitait pas l’évoquer avec elle. Pas s’il pouvait éviter qu’elle en soit témoin…

Mais était-il seulement réaliste de tenter de la préserver du côté le plus rebutant de son travail ?


***

Système Hélios
A bord du Chimaera, en route pour le relais Charon
5 janvier 2204

Le vaisseau du Spectre avait quitté la Citadelle à la première heure. L’équipage, au premier rang desquels les pilotes de la corvette, les Lowry, étaient à la manœuvre pour permettre au duo d’arriver à destination dans les meilleures à bord. A bord, et si les conditions se voulaient plus confortables que sur un vaisseau militaire, Sara ne serait pas dépaysée par l’ambiance qui régnait dans les coursives de l’appareil. Sykes imposait une rigueur et un sérieux quasi religieux lorsque ses hommes étaient de quart. Pas le temps de blaguer ou de placer des paroles superflues. Efficacité avant tout. Lorsqu’il était question de se détendre en revanche, son équipage d’anciens militaires était libre de vaquer à toutes les occupations qu’il estimait digne d’intérêt, pour peu que cela ne trouble pas la vie à bord.

L’attraction et mascotte du vaisseau, à savoir Alpha le varren, surnommé affectueusement « Vorace » y aidait grandement. Autrefois embarqué sur le Midway, la bestiole se montrait des plus affectueuses avec les personnes qu’elle reconnaissait de cette époque et estimait. Alors autant dire que Sara reçu chaleureux et – baveux – accueil. Le ventre sur pattes alla même jusqu’à la suivre dans ce qui serait sa cabine pour les jours à venir, s’installant au pied du lit et sans doute bien décidé à y passer ses nuits lorsque Sara occuperait l’endroit.

Mais avant d’envisager tout repos durant le trajet, c’est par un dense briefing que le médecin et le Spectre durent passer. Attablés dans la petite salle de réunion du vaisseau, bien moins imposante que celle du Midway mais tout aussi fonctionnels, ils se mirent à fixer la projection holographique de deux portraits d’humains.

- « Voici Jennifer et Lewis Keller, 38 ans pour elle, la quarantaine pour lui. Mariés depuis 15 ans… et décédés il y a plusieurs mois dans la destruction d’Oméga. Engagés volontaires dans le corps des Marines de l’Alliance avant la guerre. Lui comme chef d‘escouade, elle comme médecin de terrain. Ils ont été renvoyés à la vie civile pour conduite déshonorante et détournement de matériel militaire destiné à la revente sur le marché noir. Quatre ans de détention chacun, pour la simple raison qu’il a été impossible de prouver qu’ils n’étaient rien d’autres que des intermédiaires au bas de la chaine. Ils ont fait quelques travaux forcés pour participer à la Reconstruction, puis ont fini par disparaitre dans les Terminus sitôt leur peine purgée.


Le Renseignement a eu vent de leurs agissements de façon ponctuelle au fil des années depuis. Ils disposaient d’un commerce parallèle plutôt lucratif, en faisant dans le trafic d’armes et de protections individuelles. Ils étaient même en mesure d’obtenir des cargaisons volée aux forces armées conciliennes lorsque leurs clients pouvaient y mettre le prix. Le marché des augmentations de contrebande faisait également partie de leur catalogue. Mais leur coup de maitre reste apparemment d’avoir réussi à mettre la main sur les plans d’un canon Thanix modifé, qu’ils ont écoulé au plus offrant… Ça te donne une idée du niveau… »

Sur ces mots, Alec se leva brièvement pour apporter sur l’imposante et seule table qui ornait la pièce une mallette à code. La bidouillait quelques instants, il finit par en sortir des datapads de données concernant le couple, ainsi que quelques objets qui leur serviraient à renforcer la crédibilité de leur déguisement. On pouvait notamment citer une paire d’alliances en argent, du plus mauvais goût, au motif d’un crâne humain…

- « Là où on a de la chance, c’est qu’ils opéraient de façon suffisamment discrète pour limiter les contacts avec leurs clients. Alors la plupart de ceux qui connaissaient leur visage sont morts avec eux. Leurs noms et certains traits physiques sont en revanche connus, on va donc en jouer pour nous faire passer pour eux et prendre contact avec le réseau de la cible sous prétexte d’organiser un deal. »

Traduction ? Une transformation physique, quoique momentanée et limitée, s’imposait. Sara en aurait bien vite l’exemple type, puisqu’elle devrait se teindre les cheveux et consentir à se faire tatouer certains motifs spécifiques sur des zones apparentes du corps…

C’est alors qu’elle réalisait la chose à contemplant leurs futurs personnage que les portraits disparurent soudainement pour laisser place à celui d’un Galarien.

- « Le type que l’on cherche est un Galarien, Yarok Feldjii. Spécialiste en cybernétique appliquée aux corps organiques. Il a été parmi les têtes pensantes du programme de recherche qui visait à augmenter par la technologie les capacités physiques et offensives des agents de l’Ordre de l’Accompli. Lorsque l’Ordre a été détruit, il a disparu en emmenant avec lui des prototypes et plusieurs plans. Aujourd’hui, d’après les infos que j’ai, il chercherait à monnayer un passage sûr vers la République de Sur’Kesh, le nouveau gouvernement des Galariens. Vu les idéaux du nouveau régime et le Conseil n’étant pas en bon termes avec, on doit éviter que ses travaux retombent entre les mains des grenouilles. Il essaye apparemment de monnayer une partie de ses créations contre de grosses sommes de crédits  pour se faire la malle de Terminus et passer à travers la Corruption… Le Chimaera se dirige donc vers Illium. Il y aurait un de ses contacts qui recherche des armes de contrebande. On va essayer de le faire parler et de trouver l’endroit où Feldjii se planque pour organiser sa grosse vente… »

Cela faisait un nombre conséquent d’infos à encaisser. En particulier lorsqu’on n’avait pas l’habitude du terrain. Et encore fallait-il potasser dans le détail les dossiers des Keller pour être au point lorsqu’il faudrait jouer la comédie. Mais elle serait à la hauteur, il le savait. Il y veillerait. Pour la réussite de leur mission comme la sécurité de la rousse.

- « Ça va ? Tu penses pouvoir digérer tout ça et rentrer dans le personnage ? » la questionna tout de même finalement le N7 avec un air quelque peu inquiet.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous couverture   
Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles sous couverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Orée du Valhalla-