AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Cours d'anatomie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : GSI
Rang : Agent de terrain
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4180-dossier-abbadon


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 395
Crédits : Impera tor Alicia - DeviantArt

MessageSujet: Cours d'anatomie   Mar 12 Juin 2018, 19:48
► █ Date :  Septembre 2200RP Tout public
Abbadon Bynare ♦️ Arcadia McKnight
Cours d'anatomie



Cours d'anatomie
Septembre 2200

La Citadelle



Comment devait-on réagir lorsque la Conseillère issue de son peuple se faisait brutalement assassiner lors d'un attentat, et que les premiers soupçons se portaient vers une autre espèce du Conseil ?

Tel était l'épineux problème posé aux galariens après l'attentat de Palaven. Celui-ci était encore présent dans tous les médias : analyses d'experts sur l'attaque, les retombées, les responsables ; reportages poignants sur les victimes, leurs familles, ou quiconque se sentait concerné ; déclaration officielles pleines de fermeté, de compassion entre gouvernements, de soutien indéfectible. Beaucoup de bruit blanc, peu d'informations véritables. Et c'est ainsi que les galariens décidaient d'agir : en rassemblant des informations.

Les ordres s'étaient transmis au sein du GSI comme la flamme sur une traînée de poudre. La priorité absolue était désormais Machiavel. Tous les coups étaient permis, et les Dalatraces ouvraient les fonds au GSI. Les agents devaient également tous venir faire un point auprès de la Direction, afin de rerépartir les missions et de mettre en commun toutes le ressources. Le GSI partait en guerre.

Abbadon avait rejoint Sur'Kesh comme les autres. Les échanges s'étaient montrés instructifs, les instructions claires. Sans surprise, Abbadon retournait sur Oméga, où le terroriste vu sur Palaven finirait bien par se montrer d'une façon ou d'une autre : achat d'équipement ou de matériel, recrutement, etc. Plusieurs collègues d'Abbadon y étaient également envoyés, d'autres encore devraient parcourir les Terminus, certains resteraient dans l'espace concilien pour chercher les appuis internes de Machiavel et étudier la piste financière.

Les échanges terminés, Abbadon s’enquit de la présence du docteur Derv, un médecin et chirurgien du GSI. L'agent était un habitué du docteur, avec qui il avait une relation de confiance, et auprès du quel il faisait surveiller son état de santé quand l'occasion se présentait. Le galarien évitait les médecins des Terminus : si certains étaient compétents, tous en revanche pouvaient être achetés, et Abbadon ne voulait pas qu'un regard inquisiteur puisse noter des marques l'identifiant, ou dévoiler la présence discrète de ses implants biotiques.

Cependant, le docteur n'était plus sur Sur'Kesh : il travaillait désormais sur la Citadelle, à la fois comme chirurgien et comme enseignant. Prolongeant sa visite concilienne, Abbadon rejoignît donc le cœur de l'espace qu'il protégeait. Un appel bref lui obtint une consultation, et il n'eût plus qu'à rejoindre l'hôpital depuis les docks.

Le galarien savait apprécier la Citadelle. Certes, le Présidium était trop propre et hypocrite, loin de la galaxie et de ses préoccupations, mais c'était aussi pour protéger cet îlot de calme que Abbadon se battait. Et les bras, encore largement inhabités depuis la chute de la station face aux Moissonneurs, se révélaient être de formidables lieux de balade, exposant l'espace ou la Terre selon les endroits. L'agent se promis de prendre le temps d'en profiter avant de repartir, puis fût reçu pour sa consultation.

"Abbadon, c'est un plaisir de te revoir !"
"Un plaisir partagé, docteur !"

Les deux galariens se saluèrent en souriant. Le docteur Derv était encore en grande forme malgré ses 34 ans. Spécialisé dans les mutations liées à l'ézo sur les espèces sentientes, Abbadon l'avait rencontré avant même d'entrer au GSI, alors qu'il suivait sa formation de saboteur à l'armée. Le médecin avait su aider le jeune galarien face à ses difficultés, lui ouvrir un monde que sa Famille lui interdisait auparavant, et l'avait soutenu après la Crise et la situation complexe où s'était empêtrée l'agent triple.

"Quelles nouvelles m'apporte-tu d'Oméga ?"
"La station est en ébullition, évidemment. Avant même l'attentat, les gangs ne cachaient plus leurs ambitions. Maintenant qu'une Conseillère est tombée, Aria semble être une proie envisageable."
"Je vois. Tu y retournes bientôt ?"
"Dans quelques jours. Et vous, docteur ?"
"Je prend quelques vacances, peut-être ma retraite. Enseigner sur la Citadelle est un privilège, c'est un merveilleux carrefour pour les espèces. Et à ce propos, j'ai un service à te demander. Une médecin de l'Alliance talentueuse, qui s'intéresse à la physiologie galarienne. Au vue de tes caractéristique, tu serai un sujet formidable. Accepterais-tu une fois encore d'être un sujet ?"

Abbadon sourit en baissant la tête. Il avait déjà commencé à enlevé sa robe galarienne, qu'il appréciait de porter en dehors des missions. Le vêtement était bien ajusté, mettant en valeur son corps élancé avec ses couleurs verdoyantes, tandis l'échappe enroulée autour de ses épaules pouvait aussi servir de turban. Le galarien acheva de l'ôter pour rester en sous-vêtement, donnant son assentiment d'un hochement de tête.

"Comme d'habitude, docteur. Une humaine donc ? Aucune crainte qu'elle ne dévoile trop de secrets ?"
"Les humains ont eux aussi un secret médical, ne t'en fais pas. Et l'officier McKnight est très professionnelle, en plus d'être curieuse ! Tu le verras vite, je l'appelle."



Dernière édition par Abbadon Bynare le Sam 16 Juin 2018, 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant Colonel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4879-arcadia-mcknight
http://www.masseffect-reborn.fr/t4915-medicum-commentarius


Messages : 69
Crédits : Ross Tran

MessageSujet: Re: Cours d'anatomie   Mer 13 Juin 2018, 21:09

Cours d'anatomie
L'espace



Concilien était en ébullition suite à l'attentat sur Cipritine. Bien que certains tentaient de ne pas céder à l'amalgame, beaucoup accusaient l'Alliance d'être coupable, seule bénéficiaire de l'affaiblissement de la Hiérarchie et seule instance ayant les moyens nécessaires pour mener une telle attaque.

Les Turiens qui avaient participé à la guerre du Premier Contact étaient les premiers à pointer l'Humanité du doigt, rappelant la soif de pouvoir et de puissance insatiable qu'éprouvait cette espèce. A ces vétérans aigris venaient s'ajouter des Galariens mitigés. Le destin s'était rit de la Dalatrace et Conseillère Esheel, en lui ôtant purement et simplement la vie.
Une telle perte n'était pas sans conséquence dans les relations entre les trois peuples. D'un côté les natifs de Sur'Kesh n'hésitaient pas à critiquer le service d'ordre de Palaven, de l'autre bien que plus frileux manque de preuve concrète, ils dénonçaient l'infamie commise par les Humains.

C'était un cercle vicieux, sans fin. Les politiciens tentaient vainement d'apaiser les consciences, aucun n'osant se prononcer sur la culpabilité de qui que ce soit. Même avec un nom et donc une cible, les peuples Conciliens continuaient à chercher un responsable en leur sein. Bref c'était la merde, juste un peu plus que d'habitude.

Pour Arcadia, c'était un nouveau jour à se coincer les parties dans une porte, au sens figuré bien évidemment. Elle avait fait sa demande quelques mois plus tôt pour continuer à développer ses connaissances anatomique et physiologique des Galariens, auprès du Docteur Derv. La militaire tenait tout ses enseignements de ce vieux médecin, et pour rien au monde elle n'aurait souhaité changer de professeur.
C'était un professionnel simple, amical, sans prise de tête, faisant honneur à sa réputation, ne prenant pas en considération les incidents de ce mois-ci vis à vis de ses malades ou élèves. Comme se devait chaque docteur en médecine.

Mais ce n'était pas toujours le cas des patients, certains refusant de se laisser toucher par une Humaine. Elle avait perdu du temps à argumenter au début, avant de se rendre compte de la futilité d'une telle chose. Alors la Martienne avait prit sur elle.

« Être une hypocrite ne me dérange pas, je préfère avoir l'air hypocrite que de ne rien faire du tout. Tant que je peux vous soigner, je me moque de ce que les gens pensent de moi. Alors dépêchez vous ! J'ai d'autres patients qui attendent, plus vous vous plaindrez, plus ils attendront. »

Elle avait répété cette phrase plusieurs fois, la connaissant aussi bien que son serment. Bien que cela jouait sur la culpabilité des gens, et elle n'en était pas fière, la méthode avait au moins le mérite de fonctionner. C'est tout ce qui importait.




Assise près de la machine à café, une tasse en main, le Lieutenant Colonel de l'Alliance échangeait avec une consœur quelques anecdotes croustillantes à propos de la profession. Une certaine forme d'excitation assaillait Arcadia. Le Docteur Derv lui avait annoncé ce matin même, le check up d'un Agent du GSI, biotique. Autant dire que ce n'était vraiment pas banal.
Bien sûr, il fallait l'aval du patient pour qu'elle puisse participer à l'examen clinique, rendant l'attente encore plus insupportable. Jusqu'à ce que son omnitech sonne, retenant tant bien que mal sa joie, elle salua son interlocutrice pour se rendre dans le cabinet du Dr Derv.

Elle toqua à la porte, attendant une réponse affirmative avant d'entrer. Son confrère était assis derrière le bureau.

« Je vous en prie Dr McKnight. Le patient vous attend. »

L'humaine acquiesça d'un signe de tête, allant derrière la cloison. Là se tenait un Galarien, un peu plus grand qu'elle. Sa peau d'un bleu grisâtre était pâle. Travaillant pour les services d'intervention de Sur'Kesh, son corps était relativement bien entretenu.

« Ravie de vous rencontrer, je suis le Dr McKnight, c'est moi qui vais me charger de vous ausculter. Si vous voulez bien vous allonger, lui demanda t-elle en indiquant la table d'auscultation.

Les premiers tests étaient assez simples, similaire à ceux des humains. Auscultation pulmonaire, cardiaque, vasculaire et abdominale. Le stéthoscope sur les oreilles, elle écoutait les bruits des organes, évaluant la fréquence, l'intensité, la qualité etc... Enchaînant sur les percussions et palpations. Arcadia ne put s'empêcher de sourire en voyant le Galarien frissonner au contact de ses mains froides contre la peau tiède.
Elle vérifia son acuité visuelle ainsi que sa tension et son pouls. La doctoresse effectua également un prélèvement sanguin. Enfin, elle l'amena à un tapis de course pour réaliser une analyse biomécanique. Après dix bonnes minutes à suer, elle l'autorisa à s'arrêter.

Les échanges étaient simples, purement médicaux : « Inspirez », « Expirer », « Fermez l’œil gauche, le droit », « Ouvrez la bouche » etc...

« Vous m'avez l'air en parfaite santé, vous aurez les résultats de vos tests d'ici quarante huit heures maximum, dit-elle souriante. En revanche, je vais laisser le Dr Derv procéder à la vérification de vos implants biotiques. Je resterais en tant qu'observatrice... Si cela ne vous dérange pas ? »

(c) Alyss (Kanade A. J. Rye)


"Come Down To The Black Sea Swimming With Me

Go Down With Me Fall With Me Lets Make Worth It"
Black Sea, by Natasha Blume

"When the world comes knocking!

I knock back!"
Knock Back, by Jaxson Gamble
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : GSI
Rang : Agent de terrain
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4180-dossier-abbadon


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 395
Crédits : Impera tor Alicia - DeviantArt

MessageSujet: Re: Cours d'anatomie   Sam 16 Juin 2018, 20:22

Cours d'anatomie
Septembre 2200

La Citadelle



La dénommée McKnight fût rapidement cataloguée comme passionnée dans la mémoire visuelle d'Abbadon. Une démarche pleine d'énergie, une légère impatience dans le regard. L'agent compris vite pourquoi le docteur l'appréciait : elle avait tout de la collaboratrice stimulante.

Le galarien hocha la tête à ses propos et fit comme elle l'attendait. Les contrôles en soi n'avaient rien de sorcier, il s'agissait simplement d'une routine. Ils devaient sans doute concorder vers une santé excellente... Du moins à première vue : le tabac attaquait régulièrement ses poumons et limitait son potentiel physique, quelques blessures acquises avec l'expériences devaient être surveillées, et le bilan sanguin lui attirerait sans doute de nouvelles remontrances vis-à-vis de ses consommations. La routine, donc.

"Vous m'avez l'air en parfaite santé." Abbadon sourit en repensant à ses vices. Il répondit quand-même, acceptant sa présence.
"Il serait dommage de partir lors de la phase la plus intéressante ! Enfin, c'est sans doute ce que pense le docteur."
"En effet." Bien que souriant, le Dr Derv était très sérieux. Un outil à la main, il fit se tourner Abbadon, présentant la nuque à l'humaine. "Les grandes lignes du système des implants sont similaires à toutes les espèces, Docteur McKnight : l'exposition à l'élément zéro peut entraîner l'apparition de nodules dans le corps, stimulé par le système nerveux. Là où nous nous différencions, c'est sur l'installation des implants biotiques amplifiant les stimulus électrique. Les humains ont tendance à les installer sur la nuque, à la base du crâne. Pratique, discret, surtout avec vos cheveux. Chez les galariens, nous incisions les corps crâniens calleux supérieurs, et installons les implants de chaque côté en les faisant se connecter aux extrêmes."

Le galarien parlait vite, suivant de ces doigts ses explications orales. Il désigna deux petites bosses sur les 'cornes' d'Abbadon, dans la partie intérieure, puis fit courir ses doigts jusqu’à l'endroit où elles se rejoignent.

"Chaque implant peut fonctionner de manière indépendante, pour éviter qu'une blessure ne supprime les capacités. Le corps calleux est assez solide - par rapport à notre constitution générale - et permet d'installer l'implant sans risquer de blessé le tissu cérébral. Enfin, la majeure partie de ce corps étant un reliquat de l'évolution, nous pouvons nous permettre une installation plus en profondeur et plus discrète. Seul affleure à la surface les parties auxquelles nous pouvons avoir besoin d'accéder pour les prises de sang, contrôle électronique, ou encore gestion de l'électricité statique. Abbadon, tu permet ?"


L'agent se rigidifia, tandis que le médecin appuyait sur la peau. Celle-ci, très fine, dévoilait par transparence une partie métallique derrière. Le médecin approcha un outil et déclencha une petite décharge statique. Le biotique contint sa réaction, habitué.

"Nous utilisons la décharge statique pour recevoir les informations internes de l'appareil. Cela évite un contrôle trop en profondeur, et donne une utilité à ce désagrément. C'est bon Abbadon, tu peux te rhabiller. Je transmet les données à l'ordinateur."

Le docteur s'éloigna, laissant le temps à Abbadon de souffler. Il se remit debout et attrapa sa robe, se massant le cou en même temps. Il regarda également l'humaine, curieux à son tour.

"J'ai rarement l'occasion de rencontrer des médecins humains. Vous avez l'air de connaître votre affaire. Étais-je vraiment votre premier galarien ?" Les manches de nouveau enfiler, Abbadon commençait à relacer l'avant. C'était purement esthétique, le vêtement se maintenant fermé de toutes façons, mais le galarien aimait profiter des jours où il ne portait pas d'armure. "Quoiqu'il en soit, le docteur saura vous faire progresser plus encore. Comment l'avez-vous rencontré ?"

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cours d'anatomie   
Revenir en haut Aller en bas
 

Cours d'anatomie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-