AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Union Dansante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Union Dansante   Ven 02 Mar 2018, 21:06
Intervention MJ : NonDate : 30/07/2202 RP Tout public
Niirase M’tarix ♦ Astrid Mayer
Union Dansante


Mon poing s’écrasa contre sa paumette. Un direct du droit qui lui fracassa la joue et l’envoya au sol.

-Un…Deux…Trois. Et c’est fini. Niirase M’Tarix est nommé grande gagnante.

J’avais toujours ma position, bras pendant, haletant et suant quand on me prit les bras pour les lever en signe de victoire. Apres quelques secondes à saluer la foule, complètement déchainé après ces combats, on me laissa tranquille et je pus rejoindre Sala qui m’attendait un peu plus loin, en me tendant une serviette et une bouteille d’eau que je saisis tout de suite, essuyant la sueur de mon visage et mettant la serviette sur ma nuque, pendante pendant que je bus un grand coup la bouteille. Je m’assis contre le mur, reprenant mon souffle et retirant les bandages protégeant mes mains.

-Encore une fois, tu as été exceptionnelle.

-Tu parles, c’est des petites frappes. La plupart ne sont que de simples combattant de gang ou bien des soldats en formation. Face à une chasseresse accomplis, leur chance est moindre.

-Voilà que tu prends la grosse tête maintenant ? Bon, dépêche-toi. On a une fête à rejoindre.

-T’inquiètes pas pour ça. Je voulais me défouler avant, ça faisait un moment que je m’étais pas battu ainsi.

-Pas une excuse. Va prendre une douche et habille-toi.

Je me releva et partis vers le local assigné, prenant une douche rapide et m’habilla en vitesse.

-Contente ?

Sala ne prit même pas la tête de répondre et me fit monter dans son véhicule. Nous quittions ainsi la zone considérée comme basse afin de rejoindre la zone « haute », un peu plus huppé, sans pour autant être une fête de riche. L’on y trouvait de tout : entrepreneur, soldat, commerçant,…

Cela permettait de faire de bonnes rencontres, et j’espérais encore une fois découvrir de nouvelles personnes.

Sala se gara et nous sortîmes toutes deux, rejoignant la petite foule un peu plus loin, nous mêlant à elle. Le lieu était une sorte de plateforme à ciel ouvert, entouré de petites barrières en verre afin de ne pas tomber. Les voitures passaient juste un peu en dessous de nous, nous laissant tranquille.
La musique résonnait déjà, et les verres commençaient à se vider. La scène pour le fameux concours m’intéressait. Il s’agissait d’une simple scène possédant une partie plus avancé avec une barre de pole-dance.

Sala vit mon intérêt pour la scène et me taquina :


-Tu vas y participer ?

-Peut-être. Je verrais bien quand ce sera le moment. Pour l’instant, profitons un peu de l’ambiance. Nous verrons plus tout cela plus tard.

Je lui fis alors un clin d’œil et me dirigea vers la piste de danse, me mêlant au reste des danseurs.



Dernière édition par Niirase M’tarix le Mar 27 Mar 2018, 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 64
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Union Dansante   Lun 12 Mar 2018, 14:33
Une fête sur Illium... aux proportions mégalomanes, des lumières et néons partant du bleu turquoise pour finir dans les tons mauves... de la musique dans tous les sens et un nombre suffisamment élevé de personne pour pétrifier un agoraphobe... Sincèrement, comment Astrid pouvait elle résister à la tentation d'y faire un tour et d'embraser le dance floor toute la nuit ? En effet la jeune fêtarde pétillante avait vu la pub de l’événement sur un gigantesque panneau numérique quand elle faisait du lèche vitrine sur la citadelle. Rendez vous de soiffards et de fêtards garantis, la perspective de cette fiesta cosmodésique brillait plus fort que le diamant le plus pur aux yeux de Mayer.

Cette dernière était en train d'écouter de l'électro bien hard dans la navette civile qu'elle empruntait pour rejoindre Illium pour se mettre un peu en condition. Le voyage fut un peu long à son goût et l'envie de reprendre le chauffeur sur sa conduite lui cramait les lèvres. La peste devait quand même éviter de foutre le bordel en public dans un espace aussi confiné au risque de se retrouver éjectée sur la prochaine planète habitable la plus proche... Le spectacle qu'offrait l'hyper espace avait quelque chose de poétique, les couleurs du spectre lumineux étaient distordues lorsqu'on regardait à travers les hublots. Tout ce qui semblait être invisible à l’œil nu sur Terre devenait aussitôt visible à cette vitesse, les couleurs les plus fantasmées depuis des siècles par l'humanité se trouvaient juste ici, derrière ces 10 cm de polymère qui formaient la vitre de l'habitacle.

Alors que la blondinette se laissait aller à sa contemplation, une immense silhouette apparaissait rapidement à l'horizon, le relais cosmodésique destiné à propulser tout ce jolie petit monde quelques milliers années lumière plus loin en un clignement d’œil, s'approchait à grande vitesse. A peine eut elle réalisé que le navette venait de traverser le relais à cause du bruit qui s'était répercuté à l’intérieur du véhicule que la jeune femme aperçu déjà un nouvel espace, Tasal. Depuis le relais, une immense planète aux anneaux crème régnait jalousement sur l'horizon spatial, Thail.

C'était fou de se dire qu'il était désormais possible de ne mettre qu'une vingtaine de minute à passer cet astre gigantesque... On aurait dit qu'on passait à coté d'un monument célèbre dans une navette de tourisme sur Terre, sauf que la on contournait bien une foutue planète qui devait bien faire 4 fois son diamètre au bas mot.

Illium se rapprochait tout aussi rapidement que toutes les autre planètes du secteur, après quelques minutes d'attentes supplémentaires pour obtenir l'autorisation de se poser, la navette s'amarra au quai 41 et les fêtards purent descendre. C'était la première fois que Astrid venait visiter le joyau Asari qu'était Illium. A peine sortie de la navette que les bruits de la circulation de la ville se firent entendre, y'avait du monde... BEAUCOUP de monde. On y croisait de tout sur cette planète et plus particulièrement dans son centre de commerce névralgique qu'est Nos Astra, sa capitale.

- Mon dieu mon dieu... Comment est ce que j'ai fait pour vivre toutes ces années sans connaître l'existence de ce putain d'endroit !!!

S'exclama le lieutenant de l'alliance habillée le plus glamour possible. La blondinette avait un carré plongeant avec une frange taillée de manière légèrement sauvage pour éviter de paraître vulgaire. Cette coupe vint contraster avec le fard à paupière bleu qu'elle s'était appliqué avec une précision quasi chirurgicale. En fait c'était sûrement l'une des rares choses qu'elle pouvait faire avec autant de minutie... ça et se foutre dans la merde la plus complexe qui soit, son outil privilégié pour le faire étant sa bouche. Cette dernière finement colorée d'un rose très léger pour surtout donner un peu de brillance à ses lèvres, les lumières environnantes se chargeront de se refléter dedans. Coquette, la jeune femme avait enfilé un ras de coup moyen, pas trop petit car ça ne le rendrait pas assez visible, pas trop large pour ne pas faire vulgaire. Un jolie visage finement maquillé pour trôner sur un look de fashion victime accoutumée à faire la fête en fin de semaine.

Cet attirail outrageusement cher représentant au moins son mois de salaire était composé d'un beau
blazer bleu foncé laissé ouvert pour donné cette touche de négligé dans un ensemble classe. Celui-ci recouvrait un T-shirt gris clair, hors de question de porter du blanc aujourd'hui, danser ça fait suer et la dernière chose que l'officier voulait avoir sont des auréoles sous les aisselles aussi dérangeantes que son ego. Astrid n'était pas la plus maligne en terme de relationnel mais savait très bien mettre son corps en valeur et le prouvait une nouvelle fois en portant un slim bien moulant pour relever ses fesses de danseuse de boite de nuit. Il fallait contre balancer tout ce collé au corps en portant une paire de bottine en cuir noir délibérément laissées entrouvertes pour donner un coté bouffant à ses pieds mais pas trop pour ne pas faire grunch.

La jeune femme s'était faites jolie jusqu'au bout des ongles en optant pour du orange, ça pourrait bien contraster avec la couleur qu'arborait les asaris de la capitale et de ce fait, se détacher de la foule... Mayer profita de l'ambiance festive de l’événement mais fut complètement obnubilée par la belle piste de danse qui se dressait devant elle. Beaucoup d'asari avaient déjà conquis le territoire et semblaient complètement dominer le rythme de chaque musique qui passait. Astrid s'arrêta contre le bar pour observer un peu les pas que ces belles créatures bleus étaient capables de produire...

Impressionnant était un bien piètre mot, des décennies d'expérience, siècles pour d'autres donnaient à ces danseuses une aura presque mystique lorsqu'elles bougeaient sur le parquet haut de gamme de la piste. Astrid ne put s'empêcher de ressentir une immense jalousie vis à vis d'elles mais s'avouait intérieurement leur admiration. Ces membres et corps bleutés bougeaient au rythme des musiques comme des courants d'eau en suspension. D'une fluidité unique, de la perfection professionnelle de leur placement de pieds sur chaque temps fort de la chanson, la valse de leurs hanches sur chaque demi ton... un régal, un spectacle aussi émouvant qu'excitant aux yeux de Mayer. La jeune femme pensait ne pouvoir voir ces choses là qu'à la Télé.

- Ok je vois le genre...mesdames croient qu'elles peuvent humilier les humains comme ça ?!

Lança t-elle à haute voix avant de se diriger vers la piste de danse pour s’échauffer sur des musiques plutôt calmes pour le moment. Alors que l'humaine était en train de poser ses premiers pas, celle-ci remarqua rapidement la présence d'une asari qui se mouvait différemment du reste des danseuses. Son allure avait l'air martiale, sa démarche était assurée et les phalanges de ses doigts étaient légèrement rouge. Quelques discrètes rougeurs ornaient les pommettes de l'asari, c'était sûrement une bagarreuse, une bad girl, le genre de personne qui dégage une vibe animale derrière une certaine retenue d'émotions... Elle n'était pas super bien habillée au goût de Mayer qui avait un regard très critique là dessus. L'asari avait sûrement choisit ses vêtements à la va vite mais la musculature qu'elle semblait avoir les soutenait très bien... En sommes, elle la trouvait différente et un brin intéressante, pas de quoi en faire un crush cela dit. Intriguée, Mayer lança une petite ouverture sur un ton joueur et provocant, sa marque de fabrique.

- Hey ! Je te parie 1 verre que tu ne me tiens pas sur la techno quand elle passera !

Elle aimait provoquer gentiment, ça suscitait toujours une réaction bonne ou mauvaise à partir de laquelle elle pouvait construire ou non une forme d’interaction. L'asari en question semblait ne tourner que sa tête dans sa direction, elle venait d'attirer son attention.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Union Dansante   Sam 21 Avr 2018, 13:22
Mes tympans résonnaient. Le son sourd des instruments, le claquement des pieds au sol, les cris et les rires des danseuses et danseurs,… Tous ces sons emplissaient mes oreilles pendant que je me déhanchais sur la piste de danse. Je sentais la chaleur et le proximité des corps près de moi, Je voyais les tenues s’humidifiaient à cause de la chaleur.

D’ailleurs, en étudiant ce détail, je me mis à regarder un peu mieux les tenues de mes compatriotes. La plupart portait de longue robe, soit fendu, soit mettant en valeurs leurs attributs, ou que sais-je encore. Je faisais légèrement tache dans le tas, avec mes bottes, mon jeans et mon débardeur. Mais je m’en fichais. J’étais là pour m’amuser, et rien d’autres.

Au bout d’un moment, prise dans la fièvre de la piste de danse, j’entendis une voix crier, ce qui me fit tourner la tête. Je vis ainsi une humaine me pointer du doigt, un grand sourire sur le visage. Je ne comprenais pas trop ce qu’elle me voulait. J’ai bien cru entendre parler de techno, mais je n’étais pas sûr. Je m’arrêtais, la regardant alors. Elle portait des vêtements types civil, et une coiffure qui me semblait complexe. Elle trancha ainsi également avec le reste des personnes présentes. Déjà par son origine, les humains étant très peu présent, mais également avec les humains, elle semblait différente.

Nous étions ainsi, deux âmes se regardant l’une l’autre, se jaugeant l’une l’autre pendant que tout autour d’elles étaient en mouvement. Je cherchais à la comprendre, et a savoir pourquoi elle faisait ça. Qu’est-ce qui lui prenait de se conduire ? Qu’est-ce qu’elle y gagnait. Pour l’instant, impossible de deviner. Il ne me fallait plus qu’attendre.

La musique s’arrêta alors quelques secondes, symbole d’un changement. Et la musique qui démarra fut étrangement de la techno, genre que je n’appréciais guère, préférant le rock et l’électro. EN tout cas, la nouvelle venue demeurait chanceuse, ayant directement ce qu’elle cherchait.

Et alors, la musique se mettant à résonner, son corps se mit à bouger au rythme de la musique. Je restais immobile un instant, restant interdite devant elle. Je n’aimais pas ce genre, mais je devais bien reconnaitre qu’elle se débrouillait, elle était clairement dans son élément.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 64
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Union Dansante   Sam 19 Mai 2018, 00:15
Cétait comme une drogue pour Mayer... une tempête intérieure, un brasier qui s'allumait. La jeune femme libéra ses talents de danseuse au son de la techno hard qui passait. Les baffles soulevaient les membranes des caissons de 20 kilos de son en même temps que le cœur de la jeune femme. Elle observa l'asari, immobile au milieu de tous ces corps en ébullition comme un repère dans une tempête. La bleue n'avait peut être pas entendu ce qu'elle lui avait crié, il faudrait peut être refaire une approche même si Mayer n'aimait pas ça. En effet c'est toujours stressant de faire les premiers pas. Il paraît que ça déclenche les mêmes mécanismes de combat ou de fuite liés à la survie devant un danger de mort... Astrid chorégraphia néanmoins ses pas au rythme du tempo donné pour s'approcher de l'alien qui semblait maintenant la regarder. Alors qu'elle s'était maintenant mise à quelques mètres d'elle, la fêtarde renvoya un pique pour tenter d'entamer le dialogue, espérant ardemment une réponse.

- Hey ! Une asari c'est sensée foutre le feu au dancefloor, danse avec moi !

Lança t'elle amusée pendant qu'elle fit bouger son corps, plus par instinct que par technique, son langage corporel trahissait une personnalité directe et audacieuse. Astrid dansait d'abord autour de la combattante, elle semblait apprécier le spectacle mais peu active dans le processus de rencontre. La jeune femme était là pour s'amuser et se défouler de toutes les heures de vol qu'elle pouvait se cogner en semaine et espérait trouver un ou une partenaire avec qui passer du bon temps ce soir. Les couleurs des spots lumineux couvraient le visage de la danseuse, partant des tons les plus ardents pour finir sur les turquoises les plus froids.

Décidément l'asari ne semblait pas plus motivée que ça, Mayer tenta de la faire bouger en se rapprochant encore un peu, laissant ses hanches valser au rythme des temps forts. La techno devenait de plus en plus violente, ce qui rendait la jeune pilote de plus en plus énergique. Les cheveux de cette dernière accompagnaient chaque caprice de son corps qui semblait prendre le contrôle pour bouger seul. Astrid devenait esclave des pulsions de la musique, y'a pas à dire, niveau son et fiesta, Illium savait y faire. Chaque musique semblait avoir été retravaillée plusieurs fois avant d'être incluse dans la playlist du DJ. C'était là toute la beauté du savoir faire asari, c'est centaines d'années d'expérience pour sortir les meilleurs putains de sons que galaxie n'est jamais connu.

L'alien semblait la jauger, elle avait un regard à la fois froid et séduisant, la combattante semblait avoir déjà vu beaucoup de choses. C'est cette expérience qui intriguait tant la jeune pilote, instinctivement attirée par plus âgée et expérimentée qu'elle. Astrid était maintenant juste en face d'elle, à un peu moins d'un mètre. Elle usa de la silhouette que lui donnaient ses talons pour mettre en valeur ses jambes de danseuses au mollets profilés. Maintenant il s'agissait de se vendre auprès de l'alien. Tous ces signes d'intérêts évidents devraient suffire à susciter une réaction de la part la combattante. Autrement dit, Astrid allait savoir si elle se ferait rejetée ou acceptée par cette intrigante étrangère.Elle ne pouvait pas faire plus que ça sans passer pour une dalleuse, entre femmes le message était très clair.

La techno hard passait progressivement à l'électro, une transition logique pour ce genre d’événement, le DJ semblait possédé par la musique. Déchaînée, la jeune femme laissa son corps exprimer tout haut ce qu'elle n'oserait dire verbalement.La danse de Astrid trahissait cette furieuse envie de vivre, une certaine explosivité émotionnelle mêlée à une pointe d'arrogance. Le regard de l'asari venait de changer, apparemment l'électro et les trucs plus trash étaient plus son genre de truc. L'alien commençait à bouger.

- Alleeeeez ! Encouragea l'humaine en dansant de manière beaucoup plus énergique que tout à l'heure.

Les lumières de la scène étaient maintenant passé du turquoise au rouge explosant toutes ses nuances jusqu'au magenta. Les couleurs étaient données dans un ordre précis pour faire monter la pression au sein des danseurs, tout avait été pensé pour rendre cette fête inoubliable... Un grand sourire étirait les lèvres pulpeuses de la fêtarde. La lumière des néons vinrent se refléter sur ces dernières grâce à la fine couche de gloss qu'elle avait appliqué. L'humaine connaissait les tricks et astuces en terme de maquillage pour se mettre en valeur la nuit... Astrid semblait heureuse de pouvoir poser son cerveau et de se laisser bercer par les ondes de la fête. Le souffle de la jeune femme se coupa à certains couplets.

Pas si loin d'elle, les as de la danse asari imposaient le respect autour d'elles dans un battle au niveau dépassant tout entendement humain. Deux challengers se faisaient face d'abord avec des poses statiques travaillées de façon à susciter l'inconscient et envoyer des messages subliminaux. De véritables maîtresses danseuses, reines du langage corporel vinrent se livrer bataille pour savoir qui serait la meilleure des deux... Un vrai choc de titans du glamour, deux matriarches ayant consacré leur vie au spectacle vinrent donner une leçon de danse à leurs semblables... Au moment ou la musique se lança, les deux divas échangèrent coup pour coup des pas de danse. Leur battle semblait chorégraphié alors qu'elles ne se connaissaient probablement pas, et complètement sortit d'une autre dimension.

Mayer eu du mal à en croire ses yeux... La perfection et la fluidité de chaque enchaînement, le soucis du détails dans les retards de mouvement...Allant jusque dans la façon de casser les poignets sur les temps forts de la musique... Même les expressions du visage étaient accordées selon le rythme...Ces femmes avaient trouvé le moyen d'utiliser les battements de leurs paupières pour mettre l'accent sur une expression de visage donnée, elle même calée sur un demi-ton de la chanson... ?! Leur battle n'était plus un spectacle pour Astrid qui aurait très bien pu s'immoler sur l’hôtel de la classe... C'était une punition pour avoir cru avoir un semblant de niveau en danse face aux asaris, même si ça restait très bon pour une humaine. La vitesse avec laquelle se déplaçait les matriarches auraient pu être ridicule sur un humain. Leur absolue maîtrise de leur corps rendait cela magnifiquement irréel... comme deux être sortir d'un rêve. Le battle ressemblait presque à un combat dont les coups se traduisaient par des mouvements maîtrisés jusqu'à la pointe des ongles. Quelle correction... ce n'était plus de la beauté, c'était de la sublime violence artistique.

Astrid voulait danser avec quelqu'un et finit par plonger son regard noisette, aux reflets magenta imposés par la piste de danse dans les yeux de l'asari. La démonstration de grâce dont elle a été témoin avait réveillé son coté compétitrice. Elle voulait voir comment la musculature de l'alien pouvait se mouvoir sous ses vêtements, elle voulait voir sa personnalité au travers de sa danse. Le calme qu'elle démontrait intriguait la jeune humaine... Qui était elle pour résister ainsi à ses avances ? Elle qui a toujours eu l'habitude d'obtenir ce qu'elle voulait en matière de relation. Qui était elle pour la regarder comme une personne lambda alors qu'elle se savait jolie bout de femme ? C'est paradoxalement cette impassibilité qu'Astrid voulait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Union Dansante   
Revenir en haut Aller en bas
 

Union Dansante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse du Croissant :: Illium-