AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Merci pour l'assassinat, enfin au revoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 380
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Merci pour l'assassinat, enfin au revoir.   Mer 07 Fév 2018, 01:24
Je vois que les coups bas ont toujours le vent en poupe.

Ayant des occupations à temps plein, c'est-à-dire des études importantes, il est difficile de s'intégrer dans la disponibilité à la vie d'un forum, fut-il de taille réduite ou non ; cela réunit à une baisse d'intérêt dans les intrigues RP disponibles, n'aidant pas, chose tout à fait relative.

En début septembre on m'avait signifié qu'une intrigue concernant ma possible destitution de l'Hégémonie serait à l'ordre du jour : j'y ai répondu pleinement positivement, étant curieux de pouvoir jouer une partie pleine d'enjeux, que la défaite soit ou non au rendez-vous, l'affrontement en lui-même, aurait été un plaisir suffisant, voire un dernier baroud d'honneur. J'avais répondu au Staff, le staff n'avait pas daigné répondre à mes questions.

Sans coup férir aucun, on me tue, que dis-je ? pardon ; on m'assassine ? sur quelle base ? mon absentéisme qui empêcherait à la si importante, si bien vue par tous, et naturellement si joué, Hégémonie d'avancer.
Comme je l'avais clairement dit, j'étais prêt à rejouer, dès qu'il le fallait.

Au lieu ne serait-ce que d'avoir l'infime politesse de prévenir un membre depuis plus de cinq ans (absent j'en conviens depuis un certain temps, mais si un tel fait devait à lui-seul amener au reniement de la plus mince des politesses, alors bien des anciens auraient souffert d'un même traitement abrupt), ainsi tua-t-on un joueur, dans la plus grande des gratuités.

Très franchement, fondamentalement cela ne me fait rien. La valeur d'une action pour l'individu se juge non à l'aune des résultats qu'il a atteint, eux qui sont toujours contingents, non plutôt à la hauteur des expériences qu'il a parcouru et des progrès qu'il a pu accomplir dans un ou des domaines. Progrès il y a eu, dans maintes expériences, bonnes ou mauvaises, toujours dans une heureuse aventure, ayant ses vicissitudes.

Donc, je ne me plaindrais pas de la décision en elle-même, mesquine en bien des raisons tout de même, le sens commun suffisant à en démasquer toute la duplicité. J'en dirais simplement, qu'autant devoir mourir, autant que soit respecté la dignité de celui qui doit périr, c'est-à-dire en acceptant d'en discuter pour que cela se fasse dans les meilleurs des conditions. Encore une fois, j'aurais aimé voir une fin plus digne qu'une très vulgaire insulte à des années de participations.

Justement, voilà ce que je critiquerai : le manque total d'intégrité de ceux qui ont pris cette décision. Pendant toutes ces années, le Staff et ses divers membres furent soient des personnes qui agirent pour les joueurs, soient des personnes qui se cachant derrière leur hiérarchie, en profèrent pour insulter gratuitement des joueurs et arranger le jeu à leur convenance. Mais ce qui fut, est révolu, et peut-être ces personnes ont-elles changées en bien ou en mal, donc je ne présumerais pas de leur moralité actuelle.

Donc ces lâches, car qu'on vienne me dire qu'un groupe de personnes possédant tous les pouvoirs en un lieu, ne se donnant même pas la peine de faire face à celui qu'ils vont assassiné, justement ou non, pour eux qu'on me déclare tout haut qu'ils sont courageux.

Vous qui avez osé justifier votre indignité par le moyen d'un magistral "nous faisons cela pour le bien du forum", je vous réponds non. Non je ne "comprends" pas votre décision.
Non je ne comprends pas qu'on puisse être aussi pervers dans la pensée et l'exécution de celle-ci ; avec ce pathétique message annonçant une mort deux ex, on voit que les barres narratives n'ont jamais été aussi hautes.

à vous qui avez assassiné 5 ans de jeu. Je vous conseillerais de vous méfier : non de moi, je n'ai aucun pouvoir, je n'en ai jamais eu, je n'en ai jamais voulu sur ce forum, car j'aimais être libre de jouer hors des contingences de celui-ci.

Méfiez-vous, de vous-mêmes : comme le disait le prophète Zoroastre, "le monde se divise en deux principes, le bien et le mal, l'un nous élève vers la grandeur, l'autre vers la perfidie. Seul le sot choisit le mal."

Si aujourd'hui vous allez avec tant de facilité dans la perfidie, alors c'est que vous êtes capables de trahir bien des personnes, dont plus important encore : vous-mêmes, personnifié en l’occurrence par vos principes.
Car je suis convaincu qu'un jour ou un autre (pour ce que cela vous importe) vous avez déclaré ô combien vous souhaitiez être bon, juste, aimable, ô combien il vous était au moins nécessaire de maintenir une bonne relation dans une communauté, avec autrui.

Où sont vos principes ? ils n'existent pas, ils n'ont jamais existé. Ici règne l'arbitraire et l'injustice. Que vous essuyiez ou non des griefs à mon encontre, lorsque l'on violente qui nous a violenté, on se rabaisse à son niveau.
Méfiez-vous, ici vous commettez l'injustice, tant que vous n'aurez pas regretté vos actions immorales du passé, jamais, vous n'aurez le droit de vous considérer moral en aucun point. Je ne parle pas de remords hypocrites, je parle d'une véritable volonté de ne plus commettre l'injustice à l'avenir.
Un jour peut-être vous élèverez-vous au-dessus de votre perfidie, je vous le souhaite, en attendant, je vous ai répondu avec ce que vous m'avez refusé : ma dignité.

Maintenant, finit le réquisitoire... je dis au revoir, à tous, staff ou non qui liront, ou ne liront pas, nouveaux ou anciens joueurs. Peut-être nous recroiserons sans le savoir, ici ou ailleurs, c'est pourquoi dans l'optimisme je préfère un : au revoir.
Je ne nomme personne spécifiquement ici, non que je n'ai mes préférences, mais chacun saura si ou non je lui ai montré une sympathie, que nous ayons ou non, eu nos contradictions, j'espère que vous progresserais dans la voie que vous avez choisi.

Je dois finir sur une note, à celui qui est ou non l'investigateur de cette mascarade, celui qui en profitera dans tous les cas, ce qui l'y mêle dans tous les cas. Qui fut un premier ami sur le forum, mais qui ne fut pas le dernier, malheureusement.

Sans haine, mais avec des reproches : quand tu as quitté ce forum, sans me prévenir, j'ai été insulté. Quant tu as rejoins le forum rival d'un moi, j'ai été outré. Non que tu sois parti, non que tu aies rejoint un autre forum, mais que tu n'ai pas fait l'effort de laisser un menu message. Après deux ans de jeu ensemble, deux ans d'aventure, nous avions et avons nos différents intellectuels, voire idéologiques, cependant nous nous étions entendu. Si tu avais à me reprocher quelque chose, tu pouvais et tu aurais dû m'en parler.

Au lieu de cela tu es revenu sur le forum, m'insultant de tous les noms, moi et mon cher Argonar. Ces jours-ci, tu as gagné l’épithète de traître.
Surpassant la suspicion duplicité, j'ai essayé de m'entendre avec toi. Sachant que tu étais comme toujours motivé pour l'Hégémonie, je t'ai testé pour savoir si tu méritais après ta trahison, que je te laisse l'objet de ton souhait.

La rencontre sur Khar'Shan n'a jamais eu pour but de te "tuer", ou de réduire ton personnage à quoi que ce soit. Je voulais voir si tu allais te comporter comme un trop gâté, car si tu joues de la sympathie avec tout le monde, c'est que tu déteste qu'on s'oppose à tes projets... la sympathie gagne là où la conviction n'est pas, n'est-pas ?
Elle évite le débat, elle évite la contradiction.

Oui je t'ai contredit, je voulais voir si je m'étais trompé. Je t'ai répondu avec sincérité, faisant tout pour que tu comprennes que j'étais prêt à t'offrir l'Hégémonie. Tu pouvais avoir le pouvoir que tu souhaitais, car je voulais remettre l'Hégémonie, à une personne peut-être de confiance. Tu t'es borné jusqu'à la fin, ne supportant pas qu'on brise ta zone de confort relationnelle, ou tous sont gentils avec toi, Dommage.

Cet assassinat, car il faut nommer un chat, un chat. N'est que la preuve ultime du niveau de nihilisme moral dans lequel tout entier tu es plongé, un traître tu as été, un traître ici tu es. Car je te rappelle une chose : vous, vous me tuez par la manière la plus mesquine. Moi, je t'ai regarder droit dans les yeux, "RP", tu pouvais répondre, tu pouvais te plaindre, tu avais la liberté. Même ce niveau de civilité, de décence, tu te le refuses.
Comme disait Obi Wan : "Tu ne peux pas gagner, si tu me terrasses je deviendrai bien plus puissant que tu ne pourrais jamais l'imaginer." Tu m'as rendu service, j'aurais apprécié que cela finisse autrement, tu a refusé, mal t'en fait.

Argonar Dal'Shan était un poids léger, comme présent dans ma conscience. Je voulais mettre fin à l'amiable à l'aventure pour que tous pussiez continuer le jeu. On m'a refusé cette justice élémentaire.
Alors bon débarras, ce fut grand, ce fut petit, ce fut risible et ridicule... jusqu'à la fin ! Même là tout de suite ! Ce fut amusant ! Comme quoi, le forum a pour ma part remplit sa mission.

Au revoir, et à jamais à ce forum ; il ne siérait pas à un personnage de théâtre dont le rôle s'est éteint, que de jouer pour toujours un rôle qui n'est plus. Que l'assassiner, quitte la scène !... ah ah ah !


Son propre serviteur, Argonar Dal'Shan, Galant'ark de l'Hégémonie butarienne, hier, aujourd'hui et à jamais.


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 161

MessageSujet: Re: Merci pour l'assassinat, enfin au revoir.   Mer 07 Fév 2018, 11:16
Je n'ai nul besoin de me cacher, n'en déplaise au roi de la pureté morale.

Bien évidemment parler sans connaître, juger sans comprendre avec une facilité pleine d'un orgueil mal placé c'est intéressant.

Ensuite, avant de s'insurger il serait intéressant de s'intéresser.

ARGONAR DAL'SHAN n'est pas mort. Sinon le compte aurait été supprimé ou bloqué. Non, le personnage est présumé mort mais en réalité il est toujours en vie et disponible à un joueur motivé pour revenir dans la partie. Seulement, l'inactivité prolongée du personnage a rendu caduque l'effort nécessaire à développer un véritable RP repoussant futilement une véritable intrigue.

Dans le rôle du grand méchant traitre, je vais même expliquer qu'il a toujours été ainsi sur le forum, et Artérius Vorasen a été expulsé de son poste de Primarque sans demande préalable auprès de son propriétaire, tout comme il n'y a pas eu de RP lorsque certains membres du Conseil ont été débarqués par le passé. Toutefois chacun voit honteuse trahison à sa porte.

Si vraiment tu avais été motivé, et sans aprioris comme tu souhaites le faire comprendre, tu te serais contenté d'essayer de comprendre pourquoi ton compte est toujours actif et simplement grisé pour indiquer l'inactivité. Et si tu étais un minimum objectif, tu pourrais comprendre que j'étais, moi le traitre odieux, le moins catégorique dans la prise de décision.

Maintenant, en ôtant ma veste de membre du staff. C'était moi qui ai demandé un RP d'intrigue pour tenter d'assassiner Argonar. Seulement tu n'es pas le seul à être occupé par des études ou une vie complexe et si le RP a été annulé c'est que des problèmes plus importants que ta petite personne et ta dignité froissée étaient en cours de résolution.

Sinon je rigole tellement à ton assertion sur mon besoin d'être aimé. Alors clairement, oui je ne supporte pas d'échouer, j'ai presque ridiculement boudé après Primus Inter Pares, mais j'ai accepté l'échec. D'ailleurs échec que j'ai risqué uniquement pour aider un ami dans ses ambitions. J'ai aussi échoué sur Oméga à deux reprises, pourtant je continue la route avec Anton. Je n'ai jamais ressenti le besoin d'être aimé de tous, mais ça dans ta rancœur tu ne peux le comprendre. Sinon je me serais contenté d'un humain badass très sociable. De plus tu ne connais pas ma vie privée pour te permettre une telle déclaration pleine de stupidité et de rancune.

Maintenant prouve au forum que tu n'es pas juste bêtement rancunier et reviens prendre Argonar en main, fais le sortir de ses geôles ou de sa fuite en exil. Regarde, moi, le méchant traitre, j'ai même décidé seul de te laisser autant de voies pour revenir qu'il est possible d'en laisser. Tu peux revenir faire une guerre civile, devenir le dirigeant d'une communauté exilée, tu peux tenir autant de rôles que tu le désires. Et si tu es vraiment si motivé tu peux même renverser Tharak.

Maintenant je te laisse faire comme dans tes habitudes, te draper de la cape de la pauvre hère trahie, du porteur de la dignité et de la sagesse sur un forum sous la mainmise de la bassesse et de la lâcheté. C'est un rôle qui nous convenait très bien à tous deux il y a quelques années, et que tu sembles continuer à porter avec une grande facilité.

En espérant que tu ne reviennes pas.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 174
Crédits : Essence-Of-Rapture

MessageSujet: Re: Merci pour l'assassinat, enfin au revoir.   Dim 11 Fév 2018, 15:41
Ah bah tiens, justement, je n'ai jamais fait de réclamation officielle quant à mon éviction du poste de Primarque Trollface.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Merci pour l'assassinat, enfin au revoir.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Merci pour l'assassinat, enfin au revoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Discussion non RP :: Le Bar :: Absences-