AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Dim 25 Mar 2018, 17:18
Informateur avait écouté tout ce que disait Vaar, mais sans le regarder pour autant. En fait, le geth avait été davantage occupé à regarder les divers individus dans la salle d'essaie. Plus particulièrement, ceux qui portaient et testaient les diverses prothèses. C'était un spectacle qu'il aimait bien. Ces divers quariens avaient subit des choses qui leur avaient fait perdre un ou plusieurs membres. À une certaine époque, cela aurait été catastrophique et aurait mis un frein à leur chance d'avoir une vie heureuse. Aujourd'hui, grâce à la technologie, les amputés pouvaient retrouvés une vie active. Vaar avait continué ses explications, malgré la question de Yuno sur les prothèses animales, préférant terminés ce qu'il avait à dire avant de répondre à la jeune femme. La jeune quarienne avait montré un certain intérêt devant les tests des prothèses hors de l'ordinaire qu'elle avait pu observer. Ce n'est qu'après avoir présenté ces diverses petites choses que Vaar se décida enfin à répondre à toutes les questions que lui avaient posées Yuno.

-Donc, pour revenir à vos questions sur la prothèse de varren, eh bien non, Ragar n'est pas un spécialiste animal. Cependant, ce n'est pas la première fois qu'il fait ce genre de chose. En fait, de toute notre équipe, c'est le plus expérimenté pour ce genre de prothèse. Pour chaque nouvelle prothèse, il va chercher l'expertise de deux individus. Tout d'abord, un expert en biologie animal. Ensuite, à un vétérinaire spécialisé. Il y a plusieurs individus appartenant à ces deux corps de travail. Grâce à eux, il obtient tout les détails important dont il a besoin pour créer la nouvelle prothèse. Ensuite de quoi, il supervise la greffe sur le sujet.

Lorsqu'il fut question des volontaires quariens, Vaar resta silencieux pendant quelques instants, avant de se rapprocher de la baie vitrée et de les observer. Parmi eux, on put voir Rack diminuer peu à peu sa vitesse de course pour finalement s'arrêter et commencer à discuter avec l'un des assistants techniciens. Après un moment, le quarien jeta un regard en direction de la baie vitrée et resta immobile quelques instants. Il alla rejoindre rapidement le porteur de prothèse aquatique et celui ayant le bras grappin et leur pointa Informateur du doigt. Les trois quariens regardèrent le geth pendant un moment et le saluèrent de la main. Ce dernier les salua à leur tour. Cela n'avait pas échappé à Vaar qui reprit toutefois ses explications.

-Le GIP offre une certaine créativité scientifique, à condition bien sûr que les recherches demeurent éthiques. Si cette organisation ne le faisait pas, jamais je ne serais venu travailler ici. Depuis que j'ai été nommé chef de ce laboratoire, j'ai eu droit à plus d'une douzaine d'offre d'emploi dans le privé. Dans chacun des cas, c'était des compagnies en armement qui désiraient que je vienne travailler pour elles. Apparemment, elles voulaient que j'utilise mon expertise pour créer des prothèses armés. Du genre, un fusil à mitraille dissimulé dans un bras. Je préfère m'arracher les yeux à mains nues que créer ce genre d'atrocité.

Le quarien se rendait cependant compte qu'il déviait un peu du sujet.

-Toutefois, pour en revenir à vos questions. La demande pour ce genre de prothèse est plus élevé que vous pouvez le croire. Elles ne seront pas uniquement destinés à notre peuple, mais à n'importe quel peuple. Je ne vous apprends rien, la guerre contre les moissonneurs a été atroce. Beaucoup de gens sont morts et beaucoup ont été mutilé. Ce n'est pas tout le monde qui peut se permettre de se payer un clonage de membre. Alors, ils ont des prothèses et après une certaine période, cela devient indissociable de leur personne. Cependant, les prothèses ont leur limite, alors certains secteurs d'activités deviennent inaccessible pour ceux en ayant une. Cependant, grâce aux prothèses spécialisées que nous fabriquons ici, cela sera chose du passé. Évidemment, nous feront en sorte qu'elles soient modulable. Après tout, comme vous avez pu le voir, certaines ne sont absolument pas pratique pour la vie de tout les jours et aller sans cesse sur une table d'opération au début et à la fin d'une journée de travail, ce serait une perte de temps stupide. Les débouchés de ces créations seront multiples, tant qu'on sait faire preuve d'une minimum d'imagination. Quant aux geths, évidemment dans leur cas l'adaptation et la pose est encore plus facile. Nous avons d'ailleurs un certain nombre d'entre eux qui travaillent en coopération avec nous. En générale, nous mettons au point un nouveau concept avec leur aide. Cela nous permet de couper dans le gras entre ce qui est possible et réalisable, ce qui est possible et trop difficile ou coûteux, ce qui est actuellement impossible, mais qui pourrait devenir possible et ce qui est irréalisable.

Le quarien se tut un court moment, en ricanant légèrement.

-Je me rappelle encore de l'idée d'un nouveau. Il avait proposé une prothèse équipé de petit réacteur de poussé avant que le membre puisse voler et rejoindre son porteur. Il écoutait un peu trop de holo, mais ça nous a bien fait rire. Autrement, une fois un concept approuvé et jugé assez intéressant pour le créer, nous lançons la fabrication avec un premier prototype. Le prototype est ensuite utilisé par des IV de laboratoire. Une fois le test des IV passé avec succès, c'est le tour des geths de l'essayer. Grâce à leur implication et leur maîtrise ''naturelle'' de la technologie, nous pouvons régler, ajuster ou éliminer de nombreux dès le départ. Ensuite de quoi, ils nous aident pendant de nombreuses étapes des test. Finalement, pour ce qui est de nos volontaires quariens... Info, tu voudrais bien lui en parler.

Le synthétique resta silencieux pendant un moment, ayant continué à observer les trois quariens. Ces derniers avaient fini par retourner à leurs activités.

-J'ai trouvé certains d'entre eux dans divers états peu enviable, à travers les années. Chacun avait perdu un ou plusieurs membres et leur joie de vivre. Je connaissais les travaux de Vaar, alors je les ai orientés par ici afin de les aider.

Le geth commença par pointer du doigt Rack qui avait recommencé à courir sur son parcours, augmentant peu à peu sa vitesse dans les lignes droites et la diminuant lorsqu'il devait tourner.

-J'ai rencontré Rack il y a quatre ans. Du temps de la flotte nomade, il vivait sur l'un des grands vaisseaux agricoles de la flotte. Il adorait courir et les sensations liés à la vitesse. Lors du retour sur Rannoch et après la guerre, il a poursuivit cette passion. Toutefois, il est passé à un niveau supérieur en faisant de la course de véhicule avec d'autres passionnés. Leurs courses avaient toujours lieu dans des endroits désertique, afin d'éviter de gêner ou de blesser qui que ce soit. Malheureusement, lors d'une course, un autre participant a fait une mauvaise manœuvre et Rack n'a pas pu éviter la collision. Le responsable de l'accident a été tué sur le coup, Rack y a laissé ses jambes et sa joie de vivre, ses prothèses de jambes étant trop limitée. Je l'ai rencontré par l'entremise d'un ami. Il survivait plus qu'il vivait. Depuis qu'il a rejoint cette équipe de testeurs, Rack a retrouvé sa joie de vivre.

Le geth indiqua ensuite le quarien équipé du bras grappin. Il continuait de lancer sa main, mais manquait constamment sa cible. Visiblement, le système de visée n'était pas encore au point.

-Vlish a perdu son bras pendant la Bataille de Londres. Son vaisseau s'est écrasé sur Terre et les survivants et lui ont été attaqué par les monstruosité des moissonneurs. L'une d'elle lui a arraché le bras, il a eu de la chance de survivre. Il possédait une grande curiosité et une soif d'aventure avant cet incident, mais la perte de son bras le limitait. Vlish a passé des années avec un bras manquant, refusant de porter une prothèse. Je l'ai cependant amené visiter ce lieu et il a été fasciné par ce qu'il voyait et est devenu volontaire pour tester les nouvelles prothèses. On peut dire qu'il s'est trouvé une nouvelle passion.

Finalement, Informateur indiqua le quarien aux prothèses aquatiques. Le concerné discutait avec un technicien qui travaillaient sur ses prothèses, probablement en train de faire divers ajustement.

-Tilt était cependant le plus mal en point des trois. Il a effectué son pèlerinage quelques années avant la guerre contre les moissonneurs. Je ne sais pas où il l'a fait, mais c'était une planète disposant d'une multitude d'océan. Il s'y est découvert une fascination pour le monde aquatique. Dès la fin de la guerre et le retour des quariens sur Rannoch, il passait son temps au bord de l'océan ou à s'y promener en bateau. Puis, dès que ce fut possible, il commença même à faire de la plongée, avec un équipement et une combinaison adaptée. Tilt avait découvert la passion de sa vie. Malheureusement, lors d'une plongée comme une autre, il a été attaqué par un Ingennis Narkeenen, de petite taille, probablement un bébé. Apparemment, certaines des balises destinés à repousser ces monstres marins avaient cessés de fonctionner. Bien que de petite taille, la bête restait énorme. Cette rencontre lui a coûté ses jambes. À partir de là, Tilt a commencé à sombrer complètement. Il n'avait pas les moyens de se faire cloner de nouvelles jambes et le port de prothèse le faisait couler comme une pierre. Je l'ai rencontré par hasard au bord de l'océan sur un quai. Il avait perdu tout goût pour la vie. Quand je l'ai vu la première fois, il se tenait au bout du quai et me disait de ne pas m'approcher. Il était déterminé à se jeter à l'eau et à laisser ses jambes l'entraîner par le fond. Bref, Tilt était devenu suicidaire. Ça n'a pas été facile, mais j'ai pu lui éviter de faire cette erreur et lorsque j'ai entendu parler des prothèses aquatiques que Vaar développait, j'ai obligé Tilt à venir ici. Je voulais lui retirer ses idées suicidaires de la tête et cela a marché, dès qu'il a essayé les prothèses pour la première fois. Certes, il faudra encore du temps pour qu'il puisse les utiliser dans l'océan sans danger, mais Tilt a retrouvé l'espoir et un but dans sa vie. C'est le plus important.

-Redonner l'espoir et un sens à sa vie, voilà l'une des choses que nous faisons ici. Ces trois-là en sont un bon exemple. Bon évidemment, il y a toujours des exceptions à tout. Nara que vous avez vu avec ses bras optimisé. Certes, elle a perdue ses deux bras, mais si elle est là, c'est parce que cela l'amuse.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 41

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Mar 27 Mar 2018, 14:22
Elles écoutent en silence, regardant Vaar s’exprimer, comme si elles tentaient de déterminer s’il est sincère ou s’il s’agit d’un simple discourt rassurant…
Au final, l’homme trouve les mots justes, que ce soit un simple hasard ou l’expérience d’un habile orateur ces longues explications ont pour effet de détendre la jeune femme immobile à mesure que le temps passe.

Il m’impressionne ce quarien.
Pourquoi ?
Non seulement je ne vois aucun signe démontrant une manipulation de sa part, du moins compte tenu des sens dont nous disposons, mais en plus je ressens ton soulagement, il t’a convaincu. C’est chose rare de nous convaincre de concert.
Il répond simplement à mes questions de la façon qui nous convient.
Il est vrai, mais il aurait pu le dire autrement, faire l’impasse sur certains détails, ou employer des termes ambigus.
Or, justement, il ne le fait pas.
Exactement, c’est bon signe du coup. De plus il a répondu à une question importante que tu n’as pas posée, il n’était pas obligé.
Il pourrait le faire pour me rassurer au cas où, mais tu noteras qu’Informateur avait mentionné des recherches militaires au GIP.
Mais il n’a pas précisé que cela portait sur des implants et prothèses.
Cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas.
Certes mais d’une part ce laboratoire n’y est pas lié, tu peux donc choisir de demander à travailler pour eux, d’autre part il a bien précisé que les projets au GIP doivent respecter une éthique.
Tu as raison, il faudra néanmoins que je me renseigne sur les règles d’éthique pratiquées réellement au GIP.
Chaque chose en son temps… Essayes de participer un peu à la conversation, qu’il te sente impliquée.
Je vais essayer, j’espère ne pas faire de maladresses.


…Ensuite de quoi, ils nous aident pendant de nombreuses étapes des test…

Il a parlé des IV et des geths.
Je ne peux pas l’interrompre, ce serait impoli.
Notons-le pour plus tard.
En fait j’ai plein de questions à lui poser encore.
Notre tour viendra, mémorise pour l’instant.

Vaar, lui, est déjà passé à autre chose, et demande à Informateur de s’exprimer, Yuno découvre ainsi une autre facette du geth : ce dernier semble fortement se soucier du bien-être des quariens, phénomène qui interpelle les deux Yuno pour le coup.

C’est moi ou il a développé un module de personnalité altruiste ?
Je ne sais pas trop, il doit y avoir des motivations logiques.
Comme quoi ? Il y a bien assez de quariens pour se « passer » de quelques-un déprimés.
Ramener des cobayes au laboratoire semble une bonne motivation, c’est une bonne chose pour la survie de l’espèce quarienne et même pour sa propre espèce De plus Vaar mentionnait bien l’intérêt des prothèses pour le reste des espèces.
En effet, mais il ne le dit clairement pas ainsi… on dirait qu’il cherchait à sauver ces gens avant tout.

Le geth poursuit son monologue, il semble avoir beaucoup de choses à dire et s’étend sur des détails, là où la plupart des geths sont plus concis.

Définitivement il n’en parle pas comme de cobayes volontaires.
Cela soulève des questions, mais il faudra en parler à un autre moment, ce n’est pas lié à ce laboratoire.
Je me prends à désirer lire son code.
Ce serait une forme de viol d’intimité pour une entité numérique, je le prendrai mal pour ma part.
Ce ne serait pas aussi simple pour … nous, et puis ils ont l’habitude de partager leur code, du moins avant, aujourd’hui je ne sais même pas quelle est leur position sur le sujet.
On verra, on commencera par lui poser cette question.

L’épisode de Tilt s’étend en longueur et en détails, à l’entendre, Informateur est vraiment attaché à cet homme qu’il ne connaissait pas.

C’est de la charité, ou bien il a développé un module d’empathie, mais sans concevoir d’émotions ce n’est pas possible, il a donc en plus un module dédié à la génération d’émotions numériques.
Sans hormones ni système organique ?
Je ne sais pas, il a l’air particulièrement évolué, il faudra lui demander s’il ressent le principe de tristesse par exemple.
On s’embarque dans des questions dangereuses, s’il le prend mal ?
C’est peut-être fondamental pour comprendre ce que l’on est nous.
Et si ces questions lui font se questionner en retour sur nos motivations ?
Lui dire que c’est un domaine de recherche et un désir de mieux comprendre les geths afin de trouver des idées pour soigner des traumatismes crâniens.
Hmmh, plus tard, écoute on va d’abord finir d’entrer dans l’entreprise, ce sont des questions qui doivent venir après, plus tard, petit à petit.
D’accord, la prudence avant tout, mais au moins c’est rassurant sur leurs motivations.
Oui indéniablement, ce sont des informations qui mettent en confiance.
Ils ont fini, à nous de parler.
Outch ... ça fait, beaucoup à demander, je vais essayer de ne rien oublier.

Il se passe un moment de flottement à la fin des discourts, Yuno tourne la tête vers la baie, elle jette un œil aux gens en bas. Puis se jette à l’eau comme Tilt, les doigts emmêlés dans son dos, elle « tricote » discrètement pour combattre son stress, elle a trop à demander à son gout.


Très bien.
Hem… ce sont beaucoup d’informations.
Je … euh voyons, je comprends donc que vos cobayes sont des volontaires qui retrouvent ici un sens à leur vie, quitte à ce que ce soit expérimental, je me doute bien qu’ils sont victimes d’accidents, peu de monde accepterai de se faire amputer pour être payé à tester de nouvelles prothèses.
C’est une bonne chose, et vos paroles me rassurent sur les méthodes employées au GIP, le fait que ces recherches ne sont pas à vocation militaires également.
Bref, redonner de l’espoir, ou simplement permettre de vivre, c’est le but d’une prothèse …

Elle détache ses doigts pour tapoter sa tempe.

Bien des choses sont possibles assurément et j’espère pouvoir contribuer.
D’ailleurs j’aurai sans doutes quelques idées et propositions à apporter, du moins je l’espère, pour rendre possible certains projets, enfin ce n’est pas le moment certes, hem...
Mais j’aimerai d’abord… euh… Hum, excusez-moi, vous avez mentionné l’implication des IV et des Geths.
Je souhaiterai vous demander : est-ce que vous entendez par là que les prothèses sont d’abord modélisées virtuellement et testées ainsi, ou bien vous parlez de machines dirigées par des IV, dont la plateforme accueillerait le premier prototype « physique » avant d’être confié à des geths volontaires ?
Je me demandais, en rapport avec ma spécialisation, est-ce que vous programmez vos IV vous-même ou bien c’est le département informatique qui les crées ? Je m’interroge au sujet de leur degré de perfectionnement et les … euh … mesures, enfin quelles sont les limites compte tenu de ce qui est arrivé il y a deux siècles. D’ailleurs je n’ai pas vu de geths également en dehors du co.. de monsieur Informateur.


Un ange passe.

…Excusez-moi si je pose une question sensible, je ne connais pas encore les règles au sein du GIP, mais étant donné ma spécialité, c’est quelque chose qu’il me serait précieux de savoir. … je … désolée si c’est un sujet que je n’aurai pas dû aborder. Je vous parais sans doutes trop curieuse, mais c’est pour … pour euh, pour vraiment … modéliser dans ma tête le fonctionnement du GIP et ses laboratoires.

Manifestement je me sens… un peu trop concernée, désolée.




Il y a forcément un moyen ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Ven 30 Mar 2018, 18:10
Informateur se demandait comment Yuno réagirait à tout ce qui venait d'être dit. Encore aujourd'hui, il arrivait au commandant de rencontrer des individus ayant du mal à voir les geth comme étant des individus. Après tout, les geths demeuraient des êtres synthétiques. Toutefois, ils étaient surtout devenu des IA à part entière lors de la guerre contre les moissonneurs. Ainsi, ils apprenaient, se développaient, s'amélioraient et évoluaient. Nombre d'organiques avaient cependant encore du mal à concevoir le fait qu'un synthétique pouvait ressentir des choses. Informateur n'avait pas la prétention de dire qu'il était capable de ressentir toutes les émotions organiques ou encore de comprendre totalement la chose. Cela aurait été stupide de toute façon, considérant que même les organiques eux-mêmes avaient souvent du mal à le comprendre. Pour autant, le geth ressentait tout de même certaine chose et continuait à en apprendre davantage. Anuli était un bon exemple de cet état de fait. Si Informateur avait choisi de garder la petite bête avec lui, ce n'était pas pour un impératif logique. Certes, le gohala et sa petite bouille l'aidait à faciliter le premier contact avec divers types d'individus. Cependant, s'il le gardait avec lui, c'est parce que le geth c'était véritablement attaché à l'animal. Si le synthétique prenait soin d'Anuli, le nourrissait, le caressait, jouait avec lui, lui donnait des bains, le chouchoutait et ainsi de suite, c'est parce qu'il le voulait et aimait cela. Il adorait la petite bête et voulait que cette dernière soit heureuse. C'était réciproque du côté du gohala.

Pour en revenir à Yuno, la jeune femme avait écoutée ce que Vaar et Informateur avaient à dire, la tête probablement pleine de questions. Lorsque les deux membres du GIP eurent enfin fini de parler, la quarienne demeura silencieuse un moment. Elle jeta un regard aux individus dans la salle d'essaie, avec ses mains dans le dos. Les doigts de Yuno bougeait à toute vitesse, avant qu'elle commence à parler. La jeune quarienne commença par aborder la question des volontaires quariens. Elle était visiblement soulagée que ces individus ne se soient tout bonnement pas fait amputer pour participer aux tests et que les expériences menés dans ce laboratoire ne soient pas à des vocations militaires. Ensuite de quoi, elle mentionna qu'elle pourrait avoir des suggestions à proposer, pour permettre à certains projets de devenir plus réalistes. Informateur ne doutait pas que Vaar y montrerait un fort intérêt. Puis, commencèrent les interrogations. Elle souhaitait tout d'abord savoir le modèle suivit pour la conception des diverses prothèses. Également, Yuno désirait en savoir plus sur la conception des IV utilisé et leur niveau d'intelligence. D'ailleurs, elle souleva également un point intéressant, le fait qu'elle n'avait pas vu de geth autre qu'Informateur depuis son arrivé. Finalement, elle présenta des excuses, si ces questions dépassaient les bornes.


-Nul besoin de vous excuser jeune fille. Vous n'avez pas abordé de sujet tabou. Évidemment, il y en a, mais pas dans les départements comme celui-ci. Si cela avait été le cas, au mieux vous auriez eu droit à une réponse du genre: Je ne peux rien affirmer ou infirmer sans l'autorisation d'un supérieur responsable. De toute façon, si vous intégrez le GIP, votre supérieur direct ou une personne désignée par lui se chargera de vous faire connaître les limites liées à votre poste. Autrement, pour votre point sur les geths, n'oubliez pas qu'ils sont des êtres synthétiques. Du coup, manger, dormir, aller aux toilettes et ce genre de chose, ils n'en ont pas besoin. Un bon nombre d'entre eux restent du coup à leur poste de travail pendant toute leur journée de travail, sans s'arrêter. Alors, si vous n'en avez pas croisé dans les couloirs, rien d'alarmant à cela.

-Il est vrai que nombre de mes congénères sont ainsi. Il ne faut cependant pas oublier que l'individualisation nous a permis de devenir des individus indépendants à part entière. Chacun a donc un comportement bien à lui, comme n'importe quel individu organique. Certains choisissent ainsi de ne pas quitter leur poste de travail de la journée, d'autres de profiter des pauses de travail pour pratiquer une activité autre ou interagir avec leurs collègues de travail. Pour ma part, je préfère discuter avec d'autres personnes, peu importe leurs races, peu importe si je les ai déjà rencontré avant ou non.

-Ouais, chaque geth a sa personnalité. De plus, on en a quelques uns qui travaille ici.

Vaar indiqua le couloir qu'on pouvait voir du côté des bureaux pour prothèses animal.

-Si vous suivez ce couloir vous finissez par arriver à deux embranchement. Un qui mène à notre entrepôt de stockage de pièce pour la fabrication. L'autre qui mène à un escalier qui descend, puis encore à un embranchement. De là, vous avez accès à un autre entrepôt pour ranger les prothèses qui doivent être tester ou qui sont dans leur phase de test. Également, à notre centre médical où l'on procès à la pose des prothèses. Puis, ensuite à la salle d'essaie. La majorité des geths qui travaillent dans ce laboratoire sont justement dans le centre médical.

Alors que Vaar parlait un geth arriva justement du couloir. Il se déplaçait avec une petite caisse contenant de l'équipement et des pièces de prothèse. Il passa près du groupe en leur jetant un rapide regard, puis alla prendre place à un atelier libre et commença à travailler.

-Voilà justement Liste, un de nos ingénieurs.

Le geth ne se retourna pas, continuant son travail. Vaar allait poursuivre lorsqu'on l'appela de la salle d'essaie. Le quarien se retourna et aperçut Vlish, le quarien au bras grappin, coincé dans les airs. On pouvait constater que le quarien avait enfin réussit à atteindre sa cible et à se hisser à environ six mètres dans les airs. Le problème, c'est qu'il n'arrivait pas à descendre. Apparemment, le bras fonctionnait toujours, mais le câble était coincé. Il fallait maintenant le faire descendre de là.

-Que Jumper s'occupe de le faire descendre.

Un des assistants de laboratoire dans la salle d'essaie sortit immédiatement et revient au bout d'une minute avec un geth. Ce dernier occupait une plateforme de type stalker, se déplaçant à quatre pattes. Le geth, Jumper, jeta un regard en direction de Vlish. Il s'approcha ensuite d'un des murs de la pièce et sauta dans les airs, avant de s'y accrocher. Il se rapprocha peu à peu du plafond. Marchant désormais sur le plafond, Jumper s'approcha de Vlish. Une fois arrivé près du quarien, il se laissa descendre vers ce dernier. Vlish passa rapidement son bras organique autour du cou du geth, avant de faire lâcher prise à son bras prothèse. Quelques instants plus tard, le geth ramenait le quarien au sol et un technicien commençait à faire des analyses pour trouver le problème.

-Bon, une chose de réglé. Alors, pour en revenir à vos questions. Pour la conception des prothèses, cela dépend de sa catégorie. Si nous parlons de prothèses équipés d'IV ou destiné à un animal, nous les modélisons toujours virtuellement d'abord. Ce sont les plus complexes du lot, alors mieux vaut éviter de gaspiller des ressources physiques dès le départ. Ensuite, nous fabriquons la prothèse et elle est testé physiquement par une IV. Pour les prothèse plus simple, nous allons dès le début avec la fabrication puis le test par IV. Si tout ce passe bien, alors nous passons aux tests avec les geths. Pour les IV elles-mêmes, nous faisons un mélange entre créations personnelles et créations génériques. Je m'explique. Le département informatique à l'habitude de créer des IV génériques extrêmement basique. Tellement basique qu'elles sont vierge et pourraient être programmés pour faire presque n'importe quoi. Elles sont créées à la tonne et envoyés aux départements en ayant besoin. Ensuite de quoi, nous prenons ces squelettes d'IV et nous les améliorons afin qu'elles accomplissent la tâche à laquelle elles seront assignées. Par contre évité de comparer leur cas aux geths. Quand nos ancêtres les ont créés, c'étaient des IA interconnectées. Intelligence limités par ce processus, mais quand même largement plus intelligent qu'une IV. Une IV reste une IV, tant qu'on a pas l'idiotie de la faire évoluer jusqu'au stade d'IA.

-Sans oublier les réglementations conciliennes.

-Oui, la création d'IA reste interdite par les lois du Conseil. Bon, certaines sociétés sont exemptés pour des raisons d'études, mais restent fermement surveillés. Quant aux geth, ils sont pour ainsi dire une exception. D'ailleurs, avant que je n'oublis.

Vaar activa son omnitech et effectua quelques manipulations. Quand il eut terminés, une petite alarme se fit entendre sur l'omnitech de Yuno.

-Je viens de vous envoyer mon adresse extranet professionnel. Si vous avez des suggestions, je serais intéressé de les connaître. Sinon, vous avez d'autres questions?











Dernière édition par Informateur le Sam 31 Mar 2018, 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 41

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Sam 31 Mar 2018, 09:53
Ouf.
Les deux consciences soupirent de soulagement, elle n’a pas posé de questions trop indiscrète. S’aurait été un faux départ fort dommageable si cela avait été le cas, un bon moyen d’être listée comme individu à « surveiller », ce qui ne les auraient pas du tout arrangées.
Ces gens sont réellement sympathiques, les réponses fusent bon train et le quarien comme le geths semblent tout à fait d’humeur à l’informer. Le mystère des geths invisibles est même résolu spontanément, bien joué détective Yuno.
Informateur se fend même d’une explication sur son individualité, ce qui surprend un peu la jeune femme, moins sa jumelle semi numérique.

Intéressant, bien qu’attendu.
Eh bien en fait, pour ma part je m’attendais à ce qu’ils me disent que c’était une évidence, mais manifestement ils ont l’habitude de « s’expliquer ».
Certes, mais ce geth a l’air particulièrement sociable, après tout cela n’était pas réellement utile mais c’est agréable de les voir s’étendre en explications néanmoins.
Je suis d’accord, c’est bon signe encore une fois.

Les explications se poursuivent et elles observent Liste entrer et se mettre à travailler.

Par contre en dehors du chef de laboratoire, on voit bien qu’ils sont tous bien occupés et ne sont pas là pour bavarder.
C’est un peu normal aussi, c’est un laboratoire du GIP, tout le monde est occupé.
C’est parfait en ce qui nous concerne, on ne sera probablement pas ennuyées par des tires au flanc continuellement à priori.
Hmmmh qu’est ce qui se passe là ?

Vlish est finalement arrivé à utiliser sa prothèse d’escalade, mais celle-ci a encore des ratés.
Elles observent la scène avec attention, découvrant les ressources des geths dans des situations inhabituelles, la cohabitation entre les deux espèces avait réellement du bon, sans le geth Jumper il aurait été compliqué d’aller sauver le pauvre cobaye. Manifestement ce cas de figure n’a pas été anticipé ce qui révèle quelques faiblesses dans les protocoles de tests et de sécurité mais Yuno se garde bien de le faire remarquer, n’étant aucunement en position de faire la moindre critique à l’heure actuelle.
L’intermède prends fin sans plus d’incidents et Vaar reprends ses explications, cette fois-ci le sujet intéresse doublement la postulante qui écoute attentivement.

Bon, ça explicite le processus itératif de conception.
Rien d’extraordinaire en fait, mais au moins nous sommes fixées, ils restent professionnels, c’est bien.
Ah, il aborde les IV.
Mmmmh template générique par catégories, suivie d’une personnalisation selon besoin.
Ya un point où on pourra proposer notre expertise là.
Tu parles des personnalisations selon besoins ?
Oui, et ça nous permettrait d’en apprendre peut-être un peu plus.

Des explications fusent sur l’identité geth, comme si Yuno n’en avait pas côtoyé intensivement la moitié de sa vie.

Par contre il ne fait pas une erreur là ? Les origines des geths c’était des IV perfectionnées justement, et c’est leur mise en réseau qui leur a apporté la conscience.
Peut-être qu’il vulgarise.
Je me demande en fait … là ils semblent plus prudents, la réglementation est mentionnée et …
Certaines sociétés sont exemptées pour des raisons d’études ?
On en a entendu vaguement parler mais c’était plus une rumeur qu’un fait, c’est intéressant.
Par contre il semble impliquer que ce domaine n’est pas abordé au GIP, ça m’étonne un peu vu l’implication des geths dans l’organisation.
Sans doutes les règles sont-elles justement strictement appliquées au GIP pour rassurer le conseil.
Pas bête, oui c’est fort possible.
Ah, il nous a mis en contact, c’est prometteur !

Yuno vérifie son omnitech et valide la mise en contact, renvoyant un message générique de retour.


Adresse bien reçue monsieur. Je vous remercie.

Elle penche la tête légèrement de côté, avant de reprendre.

Euh .. Eh bien pour exprimer quelques suggestions, je pense que vous devriez peut-être vous pencher sur l’usage de matériaux modifiés par Ezo pour certaines prothèses.
Celle du sujet Vlish notamment, semble tributaire de l’encombrement de son câble, or un filin renforcé extra fin lui permettrait notamment de s’affranchir de son sac à dos afin d’améliorer grandement la portabilité de l’ensemble tout en nécessitant un ensemble moteur moins gourmand en énergie.
De même pour le poids des prothèses du volontaire Tilt, les bio matériaux issus des recherches via Ezo pourraient être une piste prometteuse afin de réduire la consommation de son système de propulsion voir lui permettre d’employer ses propres muscles pour nager si le poids des prothèses ne l’entraine plus par le fond.
Un autre besoin pour ces deux exemples m’apparait être l’usage d’IV spécialisées, notamment il apparait évident que Vlish a un souci de visée qui dépasse la simple question de calibrage, peut-être avec un affichage tête haute, soit sur monocle d’affichage, soit directement sur visière de combinaison. Une assistance IV à l’usage de son bras rendrait l’ensemble bien plus simple d’usage pour lui et surtout bien plus fiable. Un système d’assistance au contrôle des jambes nageoires de Tilt pourrait lui permettre d’économiser au maximum l’énergie également, pas besoin d’une propulsion constante par exemple, il me semblerait judicieux d’alterner poussée musculaire et poussée mécanique du système intégré à ces jambes nageoires, une IV pourrait coordonner cela de manière à optimiser parfaitement la consommation énergétique par rapport au besoin de propulsion du sujet.
Je n’oserai suggérer un implant cervical leur permettant de contrôler et obtenir des retours de leur prothèse, que ce soit le bras de l’un ou les jambes de l’autre, ce serait un peu intrusif. Mais c’est une piste potentielle s’ils le souhaitent.
Tout cela n’est qu’idées et hypothèses basées sur mes observations immédiates et succinctes, je ne m’avancerai pas sur le sujet, n’ayant pas étudié le fonctionnement technique de ces prothèses, ce serait présomptueux de ma part d’autant que j’imagine bien que vous avez déjà fortement étudié les dossiers, mes propositions sont sans doutes coûteuses également mais ... parfois le progrès est à ce prix.

Hmm euh en définitive, je verrai bien, une fois mon contrat signé où je serai affectée et éventuellement je pourrai jeter un œil plus technique sur ces projets si vous le souhaitez monsieur Vaar, ce serait un plaisir de participer à de tels projets.


Voyons, je crois que pour l’instant je n’ai plus trop de questions, vous m’avez montré vos projets et le fonctionnement de votre laboratoire, les moyens mis en œuvre, les processus de conception et l’organisation du travail, ce sont de précieuses informations pour moi, je sais à présent mieux dans quelles conditions je vais travailler.

Euh, après je ne sais pas du tout où je serai affectée, ni même quel sera mon statut, j’espère que mes compétences en développement seront mises à contribution, j’espère également pouvoir faire de la recherche… c’est la raison pour laquelle je souhaite rejoindre le GIP après tout.
Peut-être … euh je me demandais… eh bien, si tous les laboratoires fonctionnent ainsi au GIP ou si chaque chef de laboratoire détermine ses protocoles et organisations lui-même ?
Par exemple le docteur Lolun semblait travailler différemment il m’a semblé.



Il y a forcément un moyen ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Mar 03 Avr 2018, 05:03
Informateur était quelques peu curieux sur la nature des propositions que la jeune quarienne pourrait avoir à proposer. Toutefois, probable qu'il n'en entende pas parler avant longtemps. Après tout, les échanges d'idée se feraient sûrement pour commencer par échange de message extranet. Puis, si la jeune femme rejoignait bien le GIP, par contact direct. De là, le geth pourrait sûrement en entendre parler directement par un des individus travaillant sur les projets ou un des divers volontaires y participant. Bref, probable qu'il n'en entende pas parler avant plusieurs mois ou années selon les cas. Ce n'était pas bien grave, après tout. Les geths étant virtuellement immortels, leur conception du temps étaient très différente des autres espèces, alors la patience était quelque chose de basique chez la majorité d'entre eux. Toutefois, le tempérament de Yuno mit presque instantanément fin aux suppositions du synthétique. En effet, elle n'avait visiblement pas compris que si Vaar lui avait donné son adresse extranet, c'était pour discuter par l'échange de message électronique. Du coup, la potentielle recrue commença à présenter ses diverses idées les unes après les autres. De part la position que le chef de laboratoire prenait, Informateur supposa que même s'il écoutait, la situation l'amusait assez. Ensuite de quoi, le geth se concentra sur les propositions faîtes par Yuno.

Pour commencer, la jeune femme proposait de rendre les prothèses plus légères en utilisant des matériaux modifiés par l'ezo. Elle s'attaqua ensuite à la prothèse grappin de Vlish en suggérant que de tels matériaux permettrait de créer un filin plus solide et moins encombrant ne nécessitant plus l'usage d'un sac de rangement. Ensuite, elle proposait d'alléger le poids des prothèses aquatiques utiliser par Tilt pour réduire la consommation en énergie et permettre à ce dernier de nager en utilisant ses propres muscles. Elle revint avec Vlish, apportant des suggestions pour une IV spécialisée, ainsi que l'utilisation d'un système de visée intégré au casque du porteur. De même, une IV spécialisée pour les prothèses aquatiques. Finalement, Yuno proposait même l'ajout d'un implant cervical chez les volontaires afin de permettre un meilleur contrôle. Puis, elle présenta des excuses, affirmant qu'elle ne voulait pas dicter la conduite et son expertise, n'ayant pas étudiée les prothèses. Pendant qu'elle continuait de parler, Vaar écoutait en silence, en croisant les bras dans son dos. La quarienne ne cacha pas son intérêt à pouvoir travailler dans un tel laboratoire et sur des projets aussi particulier, mais restait consciente qu'elle pourrait être affectée ailleurs. Finalement, la jeune femme se permit de demander une dernière question, pour savoir comment fonctionnait les divers laboratoires du GIP, si cela était régit par des règles, par la volonté des chefs de laboratoires ou autres. Vaar resta silencieux pendant un moment, attendant de voir si sa congénère avait bien terminée ou si elle avait d'autres choses à ajouter. Lorsqu'il fut certains qu'elle avait terminé, il prit la parole.


-Alors, tout d'abord je tiens à préciser que si je vous avais envoyé mon adresse extranet, c'était pour discuter de vos suggestions par extranet. Cependant ce n'est pas grave. Vos idées démontrent que vous vous y connaissez bien dans le domaine. C'est le genre de chose que j'aime et qui démontre que vous avez véritablement étudiée pour devenir une véritable experte et non une idiote qui se contente de lancer des idées. Alors, pour en revenir à vos suggestions, l'utilisation de matériaux modifiés par l'ezo est quelque chose que nous faisons constamment. Cependant, comme les coûts peuvent être assez élevés, nous ne le faisons qu'une fois que nous avons réglés de nombreux problèmes techniques. La prothèse de Vlish est un bon exemple. Certes, le filin s'est coincé comme vous avez pu le voir, mais ce n'est pas le véritable problème. Il tient en deux éléments. Tout d'abord, la difficulté pour le porteur et l'IV pour se synchroniser lors de la projection de la main. Comme c'est un modèle récent, il faut encore faire des tests pour voir si le problème vient de l'IV, du porteur ou des deux. Ensuite, la projection est légèrement trop puissante, nuisant à l'équilibre du porteur. Nous devons retravailler dessus encore.

Le quarien montra ensuite Tilt. Le concerné se faisait ramené près de la piscine et jeté de nouveau à l'eau pour un nouvel exercice. Le moins qu'on puisse dire, c'est que le quarien semblait des plus heureux, à le voir zigzaguer sous l'eau.

-Pour les prothèses de Tilt, nous étudions diverses solutions pour permettre soit une plus grande autonomie aux prothèses, soit leur permettre de se recharger pendant leur utilisation, voir un mélange des deux. Pour ce qui est de la poussée musculaire, dans le cas de Tilt ce n'est pas possible, car il n'a absolument plus de jambe ou presque. Pour vous donner une idée, prenez la jonction reliant le début des os des jambes au bassin. L'attaque que Tilt a subit ne lui a laissé qu'environ cinq centimètres de jambes. J'ai pu discuter avec le médecin qui l'a soigné en urgence et dû retirer une partie des chaires. Selon lui, si les jambes avaient été coupés et non arraché, Tilt serait également devenu eunuque. La sauvagerie de ces monstres marins fait froid dans le dos. Bref, pas de poussé musculaire car il n'a pas assez de jambe organique pour faire ne serait-ce qu'un début de poussée. Alors, dans son cas, il test les prothèses destinés à plus de vitesse. Si on trouve un autre volontaire avec plus de jambes, nous pourrons lui faire tester notre autre prototype, destinés pour plus de finesses sous l'eau. Ensuite, une fois chacune des deux prothèses améliorées et arrivée à terme, il sera possible de créer une qui aura les avantages des deux. Bref, pour en revenir aux matériaux modifiés par Ezo, c'est l'étape suivante, une fois que les problèmes les plus importants auront été réglés.

Puis, Vaar se tourna de nouveau vers Yuno.

-Pour ce qui est du docteur Lolun, je l'ai rencontré une ou deux fois, ce vieux type bourru et je ne suis jamais allé dans son laboratoire, alors je ne peux comparer avec le mien. Toutefois, sachez que nous sommes tout les deux dans le domaine de la recherches scientifiques civiles supervisés par l'armée. Les laboratoires, centres de recherches et autres dans le domaine civiles de ce genre dispose d'une grande liberté. En fait, il y a bien sûr des limites. Certains règlements, des règles de sécurités, des règles d'éthiques et une certaine attente sur les résultats. Tant que chaque chef de laboratoire fait en sorte que ces réglementations et limites sont respectés, nous avons presque carte blanche. Pour la partie sur les résultats, c'est la logique de base. Après tout, ils ne vont pas dépensés une fortune pour des recherches qui ne servent à rien ou qui ne progressent jamais. De temps à autres, des représentants de l'armée peuvent débarqués pour une inspection surprise, sans parler des examens une fois par mois. La plupart des chefs de laboratoire civil travaille avec leur propre méthode, mais généralement destinés à créer une ambiance de travail agréable.

Comme Vaar semblait avoir terminés, Informateur s'avança légèrement vers Yuno, reprenant la parole.

-Avez-vous d'autres questions? Ensuite, nous irons à la prochaine destination. Il s'agit d'un centre de recherche, de développement et d'entretien d'IV.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 41

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Mar 03 Avr 2018, 07:56
Pour une fois, elles ne commentent pas entre elles.
Il y a certes reproche non formulé, et elles le ressentent de plein fouet, mais elles se contentent de hocher la tête sur le coup.
Il faut dire que l’objectif instinctif est rempli :
Présenter des idées là maintenant pour prouver qu’elle peut émettre des hypothèses de recherche et proposer des solutions à des problèmes, car aussi maladroite socialement qu’elle soit Yuno se doute bien que des discussions auront lieu après son départ, et Informateur enregistrait tout d’une façon aussi parfaite qu’un Drell. Or trouver des solutions à des problèmes représente le cœur du métier de développement, et formuler des hypothèses à partir des observations est l’acte fondamentale et constitutif de la recherche orientée.
Un test absent jusqu’à présent dans les épreuves que l’on lui avait faites subir, et elle tenait à démontrer qu’elle n’avait pas juste appris des choses par cœur.
Elles se félicitent également de la volubilité du quariens, puisqu’il leur a donné des informations précises et intéressantes sur les méthodologies de développement et ces projets précis. Du concret.
Chose particulièrement appréciée de Yuno, pour qui les théories vagues et les généralités sont toujours insuffisantes, ici on vient de lui donner des détails sur les cas en cours de test et les recherches encore à fournir, elle comprend alors bien mieux l’étape de test en cours.
Néanmoins il lui faut s’excuser, elle aurait dû introduire mieux ses hypothèses, même si la diplomatie n’est pas son fort, elle hoche à nouveau la tête avec enthousiasme aux paroles d’Informateur, ne retenant pas un sourire sous son casque.


Je .. hrum .. Excusez-moi. C’est … je suis très intéressée par cette prochaine visite monsieur, mais je dois .. je … je dois demander pardon pour ces propositions spontanées et déplacées.
Je veux dire, on ne m’a fait passer aucun test de créativité, je .. et je .. je n’aurai pas dû le présenter ainsi, mais je souhaitais démontrer que je suis capable de formuler des hypothèses et propositions de solutions tenant compte du contexte disponible, avec .. avec les réserves d’usage bien sûr.


Elle s’incline devant Vaar.

D… Désolée d’avoir pris trop de votre temps. Je serai ravie d’échanger avec vous et réfléchir à ces problématiques par messagerie… J’espère pouvoir trouver des idées plus pratiques et efficientes si. … Si j… En disposant d’un cahier de charges complet.

Je voulais dire.. Euh, je suis bien consciente du coût important des matériaux modifiés par Ezo. M… mais ne connaissant pas les budgets disponibles… Eh bien je me suis bornée à proposer sans tenir compte des coûts.
… J je me doute que vous y aviez déjà songé, et votre propos me le confirme !
Bien sûr !


Elle hésite puis termine.

Je vous remercie sincèrement pour toutes les explications nombreuses et détaillées que vous avez accepté de me fournir, grâce à vous je comprends beaucoup mieux les procédures et méthodologies de travail au sein des laboratoires du GIP. Ce sont de précieuses informations qui m’aideront à m’intégrer à l’organisation si je suis recrutée.
Merci à vous monsieur Vaar, j’ai apprécié l’ouverture et l’éthique de votre laboratoire.


Elle reprend son souffle et se tourne pour faire face aux deux personnes.

Je n’ai plus de questions pour le moment, je vous suis monsieur Informateur.


Bah voilà, là tu t’es bien exprimée, tu vois quand tu veux.
… je bégaye trop quand je sais pas trouver les mots.
Ça viendra, tu as juste pas l’habitude.
Je suis pas persuadée de l’avoir un jour, je sais pas ce qu’attendent les gens de moi.
Ils ne le savent peut-être pas eux même. Suivons le geth maintenant, le marathon va recommencer.

Respire et fait un effort, on va voir un centre de recherche sur les IV, on est là pour ça non ?
Oui !



Il y a forcément un moyen ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Ven 06 Avr 2018, 01:36
Yuno avait réagit avec quelque peu d’embarras suite à la réponse de Vaar. Visiblement, la jeune femme n'avait pas bien compris que le chercheur quarien ne l'avait pas inviter à partager ses idées dès maintenant. Du coup, elle devait maintenant ressentir un peu de gêne face à cette erreur de compréhension. La quarienne avait des problèmes sociales, cela se voyait, mais en même temps elle affichait de grandes compétences. Elle n'était pas la seule à être dans ce genre de cas au GIP. Alors, cela ne devrait pas lui nuire lors de son évaluation. Toutefois, la jeune quarienne jugea important de présenter des excuses à Vaar et à expliquer la raison pour laquelle elle c'était lancé dans ce genre d'explication. Elle continua ainsi pendant un petit moment, s'excusant d'avoir monopolisé le temps du chercheur, fit quelques réflexions sur des échanges d'idées par courriel extranet, ses appréhensions sur le budget de recherche, etc. Puis finalement, elle remercia Vaar pour l'aide qu'il lui avait apporté en lui montrant ses méthodes de travail et en lui expliquant un peu le fonctionnement au sein du GIP. Ensuite de quoi, elle annonça à Informateur et Vaar qu'elle n'avait plus de questions et était prête à reprendre la visite.

-Bonne chance pour la suite, Yuno'Menna, en espérant avoir des nouvelles de vous. Si vous êtes embauchée, pensée à mon centre de recherche. J'aime bien votre manière de raisonner et votre esprit analytique. Je crois que vous pourriez être un bon élément de nos divers projets. Bonne journée à tous les deux... plutôt tout les trois, j'oubliais la petite bête.

Anuli dormait encore paisiblement sur l'épaule de son maître. Le geth salua à son tour le chercheur quarien et se dirigea vers la sortie. S'assurant que Yuno suivait Informateur commença la marche à travers les couloirs. Ils parcoururent environ une centaine de mètres avant que le geth s'arrête devant les portes d'un ascenseur de service et appuie sur le bouton nécessaire pour le faire venir. Ils durent attendre environ une minute avant que les portes s'ouvrent. Une fois le trio à bord, le synthétique sélectionna deux niveaux au-dessus du leur. Les portes se refermèrent et l'ascension de fit rapidement. Une fois arrivé au niveau et sortie de l'ascenseur le geth pris sur la droite et se dirigea vers la porte au fond du couloir, à une distance de 20 mètres. Comme pour le précédent laboratoire, le geth dû s'identifier pour que les portes s'ouvrent et dévoilent l'intérieur des lieux. La pièce était d'une taille légèrement plus petite que celle du laboratoire de Vaar, pouvant facilement accueillir une vingtaine de personnes. On pouvait voir qu'une petite partie de la pièce était refermé avec une porte d'accès, servant de salle d'entreposage. Autrement, on retrouvait une dizaine de bureau de travail tous adossé à un mur. Chacun était occupés par des terminaux très avancées, ainsi que du matériel et des outils. On pouvait reconnaître du matériel pour fabriquer les pièces électroniques qui contiendraient une IV et des terminaux destinés à fabriqués les dîtes IV. Il y avait également une petite table dans le coin droit en rentrant. La table était couverte d'aliments liquide dans des récipients hermétiques. Le genre permettant à n'importe quel quarien d'en prendre un et de profiter du contenu sans craindre de risquer de tomber malade.

À l'heure actuelle, l'endroit n'était occupé que par deux personnes. Tout d'abord, il y avait une quarienne assise à son bureau de travail dos à l'entrée. Elle travaillait sur son terminal, tapant, effaçant et corrigeant des lignes de code à grande vitesse. La technicienne n'avait même pas remarquée leur arrivée. Près d'elle, un geth occupant une plateforme de type pyro les observait. On reconnaissait bien le type de la plateforme à son style à cinq capteurs optiques et sa couleur orangé. Évidemment, la bonbonne de combustible avait été retiré. Le geth observait les nouveaux venus sans dire un mot, tandis que la quarienne continuait de travailler. Informateur était sur le point de prendre la parole, quand la quarienne le devança en cessant de tapoter au terminal et en s'adressant à ce dernier.


-Alors, ça va mieux Cora?

-Calibration des mesures en poivre. Erreur détectée dans le valise. Il semblerait qu'une erreur dans mon système cause une mauvaise utilisation de ma avoir. Mes phrases se terminant par le mauvais burlesque.

La quarienne repassa le code à toute vitesse, avant d'arrêter le défilement et de modifier une ligne de codage.

-Maintenant?

-Analyse en cours. Analyse complétée. Tous les systèmes fonctionnent à pleine capacités. Vous avez également des visiteurs.

Ce n'est qu'alors que la technicienne remarqua la présence des nouveaux venus et se retourna dans leur direction. Elle resta silencieuse pendant un moment. Puis, elle se retourna vers le geth qui était toujours à côté d'elle en silence.

-Pourquoi tu ne m'as pas prévenu, Papy?

-Tu m'as demandé à plusieurs reprises de ne pas te déranger quand tu d'occupes d'une IV, Mana. Je n'ai fait que respecter ta demande.

-Papy... il faut vraiment que tu apprennes à t'adapter davantage.

Pendant ce temps, Informateur observait et analysait la quarienne prénommée Mana afin d'avoir plus d'information sur elle. Nom complet Mana'Zatir vas Haratar. Chef de laboratoire et chercheuse dans le domaine des IV. Une thèse sur l'évolution des IV, leur avenir et les perspectives d'un avenir en collaboration avec des IA, pour son diplôme universitaire. Le geth mit cependant fin à ses recherches lors que Mana se leva et s'approcha d'eux.

-Vous désirez, tout les deux?

-Bonjour, madame. Désolé si nous vous dérangeons, mais-

La quarienne l'interrompit soudainement.

-Pas de madame ou de vous avec moi. Ça me donne l'impression d'être une vieille dame. D'après ce que je vois, on doit bien avoir plus ou moins le même âge toutes les deux.

Cette dernière remarque était adressé à Yuno.

-Alors, qu'est-ce que vous voulez?

-Yuno'Menna est une future candidate pour rejoindre les services de recherche du GIP. Comme nous sommes en avance sur l'horaire, j'ai décidé de lui faire visiter quelques endroits qu'elle pourrait juger intéressant. Votre laboratoire... Pardon, ton laboratoire me semblait un bon endroit pour elle.

-Ah bon? Pourquoi?

-Elle est experte en prothèses et en IV.

Cette dernière remarque sembla suscité beaucoup d'intérêt chez la jeune quarienne car elle porta aussitôt son regard sur Yuno, tout en se rapprochant d'elle et en lui parlant avec un ton différent. Avant, Mana parlait avec un ton légèrement neutre, mais polis. Maintenant, elle utilisait un ton bien plus intéressé et enthousiaste.

-Vraiment?! Alors, experte en développement d'IV, en restauration d'IV endommagée, en entretien d'IV, en IV antique et ancienne? De la conception du début à la fin ou création partielle? Quand tu en crées une, quelle méthodologie emploies-tu? Tu la crée par programmes séparés que tu rassembles à la fin ou tout assemblé dès le départ? Des préférences sur le type d'IV? Tu préfères les IV ayant leur propre corps physique tel les drones, celles ayant juste une voix ou bien celle qui n'ont pas de manifestations autres que le programme auquel elle est dédiés? Quoique, si tu aimes les prothèses, probablement des IV ne se manifestant pas tellement. Personnellement, je préfère les IV comme Cora, avec qui je peux discuter, c'est plus intéressant de pouvoir discuter avec elle. Même si elles ont un esprit plus limité qu'une IA, cela reste des êtres disposant d'une certaine forme d'intellect intéressant si on sait bien les programmés.

Mana continua ainsi pendant un moment, sans perdre sa bonne humeur et son enthousiaste. Elle commençait à énumérer certaines IV qu'elle avait crée, aux fonctions allant d'une IV pour une machine de nettoyage à une IV agissant en tant que guide interactif. Mana en était à parler d'une sixième IV lorsque Papy l'interrompit en lui tapotant l'épaule.

-Ah euh... oui... j'oubliais les présentation. Je m'appelle Mana'Zatir vas Haratar et lui c'est Papy.

-Bonjour.

-Euh... pardon, j'ai oublié, c'est quoi ton nom déjà?









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 41

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Ven 13 Avr 2018, 06:36
Il ne l’a pas mal pris. Elles en sont soulagées, ce n’était pas assuré et un autre aurait pu s’offusquer qu’elle insiste pour lui proposer des solutions de suite, c’était un pari risqué. Mais cela a fonctionné et la jeune femme laisse échapper un léger sourire sous sa visière opaque, elle n’a pas détruit ses chances et au contraire est invitée à venir travailler dans ce laboratoire. De concert les deux Yuno se disent « pourquoi pas ».
Une courbette plus tard - Yuno aime bien les courbettes, c’est un moyen silencieux et toujours bien vu de saluer avant ou après une rencontre, un geste du corps facile qui ne demande pas de contacte physique, visuel, ni d’imaginer quelque chose à dire - elle se retrouve à galoper après le géant synthétique tel un boxeur travaillant son cardio aux basque d’un entraineur juché sur un vélo.. Heureusement que ce n’est qu’une centaine de mètres.
Un marathon pour Yuno néanmoins, qui camoufle un haut débat intérieur sur l’intérêt de commencer à se mettre plus sérieusement au sport parce que la station est tout de même plus large qu’un vaisseau de transport, et que non « ici elle ne pourra pas travailler depuis sa chambre ».
C’est en reprenant son souffle auprès de l’ascenseur que la très peu sportive quarienne se prend à envier le sac à poils juché sur l’épaule d’informateur … certes il ne choisit pas sa destination, en même temps il doit totalement s’en lisser les moustaches, mais au moins il est nourrit logé caressé et trimbalé .. et .. libre ? Une grimace ponctue la conclusion que mieux vaut haleter un peu et rester maitre de ses mouvements finalement. Néanmoins elle remercie silencieusement Informateur de choisir des ascenseurs plutôt que des escaliers.
L’arrivée au nouveau laboratoire fait immédiatement oublier ces considérations douloureusement physiques, d’une manière comique on pourrait imaginer de grandes étoiles sur la visière opaque de Yuno à la découverte des rangées de terminaux qui s’offrent à sa vue quand les portes s’ouvrent. Elle se sent immédiatement chez elle et ne peut s’empêcher de dévier du sillage du geth pour aller vérifier le modèle de terminal répliqué à l’envie tout du long de la pièce.
C’est la voix synthétique du terminal de Mana qui la ramène à la réalité, elle rejoint rapidement Informateur en espérant ne pas avoir été inconvenante alors que la développeuse se lève pour venir à leur rencontre.

Pas de madame, elle me plait cette fille.
C’est de nous qu’elle parle ?
Cela me semble évident, qui peut dire l’age d’un geth ?
Hrmm, elle a l’air d’avoir du caractère.
C’est un bon point pour elle, Informateur te présente prépare toi.
Ah .. euh …
Experte en prothèses et en IV rien que ça, sympa de sa part.
Il dit vrai !
Mettons que c’est sur ton CV oui..

Elles n’ont pas le temps d’exprimer plus, l’attentat de questions se déclenche avec un enchainement digne d’une arme à répétition, surprise Yuno tente de répondre à la volée.


Développement mais je m’intéresse aux restaurations et à tout le domaine rattaché aux IV et IA en fait. Conception intégrale. Les deux méthodologies sont exploitées selon les besoins et l’angle d’approche du sujet. Elles m’intéressent toutes mais j’ai un faible pour les IV à corps matériel et interface de communication, ceci dit dans mon domaine de recherche ce sont surtout des IV sans manifestation comme vous le devinez justement, mais pour des raisons purement professionnelles, j’apprécie les IV d’un point de vue personnel au-delà de mon métier et de mes sujets de recherche…

Elle a tenu bon, il faut dire que les réponses aux questions posées lui apparaissent simples et instinctives, ce déluge ne l’a finalement pas effrayée : on lui parle de ses sujets de prédilection.
La jeune femme l’impressionne, elle connait son sujet manifestement et a de l’expérience, elle se prend à s’interroger sur son parcours et comment elle en est venue à se plonger dans ce domaine pour le moins aride pour le commun des gens. Elle semble aussi jeune qu’elle ce qui implique un parcours de formation rapide, quand bien même Yuno a suivi une formation bien plus large elle reconnait que la jeune Mana a probablement progressé bien plus vite qu’il n’est normalement acquis pour les jeunes étudiants, étant déjà chercheuse elle a au moins 5 ou 6 ans d’avance sur le commun des étudiants quariens suivant cette voie.
Cela l’intrigue et elle reconnait une passionnée avec qui elle devrait pouvoir s’entendre.

Assurément une rencontre rare et précieuse, soit sympa avec elle.
Je te promets que je pense comme toi.
Je sais je le sens, évite de baffouiller pour une fois.
… on va l’impressionner.
Tu veux utiliser Nahal ?
Tu l’as littéralement pensé en même temps que moi.
J’en conviens…


-Euh... pardon, j'ai oublié, c'est quoi ton nom déjà?

Yuno lève son avant-bras et engage une routine sur son omnitech d’une simple pression, une voix d’enfant parfaitement synthétisée s’élève.

Enchantée Mana’Zatir vas Haratar et Papy. Ma conceptrice se nomme Yuno Menna nar Eidolo, elle vient de m’autoriser à intervenir dans la conversation pour vous saluer et répondre à vos questions. Je suis Nahal, une IV de classe 7 conçue comme compagnon/interface de gestion omnitech conçue par Yuno sur son temps libre et à titre personnel. As-tu d’autres questions à nous poser Mana ?

La créatrice relève le casque pour observer la réaction de son homologue, se demandant comment elle va réagir.


Il y a forcément un moyen ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Mar 17 Avr 2018, 19:53
Informateur observait le déroulement de l’interaction entre Yuno et Mana, en silence. Il n'avait pas de raison particulière de se mêler de la discussion. Autant laisser deux expertes du même domaine discuter ensemble un peu. En plus, Mana avait démontrer qu'elle pouvait être un véritable moulin à parole. Il suffisait de voir le flot de questions qu'elle avait posée à Yuno, avant de zigzaguer un peu en commençant à parler d'une multitude d'IV qu'elle avait créée. Encore heureux que Papy avait été là pour interrompre le flot sans de mots prononcés par la jeune quarienne. Ce n'est qu'à partir de ce moment précis que Yuno fut capable de répondre à toutes les questions que Mana avait posée. Fait intéressant, la quarienne de nature timide se montra bien plus à l'aise, signe que le fait de parler de quelque chose qui la passionnait avait une excellente influence sur son humeur. Elle répondit donc aux questions une par une. Tout d'abord, en dévoilant qu'elle préférait développer des IV, mais s'intéressait tout de même à la restauration et aux divers domaines liés aux IV et IA. En général, Yuno préférait créer une IV de toutes pièces, mais ne s'opposait pas aux créations partielles. Même si elle s'intéressait à tous les types d'IV, la quarienne possédait cependant un plus grand intérêt pour les IV possédant une enveloppe corporelle. Mana écoutait le tout avec intérêt, un intérêt qui se montra plus prononcé lorsque Yuno activa son omnitech et que se fit entendre la voix d'une IV. Mana se rapprocha de quelques pas de sa congénère et se pencha vers l'avant observant l'omnitech à une distance d'une vingtaine de centimètres. Mana écouta l'IV avec attention, puis garda le silence pendant un court moment. Quand elle reprit la parole, ce fut sur un ton analytique.

-Intéressant, une IV doté d'une voix simulant celle d'un enfant en bas âge. Un moyen particulier de permettre une meilleure acceptation d'un individu et ainsi une meilleure relation organique et synthétique. Le tout jouant sur le sentiment d'innocence de la voix d'enfant. Voire sur un sentiment maternel chez les individus de sexe féminin.. Peut-être même un sentiment paternaliste chez les individus de sexe masculin. Créer un sentiment rassurant chez les individus grâce à un voix donnant dans un soupçon d'innocence.

Puis, Mana se redressa et s'adressa directement à Yuno.

-Un choix intéressant, je dois dire. Ce n'est pas le type de voix que j’emploierais pour mes IV, mais je parle là en tant que préférence personnelle, rien de plus. Sauf peut-être si c'est une IV destinés aux jeunes enfants. Personnellement, je préfère les voix douces, mais plus mâture. Il faut dire que je ne comprends pas les gens qui ont du mal à accepter les IV. Après tout, elles sont conçus pour servir des buts précis, alors elles ne sont pas nuisibles en soit. Pour en revenir aux voix, je dois dire que j'ai eu l'occasion d'en voir des plus étranges. Des gens voulant que leur IV ait la même voix qu'une célébrité. Des gens que je ne sais pas s'il faut les considérer comme triste ou dérangé, quand ils veulent que l'IV ait la voix d'un proche disparu. Cependant les pires, ceux qui veulent que leur IV ait la même voix qu'eux et soit programmé pour leur lécher les bottes. Du narcissisme à l'état pur.

Informateur regardait Mana, cette dernière le remarqua.

-Quoi?

-En fait, je me demandais deux choses. Pourquoi n'y a t'il que vous.... je veux dire, pourquoi n'y a t'il que toi et Papy, ne devriez-vous pas être plus nombreux? Également, tes analyses semblent dépasser un peu le cadre de la programmation, n'est-ce pas?

-Ah ça. Pour l'équipe, elle est en congé. C'est un jour de congé pour notre laboratoire. Par contre, je n'avais aucune envie de prendre congé. Je devais m'occuper de Cora. Le bosh'tet qui la possédait a foutu n'importe quoi et il l'a pratiquement détruite. Il m'a fallut presque trois jours pour la remettre en état de marche. C'était hors de question que je l'envois à la poubelle, c'est moi qui l'ait créé. Je n'allais pas abandonner un de mes bébés. Sinon, normalement, nous sommes 15. Quatre quariens, six quarienne et cinq geths. Pour répondre à ton autre question, pendant mes études j'avais trois cours optionnels de mon choix. J'ai choisi un cours un philosophie, un en psychologie et le dernier en histoire. Je considère qu'un peu de connaissance sur l'existence de la pensée et sur la manière d'analyser la pensée, c'est très utile pour mon domaine.

Puis, Mana se concentra de nouveau sur Yuno.

-Tu as mentionné un intérêt pour les IA, c'est également mon cas. Certes, j'adore m'occuper d'IV en tout genre. Cependant, mon rêve se serait de pouvoir me lancer dans la création d'un IA. Je suis persuadé que mes connaissances en philosophie et en psychologie pourraient être très utile pour ce genre de création. Je sais que la plupart des gens craignent les IA, un peur injustifié je trouve. Certes, dernièrement il y a eu les moissonneurs qui ont fait une publicité horrible sur les IA. Cependant, nous avons les geths qui démontrent bien que les IA ne sont pas toutes des créatures assoiffés de sang. Meilleur exemple encore, l'IA IDA, qui a été un des membres de l'équipe du commandant Shepard. Une IA qui a contribué à sauver la galaxie. Malgré tout, les gens continu de se méfier. La vieille crainte que ce que l'on crée va forcément vouloir nous détruire. C'est ridicule. Une IA à ses tout début n'est pas tellement différente d'un enfant. Si les gens qui interagissent avec elle sont capable d'être des bons exemple à suivre, alors l'IA pourra devenir bénéfique. Bien sûr, l'inverse est également possible, si les individus sont des connards. Mais bon, avant d'arriver à la création d'une IA, il faudra que le Conseil galactique se décoince un peu.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 41

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Sam 21 Avr 2018, 18:22
Mana parle beaucoup, cela arrange Yuno, les Yunos .. qui peuvent discuter et commenter à leur aise sans paraitre apathiques à ne pas prononcer un mot.. oui décidemment cette Mana leur plait.

Elle nous ressemble.
Pour le coté analytique ?
Oui, elle fait comme nous mais toute seule.
Elle doit se sentir seule des fois.
Je n’en ai aucune idée.
Si elle savait …
Savoir quoi ?
Qu’on a choisi ta voix d’enfance pour tester des algorithmes de reconstitution vocale à partir d’enregistrements.
Ah … oui, c’est sûr que son speech tombe un peu à plat en effet.
On va p’tet pas la contredire, ça lui ferait de la peine.
C’était pourtant un projet intéressant, je vois pas le problème à lui énoncer qu'elle s'est trompée. Et puis c'est dans la tradition quarienne de synthétiser le passé.
Euh nous ne sommes pas mortes encore non plus.
Tu as failli l’être, et c’était une façon symbolique de nous rappeler qui tu étais avant cette renaissance avec moi.
Oui bon, définitivement ça on ne va pas le dire hein.
Affirmatif.
Par contre je suis pas forcément d’accord avec elle sur le narcissisme.
En même temps elle n’a pas non plus tort, avoir une voix qui te complimente c’est la définition du narcissisme.
Certes, mais je vois vite venir l’amalgame.
Evitons le sujet, pas de commentaire là-dessus, trouve une quelconque raison d’avoir choisi « cette voix enfantine ».
Une demi vérité alors : c’est une IV toute jeune, et la base de notre expérience sur la simulation de croissance.
C’est une bonne demi vérité j’approuve, ne lui dit juste pas que tu espères vérifier si dans un peu moins de 20 ans elle aura notre voix actuelle.
Je vais quand même expliquer l’expérience de croissance d’une voix de synthèse, ça l’intéressera surement.
D’accord mais pas plus hein.

Informateur met son grain de sel en soulevant une question qui leur était totalement sortie de l’esprit, la solitude de la développeuse chercheuse et son compagnon geth ayant vite été rangée dans la catégorie « bien pratique et confortable, ne cherchons pas plus pour une fois ».
La réponse de Mana leur laisse un sourire amusé néanmoins. Un jour de congé. Elles avaient oublié l’existence d’une telle chose. Visiblement Mana n’avait pas grand-chose d’autre à faire de sa vie que programmer, une passion réelle manifestement.
De là à traiter une IV comme un bébé, elles se disent qu’il y a un semblant d’exagération, et elle avait fait des études de philosophie et de psychologie ?

Etonnant, elle n’a pas dû s’analyser elle-même bien souvent.
En même temps elle n’est pas seule, il y a le geth avec elle, ils ont peut-être une relation très proche ? De toutes façons une passion est une passion, si elle n’aime pas spécialement déambuler sans but ou autres occupations, sans vie de famille … on aurait fait la même chose de chez nous sans doutes, mais ici elle doit avoir des moyens plus importants, autant en profiter.
Possible, j’avoue ne pas savoir comment c’est d’être seul, je ne l’ai jamais été.
Je ne me souviens plus bien moi-même en fait.
En tout cas elle a fait des études originales.

Elles en sont là de leurs analyses internes quand Mana interrompt le badinage en lançant un sujet sensible.
Yuno ne bronche pas, physiquement, tellement habituée à rester immobile en écoutant les interlocuteurs, mais sous le casque le stress monte soudainement… I.A. Le terme allume un signal d’alarme, comment peut-elle parler ainsi devant un haut gradé militaire, geth ou pas geth, la loi est sans ambiguïté…
Pourtant à mesure que son homologue casquée s’exprime, les arguments sont bon, Informateur n’a pas bronché ce qui surprend Yuno. Quand Mana a fini le silence s’installe quelques secondes… moment d’indécision.

Euh…
Pas mieux.
J’aimerai répondre mais je sais pas quoi faire avec Informateur, il enregistre tout.
Manquerait plus qu’on soit fichées et surveillées. Ceci dit le GIP n’est pas le conseil Galactique.
C’est vrai mais un faux pas et on est repérées à jamais.
Faut se lancer, tu as une alliée potentielle devant toi, on pourrait gagner son attachement, ce serait fort utile ici.
D’accord mais doucement et avec prudence alors.
Fait donc... fait…

La fine statue finit par s'animer, soupirer et s’éclaircir la gorge pour rompre le silence gêné, un regard vers Informateur puis elle se fixe sur Mana.


Eh bien .. C’est … euh c’est un discourt passionné.
Je vais tenter de répondre comme il faut...

Tout d’abord concernant Nahal, elle a la voix d’une enfant parce que c’est, en soit, une enfant. Je l’ai initialisée pour la première fois il y a 3 ans, elle a beau être perfectionnée, elle « grandira » à sa manière à mesure que je la ferai évoluer, et je me suis amusée à concevoir un programme de maturation de sa voix au fil des ans, c’était un projet de simulation de croissance de cordes vocales initié durant mes cours de médecine, le module de croissance des organismes biologiques des différentes races pour être plus précise. Le programme de croissance vocale de Nahal est calqué sur la croissance des jeunes quariennes, et j’ai hâte de voir comment elle évoluera d’ici quelques années en fait quand la simulation de « mue » va débuter..

Une respiration puis Yuno enchaine un peu vite.
Pour être bien claire, Nahal est mon assistante personnelle, je n’ai pas l’intention de la vendre ou la céder à qui que ce soit, c’est un projet personnel expérimental que j’ai développé entièrement, ce n’est pas un modèle customisé… Et je l’aime trop pour m’en débarrasser ou la refiler à qui que ce soit.

La voix enfantine retentis alors.
Cela me va droit au module de simulation sentimental Yuno.

Shhh .. bref, je n’ai pas choisi cette voix pour la faire accepter par d’autres étant donné qu’elle est à usage personnel. Surtout cela m’a entrainée à fabriquer un module de voix synthétique d’enfant, ce qui n’est pas si évident en fait, ces voix aiguës tendent à se « casser » dans les aigus, elles sont plus compliquées que la plupart des voix adultes. Mais ton analyse serait sans doutes vraie pour un modèle commercial ou ayant vocation à être diffusé.

Bref, désolée pour cette intermède. Pour revenir au sujet principal …
Ma fois … Tes arguments sonnent juste, mais l’interdiction est sans appel à ce jour.
Tout ce que tu dis est vrai en fait, mais on en revient toujours à la vieille question de la xénophobie, qu’elle s’applique entre ethnies d’une espèce, nations, races, ou entités organiques contre synthétiques, la peur est un moteur puissant qui dirige même le conseil galactique. Parfois à raison…
Comme toi je pense que des I.A. n’ont rien de mal en soit, monsieur Informateur comme Papy en sont la preuve, tes exemples également … et pourtant toutes les espèces organiques de la galaxie ont également faillit disparaitre à cause d’entités synthétiques. On ne peut pas trop se plaindre que le conseil pêche par excès de prudence dans ce contexte, c’est si récent encore, nous étions déjà nées.
Mais oui … au final j’adorerai pouvoir travailler à la création d’une I.A. comme l’on donnerait naissance et élèverait un enfant, mais contrairement à toi Mana, je ne pense pas que le « devenir » bon ou mauvais selon l’acceptation philosophique du terme dépende totalement ou même principalement de la mentalité de l’entourage. C’est là raisonner trop comme avec un enfant organique, alors qu’une I.A. grandit différemment, elle base son existence sur des algorithmes qu'elle va nourrir de données après tout.
Je crois que le plus difficile reste finalement de lui donner une conscience de soi et la notion d’empathie. Pas juste des algorithme de raisonnement logiques purs, sans quoi il pourrait fort bien décréter que les êtres organiques sont néfastes et doivent être « pris en main ».
Ce sont ces "données" qui manquent dans les scénario négatifs, pour qu’une I.A. soit une bonne personne il lui faut ressentir, pas juste raisonner, elle doit comprendre pourquoi les gens luttent, s’aiment, se haïssent, et ont des désirs, ce sont ces informations qui vont contrebalancer le raisonnement simple mathématique et lui faire comprendre que tout n’est pas si simple et forcément négatif.
D'autres données me semblent nécessaires, notamment des notions comme l'espoir.

Bref, ce sont des données,en sus d'un environnement positif comme tu le souligne, qui manquent aux I.A. dans les « scénario catastrophes », car elles fonctionnent sur des formules simples sans tenir compte de la richesse des consciences des êtres organiques, donc leur résultat à la grande équation de la vie est biaisé car incomplet, basé sur trop peu de facteurs.

Et puis il y a l’absence d’interfaçage réseau qui est également une bonne garantie … c’est ce qui crée l’individualité.
Je pense que pour qu'une I.A. comprenne convenablement ses prochains "organiques" elle se doit d'être elle-même parfaitement individualisée, et non la somme de multiples consciences. Sans quoi le dialogue organiques et I.A. est quasiment impossible par manque de compréhension de la perspective de l'autre.


Elle se tourne vers les deux geths en demandant.

C’est bien la volonté geths d’obtenir l’individualité et donc de se couper du réseau qui a finalement rassuré le conseil et poussé à accepter votre existence comme un peuple à part entière et non une menace ? Je veux dire, outre la participation des geths à la lutte armée durant la grande guerre ?
Et comment percevez-vous les sentiments organiques ? Si cela ne vous dérange pas de répondre à cette question, à vrai dire chaque geth à qui j’ai posé la question m’a répondu différemment, ce serait intéressant d’avoir vos versions.



Il y a forcément un moyen ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Ven 27 Avr 2018, 05:25
Informateur éprouvait un certain sentiment de divertissement en observant l'interaction entre Yuno et Mana. Les deux quariennes avaient un intérêt commun, mais de grosses différences dans leur personnalité. Cela se voyait de manière assez flagrante. Après tout, Mana était loin d'avoir la langue dans sa poche et d'être taciturne. C'était même le contraire, la technicienne parlait énormément et n'avait visiblement pas de grande gêne à dire tout ce qui pouvait bien lui passer par la tête. De plus, elle était très ouverte et expressive. De l'autre côté, Yuno était légèrement plus renfermée sur elle-même et c'était souvent exprimée avec gêne et doute. À moins d'aborder des sujets qui la passionne, la jeune recrue semblait avoir du mal à pouvoir enchaîner plus de deux mots. Pendant un moment, le geth s'imagina les résultats qui pourraient survenir, si on enfermait deux personnes dans la même pièce, chacune avait la personnalité de Yuno et de Mana. Ajoutant à cela qu'elles auraient chacune un sujet fétiche très différent. Un tel scénario aurait sûrement de quoi donner naissance à un holo de comédie des plus amusant et divertissant. C'est cependant la réaction de Yuno lorsqu'il fut question des IA qui intéressa Informateur. La jeune quarienne sembla se figer et sombra dans le silence. Est-ce qu'elle réfléchissait, ou bien était-elle scandalisée par ce qu'elle venait d'entendre? D'un point de vue personnel, le synthétique pencha pour la première option. Après tout, Yuno était une experte en IV et en prothèse. Ces deux sujets étaient une passion. Alors qu'elle soit intéressée par les IA lui semblait couler de source.

Après un moment à être resté silencieuse, Yuno prit la parole. Elle se pencha tout d'abord sur son IV et sur le choix de sa voix. Elle justifia ce choix en évoquant l'âge de l'IV qui n'avait que 3 ans. La démarche qu'elle expliqua était semblable à celle d'élever un enfant. Après tout, elle prenait une IV jeune et l'améliorerait au fur et à mesure. Yuno donna un historique de la création de la voix, en s'inspirant des voix d'enfant quarienne, mais en rajoutant une maturation progressive. Ainsi, telle une enfant, l'IV verrait sa voix se modifier avec le temps, effectuant l'équivalent de la mue, mais en version synthétique. Yuno jugea ensuite nécessaire de préciser que Nahal occupait une fonction d'assistante personnelle et qu'elle n'était pas destiné à être commercialisée. En fait, la quarienne y était trop attaché pour envisager une telle possibilité. Cette remarque sembla faire plaisir à l'IV concernée. La suite de Yuno sur la question ressemblait légèrement à des félicitations envers elle-mêmes pour avoir réussi à créer cette voix d'enfant.

Ensuite de quoi, Yuno changea de sujet et décida de revenir sur les IA que Mana avait évoqué. Elle décida d'abord d'accepter les arguments de Mana, mais en précisant de ne pas oublier les interdictions en vigueur. Le tout en n'oubliant pas de parler des problèmes de xénophobie qui continuait de sévir encore aujourd'hui. C'était un détail qu'Informateur avait du mal à comprendre. Certes, les races organiques avaient eu leurs conflits à travers les années. Cependant, elles avaient ensuite coopéré afin de vaincre la pire menace connu de l'histoire de la galaxie, les moissonneurs. Il aurait cru qu'un tel rapprochement aurait mis fin à ce genre de penser contre-productive. Yuno restait d'avis que les IA n'étaient pas foncièrement mauvaise, en comprenant la méfiance du Conseil. Puis, la quarienne présenta sa vision de comment les IA devraient être ''élevée'', n'adhérant pas vraiment à la vision de Mana sur la question. La concernée écoutait calmement tandis que Yuno continuait de parler encore et encore. La candidate parlait de comment une IA pourrait être amené à mal percevoir les êtres organiques si elle ne développait pas d'empathie et être capable de raisonner autrement qu'en utilisant la logique pure et dure. Bref, que l'IA devait comprendre les gens, plutôt que de passer son temps uniquement à les analyser. Finalement, Yuno évoqua la question de l'individualité des IA comme un facteur important de leur développement. Puis, la quarienne se tourna vers Informateur et Papy et commença à les interroger. Elle les interrogea pour savoir si la recherche de l'individualité avait été ce qui avait amené le Conseil à accepter les geths et pas uniquement leur participation à l'effort de guerre. Elle désirait également savoir comment ils percevaient les sentiments des organiques. Finalement, elle laissa entendre que ce n'était pas grave s'ils ne souhaitaient pas répondre à ces questions. Informateur et Papy se regardèrent rapidement, échangeant un flux de données pour échanger leurs opinions sur la question. Le commandant du GIP laissa son congénère répondre en premier.


-Sur le point des sentiments, c'est une question compliqué. Chaque geth a développé son caractère une fois l'individualisation réalisée. Certains ont préférés resté entre eux et peu se mêler aux organiques, les rendant peu sentimentaux, mais tout de même capable d'un sens moral leur faisant différencier le bien du mal. D'autres, ont préférés se mêler aux organiques. De là, chacun progresse à son rythme.

-Dans les faits, les geths ne recherchaient pas l'individualité à l'origine. Nous recherchions à créer une superstructure qui auraient pu accueillir tous les geths. Avant l'individualisation, chaque geth dépendait des autres pour être véritablement conscient. De simple actions comme parler était impossible sans que de multiple programmes coopèrent. Cette superstructure aurait permis à chaque geth d'être pleinement fonctionnel en permanence et d'augmenter notre niveau intellectuel. Je crois qu'ensuite, nous aurions pu nous pencher sur une solution pour obtenir une individualité. Il est dommage que l'individualité obtenu pendant la guerre a mis fin au Consensus, mais je considère que c'était un petit prix à payer. Désormais chaque geth est libre. Le conseil galactique nous a accepté pour plusieurs raisons. Tout d'abord, nous avons démontré que nous n'étions pas une menace. Au cours de la guerre, nous avons combattu sur de nombreux mondes, aidé à évacué des planètes, sauver des vies, etc. En plus de démontrer que nous n'étions pas des ennemis, nous avons gagnés un fort soutien publique. Pour ce qui est des émotions, chacun apprend. Je passe énormément de temps en compagnie d'organiques, majoritairement avec des quariens, mais également avec des représentants d'autres races. J'apprends à leurs contacts. J'apprends à discerner leurs émotions grâce à une multitude de facteurs, mais aussi à des impressions personnelles. Pour ce qui est de ressentir des émotions, je dois avouer que c'est un sujet difficile. Je me retrouve de temps à autres dans des débats avec des non-quariens argumentant que ce que je ressens ce n'est pas des émotions, mais un simulacre. J'ai du mal à comprendre leur raisonnement parfois.

-Laisse moi t'aider avec cela alors.

Mana avait pris la parole et s'approcha d'Informateur. Elle jeta un regard à Anuli et lui caressa la tête d'un doigt, au grand plaisir de l'animal qui se laissa faire en poussant des petits couinements de satisfaction.

-Tu possèdes un animal de compagnie. Cependant, pourquoi le gardes-tu avec toi? Le fais-tu uniquement pour interagir avec autrui? Ressens-tu du plaisir à être avec lui? Ou plutôt, si tu avais le choix, est-ce que tu choisirais de passer du temps avec lui ou bien de réparer quelque chose de brisé? Es-tu parfois empressé d'effectué une activité avec lui? Comment l'as-tu acquis?

-Certes, Anuli me permet d'interagir plus facilement avec autrui. Dans un tel ordre de choix, je m'occuperais d'Anuli. Il est vrai que m'occuper de lui est un sentiment plus pressant que d'autres activités. Sinon, Anuli m'a été donné après que j'ai exécuté un contrat pour des marchands désirant faire connaitre les gohalas au reste de la galaxie.

-Ils t'ont donc offert le gohala, plutôt que des crédits? À moins que tu es choisi de prendre le gohala, plutôt que les crédits. D'ailleurs, si quelqu'un arrivait soudainement et lui faisait du mal, réagirais-tu de manière violente envers le responsable, peu importe qui il est ou les conséquences que cela pourrait avoir.

-J'ai bien choisi de prendre Anuli, plutôt que les crédits. Également oui, je n'aurais aucune hésitation à attaquer un individu lui faisant du mal.

Ensuite de quoi, Mana se retourna vers Yuno.

-Une belle preuve d'amour, selon moi. Beaucoup de gens ont du mal à considérer qu'une intelligence, même si elle n'est pas biologique, est capable de ressentir des vraies émotions. C'est une vision ridicule, selon moi. Tout comme moi, tu t'y connais en IV et donc en IA, au moins théoriquement. Les gens semblent oublier que le principes d'une IA, c'est qu'elle s'améliore sans cesse. Alors pourquoi devrais-ce être ridicule d'une IA puisse évoluer pour ressentir des émotions. D'un autre côté, certains ne sont même pas d'accord pour reconnaître que les animaux peuvent avoir des émotions. Tu as vu comment le gohala a réagit aux caresses? Qu'on ne vienne pas me dire qu'il ne démontrait pas de la joie et du bonheur. Nous, les races organiques, nous sommes des machines également, à notre manière. Les IA envois des ordres à ce qu'ils contrôlent par une suite de données numérique. Nous, c'est notre cerveau qui envois des pulsions électrique à nos muscles. Forme différente, même fonctionnement. Une émotion que nous ressentons est composé en partie d'expérience et d'hormones sécrétés par notre corps. Pour les IA, le système est semblable, mais composé de données. Pour en revenir sur ce que tu disais sur le fait de ne pas percevoir les IA comme des enfants, je suis d'accord, les traités entièrement comme des enfants est idiots, car les IA apprennent vite. Même si on peut considérer au début de leur activation qu'elles sont comme des bébés, on leur donne quelques minutes ou quelques heures et elles auront évolués pour dépasser ce stade. Comme tu l'as dit, pour éviter de créer une IA psychopathe, le développement de l'empathie et une compréhension des sentiments organiques sont important, d'où l'importance de bon mentor. Il faut des gens pour entourer cette IA et lui montrer de bon exemple et l'aider à se développer, mais pas uniquement sur le plan des connaissances, mais également de la morale. Pour avoir étudié la psychologie, je peux dire que je ne crois pas à une idée préconçu qu'on beaucoup de gens, comme quoi certaines personnes naissent foncièrement bonne ou foncièrement mauvaise. C'est son environnement et la manière dont on la traite qui l'aidera à se façonner un début de personnalité. La vie et l'expérience pourront emmener des changements. Alors, dire que les IA sont toujours foncièrement mauvaise à la base, c'est idiot. Si une IA devient psychopathe, c'est parce que son environnement a favorisé ou forcé ce changement. Les moissonneurs sont un bon exemple. Soit ils ont été créé par des gens fous, soit quelque chose est arrivé pour en faire des monstres. Sans parler des propres prises de décisions de l'IA, par moment.

Mana se tut un instant, avant de désigner Informateur et Papy.

-Les geths en sont un bon exemple. Notre peuple les a créé comme main d'oeuvre. Avec le temps, ils sont devenus de plus en plus intelligent, au point de développé une conscience de leur propre existence. Quand ils l'ont découvert, notre peuple s'est divisé. D'un côté ceux qui considéraient que les geths n'étaient plus de vulgaires machines, mais des individus qui méritaient des droits et d'intégrer notre société. D'un autre côté, ceux qui les voyaient comme des menaces et voulaient leur destruction. Les derniers n'hésitant pas à violenter, emprisonner et tuer les membres de leur peuple soutenant les geths. Pourtant malgré les violentes et les geths détruits les uns après les autres, nos amis synthétiques n'ont pas riposté pendant une longue période. Ils ont attendu d'être persuadés que leur survie était en jeu, pour nous combattre. Puis, quand nos ancêtres furent vaincu, les geths auraient pu les exterminer, mais ont refusé de le faire. Ils ont choisi de ne pas exterminer notre race. Vu ce que nos ancêtres leur avaient fait, ce n'était pas un choix logique, mais un choix morale. Comme n'importe qui, les geths savent faire preuve de logique, mais également de sens morale. C'est le genre de chose qu'il faut apprendre à toutes IA à naître.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 41

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Sam 05 Mai 2018, 11:41
Tu as lancé un sacré débat on dirait..

Yuno écoute en silence, les geths apportent des données intéressantes, elles viendront s’ajouter à son dossier où elle compile tous les retours que des geths ont daigné lui apporter à ce jour. Un dossier qui la passionne grandement, après tout eux n’ont pas d’interfaçage organique et pourtant, ils vivent à leur manière, une forme de vie non organique avec sa richesse et sa diversité.

C’est vrai, même si on va sans doutes passer sur le cour d’histoire. J’ai tout de même l’impression qu’ils ne se rendent pas compte à quel point leur « collectif » effrayait les gens.
Tu n’en as pas non plus les preuves.
Certes, mais j’en reste persuadée, ils auraient pu faire autant de preuves de leur bonne volonté qu’ils voulaient, sans leur individualisation plus ou moins forcée durant la guerre, il y aurait beaucoup plus de malaise.
Il est vrai qu’en tant qu’individus distincts ils intimident moins les organiques.
Voilà, il est tout simplement plus aisé d’accepter les similitudes que les différences. Les espèces conciliennes et d’ailleurs ont besoin de ces similitudes pour se sentir à l’aise un minimum, il est déjà bien assez difficile de voir en eux des êtres vivants au lieu de machines, surtout pour des profanes des sciences numériques.
Informateur n’a tout de même pas tort quand il affirme que leurs sacrifices en gages de bonne foi a tourné une majorité de l’opinion public en leur faveur et permit cette ... Acceptation par le conseil galactique.
En effet, c’est un phénomène social qui est entré en jeu, et par nature donc il est complexe et lié à de nombreux facteurs.

Le geth poursuit, admettant les difficultés éprouvées au sujet des émotions... aveu qui ouvre une porte par laquelle s’engouffre Mana. Manifestement cette dernière cherche à convaincre Yuno de quelque chose, provoquant un sourire sur les lèvres de cette dernière à mesure que son homologue quarienne s’exprime.

Elle nous prend pour des sceptiques je crois.
Sur les émotions geths ?
Oui, le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle est passionnée par le sujet.
Je pense qu’elle considère comme acquis qu’une IA dispose de fonctions de jugement et de conscience du bien et du mal, elle n’a pas du tout compris que ce que je disais c’est que justement ce type de fonctionnalité est parmi les plus complexes et difficiles à créer, les geths s’en sont dotés au fil de l’évolution, et il aura fallu une évolution importante de leur code d’origine pour y parvenir tant par leur période de conscience collective que, par la suite, leur passage à l’individualité.
La notion de peur de la disparition est arrivée avec l’individualité, avec la fin des sauvegardes systématiques qui leur apportait une forme d’immortalité notamment.

Elle semble estimer qu’une IA serait forcément semblable à un geth, cela va à l’encontre de la notion d’individualité, c’est troublant de la part d’une experte comme ça.
Elle s’emporte un peu, ce n’est pas grave…
En effet. Il va falloir néanmoins lui répondre.
Humpf … Je vais essayer sans brusquer. Dis-toi néanmoins que sur le fond nous sommes d’accord, elle cherche juste à me convaincre car elle n’a sans doutes pas compris mon opinion à ce sujet. J’essaye juste de ne pas … alarmer Informateur pour ne pas être surveillée, mais fatalement elle doit croire que je suis septique à l’égard des geths.

Alors que Mana termine son discourt, enfonçant des portes ouvertes aux oreilles de Yuno, cette dernière attend quelque peu, pour voir si la passionaria va reprendre son monologue après avoir repris son souffle, puis s’éclaircis la voix en constatant qu’elle a terminé.


Tu sembles très passionnée par le sujet Mana.
Je pense ceci dit que tu prêches une convaincue, nous avons sans doutes quelques légères divergences d’opinions sur ce qui mènerait une hypothétique nouvelle IA à devenir une bonne personne, mais dans le fond, nous savons tous ici qu’une I.A. n’est pas en soit plus « mauvaise » qu’une personne organique, et qu’elle est en soit une forme de vie à part entière.
Je crois que ce qui nous « sépare », fondamentalement, c’est juste le fait que je vois avant tout l’idée d’une nouvelle I.A. … un projet où il faudrait tout inventer et imaginer, tout un nouveau contexte bien différent de ce qui a mené le peuple geth à ce qu’il est aujourd’hui.


Un hochement de tête à l’attention d’Informateur et Papy les désignent.

L’histoire qui a mené à votre existence actuelle est écrite, c’est le passé, vous construisez votre futur aujourd’hui et demain … mais vous avez des siècles d’existence et d’histoire.
L’histoire d’une future I.A. hypothétique, nous ne la connaissons pas, et honnêtement j’espère qu’il ne faudra pas une nouvelle guerre cataclysmique pour mener à l’avènement de nouvelles espèces synthétiques aussi sage et paisible que la vôtre. En tout cas elle sera foncièrement différente de la vôtre.


La visière opaque s’oriente à nouveau vers Mana.

J’entends par là que le peuple geth est fruit d’une évolution quasi « naturelle », et non d’une conception maitrisée par des « créateurs ». Tout comme nous en sommes, et ce, même si à l’origine leur conception fut le fruit de développeurs quariens, ils ont transcendé cette origine pour évoluer par eux même par des biais totalement imprévus et non maitrisés, ceci par le biais d’évènements imprévisibles.
A mes yeux les geths ne sont pas un peuple « artificiel », peu importe qu’ils soient fait d’éléments synthétiques, ils sont juste différemment constitués, et je ne vois finalement pas tellement plus de différences entre leur organisme et celui des Hanari comparé au notre.
Des matières et fonctionnements différents certes mais il suffit de considérer la chiralité dextrogyre de notre organisme à confronter avec les organismes lévogyres comme les humains pour se rendre compte que la vie dans l’univers prend des formes très variées.


Yuno se frotte les mains deux secondes avant de reprendre.

L’évolution des geths est, à mon sens, incomparable avec une création d’I.A. … disons maitrisée et volontaire.
Et c’est sans doutes là que nous ne nous comprenions pas Mana. Quand je parle d’une I.A. je parle d’un projet crée par des gens comme vous et moi, quariens geths humains ou asari peu importe, et non par le fruit d’un destin long et inattendu comme ce fut le cas pour les geths.
Si eux, en sont parvenus à évoluer au point d’obtenir des sentiments, et cela est indéniable, comment reproduire cette évolution de façon maitrisée et volontaire ? Comment arriver à dépasser la frontière distinguant une IV perfectionnée et une IA ?
L’apprentissage et l’évolution provoquée dans un environnement sain est tout à fait un critère valable. Simplement il n’est pas unique, et surtout il viendra « ensuite », durant le processus de maturation de l’être.
Avant même d’en arriver là, il faut donner à l’entité que l’on tente de créer, les moyens, les outils, pour appréhender cette expérience. C’est extrêmement loin d’être une simple formalité.
Ces outils, c’est justement les modules d’empathie, qui nécessitent la compréhension théorique de la douleur, puisque c’est la perception de la douleur qui nous apporte l’empathie à nous autre organiques. C’est loin d’être évident puisque la douleur est une transmission d’information à notre cerveau qui induit entre autre la peur de la douleur, il est difficile de le reproduire pour une I.A.ces notions mélangeant différents modes de transmissions d’information, par voix chimiques et nerveuses.
Créer une nouvelle I.A., honnêtement ce serait un réel plaisir de travailler sur un tel sujet si ce n’était pas interdit, ne serait-ce que pour les progrès que nous ferions rien qu’en cherchant à solutionner de tels problèmes.


Elle regarde à nouveau Informateur et son congénère.

Vous êtes un miracle, sincèrement. Des recherches comparatives sur votre fonctionnement et celui d’espèces organiques permettraient des avancées inimaginables, la science balbutie encore au sujet du « vivant ».
C’était un thème qui passionnait les geths qui m’ont sauvée, c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de recherches sur ce sujet, mais au final … je pense que l’acceptation et la création maitrisée d’I.A. nécessitera une meilleure compréhension de ce qui fait de nos diverses espèces des êtres « vivants ».
C’est pour … participer à la progression scientifique dans ce domaine que j’ai choisi de travailler sur des prothèses. Mieux comprendre ce que nous sommes, organiques comme synthétiques … ou les deux. Quand l’on lie la chaire et le métal, le métal prend vie. Les porteurs de prothèses sont les plus grands ambassadeurs de la cause geth auprès des innombrables sceptiques de la galaxie.


Yuno, ça suffit tu débordes.
Pardon.

La petite quarienne se tait, essoufflée d’avoir tant parlé. Mais ça semble lui avoir fait du bien de dire tout cela.



Il y a forcément un moyen ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Ven 11 Mai 2018, 03:33
Informateur était assez curieux de voir comment Yuno réagirait à la suite des choses. Après tout, le moins qu'on puisse dire, c'est que Mana c'était livré à un long exposé en faveur des geths et des IA en général. À n'en pas douter, la jeune quarienne n'était absolument pas une anti-geth. Il y a plusieurs siècles, Informateur n'aurait eu aucun mal à la voir en train de lutter pour l'intégration des geths à la société quarienne. Toutefois, c'était mieux qu'elle vive à cette époque, ainsi elle ne risquait pas de tomber sur des radicaux qui avaient sévit et prient le contrôle de la société quarienne, déclenchant une guerre. La position de Mana et sa connaissance de l'histoire apportait un certain intérêt chez le commandant du GIP. Ce dernier prit note de revenir voir la jeune femme si l'occasion se présentait, afin de discuter un peu avec elle. Cela pourrait mener à quelques éléments des plus intéressants. Du moins, c'est ce qu'Informateur espérait. Et puis, malgré son jeune âge, Mana avait un caractère bien trempé. Comme à son habitude, Yuno quant à elle avait gardé le silence tandis que Mana ne cessait de parler, encore et encore.

Il y eut un silence pendant un court moment, probablement parce que la candidate se demandait si sa consœur était sur le point d'ajouter autre chose. Lorsque Yuno prit la parole, ce fut d'abord pour informer Mana qu'elle partageait son opinion, mais divergeait sur certains points. La jeune quarienne présenta ses points avant de s'intéresser aux deux geths. Elle donna son opinion sur les geths, leur passé, leur présent et leur futur et la différence qu'il y aurait en cherchant à créer de nouvelles IA. Elle continua en regardant de nouveau Mana. Elle parla de l'évolution du peuple synthétique et comment leur changement se rapprochait d'une certaine manière de l'évolution des organiques, faîtes à travers le temps. Yuno poursuivit en annonçant les différences qu'il y aurait entre créer les IA et créer les geths. Elle passa également par le temps et les développements nécessaires pour qu'une future IA soit capable de ressentir des émotions et de comprendre et ressentir celles des autres. Un défi de taille, mais un défi qui intéressait et passionnait grandement Yuno. La concernée recommença à s'adresser aux deux synthétiques, vantant les mérites que pourraient avoir l'étude et la comparaison des êtres organiques et des geths. Elle évoqua vaguement la question de sa prothèse crânienne, une référence qu'évidemment Papy et Mana ne pouvaient discerner. Puis, elle termina en affirmant que les prothèse permettait de faire un pont entre organiques et synthétiques. D'un point de vue personnelle, Informateur n'était pas certain de cette dernière affirmation. Toutefois, il n'en parlerait pas, après tout, chacun était libre de ses opinions. Aucune raison de s'opposer à une opinion tant qu'elle n'était pas nuisible pour autrui. Ce fut Mana qui reprit la parole la première.


-Je suis d'accord avec toi, créer une nouvelle IA sera très différent de la création des geths. Évidemment, il y a la raison logique de base qu'est l'évolution de la technologie depuis cette époque. Toutefois, nous ne devons pas oublier que la différence majeure serait également que cette fois, ce serait volontaire. Après tout, nos ancêtres voulaient créer des IV perfectionnés et non des IA. Quant à leurs évolutions, comme tu le sais, il existe plusieurs écoles de pensées. Les plus importantes disant qu'il suffirait de lui apprendre ou de lui donner de bon stimulis et l'autre système de pensée qui dit juste que les IA sont conçus pour apprendre et évoluer par elle-même et donc qu'elles peuvent finir par ressentir des émotions avec le temps. Pour ma part, je me situe quelques part entre les deux. Je ne sais si tu as déjà eu l'occasion de côtoyer des bébés de près. Pour ma part, oui. Ce qu'on peut constater c'est qu'à cet âge, peu importe l'espèce, le nombre d'émotion est bien inférieur à celui d'un adulte. Donc, avec l'âge nous découvrons et développons des nouvelles émotions. Alors, je me dis que ce peut être la même chose pour les IA. Même si la complexité est énorme, évidemment. Avec un peu de chance, le Conseil finira par se décoincer un jour.

Mana se tut pendant un court instant, avant de reprendre la parole, après avoir adressé un rapide regard à Papy.

-J'admets toutefois que je suis en effet très passionné sur la question des IA... surtout sur le cas des geths. Tu as mentionné qu'ils t'ont sauvé... C'est la même chose pour moi... Je me rappel du retour de notre peuple sur Rannoch. Je n'avais que 8 ans. Quand je suis sortie du vaisseau, j'étais en compagnie de ma famille, maman, grand-père, mon oncle, ma tante et mes cousins. Ils étaient tous heureux et enchantés de retrouver la planète de nos ancêtres. Ce n'était pas mon cas. Depuis ma naissance, je n'avais jamais quitté notre vaisseau, pas même pour voir un autre vaisseau de la flotte. C'était un nouvel environnement. Tout cet espace à perte de vue, alors que j'avais toujours vécus dans des espaces réduits. Je souffrais d'agoraphobie. La présence de ma mère et de mon grand-père, c'était la seule chose qui m'empêchait de sombrer dans la peur. Alors, quand toutes la famille, exceptés mes cousins, ont quittés la planète pour participer à la guerre. Autant dire que j'ai sombré dans une grande détresse. Les adultes tentaient d'acclimater les enfants comme moi, mais ils avaient du mal. J'ai fini par profiter d'un moment d'inattention pour fuir et aller me cacher dans un bâtiment à proximité. Je m'étais trouvé une cachette et j'y suis resté pendant des jours. Malgré la faim et la soif, je restais là, parfois j'entendais des adultes passer, mais aucun ne remarquait ma présence. C'est au bout de trois jours qu'il est arrivé.

En prononçant ces paroles, Mana jeta un regard à Papy, puis elle reprit son récit.

-J'ai entendu ses pas lourds et puis je l'ai vu. Un geth passait dans le couloir et contrairement aux adultes, il m'a vu. Quand il c'était tourné vers moi, j'avais encore plus peur. Comme n'importe quel enfant de notre peuple à cette époque, on m'avait aussi raconté des histoires où les geths étaient d'horribles machines sanguinaires. Pourtant, celui-là c'est contenté de m'observer pendant un moment, avant de me dire que je n'étais pas à un endroit convenable pour un enfant. J'ai refusé de sortir et lorsqu'il a entendu mon ventre gargouiller, il est partit, pour revenir quelques minutes plus tard avec de la nourriture qu'il a laissé près de ma cachette, avant de s'éloigner en continuant à me regarder en silence. Il a continué de m'amener à manger pendant cinq jours, avant que je finisse par sortir de ma cachette. Ce n'est que lorsque je suis sortit qu'il a recommencé à me parler. Je n'avais plus peur de lui, alors j'acceptais de répondre à ses questions. J'avais toujours peur et je ne m'en cachais pas. Il a fini par me soulever et me serrer contre lui, en me disant que d'après ces observations, c'était un moyen efficace de réconforter. Je dirais que cela a déclenché comme un déclic chez moi. J'ai pleurée pendant un bon moment, en me vidant le cœur sur l'absence de ma famille et sur ce nouveau monde qui me faisait peur. Il est resté près de moi et m'a promis de m'aider. Puis, le geth m'a amené à l'extérieur en me tenant par la main. Grâce à lui, je me suis accoutumé peu à peu à l'idée de vivre dans de vaste espace. Il ne m'a pas quitté une seule fois. À force de l'écouter me parler, il me faisait penser un peu à mon grand-père, si bien qu'à un moment, je l'ai accidentellement appelé Papy. Disons que je ne m'attendais pas à ce qu'il décide d'adopter ce titre comme nom.

-Je trouve que ce mot a une sonorité très plaisante.

-Mes cousins étaient d'ailleurs envieux de ma relation avec Papy. Puis, la guerre a pris fin et le reste de la famille fut de retour. Maman a plutôt bien accepté la présence de Papy, elle lui était même reconnaissante de m'avoir aidé. Ma tante et mon oncle ont trouvé ça amusant. Quant à grand-père... il a fait une légère crise de jalousie quand il a appris le nom du geth. Heureusement, ça s'est calmé rapidement. Depuis, Papy est un ami de la famille. Il passe de temps à autres pour nous rendre visite et nous tenir compagnie. Également, il a développé l'habitude de passer une journée entière avec moi, une fois par mois. Sans lui, je n'aime mieux pas imaginer ce qui me serait arrivé. Peut-être bien que j'aurais réussi à mourir de faim dans ma cachette.

-Heureusement ce n'est pas arrivé.

Informateur s'adressa à Yuno ensuite, après avoir consulté son horloge interne.

-Si vous souhaitez poser d'autres questions, c'est le moment car il faudra bientôt partir afin d'être à l'heure pour obtenir les résultats de votre évaluation.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 41

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Dim 20 Mai 2018, 06:06
L’aspirante chercheuse écoute avec attention la réponse de Mana, et se prends une déferlante verbale semblable à un Tsunami en pleine visière de casque. La quarienne est clairement volubile et n’a pas sa langue dans sa poche, troublant Yuno peu habituée à de tels échanges.

Beaucoup de théorie tout ça, c’est comme si elle parlait d’élever un bébé cette jeune fille..
Ikyu elle a notre âge.
Je sais mais elle fait étrangement gamine, peut-être parce que le sujet déclenche des afllux d’adrénaline dans son cortex organique.
Elle n’a pas de cortex synthétique, elle est totalement organique.
Humpf bref, quoi qu’il en soit, elle s’exprime bien mais sa vision est étrangement naïve.
Ce sont des généralités, elle n’a pas le temps et nous non plus d’entrer dans des détails, même s’il est vrai que je trouve qu’elle oublie généreusement le contexte nécessitant un développement contrôlé tout en apportant-autorisant la part de hasard nécessaire à une sélection évolutive propice à l’émergence d’une conscience par auto apprentissage.
Toujours est-il que la singularité technologique a bel et bien eu lieu depuis un moment maintenant, et d’autres concepts imaginés par les lointains ancêtres humains et d’autres espèces se sont avérés bien réels, nous même sommes de dignes représentantes du transhumanisme et…
Attends attends .. elle nous raconte sa vie là ?
Ecoute, c’est peut-être intéressant.
Mais elle ne me connait même pas !
Tout le monde ne se sent pas forcément aussi oppressé et n’a de secret à cacher que nous.
…. Tout de même ..
Visiblement elle était aussi stressée par la surface planétaire que toi.
Oui bon, ça va.
Ce n’était pas une critique, juste un constat.
Je constate qu’elle a été aussi idiote et maladroite que moi en tout cas.
Les enfants ne sont pas spécialement reconnus pour leurs idées brillantes.
Tout comme les jeunes I.A. ? J’approuve.
Tu en fais une affaire personnelle, je ne voulais pas te blesser.
Simple constat, la jeunesse pousse aux erreurs par manque de données.
Je te retrouve là.
En attendant je reste surprise qu’elle s’étende ainsi avec autant de détails, elle avait peut-être besoin de parler en fait.
Possible, si elle vit entourée de geths et de machines, ta présence organique proche de ses idées et intérêts la pousse sans doutes à se confier.
Mais j’ai rien demandé !
Accepte les présents sans rechigner, ça peut être intéressant à l’avenir. Et techniquement tu es médecin, tu as reçu une formation en psychologie pour le suivit post opératoire de tes patients, tire en profit. En tout cas elle sait raconter des histoires.

Yuno regarde Papy puis Informateur, guettant leurs réactions aux aveux de la jeune Mana, mais ils ne semblent pas réagir, l’air de trouver tout cela normal. Est-ce elle qui est vraiment handicapée sociale à ce point pour se sentir gênée de devenir confidente spontanée, ou bien cette histoire est simplement naturelle et elle est juste troublée qu’on la lui révèle ainsi à elle, parfaite inconnue ?

Yuno .. arrête de te triturer l’esprit ainsi, tu as été franche sur ta position concernant les Geths, cela l’a mise en confiance c’est tout. Apprécie la confidence simplement.

Informateur se manifeste à ce moment, rappelant que l’heure tourne, la visiteuse s’anime à nouveau et fait un effort de sociabilité pour se donner contenance.



Eh bien .. euh … c’est une sacrée histoire.
Je euh… merci de m’avoir confié cela, je comprends mieux vo.. ton engouement pour les I.A. Mana.
…. Euh j’espère que l’on aura d’autres occasions d’échanger alors, si je suis sélectionnée et engagée.
Comme le dit le c.. Informateur, je crois que je vais devoir y aller, je n’ai pas d’autre question pour l’instant, aucune qui ne mène à un autre long débat en tout cas je vais donc m’abstenir pour cette fois.
Si tu veux bien, échangeons nos identifiants de communication pour poursuivre cela une autre fois.


La petite voix de Nahal se fait entendre.

Communicateur en attente de validation d’échange de contacts, Mana vous pouvez accepter cette demande si vous le souhaitez.

Merci Nahal. Mana, même si ma candidature est rejetée, je pense que je serai encore un jour sur la station, je visiterai au moins les lieux avant de repartir. Nous devrions pouvoir échanger avant donc.

Une bordée de remontrances internes au sujet de son manque de confiance la fait légèrement sursauter, elle s’empresse de corriger.

Mais m .. euh je suis .. persuadée d’être sélectionnée.

Après un instant d’attente de convenance, Yuno se tourne finalement vers Informateur en hochant la tête.

Je suis prête Informateur.


Il y a forcément un moyen ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Mar 22 Mai 2018, 02:24
Informateur observait l’interaction entre les deux quariennes avec une pointe de curiosité. Pour le moment, Yuno et Mana n'avaient cessé de débattre sur la question des intelligences artificielles. Une partie du geth se demandait si cette rencontre serait le début d'une amitié ou du moins d'un respect mutuel entre les deux femmes. Il se gardait toutefois de tenter de l'inciter. Après tout, il n'allait pas forcer des gens à devenir ami. Si une amitié devait naître, se serait à elles de le décider et à personne d'autre. Dans tout les cas, Yuno n'était pas resté insensible lorsque le synthétique lui avait annoncé qu'ils devraient bientôt partir afin de retourner à la salle de départ. La candidate s'adressa à Mana. Avec une voix et des paroles remplies d'hésitation, la jeune quarienne remercia sa consœur et espérait pouvoir continuer de tels échanges dans l'avenir, proposant au passage de s'échanger leurs identifiants de communication. L'IV Nahal se manifesta aussi, avant que sa maitresse tente de se donner plus de confiance et de confirmer qu'elle était prête à partir. Avant de sortir, Informateur porta son regard sur Mana, si elle avait quelque chose à ajouter, c'était le moment de le faire. La concerné activa son omnitech, acceptant l'envoi des identifiants de communication de Yuno et lui envoya les siens à son tour, avant de reprendre la parole sur son ton joyeux et divertit.

-J'accepte tes identifiants de communication avec plaisir et je t'envois les miens. Alors... Encore au moins une journée sur la station, je prends cela en note. Si on a toute les deux le temps, je t'emmènerai essayer un petit restaurant bien sympathique près de la promenade. Ils en ont pour tout les goûts et leur mesure de sécurité sanitaire sont tellement intense qu'on pourrait pratiquement utilisé le plancher comme assiette.

Puis, elle rit légèrement, pour faire comprendre que cette affirmation était légèrement exagéré.

-Bonne journée.

-Pareillement et à vous aussi, Papy.

Ce furent les derniers mots échangés par le commandant du GIP envers Mana et Papy. Ensuite de quoi, le groupe quitta les lieux, Informateur ramenant Yuno à la salle d'examen de départ. Ils durent prendre un ascenseur et marché pendant plusieurs longues minutes avant d'arriver sur place, avec deux minutes d'avances. Le rapport final n'était pas encore arrivé. Le geth prit place dans la chaise qu'il avait occupé lors de l'arrivé de Yuno. Dès que le synthétique fut assis, son animal de compagnie bondit de son épaule pour atterrir sur la table. Dès que le gohala fut posé, il jeta un regard à Yuno. Puis, Anuli commença à se replier légèrement sur lui-même, se roula en boule. Puis, l'animal poussa un grand bâillement avant de poser sa petite tête sur sa queue et de visiblement s'endormir. Informateur avait observé les petits gestes de son compagnon en fourrure en silence. Un silence qu'il brisa en s'adressant à Yuno.

-J'espère que vous avez appréciée cette petite visite. Cela vous aura au moins donné la chance de découvrir quelques laboratoires et leurs méthodes de travail. J'espère que cela vous aidera à orienter votre choix de carrière.

Une petite alerte se fit ensuite entendre sur le terminal de la pièce. Informateur fit s'afficher les données, mais uniquement pour que lui puisse les voir. Il lut les informations, avant de s'adresser de nouveau à la jeune quarienne.

-Les résultats de votre test théorique et de votre test pratique sont arrivés. Tout d'abord, le test théorique, excellente note. Les examinateurs chargés de l'évaluation ont ajoutés en note supplémentaire et je les cites: Évaluation précises des problèmes et approches efficaces. Bonne imagination et sens de la débrouillardise sur le plan théorique. Certaines solutions proposées sont inattendus pour une personne de son âge, cela n'en reste pas moins très efficace. Hautement recommandé.

Le geth se tut un moment, pour laisser le temps à la jeune quarienne de bien assimiler cette information et probablement pour s'en remettre étant donné sa personnalité timide.

-Ensuite, les résultats de l'examen pratique passé avec le docteur Lolun. Note de 7 sur 10. Annotation du docteur: Efficace, elle fera l'affaire. Note des examinateurs secondaire: La note obtenue par la candidate doit être considérée comme très élevé, le docteur Lolun donnant rarement des notes allant au delà du 5 sur 10 et donnant normalement uniquement des commentaires comme: On va dire que c'est bon. Candidature hautement recommandée.

Encore un temps de silence, tandis que le geth activait quelques fonctions sur le terminal et accédait à certaines données à travers la station et informations qu'il avait besoin pour la suite des choses. Parmi elle, il recherchait l'endroit où Yuno était censé logé et trouva rapidement qu'il s'agissait d'un hôtel miteux. Tout en continuant d'entrée des commandes, il s'adressa à la jeune femme.

-En temps normal, un candidat souhaitant rejoindre le service scientifique ou certains services militaires précis doivent passer par un total de 3 étapes, chacun composé d'un ou plusieurs tests, avant de devenir officiellement membre du GIP. Les hautes recommandations que vous avez reçus font en sorte que la 2e étapes n'aura pas lieu. Vous passerez directement à la dernière étape. Cette étape consistera à des périodes dans le milieu de travail régulier. Vous recevrez dans 48 à 72 heures une liste de milieu de travail précis dans votre domaine. Vous devrez en choisir plusieurs, le nombre exact sera fournit avec les documents. La durée dépendra des lieux de travail choisi. Cela a pour but de vous aider à trouver le laboratoire où vous serez la plus à l'aise pour travailler. À la fin de cette étape, à moins d'une faute grave, vous recevrez des recommandations des lieux où vous avez travaillé désirant vous avoir comme membre de l'équipe. Vous deviendrez une membre officielle du GIP. Pendant cette période, vous serez logée et nourrit et vous toucherez un salaire de base. Le salaire sera ajustée une fois votre poste établit.

Le geth tapa quelques commandes de plus et lorsqu'il eut terminé l'omnitech de Yuno l'informa qu'elle avait reçut plusieurs messages. Informateur connaissant déjà leur contenu car ils étaient dû aux commandes qu'il avait mis en place. Un des message l'informait que sa réservation dans son hôtel miteux avait été annulé et qu'elle avait été remboursée. L'autre était un numéro de réservation dans un autre hôtel de la station, catégorie 3 étoiles, à quelques minutes de marche du bâtiment où ils étaient. Bref, un endroit véritablement convenable pour se reposer.

-Comme je vous le disais, vous serez logée et nourris par le GIP. Votre réservation dans un hôtel miteux de la station a été annulé et vous avez été remboursée. Une chambre dans un meilleur hôtel vous a été réservée, l'adresse de l'hôtel et votre numéro de réservation vous a été envoyée. Cet hôtel est régulièrement utilisé par le GIP pour des candidats comme vous. Cela vous aidera à avoir un meilleur endroit où vous reposez pendant la prochaine période. Avez-vous des questions?









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 41

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   Lun 28 Mai 2018, 20:06

Eh bien bravo, tu t’es faite une amie ça y est c’est ta première.
Persifle, persifle, tu sais très bien que je me force pour m’intégrer. Tu sais aussi combien ça me coute…
Ne le prends pas comme ça, si ça se trouve elle va vraiment te plaire.
Elle est trop exubérante et imprudente à mon gout, elle me fait peur et je n’y comprends rien à ces histoires d’attachement amical, tu vas devoir m’aider à me comporter comme il faut, je sais pas du tout ce qu’elle va attendre de moi pour le coup.
On verra ça, dit lui au revoir déjà et rit un peu à sa blague.
Oh, oui c’est vrai, dire au revoir. Je n’ai pas compris qu’il y avait une blague ?
Ohh misère, c’est moi l’I.A. qui doit apprendre !
Tu en sais plus que moi déjà.
Bon je t’expliquerai plus tard.


Au revoir Mana … Papy.

Yuno s’incline soigneusement en oubliant de se forcer à rire, avant de tourner les talons et suivre Informateur pour un nième et dernier marathon.
La jeune quarienne arrive essoufflée au lieu où tout avait commencé. Heureusement leur avance lui offre le temps de se remettre dans une chaise, observant la transformation du gohala en boule duveteuse.
Ce moment de calme, le silence, lui fait du bien. Sous le casque anonyme, elles ont le temps de revoir le déroulement de cette journée riche en rencontres et expériences, les autres quariens et geths croisés, les discussions, les tests, les expériences observées et le débat trop passionné, elles en arrivent à la conclusion que ce fut profitable pour elles malgré les erreurs, mais qu’il lui faudra travailler ses compétences sociales. En fonction du poste obtenu, les dialogues risquent d’être réguliers et dans tous les cas elles auront à faire à un chef et potentiellement des collègues. Ce dernier point est effrayant mais cela fait partie du métier, il faudra s’entrainer, donner bonne figure, autant que possible…
Elles en sont à calculer le temps de survie possible sur la station avec leur maigre pécule, ne sachant pas quel temps sera nécessaire pour obtenir la réponse, quand Informateur brise la glace de sa voix synthétique.
A-t-elle apprécié la visite ?
Tentative de réponse positive 1 :


Euh .. C’était instructif.


Tentative de réponse positive 2 :

Je veux dire, oui merci beaucoup, cela m’aidera assurément ! Je serai ravie de travailler dans ces laboratoires et ..

L’alerte lui coupe le sifflet, elle regarde Informateur, elle comprend vite de quoi il s’agit et se fige, mains pressées fortement sur la table, le verdict est là.
Les mains se détendent à mesure qu’Informateur s’exprime, elle serre à présent les poings puis les ramènent sur ses cuisses, hochant la tête pour signifier qu’elle a bien suivit elle entame des exercices respiratoires pour retrouver ses moyens, les commentaires de Lolun lui font perdre le rythme mais elle s’applique sous les injonctions autoritaires de son alter ego interne.
L’émotion de la candidate reste bien visible malgré sa visière opaque. Sa poitrine se soulevant avec une comique irrégularité régulière démontre la tension qui règne sur ces frêles épaules.
A mesure qu’Informateur poursuit son discourt, elle se calme, ses yeux se plissent sous son casque, elle n’en croit pas ses oreilles, puis hoche la tête, ces résultats viennent de lui apporter une certaine sérénité bienvenue : elle vaut quelque chose !
Et comme tout travail mérite salaire, la tension disparait finalement, elle n’aura pas à compter sur ses dernières économies pour survivre jusqu’à l’embauche finale.
On va l’embaucher, elle sera payée, logée, et elle pourra travailler sur plusieurs projets, ces prochains jours vont être très excitants assurément, au point où l’on sabre littéralement le champagne dextro sous le casque de la quarienne : pour la première fois depuis très longtemps Yuno et Ikyu ressentent quelque chose qui pourrait s’apparenter à de la joie.
Les flots d’endorphine les rendent euphoriques alors que la petite voix de Nahal l’assistante IV s’élève pour confirmer les informations reçues Yuno hoche la tête avec enthousiasme.


Yuno un message te signales que ta réservation pour l’hôtel a été annulée par un représentant du GIP, il t’est demandé confirmation pour valider l’action.
Une réservation par le GIP pour un autre hôtel t’es également adressée, il est bien plus proche et de meilleur standing, les frais sont payés le GIP. Tu dois valider la réservation.

Je confirme dans les deux cas.
C’est fait, un plan de ton hôtel est ajouté au module de carte.
Merci Nahal.


Elles ont un peu de mal à assimiler la générosité de l’organisme mais après un rapide conciliabule interne, la visière se sépare de l’omnitech pour fixer Informateur et la voix de Yuno, à présent rassérénée, s’élève :

Merci beaucoup Informateur.
Hrum .. je .. je suis assez surprise de ces résultats, je ne nierai pas y être sensible, cela me conforte dans mon choix de vouloir travailler au GIP. La générosité de votre organisation me laisse sans voix, pour tout cela je vous remercie encore une fois.

Elle se relève pour s’incliner poliment puis reprends place.
Je .. je crois que je n’ai plus de questions importantes pour l’instant. Il faut dire que vous avez été exhaustif dans les informations apportées.

Pourrez-vous transmettre mes remerciements aux personnes impliquées de ma part ? Leurs commentaires représentent beaucoup pour moi.
Je ne vous décevrai pas.


Sous la visière, s’affiche quelque chose de rare : un sourire.


Il y a forcément un moyen ..
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.   
Revenir en haut Aller en bas
 

De l'espace. Ou la transition vers un nouveau monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: L'Amas du Phénix :: Haratar-