AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 A l'orée du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 53

MessageSujet: A l'orée du monde   Lun 24 Juil 2017, 00:51
Intervention MJ : NonDate :  2184 RP Tout public
Kyreshorl ♦ Kelah'Liis
A l'orée du monde


Des dizaines de couleurs tournoyaient devant son regard à une vitesse folle au point de lui donner la nausée, du moins si elle avait encore senti son corps. Cela faisait déjà un long moment qu'elle flottait dans cet espace sans gravité ni physique.   Elle avait du mal à ce souvenir de qui elle était et du chemin qu'elle avait suivi pour finir dans un lieu si étrange. Elle se souvenait vaguement d'une figure masculine qui lui apportait du réconfort, mais chaque fois qu'elle tentait de s'en rapprocher, une immense lumière blanche apparaissait pour la juger et lui dire qu'elle était cruelle. 
Alors elle se laissait chavirer dans cet onirisme de l'oubli. Elle avait chaud, trop sans doute, mais elle avait l'impression que cette chaleur l'a protégé d'une froide et vilaine vérité qu'elle voulait à tout prix éviter. Alors elle se laissait envahir sans lutter. 
Mais quelqu'un ou quelque chose avait décidé de contrecarrer son merveilleux plan. Une force qu'elle ne maitrisait pas était à l'œuvre dans cet endroit et s'évertuer à arracher la chaleur de son esprit, comme tranchant des filaments profondément ancrés en elle.  Elle arrivait à réfléchir à plus de choses à présent, et elle n'aimait pas cela. Elle voyait du sang sur sa combinaison, mais pas le siens. Elle entendait les reproches de sa mère sans pouvoir y répondre. Une vive douleur comme si on lui arrachait un membre se fit sentir et elle perdit connaissance si profondément qu'elle ne vit que l'obscurité pendant un long moment. 
 
Lorsqu'elle reprit conscience d'elle-même, le monde qui l'entourait était bien plus réel que son rêve éveillé. Une série de néon d'une lumière froide éclairait des murs métalliques usé mais solide. Sous elle une couche dure et peu confortable, à peine plus qu'une couverture posée sur un bloc de métal, lui pressait désagréablement le dos. Les légères vibrations lui indiquèrent qu'elle était sur un vaisseau en vol, et clairement pas un de ceux de la flotte, le taux d'énergie n'était pas le bon. Et un peu en surrégime nota t'elle par simple habitude. 
Une série d'image l'assaillit, lui rappelant douloureusement son passé récent, et donnant sens à ses visions.  
Un cauchemar, du moins l'aurait-elle souhaité. Mais non, la réparation de fortune de sa combinaison au niveau de son biceps gauche, bien qu'elle ne soit pas de son fait, lui prouvait que ce passé n'avait rien d'imaginaire. Une vague d'émotion la submergea, et les mains sur la visière, elle pleura en silence, de longues minutes. Quand elle eut évacué suffisamment de tristesse pour retrouver la volonté de se déplacer. Elle tenta de se redresser. Mais dû s'y reprendre à trois reprises tant la pièce se mettait à tourner quand elle s'y essayait. 
 
Elle finit enfin assise sur sa couchette, se tenant la tête d'une main. Elle eut beau chercher, la pièce ne ressemblait pas aux diverses architectures de vaisseaux officiels des autres espèces qu'elle avait pu étudier pendant son enfance dans la salle des archives. Cependant juger un vaisseau à partir d'une simple salle n'était pas chose aisée même pour une quarienne. 
Elle n'était pas entravée, elle était donc soit libre, soit considérée comme inoffensive. Elle fixa la porte. Il n'y avait qu'un moyen de le savoir. Des gens l'avaient sauvés, et apparemment étaient suffisamment prudent ou intelligent pour avoir réparée son armure sans chercher à la lui enlever.  
Prudemment afin de ne pas tomber, elle s'avança en longeant la paroi, s'appuyant sur son bras valide afin d'atteindre la porte. Elle inspira profondément pour tenter de faire taire sa peur et posa sa main sur le panneau holographique. Avec soulagement elle eut la preuve qu'elle n'était pas prisonnière quand la porte coulissa doucement pour lui libérer le passage. 
Elle s'avança encore un peu pour laisser sa tête passer à travers l'ouverture. 
 
-Hé ho? 
 
Superbe entrée en matière se dit-elle. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mar 25 Juil 2017, 02:18




Nous n'avons que peu de temps, malgré les systèmes furtifs du vaisseau on n'est pas à l'abris d'un système de surveillance local. Quoi qu'il en soit, ce qu'il s'est passé ici ne date pas de plus d'une heure.



Kyreshorl acquiesça alors qu'elle faisait les premiers pas lampe torche en main sur le sol chaud de cet endroit qui ne lui plaisait déjà pas du tout. Les atmosphères étouffantes comme ici il n'y en existait que dans les mines ou les décheteries sur Oméga, outre cela l'atmosphère ambiante était aussi froide de l'ambiance générale de la station. La fine équipe était sur le retour d'une virée plutôt fructueuse sous diverses façons et manières. Kyreshorl ne saurait expliquer le vrai pourquoi de leur venue ici si ce n'est le signal de détresse, cependant ils n'étaient pas du genre à sauver grand monde, ils étaient déjà bien trop haïs de tous pour avoir ne serait-ce qu'envie de sauver qui que ce soit. Et pourtant voila, ils étaient la a enjamber les corps de nombreux Quariens et les débris des diverses structures.


Vous savez ce que vous avez à faire..


Sur ces mots tous s'étaient mis a fouiller corps et alentours afin de récupérer tout ce qu'il y avait de réellement intéressant, armes, technologies, crédits.. Quand à elle, suivie de prés par Nils, elle enjamba un Geth alors qu'elle observait la cartographie des alentours pour trouver, grâce à Sphère son IV, le site de minage plus loin duquel venait le signal qu'elle captait via son omnitech et lui donnait la position exacte de sa provenance.


Une fois qu'on à tout on décolle.


L'équipe ne mit pas plus de quelques minutes pour récupérer tout ce qu'il y avait d'intéressant, suite à quoi il se dirigèrent vers la mine. Sur place, finit par se retrouver face à une balise et ce qui semblait être une Quarienne encore à peu prés vivante. Sa lampe sur la personne, elle avança prudemment, pour ne pas dire à pas de loup, elle était bien vivante et blessée.


Nils.. T'en pense quoi ?

A première vue.. C'est pas terrible, mais j'aime provoquer des miracles, ça me donne presque l’impression d'être dieu.. Ou peut être juste de lui faire un gros doigt. On fait quoi ?

Terminez rapidement la récup' j'ai pas envie de regretter ce détour, départ dans 15 minutes.


Kyreshorl réfléchit quelques longues secondes avant de lâcher un bref soupire.. Elle chargea ses bras de Biotiques pour soulever la Quarienne sans mal et l'amener jusque dans le vaisseau pour la déposer sur une couchette de l'infirmerie tandis que la blessée divaguait complètement. Nils s'était déjà penché sur elle et préparait ce qu'il avait à préparer pour tenter de faire un miracle de plus, probablement juste pour faire chier un quelconque dieu, ou simplement satisfaire son ego.


Je vais jeter un œil au butin, je reviens plus tard et aviser de ce qu'on devrait en faire si elle survit.



...



Le temps passait et Kyreshorl ne revint qu'environ deux heures plus tard. Lorsqu'elle entra dans l'infirmerie elle trouva Nils debout le nez dans son omnitech. Et avant qu'elle ne pose la question il répondit.


Elle vit, décidément ces pauvres bêtes sont d'une fragilité déconcertante.. Mais j'ai soigné la plaie et colmaté la combinaison afin qu'elle redevienne hermétique. En théorie il ne faut plus qu'attendre et prendre soin d'elle et de sa fièvre probablement atroce.. Les Quariens sont au moins dix fois plus sensibles aux maladies et autres infections que nous autres, ce sera probablement long.

Je vois... Tu as appris quelque chose d'elle sinon ?

Elle est jeune.. Et c'est une Quarienne.


Kyre esquissa un sourire amusé. Je vois.. va, je vais jeter un œil a son omnitech moi-même. Nils prit alors congés tandis que l'asari activa l'omnitech de la quarienne pour apprendre tout ce qu'elle avait besoin de savoir sur elle, et pour le coup elle valait tout juste le coup de faire un échange équitable avec la flotte.
Sans comprendre pourquoi réellement, Kyreshorl passait régulièrement jeter un œil à la jeune quarienne toujours dans le coma, espérant quelque peu qu'elle ne reste pas ainsi pendant plusieurs semaines non plus. Mais déjà deux jours s'étaient écoulés depuis la récupération et ils avaient même eu le temps faire un peu de contrebande pour se débarrasser de leurs butins matériels sans intérêts pour eux autre que la revente.
Leur périple était maintenant sur la fin et le retour vers la station rouge s’annonçait tout proche, Kyre était maintenant dans sa cabine, probablement sous la douche avec de la musique en fond tandis que Nils et Trevos, un immense turien jouait dans le salon du vaisseau à l'équivalent d'un jeu d'échecs galactique.


C'est Nexus qui fût la première attirée par la nouvelle voix qui s'était élevée dans le vaisseau car sa cabine en était la plus proche. Elle ouvrit alors la porte de sa chambre et passa la tête pour observer la Quarienne qui lui tournais alors le dos. Méfiante, elle fit parvenir un message à Nils qui se leva immédiatement pour aller accueillir la miraculée.





Mademoiselle, bienvenue parmi les vivants.. A nouveau. Approchez, n'ayez craintes, personne dans cet équipage ne se nourrit de jeunes quariens.. En théorie ?
Demandât-il en direction de trevos qui secoua négativement la tête dans un léger rictus.


Vous avez eu de la chance que nous passions à proximité, sans quoi je doute que vous auriez survécu bien longtemps, d'ailleurs faites attention à ne pas trop utiliser votre bras abîmé, mes réparations sont encore fraîches. Nexus ? Tu lui apporte de l'eau ? Je préviens la Chef.


Nexus via son exosquelette modulaire ouvrit le frigo pour attraper une canette d'eau et l'apporter à la nouvellement réveillée d'une démarche d'araignée à cause de son exosquelette, elle lui tendit la bouteille à bout de bras. Dans la minute c'est Kyre qui débarqua enfin dans la pièce dans un pantalon cargo noir et un T-Shirt court laissant la moitié de son ventre presque trop musclé à l'air. Elle s'installa en face de la Quarienne et l'observa attentivement.


Bien.. Au moins tu es saine et sauve maintenant, nous commencions à nous demander si tu allais te réveiller un jour. Mon nom est kyreshorl, je suis la propriétaire et le capitaine de cette corvette, nous avons capté le signal de la balise et, avant que tu ne le demande.. Tu es la seule survivante, malheureusement.

Quel est ton nom ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mar 25 Juil 2017, 04:37
Kelah sursauta quand la voix grinçante mais profonde perça l’air, elle parvint par un effort couteux à ne pas crier à la vue de l’étrange être.

-Ga… galarien.

Fût tout ce qu’elle parvint à dire alors qu’elle fouillait dans sa mémoire afin de se rappeler ce qu’elle avait pu étudier au sujet de cette espèce, et notamment sur leur alimentation même si la remarque en elle-même tenait plus de l’humour. D’ailleurs elle ne le concernait pas directement cette remarque puisqu’il s’adressait à quelqu’un d’autres… Mais à qui ?! Elle détourna les yeux de son interlocuteur pour les poser sur une autre créature, immense, dont le visage couvert de plaque la fixait intensément sans lui porter pourtant vraiment d’intérêt.
Kelah se sentit soudain terriblement fragile face à ce turien puissant et implacable. Où avait-elle atterrit ? Rien de ce qu’elle n’avait pût vivre ou apprendre sur ses disques de données ne l’avait préparé à ce qui se déroulait depuis son atterrissage sur Gotha, même en mettant de côté la douleur sourde qui serrait son cœur, les rencontres qu’elle enchainait à présent suffisaient en elles-mêmes à mettre à rude épreuve son énergie encore vacillante.
Elle baissa ses yeux sur son bras. En effet, bien que d’une certaine qualité, les réparations autour de sa blessure n’étaient pas à l’abri d’une nouvelle perforation. Seuls les Quariens étaient rôdé à cet exercice, par instinct de survie autant que par apprentissage.

-Merci.

Sa remarque s’adressa autant au galarien pour ses efforts qu’à la jeune… humaine ? Qui lui apportait de l’eau. Elle n’en était pas certaine, elle n’avait pas beaucoup étudié cette espèce. Mais ce dont elle était presque certaine c’est qu’ils n’étaient pas affublés de pareil exosquelette de manière générale. Malgré elle son regard s’attarda sur la machinerie qui composait son appareil. Et envisagea même une ou deux modification afin d’optimiser sa capacité de mouvement. Cela lui faisait un bien fou de réfléchir à un domaine qu’elle maitrisait. Que les machines pouvaient être simple et belle…
Elle revit le geth la fixant, et frissonna.
Ses yeux remontèrent sur son visage. Elle était jeune, plus qu’elle encore, mais son regard trahissait une expérience trop grande pour elle. Kelah ne put s’empêcher de se demander si son regard à elle trahissait aussi de la souffrance à présent, et si jamais elle pourrait s’en débarrasser un jour. Puis son regard glissa de nouveau sur les incroyables faciès des gens présent dans la salle. Ainsi était la galaxie, pleine de monde, pleine de différence. Un espace dans lequel, elle et les siens n’étaient qu’une infime poussière flottant dans le vide.

C’est à cet instant qu’elle la vit. D’un bleu à la nuance grise particulière, son regard aux couleurs scindées renforçant profondément son aspect pénétrant. La beauté des asaris été reconnue même au sein de la flotte quarienne, mais si elles revêtaient toutes cet aspect presque féerique, alors leur réputation était sous-estimée. Kelah releva prestement les yeux du ventre nu de la femme bleue, heureuse que sa visière épaisse dissimule le rosissement de ses joues. La nudité au sein de son peuple était un sujet très particulier. Voir le visage nu d’un autre quarien relevait déjà d’une intimité importante, alors son corps…
L’asari s’assit alors qu’elle venait de faire de même suite à une invitation d’un geste de la part du galarien dont elle ignorait encore le nom. Sa voix était douce, presque musicale, mais pas celle d’un instrument à air, non. Plutôt le vrombissement profond d’un instrument à corde comme les violons humains. Kelah fut reconnaissante aux larmes qu’elle avait laissé couler un peu plus tôt et qui l’empêchèrent de s’effondrer sous la révélation soupçonnée et à présent confirmée de la mort de toute son équipe.
Une corvette, un équipage éclectique, et une intervention en plein centre de la bordure extérieure. La jeune quarienne n’aima pas vraiment le profil qui se dessinait autour de ses sauveurs. Mais pour le moment elle n’avait qu’eux, et ils pouvaient corriger son sort à tout instant si elle se montrait gênante.
Aussi elle répondit à la question sans bravade.

-Je me nomme Kelah’Liis Nar Nishan, de la Flotte..

-Quarienne.


Eut-elle besoin d’ajouter, au cas où cela serait nécessaire. Après tout, si elle ne les connaissait pas bien, cela était peut être réciproque. Elle regarda sa canette toujours entre ses mains, elle avait terriblement soif. Au point d’avoir du mal à penser à autre chose en cet instant pourtant crucial.
Elle se sentit stupide lorsque sa première question à ces gens, tous d’une espèce différente, et dont elle découvrait à peine l’existence en personne, qui pouvait aussi bien en vouloir à sa vie qu’être des sauveurs, fut:

-Vous auriez une paille ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mar 25 Juil 2017, 17:42





La Quarienne était bien évidement tout sauf à l'aise, et puis il faut dire qu'ils n'avaient pas vraiment usés de pincettes alors qu'elle était tout juste réveillée. De plus il semblait clair qu'elle n'était pas habituée aux contacts avec les autres races, après-tout peu de Quariens pouvaient se vanter d'avoir rencontré toutes les races et échangé avec celles-ci tout en étant toujours vivant pour le raconter. Kyreshorl observait la jeune femme sans pouvoir s’empêcher de vouloir voir ce visage sans masque, envie qu'elle évita de satisfaire et lorsque la demoiselle demanda une paille, Kyre ne su retenir un léger rire amusé par la présente situation.


Apportez lui une paille enfin !

Donc, Kelah'liis Nar Nishan.. Mh.. oui évidement, tu est en pèlerinage c'est ça ? Vous avez le don vous autres Quariens de vous retrouver dans des situations complexes lors de votre pèlerinage. N'y a-t-il personne dans la flotte pour vous dire ce qu'il faut éviter de faire hors de la flotte ? Surtout dans les terminus..


Nexus et Nils pendant ce temps tentaient de trouver une paille ou quelque chose d'équivalent parmi les espaces de stockage du coin cuisine et bar, finalement c'est en même temps qu'ils tomberons sur un petit sachet de pailles pour cocktails, et alors que Nils tenta d'approcher sa main pour récupérer le paquet, Nexus lui infligea une micro décharge à l'aide d'un système de soudure à micro précision. Un bref combat de mains eut lieu l'espace de quelques courtes secondes et qui fût remporté par nexus à l'aide d'un mini ventilo, ou peut être abandonné par Nils qui n'avait sur lui rien de taille pour lutter. La jeune fille dans son exosquelette apporta alors une paille à Kelah avec un léger sourire.


Nous avons une dernière chose à faire dans le secteur des terminus, pendant ce temps tu pourra te reposer un peu plus. Cependant, notre effectif étant restreint, je suis sure que Nils ou Nexus seraient ravis d'avoir un peu d'aide du côté des machines. Une fois notre dernière besogne terminée sur Illium nous trouverons un moyen de te retourner saine et sauve vers ton peuple. En attendant, libre a toi de poser toutes les questions que tu as en tête.


Les moteurs vrombissaient doucement, ils étaient en vitesse de croisière direction Illium, ils étaient déjà dans la Nébuleuse du Croissant ce qui ne laissait guère le choix à la jeune femme, néanmoins personne au sein de l'équipage ne lui manquait de respect ou ne la regardait comme un simple objet d'échange. A première idée, c'était ce que Kyre avait prévu, l'échanger contre une quelconque ressource à son peuple. Mais dans l’immédiat, bien qu'elle maintenait cette idée, elle ne savait pas vraiment quand, comment, et contre quoi.. En tout cas pour l'instant elle faisait temporairement partie de l'équipage dans le cas ou elle acceptait de filer un coup de main à Nils ou Nexus.. Pour la suite, elle verrait bien.


Cela fait beaucoup d'informations au réveil, je sais, mais tu vas devoir être forte, la vie est tout sauf simple, elle ne nous laisse que rarement le temps d'avaler ce qu'elle nous balance à la figure.. C'est d'autant plus vrai ici, dans les systèmes terminus. Mais sache que tu es en sécurité pour le moment ici.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mer 26 Juil 2017, 01:45
Kelah se sentit mal de ne pas démentir la théorie de l'asari, voir presque coupable.  Elle était sa sauveuse, et avait même si ce fut de courte durée, risqué la vie de son équpage afin de la mettre en sécurité. Elle l'avait soignée, protégée. Mais le code de la flotte était clair à ce sujet, la transmission de données de missions à une personne non habilitée ne devait se faire que par absolu nécessité, et certainement pas par simple reconnaissance. La flotte... 
Elle sentait une certaine distance à présent avec elle, peut être renforcée par l'aspect physique de sa situation. Mais cela était plus profond à la fois, une sorte de coupure, une scission provoquée par la possibilité d'un passé totalement différent de celui auquel elle était profondément attachée. Si les geth n'étaient pas... Un pèlerinage était peut-être réellement nécessaire en réalité.
Elle chassa tous ces songes loin d'elle alors que juste devant ses yeux apparaissait soudainement une paille tendue par la jeune Nexus, la seule dont elle connaissait le nom parmi l'équipage hormis Kyreshorl. Elle pencha la tête sur le côté en saisissant l'objet, son regard reconnaissant. 
 
-Merci! 
 
Elle se demanda si ce geste suffisait. Chez les quariens sont sourire aurait facilement perçu, mais face à d'autres espèces qu'elle-même n'appréhendait que bien peu, ses expressions corporelles devaient paraître bien discrètes. Elle planta la paille avec un empressement tout juste contenu dans la canette, et laissa son casque nettoyer au mieux l'embout quand elle l'introduisit pour boire de longues rasades d'eau fraîche. Cette simple saveur suffit à raviver quelques forces dans son corps encore faibles, et son esprit sembla s'éclaircir en partie en satisfaisant ce besoin. Kyreshorl, comme elle s'était nommée repris la parole tandis qu'elle buvait. 
Elle regarda le galarien en coin, supposant qu'il devait s'agir du fameux Nils, en tout cas ce nom lui aurait bien était à son humble avis. Elle ne put retenir un frisson à l'évocation d'Illium, qu'elle connaissait de nom et de réputation. Bien entendu elle aurait pu s'inquiéter d'être proposée pour un contrat de servage par l'asari, ou d'être abandonnée sur place. Mais son esprit logique lui murmurait qu'il aurait s'agit là de beaucoup d'effort pour sauver une quarienne et la larguée ensuite sur le premier monde venu. Et le servage se devait volontaire. 
Non sa peur venait de la population grouillante de la planète, des dizaines de fois la population de la flotte réunis sur une seule planète, pleine de vie et de tout immenses, comme une colonie d'insecte dont elle était parfaitement étrangère. Kyreshorl lui proposait un échange de bon procédé, sans doute pas aussi avantageux qu'elle ne le laissait paraître, si elle ne se trompait pas sur leurs métiers à tous. 
 
Mais elle n'était pas en position de faire la fine bouche, et n'en avait pas la force. Elle rassembla tout de même ce qu'elle put trouver de courage sous sa combinaison afin de confronter l'asari qui l'impressionnée un peu trop pour qu'elle en réunisse beaucoup. 
 
-Vous êtes des pirates ? 
 
Elle dut faire une pause avant de poursuivre, sa voix risquant de trembler sur cette simple question. 
 
-Vous êtes venus à mon secours alors que rien ne vous y obligeait, et ma reconnaissance est éternelle. J'aiderais au mieux vôtre équipage avec les moyens dont je dispose pour rembourser une infime partie de cette dette. Mais... j'ai déjà dû tuer... 
 
Elle repensa au geth de la caverne, et fût surprises de constater qu'elle le considérait en effet comme sa première victime. Au fond d'elle une culpabilité naissante envers cet être était la conséquence de l'ébranlement des fondations de son histoire. Elle reprit. 
 
-Je ne juge aucunement vos activités, mais je ne veux pas faire de mal à d'autres sans que ma vie ne soit en jeu, et même ainsi, je me dois d'avoir une bonne raison de supprimer une vie. Je ne tuerais pas pour vous dit-elle d'une voix plus fluette qu'elle ne l'aurait voulu, son courage défaillant sous le regard aux deux reflets de l'asari.  
 
Elle serra sa canette, un peu malaise suite à cette esbrouffe. 
 
-Je vous remercie capitaine Kyreshorl. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mer 26 Juil 2017, 16:01






Kyreshorl était loin d'être la plus douée pour remonter le moral des autres, tout comme elle avait du mal à faire rire ou encore paraître plaisante aux yeux du monde, pourtant cela n'était pas de la mauvaise intention ou un manque de volonté. Sa propre joie de vivre avait trop de fois été mise en pièces, trop de fois elle avait du comprendre par la force que dans ce monde certains naissent sur une belle étoile et d'autres sur une décharge sans civisme. Kyreshorl faisait juste partit de ces enfants qui dés leurs naissance vivait l'enfers et se savaient haïs du reste du monde et ce, sans avoir besoin d'être une enflure, être née au mauvais endroit suffisait, être un prédateur naturel en est une autre, autant dire qu'être un prédateur naturel née au mauvais endroit faisait déjà bien trop de bonnes raisons.


Tu as raison.. Nous sommes des pirates, aussi évident soit-il. Nous avons tous nos raisons de ne pas vivre "normalement" comme tous savent bien le dire, bonnes ou mauvaises, dans les terminus le bon et le mauvais n'existe plus.


Alors comme ça la gamine avais déjà tué ? Un Geth probablement, une machine donc avec une IA dans un crâne de métal et non un cerveau biologique dans la chair et l'os. Mais qu'importe, de toutes façons ils n'avaient aucunement eu envie de lui faire tuer qui que ce soit. Participer au bon fonctionnement du vaisseau, sans vraiment que ce soit en guise de remerciement, c'était à la fois aussi mieux pour elle si elle voulait arriver à bon port sans exploser en vol pour une raison quelconque. Le vaisseau était dans un état impeccable certes, mais il n'y avait jamais trop de techniciens sur ces moteurs et systèmes complexes. Ceci dit, Kyre ne pu retenir un léger rire cristallin.


Tuer ? Biensur que non enfin! Je ne te demande que d'assister mes techniciens, pas de tuer qui que ce soit. Entre cette phrase et la suivante ses épaules sursautèrent plusieurs fois sous l'effet d'un rire continuel qu'elle tentait de calmer doucement. Pardonne-moi.. Nous sommes des pirates, certes, mais pas des monstres ou des assassins voyons ! Elle reprit alors son calme tranquillement. A dire vrai nous faisons surtout de la contrebande de matériel technologiques en ce moment donc pas d'inquiétudes ma jolie. Dit-elle avec un large sourire amusé.


Bien, commençons par les présentations! Nils! C'est un peu le Doc de l'équipage, mais c'est un expert en robotique, il a crée de toute pièces l'exosquelette de Nexus. Nexus c'est notre petite nouvelle, Muette et handicapée, mais c'est un petit génie du calcul et des systèmes compliqués dont à besoin un vaisseau pour fonctionner. Nexus leva sa main avec un signe "peace" avec les doigts et un léger sourire. Trevos, le grand turien qui étrangement n'a pas encore balancé de vanne.. Il fait peur vu comme ça, mais il est pas méchant, il est toujours sur le terrain avec moi. Nas, notre pilote que tu n'a pas encore vue et Sphère, l'IV rose qui se balade sur le vaisseau et aide Nas au pilotage. Elle prit une légère pause dans les présentations. Comme tu peu le voir, nous sommes en petit comité pour cette mission.



Entre temps des conversation Trevos s'était levé pour récupérer des bières fraîches qu'il distribua à Nils tout en évitant de se la faire piquer par Nexus, puis à Kyre, qui s'adossa finalement dans le cannap' en regardant la nouvelle arrivée visiblement loin d'être encore vraiment à l'aise ce qui n'était pas anormal en vérité et plutôt compréhensible.


Mh tu sais, pour voir le bon coté des choses.. Tu vas voir Illium ! C'est quand même une sacrée ville avec de nombreuses choses à voir et beaucoup d'ambiance, qui sait tu pourra peut être trouver quelque chose à rapporter de ton pèlerinage ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Ven 28 Juil 2017, 01:19
L'univers prend plus qu'il n'offre, mais soit déjà heureuse de recevoir quelque chose. Son oncle lui avait souvent donner ce conseil, mais bien à l'abri sur la flotte, dans la limite du monde qu'on lui avait tracé, la pertinence de cette remarque lui avait échappée. 
Elle prenait un tout autre sens ici, dans cette corvette inconnue, pour une destination qu'elle n'aimait pas, avec des gens peu recommandables, cette phrase prenait un autre sens. Peu ? Et pourquoi donc se demanda-t-elle ? Parce qu'on lui avait dit, comme tout le reste. Les geth étaient des monstres, les pirates des tueurs fous et sans morale, et la flotte la protégeait. C'était son monde, sa croyance, ses valeurs. Et à présent, elle devait sa vie aux geths et aux pirates, et la flotte avait laissé son oncle partir pour une mission mortelle. Que devenaient ses valeurs face à ce constat ? 
Elle-même avait vu de ses yeux les marchandises que certains capitaines acceptaient de transporter. En tant que plus grosse flotte des terminus, les quariens pouvaient transporter certaines marchandises avec bien plus de sécurité que les autres. Qu'étaient-il de plus que les contrebandiers autour d'elle hormis leur nombre ? 
Son regard se porta derrière l'asari, dans le vide de la réflexion. Elle aurait pu rester ainsi de nombreuses heures à réfléchir à son univers si la voix de Kyreshorl n'était pas revenue la tirer de ses rêveries. Au cours des présentations chacun eu droit à un salut en bonne et due forme de sa part se redressant et posant sa main au centre de la poitrine comme l'exigeait la coutume lorsqu'on rejoignait un nouvel équipage. Mais chacun eu droit à une attitude différente de sa part. Elle n'avait jamais bien sût cacher ses émotions, même aux siens. Son signe fut lent et profond pour Nils, il avait sauver son corps, et son œuvre sur la jeune nexus était admirable pour ses yeux avertis. Elle en ressenti immédiatement un profond respect pour les talents du galarien. 
Nexus eut encore le droit à son petit penchement de tête et son regard plissé, une équivalence de sourire pour elle. Elle aimait bien l'humaine, son armature lui faisait penser à sa combinaison, prison et cadeau à la fois. Mais la personnalité extravertie de celle-ci, en totale opposition à la sienne lui plaisait d'autant plus. 
Trevos, l'immense turien, était celui qui l'intimidait le plus, et sans qu'elle parvienne à se contrôler son salut fût plus maladroit et hésitant. Il était vraiment grand. Elle le regarda distribuer les bières avant de s'installer confortablement, et quand il se mit à la fixer, elle détourna vivement la tête vers l'asari et rougit. 
 
Elle crispa ses doigts sur sa canette quand Kyreshorl évoqua l'idée apparemment fort probable qu'elle descende du vaisseau une fois posé. Elle s'était imaginée rester cloitrée dans une des cabines, ou au mieux avancer un peu dans dans la soute pour voir le sol aux pieds de la rampe. Cette aventure était bien suffisante pour elle! 
 
-Je ne suis jamais allée sur un monde habité... 
 
Sa voix fut à peine audible. Elle avait un peu honte de paraître si faible face à ces fortes présences. Même Nexus semblait à même d'affronter la vie et ses obstacles, et Kyreshorl elle... son assurance semblait telle, qu'elle n'aurait pas su sur qui parier si elle avait soudain annoncer qu'elle attaquait la flotte avec sa corvette. 
 
-Je pourrais peut être vous attendre ici ? 
 
Son regard s'illumina d'espoir. Elle faisait une pirate bien peu courageuse. 
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Ven 28 Juil 2017, 23:55






Kyreshorl ne quittait pas des yeux la quarienne qu'elle avait en face d'elle et qui semblait passer par beaucoup d'émotions différentes au fur et à mesure que la conversation avançait et le temps passait. Elle adorait lire le langage corporel de kelah bien plus expressif que ce qu'elle pouvait voir à travers la visière de son casque. Elle éclata soudainement de rire, loin d'être moqueuse, c'était un rire sincère aussi rare soient-ils. Elle conserva un large sourire amusé alors qu'elle prenait la parole suite à la demande de Kelah.


Tu est tellement Mignonne ! Mais je suis désolée ma jolie, je suis obligée de refuser ta requête, bien que j'en comprenne particulièrement bien le sens et la raison, d'une certaine façon c'est une décision logique. Mais j'insiste, j'aimerais que tu nous accompagne, cela ne durera pas très longtemps et tu sera avec nous, donc tu n'auras rien à craindre. Je tien à t'offrir quelque chose que tu ne verra jamais en restant ainsi, ou au sein de la flotte. Quelque chose que tu n'oubliera jamais !



Il n'y avait aucune animosité dans ses propos ou ses manières, étrangement Kyreshorl se montrait tout simplement amicale, voir même un brin protectrice, en tout cas aux yeux de ceux qui la connaissait depuis assez longtemps pour le remarquer.


Tu vas probablement me détester pour t'avoir forcée à nous suivre, mais je suis sure que tu m'en sera reconnaissante un jour.


Alors Kyreshorl se tourna vers Nils. Nils, prépare lui un kit, je préfère prendre quelques précautions. Le galarien esquissa un léger sourire. Mh ouaip je dois avoir de quoi en faire un à sa taille, j'vais voir ça. Alors il partit en direction de l'étage inférieur accompagné de Nexus qui préférait probablement se remettre au travail, dans son geste elle tapota son omnitech en direction de Kyre.


Mh il semblerait que nous arriveront bientôt.


Kyre se releva tranquillement et s'étira, elle allait avoir quelques préparatifs à faire et un peu de vérification niveau livraison dont un petit quelque chose bien particulier.


J'ai quelques petites choses à faire avant d'arriver sur place, du coup je te propose d'aller te reposer un peu si tu en as besoin, sinon.. N'hésite pas à jeter un œil, Nils aura un truc à te faire essayer quand ce sera prêt, si tu veux te mettre dans le bain. Dit-elle d'un ton amusé. Si tu veux te reposer je passerais te réveiller au moment de atterrissage. Enfin.. Fais comme chez toi.


C'est après avoir esquissé un petit sourire amusé qu'elle partit en direction de la soute à son tour, elle voyait bien que la Quarienne était dépitée suite à son refus, mais Kyre était persuadée qu'elles auraient plus a gagner si elle les accompagnait sur illium, déjà d'un point de vue de travailler le courage de la jeune femme, mais aussi sa compréhension du monde extérieur à la flotte. Monde soit-disant horrible et invivable, et pourtant on ne manquait jamais d'aventures et de délires dans les grandes villes des terminus.








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Dim 30 Juil 2017, 02:59
Elle soupira bien entendu de dépit, mais se retint de le faire trop bruyamment, afin de ne pas offenser Kyreshorl, même si elle doutait d'en être capable même en essayant volontairement. Elle reconnaissait la sagesse de ses paroles, malgré leur étrangeté. Mais l'idée de descendre sur ce monde si peuplé la faisait se sentir encore plus minuscule dans sa combinaison.  
La tête lui tournait légèrement, et elle aurait peut-être dû suivre son conseil de profiter du reste du voyage pour se reposer. Mais elle avait peur du sommeil, pas de celui noir et profond de la fièvre qu'elle avait vécu, mais celui plus coloré et perspicace du simple repos. Elle avait temporairement réussie à bâtir des barrière autour de son esprit, et la peur de les voir s'effondrer si elle baissait sa garde lui fit fuir la couche alors que tout le monde se remettait au travail. 
Elle resta de longue minute, simplement assise, à finir sa canette d'eau, ses jambes reprenant peu à peu assez de force pour la soulever. Elle hésitait sur quoi faire. Kyreshorl semblait avoir des choses qui ne la concernait pas à faire selon son ton, pourtant elle lui avait donné son accord verbal pour se déplacer dans le vaisseau. Elle était perturbée par cette liberté toute restrictive. Elle avait le droit de tout faire, sans savoir ce que ce "tout" représentait en réalité. 
 
Elle finit cependant par se lever, s'appuyant un instant, le temps que ses jambes s'habituent à son poids, puis elle se dirigea a son tour vers l'étage inférieur. Après quelques recherches elle retrouva Nexus dans son armature fixant plusieurs écrans holographiques projetés par des capteurs le long des conduits. Ses petites extensions tapotaient à toutes vitesses sur ceux-ci, et son regard suivait le flux de donnée avec une vitesse admirable. La Quarienne s'approcha d'elle et s'accroupit près d'elle. 
 
-Je ne te dérange pas ? Je me sentais seule là-haut. 
 
Elle l'avait tutoyé par simple habitude, elles étaient jeunes toutes les deux et partageait une sorte de mentalité numérique, même si Nexus semblait avoir une personnalité bien plus affirmée qu'elle. Elle scruta quelques temps les écrans, et apprit pas mal de chose sur la corvette. Son œil affuté lui permit même de repérer le réglage moteur qui lui avait été si étranger au réveil. Elle changerait peut-être ça à l'occasion. 
Son regard dévia peu à peu vers Nexus elle-même, et avant qu'elle s'en aperçoive, elle détaillait son visage avec intérêt. Elle aurait bien entendu pu s'attarder sur la connexion neurale complexe et sous dermique qui lui permettait de contrôler son exosquelette, mais elle fut bien plus captivée par son faciès. Les humains et les quariens possédaient de nombreux points communs à ce niveau. Mais c'était les différences qui lui semblaient flagrantes et captivantes. Nexus possédait des sourcils plus fourni capilairement que les siens mais moins étendu, sa peau mêlant rose orange et blanc dans une nuance toute particulière était plus chaude visuellement que la sienne, résultat d'une exposition solaire réelle sans doute. 
Les pupilles de ses yeux étaient plus tranchantes et détaillées que les siennes, sans pour autant émettre de luminescence, ce qu'elle trouva étrange et amusant. Ses lèvres semblaient comme pour elle avoir une texture très différente de son visage, et Kelah eut presque envie de les toucher pour voir si elles étaient aussi pulpeuses qu'elles le semblaient. Nexus tourna son regard vers elle, et il fallut une bonne seconde à la Quarienne pour se rendre compte que son examen pouvait être intrusif. Elle détourna le regard en rosissant sous son casque et balbutia. 
 
-Je...p..tu.... pardon ! Tu es la première humaine que je vois. Je ne voulais pas te mettre mal à l'aise.  
 
Elle se demanda laquelle des deux était la plus mal à l'aise quand une chose attira son attention à l'écran. Elle le pointa prestement du doigt, sa gêne temporairement oubliée sous le plaisir de la compréhension. 
 
-Ah ! Cette section est mal reliée au moteur, il faut alterner sur les condensteur terciaire à chaque poussée moteur, sinon le surrégime usera la valve beaucoup plus vite!  
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Dim 30 Juil 2017, 19:18



Kyreshorl rejoignit Trevos dans une petite sale de la soute le grand turien était en train de bricoler avec délicatesse une mallette de belle taille, il avait devant l’œil un zoom holographique intelligent Ariake Technologies pour assister ses mouvements. En fond résonnait une petite musique électronique plutôt posée. Une fois à ses côtés, elle observa le travail qu'avait déjà bien entamé son camarade.


C'est le Noyau ? J'imaginais ça plus gros.

Étonnant hein ? Et dire qu'une erreur de ma part et c'est tout le vaisseau qui se désintègre...

Comme c'est rassurant.

... Oups !

Quoi ?!

...

Non rien.

Je te déteste.



Nexus devant ses écrans pianotait a grande vitesse et faisait défiler à l'aide de ses extensions cybernétiques, les capteurs de pression en temps réel tandis que dans ses mains biologiques, elle tenait une boisson énergétique avec une longue paille. Elle avait parfaitement entendue la question de la Quarienne, mais trop absorbée dans son travail, c'est tout juste si elle avait esquissé un signe de tête négatif, elle ne la dérangeait pas vraiment, voir pas du tout en vrai. Aussi il lui avait fallu un long moment avant de ressentir le regard qui scannait son visage avec une certaine insistance, mais elle finit par tourner la tête vers elle avec un regard interrogateur sur la figure. Ah ? Elle était la première humaine qu'elle voyait ?Oh, mais a vrai dire elle était la première Quarienne qu'elle rencontrait aussi.


-Ah ! Cette section est mal reliée au moteur, il faut alterner sur les condensateur tertiaire à chaque poussée moteur, sinon le surrégime usera la valve beaucoup plus vite!


Nexus fut plus surprise par le "Ah !" que par le souci en lui même, calmement elle avait temporairement alterné les condensateurs puis afficha les plans de la section en question pour voir si elle pouvait manuellement relier correctement le défaut. Une fois la cartographie des relais affichée, elle chercha avec l'aide de Kelah l'endroit d'ou venait la malfonction pour tout remettre à bien le système manuellement à la source. Chose qui n'avait pas été aussi aisée que prévu, finalement le duo avais lutté pour atteindre le système en question et encore plus pour faire la réparation. C'est donc bien 20 ou 30 minutes plus tard qu'enfin tout était rentré dans l'ordre et qu'enfin Nexus pouvait revisser le panneau d’accès avec son omnitool. La jeune ado esquissa un grand sourire a Kelah et lui fit un petit coup de boule sur le casque en guise de High Five, qui sait probablement n'avait-elle simplement pas eu envie de poser sa canette énergétique.. Ou avait simplement voulu tenter de voir ce qu'il y avait dans le casque de plus prés. C'est à ce moment la que Kyreshorl arriva dans la salle.


Je vois que ça s'amuse bien. Dit-elle amusée. Kelah rejoins moi à la soute on a un truc pour toi, on est en approche d'illium.


Kyreshorl se mit en marche vers la soute jusqu’à une petite salle dans laquelle Nils était également présent visiblement sur la fin de ses vérifications d'équipements. Lorsque Kelah entra dans la pièce, Kyreshorl avec un sourire amusé posa ses mains sur ses épaules et la plaça bien dans la lumière.


Bien, écarte les bras veux-tu, et ne bouge plus.


Devant l’hésitation de la jeune femme Kyre lui prit les mains et lui leva les bras correctement avec un sourire semblant éternellement amusé. Dans son dos Nils approcha et lui enfila le dos d'une armure très légère et souple tandis que Kyre faisait de même pour l'avant, non sans commentaires en fixant la poitrine de la jeune Quarienne. Tu est plutôt gâtée par la nature, tu sera un peu serrée le temps de prendre l'habitude. Le duo clipsa l'armure et fit les réglages nécessaires pour qu'elle soit parfaitement adaptée au corps de kelah.


Eh bien ! Voila qui te sied vachement bien ! Oh si tu te demande pourquoi, je tiens à ce que tu porte un minimum de bouclier cinétique, juste au cas ou. Tout ira bien, on ne ferra rien de dangereux, mais question de sécurité avant tout. Une seule blessure c'est déjà trop. Une secousse légère indiqua que le vaisseau venait d'atterrir sur les docks d'Illium. Kyreshorl fut particulièrement amusée par la soudaine panique qu'elle pouvait sentir émaner de la Quarienne.


Ah! Nous y voila ! et toi.. Surtout! Dans son mouvement de rotation pour sortir de la salle, Kyreshorl envoya une claque légère mais sèche et bien claquante sur une fesse de la Quarienne tout en finissant sa phrase : Détend toi !! Puis elle éclata de rire et se dirigea vers la sortie accompagnée de Nils qui pouffait également de la réaction de Kelah. Dans le couloir Trevos se joignit à eux en portant délicatement la grosse mallette visiblement très protégée. Nexus, elle, se dirigea vers le cockpit plutôt que vers la porte de sortie du vaisseau. Une fois que Kelah fut à ses côtés, Kyreshorl dépréssurisa la porte pour qu'elle s'ouvre sur les docks d'illium.






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Dim 30 Juil 2017, 20:20
Un petit "Yiiiih" de victoire quitta ses lèvres avant qu'elle ne tourne de nouveau le visage vers Nexus. C'est alors que son casque fit "bong" tandis que le front de la jeune humaine taper sans force contre sa visière. Kelah eut un court mouvement de recul, surprise de ce choc. Le sourire sur les lèvres de l'humaine lui indiquait qu'il n'y avait pas d'agressivité dans son geste, et cela ne semblait pas non plus accidentel. Non elle avait volontaire fait ce geste. Elle sentit une étrange sensation au fond d'elle, et elle avait du mal à poser des mots pour le décrire. Jusqu'à ce qu'elle s'entende glousser. Elle avait simplement trouvé cela drôle, et apparemment Nexus aussi. 
C'Est-ce moment que choisit le capitaine, Kyreshorl, elle allait devoir se faire à leurs noms vu que le grade semblait de moindre importance ici. Elle nota leur amusement, ce qui voulait dire qu'il devait être très expressif et Kelah baissa un peu les yeux. Mais déjà elle repartait en l'invitant ou ordonnant à la suivre. Ça aussi elle allait devoir s'y habituer, elle n'ordonnait pas, mais on lui obéissait. 
Elle se redressa, mais sa course s'arrêta à mi-chemin , et un nouveau "bong" se fit entendre, alors qu'elle provoquait d'elle-même une nouvelle collision entre leur visage, sans plus de force. Elle pencha la tête sur le côté, souriant à pleine dent, même si Nexus ne le vit sans doute pas. 
 
-A plus tard ! 
 
Elle se pressa à la suite de Kyreshorl et débarqua dans la soute puis la petite pièce attenante. La demande la prit de court, si bien que l'asari finit elle-même par lui donner la pose voulue. Elle sursauta en sentant Nils le galarien lui poser quelque chose dans le dos, mais la remarque de l'asari lui fit oublier bien vite alors que ses joues lui brûlaient pendant qu'on l'équiper visiblement d'un plastron destiné à la protéger. Effectivement elle se sentait à l'étroit, mais personne n'avait jamais fait de remarque sur ses... 
Alors qu'elle se demandait s'ils étaient effectivement trop gros, Kyreshorl la sortie de ses questionnements pour lui justifier son choix, et elle ne put qu'être d'accord, même si aussi bizarre cela pouvait être, la remarque la travailler bien plus que l'explication.  
Elle avait déjà senti le changement du champ magnétique dû à l'entrée dans l'atmosphère, mais elle avait espéré s'être trompée, mais l'amortissage des suspensions sur un dock solide ne pouvait être imaginaire, et l'asari enfonça le dernier clou d'une simple confirmation. 
Elle soupira du plus profond de son âme, mais un geste, aussi inattendu que parfaite irraisonné la fit se tendre de tout son long. 
 
-Hiii.  
 
Non, elle n'avait pas... Mais sa fesse chauffée malgré sa combinaison, ses joues aptes à faire fondre sa visière, et son petit cri stupeur en étaient les preuves résiduelles. Elle l'avait fessée !!! Sans hésitation ni remord! Comment aurait-elle eu une chance de se détendre suite à ce genre de geste? Jamais au grand jamais quelqu'un n'avait ainsi porté atteinte à son intimité, même par accident. Déjà les contacts étaient pour elle une chose particulière, le "bong" qu'elle partageait avec la jeune Nexus lui avait déjà paru très peu conventionnel mais ça... 
Elle suivit la petite troupe, légèrement vexée, mais surtout incroyablement perturbée par cette asari si... elle ne savait pas encore ce qu'elle était, mais elle l'était ! 
Il fallut le son de dépressurisation pour la faire revenir à la gravité de l'instant et lui faire oublier la sensation de chaleur sur sa peau... violentée. La rampe s'abaissa doucement devant eux et Kelah envisagea sérieusement de se retourner et de courir à l'autre extrémité de l'appareil. Son torse la serrait et pas seulement à cause de sa nouvelle protection. Enfin la rampe atteignit le sol, et elle s'avança avec nettement moins d'empressement que les autres cela dit. La lumière rose l'éblouit, et la gravité naturelle, légèrement plus forte que l'artificielle dont elle avait l'habitude lui pesa sur les épaules.  
Elle mit sa main devant sa visière le temps que ses yeux s'habituent à la lumière rose, et la vision qu'elle eut en la rabaissant lui coupa le souffle. Jusqu'à l'horizon s'étendaient des milliers de flèches de verre et de métal, parées de couleurs si diverses qu'elle ne fut pas certaine d'en connaître ne serait-ce que la moitié. Entre chaque pointe évoluaient des dizaines de petites navettes, comme si des essaims d'insectes métallique se mouvaient au sein d'une forêt de lumière. Le brouhaha de la vie lui inondait les oreilles, moteur, voix, musiques, vent. La seule réaction sonore qu'elle parvint à émettre fut celle-ci.  
 
-Ouah! 
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Lun 31 Juil 2017, 01:35



Le relâchement ! Enfin de l'air naturel et du vent ! Enfin le bruit ambiant de la ville et cette odeur particulière chacun des membres de l'équipage s'étirait ou prenait un bonne grande bouffée d'air avant de reprendre la marche vers le centre ville Trevos et Nils en tête argumentant joyeusement quel ou quel bar serait le plus a même d'être le plus cool pour enfin passer un peu de bon temps et visiblement les deux compères furent rapidement d'accord sur un lieu en particulier.

Kyre, elle, restait aux côtés de sa petite protégée, s'éclatant à observer ses réactions aux moindres choses qu'elle pouvait découvrir. Le petit groupe arriva assez vite au niveau des ruelles aux milliers de boutiques en tout genre et enseignes de tout et pour tout, ici quelque soit la race, tout le monde pouvait trouver chaussures et vêtements à sa taille et sa morphologie. Ainsi que tout les accessoires utiles, futiles et cosmétiques anciens ou dernier cri. Kyre elle même se surprenait parfois à regarder quelque chose dans une vitrine sans craquer pour autant, retenant soit fortement ses envies soit par désintérêt soudain. Elle n'était vue comme ça pas le genre a s'orner de bijoux et autres garnitures hors soirées bien particulières. Trevos attendit un instant les filles qui avaient un peu traînées devant une boutique.


Comme si t'avais besoin de garnitures farfelues.. Toi qui l'est déjà trop au naturel..

On a pas tous la chance de s'auto-suffire de peintures sur la tronche, n'est-ce pas ?

Le turien ricana légèrement avant de reprendre. On prend les devants avec Nils pour livrer notre petite valise, on se retrouve tu sais ou, ça fait longtemps.


Kyreshorl acquiesça tout juste qu'il s'éloigna avec le galarien dans une rue plus étroite qui visiblement descendait vers les niveaux inférieurs. Il était alors enfin temps de commencer les choses sérieuses, Kyre esquissa un fin sourire au coin des lèvres tandis qu'elle reprenait sa route cette fois dans une direction maintenue.


Alors ? Tu vois que c'est bien aussi les villes sur terre ferme, tu vas maintenant découvrir un lieu.. Particulier et qu'on ne trouve que dans les terminus, mais peu de ces lieux peuvent affirmer être d'aussi bonne renommée que celui-ci.


Le duo passa des grandes rues bondées aux ruelles moyennes, puis aux petites ruelles de moins en moins fréquentées de monde, comme dans toutes grandes villes, elles croisèrent quelques personnes louches, mais étrangement personne ne vint les aborder. Kyre conservait son petit sourire et avançait dans les rues tel une louve, le regard droit, elle prenait plaisir à fixer le regard de ceux qu'elle croisait en sens contraire sans pour autant échanger le moindre geste ou la moindre parole. Elle répondait aux questions que posait Kelah ou lui expliquait avec intérêt ce qu'il y avait à savoir soit sur la ville soit sur les gens. Il fallut tout de même un bon quart d'heure de marche pour finalement y arriver.


Habituellement on utilise une navette, mais je voulais que tu apprécie la ville à sa source, et il n'y a pas meilleure source qu'en marchant dans les rues. Mais nous y voila ! L'Euphoria ! Allons nous installer !







Kyre entraîna son invitée vers l'intérieur du grand bâtiment, elle du d’ailleurs recourir à une pression dans le dos de la Quarienne pour la faire passer entre les deux Krogans videurs dont l'un fit un signe approbateur à Kyre, visiblement il l'avait reconnue sans grand mal. Elles empruntèrent un long couloir orné de néons rouges tandis que la musique commençait à résonner avec force, c'est alors qu'elles arrièrent dans la première immense salle. Trois couleurs de prédominance, le rouge, le rose et le bleu, des écrans de ci de la diffusaient des images et vidéos étranges et souvent basées sur le thème de la pole dance et du streap teas, d'ailleurs sans parler des nombreuses tables munies de pole dance ou simplement de place pour danser dessus, l'énorme piste de anse en contrebas était bondée de monde de toutes races dont la règle numéro un semblait être "Le moins de tissu vous portez, le mieux c'est".




Kyre éclata de rire en voyant la réaction de la Quarienne et l’emmena plus loin vers des escaliers reculés du monde et bien gardé par deux autres Krogans. Kyreshorl avança vers eux et adressa un signe de tête simple vers eux, avec les lumières il ne fallut que deux ou trois secondes au krogan pour s'écarter d'un pas et la laisser passer, ce n'est qu'une fois en haut et que la musique, moins forte leur permettait de parler et s'entendre que Kyre lança de vive voix vers Kelah tout en écartant les bras vers l'espace VIP lui aussi tout orné de rouge et de rose offrant une superbe vue sur le reste du club en contrebas.


Bienvenue dans le véritable monde des terminus ma belle !


Kyreshorl se dirigea vers la table qui offrait la meilleure vue sur le club tout comme sur l'estrade ou une danseuse executait un superbe show de pole dance et c'est a peine lorsqu'elle fut assise qu'une serveuse asari en petite tenue très moulante vint prendre les commandes que Kyre ne manqua pas de passer également pour sa jeune invitée. C'est avec un air malicieux et fort amusé que Kyre se pencha vers Kelah pour lui demander..



Alors ? t'en pense quoi ?







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Lun 31 Juil 2017, 03:46
A sa grande surprise Kelah fut intriguée par presque tout ce qu'elle vit. Les premiers pas furent difficiles, mais elle ne tarda pas à presser d'elle-même le rythme quand elle voyait un autre objet coloré et intriguant au loin. Mais jamais elle ne quittait complètement sa guide asari des yeux, et dès qu'elle considérait la distance un peu trop grande elle forcée le pas pour de remettre dans son ombre, comme si celle-ci pouvait la protéger. Heureusement Kyreshorl se plié volontiers à son exercice de découverte, ralentissant l'allure sans même lui demande quand elle la voyait trainer un peu plus. Mais si elle s'émerveillait des diverses vitrines, sculptures et autres fontaines, elle fuyait bien plus volontairement les groupes de gens au faciès si varié qu'elle en avait le tournis.  
Elle longeait les murs comme disait l'expression, sauf quand les dits murs étaient occupés par un amas de monde, alors là elle coupait au centre de la rue. 
Elle entendait Kyreshorl pouffait allégrement de ses manœuvres puisqu'elle se déplaçait avec une assurance folle au centre de la foule, mais ne parvint pas à se donner l'aplomb pour faire de même. 
Elle ne prêta que très peu d'attention au départ de leurs compagnons, même si un pique de curiosité la titillait concernant cette malette, elle était bien heureuse de ne pas y avoir affaire.  
 
-...oui... 
 
Ça réponse était mitigée. Mais Kelah fut surprise de ne pas savoir dire si cette hésitation était due à une réelle gêne d'être là, ou simplement qu'elle avait du mal à admettre le fait de passer un bon moment. Elle suivit Kyreshorl non sans poser de très nombreuses questions. Elles durent s'arrêter une bonne minute quand Kelah découvrit pour la première fois un krogan. Ils étaient si massifs ! Leur apparence toute entière dégageait une sensation de bataille à venir, à tel point que la Quarienne en frissonna. 
Elles finirent par arriver à la destination souhaitée, et Kelah prit un temps fou pour lire l'enseigne, comme si par miracle, en prenant suffisamment de temps, l'asari allait se lasser et proposer de repartir. 
 
-..E..U..P..H..O..R..iiiaaaa  
 
Kyreshorl la tirait par la main sans lui faire mal mais sans lui laisser une seule chance de se libérer de sa poigne. La Quarienne freina des deux pieds à la vue des deux immenses, IMMENSES, krogans, mais une bourrade légère de sa guide et tortionnaire lui fit faire le pas en avant qui la plongea dans les ténèbres du bâtiment. Elle la sentit avant de l'entendre, son casque filtrant les bruit considérés comme "parasites". D'abords une vibration qui se rependit dans ses doigts longeant le mur, mais qui ne tarda pas à envahir tout son corps comme une énergie, la vibration de basse puissantes qui faisait pour une raison inconnue, chauffer son sang. Puis elle l'entendit. 
Une musique au rythme hypnotisant, grisant. Elle eut du mal à rester concentrée et à suivre Kyreshorl. Le monde réunit-là était plus varié encore que dehors mais la musique, les lumières vives, les images, les ténèbres, tout cela semblait les fondre dans une masse informe et unique. 
Elle fit non de la tête, comme pour réfuter cette vision. Elle entendit Kyreshorl rire près d'elle et l'entrainer plus loin, mais le son et les vibrations n'allaient que crescendo. 
Les  terminus ? Oui tout devait se terminer, c'était forcé. Elle avait chaud, terriblement chaud, son corps battait à une vitesse presque douloureuse dans sa poitrine. Elle entendit la question de Kyre mais dut lutter avec elle-même pour parvenir à répondre. 
 
-Je... j'ai... J'ai besoin d'air! 
 
Elle devait se lever, fuir, ne pas écouter. Elle se précipita en sens inverse et déboula l'escalier avec tellement d'empressement qu'elle buta sur la dernière marche et tomba contre quelqu'un qui la saisit par le bras. Elle leva les yeux et une vive lumière l'éblouit près du visage de la personne, et elle fut persuadée de voir un geth. Elle hurla, mais déjà Kyreshorl était au près d'elle, et celui qui la tenait, un turien sembla-t-il à ses yeux,  la lâcha prestement et leva les mains en signe de paix en la voyant. 
L'asari pris son casque dans ses mains pour la forcer à la regarder et lui demanda si elle allait bien, du moins c'est-ce que Kelah saisi. Elle se sentait comme en transe, tout son être vibrait à l'unisson de la musique. 
 
-Je veux danser...  
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Lun 31 Juil 2017, 16:50
Besoin d'air ? Avait-elle été trop loin ? Aurait-elle mal jugé l'état de Kelah ? Elle avait pourtant fait au mieux pour lui faire voir tout ça et surtout, lui faire penser un peu à autre chose que la tragédie qu'elle avait vécu. Mais peut-être aurait-elle du l'obliger à se reposer plus longtemps au lieu de la laisser se balader et travailler avec nexus. ou encore aurait-elle du l'amener dans un lieu plus tranquille ? Non. C'était tout autre chose ! Alors qu'elle était partie en courant, Kyre se redressa et avança sans courir vers les escaliers, Kelah s'était effondrée contre un grand Turien, à ce moment la elle arrivait quasiment au pied des marches et juste à temps elle arriva pour attraper son casque entre ses mains. Elle comprit.


Hey ! Ça va ? Ecoute-moi ! Tout va bien Kelah ! Détend-toi...

Je veux danser...

Tu en as plus besoin que tu ne l'imagine.. Viens avec moi.








Cela ne pouvait pas arriver au meilleur moment, alors que Kyre avait pris la main de Kelah pour l'emmener doucement vers la piste, le DJ humain très connu dans les systèmes terminus commençait tout juste à faire monter un nouveau morceau, loin d'être l'un des plus violents, c'était surtout le genre de morceau parfait pour laisser son cerveau se faire emporter par les basses et les sons l'espace d'un moment et relâcher son corps jusqu'au plus profond de soi. Elle avançait lentement vers la scène superbement décorée aux milles lasers et autres lumières en tout genres et holos. Des danseurs et danseuses professionnelles faisant partit du show sur des estrades surélevées semblant sortir du public dont chaque personne qui en faisait partit était dans son propre univers, mais tous baignaient dans la même musique.

Kyre n’amena pas Kelah trop profond dans la fosse, juste assez pour comprendre ce qu'apportait au corps le son à quasiment 360°, les vibrations du sol semblaient remonter par les jambes et résonner plus fort encore dans la cage thoracique. Ici, aucune place au doute, rien ne laissait de marbre, Kyre qui n'avait pas laché la main de Kelah s'approcha du casque de la Quarienne et lui lança..


Lâche toi ! Laisse toi aller ! Je suis la !


Elle lui fit un large sourire et se laissa elle même onduler sur le rythme Tribal que le Dj modulait en temps réel, bien qu'elle ne se laissait elle-même pas encore aller pleinement pour garder un œil sur sa protégée, déjà son corps réclamait plus et plus encore. Kyre sentait sa peau frémir au son d'une musique qui enivrait ses sens, elle était parfaite cette musique.. Elle gardait Kelah dans son champ de vision, mais ne faisait plus qu'un avec les basses, ses tatouages hauts en couleurs semblait refléter les lasers et les lumières vives autour d'elle. Déjà la musique tournait de puis deux minutes


Elle ne lâchait finalement pas Kelah des yeux, presque impossible de la croiser du regard à cause des reflets des lasers et des lumières ce qui lui donnait un côté boule à facettes à la fois drôle et très cool. Elle gardait un constant sourire en coin déjà difficile à lui retirer, mais d'autant plus lorsqu'elle était dans son élément. Dans toute cette danse, ce bruit, ces lumières, néanmoins, Kyre se surprenait à être particulièrement protectrice avec la Quarienne, mais ne trouvait pas encore la raison. La musique après environ 3:40 minutes devint plus calme l'espace d'un court instant, Kyre en profita pour approcher Kelah et lui dire un mot.



Au plus tu te laissera aller au mieux tu te sentira !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Lun 31 Juil 2017, 17:48
Kyreshorl avait repris sa main, mais avec une douceur presque sensuelle cette fois-ci. Elle l'entraîna doucement sur la piste. Les courbes de son corps se mêlant aux puissants impacts lumineux sur la visière de son casque lui donnait l'impression que le corps de la femme à la peau bleue ondulait tel un serpent au rythme du son. 
Elles s'enfoncèrent dans la foule, sans doute moins loin que la Quarienne ne le crût, mais déjà elle sentait les corps la frôlaient, leurs chaleurs infiltraient sa combinaison faisant frissonner sa peau de cette sensation étrange. Elle se balançait doucement, son corps rebondissant sans force contre d'autres danseurs. Si près du centre de la piste, le son semblait être présent partout et se mouvoir dans toute les directions, mais au contraire d'une eau froide dans laquelle elle aurait été immergée, ici chaque vague la traversait sans se soucier de son plastron, de sa combinaison, ni même de son corps. 
La musique faisait bouillir son sang à tel point qu'elle se croyait sur le point de s'enflammer. La voix de Kyreshorl lui parvint, et bien qu'elle saisit le sens, elle ne comprit pas les mots. Mais son corps obéit sans attendre plus longtemps. Elle sentit ses hanches se balancer lentement d'abord, comme un balancier accélérant progressivement pour atteindre le rythme du son. Ses pieds jusque-là fixés au sol, glissaient à présent pour la faire tournoyer sur la piste. Ses bras se mouvaient en suivant des arabesques complexes mais sans définition fixe, elles s'inventaient aussi rapidement qu'elles se décomposaient devant son regard. Sa tête dodelinait sans logique.  
Elle se sentait disparaitre, s'unir à tout ce qui l'entourait. 
La voix de Kyreshorl lui parvint, plus proche, alors que le son la laissait reprendre un instant son souffle, elle approuva, même si encore une fois elle saisit plus l'intention que les termes. 
 
-...oui... 
 
La musique explosa de nouveau, et elle eut l'impression d'être foudroyée, la douleur fût aussi intense qu'étrangement agréable. 
 
-OOOooooooooouuuuuuuUUUUUUUUH  
 
Elle criait de toute ses forces alors que les lumières noyaient la foule dans des centaines de rayons coloré. Elle sautait presque à présent, son corps chargeait d'une énergie si particulière, sa tête secouée dans tous les sens afin de perdre encore plus ses repères sensoriel. Elle se fondait dans cette masse informe et grouillante. 
Elle ondulait contre d'autres corps et se surprise bon nombre de fois à le faire contre celui tout en courbes de l'asari, de Kyreshorl. Leurs membres parfois si étroitement lié que son visage bleu était collé contre la visière de son casque. D'autres fois elle apercevait son visage au loin dans la foule avant qu'elles ne se retrouvent de nouveau attirées par une force inconnue qui leur permettait de ne pas se perdre. 
Sans doute si elle avait été plus en possession de ses moyens se serait-elle rendue compte que c'est l'asari qui s'assurait de ne jamais la laisser seule, mais à cet instant tout n'était que sensation et excitation. 
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Lun 31 Juil 2017, 19:04











Elle avait pris le temps et elle avait bien fait, cela ne sert à rien de se précipiter pour ces choses la, Kyre en savait quelque chose, une soirée dans un lieu pareil était équivalent voir même plus efficace qu'une thérapie. La voir se lancer ainsi avait quelque chose de plaisant encore inexplicable, mais peu à peu elle se livrait à la musique pour au final, s'y abandonner et oublier tout ce qui l'entoure. Cette longue descente au paradis lui rappelait cependant la longue descente aux enfers que vivait ceux qui s'abandonnaient à elle, sans pour autant ressentir de remords à ce sujet, cela la fascinait, à dire vrai, évidement qu'elle aurait préférer que les gens s'abandonnent à elle pour vivre le plaisir ultime plutôt qu'une mort parfaite.


Elle chassa de sa tête ces pensées hors sujet qui l’empêchait de s'abandonner pour simplement retourner s'amuser avec sa petite Quarienne qui enfin, vivait l'abandon ultime. Ainsi cela continua encore pendant de longues minutes puis un autre morceau se rapprochant plus l'une contre l'autre devenant plus tactiles au fur et à mesure que le temps passait, elles avaient même inconsciemment dérivées plus au centre de la foule sans pour autant se retrouver la ou tout le monde est collé l'un a l'autre. si bien qu'au final, ce fut la soif le déclencheur de leur petite pause. Kyre fit un signe de la main explicite pour lui proposer de boire quelque chose et prit Kelah par la taille pour la guider avec elle jusque devant l'un des nombreux bars. Kyre passa commande de deux verres dont évidement un destiné aux Quariens puis revint face à Kelah pour poser ses mains sur ses épaules et masser légèrement celles-ci.


Ahh voila qui me semble bien plus détendu, je suis contente. Au moins je n'aurais pas eu recours à la fessée ! Elle éclata soudainement d'un rire taquin.


Le serveur ne mit pas bien longtemps pour leur amener la commande , il posa les récipients devant les deux femmes, Kyre donna le récipient accompagné d'une paille a Kelah avant de trinquer avec le sien et de l'engloutir en quelques gorgées avec grand plaisir. Ah oui, évidement elle n'avait pas commandé de l'eau pour Kelah mais bien une boisson alcoolisée Quarienne relativement douce en gout bien que peut être un peu forte en alcool.. Détail qui fit pouffer Kyre à la réaction de Kelah dés la première gorgée et bien qu'elle ne voyait clairement pas assez le visage de la quarienne elle n'eut pas grand mal a imaginer le regard qu'elle lui lançait à travers sa visière.


Ohh quoi ? T'as vraiment cru que j'allais te payer un verre d'eau ? dit-elle fort amusée, laissant échapper un rire en essayant de prendre une gorgée dans son verre.. Déjà vide. Alors elle fit signe au barman de resservir la même pour les deux comparses.


On est la pour s'amuser non ? Dit-elle finalement avec un petit regard malicieux vers Kelah tandis qu'elle ne pouvait s’empêcher de danser légèrement à côté d'elle bien que lq musique soit assez éloignée pour s'entendre parler.







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Lun 31 Juil 2017, 19:52
La main de Kyreshorl l'extirpa doucement de la foule, mais il lui fallut plusieurs mètres de marche pour parvenir à quitter quelque peu la transe qui l'animait jusqu'alors. Bien que son corps fut toujours parcouru d'un frisson presque constant, elle parvenait enfin à réfléchir par elle-même, et son corps répondait à ses ordres, même si elle se sentait comme reliée à lui par un mince fil de volonté sur le point de rompre. Elle s'assit sur un tabouret près du bar, et sentit bien vite les mains de Kyreshorl sur ses épaules, la massant ostensiblement et félicitant sa détente. 
Détendue ? Oui elle l'était sans doute, la preuve en était qu'elle trouvait les gestes de l'asari très agréable et ses jouent rosissaient à peine, ou alors elles étaient tellement enflammées en cet instant qu'elle ne le sentait plus. 
 
-arkkk 
 
Elle venait de s'emparer avec empressement du verre qui lui était apparemment destiné, sa soif immense s'étant réveillée à sa vu, et en avait tiré une longue lampée et s'en brûla la gorge. De l'alcool! Et pas qu'un peu semblait-il. Elle n'avait que rarement but ce genre de chose. Le gout était tout sauf désagréable mais le fort degré de l'alcool lui-même était évident. 
Elle savait que c'était une mauvaise idée, mais la soif, l'ambiance, et son besoin d'oublier lui firent téter sa paille avec gourmandise et empressement. Même si elle ne manqua pas de foudroyer l'asari de son regard moralisateur. 
Pour s'amuser, oui sans doute, elle n'était pas certaine de s'amuser, mais en tout cas elle se défouler, son corps exprimait pour elle des choses que son esprit étouffait avec force. Elle s'empara du second verre plus vite encore que du premier. Son regard détaillait le corps en mouvement de Kyreshorl, elle était belle, même désirable sans aucun doute, libre et puissante. Kelah l'enviait, de tout son être en cet instant, elle aurait voulu être cette asari implacable devant qui le monde semblait se tordre pour lui plaire. 
Elle savait au fond d'elle que cette personnalité ne pouvait résulter que d'un passé si chargé et douloureux qu'elle se serait surement effondrée en voulant le porter. Mais ici et maintenant, elle aurait tout donné pour l'être, même l'espace que quelques secondes. 
 
-Tu es forte... 
 
L'alcool avait semble-t-il un peu trop impacté son audace, mais ses joues s'empourprèrent suffisamment vite pour qu'elle puisse considérer qu'elle reprenait peu à peu les commandes de sa propre personne.  
 
-...Hiik...Pardon... j'veux dire... Tout ça semble si facile pour vous... ….Hiik...  
 
Elle fixa le visage de l'asari, essayant de percer son secret à travers de ses traits, mais finit que par se rendre compte que les yeux aux couleurs tranchées la décortiquaient également avec beaucoup plus d'amusement. 
 
-Vous n'avez jamais peur... Hiik..... que le monde qui... qui vous entoure vous.... vous écrase ? 
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mar 01 Aoû 2017, 18:53





Tu est forte.. Ces mots avaient raisonnés dans sa tête à la façon d'un écho, était-ce bien le cas ? D'une certaine façon oui, elle avait raison, elle était forte, physiquement, mentalement aussi, mais la force s'arrêtait-elle à cette définition ? Non, la force avait des centaines de signification et Kyre était certaine que dans certains domaines elle était loin d'être forte.. Les domaines qui ne mettait pas en jeu la survie tout particulièrement, malgré plus de 650 ans d'existence.


D’après elle tout ce qu'elle faisait lui semblait si facile, encore une fois elle avait peut être raison, mais ce n'était encore pas si simple, elle fixait alors la jeune Quarienne devant elle avec un certain intérêt, bien que ce soit amusant à voir il y avait, grâce à l'alcool très probablement, une grande part de sincérité dans ses propos, c'était la une force rare parmi ses connaissances, peu osait lui dire la vérité en face, ne serait-ce que ce qu'ils pensent d'elle D'ailleurs seul ceux qui auront eu le courage de le lui dire était pour la grande majorité devenus des personnes proches ou importantes pour elle, c'était un signe de respect qu'elle affectionnait, même si c'était pour lui dire qu'elle n'était pas à leurs goûts.


Le monde qui m'entoure...
Le sourire de Kyre s’effaça légèrement. Le monde qui m'entoure n'a de cesse que de vouloir m'écraser. Je ne suis qu'un parasite aux yeux du monde et je ne lui donne pas tord.. Pas vraiment. Mais ce n'est pas un choix qui fut miens, je ne suis que ce que le monde à fait de moi, je n'ai jamais repoussé la haine des autres pour moi, je l'ai absorbée, je m'en suis nourris, j'ai grandis et évoluée avec. Kyre prit une petite gorgée de son verre. Je ne te dis pas que je l'ai accepté, pas vraiment, pas toujours, j'ai souvent eu envie d'hurler le contraire et l'inverse, mais à chaque fois.. Elle étira de nouveau un léger sourire. Je me suis rendue compte qu'a être comme tel était ma vrai liberté, loin des règles, loin des formats et hors des moules pré-fabriqués à tout et à chacun.


Kyre posa sa main sur la tête de la Quarienne et la fit glisser sur le côté de son casque, elle aurait tellement préféré que ce casque n'existe pas et ainsi voir en détail les traits du visage fragile qu'elle tentait de regarder.


Tu est peut-être un peu jeune pour comprendre ce que je dis, mais je suis certaine qu'un jour tu comprendra ces mots.. Bien que d'une certaine façon, je ne te le souhaite pas, l'innocence et la jeunesse sont un bien que l'on ne garde que trop peu longtemps, ici. Alors pour une raison qui n'est que mienne, je ferrais en sorte que la tienne reste pure au moins jusqu'au jour ou tu sera retournée à ton peuple..


Ses yeux tentèrent en vain de percer le miroir aux centaines de reflets colorés des milles lumières et lasers qui fendaient la foule et l'atmosphère des lieux. Mais tout ce qu'elle ne pouvait entrevoir était les lueurs dégagées par ses yeux probablement violets aux reflets bleutés, ce qui quelque part, lui suffisait aussi. Elle finit alors par finalement retirer sa main et reprendre une gorgée dans son verre et esquisser un large sourire à Kelah.




Doucement avec l'alcool je ne voudrais pas avoir a nettoyer l'intérieur de ta combinaison ! Elle fit alors une moue taquine conservant son sourire amusé. Mh quoi que ! Si cela pouvait me permettre de voir ce qui se cache derrière ce casque !






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mer 02 Aoû 2017, 01:20
Le sourire de l'asari disparu de son visage bleu, et pour une raison qu'elle ne sut définir, Kelah détesta cette absence et faillit même s'excuser de l'avoir provoqué. Comme elle s'en était doutée, Kyreshorl n'était pas simplement apparue telle une déesse née des étoiles avec la volonté de plier la réalité à sa volonté à coup de simple sourire taquin. 
Non elle était le résultat d'une vie si longue et difficile que la quarienne avait réellement du mal à l'envisager. Un millénaire, voilà comment se calculer globalement la vie d'une asari, une infinité pour la jeune fille de dix-huit ans qu'elle était. Alors si la vie avait pu s'acharnée sur elle durant ses longs siècles avec la même froideur qu'elle ne l'avait fait ces derniers jours pour la quarienne, alors elle l'admirait d'autant plus d'avoir su survivre à ces vagues de douleur. Quelque chose lui saisit le cœur douloureusement et elle secoua la tête pour le chassé avant de boire une grande gorgée de son nouveau verre ce à quoi l'asari réagit d'ailleurs. 
Elle se pencha vers l'asari en tapotant sa visière du bout d'un doigt. 
 
-Hé héééé ça t'intrigue hein ? Tu aimerais voir ce qu'il y a là-dessous !  
 
Elle était presque nez à nez avec la bleue, comme pour la laisser un instant essayer de percer les ténèbres au-delà de sa visière. Puis elle se redressa soudain en détournant la tête avec un air faussement hautain. 
 
-Nop! 
 
Elle rit d'une petite voix légère avant de reprendre. 
 
-Certains mystères sont peut-être impénétrable non ? Ou pas avant de nombreux verres!   
 
Elle rit encore, elle ne pouvait pas le voir bien sûr, mais elle venait de lui tirer la langue. En remuant son verre sous le nez de Kyreshorl elle ajouta. 
 
-En plus ma combinaison est parfaitement adaptée pour gérer toutes régurgitations, on sait jamais. Alors ça te servira pas d'excuse !  
 
Elle suivit cela dit le conseil de Kyreshorl et ralentit l'allure sur la descente de son verre, d'une car elle ne tenait pas à être malade, pas plus du moins, de deux car elle sentait le pouvoir de l'alcool s'emparer de ses sens et peut être même d'une part de sa volonté. Elle n'avait jamais bu, mais d'après les bruit de couloir sa mère était très... particulière quand elle avait bu. Kelah se demanda si il en était de même pour elle, et surtout pourquoi par la déesse pensait-elle à sa génitrice maintenant ? 
Elle se tourna vers Kyreshorl, et la question quitta ses lèvres avant qu'elle n'y réfléchisse, ce qui deviendrait sans doute son mantra avec les années. 
 
-T'as déjà couché avec un Krogan ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mer 02 Aoû 2017, 02:33



Kyreshorl malgré qu'elle soit restée un pensive derrière ses taquineries réussit a mettre ses réflexions de côté alors que Kelah bien amochée commençait a se payer sa tête ce qui avait pour effet que de l'amuser plus qu'autre chose. Jouer ainsi les gamines avait quelque chose de rafraîchissant, surtout de la part d'un quarienne.


Pas avant de nombreux verres hein ? Attention, ne me chauffe pas trop ma grande, je sais être très joueuse. Elle lui lança un regard malicieux avec un grand sourire. Oh et puis tu sais des raisons pour virer une combinaison je peux en trouver une grande quantité si tu veux ! C'est pas l'envie qui manque de voir ce qui se cache derrière ce casque. Elle même esquissa un petit rire à l'idée de jouer à ce petit jeux.


Elle dut l'admettre, mais la soudaine question de Kelah eut l'effet d'une claque sur le cul, elle la regarda soudainement faussement choquée puis aprés une seconde elle éclata de rire durant quelques bonnes secondes.


Coucher avec un Krogan ?.. Elle rit brièvement une nouvelle fois. Non.. Enfin pas vraiment.. pas physiquement je veux dire ! Nous autres asari avons.. D'autres manières de faire ce genre de choses, pas que l'on ne puisse pas mais.. Disons que selon la personne une façon peut être plus envisageable que l'autre. Elle rit légèrement à ces dernières paroles. J'ai déjà fusionné avec un Krogan.. Oui. Je ne suis pas certaine qu'il ai vraiment apprécié le voyage ceci dit. Elle eut un petit saut de rire très bref cette fois. C'était un imbécile. Ricana-t-elle.


Et toi alors hein ? Mademoiselle a-t-elle déjà vécu quelque chose de torride ? Elle s'approcha soudainement pour coller son front sur la visière de Kelah et passes ses bras autour de son cou. Eh ! Ne ment pas je suis sure de pouvoir le voir très vite ! Alors ? c'était quoi ? Un homme ? Une femme ? Elle était belle ? C'était ou ?


Elle riait pendant qu'elle tenait sa petite protégée assaillie de ses questions indiscrètes qu'elle se régalait à lancer sans la moindre gène et sans la lâcher pour la garder toute proche d'elle.


Aller raconte moi tout ! Tu as attirée ma curiosité !







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mer 02 Aoû 2017, 03:14
A peine avait-elle posé sa question qu'elle la regretta, mais c'était trop tard, Kyreshorl y répondait déjà, et malgré elle, elle buvait sa réponse avec curiosité et avidité. Elle avait entendu beaucoup de rumeur sur la "fusion" asari, mais elle avait toujours cru que cela impliqué un acte plus... physique. Elle avait décidément énormément à apprendre sur la vie. La réponse avec quelque chose d'énigmatique, voir dérangeant. Comme si cela avait un cout que de la vouloir pour soi. Mais elle n'eut pas le temps d'y songer plus avant, et ses questionnements se perdirent bien vite dans les limbes quand Kyreshrol se permit autant de dépasser les bornes qu'elle. 
Son visage coller au sien, si près qu'elle pouvait voir les détails de ses iris aux deux couleurs, alors que l'inverse devait être tout aussi vrai malgré l'épaisseur du gaz qui lui permettait de facilité sa respiration. L'absence de pupilles dans les siens d'un violet intense donner l'impression que ses yeux étaient composés de deux petits miroirs lisses. 
Ses jouent s'enflammèrent plusieurs fois en quelques instant, ce qu'elle pensait jusque-là impossible. Mais elle préféra ne pas se demander si cela venait de la question ou... de la présence si proche de l'asari. Elle bafouilla. 
 
-Ah.. Euh. Je!!!Mais.... enfin...  
 
Mais l'asari ne lâcha pas l'affaire, en rajoutant même par-dessus. Elle tenait visiblement à sa réponse.  
 
-D'accord d'accord. Elle posa ses mains sur les bras de Kyreshorl afin d'essayer d'apaiser son excitation tandis qu'elle réunissait son courage. Pour tout te dire... Elle déglutit avant de se lancer. Je n'ai jamais... Elle murmura presque la fin....fait ça. 
 
Elle s'écarta gênée et plongea ses yeux dans son verre, bien que la capsule de protection empêcha en réalité cette manœuvre. 
 
-J'ai embrassé une amie une fois sur la flotte, pour savoir comment ça fait. On était toute jeune. Elle soupira en haussant les épaules afin de chasser un peu sa timidité.Mais je n'ai encore rencontré personne à qui j'ai eu envie d'offrir autant. Elle rit mais sans vraiment de conviction.Et puis j'ai toujours la tête dans les nuages ou dans les calculs, je suis pas très intéressante. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Mer 02 Aoû 2017, 04:18


Le visage littéralement collé contre le casque de Kelah, Kyre prenait grand plaisir à tenter d'observer ce qu'elle pouvait voir à l'intérieur, de beaux yeux violets, un beau visage pâle encore trop caché par peut importe la substance à l'intérieur de sa combinaison. Elle ricana avec grand amusement en voyant la Quarienne se rendre compte de la bêtise qu'elle avait faite de la lancer sur ce genre de sujet.


Alors qu'elle commençait à aborder le sujet, Kyre reprit son air habituel pour l'écouter dans ses aveux, dans un premier temps étonnée, elle fut finalement que peu surprise, la Quarienne était jeune et surtout.. Était Quarienne, il n'y avait donc rien d'étrange à la savoir inexpérimentée dans ce domaine. Elle reprit alors sa place pensive tandis qu'elle finissait sa petite histoire d'aventure d’adolescente avec une amie, elle croisa alors les bras en attendant la fin de son auto-description. Alors elle se pencha vers elle et tocqua quelques petits coup sur son casque.


Hééého ! C'est pas une honte hein ? Elle pouffa néanmoins de rire. Elle approcha alors sa chaise de comptoir vers celle de Kelah. A ton âge c'est pas grave ça ! Mais alors comme ça t'as fait tes premiers pas avec une fille hm ? Tu as eu raison, c'est plus doux. Je ne juge que par les femmes depuis longtemps moi aussi.

Tu ne devrais pas t'en faire a propos de ce que tu est, reste toi même et tout ira bien, un jour ou l'autre ça viendra naturellement. Ah mais évite les Krogans et les Drells.. Tu risque de pas t'en remettre. Elle pouffa de rire puis face à la réaction de Kelah qui sembla la regarder de travers.. Ohh je plaisante ! Aller viens ! Sans lui demander son avis elle la pris dans ses bras pour lui faire un gros câlin. Ehh mais.. Elle tâta le dos de Kelah. T'es pas aussi frêle qu'on pourrait le croire ! Je me demande si... Elle observa le casque une petite seconde avant d'esquisser un sourire en soin bourré d'intentions. Elle tenta des chatouilles au niveau des hanches. CA crains ça les Quariens ?


Ah tien au fait ! Tu sais que t'as l'air sacrément jolie d’ailleurs du peu qu'on peu voir à travers ce maudit casque !


Le don de passe d'une chose a l'autre sans préavis, ou peut être de faire chier juste, l'un ou l'autre, en tout cas Kyre était plutôt d'humeur aujourd'hui et généralement c'était pas toujours pour le plus grand plaisir des autres, l'asari savait se montrer insupportable de temps en temps, mais elle au moins s'amusait bien.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Jeu 03 Aoû 2017, 01:49
Jamais elle n'avait imaginé cet événement sous cet angle. Embrasser une amie lui avait simplement parut moins sujet à complications que de demander à un garçon, et puis aucun ne s'intéressait vraiment à elle à l'époque. Mais les mots de Kyreshorl donnaient une toute autre teinte à ces instants. Elle avait apprécié ce baiser, mais était-il possible que sa compagne féminine soit à l'origine de son plaisir ? Elle ne s'était jamais posé de question sur son orientation, et à vrai dire, elle ne s'était jamais vraiment poser de questions sur le sujet en lui-même. 
En lui révélant ses propres penchants, l'asari avait éveillé en elle une curiosité toute innocente sur ses gouts et envies pour l'avenir en termes de relations.  
Elle toussa pour recracher le liquide qu'elle venait d'avaler de travers quand elle lui conseilla d'éviter certaines espèces. Parce que maintenant elle devait aussi envisager de coucher avec des aliens ?! Pour une asari d'accord, leur mode de reproduction expliquait cette facilité. Mais elle, une quarienne, avec un Krogan... 
Des images peu réglementaires surgirent dans son esprit, et bien sur en vengeance elle foudroya Kyreshorl avec un de ses fameux regards réprobateur, qui ne lui fit bien entendu ni chaud ni froid. Alos qu'elle se demandait si elle venait de la traiter de grosse, Kelah du soudain se débattre pour échapper aux doigts mortellement efficaces de la femme bleue. 
Elles faillirent bien chuter de leurs perchoirs dans la mêlée, mais elle fut libérée avec soulagement par sa tortionnaire qui lui glissa soudain un petit compliment qu'elle n'avait pas vu venir, beaucoup plus simple et bien moins taquin que ses autres allusions, son honnêteté la laissa pantoise et les joues chaudes, un sourire se dessina sur ses lèvres et elle prit le temps de boire une gorgée afin de laisser cette sensation diminuée. 
 
-Merci. Elle avait parlée d'une petite voix étouffée. On ne l'avait jamais complimentée sur sa beauté aussi loin que sa mémoire puisse remonter. Une fois son oncle lui avait dit "Tes cheveux en feront tomber plus d'un" avant de rire, mais plus jeune elle avait simplement cru qu'il l'a taquiné.J'aime beaucoup tes yeux. fut tout ce qu'elle parvint à répliquer. Elle n'avait pas juste sorti un compliment en retour de ce qui lui était donné, mais pour la première fois de sa vie elle discutait beauté avec une autre femme. Et avoir la simple liberté d'émettre un avis la soulageait d'un poids qui n'avait sans doute rien à voir avec le sujet. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Ven 04 Aoû 2017, 00:11



Elle lui rendit un large sourire, un sourire véritable, sincère pas l'un de ces faux sourires pour faire plaisir, elle avait grandement apprécié ce petit moment de calme après s'être déhanchée un moment, elle avait pu relâcher la pression des derniers jours en peu de temps. C'est d’ailleurs a cet instant que Trevos et Nils arrivèrent enfin au bar et les rejoignirent non sans lancer une ou deux petites vannes a propos de la teneur en alcool de la quarienne. La soirée avait durée encore un bon moment que ce soit au bar, à leur table ou sur la piste. Chacun avait profité de ce moment à sa façon, mais seul Trevos et Nils s'étaient imposés la mission de trouver une femme avec qui profiter de la soirée et tout deux réussirent aussi étonnant cela pouvait-il paraître pour Nils. Kyre avait simplement passé la soirée avec sa protégée en faisant en sorte de contrôler sa consommation d'alcool histoire d'éviter de la retrouver en mode serpillière. Le retour vers le vaisseau avait semblé plus court que l'allée bien que Kyre du parfois soutenir Kelah pour lui éviter d'abîmer poteaux et panneaux avec son casque ce qui avait quelques moments cocasses.


De retour sur le vaisseau le crew se sépara chacun dans sa cabine et se fit également un plaisir de laisser Kyre se démerder à coucher la Quarienne ce qui ne fût pas tout à fait une partie de plaisir, mais une fois sa mission accomplie l'asari partit s'abandonner dans sa propre cabine. Le lendemain Kyreshorl n'était vêtue que d'un simple petit short blanc laissant les tatouages de ses jambes s'exprimer en guise de vêtements, ainsi que d'un T shirt sans manche court de sport blanc également, assortit au short, lui aussi laissant les tatouages de son dos de ses hanches et de ses bras à la vue. L'équipage était visiblement en train de tirer à la courte paille, d’après les règles la personne qui tirait le morceau de paille le plus long gagnais le droit d'actionner la petite télécommande posée sur la table, ce fut Nas la pilote qui eut ce droit et Nexus lui apporta. Lorsque Kelah se réveilla, le vaisseau avait tout juste décollé, c'était d’ailleurs probablement le décollage qui l'avait réveillée. A son arrivée dans le salon, Trevos, Nils et Nexus observaient par la baie d'observation il n'y eut que le commentaire de Trevos.


Ohh la belle rouge !


Ah tu es réveillée, tu tombe bien, il nous faudrait des coordonnées pour te ramener vers la flotte. Dit-elle avec in fin sourire, alors qu'elle était penchée sur le comptoir du bar à lire ses mails sur un holopad. Comment te sens tu ?


Une fois les coordonnées de Kelah enregistrées, le vaisseau entama sa véritable route pour le retour de la Quarienne vers les siens. L'ambiance du vaisseau était plutôt au calme et au repos.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 53

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   Dim 06 Aoû 2017, 17:44
Il lui sembla sortir d'un rêve sans pour autant se souvenir le moins du monde de son contenu, ni même de s'être endormie d'ailleurs. Malgré sa bouche pâteuse et son esprit embrûmé, les souvenir de la soirée lui revinrent bien vite. Kyreshorl s'était assurée de son retour sain et sauf au vaisseau, et à vrai dire, avec un peu de recul, elle s'était assurée de son bien être pendant toute la soirée. Comme une protectrice invisible, elle avait tenu loin d'elle ses souvenirs et sentiments en lui faisant vivre l'instant présent plus qu'elle ne l'avait jamais fait dans sa courte vie tout juste sortie de l'adolescence. 
Mais à présent allongée sur sa couchette, plus rien ne l'a protégé de la réalité de son monde, de ses pertes, de ses craintes. Elle s'était attendue à un bouleversement de son être, à se mettre à pleurer et se rouler au sol en suppliant les ancêtres de soulager ses maux. Mais elle ne se retrouvait à présent qu'avec un vide froid et immense, qu'elle ne parvenait pas à combler. Et cette sensation lui paraissait bien plus douloureuse que la simple tristesse. 
Elle se redressa doucement, et eut bien moins de vertiges que la veille en le faisant, mais son estomac barbouillé et la douleur latente dans son crâne lui indiquaient sans équivoque qu'elle vivait ce que l'on appelle communément une "gueule de bois". Elle se sentait peu fraîche mais munie d'une détermination nouvelle qui la surpris elle-même. Comme si son esprit avait choisit de tracer son chemin durant son sommeil sans vraiment prendre la peine de lui demander son avis pour le faire.  
Elle s'avança lentement vers la porte qui s'ouvrit d'elle-même. Les vibrations dans ses pieds lui indiquant que le vaisseau avait repris la route, ce qui expliquait son réveil malgré la sensation de fatigue. Kyreshorl l'accueillit amicalement bien que sa première demande transperça la Quarienne tel un pique de glace. Elle remua doucement la tête en s'avança vers le panneau de commande avant de répondre à la question suivante. 
 
-J'ai un moteur de vaisseau agricole qui toussote dans mon crâne, et l'impression de digérer de la feraille, mais je crois que c'est normal. lança-t-elle même si ce genre de comparaison devait être moins percutante pour un non-Quarien. 
Ses doigts pianotèrent sur le clavier holographique alors qu'elle entrait les coordonnées du prochain point de rencontre connu de la flotte de son peuple. Il ne lui resta qu'à valider pour que le vaisseau de l'asari la ramène chez elle, en sécurité. Elle releva la tête et parcouru le vaisseau de yeux. Ces êtres si étranges qui la faisaient se sentir mal à l'aise, mais qui pourtant l'accueillaient avec sympathie alors qu'elle n'était qu'une inconnue. Elle n'avait jamais pensé aux aliens, pas même à la simple réalité de leurs existences. Elle les avait étudier sans jamais les voir comme des personnes, ou des choses concrètes. Ils n'avaient été qu'un fait dans son existence, comme l'assurance que son oncle serait toujours présent, ou que les geth étaient des tueurs implacables et sans autres idéal que la destruction des siens.  
Elle qui se targuait de curiosité s'était contentée de croire le monde qu'on lui avait enseigné sans jamais envisager qu'il puisse n'être qu'une image tronquée et imparfaite. Elle eut honte d'elle-même à cet instant. Sa nouvelle résolution était donc celle-ci ? 
D'une pression elle effaça les coordonnées et se tourna vers l'asari qui la fixait avec son énigmatique sourire en coin, qui semblait faire partie d'elle autant que son regard si particulier.  
 
-Je pense que je vais abuser de ta générosité un peu plus longtemps capitaine. En plus il me semble que le stabilisateur droit est un peu faible. Elle rit, et s'enfonça dans les méandres du vaisseau avec Nexus afin de régler le problème. 
 
 
HSrp: Et je pense qu'on peut conclure le rp là-dessus. Ce sera l'occasion de se remémorer en flashback ou dans un autre bg nos autres aventures si on en a eut. Et comme ça je colle à ma fiche et entame mon pèlerinage sous peu ^^merci pour cette super première expérience rp !
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A l'orée du monde   
Revenir en haut Aller en bas
 

A l'orée du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Bordure extérieure-