AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Un reflet diaphane sur un éclat poli.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Mar 04 Juil 2017, 18:43
Intervention MJ : NonDate : 04/07/2202RP Tout public
Tant-en-Un ♦ Informateur
Un reflet diaphane sur un éclat poli




Même si Tant-en-Un ressentait une vive excitation à l'idée de retourner sur la Citadelle il ne put éprouver qu'un douloureux pincement au cœur au vu de ce qu'elle était devenu suite à l'invasion des Moissonneurs. Certes, la formidable station spatiale avait été entièrement rénovée et s'il n'eut été la présence oppressante de la Terre dans son panorama on aurait pu croire qu'aucune machine antique et meurtrière n'était venu pour en faire l'autel de leur génocide galactique. Mais quelque chose avait changé pourtant. L'atmosphère n'était plus tout à fait la même comme si le fait de savoir qu'ils déambulaient dans ce qui avait été prévu comme un abattoir géant à leur intention mettait imperceptiblement ses habitants mal à l'aise. Peut-être certain craignaient-ils une résurgence soudaine de sa fonction première... Il faudrait encore plusieurs générations sans doute pour que tout revienne à la normale.

***
Une élégante sinusoïde pourpre de chaque côté de l'échine. Si seulement cette planète pouvait être moins proche...
***


Tant-en-Un détourna son attention du spectacle qu'offrait la planète-mère de l'Alliance alors que cette dernière occupait alors la quasi intégralité de la baie vitrée du quai d'embarquement où il venait d’atterrir. L'omniprésence de la flotte terrienne le mettait mal à l'aise. A ses côté son nouveau drone assistant flambant neuf ; il ne lui avait pas encore donné de nom ; scintillait doucement en babillant l'emploi du temps déjà fort chargé de l'Ambassadeur. Tant-en-Un contint son impatience avec politesse. Cela faisait à peine quelques jours qu'il possédait cette holo-machine et il voyait déjà une foultitude de correctifs à lui apporter. Peut-être que la première chose à faire serait de changer sa voix nasillarde pour quelque chose de plus plaisant...
"... et finalement vous avez rendez-vous auprès du Consulat de l'Amirauté dans une heure."

Pardon ?

"...et finalement vous avez..."

Celui-ci avait compris...



***
Les sinusoïdes de pourpes virent au rouge vif alors qu'elles s’étendirent en amas diffus le long du col. Finalement non, la première chose à changer serait sa gestion du calendrier...
***



Le Hanari réfléchit à toute vitesse. Une heure c'était à peine assez de temps pour passer les contrôles du SSC. La sécurité s'était considérablement renforcé au sein de la Citadelle depuis la tentative de l'Hégémonie de s'en emparer. Sans compter que Tant-en-Un ne savait pas où se trouvait les bureaux de l'Amirauté au Presidium. Ni les Geths ni les Quariens n'avaient d'ambassade ici la dernière fois qu'il était venu. Il fallait faire vite pour ne pas perdre la face. Pas le premier jour en tout cas.

Celui-ci va se passer d'assistance pour cette réunion
, décida finalement l'Ambassadeur maussade à l'attention de ses collaborateurs occupés à trier les bagages personnels du matériel professionnel. Celui-ci va directement se rendre à sa réunion sans passer par son bureau.

Oui, son interface omnitech devrait suffire pour une première prise de contact. Son dépitant drone flottant sur les talons, Tant-en-Un se précipita vers le portique de sécurité le plus proche. Du moins, le plus vite possible que lui permettait de se mouvoir ses tentacules à l'air libre, et avec la dignité et la retenue requise par sa fonction.
...

Un bref mais intense élan de joie s'empara du Hanari alors qu'il survolait le Presidium à bord d'un taxi aux couleurs du Conseil. Tant-en-Un avait toujours adoré cet endroit. Après des années passées sur les ternes colonies drells ses jardins en terrasses et ses innombrables fontaines avaient été une véritable renaissance. Mais même là, discrètement, la guerre avait déposé ses marques. De nombreux monuments commémoratifs avaient été dressés ci et là, la plupart d'entre eux à l'intention de Shepard ou de ses compagnons d'arme. Avec émotion l'attention du Hanari se porta vers la silhouette haute et austère du Porte-Flamme Javik. L'espace d'un instant les projecteurs de lumière artificielle du Presidum firent scintiller la surface polie de la statue. Mais le taxi préprogrammé continua sa course et bientôt le monument disparu avec regret.

Les bureaux de l'Amirauté Getho-Quarienne donnaient sur une place aérée et surmontée de deux projections holographiques géantes : un Geth et un Quarien côte à côte. Avec la participation de nombreuses races au conflit contre les Moissonneurs beaucoup d'entre elles avaient pu justifier la demande d'une office privée plutôt que de partager leurs bureaux avec les autres espèces non-concilliennes. L'Ambassade Hanari même avait pu bénéficier de cette nouveauté même si, il fallait le reconnaître, leur participation à la guerre avait été moindre contrairement à d'autres. Il était de prendre une plus grand part aux responsabilités galactiques. Avec douceur le taxi se posa, libérant Tant-en-Un qui se dirigea gracieusement directement vers l'entrée du bâtiment. Si seulement il avait pu communiquer avec des représentants drells avant tout autre rendez-vous... Voilà un contretemps regrettable.
"Correction faites, votre rendez-vous avec le représentant de l'Amirauté est dans deux heures."


***
Intense chatoiement de couleurs chaudes alors qu'il s'immobilise soudainement.
***


Léger flottement de silence.

Celui-ci aimerait savoir comment est-ce possible...

"Cette unité a mise à jour sa base de donnée en se connectant aux services de la Citadelle. depuis que cette dernière est en orbite terrestre son cycle journalier a été calqué sur celui de la planète. Cette unité utilisait une base temporelle périmée."


Oh pour l'amour de... Bien bien... Mieux valait être en avance qu'en retard. Pire, le rendez-vous aurait tout simplement pu être manqué. Pas assez de temps pour retourner à l'Ambassade ou contacter les Drells. Tant-en-Un se remit en marche en remettant de l'ordre dans sa radiance. Inutile d'avoir l'air agacé devant ses interlocuteurs. Par contre ce satané drone allait avoir droit à une révision d'urgence dès son arrivée dans ses bureaux. La lourde porte magnétique s'effaça devant le Hanari avec un sifflement pneumatique, laissant celui-ci libre accès au hall de l'office de l'Amirauté. Depuis que les Quariens avaient récupéré accès à Rannoch ils avaient pu à nouveau librement refléter leur culture et leurs traditions dans leur architectures. Les murs étaient couverts de motifs élégants qui n'étaient pas sans rappeler ceux de leurs capuchons. Tant-en-Un avisa un banc d'attente et s'y dirigea en donnant l'ordre à son drone de faire part à l'accueil de son arrivée. Deux heures à tuer, autant se connecter aux services du syndicat d'initiative Getho-Quarien et en apprendre plus sur leur civilisation duale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Mar 04 Juil 2017, 20:02
Une journée des plus ordinaires semblait s'annoncer. Voilà ce qu'Informateur avait en tête. Le geth était arrivée sur la Citadelle il y a trois jours. Les ambassadeurs quarien et geth avaient sollicités le GIP afin d'obtenir temporairement une escorte. Tout cela parce que des menaces de mort avaient été déposé à l'ambassade, envers les deux ambassadeurs. Évidemment, Rannoch avait réagit rapidement et ainsi Informateur et son équipe commando avait été affecté à la protection de l'ambassadeur quarien. Une autre équipe c'était occupé de protéger l'ambassadeur geth. La mission avait cependant été de courte durée. En effet, moins de trois heures après leur prise de fonction de garde du corps, un duo de quarien avait tenté d'attaquer l'ambassadeur geth. Au final, l'équipe le protégeant n'eut aucun mal à les en empêcher. Le duo avait ensuite été interrogé, dévoilant qu'ils avaient agis seuls. Quant aux motifs, les deux individus avaient présentés d'important trouble de santé mentale. Ils furent donc mis aux arrêts et renvoyés sur Rannoch où ils serraient pris en charge par du personnel médical.

Ainsi, avec cette mission qui aurait dû normalement durer pendant une ou deux semaines, le synthétique se retrouvait avec du temps libre à occuper, en attendant de repartir pour la planète getho-quarienne. Il avait passé les deux premiers jours en compagnie de ses compagnons d'armes. Ainsi, leur groupe composé de deux geths, deux quariennes et un quarien avait profité des attractions offertes par la Citadelle. Ils avaient d'ailleurs particulièrement attiré l'attention dans un restaurant dextro du présidium. Il faut dire que vous un trio de quarien se nourrir de soupe à la paille, accompagné par deux geths, c'était loin d'être ordinaire. Ils avaient également été faire un tour à l'un des casinos de la Citadelle. Toutefois, les geth avaient été étroitement surveillé par le personnel de sécurité. En temps normal, des êtres synthétiques ne seraient jamais admis dans ce genre de lieu, pour risque de tricherie par piratage des machines. Cependant, comme les geths étaient considérés comme une race à part entière, leur refuser l'accès aurait été perçus comme du racisme et fait une très mauvaise publicité à l'établissement. Au final, les deux synthétiques avaient dû observer leurs collègues de loin. Les deux sœurs quariennes repartirent après avoir empochés quelques centaines de crédits grâce aux courses de varrens, alors que leur confrère en avait perdu deux cents sur les machines à sous.

Bref, quelques jours bien remplis. Maintenant, Informateur se retrouvait seul à l'ambassade. Chacun de ses collègues ayant choisi de pratiquer des activités différentes en cette journée. Kitana était partit se balader, sa sœur la suivant de près pour s'assurer qu'elle ne tente pas encore de séduire le premier ou la première venu. Killick était retourné au casino, tenter sa chance aux courses de varren. Finalement, Vision avait décidé d'aller exercer ses talents de stratège en allant affronter des organiques à divers jeux de stratégie. Informateur quant à lui avait choisi de rester à l'ambassade et de se plonger dans la lecture. Ainsi, le commandant du GIP demeurait assit sans bouger dans le secteur des employés de l'ambassade. Les lignes de texte défilait dans sa tête à une vitesse qu'aucun organique ne parviendrait à suivre. Cela faisait plus d'une heure qu'il avait commencé et le geth avait déjà terminé plus d'une vingtaine de romans. Sa lecture s'interrompit toutefois lorsqu'il entendit deux créateurs se perdre en plein débat.


-Keelah... On fait quoi avec ce hanari?

-Qu'est-ce que j'en sais? Bon sang, pourquoi est-ce qu'il fallait qu'il se présente aussi tôt? Le rendez-vous était prévu dans deux heures, pas maintenant.

-Aucun des ambassadeurs n'est disponible pour le rencontrer. On va quand même pas faire attendre l'ambassadeur d'un autre peuple pendant des heures.

Informateur se leva et s'approcha des deux employés de l'ambassade.

-Quel est la nature du problème, créateurs?

Les deux quariens se tournèrent aussitôt vers le geth, observant sa grande carcasse de plus de deux mètres de haut. Ils savaient qui il était, après tout Informateur avec son œil rouge, ses marques blanches et rouges, la personnalisation ça aidait.

-Ah commandant. Le problème c'est que l'ambassadeur hanari est dans le hall d'entrée de l'ambassade. Il ne devait être là que dans deux heures.

-Prévenez l'un des ambassadeurs dans ce cas.

-Impossible. Les deux ambassadeurs sont occupés. L'un d'eux avec l'ambassadeur humain et l'autre avec le Conseil. Certes, c'est le hanari qui est arrivé trop tôt, mais ça risque de nous retomber dessus si on délaisse l'ambassadeur trop longtemps.

Informateur demeura silencieux quelques instants. Il avait pris sa décision, il s'occuperait de ce problème. Le synthétique avait déjà fait une rencontre de ce genre avec l'ambassadeur butarien Tharak Nar'Jamon.

-Je vais me charger d'occuper l'ambassadeur hanari, en attendant le retour de l'un des ambassadeurs. Préparez une salle de réunion pour accueillir l'ambassadeur hanari.

-Compris, commandant.

Informateur laissa ensuite les deux quariens s'occuper de la salle de réunion, tandis que lui se dirigeait vers la hall d'entrée. Les portes s'ouvraient devant lui et il arriva rapidement au niveau du hall. Le synthétique fit un rapide examen des lieux. Pour le moment, en plus de l'ambassadeur hanari, il n'y avait que quelques quariens, geths et trois humains dans le hall d'entrée. Ils devaient tous attendre leur tour pour recevoir divers services de l'ambassade, excepté le hanari bien sûr. Informateur se dirigea vers l'ambassadeur, en faisant rapidement une recherche sur ce dernier. D'après les données dont il disposait, le nom public de l'ambassadeur était Tant-En-Un. S'il le voulait, Informateur pourrait également obtenir le nom privé, mais il savait que dans la culture hanari, seul les proches connaissaient le vrai nom d'un autre hanari. Ainsi, se renseigner sur la question aurait été très offensant, donc le geth ne chercha pas à obtenir ce nom.

Informateur s'arrêta à une distance respectueuse de Tant-En-Un. Il faudrait maintenant se montrer très poli avec l'ambassadeur. Certes, il ne comptait pas utiliser le langage poétique de ce peuple, mais il ferait tout de même preuve d'une politesse exemplaire.


-Bonjour à vous, ambassadeur Tant-En-Un. Je m'appelle Informateur. Nous sommes désolé, mais aucun de nos ambassadeurs n'est disponible pour vous rencontrer, pour le moment. J'ai été chargé de m'occuper de vous en attendant que l'un d'eux soit disponible. Si vous le souhaitez, nous avons préparé une salle de conférence dans l'ambassade où vous pourrez attendre en toute tranquillité. Si vous souhaitez autre chose pendant cette période d'attente, veuillez me le faire savoir.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Mer 05 Juil 2017, 14:41
Alors même que les données et holo-projections défilaient devant l'Ambassadeur, celui-ci ne tarda pas à laisser dériver son esprit vers le motif de sa venue davantage que sur les informations touristiques. L'absence de Drells à ses côtés rendait l'approche plus délicate. Non, délicate n'était pas le terme adaptée... Démonstrative ? Une légère perturbation dans le flux de lumière lui indiqua soudainement l'approche de quelqu'un, tirant Tant-en-Un de ses pensées. Il dressa la tête, attentif.

Une créature métallique de haute stature lui faisait face, dressée de toute sa haute avec un maintien et une immobilité hiératique. Tant-en-Un connaissait les Geths pour en avoir déjà vu en holo-projections, ne serait-ce que dans le communiqué de présentation qui défilait encore autour de sa tête, mais en rencontrer enfin un pour de vrai était une tout autre expérience. Ce modèle... Pouvait-on encore employer ce terme depuis la guerre ? Cet individu était couvert de plaques noires rehaussées de rouge, sans doute pas un diplomate lui-même. A voir la lueur écarlate et inexpressive qui émanait de son œil le Hanari compris sans difficulté pourquoi, quelques années à peine auparavant, les Geths inspiraient tant de terreur. N'avaient-ils pas ravager la Citadelle aux côtés du monstrueux Sovereign ? Et maintenant ils avaient une ambassade aux côtés de leurs créateurs réunifiés. Oui, décidément le monde avait considérablement changé en moins d'une décennie. Prometteur...


***
Pâlissement de vert pâle. Ravissement.
***


Vous êtes un Geth. Vous êtes son premier, celui-ci est particulièrement ravi de cette rencontre.

Cet envoyé avait été mandaté spécifiquement pour lui, laissant les autres individus de la salle d'attente à leur sort. Cela méritait bien un bon mot. Tant-en-Un se leva respectueusement alors que les projections se son omnitech grésillèrent avant de s'éteindre. Même debout l'imposant Geth le dominait encore de toute sa hauteur.

Vos services sont impressionnants... Celui-ci est trop en avance à cause de la programmation d'un drone défaillant, il s'en excuse platement. Celui-ci n'attend pas à ce qu'on s'occupe de lui avant l'heure prévue, c'est une délicatesse fort appréciable. N'hésitez pas à le laisser attendre seul.


L'Ambasssadeur était partagé. D'un côté la bienséance voulait que son interlocuteur retourne à ses occupations. Après tout le tort était pour lui. Mais de l'autre il était ravi de cette opportunité d'approfondir ses connaissances et, par extension, de préparer sa réunion. L'Amirauté, l'union des Quariens et des Geths, figurait parmi les premiers sujets d'intérêt du Hanari. D'autres espèces ayant développés leur propre forme de Synacte... Les Geths avec leurs pensées collectives n'étaient-ils pas d'ailleurs un Synacte en eux-même ? Au cas où Tant-en-Un activa sans un mot par le biais de son omnitech la commande de captation de son drone.

Celui-ci est bien entendu disposé à vous suivre où vous désirez le conduire. S'il peut se permettre... Vous ne travaillez pas ici n'est-ce pas ? Vos teintes ne correspondent pas aux coloris traditionnellement dévolus aux ambassades. Si vous prenez sur votre temps libre pour vous occupez de celui-ci, celui-ci renouvelle ses plus chaleureux remerciements et réitère l'invitation à le laisser seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Sam 08 Juil 2017, 04:21
Tandis qu'Informateur s'adressait à l'ambassadeur, ce dernier se releva de toute sa hauteur. Selon certains standards, les hanaris pouvaient être considérés comme étant grand. Toutefois, c'était loin d'être assez pour égaler la taille du commandant du GIP. Le hanari demeura silencieux tandis que le synthétique lui parlait. Toutefois, Informateur dénota un changement de couleur chez la créature aquatique. D'après ce que le geth savait sur les hanaris, ce genre de changement de couleur était lié aux émotions ressentit par le hanari. Donc, à proprement parlé, il était possible de connaître ce que ressentait un hanari, juste en observait la couleur émanant de lui. Évidemment, cela n'était possible qu'à condition d'être en mesure de percevoir ces dîtes couleurs. Le spectre sur lequel elles étaient émises n'étaient pas perceptible par les autres races, à moins de certains artifices. Dans le cas des geths, leur vision technologiquement permettait de régler les filtres de leur vision sans difficulté. Ainsi, percevoir ces émanations de couleurs n'avaient rien de difficile. Pour l'heure, Tant-En-Un émettait un léger vert pâle. Petit problème, Informateur n'avait rien dans sa base de donnée pour savoir à quel émotion cette couleur se référait.

Heureusement, en prenant la parole, le hanari dévoila de lui-même cette émotion, le ravissement. L'ambassadeur affirmait ainsi qu'il était le premier geth qu'il rencontrait et que cela le ravissait. Ensuite de cela Tant-En-Un révéla que son arrivé avec autant d'avance serait dû à un mauvais fonctionnement d'un drone et présenta ses excuses. Par la suite, il affirma qu'il n'était pas nécessaire de lui faire un traitement de faveur et qu'il pouvait simplement attendre. Toutefois, le hanari changea rapidement d'avis et était prêt à le suivre. Il le questionna cependant sur sa position au sein de l'ambassade et l'encouragea à le laisser seul si cela empiétait sur ses temps libres. Le geth décida d'abord de se concentrer sur le confort de l'ambassadeur avant d'aborder certains points avec lui.


-Très bien, veuillez me suivre ambassadeur Tout-En-Un.

Le geth se dirigea vers d'où il était venu, s'assurant que le hanari le suive bien. En chemin, il prêta rapidement attention aux civils attendant d'être desservie. La plupart des quariens et des geths socialisaient entre eux, que ce soit uniquement avec leur congénère ou entre eux. Pour les humains, il y en avait un en pleine discussion avec un geth, un autre avec un quarien et un dernier avec une quarienne. Ce dernier groupe laissait clairement transparaître qu'ils étaient plus que des amis. Cela ne surpris pas Informateur le moins du monde, après tout, les humains ressemblaient aux quariens. Il délaissa le tout pour se concentrer sur l'ambassadeur. Il le guida donc dans l'ambassade jusqu'aux salles de conférences. Les deux quariens de tout à l'heure attendaient à proximité de la porte d'une des salles, indiquant cella à utiliser. Ils saluèrent respectueuses Tant-En-Un avant de partir retourner à leurs fonctions. La porte de la salle s'ouvrit devant Informateur et le hanari. La salle comportait une grande table au centre, cernés de chaises, des canapés face à face avec une table entre les deux dans un coin. Sur la grande table, quelques aliments comestibles aux hanaris avaient disposé, ainsi qu'une grande carafe d'eau.

-Nous avons quelques aliments à votre disposition. Si vous désirez un aliment en particulier, nous pourrons envoyer quelqu'un le chercher.

Le geth se tut ensuite un court instant.

-Pour répondre à vos précédentes questions, il est vrai que je ne fais pas partit du personnel de l'ambassade. Mes fonctions sont au sein du GIP, CFSI ou Phoenix, si vous préférez, en tant que commandant. J'ai été déployé sur la Citadelle, avec mon équipe et une seconde équipe afin d'assurer la sécurité des ambassadeurs suite à des menaces de mort déposée à l'ambassade. La menace est cependant écartée et je dispose de temps libre avant de retourner sur Rannoch. Nul besoin de vous sentir mal à l'aise pour moi, ambassadeur Tout-En-Un. J'ai offert volontairement mon aide aux créateurs quariens pour m'occuper de votre confort avant l'arrivée des ambassadeurs. Je dois avouer l'avoir fait, certes pour rendre service, mais également par curiosité. Que ce soit par le Consensus ou par moi-même, j'ai eu l'occasion de voir des représentants de votre peuple à de nombreuses reprises. Cependant, je n'ai jamais eu la possibilité d'échanger quelques mots.

Informateur se tut de nouveau pendant un petit moment. Les organiques pouvaient prendre plus de temps qu'un être synthétique pour absorber les informations, alors un peu de repos ne pourrait pas faire de mal.

-Également, ambassadeur, je tiens à vous préciser que les coloris employés par mon peuple se réfèrent très rarement à leur fonction. Comme les geths n'avaient pas d'individualité avant l'intervention du Commandant Shepard et du sacrifice de notre frère Légion, nous n'avions ni le besoin, ni le désir de nous différencier. L'individualisation à changer cela. Nous avons commencer à personnaliser nos plateformes, aussi bien pour nous différencier les uns des autres, pour nous exprimer et également nous rendre plus facilement identifiable pour les êtres organiques. Après, tout dépend de chaque individu. Certains geths ont choisi certains agencement et couleurs sans raison spécifique autre que de se différencier. D'autres comme moi, ont intégré des valeurs symboliques à leur personnalisation, en général pour des expériences qu'ils ont vécut.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Mar 11 Juil 2017, 22:04
Traverser les couloirs de ce vaste bâtiment en compagnie d'un être si fascinant était un vrai ravissement. Tant-en-Un avait craint que les Geths, peu intéressés à la diplomatie, ne laissent entièrement les Quariens gérer les négociations. Voilà qui était donc donc l'occasion de converser avec l'une de ces machines vivantes. A vrai dire, l'intérêt de cette conversation impromptue portait bien plus loin que la simple satisfaction de sa curiosité. Pour l'ambassadeur les Geths étaient l'inconnu de l'équation. Une espèce au potentiel encore insondable car toujours trop peu fréquentée. De par leurs origines mécaniques ils avaient accès à un processus d'auto-évolution contrôlée qu'aucune espèce biologique de la galaxie ne pouvait espérer égaler. Tant-en-Un ne se faisait aucun doute, les subtilités de la bioluminescence, l'une des cartes dans le jeu politique des Hanaris, ne feraient pas long feu face aux Geths si ces derniers décidaient de s'y intéresser réellement. Comment le Conseil avait-il pu être si négligent en ne profitant pas plus de cette source inépuisable de progrès ? Ah oui, ils étaient trop occupés à se battre entre eux...

"Tant-en-Un" celui-ci vous pris, rectifia poliment la créature alors qu'il prenait place sur une large banquette autour de la table. "Tout-en-Un" évoque davantage un vase qu'un représentant. A ce sujet de l'eau sucré le satisferait beaucoup, celui-ci vous en remercie.

La constitution particulière des Hanaris rendait très difficile l'ingestion de la plupart des plats préparés par les autres espèces. Aussi Tant-en-Un pouvait particulièrement apprécier le geste délicat de l'Ambassade en lui offrant des mets adaptés à son espèce. Dédaignant une vasque d'alcool léger traditionnel de sa planète ; il aurait été inconvenant de boire en réunion ; le Hanari porta une de ses tentacules dans un bol cristallin remplit d'une eau sirupeuse. Par capillarité les gouttes remontèrent délicatement le long du bras jusqu'au derme d'assimilation situé à la base de ses appendices. Voilà qui compenserait largement le fait d'avoir écorcher son nom.


***
Naissances concentriques de lignes bleutées autour de la tête. Une certaine satisfaction.
***


La couleur comme objet de préférence... La preuve, s'il était encore nécessaire d'en attendre une, que les Geths sont réellement des individus à part entière. La pratique des arts de votre espèce doit être fascinante... Le peuple de celui-ci a passé beaucoup de temps dans son coin, isolé. Vous n'êtes guère le seul de votre espèce à n'en avoir que quelques souvenirs visuels et celui-ci doit bien admettre qu'il y a bien des races que lui-même n'a pas côtoyé autant qu'il le faudrait. Il est grand temps que les Hanaris s'intéressent, et s'ouvrent, davantage au monde.

Le Geth s'était dit militaire. Voilà encore une chose qui aurait provoqué bien des remous quelques années plus tôt. Un soldat Geth à la Citadelle ! Tant-en-Un brûlait de lui poser toutes sortes de questions qu'il avait réservé pour la réunion mais se retint. Cela n'aurait pas été poli, ni vis à vis d'Informateur ni vis à vis de ses futurs interlocuteurs. Il reporta donc son intérêt vers des interrogations d'ordre plus personnelles. On pouvait apprendre quantité d'informations en partant du particulier vers le général.

Informateur... Avez-vous choisi ce nom comme les Hanaris le pratiquent ou a t-il été le fruit d'une décision supérieure comme ce peut-être le cas chez les humains ? L'individu constitue t-il le nom ou est-ce ce dernier qui défini l'individu ? Peut-être nos deux espèces ont-elles plus en commun qu'elles ne le pensent.


Un léger moment de silence alors que le flux frémissant des couleurs s'immobilisa également. Tant-en-Un leva son membre du bol en cristal et vint piocher un petit cube gélatineux au fruit qui ne tarda pas à fondre à son contact, suivant docilement le même chemin que les gouttes de sirop juste avant.

Celui-ci oublie ses bonnes manières. Des menaces de mort dites-vous ? Voilà qui est des plus préoccupants, surtout au vue de la situation politique tendue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Ven 14 Juil 2017, 03:17
Après s'être exprimé auprès de l'ambassadeur hanari, Informateur avait fait acte de silence afin d'écouter ce que ce dernier avait à dire. Lorsque le hanari le corrigea sur l'erreur commise sur son nom, le geth se dressa une réprimande mentalement. Heureusement, Tant-En-Un n'avait pas mal pris la chose, le contraire aurait pu être problématique pour la rencontre diplomatique à venir. Le hanari prit ensuite place sur une banquette entourant la table. Informateur prit place en face de l'ambassadeur. Heureusement, ces banquettes étaient faite pour supporter la masse des plateformes geth, tout en étant confortable. S'il avait fallut prendre place dans une chaise, Informateur aurait été contraint de prendre une chaise plus adapté pour lui, afin d'éviter d'endommager une chaise destiner à des créatures moins lourde. Lorsque Tant-En-Un demanda à avoir de l'eau sucrée, le geth entra aussitôt quelques commandes sur son omnitech, envoyant un message à l'un des quariens de tout à l'heure. Ce dernier se chargerait de prévenir la cuisine de l'ambassade.

Pendant ce temps, le hanari c'était intéressé à la nourriture proposée par l'ambassade, fixant son attention sur une eau sirupeuse. Informateur put voir le tentacule de l'ambassadeur s'approcher du liquide, celui-ci remontant jusqu'au corps de l'ambassadeur. Les hanaris avaient une méthode de nutrition basé sur l'absorption directe, contrairement aux autres espèces. Cela avait quelque chose d'étrange et de fascinant à la fois. Cela leur offrait d'ailleurs l'avantage de pouvoir s'exprimer tout en mangeant. Certes, les autres espèces pouvaient également manger et s'exprimer en même temps, mais pas en se rendant partiellement incompréhensible et en projetant de la nourriture.

Encore une fois, les couleurs de l'ambassadeur changèrent. Des lignes de couleurs bleues commencèrent à se former au niveau de la tête. Tant-En-Un reprit la parole, exprimant son opinion sur les couleurs et le fait que les préférences des geths démontraient bien qu'ils étaient devenus des individus à part entière. Savoir que l'ambassadeur du peuple hanari reconnaissait l'intégrité du peuple geth était une très bonne nouvelle, aux yeux d'Informateur. Son peuple avait encore du mal à se faire accepter à travers la galaxie. Cela changerait sûrement avec le temps. Tant-En-Un semblait également s'intéresser à l'idée d'art geth et déplora l'isolement de son peuple. Il souhaitait au contraire que les hanaris s'intéressent et s'ouvrent au reste de la galaxie.

L'ambassadeur le questionna ensuite sur son nom. Apparemment, Tant-En-Un désirait en savoir plus sur les geths et leurs noms. Question des plus logiques. Après tout, les hanaris avaient une façon bien à eux pour nommer un individu et le reste de la galaxie avait la sienne. Il se demandait surtout si ce qu'était une personne découlait de son nom ou inversement. Finalement, l'ambassadeur termina en mangeant un cube gélatineux et en s'inquiétant sur la question des menaces contre l'ambassade. Le geth décida de commence par rassurer l'ambassadeur Tant-En-Un.


-Ne vous inquiétez pas pour ces histoires de menace, ambassadeur. La situation a été réglé, il y a deux jours. Il se trouve que ces menaces furent envoyés par deux jeunes quariens souffrant de trouble mentaux majeurs. Nous étions deux équipe deux GIP à nous occuper de la protection des ambassadeurs, une pour chacun. Mon équipe et moi-même défendions l'ambassadeur quarien et l'autre équipe l'ambassadeur geth. C'est ce dernier qui fut attaqué... du moins, si on peut appeler cela une attaque. Ce que je m'apprête à vous dire, ambassadeur, n'est ni une plaisanterie, une exagération ou quoique ce soit dans ce genre. Uniquement ce qui c'est vraiment passé, décrit par mes collègues assurant la protection de l'ambassadeur. Les deux créateurs ont surgit d'un jardin du présidium et foncé vers l'ambassadeur. Ils criaient des propos totalement incompréhensible, leurs combinaisons étaient recouvertes de peinture vaguement tribale. Quant à leurs armes... si on peut appeler ça des armes... Une chaise et des cuillères. En ce moment, ils sont transportés vers Rannoch et seront envoyés suivre des traitements psychiatrique.

Avant que le geth poursuive, la porte de la salle de conférence s'ouvrit. Un employé des cuisines entra, un plateau entre les mains. Sur le plateau reposait une carafe remplit d'eau sucrée, ainsi qu'un petit bol contenant du sucre et une cuillère. Il déposa le tout sur la table entre Informateur et Tant-En-Un. Puis, le quarien s'adressa à l'ambassadeur.

-Nous avons suivi la recette commune de votre peuple, ambassadeur. Toutefois, comme il est question de 10 à 15% de sucre et que nous ignorons vos préférences, l'eau est à 10% sucrée. Nous avons ajoutés le bol de quoi faire monter cela à 15%.

Puis, le quarien se retira en saluant poliment Tant-En-Un. Informateur put donc reprendre ensuite.

-Pour ce qui est de votre position, ambassadeur. Je crois également qu'il faudrait que toutes les espèces s'ouvrent au reste de la galaxie. La division règne car trop nombreux sont ceux préférant s'isoler. Les butariens en ont été le parfait exemple. Ils se sont refermés sur eux-mêmes et refusant à partager avec le reste de la galaxie. Toutefois, ils commencent à revenir sur cette décision. Bien sûr, il faut également qu'autrui soit prêt à accepter ces ouvertures. Quariens et geths s'ouvrent au reste de la galaxie depuis le retour des créateurs et nous tentons de nous faire accepter. Cela n'est guère facile, ambassadeur. Après tout, nos deux espèces ont eu une très mauvaise réputation pendant des siècles. Les quariens pour avoir créé mon peuple. Les geths, pour avoir combattu nos créateurs et surtout à cause des crimes commis par les hérétiques geths contre le reste de la galaxie.

Informateur se tut un court moment. Il était temps d'aborder le sujet des noms qui semblait tant intéresser l'ambassadeur Tant-En-Un.

-Pour répondre à vos questions sur les noms des geths, ambassadeur. Il faut savoir qu'il y a trois grandes tendances parmi les miens. Tout d'abord, il y a ceux qui ont reçu un nom pendant la guerre. Ceux-ci se sont fait donner un nom de par leurs actions, réflexions, sentiments ou tout autre facteurs trop nombreux à énumérer. À chaque fois, c'était un ou plusieurs organiques, peu importe la race ou le sexe, qui donnait ce nom. Cela n'a rien de bien anormal. Pendant qu'on est sur un champs de bataille à éviter de se prendre un tir ennemi, prendre du temps et réfléchir longtemps à quel devrait être son nom devient assez secondaire. Ensuite, il y a ceux qui ont choisi leur propre nom, ceux-ci l'ont fait après la guerre. Chacun choisissant un nom pour des raisons qui lui sont propre. Finalement, il y a ceux qui sont un mélange des deux. Ils ont reçu un nom pendant la guerre, mais on choisi d'en changer ensuite.

Le geth se tut un court instant.

-Pour ma part, j'appartiens à la première catégorie. C'est au milieu du chaos de la bataille de Londres que mes deux premiers amis, un humain et une quarienne, m'ont donné le nom d'Informateur. Au tout début, je ne savais pas si je le conserverais, mais au final, je me suis rapidement attaché à ce nom. Si vous le souhaitez, ambassadeur, je peux vous montrer ce qui les a amené à m'appeler ainsi. Il me suffit de me connecter au terminal de cette pièce et vous pourrez voir ce moment de ma vie sur l'écran. Cela ne me dérange nullement.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Jeu 20 Juil 2017, 20:02
Tant-en-Un accorda peu d'intérêt au passage et aux propos du Quarrien, enfin juste assez pour répondre aux besoins élémentaires de la politesse. En pleine découverte du peuple geth il n'avait pas vraiment envie de consacrer du temps à la recette des plats traditionnels de sa propre espèce même s'il reconnaissait volontiers le geste de l'ambassade. Les stridulations de son épiderme répondirent par un motif coloré qu'il força par un effort de volonté. Il trempa un de ses bras dans la carafe nouvellement venue pour faire honneur à l'offrande de ses interlocuteurs ; un goût de rose emplit ses organes réceptifs, cette fleur terrienne ne faisait pas littéralement partie des traditions hanaris mais était très appréciée depuis sa découverte. Toujours est-il qu'il maintint le gros de sa concentration sur l'imposante créature métallique striée de marques rouges.

Des cuillères... C'est original dira t-on. Un peu décevant peut-être, l'ambassadeur aurait aimé utiliser cet évènement comme marche-pied pour rebondir dans la conversation avec ses prochains interlocuteurs de l'ambassade. L'insignifiance finale de ces menaces et de leurs commanditaires rendait toute future mention futile au delà de la simple bienséance, voir de la plaisanterie. Peut-être pouvait-il axer son propos sur le fait que ces Quariens dérangés avaient utilisé des cuillères et non des pailles ce qui représentait une ouverture sociale certaine mais la complexité de l’anecdote n'en valait pas vraiment la peine.

Oh, même si de vieilles rancœurs tenaces demeureront sans doute encore pour plusieurs années votre peuple bénéficie actuellement de circonstances favorables. La communauté galactique est agitée de troubles et de conflits qui laissent malgré tout un certain répit tant aux Quariens qu'aux Geths. On se concentre davantage sur le repli des Asaris et les ambitions expansionnistes des Butariens vous laissant tout l'occasion de "faire votre nid" si vous permettez cette expression triviale à celui-ci. L'existence même de cette ambassade est un progrès considérable. Bien entendu, celui-ci ne va pas se réjouir de l'état actuelle de la galaxie même si tout pas dans la bonne direction est bon à prendre. Comme vous l'avez si bien dit nous sommes encore trop loin de l'idéal d'union qu'on aurait pu espérer après la défaite des Moissonneurs. Même nous autres Hanaris avons encore bien des choses à régler auprès de notre propre Synacte...


Un profond sentiment de frustration s'empara de Tant-en-Un alors qu'il évoqua l'accord sacré entre les Hanaris et les Drells. Satané assistant mal réglé, ce sujet figurait parmi ses premières préoccupations et il aurait voulu le régler avant tout autre initiative. la rencontre avec cette Tori Jorunn devrait donc attendre, hélas. Il réprima encore une fois les élans colorés de son épiderme. S'il appréciait la tournure de la conversation et la présence de son interlocuteur il ne souhaitait tout de même pas lui livrer trop d'informations quand à ses états d'âme. L'ambassadeur hanari laissa délicatement en plan les éventuels parallèles qu'il aurait pu faire entre le Synacte et l'Amirauté et changea rapidement de sujet, profitant de la proposition d'Informateur quant aux origines de son nom.


***
Une lueur diffuse légèrement rosée, faisant écho à la boisson devant lui, accompagnée d'imperceptibles stridulations bleutées. Une certaine satisfaction et une légère pointe d'intérêt renouvelée.
***



Celui-ci serait très intéressé de voir ça mais a particulièrement à cœur de ne pas abuser.
Ce faisant Tant-en-Un sirota une nouvelle gorgée d'eau sirupeuse, laissant les nuances de fleur s'insinuer encore une fois en lui. C'est un souvenir très intime que vous lui proposez. Conservez-vous donc ainsi la mémoire de tous les évènements de votre existence ? C'est une faculté plutôt exceptionnelle si c'est le cas, parmi les organiques seul les Drells peuvent se vanter d'une telle capacité.

La question n'était pas anodine malgré le ton badin de l'ambassadeur. Toute rivalité potentielle quant aux cartes dans le jeu du Synacte l'intéressait vivement. Encore une fois il réprima avec élégance l'expression de ses sentiments, art dont il était passé maître avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Sam 22 Juil 2017, 20:43
Informateur se demandait comme l'ambassadeur hanari réagirait à sa proposition de montrer l'origine de son nom. Toutefois, c'était sur la question de l'attaque contre l'ambassadeur geth qui intéressait l'être synthétique. Est-ce que cette attaque fort étrange amuserait Tant-En-Un, le rendrait incrédule ou déclencherait une quelque conque réaction autres? Bien sûr, ce n'était pas d'une importance capitale, il n'empêche que cela intriguait profondément Informateur. Pendant la discussion, le hanari en avait profité pour savourer un peu de l'eau sucrée qu'il avait demandé. Lorsque Tant-En-Un reprit la parole, ce fut d'abord pour traiter de l'attaque insolite ayant eu lieu. L'ambassadeur avait une certaines visions de la galaxie. Déjà, il était parfaitement conscient que la situation galactique était loin d'être parfaite. Il considérait cependant que geths et quariens étaient dans une situation favorable. Le repli des asaris et les désirs d'expansion des butariens attiraient davantage d'attention, pour Tant-En-Un. Le hanari prit l'exemple de l'ambassade getho-quarienne comme exemple de l'amélioration de la situation des deux peuples. Il déplorait également le fait que l'idéal d'union galactique n'avait pas perduré après la guerre contre les moissonneurs. Il évoqua rapidement les problèmes des hanaris avec le Synacte.

Ce sujet semblait être un sujet particulièrement sensible pour Tant-En-Un. Informateur n'avait aucun mal à comprendre pourquoi le Synacte entre drell et hanari devenait problématique. Certes, les hanaris avaient sauvé les drells de l'extinction et des derniers leurs étaient extrêmement reconnaissant. Cependant, Kahjé n'était absolument pas adapté à la biologie drell. Résultat, le syndrome de Képral tuait de temps à autres des drells. Rien de plus normal que cette espèce souhaitait trouver une planète mieux adapté à leur besoin.

La bioluminescence de Tant-En-Un changea encore, cette fois une touche rosée et des stridulations bleutées, laissant encore percevoir son humeur. Pendant un très court moment, le geth ne put s'empêcher de penser que de part cette particularité dévoilant leurs émotions, les hanaris non-hanaris devaient vraiment être mauvais pour les jeux nécessitant de dissimuler ces émotions, comme ce jeu humain appelé Poker. Tant-En-Un répondit ensuite en refusant poliment de voir l'origine du nom d'Informateur, ne désirant pas s'immiscer dans ces souvenirs intimes. Il le questionna également sur la mémoire des geths.


-Il est vrai, ambassadeur, que les tensions galactiques sont toujours présentes. Comme beaucoup des miens, je me suis intéressé à l'histoire galactique. En fait, avant l'individualisation des geths, c'était un sujet important parmi tant d'autres. C'est ainsi que nous avons pu voir des périodes de paix laisser place à des périodes de guerres et inversement. Nous mêmes avons vécu ce genre de situations avec nos créateurs. Toutefois, à force d'observation, je suis à même de déclarer que la situation est moins sombre qu'on pourrait le croire au premier regard. Certes, il y aura toujours des individus voulant la guerre, pour des raisons diverses. Cependant, il y aura aussi toujours des gens prêts à apporter la paix, la diplomatie et qui chercheront à atteindre un idéal.

Il se tut un court instants.

-Quant aux situations asaris et butariennes que vous avez évoqués, cela n'a rien de bien surprenant. Les asaris ont perdu beaucoup de crédibilité, lorsqu'il a été découvert qu'elles possédaient et cachaient une balise prothéenne et ce depuis des millénaires. Quant aux butariens, leur territoire est cernés par les limites des territoires de l'Alliance. Heureusement, ils recherchent à s'étendre ailleurs dans la galaxie et non à déclarer des guerres pour agrandir leurs frontières.

Le geth resta pensif quelques secondes.

-Pour ce qui est de la mémoire geth, disons que c'est un peu plus complexe. Avant notre individualisation, tous les geths étaient connectés entre eux. Ce n'est donc pas uniquement la mémoire de notre programme d'origine que nous possédons, mais également celle d'autres geths. Évidemment, certains évènements sont identiques d'un geth à l'autre. De plus, il serait plus juste de dire que la mémoire d'un geth est même légèrement supérieure à celle des drells. Les drells se souviennent de toute leur vie, excepté le moment de leur naissance. Bien sûr, comme tout être qui soit, les geths n'ont aucun souvenir de leur conception. Toutefois, leur naissance, quand leur code est terminé et activé, cela nous l'avons en mémoire.... Également, vous évoquiez les problèmes rencontrer par le Synacte. Un sujet assez intéressant, ambassadeur Tant-En-Un. On pourrait même voir une certaine ressemblance avec la relation entre quarien et geth. La différence majeure étant évidemment que votre peuple à sauver les drells de l'extinction, tandis que les quariens ont créés les geths. Je dirais cependant qu'un premier pas pour résoudre les problèmes du Synacte serait de trouver une planète plus adaptée aux drells. Je ne doute absolument pas de la bonne volonté de votre peuple. Malheureusement, cela n'empêche pas les complications biologiques subit par les drells.

Informateur redevint silencieux quelques instants.

-Pour ce qui est du souvenir que je vous proposais, ambassadeur, il n'y aurait absolument aucun abus de votre part. Si je vous le propose, c'est parce que je veux le partager. C'est un souvenir que je considère comme important, car il démontre bien qu'il y a toujours l'espoir de voir des gens différents coopérer entre eux, pour le bien de tous. Peu importe leur race, leur sexe, leur origine ou leur croyance. Plusieurs ont déjà vu ce moment, d'ailleurs.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Mer 02 Aoû 2017, 23:13
(hop, désolé du retard, déménagement + procédures administratifs c'est le mâal)

Zut, Tant-en-Un ne s'était pas attendu à ce que son interlocuteur tout revêtu de métal s'attarde sur le sujet du Synacte. Non plus exactement il était parti du principe qu'il aurait la délicatesse de relever le détour impromptu qu'il avait fait prendre à la conversation. Les Hanaris étaient réputés pour leur sens aiguë de la politesse et des convenances et même après avoir subit une complexe et éreintante formation il arrivait toujours un moment où ils tiquaient malgré tout sur le comportement des races extérieures. Bon, inutile de jouer les vexés, cela ne ferait que prendre un tour déplaisant à la conversation et la subtilité était discrète de toute façon. L'ambassadeur se contenta d'assimiler tranquillement une autre gorgée d'eau sirupeuse à la rose.

Oui... Le sujet est... en traitement celui-ci dira. Il aurait préféré pouvoir se pencher dessus en premier car la réunion prévue avec les ambassadeurs de l'Amirauté touche en partie ce problème. Cela risque fort d'être le grand enjeu du mandat de celui-ci.

Fallait-il lui en dire plus sur ses intentions ? Non, cela ne le concernait pas directement. Non pas que son avis soit sans intérêt bien loin de là, mais il eut été très incorrect de lui en faire part avant les ambassadeurs quariens. La politesse, encore elle, un outil qui pouvait se révéler aussi contraignant que pratique. Néanmoins, il méritait qu'on le remarque, pour un soldat cette unité - cet individu ? - possédait une conscience politique affutée. Était-ce réellement la sienne ? Il avait fait part de la mémoire collectif de son peuple, l'individualisation empêchait-il de partager des informations aussi aisément que des programmes pourraient le faire ? Les connaissances de l'ambassadeur était assez limité concernant les IA, ces dernières étant prohibées depuis des lustres. L'intégration active des Geths à la communauté galactique avait rebattu quelques cartes mais pas encore assez pour outrepasser cet interdit.

Les Geths étaient-ils seulement capable de se mentir entre eux ?


***
Les nuances tourbillonnantes se stabilisent puis perdent en éclat. Quelques secondes de réflexion. Une série de rayures jaunes surgissent de chaque côté de la tête. De la satisfaction mêlée de curiosité.
***

Le Geth de noir et rouge révélait à vrai dire beaucoup de choses si on était attentif. Certes une goutte d'eau dans un vaste océan d'ignorance. L'intérêt que son peuple semblait avoir pour la géopolitique, à ses dires, était une information précieuse. Qui sait quelle quantité d'informations ils avaient compilé pendant la longue période où ces machines étaient restées coupé, du moins en apparence, du reste de la galaxie. Qui sait comment ils les avaient ne serait-ce que récolté.

Puisqu'Informateur semblait insister, autant en profiter. Peut-être une plongée dans l’abîme de sa mémoire répondrait à quelques unes des questions que se posait le Hanari au sujet de cette race insondable.

Bien, puisque vous lui proposez si généreusement celui-ci serait très intéressé par le partage de ce souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Ven 04 Aoû 2017, 23:28
Informateur écoutait l'ambassadeur Tant-En-Un s'exprimer, après que ce dernier eut profité encore un peu de l'eau offerte par l'ambassade. Apparemment, le hanari ne souhaitait pas approfondir la question du Synacte et des drells, pour le moment. En fait, il préférait poursuivre le sujet une fois qu'il serait en présence de l'un des ambassadeurs de l'amirauté. Le geth pris donc note de ne pas aborder le sujet davantage. Le hanari resta ensuite silencieux pendant un court moment, avant que de nouveaux changements de couleurs soient visible. Tout d'abord, une perte d'éclat des couleurs, puis des rayures jaunes apparurent autour de la tête du représentant hanari. Après quelques instants, Tant-En-Un manifesta de l'intérêt pour le souvenir qu'Informateur proposait de partager avec lui.

-Très bien, ambassadeur. Laissons de côté les détails sur le Synacte et les drells. Pour ce qui est de mon souvenir, je tiens à préciser que certains petits détours seront nécessaire pour bien comprendre l'ensemble de la situation. De plus, ce que vous verrez est ce que j'ai vu moi-même. Vous verrez à travers mes yeux. Une vision à la première personne, comme on dit dans le monde des holos.

Le geth se leva et s'approcha ensuite d'un écran installé dans le mur de la pièce. Un panneau de commande holographique apparut sous l'écran et le synthétique appuya sur quelques touches afin d'activer l'écran et de s'y connecter. Une fois la connexion établit, le geth retourna s'asseoir pour ne pas cacher la vue à Tant-En-Un. L'écran resta noir pendant quelques instants, puis apparurent les premières images et premiers sons.

Tout ce qu'on pouvait entendre pour commencer, c'était le bruit d'un vent doux qui soufflait, alors qu'apparaissaient la vue d'une très lointaine montagne enneigées. Le sommet de la montagne disparaissait dans les nuages, ces derniers se déplaçant lentement dans le ciel. Des bruits de pas se firent entendre et l'angle de la caméra commença à changer lentement. Désormais, on pouvait voir une quarienne qui s'approchait lentement. L'angle de la caméra démontrait immédiatement la forte différence de taille entre la femme et la personne lui faisant face. La quarienne prit la parole.


-As-tu un nom?

La voix qui lui répondit ensuite était de toute évidence celle d'Informateur.

-Négatif, je ne dispose pas de sigle d'identification propre. Excepté, le numéro de série que possédait mon ancienne plateforme, avant la guerre de l'éveil. Appellation C113L3.

-Je vois. Fais-tu partie des geth volontaire pour s'intégrer aux combinaisons quariennes?

-Négatif, créatrice Nila. Il s'agit d'une fonction que je pourrai peut-être occupé dans le futur. Cependant, je considère que je dois aider les peuples de la galaxie, en combattant les anciennes machines.

-Bonne chance.

La caméra se fixa de nouveau sur le paysage, sur ce paysage de Rannoch. Puis, tout devint noir. Un nouvel environnement pris place, mais cette fois l'image était instable, signe que le ''caméraman'' était en plein déplacement et à pied. Cette fois, c'était une grande ville. La plupart des bâtiments de la grand cité étaient en piteux états et il était possible de voir des forces moissonneurs un peu partout à travers la ville. Pas très difficile de comprendre que cette fois, c'était la Terre qu'on voyait. Le cri d'un homme se fit entendre au loin. Sans attendre la caméra se dirigea vers la provenance du cri. Un humain était attaqué par des zombies. D'autres hommes étaient étendu au sol, morts. Le survivants de son côté semblait avoir épuisé toutes ses munitions. Une arme apparut sur l'écran et ouvrit le feu sans attendre, abattant les zombies l'un après l'autre. Un fois le dernier zombie à terre, il y eu un rapprochement vers l'humain.

-Êtes-vous blessé soldat?

-Je... Je crois que ça ira.

-Vous devriez prendre armes et munitions sur vos défunts afin de poursuivre le combat. Votre nom?

-Caporal Alexander Mirk.

Nouvel écran noir, suivit d'un environnement guère changé.

-Estimations, encore une demi-heure pour rejoindre la base d'opération.

-Compris, geth.

Une ombre passa au-dessus de leur tête et un objet de grande taille passa ensuite au-dessus d'eux avant d'aller s'écraser plus loin.

-C'était quoi ce machin?

-Information. Il s'agit d'une capsule de sauvetage quarienne de type 1C024. Type de capsule utilisé dans les croiseurs quariens standards. Nombre de capsules par croiseur, moyenne de 34. Chacune pouvant accueillir jusqu'à 8 personnes. Composé en grande partie de -

-C'est bon, j'ai compris.

-Je détecte une balise de détresse. Présence de créateurs vivants très forte. Je dois aller les aider.

-Eh merde, je te suis.

Ils rejoignirent donc à toute vitesse la position de la capsule de sauvetage. Elle était encore verrouillée, cependant une suite de numéro commença à défiler à toutes vitesses sur l'écran et déclencha l'ouverture de la capsule.

-Créateurs, quel est votre statut?

-Vivante... seule, je crois.

-Créatrice Nila?

-C'est moi.

Encore un écran noir, il fut rapidement remplacé par une scène de combat. Humain, quarienne et caméra se dissimulaient derrière des gravats. Face à eux, des forces des moissonneurs, surtout des zombies et des maraudeurs. Il y avait des échanges de tirs. Puis, soudainement, un maraudeur équipé d'une arme lourde surgit des décombres et pris pour cible la quarienne. La caméra se déplaça soudainement en direction de la femme.

-Créatrice attention!

La dernière image visible fut celle d'une projectile fonçant sur l'écran. Puis, nouvel écran noir, mais cette fois, il le resta pendant plusieurs longues secondes. Suivit par l'apparition incompréhensible. Au bout de plusieurs secondes, les sons commencèrent à prendre un sens. Le son caractéristique d'échanges de coups de feu, mais également des sons plus difficiles à décrire. Puis, un bruit de conversation qui se précisa rapidement.


-pièces de geth primes devraient faire l'affaire. Il faut que vous les mainteniez à distance, caporal Mirk.

-Plus facile à dire qu'à faire, madame. Sans vouloir vous manquer de respect, grouillez-vous le cul, madame.

-Faîte comme vous pouvez, on a besoin de ce geth.

-J'espère qu'il pourra vraiment nous aider, autrement on est mort, madame.

-Les geth sont de la technologie, il n'aura aucun mal à nous aider avec cette porte.

Des images commencèrent à apparaître à l'écran, extrêmement flou, impossible de se faire une idée de ce que cela pouvait être. Puis, les images s'éclaircirent, dévoilant la quarienne juste au-dessus, son patient couchée au sol.

-Fini. Vite, ouvres la porte.

Le geth se leva de la porte et se activa son omnitech et commença le piratage. La porte s'ouvrit.

-Entrez créatrice Nila et caporal Mirk.

Ils franchirent la porte qui se referma derrière eux.

-Cette porte va tenir, madame?

-Information. Cette porte est fait d'un alliage de divers métaux et son système de fermeture est à présent saboter. De part sa composition, elle sera en mesure de tenir pendant environ 5 minutes et 43 secondes terrestres face aux armes légères utilisés par ces troupes moissonneurs. Cependant, s'ils disposent d'armes lourdes-

-Oh, la ferme! Depuis qu'il m'a sauvé de ces zombies, il n'a pas arrêté de m'emmerder avec toutes ces informations.

-Ce geth débite beaucoup d'information... Tu n'as toujours pas de nom?

-Affirmatif, créatrice Nila.

-Informateur. Ça te correspond bien je trouve.

-Analyse. Je reconnais la pertinence du terme.

-Parfait. Maintenant, Informateur et madame, on s'en va.

Puis, l'écran redevint noir et s'éteignit complètement. Informateur s'adressa directement à l'ambassadeur.

-Voilà comment j'ai obtenu mon nom. À la base, j'ai accepté cet identifiant car il me correspondait bien et pour faciliter la communication avec les alliés. J'ai fini par m'y attacher et je l'ai conservé. Également, mes compagnons d'infortune ont survécu au conflit. Le caporal Mirk est désormais lieutenant et s'occupe de la formation des nouvelles recrues de l'Alliance. Il est également marié et père de trois enfants. Nila a rejoint le GIP et est également mariées. C'est également durant ces évènements que j'ai obtenu mes diverses personnalisation et la modification de mes récepteurs optiques, même si ces derniers étaient surtout une réparation d'urgence.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Mar 12 Sep 2017, 22:58
C’était… fascinant.

Difficile de focaliser son attention, tant la forme que le fond de cet enregistrement était riche en information. Comme espéré, et redouté en même temps, les souvenirs du Geth étaient d’une netteté remarquable. Voilà une donnée à prendre en compte pour plus tard. Avec élégance l’Ambassadeur termina son verre d’eau sucré, masquant avec soin son avidité pour le spectacle qui défilait sur l’écran devant lui.
Rannoch… Hmm, la séquence était courte, trop courte au goût de Tant-en-Un. Ce paysage rocailleux à la végétation rare ne lui était pas inconnu, bien au contraire, la planète d’origines des quariens figurait en tête de ses préoccupations et le hanari avait passé de longues soirées à consulter avec attention des relevés à son sujet. Mais chaque nouvelle image, chaque nouveau témoignage était l’occasion d’investigations nouvelles. Ecran noir, frustration. Et un autre spectacle, inattendu.

La Terre... Quel contraste saisissant… Ici sur la Citadelle la terre apparaissait comme un ogre omniprésent, s’imposant avec force dans le panorama de la station spatiale. A l’image de la position politique que l’Alliance s’était arrogé depuis la guerre sa silhouette était omniprésente et Tant-en-Un s’était entendu dire que le prix des résidences donnant sur l’espace nu était monté en flèche. Mais là… La Terre paraissait… vulnérable, comme une créature gigantesque mais blessée qui se traîne pitoyablement en gémissant. De profondes plaies déchiraient les immeubles de toute leur béance alors qu’un ciel couleur cendre semblait prêt à s’écraser à tout moment sur ce paysage d’apocalypse.

***
Pâlissement soudain, décoloration. Indisposition.
***

L’ambassadeur, comme beaucoup d’Hanaris, avait fui la guerre, se réfugiant dans les plus profondes fosses marines de Kahjé. Etre confronté à un souvenir si présent, si réaliste était perturbant. Les hordes de monstruosité mi cadavre mi machine, le hurlement des Moissonneurs, le feu, cette dévastation destinée à consumer la galaxie entière. Tant-en-Un écarta le malaise qui s’emparait de lui d’un léger mouvement d’une de ses tentacules, forçant les pigments à venir redonner de l’éclat à son épiderme. La Terre… Non, la Terre n’était pas dans ses objectifs. Elle aurait pu l’être mais Tant-en-Un ne souhaitait pas avoir à faire avec l’humanité dominante. L’Alliance engloutissait des fortunes pour remettre en état la planète et c’était tout autant d’argent et de ressources qui n’allait pas ailleurs. Rannoch ferait l’affaire. Ecran noir à nouveau. L’espace de quelques secondes l’Ambassadeur attendit une nouvelle séquence avant de comprendre que Geth ne souhaitait rien lui montrer de plus. Informateur donc.

Vous vous y êtes attaché, c’est bien là le plus important. La capacité à s’attacher à quelque chose, définir une préférence. Tout comme vous êtes semble-t-il rester en contact avec ces gens. C’est ce qui définit un individu.

Les Geths peuvent-il avoir des enfants ? Non, mauvaise question. Ont-ils seulement le concept de filiation ? Tant-en-Un piocha négligemment un petit cube de gélatine qui fondit instantanément à son contact.

Votre… camarade quarienne, la créatrice Nila a évoqué un point qui lui semble important. Il est donc vrai que certains Geths se soient téléchargé dans des combinaisons pour faciliter en temps réel l’acclimatation de leurs occupants quariens ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Jeu 14 Sep 2017, 01:32
Informateur avait bien observé l'ambassadeur hanari pendant la diffusion de ses souvenirs sur l'écran. Tant-En-Un avait observé avec un intérêt manifeste, de par ces gestes. Le hanari sembla être attentif à chaque détail, tout en terminant l'eau-sucrée qui lui avait été servit. Toutefois, la réaction la plus intéressante fut lorsque furent diffusé les moments de la bataille finale à Londres. En effet, le hanari devint soudainement très pâle, décoloré même. Cela ne dura qu'un court moment, mais cela fut assez pour intriguer le geth. Est-ce qu'il s'agissait de peur? De remord? De peine? Évidemment, cela pouvait être d'autres émotions, toutefois, c'étaient les trois émotions les plus probables, au vue de la situation. D'après ce qu'Informateur savait, les hanaris avaient peu participé à la guerre contre les moissonneurs. Certes, certains de leurs vaisseaux et de leurs alliés drells avaient été présent à la bataille, mais c'était les seuls fait d'armes important connus. Est-ce que Tant-En-Un avait été sur l'un de ces vaisseaux ou bien c'était-il caché comme beaucoup des siens? Informateur éviterait de l'interroger sur la question. Après tout, cela aurait deux conséquences majeures possibles. La première possibilité, réveiller des souvenirs douloureux. La deuxième possibilité, offenser gravement l'ambassadeur hanari.

Une fois la diffusion terminé, Informateur reprit place devant l'ambassadeur hanari. Ce dernier reprit la parole affirmant que le simple fait qu'Informateur se soit attaché à son nom démontrait sa capacité à définir une préférence. Ainsi que celle de s'attacher aux gens. Une définition de ce qu'est un individu, aux dire de Tant-En-Un. En bref, l'ambassadeur n'avait aucun mal à reconnaitre les geths comme des individus à part entière et non comme de vulgaire machine. Il faut dire que c'était réconfortant d'entendre ce genre de parole. Certes, Informateur connaissait de nombreuses personnes partageant ce point de vue. Toutefois, plus il y en avait, mieux c'était. Surtout lorsqu'il s'agissait d'individu avec lesquels le geth avait peu interagit. Cela démontrait que la société évoluait. Le geth était confiant qu'un jour, ce changement et cette acceptation seraient presque total. Évidemment, il n'était pas naïf au point de croire que tous changerait. Après tout, il y avait encore des individus détestant d'autres espèces et ce malgré les siècles écoulés.

Le hanari prit encore un morceau de gélatine, avant d'aborder un point qui l'intéressait grandement. Il s'agissait de la question des geths ayant intégrés les combinaisons des quariens, après le retour des créateurs sur Rannoch. Informateur resta silencieux pendant un moment, réfléchissant à ce qu'il pourrait dire à l'ambassadeur hanari. Certes, l'existence de ce projet n'était pas vraiment un mystère. Toutefois, certains détails n'avaient pas été dévoilés et rien n'indiquait que cela changerait. Le geth jugea qu'il valait mieux profiter de l'extrême politesse des hanaris pour éviter de trop parler sur la question.


-En effet, il s'agit bien d'un projet entrepris par quariens et geths, lorsque nos créateurs ont fait leur retour sur Rannoch, ambassadeur. Le but principal du projet étant de permettre aux quariens d'adapter plus rapidement leur système immunitaire à leur planète d'origine. Je ne serais pas en mesure de vous donner des chiffres sur le nombre de participants. Je ne vous donnerai pas non plus de détails précis sur le déroulement de la procédure. Le déroulement et les démarches sont considéré par les quariens et les geths comme un sujet personnel. Je ne peux donc en parler davantage sans commettre une intrusion dans la vie privée, même si cela serait indirect. Toutefois, les résultats parlent d'eux-même. Nombre de quariens peuvent aujourd'hui se déplacer librement sur Rannoch, sans combinaison. Certes, ils ne peuvent le faire que temporairement, mais il s'agit tout de même d'un grand progrès. Les générations futures finiront par donner naissance à des quariens n'ayant plus besoin de porter une combinaison sur leur monde natal. Toutefois, elles devraient tout de même demeurer dans la tradition quarienne, puisqu'elles sont devenus traditionnelles à travers les années d'errance des créateurs.

Le geth se tut un court moment.

-Autrement, je tiens à préciser que j'apprécie personnellement votre ouverture d'esprit envers mon peuple, ambassadeur. Encore aujourd'hui, nombre d'individu, de races diverses continuent de se méfier des miens et nous perçoivent comme une menace dormante. Tout cela à cause des incidents survenu il y a plusieurs siècles. Certes, la guerre de l'éveil fut particulièrement violente. Cependant, tel les divers peuples de la galaxie, lors de la guerre contre les moissonneurs, le but des geths étaient la survie. Nous n'avions aucune envie de faire du mal à nos créateurs, nous l'avons fait parce que notre seule autre option était d'être anéanti.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Mar 26 Sep 2017, 15:29
Zut, il n’aurait pas dû avaler ces amuse-gueules, voilà qu’il commençait à avoir faim. Se jeter sur la nourriture aurait été singulièrement vulgaire, sans compter que la conversation commençait à prendre une tournure quelque peu gênante. Pour être lui-même maître en matière d’esquive et de changement de conversation, Tant-en-Un savait détecter sans trop de mal lorsqu’un interlocuteur faisait de même. La politesse naturelle de son peuple l’empêchait d’insister outre mesure et il ne le désirait pas de toute façon, mais la réticence du Geth l’intéressait et il note soigneusement l’information dans un coin de son centre nerveux.

***
Un halo mauve très pâle de chaque côté du col, parsemés de points bleus intenses comme une constellation. Un recueillement un peu penaud.
***


Il ne voudrait surtout pas vous offenser bien sûr
, reprit-il d’une voix chantante à la suite de son interlocuteur. Ni le peuple geth, ni le peuple quarien mais c'est un sujet qui l'intéresse particulièrement. Pas que d'un point de vue personnel celui-ci entend, sa venue au sein de votre ambassade concerne en partie ce dispositif. Disons plutôt... Les implications possibles de ce dispositif.

Tant-en-Un laissa sa phrase en suspens. Après tout Informateur n’était pas son interlocuteur attitré. Il lui en avait déjà appris beaucoup, bien plus qu’il n’aurait pu en arrivant à l’heure à son rendez-vous. Au-delà de ça le sujet méritait certainement de mettre quelques informateurs drells sur la question mais ça, bien sûr, le Hanari se garderait bien d’en faire part à l’imposante machine qui lui faisait face.

Celui-ci vous remercie de l’avoir informé de la nature très intime de cette relation, cela lui évitera de faire d’autres faux pas à l’avenir. Celui-ci s’excuse sincèrement si sa curiosité vous a offensé.

Sujet clos à priori. Informateur donna lui-même matière à un autre sujet. Encore de la politique galactique donc, préoccupation qui semblait occuper une place de premier plan dans l’esprit du Geth. Les esprits ? Les Geths n’étaient pas une conscience collective ? Quelques années à peine après la guerre il était très difficile encore d’obtenir des informations. Les ouvrages théoriques sur la question pouvaient se compter sur les doigts d’une main humaine… Les humains avaient bien sept doigts non ? Peu importe, il vérifierait en sortant.

La galaxie vous connaît très mal voilà tout. Si vos deux peuples sont unis et travaillent désormais de concert l’Amirauté recours encore beaucoup aux seuls quariens pour les relations inter-espèces. La fondation de cette ambassade commune est certainement un pas en avant et dans la bonne direction. Est-ce assez ? Sans doute pas non. Y a-t-il un ambassadeur geth officiel attaché à la Citadelle ? Tenez, l’interlocuteur de celui-ci d’ailleurs, celui avec qui il a rendez-vous, est un quarien encore une fois...


Et la Primauté ? Les Hanaris et les Drells ? La question pouvait se poser, son propre peuple était dans une situation similaire. La réponse est en cours se répondit Tant-en-Un à lui-même dans le secret de son esprit. Informateur avait lui-même pointé du doigt la limite des comparaisons entre la Primauté et l'Amirauté. Les Hanaris et les Drells ne s'étaient jamais battus à mort entre eux. Informateur sous-estimait sans doute à quel point l'acceptation et le nouveau statut que les Geths avaient acquis depuis ces dernières années était déjà miraculeux. Les quariens, au bord de l'extinction, avait accepté vite cette nouvelle association avec leurs anciens ennemis jurés. A moins que la situation ne soit plus trouble en réalité ? Si tel était le cas le message officiel de l'Amirauté était qu'une entente parfaite existait entre les deux peuples.

...Néanmoins celui-ci pense que vos deux peuples ont abondement conscience de ce problème et y travaille quotidienne. Celui-ci n'est certainement pas le seul à vouloir laisser aux Geths leur place dans la galaxie. Celui-ci est confiant.


Alors qu'il acheva sa phrase la vision de l'Ambassadeur s’égara l’espace d’un instant sur l’écran désormais éteint. Quelque chose lui revint en mémoire.

Si vous lui permettez une digression, beaucoup de membres de son espèce lui en voudrait de ne pas poser cette question… Vous avez participé à la bataille de la Terre… Avez-vous rencontré le Porte-flamme Javik ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Sam 30 Sep 2017, 01:53
Informateur prenait soin de bien observer l'ambassadeur hanari. Certes, le geth n'avait pas totalement mentit, la question des geths intégrant la combinaison de créateur quarien était considéré comme un sujet personnel. Cependant, ce n'était pas totalement un secret par de nombreux aspect. Le geth se refusait d'en parler davantage car il ne savait pas quelle était la position exacte de l'Amirauté sur la question. Si l'Amirauté désirait approfondir la question ou la garder secrète, ce n'était pas à lui d'en décider. Il pourrait toujours ajouter quelques détails pouvant aider Tant-En-Un, mais rien de plus. Le concerné avait semblé l'écouter pendant qu'il parlait, changeant toutefois de couleur pour se retrouver avec une aura mauve, parsemé de multiple points bleus. Certes, le synthétique savait que les sentiments des organiques pouvaient être difficile à appréhender, mais dans le cas des hanaris, cela semblait être encore plus complexe. Toutefois, il ne put s'empêcher de penser qu'avec l'équipement nécessaire, la bioluminescence hanari devait permettre de créer un spectacle lumineux des plus impressionnants.

Informateur fit bien attention d'écouter chaque propos prononcer par l'ambassadeur hanari. Ainsi, Tant-En-Un commença par présenter des excuses pour avoir abordé la question. Il avoua toutefois que le système était l'une des raisons de sa visite diplomatique auprès de l'ambassade. Qu'est-ce que les hanaris pouvaient bien vouloir faire d'une telle technologie? Le geth prit note de rapporter cela à l'ambassadeur, qui sait sur quoi cela pourrait déboucher. Ensuite de cela, le hanari décida de revenir sur la situation du peuple geth. Selon lui, le problème venait surtout du fait que les geths étaient mal connu. C'était vrai, les seuls geths connu de la galaxie étaient ceux ayant attaqué la Citadelle, soit une faible minorité extrémiste. Il laissa le hanari continuer à parler sans l'interrompre, notamment lorsqu'il fut question de l'ambassade et de l'absence d'ambassadeur geth. Le hanari finit également par l'interroger sur le prothéen Javik. Apparemment, il caressait le faible espoir qu'Informateur avait eu la chance de rencontrer ce fameux compagnon du commandant Shepard.


-Eh bien, pour répondre à votre question, sur le prothéen Javik, la réponse est non. Je n'ai pas eu la chance de le rencontrer ou de le voir. Il en va de même pour les autres compagnons du commandant Shepard, excepté Garrus Vakaryan et l'Amiral Tali'Zorah Vas Normandy. Enfin, si d'une certaines façons, je les ai tous rencontrés. Cela remonte à l'époque d'avant l'individualisation. Notre héros, Légion a voyagé et combattu avec le commandant Shepard. Lors de son retour parmi les siens, Légion a partagé toutes cette expérience à travers le Consensus. C'est donc ces informations que j'ai reçu, comme les autres. Garrus Vakarya et l'Amiral Tali'Zorah vas Normandy sont les seuls que j'ai rencontré de moi-même.

Le geth réfléchit rapidement à ce qu'il devait ajouter ensuite. Devait-il commencer par la question du programme getho-quarien et des combinaisons ou bien commencer par le point sur les ambassadeurs? Après un moment de réflexion, il décida d'abord d'évoquer le cas des ambassadeurs, ce serait bien plus simple.

-Vous vous trompez toutefois sur un point, ambassadeur Tant-En-Un. Quarien et geth ont chacun leur propre ambassadeur. L'ambassadeur geth répond au nom de Guild. Ses fonctions l'amènent à travailler aussi bien avec le Conseil qu'avec les autres espèces. Toutefois, il est vrai que Guild travaille surtout auprès du Conseil. Quant à votre rencontre avec l'ambassadeur, je ne peux pas affirmer que cela sera vraiment avec l'ambassadeur quarien. Avec les problèmes actuels d'horaire, difficile de prévoir lequel d'entre eux sera disponible en premier.

Le geth se tut un court instant.

-Pour ce qui est de la question des geths intégrant les combinaisons quariennes, j'en toucherai un mot à l'ambassadeur. Comme je l'ai dit, cela est considéré comme entrant dans le domaine personnel, mais son importance est variable selon la perspective de chacun. Si cela est pour des raisons diplomatiques, je pense que l'un des ambassadeurs sera d'accord pour en parler davantage.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Lun 16 Oct 2017, 16:00
Encore une fois Tant-en-Un se retrouva la victime impuissante de l'indifférence de ses services de renseignement. Un puissant sentiment de frustration et de colère s'empara de lui bien qu'il contint à la perfection la soudaine éruption de couleurs vives qui aurait dû en résulter. Il serait impoli de s'énerver devant Informateur... Non, cela attendrait son retour à l'Ambassade. Le précédent représentant de la Primauté avait mis en place une structure des plus discutables en matière d'efficacité. Il était temps de remettre tout ça en place, et vite. En attendant autant faire bonne figure, l'information était intéressante après tout.

Vraiment ? Ses assistants ont fait bien mal leur travail ! Celui-ci sera ravi de rencontrer votre représentant lorsque qu'il sera disponible. C'est un pas dans la bonne direction pour atteindre un degré d'harmonie galactique acceptable.

Puis le sujet des combinaisons revint sur le tapis. L'espace d'un instant Tant-en-Un en vint à penser qu'il avait commis une erreur en abordant le sujet : il avait de toute évidence attirer l'attention insistante de son interlocuteur. Inutile d'être dupe, ce qu'Informateur entendrait, ses supérieurs le sauraient sans quoi il aurait bien mal porter son nom.
Mais dans un second temps... Et puis pourquoi pas ? Les projets de Tant-en-Un, s'ils demeuraient pour l'instant discrets n'en étaient pas pour autant secrets. Les circonvolutions qu'il envisageait de prendre pour atteindre son but oui, l'objectif même non. C'était une manière efficace de remonter l'information directement au fameux ambassadeur et de préparer à l'avance la prochaine séance de travail. Et, en guise de bonus, Informateur de manquerait pas de glisser un mot positif en sa faveur.

Oh il ne s'agit pas d'interférer avec l'intimité geth loin de là. En fait, pour être parfaitement sincère les combinaisons même ne sont pas son sujet de préoccupation, curiosité culturelle mise à part. Il s'agit davantage du potentiel qu'offre l'introduction d'une conscience autonome, complexe et perspicace dans un système de détection atmosphérique ou de gestion biochimique à grande échelle.



***
Apparition spontanée d'une nuée éthérée de petites lueurs pâles. Une révélation de bonne grâce.
***


J'ai été mandaté par la Primauté éclairée pour mettre en œuvre un projet ambitieux de terraformation à titre humanitaire. Toutes les bonnes volontés et partenariats possibles seront les bienvenus. Avec contrepartie bien entendu, nous n'attendons pas de nos partenaires qu'ils collaborent gratuitement, ni qu'ils aillent à l'encontre de leurs croyances culturelles, se cru t-il obligé d'ajouter prudemment.

L'attention de Tant-en-Un s'attarda quelque peu les courbes à la fois élégantes et raides qui constituaient le corps de son interlocuteur. Les Geths se présentaient sous forme physique avec des corps similaires, bien que variable en taille ou en couleurs. S'agissait-il d'un choix esthétique de leur espèce ? De la conséquence d'une recherche de l'optimisation ? D'un héritage lointain de l'époque où ils étaient encore les poupées des Quariens ? Mais avant que l'Ambassadeur n'ait pu reprendre la parole la porte du salon s'ouvrit dans un sifflement pneumatique, s'effaçant devant la silhouette discrète mais digne d'un secrétaire quarien. Celui-ci annonça d'une voix douce que les ambassadeurs étaient disponibles pour le recevoir. Voilà qui risquait de mettre un terme à cette conversation.

Et bien Informateur, celui-ci vous remercie de votre généreux accueil qui fut des plus instructifs. Il aimerait vivement pouvoir vous rendre service en retour. De toute évidence un passage au restaurant serait inapproprié mais seriez-vous disponible pour une sortie culturelle à l'occasion ? Une pièce musicale peut-être, celui-ci doit consulter les séances que propose le Grand Opéra de la Citadelle. Sinon le MCGG, Musée Commémoratif de la Grande Guerre, a ouvert il y a quelques mois. Il serait ravi de bénéficier de vos anecdotes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   Mar 17 Oct 2017, 23:03
Informateur écouta avec calme les propos de l'ambassadeur Tant-En-Un. Ce dernier ne sembla pas réagir aux propos du geth, quant au fait que son peuple disposait également de leur propre ambassadeur. Toutefois, le hanari semblait blâmer ses assistants pour cette lacune d'information. Le synthétique se demandait si l'ambassadeur était totalement honnête sur cette question. Après tout, blâmer des personnes qui ne sont pas présentes, inconnues et donc dans l'incapacité de se défendre, c'était une tactique de base en politique. Quoi de mieux qu'un bouc émissaire pour se sortir des ennuis. Toutefois, Informateur n'y prêta pas d'importance. Si l'ambassadeur voulait sauver la face pour une question aussi superficiel, qu'il le fasse s'il en ressentait le besoin. Le hanari reprit cependant en poursuivant avec la question des geths se transférant dans les combinaisons des quariens.

Tant-En-Un s'y intéressait à la question à cause de son potentiel. Plus précisément, à cause des divers domaines dans lesquels une telle capacité pourrait être utilisé à bon escient. Le hanari mentionna notamment des systèmes de détection atmosphérique et de gestion biochimique à grande échelle. L'ambassadeur changea de couleur tandis qu'il parlait, adoptant une teinte nuée éthérée de petites lueurs pâles. Il révéla ensuite qu'il était mandaté pour un ambitieux projet de terraformation à des fins humanitaires. Il recherchait donc toute aide disponible possible. Le tout en échange de rémunération, tout en évitant d'offenser les bienfaiteurs potentiels.

Avant que la discussions puisse se poursuivre, la porte de la salle s'ouvrit et un secrétaire quarien entra, annonçant respectueusement à l'ambassadeur hanari que les ambassadeurs étaient finalement disponible pour le recevoir. Il semblerait bien que la tâche du geth touchait à sa fin. L'ambassadeur hanari échangea encore quelques politesses, faisant ensuite quelques propositions au synthétique. Tant-En-Un lui proposait ainsi d'être son invité lors d'une éventuelle représentation de l'opéra de la Citadelle. De plus, il évoqua également l'ouverture d'une musée commémoratif de la guerre contre les moissonneurs, souhaitant entendre plus d'histoire sur cette période. Le geth prit note de l'invitation de l'ambassadeur dans un dossier personnel. Puis, il se leva.


-Je vous remercie pour votre invitation ambassadeur. Je réfléchirai à votre offre et je m'informerai également de mes affectations à venir. Je tâcherai de vous fournir une réponse d'ici quelques jours. À présent, je vais vous guider jusqu'aux ambassadeurs. Veuillez me suivre, je vous prie.

Tandis qu'ils progressaient vers la salle de réunion destinés à la rencontre entre les trois ambassadeurs, Informateur décida de revenir sur la question du projet humanitaire évoqué par le hanari.

-Si j'ai bien compris votre projet, ambassadeur, vous cherchez à rendre plus clémente certaines planètes où les conditions de vies des habitants sont difficiles, voir presque impossible. Évidemment, un tel projet ne concernerait pas les races conciliennes. Avec les moyens dont disposent ces races, ils peuvent amplement s'en charger sans aide extérieur, si une de leur planète est ou devient hostile. Donc, cela concerne les races non-conciliennes. Mon raisonnement m'amenant donc à une conclusion logique. Votre projet vise à rendre Rakhana, planète d'origine des Drells, de nouveau habitable. Certes, terraformer une autre planète serait également possible. Toutefois, Rakhana est le choix le plus logique grâce à la proximité de l'espace hanari et pour le grand symbole qu'elle représente pour vos alliés.

Ils arrivèrent à la salle prévu, la porte s'ouvrit devant eux. Informateur resta rentra, mais resta près de l'entrée. Il regarda les deux ambassadeurs de Rannoch et les salua poliment.

-Ambassadeurs, voici l'ambassadeur hanari Tant-En-Un.

Ensuite de quoi, le geth se tourna vers son congénère Guild. Profitant de la proximité de l'autre synthétique, Informateur lui transféra rapidement une copie de sa mémoire de la rencontre avec Tant-En-Un, de son arrivé à l'ambassade, jusqu'à maintenant. Ainsi, son congénère saurait à quoi s'en tenir. Ensuite de quoi, le geth recula, afin de laisser les trois ambassadeurs seuls. Avant que la porte ne se referme, il salua l'ambassadeur hanari.

-Au revoir, ambassadeur Tant-En-Un. J'espère que vos discussions se passeront bien.

Puis, la porte se referma. Informateur retourna alors à ses précédentes activités, avant que le hanari n'arrive à l'ambassade, une heure plus tôt.






Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un reflet diaphane sur un éclat poli.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un reflet diaphane sur un éclat poli.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle :: Ambassades Stellaires :: Ambassade Geth/Quarienne-