AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le détonant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4731-blanche-faydal-terminee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4733-journal-de-bord-de-blanche-faydal


Messages : 31

MessageSujet: Le détonant   Dim 28 Mai 2017, 22:10
Intervention MJ : NonDate : Mai 2202 RP Tout public
Blanche Faydal ♦ Amala Jawahir
Le détonant



Blanche était dans les bureaux des Affaires Internes de la section de l’Alliance présente sur la Citadelle quand la communication arriva. Des informateurs avaient permis de remonter la piste de James Silverblum, un ancien artificier de l’Alliance ayant déserté après avoir fait exploser plusieurs sites. Jugé dangereux, il a passé plusieurs années à travailler auprès de différentes bandes pirates en tant que spécialiste en démolition, mettant le savoir-faire acquis au sein de l’armée humaine au service du crime, et approfondissant ses connaissances à un stade des plus avancés, lui offrant de même gloire et fortune dans le milieu.

Il avait été repéré dans les secteurs, dans un bar, par un de ses anciens compagnons d’arme qui ne l’eut pas reconnu sur le coup, faisant perdre temporairement sa trace. Cependant la piste remontant à quelques heures seulement, elle était encore suffisamment fraiche pour pouvoir la suivre et tenter de le retrouver.

Son portrait circulait déjà au sein du bureau, ainsi que son nouveau nom d’emprunt selon lequel il se serait présenté au barman, ‘’James Patagueul’’. Le barman, un Turien, n’a pas su relever si l’homme avait été sérieux ou non en donnant ce nom, probablement en raison des différences culturelles entre les deux races. S’il avait vraiment utilisé ce nom, alors à son arrivée sur la station il a probablement dût s’adresser à des douaniers non humains et sera donc enregistré sous cette identité.

Il devenait urgent de contacter le SSC à ce propos, aussi bien pour infirmer ou non son enregistrement, mais aussi pour demander leur soutien pour cette affaire. La Citadelle étant leur juridiction, il valait mieux passer par eux pour agir officiellement et augmenter les chances de réussites de l’opération. Réunissant les documents sur un seul data-pad, Blanche s’équipa et emmena deux soldats avec elle afin de se rendre au bureau du SSC le plus proche et leur exposer la situation.

Elle se présente à l’accueil pour demander à parler à quelqu’un de son affaire qu’elle précisa urgente et dangereuse. Au vu de l’accoutrement des trois humains qui semblaient prêts à intervenir et de l’insigne qu’ils agitaient, l’agent d’accueil jugea utile d’informer sans plus tarder ses supérieurs, leur indiquant que des membres de l’Alliance attendaient.

Blanche et ses deux comparses restèrent quelques instants dans le hall avant qu’une enquêtrice ne viennent se présenter à eux.

« Lieutenant Blanche Faydal, enchantée, voici les soldats Gustave Flantier et Henri Verne du Bureau des Affaires Internes, nous avons une urgence à vous présenter. Un déserteur de catégorie AA a été repéré sur la Citadelle, voici les informations que nous avons le concernant, nous souhaiterions votre aide pour l’appréhender. »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 11

MessageSujet: Re: Le détonant   Mer 31 Mai 2017, 09:39
La journée était déjà bien entamée, tandis qu'Amala pianotait distraitement quelques mots clés soigneusement choisis sur son ordinateur. Les bases de données du SSC filaient les unes après les autres, toutes rendant le même résultat désespérant: rien. Pas la moindre trace de l'enquête qu'elle menait quelques jours plus tôt, pas la moindre trace de Telvius, mis à part son dossier personnel, qui avait indiqué la date de sa mort.

Il fallait que la jeune femme se rende à l'évidence, ses supérieurs lui avaient coupé toute accréditation pour cette affaire, ce qui était en soi logique. La politique du SSC était très claire concernant ce genre de cas, et tout événement personnel ou traumatisant en rapport avec une enquête en cours découlait automatiquement sur le retrait total de l'enquête en question, pour l'agent qui en avait été victime. Amala avait toujours trouvé que cette règle était nécessaire, aujourd'hui elle la révoltait entièrement. Qu'importe, elle trouverait un autre moyen, elle avait tout le temps du monde pour en trouver un. Surtout si la situation perdurait ainsi.

L'inspectrice était pour ainsi dire au chômage technique. Oui, elle avait été réintégrée, oui elle touchait encore son salaire, oui elle devait se rendre au bureau, mais on ne lui avait confié aucune affaire depuis son retour, tout au plus son supérieur lui avait-il demandé de vérifier des données aux archives, ou de s'assurer que telle personne était bien présente à tel endroit à telle heure. Sans doutes attendaient-ils tous de voir si Amala était capable de reprendre le cours normal de son travail, avant de lui rendre ses responsabilités. Une autre mesure stupide, qui donnait juste une impression de punition supplémentaire à la jeune femme, pas vraiment de quoi l'aider à reprendre le dessus, pensait-elle.

Elle continua cependant ses recherches sans grand espoir de réussite, jusqu'à recevoir un appel provenant de la réception, quelques étages plus bas. Visiblement, les affaires internes de l'Alliance avaient envoyé trois soldats au SSC, visiblement dans le bu d'obtenir leur collaboration dans le cadre d'une enquête. Tout d'abord, Amala crut qu'un de ses collègue lui faisait une blague, même si ce n'était pas vraiment l'ambiance du moment, puis elle eut l'impression de sentir le regard de son supérieur depuis le bureau de celui-ci. A peine eut-elle tourné le regard qu'il était de nouveau occupé à observer son datapad avec attention, mais tout ça ne pouvait pas être une coïncidence: il lui offrait sans doute sa chance. Elle devrait aider une externe, probablement pas au fait de la tragédie qui la frappait, et certainement indifférente à celle-ci. Aucune chance, donc, qu'elle ne fasse preuve de sollicitude, ou d'une sympathie exagérée. Un excellent moyen de reprendre un vrai travail. C'est donc avec un léger sourire que l'inspectrice se décolla de son siège pour se rendre au rez-de-chaussée, où l'attendaient les officiers de l'Alliance.

De par l'équipement qu'ils arboraient, ils semblaient prêts à en découdre. Deux hommes, et une femme qui devait avoir plus ou moins le même âge qu'elle, même si ses cheveux pouvaient laisser penser à quelqu'un de plus vieux, si on regardait de loin. Lorsqu'elle fut arrivée à leur hauteur, l'officier de l'Alliance prit la parole:

« Lieutenant Blanche Faydal, enchantée, voici les soldats Gustave Flantier et Henri Verne du Bureau des Affaires Internes, nous avons une urgence à vous présenter. Un déserteur de catégorie AA a été repéré sur la Citadelle, voici les informations que nous avons le concernant, nous souhaiterions votre aide pour l’appréhender. »

Par habitude, Amala prit le datapad qu'on lui tendait et commença à lire rapidement les données avant de répondre, ne se rendant compte de son oubli qu'après quelques secondes. Elle releva alors la tête vers le trio, et tendit une main vers son interlocutrice principale, avec un sourire un peu gêné.


"Amala Jawahir, inspectrice au SSC. Si vous voulez bien me suivre, nous allons voir ce que nous pouvons faire."


Joignant le geste à la parole, la brune se dirigea d'un pas décidé vers l'ascenseur, reprenant sa lecture des informations qu'on lui avait confiée. Le groupe remonta quelques étages, jusqu'à arriver dans un long couloir, qui abritait plusieurs bureaux individuels, habituellement utilisés pour ce genre de situation. Amala entra dans l'un d'eux, et invita ses comparses à faire de même, et à s'installer aussi confortablement que possible dans les quelques sièges disponibles du coté "invité" du bureau. L'endroit en lui-même était loin d'appartenir à la catégorie des bureaux haut de gamme, mais au moins permettait-il de discuter dans le calme, et pas dans le brouhaha latent des openspace des différents services. Elle-même prit place devant le terminal, et posa le datapad à coté.

"Il s'agit effectivement là d'un danger d'importance pour la Citadelle, vous aurez toute ma coopération pour appréhender votre déserteur. Je propose de diffuser son portrait à toutes nos patrouilles, et de l'entrer dans le logiciel de reconnaissance de visages, pour que nous soyons alertés si le système de surveillance de la station le repère. Je suppose qu'il sait ce qu'il fait, donc ça a peu de chances de marcher, mais... On ne sait jamais. Pour le reste..."

Amala sourit en coin en relisant le nom d'emprunt qu'avait utilisé le déserteur. Difficile d'en tirer quelque chose, à moins qu'il n'ait été suffisamment idiot pour l'utiliser aussi lors de son embarquement sur la Citadelle. Dans ce cas, remonter la piste pourrait se révéler plus simple que prévu. Tandis qu'elle réfléchissait, Amala se rendit compte que, même si elle n'avait été mise en congé forcé qu'une semaine, son travail lui avait vraiment manqué, c'était ce qu'il lui fallait pour se changer les idées, pour se sentir utile, pour ne pas se torturer perpétuellement. L'inspectrice sourit donc de nouveau au trio en face d'elle, et reprit:

"Je vais aussi contacter des amis au service des douanes, voir s'il a été suffisamment... Original pour utiliser ce nom d'emprunt là-bas aussi. Si c'est le cas, il y a fort à parier qu'il a fait pareil un peu partout, et ce sera du pain béni pour nous! Mais je parle beaucoup, et c'est votre enquête après tout, Lieutenant. Peut-être y a-t-il d'autres pistes que vous voulez creuser?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4731-blanche-faydal-terminee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4733-journal-de-bord-de-blanche-faydal


Messages : 31

MessageSujet: Re: Le détonant   Sam 03 Juin 2017, 00:33
"Amala Jawahir, inspectrice au SSC. Si vous voulez bien me suivre, nous allons voir ce que nous pouvons faire."

Blanche tendit alors la main pour serrer celle de l’Inspectrice avant que cette dernière ne se retourne pour se diriger de son pas décidé vers l’ascenseur. Suivant sa guide, cette dernière était déjà plongée dans la lecture du Pad, elle observe la structure du bâtiment jusqu’à ce que les portes de la nacelle ne se referment. Elles se rouvrirent pour donner sur un long couloir aux murs percés de portes. L’inspectrice les guida vers l’une d’elle qu’elle ouvrit pour ensuite entrer dans le bureau qui se dévoilait derrière. Invitant les trois membres de l’Alliance à la suivre, elle alla s’installer derrière le bureau. Par reflexe, Verne se posta à la porte côté couloir tandis que Flantier faisait de même à l’intérieur du bureau. Blanche toussa alors discrètement à leur attention pour qu’ils la rejoignent, l’un d’eux restant cependant debout derrière les deux autres assis.

"Il s'agit effectivement là d'un danger d'importance pour la Citadelle, vous aurez toute ma coopération pour appréhender votre déserteur. Je propose de diffuser son portrait à toutes nos patrouilles, et de l'entrer dans le logiciel de reconnaissance de visages, pour que nous soyons alertés si le système de surveillance de la station le repère. Je suppose qu'il sait ce qu'il fait, donc ça a peu de chances de marcher, mais... On ne sait jamais. Pour le reste..."

En la regardant, Blanche pensa qu’Amala avait l’air de savoir ce qu’elle fait, surement sortait-elle d’une enquête réussie qui la motivait à rester sur cette lancée… En tout cas, il était important de mettre la main sur James Silverblum. Aussi bien pour la sécurité de la Citadelle que pour l’image de l’Alliance. Si un ancien de ses membres, bien que déserteur, accomplissait un méfait sur la station, les répercussions seraient forcément des plus négatives pour les humains. Tandis que l’inspectrice énonçait ses plans, Blanche l’écouta attentivement en opinant doucement.

"Je vais aussi contacter des amis au service des douanes, voir s'il a été suffisamment... Original pour utiliser ce nom d'emprunt là-bas aussi. Si c'est le cas, il y a fort à parier qu'il a fait pareil un peu partout, et ce sera du pain béni pour nous ! Mais je parle beaucoup, et c'est votre enquête après tout, Lieutenant. Peut-être y a-t-il d'autres pistes que vous voulez creuser ?"

« J’émets aussi des doutes quant à une utilisation régulière de ce nom, enfin, face à un humain, ça ne passera jamais… Mais comme on le dit, qui ne tente rien n’a rien, c’est donc une carte à essayer. »

Elle prit une petite pause de réflexion, tapotant des doigts, ses mains jointent sous son menton, puis elle reprend la parole.

« Je pense qu’il pourrait être intéressant de se rendre au bar où il a été vu pour la dernière fois. Toutes vos propositions semblent pouvoir se mener d’elles même une fois lancées, autant en profiter pour avancer d’autres pistes par nous-mêmes. En jouant sur plusieurs tableaux, on aura davantage de chance de l’emporter m’est avis. »

Avançant une copie du datapad qu’elle lui avait remis en arrivant, elle fait défiler quelques informations rapidement sur l’écran. Elle arrête le défilement d’un coup, comme semblant savoir parfaitement le contenu de son dispositif, ou en témoignage d’une chance insolente, pour lui indiquer quelques lignes. Il s’agissait d’un nom du bar et de son emplacement.

« Nous pouvons y aller rapidement si vous le souhaitez. Nous avons notre navette qui est encore dehors à nous attendre, il y aura facilement encore de la place pour vous. Souhaitez-vous que nous vous laissions un peu de temps pour vous préparer ? »

Lui demande Blanche en désignant l’équipement qu’elle et ses deux hommes portaient. Lui laissant un instant de réflexion, Blanche en profite pour se lever, étirant doucement ses épaules dans de petits cercles. Depuis Elyseum, son épaule gauche lui faisait encore ressentir une petite gêne. Les médecins lui avaient dit que physiquement, elle n’avait rien, cela avait probablement une origine plus psychologique. Une sorte de résidu de l’épisode qu’elle et son équipe avait vécu et qui s’estompera peut-être un jour.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 11

MessageSujet: Re: Le détonant   Mer 21 Juin 2017, 10:45
« Je pense qu’il pourrait être intéressant de se rendre au bar où il a été vu pour la dernière fois. Toutes vos propositions semblent pouvoir se mener d’elles même une fois lancées, autant en profiter pour avancer d’autres pistes par nous-mêmes. En jouant sur plusieurs tableaux, on aura davantage de chance de l’emporter m’est avis. »

Tout en écoutant les paroles de Blanche, Amala acquiesca et tapota sur le datapad, pour récupérer l'adresse du bar où ils devraient se rendre. Situé dans les secteurs, ce n'était sûrement pas le genre de bar huppé que l'on pouvait croiser dans le Présidium, pour autant la jeune femme ne connaissait pas non plus le nom de l'endroit, ce qui voulait au moins dire qu'il ne s'y était jamais passé quelque chose de vraiment grave. De là à dire que le débit de boisson était un lieu correct... Mieux valait ne pas faire ce genre de prédiction, au risque d'être désagréablement surprise une fois sur place.

« Nous pouvons y aller rapidement si vous le souhaitez. Nous avons notre navette qui est encore dehors à nous attendre, il y aura facilement encore de la place pour vous. Souhaitez-vous que nous vous laissions un peu de temps pour vous préparer ? »

L'inspectrice sourit face à la proposition que blanche lui faisait. Elle n'avait effectivement pas fait la remarque, mais on aurait presque dit que le trio qu'elle avait en face d'elle était paré pour faire la guerre. Au vu de ce qu'elle avait lu, appréhender le déserteur pourrait bien nécessiter un tel équipement, mais... Elle connaissait bien les endroits moins riches de la Citadelle, et elle savait que voir des soldats armés jusqu'aux dents n'aidait généralement pas à la coopération. Son uniforme non plus, d'ailleurs, mais au moins ne laissait-il pas penser qu'elle s'apprêtait à faire un carnage.

Mieux valait qu'au moins l'un d'entre eux ne soit pas équipé comme ça, et puis de toutes façons, le SSC ne réservait les armures de combats qu'aux cas d'extrême urgence, ou aux membres des forces d'intervention, et la jeune femme n'en faisait pas partie, comme la situation actuelle ne lui autoriserait pas l'accès au matériel. Pas tant qu'elle n'aurait pas trouvé où attraper le déserteur en tout cas.

"Je me contenterai de mon arme de service pour le moment, nos protocoles ne permettent pas vraiment que je me serve comme ça dans l'armurerie. De toutes façons, il faudra sûrement revenir ici, si on trouve où votre cible se cache. Il sera encore temps de changer d'équipement et de réquisitionner des renforts si nécessaire."

Elle tapota sur le Paladin fixé à sa ceinture, comme pour illustrer ses paroles, avant de se lever et d'enfiler sa veste aux couleurs de le la sécurité de la Citadelle. Se dirigeant vers la porte, elle ajouta sur un ton enthousiaste:

"Et bien, en route, alors!"

Enfin, les affaires reprenaient, quelque chose à quoi se raccrocher, un moyen de reprendre une vie aussi normale que possible, et surtout, un moyen d'éviter de penser à la frustration de ne pas pouvoir venger un mentor. La jeune femme suivit donc ses nouveaux compagnons avec un large sourire.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le détonant   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le détonant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-