AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Sauvetage et interview surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 19

MessageSujet: Sauvetage et interview surprise   Mar 04 Avr 2017, 16:13
Intervention MJ : Non?Date : Avril 2202 RP Tout public
Viveka E. Berezine ♦ Urdnot Ante ♦
Sauvetage et interview surprise


Aujourd'hui le temps était clément. Même si l'air était encore frais, on sentait que les beaux jours étaient proches. Si la citadelle n'était pas vraiment naturelle, les plantes avaient su y trouver leur place et de magnifiques jardins s'étaient glissés entre les tours de verre et d'acier. Lorsque Viveka et Solveig s'étaient installées six ans plus tôt, la flore n'avait pas encore retrouvée toute sa place dans la grande capitale. Les parcs n'étaient pas la priorité des travaux de rénovation. Mais aujourd'hui les choses étaient différentes.

L'air pensive, la jeune femme se promenait dans les allées d'un jardin botanique proche du secteur des ambassades. Pour une fois, elle avait un peu de temps pour elle. Ses cours de la journée avaient été annulés et Lambertson n'en avait pas profité pour demander à son assistante du travail supplémentaire. Viveka avait choisi de pleinement exploiter son temps libre et avait commencé sa journée par une promenade. Elle aimait les parcs, il y avait toujours beaucoup de gens, tous disposaient à la regarder avec envie. C'était flatteur et très agréable même si son ego n'avait pas besoin ça.

D'humeur très romantique, Viveka avait opté pour une petite robe rose pastel. Le tissu était léger et la forme du vêtement suffisamment ample pour voleter au moindre coup de vent. Ses cheveux étaient regroupés en une tresse épaisse et lâche qui tombait sur son épaule droite. La petite blonde avait poussé la candeur jusqu'à placer une fausse fleur dans ses cheveux, lui donner un air que Solveig aurait sûrement qualifié de niais. Question chaussure, elle avait jeté son dévolu sur une paire de ballerines claires. Renoncer à ses éternelles talons était un véritable crève-cœur mais les escarpins ne se mariaient pas bien avec l'impression de fragilité que le reste de la tenue dégagée. Exceptionnellement, la journaliste en herbe devait faire avec sa relative petite taille.

Quand Viveka avait croisé son reflet dans la glace, avant de quitter son appartement, elle s'était demandée si elle n'en avait pas fait un peu trop. Elle avait l'air tout droit sortie du genre de pub ou les filles courent dans les près avec un air béat. Cela dit, c'était à peu près l'état d'esprit que la petite slave avait pour journée. Quoi qu'il en soit, elle se fondait à merveille dans le paysage du jardin botanique et faisait fureur auprès de toutes les petites filles qui la prenaient pour une princesse. C'était amusant.

Après avoir fait le tour de l'espace dédié aux plantes terrestre, la demoiselle décida de s'installer sur un banc et de prendre un temps pour relire le devoir qu'elle devait rendre la semaine suivante. Rester inactive trop longtemps, très peu pour elle. Plonger dans sa lecture, elle fit semblant de ne pas remarquer l'homme qui était venu s'asseoir à ses côtés. Petit à petit, elle le sentait se rapprocher, ce qu'elle trouva extrêmement désagréable. Lorsqu'il glissa son bras autour des épaules de la jeune femme, celle-ci se dégagea d'un mouvement brusque. Tout en le fusillant du regard, elle s'exprima froidement.

« Écoutez, je considère avoir été suffisamment patiente avec vous. Partez avant que je ne m'énerve ! »

En temps normal, Viveka n'était pas bien intimidante. Ce jour-là, c'était pire que tout. Le total look maison de poupée lui retirait toute crédibilité...sa menace n'eut pour effet que d'amuser l'inconnu. Le petit sourire moqueur qu'il affichait vexa la jolie blonde. Ce genre de choses n'arrivait presque jamais à Solveig ! C'était injuste, elle, on la prenait au sérieux lorsqu'elle cherchait à être menaçante, pourtant elle n'était pas beaucoup plus imposante que sa cadette.

Bien consciente qu'elle ne pourrait pas utiliser la force pour contraindre son interlocuteur à partir, elle opta pour une toute autre stratégie. La fuite. Simple mais efficace. Et s'il la suivait, elle continuerait à changer de place jusqu'à ce qu'il se lasse. Si Lambertson avait développé l'une des qualités de son élève, c'était la patience.
Attrapant son sac, Viveka amorçât un mouvement vers l''avant. Elle n'était pas encore totalement debout qu'une vive douleur la lança dans le poignet droit. Elle se sentit partir en arrière et se retrouva de nouveau sur le banc sans trop avoir compris ce qui s'était passé. L'homme qui lui tenait compagnie ne souriait plus du tout.

« Tu restes là. »

Des deux, il était visiblement le plus douer pour se montrer intimidant. Assez incrédule, Vivveka était perturbée par la situation, elle ne savait pas comment réagir. Il lui avait attrapée le poignet et ne relâchait pas son étreinte, bien au contraire. Elle avait mal, mais sa première pensée fut très superficielle. Elle espérait ne pas avoir de bleu. Devait-elle demander à l'homme de la lâcher ? Tenter de se défaire de sa prise ? Appeler à l'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4622-urdnot-ante-en-cours
http://www.masseffect-reborn.fr/t4637-journal-de-bord-d-urdnot-ante


En ligne
Messages : 40
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

MessageSujet: Re: Sauvetage et interview surprise   Mer 05 Avr 2017, 11:18
Aucun évènement mondain. Pas de gala de charité. Pas de réunions. Pas de rendez-vous diplomatique. Pas de négociation.
Rien du continuel combat titanesque que menait Ante et les siens au quotidien pour que les Krogans aient un futur un peu plus idéal.
Non, aujourd’hui Ante était en vacances !

Wrex n’avait rien à lui confier, et le Belbeth System avait besoin de quelques révisions. Alors, fatigué de sa vie morose sur Tuchanka à tourner en rond comme un varren en cage, Ante avait mis les voiles pour la Citadelle. Puis il avait laissé ses hommes d’équipage et ses gardes du corps en charge des réparations et était partit profiter.
Le brave Grüdü avait fait jurer au Diplomate que ce dernier ne se mettrait pas en danger, se contenterai des zones très fréquentés et très surveillées proches du hangar où était amarrée le vaisseau, qu'il prendrait une arme etc etc, la liste des conditions était aussi longue qu’un moissonneur !
Bien entendu, dès que le grincheux Krogan eut le dos tourné, Ante c’était enfui comme un petit lézard dans un magasin de bonbon !

C’était surtout par pur esprit de contradiction, mais aussi un peu parce qu’il avait envie de profiter de tout les plus beaux endroits de la Station, et troquer le gris du métal pour quelque chose de plus avenant. Et surtout ce qui manquait le plus sur Tuchanka : de la verdure !
Avant de partir, il abandonna armes et armure pour ne porter qu’une large chemise d’un blanc éclatant, assez simple, décontractée, qui ne serrait pas trop son imposante carrure, et d’un pantalon noir tout simple, tout aussi ample mais qui ne couvrait qu’une partie de ses jambes, laissant ce qui se trouvait sous le genou à l’air libre. Et puisqu’il avait décidé d’aller voir du vert, il décida simplement de ne rien porter aux pieds. Puisqu’il avait décidé d’aller marcher dans l’herbe, il avait décidé qu’il irait pattes nues, qu’on se le dise !
S’il l’ensemble ne manquait pas de sobriété et serait passer inaperçu dans la Citadelle avec le temps doux et agréable qui y régnait, Ante savait qu’il allait être la cible de beaucoup de curiosité. Comme à chacune de ses visites en somme…

Ainsi équipé, il se carapata donc des quais, monta dans son véhicule personnel et s’envola vers sa destination : le jardin botanique du Présidium.
Ante avait hâte de voir le jour où un Krogan en habit civil pourrait déambuler n’importe où sans paraitre sortir du paysage, cela montrerait qu’une grande partie de son travail était accompli. En même temps, il appréhendait un peu cette banalisation : il avait prit gout à l’attention qu’on lui portait. S’il lisait souvent dans les regards de la curiosité, de l’étonnement, de l’amusement, voir même de la moquerie, il n’y avait aucune once de haine ou de peur, et cela faisait du bien.

Ante se délecta de sa balade dans le parc. On le regarda beaucoup, mais personne ne vint le déranger et il fit en sorte de ne gêner personne, profitant simplement de la caresse d’un vent doux et de la sensation de l’herbe fraiche autour de ses pattes. Il faudrait quelque chose comme ça sur Tuchanka.
Pendant sa promenade, le Diplomate remarqua avec un petit sourrie en coin, les nombreux couples qui semblaient fleurir et s’épanouir au milieu du jardin.

-Ah, les amoureux sur les bancs publics ! Pensa-t-il les cœurs légers et attendries.

Mais un duo en particulier attira son attention, un détail ne collait pas, ou plutôt collait trop justement.
Un humain agé, à l’air patibulaire se tenait tout proche d’une jeune fille magnifique. Elle aurait pu être radieuse si son visage n’affichait pas un air presque torturé. Les yeux d’Ante tombèrent sur les mains du couple. Ils ne se les tenaient pas comme il était coutume chez cette race : lui enserrait le poignée de sa « dulcinée » jusqu’à en avoir les jointures blanches.

Du peu qu’Ante connaissait des rites amoureux de cette espèce, la rétention et l’usage de la force n’étaient pas des éléments centraux… Si on mettait à part les holos que Ka ! lui avait montré, mais le Vortcha avait des gouts un peu spéciaux et ça ne devait pas être la "norme" classique des rapports entre humains...
La jeune fille était-elle en danger ? Ante devait-il intervenir au risque d’interrompre un rendez-vous galant ?

Ses pattes avaient décidés pour lui. Il se dirigea vers le couple en traversant la pelouse.
Lorsqu’il arriva près d’eux il dévisagea de son plus mauvais regard l’homme juste assez longtemps pour qu’il se sente en grave danger. De près il devenait incontestable que la situation de l’humaine relevait presque plus de la prise d’otage que de l’inconfort d’une dispute.

Le Krogan aurait pu écraser le crâne du pervers sur le banc, sauver la donzelle et déclencher un incident diplomatique par la même occasion. A la place il choisit la manière douce.
Quelques secondes après son irruption, Ante efface son air méchant, se tourna vers la demoiselle et afficha son plus grand sourire rassurant :

-Ah ! Te voilà enfin ! Je t’ai cherché partout ! J’ai entendu dire qu’il y avait un virus qui se baladait dans le parc, j’avais peur qu’il ne t’attrape et que nous soyons obligé d’aller voir ton médecin…


Ante adressa un clin d’œil presque complice à l’homme, lui dévoilant aussi son impressionnante dentition. Si son sourire se voulait tendre pour l’humaine, celui qu’Ante adressa à l’autre était plein de promesses sinistres…
Le « collant » n’eut pas de mal à lire entre les lignes des mots qu’Ante avait adressé à celle qu’il avait pensé sa proie. Il se décida enfin à relâcher le frêle poignet et s’enfuit sans demander son reste.

Pour le geste plus que par volonté de faire mal, Ante lui jeta un caillou.
Quand le Krogan fut certain que l’homme était reparti il reporta son attention sur la jeune femme assise sur le banc :
Elle avait la peau très pâle, ses yeux étaient d’un bleu si clair qu’ils évoquaient les plus beaux et les plus purs cieux des Terriens. Ante ne si connaissait pas parfaitement en matière de canons de beauté des autres races, mais il était aisé de définir cette humaine comme étant d’une grande beauté, avec ses traits fins et ses longs cheveux blonds qu’elle avait discipliné en natte. Une fleur assez jolie couronnait le tout.

-Désolé d’être intervenu comme ça, je vous ai pensé en difficulté… Ça va votre bras ?


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.

Make Tuchanka Great Again !


Couleur de dialogue : #ff6600


Dernière édition par Urdnot Ante le Lun 10 Avr 2017, 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 19

MessageSujet: Re: Sauvetage et interview surprise   Ven 07 Avr 2017, 17:50
Viveka hésitait toujours sur la décision à prendre pour Se sortir de ce mauvais pas mais n'eut pas à s'interroger bien longtemps. Alors que tout le monde les avait ignorés jusque là, les voyant comme un gentil petit couple, quelqu'un avait finalement décidé d'intervenir. Et pas n'importe qui. Il s'agissait d'un krogan, plutôt imposant comme tous les membres de son espèce.
Voyant le regard que ce nouvel arrivant lança à son agresseur, la petite blonde se sentit rapidement rassurée. Ce n'était visiblement pas une émotion partagée par l'homme qui lui tenait le poignet, son visage se décomposant un peu plus à chaque seconde. De façon volontaire ou non, il desserra même sa prise, soulageant Viveka et réduisant la douleur qui parcourait le bras de la jeune fille.

Puis, l'impressionnant krogan reporta son attention sur la petite blonde. Son expression changea radicalement, tendant vers quelque chose de rassurant. Enfin...son visage restait effrayant, mais il s'agissait sûrement de ce qu'il pouvait faire de mieux, de plus il dégageait une certaine bienveillant à l'égard de Viveka. Sur un ton assez doux, il lui confirma subtilement qu'il était là pour l'aider, débarrassant définitivement la jeune femme de toute crainte. Vu la carrure de son nouveau protecteur, il était peu probable que l'humain trop envahissant tente de s'imposer par la force. Et même s'il était assez stupide pour le faire, il n'aurait aucune chance.

Si la jeune journaliste ne répondit pas, elle envoya en retour un sourire reconnaissant qui était aussi clair que tous les mots du monde. Quelques secondes plus tard, elle était de nouveau libre et son agresseur avait courageusement décidé de prendre la fuite sans demander son reste. Sage décision selon elle. Son sauveur, restait très courtois jusqu'alors, ramassa un cailloux et le jeta sur l'humain qui s'éloignait. Viveka trouve le geste amusant et lâcha un rire léger tout en massant légèrement son poignet. La marque rouge causait par l'étreinte commençait déjà à se dissiper, au grand soulagement de la petite blonde. Entendant la voix du krogan qui lui était venu en aide, elle leva la tête pour le regarder et lui répondre. Il fallait bien ça car il était nettement plus grand qu'elle. Si ses choix vestimentaires le rendait moins intimidant que l'habituelle armure krogan, les amples vêtements laissaient tout de même deviner une silhouette massive, même selon les critères de sa race.

« J'ai encore un peu mal, mais je pense que ça devrait passer rapidement. Merci beaucoup d'être venu m'aider...J'étais en effet dans une situation assez inconfortable. Comment puis-je vous remercier ? »

Inconfortable, c'était un mot assez faible. Viveka avait vraiment eu peur...mais l'admettre aurait été bien trop douloureux pour l'ego de la jeune femme, habituée à ne pas laisser paraître ses faiblesses. D'autant plus que son sauveur avait sûrement autre chose à faire que de l'écouter se lamenter.

En le regardant avec plus d'attention, la jeune femme eu une impression étrange. Le visage du krogan lui était familier sans qu'elle puisse dire pourquoi. Pourtant, ce n'était pas comme si les krogans de son entourage étaient nombreux. Le fixant quelques instants, la jeune femme fouilla dans mémoire avant de réaliser qu'il était assez impoli de scruter quelqu'un comme elle le faisait. Peut-être qu'avec un nom, elle se souviendrai plus facilement. De toute manière, la moindre des choses vu la situation, c'était de se présenter...logiquement, il devrait faire de même. Tendant sa main ridiculement petite, Viveka s'introduisit avec le sourire.

Petit à petit, la mémoire de la jeune femme commençait à retrouver en efficacité. Un nom lui revenait. Urdonot Ante. Elle se rappelait. Elle avait vaguement entendu parlé de lui lors de ses cours de journalisme. S'il ne s'était agit que de ça, elle n'aurait sûrement pas été en mesure de le reconnaître, mais Lambertson avait exigé de son assistante qu'elle connaisse sur le bout des doigts les représentant diplomatique et les politiques majeurs de chaque race influente. Son mentor considérait qu'un journaliste digne de ce nom devait être capable de reconnaître les sources potentielles de scoop à tout moment. S'il n'avait pas émit de requête particulière concernant les krogans, les jugeant trop effacés des médias, Viveka avait souhaité approfondir le sujet d'elle même. Il n'y avait pas trop d'informations supplémentaires à mémoriser et la jeune femme admirait beaucoup le travail que ce peuple cherchait à faire sur son image. Prôner la paix pour un peuple réputé naturellement violent, c'était un défis intéressant...au yeux de la petite journaliste, les personnes capables de le relever devait être dotés d'un grand leadership pour entraîner les autres dans leur idéal. Il fallait aussi penser différemment, sortir des cases. La demoiselle avait toujours trouvé que Wreck et ceux qui défendaint sa cause était bien trop peu représenté dans les différents média. Une idée lui vint alors. Mais avant cela, elle devait confirmer l'identité de son sauveur.

« Arrêtez-moi si je me trompe, mais vous êtes bien Ante Urdnot ? Le diplomate? »

Attendant une réponse, Viveka replaça derrière son oreille l'une de ses mèches blondes qui se promenait au grès du vent. Bien sûr, la question de la jeune femme était purement réthorique...elle était certaine d'avoir, mais une confirmation de la part de l'intéressé ne pourrait pas faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4622-urdnot-ante-en-cours
http://www.masseffect-reborn.fr/t4637-journal-de-bord-d-urdnot-ante


En ligne
Messages : 40
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

MessageSujet: Re: Sauvetage et interview surprise   Mer 12 Avr 2017, 14:04
Le caillou c’était envolé, libre. Il planait gracieusement dans les airs. A lui la conquête de l’espace ! Il n’avait connu que le sol froid de la Citadelle, et il espérait atterrir sur de nouvelles planètes ! Peut-être des mondes volcaniques avec de jolies montagnes … Mais la gravité reprit vite ses droits et il chuta, tel Icare, les ailés consumées. Près de son point de chute il entendit un « crack », puis un « Aaaaaah », s’il avait été médecin, il aurait pu dire qu’il venait de briser une clavicule. Mais il n’était que caillou, alors il ne dit rien. Un peu plus loin un léger rire retentit, cristallin, suivit d’un plus tonitruant…

Du coin de l’œil, Ante avait vu son projectile faire mouche, l’homme tituba sous l’impact et repartit en jurant. Une bonne chose de faite ! Mais son regard était surtout attiré par la jeune femme qu’il venait de tirer des griffes du désormais blessé. Son lancer lui avait déclenché un petit rire, signe qu’elle n’était pas en état de choc, ou que la présence du Krogan ne la mettais pas encore plus mal à l’aise.
Elle le rassura ensuite concernant la marque rouge sur son poignet et lui demanda comment elle pouvait le remercier… Qu’est-ce qu’il fallait demander en retour dans ses cas là ?

-Tant mieux alors, je ne voulais pas troubler votre après-midi. Quant à ce que vous pouvez faire pour me remercier, disons que si jamais une femelle Kroganne est trop insistante avec moi, vous n’aurez qu’à voler à mon secours, comme ça nous serons quittes !


Ante eut un nouveau petit rire en imaginant la situation de la petite humaine tentant d’intimider son équivalent féminin de Tuchanka… Il faudrait qu’elle travaille un peu l’agressivité de ses yeux de biches…
Yeux qui justement scrutaient curieusement Ante, elle le regardait et semblait chercher quelque chose en même temps… Le connaissait-elle ? S’il l’avait déjà croisé il s’en souviendrait et elle n’avait l’air assez… militaire, pour être une représentante de l’Alliance.
Son regard inquisiteur commençait presque à devenir bizarre lorsqu’elle lui tendit la main pour se présenter. Ante l’a saisi avec les deux siennes le plus délicatement possible, il allait lui donner son nom en retour lorsqu’elle parla en premier.

« Arrêtez-moi si je me trompe, mais vous êtes bien Ante Urdnot ? Le diplomate? »


Le Krogan eut un petit sursaut de surprise, lâchant peut-être un peu trop brusquement la main qu’on lui avait tendue. Il n’était pas habitué à être reconnu en public, encore moins que l’on connaisse son prénom. Cette humaine à l’aspect si fragile n’était donc pas qu’une gamine dans un parc. Elle devait disposer de certaines ressources et d’un regard aiguisé pour parvenir à le distinguer des autres membres de son espèce. Physionomiquement en tout cas, pour le reste le Diplomate n’était pas bien compliqué à identifier… Ante se tendit un peu, une toute petite lumière s’alluma sous sa carapace frontale, une méfiance teintée de curiosité. En 400ans d’existence tumultueuse, on apprenait à surveiller les gens qui connaissaient votre nom sans qu’on ne les ait jamais vus… Mais peut-être commençait-il aussi, à son insu, à devenir un personnage notoire… Il n’y avait qu’une seule manière d’être sûr.
Toujours avec un grand sourire, mais avec un regard un peu plus distant qu’auparavant, Ante répondit :

-Eh bien en effet, je suis bien Ante, mais c’est étrange je ne me souviens pas vous avoir déjà rencontré, comment me connaissez-vous ?


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.

Make Tuchanka Great Again !


Couleur de dialogue : #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 19

MessageSujet: Re: Sauvetage et interview surprise   Dim 16 Avr 2017, 17:41
Viveka sentit que sa question avait surpris le Krogan. Ce dernier avait d'ailleurs lâché sa main un peu précipitamment et son attitude changea légèrement. Si Ante semblait toujours avenant à l'égard de la jeune femme, il y avait comme une pointe de méfiance dans son attitude. Rien de flagrant, mais elle le sentait soudain plus distant...comme s'il ne la voyait plus simplement comme une simple gamine qu'il venait de tirer d'affaire, mais plus comme une potentielle menace. Enfin, menace était sûrement un bien grand mot. La petite journaliste aurait parié sans crainte que l'imposant diplomate n'avait pas trop à s'inquiéter d'une jeune fille aussi frêle.

Après quelques instants d'un silence qui aurait vite pu devenir pesant, Ante répondit à la question qui lui avait été posée. Il confirma ce que la petite journaliste avait supposé, tout en lui demandant comment elle connaissait son nom. Il ne l'avait pas formulé de cette façon, mais Viveka sentait bien qu'il s'agissait de la question sous-jacente. Après tout, elle pouvait comprendre. Les représentants krogans étaient loin d'être aussi connus que certains de leurs homologue shumains ou asaris par exemple...être reconnu de cette façon devait lui paraître un peu suspect. A bien y réfléchir, l'approche de la jeune pouvait être perçu comme un peu trop directe, voire agressive. Elle voulait s'expliquer et faire la meilleure impression possible.

« En effet, nous ne nous sommes jamais rencontrés. Je suis étudiante en journalisme et je travaille à temps partiel pour Westerlund News. Mon patron a tenu à ce que je sois plutôt bien informée des principaux acteurs politiques de chaque espèce. »

Viveka marqua un temps d'arrêt, elle sentait qu'elle devait gagner la confiance d'Ante mais ne savait pas trop comment s'y prendre. Si elle était plutôt à l'aise et comprenait facilement le schéma de pensée de la plupart des espèces courantes de la citadelle, la logique krogane lui échappait un peu. D'autant plus que le diplomate n'était pas réputé pour raisonner comme un individu lambda de son espèce, compliquant encore un peu la tâche de sa jeune interlocutrice.
Dans le doute, celle-ci décida de jouer la carte de la franchise. Après tout, elle n'avait pas grand chose à perdre.

« Pour être totalement honnête, j'ai fait preuve de zèle et recherché plus d'informations qu'on ne m'en avait demandé sur les krogans. Je trouve que la nouvelle politique de votre peuple est très intéressante et j'ai beaucoup de respect pour ceux qui en sont les initiateurs. Votre nom et votre visage sont ressortis assez naturellement. Et comme j'ai plutôt une bonne mémoire photographique, je vous ai reconnu. Je vous demande pardon si ma réaction était trop...spontanée. Je conçois que ça ne doit pas être courant. »

Le joli visage de Viveka se fendit d'un sourire d'excuse et cette dernière hésita quelques secondes. Elle avait encore envie de rajouter quelque chose...une question. Ou plutôt une demande. Mais elle n'était pas certaine d'en avoir le droit...elle qui d'habitude suivait ses envies et se moquait bien des convenances ne savait pas trop comment réagir. Ante était vraiment imposant et faisait ressortir l'instinct de conservation de la jeune femme. Elle ne souhaitait pas vraiment le contrarier en se montrant trop intrusive.

Après un instant de réflexion, elle réalisa cependant qu'il ne pouvait rien lui arriver. Ante était un représentant diplomatique de son espèce, un personnage public qui représentait le nouveau krogan sage et raisonnable. Il était très peu probable qu'il s'en prenne à petite journaliste sans défense pour une simple proposition d'interview. Viveka décida donc de se lançait, dans le pire des cas, elle ne risquait qu'un refus.

« A ce propos...je trouve que vous et vos idées êtes bien trop peu représenté dans les médias...je sais que je n'ai pas énormément d'expérience et de poids dans mon milieu...mais si vous acceptiez de m'accorder un peu de votre temps, j'aimerais beaucoup vous interviewer. »

La petite blonde resta à patienter, espérant que son interlocuteur accepterai la proposition. Au fond d'elle, elle n'y croyait pas trop. Elle était jeune encore étudiante et Ante ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Pourtant, cette interview pourrait avoir un impact très positif sur la carrière de la jeune fille tout en donnant une image plus sympathique des krogans aux humains. Après tout, Viveka était adorable et savait vendre des idées nouvelles.

Quoi qu'il en soit, si le diplomate refusait son offre, elle ne comptait pas lui en tenir rigueur. Bien au contraire même, elle attendrait juste de s'être fait un nom et une place à Westerlund News pour le recontacter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4622-urdnot-ante-en-cours
http://www.masseffect-reborn.fr/t4637-journal-de-bord-d-urdnot-ante


En ligne
Messages : 40
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

MessageSujet: Re: Sauvetage et interview surprise   Lun 01 Mai 2017, 17:48
Ante se moqua intérieurement de sa paranoïa, il s'était imaginé un scénario catastrophe quand l'humaine l'avait identifié, alors qu'il aurait plutôt dû en être flatté !
Son interlocutrice n'était pas une assassin mais une apprentie journaliste, Une fonction qu'Ante avait réellement découverte lorsqu'il était entré au service de Wrex, Auparavant pour lui, il ne s'agissait que de petits bonhommes qui racontaient la vie des autres. Une simple distraction à premier abord. C'était assez éloigné des préoccupations qu'avait le Krogan.

Mais Ante avait pu constater, depuis, le véritable pouvoir que ces gens possédaient pendant et après la guerre, à la fois sur le moral des peuples et sur leur perceptions des choses. Tout comme il avait appris la puissance des mots, la force des journalistes et de leur travail lui était apparut sous un jour nouveau.
Le Krogan ne s'attendait pas à être reconnu, encore moins pour son action politique. Cela lui donna un curieux sentiment au creux de l'estomac, une sorte de chaleur, de fierté qui toucha directement son ego. Son sourire revint sur son visage.

-Je ne sais quoi dire, j'ai eu un passé assez... tumultueux, où être reconnu comme ça n'est pas toujours un bon présage, mais à la lumière de ce que vous me dites, je dois avoué que vous venez de faire un heureux chez les Krogans ! J'ignorais être populaire en dehors du petit milieu dans lequel j'officie d'habitude.


C'était de la vrai fausse modestie, Ante avait bien conscience que ses nombreuses actions pour les Krogans avaient dû avoir un retentissement, mais il ne se voyait que comme un ouvrier poussant le chariot de Wrex ; il n'était pas à la poursuite de laurier ou de notoriété, laissant volontiers les premiers et la seconde à d'autres. Toutefois, il devait bien reconnaître qu'apprendre que son nom et son visage revenait à une apprentie journaliste d'une autre race était agréable et gonflait pas mal son amour-propre. Un peu plus et il allait devenir crâneur !

-J'imagine à peine le travail que vous devez fournir pour vous rappeler de nous, encore plus pour nous différencier les uns des autres ! Votre patron doit avoir de la chance de vous avoir.

Malgré tout, la réaction hâtive d'Ante semblait avoir jeté un froid, la conversation qui c'était engagée de manière plus qu'incongrue mais sur une note positive était maintenant tendue. Viveka derrière son petit sourire, semblait embarrassée, comme si quelque chose la gênait... Et comme si elle plongeait vers l'inconnu, elle prononça sa question de manière assez hésitante, peut-être s'attendait-elle à une réaction négative de la part du Diplomate...
Ante fit un pas en arrière, cette fois-ci pas pour prendre de la distance mais pour effectuer une sorte de salut révérenciel, inclinant la tête. Il eut un petit rire lorsqu'il se redressa, avant de dire :

-Quant à moi, c'est une joie et un honneur de voir que quelqu'un s’intéresse à notre travail et à nos idées, cela me touche vraiment. Ce serait avec plaisir que j'accepterais de répondre à vos questions, mais j'aurais une condition...

Il fit un pas en avant, approchant sa large bouche de la tête blonde, comme pour dire un secret :

-Je n'ai pas l'habitude que la conversation tourne autour de moi, et j'aurais peur de devenir péteux après ça... Alors je voudrais en apprendre autant sur vous que vous sur moi !

Il était évident qu'Ante avait tout intérêt à accepter, si un article pouvait paraître dans un journal cela ferait une sacrée bonne pub pour son peuple, et c'était son boulot, mais il n'avait pas oublié non plus qu'il était en vacance et il tenait à ce que cela se passe de manière agréable et détendu, plus sous la forme d'une discussion informelle que d'un entretien grisâtre. Et si par chance il pouvait donner une occasion à la journaliste de tirer son épingle du jeu, alors il n'y voyait aucun inconvénient !
Il recula son visage de celui de la jeune femme et lui fit un clin d’œil complice. D'un geste du bras il indiqua le reste du jardin. Ils étaient encore proche du banc où Ante avait chassé la sangsue, et celui-ci imaginait que la conversation se déroulerait peut-être plus facilement s'ils s'éloignaient de ce lieu.

-Allons dans un autre endroit, mettons nous à l'aise et faisons comme si nous étions deux amis qui ne ce sont pas vu de puis longtemps, ce sera plus agréable et je stresserais moins, cela réduira le risque que je raconte n'importe quoi Ahah !


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.

Make Tuchanka Great Again !


Couleur de dialogue : #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 19

MessageSujet: Re: Sauvetage et interview surprise   Mer 31 Mai 2017, 10:59
Viveka était soulagée de constater qu'Ante ne lui tenait pas rigueur de son enthousiasme un peu naïf. Au contraire, il paraissait même flatté d'avoir été reconnu en en profita pour complimenter la jeune femme. Dans l'attente, la petite blonde scrutait le visage du diplomate pour tenter d'y déceler une réponse. Malheureusement, elle n'était pas très familière des expressions krogans. Les quelques millisecondes nécessaires à Ante pour comprendre la demande qui lui était faite et y répondre semblèrent durée une éternité. Viveka retenait son souffle. Sans qu'elle s'en rende compte, sa mâchoire s'était crispé et tout son corps était tendu.

Lorsque l'impression krogan fit un pas en arrière pour la saluer, la jeune femme se sentit comme libérée. Fini les tensions, elle était toute légère, comme sur un petit nuage. Son excitation était telle qu'elle n'émit pas la moindre réserve quand Ante voulut poser une condition à l'interview. La demoiselle se contenta de hocher la tête et écouta avec une pointe de surprise la requête qui lui tait faite. Il voulait en savoir plus sur elle...pourquoi pas après tout, ça pouvait être amusant. Tendant la main en guise de contrat, la jeune journaliste s'empressa d'accepter avant que son sujet de reportage ne change d'avis.

« Marcher conclus. »

En elle-même Viveka se demanda ce qu'elle pourrait bien raconter sur sa vie qui puisse avoir le moindre intérêt pour le diplomate. Elle n'était qu'une gamine après tout...chose qu'elle n'admettait pas souvent, mais dont elle était parfaitement consciente. Elle n'avait pas vécu de grande aventure. Enfin...certaines de ses interventions avec son patron avaient été riches en émotions et en risque, mais pas quoi impressionner un krogan qui avait certainement guerroyer pendant plusieurs siècles. Elle espérait ne pas être d'un ennui mortel. Au moins Ante serait distrait par la beauté du paysage. Il lui proposait d'ailleurs de débuter l'interview par une promenade.

La petite blonde répondit par un sourire. Une interview dans un parc et une journaliste qui en dit autant sur elle que son sujet de reportage. Inhabituel. Cependant, ça semblait bien cadrer avec le personnage qu'elle imaginait en Ante. Et elle avait l'habitude de travailler de façon peu orthodoxe, c'était d'ailleurs la meilleure technique selon elle. D'un pas léger, Viveka pris la direction de sa serre botanique préférée.

« Allons par là, c'est vraiment magnifique vous allez voire ! »

Le duo insolite marcha quelques minutes en silence, profitant du calme et la beauté des lieux. Quelques badeaux se retournaient parfois, étonné par cette étrange association. La petite blonde trouvait cette réaction très divertissante. Cependant, ce n'était pas le moment de s'amuser de l'étroitesse d'esprit de certains des habitants de la citadelle, elle avait une interview à mener et ne comptait pas laisser sa chance. Se tournant vers Ante, elle s'adressa à lui sur un ton enjoué.

« Si ça ne vous ennui pas, j'aimerai poser la première question...après tout, vous avez beaucoup plus d'expérience que moi et bien plus à raconter. Si je commençais, nous aurions vite fait le tour de tout ce qu'il y a à dire. »

Façon relativement subtile de mettre en avant les plus de 300ans d'années de vie du krogan. Sans lui laisser le temps de répondre, Viveka attaqua sur sa première question. Elle n'avait pas oublié l'allusion au passé tumultueux qu'Ante avait fait plus tôt, mais elle trouvait qu'il s'agissait d'une entrée en matière trop brutale...elle aurait tout le temps d'y revenir par la suite. Pour l'heure, elle allait rester sur quelque chose de basique. Une question simple et valorisante. Également, le cœur du sujet.

« Alors, dites moi...Qu'est-ce qui vous a convaincu de rejoindre Wrex ? »

Attrapant son sac, la jeune femme sortit de quoi enregistrer la réponse du krogan, ainsi que de quoi noter. Une habitude qu'elle avait prise. Il valait toujours mieux avoir de quoi noter. Si la question paraissait presque évidente, elle n'avait encore jamais été posées. Les rares interviews de krogans avaitpresque toujours étaient menées par Wrex lui-même ou concerné des projets très spécifiques. Les motivations profondes des krogans restaient assez mystérieuses pour la plupart des gens et Viveka trouvait cela dommage. Il était toujours plus simple de comprendre un mouvement politique lorsqu'on en connaissait l'origine, les valeurs profondes qui avaient conduit à sa formation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4622-urdnot-ante-en-cours
http://www.masseffect-reborn.fr/t4637-journal-de-bord-d-urdnot-ante


En ligne
Messages : 40
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

MessageSujet: Re: Sauvetage et interview surprise   Jeu 01 Juin 2017, 20:52
A nouveau Viveka et Ante échangèrent une poignée de main. Elle fût moins bizarre que la première qui avait servit de premier contact. Celle-ci signifia que tout deux s'étaient mis d'accord et cela enchanta le Krogan.
La jeune femme emmena le diplomate dans une direction. La robe jouant avec la légère brise, elle marchait un peu devant lui, toute tension semblant avoir disparue chez elle. Cela apaisa aussi l'ambassadeur, qui prit son temps pour apprécier la balade. De nouveau les regards se tournaient vers eux, mais Ante les remarqua à peine, trop occupé qu'il était à se détendre avant l'interview.
Le parc était un endroit doux et agréable, chemin faisant, ils allaient d'étendue herbeuses en bosquets d'arbres. Ante se prit à imaginer sa planète dans de telles conditions, avec un petit rictus il dit doucement :

-J'espère qu'un jour Tuchanka connaîtra de tels lieux, ne serait-ce que pour voir des Krogans gambader dans les prés...

L'improbable paire arrivait en vue d'un large bâtiment fait de verres lorsque Viveka se tourna vers Ante pour lui parler. Vite mais clairement, elle enchaîna se qui pourrait s'apparenter à une phrase d'excuse, puis sa première question. Il l'a vit sortir un carnet et un stylo. Un nouvel indice qui indiquait au Krogan qu'elle était au moins un peu plus originale que les autres membres de sa profession qui se contentaient de leurs omnitech ou de caméras flottantes. Un trait de caractère pour lequel Ante avait une sympathie certaine. Ante prit un moment pour répondre, préférant d'abord clarifier quelque chose :

-Ça ne m'ennuie pas de commencer, mais ne minimisez pas l'importance que vous pouvez avoir, ou de ce que vous pouvez avoir à dire. Je connais à peine la culture humaine, et le peu que j'en sache, je le tire de soldats ou d'ambassadeurs. Savoir comment une jeune femme civile voit les choses est une aubaine pour moi. Peu importe le nombres des années, je suis certain que vous avez beaucoup à me raconter et à m'apprendre, même si vous pensez cela banal.

Ante fit un nouveau sourire. Il se voulait rassurant et faire comprendre à Viveka que s'ils étaient loin de partager les mêmes expériences, il ne l'imaginait pas autrement que sur le même pied d'égalité que lui. Il essaya ensuite de se concentrer sur ce qu'elle lui demandait. Il était rare que des extra-Tuchankiens posent une question sur les motivations des Krogans à suivre Wrex, cela devait leur sembler naturel, et ça l'était sûrement un peu en vrai. Mais il y avait aussi plus et Ante était heureux d'avoir l'occasion de développer un peu ce qui lui en pensait :

-Qu'est-ce qui m'a convaincu de rejoindre Wrex... Je crois qu'au début c'est parce que j'étais nul... Oui c'est ça. J'ai rejoins Wrex parce que j'étais nul.
Ante eut un petit rire à la fois nerveux et dérisoire.

-De part ma naissance et mes capacités biotiques, les membres de mon clan m'avaient destinés à faire de grandes choses. Je crois que ça c'est universel, cette terrible pression des aînés qui aimeraient que les nouvelles générations réussissent mieux qu'eux, pas vrai ? Donc on m'a dit que j'aurais un futur splendide et que j'accomplirais d'incroyables prouesses. Et puis j'ai échoué. J'ai foiré sur toute la ligne et lamentablement en plus. J'ai jamais pu être un bon meneur, alors quand je suis revenu m'installer sur Tuchanka et me suis retrouvé avec mon clan sur la bosse, j'ai fait comme j'ai pu pour pas qu'on meurt dans le désert mais c'était que de la survie, il n'y avait pas de projet derrière. Et puis Wrex est arrivé. Il était tout ce que je n'avais pas pu être, un guerrier fier, un héros, un leader. Il avait réussi là où moi j'avais raté, je respectais ça. C'était le premier Krogan qui nous proposait autre chose que la survie et la guerre. Avec lui, on pouvait retrouver un rêve, un futur. J'ai rapidement eu de l'admiration pour Urdnot Wrex et je ne crois même pas avoir hésité à le rejoindre... Cela peu paraître cliché, simplet ou un peu propagandiste, mais j'ai décidé de suivre Wrex parce qu'il représente l'espoir, et pour mon peuple, et pour moi.

Ante fit une petite pause, le temps d'avaler un peu de salive, de réfléchir à s'il n'avait pas dit n'importe quoi et pour faire baisser un peu la poussée de fierté qui lui était venu et avait donné à sa voix l'accent exaltée qu'elle prenait lorsqu'il se mettait à parler de son leader... Il ne fallait pas que la journaliste le prenne pour un pauvre Krogan hystérique.

-Si ma réponse convient, est-ce à mon tour d’enquêter ? Alors dites moi Viveka, de quoi est-ce que vous, vous rêvez ? Qu'est-ce que vous tenez à accomplir dans cette vie ?


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.

Make Tuchanka Great Again !


Couleur de dialogue : #ff6600
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sauvetage et interview surprise   
Revenir en haut Aller en bas
 

Sauvetage et interview surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-