AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Présentation de Griever (finie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 5

MessageSujet: Présentation de Griever (finie)   Dim 26 Mar 2017, 23:31
Registre Galactique des espèces
Griever (né Griva Ivanovitch Averine)

Informations primaires

Sexe :Masculin (en dépit des apparences)
Race : humain
Âge : 12 ans
Faction : indécis
Poste / Grade : petit voleur/hacker
Parenté : inconnue (Sofiya Pavlona/Averine et Ivan Averine (décédé)
Situation maritale : un peu jeune non ?
Planète d'origine : Planète Terre. Vit désormais dans les conduits de la Citadelle.


Histoire

Griever n'est qu'une ombre. Une entité que nul ne connait et qui est presque aussi imperceptible que Cerberus l'a autrefois été. Il n'y a aucun renseignement sur l'enfant, ni acte de naissance, ni même lieu de naissance et bien que le nom sonne britannique ou américain, tout porte à croire que nul parent n'aurait eu la cruauté de donner à un nouveau né un prénom ayant une signification si sombre. Le prénom signifiant en effet "Lamentation" (ou philosophiquement parlant "Celui qui ressent un fort chagrin"), il aurait été particulièrement sans coeur de le donner à un bébé... A moins que la naissance de ce dernier n'ait accompagnée telle ou telle catastrophe.

Griever est en réalité né à Volgograd, Russie, le 20 septembre 2190, à l'époque sous le nom de Грива Ивановић Аверин (prononcé Griva Ivanovitch Averine) Son père, désirant peut être voir son fils obtenir plus tard le courage d'un lion lui donna en effet un prénom présentant la partie la plus reconnaissable du fier animal : sa crinière. Cela dit, le petit garçon ne garde aucun souvenir de ses quatre premières années ce qui diminue considérablement les possibilités d'en apprendre plus. Tout ça à cause d'un groupe d'idiots décidés à essayer de reprendre le principe d'une organisation défunte suite à la destruction des Moissonneurs...

Bien que faisant partie de l'Alliance, la Russie est un pays à l'histoire troublée dont le peuple, aussi froid que leur "mère patrie" a toujours tenté de le défendre à tous prix. Bien que cette volonté s'étende désormais à l'ensemble de la Terre et de quelques colonies, ce trait n'a jamais vraiment changé. Par conséquent, était-il si étrange que quelques sympathisants de l'organisation Cerberus aient pu apparaître suite au carnage des Moissonneurs ? Toujours est-il que le destin de Griva fut scellé avant même sa naissance... Suite à un stupide accident et une imprudence de sa mère.

Sofiya Averine (née Pavlona), ancienne caporale à bord de l'un des innombrables vaisseaux de la soixante troisième flotte de reconnaissance avait vu énormément de choses au cours de sa carrière. Survivant à deux combats contre les Geth, plus d'une attaque pirate et même une mauvaise rencontre avec un mercenaire Krogan à ses débuts. Malheureusement, le conflit avec les Moissonneurs mit un terme définitif à sa carrière. Sévèrement brûlée à divers endroits du corps (dont la partie gauche de son visage et de sa poitrine), la jeune femme âgée à l'époque de vingt et un ans se retrouva, comme beaucoup de monde, seule, avec ses blessures et une vive aversion pour l'espace et ses dangers. Elle prit dès lors la décision de retourner sur Terre, dans son pays natal et d'y passer le reste de sa vie. Malheureusement, une fois arrivée sur place, elle dut vite déchanter. Bien que ses blessures et son passé militaire l'aidèrent à être raisonnablement acceptée par la population civile, son apparence, pourtant toujours raisonnablement belle, ainsi que ses caractéristiques biotiques ne l'aidèrent guère à trouver de prétendants. Heureusement toujours parfaitement mobile, elle joignit finalement la police militaire en tant que consultante, une première pour son âge et ce fut durant son travail qu'elle fit la connaissance de son futur époux : Ivan Averine. Tous deux se marièrent finalement un an plus tard, leur fils suivant deux ans ensuite.

Malheureusement, un imprévu se produisit durant le deuxième mois de grossesse de Sofiya. Bien que simple consultante, ses capacités au combat demeuraient plutôt développées malgré ses blessures et elle fut donc appelée pour aider à neutraliser un groupe de contrebandiers tentant de faire du trafic de matière sombre (élément Zéro) pour un groupe mafieux. Bien que l'opération fut réussie, la jeune femme, ignorant à l'époque sa grossesse fut exposée à une petite dose d'ézo sous forme de poussière qui entra par une blessure suite à la fusillade. Etant déjà une Biotique, elle risquait pas grand chose. Quoi qu'elle sentit vaguement une légère sensation de puissance pendant quelques instants, mais se rendit compte beaucoup trop tard de ce qu'il venait de se produire lorsqu'une échographie, quelques mois plus tard, montra le corps de son fils à naître, ce dernier présentant plusieurs nodules biotiques ça et là. Pour la jeune femme qui souhaitait éviter à son bébé de devenir comme elle, ce fut un coup dur. Cela dit, Griva naquit paisiblement ensuite, sans autre signes de ses futures capacités qu'une forte voracité, même pour un bébé et une légère hyper-activité qui, plus tard, se changea en une intelligence étrangement développée. L'enfant fit donc partie des rares à naître avec des nodules permettant l'apparition de pouvoirs Biotiques... Ou sans Cancer. Cela dit, ses parents décidèrent de ne jamais lui faire poser d'amplificateur, ignorant malheureusement que le destin avait déjà commencé à agir...

La Mafia Russe, quoi qu'affaiblie suite à l'avènement de l'Alliance était en effet toujours présente et sa vengeance pour la chute de son trafic se fit attendre quatre ans avant de tomber. Griva parvint à s'enfuir à la demande de sa mère lors de l'assaut des assassins sur la demeure familiale, mais disparut mystérieusement peu de temps après... Traces de son existence comprises. Ivan perdit la vie dans l'attaque, mais Sofiya survécu, quoi que folle de rage devant la disparition de sa famille. Après avoir appris la présence d'une taupe de la mafia dans son service et devant l'impuissance de ses collègues, elle créa dès lors sa propre mafia, composée d'anciens militaires et s'en servit pour assouvir sa vengeance. En moins d'un an, son organisation était la seule restante, les autres, déjà dangereusement affaiblies étant incapables de gérer la haine d'une mère et un groupe de soldats d'élite. Cependant, Griva ne fut jamais retrouvé.

Le fait est que l'enfant fut découvert deux jours plus tard, prostré dans une ruelle par l'un des membres d'un syndicat cherchant à revivre les idéaux de Cerbérus. Peu nombreux et en général pas du tout soutenus au vu des crimes de leur modèle, les membres cherchaient à recruter parmi les plus misérables ou haineux. Stratégie plutôt utile et diablement efficace les trois quarts du temps. Bien que kidnapper des enfants puisse paraître inutile, le groupe commença à utiliser cette stratégie en guise de "placement" sur l'avenir, Griva n'étant qu'une victime de plus... une victime qui devint beaucoup plus précieuse encore lorsque les diverses expériences faites sur lui révélèrent la présence de ses nodules biotiques. Emmené de force dans les bas-fonds de Saint Petersbourg à plus de mille kilomètres de là, l'enfant était cependant loin de vouloir aider ses ravisseurs et tenta plusieurs fois de s'enfuir, en vain.

Pendant deux ans, la vie de l'enfant fut particulièrement horrible dans la mesure où ses tentatives répétées de s'y soustraire ne manquèrent pas de lui attirer nombre de punitions. Plusieurs lacérations sur son dos montrent encore de nos jours les tentatives de ses kidnappeurs de le briser, tentatives cependant vaines, l'enfant ayant hérité du caractère décidé de sa mère. Cela dit, la difficulté de sa vie eut des effets ravageurs sur sa psyché. Effets qui allaient devenir lourds de conséquences lorsqu'au lieu d'attendre la puberté comme d'habitude, ses tortionnaires décidèrent de lui poser un amplificateur dès l'âge de sept ans... avec des effets imprévisibles. L'enfant explosa presque littéralement, son esprit encore en plein développement étant incapable de supporter cette invasion. Le chirurgien perdit brutalement la vie lorsque la toute première décharge télékinésique du garçon projeta un scalpel (ainsi que le plateau contenant divers outils) directement dans sa tête. Par ailleurs, suite à une trahison intestine, l'Alliance attaqua le complexe et en massacra la majeure partie des occupants, secourant également les enfants et autres prisonniers... Sauf Griva. Complètement terrifié, presque fou de douleur et impossible à raisonner, l'enfant alla jusqu'à piller le cadavre de sa victime, lui volant son Omnitech ainsi qu'un pistolet (qu'il perdit deux minutes plus tard) avant de s'enfuir, parvenant par miracle à ne pas croiser attaquants comme défenseurs, même si au moment de quitter le bâtiment, il cru vaguement entendre quelqu'un crier son prénom. L'un des anciens collègues de sa mère parvint en effet à l'entrevoir, mais fut incapable de le rejoindre à cause de la fusillade. Ce cri allait cependant, le lendemain, lui offrir une nouvelle identité lorsqu'il s'éveilla sans le moindre souvenir.

Que ce soit à cause du traumatisme, de la douleur ou juste un effet secondaire de la chirurgie, le petit blond se réveilla en effet dix heures plus tard dans une ruelle de Saint-Petersbourg sans le moindre souvenir de ce qu'il lui était arrivé. Désorienté, affamé, ensanglanté et empêtré dans une blouse blanche volée sur un cadavre d'adulte. Transi de froid, il erra de nombreuses heures ça et là, sans vraiment savoir où aller, jusqu'à être finalement découvert par un jeune adolescent nommé Nikolai Faustin, leader d'un groupe d'orphelins de guerre vivant dans la rue.

Du haut de ses seize ans, Nikolai était un jeune hacker aussi charismatique que décidé. La guerre contre les Moissonneurs avait déjà fait pas mal de dommages en elle-seule, mais les troubles qui agitèrent la galaxie ensuite ne manquèrent pas d'en rajouter, volant ses parents au jeune homme. Dans un premier temps envoyé dans un orphelinat surpeuplé, il s'en évada au bout d'un mois et entreprit de faire sa vie dans la rue, n'hésitant pas à sauver nombre d'orphelins qui, comme lui fuyaient les institutions et de leur apprendre diverses choses. Bien que criminel sur certains points, le jeune homme avait le coeur sur la main et lorsqu'il trouva un petit amnésique vêtu d'une simple blouse blanche beaucoup trop grande semblant sortir d'une zone de guerre, il fut pour lui parfaitement naturel de le prendre sous son aile. Cela dit, les débuts furent laborieux. Bien que ne gardant aucun souvenir des deux années de torture qu'il venait de subir, Le blondinet sans nom était extrêmement méfiant, voire même sauvage et l'apprivoiser suffisamment pour pouvoir le soigner, puis l'emmener dans l'opéra en ruines qui lui servait de repaire fut un sacré défi. Par ailleurs, l'enfant était extrêmement émotif et montrait des talents imprévus que l'ado reconnut avec horreur comme étant des capacités biotique. Vu l'âge de l'enfant, ce dernier n'aurait en effet certainement pas du pouvoir les utiliser de la sorte et l'adolescent comprit plus ou moins la source de l'amnésie de son nouveau protégé. Il se jura dès lors de le protéger à n'importe quel prix. Cela dit, il fallait commencer par lui donner un nom...

L'amnésie de Griva allait désormais jusqu'à son identité, bien qu'il ait gardé quelques souvenirs inconscients. En particulier une voix criant ce qu'il pensait être son prénom. Cela dit, le souvenir était complètement déformé et l'enfant, incapable de clairement comprendre le mot cru avoir entendu le prénom "Griever". Bien entendu, Nikolai rejeta immédiatement l'idée que quelqu'un ait pu avoir un coeur suffisamment glacial pour oser appeler son fils ainsi, mais malheureusement, Grigri était convaincu que c'était son prénom, si bien que l'adolescent capitula, laissant son protégé prendre cette appellation.

La vie du groupe était cependant loin d'être facile et malgré les efforts de Nikolai, ce dernier se retrouva à prendre diverses décisions qu'il n'apprécia guère. Le jeune hacker du de nombreuses fois se tourner vers de petits crimes sans gravité pour nourrir ses petits protégés, quoi que fort heureusement, il parvint généralement à éviter les plus graves. Cela dit, la présence de Griever rendit les choses d'autant plus compliquées vu la voracité déclenchée par ses gênes de Biotique. L'enfant lui-même en était douloureusement conscient et cherchant à aider son bienfaiteur et ses "frères et soeurs", alla jusqu'à s'affamer quelques temps, au point d'en tomber presque d'inanition à la grande horreur des autres enfants. Cette action pour le moins stupide lui valut sa première dispute avec les autres enfants une fois remis, l'adolescent usant finalement de son influence pour lui interdire de recommencer. Cela dit, Grigri était toujours conscient de ce que sa présence coûtait aux autres et chercha un moyen de se rendre utile, n'hésitant pas une seconde à apprendre finalement à voler auprès des éléments les moins honnêtes du groupe (au grand dam de son protecteur). Sa petite taille ainsi que ses capacités télékinétique se montrèrent très vite particulièrement utiles à ce niveau, mais usait son énergie très rapidement ce qui rendit leur utilisation aussi coûteuses que ce qu'elles rapportaient. S'en servir laissait en effet l'enfant affamé et son corps avait des demandes énergétiques colossales que Nikolai qualifia en plaisantant de "supérieure à celles d'un adulte en surpoids".

Cela dit, l'adolescent se rendit compte un jour de la présence de l'Omnitech militaire au bras de Griever, ce dernier ayant maintenu l'objet caché pendant pratiquement un an. Niko en possédait un aussi, mais il s'agissait d'un modèle civil trafiqué et donc, peu utile dans le domaine du hacking comparé au modèle de l'armée de son protégé. Songeant dans un premier temps à demander à l'enfant de lui confier l'objet, il y renonça en se rendant compte de l'attention presque maniaque de ce dernier envers l'outil et préféra approcher le blond, lui proposant de l'entraîner au piratage tout en lui précisant qu'il n'aurait pas besoin d'utiliser ses pouvoirs dans ce domaine. Naturellement, toujours soucieux d'aider les siens et questionnant son utilité en tant que voleur, l'enfant accepta immédiatement, en dépit des avertissements de son bienfaiteur sur la difficulté supérieure de son "art".

Cela dit, la difficulté en question s'avéra plutôt relative dans la mesure où l'enfant parvint très rapidement à apprendre les bases. Probablement aidé par l'Omnitech à son bras, il attira une certaine jalousie de Nikolai en apprenant en moins de deux mois à déchiffrer les algorithmes informatiques régissant les trois quarts des terminaux terrestre, démontrant un solide talent à ce niveau. Par la suite, il devint facile pour lui de s'infiltrer dans nombre de réseaux plus ou moins sécurisés afin de voler des crédits... ou d'ouvrir certaines portes. Bien que légèrement jaloux de ce talent, Niko ne manqua pas de sourire légèrement, tous deux utilisant dès lors leurs talents pour assurer une bonne vie au groupe. Malheureusement... l'ancienne vie de Griever et la nouvelle allaient se croiser... et vite montrer qu'elles étaient incapables de cohabiter.

L'un des multiples vols en ligne du duo les amena bien malgré eux à s'infiltrer dans les dossiers d'une certaine mafia... Chose naturellement très mal vue par la leader du dit syndicat. Ignorant ce qu'elle venait de faire, Sofiya ordonna à plusieurs de ses hommes de trouver les coupables, chose que ces derniers firent avec zèle. Trop de zèle. Six enfants perdirent la vie dans l'assaut avant que Nikolai ne se débarrasse des agresseurs en les piégeant dans l'ancienne chaufferie de l'opéra, ce qui malheureusement provoqua une explosion qui le tua au passage. Le reste du groupe fut arrêté par l'Alliance et envoyé vers divers orphelinats, mais là encore, Griever disparut, survivant de justesse à l'assaut. Sa mère, arrivant sur place pour stopper le carnage vit avec horreur le visage à peine plus âgé qu'avant de son fils apparaître un bref instant sur une caméra de sécurité avant de disparaître. La rage et la douleur apparaissant sur le petit visage clair la frappèrent au coeur, ainsi que les vêtements légèrement déchirés. L'un de ses hommes survivants lui apprit ensuite qu'un des mafieux avait approché l'enfant avec de mauvaises intentions claires... et l'avait amèrement regretté lorsqu'une répulsion biotique l'envoya s'empaler sur une barre de fer. L'homme alla même jusqu'à reconnaître s'être préparé à abattre son camarade pour sauver l'enfant avant que ce dernier ne le fasse. Sofiya n'eut pas besoin de dessin pour comprendre les intentions en question lorsqu'elle se rappela de l'apparence de son fils et de rage, profana le corps du traître en le mutilant de nombreuses fois à coup de fusil avant que ses hommes ne parviennent à la calmer. Elle ordonna dès lors à ses hommes de ratisser toute la ville sans exception, quitte à défoncer toutes les portes qu'ils rencontreraient et de lui ramener l'enfant vivant et bonne santé à n'importe quel prix, mais son fils demeura introuvable. Et pour cause...

C'en était trop. Beaucoup trop. D'abord ses souvenirs, le froid, la faim et maintenant ça. Perdre sa famille, son bienfaiteur et... le regard de cet homme sur lui. Griever craqua littéralement, une véritable haine envers la Terre enflant brusquement en lui. Cette planète n'avait plus rien à lui proposer et il alla même jusqu'à se dire qu'il ne survivrait pas jusqu'à sa majorité s'il y demeurait plus longtemps. Trop troublé pour se rendre compte qu'il venait de tuer quelqu'un, il chercha un moyen de quitter la planète rapidement, parvenant à s'infiltrer dans une navette en trafiquant légèrement les données des passagers avec son Omnitech. Peu lui importait de savoir où il atterrirait ; il désirait juste quitter la planète qui, une fois de plus, lui avait tout pris. Se mêlant aux voyageurs malgré son apparence dépenaillée, il eue la surprise de voir qu'il n'allait pas loin ... et de se retrouver à la légendaire Citadelle peu de temps plus tard. Bien qu'encore en travaux, la titanesque station spatiale orbitant autour de la Terre le séduisit presque instantanément. Malheureusement, sa "chance" frappa encore sitôt arrivé sur place, ses modifications sur les données des voyageurs étant rapidement détectées par le SSC qui, s'attendant à un danger encerclèrent la navette. Terrifié en voyant un grand nombre de soldats le rechercher, il parvint à forcer le passage en profitant de leur surprise (ces derniers s'attendaient à un terroriste éventuel ou en touscas, un adulte, pas à un enfant), puis à plonger dans un conduit d'aération, échappant de justesse à l'hélice qui se remit en service juste après son passage. Il fut dès lors cru mort... ignorant que sa mère continuait à le chercher sur Terre sans savoir qu'il se trouvait désormais en Orbite au dessus..

Trois années sont passées depuis son arrivée à la Citadelle. A présent âgé de douze ans, Griever est désormais l'un des innombrables "rats de conduits", enfants perdus ou abandonnés arpentant les dangereux conduits d'aération de la station. Désormais beaucoup plus doué qu'avant en électronique et touché par le sort qui semble s’acharner chaque jour un peu plus sur les enfants de la Citadelle, il tente à présent de recréer l'action de son ex-bienfaiteur, nourrissant également une vive aversion pour les adultes. Bien que recherché par le SSC pour ses cybers-crimes (ces derniers ignorant cependant tout de lui à part son nom), le jeune hacker est bien décidé à accomplir ses futurs objectifs et à sauver le plus de vies possibles, en ayant assez d'être impuissant. Peu importe le prix à payer, il parviendra à ses fins...



Apparence

Chose rarissime pour l'un des "rats de conduit" de la Citadelle, Griever est un enfant mignon et loin d'être désagréable à la vue... bien que ce qu'on voit le plus aisément chez lui n'est autre que son apparence pour le moins féminine. Il est en effet virtuellement impossible de savoir si on a affaire à une fille ou un garçon, même si nombre de personnes pencheraient plus pour une fille en le voyant.

Enfant doux et adorable, il se distingue avant tout par sa longue chevelure blonde solaire tombant sur ses épaules et ses yeux bleu turquoise particulièrement profonds et expressifs. Outre son apparence féminine, ce sont ces deux traits qui attirent le plus l'attention et ont le plus tendance à troubler quiconque croise son regard. Bien qu'étant techniquement un criminel, Griever (parfois surnommé "Grigri' ce qui laisse encore plus planer le doute sur son sexe) a l'air extrêmement innocent. Trop innocent par moments ce qui ne manque pas de trahir une éventuelle arrière-pensé. Son petit visage au teint pâle, sans pour autant avoir l'air maladif est nanti de traits fins et délicats, raison principale de son apparence très féminine. Avec des joues encore rebondies par les douces rondeurs de l'enfance et ses lèvres légèrement rosées, la confusion est aisément faite... Ce qui ne manque pas de pouvoir provoquer des situations très amusantes par moments, quoi que gênantes pour pas mal de monde... lui compris.

Le reste de son corps est plutôt mince, voire maigre. S'il est plus efficace dans ses vols que les autres "rats de conduits" de la citadelle, il n'a cependant pas toujours la possibilité de manger à sa faim" ce qui se montre clairement. Cela dit, il n'est pas non plus maladif et le simple fait qu'il parvienne à prendre raisonnablement soin de son apparence en dépit de sa vie indique diverses possibilités... Le corps de Grigri, quoi que privé de réelle masse musculaire est ainsi fin, agile et délicat, avec une certaine grâce qui ne manque pas de rajouter à la confusion sur son sexe. Il est cependant peu solide et on pourrait presque avoir l'impression qu'un simple mouvement trop brusque dans sa direction générale suffirait à l'envoyer voler. L'enfant semble à peine entrer dans son neuvième printemps au lieu de douze ce qui indique de lourds problèmes de croissance. Vu qu'il ne mesure qu'un mètre trente à tout casser et doit peser aux alentours de vingt kilogrammes, même le plus faible des humains pourrait aisément l'immobiliser.

Ses mains sont petites, frêles et délicates, bien que ses ongles cassés montrent clairement sa vie difficile. Elles sont aussi caleuses, la droite étant même ornée d'une cicatrice due à une brûlure, clairement indiquée par la peau fripée. Cette cicatrice n'est d'ailleurs pas la seule en son genre, vu les quelques apparaissant sur son dos (lacérations), jambe droite (brûlure thermique au genou) et poitrine (peau légèrement bleuté). Vu qu'il se balade souvent pieds nus, ce derniers sont plus "durs" que ceux des gens qui sont en permanence avec des chaussures, ses ongles étant aussi cassés que ceux de ses mains.

Griever est généralement vêtu de façon unisexe ce qui ne manque pas de jeter encore plus le conflit sur son genre quand on le voit. Sa tenue ressemble en effet vaguement à un vieux Yukata d'enfant traditionnel, bien que le petit voleur ne ce soit jamais approché du Japon. En dépit des apparences cependant, il s'agit au final d'une simple tunique noire sans protection particulière, cousue et telle sorte qu'elle ressemble à s'y méprendre à l'un des fameux kimonos. Le vêtement est généralement sale et poussiéreux, mais on peut clairement voir que son propriétaire en prend jalousement soin, vu le nombre de fois où il a été reprisé et le fait que l'enfant le nettoie fréquemment en prenant le risque de s'infiltrer dans diverses chambres de la Citadelle. C'est une tenue très légère, assurant une excellente liberté de mouvement et ne gênant pas du tout son propriétaire. Le "Haori" est cependant considéré comme un TRES mauvais présage par les rares humains d'ascendance asiatique qui l'ont vu dans la mesure où Grigri passe le pan droit par dessus le gauche... style uniquement donné aux cadavres durant les funérailles Shinto. Sachant que la vie d'un "rat de conduit" peut s'achever en moins d'une seconde, ce trait est souvent vu comme une acceptation de l'enfant face à sa fin prochaine, mais ce dernier l'ignore complètement, ne connaissant naturellement pas cette tradition. En dehors du faux Haori, il porte également un pantalon de sport noir en dessous, ressemblant vaguement à un pantalon de kimono ce qui rajouter encore plus à l'impression de tenue japonaise... Comme cité plus haut, il ne porte pas de chaussures, mais possède deux foulards : un orange généralement porté autour du cou et un autre servant à attacher ses cheveux en queue de cheval.

Il possède également un Omnitech au bras gauche, volé au centre dans lequel il a obtenu ses implants peu de temps avant de finir à la rue.

En ce qui concerne sa gestuelle, Griever est un enfant très timide et réservé qui semble redouter les contacts physiques, même venant d'autres enfants. il est ainsi souvent vu replié sur lui-même, parfois au point d'en imiter un tatou (armadillo) en se lovant littéralement en boule lorsqu'on le touche par surprise. Rougissant très facilement lorsqu'on le regarde avec assistance, il est aussi souvent en train de tapoter nerveusement les pointes de ses index l'une contre l'autre, baissant la tête sitôt qu'on tente de lui parler. Il va aussi parfois jusqu'à ce "cacher " derrière ses cheveux, laissant ses mèches blondes couvrir son visage. Chose étrange cependant lorsque cela se produit, son oeil gauche reste toujours exposé, quoi que généralement clos. En apparence incapable d'élever la voix, il bégaie très facilement, bien que lorsqu'il est en colère ou a quelque chose de très important à dire, il est capable de passer outre ce défaut.


Caractère

Non seulement Grigri a une apparence angélique, mais son caractère est presque aussi doux qu'il n'en a l'air... si on arrive à passer outre son langage plutôt... disons, spécial.

Comme cité précédemment, Griever est un enfant extrêmement timide et renfermé. Peu sociable et facilement effrayé, il est aussi doué pour disparaître que même le plus efficace des assassins et est ainsi un véritable spectre... dans le sens figuré bien sur.

Outre sa timidité, son trait de caractère le plus clair n'est autre que son incomparable curiosité. Grigri adore étudier, observer et en général, apprendre le plus de choses possible. Bien que n'étant à la Citadelle que depuis très peu de temps, il arpente en quasi-permanence les conduits d'aération, mais aussi les secteurs proprement dits et tente fréquemment de s'infiltrer au Présidium, malheureusement stoppé par les Veilleurs qui semblent garder chaque grille. Bien que douloureusement conscient des risques qu'il encourt, sa curiosité est si dévorante qu'il est incapable de songer à faire autre chose. Cela ne l'empêche cependant pas de pleurer fréquemment lorsqu'il apprend la mort d'un de ses "camarades" et de toujours tenter de leur offrir une sépulture... ou à défaut, de faire en sorte qu'on se souvienne au moins d'eux d'une manière ou d'une autre.

Griever est, en accompagnement de sa soif d'apprendre, particulièrement intelligent et observateur, montrant des connaissances incroyables en mécanique et électronique malgré son jeune âge. Particulièrement doué pour apprendre juste en regardant, il semble avoir une excellente mémoire, capable de "cartographier" les différents conduits de la Citadelle afin d'éviter les plus dangereux, chose qu'il tente d'apprendre aux autres "rats" en vue de limiter le nombre de morts. C'est cependant une tâche excessivement difficile, compte-tenu de la taille des lieux, mais cela ne l'empêche pas d'essayer. L'un de ses rêves est d'ailleurs de "créer" une coalition d'enfants, chacun possédant des connaissances sur divers conduits des différentes zones de la Citadelle ce qui permettrait d'éviter une fois pour toutes les pièges mortels qui, chaque jour, tuent au moins un enfant.

Cela dit, Grigri est loin d'être parfait. Vraiment loin.

Le petit voleur est un véritable paradoxe. Timide, mais courageux. Renfermé, mais très curieux. Il est un véritable noeud de contradictions et doutes qui sont noué par une chose en particulier. Une chose peu connue, mais tout de même bien présente : sa peur quasi-phobique des adultes.

L'enfant a en effet une crainte viscérale des grandes personnes qui pour lui, sont généralement des monstres. Un bref contact physique venant d'un adulte est généralement mal reçu, l'enfant se débattant de toutes ses forces jusqu'à être relâché et pouvant même aller, s'il est particulièrement effrayé, jusqu'à éjecter son "ravisseur" avec une projection bien sentie. Ce trait de caractère est tellement extrême qu'il a une très nette tendance à rester en retrait sitôt qu'il aperçoit ne serai-ce que l'ombre d'une grande personne. Le fait est que l'enfant a déjà été agressé par le passé à cause de son apparence et même s'il a été sauvé par ses pouvoirs, le traumatisme a été si extrême qu'il s'est mis instinctivement à considérer chaque adulte comme un pervers potentiel... en plus de prendre beaucoup trop tôt conscience de sa beauté. Cela dit, cette crainte ne concerne que les humains : aussi longtemps qu'ils ne montrent aucune attention malsaine, les races extraterrestres peuvent aisément l'approcher, même si le mini-voleur garde toujours une légère marge de mouvements au cas où.

S'il craint les adultes, Griever déteste les nobles, en particulier le conseil et une aversion très prononcée pour la plupart des criminels des quartiers. Bien que cela pourrait paraître ironique, pour ne pas dire le comble de l'hypocrisie, l'enfant a d'excellentes raisons de ressentir cela. Entres les riches qui ne font absolument rien pour améliorer la situation des "rats" et les criminels qui n'hésitent pas à se servir d'eux pour faire le sale boulot... ou pire, sa haine est plutôt compréhensible.

Griever est un voleur doublé d'un Hacker particulièrement talentueux malgré son jeune âge, bien qu'il limite ses "exploits" pour sa survie et celles des autres "rats". Cela dit, malgré sa timidité et sa grande douceur, l'enfant est excessivement rancunier et une fois qu'on s'attire ses foudres, on a une nette tendance à ne pas apprécier le résultat. Certes, il ne fait pas dans l'élimination physique, mais ses capacités sont parfois considérées comme bien pires. Grigri est en effet capable de se servir de la moindre faille de sécurité afin de se rendre où il veut. Bien que les mises à jour de sécurité empêchent l'utilisation du multigel sur les serrures et terminaux, l'enfant utilise régulièrement son Omnitech pour pirater allègrement tout ce qui l'entoure et voler de la nourriture... ou des crédits en fonction de ses besoins ou de ses objectifs du jour. Il lui arrive aussi de pirater pour obtenir des renseignements sur diverses choses pour assouvir sa curiosité, mais il refuse par contre de le faire par simple amusement. Contrairement à nombres de "rats" qui décident d'aider la pègre par désespoir ou pour tenter d'améliorer leurs conditions de vie, lui-même refuse généralement de le faire et le fait qu'il semble "aimer toutes les vies" fait qu'il se refuse, par exemple, à aider les quelques assassins qui tentent parfois de "recruter" les enfants des conduits pour trouver des pistes jusqu'à leurs cibles. Même si la victime potentielle est un criminel, Grigri hésite énormément à aider ce genre d'opération et préfère de loin rester à distance... Ou aider les forces de sécurité de la Citadelle en créant des pistes pour elles. Cela dit, lorsqu'il se rend compte qu'un criminel échappe à la justice pour telle ou telle raison, il n'hésite plus une seule seconde à aider un potentiel assassin, surtout si la cible est particulièrement dangereuse.

Vu son mode de vie, l'enfant n'a pas de goûts particuliers envers la nourriture, quoi qu'il apprécie plus ou moins les sucreries (quels enfants n'aiment pas les aliments sucrés ?) ainsi que la viande. Il n'aime pas vraiment le poisson, mais en mange tout de même lorsqu'il n'a rien d'autre à se mettre sous la dent. En revanche, il souffre d'une étrange allergie au cola ce qui lui interdit la consommation de sodas sous peine de lourds problèmes respiratoires et digestifs.

Griever adore chanter, mais ne le fait jamais en public, vue sa timidité. Bien qu'ayant une voix douce et plutôt agréable. Lorsqu'il chante, il s'agit de l'un des rares moments où il ne bafouille pas.



Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : Débutant implanté
Biotique : 2 points
Militaire : 2 points
Technologie : 6 points

Équipement :

Armes :
Omnitech "Yaga I" : un Omnitech rouge au lieu de l'orange traditionnel. Apparaît généralement au bras gauche de Griever. Le Yaga (probablement un hommage à la légendaire "Baba Yaga" russe) est un prototype fait spécifiquement pour les tâches électroniques telles que le Hacking. Il n'offre aucun blindage spécifique, mais augmente les capacités liées à l'électronique et au décryptage.

Il peut également servir "d'inventaire", mais sa contenance est apparemment moindre comparée aux autres Omnitechs.
Armurerie : Kessler I :Un pistolet à faible puissance. Griever est cependant incapable de l'utiliser à cause de son jeune âge et de sa corpulence (l'arme a en effet beau être de faible puissance, le recul est suffisant pour envoyer le pauvre gosse en arrière à chaque coup). Nécessite donc un compensateur de recul pour être utilisable... et beaucoup d'entraînement.

Compétences :


Griever est un implanté.

Discrétion naturelle: Permet au personnage de se déplacer discrètement d'un point à un autre. Ceci ne le rend pas invisible ni même totalement inaudible. Il serait quand même grave pour un voleur de ne pas être capable de passer un minimum inaperçu. Le groupe de Nikolai l'a formé à cette capacité pendant les années passées avec eux, mais même en dépit de son souhait, Grigri est loin d'être un ninja et s'il peut théoriquement éviter la détection, il n'est pas non plus au niveau ne serai-ce que du plus humble des francs-tireurs.

Combattant agile : Griever est vicieux et retors quand il est acculé, utilisant son agilité naturelle et sa petite taille pour esquiver (ou essayer d'esquiver) les assauts adverses. Conscient qu'il n'a pas la force de tenir très longtemps sur un ennemi particulièrement résistant, il ne se gêne pas pour multiplier les coups les plus déloyaux et utiliser tout ce qui l'entoure pour ralentir un agresseur ou tenter de s'enfuir. En dépit de son manque flagrant d'endurance, ses capacités sont ainsi tournées uniquement vers l'esquive et la fuite... du moins quand il n'est pas pétrifié par la terreur face à un adulte ou un extra-terrestre faisant plusieurs fois sa taille et son poids. A titre indicatif, il n'hésite pas à mordre une main qui le tient ou frapper violemment entre les jambes si cela lui permet de s'enfuir... ou de balancer de la terre (s'il y en a) ou même des "meubles" (chaises) à la figure.

Militaire : (deux points)

Non-maitrise des armes à feu : Griever possède un Kessler I ce qui est l'arme la plus faible de toutes les armes à feu, mais s'il sait à peu près comment la tenir, tirer avec a une très nette tendance à le projeter en arrière et à manquer de lui déboîter les deux poignets. Inutile de dire que s'il devait s'exercer au tir sur cible, les gens autours de lui seraient limite plus en sécurité en se tenant DEVANT la cible que derrière lui. Il est virtuellement incapable de tirer juste, même à cinq mètres. L'arme appartenait autrefois à Nikolai Faustin et est l'une des rares choses (à part son Yaga I et sa tunique) qu'il garde de son temps dans le groupe de l'adolescent.


Biotique : Oui (deux points)

Biotique Civil : Kidnappé par un groupe de pseudo Cerberus et possédant un implant N3 depuis l'âge de sept ans, Griever n'a cependant aucun contrôle sur ses pouvoirs et ne les manifeste que lorsqu'il est particulièrement stressé ou effrayé.

Projection - (2 pts) Rang 1 - Projette une boule d'énergie sur un cible unique, la propulsant en arrière. Griever ne l'utilise que sur un brusque coup de sang.

Technologie : Compétences tech / niveau de piratage (6 points)

- Hacker entraîné : Contrairement au débutant, le Hacker entraîné a la capacité de "tripoter", comme ils disent souvent, des bouts de code et de sécurité, leur permettant de contourner des éléments que les programmes de piratage n'arrive pas à reconnaître ou contrer. Cependant, leur savoir ne leur permet que de pirater des systèmes ayant une protection efficace mais commune, trouvable souvent chez les civils peu prudents ou les jeunes entreprises et autres groupes n'ayant que trop peu investis dans la sécurité.
Il s'agit de civils ayant moins de trois ans d'éducation dans ce domaine ou ayant appris "par eux même" sans réel sérieux ou de jeunes militaires ayant suivit une formation basique lors de leur formation.
Ses piratages requiert tout de même une minute complète. Bien que dépendant de son Omnitech, Griever a été formé par un Hacker moyen, ce dernier lui ayant appris à contourner nombre de protocoles de sécurité communs.

Omnilame (2 pts) - Perce les boucliers et les armures de basse qualité. Pour pouvoir percer des armures de plus haute qualité, l'accord du joueur adverse est nécessaire. L'Omnilame de Griever est cependant peu fiable à ce niveau, ressemblant plus à une dague qu'au "glaive" traditionnel. Tout le comme son Yaga I, il a une couleur écarlate caractéristique.

Surcharge (3 pts) - Envoie des données via l'Omnitech à un bouclier cinétique, provoquant le redémarrage de celui-ci. Pendant une période, la personne subissant la surcharge n'est plus protégée. Distance de 7 mètres maximum.





Compléments

Signe(s) distinctif(s) :Outre les cicatrices citées dans le physique, Griever n'a pas vraiment de signe distinctif réel en dehors de son apparence très féminine. A noter qu'il porte un médaillon métallique représentant une tête de lion. Cet emblème est à la fois un "grigri" (ce qui ne manque pas de rappeler le surnom de ce dernier), mais aussi (et surtout), un indice sur son vrai prénom : Грива _prononcé Griva_("Crinière" en russe)
Relations avec les autres : Griever craint, comme cité plus haut, les adultes humains, peur qui ne s'étend cependant pas aux extra-terrestres. Bien que pouvant être "apprivoisé" si un humain fait des efforts avec lui, la confiance de l'enfant est très fragile et une fois perdue, la regagner devient presque impossible. Il demeure cependant très altruiste et adore aider les gens, quoi qu'il préfère le faire de loin.
Des liens prédéfinis ? :
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Griever souhaite suivre l'exemple de son ex-protecteur en créant un "gang" d'enfants dont le but serait de cartographier les conduits de la Citadelle. Outre leur enseigner la survie, l'objectif final de Grigri serait en fait de créer une "confrérie" cachée qui protégerait la Citadelle dans l'ombre en collectant armes, informations et différents objets d'importance. Vue sa haine du conseil, le groupe ne travaillerait cependant pas pour eux, mais plus indirectement avec la sécurité et quelque assassins freelance.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) :
Comment avez-vous connu le forum ?
Est-ce un double compte ?
Des remarques ? [A remplir ici]



RP d'introduction

Si vous comptez faire un personnage puissant (militairement ou politiquement), vous devez faire un RP solo (au moins 700 mots) sur le sujet que vous voulez, en lien avec votre personnage. Ce RP n'aura aucune influence et n'existera pas dans la trame de votre création. Ce texte servira uniquement à la personne chargée de valider votre fiche.
Cette partie est facultative et ne concerne que les personnes ayant une grande ambition à terme (Spectre, Dirigeant d'une Espèce, Faction d'élite, etc, etc...)




Dernière édition par Griever le Lun 08 Mai 2017, 13:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7933
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Présentation de Griever (finie)   Mar 25 Avr 2017, 22:53
Bonjour Griever.

Avant toute chose, il faut que tu signe la charte, que tu m'envoie le mot de passe qui est caché à l'intérieur et que tu mette ton avatar aux normes (200*400 ou 200*320).


La fiche maintenant.

Tout d'abord, j'émet de très sérieux doute à l'idée qu'une femme enceinte de deux mois soit appelée pour aller faire une fusillade, d'autant qu'elle est dans la police.
Ensuite, une organisation qui agit sans problème pendant deux ans, après la guerre, ça me semble assez improbable. De même que la puissance de ta biotique à ce moment là, tuer un homme comme ça, ce n'est pas à la portée d'un enfant aussi jeune. De la même manière, que les soldats de l'Alliance soient déstabilises par un enfant qui utilise des pouvoirs biotique... Même si c'était pendant l'assaut, l'escouade devait être bourrée pour pas réussir à te capturer.
Concernant ton enfance dans le gang, ok, mais la suite moins. Déjà, les grenades ne se piratent pas. Ensuite, encore une fois, que tu utilise une projection avec assez de force pour repousser un adulte assez fortement pour qu'il s'empale sur une barre de fer, c'est fort. Au passage, je sais pas si c'est une erreur de langage, mais tu parle de télékinésie un peu plus tôt, qui ne fait pas partie de tes pouvoirs sur la partie correspondante.
Dernier point enfin, la Citadelle se trouve encore en orbite de la Terre. Et les armes ne se piratent pas, encore une fois, sinon il suffirait d'une surcharge pour mettre hors service une équipe complète du SSC.

Rien à dire pour le caractère et l'apparence.

Concernant l'équipement, vu que tu n'a pas choisi de profil, je ne peux pas juger de sa cohérence. Il va donc falloir que tu modifie.

Voila, c'est tout je pense. Je te laisse faire les corrections et me contacter quand ce sera bon.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5

MessageSujet: Re: Présentation de Griever (finie)   Dim 07 Mai 2017, 18:29
Coucou. Alors, je suis en train de modifier (désolé pour le temps que j'ai mis : un imbécile avait rien trouvé de mieux que de couper le fil reliant mon appartement à la fibre et ça a pris deux semaines avant que j'ai enfin un technicien T.T). Jai déjà corrigé la plupart des défauts, mais y'en a un que j'avais expliqué dans l'histoire.

Concernant la présence de Sofiya en mission alors qu'elle est enceinte, j'ai précisé dans l'histoire qu'elle était enceinte de deux mois et n'avais pas encore conscience de la présence de son fils. Si mes souvenirs sont bons, la grossesse met un certain temps avant de se montrer clairement et les deux premiers mois, à part peut être les nausées matinales et l'absence de règles, y'a pas beaucoup de signes.

Hors, pour un peu que Sofiya ait été un peu préoccupée, elle n'aurait pas identifié les deux signes restants et aurait donc été envoyée en mission, n'apprenant sa grossesse que plus tard.

Après, je me trompe peut être sur le sujet. J'avais que huit ans quand mon frère est né (et sept quand ma mère est tombée enceinte), donc, mes souvenirs sont assez flous à ce niveau, mais il me semble que ma mère ne s'est rendue compte que mon frère était là qu'au bout de plus de deux mois. Vu que j'ai pas étudié le sujet en biologie... voilà quoi, j'en connais que le minimum XD

Pour l'avatar, faut demander à qui pour redimensionner s'il te plait ? J'y connais rien personnellement
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7933
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Présentation de Griever (finie)   Jeu 01 Juin 2017, 19:24
Je retrouve pas de trace de MP concernant le mot de passe du règlement dans ma boîte, mais vu que la charte est signé, je suppose que c'est tout bon.

Les corrections me semblent bonnes, je précise juste que ton omnitech Yaga ne te donnera aucun avantage spécifique IRP en piratage, tu aura toujours ton niveau entraîné.

Un dernier point cependant avant la validation totale (même si je te valide) : le pseudo doit être sous format nom + prénom. Donc il va falloir que tu m'envoie ton nom et prénom pour que je te change ça.

Ceci étant dit, je valide, le temps qu'on fasse les modifs.


Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et bienvenue sur le forum.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Présentation de Griever (finie)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Griever (finie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Abandonnées-