AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Beeythia Moraios aka Bee - bien malgré moi [TERMINÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4652-beeythia-moraios-aka-bee-b
http://www.masseffect-reborn.fr/t4656-journal-de-bord-de-beeythia-moraios


Messages : 25
Crédits : Krelek Aelos

MessageSujet: Beeythia Moraios aka Bee - bien malgré moi [TERMINÉE]   Mer 15 Mar 2017, 01:44
Registre Galactique des espèces
BEEYTHIA MORAIOS

Informations primaires

Sexe : Mono-genre, physiologie féminine, propre à sa race.
Race : Asari
Âge : 123 ans
Faction : Indépendante
Poste / Grade : Cheffe d'entreprise
Parenté : Liminya Moriaos (scientifique Asari) et un père vraisemblablement Turien
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Thessia


Histoire

« Cent vingt-trois ans… Cela peut paraître comme un âge avancé pour la plupart des espèces de la galaxie. L’humain moyen, même, serait un vénérable individu. Mais pour moi, cent vingt-trois ans n’est pas l’âge de raison. Et c’est peu dire alors que j’ai à peine vécu un dixième de la vie qui m’est promise. »

2079 : Ce fut l’année où Beeythia arriva au monde. Ce fut sans doute l’un des plus beaux jours pour sa mère, mais cela laissait une grande interrogation vis-à-vis de la figure paternelle inconnue. Sa mère, Liminya, était âgée de 564 ans. C’était durant la période notoire où les Asari ressentent le besoin de se sédentariser et de fonder une famille que l’heureux événement était arrivé. Liminya était resté très évasive sur son passée, même pour sa fille. Et évasive était un bien faible mot lorsque Beeythia tentait, toujours en vain, d’avoir des informations sur son père, balayant les interrogations de la jeune fille d’un sempiternel revers de main. Si, une seule chose, peut-être encore incertaine, il serait Turien. Ainsi, la jeune Asari n’était pas une Sang-Pur, grave insulte que personne n’osait prononcer. Liminya était maintenant une scientifique, faisant apparemment preuve d’un certain succès, au sein d’un grand groupe sur Thessia.
Son éducation suivait le parcours scolaire normal pour les filles de son âge et sa mère, très ouverte d’esprit, lui avait légué un esprit taquin et curieux ainsi qu’un attrait intarissable pour la culture. La jeune fille, à ses heures perdues, ne manquait pas d’alimenter cet appétit vorace à travers musées et bibliothèques, aussi rares qu’exceptionnelles. L’histoire si riche de son peuple et son aura sur la galaxie retenait son attention avec le temps. Même un aveugle ne pourrait pas louper l’évolution depuis que les Asari avaient découvert le voyage supra-luminique. Cinq cent quatre-vingt ans avant l’ère commun. Même à l’échelle d’une vie Asari, c’était une éternité.
La sécurité, pour une jeune fille se promenant seule, n’était pas spécialement un souci sur Thessia. Reflet parfait d’une civilisation, les violences sont extrêmement rares. La famine et la guerre ne sont connues qu’à travers les sources d’informations.

2139 : Grâce à la situation dont disposait Liminya, Beeythia put intégrer la célèbre université Serrice à la sortie de son adolescence, fêtant à peine ses soixante jeunes bougies. Elle développait parallèlement une nouvelle passion vis-à-vis des intelligences artificielles. Les Geths eux-mêmes, eu égard aux tords qu’ils ont pu causer aux Quariens, sont pour elle une merveille technologique. Par essence, il est très peu aisé de comprendre les différents organismes et processus qui développent la pensée, la rationalité et les émotions chez un être organique. La capacité d’apprendre. D’effectuer des comparaisons entre les situations vécues afin d’en retirer un gain d’information nécessaire à éviter un éventuel péril, une éventuelle erreur. Et surtout, l’état de conscience de son être et de son propre état. Et les Quariens, durant le développement des Geths, avaient, certes involontairement, permis au Geths d’en arriver à cette auto-conscience collective. Bien mal leur en avait pris.
Aujourd’hui, Beeythia n’est pas si fataliste à l’encontre des intelligences qu’elles soient artificielles ou virtuelles. C’est le même principe qu’une relation entre des parents et leur progéniture. L’incidence des actions des premiers auront des conséquences sur le comportement du second.
Les études de la jeune Asari se résumèrent donc à deux pôles distincts. Une base d’ingénieur en intelligence artificielle et virtuelle où étaient vu les secrets du cerveau organique transposés au processeur synthétique, les centres cognitifs, le processus d’acheminement de l’information, les conditions et variables propres à la prise de décision… Comme toutes les Asari, Beeythia est également biotique. Une partie de son temps est donc dédié, de par son choix personnel, à l’entrainement et la maitrise de ses capacités. Son niveau était bien loin d’exceller et ses exercices suffisait à maintenir une forme physique.

2169 : Au détour de sa quatre vingt dixième année, un tournant professionnel permit à Beeythia de s’insérer concrètement dans sa passion. Décrochant une bourse d’étude pour ses résultats unanimement reconnu par l’équipe professorale, elle intégra enfin le milieu. Ces professeurs émettaient même des doutes et retenues quand à la passion dévorante envers les I.A. et I.V. A cette époque, le phénomène Geth est encore dans les esprits de tous lorsqu’il s’agit de se rappeler pourquoi les Quariens vivent sur la Flotilla. Sans être mal vu, entretenir une passion pour ce genre de sujet aux contours aussi flous que tabou alertait son entourage.
C’est ainsi qu’elle intégra une équipe de recherche sur Noveria au sein de l’une des quatre entreprises habilitées par le Conseil à développer des A.I. Ce fut l’une des périodes de sa vie les plus florissantes.
Une A.I., fondamentalement, n’est guère plus qu’une « blue box » dans le milieu. Sans cela, ce n’est rien de plus qu’une pile de dossiers et fichiers remplis de données. Le chargement de ces données dans les blue box, un ordinateur quantique, permettra de créer une personnalité et des variations relativement imprévisibles. Et grâce à son nouveau poste, la jeune Beeythia eu accès à des ordinateurs quantiques largement plus puissants, dépassant sans difficulté les vieilles machines de test. Malgré la puissance développé, la compréhension via l’empathie et les émotions restait quasiment impossible pour les A.I. et I.V. actuelles.

2183 : Une bien sombre période. Et encore, on tablait sur un euphémisme. En l’espace de quelques années, sa vie personnelle et professionnelle en passant par le destin entier de la Voie Lactée.
Dans une succession exceptionnelles d’éléments perturbateurs, la galaxie sombra dans la plus sombre des périodes.
Tout débute par un Spectre incontrôlable nourrissant des desseins obscurs. Il n’était guère difficile de l’avoir manqué, ici sur Noveria. Les violents heurts dans une partie sous haute sécurité n’étaient pas passés inaperçus. Le cours des recherches reprenant tout de même normalement, une gigantesque attaque Geth menée par un vaisseau dont la carrure reléguait le Destiny Ascencion lui-même à l’état de navette de plaisance déferla sur la Citadelle elle-même. Épargnons ici les détails historiques mais, il va sans dire que ce mouvement dont la base était une intelligence artificielle remis largement en cause toute sorte d’activité, de près ou de loin, liées à ce sujet. Synthetics Insights fut frappé également et la situation devint très vite ingérable, la réputation de l’entreprise vrilla en flèche dans des profondeurs insondables. Plus aucune confiance n’était accordée et les investisseurs tournaient leur dos aussi facilement qu’ils vous auraient vanté les bienfaits d’une intelligence artificielle quelques mois plus tôt, preuve s’il faut de leur totale ignorance à l’encontre des recherches dans lesquelles ils investissaient leur propre argent. La situation professionnelle de Beeythia, dont l’implication était maintenant remise de manière véhémente en question se dégrada bien vite.

2186-2187 : Ne vivant que sur ses pensées négatives, broyant du noir, sa passion se limitait de plus en plus, elle s’évaporait même. Comment croire en une intelligence artificielle, quelle qu’elle soit, alors que celles-ci avaient, sans l’ombre d’un remord, détruit sa vie à elle et pris celle de sa mère. Sa planète était réduite à l’état de cendres encore fumantes. Avec cela, la motivation de Beeythia n’existait presque plus. De cette vie précaire, il ne fallait qu’un malheureux événements pour tout chambouler. Cette année marquait la destruction de sa si belle planète par les Moissonneurs. Ces… choses, dont l’existence avait été si facilement remise en question par le Conseil, avaient donné la mort à tant d’Asari. Son espèce subissait de plein fouet les cruautés de cette guerre à sens unique.
Plus que cela, elle apprit via un simple communiqué le décès de Liminya, sa mère. Identifiée par l’entreprise dans laquelle elle œuvrait après une attaque particulièrement dévastatrice. Un simple communiqué et aucun moyen de se rendre sur Thessia.
Mais il lui en faudrait par la suite, pour survivre. La guerre n’épargna pas Noveria et la plupart des installations furent détruites elles aussi. Beeythia, alors durant sa cent septième année, dut survivre au sein d’une poche de résistance. Elle ne put entrevoir l’extérieur que lors de rares occasions et participait, comme elle le pouvait, à l’entretien des systèmes de sécurité et de maintenance de la base, encore relativement intacte, dans laquelle ils s’était établis. De temps à autres, ses pouvoirs biotiques étaient nécessaires, engendrant souvent de lancinantes douleurs à la tête et plusieurs heures de sommeil. Les Moissonneurs… Ce n’étaient finalement, eux aussi, que des machines extrêmement avancées dotées de capacités cognitives hors du commun. Leur étude aurait pu propulser les recherches anciennement menées par Beeythia plusieurs centaines d’années en avant, sans aucun doute.
La victoire sur les Moissonneurs arrivait de manière salvatrice quelques mois plus tard. Il n’aurait fallu que peu de temps avant que les derniers bastions organiques ne tombent sur la planète glacée. L’aide des Galariens, voisins manifestement proche, fut un facteur déterminant de leur survie. La jeune Asari ne se représenta jamais aux locaux de Synthetics Insights.

Elle ne put quitter Noveria immédiatement après la fin de la grande guerre. Selon les informations en sa possession, les relais cosmodésiques avaient subi de lourds dommages nécessitant une intervention. De toute façon, quelques mois de plus ou de moins.
L’attente dura finalement six longs mois. Six longs mois durant lesquelles la jeune Beeythia eut tout le loisir de réfléchir à sa situation. Celle-ci, un an plus tôt, était idyllique saupoudrée de douceur. Aujourd’hui, elle ne savait plus réellement que faire et quoi penser. Ses plus profondes aspirations et opinions avaient éclaté les unes après les autres, dans un fracas qui faisait résonner son être entier.
Eloignée de toute civilisation depuis maintenant trop longtemps, désireuse malgré tout de ne pas se laisser abattre. Sa prochaine destination ? Une planète principalement Asari, autre que Thessia qui ne ferait que rouvrir allègrement ses blessures intérieures : Illium.

2188 : Expatriée sur Illium, retrouvant peu à peu une joie de vivre perdue. Vivant, bien malgré elle, de petits boulots épars sur la planète, elle put finalement reprendre un fil de pensées censées. Souhaitait-elle abandonner sa passion ? Non ! Bien sûr, les récents événements sont encore très présents dans son esprit mais la vision que, malgré tout, Quariens et Geths aient pu trouver un terrain d’entente sur leur planète natale Rannoch, change complètement la donne, de la plus optimiste des manières. Elle reprenait ce qu’il l’avait jadis porté : la relation parents-enfant entre l’I.A. et son créateur. Tout reprendre de suite ? Non… La jeune Beeythia souhaitait bien évidemment plus que tout au monde rester dans le domaine de la recherche scientifique pour éviter de tels événements, pour mieux comprendre, pour laisser une trace. Elle ne le savait sans doute plus elle-même mais elle regardait en vigueur à l’aube de sa cent neuvième année, très jeune adulte qu’elle était devenu pendant cette guerre sans pitié.
Fin 2188, elle fit la découverte de l’entreprise centenaire : Lumiena Corporation. Pas difficile, son action pour la défense d’Illium vantait sa réputation sur la planète. En poussant les portes du Q.G de Lumiena, elle poussait les portes de son nouvel avenir.

2201 et période actuelle : Beeythia s’épanouissait maintenant depuis plusieurs années au sein du département des armures de combat. Plus précisément, elle travaillait sur l’incrémentation d’une forme de gestion et d’adaptation autonome aux conditions intérieures et extérieures sur des nouveaux prototypes d’armures de combat. Loin de s’arrêter au contact radio, certaines de ses activités consistaient, entre autre, à permettre au Q.G de mission d’avoir accès au signes vitaux du soldat. Les activités de ce département, dont elle a pu acquérir la gestion en 2199, reste toutefois extrêmement secret, l’innovation étant un bien convoité. Il se dirait même, sans être confirmé, d’une possible fusion entre un I.A. basique et une armure pour permettre de toutes nouvelles possibilités sur un champ de bataille.
Vers le milieu de cette année 2201, un scandale à la corruption et au blanchiment d’argent venait ternir l’image de la Lumiena, jusqu’ici déterminée à entretenir sa réputation rigoureuse. Déroutant déjà les premiers clients, la nécessité d’une réponse se faisait urgemment sentir, nécessité écoutée avec le changement de la tête dirigeante.
La jeune Beeythia, alors âgée de 122 ans à la fin de l’année 2201, que rien de prédestinait à une telle carrière et à une si fulgurante élévation aussi bien sociale que professionnelle, put déposer son projet d’une toute nouvelle chaine de valeur et des principaux buts à court, moyen et long terme en recherche et développement.
Une chaine de valeur est un calcul des dépenses nécessaires aux activités principales et secondaires de l’entreprise : logistique, production, commercialisation, ressources humaines, recherche et développement, approvisionnement, etc. La différence de ces coûts avec les chiffres prévisionnels produisait les marges les plus envieuses pour les sceptiques. Malgré les nombreuses maladresses faites par la jeune Asari, encore relativement inexpérimenté mais convaincu par l’incroyable capacité d’adaptation de la jeune femme et ses recherches plus fructueuses, le corps dirigeant nomma Beeythia la nouvelle tête de Lumiena Corporation, accompagnée d’une équipe de gestion bien plus expérimentée à ses côtés.


Apparence

Ce violet éclatant est sans doute la première qui sera visible alors que vous rencontrerez Beeythia. Quoique n’étant pas particulièrement rare au sein des Asari, sa couleur est particulièrement intense. D’une taille et d’une corpulence moyenne, elle ne se distingue par de ses pairs physiquement. Son visage, toutefois, retient aisément les regards alentours renforcé par une symétrie faciale harmonieuse. Celui-ci était bien loin d’être anguleux et laissait place à des traits estompés. Caractéristique des Asari, elle possède des marques, d’un violet légèrement plus foncé, partant de ses tempes vers le tour de ses yeux de manière discontinue. Ses yeux… Quels yeux. Dans ce flot de violet, deux pupilles d’un vert émeraudes se détachent de l’ensemble avec grâce et puissance. Parfois espiègles, parfois bienveillants, ces yeux étaient le reflet des émotions qui traversaient la jeune Beeythia. Son nez descendait avec douceur sur des lèvres charnues et sérieuses. L’agacement de la jeune Asari était facilement lisible lorsque celles-ci devenaient fines et strictes. Lorsqu’elle est contrariée, deux légères rides, encore très peu marquées, strient le milieu de son front violet.

Vestimentairement parlant, Beeythia avait deux styles bien distincts. Durant ses heures de travail, elle portait le morne ensemble d’un pantalon noir serré ainsi que d’un haut mi-long donc le col remontait légèrement le long du coup de la jeune femme. Elle s’était même permise un petit décolleté ajoutant une touche de féminité sans être provocateur. Lors des occasions plus officielles, la traditionnelle robe longue ornait le corps de Beeythia dans des tons faisant écho au violet si caractéristique de sa peau : un rouge profond accompagné de noir. Autrement, en fonction des situations et ses envies, Beeythia était très décontracté pour le choix de ses tenues, toujours changeantes.

Le jeune âge de l’Asari, aidé par son corps svelte, lui offrait une démarche très légèrement sautillante, d’un pas léger qui ne faisait absolument pas écho aux responsabilités qu’elle endossait avec tant de courage. Ses épaules tombaient, délestées de toute tension et ses jambes enchainaient souvent un long pas rapide.



Caractère

Rayonnante. Non, cela ne définissait pas la couleur de peau de Beeythia mais bel et bien son caractère. La jeune femme, libérée de ses obligations professionnelles, est d’une légèreté teintée d’un brin de naïveté avec le monde qui l’entoure. C’est avec un optimisme exacerbé qu’elle porte son regard autour d'elle. Elle ne saurait être mis à mal par un échec ou un contretemps, quel qu’il soit. Est-ce un trait né de son jeune âge entremêlé d’une légèreté héritée de sa vie sensiblement plus longue que toute espèce vivante ? Sans doute un subtil mélange qui venait à rendre Beeythia très attachante pour son entourage. De prime abord pour l’inconnu, elle peut paraître réservé et timide, sentiments bien vite relégués si celle-ci se sent à l’aise et fera tout pour être chaleureuse.

Elle avait toutefois bien grand mal à cacher ses émotions à son ou ses interlocuteurs et ne savait encore tenir un visage impassible. L’Asari est une jeune femme très émotionnellement impliquée dans tout ce qu’elle entreprend. Elle peut être très vite contrariée par une mauvaise nouvelle, état très vite balayé par une quelconque autre nouvelle. Malgré ses efforts sur cela, tant de fois pointés par son cercle de connaissances plus ou moins proche, il lui est difficile de parvenir à des résultats concluants pour contrôler ses émotions.

Malgré tout, professionnellement, Beeythia n’est plus tout aussi légère. Très vite responsabilisée par l’éducation de sa mère, à l’esprit scientifique carré, puis par ses études à la célèbre université Serrice sur Thessia qu’elle suivit avec assiduité, elle déroge à moitié au comportement normal très fréquent chez les Asari de son âge. Celles-ci sont alors souvent tentées d’explorer ce qui les entoure, de découvrir le monde et ses curiosités, une certaine vie de bohème, pourrait-on dire. Lorsqu’il en est de ses responsabilités liées à l’importance de sa position, acquise à un jeune âge, elle sait pertinemment qu’elle doit sans cesse faire ses preuves vis-à-vis de tout un panel de personnes allant des employés aux fournisseurs et potentiels clients. Il était inconcevable pour être de ne pas faire preuve d’un sens aiguisé du devoir et des responsabilités. Encore soumise à des erreurs de jugement, son esprit vif lui permet d’engranger et de réutiliser l’expérience acquise avec plus ou moins de difficultés.

La jeune Asari a également développé un sens du sacrifice personnel, que ce soit de son temps libre si nécessaire voire même de son temps de travail si sa présence était souhaitable ailleurs lors du développement de nouvelles pièces ou de leur fabrication. Cela venait indubitablement lui rajouter une certaine quantité de travail superflu qu’elle prenait avec philosophie, encore trop peu encline à définir des limites strictes.

Du côté de son cœur, Beeythia est encore dans sa jeunesse et ne demande qu’à faire de nouvelles rencontres, encore très peu envieuse voire frileuse à l’idée de s’installer pour fonder une famille. Après tout, on avait pas 123 ans tous les jours !


Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : Biotique technologie ; 2 points en militaire, 5 points en biotique, 3 points en technologie.

Équipement :

Armes : Acolyte, pistolet expérimental- maîtrise moyenne.
Armurerie : armes possédées mais non comprise dans l'équipement habituel (réserve).

Compétences :

Militaire : Maitrise basique du combat à distance / Combattant inexpérimenté / Tir percussif : 2 points.
Biotique : Oui / Maitrise biotique ordinaire. Projection (rang 1) : 2 points - Lévitation (rang 1) : 2 points - 1 point non utilisé.
Technologie : niveau de piratage débutant. Tourelle volante : 1 point - Déplacement : 1 point - Scanner : 1 point.




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Les marques caractéristiques sur son visage.
Relations avec les autres : //
Des liens prédéfinis ? : //
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Objectifs encore indistincts étant donné la durée de vie des Asari.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : Cette image provient de Deviantart : Avatar
Comment avez-vous connu le forum ? : Après avoir malencontreusement passé 80h en deux semaines sur les jeux (que je viens de découvrir...), je suis tombé sous le charme de cette histoire. Me voici donc, en à peine quelques jours, devant Google avec une recherche originale "forum rpg mass effect". Tadaaa!
Est-ce un double compte ? : Non.
Des remarques ? Je tenais, encore une fois, à féliciter pour l'aspect graphique du forum que je trouve très beau! Je n'ai pas encore pu lire vos RPs (autrement que survoler), avalant déjà le contexte rempli! Bref, que de bonnes impressions (avec un accueil des plus agréables).
Je dois toutefois avouer m'y perdre un peu avec l'aspect des pouvoirs et des points (aka les compétences).



RP d'introduction

Si vous comptez faire un personnage puissant (militairement ou politiquement), vous devez faire un RP solo (au moins 700 mots) sur le sujet que vous voulez, en lien avec votre personnage. Ce RP n'aura aucune influence et n'existera pas dans la trame de votre création. Ce texte servira uniquement à la personne chargée de valider votre fiche.
Cette partie est facultative et ne concerne que les personnes ayant une grande ambition à terme (Spectre, Dirigeant d'une Espèce, Faction d'élite, etc, etc...)




Dernière édition par Beeythia Moraios le Sam 18 Mar 2017, 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4652-beeythia-moraios-aka-bee-b
http://www.masseffect-reborn.fr/t4656-journal-de-bord-de-beeythia-moraios


Messages : 25
Crédits : Krelek Aelos

MessageSujet: Re: Beeythia Moraios aka Bee - bien malgré moi [TERMINÉE]   Ven 17 Mar 2017, 03:24
Mise à jour du 17/03 : fiche terminée (et c'est pas trop tôt, entends-je déjà au loin).
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


Administrateur
Messages : 7971
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Beeythia Moraios aka Bee - bien malgré moi [TERMINÉE]   Sam 18 Mar 2017, 18:44
Ça me semble tout bon.

Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et bienvenue sur le forum.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Beeythia Moraios aka Bee - bien malgré moi [TERMINÉE]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Beeythia Moraios aka Bee - bien malgré moi [TERMINÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-