AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 La Dame de Pique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: La Dame de Pique   Ven 16 Déc 2016, 19:14
Intervention MJ : NonDate : 15 Décembre 2201 RP Tout public
Kydra LifithErika Longhorn
La Dame de Pique




Kydra dormait vraiment profondément. Enroulée autour de son krogan en peluche, la moitié du corps sous la couverture et le reste pendouillant dans le vide, l'une de ses jambes touchait même le sol. Un comble que d'être autant agitée dans son sommeil lorsque l'on possédait un lit aussi spacieux. Toute cette surface ne semblait pas suffire à une Kydra qui continuait d'explorer durant sa torpeur, les moindres recoins de son matelas moelleux. Elle en rêvait d'ailleurs, de ce matelas. Il l’absorbait, la dévorait, et l'humaine ne faisait plus qu'un avec lui. Ils partirent donc explorer l'espace, transformant chaque astre en une boule moelleuse à souhait pour leur plus grand plaisir.

Le réveil sonna. Kydra sursauta et acheva de détruire l'équilibre précaire qui s'était mis en place depuis quelques minutes. L'humaine s'écrasa au sol et tendit immédiatement le bras vers son réveil pour stopper cette torture sonore. La jeune femme se redressa, assise sur le sol froid, les cheveux ébouriffés et le cerveau embrumé de fatigue. Elle mit quelques instants pour se souvenir de l'endroit où elle était, remarquant que son environnement était différent de son appartement sur Oméga. C'est donc avec une énergie négative qu'elle se leva et marcha machinalement vers sa douche. L'humaine jeta sa lingerie et foudroya le pommeau du regard, celui là, elle ne l'avait pas encore domestiqué, et elle ne lui faisait pas confiance.

C'est une Kydra toute propre et bien plus réveillée qui sortit de ses quartiers une heure plus tard. Elle s'étira de tout son long avant de se diriger en sautillant vers la salle de réunion où se trouvait Flavia. Cependant, là où la turienne était par habitude sur son fauteuil à consulter son terminal, Kydra la trouva enroulée dans un duvet, endormie sur le gigantesque bureau où s'affichait la carte de la galaxie. La main griffue de la turienne transperçait d'ailleurs un système entier et tenait encore mollement une bouteille visiblement vide. La jeune femme dû faire un effort surhumain pour ne pas éclater de rire devant la scène. Certains avaient visiblement fêter leur premier arrimage avec un peu trop de sérieux.

Kydra tira sur le duvet de Flavia afin de recouvrir sa main et se dirigea vers l'immense vitre au bout de la salle. La vue était magnifique, quel qu'en soit l'état à leur surface, les lunes de Kobayashi étaient un véritable régal pour la rétine une fois dans l'espace. Le mégalodon était actuellement en orbite autour de l'une d'elle et l'humaine aperçut le Patriarche qui semblait somnoler lui aussi aux côtés du requin de l'espace.

La jeune femme se détourna et actualisa un datapad en le branchant sur le terminal. Dashanxa lui avait apparemment envoyé un rafraîchissement des informations de son réseau. La matriarche l'avait déployé de sorte de pouvoir couvrir les systèmes et secteurs environnants. Kydra consacrait énormément d'importance à la collecte d'informations et parcourut ainsi les lignes du rapport avec le plus grand soin. Rien de bien extraordinaire au final, quelques changements d'affectations de frégates conciliennes et le nom des officiers présents. Kydra haussa un sourcil en remarquant que l'un d'eux s’appelait Rhys. Des noms de toutes les origines, Price... Azarov... Longhorn... Skyllus...

Quoi ?

Longhorn ?

Le regard de Kydra se fit plus intense et elle se pencha en avant, relisant le nom et le prénom, s'assurant qu'il ne s'agissait pas d'une invention de son esprit.

Erika Longhorn. Erika Longhorn. Erika Longhorn.

Le datapad glissa des mains de Kydra tandis qu'un frisson se répandit dans son dos. Ces deux mots venaient de la projeter des années en arrière, dans son ancienne vie, un regard vert et une chevelure cuivrée, un souvenir qu'elle avait effacée de sa mémoire, comme de nombreux autres datant d'avant sa renaissance. Elle se reprit et rattrapa instantanément le datapad, fouillant les informations spécifique que possédait la matriarche à son sujet.

Pas de doute, c'était bien elle. Kydra se leva, tenant encore fermement le datapad sur lequel elle lançait un regard de détresse. Une avalanche d'émotions se déversaient en elle et elle ne parvenait pas à en saisir un seul pour savoir quoi penser. L'humaine prit une grande inspiration et exerça ce petit entraînement psychique qui lui avait déjà été bien utile par le passé. Elle vida son esprit au maximum avant de reprendre ses réflexions plus posément.

Il fallait qu'elle aille la voir. Pour quels résultats ? Elle s'en fichait royalement. Elle devait simplement tirer cela au clair, lier les pièces du puzzle, elle devait... Elle devait revoir celle qui avait tant compté pour elle à l'époque. Peu importe Kobayashi, le Mégalodon, tout cela pouvait attendre. La jeune femme lâcha le datapad définitivement cette fois et bondit en direction de ses quartiers. Flavia découvrirait son absence à son réveil, mais l'humaine avait entièrement confiance en elle pour assurer le commandement, même avec une gueule de bois.

***

Les yeux de Kydra brillaient. Tous ces néons et ces lumières qui dansaient sous ses yeux donnèrent le rythme à suivre à sa rétine. La jeune femme se trouvait sur l'une des stations hôtelières gravitant autour de Tefnut, celle où le réseau de Dashanxa avait remarqué une présence régulière d'Erika. Elle avait quitté la faille à bord d'une navette et s'était permis de faire le trajet jusqu'ici, seule. Une chance pour elle que l’Étendue Nubienne soit l'extension directe de la faille à l'intérieur de la Travée. Kydra venait de sortir de sa navette et de poser les pieds sur la surface métallique de la station. Même depuis les quais, l’opulence évidente de l'endroit était perceptible, et elle eut presque l'impression d'être de retour dans un quartier riche de la Citadelle, peu étonnant que son ancienne mentor apprécie y passer du temps.

A vrai dire, la jeune femme ne savait pas combien de temps elle allait devoir attendre sur la station la venue d'Erika. Ses visites semblaient suivre un rythme régulier et elle s'y était alignée, mais rien n'assurait sa présence. Kydra avait donc prévue de quoi rester plusieurs jours, au cas où. Elle était vêtue en simple civil, un T-shirt et un short, sans oublier la présence de son canon lourd à sa hanche. Ce dernier lui valut par ailleurs des remontrances lorsqu'elle dû se plier au scan pour sortir des quais. Les deux hommes lui barrèrent le passage.

Les armes sont interdites à l'intérieur de la station, on les garde de côté, et vous les aurez à nouveau quand vous sortirez.

Misérable vermine. Elle aurait pu leur exploser la cervelle à tous les deux pour tant d'affronts, mais Erika était prioritaire. La jeune femme décida donc de se laisser faire. Tandis que le premier homme passait son Omnitech autour d'elle pour s'assurer qu'elle ne cachait rien, le deuxième la reluqua de bas en haut avant de prendre la parole.

Tu cherches du travail ? On a justement un bordel sur cette plate-forme qui a besoin d'humaines.

Kydra balança un sachet rempli de crédits sur le torse de l'homme et s'approcha de lui, parlant suffisamment bas pour que seuls les deux gardes puissent l'entendre.

La moindre rousse qui passe dans le coin et je reçois un avertissement sur mon Omnitech. Vous en aurez le double si c'est le cas.

L'homme rangea le sachet à l'intérieur de son armure.

Il en va de soi mademoiselle. Vous pouvez entrer.

Kydra quitta ainsi les docks et s'engagea à l'intérieur de la station. Un énorme corridor menant aux différents services séparait la plate-forme principale en deux et regroupait des membres de toutes les espèces, venus profiter des différents bars et boites comprises dans le service d'hôtellerie. La jeune femme scruta les alentours, cherchant du regard sa cible parmi la foule dans la mesure où elle pouvait être déjà présente sur la station. Mais l'émerveillement céda peu à peu la place à ses réflexions intérieurs, et l'humeur de la jeune femme commença à tourner. Elle s'arrêta devant l'entrée d'un bar et se mit à frissonner. L'instant fatidique étant de plus en plus proche, elle commençait à avoir peur. Depuis le début de son trajet, elle tentait de cacher le tout sous une énorme couche de curiosité, mais en réalité Kydra était vraiment terrifiée. Terrifiée de la réaction d'Erika. Elle pouvait très bien l'attaquer, ou pire encore, la rejeter, dégoûtée de la vision qui s'offrait à elle. Kydra voulait pouvoir la serrer dans ses bras, suffisamment fort pour couper court à toute réaction de sa part, et pouvoir rester ainsi sans en craindre les conséquences.

Ironiquement, de toute la galaxie c'était une officier de l'alliance qui était capable avec sa seule présence, de rendre Kydra plus craintive qu'un chiot abandonné. Mais rares étaient les personnes avec lesquelles elle avait connu un attachement aussi fort. La jeune femme se tapa plusieurs fois la tête. Elle devait faire un effort. Son rythme cardiaque s'accélérait et son inaction immédiate menaçait de transformer sa peur en panique. Kydra devait trouver quelque chose à faire pour ne pas avoir à penser. Elle s'éloigna rapidement du bar car elle savait très bien qu'elle ne tenait pas l'alcool, et elle avait besoin de tout ses sens pour l'événement à venir.

L'humaine s'installa en tailleur sur un banc en scrutant la foule. Le stress lui donnait un mal de ventre terrible, peu habituée qu'elle était à le ressentir. Son regard passait d'un individu à l'autre, les analysant chacun aussi rapidement que possible. Si elle était amenée à passer plusieurs nuits ici en attendant Erika, autant les passer accompagnée.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Ven 16 Déc 2016, 21:09


La Dame de Pique
Erika inspira profondément, elle aimait cette sensation. Peu le percevais, mais la station possédait légèrement moins de gravité que ses consœurs. Une petite astuce marketing pour que les gens se sentent plus léger, moins contraint par le poids de leurs vies et de leurs corps. C’était stupide, et pourtant cela fonctionner parfaitement, même Erika, parfaitement consciente de cette différence, apprécier cette sensation de plénitude maitrisée.
C’est d’ailleurs l’une des raisons qui la poussée à prendre une bonne partie de ses permissions ici, l’une des autres était l’alcool. L’Etendue Nubienne était un des rares endroits où l’on pouvait savourait les alcools de toutes la galaxie, sans restrictions concilienne, ni rejet des Terminus, une vie sur le fil, à l’exemple d’Illium.

De plus Erika pouvait glânée ici plus d’information sur l’état réel de la Travée et des Terminus que dans la majeur partie des rapports de l’Alliance. Et on pouvait dire que cela bouger ces temps-ci, dans les Terminus, et son gouvernement manquait cruellement d’information fiables, ou du moins valables. Mais elle devait l’admettre, sa venue était plus motivée pour un long moment de détente que pour faire avancer la cause humaine cette fois-ci, elle n’avait pas eu de repos depuis Tuchanka, et son épaule la lançait encore d’ailleurs. Bref ! Elle voulait s’aérer la tête et les muscles, et surement prendre une cuite un moment ou un autre.

Du moins était-ce son programme de base jusqu’à franchir le point de sécurité. L’un des hommes l’avait reluqué de haut en bas avec un sourire intéressé, mais c’était surtout son collègue qui avait attiré l’attention d’Erika, à peine les avait-elle dépassé qu’il avait pianoté quelque chose sur son Omnitech. Apparemment on se renseignait sur l’Alliance, ou sur elle, aucun des deux n’était rassurant, mais aucun ne l’inquiétait outre mesure non plus, elle se pensait capable de réagir dans les deux cas le moment venu. Au pire elle avait un ou deux contact capable de lui fournir une arme rapidement sur la station si la menace prenait une forme plus concrète. Le SSV Arnhem était encore au Chantier et ne pourrait pas venir à sa rescousse dans l’immédiat de toute façon.

Pour l’instant elle allait se prendre une chambre d’hôtel, mais différent de celui habituel, à quoi bon tenter le diable. Et si l’endroit devait être ravagé dans une bataille, autant que ce soit un lieu auquel elle ne tenait pas plus que ça. Installée dans une grande chambre avec vue direct sur l’espace Interstellaire, même si la géante Tefnu en dévorer une grande partie même à cette distance. Elle savourait cette vision, son corps séchant naturellement après une douche chaude des plus agréables. Elle aurait pu passer des heures ainsi, devant ce spectacle immense, et l’envie de le posséder pour son propre plaisir.

Mais son envie de divertissement plus matériel finit par perturber cet instant, la poussant à se mouvoir. Elle fit glisser une longue robe noire aux reflets bleutés, laissant apparaitre un dos nu, un petit mouvement du bassin et la fente au bas de la robe dévoila sa longue jambe chaussé d’un talon. Une touche légère de maquillage et la vision très « jessica Rabbit » que lui renvoya son reflet finit de la satisfaire. Il était rare qu’elle se pomponne ainsi, mais il était aussi très rare qu’elle prenne du repos. Erika quitta l’hôtel quelque minute plus tard pour se rendre tout droit dans un bar à l’ambiance très tamisée correspondant parfaitement à son code vestimentaire de la soirée. S’installant au bar elle commanda un martini, ou plutôt la version asari du martini, avec une vive couleur orange. Une musique presque jazzie se propager dans un bar presque vide, un elcor seul sur la petite scène produisant ce son à l’aide d’un étrange instrument rappelant un piano munie de longue cornes tordues aux couleurs mouvante. C’était pile l’ambiance qu’elle souhaitait à l’heure actuelle.

Elle perçut son arrivée avant même d’entendre le bruit de ses pas. Son parfum peut-être ? Oui surement, elle avait toujours eu cette étrange odeur un peu entêtante, à mi-chemin entre la framboise et le sang. Une odeur qu’Erika avait longtemps aimé, mais aujourd’hui ? Un sourire teinté d’une certaine tristesse étira ses traits avant qu’elle ne parle.

-Le petit poussin a décidé de rendre visite au nid ?

Lentement Erika se tourna, sans peur ni agressivité, mais surement un peu d’appréhension elle devait l’admettre. Kydra avait changé, même si elle reconnaissait bien ce regard vert presque surnaturel où luttait espoir et folie, son corps était plus athlétique et dessiné que par le passé, ce qui elle devait bien l’admette rajoutait encore à la beauté très particulière de la jeune femme. Ses traits étaient eux aussi plus mature, mais pas simplement dû aux quelques années passé sans les voir. Non des traits formés par les épreuves, certaines sans aucun doute peu enviable.

Combien de temps avait passé déjà ? Erika était longtemps parvenue à mettre ces souvenirs de côté, les ignorants comme une vieille cicatrice de guerre, elle avait espéré les jeter au loin pour le reste de sa vie. Mais la vitesse à laquelle ils envahissaient son esprit lui fit comprendre la totalité de son échec. Au bout d’une longue seconde elle reprit la parole.

-Tu es venue m’abattre moi aussi, ou j’ai le temps de t’offrir un verre ?

Erika tapota le tabouret près d’elle. Son Cœur battant la chamade juste sous la barrière de son sourire.

………………
Feat. Kydra Lifith

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Sam 17 Déc 2016, 19:26

Elle avait fait le premier pas, le plus dur, en théorie. Erika était juste là, devant elle, comme si absolument rien ne s'était passé ces dernières années. Une chevelure cuivrée tombant sur une robe noire, une étoile parmi le vide galactique, un tissu venant recouvrir à la perfection les courbes de l'humaine, se terminant par une jambe délicieusement mise à nue. Malheureusement, Kydra était trop occupée à se battre avec elle même pour profiter de la vue. Elle était paralysée. Ne sachant que faire, que dire. Elle aurait sans doute pu rester ainsi indéfiniment si Erika n'avait pas pris la parole.

« Petit poussin » ? Si Kydra avait imaginé tous les scénarios possibles, cette phrase n'en faisait pas partie. Et ce surnom non plus, d'ailleurs. Elle tenta de le décortiquer, de mieux comprendre sa signification. C'est à cet instant qu'elle se tourna. Erika avait fixé son regard vert sur elle, elle la jugeait. Kydra crut pendant quelques secondes qu'elle parvenait à lire ses pensées et elle interrompit instantanément le flot d'émotions qui se déversait en elle, de peur qu'Erika réussisse à en saisir une poignée. Elle se perdit alors dans la contemplation de son visage fin et du sourire qui venait l'arborer.

Ce simple sourire venait de tranquilliser la peur de l'humaine. Mais ce lien invisible qui venait d’apparaître entre les deux femmes était extrêmement fragile, il pouvait rompre à n'importe quel instant. Il ne s'agissait pas d'un ennemi à abattre, d'une douleur à surmonter, il fallait simplement réussir à convenir à Erika. Malheureusement, les interactions sociales n'étaient pas le fort de Kydra et elle ne savait vraiment pas comment réagir. Bordel, si seulement elle pouvait lui transmettre tout ce qu'elle ressentait en cet instant, tout serait tellement plus simple.

Une main qui bouge, une invitation. Comme si Kydra était capable de faire le moindre mal à Erika en cet instant. Presque hypnotisée, elle fit un pas, puis un autre, les enchaînant tel un robot. Elle s'arrêta finalement en arrivant à sa hauteur, plongée dans un doute plus profond encore. Elle devait surmonter le stress en agissant de manière extrêmement extravagante, combattre le feu par un feu encore plus violent. Plus facile à dire qu'à faire mais c'était sa seule solution actuellement. Elle n'était vraiment pas habituée à devoir mettre un masque et à se forcer d'agir d'une certaine façon, l'exercice s'avérait ardu.

Oh et puis merde, elle allait faire ce qu'elle voulait, et tant pis si cela faisait tout merder. Kydra attrapa Erika et la serra contre elle, peut être même un peu trop fortement. C'était émotionnel, c'était puissant, alors elle décida de laisser son instinct prendre le contrôle. Elle huma le parfum d'Erika qui correspondait exactement à celui de ses souvenirs, en appréciant chaque bouffée. Un rare instant d'intimité plus que nécessaire pour apaiser le cœur ouvert à vif de Kydra.

Après quelques instants, elle la relâcha et s'installa sur le tabouret adjacent.

J'imagine que c'est plus parlant que des mots.

Elle croisa ses bras sur le comptoir et y posa sa tête.

Je serai une piètre menteuse si j'affirmais ne pas être heureuse de te revoir. Et tu sembles visiblement disposée à ne pas me coller une balle dans la tête, alors ça me suffit.

Kydra se tourna en souriant et croisa de nouveau son regard.

Je vois que tu apprécies visiblement de te vautrer dans la luxure en étant sapée ainsi. C'est pas vraiment mon style mais je ne vais pas m'en plaindre. Cette robe a au moins l'avantage de m'offrir une vue magnifique.

Son sourire s'effaça rapidement. Elle souhaitait crever l’abcès, le plus tôt possible tant qu'à faire.

Je ne regrette pas ce que j'ai fait, ni où cela m'a amené, bien au contraire. Des visions divergentes, une puissance bien plus dangereuse qu'il n'y paraît. Mais je suis heureuse là où je suis désormais et j’espère qu'il en est de même pour toi.

Elle lorgna rapidement le verre d'Erika. L'envie était présente, mais elle avait besoin de garder ses pensées claires, du moins, pour l'instant.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Dim 18 Déc 2016, 13:42


La Dame de Pique
La chaleur des bras de Kydra autour d’elle la surprirent un instant avant de provoquer en elle une intense chaleur, mêlée de tendresse et de tristesse. Malgré elle sa main vint caresser distraitement la chevelure corbeau de la jeune femme. Mais Kydra s’échappa aussi vite qu’elle s’était approchée, s’installant finalement près d’elle. En effet, cette étreinte consentie et rendue exprimait bien plus de chose sur l’état de leur relation que n’importe quelle phrase. Bien sûr elle aurait pu la haïr, vouloir l’abattre dès son entrée dans le bar. Mais si une personne savait bien ce qu’était la complexité du monde, c’était elle. Pour l’Alliance elle avait tué et massacré, et ce sans aucun remord. Avait sacrifié une cité entière par orgueil pour abattre un unique ennemi. Elle haïssait le peuple butarien et ses coutumes, et pourtant devait sa vie à l’un d’entre eux. Alors gardait de l’affection pour une femme ayant choisi sa voie au prix de la vie de nombreuses âmes, au final, ce n’était qu’une pierre de plus à son édifice de complexité morale.

Erika jeta un œil à sa tenue alors que Kydra en faisait une certaine critique, certes peu agressive mais réelle. Son sourire s’élargit.

-Tu devrais très bien savoir que l’habit ne fait pas le moine, mais l’habit ouvre des portes, et je tiens encore aujourd’hui à ce qu’elle s’ouvre toute devant moi. Et puis, ça me rend quand même sexy non ?

Elle avait lancé sa phrase sans vraiment attendre de réponse. Elle écarta son verre d’une main pour prendre la même position que son ancienne élève, leurs regards se retrouvant face à face. De l’extérieur cela devait donné une étrange vision, ces deux femmes, à moitié affalée sur le bar. Mais Erika n’en avait cure, à cet instant tout son être été tourné vers celui de Kydra, cherchant à maintenir et solidifier le bien trop fin lien qui venait de redevenir palpable entre elles.

-Le regret de ses choix est le premier pas vers la mort, ne regrette jamais tes actes. Tu as fait un choix, l’avenir te donnera peut-être raison, ou tort, peu importe. Je fais les miens aussi, afin d’atteindre le but que je m’étais promis. Je regrette que tu ne sois plus là pour m’aider à y parvenir, cela semblait plus réalisable à tes cotés.

Erika tendit la main vers le visage de Kydra et écarta une mèche noire tombée devant son visage pour la glisser dans un geste doux derrière son oreille. Son petit démon.

-Tu es heureuse, et pourtant tu es là, devant moi, en crainte de mon jugement. Tu es certaine de ne pas avoir confondu liberté et bonheur ?

………………
Feat. Kydra Lifith

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Dim 18 Déc 2016, 14:47

Au moins sur ce point, les deux femmes étaient en parfaite synergie, ou du moins, Kydra tendait à l'être. Un travail long et fastidieux sur son esprit, pour l'apprendre à ne plus regretter, à ne plus être froid, à ne plus être pessimiste. Un travail qui avait payé semblait-il, même si Kydra n'était pas suffisamment proche de quelqu'un pour qu'il puisse le lui confirmer. C'était d'ailleurs ce qui manquait sans doute le plus dans son évolution psychologique, cette personne qui apporte son point de vue extérieure, avec qui on partage, avec qui on s'engueule, et qui a un impact bien plus important sur sa conscience qu'on ne voudrait bien l'admettre.

Pour Kydra, cette personne avait d'abord été son frère, puis Erika avant un vide complet et au pire moment possible. Une personnalité qui avait émergé pour prendre les choses en mains et l'empêcher de sombrer dans les abysses de la folie, et elle avait été en grande partie initiatrice de sa nouvelle vie.

Erika écarta une de ses mèches de son champ de vision, un geste simple mais pourtant presque intime. De l'affection. Voilà bien longtemps que personne n'en avait montré à son égard. Et non pas simplement l'amour instinctif et passionnel d'une nuit, mais bien le lien spécial qui unit deux êtres, acceptant chacun de partager leur petit bulle personnelle, celle qui vous protège des affres de la vie de tous les jours, pour s'en faire une, juste à deux.

La rouquine avait sans aucun doute perçu la tension dans le comportement de Kydra puisqu'elle le fit remarquer. Ne l'était elle pas aussi ? Ou Kydra n'était là qu'un amusement temporaire pour elle ? La jeune femme se redressa.

La liberté, c'est pouvoir atteindre son bonheur de la façon qu'on le souhaite, et je dois dire que je suis bien placée dans ce domaine en ce qui me concerne. Si je suis craintive à ton égard c'est justement que je n'ai pas le contrôle sur ta réaction ni sur ta façon de me voir ou tout simplement sur ta volonté. Je souhaite redorer ce lien qui nous unissait autrefois malgré les épreuves qui nous ont séparées et j'ignore si telle est également ton intention.

Kydra se mit à rire.

On peut difficilement faire plus direct. Mais maintenant que je t'ai en face de moi, j'en viens à me demander comment je n'ai pas pu chercher à te revoir depuis toutes ces années.

Rhétorique. L'ancienne Kydra avait purgé ses souvenirs, plus par nécessité que par envie.

Je suis vraiment heureuse de voir que tu es si ouverte à mon encontre, prête à passer par dessus les frontières de nos factions respectives. Personnellement, alliance ou mercenaire, je m'en branle. Tu garderas toujours cette place spéciale au fond de moi, qu'importe tes actes ou même... ta tenue.

Kydra gloussa avant de pencher en avant d'un air taquin.

Tu ne devais pas m'offrir un verre ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Dim 18 Déc 2016, 15:39


La Dame de Pique
Erika se redressa en souriant, la réponse lui convenait. Pas qu’elle soit profondément convaincu de sa véracité, mais plutôt satisfaite du fait que Kydra, elle, semblait y croire réellement. Un jour elles s’entretueraient sans doute, leur volonté et leurs objectifs étaient trop ancrés en elles pour qu’ils ne finissent pas par se percuter. Mais pour le moment elle voulait juste savourer ces retrouvailles, et la présence d’une personne qui avait tant partager avec elle. Elle leva la main à l’attention du serveur, son sourire s’étant agrandit sur ses lèvres, appréciant de retrouver l’humour quelque peu tranché de Kydra. C’était son honnêteté brute qui avait plu à Erika avant son talent pour le meurtre.

-Je suis contente que l’on s’accorde au moins sur ce point. Nous ne sommes pas nos factions. Et tes petites fesses seront toujours les bienvenues à ma table, et ailleurs.

Elle lui fit un clin d’œil complice alors que le barman servait à Kydra la boisson de son choix. Une bonne part de la tension qui les séparé sembla s’évaporer alors qu’elles établissaient les bases d’un statu quo, leur permettant de signaler leur état d’esprit. Kydra avait murît, du moins en partie, c’était évident pour Erika, même si elle gardait cette « innocence » brutale qui la caractérisé, son esprit lui, avait fait du chemin.

-J’ai bien l’impression que la petite gamine impertinente que je devais gérer est devenu une femme, impertinente toujours, mais une femme. Et j’ai l’impression que tu es encore plus peinturlurée qu’avant.

Elle avait réduit l’écart entre elle, son épaule presque contre celle de Kydra, elle avait envie de maintenir ce simple contact, comme pour s’assurer qu’elle n’allait pas soudain disparaitre dans un écran de fumée. Elle la regardait intensément, peut-être même trop, mais elle ne s’en priverait pas. Un coude sur le comptoir pour maintenir sa tête, ses doigts glissés dans sa masse de cheveux, elle observait Kydra sous toutes les coutures.

-Tu as un peu de temps devant toi, ou tu es sur le départ ?

………………
Feat. Kydra Lifith

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Dim 18 Déc 2016, 18:21

Qu'il était bon de pouvoir passer ainsi du bon temps avec un être cher. Cher oui, Erika l'était pour Kydra, il n'y avait aucun doute à avoir là dessus. A vrai dire, elle faisait partie de cette petite minorité, de ces rares personnes à s'être réellement intéressée à Kydra, suffisamment pour que la jeune femme leur voue un attachement farouche. Et contre toute attente, cet attachement surpassait même ses ambitions. Elle était déjà de nature beaucoup trop instable de base, il s'agissait donc d'un impératif qu'elle s'était elle même fixée. Quelle que soit la situation, ne jamais porter atteinte à ceux qu'elle aimait, même si cela devait provoquer sa mort. Kydra tentait ainsi de maintenir un semblant d'honneur dans son existence. Et Erika faisait partie de ces personnes qui n'auraient jamais à craindre ni ses lames, ni ses balles.

L'ouverture d'esprit d'Erika lui donnait d'ailleurs des idées. Elle ne comptait pas se séparer d'elle maintenant qu'elle l'avait retrouvé mais elle avait besoin d'un plan précis pour cela. Il lui fallait connaître les ambitions de sa partenaire, pour qu'elle puisse établir quelque chose de concret avec elle. Mais pas dans l'immédiat. L'atmosphère s'était détendue extrêmement rapidement et prenait même un tournant qui lui plaisait particulièrement.

Le barman lui servit un cocktail fruité à base de Vodka tandis qu'Erika semblait constater le fait que Kydra ait mûri, tout en ajoutant bien sur une petite taquinerie sur les tatouages qui parcouraient désormais son corps. A vrai dire, elle ne savait pas vraiment quelle impression elle pouvait donner désormais, comparé à son passé pour ceux qui l'avait connu sur Terre. Erika ne semblait pas avoir grandement changé. Peut être plus ambitieuse, peut être plus redoutable, peut être plus ouverte avec l'âge. Elle restait la femme que la jeune Kydra avait pris comme modèle. Leur relation ne serait plus jamais la même, mais elle pouvait prendre des proportions jusqu'alors impossible. Kydra voulait y croire sincèrement. Mais encore une fois, ses projets d'avenir furent repoussés par une Erika qui se voulait tactile et suggestive. Elle se sentait déshabillée du regard, et il ne s'agissait sans doute pas que d'une impression.

Sa question résonna comme une mélodie aux oreilles de la jeune femme. Kydra tendit sa main et la posa sur l'une des joues d'Erika.

Voyons Erika, si j'ai mis les pieds sur cette station c'était pour venir te voir. J'ai tout le temps qu'il faut.

Sa main glissa et elle passa un doigt sur les lèvres de sa partenaire.

Et j'ai pas mal d'idées sur la manière dont on peut le passer, ce temps.

Kydra retira sa main et attrapa son verre. Elle inspira un grand coup avant de l'entamer, buvant d'une traite son contenu sans aucune pause. La jeune femme reposa le verre vide avec un hoquet. L'ambiance était au flirt et à la boisson, autant se livrer entièrement à la dépravation. Sa gorge brûlante, elle dû patienter quelques instants pour retrouver ses esprits. C'est noyée dans le regard d'Erika qu'elle se retrouva. Comme au bon vieux temps. Ce visage auquel elle tenait tant continuait d'ailleurs de la fixer. Kydra l'imita donc et longea les courbes d'Erika du regard.

Tu sais quoi ? Je crois que je commence à l'apprécier, cette robe...

Kydra posa une main sur la taille svelte de sa compagne.

C'est comme si rien ne s'était passé depuis tout ce temps. Et je dois l'avouer, c'est une sensation vraiment enivrante. Il serait dommage que j'en devienne accro, tu ne trouves pas ?

Ce genre de journée sortie de nulle part et prenant une tournure que personne n'aurait soupçonné. Le destin s'amusait encore avec elle apparemment. Mais pour une fois, elle ne regrettait pas d'être son pantin.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Lun 19 Déc 2016, 00:38





Dernière édition par Erika Longhorn le Lun 19 Déc 2016, 18:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Lun 19 Déc 2016, 15:29






Dernière édition par Kydra Lifith le Mar 20 Déc 2016, 01:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Lun 19 Déc 2016, 18:59





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Mar 20 Déc 2016, 01:06




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Mar 20 Déc 2016, 16:30



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Mer 21 Déc 2016, 20:05




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   Mer 21 Déc 2016, 20:43





Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La Dame de Pique   
Revenir en haut Aller en bas
 

La Dame de Pique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Travée de l'Attique :: Etendue Nubienne-