AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Pour qui sonne le glas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 2
Crédits : CasualGee

MessageSujet: Pour qui sonne le glas   Jeu 15 Déc 2016, 23:51
Intervention MJ : NonDate : 9 Novembre 2201 RP Potentiellement violent
Urdnot GravokRavi VertaxErika Longhorn
Pour qui sonne le glas




Elle s'était réveillée. La longue torpeur qui avait eut raison d'elle n'était plus désormais, elle se cachait tremblante dans un coin, attendant de nouveau son heure. Il était fort probable que cette puissante solitude qu'elle ressentait parfois en contemplant les étoiles se soit décuplée, au point de venir chasser ses habitudes routinières. Oh oui, en tant que mère, elle savait qu'elle ne devait jamais véritablement fermer l’œil, veillant sur sa progéniture, s'assurant que le cycle de cette vie qui s'était développée en son sein puisse continuer sans interruption. Pourtant, comme à l'image de cette journée, il arrivait quelque fois qu'elle se sente délaissée. Frustration plus que haine, elle décidait alors de chambouler le cycle, y posant sa propre patte pour rappeler à ses enfants qu'elle existait toujours. Tuchanka avait toujours agit ainsi, et personne n'avait à remettre en cause son jugement.

Gravok savait en tous cas reconnaître l'appel de sa mère lorsqu'il l'entendait.

Une roche un peu plus épaisse que les autres, le véhicule pris d'une violente secousse et ce fut le crâne de Gravok qui alla s'écraser contre l'une des parois, le tirant instantanément de ses pensées. Le krogan grogna un instant contre cette surface qui n'avait pas voulu se ployer sous son crâne et à qui il manquait visiblement pas mal de discipline. Le mastodonte bascula son poids vers l'arrière et s'affala de nouveau sur son siège, prêt cette fois ci à devoir compenser à tout instant une perte d'équilibre. Il se trouvait à l'intérieur d'un Tomkah qui traçait sa route sur les décombres, imperturbable dans son œuvre face à ces terres désolées. Le véhicule était accompagné d'une dizaine des siens et tous convergeaient vers la même position.

Gravok activa l'un des compartiment de son armure et y attrapa un sachet. Son ouverture dévoila une matière à la composition étrange sous la forme d'un bloc de la taille d'une main. Le krogan inséra le bloc entier dans sa gueule et commença à le mâcher. Il s'agissait d'un « Chewing Gum », une invention humaine dont certains exemplaires avaient vu leur taille décuplée, pour mieux convenir à la taille des mâchoires des autres espèces. Gravok n'eut cependant pas le temps d'apprécier pleinement les saveurs qui s'en dégageaient déjà. En effet, son transport venait de s'arrêter. Obstacle infranchissable ou arrivée à destination, dans les deux cas, il fallait descendre. Il fit un signe de tête aux autres krogans présent et tous sautèrent du véhicule.

Une fois la terre ferme atteinte, Gravok jeta un coup d’œil aux alentours. Le gigantesque canon de défense orbital se dressait au loin, géant endormi cible de tant de convoitises. Ils étaient visiblement arrivés à destination. Les troupes se positionnèrent en formation et se dirigèrent vers l'avant poste Urdnot qui était source de l'appel de détresse, Gravok en tête. Il s'était également assuré que d'autres contingents de Tomkah se déploient au nord et au Sud du canon. L'immense infrastructure adjacente n'était plus en des mains sûres, et il ne fallait pas lésiner sur les moyens au vu de la dangerosité que représentait une frappe orbitale de ce monstre.

L'intégralité de la zone s'était en effet transformée en un gigantesque champ de bataille, les patrouilles Urdnot avaient rapidement établis plusieurs camps défensifs lorsque le clan renégat avait frappé, mais ils n'avaient hélas pas anticipé l'intervention d'une aide extérieure. Krazel, un clan qui fut à l'origine de bien des troubles par le passé. Déchus suite à la mort de leur chef dans un duel qui ne remontait pas à si longtemps que cela, ils n'avaient jamais rien tenté directement contre Wrex bien qu'ils n'en n'avaient jamais véritablement caché l'intention. Les frontières du Sud près des ruines qui abritaient le cœur de leur clan reçurent donc tout naturellement une sécurité renforcée afin de prévenir leur expansion en plein territoire neutre. Cependant, à en juger par l'état des choses en cette journée, les plaintes de Krazel n'étaient pas tombées dans l'oreille d'un sourd.

Et bien que Wrex n'avait encore aucune idée de la nature ni de la source de cette aide, il était bien conscient que nombre d'ennemis par delà le système souhaitaient le voir tomber. C'était un fait que Gravok trouvait légèrement irritant. La MEDC adorait fourrer son nez dans les affaires du rassemblement, mais il s'avérait incapable d'arrêter une menace extérieure à Tuchanka. La situation n'était cependant pas à la moindre dissension, il avait été envoyé sur place à la tête de renforts pour établir une meilleure évaluation de l'ensemble et, semblait il, pour recevoir également des troupes conciliennes venues leur prêter main forte. On arrêter pas le progrès.

Pénétrant dans l'enceinte du camp, Gravok quitta ses hommes pour se rapprocher du seigneur de guerre qui organisait la défense. Des barricades de fortunes avaient été érigées et de nombreux krogans sous couverture ou montant d'énorme tourelles lourdes s'occupaient d'annihiler tout ce qui osait s'approcher un peu trop de l'enceinte du camp.

Le temps ne fut cependant pas à la parole semblait il, un cri d'alerte déchira le camp.

ILS ARRIVENT !

Les guerriers se mirent immédiatement en position le long des barricades. Plusieurs véhicules, troupes et aéronefs passèrent dans le goulot d'étranglement que l'existence de l'avant poste créait à cet endroit. Ils furent immédiatement accueillit par un feu nourri, armes lourdes, fusils d'assauts et tourelles pour certains. Le camp Urdnot avait cependant un très gros désavantage, le peu de défense anti aériennes. Quelques tourelles de DCA légères tout au plus qui furent rapidement détruite par les frappes précises de leur adversaires volants.

Autres que les balles, des explosions retentirent bientôt parmi les rangs des défenseurs, broyant ceux qui avaient eu le malheur de se retrouver sous le trajet de ces obus d'artillerie visiblement archaïques, mais suffisamment puissants pour causer de lourds dégâts. Une déflagration plus proche que les autres propulsa des corps sans vie près de Gravok, tandis que les aéronefs continuaient leur pluie de mort. Le krogan noir et blanc chargea dans la mêlée, truffant de plombs ceux qui avaient eu le malheur d'escalader la barricade à cet endroit.

D'autres krogans arrivèrent en renfort depuis le cœur du camp, transportant avec eux un équipement anti aérien faible mais plus que nécessaire dans la situation actuelle. Se débarrassant d'un nouvel adversaire, Gravok se retourna et fit face à un krogan plus grand que lui qui n'attendit pas la moindre réaction de sa part avant de le frapper violemment de sa masse. Sonné un instant, Gravok n'en oublia pas pour autant de se mettre hors d'atteinte de l'arme le temps de retrouver ses esprits. Son adversaire le chargea et Gravok fit de même. Son bras gauche encaissa l'impact de la masse et il pointa le canon de son fusil à pompe sur la tête du géant. Morceaux d'armures et de boite crânienne se dispersèrent alentours après le coup de feu tandis que Gravok ressentait une énorme douleur au niveau de l'épaule gauche.

La situation semblait s'arranger, les lances missiles maintenaient les aéronefs à distance tandis que les tourelles continuaient leur œuvre de mort sur les troupes en contrebas. Bientôt, l'adversaire se replia, abandonnant un avant poste qui semblait véritablement avoir été croqué par un dévoreur. On reprenait son souffle, on rechargeait, on restait en alerte. Gravok rengaina son arme et se posa sur le mastodonte mort en reprenant activement la mastication de son exutoire buccal. Le seigneur de guerre couvert de sang se rapprocha de lui.

Je pense que cela suffit pour faire comprendre la situation. On a encore des krogans à l'intérieur de l'infrastructure, alors on essaye de les faire tenir plus longtemps en ralentissant les axes de déplacements adverses, cependant, ils nous dépassent largement en nombre et en matériel. Sans votre intervention, cette attaque aurait été la dernière que nous aurions vécu.

Et la situation sur les autres ailes ?

Similaire, nous attendions surtout de quoi pouvoir attaquer directement à l'intérieur, on ne pourra pas tenir ce dispositif de défense indéfiniment.

Gravok accéléra sa vitesse de mastication un instant.

Nous en aurons les moyens seigneur de guerre, soyez en assuré.

Sa phrase se termina lorsque le bruit caractéristique de moteurs aériens retentit. Plusieurs dizaines de navettes approchaient le camp par le sud.

Fouillez nos Tomkah, réserves de munitions, bouffe, il y a de quoi remplir tout ce que cet avant post a perdu. Et le champ de débris à l'est contient peut être encore de quoi regarnir les barricades.

Le seigneur de guerre inclina la tête un instant et eut une dernière remarque en pointant son épaule de la main.

Besoin d'aide ?

Gravok tourna son regard et remarqua la masse qui avait perforée son armure, coincée dans sa chair. Il l’attrapa et la retira aussi subitement qu'il le put, ne pouvant s'empêcher de grogner lorsque la masse emporta une bonne partie de sa chair avec elle. Il balança violemment l'arme au sol tandis que la douleur ne se faisait que plus vive encore.

Foutus renégats, incapable de savoir se battre avec une vraie arme.

Le seigneur de guerre ricana un instant avant de partir en direction des navettes. Ces dernières venaient justement de déverser leurs troupes dans l'enceinte du camp. La MEDC bien sur, mais plus important encore, Wrex avait informé Gravok de la présence d'une apprentie spectre à bord de la division d'intervention. Tout le monde savait que le chef du clan vouait un profond respect envers les membres de ce rang, chose qui n'était pas entièrement partagée par Gravok au vu de son passé avec ces derniers.

Les troupes conciliennes s'avancèrent, leur meneur en tête et le seigneur de guerre vint les saluer, leur indiquant la direction où se trouvait Gravok. Ce dernier venait d’appliquer l'onguent pour les faibles sur son épaule, plus par sécurité que par réelle nécessité, il préférait rester en forme pour le reste des combats à mener. Une humaine et une turienne se retrouvèrent donc face à lui et le krogan souffla pour produire une bulle énorme avant de cracher son chewing-gum qui n'avait déjà plus aucun goût. Ces humains... incapable de faire dans l'endurance.

Gravok se leva du cadavre et se planta face aux deux nouvelles arrivées qu'il salua d'un signe de tête.

Urdnot Gravok, éminent représentant de Wrex et des intérêts du clan Urdnot. Avant toute chose, j'aimerai conseiller à tous vos vaisseaux se trouvant en orbite de s'éloigner de Tuchanka. Vous voyez le gros canon derrière moi ? S'il tombe entre les mains de l'ennemi, tout ce qui passera à portée de notre espace sera détruit et c'est suffisamment puissant pour réduire un cuirassé en miettes, je ne saurai donc que trop vous recommander de suivre mon conseil.

Le krogan croisa les bras.

Mais nous sommes justement ici pour faire en sorte que cela ne reste qu'une précaution. J'attends donc de voir avec quel plan d'action vous venez à nous en ce jour.

Tandis qu'une autre explosion résonnait à l'intérieur du camp, Gravok sortit un bloc de chewing-gum et le tendit vers les deux femmes.

Vous en voulez ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour qui sonne le glas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Zone Démilitarisée Krogane :: Tuchanka-