AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Les Pacificateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2233
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: Les Pacificateurs   Dim 02 Oct 2016, 11:57



Informations principales

Nom : Les Pacificateurs
espèce(s) : multiracial
Type : Gang
Siège principal : Oméga, District Kenzo


Informations secondaires

Fondateur(s) : Anton Ardak
Leadeur(s) actuels : Anton, Ardak, Jagaht’Ei, Kyreshorl Venterra
Date de création : 2201
Localisation générale : Oméga, District Kenzo, Les ruines de l’Au-delà, Bar Venerae
Nombre de membres : /
Capitaux max : /



Fondation

Bien que n’ayant valeur d’organisation qu’en 2201, Les Pacificateurs existent en réalité depuis l’an 2196 avec la fondation d’une unité d’élite au sein des ravageurs qui sont alors la plus grande puissance d’Oméga, tout du moins officiellement.

Fondés à l’origine pour ne contenir qu’une petite dizaine de membres, Les Pacificateurs formaient une unité redoutable, imaginée et dirigée par son créateur Anton Ardak, un butarien extrêmement ambitieux et impitoyable. Deux éléments qui eurent un impact majeur sur l’avenir de ce groupuscule redouté mais insuffisamment pour leur valoir une place quelconque dans la fosse dirigeante de la station.

Toutefois la situation a drastiquement changé désormais que les Pacificateurs forment une véritable organisation regroupant un grand nombre de membres provenant d’horizons extrêmement différents, que ce soit des terres polluées de Korlus, du monde éden Anhur, de l’impitoyable abysse néméenne ou natif même d’Oméga, ils sont tous unis pour mener à bien les visées de leur organisation.

Maintenant les Pacificateurs dirigent un cinquième de la station et toute la faune locale connait ce nom, et celui de son implacable fondateur, Anton Ardak. Même s’il reste encore à ce jour dans l’ombre de celle qui vit naitre, à son insu, un futur chef la « reine » Shoran, celle qu’il nomme « le laquais méprisable des trois mercenaires ».
Et même si la valeur militaire d’Anton est désormais reconnue à travers toute la station, sa gloire est pour l’heure largement phagocytée par celle de Shoran, victorieuse aux yeux d’un peuple aveugle.

Histoire et but

Né au sein des Ravageurs, les Pacificateurs ont bien évolué depuis quelques mois, passant d’une unité d’élite uniquement vouée à la guerre à une organisation vaste et constituée d’individus extrêmement différents, anciens esclaves, orphelins, soldats, gangsters, agents de la pègre, vétéran de guerre, agents de l’Hégémonie, membres de sectes, clans vorchas mais aussi citoyens normaux.

Le but majeur des nouveaux Pacificateurs est de terminer cette mutation de nation guerrière et nomade à une société stable et sédentaire. Et cette stabilisation passera par une Pax Romana qui ne sera possible que par la disparition de tous ceux capables de la mettre à mal. Aussi les Pacificateurs doivent agir comme son nom l’indique, en pacifiant la station. Tel est son but et sa finalité, car la pacification terminée, l’organisation disparaitra pour donner naissance à tout autre chose, une nation stable et organisée qui devra se trouver sa propre identité.

Mais pour atteindre cette conclusion, les Pacificateurs vont devoir perpétrer leur passé militaire et former cet embryon sociétal à l’art de la guerre et du sacrifice personnel pour un bien supérieur. La mutation de l’organisation passera par la mutation de la société elle-même.

Evidemment, les Pacificateurs et la future société à naitre ne portent nullement les « valeurs concilliennes d’asservissement des masses et de dégénérescence culturelle », et Oméga sous le règne d’Anton resterait cette même société autonome et indépendante, mais avec un changement majeur, un désir uni de porter Oméga loin de la stagnation inhérente à une société égoïste et désunie. Et le trait d’union de cette nouvelle société passerait par « un leader éclairé et ambitieux ».

Ainsi le but à court terme des Pacificateurs et de se militariser au maximum afin de se prévenir d’une quelconque menace et de neutraliser les factions ayant les moyens de l’être ou de le devenir.

Mais le véritable but est de porter Oméga sous le règne du dirigeant des Pacificateurs et de fonder une culture propre à la station, formant ainsi une véritable nation, qui sera porteuses des idéaux des Terminus et éloignera définitivement la station des portées des individus « porteur de stagnation comme le furent le Patriarche et Aria, et le seraient Shoran et les chefs mercenaires. »

Hiérarchie et membres importants


Anton Ardak est indubitablement le leader suprême des Pacificateurs, qu’il a fondé seul et lui-même porté aux sommets qu’ils côtoient actuellement. Le butarien est un guerrier talentueux et implacable qui n’a aucun intérêt pour les notions de bien ou de mal, se contentant de faire ce qu’il doit faire au moment où il doit le faire.

Toutefois, et malgré ce fait, Anton possède une notion extrêmement développée de la loyauté et n’apprécie guère la trahison, y compris de sa part, lorsque celle-ci est surprenante. Un fait qui en entraîne un autre, en effet son ambition dévorante ne l’empêche nullement d’avoir une idéologie et s’y tenir, dans les limites du tenable, aussi même s’il désire ardemment diriger Oméga, il le fait aussi pour porter une idéologie nouvelle au cœur de la station. De plus, le butarien est profondément persuadé qu’il est le seul individu capable de changer Oméga pour le mieux.

Une idéologie profondément ancrée qui lui a permis de s’attacher plusieurs individus hautement compétents qui forment le cœur de son organisation et de conseillers personnels, si ce n’est d’amis. Ainsi, il y a Jagaht’Ei, vieil ami d’Anton qui est aussi le meilleur combattant de ce dernier, mais aussi un butarien dépourvu de toute ambition, si ce n’est vaincre et pouvoir continuer à combattre les ennemis de son ami. Jagaht’Ei est désormais le général de l’organisation. Mais il y a aussi Aerdris, un vorcha devenu chef des clans vorchas sous les ordres d’Anton, et Solan un galarien qui dirige les labos secrets et l’hôpital de l’organisation.

Puis il y a Kyreshorl Venterra, plus proche amie du leader de l’organisation, mais aussi la chef d’une organisation d’assassins à la solde des Pacificateurs, mais aussi et surtout la nouvelle organisatrice et dirigeante des jeux d’arènes qui remplacent les ruines de l’Au-delà. Et enfin il y a Kydra Lifith, ancienne soldate de l’Alliance et désormais assassin, individu presque indépendante et seulement sous les ordres d’Anton Ardak.

Ce corps de lieutenants forme l’élite de l’organisation et les plus proches conseillers du leader, ils ont une influence extrême dans les Pacificateurs et sont les piliers de la possible nation future.

Influence


Même si les Pacificateurs ne dominent qu’un cinquième de la station, leur influence est vouée à dépasser largement les frontières de leurs quartiers, voir même de la station. En tout cas au travers de sa culture guerrière car, si en vérité l’organisation reçoit l’aide et les financements de différentes organisations extérieures, comme les Na’Hesits ou la pègre de Korlus, ainsi que d’une autre faction dont seul Anton Ardak semble avoir connaissance, les pacificateurs exportent leur savoir-faire et leur aide à travers ces mêmes contrées.
Et si, évidemment, les Pacificateurs ne possèdent aucunes sources de puissance en ces lieux, ils y possèdent des liens forts qui amènent parfois des recrues étrangères à se lier à ce mouvement pourtant fort localisé.

De plus, les projets en construction et les propriétés de l’organisation attirent massivement l’attention de par leurs ambitions et surtout leurs potentiels. Toutefois, l’absence de propriétés au sein des docks freine encore énormément la croissance des Pacificateurs qui sont encore fortement soumis au bon vouloir des trois mercenaires sur ce point. Le second problème majeur, reste l’inimité entre Shoran et son ancien lieutenant qui ne maintiennent guère de relations cordiales entre leurs quartiers respectifs. Surtout avec les nombreux tracts de propagandes taxant la turienne de pantin qui circulent dans différents quartiers de la station.

Ressources


Pour le moment, les Pacificateurs sont extrêmement dépendants des organisations extérieures qui financent l’organisation et s’écrouleraient vite si une telle manne devait disparaitre, forçant Anton à développer rapidement de nouveaux moyens de diversifier ses gains. Toutefois, elles apportent à l'heure actuelle une solidité et un poids non négligeable aux Pacificateurs.

Deux des trois projets récents des Pacificateurs concernent la diversification de l’économie du groupe, et cela passe par la construction de deux arènes, l’une remplaçant l’Au-delà et servant à organiser des courses de la mort et autres joyeusetés, la seconde constituants une arène plus classique, organisant combats à mort et exécutions publiques.

Pour le reste, les finances dépendent actuellement des différents bars émaillant les quartiers sous contrôle, et la vente d’ézo provenant des parts d’Anton sur Oméga.




Revenir en haut Aller en bas
 

Les Pacificateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Règles & Univers :: Codex :: Organisations :: Gangs et organisations illégales-