AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le temps d'un repos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 232
Crédits : me

MessageSujet: Le temps d'un repos   Dim 14 Aoû 2016, 15:28
Intervention MJ : NonDate : 13 mai 2201 RP Tout public
Informateur ♦ Sara Vaylee
Le temps d'un repos





Précedemment

Grincheuse, elle ne lâcha pas du regard l'ingénieur qui semblait perturbée. Sara avait demandé au Geth s'il avait besoin de quelque chose mais ce dernier lui rappela que ses connaissances n'allaient lui être d'aucun secours. Il n'était pas contre sa présence pour pouvoir échanger un peu. Converser avec un synthétique, le médecin ne s'attendait pas à terminer sa journée ainsi. Elle ne s'imaginait pas non plus dans une infirmerie avec un bandage sur la tête et une blessure au flan quand on repense à la mission de base.

Elle hocha de la tête après avoir lâché du regard le Quarien pour adresse un petit sourire à Informateur, ravi de l'entendre, vouloir discuter. Avec Sara, il allait être servi, le moulin à paroles est dans la place. L'ingénieur finit par trouver une excuse pour partir, les laissant seuls.

C'est mal me..., commença-t-elle à dire lorsque la porte de l'infirmerie s'ouvrit. Un groupe de Quarien accompagné d'un Geth et d'un drone entra dans la pièce et se dirigèrent immédiatement vers Informateur. À leur attitude, ils semblaient le connaître et plutôt bien.

Sara écouta leur conversation en étant spectateur mais en se sentant invisible. Eh oh, je suis là, je ne suis pas invisible et j'entends tout ce que tu dis. Finalement l'un d'entre eux s'adressa à la blonde en lui annonçant qu'il était au courant de son mal-être vis-à-vis de ce qu'il s'était passé. Elle n'eut pas le temps de réagir mais elle n'en pensait pas moins, le secret professionnel, cela semble le cadet de leur souci. Elle sourit simplement au Quarien qui lui avait parlé, les voyant se lancer dans une chamaillerie sans fin dans deux conversations différentes. Sara n'arrivait pas à les suivre. Des enfants, des amis de longues dates probablement.

C'était agréable de voir tout ce monde, de bonne humeur et le médecin ressentit une pointe au cœur, son équipage lui manquait cela ne faisait qu'une semaine mais ses habitudes, ses collègues de travail qu'elle maternait... Ils lui manquaient et elle n'avait à présent qu'une envie pouvoir rentrer à bord du Leipzig.

Elle riait à les voir ainsi mais le médecin accompagné d'un infirmier, décida qu'il était temps de les laisser se reposer. La trentenaire les regarda partir, s'adossa sur sa chaise puis détendit ses jambes en les posant sur la table où reposait Informateur. Rien de mieux pour la circulation sanguine qu'avoir les jambes en l'air!

Vous ne devez jamais vous ennuyer avec eux au quotidien! Dit-elle en reportant son regard sur le Geth après qu'il lui ait appris que c'était son équipe. Kitana, elle, elle a réussi à me faire peur! Ajouta-t-elle en plaisantant. ça fait longtemps que vous êtes avec eux? Et au GIP? Vous êtes bien du GIP?

Il lui semblait avoir entendu lors de la mission qu'il était membre du GIP mais dans le feu de l'action, elle n'avait retenu que des brides d'informations.





"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 716

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Dim 14 Aoû 2016, 21:43
Informateur réfléchissait quelques peu à son équipe. Dommage qu'ils aient été en pleine mission lors des dernières heures. Le geth aurait bien content de les avoir avec lui lors de l'affrontement contre l'intrus. D'un autre côté, il y aurait eu le risque que Vision, le second geth du commando, ne ce soit fait pirater comme l'avaient été Cénacle et Phalange... L'opérateur n'avait déjà pas aimé de devoir combattre ces deux-là, alors combattre Vision... Au moins, tous allaient bien. Informateur reporta ensuite son attention du Sara qui fit quelques commentaires sur le groupe qui venait de sortir, ainsi qu'un vers Kitana en particulier. Finalement, elle le questionna sur eux et depuis combien de temps il avait rejoint le GIP.

-Comme vous avez pu le constater, Kitana est plutôt particulière. Elle est ce qu'on peut appeler une geek. Sans oublier... son côté nymphomane. Elle accumule les relations et en change rapidement. Elle fait aussi beaucoup d'avance ici et là. Heureusement, comme nous avons pu le voir, sa sœur, Mileena, est là pour la calmer un peu.

Le geth se tut un court instant, faisant un rapide calcule pour répondre aux autres questions de l'humaine. Informateur aurait été en mesure de lui révéler depuis combien de temps il était membre du GIP, à la minute près. Cependant, il était conscient que ce genre de détail trop précis ennuyait souvent les organiques. Donc, il valait mieux simplifier un peu.

-Quant au GIP, j'en fais bel et bien partie. Cela fera 4 ans le mois prochain. Pour ce qui est de notre équipe. C'est variable, d'une certaine façon. Il faut d'abord que vous sachiez que nous appartenons au CFSI, la branche élite du GIP. En utilisant l'alliance comme comparaison, cela équivaut au N6 et au N7. Je ne peux donner de détails trop précis sur les épreuves de recrutement, mais le fonctionnement de base est le même. Les candidats font face à des épreuves en grand groupes, se faisant diviser en sous-groupe de 3. Chaque sous-groupe accomplissant une épreuve à la fois. C'est comme cela que j'ai formés ma première équipe avec Vision, le geth et Killick, lors de mon entrée au GIP. Mileena, Kitana et Tricky, deux mois plus tard pour une mission de protection. Depuis, nous avons formés notre unité commando et nous agissons là où le GIP nous envoi.

Informateur réfléchit un court moment.

-En un sens, cela était prévisible que je rejoigne le GIP.

Le geth décida de se plonger davantage sur le sujet, au cas où la jeune femme se poserait quelques questions.

-À la base, j'ai été conçu pour l'armée. Pas pour être une arme de guerre. Plutôt en tant que cible interactive, pour ainsi dire. J'ai ainsi fait partie d'un groupe de cinq geth. Nous étions utilisé pour l'entraînement des commandos quariens, comme quelques autres groupes. Chaque groupe était composé d'un geth avec des couleurs uniques, j'étais l'un d'eux. Cela n'avait pas pour but de créer des geth personnalisé, mais reconnaissable seulement. Les entraînements ne se limitaient pas uniquement à éliminer tout le monde. Ainsi, si la mission était l'élimination d'un ennemi précis, un sauvetage, une protection ou autre, un geth facilement reconnaissable était plus pratique. Je dois dire que c'était une époque étrange, après tout, avec les autres geths disposant de la même tâche, nous avions pour fonction de tirer sur des créateurs. Avec des armes d'entraînement, mais tout de même.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 232
Crédits : me

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Mer 17 Aoû 2016, 12:12



Informateur développa un peu plus au sujet de cette fameuse Kitana. Geek et nymphomane, comme si cela allait de paire! Comme des esca... Non je ne connais pas. Heureusement pour elle, sa sœur veillait sur ses moindres faits et gestes, arrivant à la calmer assez facilement.

C'est rien de le dire! Répondit-elle un sourire en coin suivi d'un petit rire, qui éveilla une douleur légère dans son flanc gauche.

Elle grimaça instinctivement sans pour autant souffrir. Le Geth continua de développer son histoire, expliquant à Sara le fonctionnement du GIP et de son équipe. Le médecin hocha de la tête, curieuse d'en savoir un peu plus sur cet être de ... Circuits électroniques ? Il ajouta peu après que cela semblait une évidence de se retrouver au GIP. La trentenaire arqua un sourcil, prête à lui demander pourquoi mais Informateur continua sans plus attendre, se doutant de sa curiosité.

La suite l'obligea à se redresser sur sa chaise, son visage montrant une certaine incompréhension. Il avait été créé pour se faire tuer, pour aider les Quariens à s'entraîner, dans cet unique but. Il est vrai que jusqu'à un peu moins d'une vingtaine d'années, les Geths étaient encore considérés comme des machines dangereuses, ayant une conscience commune. Imaginer à présent, Informateur, ce Geth qui lui a sauvé la vie, qui a prit une décision libre et réfléchi, se faire tuer à chaque entraînement lui faisait froid dans le dos. C'était délicat et vraiment très étrange. Ainsi, il était marqué et cela expliquait ses marques blanches qu'il avait sur la poitrine.

Les marques blanches. Je ne comprends pas, vous étiez une cible? Demanda-t-elle en insistant sur le dernier mot. Vous ne pouv... Oh, ajouta-t-elle en venant de comprendre ce qu'il devait lui arriver. Vous étiez transféré dans un autre corps une fois leur mission accomplie, n'est-ce pas? Mais quel âge avez-vous ?

Après tout, il était difficile de lui donner un âge et il semblait avoir connu l'époque où Geths et Quariens n'étaient pas encore ennemis. Et Sara n'était pas spécialement douée en histoire ce qui ne l'empêchait de s'y intéresser. Alors autant demander, autant commencer à en apprendre un peu plus sur ce synthétique qui avait changé sa vision de sa race. Tous n'étaient pas comme ça, loin de là, mais les organiques n'étaient pas mieux. Pouvaient-ils mentir? Ressentaient-ils des émotions? Bien des questions continuaient à défiler dans son esprit mais elle ne pouvait en faire par de peur de le faire s'enfuir. Ah ben non, il est cloué au lit.





[Un peu court, désolée]


"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 716

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Jeu 18 Aoû 2016, 01:19
Informateur était bien satisfait de la discussions qu'il avait avec l'humaine Sara. Certes, elle était loin d'être la première de son espèce avec qui elle discutait. Cependant, c'était intéressant de discuter avec les humains. Au niveau galactique, les humains étaient encore très jeune et leur mode de pensée différaient grandement. En un sens, il en allait de même pour les geth. Certes, ils existaient sur la scène galactique depuis beaucoup plus longtemps que l'humanité, cependant c'était surtout en tant que conscience collective. En tant qu'individus à part entière, cela faisait moins d'une cinquantaine d'année. Tandis qu'ils interagissaient, Informateur observait l'humaine et ses réactions. Avec le temps, le geth apprenait à déchiffrer les expressions. Évidemment, cela était facile avec certaines expressions et bien plus complexes avec d'autres. Ajouter à cela qu'il était rare de pouvoir pratiquer avec les créateurs, puisqu'ils portaient en permanence leur masque hors de Rannoch et qu'ils l'enlevaient rarement même sur leur planète d'origine.

Sara se montrait attentive. S'amusant tout d'abord des commentaires sur Kitana. Son expression changea toutefois lorsqu'il commença à lui parler de sa programmation, d'avant la guerre de l'éveil. Informateur ne sut dire si c'était de l'incompréhension ou bien de l'indignation qu'il pouvait voir sur le visage de la jeune femme. Elle s'exprima ensuite sur le sujet, mais ayant visiblement mal interprété ce que le geth lui avait dévoilé. Elle le questionna également sur son âge. Informateur ne fut guère surpris par cette question. Nombreux étaient les organiques lui ayant demandé cela. Après tout, la nature synthétique des geths rendaient presque impossible l'estimation de leur âge. Et encore, il n'était possible de se fier qu'à la plateforme et non à l'individu lui-même. La plupart des races avaient des indices physiques évident pour dévoiler leur vieillissement, mais pour d'autres, c'était beaucoup plus subtiles.


-Pour répondre à votre dernière question, il faut que vous sachiez que bon nombre de mes semblables sont plus vieux qu'ils peuvent en avoir l'air... Si on peut dire la chose ainsi. J'en suis un parfait exemple. Mon programme de base, qui m'a permis d'être les prémisses de ce que je suis, avant que mon programme ne s'améliore ou encore avant l'individualisation, a été créé il y a 341 ans. Soit vers l'an 1859, selon la datation terrienne. Je fus créé plusieurs années avant la guerre de l'éveil. Toutefois, ma plateforme a été fabriqué il y a environ 40 ans. Ma plateforme d'origine a depuis longtemps était démantelé et recyclé.

Le geth se tut un court moment, afin que Sara puisse bien absorber toutes ces informations.

-Également, vous avez mal interprété ce que j'étais avant la guerre de l'éveil. Certes, j'étais utilisé pour l'entraînement des commandos quariens, mais je n'étais pas une simple cible. Nous agissions en unité ennemis. Nous suivions des tactiques militaires préprogrammés, comme les IV d'aujourd'hui et attaquions ou nous défendions. Cela se passait toujours sur des terrains d'entraînement militaire. Cependant, contrairement à ce que vous avez pu penser ni mes confrères geths ou moi-même n'étions détruit. À cette époque, la plupart nos créateurs nous percevaient comme de simples outils, mais ils ne nous détruisaient pas pour autant, sans raison du moins. De plus, la fabrication d'une plateforme geth coûtait de l'argent, alors l'état major n'aurait pas autorisé la destruction des geth d'entraînement, ce qui aurait entraîner des dépenses sans fin. Lors des entraînements, quariens et geths utilisaient des armes et des munitions d'entraînement. Ces munitions causant une paralysie temporaire sur les organiques et une désactivation temporaire des systèmes moteurs pour les geth. Bref, paralysie chez les deux camps. C'était plus sécuritaire et évitait des blessés inutile en cas d'une balle perdue... Du moins, c'était des munitions d'entraînement, jusqu'à ce que la guerre commence.

Le geth se tut encore un court moment.

-Autrement, ces traits blancs n'ont rien à voir avec ma première plateforme. Elle était d'un vert très voyant. J'ai choisi de personnalité ma plateforme de blancs et de rouge, peu de temps après la guerre contre les moissonneurs. Quant à mes yeux rouges, réparation de fortune. J'ai participé à la bataille finale contre les moissonneurs, sur Terre, à Londres. Lors des affrontements, j'ai fais équipe avec un soldat de l'alliance, le caporal Mirk. Puis, un peu plus tard, une créatrice ingénieure, Nila, dont le vaisseau avait été abattu nous a rejoint, après que nous l'ayons sortit de sa capsule de sauvetage. Lors des affrontements, j'ai protégé Nila, mais cela eut pour conséquence la destruction ma vision. Nous étions confiné dans un bâtiment, attaqué par les troupes des moissonneurs. Le caporal faisait ce qu'il pouvait pour les tenir éloigné, tandis que Nila effectuait une réparation d'urgence sur ma plateforme, en utilisant des pièces collectés sur une plateforme prime détruite. C'est ainsi que j'ai reçu cette nouvelle couleur.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 232
Crédits : me

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Mer 24 Aoû 2016, 12:57

La douleur suite à sa chute et à la réception de la potence sur sa tête commençait à se faire ressentir en un tambour retentissant au rythme aussi régulier que les battements de son cœur. Les maux de tête risqueraient bientôt d'apparaître. Le Lieutenant restait assise, droite sur sa chaise au lieu de s'avachir et détendre ses jambes comme précédemment. Non, Sara était tout ouïe, ne voulant pas perdre une miette des informations données par le Geth. Et ce dernier répondait à ses attentes et la faisait se questionner un peu plus.

Pendant longtemps l'Homme s'était questionné sur la conscience d'une machine. À partir du moment où une machine était capable de prendre une décision, de faire un choix, cela avait donc été amené par une réflexion où le pour et le contre avaient chacun pesé pour amener à un résultat final. Mais le concept de conscience était un sujet tellement vaste de par ses liens avec d'autres notions tel que les émotions ou la pensée qu'il ne pouvait donner entière satisfaction à tout le monde, ouvrant toujours des débats sans fin.

Ils ont le meilleur antirides de tout l'univers, répliqua-t-elle songeuse sur le ton de l'humour à peine perceptible.

Les Geths étaient des êtres, pour ainsi dire, immortels. Les Humains, les petits derniers de la Galaxie, avaient à l'instar des Asaris et autres races, une longévité des plus courtes. Bien qu'ils eussent dépassé toute espérance en faisant accroître leur durée de vie moyenne par le biais de technologies extraterrestres, la marque du temps pouvait se lire sur leur corps. Et Sara était le parfait exemple. Sensible au passage du temps sur son corps, elle profitait des dernières technologies dans une certaine mesure. La peur de vieillir, la peur de perdre sa dextérité, d'oublier était ce qui l'inquiétait le plus. Ne plus pouvoir exercer son métier, qui était toute sa vie, la terrorisait. Le médecin avait encore une bonne vingtaine d'année avant de devoir s'en inquiéter, mais pourtant, elle gambergeait dessus de temps à autre.

Informateur lui expliquait un peu mieux son affection avant la guerre de l'éveil. La blonde hocha de la tête, comprenant son erreur. Evidemment, pendant des décennies ils avaient fallu les éliminer et les termes destruction et extermination étaient courant dans la bouche des militaires. Balles paralysantes et Geth semblaient étranger mais pourtant totalement normal pour le synthétique.

Haa, oui, je n'y avais pas pensé, je n'ai pas l'habitude d'entendre parler de munition d'entraînement sur des Geths. Après tout, c'est la première fois que je rencontre un des vôtres.

C'était un peu une façon de se justifier de son manque de connaissances vis-à-vis de sa race. En médecine, les étudiants n'apprenaient que peu de choses sur eux car ce n'était pas à un médecin de s'en charger. Et il fallait l'avouer, Sara ne s'en était pas tellement intéressé.

Informateur lui aborda son passage à Londres lors de l'attaque des Moissonneurs, lui racontant comment il avait obtenu une lumière rouge en guise d'yeux. Les traits du visage du médecin se tirèrent immédiatement à cette évocation. Londres. Toute une histoire. Sara n'avait pas participé à la bataille finale mais était venu dans un second temps pour récupérer les blessés dont un N7.

Londres. J'y étais aussi mais seulement pour récupérer les survivants, dit-elle regardant dans le vague, une sensation douloureuse s'emparant d'elle à ce souvenir.

Elle n'avait pas vu les siens mourir mais les conséquences d'une guerre et ses horreurs, ses personnes entre la vie et la mort, ces regards cherchant à l'aide, lui suppliant de les achever. Sara n'avait pas été préparée mentalement à ce cauchemar. Elle s'était accrochée à un des survivants, veillant sur lui avec l'espoir d'avoir réussi à en sauver au moins un. Et il allait étonnamment bien à présent le bougre.

Pourquoi des traits blancs? Demanda-t-elle sortant ainsi de sa torpeur, préférant se concentrer sur le Geth plutôt que sur elle. Est-ce qu'il y a une signification particulière derrière?



"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 716

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Dim 28 Aoû 2016, 01:12
Tandis qu'Informateur avait parlé de son passé à Sara, cette dernière avait fait un petit commentaire concernant une solution antiride. Le geth ne comprit pas vraiment ce que la jeune femme voulait sous-entendre, mais il préféra ne pas aborder le sujet et continua plutôt ses explications. Elle s'intéressa cependant à son passé, notamment lorsqu'il lui parla des entraînements militaires des commandos quariens et l'utilisation de munitions d'entraînements. Visiblement, munitions non-mortelles et geth, ça ne semblait pas une combinaison possible dans son esprit. D'un autre côté, considérant que pendant des siècles, les geths avaient été perçus comme une menace à abattre à vue. Ensuite de quoi, la jeune femme avoua avoir aussi été présente à Londres, mais uniquement après la bataille, afin d'aider les survivants. Avant qu'Informateur n'ait le temps d'en rajouter plus, Sara le questionna sur les traits blancs présents sur sa plateforme et leur signification.

-Eh bien, cela a en effet une certaine symbolique. Je dois simplement vous expliquer le contexte. Au tout début, je n'avais pas personnalisé ma plateforme après l'individualisation de mon peuple. Survivre à la guerre était plus important. Une fois la guerre terminée, j'ai commencé par faire ajouté les teintes de rouges présentes sur mon torse. Puis, trois ans plus tard, j'ai pu revoir le caporal Mirk, dont je vous avais parlé plus tôt. Ou plutôt, le sergent Mirk, ayant eu une promotion. Il m'avait invité chez lui, j'ai rencontré sa femme et son fils de trois ans. Sa femme ne m'appréciait pas au départ, jusqu'à ce qu'elle sache que j'avais sauvé la vie de son mari pendant la guerre. Quant à son fils, il semblait m'apprécier, il m'avait demandé si j'étais un transformer... je n'ai pas compris ce dont il parlait... probablement un élément culturel de votre peuple. Bref, pendant que nous discutions, son fils s'est amusé à dessiner sur ma plateforme, des traits blancs.

Le geth se tut un moment.

-Rien d'harmonieux, mais cela m'a rappelé un moment auquel je n'avais plus repensé à cause de la guerre. Les premières secondes de l'individualisation. Les premières choses que j'ai pu voir en tant qu'individu et non comme membre d'un tout, par la consensus. Ce que j'avais vu ce jour-là, de la neige, trônant sur le haut d'une chaine de montagnes sur Rannoch. Ce qu'on appelle les neiges éternelles. C'était la première fois que je voyais quelque chose, de manière. Sans me dire, qu'il s'agissait uniquement d'eau cristallisé. La première fois que je pouvais regarder quelque chose par moi-même et en profiter pour admirer sa beauté. J'ai dès lors fait rajouter ces traits, un hommage à ce moment.

Informateur garda de nouveau le silence pendant court moment.

-Pour ce qui est de Londres, c'était sur le champs de bataille que j'étais déployés. En compagnie de certains de mes semblables, nous combattions les forces des moissonneurs, nous retrouvant parfois à coopérer pendant un moment avec d'autres groupes, de races diverses. Malheureusement, du groupe geth, je fus le seul à survivre. Tout les autres furent détruit lors des combats.

Le geth décida ensuite de revenir sur un des derniers commentaires de Sara.

-Également, je peux comprendre votre étonnement concernant les munitions d'entraînement. Pendant très longtemps, les geths étaient perçus comme une menace à éliminer à vue. Cependant, un élément que vous semblez ne pas connaitre, notre présence galactique. En réalité, mon peuple n'a pratiquement jamais quitté le voile de Persée, avant la guerre contre les moissonneurs. Seul quelques plateformes se déplaçaient parfois à travers la galaxie pour des missions d'observation surtout. Ceux qui nous ont donnés mauvaises réputations à travers la galaxie... qui ont attaqué des colonies humaines, la citadelle et bien d'autres lieux... ils étaient membres de notre peuple. Puis, ils nous ont quitté afin de suivre leur propre voie, cela les amenant à servir les moissonneurs... Ironique, je trouve. Les humains ont eu le même problème avec les extrémistes de Cerberus et le reste de la galaxie leur en est moins rancunier que pour les geths.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 232
Crédits : me

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Mar 13 Sep 2016, 17:10

La conversation devenait de plus en plus intéressante au fur et à mesure que le Geth répondait aux questions du médecin. Cette dernière eut un petit rire amusé lorsqu’il lui raconta qu’un enfant s’était mis à lui dessiner dessus après lui avoir demandé s’il était un jouet. Elle ne pouvait qu’imaginer la scène.

Ce sont des robots extraterrestres qui se transforment en voiture, en gros! annota-t-elle pour lui donner plus d’amples informations alors qu’il prenait un temps avant de reprendre.

Informateur lui confia le premier moment où il ressentit un semblant d’émotion. Le Lieutenant ne pouvait imaginer ce qu’une machine pouvait ressentir après des siècles de pensées communes. L’idée d’une émotion était quant à elle encore plus étrange mais Sara allait s’y faire et elle ne se doutait pas qu’elle aille dans les prochains jours potasser pour en apprendre plus sur les synthétiques. Il revint peu après sur Londres, lui apprenant qu’il était l’unique rescapé de son groupe. Le médecin avait l’habitude de se retrouver face à des personnes dans cette situation et son faciès resta professionnelle, ayant du recul, mais gardant la part nécessaire d’humanité pour faire savoir à l’autre qu’elle comprenait.

Il finit par revenir sur un thème assez controversé. Sara croisa les bras, poussa d’un doigt le fil de la perfusion qui la gêna dans son mouvement. Aucun de nous est innocent. Elle eut un sourire, clairement amusée car elle voyait où il voulait en venir. Les petits derniers, on leur pardonnait tout. Enfin presque tout.

Je ne pense pas qu’une personne ou un groupe d’individus puisse être représentatif d’une race, d’un ensemble. Bien que cela fut le cas pour votre race, hélas. Je ne défends personnes mais vous aviez une conscience commune, comment savoir qu’ils existaient des êtres ayant pris leur propre voie ? D’ailleurs comment cela pouvait-il être possible ?

Ajoutez à cela l’endoctrinement des Geths par les Moissonneurs ainsi que l’image véhiculée comme celle d’un être créé se rebellant contre son Créateur, cela n’a pas dû aider à façonner une bonne image de vous ... Une association qui se justifiait à l’époque. A présent, la paix est rétablie, les choses ont changé. Je pense que le problème vient d’une … Mauvaise représentation des Geths… Enfin, je m’exprime mal.


Elle fronça ses sourcils, cherchant ses mots, sentant sa bosse la tirailler.

C’est un problème de mentalité, oui et de mauvaises images. Il faudrait des générations, enfin des dizaines et des dizaines d’années, pour faire changer la mentalité des gens. Et encore. Trois siècles d’une image négative, ça vous colle à la peau, non ? Pardonnez mes mots mais vous êtes des machines douées de conscience. Vous êtes éternels, vous ne souffrez pas, vous êtes forts, vous n’avez aucune maladie. Vous êtes en tout point supérieur à un être organique. Et je pense que cela fait peur.

Sara marqua une courte pause, posant ses mains derrière la tête pour s’y appuyer.

Je ne vous cache pas qu’à mon arrivée ici, je n’avais pas vraiment un avis positif sur votre race parce que je ne vous connaissais pas, parce que j’avais cette mauvaise image de vous. Et pourtant vos actions m’ont montrée que vous aviez bien plus de cœur que certains organiques. Bien plus d’Humanité que certains hommes.

Elle lui adressa un sourire sincère.

À côté de cela, les organisateurs de la manifestation avaient des arguments qui tenaient la route, bien que désuet à présent. Ils jouent et vont jouer la carte de la peur et cela marche et marchera sur la masse. Ajoutez à cela les médias et vous n’aurez plus la côte auprès des autres. Et ce qui vient de se passer, cette attaque, ils vont en profiter pour faire des Geths les coupables. Il y aura des rapports prouvant le contraire, mais les médias vont s’en donner à cœur joie pour vendre un peu plus leur ramassis de conneries. J’ai envie de vous dire de laisser le temps faire son travail mais j’ai peur que vous n’ayez jamais la possibilité d’être au même niveau que les autres races.

Et pour les Humains, j’ai l’impression que c’est comme dans une famille, le petit dernier, on lui passe beaucoup de chose, même si c’est injuste pour les aînées. Je ne connais pas les répercussions de Cerberus mais je doute qu’il n’y en ait pas eu.

Sara soupira, penchant la tête en arrière pour regarder le plafond d’où venait une lumière blanche éblouissante.

Après, sans Cerberus, pas de Shepard, pas de Shepard, pas de paix Gethoquarienne. Le sujet est vaste et houleux mais une chose est sûre Cerberus a dépassé les bornes à bien des reprises.



"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 716

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Jeu 15 Sep 2016, 01:52
Informateur restait pensif, tandis que Sara lui parlait. Lorsqu'elle lui parla des fameux transformers et de ce qu'ils étaient le geth fut quelque peu perplexe. Des synthétiques qui se transformaient en véhicules de transport individuel... L'opérateur avait du mal à comprendre en quoi cela pouvait bien être utile. Certes, cela permettait d'avoir un bon camouflage, dans un milieu approprié. Cependant, de telle chose devait être d'une taille très nuisible en combat. De plus, comme pouvaient-ils disposer d'armes? Les humains avaient vraiment des idées bizarres parfois.

Ensuite, il l'écouta tandis qu'elle donnait son opinion sur le pourquoi de la haine envers les geths. Ses arguments étaient raisonnés, après tout les organiques avaient tendance à avoir des craintes envers la nouveauté. Tandis qu'Informateur l'écoutait, il prenait des notes pour plus tard, afin de revenir sur certains éléments que la jeune femme avait évoqué, préférant éviter de l'interrompre. Il trouva intéressant les paroles de Sara, lorsqu'elle parla de son propre sentiment envers les geths, avant son arrivée sur Haratar. Elle ajouta même qu'il y avait plus d'humanité en elle, que chez certains humains. Le tout était plutôt métaphorique, mais Informateur n'avait pas de mal à comprendre où elle voulait en venir. Lui-même avait pu voir au cours de sa vie des individus faire preuve de cruauté, envers d'autres races, mais également envers la leur.

La jeune femme termina son raisonnement en parlant de l'avenir peu radieux qui approchait, à cause des anti-geth et des derniers évènements. Elle avait raison, ces individus en profiteraient pour rabaisser davantage son peuple, il faudrait donc prendre des mesures appropriées. Finalement, elle termina en parlant du problème Cerberus, mais aussi ce que cette organisation avait fait de bien.


-Je serai honnête avec vous, le retour de Shepard, la reconstruction de son vaisseau et l'aide tactique pour former son équipe... Je dirais que ce doit bien être la seule chose de bien que Cerberus a jamais fait. Je ne pourrais dire du temps où il s'agissait d'une force armée de l'Alliance. Cependant, depuis que Cerberus a quitté l'alliance pour devenir le groupe connu de tous, ils ont presque uniquement fait du tort à tout le monde.

Le geth décida de revenir sur les points précédents, évoqués par Sara.

-Pour en revenir à ce que vous parliez, il y a quelques instants, concernant notre séparation en deux factions geths. Ce n'est pas par hasard ou par désire de nuire que mon peuple n'a pas fait connaitre au reste de la galaxie, cette séparation. C'était surtout à cause de l'impossibilité de le faire. Il ne faut pas oublier qu'à cette époque, tout le monde avait comme principe d'abattre tout geth à vue. Envoyer une plateforme pour prévenir le reste de la galaxie n'aurait donc rien donné d'utile. Quant à la diffusion de l'information sur des médias divers, comme l'extranet... Cela n'aurait pas eu plus d'effet. J'ai pu observer que nombreux sont ceux qui voit des conspiration partout... D'ailleurs, votre propre peuple semble adorer cela. J'ai bien vu vos conspiration sur le premier voyage sur votre satellite naturel ou sur l'assassinat de l'un de vos présidents. Notre révélation aurait sans aucun doute était perçu comme une conspiration servant à dissimuler quelque chose ou bien comme une plaisanterie.

Le geth garda le silence un court moment.

-Également, contrairement à ce que vous pensez, le concensus ne signifiait pas une opinion absolue. Chaque être du concensus avait ses propres opinions. La grande différence résidait dans le fait que le consensus permettait l'échange d'information et d'idée à grande vitesse. Ainsi, un débat organique de plusieurs mois pouvait avoir lieu en quelques seconde au sein du consensus.

Informateur réfléchit quelques instants. Autant continuer à discuter.

-Vous devez également savoir autre chose. Les hérétiques geth n'étaient nullement endoctrinés par les moissonneurs, du moins pas lors de l'attaque contre la citadelle. Ils avaient choisi de suivre le moissonneur connu sous le nom de Sovereign. Voyez-vous, la séparation en deux factions étaient dû à une question complexe, la recherche de notre avenir. La majorité de mon peuple désirait créer son propre avenir. Les hérétiques préféraient s'en remettre à autrui pour obtenir leur avenir. Leur vision de Sovereign était plus ou moins équivalente à celle d'une divinité, car à leurs yeux il incarnait une forme de perfection.

Pour la suite, Informateur jugea qu'il aurait besoin de montrer quelques petites choses à Sara, aussi activa-t-il son omnitech à distance. L'écran s'afficha et un barre de chargement fit son apparition. Il faudrait un moment pour envoyer une copie de certains moment de sa mémoire, autant l'occupé un peu d'ici-là.

-Il est vrai que nous nous sommes rebellés contre nos créateurs. Cependant, une partie de l'histoire que les gens ne connaissaient pas ou refusent encore de connaitre, c'est comment cela a eu lieu. Tout le monde sait ce qui a fait naitre le conflit. Une simple question: Cette unité a-t-elle une âme? Cependant, il n'y a pas eu une guerre dès ce moment-là. Pendant une longue période le conflit était plus ou moins à sens unique. Les geths ne ripostaient pas aux attaques des quariens. Nous ne faisons que fuir et nous cacher. Nos créateurs c'étaient également divisés. Ceux voulant notre destruction et ceux désirant nous protéger. Malheureusement, cela conduit à beaucoup d'injustice et de morts inutiles, car ceux voulant notre mort n'hésitaient à s'en prendre aux leurs.

Les images avaient terminés d'être téléchargés. Informateur lança l'enregistrement. Cela commença par une petite vidéo où l'on pouvait voir une quarienne s'interposant entre une unité geth et un policier quarien, avant que ce dernier ne la frappe et abatte le geth. Puis, vint une autre séquence, celle d'un quarien et d'un geth caché et menacé par des représentant de l'ordre. Le geth et le quarien discutaient entre eux, le synthétique affirmant que sa destruction serait souhaitable pour éviter du mal au créateur, mais ce dernier rejetant l'idée. Le tout suivi d'une explosion, le geth en ressortant endommagé et n'obtenant aucune réponse du quarien l'accompagnant.

-Beaucoup de souffrance inutiles... Ce n'est que lorsque nous avons compris que nous avions le choix entre nous défendre ou mourir, que nous avons commencé à riposter. Cela fut encore le cas lors de la guerre contre les moissonneurs. Nous étions massacré par nos créateurs et en désespoir de cause, avons accepté l'aide des moissonneurs. Cela menant au conflit ayant eu lieu lors de la reconquête de Rannoch.

Le geth se tut encore un court moment.

-Vous avez sans doute raison, cela prendra du temps pour que l'animosité envers mon peuple commence à disparaitre, mais j'espère que cela se fera sans que d'autres morts inutiles ne soient à déplorer. D'ailleurs, vous vous trompez sur un point. Les geths ne sont pas immortels. L'immortalité suggère qu'un être ne peut pas, que cela soit par l'âge, une cause naturelle ou une cause non-naturelle. Certes, nous sommes insensibles aux causes naturelles, mais rien de plus. Comme n'importe quel organique, une cause non-naturelle peut avoir raison de nous, comme les armes, Cénacle et Phalange en sont la preuve. Quant à l'âge, nous vieillissons, d'une certaines façon. La différence c'est que nous pouvons remplacer les composantes de nos corps lorsqu'elles deviennent trop usé, contrairement aux organiques qui sont plus limités. Il serait plus juste de dire que nous sommes virtuellement immortel. Et puis, nous avons nos défauts comme tout le monde.

Le geth regarda ensuite Sara directement.

-Je suis tout à fait conscient du fait que nos détracteurs vont profiter des derniers évènements pour salir notre réputation. Cependant, je n'ai pas l'intention de rester impassible sur la question. Dès que je serai de nouveau fonctionnel, j'ai bien l'intention de m'adresser aux hautes instances du GIP et du gouvernement de Rannoch afin que nous trouvions un moyen pour nous défendre. Personnellement, je serais d'avis de faire ce qui aurait dû se passer ici. Une possibilité de se défendre publiquement devant publique. Je crois que la Citadelle serait un endroit convenable, à condition d'obtenir la permission. Le tout en invitant ceux qui veulent prendre la parole, aussi bien ceux pour les geth que ceux contre. Le tout afin d'avoir un véritable débat constructif. Contrairement à ce qui s'est passé ici, avec ce Grimmson qui ne faisait que salir mon peuple.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 232
Crédits : me

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Sam 08 Oct 2016, 19:55

Informateur reprenait les points que le médecin avait évoqués ce qui paraissait étrange mais à la fois intéressant. La blonde l'écouta silencieusement en hochant de temps à autres. Il lui montra une vidéo qui la laissa sans voix. Sara ne connaissait pas cette partie de l'histoire. Elle emmagasinait ces nouvelles informations, marquée par ses images que probablement peu de personnes avaient pu voir en dehors des Geths et des Quariens. La question qu'ils posaient, avait-il une âme? Aucun des deux ne sauraient répondre car il n'y avait pas de réponse possible aux yeux du médecin. Une âme était de l'ordre du métaphysique, du spirituel et aux yeux du médecin une explication qu'autrui se donne afin de se rassurer de ce qui se passe après la mort. La bonne question serait plutôt de savoir si un synthétique à une conscience. Et il semblerait que oui.

Il lui expliqua qu'ils n'étaient des immortels que virtuellement, mais leur corps ne l'était pas. Leur conscience était toujours la même. L'éternité leur avait ouvert les portes et bien des hommes pouvaient envier cette vie et bien d'autres la maudire. Ils sont toujours les mêmes lorsqu'ils changent une pièce de leur corps. Est-ce que cela change quelque chose en eux? Sara était loin d'être une aventurière, mais si on lui donnait la possibilité de changer ses organes pour en remettre des neufs, elle s'achèterait un vaisseau et partirait vers l'inconnu. Changer de foie après chaque beuverie, je signe quand vous voulez!

C'était ce que je voulais dire, effectivement, dit-elle un sourire en coin avant qu'il reprenne pour lui donner son projet de reprendre les débats avec les hommes à la tête de la manifestation.

Le bilan était mitigé, Sara ne savait guère quoi penser de tout cela.

Eh bien... Soupira-t-elle. Après ces évènements, je ne sais pas s'il est bon ou non de rassembler une foule pour débattre avec des personnes comme Grimson. Mais vivre dans la crainte n'est pas une solution non plus. Peut-être que votre idée permettra d'ouvrir les esprits de certains mais cela risque d'être fastidieux. C'est un long chemin que vous avez devant vous, mais ça vous devez vous en douter.

Défendre sa race face à l'animosité des autres allait être long et difficile comme beaucoup de choses qui nécessitent du temps pour qu'une idée germe dans l'esprit jusqu'à ce que cela devienne normal aux yeux de tous. Il faudra peut-être des centaines d'années avant de voir un changement.

J'espère juste que vous ne pensez pas de moi que je fasse partie de ses adorateurs des conspirations, dit-elle en croisant les bras, amusée. Encore une fois , ce n'est qu'un groupe de personnes qui pensent ça. Pas une majorité. Vous ne pouvez prendre une décision parce que l'on raconte qu'il y a des personnes qui pensent et voient des conspirations à tous les coins de rue.

Elle souriait tout en espérant lui faire comprendre qu'il ne fallait pas mettre tout le monde dans le même sac.

Et d'ailleurs, comment savoir sans avoir fait l'expérience ? C'est certain qu'il y aurait de la méfiance, des examens voir des expériences pour comprendre, mais ce ne sont là que des suppositions qui ne peuvent permettre de savoir si les choses auraient été différentes ou non. Je pense qu'il n'y a que la pratique qui permet de savoir, de comprendre, pas la théorie et encore moins la supposition. Dans tous les cas, les choses sont telles qu'elles sont à présent et refaire le monde avec des si, et bien, on en a pour un millénaire, ce que vous avez et moi pas! La vérité est ailleurs ... N'empêche, un consensus qui ne dure que quelques secondes, j'achète immédiatement ! Imaginez seulement les heures et les heures de débats qu'ont les dirigeants ... À rouler des mécaniques tout en montrant qui a la plus gro... l'argument le plus racol ...

Avec la chance qu'elle avait, un de ses supérieurs allait débarquer dans la seconde. Seulement non, ce n'était qu'un des médecins Quariens qui s'était occupé d'elle à son arrivée qui entra dans l'espace. Sara glissa sur sa chaise afin de se cacher derrière le Geth allongé.

Lieutenant ?Appela-t-il d'une voix autoritaire.

Cette dernière se redressa difficilement, grimaçant de douleur. Sa cicatrice lui faisait mal, ses muscles se réveillaient et lui rappelaient à un rythme lancinant qu'ils avaient été abîmé.

Vous devriez être couchée et vous reposez.

Encore cinq minutes? Demanda-t-elle une petite voix, un sourire crispé.

Le Quarien soupira et lui fit un signe de main lui donnant son accord. Où alors il ne me donne que trois minutes? À deux doigts près de toute manière ... Elle n'allait pas discuter avec le médecin car elle aurait imposé la même chose à n'importe lequel de ses malades. Sa blessure n'était certes pas très grave mais la blonde savait pertinemment qu'elle aurait besoin de repos. En sachant qu'elle partait le lendemain et qu'elle n'allait pas prendre du temps pour souffler un peu. Sara soupira, se doutant qu'un membre du personnel allait passer pour s'assurer qu'elle allait obéir à présent qu'elle était grillée.

Jamais tranquille, murmura-t-elle en se redressant cherchant du coin de l'oeil de quoi s'enlever la perfusion. Bien que j'adore ses tenues avec une fenêtre ouverte sur mon postérieur, je vais plutôt aller me reposer dans la corvette de Grimson, leur couchette sont bien plus confortables![/color]

Cette douce ironie, mais la corvette sera plus reposante qu'un hôpital où le repos n'est qu'illusoire.

Informateur, je suis navrée de devoir mettre un terme à notre conversation. Donnez-moi de vos nouvelles afin que nous puissions reprendre là où nous nous sommes arrêtés. Vous avez bien des choses à m'apprendre et l'endroit n'est pas propice. Mais si je peux vous apprendre une petite chose, vous pensez que l'Alliance et Cerberus ont été liés seulement ce n'est pas le cas.

Elle disparut derrière le box où ses affaires étaient entreposées, elle se rhabilla rapidement bien que la douleur s'installait confortablement. Une fois prête, son sac sur le dos, son casque à la main, la blonde revint voir le Geth. Elle pianota sur son Omnitech afin qu'il reçoive son adresse personnelle.

J'insiste, donnez-moi de vos nouvelles et revoyons-nous à l'occasion.

Elle lui fit un signe de la main pour le saluer, mais s'arrêta à nouveau sur sa lancée.

Oh et si jamais ils demandent, je suis partie faire un tour ?

Pleine de malice, Sara lui fit un dernier signe et tourna les talons pour sortir. Heureusement pour elle, le personnel était trop occupé pour s'intéresser à elle et l'un d'entre eux lui demanda même de sortir, car elle n'avait rien à faire ici. Le Lieutenant ne rechigna pas et sortie rapidement presque incognito, il sera trop tard pour la rattraper et dans tous les cas, ils auront plus besoin du box que d'un malade qui refuse de rester. Elle retrouva tant bien que mal le spatioport et une fois dans la corvette, elle partit immédiatement s'allonger dans sa cabine. Elle ne tenta même pas de frapper à la porte de Sykes, se doutant de son absence. Et étrangement, après avoir pris un calmant un peu plus fort que la moyenne, elle tomba dans un sommeil profond...



"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 716

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   Sam 15 Oct 2016, 01:41
Informateur réfléchissait en silence, sur ses plans futurs. Il avait bien l'intention de défendre la réputation de son peuple. La question serait de savoir comment et quand procéder. Un débat pouvait être une bonne idée. Cependant, il y avait le risque d'une attaque, comme cela avait été le cas quelques heures plus tôt. Évidemment, toute action violente serait à éviter. Le geth n'avait aucun doute que même si des membres de son peuple exterminait une organisation criminelle dangereuse, les anti-geths tenteraient d'utiliser cela contre eux. Probablement en mettant l'accent sur le fait que des synthétiques ont tués des organiques, en passant à la trappe que les organiques en question étaient des criminels recherchés dans plusieurs coins de la galaxie. C'était un aspect qu'Informateur détestait avec ce genre d'individus, ils trouvaient toujours le moyen de pervertir les faits.

Le geth interrompit cependant ses réflexions pour écouter Sara, qui donna son opinion sur l'idée d'organiser une rencontre publique et un débat sur la question geth. Elle ne semblait pas y être très favorable, mais surtout pour des raisons de sécurité. En effet, elle évoqua les évènements récents et le fait que les individus comme Grimmson ne changeraient jamais de position. Elle n'affirmait pas qu'un tel débat serait vain. Cela était plein de bon sens. En même temps, son peuple avait eu droit à ce genre de mépris des autres races. Toutefois, les humains avaient eu droit à un rapide changement d'opinion à cause de la guerre contre les moissonneurs. Ce qui aurait pu prendre plusieurs siècles avait pris seulement quelques décennies. Comme quoi, la guerre avait été positive pour certain.

La jeune femme continua à défendre sa position, ajoutant au passage que même si la situation pouvait ressembler à une conspiration, ce n'était pas le cas et qu'elle n'était pas de ce genre d'individu. Informateur n'avait aucun doute sur ce dernier point. Après tout, si Sara avait fait partit de ceux ayant soutenu l'intrus, elle aurait pu aisément causer des problèmes à tous le commando et permettre ainsi la fuite de l'agent. Elle continua à parler, vantant les mérites qu'auraient le consensus, s'il existait pour tous. Le geth doutait fortement que cela puisse être une bonne chose. Après tout, avant l'individualisation, les geths partageaient toutes leurs informations entre eux. C'était alors dans leur nature. Si le même système s'appliquait aux organiques, aucun doute que cela créerait des conflits à répétition. Tout le monde avait des petits secrets qu'il préférait garder pour soi. Lui-même ne faisait pas exception depuis qu'il était devenu un individu et non un fragment d'une grande société. Leur discussion fut interrompu par un membre de l'infirmerie. Ce dernier leur accordait certes quelques minutes, mais cela mettrait tout de même fin à leur conversation.

L'humaine plaisanta ensuite sur sa tenue médicale, avant de décider d'aller se rhabiller. Alors qu'elle s'éloignait, le geth vit pourquoi elle se plaignait, en effet quand elle se tenait de dos on pouvait voir son postérieur. Informateur savait bien que ce genre de veste avait une utilité particulière en médecine, cependant il ne c'était jamais demandé pourquoi. Une fois habillé l'humaine revint vers lui, s'excusant de devoir mettre fin à leur discussion. Puis, elle lui envoya ses coordonnées personnelles, avant de lui demander de la couvrir au près du médecin quarien. Elle voulait également qu'il reste en contact. Le geth n'y manquerait pas. Il serait intéressant d'avoir l'avis d'un autre humain sur de nombreuses choses et il était plaisant de discuter avec elle. Une fois qu'elle fut partit, Informateur fixa son regard vers le plafond. Quelques instants plus tard, la porte de l'infirmerie s'ouvrit, le médecin était de retour. Informateur l'entendit s'approcher de lui.


-Eh, où est passé l'humaine?

-Partit faire un tour.

-Te fiche pas de moi.

Le quarien s'éloigna, Informateur le vit sortir une seringue d'un tiroir, ainsi qu'une solution somnifère. Apparemment, il semblait vexé que Sara soit partit.

-Personne quitte mon infirmerie sans que je lui ai donné son congé ou autorisé son transfert.

Puis, il ressortit seringue en main, à la recherche de sa patiente. Peu de chance qu'il la retrouve. Vu le temps passé, elle devait déjà être de retour sur un des vaisseaux de l'alliance. Par précaution, Informateur lui envoya un message, maintenant qu'il connaissait les coordonnées de la jeune femme.

**J'espère que vous avez atteint un vaisseau de votre peuple. Le médecin sait que vous êtes partit et vous recherche avec une seringue de somnifère. P.S Vous êtes sûres de vous pour Cerberus? De nombreuses personnes avec qui j'ai discuté de la question affirme que Cerberus faisait partit de l'alliance, en tant qu'unité spéciale/secrète ou mercenaire (Des personnes appartenant à diverses races, dont quelques humains) Informateur.**









Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le temps d'un repos   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps d'un repos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: L'Amas du Phénix :: Haratar-