AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 12

MessageSujet: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   Jeu 04 Aoû 2016, 04:53
Registre Galactique des espèces
Kristopher Moreau

Informations primaires

Sexe : Homme
Race : Humain
Âge : 29 ans
Faction : Lui-même.
Poste / Grade : Pas dans les militaires.
Parenté : Père, sort inconnu. Mère, morte.
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Terre


Histoire

Comme beaucoup d'autres comme moi, je suis né sur Terre, plus précisément au Canada, dans la ville de Montréal, dans des quartiers pauvres et malfamé. Mon père était un sale ivrogne et ma mère, elle était morte en me donnant naissance. Selon mon père, elle était une femme forte et fière, belle et qui possédait les plus beaux yeux du monde. Mes yeux, je les tiens d'elle, ainsi que mes cheveux. Je ne tiens rien de mon père, hormis ses oreilles et son nez. Je n'ai pas eu une enfance malheureuse comme dans les holo-films forcément, ou le personnage se fait battre par son père chaque jour ou quelque chose du genre mais bon, ce n'était pas une enfance heureuse forcément. Disons que j'ai eu une enfance normale, vu les quartiers où j'habitais. Simplement, mon père passait plus de temps a boire et à m'ignorer, à se lamenter et quand il était trop en colère, il me donnait des coups.

À l'école, je me sentais inutile. Je sais que lire, écrire, compter et ces trucs-la sont utiles mais un diplôme, à l'époque, pour moi, ça valait rien. Ce n'était qu'un morceau de papier qu'on pouvait déchirer. J'ai grandi bien trop rapidement. Mon père était aussi un sacré paresseux, qui devait s'occuper du nettoyage et de la cuisine, lorsque j'avais dix ans ? C'est bibi, évidemment. J'avais quatorze ans quand j'ai arrêté l'école. Quelle connerie. C'est à cet âge d'ailleurs que j'avais bu ma première bière avec des amis, qu'on a volés dans un magasin général.

Quelques semaines plus tard, après avoir commis mon premier vol, j'avais commencé à fréquenter des gens louches. Je me battais dans les rues pour gagner de l'argent, j'étais trop fier pour 'oser' travailler en tant que caissier dans un magasin de merde ou quelque chose dans le genre. Je voulais me faire un nom. Je voulais que personne n'oublient mon nom. C'est là que j'avais rencontré Anthony, un vieux chasseur de primes dans la quarantaine qui m'a pris sous son aile. Il disait que j'avais du potentiel, du talent, qu'il le sentait. J'avais accepté sans dire un mot et je l'ai suivi pour apprendre les fils du métier. Je ne savais pas si mon père avait remarqué mon absence, mais ce n'était pas important pour moi.

Il m'avait appris à me battre correctement et a manier une arme, à me déplacer sans faire trop de bruit et un peu de piratage mais je suis un peu une bouse dedans. Je peux vous dire un truc, moi qui me pensais puissant, j'en avais bavé avec lui. Il était peut-être vieux, mais il s'y connaissait plus. Auprès de lui, j'avais appris des tas de trucs dans le milieu criminel. Je visais comme un pied et selon ce qu'il disait lorsque c'était le temps de faire du corps-à-corps, je ressemblais à un ours ivrogne en essayant de donner des coups. Quand il avait jugé que j'étais prêt, il m'a présenté à ses amis, d'autres chasseurs de primes ou des criminels de toute sorte, des trafiquants comme des mercenaires.

C'était le bon temps. Et vint le temps où je devais faire mon premier contrat. Anthony n'allait pas m'aider, ni ses potes, même s'ils semblaient sympas et prêts a vouloir me donner des conseils. La cible était un mec qui n'avait pas payé des dettes. C'est tout ce dont j'ai cru besoin de savoir.

Quand j'étais entré dans l'appartement pourri du mec et que je lui ai pointé mon arme sur sa tête, il m'a supplié de ne pas le tuer. Je n'oublierais jamais les larmes sur ses joues, son regard effrayé et ses gémissements. Un coup de feu. Puis plus rien.

Des pleurs d'enfants, par la suite.

J'ai couru et j'ai couru, pas parce que quelqu'un me poursuivait, mais parce que je ne pouvais plus supporter une seconde de rester dans cet endroit. Je refrénais mon envie de pleurer, mais une fois que j'ai eu Anthony en vue, j'ai vite fait semblant de me sentir bien. Je lui ai dit que j'ai tué la cible et il m'en a récompensé en allant boire un verre avec ses potes, ce que j'ai accepté. Boire avec ceux m'a aider a oublier ce qui s'est passé, pour un court instant.

Je m'étais réveillé au milieu de la nuit. Pour pleurer un bon coup.

Deux mois ont passé. Anthony m'avait emmené sur Oméga , pour voir sa propre bande de, je cite, bandit. J'avais cru que les rues sur Terre renfermaient des criminelles pures et dures. J'étais tellement surpris par cette station et ses habitants, endurcis et prudents en tout temps. J'avais rencontré sa bande, parlé avec eux, fraterniser avec eux. Puis je l'ai vue. Nayra. Une Turienne. Je ne vous le cache pas, j'en étais tombé amoureux.

Elle était si belle, ses yeux étaient magnifiques, tout me plaisait chez elle. Une si belle femme, mais une femme froide, solitaire, dure et forte. Anthony ne manquait pas de me rappeler et de me taquiner sur mon admiration envers cette femme, dont son travail constituait a chasser et tuer des personnes qui ont une prime sur leurs têtes. Quand je voulais lui parler, elle m'ignorait ou me disait de foutre le camp. Quand je la regardais, elle m'ignorait tout autant. J'étais comme une jeune pucelle en sa présence. Je l'étais, d'ailleurs, un puceau.

Une nuit, j'avais eu un instant de faiblesse en me remémorant d'une cible et j'avais pleuré. On était dans une sorte de grande maison ou Anthony hébergeait ses potes, Nayra avec. Je ne savais pas si elle m'avait entendue, mais au matin, elle était entrée dans ma chambre et m'a simplement dit de rester fort, que cela allait passer, qu'on finit par s'habituer, au bout d'un moment. Je l'avais écoutée.

Un mois avait passé par la suite, ou j'enchaînais des 'travaux'. Un job que j'allais faire aller changer ma vie. Je devais tabasser quelqu'un, pour lui faire comprendre un truc, mais quand j'allais le faire, je n'avais pas prévu qu'il y aurait embuscade. Mon employeur voulait me tuer parce que j'avais buté un de ses potes. Compréhensible. Sauf qu'au moment où il allait me mettre une balle entre les deux yeux, Nayra est sortie de nulle part et en deux-temps trois mouvements, elle a mis à terre une partie de mes assaillants et les autres se sont enfuis en la voyant. Sauf un, qui avait fait le mort, et il allait la poignarder quand je me suis interposé. Ce que ça faisait mal, bordel. En plein dans l'épaule.

Elle l'a tué et m'a ramener chez elle pour me soigner. Ce que j'étais gêné en sa présence. Elle l'avait remarquée d'ailleurs et pour la première fois, elle m'avait sourit. Je lui avais souris aussi. Je ne l'avais jamais vu sourire et elle non plus ne m'a jamais vue sourire. Cette nuit-la, j'ai finalement perdue ma virginité. Quel nuit d'enfer. Quelques semaines plus tard, on était en couple. Anthony et les autres avaient fait des paris sur nous, si on allait finir ensemble ou pas, ce genre de connerie.

J'avais quinze ans quand ils apparurent. Ces putains de Moissonneurs. C'était un enfer, je ne vous le cache pas. Un premier temps on avait rien fait, on a juste... observé l'univers se faire déchirer par la guerre tandis que nous, on faisait nos vies dans la station d'Oméga. Puis, pour en rajouter une couche, déjà que les Moissonneurs nous faisait tous grandement chier, Cerberus, une organisation pro-humain et terroriste, ont attaquer la station. C'est la que moi et la compagnie décidait de prendre les armes pour libérer la station avec d'autres personnes, les Serres. Moi et les autres, on les a rejoint, pour libérer la station. On a perdu des amis durant ce combat mais au final, on avait tous réussis a la reprendre. C'était en 2187 que la Guerre prit fin, que les Relais se faisaient reconstruire et que le Conseil élu domicile sur le Destiny Ascension.

Nayra, moi, Anthony et quelques personnes ont survécus... avec d'énormes cicatrices, psychologique comme physiques. Heureusement, moi et Nayra, on était la pour se supporter si on avait des moments de faiblesses. J'étais sienne et elle était mienne. Une seule et même entité. Les années ont encore passés, on vivait au jour le jour, j'avais plus de nouvelle d'Anthony ni des autres. Peut-être ont-ils raccrochés leur vie de criminels mais moi et mon amour, on a toujours continuer. De toute façon, a Oméga, les boulots légaux, ça rapporte juste assez pour de quoi vivre et nous voulions vivre dans le luxe. Parfois, il fallait se déplacer pour aller a la Citadelle ou pour aller ailleurs.

Elle m'avait appris que pour chaque mission qu'elle faisait, elle modifiait ses tenues, son apparence, cachait son visage par divers moyens pour qu'on ait plus de misère pour la retrouver. Elle m'a donc présenté à un ami qui m'a fait modifier mon œil pour qu'il change de couleur a volonté grâce a mon Omni-Tech. Elle m'a acheté un masque, une tenue de combat noire et m'a conseillé de modifier aussi ma couleur de cheveux, ce que j'ai fini par faire.

Aucun bonheur ne dure, malheureusement. 17 Novembres 2195, je rentrais d'une soirée au bar. L'appartement où je vivais avec Nayra était sans dessus dessous et dans notre chambre... Elle était là. Plusieurs balles dans la poitrine. Morte. J'avais crié, pleuré, injurier celui qui l'avait tuée, juré que j'allais retrouver le coupable, mais, pendant un court instant... Je ne sais pas. J'ai trouvé beaucoup de beauté dans la mort. Un court instant, j'avais songé à la rejoindre, pour que tout s'arrête.

Mais ensuite, la colère a remplacé la tristesse. La haine ensuite l'a remplacé. J'avais soif de violence.

25 novembres 2195. Quelques jours, c'est tout ce qu'il m'a fallu pour retrouver le coupable, un assassin qui avait été jaloux d'elle. Il avait une famille. J'étais entré dans son chez lui, j'avais buté sa femme et sa fille avant de l'assommer et de le brûler vif. C'est tout ce dont je me souviens, de ce jour-là, ou je l'ai assassiné. Je ne regrette pas de m'être vengé, c'était plaisant de l'avoir fait.

Au bout d'un an, j'avais fini par m'habituer à l'absence de mon amour mort, même si ça me faisait toujours mal. Pour occuper mon esprit et ne pas sombrer dans la dépression, je m'étais mis a l'entrainement de hackage pendant longtemps avec l'aide d'une amie. C'était dur au début mais il me fallait au moins des notions dessus, c'était toujours utile, les systèmes ont changés depuis. Je continue d'ailleurs des leçons avec elle. Le temps ne guérit rien, nous apprenons juste a vivre avec la douleur. Des choses se sont passées, notamment un Blackout totale de la station, ou il y a eu un massacre dans l'Au-Dela. Des victimes. Beaucoup de victimes.

Il y a eu aussi une guerres de gangs suivit d'un bombardement. Personnellement, je n'ai pris parti pour personne. Je me suis défendu moi-même, tuant ceux qui voulait m'abattre. Je ne m'en suis pas mêler plus que ça.

Je ne sais pas ce qui va se passer, a présent, mais je sens que quelque chose se trame. Une intuition.

Ici, Kristopher Moreau. Terminé. Non, je ne suis pas lié au héros de guerre 'Joker' Moreau, pourquoi tout le monde me demande ça, bordel ? Bon, comment on éteint ça déjà ? Ah, ici.

Fin de l'holo-enregistrement.


Apparence

Un visage aux traits fins taillés dans la roche, c'est-ce que vous remarquerez surement en premier lieu lorsque vous verrez ce jeune homme. ''Un minimum d'expression pour une efficacité maximale'' vous dirait-il si vous lui demandez pourquoi il est comme ca. Son manque d'expression est souvent l'objet de moquerie et de taquinerie de la part des autres criminels d'Omega et ses yeux gris clair aux reflets froids et tout autant inexpressif n'arrangent guère son cas. Ses cheveux sont de charbons, souvent en batailles, n'en prenant guère soin sauf, coupé court. Des cernes sous ses yeux, témoins de nuits blanches et de mauvais sommeil, résultant de ses cauchemars et de son travail.

Son corps est en forme et bien charpenté, même si ce n'est pas une armoire a glace. Une musculature sèche, détaillé, un physique fait pour survivre dans cet univers sombre et froid, pourtant beau et grand, malgré les gens qui y vivent dedans. Sa peau est d'une pâleur presque maladive et lacérée de cicatrices, dû tant aux combats qu'il a dû menée dans sa vie qu'aux contrats qu'il a pris. Sa taille est dans la moyenne, environ un mètre soixante-quinze. Question vestimentaire, lorsqu'il n'est pas occupé par un contrat, il ne porte que des vêtements légers et peu voyants, emportant toujours avec lui un couteau qu'il cache dans une de ses bottes.

Cependant, lorsque vient le temps d'exécuter un contrat, il change quelques aspects de son corps. D'abord, il se teindra les cheveux en blancs et pourra changer à volonté la couleur de son œil droit, le blanc de l'œil se tournant en noir et l'iris gris en rouge, ceci grâce a une opération. Il optera ensuite pour une tenue de combat noire qu'il portera par-dessus son armure, pour ne pas se faire voir. Pour cacher le reste de son visage, il portera un masque de cuir noir avec un cache-œil, ne laissant que son œil modifié a l'air libre. Le masque a un 'sourire' qui peut s'ouvrir grâce a une ouverture éclair. Il retournera à son apparence normale une fois son contrat terminé.

La raison de ce changement d'apparence vient de Nayra, son ancien amour, qui lui avait dit que s'il voulait vivre un peu plus longtemps, il devait changer d'apparence à chaque contrat pour qu'on ait plus de difficulté a le retrouver, tant par des rivaux que par des personnes qui souhaiteraient venger la personne tuée.


Caractère

C'est une contradiction vivante, pour ceux qui le connaissent mieux. D'apparence, il est un homme aux allures froid, dur et solitaire, qui ne parle qu'en cas de nécessité ou pour demander des informations sur sa cible ou son travail qu'il devra effectuer, notamment le salaire qu'il aura. Ne le jugez pas trop vite, même s'il est souvent, tout seul, dans son coin, a analyser l'environnement et les autres de son regard, silencieux comme un moine. Son métier l'a forgé ainsi, mais son passé encore plus. Il est minutieux, méthodique, lorsque vient le temps de faire son métier. Aucun détail ne doit être ignoré sur sa cible ou sur la nature de son travail, il doit tout savoir pour mieux agir en conséquence. Même s'il vend ses services a n'importe qui, il pourra quand même vous refuser s'il juge que la nature du travail est suicidaire ou contre ses principes.

Lorsqu'un travail est accepté, sa nature en est changée pour mieux s'adapter. Il devient cruel, insensible et presque sadique, son mentor l'ayant enseigné a devenir comme ça pour être craint et respecté, pour que les gens y pensent à deux fois avant de s'en prendre a lui. Une leçon a double tranchant.

C'est là d’où vient la contradiction mentionnée plus haut. Même s'il est pour beaucoup un monstre, un tueur, un criminel, il est d'abord et avant tout humain doué de conscience et d'émotion. Il exprime souvent des regrets dans ce qu'il fait et était parfois proche du suicide tant la culpabilité le rongeait. Maintenant, il a fini par s'habituer à beaucoup de choses. Il sait qu'il a fait des choses mauvaises et lorsque viendra le temps pour lui de mourir, il ne demandera pas pitié.

Ceux qui obtiendront son amitié ou son respect découvriront qu'au fond de lui, c'est une personne douée d'humour, pas forcément des plus raffinés, capable de rire un coup ou même de sourire. Malheur a ceux qui auront l'audace de s'en prendre a ses amis, car sa colère en sera grande, puisqu'il tient beaucoup à ses amis, toujours prêts à les aider en cas de besoin et a donner des conseils.

Ne le provoquez pas, ses mots seront de venins et répulsifs si vous le faite, et si vous commencez à trop lui chauffer les nerfs, il en viendra peut-être aux mains ou pire encore.

Il souffre de troubles obsessionnels compulsifs. En effet, si un jour, il vous laisse entrer chez lui, vous serez surement surpris par la propreté et le rangement ordonné des lieux. Dans son enfance, lorsqu'il ne nettoyait pas bien ou ne rangeait pas correctement les choses, il recevait souvent des coups. Un comportement qui est resté ancré en lui depuis. Malheur par contre, a ceux qui le laisseront entrer chez eux, s'ils ont une maison bordélique, car il ne se retiendra pas de dire que l'endroit sera bordélique.

Effrayé par la peur de perdre quelqu'un qu'il aime profondément, il pense qu'il n'aura plus jamais la chance de rencontrer une âme sœur qui le rendra heureux et question sexualité, il a l'esprit ouvert et a partager le lit d'humains et d'autres races. Il n'est pas forcément un Don Juan, mais il peut être doué, parfois, pour charmer.
Il aime les bonbons, notamment les bonbons sure et acides ou le chocolat au lait et au caramel ou bien aux noisettes.

Il a aussi un hamster qu'il appelle Grignotine, il en prend bien soin.


Compétences / Équipement

Voir ce topic pour l'aide.
Équipement :

Armure : Colosse, Intermédiaire.
Armes : Vindicator et Carnifex.
Armurerie : Mantis

Compétences :

Militaire : Maîtrise avancée (Armes a feu) / Combattant entraîné (Main nue) / Discrétion naturelle, Camouflage optique, Tir percussif, munitions perforantes
Biotique : Non
Technologie : Omnilame, Drone (Caméra, Distraction et Leurre) / Hacker débutant(non obligatoire).




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Son visage inexpressif, son œil.
Relations avec les autres : Tout dépend de la personne.
Des liens prédéfinis ? : Il a une certaine notoriété dans son milieu et au cours de sa vie, il a rencontrer de nombreuses personnes
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Vivre jusqu’à ce que quelqu'un le tue ou qu'il ne meurt de vieillesse.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : Kaneki Ken
Comment avez-vous connu le forum ? J'avais envie depuis un certains temps de me tenter dans un forum Mass Effect, même si ça fait un moment que je n'ai pas joué aux jeux.
Est-ce un double compte ? Non.
Des remarques ? Un très bon forum au design magnifique et très complet, intéressant. Chapeau bas pour votre magnifique travail !


RP d'introduction

Si vous comptez faire un personnage puissant (militairement ou politiquement), vous devez faire un RP solo (au moins 700 mots) sur le sujet que vous voulez, en lien avec votre personnage. Ce RP n'aura aucune influence et n'existera pas dans la trame de votre création. Ce texte servira uniquement à la personne chargée de valider votre fiche.
Cette partie est facultative et ne concerne que les personnes ayant une grande ambition à terme (Spectre, Dirigeant d'une Espèce, Faction d'élite, etc, etc...)




Dernière édition par Kristopher Moreau le Mar 09 Aoû 2016, 04:52, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7934
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   Sam 06 Aoû 2016, 14:33
Bonjour Kristopher.

Le mot de passe étant bon et l'avatar à la bonne taille, nous pouvons donc passer à la fiche.


La première remarque que j'ai à faire, c'est que ta fiche n'est pas du tout ordonnée chronologiquement. J'entends par là qu'on ne sait pas à quelle moment tu quitte la Terre, par exemple. Il faudrait que tu donne un peu plus de dates, pour savoir quand les événements se passent.
D'ailleurs, il y a quelques soucis. Apparemment, tu est déjà un tueur chevronné sur Oméga alors que tu a à peine 15 ans. C'est très précoce.
Concernant la guerre, la station est envahie par Cerberus pendant que les Moissonneurs rôdent dans la Galaxie. Il faudrait en parler un minimum.
Pour les deux petites guerres que tu parle en fin d'histoire, c'était quand même pas rien. Le Blackout était une coupure totale de l'énergie de la station, tandis que le Crépuscule d'Oméga était une guerre des gangs suivit d'un bombardement. Je pense que tu devrais en parler un peu.

Concernant l'apparence, j'avoue ne pas comprendre comment ton œil peut changer à volonté de couleur. J'ai bien compris que c'était en lien avec une opération et l'omni-tech, mais ça me semble difficile techniquement.

Pour l'équipement, qu'est-ce que l'armure Centipède ? Le nom que tu donne à l'armure Colosse, ou une autre bien particulière ? Si c'est une pure création de ta part et pas un renommage, il faut envoyer l'armure avec ses caractéristiques au Staff, qu'on puisse la valider et la mettre dans le topic de l'équipement.
Enfin, pourquoi hacker débutant ? Je ne suis pas contre, mais il me faut une explication.


Voila, bon courage pour les corrections.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 12

MessageSujet: Re: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   Sam 06 Aoû 2016, 23:02
Correction fini, j'ai essayer de rajouter des dates sans trop être incohérent dans mes propos. S'il le faut, je referais mon histoire ><'. J'ai fais des paragraphes vers la fin pour décrire les événements d'Oméga.

Équipement changée. Pour le nom, je pensais qu'il fallait choisir une armure comme dans Mass Effect mais vu que ça fait un moment j'y ai pas jouée, j'ai créer un nom au hasard.

Hacker débutant, parce que je ne sais pas quel degré de hacker choisir, ce n'est pas comme s'il hackait chaque jour, contrairement a ses compétences de combats et de tirs, ou il s’entraîne dans ces domaines. Donc, j'ai mis hacker débutant pour l'instant, sauf si je peux mettre un autre degré de hackage.

Pour l’œil, en fait, j'avais pensé a une sorte de puce ou de micro-puce inséré proche de ses yeux et lié a son omni-tech. Par exemple s'il taperait un certain code dans son omni-tech, la puce s'activerait et changerait l'apparence de son œil. Vu l'avancée technologique dans l'univers de Mass Effect, j'avais pensé qu'il n'y aurait aucun problème avec ça mais si vous pensez que ce serait impossible, je peux essayer de trouver autre chose.

Désolé si je m'explique mal ><'
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7934
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   Dim 07 Aoû 2016, 23:50
Pour le hacker débutant, non. Si il n'y a pas de justification, il n'y a pas de raison. Ok pour l'équipement.

Pour l’œil, ça me semble possible, j'y crois assez moyen malgré tout. Cela dit... Je n'en vois pas l'intérêt. En tout cas, ça ne te servira à rien lors d'un assassinat (ton apparence ne changera pas suffisamment pour être vraiment utile). Mais si tu veux le garder...
Pour les dates, j'ai encore un souci. Déjà il y a un gros trou entre tes 15 ans et 2186, mais du coup tu vas pouvoir le corriger, puisque en 2186, tu aura... 14 ans. Donc d'après ta chronologie, tu fais ton premier contrat sur Terre à 15 ans, et tu vis l'invasion Moissonneur sur Oméga à 14. Je pense que tu vois le souci. N'oublie pas que nous sommes en 2201.

A toi de faire les corrections.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 12

MessageSujet: Re: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   Lun 08 Aoû 2016, 04:45
Citation :
Il m'avait appris à me battre correctement et a manier une arme, à me déplacer sans faire trop de bruit et un peu de piratage mais je suis un peu une bouse dedans. Je peux vous dire un truc, moi qui me pensais puissant, j'en avais bavé avec lui. Il était peut-être vieux, mais il s'y connaissait plus. Auprès de lui, j'avais appris des tas de trucs dans le milieu criminel. Je visais comme un pied et selon ce qu'il disait lorsque c'était le temps de faire du corps-à-corps, je ressemblais à un ours ivrogne en essayant de donner des coups. Quand il avait jugé que j'étais prêt, il m'a présenté à ses amis, d'autres chasseurs de primes ou des criminels de toute sorte, des trafiquants comme des mercenaires.

Si tu parles de justification, je l'avais marqué sur sa fiche qu'il avait eu un petit entrainement pour le piratage. Si ce n'est toujours pas ça, je suis désolé ><

Pour la chronologie :

Citation :
À l'école, je me sentais inutile. Je sais que lire, écrire, compter et ces trucs-la sont utiles mais un diplôme, à l'époque, pour moi, ça valait rien. Ce n'était qu'un morceau de papier qu'on pouvait déchirer. J'ai grandi bien trop rapidement. Mon père était aussi un sacré paresseux, qui devait s'occuper du nettoyage et de la cuisine, lorsque j'avais dix ans ? C'est bibi, évidemment. J'avais quatorze ans quand j'ai arrêté l'école. Quelle connerie. C'est à cet âge d'ailleurs que j'avais bu ma première bière avec des amis, qu'on a volés dans un magasin général.

Quelques semaines plus tard, après avoir commis mon premier vol, j'avais commencé à fréquenter des gens louches. Je me battais dans les rues pour gagner de l'argent, j'étais trop fier pour 'oser' travailler en tant que caissier dans un magasin de merde ou quelque chose dans le genre. Je voulais me faire un nom. Je voulais que personne n'oublient mon nom. C'est là que j'avais rencontré Anthony, un vieux chasseur de primes dans la quarantaine qui m'a pris sous son aile. Il disait que j'avais du potentiel, du talent, qu'il le sentait. J'avais accepté sans dire un mot et je l'ai suivi pour apprendre les fils du métier. Je ne savais pas si mon père avait remarqué mon absence, mais ce n'était pas important pour moi.

Voila, il aura quatorze ans lors de son premier contrat et il aura quinze ans lors de l'attaque des Moissonneurs. Désolé si je vous cause tant d'ennuie avec ma fiche, je n'ai jamais été dans un forum ou il fallait prendre en compte des dates.

Citation :
J'avais quinze ans quand ils apparurent. Ces putains de Moissonneurs. C'était un enfer, je ne vous le cache pas. Un premier temps on avait rien fait, on a juste... observé l'univers se faire déchirer par la guerre tandis que nous, on faisait nos vies dans la station d'Oméga. Puis, pour en rajouter une couche, déjà que les Moissonneurs nous faisait tous grandement chier, Cerberus, une organisation pro-humain et terroriste, ont attaquer la station. C'est la que moi et la compagnie décidait de prendre les armes pour libérer la station avec d'autres personnes. On a perdu des amis durant ce combat mais au final, on avait tous réussis a la reprendre. C'était en 2187 que la Guerre prit fin, que les Relais se faisaient reconstruire et que le Conseil fut dissolu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7934
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   Lun 08 Aoû 2016, 19:15
Pour le piratage, je pense qu'en 15 ans, tu a perdu en compétences. Et surtout les systèmes de sécurité ont évolués. Donc c'est pas suffisant pour justifier une maîtrise.

Concernant la fin de ton post, ce que tu cite. Techniquement, le Conseil n'a jamais été dissout, il a juste été beaucoup moins actif vu que les diverses races reconstruisaient. Ils ont simplement passé du temps sur le Destiny Ascension pendant que la Citadelle était abandonnée.
Au passage, Oméga a été libérée en grande partie par les Serres. Si tu as aidé à libérer la station, c'est que tu as fait partie du groupe à un moment.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 12

MessageSujet: Re: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   Mar 09 Aoû 2016, 04:55
Citation :
J'avais quinze ans quand ils apparurent. Ces putains de Moissonneurs. C'était un enfer, je ne vous le cache pas. Un premier temps on avait rien fait, on a juste... observé l'univers se faire déchirer par la guerre tandis que nous, on faisait nos vies dans la station d'Oméga. Puis, pour en rajouter une couche, déjà que les Moissonneurs nous faisait tous grandement chier, Cerberus, une organisation pro-humain et terroriste, ont attaquer la station. C'est la que moi et la compagnie décidait de prendre les armes pour libérer la station avec d'autres personnes, les Serres. Moi et les autres, on les a rejoint, pour libérer la station. On a perdu des amis durant ce combat mais au final, on avait tous réussis a la reprendre. C'était en 2187 que la Guerre prit fin, que les Relais se faisaient reconstruire et que le Conseil élu domicile sur le Destiny Ascension.

Citation :
Au bout d'un an, j'avais fini par m'habituer à l'absence de mon amour mort, même si ça me faisait toujours mal. Pour occuper mon esprit et ne pas sombrer dans la dépression, je m'étais mis a l'entrainement de hackage pendant longtemps avec l'aide d'une amie. C'était dur au début mais il me fallait au moins des notions dessus, c'était toujours utile, les systèmes ont changés depuis. Je continue d'ailleurs des leçons avec elle. Le temps ne guérit rien, nous apprenons juste a vivre avec la douleur. Des choses se sont passées, notamment un Blackout totale de la station, ou il y a eu un massacre dans l'Au-Dela. Des victimes. Beaucoup de victimes.

Corrections faite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7934
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   Mar 09 Aoû 2016, 19:33
Bien, ça me semble déjà mieux. Je pense pouvoir te valider, mais fais attention en RP : si un MJ entend parler d'incohérences, ton personnage risque de souffrir.

Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et donc, bienvenue.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau   
Revenir en haut Aller en bas
 

Even monsters are more human than humans themselves - Kristopher Moreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-