AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Objectifs communs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Mécanicienne/ Franc tireuse
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3836-omnitech-de-levina-scarus#58323


Messages : 80
Crédits : Synthèse et moi même

MessageSujet: Objectifs communs   Ven 29 Juil 2016, 01:15
Intervention MJ : NonDate : Juin 2198 RP Violent
Levina ScarusAnton Ardak
Objectifs communs



La découverte des Terminus continuait son chemin pour la turienne. Elle avait, depuis maintenant quelques temps, eut l'idée de vouloir commencer une carrière d'indépendante dans la galaxie. Mais cela n'était pas aussi simple, elle passait de système en système comme une vagabonde et bossait dans des spatioports comme manœuvre, mécano ou agent de surveillance pour remplir les caisses et continuer sa route. Voir de nouveau paysage et réfléchir sur son avenir quoi de mieux.
A force d'avancer dans l'aléa total, Elle finit part atterrir sur Oméga. "Donc si je comprends bien Madame Scarus, vous êtes ouverte à toutes sortent de tâche en rapport avec les kodiak et la sécurité?" Le patron humain fixa la turienne et cette dernière ne changea pas la direction de son regard qui partait dans les yeux de l'homme. "C'est exact, prête à faire plus d'une tâche, je suis ouverte d'esprit et j'ai travaillé sur plusieurs spatioport, garage, sécurité privée et j'en passe."

L'humain commença à ce caresser la barbe. "Si je vous dis, Madame Scarus vous commencez dans l'après midi chez mes mécanos?" Elle fit un léger geste avec ses mandibules. "Où est le contrat?" L'humains sortit sa tablette et la posa devant la turienne. "Signez là. Vous aurez une fonction d'agent de sécurité une fois que vous aurez fait vos preuves." Ainsi le chef des quais d'Oméga est intéressé par son profil. La mécanicienne lu attentivement le contrat et le signa. "Vous allez voir le chef de la sécurité Maximus Tenris." Il montra l'heure de rendez vous sur le contrat. "Je conte sur votre professionnalisme pour arriver à temps." Les deux ce levèrent suivit d'une poignée de main avant de se quitter.
C'était officiel, elle travaillait sur Oméga. Elle ce dirigea vers le reste de la ville pour ce trouver de quoi manger. Les anciens boulots avaient donnés assez de revenu pour que la turienne tienne jusqu'à maintenant. Un fast food Dextro apparu dans la champ de vision de Levina. Elle rentra dedans et y vit deux personnes. C'était donc très vide, au vu des papiers devant l'unique client, il devait avoir une fonction importante. Scarus posa ses sacs et partie à la caisse commander.

Une fois servit elle prends son plateau toute en fixant l'autre client, elle vint vers lui pour qu'il soit moins seul. "Hey Teratus, tu fais quoi sur Oméga?" Ce turien était son supérieur dans un garage des Terminus. "Moi, je suis venu pour l'héritage que voulait me donner ma femme. Et toi?" Elle se mit à manger et regarda son ancien collègue. "La vagabonde vient d'être engagée sur les quais d'Oméga." Le turien semblait avoir des cernes et plus qu'angoissé. "Quel chance, tu as toujours tes économies?" Levina pencha la tête intriguée. "Bon je vais être franc, ma copine avait des dettes et beaucoup de chose sur oméga, dont un appartement dans le coin." Elle sourit légèrement. "Tu en demande combien et je serais intéressée par une visite."

Au départ, la turienne ne souhaitait pas s'encombrer avec de l'immobilier. Mais si c'est pour aider une connaissance, elle était ouverte et ça lui permettrait d'avoir un lieu où crécher durant son nouvel emploi. Teratus rassembla ses papiers et se leva. "Vient avec moi, je te fais visiter maintenant." La turienne finit de manger en vitesse et rejoint son ex collègue. "Je te suis."
Levina fixait le moindre détail le long de la route et pour l'instant, le quartier semblait bien."Je ne m'attendais pas à un quartier aussi sympa, ta copine avait de bon goût." Le turien tourna la tête. "Oui c'est sûr, pour ce que je sais de toi, tu va vouloir son appartement direct." Elle regarda le veuf. "Heu, je sais pas..." . "Ben un mois à dormir sur mon canapé et faire de la coloc, c'est suffisant non?"

Le duo arriva à sa destination. Le turien ouvrit la porte et fit la visite de l'appartement. "Bon, bon, bon, j'ai ma décision." La turienne sortit son sourire carnassier. "Voilà, le prit Levi'." Teratus donna sa tablette. Les deux ce rassemblèrent pour faire le changement de propriétaire et la transaction. "Par les esprits, merci, je vais enfin me sortir de cette merde." Levina partit dans la chambre et fouilla les armoires. "Heu, les affaires... Tu les reprends?" Teratus prit le carton devant l'entrée. "Non, je ne prends que certains souvenirs... Le plus important est déjà chez moi."
Et voilà que Levina se promène avec un nouvel étui pour son couteau de combat, bien dissimulé pour la plupart des criminels, mais repérable pour un vétéran de guerre. Maintenant que le binôme était dans la rue et se rapprochait de la grande foule, Levina regardait certains membres de grand groupe de mercenaire. Voir ces gens dans leur vie en dehors des combats, c'était surprenant. L'ex agent du SSC commençait à se demander qu'elle était la différence entre eux et les sécurités privées que l'on voit partout dans les conciliens.

"Hey vous deux." Un humain braqua son arme sur Levina. "Toi la tête de mort, file moi ton frique ou je tue l'autre moche." On dirait que l'homme avait mal estimé les risques en se mettant aussi près de l'ex militaire. "L'autre moche?" Elle prit le bras du criminel bas de gamme et lui fit lâcher son arme avant de l’amener au sol avec une clé de bras. "Ramasse son arme Tera'." Elle mit tout son poids sur l'humain. "Alors petit con, on veut jouer les durs?" L'homme tentait de ce libérer, sans aucun succès. "Je vais donc t'apprendre une leçon de la même manière qu'on m'a appris." Elle le releva pour lui envoyer un coup de genou dans le ventre et un coup de tête dans le nez, chose qui semblait plaire aux humains.
"C'est bon tu as compris la leçon?" Le braqueur restait en position position fœtale et ne semblait pas vouloir contredire Levina. Le duo vendu l'arme à un armurier et le reste du chemin se fit sans gros événement.

Une fois sur les quais en plein travail, la turienne avait toujours son Carnifex proche d'elle, mais ce n'était pas pour autant qu'elle le montrait. La mécano était bloquée sur une porte d'un kodiak et sentait le regard de l'asari au couleur d'éclipse qui la fixait. "Dite voir, je peux vous aider?" La bleue fut sec sur sa réponse. "Ma patronne veut te voir." Levina tira une grimace en posant ses outils et sortit de la navette. Une fois dehors, Il n'y avait plus d'asari, mais il y avait un immense butarien devant l'entrée du Kodiak.

Etre une vagabonde, ça à des défauts, comme ne pas trouver de logement ou ne pas avoir de vie stable. Mais l'avantage, c'était la découverte de la galaxie, rencontrer des gens, voir d'autre culture et vivre plein d'aventure. Levina ce voyait comme une aventurière, qui avait comme moment impressionnant et captivant, des réparations. Le premier spectre qui la croiserait ce moquerait d'elle. Chose qui ne la traumatiserait pas du tout. Parmi les siens, chacun cherche à servir la société, quant à elle, Levina n'a toujours pas trouvé comment servir au mieux la galaxie.


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1102

MessageSujet: Re: Objectifs communs   Mar 20 Sep 2016, 21:16
Anton marchait à travers Oméga sans réellement savoir ce qu’il cherchait. Ce jour-là il se demandait même si rentrer en valait vraiment la peine, car après tout que lui avait apporté le fait de devenir un ravageur ? Hormis de servir une turienne pathétique à peine bonne à crever la gueule ouverte ou un humain plus con que ses pieds et difficilement capable de différencier ces derniers de ses mains tant son ascendance primate relevait plus d’un parent que d’un ancêtre mystère.

Et c’est avec cette hiérarchie indigne d’être obéit qu’il s’était lancé dans le grand projet de devenir le phare dans les ténèbres pour une station tout juste capable d’éclairer correctement la plupart de ses couloirs, et qui laissait crever ses propres enfants sans que quiconque ne s’y intéresse le moins du monde, et encore moins sa grandiloquente reine autoproclamée. Car si Oméga c’est elle, alors il était aisément plus compréhensible que celle-ci resta dans une éternelle stagnation.

Car si Aria était une incontestable guerrière terrifiant le plus idiot des krogans, et bien sa capacité à gérer Oméga n’était, elle, clairement pas du même acabit et comme toujours là où les incompétents dirigent, comme dans l’espace Concillien, c’était l’ambition et l’innovation qui en prenait un coup. Parfois pire, il disparaissait complètement dans les méandres de la médiocrité d’une élite incapable de concevoir plus que le petit cercle de privilège dont il dispose.

C’est ainsi que la galaxie se retrouve donc partagé entre un Conseil inique et incompétent dès que les gens qui dépendent d’eux cessent de se gérer tous seuls, et par une Reine dont le seul plaisir se trouve être de scruter la croupe d’une asari ressemblant plus à n’importe laquelle de ses sœurs qu’un elcor d’un autre de son espèce. Et c’est ainsi que la stagnation fit son trou pour devenir petit à petit le seul horizon visible, éclipsant complètement les individus portant eux les germes d’un avenir bien plus intéressant.

Et c’est aussi pour cela qu’Anton était là à trainer mollement dans des rues sans âmes qui seront semblables demain et les milles autres jours qui le suivent la course inflexible du temps. Et c’est aussi pour cela que l’ancien chasseur de prime scrutait avec mépris et un certain dédain une scène qui se déroulait juste sous ses yeux.

Car juste devant lui, un humain pathétique pointait son arme vers un turien et une turienne qui ne semblaient guère terrorisés par les menaces ridicules de leur agresseur. Et comme de prévu, la turienne désarma aisément la racaille d’une clé de bras et entama une leçon de vie tout en révélant sans le savoir quelques éléments intéressants. Puis le duo récupéra l’arme de l’humain et s’en alla la vendre en toute tranquillité à un marchand local, chose qui amusa Anton et le poussa à continuer la filature de ces individus complètement inconnus de sa personne.

La route mena finalement les deux inconnus vers les quais, ou ils reprirent leur travail, quel qu’il fut, et le vétéran de guerre hésita quelques instants à terminer là sa surveillance improvisée, sauf qu’au dernier moment, une asari portant les couleurs d’Eclipse apparut et appela la turienne, expliquant que sa patronne l’attendait. Pourquoi donc une travailleuse des docks était-elle convoquée par cette raclure d’Eclipse ? La chose intrigua fortement Anton qui se plaça à la sortie d’un Kodiak servant de lieu de travail temporaire à la turienne.

Heureusement, Anton n’avait pas équipé son armure aux couleurs des ravageurs en ce jour, mais simplement l’armure qui lui avait servi lors de sa vie de chasseur de prime, aussi ne pouvait-il être découvert simplement par un regard. Et rien n’indiquait non plus s’il travaillait pour quelqu’un.

« Hey turienne. Je vais te poser une question, toute simple. Et toi tu vas me répondre tout aussi simplement, est-ce bien compris ? »

Mais le butarien n’attendit nullement une confirmation et continua sur sa lancée, ne sachant même pas lui-même ou il voulait en venir.

« La patronne de l’autre bécasse, tu connais son identité ? »

Restait à voir si la turienne allait être coopérative.


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Mécanicienne/ Franc tireuse
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3836-omnitech-de-levina-scarus#58323


Messages : 80
Crédits : Synthèse et moi même

MessageSujet: Re: Objectifs communs   Sam 24 Sep 2016, 11:05
Ecouter les alentours et s'attendre au pire. Mais un butarien au comportement passif, ce n'était pas prévu pour la turienne. Il posa ça question, puis cette dernière fixa l'homme aux allures de guerrier. "Oui, je vous écoutes." Il enchaîna sans attendre et Levina réfléchit un moment. "heu, non pas du tout." La mécano aux aires franc ne semblait pas connaitre la soit disant patronne. "Peu importe, je dois te ramener..." La bleue se rapprocha du butarien. "Quant à toi, ce n'est pas tes affaires." La membre d'éclipse afficha un regard et un visage menaçant.
Pendant que l'asari cherchait à s'imposer, Levina recula pour prendre son Carnifex. "Mais par contre, je me souviens de toi." Il faut dire que d'avoir passé une semaine enfermée dans un hangar pour faire un boulot sous la surveillance de cette garde chiourne, c'était marquant. "Tu n'as pas changé sale hypocrite." L'asari n'était pas venu avec un avenger en main, elle venait comme une amie qui voulait la guider pour que la vagabonde ne parte pas sur un mauvais chemin. Les gens qui joue avec les sentiments ne méritaient pas de partir la tête haute selon la mécano Scarus.

"Ta patronne... Je ne pense pas que ton appartenance à éclipse ait le moindre lien avec moi." La bleue était là pour des intérêts personnels, mais elle aimait écraser voir intimider les autres avec son appartenance à éclipse. Levina pointa son arme sur l'asari, cette dernière croisa les bras. "Ecoute, ma supérieure veut tes idées et ton expérience. Pas besoin de justifier plus." Elle sortit une main en l'air. "Et l'autre là, il fait quoi ici?" Intérieurement, Scarus était d'accord avec l'asari. "Il me veut quoi ce butarien?" Un coup d’œil rapide sur dernier et retour sur l'hypocrite.
"Tu voulais la prime sur cette turienne, chasseur?" Elle analysa de haute en bas la montagne en armure. Deux autres asaris vint appuyer leur chef. "Mmmmh, nous te payerons une fois que cette... chose sera dans ses quartiers." De son côté, Levina restait inchangé, Un visage froid et une arme tenue de manière ferme. "Bon, le chasseur, tu vas me la calmer cette ex policière." Les deux collègues de la bleue n'avaient pas d'armure d'éclipse, mais semblait savoir se battre.

"Alors, besoin de renfort pour me faire flancher... et une prime. Tu veux que je t’ampute l'autre pied?" Au vue du sourie sadique de Levina et de la colère qui montait chez la bleue, la situation n'allait pas s'améliorer. La femme énervée par la provocation se prépara à envoyer une onde de choc et la turienne exécuta sa menace. Un coup de Carnifex et le pied parti un peu partout. La biotique perdu l'équilibre et tomba, quant au reste de la bataille, l'ex policière analysa la situation avant de continuer ce combat.


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1102

MessageSujet: Re: Objectifs communs   Lun 03 Oct 2016, 12:19
Parfois la vie est une putain complètement dégénérée, d’autres fois non. Mais pour cette fois-ci il semblerait que le doute n’était guère utile étant donné à quel point la situation se dégrada à vitesse grand V. Ce qui d’ailleurs n’était nullement pour déplaire à Anton qui s’était jusque-là laissé aller à un peu de mutisme le temps de comprendre quelque chose à la situation.

Finalement, lorsque le pied de l’asari d’Eclipse explosa de la plus belle des manières, le chasseur de prime entra en action et agrippa l’armure de la blessée de ses deux mains et la souleva sans grande difficulté. Après tout, ses nombreuses heures d’entrainement et son gabarit de colosse lui assurait une certaine facilité à réaliser ce genre d’actions.

La biotique soulevée, le butarien la balança sur les deux laquais qui semblaient vouloir se venger de la vilaine turienne indocile. Heureusement pour cette dernière, l’action complètement abracadabrante du colosse butariena avait suffisamment déconcerté les deux portes-flingues pour laisser le temps à Anton de projeter la chef du groupe droit sur ses soldats.

Le choc propulsa les trois compères au sol dans un méli mélos assez ridicule, et bien animé par les cris de douleur porcins de la récente amputée. Après son beau jet d’asari, Anton bondit vers eux et activa son omnipoing avec une rage qu’il ne possédait que rarement, il faut dire que croiser des individus portant les couleurs d’un ennemi ancestral n’est pas chose habituelle non plus.

Le poing rageur du chasseur de prime percuta alors la colonne vertébrale de l’asari qui éjecta avec force sang et bave à parts égales dans toutes les directions. De plus un doux bruit d’os brisés et d’organes déchirés fut entendu clairement par les différents protagonistes, y compris les deux abrutis qui s’agitaient encore sous le corps de feu leur chef.

Alors Anton dégaina son carnifex et colla prestement une balle dans la tête de la première asari pleinement visible, mettant un terme aux râles de douleur de la dites peau bleue. La dernière encore en vie clama alors en jetant son arme.

« Je n’ai rien à voir avec tout ça, je suis pas assez payée pour crever comme ça. Laissez-moi partir et je ne dirais à personne que je vous ai vu. »

L’asari était pitoyable, mais cela amusa quelques instants le meurtrier fou qui la scrutait de ses quatre yeux impassibles.

« Tu en dis quoi la turienne ? Tu veux peut être la faire parler ? » Alors Anton agrippa la prisonnière et l’extirpa de sous les corps encore chaud de ses anciens camarades. Une fois balancée contre un mur, la mercenaire commença à trembler tout en jetant frénétiquement des regards aux carcasses brisées de ses congénères. Mais cela désintéressait complètement le butarien qui se tourna vers la mécano turienne.

« Au fait elle a un nom l’ex flicaille ? » Une flic en vadrouille, quelle curiosité et quel désir de mourir jeune. Pourquoi une flic venait sur Oméga ? Hormis en étant une pourriture corrompue en fuite, elle n’avait que peu de chance de s’attirer la sympathie de quiconque dans le coin.


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Mécanicienne/ Franc tireuse
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3836-omnitech-de-levina-scarus#58323


Messages : 80
Crédits : Synthèse et moi même

MessageSujet: Re: Objectifs communs   Dim 16 Oct 2016, 00:05
Sacrée démonstration de combat, la mécano avait l'intention d'abattre les autres, mais avec cette intervention en son avantage, la turienne n'allait pas prendre le risque de lui tirer dessus. Enfin de conte, elle ne pu même pas placer une autre balle.
Une fois le combat terminé, le butarien sortit une survivante et interrogea Levina sur le sort de la violette. "Ce que j'en dis?..." La turienne tourna autour de l'asari. "Ce que j'en dis c'est que je verrais la valeur des informations, sinon c'est un boulet."

Au début de la rencontre la prisonnière se montrait avec un sourire sadique… Et maintenant, le duo pouvait presque sentir l'odeur de la sueur. "Je peux dire qui a mit la prime sur vous, Markus Perkins." . "Tient tient tient, un contrebandier humain c'est ça?"
L'asari hocha la tête et l'ex policière semblait inspecter le butarien. "Il est toujours sur son vaisseau à vouloir monter sa mafia humaine. Toi petite bécasse, tu creuse ta propre tombe en aidant cet imbécile." La turienne reste fixe un moment.

Puis la mécano consulte son omnitech. "Montre moi la fiche sur cette prime." L'asari ne fit pas de résistance et montra la prime qui donna de grands yeux à la turienne. "Heu, tu te rends conte que c'est rien ce chiffre et si vous vous le partagez en trois…"
Dépitée ou énervée, impossible de savoir ce que pensait la mécano. "Bon, je suppose que tu ne sais rien sur son vaisseau?" L'asari commença à sortir la phrase habituelle. "Oui, je ne sais rien de plus laissez moi partir." Scarus sortit son Carnifex et le pointa sur la tête de la violette. "Bien pour tes crimes la sentence est la mort." Elle appui sur la gâchette en prononçant le dernier mot. "Voilà une chose de faite."

Après ça, L'ex policière décida de répondre au colosse. "Levina et je suppose que j'ai à faire à une star des Terminus, tu ne dois pas passer inaperçu." Elle nettoie son arme et fixe son interlocuteur. "D'ailleurs, je peux te proposer une chasse à l'homme, Perkins est un guignol qui regrette la chute de Cerberus, nous pourrions en faire un exemple pour que les autres humains calment leur soit disant supériorité."
Malheureusement, la mécano c'était retrouvée à devoir travailler avec ce nazie de l'espace. L'homme ne cachait pas cette envie de vouloir prendre le contrôle du marché d'armement et d'esclavagisme pour ne favoriser que l'humanité. Il est clair qu'en dehors de son entourage les gens ne semblaient pas mesurer l’ampleur de cette ambition, mais l'habit ne fait pas le moine et avec cette agression, Levina voulait couper la tête du roi avant qu'il ne soit trop tard.
"Dit voir le colosse, j'ai les renseignements nécessaire et je sais comment te payer. J'aurais juste besoin de bras armés et d'équipier sur ce coup." Elle sortit un plan et fixa le butarien.


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1102

MessageSujet: Re: Objectifs communs   Lun 14 Nov 2016, 16:29
La scène était au plus intéressante, mais en vérité indubitablement banale sur cette station morbide qu’était Oméga. Ce qui l’était par contre nettement moins était cette affaire entourant une sombre histoire de mafia humaine et une prime à l’encontre de cette turienne. Pour quelle raison était-elle recherchée ? Parce qu’elle faisait partie de la police du SSC ? La Raison devait être dans ce genre-là, sûrement une ancienne inimitée et en vérité Anton ne pouvait guère en vouloir à cet humain de vouloir mettre à mort une flicaille qui servait autrefois cette chienlit qu’était le Conseil.

Pourtant le butarien avait aujourd’hui plus envie de se mettre du côté de la turienne que de ses adversaires, peut-être parce qu’il était humain et qu’en cet instant cela lui rappelait cet abruti consanguin de Rhys, ou peut-être parce que l’idée de voir encore un autre groupe soit disant ambitieux mais en vérité rasoirs au possible et ô combien à l’opposé d’innovants venait de donner envie à Anton de leur péter une bonne rafale de chargeurs thermiques au visage.

Mais qu’importe car le ravageur n’avait pour l’instant rien à faire, et qu’il pouvait éventuellement se faire une amie de cette étrange turienne. Au pire il ramènerait le corps de la flic pour récupérer cette prime, après tout un crédit était un crédit. Puis soudain la turienne avança que son adversaire était un nostalgique de Cerberus. La chose réveilla immédiatement l’intérêt du butarien qui posa sa main sur le manche de son couteau cérémoniel.

« Une chasse à l’homme, en voilà une excellente idée. Et surtout s’il s’agit d’un nostalgique de Cerberus, ces gars-là sont mon péché mignon. Tu as toute mon attention, aussi je vais attendre sagement que tu développes ton plan et je te donnerai ensuite si j’en suis ou non.

Je ne crèverai pas avec une incapable juste pour le plaisir de la chasse. Toutefois avant de te laisser développer plus avant quoique ce soit, tu dois savoir une chose. Mon salaire est digne de mes compétences aussi j’espère pour toi que les crédits ne sont pas aussi rare pour les primes de tes adversaires. »


Voilà qui était honnête, mais qu’en partie puisqu’en vérité Anton n’était plus un chasseur de prime depuis quelques années déjà. Mais qu’importe, parfois il faut savoir jouer le jeu pour pouvoir s’amuser, d’autant plus si les crédits sont une conclusion logique.

« Maintenant je t’écoute turienne. Mais sache que sur cette affaire, je serais un équipier comme tu l’as si bien dit, et non un employé aussi sache que je n’accepterais aucun ordre, sauf si tu es prête à concevoir une allonge de mes honoraires. »

Sur le moment, Anton faisait preuve d’une avarice qui ne lui était plus arrivé depuis des années maintenant mais sur le moment, le butarien avait envie de redevenir celui qui était devenu un chasseur de prime de talent qui trouvait du boulot sans avoir à chercher et qui était largement respecté par la station. Pas ce larbin qu’il représentait désormais.


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Objectifs communs   
Revenir en haut Aller en bas
 

Objectifs communs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-