AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Lorsque tombe le jugement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Lorsque tombe le jugement   Jeu 23 Juin 2016, 23:28
Intervention MJ : Peut êtreDate : 12 Mai 2201 RP Tout public
Kydra Lifith
Lorsque tombe le jugement





Kydra frappa le mur de son poing en hurlant. Il était rare qu'elle ait des accès de rage de cette intensité, mais rien ne pouvait la calmer dans cet état, Narak à ses côtés ne le savait que trop bien. D'autant plus d'ailleurs, que le butarien partageait également cette rage, mais il était plus résistant à la frustration que la jeune femme. La raison ? Une autre piste froide, un autre Jikew fantôme, et une assassin qui commençait à en avoir ras le cul qu'on la prenne pour une conne.

PUTAIN !

Elle se tourna vers Narak, ses yeux verts étaient dénués de cette lueur enjouée habituelle. Elle n'avait pas besoin de parler au butarien, il pensait sans aucun doute la même chose qu'elle. Tout aussi influant et important Jikew avait pu être, il n'était en aucun cas capable d'effacer son existence avec autant de précision, ne serait ce que par manque de chance il aurait du tomber dans les pièges que le butarien et l'humaine lui avaient tendu maintes et maintes fois. Arius, l'esclavagiste Krolok, les archives du journal, la fausse identité ravageur, la mission avec Tori... Tous ces éléments avaient forcément quelque chose en commun, ou quelqu'un plutôt, la personne qui s’occupait de rendre Jikew invisible et qui avait déjoué toutes les tentatives de Kydra. C'était cette personne qu'il allait falloir cibler.

***

Dans l'appartement de Kydra, Narak s'affairait sur la console, scrutant les écrans de ses quatre yeux, pianotant et naviguant dans l'interface numérique avec un excellent savoir faire. La jeune femme était assise sur son lit, serrant son krogan en peluche entre ses jambes et ses bras et regardant le butarien en faisant la moue. Elle avait horreur de se sentir inutile, mais les talents du butarien en informatique dépassaient de très loin les siennes et elle ne pouvait pas l'aider. L'humaine regarda par sa fenêtre et plongea dans ses pensées. Sa traque de Jikew durait depuis plusieurs mois et elle avait été incapable de la mener à bien. Même s'il était fort probable que le drell se retrouve bientôt au bout de son omnilame, elle avait l'impression de ne pas être suffisamment talentueuse pour continuer à être l'assassin des pacificateurs. Elle était douée pour le combat, pour l'infiltration également, mais traquer Jikew lui avait fait prendre conscience de certaines de ses limites. Son futur allait être de toute façon décidé par Anton lorsque le drell ne serait plus qu'un mauvais souvenir.

Le Courtier de l'ombre.

Kydra sortit de ses pensées en entendant le butarien. En se tournant vers lui, elle constata que ce dernier n'avait pas quitté ses écrans des yeux.

J'ai réussi à chopper leur réseau, ce sont des agents du Courtier de l'ombre qui s'occupent d'effacer les traces de Jikew.

Rien que ça ? Cela expliquait en tout cas pourquoi elle n'était pas parvenu à trouver la moindre miette.

Tu sais où ils sont ?

Narak se retourna vers elle.

Tu en es certaine ?

Elle pencha la tête sur le côté.

De quoi ?

Des agents du Courtier de l'ombre, ce ne sont pas de simples mercenaires que l'on a payé bien grassement. Le réseau tout entier risque de te considérer comme un ennemi.

Je m'en fous de ça, est ce que tu sais où ils sont ?

Bientôt, si j'arrive à passer leur sécurité je vais pouvoir les localiser.

Je te fais confiance pour ça.

La jeune femme se leva et se prépara. Son armure, son M-100, son canon lourd, ses grenades, elle vérifia que tout était fonctionnel avant de s'équiper de ses mâchoires d'acier. Prenant une oreillette pour rester en contact avec Narak, elle sortit de l'appartement, bien décidée à en finir une bonne fois pour toute avec ce fichu drell.

Kydra alla rejoindre Yrd qu'elle avait prévenu un peu plus tôt, c'était la première fois qu'elle voyait le vieux krogan en armure de combat. Ce dernier lui avait certifié qu'un jour si elle nécessitait son aide, il serait prêt à reprendre les armes et elle avait décidé de lui demander ce service en cette occasion. L'humaine salua le mastodonte comme à son habitude, en cognant sa tête contre la sienne, et les deux amis commencèrent à discuter en attendant l'information de Narak.

***

Le quartier de Shoran, évidemment. Ils avaient toute la station pour se planquer mais ils avaient décidé d'être bien emmerdants jusqu'au bout. Lorsque Narak lui avait envoyé ces coordonnées, Kydra avait éclaté de rire. Quel intérêt de se positionner près de Shoran si Jikew était un déserteur ? Mais l'humaine n'avait pas le temps d'y méditer, Si le butarien avait réussi à les localiser, il n'avait en revanche pas réussi à dissimuler sa présence, les agents savaient donc que quelqu'un les avait localisé, il n'y avait pas de temps à perdre. Kydra et Yrd arrivèrent rapidement à l'endroit indiqué. Il s'agissait d'un entrepôt sans signes extérieurs particuliers, mais Narak leur avait certifié que les connexions des deux agents venaient d'ici.

Ils se trouvaient en plein quartier ravageurs, il allait falloir agir rapidement. De toute manière, leur venue était attendue, inutile de faire dans la discrétion. Une fois certaine que les environs étaient dégagés, Kydra fit un signe de tête à Yrd qui alla poser une charge sur la porte d'entrée. Ils se placèrent tout deux de chaque côté en attendant l'explosion. La charge sauta et ils pénétrèrent en même temps armes à la main, chacun d'un côté.


Kydra se baissa en urgence et esquiva de justesse un coup de lame qui lui était destiné. L'homme qui avait raté son attaque enchaîna rapidement avec un coup de genou que la jeune femme prit en pleine tête. Elle recula légèrement sonnée avant que ses instincts de militaire ne reprennent le dessus. Elle esquiva une deuxième attaque à l'arme blanche et contre attaqua avec sa paume au niveau de sa gorge, paralysant ainsi la respiration de son adversaire pendant quelques instants. Elle s'empara de son bras, le désarmant et dans le même temps, profitant de l'élan généré pour se retourner et le frapper avec sa propre arme en pleine poitrine. L'homme s'effondra au sol et Kydra se mit instinctivement à couvert derrière un meuble. Le corps d'un turien démembré le long du mur de gauche lui apprit qu'Yrd s'était également débarrassé d'un adversaire. Le krogan échangeait des tirs avec plusieurs gardes positionnés dans un renfoncement du sol un peu plus loin.

YRD ! RECULES !

Le mastodonte jeta un coup d’œil à Kydra et compris en la voyant déployer son M-100. Il quitta sa couverture et fonça vers l'entrée de la pièce. L'humaine en profita pour tirer ses grenades, les gardes retranchés n'eurent pas le temps de fuir, les déflagrations éclatèrent en plein dans leur rang, détruisant la moitié de la gigantesque salle au passage.

Le silence revint et le duo se dirigea sans attendre vers les pièces du fonds, prêts à y intercepter les deux agents. En y pénétrant, ils constatèrent qu'elles étaient vide, mais les fenêtres ouvertes laissées facilement suggérer de leur itinéraire de fuite. Kydra s'y dirigea en première et cria un avertissement au krogan, en effet, seul un petit morceau de terrain séparait cette enceinte du bâtiment du vide de la station. Tandis qu'Yrd la rejoignait prudemment, elle aperçut deux individus qui escaladaient une corniche un peu plus loin, tentant d'atteindre la terre ferme. La jeune femme dégaina immédiatement son canon lourd et leur tira dessus. Sa première balle se logea dans la main d'un des hommes qui lâcha prise et tomba dans le vide en hurlant, le deuxième eut cependant le temps de traverser avant que Kydra ne puisse tirer à nouveau.

L'humaine demanda à Yrd de l'aider à grimper au dessus de la corniche pour ne pas avoir à la longer et gagner du temps. Le krogan se plaça juste devant elle, Kydra grimpa sur son dos et bondit vers le toit, y agrippant ses mains. Elle s'y hissa et fonça de l'autre côté pour s'y laisser tomber. L'homme qui avait réussi à traverser était là pour l’accueillir dès qu'elle posa le pied à terre. Une salve de balles détruisit son bouclier avant qu'elle n'ait eu le temps de se mettre à couvert. Elle dégaina son canon lourd et s'apprêta à riposter. L'avantage de son arme était qu'elle pouvait le tuer en une seule balle. L'humaine se décala de sa couverture pour viser, mais son adversaire était juste en face d'elle. Il avait réussi à se déplacer avec un silence remarquable et Kydra allait le payer. Elle se jeta en avant pour le désarmer mais elle savait qu'il était trop tard. L'homme tira et la jeune femme reçut une balle en plein dans sa jambe droite, heureusement pour elle, elle avait eut un excellent réflexe et elle put le désarmer avant qu'il ne puisse tirer davantage.

L'homme dégaina un poignard et bloqua le canon lourd de l'humaine avec. Tous les deux se mirent à forcer autant qu'ils le pouvaient pour prendre l'avantage et achever l'autre. Kydra se pencha davantage et lui asséna un coup de boule, ce qui les fit reculer tous les deux. Son adversaire était bien placé cette fois, elle s'accroupit et activa son tir percussif. L'homme fut projeté en arrière loin du bord et tomba dans le vide.

Kydra resta accroupie sur place, reprenant son souffle et appliquant du médigel à la blessure au niveau de sa cuisse. Mais elle n'eut pas le temps de profiter du répit car elle reçut une communication d'Yrd.

Kydra ! Y'a des ravageurs qui se rapprochent de l’entrepôt, faut pas qu'on reste là !

Okay, on se sépare, on quitte le quartier chacun de notre côté.

La jeune femme se releva en grimaçant et se mit à boiter vers vers la rue principale, activant son camouflage optique. L'action n'avait pas été fait sans bavures mais au moins, les agents du Courtier étaient morts. Elle profita de se faufiler dans de petites ruelles pour en avertir Narak.

Très bien, maintenant on a juste à attendre que Jikew se montre quelque part, plus personne n'effacera ses traces, on ne risque pas de le perdre, mais il va falloir faire vite.

Pourquoi ça ?

Parce que d'autres personnes le convoitent peut être également, et s'ils le repèrent rapidement et qu'ils le capturent avant nous...

Kydra serra ses poings. Cela faisait des mois qu'elle le pourchassait, elle avait enfin une chance de lui mettre la main dessus et elle ne laisserait personne s'en approcher, quel qu’en soit le prix à payer. Jikew était à elle et à elle seule. L'humaine continua de boiter hors du quartier de Shoran tandis que son camouflage s'évaporait, plus déterminée que jamais à affronter le drell.







Dernière édition par Kydra Lifith le Sam 23 Juil 2016, 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Lorsque tombe le jugement   Jeu 30 Juin 2016, 22:36

Des visages, toujours plus de visages, dans une foule il n'y a que ça. Des formes différentes, attirant l’œil de par leur beauté pour certains ou repoussant de par leur déformation pour d'autres, tantôt vous surplombant, tantôt vous surprenant. Kydra les observait tous, son regard de prédateur passant d'une cible à une autre, analysant chacune le plus rapidement possible avant de passer à la suivante. Elle guettait, à l’affût, cherchant le loup caché dans la bergerie. Mais sur Oméga, le loup en question était caché parmi des tas d'autres ce qui ne facilitait bien évidemment pas la tâche. L'humaine était postée près des docks, surveillant la population qui en sortait et qui y pénétrait. Yrd et Narak y étaient également un peu plus loin.

Se placer ici avait été une décision rapidement réfléchie, ce lieu étant le seul moyen de quitter le district dans passer par les territoires pacificateurs, si Jikew avait eu vent de quelques manières que ce soit de la mort des agents du Courtier, nul doute qu'il essayerait de s'échapper avant qu'on ne lui tombe dessus, et de ça, il en était hors de question. Cette relation qui unissait un assassin à sa cible, il s’agissait bien là de quelque chose de très particulier et en ce qui concernait Kydra, elle venait d’atteindre son apogée. L’humaine en tremblait, à savoir le drell vulnérable si près d’elle alors qu’il avait été intouchable tout ce temps. De violentes pulsions meurtrières l’envahissait, elle n’était plus une tueuse professionnelle à cet instant, mais une prédatrice cherchant à dévorer sa proie le plus rapidement et le plus sauvagement possible. Seul la vue de Jikew gisant à ses pieds pouvait calmer son état, elle le savait, et cela ne rajoutait que plus de ferveur à sa traque.

Au moins, tout n'était plus qu'une question de temps, mais bien évidemment pour Kydra, le plus tôt serait le mieux. Elle grimaçait de temps en temps d'ailleurs, l'urgence de la situation ne lui avait pas laissé le temps d'effectuer des soins approfondies à sa jambe, et même si ses capacités au combat s'en retrouvaient affaiblies, Jikew passait avant. Il était peu probable qu'il soit aussi difficile à neutraliser que Rhys de toute façon, non ? Une communication de Narak interrompit ses pensées.

Cible repérée ! Elle est apparue au couloir d’accès 25, c'est la signature que les agents couvraient en permanence !

La jeune femme s'élança vers sa destination, ignorant la douleur. Le drell allait payer pour tous ces mois de frustration. Elle se faufila à travers la foule, sa silhouette fine et souple le lui permettait facilement, mais elle ne put empêcher certains accrochages ou coups involontaires, continuant d'avancer sans y prêter attention. L'entrée couloir en question apparut dans son champ de vision et elle se rappela qu'il s'agissait de la partie de la structure qui passait derrière le système de refroidissement à l'inverse de tous les autres pontons des docks, donnant accès aux salles des machines, chemin qui était par conséquent généralement emprunté par ceux qui ne souhaitaient pas être vus.


L'humaine débarqua dans le couloir qui l'illumina de sa lueur bleutée si différente du reste de la station. Le vrombissement des machines se faisait sentir et nul doute qu'elles étaient à l'origine de cette étrange lumière. Mais l'endroit était tout sauf calme et silencieux, des bruits de tirs se firent entendre venant des secteurs suivants et l'humaine s'y dirigea. En ouvrant la porte, elle y découvrit Narak sous un feu nourri, plusieurs individus se trouvaient en face de lui derrière un barrage de fortune et arrosaient le butarien. Ils changèrent leur angle de tir en apercevant Kydra et cette dernière se mit immédiatement à couvert. Elle échangea un rapide signe de tête avec son ami.

J'ai pas pu aller plus loin, ils ont ouvert le feu sans prévenir.

Des sbires du drell ? Visiblement. Ils étaient en train de dangereusement les retarder pour permettre à Jikew une avance confortable. Si le drell parvenait à quitter la station, il aurait gagné, la jeune femme mettrait sans aucun doute à nouveau des mois pour retrouver sa trace. Yrd était en chemin mais ils n'avaient pas le loisir de l'attendre. Kydra s'empara de son M-100 et déversa la mort sur les défenses ennemis, le combat dans ce genre de couloir était favorable envers les barricadés, mais pas quand il y avait de l'armement lourd en face. Le duo en profita pour avancer et atteignit un nouveau secteur du corridor, mais ce dernier semblait mener directement aux salles des machines, les murs s'écartaient et laissait place à plusieurs voies d’accès encore une fois, solidement défendues. Si les ennemis tombaient, ils changeaient fréquemment de configuration pour éviter les pertes lourdes dues au lance grenade, et leur puissance de feu empêchait généralement Kydra de tirer. Leurs adversaires ne venaient pas les chercher malgré un avantage numérique flagrant, il était plus qu'évident que leur but étaient de faire perdre du temps à leur opposants.


Une communication d'Yrd leur apprit que la situation était la même dehors, le krogan était apparemment pris dans un combat à l'entrée du couloir. Jikew avait parfaitement prévue leur arrivée, et leur extermination, encerclée entre ces murs. Le mastodonte s'avérait par conséquent un renfort très appréciable. Mais le combat s'éternisa atrocement, la jambe blessée, Kydra ne pouvait foncer dans le tas et les exterminer au corps à corps, elle était donc forcée de rester à couvert à distance, ne pouvant montrer le bout de son canon que lorsque les défenses adverses le lui permettaient.

Kydra...

Le butarien qui pianotait sur son omnitech lui apprit avec un énorme étonnement que la signature de Jikew avait complètement disparu. Il regarda l'humaine ses quatre yeux grands ouverts et lui émit une hypothèse qui l’effara, mais qu'elle prit au mot. Sachant que Kydra avait à ses côtés un pirate suffisamment compétent pour remonter la trace des agents du Courtier, ils avaient du juger qu'il pisteraient le drell en suivant la signature que les agents se chargeaient de couvrir, il était donc facile d'imiter cette signature un court instant pour les leurrer et les attirer dans un piège, Jikew était donc par conséquent, encore quelque part sur la station et bien évidemment ils n'en avaient aucune idée.

Kydra écumait de rage, mais une seule pensée lui traversa l'esprit, elle était persuadée de savoir où se trouvait le lézard désormais. L'humaine ordonna la retraite à ses deux acolytes et sprinta vers la sortie. Yrd y était aux prises avec plusieurs hommes. Le krogan blessé était à couvert derrière un mur tandis que des corps désarticulés gisaient à ses pieds. La jeune femme hurla à Narak de lui venir en aide avant de foncer vers la sortie des docks. Elle devait les laisser en arrière, les aider ne ferait qu'énormément la ralentir et elle avait de toute façon confiance en leur compétences de combat. Kydra s'étala au sol lorsque sa jambe la lâcha, tenter d'ignorer la douleur pouvait s'avérer très dangereux. Elle grimaça et se releva, boitant aussi vite qu'elle le pouvait vers un des points de transports. L'humaine y emprunta un véhicule et fonça sans tarder vers le quartier de Shoran.

***

Elle y était. Kydra pénétra technoblindage activé et arme dégainée à l'intérieur de l'entrepôt où elle avait trouvé les agents du Courtier plus tôt dans la journée. Comme elle s'y était attendue, Jikew était au centre de la gigantesque pièce, entouré de plusieurs moniteurs et sacs contenant sans aucun doute ses affaires personnelles. Le drell se tourna vers elle lorsqu’elle entra, les yeux écarquillés, visiblement surpris que sa manœuvre ait échoué. Alors qu'elle tira dans sa direction en visant ses membres, le lézard bondit rapidement hors de sa portée avec une agilité qui surpris Kydra elle même. Il était là juste dans cette immense salle avec elle, l'être qu'elle traquait depuis des mois. Son sang se mit immédiatement à bouillir dans ses veines et la jeune femme eut un frisson d'excitation, peut être allait elle avoir l'honneur de participer à un combat aussi excitant que celui contre Rhys. Pourtant, toute excitée qu'elle était, son esprit était extraordinairement concentré, bien loin de l'anarchie dû à sa rage, elle était concentrée sur la neutralisation du drell, sur la réussite de sa mission avant tout.

Kydra se dirigea comme elle le pouvait vers le centre de la pièce tandis que le drell empruntait les escaliers vers l'étage. Il ne semblait pas disposer à s'enfuir, auquel cas il aurait emprunter le même itinéraire que les agents, ce qui allait grandement faciliter les choses. L'humaine le poursuivit et atteignit l'étage qui était complètement silencieux. Un drell évidemment, le combat allait être bien plus subtil qu'avec l'humain.

Oh voyons mon chou, maintenant que je t'ai trouvé, tu ne va pas faire ton timide non ?

Un rapide souffle d'air fit s'arc-bouter la jeune femme qui après une roulade vers l'arrière constata que le drell filait à nouveau, ayant visiblement raté son coup, il pénétra dans l'une des salles auxiliaires et Kydra l'y suivit, riant sous ses mâchoires d'acier. Sa proie se débattait, pensant pouvoir s'en sortir, comme c'était mignon, elle était aussi ignorante que toutes celles qui l'avaient précédé.



16-20 Blessures très légères, le combat s'achève rapidement
11-15 Blessures légères
6-10 Blessures graves, le combat se complexifie
1-5 Blessures très graves, Kydra frôle la mort




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: Lorsque tombe le jugement   Jeu 30 Juin 2016, 22:36
Le membre 'Kydra Lifith' a effectué l'action suivante : Jeu de hasard


'Dés 20' : 4


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Lorsque tombe le jugement   Ven 01 Juil 2016, 02:02

Kydra balança une grenade incapacitante sonore à l'intérieur de la pièce, plaçant des anti bruits un court instant sur ses oreilles. Une fois la détonation passée, l'humaine pénétra dans la pièce arme en main. Elle y fut accueilli par du poison hallucinogène, un autre aspect de combat des drells qu'elle était peu habituée à affronter. Jikew enchaîna avec des tirs qui furent fort heureusement, arrêtés par son bouclier cinétique, mais qui le détruisirent. Elle se jeta en avant, omnilame sortie, son but était de mettre le drell hors de combat, pas de le tuer. Elle pourrait alors décider si s'avérait plus utile vivant que desséché. Cependant, une puissante vague de douleur lui parvint de sa jambe, incapable de l'utiliser correctement, elle tenta de ne pas perdre l'équilibre et le lézard eut le temps nécessaire pour se préparer à la recevoir. Un violent coup à l'abdomen et une frappe avec les jambes en pleine poitrine la firent violemment reculer de plusieurs mètres, hors de la salle au bord de l'étage, le souffle coupé.

Alors qu'elle tentait de reprendre ses esprits, Kydra entendit le rire du drell face à elle, ce simple son était suffisant pour attiser la rage qui la rongeait, elle s'était imaginé ce rire tellement de fois dans ses rêves, l'entendre pour la première fois dans la réalité était presque terrifiant. Elle leva la tête vers lui mais plissa rapidement ses yeux. Une avalanche de lumière défilait devant son regard et Jikew semblait léviter au milieu, pointant une arme dans sa direction.

C'est donc tout ce qu'est capable de faire la tueuse de Rhys ?

Kydra projeta son bras en avant, tentant de l'interrompre par un tir percussif. L'onde de choc propulsa le drell à l'intérieur de la pièce, mais il eut le temps de tirer par réflexe. La balle transperça le ventre de l'humaine et elle tomba en arrière en hurlant. Elle se trouvait dans le vide, flottant dans les airs au milieu de dizaines d'orbes colorées qui semblaient tourner autour d'elle, changeant parfois de forme d'une manière limpide et très agréable à observer. La jeune femme tendit la main pour essayer d'en toucher une, curieuse de connaître la sensation qui devait ressortir de cette texture si attirante. Mais elle n'eut pas le temps pour cela, son corps s'écrasa violemment contre le sol du rez de chaussé, faisant disparaître les orbes. La violence de l'impact résonna dans son crâne pendant un moment et elle ne pensait à rien. Mais l'écho s'en alla et laissa place à un corps terriblement douloureux.

L'humaine tentait de reprendre ses esprits, elle essaya de bouger quelque chose, un pied, une main, peu importe, mais des vagues de douleur la parcoururent, une douleur terrible et insupportable qui la fit hurler. Kydra n'éprouvait aucune honte à hurler face à une souffrance aussi abominable. Son corps entier semblait partager la sensation de la même manière, et à la même intensité. Soudain, une sensation chaude se fit sentir autour d'elle, ou plus précisément sur la partie de son corps qui touchait le sol. Elle entrouvrit un œil et parvint à faire bouger lentement sa main droite vers sa tête. Du sang. C'était son propre sang qui sortait de la faille ouverte dans son ventre pour recouvrir le sol autour d'elle, lui créant ainsi un doux réconfort pour ses membres endoloris.

Kydra cligna des yeux une première fois, puis une deuxième, son esprit reprenant peu à peu le dessus, lui rappelant où elle était et ce qu'elle y faisait. Des pas se firent entendre, lents, forcés, menaçants. Jikew descendait les escaliers offrant par la même occasion une terreur sonore à l'humaine qui était couchée sur le sol. Il fallait qu'elle se reprenne et vite, surmonter la douleur, rester concentrée, ne pas oublier son entraînement, utiliser sa colère. Mais alors qu'elle tentait de se redresser, un violent crac se fit entendre. En regardant en arrière, elle vit que sa jambe formait un parfait angle droit, mais, dans la direction inverse du genou. Cette vision la terrifia et elle se retourna, haletante. Elle avait peur. Elle était effrayée. Elle avait mal. Beaucoup trop mal. Mais il fallait rester concentrée. Ne pas suivre des yeux les orbes qui surgissaient à nouveau du sol. Mais comment se déplacer avec une jambe en moins ? Mal à la tête. Mal au crâne. Douleur amplifiée.

MAIS BORDEL DE MERDE ! Je m'appelle Kydra Lifith, on m'a donné le nom d'assassin d'Oméga, j'ai tué beaucoup de gens, j'ai tué Rhys, je vais tuer Jikew, et je tuerai tous ceux qui m'affronteront, TOUS, aucune exception, aucun épargné, peu importe mon état, peu importe cette putain de douleur, il n'y a aucune alternative, aucune autre possibilité, aucun choix. Je peux pas mourir, j'en ai pas le droit, pas maintenant, pas déjà, je veux... voir, cet empire de mes yeux, cet empire qui renversera la stagnation et l'incompétence. Alors sérieusement... Kydra... Surmontes cette saloperie de douleur, ET LEVES TOI !

Kydra poussa un hurlement, elle prit une impulsion et bondit sur un des moniteurs proches, s'y accrochant pour rester dressée. Jikew se mit à courir en bas des escaliers tandis qu'elle essayait maladroitement d'attraper une de ses armes, son M-100 ou son canon lourd, peu importe, mais ses armes n'étaient plus là, mais sur le sol un peu plus loin. Il ne lui restait plus qu'une seule chose. Elle attrapa le couteau au niveau de sa cuisse et le lança vers le drell une fois celui ci arrivé au rez de chaussé. Ce dernier fit un bond pour éviter le projectile qui était de toute façon inoffensif, l'humaine étant incapable de viser correctement. Mais ce petit laps de temps lui avait permis de se rapprocher de ses autres armes en un bond extrêmement douloureux mais qui fut rapidement récompensé.

La jeune femme tira une grenade qui explosa pile derrière le drell, le propulsant au centre de la pièce. Kydra n'arrivait pas à voir les dégâts, mais ils devaient être au moins aussi important que les siens. Elle se déplaça vers lui comme elle pouvait, se traînant sur le sol et agrippa son corps. Jikew avait une bonne moitié du visage brûlée et était inconscient. Pas mort. Sa poitrine qui se soulevait en était la preuve. Elle avait... gagné ? Quoi c'était juste ça l'épreuve ce coup ci, surmonter la douleur ? Ha. HaHa. Kydra eut soudainement la nausée et s'écarta pour vomir du sang, et une grosse quantité qui plus est. Il fallait qu'elle s'en aille d'ici, trouver quelqu'un de confiance, ramener Jikew auprès d'Anton, voir s'il avait des choses à dire...

Alors qu'elle tentait à nouveau de se redresser, son corps la lâcha totalement cette fois ci, lui valant de nouveau un choc contre le sol dur et métallique. Kydra agrippa le corps de Jikew et le posa sur son dos, se mettant à ramper vers la porte de sortie, laissant dans son sillage une trace de sang presque homogène. Une brume dense commençait à s'accumuler devant ses yeux, l'empêchant de voir devant elle, lui hurlant d'arrêter de bouger, de rester sur le sol froid et d'y dormir, mais elle ne lui faisait pas confiance. Bientôt, ce fut d'énorme statues qui apparurent devant elle, il y en avait de plus en plus et elle regardaient l'humaine rampant au sol, leur visage de pierre neutre ne laissant transparaître aucune émotion.

Mais cela ne dura pas. Les statues commencèrent à prendre des formes variées, chacune se distinguant des autres et Kydra fut terrifiée en s’apercevant qu'elle les reconnaissait. Narak, Miyuki, Anton, Kyre, Yrd, Tori, Vala, Edgar... Que des têtes qu'elle connaissait et qui se mirent soudain à rire toute en même temps, s'esclaffant face au pitoyable spectacle qui se déroulait devant eux. L'humaine savait qu'ils n'étaient pas réels, mais elle ne put s'empêcher de frissonner.

La plus grande guerrière ? Tu parles !

Oh oui mademoiselle veut faire des choses, mais elle ne s'en donne pas les moyens, une loque, voilà ce que tu es !

Fermez là...

L'assassin d'Oméga ? Une ancienne esclave qui avait des rêves de gamines ? Tu y crois toujours en ces idioties hum ?

Fermez là !

Qui voudrait de toi de toute façon hein ? Si personne ne s’intéresse à toi, c'est qu'il y a une raison poupée.

Mon empire ? Ha ! Tu n'es même pas digne de pouvoir l'effleurer de la rétine.

FERMEZ LAAAAAA !

Kydra rabattit ses mains sur son visage et se mit à pleurer tandis que les statues disparaissaient une par une. Elles avaient raison après tout. Elle voulait être forte, elle voulait être importante, elle voulait qu'on l'aime. Mais il s'agissait là de choses qui se méritaient, on ne les obtenez pas simplement en demandant, et une gamine elle ne pouvait pas y avoir accès.

Reprenant son avancée, Kydra força sur ses bras, l'esprit vide, fatigué de tous ces aléas et de toute cette souffrance. Alors qu'elle atteignit la porte d'entrée, cette dernière s'ouvrit brusquement, faisant rentrer la lumière de l'extérieur. L'humaine distingua la silhouette d'un krogan et d'un butarien. Alors qu'elle tendait sa main ensanglanté pour obtenir de l'aide, ses forces l'abandonnèrent définitivement, et la dernière chose qu'elle vit, fut le visage de Narak qui se penchait vers elle.

***

Kydra ouvrit les yeux. La lumière l'aveugla quelques instants avant qu'elle ne s'y habitue. L'humaine regarda autour d'elle, elle était dans une chambre, allongée sur un lit et certains de ses membres attachés à du matériel médical dont elle ignorait l'utilité. Son regard s'attarda sur son corps, une attelle robotique était attachée à sa jambe droite, et de nombreux bandages lui entouraient le ventre. La jeune femme dégagea d'un coup de tête quelques mèches gênantes et regarda par la fenêtre de la pièce. Elle comprit ainsi qu'elle était au QG des pacificateurs, depuis combien de temps ça, elle l'ignorait. Grimaçant, elle tenta de se dresser en retirant plusieurs ustensiles collés à son corps, puis de se lever timidement en boitant. La douleur était encore forte, et elle avait l'esprit embrumé par les substances que l'on avait du lui injecter, mais elle voulait avant tout savoir si sa mission avait été un succès. Elle se mordit les lèvres et commença à boiter lentement vers un couloir.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Lorsque tombe le jugement   Sam 23 Juil 2016, 18:56

Agrippant un mur, Kydra se mit à le longer pour renforcer sa stabilité. Le couloir était sombre, repoussant, presque embrumé, mais la jeune femme ne s'arrêta pas, continuant sa route en boitant et en grimaçant de douleur tandis que ses jambes et son ventre protestaient vivement contre ce traitement. Elle n'avait qu'une envie, s'effondrer au sol et s'y reposer mais elle n'en avait pas le luxe. Son genou droit fit grève un instant et tout le poids maintenu dessus perdit l'équilibre, faisant basculer l'humaine vers l'avant. Kydra s'écrasa au sol et laissa échapper un hurlement suite au choc que venaient de subir ses blessures. Bordel, son corps était pourtant habitué à combattre mais la douleur était toujours aussi forte et Kydra avait toujours autant de mal à la supporter. Elle se releva à quatre pattes avant de se redresser.

Mais cette fois ci, elle sentit des bras se placer pour l'épauler. Elle leva la tête et croisa le regard de Narak. Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, il l’attrapa et la souleva pour la ramener sur son lit. Beaucoup trop épuisée pour contester, elle se laissa faire. Une fois de nouveau allongée sur la couchette, elle prit la parole d'une voix enrouée.

Jikew ?

Il est ici, nos gars sont en train de s'en occuper.

Au moins, tout ça avait servi à quelque chose. Qui aurait cru que le drell lui poserait bien plus de soucis que Rhys ? Elle avait failli y laisser la peau, et si elle était morte dans cet entrepôt, cela n'aurait rien changé. Si peu, la capture du drell n'était pas significative non plus. Tellement de temps et de risques pour si peu de résultat. Elle allait guérir et on allait lui donner une autre cible, passer des mois à la traquer pour quasi rien au final. Kydra ne pensait pas pouvoir réitérer cela, en étant assassin, rien ne se construisait, rien ne se renforçait. Depuis la guerre elle avait croisé et recruté plusieurs entités, mais elle n'avait pu y allouer plus de temps, trop occupée à traquer Jikew et à le neutraliser.

Peu importe ce qu'en penserait Anton quitte à ce que cela signe son départ des pacificateurs, elle ne pouvait se permettre de perdre plus de temps, pas maintenant qu'elle avait enfin les moyens d'agir. Il allait d'abord falloir trouver un moyen d'augmenter les fonds, bien plus rapidement qu'avec des contrats mercenaires, s'allier à des entités afin d'en partager les ressources, devenir plus important, et enfin commencer à réellement construire quelque chose. Kydra avait déjà accumulé une petite somme en vivant simplement et en enchaînant les contrats, comme avec l'avocat qui lui en avait offert un sacré paquet. Une alliance avec un petit groupuscule était déjà envisageable, il allait falloir recruter à un rythme bien plus soutenu. Si l'humaine pouvait rester dans les pacificateurs, elle essayerait également de faire appel à certaines ressources d'Anton, et ainsi pouvoir rallier les deux groupes ensemble pour favoriser leur évolution. Ardak allait finir par diriger Oméga un jour ou l'autre, c'était certain, la seule véritable question était dans combien de temps et à quel prix ?

Kydra reposa sa tête sur l'oreiller et laissa son corps endolori se reposer. Au moins, cette journée avait été bénéfique pour elle, mais pas pour ses jambes. Elle lâcha un sourire en remarquant que le crépuscule avait lui aussi été énormément utile, à croire que seul les conflits lui permettaient de réellement progresser. Un cri familier attira son attention, et lorsque la jeune femme tourna la tête dans sa direction, elle vit un petit oiseau posé sur le rebord de la fenêtre, observant avec vivacité et intérêt l'intérieur de la pièce. Encore une autre énigme d'Oméga, mais un clin d’œil du destin apprécié par l'humaine.

C'était seulement à cet instant que venait de retentir, le véritable commencement.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Courtier de l'Ombre
Rang : Maître Courtier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2599-base-de-donnees-du-courtier-de-l-ombre


Messages : 361

MessageSujet: Re: Lorsque tombe le jugement   Mer 03 Aoû 2016, 07:47
Spoiler:
 
« Courtier.
- Oui.
- Jiwek a été capturé.
- Par qui ?
- Kydra Lifith.
- On ne peut pas tout contrôler, n'est-ce pas Codex.
- Non. Nous avons perdu deux autres agents, les protecteurs.
- Vraiment. (Un long soupir se fait entendre.) Bien alors. Débrouillez-vous. Jiwek ne parlera pas, de toute manière. Qu'aurait-il à dire ? À la limite, il nous fera quelques publicités bien senties.
- Et pour l'assassin ?
- Qu'elle avance dans sa vie tranquille de cloporte tueur.
- Bien. »

Le Courtier balança son siège de droite à gauche.

« Elle saura bien un jour ou l'autre que toute vraie réussite passe par le Réseau. Cette Kydra Lifith.»



L'esprit ne pourrait pas vivre sans se rallier aux fictions de la logique.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lorsque tombe le jugement   
Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque tombe le jugement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-