AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le lézard et la grenouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Personnage RP
Faction : GSI
Rang : Agent de terrain
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4180-dossier-abbadon


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 321
Crédits : Impera tor Alicia - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le lézard et la grenouille   Lun 12 Déc 2016, 14:29

Le Lézard et la Grenouille
Février 2198

Nébuleuse d'Athéna, Système Parnitha, Piarès



« Je comprend ce que tu veux dire. C'est vrai que le maintien de la tradition, de la culture, paraît extrêmement important, dans votre situation. »

Abbadon n'enviait pas les drells. Leur situation paraissait si dramatique et complexe, à ses yeux. Et surtout, il voyait mal quelle solution les sortirait de là.

« Les miens voient les choses différemment. Nous sommes responsables de nos actes. Mais si nous en faisons des mauvais lors de notre Cycle – lors de notre vie – alors nous avons la possibilité de les réparer dans la suivante. Cela n'empêche pas la justice de s'appliquer, évidemment, mais ça reste réconfortant de se dire que nous pourrons racheter nos erreurs. »

Et le galarien ne manquait pas d'actes à racheter. Si globalement, il ne regrettait rien, l'anéantissement de son clan restait un poids sur sa conscience. Il lui arrivait de se demander comment se sentaient les galariens ayant créé et maintenu le génophage.

« Croire que l'on peut se racheter ne nous autorise pas non plus à commettre des crimes dans notre Cycle. Le mieux est toujours de ne pas en commettre, et si on doit en commettre, de se racheter le plus tôt possible derrière. Qu'ils croient ou nom aux Cycles, la plupart des galariens agissent ainsi.

Après, évidemment, il reste la question de ce qui est bien ou mal. »


Abbadon rit un peu. Il connaissait ce dilemme à un niveau assez élevé, mais l'avait aussi vu à de nombreuses reprises chez les autres. Par exemple, chez les mercenaires galariens d’Éclipse : était-ce bien ou mal que de vouloir prouver sa valeur au sein de ce genre de groupe, lorsque l'on n'a pas d'autres méthodes ?

« Ça n'a rien d'une sinécure, chez nous. Ayant pour principe de ne pas laisser les émotions guider nos choix, nous avons une certaine tendance à être trop pragmatiques. Et cela mène à des choses comme le génophage. Un ''bon'' choix, mais difficile à assumer, éthiquement parlant. Plus gênant encore dans nos relations avec les autres espèces, qui ont souvent du mal à nous comprendre.
Et évidemment, nous n'arrangeons pas les choses en nous isolant et en limitant les discussions extérieures. »


L'agent du GSI était souvent dépité par la politique de son espèce. Au niveau interne, il acceptait encore l'idée des Familles. Ça n'était pas l'idéal, mais rien n'était parfait. Mais au niveau galactique... les galariens ne s'était jamais vraiment mélangés aux autres espèces. Parce qu'ils avaient du mal à s'entendre avec d'une part – elles paraissaient si lentes – mais aussi pas pure égocentrisme.

« Mais je divague. Je suis d'accord avec toi, cette chasse permet une discussion très intéressante ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Concilienne
Rang : Chasseresse (Enfants d'Amonkira)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4020-tori-jorunn#60283
http://www.masseffect-reborn.fr/t4021-tori-jorunn#60284


Messages : 183
Crédits : moi-même

MessageSujet: Re: Le lézard et la grenouille   Jeu 26 Jan 2017, 21:00
« Une sorte de réincarnation, donc. » La drelle opina du chef pour marquer sa compréhension.

« De quelle manière se rachète-t-on ? Par de bonnes actions ? Je suppose que vos notions de bien et de mal doivent être légèrement différentes. Après tout, ce genre de choses est influencé largement par nos cultures. »

« C'est vrai que les galariens ont réputation d'être froid et très calculateur. Très isolationniste aussi. Ce genre de manière d'être façonne également votre société ? De quelle manière fonctionne votre gouvernement ? »


Elle arrangea le bois dans le feu, regroupant les braises et repositionnant les branches qui le devaient. Cette action eu pour conséquence de faire s'élever une myriade d'étincelles qui se découpèrent vivement sur le ciel sombre.

« Chez nous, l'ensemble de nos règles et fonctionnement est dicté par notre religion.»


Elle ne pouvait pas concevoir qu'il en soit autrement. La science et tous les évènements qui l'on marquée n'ont pas su la détourner de cette foi fondatrice. Oh, dans la colonie, il y en a des plus dévots que d'autres... mais personne ne remettras en cause le bienfondé religieux de leur fonctionnement. Leur culte avait, selon ce qu'elle connaissait de leur histoire, toujours eu une importante place politique. Pourtant, cette foi ne les avait pas sauvés du naufrage et de la perte de leur planète. Cette étrange bouée au goût amer avait eu pour effet de faire perdre aux leurs la voie. Elle savait que certains avaient embrasé d'autres religions et cela la désolait.

Elle restait totalement passionnée par l'apprentissage d'autres cultures et religions. C'était un fait


« Réponds-moi comme il te plaira, je me montre peut-être indiscrète. Je trouve cela passionnant de découvrir d'autres civilisations. »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : GSI
Rang : Agent de terrain
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4180-dossier-abbadon


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 321
Crédits : Impera tor Alicia - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le lézard et la grenouille   Dim 29 Jan 2017, 15:05

Le Lézard et la Grenouille
Février 2198

Nébuleuse d'Athéna, Système Parnitha, Piarès



« Je partage ta passion ! Discuter avec toi est un plaisir. »
Et c'est vrai, être là, au calme, sous ce ciel étoilé, est un vrai délice. Découvrir d'autres espèces l'est également, de bien des manières...
« Les réponses à fournir ne sont pas simples, en revanche. »
Ma main se lève, portant un verre à mes lèvres, le liquide soulageant ma gorge ayant trop tendance à s'assécher. Cela me laisse aussi le temps de réfléchir à comment répondre.
« Nous méritons notre réputation. Et oui, notre société est à notre image. Très froide, isolée et contrôlée...
La politique est l'apanage quasiment exclusif des femmes, dont la proportion dans la population est fixe. Elles dirigent leur Maison, leur famille. La cheffe de la Maison est la Dalatrace. Son objectif est de maintenir et accroître le pouvoir des siens par la politique. En retour, plus la Maison est puissante et dirige un territoire important, et plus la Dalatrace a du poids au niveau de l'ensemble de l'espèce.
La politique galarienne est complexe, reposant sur des jeux d'alliances. La Dalatrace la plus puissante est dite ''Suprême'' et dirige notre espèce, mais aucune ne peut diriger sans avoir suffisamment de soutien, sous peine de voir une rébellion naître. C'est ce qui est arrivé, il y a de cela six ans, lorsque le GSI a prit son indépendance face à la dictature de la Dalatrace Bynare. Cette indépendance est encore aujourd'hui maintenue , même si ça n'est pas toujours bien vu. Heureusement, l'actuelle Dalatrace et le Directeur du GSI travaillent en collaboration, coupant court toutes critiques.
Bref, en conséquences, ma société est profondément divisée, dans le sens où les Maisons sont isolées les unes des autres. Ceci explique en partie pourquoi les galariens se répandent peu dans la galaxie : les implications politiques complexifient trop les choses ! Puis, il n'y a quasiment que les hommes qui quittent les planètes galariennes, hors seules les femmes peuvent décider d'engranger de nouveaux territoires. Un galarien conquérant n'est pas quelque chose d'envisageable. »

J'en ris légèrement. Ça n'est qu'une raison parmi d'autres, en fait, mais ça reste une véritable raison.
« Sinon, concernant tes premières questions, tu cerne assez bien le problème. En dehors de la loi, nos seules règles sont éthiques. Donc oui, un galarien ayant mal agit se rachètera par de bonnes actions. Mais quelle action est mauvaise, laquelle est bonne ? C’est à lui d'en juger. »
Un peu de silence, que j'apprécie, puis que je rompt.
« J'avoue avoir du mal à cerner comment les tiens distinguent leur corps et leur être. Comment jugez vous les actions des individus ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Concilienne
Rang : Chasseresse (Enfants d'Amonkira)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4020-tori-jorunn#60283
http://www.masseffect-reborn.fr/t4021-tori-jorunn#60284


Messages : 183
Crédits : moi-même

MessageSujet: Re: Le lézard et la grenouille   Ven 28 Avr 2017, 14:38
Une réponse complète et honnête qui mérite une juste réciprocité. La drelle réfléchit un instant.

« L'âme une essence vitale habitant toute entité douée de vie, animale ou végétale et même minérale. Elle est séparée du corps, bien que liée à ce dernier. L’esprit n’est pas l’âme, mais le pont qui la lie au corps. Voici pour les principes de bases. »

« L’âme et le corps forment un tout.

Si l’âme est atteinte d’un mal, ou le corps malade, blessé, nous ne sommes plus en équilibre, plus complet. A travers leur lien étroit, les blessures de l’un atteignent l’autre et les maladies sont vues chez les miens comme l’expression de maux profonds liés à l’âme. »

« Lors du décès, l’âme et le corps sont scindés. L’âme rejoint le domaine de l’au-delà, de Kalahira, des énergies si tu veux. Le corps est rendu à la terre. Des rituels garantissent une séparation totale, afin d’éviter tout maux où conséquence fâcheuses en cas de séparation inachevée. »

« Je sais que la séparation si distincte entre le corps et l’âme sont très particulière à notre peuple. C’est là que se trouve ta véritable question, je pense. Cette particularité psychologique de dissociation absolue, permet au corps d’être dirigé comme une entité distincte de l’âme, d’être prêté au dessein d’une autre âme. Le corps peut être l’outil d’un dessein tiers sans que cela affecte l’équilibre de l’être et l'âme. En théorie. C’est ce qui fait la réputation de nos assassins, car avec cette configuration, tuer sans aucun sentiment ou mauvaise conscience facilite bien des processus.

Donc, si par exemple, je me mets à ton service et tue en ton nom. Mon âme n’en portera aucune trace, car c’est la tienne qui contrôle mes actes. Hm. Donc, je ne serais pas jugée par les miens pour ces faits autrement que comme ce que j’ai été : un outil. Maintenant, si je tue en mon nom, j’en suis responsable. Ce sont des choses qui nous sont plutôt naturels et instinctives, mais qui sont très complexes. Il convient par ailleurs de travailler cette aptitude, car un corps blessé affecte l’âme et on ne peut éviter des échos d’actions qui peuvent dans la finalité affecté tout de même l’âme, malgré la dissociation. C’est pour cela que nous prions et méditons souvent. »

« Le principe fondamental est l’équilibre. Pour ce qui est du bien et du mal, j’ai remarqué que ces principes étaient assez similaires aux cultures des autres races. Même si finalement, un meurtre chez nous peut être jugé bien différemment. Le commanditaire sera sévèrement puni et l’exécutant dans une bien moindre mesure. Ce qui peut surprendre. Car, c’est seulement la responsabilité, l’acceptation de complicité qui est jugée et non la violence des coups ou l’atrocité de l’acte. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : GSI
Rang : Agent de terrain
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4180-dossier-abbadon


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 321
Crédits : Impera tor Alicia - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le lézard et la grenouille   Sam 20 Mai 2017, 13:30

Le Lézard et la Grenouille
Février 2198

Nébuleuse d'Athéna, Système Parnitha, Piarès



Les discussions les plus longues sont l'occasion de débat fascinants, d'échanges nombreux, de découvertes profonde de l'un et de l'autre. Abbadon ne faisait pas attention au temps passant, pas plus que Tori en fait.Les deux amis prenaient le temps de partager leurs expériences du monde et la culture de leurs espèces, profitant de ce repos précieux, de ce moment de paix avant le retour à leur quotidien trop souvent violent.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. La nuit avançait, et le lendemain était le jour du départ. La drelle finit par aller se coucher, tandis que le galarien prit le temps de préparer ses affaires avant de l'imiter. Il n'était pas vraiment fatigué – il était encore trop tôt – mais le simple fait de s'allonger et de laisser son esprit dériver, en écoutant les bruits du désert à la lente respiration de sa camarade, était en soi apaisant.

***


Le lendemain, le duo se leva rapidement pour déjeuner avant de nettoyer les dernières traces de son passage. Abbadon et Tori s'en furent ensuite, rejoignant le spatioport de la planète. La drell avait déjà réservé une place sur un cargo, tandis que le vaisseau d'Abbadon l'attendait dans un hangar. Après s'être échangé de quoi se contacter et s'être dit au revoir, la femme accompli ses rites envers la planète et parti. Le batracien ne tarda pas à faire de même. Il ignorait quand, mais il ne doutait pas qu'il la reverrait un jour.

***


HRP : Voilà, j'espère que ça te convient ! Je n'ai pas spécialement détaillé grand chose, tellement de possibilité sur ce qui aurait pu se dire ou se faire. x)

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le lézard et la grenouille   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le lézard et la grenouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien extérieur :: Nébuleuse Athéna-