AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 L'alcool est une couleur chaude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Citadelle/Pacificateurs
Rang : Vétéran/Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3288-archives-personnelles-edgar-otto-roth-vaarminen


Messages : 250
Crédits : Chris Hemsworth - Keedan Braha'n

MessageSujet: L'alcool est une couleur chaude   Mar 31 Mai 2016, 18:00


Illium, spatioport de Nos Astra
31 mai 2197, 17:48


« Je vais faire un tour pendant que Chavel fait ses courses. Vous avez quartier libre, dans la mesure où quelqu'un se charge de garder le vaisseau. Zen, tu prends la main ce tour-ci. Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais comment me joindre. »

L’équipage entier approuva, tandis que le vaisseau en question, le Nestori, était amarré à l’une des nombreuses baies du spatioport de Nos Astra, capitale d’lllium. Pourquoi Illium ? Comme l’avait évoqué le Finlandais, Chavel, le mécanicien de bord, avait besoin de se procurer certains articles spéciaux se trouvant sur cette planète aux intérêts asari. Quelque chose en lien avec ses mods biotiques, semblait-il. Bref. Cela faisait toujours un bon prétexte pour déambuler ici et là. Et puis, il y avait ce fameux lounge bar, L’Éternité, dont Roth avait eu vent, mais sans jamais avoir déjà eu l’occasion d’en faire sa propre expérience.

« Sur ce... »

[...]


Lounge bar L’Éternité
18:12


C’était un soir comme les autres, pour les tenanciers qui voyaient défiler un éventail de clients allant de la femme d’affaire asari renommée au dernier des pochtrons de l’espace. Il y avait du monde. Un peu, mais pas trop. Juste assez pour combler un espace vide qui serait gênant, sans pour autant rendre l’atmosphère étouffante. En même temps, un bar quasi vide, soit c’est intime et convivial, soit ça craint. Ici, il y avait un peu des deux, étrangement, même si on était loin d’Oméga en terme d'insécurité, ou même des Terres Mortes, où peinait à régner l’ordre. Non. Sur Illium, on avait plus vite fait de finir en servage forcé que buté sec, ce qui n’était peut-être pas mieux, en fait...

Toujours était-il qu’on y servait à boire, et ça, ça s’honorait. Dans cette optique, le Finlandais prit place au comptoir, à la gauche d’une personne qui se délectait déjà d’une sorte de cocktail semblablement à base de lait, tandis qu’une tenancière asari semblait prête à prendre la prochaine commande.

« Bonsoir, pour moi ce sera... Voyons voir... Vous n’auriez pas de la bière butarienne par ici ? »

« Je crains que non, mais je peux vous proposer quelque chose qui s’en rapproche, si vous vous sentez aventureux... »

Le ton avait quelque chose de délicieusement tacite, non pas pour déplaire au Finlandais, dont un charmant rictus s’empara.

« Toujours. »

Et la commande fut en cours de préparation, tandis que les deux voisins de table se prirent à s’échanger un bref regard, porté d’un côté sur une femme aux traits fins et à la peau d’un rare clair, et de l’autre sur un drôle de type barbu mi organique mi synthétique en tenue de milicien d’ExoTerra. Sans que l’un n’ait le temps d’analyser l’autre davantage, la commande du Finlandais arriva, se révélant être une mixture couleur d’ivoire dans laquelle s’éparpillaient de fines bulles anarchistes.

« Ne vous y méprenez pas, c’est plus fort que ça en a l’air. Pour vous... ça fera huit crédits. »

La manière demeura inchangée, tel fit le sourire de Roth, qui transféra ses crédits à l’aide de son OmniTech, suite à quoi il leva fugacement son verre à l’attention de sa voisine de droite et porta enfin le curieux breuvage à ses lèvres. L’Asari avait dit vrai. Au-delà de son semblant de légèreté, la mixture proposait une amertume connue de certains fruits, non sans rappeler notamment celle de ceux qui, bien qu’encore jeunes, ne sont pas insuffisamment mûrs pour se retrouver dans certains plats traditionnels. Néanmoins, le tout restait honorablement appréciable et témoignait d’une harmonie respectée, tout à l’avantage de celui qui s’en faisait actuellement le gouteur. Autant dire que la soirée s’annonçait bien.

[...]



Bannières :
 


Profil - Crédits Image Originale : Morriperkele (DeviantArt)


Dernière édition par Edgar Roth Vaärminen le Dim 02 Oct 2016, 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Ingénieur de terrain
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3385-masha-narishkin


Modératrice et Maître de Jeu
Messages : 215
Crédits : Summer 8 by soft-h

MessageSujet: Re: L'alcool est une couleur chaude   Mer 03 Aoû 2016, 07:18
Quand on n’a pas vraiment le droit d’aller se ridiculiser par ivresse dans les bars de la Citadelle, qu’Omega est trop loin pour une permission de seulement quelques jours, Illium fait un endroit correct pour atterrir. L’Éternité n’était pas sans avoir quelques atouts, en particulier sa barman dont la connaissance presque mystique des alcools était légendaire. Masha traînait avec elle de lourds préjugés sur certaines liqueurs, en particulier extraterrestres. Elle n’arrivait pas à croire que d’autres races fassent mieux dans un produit destiné à l’enivrer. La barman lui donnait tort chaque fois qu’elle entrait dans cet endroit. Des plus piquants au plus doux, le paradis de l’alcool était sans aucun doute entre ses murs.

Narishkin, en ses jours de bonté, était au mieux maussade. Au pire, elle jetait un froid si puissant qu’il faisait taire toute la troupe d’ingénieurs présente sur son bâtiment actuel. On se la fermait sur son passage, et c’était bien mieux ainsi. Après 5 ans de deuil, elle avait tout juste réussi à sortir de la boule de haine injuste dans laquelle elle s’était plongée avec délectation. À présent, l’ingénieur de l’Alliance frôlait l’apathie. Elle promenait son âme morte à travers le vaisseau, faisait preuve d’une perfection inhumaine avec les I.V. Peu appréciée des autres, il lui fallait se rendre utile, sinon indispensable, pour garder sa place sur le vaisseau. Elle exécutait avec une détermination et parfaitement chacune des demandes du chef ingénieur, étonné de voir cet élément si doué encore sous gradé.

En cette période de sa vie, Masha était toujours aussi blanche de peau. Sa seule lumière était celle — bleutées — des circuits difficiles à suivre des entrailles du SSV Bethléem. Dans les nuances néon de ce bar empli d’asari dont le regard coulait le long de ses courbes, elle se sentait comme dans une nuit trop claire. Elle s’était habillée de façon simple, pantalon et gilet. Elle buvait. Elle avait déjà beaucoup bu, mais elle continuait.

Un homme vint s’asseoir à côté d’elle. Demi-homme, demi-machine. Une rareté étrange dans ce monde qui n’était pas près a de telles avancés. Elle le fixa commander d’étranges bières, secouant son verre moitié vide de droite à gauche. L’asari lui servit un cocktail et il le leva vers Masha. Elle esquissa un sourire amusé et leva également son verre. Elle lui lança :

« Drôles de demandes que vous faites ici. Vous vous pensez près des Systèmes Terminus ? »

Compagnon d’un soir, compagnon d’une nuit ? Discutons.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Citadelle/Pacificateurs
Rang : Vétéran/Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3288-archives-personnelles-edgar-otto-roth-vaarminen


Messages : 250
Crédits : Chris Hemsworth - Keedan Braha'n

MessageSujet: Re: L'alcool est une couleur chaude   Mar 27 Sep 2016, 02:00



Intérieurement, je remerciais ce cher Chavel de nous avoir conduits ici, me fichant complètement de savoir s’il avait enfin fini par trouver ses mods. Quant aux autres, je ne pouvais que leur souhaiter de profiter au mieux de la capitale, comme je le faisais en ce moment-même. Sauf à Zen, ingratement, sur qui je comptais plutôt pour garder le vaisseau. Ainsi dit, c’était sans doute mesquin de ma part, mais le connaissant, je savais qu’il y tirait plus d’intérêt qu’à ma place.

Il n’était pas question de vacances, certainement pas dans ma profession, mais perkele, qu’il était bon de se poser sur une chaise longue devant un comptoir de temps en temps. Ça m’avait manqué, un peu trop facilement d’ailleurs... surtout dans des périodes comme celle-ci où j’étais contraint de chercher quelque chose que je ne trouverais pas tout en le sachant.

Quelques mois plus tôt, ExoTerra avait perdu des données dans un genre de sonde qui, par on ne savait quelle maladresse, avait échappé à la possession des prospecteurs sur le coup. Et qui avait-on chargé de retrouver ces données ? Réponse au précédent paragraphe. Au sein de l’organisation, j’étais capitaine, à savoir le responsable et possesseur d’un vaisseau recensé, mais également à la charge de l’équipe qui en constituait l’équipage. Cette fonction, aisée d’apparence au premier abord, présentait certes l’avantage de me laisser une généreuse marche de manœuvre, mais comme en de nombreuses choses, il y avait une contrepartie : je devais assurer un service continu, et accessoirement rester responsable des dires et actes de mon équipage en tout temps. En d’autres termes, pas de pause permise en dehors de mes heures de sommeil, et des leurs. Sauf pour Zen, mais ça c’était une autre histoire... Les quelques permissions qui m’avaient été accordées jusque-là l’avaient été à titre exceptionnel, entre autres.

Avant de m’égarer davantage dans les fils de mes songes, je m’épris d’entendre la remarque que m'adressait ma nouvelle camarade de boisson, et d’y répondre avec la bonne humeur que me procurait le contexte présent.


« Qui ne tente rien n’a rien, non ? »

Mon ton s’associait au rictus taquin qui s’était formé sur mon visage, sans même que je m’en aperçoive. Bravo Roth. Quoi que pour le coup, ce n’était pas du second degré, aucunement, mais bien une cinglante réalité à celles ou ceux qui s’inhiberaient de trop dans leurs entreprises, quelles qu'elles soient.

La conversation débutait semblablement par les Systèmes Terminus. En général, mes quelques conversations qui débutaient autour de ce thème évoluaient très rapidement vers celui de l’alcool. Serais-je surpris cette fois ?


« Nous n’en sommes pas si éloignés. » Poursuivis-je alors, en profitant de l'instant pour observer un peu plus en détails mon interlocutrice.

Sa chevelure brune parsemait une peau d’une rare pâleur, me rappelant la mienne en plus pâle encore. Comme elle n’avait l’air ni malade ni albinos, j’en déduisais qu’elle venait probablement d’une région nordique, de la Terre ou d’ailleurs. Par ailleurs, justement, les vives couleurs de la lumière froide produite par l’éclairage des lieux n’aidaient en rien, soulignant en revanche ses traits d’une finesse délectable, à se l’avouer.

Je pris une brève gorgée, par plaisir autant que par souci d’hydrater ma prochaine question.


« Vous connaissez bien les Systèmes Terminus ? »

[...]



Bannières :
 


Profil - Crédits Image Originale : Morriperkele (DeviantArt)
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'alcool est une couleur chaude   
Revenir en haut Aller en bas
 

L'alcool est une couleur chaude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse du Croissant :: Illium-