AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Ae'lya T'ani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Freelance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4117-acces-au-profil-d-ae-lya-t-ani


Messages : 32

MessageSujet: Ae'lya T'ani   Dim 27 Déc 2015, 18:01
Registre Galactique des espèces
Ae'lya T'ani

Informations primaires

Sexe : Asexué
Race : Asari
Âge : 553 ans
Faction : Indépendant
Poste / Grade : Freelance
Parenté : Jenya T'ani, "père" et scientifique. Eni'oya T'ani, "mère" et ingénieure.
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Lymétis


Histoire

Année 1744 - Nymbus : Lymétis

En ce jour aux apparences des plus banale, plusieurs Asaris étaient rassemblées à la baie des Docks de la colonie. Une frégate, vaisseau loin d'être imposant par sa puissance de feu mais qui était rapide et facilement maniable se trouvait à quai. Les Asaris présentes étaient composées de deux militaires ainsi que de trois civiles, Ae'lya se trouvant parmi eux. Pour éclaircir un peu plus le contexte, la jeune Asari âgée de quatre-vingt dix-sept ans s'apprêtait à quitter sa planète d'origine afin de rejoindre Thessia, où elle recevra le début de sa formation militaire. Le chef de l'unité, Tiensa T'asny, avait accepté de venir récupérer la toute nouvelle recrue, étant une amie de ses deux parents. Avec elle se trouvait Ben'yah T'mii, membre important de son unité, faisant office de bras-droit.

- Toutes vos affaires sont prêtes ? demanda la responsable de l'unité. Rassurez-moi en me disant que vous avez emportés que le stricte nécessaire...
- Ne vous en faites pas, j'ai pris uniquement l'essentiel répondit la jeune Asari, plutôt fière d'elle.
- Parfait. J'espère que vous ne regretterez pas votre choix parce que le retour en arrière est difficile. Connaissant vos parents, c'est étonnant que vous vous tournez vers cette voie là.

Les deux intéressées se jetèrent un regard avant de le poser sur leur fille. Elles ne pouvaient cacher qu'elles auraient souhaité un avenir différent pour elle. Qu'elle devienne un génie de l’ingénieure ou même une scientifique hors pair, comme ce qu'elles avaient imaginé ces dernière quatre-vingt dix-sept années. Malheureusement, le sort ne leur fut pas favorable à ce sujet. Néanmoins, elles se devaient d'accepter le fait que leur fille n'était pas comme elles et qu'une carrière militaire n'était pas un mauvais choix. Après tout, c'est une filière très répandue et les soldates sont bien rémunérés.

De son côté, Ae'lya se fichait bien de ce que pouvait penser ses parents. Elles n'étaient pas contre ce qui était une bonne chose mais si cela avait été l'inverse, elle n'aurait pas pris en compte leur avis. C'était peut-être puérile mais elle avait besoin de partir. De quitter cette routine qu'elle endurait depuis quatre-vingt dix-sept ans. Il lui fallait de l'action, quelque chose qui changera sa vie, qui chamboulera son quotidien, qui fera qu'aucun jour ressemblera à un autre. Vous l'avez sans doute deviné, notre Asari avait besoin d'échapper à la routine et quémandait de l'aventure.

- Aucun regret, je sais que c'est la bonne voie pour moi répondit la nouvelle recrue avec détermination.
- Ce n'était pas vraiment ce que nous imaginions pour elle mais elle semble bien décider à le faire et nous ne pouvons pas l'en empêcher se résigna Jenya T'ani, le « père » d'Ae'Lya.
- Il est vrai que l'orsqu'une adolescente a en tête quelque chose, il est difficile de l'en dissuader confirma Tiensa. Mais vu que tout le monde est d'accord, je ne vois aucune raison de s'éterniser plus longtemps ici.

C'est ainsi que la jeune Asari se tourna vers ses parents, leur offrant un sourire, comme pour essayer de les rassurer, et leur fit une accolade. Bien que souhaitant plus que tout partir d'ici, elle avait un petit pincement au cœur de devoir quitter ses procréatrices, qui avait veillé sur elle durant ces dernières années. Sans oublier que ce qui l'attendait lui faisait un peu peur, sans qu'elle ne veuille l'avouer. Après tout, ça allait être la première fois qu'elle quittait la planète. Elle était toujours restée ici, y avait grandit. Bien qu'elle connaissait beaucoup de chose sur l'univers grâce aux information, il n'en restait pas moins que l'inconnu était toujours présent.

Faisant quelques pas en arrière, elle récupéra sa valise qui était à ses pieds et qui ne contenait que l'essentiel, comme quelques vêtements ainsi que le matériel nécessaire à une bonne hygiène. Le strict minimum en somme. Le chef de l'unité lui fit signe de le signe, sans accorder quelques derniers mots à ses parents et se dirigea vers la porte de la frégate, suivit par son bras-droit.

Accordant un dernier regard vers ce qu'elle laissait derrière elle, l'adolescente fit un signe de la main et elle précéda le Lieutenant. Sans vraiment qu'elle s'en rende compte, la porte du vaisseau s'était refermée derrière elle, trop occupée à jeter des regards curieux un peu partout. L'intérieur de l'engin était très sobre et élégant, représentant parfaitement le peuple Asari. Néanmoins, la technologie de pointe état bien présente et il ne fallait pas être un expert pour le savoir. Ae'lya avait baigné dans la technologie durant toute son enfance avec ses parents et elle arrivait aisément à remarquer un modèle récent d'un modèle non-récent.

- Notre unité n'a pas un très grand effectif expliqua la responsable qui continuait son avancée dans le bâtiment. Contrairement à d'autres, nous ne sommes pas chargés de missions très importantes ce qui ne requiert pas de membres supplémentaires. Je te ferais visiter plus en détail lorsque je serais allée voir le pilote, j'ai quelques mots à lui dire. En attendant, Ben'yah va se charger de toi.
- Compris répondit immédiatement cette dernière.

La jeune Asari se contenta d'hocher la tête, un peu perdu dans ses pensées, et observa bêtement la soldate s'éloigner, empruntant l’ascenseur qui se trouvait au fond de la pièce. Sur son chemin, quelques Asaris avaient tourné la tête vers lui, lui adressant un sourire comme pour lui souhaiter la bienvenue. C'était agréable et cela lui faisait presque oublier le nœud qui commençait à se former au creux de son ventre.

- Suivez-moi, je vais vous emmener aux quartiers de l'équipage.

Le sous-Lieutenant ne semblait pas voir le petit trouble qui résidait dans la nouvelle arrivante et, comme son chef, elle emprunta l’ascenseur en compagnie de sa cadette. Elles arrivèrent ainsi dans une pièce plus confortable, où se trouvait des sièges, des canapés, une cuisine, même des rangements avec des livres électroniques. Le tout avec une fenêtre assez large qui donnait sur l’extérieur du vaisseau, offrant ainsi une vue imprenable sur Lymétis, couverte de glace et composée de plusieurs bâtiments qui s'éloignaient petit à petit. Un spectacle dont Ae'lya ne put se détourner durant plusieurs secondes. Voilà, elle partait enfin. Elle allait rejoindre l'armée, recevoir un long entraînement pour apprendre à se battre. Elle allait peut-être faire face, par la suite, à des missions dangereuses, où elle risquerait probablement sa vie. Elle allait peut-être mourir dans une centaine d'années. Une mélange de peur et d'excitation s'était emparée d'elle mais elle avait pourtant une certitude : avec tout ça, elle se serait pas prête de plonger dans la routine.


Année 1807– Nébuleuse du pylos : Namakli


- Nous allons bientôt atterrir sur Namakli débuta le Lieutenant Tiensa T'asny. Vous savez sans doute que la planète grouille de Vortchas et que des tentatives pour la coloniser ont déjà été faite. Un nouveau vaisseau y a été envoyé avec des colons mais ces derniers se sont confrontés au même problème que les fois précédentes : les Vortchas s'attaquent à eux, totalement impitoyables. Notre mission est de faire évacuer le plus de monde possible. Vous avez compris ?

Tous acquiescèrent avec leur équipement de combat prêt. Parmi eux se trouvait Ae'lya qui était pressée de pouvoir plonger dans le feu de l'action. Ces derniers temps, les missions que l'ont avait confié à son unité n'avaient pas été des plus intéressantes. Mission de protection, d'arrestation, rien de très folichon.

A présent, cela faisait quarante-six ans qu'elle travaillait au sein de l'armée. Elle s'était perfectionnée pendant une trentaine d'années aux techniques de combat et à la maîtrise biotique. Désormais, elle possédait un excellent niveau et avait même monté en grade, occupant à présent le poste de Sous-Lieutenant. Elle avait rejoint l'unité du Lieutenant Tiensa principalement par choix personnel, sachant qu'elle l'appréciait beaucoup et qu'elle s'entendait très bien avec les autres membres de l'unité. Durant ces dernières années, elle avait beaucoup voyagé, traversant l'Espace Concilien comme la Travée de l'Attique et avait vécu toutes sortes d'expérience qui l'avait rendu plus forte. Elle était fière de ce qu'elle était devenue et ne regrettait aucunement le choix qu'elle avait fait, des années plus tôt.

Alors que le vaisseau se rapprochait de plus en plus de la zone atterrissage, la responsable de l'unité prit à nouveau la parole.

- Nous allons nous diviser en plusieurs groupes. D'après nos informations, les colons et les militaires sont dispersées un peu partout sur la zone dangereuse. Nous aurons donc une équipe qui sera chargée de la zone Est, une autre de la zone Ouest et enfin une de la zone Nord. Major Niala, constituez un groupe et prenez la zone Nord. Sous-Lieutenant Ae'lya, la même chose mais pour le secteur Ouest. Enfin, je me chargerais de l'Est avec mon équipe.

C'est ainsi que tous s’affairèrent, s'organisant au mieux durant ces dernières minutes. Les groupes furent constitués rapidement et posèrent pied à terre. Un paysage aride se profilait devant elles, composées de quelques bâtisses qui semblaient abandonnées. On devinait aisément le début d'un fondement de colonie mais tout était inachevé.

Sans perdre plus de temps, Ae'lya fit signe à son unité de la suivre tandis que les autres groupes se dispersaient. Elle trouvait cela dommage de devoir intervenir dans un nouveau conflit avec des Vortchas. Par le passé, il a été prouvé que cette espèce était capable de beaucoup de choses outre la violence. Elle ne les portait pas vraiment dans son cœur mais, comme pour la majorité des Asaris, ne pas réussir à résoudre un conflit par la voie diplomatique faisait un petit pincement au cœur. Voyons le bon côté des choses : grâce à tout ça, elle allait pouvoir se faire de l'argent !

Plus elle avançait, plus elle rencontrait de moins en moins des bâtiments qui étaient de plus en plus délabrés. Tout était silencieux, à croire que les deux camps s'étaient retirés. Au moins, avec les décombres, elles avaient de quoi se mettre à couvert si jamais un danger se présentait. Analysant tout autour d'elle, le Sous-Lieutenant faisait preuve d'un grand sérieux malgré son impatience. Elle devait être prête pour faire fasse à la moindre attaque.

Avec son unité, elle finit par se cacher entre les murs d'un bâtiment, ne sachant pas vraiment où chercher. Aucun signe de Vortcha ou même d'Asari, les choses se présentaient mal. Elle utilisa donc son Omni-Tech afin de contacter ses semblables. Heureusement pour elle, une voix s'éleva de son appareil.

- Je suis le Sous-Lieutenant Ae'Lya T'ani, mon unité a été appelé en renfort pour vous sortir de là expliqua-t-elle rapidement, sachant que le temps était compté.
- Ah, les secours ! répondit la personne à l'autre bout de l'engin qui lâcha un soupir de soulagement. Les Vortchas sont tenaces, ils nous encerclent, il n'y a aucune issue. Je vous envois notre position. Dépêchez-vous, ils ne vont pas tarder à s'énerver et à venir tous nous tuer.

Les soldates chargées de leur protection ne devait pas être très expérimentées pour ne pas réussir à maîtriser une bande de Vortchas. Bien que ces derniers faisaient des ravages à plusieurs, en temps normal elles auraient pu gérer la situation.

L'unité se dirigea donc vers les coordonnées envoyées par leurs camarades en danger. Ce n'était qu'à quelques pas de leur position ainsi elles y arrivèrent rapidement. Après avoir analysé méticuleusement l’extérieur du bâtiment et avec l'aide de leur capteur, elles déduisent que tous les Vortchas étaient regroupés à l'intérieur, ce qui allait leur compliquer la tâche. Néanmoins, elles étaient toutes concentrées, prêtes à mener leur mission à bien. C'était ce qui caractérisait les Asaris au combat : leur capacité de porter toute leur concentration sur leur objectif malgré leurs différents traits de personnalité. Par exemple, bien qu'Ae'lya soit impulsive et un peu fanfaronne sur les bords dû à son jeune âge, elle était tout aussi concentrée que ses compagnons.

Silencieusement, elles pénétrèrent dans le bâtiment, armes à la main et prête à utiliser leur biotique. L'endroit était plutôt sombre, avec quelques débris qui jonchaient le sol, ayant percés le plafond. Il fallait faire attention où l'on mettait les pieds si l'on voulait pas trébucher. Le groupe s'avança dans les nombreuses pièces que comportaient le rez-de-chaussée avant d'aller à l'étage, attendant de tomber sur leurs ennemis. Et en parlant de ces derniers, elle venaient justement de les repérer dans une grande pièce de l'étage, au détour d'un couloir.

Pas le temps d'établir de stratégie, ils les avaient repéré également. Ainsi, chacune connaissant son rôle, l'unité se déploya dans la pièce, usant de leur talent de biotique pour immobiliser, affaiblir et neutraliser les Vortchas. Le Sous-Lieutenant, qui n'avait pas froid aux yeux, se mouvait rapidement et visait bien ses adversaires. Tendant le bras et projetant ses pouvoirs biotiques en avant, le Vortchas qui lui bloquait le passage si fit propulser quelques mètres plus loin et elle profita de sa désorientation pour lui mettre une balle bien placé dans la tête grâce à son Acolyte. Tournant la tête, elle remarqua une de ses collègues en difficulté avec un Vorcha qui la ruait de coups. Prenant quelques petites secondes pour viser, elle lui tira dans la jambe et laissa l'Asari s'occuper du reste. Après plusieurs minutes de tirs, tous les ennemis étaient au sol sans qu'aucune Asari ne soit à terre. Seulement une ou deux blessées. L'adrénaline toujours dans ses veines, la jeune Asari sentait encore son sang battre dans ses tempes avec sa respiration rapide. Bien qu'elle ne cautionnait pas forcément la violence, elle ne pouvait nier le fait qu'elle aimait ça. Toute cette action, cette force qui surgissait des deux camps. A l'entendre, on pourrait aisément la qualifier de sanguinaire mais heureusement, ce n'était pas les flaques de sans qui l'attirait dans l'histoire. C'était une femme d'action et elle l'assumait. Quitte à foncer tête baissée sans réfléchir, à se mettre dans des situations impossibles et à ne pas avoir froid aux yeux, elle répondait toujours présente dans les situations les plus dangereuses. En fait, elle avait un peu l'attitude d'un Krogan. C'était assez drôle lorsque l'on voyait son corps plutôt frêle à côté.

Finalement, elle trouva les colons et les militaires dans la pièce suivante, où elles s'étaient barricadées et pointaient leurs armes sur elles. Quelques minutes en plus et son unité n'aurait certainement pas pu les sauver. Utilisant son Omni-Tech, Ae'lya se pencha sur son engin et informa son supérieur que les colons du secteur Ouest étaient sains et saufs et que les Vortchas étaient éliminés. Une pointe de fierté dans son regard, un peu d'arrogance dans sa voix, elle était contente d'avoir mené à bien cette mission sans essuyer de perte. Comme quoi, les années d’entraînement portaient leurs fruits.


Année 1872 : Nébuleuse Athéna ; Berceau – Thessia


Ae'lya s'était rendue sur Thessia plusieurs fois ces dernières années, notamment pour suivre les entraînements qui y étaient proposés afin d'améliorer les pouvoirs biotiques et les compétences militaires. Également lors de permissions accordées à son unité. Mais aujourd'hui, c'était une toute autre raison qui l'amenait sur Thessia. En effet, elle se trouvait dans un grand bâtiment important à Proxyon, où se trouvait plusieurs bureaux administratifs où travaillaient des Asaris lambda et des Matriarches. La soldate se trouvait devant l'une d'elle, Selina T'vini, en compagnie du Commandant Tiensa, anciennement Lieutenant.

Les deux membres de la même unité se trouvaient debout devant la Matriarche qui elle pianotait sur son terminal, s'occupant visiblement de quelque chose d'important. Elle releva ensuite son air sur ses deux invités et leur adressa un sourire.

- J'ai lu tout votre dossier Lieutenant Ae'lya et je dois dire que je suis assez impressionnée débuta la Matriarche. Vous avez su faire rapidement vos preuves durant ces dernières années et je vous avoue que je vous surveille depuis un moment. A mes yeux, vous avez toutes les compétences requises pour rejoindre les rangs de nos Commandos, qui représentent, vous le savez, l'élite parmi l'armée Asari. Vous serez chargées de mission plus pointues, qui constituent un réel danger mais qui seront grandement utile pour la Galaxie. Le choix vous est entièrement libre, nous n'avons pas pour politique de forcer qui que ce soit à rejoindre ce rang.

Ae'lya n'était pas étonnée d'entendre cela. A vrai dire, le Commandant lui avait déjà fait part de quelques informations à ce sujet, de petites fuites qui auraient eu lieu et qui seraient remontées à ses oreilles. C'était ce que la jeune Asari attendait pour tout dire. Bien qu'elle se plaisait particulièrement bien dans son unité, ayant tissé des liens très fort avec les membres de l'équipage, elle souhaitait tout de même rejoindre ces soldates d'élite. A terme, rester à bord de la frégate aurait finit par devenir redondant, sans grand intérêt, devenant une routine avec des petits éléments imprévisibles qui auraient pu naître. A croire qu'elle avait une vraie frousse de tout ça. Elle savait tout de même que le meilleur choix qui s'offrait à elle était d'accepter la proposition de la Matriarche, sachant que ce qui l'attendait était quelque chose qu'elle n'avait jamais pu, ne serait-ce que frôler, jusqu'à lors. Toujours plus téméraire, elle voulait faire ses preuves, se rendre utile et affronter des dangers évidents.

Toutefois, elle jeta un rapide coup d’œil à sa supérieure, qui malgré un regard triste, l'encouragea d'un signe de tête. C'était notamment avec elle qu'elle avait tissé un lien très fort, devenant des amiEs inséparables au fil de leurs missions. Tiensa lui avait appris tout ce qu'elle savait, la formant d'une main de maître au combat. Elle ne serait pas devenue ce qu'elle était aujourd'hui si elle n'avait pas été à es côtés et elle lui en serait toujours redevable pour ça. Une raison pour laquelle, dans un coin de son cœur, elle refusait de partir. Mais si elle écoutait cette petite partie du fond de son être, elle savait qu'elle s'en voudrait pour le restant de ses jours et son amie également.

C'est pourquoi elle se retourna vers Selina, affichant une mine déterminée et qu'elle acquiesça.

- Ce serait un véritable honneur de rejoindre les rangs des Commandos Asaris.
- Ravie de l'entendre ! répondit son interlocutrice d'un ton enthousiaste. Vous allez être affectée à une unité des Commandos que je vous ferais rencontrer dés demain. En attendant, je vous donne les droits d'accès aux quartiers des Commandos si vous souhaitez vous familiariser avec votre nouvel environnement. Ce sera là que vous passerez le plus clair de votre temps entre deux missions, cela ne doit pas beaucoup vous changer. Sur ce, bon courage Commandant Tiensa et à bientôt. Quant à vous Ae'lya, je vous reverrais demain.

Les deux Asaris saluèrent leur aînée avant de quitter la pièce. La nouvelle membre des Commandos avait du mal à se dire qu'à présent, leur chemin allait se séparer.

- Félicitations Lieutenant, tu l'as grandement mérité déclara son amie en posant sa main sur son épaule.
- C'est grâce à toi répondit-elle. Non, vraiment renchérit-elle en voyant qu'elle commençait à nier. Sans toi je n'aurais rien appris de ce que je sais maintenant et je n'en serais certainement pas arrivée là. Alors oui, le mérite ne revient pas qu'à moi.
- Ça ne te ressemble pas d'être aussi sérieuse en dehors d'une mission s'amusa-t-elle, un brin gênée.
- Parfois il faut savoir dire les choses confia-t-elle.
- Et bien, sache que je suis très fière de t'avoir aidé à devenir ce que tu es maintenant. Et que, même si nos chemins se séparent, j'espère que l'on aura toujours l'occasion de se voir de temps en temps.

Avec un sourire, Ae'lya tourna la tête vers la fenêtre, contempla quelques instants le ciel qui contenait un monde infiniment grand.

- L'univers à beau être gigantesque, je n'ai aucun doute que l'on se recroisera au fil de nos missions respectives. Et, au cas où, la technologie est toujours là pour nous sauver la mise.
- Je n'aurais pas dis mieux !


Année 2146 : Orée du Valhalla – Station d'un groupe de Mercenaires


Le souffle coupé, Ae'lya tentait de reprendre une respiration normale, cachée derrière une caisse qui devait contenir des marchandises volées. Elle était au bord de l'épuisement. Cela faisait plusieurs heures qu'elle arpentait cette station en compagnie de son unité, qui avait finie par se disperser au fil de leur avancée et toujours aucune trace de leur cible. Tout ce qu'elles croisaient c'était des Mercenaires armés jusqu'aux dents et près à tout pour les empêcher de continuer. Dans ces conditions, il était difficile d'avoir un quelconque avantage sur eux,

Rechargeant son arme après avoir retrouvé un rythme cardiaque décent, elle jeta un coup d’œil par dessus son épaule : Rien. Le Mercenaire qu'elle était en train d'affronter s'était sans doute caché, tout comme elle, afin de reprendre son souffle. Butarien certes mais pas invincible pour autant. La pièce était étroite et plutôt sombre, l'endroit parfait pour se faire prendre par surprise et c'était bien ce que l'Asari comptait faire. Au fil de ses entraînements, notamment au sein des Commandos Asaris, elle avait acquis une certaine discrétion qui lui permettait de ne pas se faire repérer.

Ainsi, elle sortie de sa cachette, avançant à taton. Elle se focalisa sur son ouïe, espérant entendre la respiration de son ennemi ce qui ne tarda pas à se faire. Elle ne savait pas vraiment ce que ce dernier attendait mais elle n'allait pas attendre bêtement qu'il se décide à bouger, bien au contraire. S'approchant un peu plus de lui, zigzaguant entre les obstacles qui devaient constituer à n'en pas douter un petit entrepôt, elle finit par apercevoir l'homme qu'elle visait. Il ne faisait pas vraiment attention d'où elle se trouvait, ne s'attendant sûrement pas à ce qu'elle le surprenne pas derrière et observait plutôt en face de lui, réfléchissant à une stratégie tout en s'occupant de son arme. C'était le moment ou jamais. Pointant son arme vers lui, elle continua de se rapprocher à pas de loup, caché par l'obscurité, ne souhaitant pas rater son ennemi. Une fois assez près, elle ne réfléchis pas plus et tira. C'est à ce moment là que l'homme tourna la tête vers elle, se rendant seulement compte de sa présence. Mais c'était trop tard : la balle venait de lui transpercer le crâne, le faisant s’effondrer au sol.

Ae'lya ne regarda pas son cadavre plus longtemps et se remit en route. Elle essaya de contacter les membres de son unité mais en vain : ils devaient sans doute bloquer les communications. Elle allait sans doute devoir faire face à de prochains Mercenaires, ces derniers attendant dans d'autres salles pour mieux la surprendre. Cette mission s'annonçait très mal, les ennemis étaient très bien organisés. La scientifique qu'elle était chargée de récupérer devait être très précieux pour eux pour qu'au moins la moitié soient prêts à se sacrifier. Mais elle devait rester concentrer, autrement la mission risquerait d'être un échec.

Elle venait de traverser un couloir et pénétra dans une autre pièce qui, comme elle l'avait prévu, n'était pas très accueillante. Analyser le plus rapidement possible la situation : trois ennemis, tous armes braqués sur elle, prêts à tirer. Seul moyen pour s'en sortir : utiliser ses pouvoirs biotiques. Elle n'attendit donc pas plus longtemps pour faire appel à ses capacités, créant une onde de choc autour d'elle, renversant ses adversaires. Elle profita de leur étourdissement pour se mettre à couvert et en termina avec eux à l'aide de quelques balles. Là, on pouvait dire qu'elle était à bout de force. Elle ne pourrait certainement pas résister au prochain Mercenaire qu'elle croisera.

Se redressant avec difficulté, elle observa un instant la pièce dans laquelle elle se trouvait. Plus éclairée, elle contenait des bureaux, des étagères et du matériel informatique. Et dans ce décor se trouvait une cellule, au fond de la salle, où elle pouvait distinguer une Asari à l'intérieur. C'était la scientifique qu'elle était venue chercher, aucun doute. Elle s'approcha donc de cette dernière.

- Vous allez bien ?
- Oh, la Déesse soit louée, vous voilà enfin répondit la scientifique. Je savais qu'on enverrait une unité me récupérer. Vous êtes seule ?
- Je n'ai plus contact avec le reste de mon unité expliqua brièvement la Commando Asari. On n'a pas le temps de bavarder, les Mercenaires ne vont sans doute pas tarder à rappliquer et je ne vais pas pouvoir vous protéger, il faut que vous sortiez de cette station.

Sur ces mots, elle déverrouilla sa cellule à l'aide d'un terminal présent dans la pièce et se dirigea vers la sortie, la scientifique à ses trousses. C'est à cet instant qu'une alarme se déclencha et que la voix d'une IV diffusa un avertissement :

- La station est attaquée, systèmes de défense neutralisé, évacuation immédiate.

Quoi ? C'était une blague ? Attaquée ? Mais par qui bordel ? Et qui était le crétin qui avait conçu leur système de défense pour qu'ils soient tout juste neutralisés. Lâchant un juron, Ae'lya donna un coup de pied sur la porte qui eut la simple réaction de s'ouvrir.

- Bordel, c'est n'importe quoi !
- Qu'est-ce qu'on va faire ? Ne me dites pas que l'on va mourir ici ? S'inquiéta l'autre Asari qui commençait à paniquer.
- Non non non, on ne va pas crever ici s'énerva la militaire. De ce que je sais, la station contient des capsules de sauvetage. Avec un peu de chance, on les trouvera sur notre chemin.
- Attendez, on peut afficher un plan de la station sur l'un de ces terminaux expliqua son interlocutrice en se dirigea vers l'un des engins.

En quelques secondes, elle réussit à accéder au plan voulu et elles purent ainsi se guider. Par chance, les capsules n'étaient qu'à quelques minutes d'elles. Il ne restait plus qu'à espérer qu'elles ne rencontreraient pas d'ennuis en chemin.

Sans plus attendre, elles s’élancèrent vers leur destination sous les assauts que subissaient la station. Les nombreuses secousses ne rendait pas leur course des plus aisées mais ce n'était pas ça qui allait les arrêter. Elles devaient sauver leur peau, coûte que coûte. Ae'lya n'avait jamais vécu de situations pareilles. Jusqu'à maintenant, toutes ses missions s'étaient déroulées sans accros malgré la difficulté tout de même présente. Là, elle se sentait réellement confronter à la mort. Pour la première fois, son excitation avait laissé place à la peur. La réussit de la mission ne lui importait plus vraiment, elle voulait surtout quitter cet endroit saine et sauve.

Par chance, à croire que cette dernière voulait à tout prix qu'elles s'en sortent vivantes, elles arrivèrent au niveau des capsule sans rencontrer de Mercenaires. Toutes les capsules étaient là, signe que personne n'était arrivé avant elle. Etrange, ne restait-il pas de Mercenaires dans la station ? Ils n'avaient sans doute pas été tous éliminés.

La scientifique s'approcha de leur sortie de secours mais une explosion la propulsa sur le côté, emmenant également Ae'lya contre le mur. Complètement sonnée, l'Asari mis plusieurs minutes avant de se redresser, se sentant presque partir. Ça devenait un vrai cauchemar. Sous ses yeux gisaient le cadavre de la scientifique, totalement brûlé par l'explosion qui avait détruit plusieurs capsules. Sa tête tournait, son cœur tambourinait dans ses poitrine et tous ses membres tremblaient. Mais, mué par l'instinct de survie, elle se força à bouger, se dirigeant vers l'une des capsules encore intact. S'installant sur un des sièges à l'intérieur, non sans difficulté, elle activa le système de propulsion afin de s'échapper enfin de cette foutue station.

Dans un bruit sourd, l'engin de détacha et les réacteurs s'activèrent. A travers le minuscule hublot que possédait la capsule, Ae'lya pouvait voir la station s'éloigner petit à petit. Elle commençait à exploser de partout, s’effondrant ici et là. Qu'était-il arrivé à son unité ? Avaient-elles regagné leur navette avant que la station se fasse attaquer ? Elle l'espérait même si c'était peu probable. Et, plus elle s'éloignait, plus son champ de vision s'agrandit, lui permettant de distinguer le vaisseau à l'origine de cette attaque. Ce n'était autre qu'une frégate Asari. Les fumiers.


Année 2160 : Nébuleuse d'Oméga – Oméga


Pénétrant dans son logement de fortune, Ae'lya détailla quelque instant son environnement. Aucune décoration ou aménagement particulier, la pièce comportait simplement une cuisine avec un bar et un lit dans un coin de la pièce. La porte menait aux latrines se trouvait sur sa gauche. Une chambre des plus banale en somme mais c'était tout ce qu'elle pouvait se payer pour l'instant. Cela faisait tout juste deux ans qu'elle errait dans les Systèmes Terminus, s'étant reconvertie en Freelance afin de gagner sa vie.

Après sa mission sur la station des Mercenaires, dans l'Orée du Valhalla, elle a décidé de quitter l'armée. Elle avait été trahi. Durant ces dernières années, elle ne s'était pas priée pour faire plusieurs recherches sur cette affaire et elle avait finalement découvert que c'était la Matriarche Selina T'vinii en personne qui avait ordonné à cette frégate de détruire la station. Elle-même qui avait confier la mission de récupérer la scientifique à son unité. En somme, les informations que possédait cette dernière étaient trop précieuses pour être dévoilées à grande échelle et, constatant un silence radio de la part de l'équipe, elle a décidé de tout faire sauter. Immonde. Elle se fichait pas mal de savoir s'il y avait des survivants, son but était de détruire tous ces petits secrets, rien de plus. Ae'lya ne s'est jamais remise de ça, c'est pour cette raison qu'elle est partie. Ce ne fut pas sans peine : la sachant encore en vie, l'armée Asari est partie à sa recherche, la poursuivant dans toute la galaxie pendant douze ans mais finalement, elle réussit à les semer et trouva refuge dans les Systèmes Terminus.

A présent, elle effectuait des missions un peu partout dans les Systèmes Terminus, des missions qui lui permettait de gagner quelques crédits et de vivre quelques moments de frisson, comme avant. Elle travaillait également à temps partiel dans des boîtes de nuit, usant de ses charmes pour faire augmenter sa bourse. Rien de très éthique comparé à ce qu'elle faisait avant mais la vie dans l'armée, sous les ordres d'une centaine d'ordures, ce n'était plus pour elle. Elle ne ressentait plus que de la haine pour les Matriarches, qui ne voyaient en leur soldates que de la chair à canon, sacrifiable à n'importe quel moment pour servir les intérêts du peuple Asari. Ou les leurs, à voir.

Un jour, elle comptait bien retrouver Selina et la faire répondre de ses actes. Par la même occasion, elle dévoilerait au peuple Asari la façon dont elles sont considérées par leurs aînées. Oui, elle souhaitait se venger. Mais en attendant, elle allait rester quelque temps dans les Systèmes Terminus, à vivre une vie potentiellement misérable mais qui avait le mérite de briser le quotidien. Puis, qui sait, peut-être qu'ici, elle allait pouvoir préparer ses représailles et se faire des alliés précieux.


Année 2187 : Nébuleuse Athéna ; Berceau : Thessia


Tout ce qu'elle voyait c'était des bâtiments effondrés, qui prenaient feu, le tout accompagné de secousse et des bruits de tirs incessants. En temps normal, elle ne devrait pas se trouver ici, elle n'en avait pas l'autorisation mais avec le chaos ambiant, personne ne semblait s'inquiéter de sa présence. Ces dernières années, elle avait suivit de près l'aventure du Commandant Shepard au fil de ses voyages dans les Systèmes Terminus. Les informations que donnaient les médias à ce sujet étaient maigres et semblaient cacher quelque chose, tout le monde l'avait remarqué. Certains colportaient des rumeurs insensées mais il y en avait une qui revenait assez souvent : le retour des Moissonneurs. D'après la rumeur, ces être avaient exterminé les Prothéens il y a 50000 ans avant de partir sans laisser de trace. Rien d'officiel néanmoins, le Conseil n'avait jamais mentionné ça. Et là, au loin dans l'horizon, elle pouvait en voir un. Un Moissonneur. Le Conseil n'avait pas cru à leur retour et voilà où ils en étaient désormais : une guerre.

Elle n'aurait jamais imaginé qu'un jour Thessia puisse se faire attaquer. Les Asaris sont tout de même connu pour leur grande diplomatie et rentrer en guerre paraissait impensable l'année dernière. Mais là, ce n'était pas une simple guerre avec un ennemi lambda, non. La menace était l’extinction imminente de toutes les races. Bien qu'étant totalement détaché des affaires de son peuple depuis son enrôlement en temps que freelance, elle ne pouvait pas rester les bras croisés en apprenant ce qui se passait sur Thessia. C'est pour cette raison qu'elle a recruté un petit nombre d'Asari dans les Système Terminus qui pensaient comme elle, qui voulaient venir en aide à leur peuple et qu'elles sont parties sur Thessia. En réalité, l'ancienne Commando voulait surtout découvrir si ses anciennes camarades, son ancienne unité, était encore en vie, tout en apportant sa maigre contribution à défendre la planète. Elle était folle, sans aucun doute, mais rester les bras croisés ne l'aurait pas arrangé.

C'est donc au milieu des ruines et des tirs ennemis qu'elle se trouvait, tentant de se faufiler un chemin vers un campement militaire qui se trouvait non loin d'ici. Cela faisait déjà une trentaine de minutes qu'elle avançait, avec les quelques autres Asaris qui avaient décidé de prendre le même chemin qu'elle. Certaines avaient d'autres objectifs et c'étaient donc dirigées vers d'autres endroit du champ de bataille. De son côté, Ae'lya ne savait pas si elle trouverait ses amies là où elle se rendait mais elle l'espérait.

Elles ne rencontrèrent que peu d'ennemis en chemin, les combats les plus intenses se déroulant un peu plus loin d'elles et elles réussirent à atteindre le campement sans trop de difficulté. Des barricades avaient été érigées un peu partout, avec des tourelles de défense. Un coin qui ressemblait fort à une infirmerie accueillait les blessées sur des lits de fortune. Tout le monde courrait un peu partout, débordé par les événements. Sans attendre, Ae'lya se dirigea vers une des soldate, affairé à bidouiller une des tourelles de défense.

- Bonjour, excusez-moi je cherche le Commandant Tiensa T'asny, vous savez où je pourrais la trouver ?

La soldate tourna la tête, l'observant un instant avec surprise.

- Qui êtes vous ?
- Peu importe, je suis là pour vous porter un coup de main avec un autre groupe d'Asari répondit-elle en désignant le petit groupe derrière elle. Je dois avant tout parler au Commandant, j'étais dans son unité, j'aimerais savoir si tout va bien pour elle.
- Elle est partie il y a quelques minutes avec son unité pour neutraliser les troupes ennemis qui se dirigent ici. C'est tout droit ajouta-t-elle en observant le pistolet qu'elle tenait entre ses mains. Mais je vous préviens, en allant là-bas vous risquez votre vie.
- Merci.

Et elle prit la direction qu'elle lui avait indiqué d'une allure rapide. Elle savait qu'elle risquait sa vie, rien qu'en s'étant posé ici mais ce genre de choses lui passaient au-dessus de la tête, comme à chaque fois. Le danger agissait comme un aimant sur elle et sa bravoure, sa témérité prenait le dessus.

Finalement, elle arriva sur le lieu des affrontements. Elle remarqua immédiatement quelques ennemis à couvert à plusieurs mètres devant elle. Des monstres à l'aspect informe, d'origine complètement inconnue. Représentant parfaitement la monstruosité des Moissonneurs. Rapidement, elle se mit à couvert également, juste à côté d'une Asari qui venait de remarquer sa présence.

- Qu'est-ce que vous faites là ? Qui êtes vous ? lança-t-elle immédiatement.
- Je viens vous aider, je cherche le Commandant Tiensa T'asny. Je faisais partie de son unité.
- J'espère que vous savez ce que vous faites, on ne sera pas là pour vous prendre par la main répliqua-t-elle en fronçant les sourcils. Elle est là-bas déclara-t-elle en lui indiquant l'endroit d'un signe de tête.

Suivant son regard, elle découvrit Tiensa accroupie derrière un bloc de pierre en tenant fermement son pistolet, comme elle avait l'habitude de le faire. Un coup d’œil par dessus son épaule et elle se redressa pour tirer quelques balles sur un ennemi, le faisant s’effondrer au sol. Vérifiant que la voie était libre, Ae'lya la rejoignit discrètement, tout en restant accroupie.

Surprise, Tiensa porta son attention sur elle et resta silencieuse pendant quelques secondes. Après tout elle ne s'était plus vu depuis 2127. A vrai dire, elle n'avait pas vraiment réfléchit à l'attitude que prendrait son amie en la retrouvant. Elle avait quitté l'armée, la désertant totalement, laissant tomber la vie que Tiensa l'avait encouragé à suivre.

- Qu'est-ce que tu fais là ? finit-elle par lui demander.
- Je viens apporter un coup de main répondit-elle. Et je voulais savoir si tout allait bien pour toi.
- Tu ne fais plus partie de l'armée, tu ne devrais pas être ici.
- Je sais mais tu me connais, là où est le danger je ne suis pas très loin.
- Tu ne m'as pas contacté depuis que tu as déserté, qu'est-ce que tu as fais ces dernières années ?
- Oh je traîne dan les Systèmes Terminus en prenant quelques boulots.
- Tu sais que je peux apporter cette information à mes supérieures pour qu'ils viennent te dénicher là-bas.
- Mais tu n'en feras rien, j'ai confiance en toi.

Et elle le pensait sincèrement. Bien que ne sachant pas ce qu'on lui avait raconté à son sujet suite à sa fuite, elle savait qu'elle se rangerait de son côté. Les Matriarches pouvaient bien lui raconter ce qu'elle voulait, elle ne pouvait pas la voir comme une mauvaise personne. Avec cet échange, elle avait presque oublié qu'elle se trouvait en plein champ de bataille et Tiensa sembla se le rappeler également puisqu'elle jeta un coup d’œil vers les ennemis.

- Bon, on se charge de ces nuisibles et on reparle de tout ça après ?
- Avec plaisir.


Année 2199 : Nébuleuse d'Omèga – Oméga


Depuis son départ de Thessia, où elle avait offert son aide pendant plusieurs jour à l'unité de Tiensa tout en restant incognito grâce à l'aide de son amie, Ae'lya n'avait pas vécu d’événement aussi bouleversant. Sa venue sur la planète mère des Asaris n'étaient pas remonté aux oreilles des Matriarches, Tiensa s'en était assurée et elle a pu discuter avec son amie de longue date sur ce qu'il lui était arrivée. Une mise au point qui lui a fait énormément de bien. Mais à présent, un autre problème se posait à elle : Oméga était plongée dans la pénombre.

Il y a quelques heures, l'électricité avait été coupé. Plus rien ne marchait et la station était tombée dans l'ombre. Les rues n'avaient pas tardé à exploser : les malfrats en avaient profité pour piller les magasins ainsi que les habitations. Ae'lya, qui avait pris une chambre dans un hôtel miteux du coin, avait aidé à barricader l'endroit afin que les personnes malveillantes ne puissent venir y mettre le bordel. Elle surveillait donc l'entrée, cachée derrière le comptoir de l'accueil en compagnie d'un jeune humain, d'un Butarien et d'un Turien. Une alliance plutôt étrange au sein de cette station sachant que les espèces ont l'habitude de rester entre eux dans des cas pareils. Mais là, aucun des quatre ne voulait voir l'hôtel pillé et surtout que leur affaire tombent entre les mains des groupuscules mercenaires. D'autant plus que le Butarien était le gérant de l'hôtel.

Pour l'instant, tout était calme. Ils n'entendaient pas de coups de feus ou de cris dehors. Aucune information sur ce qui se passait n'avait filtré, tout le monde restait dans l'incompréhension totale bien que certains avaient leur avis sur les raisons de ce problème. Beaucoup pensaient que c'était un coup de l'Hégémonie, avec qui il y avait déjà eu des tensions dernièrement. Une simple vengeance, ils devaient en avoir après Aria. Mais malheureusement pour la population, cela profitait également aux rapaces.

- On va rester encore longtemps comme ça ? lança l'Humain qui commençait à s'agiter.
- Personne ne te retient d'aller dehors et de risquer de te faire tuer cracha le Turien.
- Non mais quel crétin viendrait piller un hôtel aussi pourri que celui-là ? Répliqua-t-il.
- Fais gaffe à ce que tu dis morveux ou tu finiras avec une balle entre les deux yeux s'énerva le gérant de l'hôtel.

Levant les yeux au ciel, Ae'lya se dis que finalement, ils n'étaient pas tous d'accord sur leur objectif.

- Écoute mon grand, imaginons un seul instant que l'on retourne tranquille dans nos chambres, faisant comme si de rien n'était, qu'est-ce que tu crois qu'il va arriver ? Les pillards vont sans aucun doute débarquer, puisque l'on sait tous que ce sont des crétins finis et qu'ils s'attaquent à tout ce qu'il peuvent, et tu pourras dire adieu à tes précieux bijoux et aux photos de ta grand-mère.

A force de traîner avec des bandits et autres personnes peu recommandable, l'Asari avait finit par adopter leur façon de parler un peu trop brute et d'un amour plutôt noir. Cela ne lui déplaisait pas vraiment, c'était mieux pour s'intégrer facilement.

L'Humain ronchonna mais préféra se taire pour l'instant. Comparé aux trois autres, ce n'était qu'un gamin mais rien d'étonnant sur Oméga : il y avait pas mal d'orphelin ou de jeunes qui souhaitaient prendre leur vie en main seul.

Des cris commencèrent à retentir dans la rue suivit par des bruits de tirs, signe que des pillards étaient arrivés. Tous réagir en se positionnant de sorte à viser l'entrée de l'hôtel tout en restant un minimum caché par le comptoir. Heureusement pour eux c'était la seule entrée du bâtiment. Les sorties de secours ce n'était pas très courant. Les pillards commencèrent à frapper la porte, essayant de l'ouvrir par la force. Ce qu'ils ignoraient c'était qu'ils avaient déplacés quelques meubles afin de bloquer l'entrée. Comma ça ils allaient peut-être pouvoir économiser des balles. Et leur technique marcha puisque les malfrats finirent par s'éloigner en braillant des choses incompréhensible sans qu'ils aient pu ouvrir la porte.

- Merde, moi qui voulais exploser quelques têtes grogna le Turien en se laissant retomber sur ses fesses.
- Non merci, je n'ai pas trop envie que mon sol soit tâché répondit le Butarien.

Les heures passèrent durant lesquels les quatre s'occupèrent comme ils le pouvaient. Quelques échanges, apprenant un peu sur les uns et les autres et racontant quelques anecdotes pour détendre l’atmosphère. Finalement, le courant réapparu, éblouissant nos quatre compères par la même occasion. Comme un automatisme que tout le monde avait après une catastrophe par exemple ou un événement majeur qui les forçait à rester cloîtrer dans un bâtiment pendant plusieurs heures, tous sortirent dans la rue pour évaluer les dégâts. Plusieurs maisons avaient été forcés, les magasins étaient sans dessus dessous et plusieurs personnes étaient déjà en train de remettre un peu d'ordre. Au moins pas de cadavres au sol, cela rassurait l'Asari. Elle restait tout de même inquiète, notamment sur la raison de cette longue coupure de courant. En espérant que cela n'avait pas eu de trop grosses répercussions ailleurs.

Elle qui cherchait de l'action, elle était servie sur Oméga : chaque jour il s'y passait quelque chose. Et même dans d'autres endroits des Systèmes Terminus. Avec toute la diversité que comprenait ces derniers, beaucoup de conflits se créaient facilement, certains ayant plus d'impacts que d'autres. Ae'lya n'en était pas particulièrement heureuse, préférant que chacun s'entendent avec les autres mais cela entrait en contradiction avec sa révulsion envers la routine. Alors c'était un peu comme dire que l'on aimait les légumes sans en manger.

En bref, cette vie de dangers et d'imprévus lui correspondait -malheureusement- à merveille. Sans oublie qu'elle avait trouvé sa place dans les Système Terminus, ayant rencontré plusieurs personnes déjà sur qui elle pouvait compter en cas de problème. Qui sait, elle allait bientôt s'occuper du problème des Matriarches si elle continuait à avancer sur ce chemin là.


Apparence

Ae'lya n'a pas un physique qui sort de l'ordinaire, du moins pour une Asari. Comme toutes les représentantes de son espèce, elle possède une grâce sans pareille, avec un corps sculpté presque à la perfection. Elle n'hésite pas à mettre ses atouts en valeur, en enfilant des tenues que l'on pourrait qualifier d'osées. Par exemple, un simple bout de tissu fin qui viendrait recouvrir sa poitrine et au niveau de ses hanches, le tout accroché à l'aide de fils fins ornés de petites perles ou d'argent. D'ailleurs, ce n'est pas le genre de tenue qui gênerait l'ancienne membre des commandos lorsqu'elle est engagée pour ses talents biotiques et militaire, bien au contraire. Elle a déjà effectué plusieurs missions en "petite tenue" et elle a pu remarquer que cela présente un certain avantage en combat : ses cibles, le plus généralement des hommes, se retrouvent troublés d'avoir en face d'eux une Asari à moitié nue. Toutefois, Ae'lya n'est pas folle ou suicidaire pour autant : lorsque le danger est bien présente, elle enfile sa tenue de Commando, qu'elle a bien évidemment gardé et qui la protège un minimum. Une simple combinaison noire, souple et qui permet une certaine protection. Ses marques faciales sont de couleurs blanches et celle de sa peau tend vers un bleu grisâtre. Ses yeux sont d'un bleus très clair, s'alliant parfaitement avec le reste de son physique. La plupart du temps, vous verrez un air charmeur sur cet Asari avec quelques sourires ou même des froncements de sourcils. En fait, elle ne cache pas ses émotions, seulement lorsque la situation l'exigence. Après, si elle y arrive ou non, c'est une toute autre histoire...


Caractère

Notre Asari, contre toute attente, est une grande impulsive. Une remarque de travers et elle peut se mettre dans tous ses états, ce qui n'est pas un avantage lorsqu'elle fait face à un feu nourri. Sur le terrain, elle agit souvent sans réfléchir, se laissant guider par son instinct et ses émotions. Parfois, cela l'amène à compliquer la situation, rendant ainsi la mission plus difficile qu'elle ne l'est déjà. De plus, cela lui offre un certain franc-parler qui ne fait pas d'elle une très bonne infiltrée. Plutôt une femme d'action malgré les difficultés qu'elle pourra se créer. Disons qu'avec le temps, elle a finit par faire avec ce trait de caractère et commence à avoir l'habitude quand tout va de travers. Ce qui ne l'empêche pas de s'énerver et de démarrer au quart de tour.
Pour le plaisir du plus grand nombre, elle est également très charmeuse. Elle n'ignore pas les regards insistants qui peuvent se poser sur elle et elle saute le plus souvent sur l'occasion pour jouer de son charme. Un simple jeu, rien de plus. Quelques mots, un regard et il lui plaît de voir sa "victime" s’émoustiller. C'est souvent à partir de là qu'elle trouve un prétexte pour partir, lorsque la personne en question lui a payer son troisième verre. Disons qu'elle n'hésite pas à mettre ses charmes à profit pour rendre sa vie un peu plus facile, quitte à se faire embocher dans des boîtes de nuit où elle doit danser pendant de longues heures. Cela ne lui pose aucun problème puisque fait partie de son caractère.
S'alliant parfaitement avec son côté impulsif, elle déteste la routine. C'est quelque chose qu'elle évite comme la peste. Elle se débat du mieux qu'elle peut avec, cherchant à tout prix à faire quelque chose de différent chaque jour, pour que rien ne se ressemble. Ne pas aller dans le même bar, ne pas parler avec les mêmes personnes, ne pas manger la même chose, ne pas faire la même danse, la même mission, le même trajet. Bref, elle évite tout ce qui est répétitif, tout ce qui pourrait se finir en une routine. Cela lui offre un comportement assez dynamique et imprévisible.
Outre ces quelques points, c'est une Asari qui se montre très brave. Honnête, elle n'accepte pas les missions sales, qui seraient contre ses principes. Elle souhaite travailler du bon côté, même si le bon côté n'existe pas vraiment dans les Systèmes Terminus. Travailler pour le moins pourri en somme et faire un boulot qui est un minimum "humain", comme dirait les représentants de cette espèce. N'ayant peur de rien, elle n'hésite pas à accomplir des tâches dangereuses et à protéger les autres. Comme la plupart des Asaris, chaque vie est précieuse à ses yeux et elle fera tout pour sauver un être en danger, que ce soit un meurtrier ou non. Cela lui confère également un côté téméraire puisqu'elle n'a peur de rien, n'a pas froid aux yeux. Même les missions suicide elle ne dit pas non. D'ailleurs, elle se fiche bien qu'on lui mentionne le fait que ce soit suicidaire : ça lui passe au-dessus de la tête. Encore une fois, un vrai Krogan.


Compétences / Équipement


Équipement :

Equipement : Saboteur, biotique
Armes : Pistolet Berserker et Disciple
Armurerie : Acolyte

Compétences :

Militaire : Combattant entraîné/Maîtrise avancée/Discrétion naturelle (0pt), munitions phasique (3pts), grenades incapacitantes (2pts).
Biotique : Biotique expérimentée + Projection (2pts), Onde de choc (4pts), Singularité (4pts)
Technologie : Surcharge (3pts)




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Elle s'arrange toujours pour avoir un pistolet sur elle.
Relations avec les autres : Elle ne s'entend pas mal avec les autres mais n'a pas vraiment d'amis pour autant : elle fait attention à qui elle accorde sa confiance. Grâce à son charme, elle est souvent entourée d'un petit groupe d'admirateurs.
Des liens prédéfinis ? Anton Ardak : Elle a rencontré Anton par le biais d'un employeur commun afin d'effectuer une capture. A l'époque, le Butarien était un chasseur de prime et bien que son caractère divergeait de celui de l'Asari, elle vu rapidement un allié puissant en lui. Ils se retrouvèrent pour effectuer d'autres contrats et à présent, leur relation est très professionnelle. Ils s'entendent plutôt bien et se donnent quelques coups de mains pour réaliser certains contrats.
Talus Macdonis : C'est un chasseur de prime qu'elle a rencontré en sillonnant les Systèmes Terminus à la recherche de contrats. Il lui a demandé son aide afin de trouver des informations sur une cible qu'il devait abattre. Au début hésitante, Ae'lya a finit par accepter, constatant que ses intentions étaient nobles et depuis, il fait souvent appel à elle pour l'aider dans sa chasse ou même pour discuter simplement autour d'un verre.
Harmitt : Barman du Venereae, bar dont la notoriété ne cesse d'augmenter, il a donné plusieurs tuyaux à l'Asari durant ces dernières années, lui permettant de se mettre à jour au niveau des rumeurs ou même d'obtenir de l'aide pour ses contrats. L'Elcor est donc bien appréciée par l'ancienne Commando.
Kyreshorl Venterra : Elle avait entendu parler d'elle lors de ses nombreuses escales sur Oméga mais l'a rencontré récemment grâce à Anton. La connaissant plus de loin que de près, elle ne l'apprécie guère mais ne souhaite pas apporter de jugement trop hâtif. De ce fait, elle aimerait bien la découvrir un peu plus et surtout l'avoir de son côté lorsque la situation l'exigera. Pour l'instant, rien de particulier ne les lie si ce n'est Anton.
Tori Jorunn : Elle a rencontré cette Drell de nombreuses fois depuis les cinq dernières années, rencontres totalement hasardeuses en passant. Tori apprécie visiblement voir les Asaris danser et Ae'lya a déjà reçu quelques pourboires et des verres de sa part, c'est pour cela qu'elle a retenu son visage ainsi que son nom. Elle a eu l'occasion d'échanger quelques mots avec elle mais elle ne peut pas prétendre la connaître pour autant.
Sans oublier les PNJs présents dans son histoire, notamment le Commandant Tiensa T'asny et la Matriarche Selina T'vinii.



Hors Personnage

Comment avez-vous connu le forum ? Je me suis remise à ME ce matin et pendant que je profitais des charmes de la Favorite, j'ai eu l'idée de faire du RP dans le monde de Mass Effect. Du coup j'ai fouillé sur le net et je suis tombée sans grandes difficultés sur ce fourm. Je ne m'attendais pas à le trouver d'ailleurs, sachant que je n'avais jamais entendu parler de forum RP portant sur cet univers je pensais qu'il n'en existait pas. Mais heureusement que je me trompais !
Est-ce un double compte ? Nop
Des remarques ? Des remarques ? Des compliments plutôt xD Comme dit précédememnt, je ne m'attendais pas à ce que mes recherches soient concluantes, encore moins de tomber sur un forum aussi complet et beau, avec encore plus de charme que la Favorite ! Enfin bref, tout ça pour dire que je suis ravie d'être tombée dessus et que cela me réjouis de voir que beaucoup de monde RP sur Mass Effect, ne souhaitant visiblement pas rester sur leur faim après les événements ô combien bouleversants du dernier opus...





Dernière édition par Ae'lya T'ani le Dim 03 Jan 2016, 22:38, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1103

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 27 Déc 2015, 18:07
Une asari WhatTheFuck

Bon comme je reste malgré tout un être sensible, poli et aimable je te souhaite la bienvenue Bière 2


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 27 Déc 2015, 18:17
hoho une asari ! C'est bien ça Kyre

Bon courage pour ta fiche ! et surtout bienvenue parmi.. Les fous
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 27 Déc 2015, 20:30
Ohh une nouvelle asari

On va pouvoir reprendre le pouvoir ! Fishman

Bienvenue a toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucun
Rang : Aucun
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 90

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 27 Déc 2015, 23:16
Bienvenue ! :3


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hiérarchie Turienne
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 273

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Lun 28 Déc 2015, 01:52
Ce moment ou tu oublis la longévité Asari et que tu bug sur les 553 ans Gné. XD

Bienvenue sinon Smile
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Lun 28 Déc 2015, 02:01
Bienvenueeee ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant
Rang : Barman
Voir le profil de l'utilisateur


Membre
Messages : 51
Crédits : Bioware & moi-même

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Lun 28 Déc 2015, 09:04
Hello et bienvenue Ae'lya !

PS : Mes avatars ont la vie longue. Razz


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Freelance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4117-acces-au-profil-d-ae-lya-t-ani


Messages : 32

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Sam 02 Jan 2016, 10:17
Merci à tous pour votre accueil chaleureux ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8006
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 03 Jan 2016, 01:40
Bonsoir Ae'lya.

Ta fiche me semble plutôt bonne, à quelques détails.

Tu dis que tu as quitté l'armée après la trahison, puis dans ton apparence que tu as toujours ton armure de commando. Je me pose donc la question : est-ce que tu as désertée ou non ? Si oui, hormis que tu dois avoir un avis de recherche quelque part dans les bases informatiques de Thessia, pas de souci. Si non, tu ne peux pas avoir gardée ton armure, l'armée l'aurait reprise.

Le reste me semble tout bon niveau cohérence. Je te rappelle juste que les "sangs-pur" ne sont pas du tout aimés chez les Asari, mais je doute que quelqu'un te demande ton arbre généalogique.

Enfin, le dernier point qui me gêne (d'ou le pluriel à détail) : j'aimerais que tu explicite un peu ce que tu fais entre 2160 et maintenant. Ca fait une grande marge inconnue actuellement. Est-ce que tu as vécue la Grande Guerre en tant que combattante ? Est-ce que tu étais sur Oméga lors du Blackout ? Ce genre de choses.

Bon courage pour les rajouts.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Freelance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4117-acces-au-profil-d-ae-lya-t-ani


Messages : 32

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 03 Jan 2016, 16:45
Hello !

J'ai rajouté des détails la concernant durant la Grande Guerre et le Blackout à Oméga.
Pour résumé le tout, en 2187 elle s'est rendue sur Thessia pour tenter de retrouver le Commandant Tiensa et également apporter son aide pour défendre la planète face aux Moissonneurs tout en restant incognito pour les Matriarches grâce à l'aide de son amie. J'ai jugé que c'était possible avec le chaos ambiant malgré le fait qu'elle soit recherchée par les autorités, j'espère ne pas m'être trompée.
Pour le Blackout d'Oméga, elle est restée barricadée dans un hôtel avec un Humain, un Turien et un Butarien pour faire face à de potentiels pillards qui profitèrent de l'absence d'électricité pour voler tout et n'importe quoi.

Ensuite, comme je l'ai mentionné plus haut, en effet elle a bel et bien déserté l'armée, donc aucun problème pour l'avis de recherche.
Je suis tombée sur la particularité des sangs-pur après avoir fouillé pendant un moment les informations du codex et je comptais justement jouer là-dessus en RP ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8006
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 03 Jan 2016, 19:24
Très bien, à une correction près : les Moissonneurs sont totalement inconnus jusqu'à 2183, date de l'attaque de la Citadelle par Sovereign. Ensuite, les Conseil étouffe l'existence des Moissonneurs, mais des rumeurs circulent. Il n'y a qu'au moment de la Guerre où leur existence devient officielle. Par conséquent, tu ne peux pas en avoir entendue parler dans ta jeunesse.

A part ça, c'est parfait, je te laisse modifier et je pourrais te valider.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Freelance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4117-acces-au-profil-d-ae-lya-t-ani


Messages : 32

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 03 Jan 2016, 22:41
Ah d'accord, je pensais que l'on les mentionnait dans les récits anciens qui portaient sur les Prothéens mais mes souvenirs doivent être erronés, autant pour moi. Et du coup ça a été modifié ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8006
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   Dim 03 Jan 2016, 22:48
Alors c'est tout bon.

Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et bienvenue sur le forum.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ae'lya T'ani   
Revenir en haut Aller en bas
 

Ae'lya T'ani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Abandonnées-