AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Une prime, deux chasseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Sam 20 Fév 2016, 19:12
Un soupire de soulagement franchit la barrière des lèvres d’Aheme, elle avait raison de croire qu’il y avait une chance entre eux, elle se détendit et se permit même de rire lorsque l’homme face à elle se plaignit de sa poigne. Elle bomba le torse, afficha son plus beau sourire et prit une voix à la krogan.

-Tu as devant toi une femme qui a cohabité avec des Krogans pendant plus de 8 ans! Tuchunka, je le connais comme le fond de ma poche!

Elle rigola en voyant l’air du Turien et recommença à manger jusqu’à ce que Talus fasse référece à son équipe. Comptait-il lui demander demandé de rencontrer ses coéquipiers? Elle imaginait parfaitement la réaction de Kaester si il les voyait main dans la main, la simple idée de voir le Turien dans cette état la convaincue de leur présenter son nouveau compagnon si ce dernier était d’accord bien évidemment.

-Ils sont sur Oméga, tout comme moi. C’est assez rare que nous nous séparions. Nous sommes sur Oméga car la mère de Zemirah est en fin de vie, elle tenait à être avec elle quand elle passerait de l’autre côté. Je pourrais te le présenter si tu veux, mais je ne te garantis pas que Kaester va beaucoup t’aimer.

Ils finirent de manger sans trop se presser, ce n’était pas comme si les membres de son équipe allaient s’enfuir, encore moins Bray. Ils payèrent leurs consommations et sortirent du petit restaurant, bien évidemment, Aheme ne manqua pas de faire son plus beaux sourires aux deux Krogans qui gardaient l’entré. Ils les saluèrent à son tour avec ce qui ressemblait le plus à un sourire pour des Krogans. Elle discuta pendant quelques instants avec les deux mastodontes, puis les salua une dernière fois avant de poursuivre sa route avec Talus. Elle le mena aux travers des rues d’Oméga afin de l’amener à leur hôtel. Ils arrivèrent enfin devant la grande bâtisse, l’hôtel avait l’air luxueux, mais pas trop. Ils entrèrent et se dirigèrent automatiquement vers l’ascenseur. Lorsque les portes automatiques se refermèrent elle se colla à lui et l’embrassa passionement. Malheureusement pour Talus, dès que les portes s’ouvrirent à nouveaux, c’était pour laisser place à une kroganne en furie, portant le doux surnom de Bray. Elle plaqua Talus contre le mur et commença à l’injurier. Aheme posa sa main sur le bras de la furie pour qu’elle lâche prise.

-Arrête Bray, c’est un ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 167

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Dim 21 Fév 2016, 21:03
Talus continuait de se masser la main, tandis qu'Aheme commençait légèrement à rire. Puis, c'est avec une grande fierté qu'elle lui dévoila qu'elle avait vécu pendant environ 8 ans avec des Krogans, sur leur planète. Le turien ne put s'empêcher de se demander si la jeune femme disait la vérité ou bien si elle se moquait de lui. Pour sa part, le turien savait que ce genre de chose serait trop compliqué pour lui. Pas qu'affronter la nature hostile de cette planète l'effrayait. Cependant, contrairement à Aheme, la nourriture présente sur Tutchanka lui était totalement inaccessible. Les turiens et les quariens étaient les seuls espèces dextro de la galaxie, du moins à ce jour. Du coup, la nourriture des autres espèces n'étaient pas consommable pour eux. S'ils en mangeaient, cela pouvait très bien les tuer. Pendant ce temps, la drell prit quelques bouchées de son plat, avant de reprendre la parole. Elle affirma que son équipe était sur Oméga. Apparemment, ils se séparaient rarement et ils étaient présents sur ce caillou flottant parce que la mère de l'un d'entre eux était mourante.

Aheme avait visiblement envie de lui présenter les autres, suggérant au passage que le turien de la bande risquait de ne pas l'aimer. Talus n'eut aucun mal à émettre une hypothèse sur le pourquoi de cette haine. Fort probable que l'autre turien, ce Kaester avait des vues sur Aheme. Si la supposition de Talus était la bonne, ce type ne l'aimerait pas, sous prétexte qu'il lui avait ''piqué'' sa gonzesse. De toute façon, le chasseur de primes s'en fichait un peu. La galaxie était ainsi faite, impossible pour tout le monde d'aimer tout le monde. Il y aurait toujours des personnes que l'on n'aimerait pas. Que ce soit pour des bonnes raisons que pour des raisons plus méconnues. Talus et Aheme continuèrent de manger dans le calme. Une fois leur déjeuner terminé, chacun paya pour sa commande et ils quittèrent le restaurant. La drell en profitant pour discuter avec les deux krogans à l'entrée. Puis, elle commença à le guider, l'amenant vers un hôtel du secteur. L'édifice était plus luxueux que le motel où ils avaient passé la nuit. En même temps, ce n'était pas difficile de faire mieux que ce motel tout pourris.

Le turien s'interrogeait sur cette rencontre à venir, alors qu'ils rentraient dans l'ascenseur. Pendant la montée, Aheme se colla sur lui et l'embrassa. Talus lui aurait bien rendu son baiser, si la porte de l'ascenseur ne c'était pas ouverte qu'une kroganne n'était pas entrée pour le plaquer contre un des murs. La kroganne commença à l'insulter et à profaner un flot ininterrompu de grossièreté. Le regard de Talus devint rapidement plus hostile et acerbe. Si cette kroganne voulait la bagarre, elle l'aurait. Cependant, Aheme calma quelque peu le jeu, en parlant à la femelle. Visiblement, ça devait être Bray. Elle se calma, mais continuait de le maintenir contre le mur.


-T'as de la chance, turien. Quelques instants de plus et je te cassais en deux.

-De mon côté, un instant de plus et j'aurais été obligé de te transpercer.

Le turien ne mentait pas. Son poing était appuyé contre le ventre de Bray et son omnitech était illuminé, témoignant que le chasseur de primes avait été sur le point d'activer son omnilame. À une distance aussi rapprochée, cela aurait fait énormément de dégâts. La réponse de la kroganne ne se fit pas attendre. Elle commença à rire et le relâcha.

-T'as des carrés, je dois l'admettre.

Puis, elle se tourna vers Aheme.

-Je l'aime bien. C'est qui, au fait?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Lun 29 Fév 2016, 23:24

Aheme du réprimé un hoquet de surprise quand elle vit l’omnilame du Turien contre le ventre de sa meilleure amie. Elle n’en voulait pas à Talus, il n’avait fait que se défendre envers une ennemie, très imposante c’est vrai. Au moment ou Bray se tournait vers elle, Aheme se glissait près de Talus et lui prenait la main. Qui il était? À cet instant, il était tout. Ses yeux ne voyaient que lui. Elle était perdue dans le bleu de ses yeux quand Bray l’interpella de nouveau. Elle sursauta, rompant le charme ensorceleur des beaux iris de Talus.

-Talus, je te présente Bray. Bray voici Talus.

Après avoir fait les présentations entre sa meilleure amie et son homme, elle le fit entrer dans la chambre. Du pas de la porte, le spectacle était bluffant. Au centre de la pièce, une table renversé, et juste à côté une Asari entrain de frapper la tête d’un Turien sur le sol. Dans un coin, un Quarien en train d’affuté des couteaux de jet et a l’opposer, une humaine entrain de rire en voyant le spectacle qu’offrait les deux bagarreurs. Aheme lâcha la main de Talus et attrapa le collet des deux imbéciles qu’elle balança à l’autre bout de la pièce, chacun dans leurs coins.

-15 minutes de réflexion! Et toi, Liesiel, arrête de rire comme une idiote!

Elle reprit la main de son chéri et lui demanda un coup de main pour replacer l’ensemble de cuisine qui avait été abimé dans leurs chutes. Génial! Elle allait devoir utiliser les peu de crédit amassé pour rembourser les dégâts. Elle prit le Turien par la main une nouvelle fois et l’amena voir la petite humaine qui avait un ventre démesuré du à sa grossesse. Elle attira son regard en lui faisant un salut de la main et s’assit face à son amie, dans le sofa avec son compagnon. Bien assis sur son copain, elle fit les présentations.

-T’embrasse pas ton chéri Aheme? Trop peur que Kaester l’éclate?

Aheme ne put résister à la tentation et embrassa Talus, un long baiser langoureux sous les yeux mauvais de Kaester qui se leva d’un coup de sa chaise surement pour aller replacer Talus. Bray s’interposa, Zemirah le menaça de le tuer si il touchait à Talus et le Quarien avait déjà préparé son couteau de jet. Kaester n’avait aucun moyen de toucher au deuxième Turien, tant que ses amis seraient vivants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 167

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Mer 02 Mar 2016, 04:33
Talus continuait d'observer la femelle krogan. Le turien n'avait aucun ressentiment particulier envers les krogans, cependant il demeurait sur ses gardes. Tant qu'il ne connaitrait pas mieux cette personne, Talus se méfierait. Certes, les krogans c'étaient plus ou moins assagit depuis la fin de la guerre contre les moissonneurs et la disparition du génophage. Toutefois, ils demeuraient un peuple avec une certaine passion pour le combat. Ajoutant à cela qu'Aheme lui avait affirmé quelques temps plus tôt que cette Bray adorait les massacres de masse. Pendant ce temps, la drell s'approcha de lui, lui prenant la main et se chargeant de faire les présentations. Elle se contenta de dévoiler les noms. Libre à elle d'agir ainsi. De toute façon, si Bray n'avait pas compris qu'Aheme et Talus étaient très proche, c'est qu'elle était aveugle et stupide, mais à un niveau cosmique.

Aheme le poussa vers la chambre. Lorsqu'il franchit le pas de la porte, l'ancien adjudant-chef eu droit à un étrange spectacle. En effet, des meubles renversés, mais surtout venant des coéquipiers d'Aheme. Déjà, une asari apparemment en train de foutre une raclée à un turien, le tout sous les rires d'une humaine. Eh bien, pour une personne qui, selon Aheme, n'aimait pas la violence, elle semblait y prendre un certain plaisir à regarder. Ce fut toutefois le quarien qui intrigua davantage Talus. L'individu en question était occupé à aiguiser des couteaux de lancées. Ce n'est pas le fait que les armes soient d'un style de combat plus ancien, après tout, cela restait efficace. C'était plutôt le fait qu'un quarien s'amuse avec des machins aussi coupant. Il aurait cru qu'il fuirait ce genre de truc comme la pire des maladies, de craintes de couper sa combinaison.

La drell le lâcha pour attraper au collet les bagarreurs et les jetés chacun dans un coin. Dommage, il était curieux de voir qui aurait bien pu gagner ce combat. Ensuite, Aheme revint près de lui et demanda de l'aide pour replacer le mobilier. Cela prit uniquement quelques minutes. Puis, elle l'entraîna à proximité d'une humaine, visiblement enceinte, vu la taille de son ventre. La drell l'obligea à s'asseoir dans un sofa, en face de l'humaine, avant de s'asseoir sur lui. Voilà qui était des plus agréable. Elle fit les présentation, puis l'embrassa après avoir été ''provoquée'' par une coéquipière. Talus savourait également le moment, jusqu'à ce que l'autre turien commence à faire des siennes. Visiblement, ce dernier voulait en découvre, mais ses coéquipiers l'en empêchait. Autant y aller franc jeu.


-Un problème, mon gars?

-Toi!

-Ah bon, pourquoi?

-Tu crois que tu peux débarquer ici et prendre ce qui ne t'appartiens pas.

-Appartenir? La dernière fois que j'ai regardé, Aheme était une personne.

Le turien s'adressa aux autres équipiers d'Aheme, sur un ton sarcastique, pour se moquer un peu de Kaester.

-Dîtes-moi, j'ai manqué un truc? Aheme est devenu un meuble pendant que j'avais le dos tourné?

Puis, il regarda de nouveau Kaester.

-Ou quoi? T'as de la merde de Pyjak dans les yeux et t'as pas remarqué qu'elle était là?

-Qu'est-ce qui m'empêche de venir te défoncer la tête?

-Je te fais une offre, je reste où je suis et toi tu te couches au sol, ensuite tu t'excuse à Aheme. Sans que les autres interviennent.

Kaester semblait vraiment en colère et chargea, les autres ne l'arrêtant pas. La suite fut des plus particulière. Talus réagit par réflexe. Son talon frappa la table encore au sol, celle-ci glissa sous le pied de Kaester alors que ce dernier faisait un pas. La table en mouvant sous son pied fit le reste. En effet, ce nouveau terrain ''glissant'' fut suffisant pour faire perdre l'équilibre au turien. C'était un point commun à toutes les espèces qui se déplaçaient sur deux jambes, le manque de stabilité. Un rien pouvait suffire à faire tomber une personne qui marche. Kaester chuta et tomba complètement au sol, couché. Talus, de son côté, restait impassible. Dans les faits, c'était un pur coup de chance pour lui. À la base, il avait voulu redresser sa jambe et mettre un bon coup de pied à cet imbécile, mais au final, il avait touché la table avant. Il n'en laissa rien paraître, autant faire croire que c'était totalement volontaire.

-Bon, il est couché. Il ne manque que les excuses.

Pendant ce temps, asari, kroganne, humaine et quarien riaient un bon coup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Dim 03 Avr 2016, 06:12
Le cœur de la belle Drell se stoppa net quand elle entendit les insultes que proférait Kaester à son égard, comme son père l’avait fait des années auparavant. Elle baissa les yeux pour se lancer dans une grande contemplation soudainement très intéressante du sol de la chambre. Liesel croisa son regard, elle vit les yeux embuées de larmes de son amie à la peau orange et lui prit la main. Aheme essuya rageusement ses larmes et releva brusquement la tête vers Talus quand elle entendu le bruit sourd que causa la chute de son comparse d’arme Turien. Elle le regarda, couché sur le sol, le visage dans la moquette défraichit et malodorante de la chambre. Avec un élan de colère, elle s’accroupit près de lui et releva sa tête du bout de l’index. Sur le coup, elle se retient de ne pas lui cracher au visage.

-Je ne t’ai jamais appartenu, Kaester, et je ne t’appartiendrais jamais. Celui que tu viens de menacer de lui ‘’défoncer’’ la tête, je l’aime. Si tu lui fais du mal, je te ferais vivre les pires douleurs que tu n’auras jamais vécues.

Elle se releva et s’assit près de son homme en croisant les bras sur sa poitrine, elle avait encore mal, elle était encore triste et sentait encore les larmes perlés au coin de ses yeux. Elle enfouit sa tête dans le cou de son amant et laissa libre coup à sa tristesse en silence, seul Talus pouvait entendre ses sanglots. Elle s’accrochait à son cou comme à une bouée de sauvetage et entendit Bray prendre Kaester par le collet et le trainé jusqu’à la porte, pour le sortir dehors de la chambre. Après plusieurs minutes de pleures incessants, elle sécha ses larmes et prit la main de Talus avec un grand sourire.

-Je t’aime, tu sais? Je t’aime beaucoup et je tiens vraiment beaucoup à toi. Je n’oserais pas te demander de nous suivre, mais j’aimerais vraiment qu’on se revoit.

Aheme l’embrassa avec une infinie délicatesse, amoureusement. Avec tout l’amour qu’elle ressentait pour cet homme qu’elle avait rencontré la veille seulement. Elle se rassit sur lui une nouvelle fois et repris sa conversation avec sa bonne vieille amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 167

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Dim 03 Avr 2016, 23:26
Talus restait totalement impassible devant Kaester, encore sur le sol comme merde. Pour le moment, le chasseur de prime attendait que l'autre imbécile se décide à faire des excuses à Aheme. S'il refusait de le faire, il se ferait une joie de continuer la leçon sur les bonnes manières. Au final, les excuses n'eurent même pas le temps de venir. En effet, la drell se jeta pratiquement sur Kaester et commença à l'engueuler. Tandis qu'elle disait ses quatre vérités au turien, Talus de son côté prenait quelques petites notes mentales sur la belle petite drell orangé.

**Ne surtout pas oublier que le charmant petit varren peut sortir ses griffes. Des griffes pouvant être très acérés, à première vue.... Je ne sais pas trop pourquoi, mais je trouve ça, légèrement excitant.**

Après avoir fini d’engueuler Kaester, Aheme revint vers Talus et s'assit à côté de lui. Ce dernier trouva cela légèrement dommage. Il avait bien aimé quand elle c'était assise sur lui. Le plaisant contact avec sa peau douce contre ses mains et son odeur dans ses narines. Finalement, elle se rapprocha, posant sa tête sur son cou. Cela aurait été très plaisant, si la jeune femme n'était pas en train de pleurer. Le turien lui caressa le dos pour la rassurer. Elle ne pouvait pas le voir, mais le regard de Talus était devenu froid et hostile, dirigé vers Kaester. Il y avait à peine quelques minutes, Aheme était radieuse et maintenant elle sombrait dans la tristesse. Pour lui, les choses étaient claires. Si ce petit merdeux faisait un seul autre commentaire ne serait-ce que légèrement offensant envers la drell, il allait le sentir passer. Cela n'eut cependant pas lieu, car la kroganne attrapa le turien par le collet de son armure et sortit de la chambre avec lui.

**Je sens qu'elle va lui défoncer sa gueule.**

Finalement, la drell sécha ses larmes. Puis, elle lui pris la main. Encore une fois, elle lui avoua son amour. Puis, Aheme lui annonça qu'elle n'oserait pas lui demander de les suivre, donc de rejoindre leur groupe. Cependant, elle souhaitait le revoir. Puis, elle l'embrassa longuement, avant d'échanger quelques mots avec son amie humaine.

-Rejoindre votre groupe pourrait être très intéressant, en fait. Bon, je serais honnête, cela ne serait pas pour tout de suite. J'ai des choses que je dois remettre en ordre sur Palaven et deux ou trois contrats en solitaire à m'occuper. Toutefois, une fois que se sera réglé, si l'offre est toujours d'actualité, soit certaine que je vais l'accepter. Ça aura ses avantages: le travail d'équipe, les contrats qui rapportent plus, des compagnons d'armes et la possibilité de veiller sur ton joli petit minois. Par contre... j'espère au moins que l'autre imbécile risque pas de nous causer des problèmes.

-Ça risque pas.

C'était Bray, elle venait tout juste de rentrer, sans Kaester.

-Tu pourrais être plus précise?

-Bah, Kaester a encore fait un sale commentaire la petite. En plus, il devait se croire dans un holo débile. Il arrêtait pas de parler de vengeance qu'on ne verrait pas venir. J'en ai eu assez et j'ai préféré couper court et tester une théorie.

-Quelle théorie?

-Celle sur vos ancêtres présumés.

-Euh... celle qui dit que les turiens descendent d'une espèce aviaire?

-Ouais, j'ai ouvert la cage d'ascenseur et je l'ai balancé dedans. Il est tombé comme une pierre. Comme on est au neuvième et qu'il est tombé jusqu'en bas.

-Ah ouais forcément... Et puis, même si mon peuple avait conservé ses attributs d'oiseau, je doute qu'on pourrait voler avec les armures qu'on porte.

Bray haussa les épaules, comme si c'était un détail qu'elle avait oubliée. Talus haussa aussi les épaules.

-Bon... ça fait un abruti de moins dans la galaxie... Bon j'en étais où, moi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Lun 25 Avr 2016, 23:46
Aheme rit un peu en voyant l’indifférence totale de sa meilleure amie, se logeant dans les bras de son amant, cachant tant bien que mal sa peine fasse à tous ses compagnons. Après une courte discussion avec le Quarien qui lui servait de coéquipier, elle se tourna vers le Turien qu’elle aimait pour échanger avec lui un long baisé, ne s’arrêtant que pour respirer encore une fois. Prenant le visage de Talus à deux mains, elle lui sourit avec toute la délicatesse dont elle savait faire preuve.

-Tu veux bien rester ici cette nuit? Je n’ai pas envie de te laisser partir mon cœur.

Elle recommença à l’embrasser, se glissant sur ses genoux pour s’assoir sur lui à nouveau. Entourant la nuque de son aimé avec ses bras, approfondissant ainsi le baiser. Sans relâcher sa prise autour de son cou, elle se sépara de lui et le regarda en souriant. Elle ne cessait de le regarder, souriant bêtement, elle fut tirée de sa contemplation par Liesiel qui rigolait en disant qu’Aheme semblait dévorer Talus du regard, ce qui n’était pas si faux que ça. Elle s’étira et se leva pour rejoindre la cuisine dans laquelle Zemirah était assis, occuper comme elle était à contempler le fond de son verre vide. Aheme s’assit près d’elle et lui caressa le dos, en pensant que la cause de son chagrin était dû à la condition de sa mère, ce que lui dit Zemirah lui apprit le contraire.

-Je suis jalouse de cette relation que tu as réussi à construire avec ce Turien. Tu es la seule parmi nous à pouvoir se vanter d’être heureuse malgré la vie mouvementé que tu mènes. Mais dis-moi, Aheme, cela veut-il dire que tu vas nous quitter et partir faire ta vie avec cet homme? Après tout, qui pourrait t’en vouloir, douce Aheme, de vouloir être heureuse avec l’homme que tu aimes?

-Zemirah, tu trouveras l’homme qui saura accepté la vie que tu mènes comme j’ai su le trouver hier. J’ai eu de la
chance qu’il m’aime aussi, j’avais peur qu’il ne veut plus me revoir.


Elle se leva ensuite pour se servir à boire à son tour, observant son homme qui semblait en pleine discussion avec ses coéquipiers. Déposant son verre dans l’évier, elle retourna le voir et l’embrassa doucement une nouvelle fois.

-De quoi parlez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 167

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Dim 01 Mai 2016, 19:28
Le moins qu'on puisse dire sur Aheme, c'est qu'elle était du genre très câline. En effet, elle n'arrêtait pas d'embrasser Talus. Cela ne le dérangeait nullement. Par contre, il voyait sans mal comment certains pourraient s'adonner à des plaisanteries sur le sujet. Peu importe, certains pourraient bien plaisanter sur leur relation, le turien s'en fichait. Il avait vécu assez de trucs extrêmes et dangereux dans sa vie pour que l'opinion d'autrui, sur les petites choses de la vie, lui importe peu. Après tout, quand tu as survécu à des combats et à des guerres où des gens ont péris par millions... des blagues sur ta relation amoureuse, cela ne te fait même pas hausser un sourcil.

Pour en revenir à Aheme, cette dernière regardait Talus directement dans les yeux, lui prenant le visage à deux mains. La jeune femme lui demanda s'il voulait bien rester avec elle pour cette nuit. Apparemment, elle n'avait pas envie de le laisser partir. Cependant, le turien n'eut pas le temps de répondre, car la drell l'embrassa de nouveau, en se couchant sur lui. Sur le moment, Talus hésitait entre la gêne et profiter du moment. C'était plutôt logique, considérant qu'ils étaient devant publique, ni plus ni moins. Toutefois, Aheme fini par s'interrompre et alla rejoindre l'humaine, Zemirah, dans la cuisine et commencèrent à discuter. Talus se retrouva seul en compagnie de Bray et du quarien dont il n'avait pas encore saisi le nom. La kroganna s'absenta, se dirigeant vers les toilettes. Ce fut le silence pendant quelques instants, puis le quarien prit la parole.


-Tu dois être content de toi, au moins?

-C'est à dire?

-T'as trouvé une jolie fille quand même.

-Évidemment.

-Tu lui as joué un sale tour louche?

-Euh, pardon?

-Bah... voyons voir, dans mon cas, une fois Kaester m'avait lancé un défi: Aller fouiller dans les affaires d'Aheme et lui voler un sous-vêtement. Je l'ai fait. Rien ne tordu non plus. Cependant, avant d'avoir pu le remettre en place, elle était de retour. Du coup, pour ne pas me faire prendre sur le fait, je l'ai balancé dans un broyeur à ordure.

Le quarien se tut cependant en voyant le regard désapprobateur de Talus.

-Quoi? Tu lui as peut-être pas fait ce genre de coup. Mais je suis sûr que tu as dû le faire à une turienne.

-Non.

-Jamais?

-Jamais.

Long silence. Le quarien semblait embarrassé, du moins selon ses mouvements. Difficile de lire les expressions d'une personne masquée.

-Bon... euh... Tu gardes le silence sur cette affaire et en échange... Je te payes le restaurant... à Aheme aussi.

-D'accord.

Le turien évita d'afficher un sourire. En fait, ce qu'il avait raconté était une demi-vérité. Certes, il n'avait jamais volé de sous-vêtements à une ou des turienne. Par contre, quand il était encore un adolescent, il en avait volé à une asari. Techniquement ce n'était pas un mensonge, puisque le quarien n'avait mentionné que les turiennes. Avec l'offre qu'il venait d'accepter, Talus en profiterait pour inviter Aheme dans un restaurant un peu chic. Bray revint des toilettes. Quelques secondes plus tard, ce fut le tour d'Aheme, qui arriva en l'embrassant, puis s'interrogeant sur le sujet de leur conversation. Talus sortit la première idée qui lui vint en tête.

-Il était en train de me raconter comment tu as terriblement gaffés lors d'une de vos missions.

Le quarien rattrapa aussitôt la perche que Talus lui avait tendu.

-Ouais, tu te souviens cette mission à proximité des frontières asari. Tu avais la cible en ligne de mire. Au final, il a fallu que tu éternues juste avant de tirer. Résultat, tu l'as manqué et on a dû passé une semaine à le traquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Sam 18 Juin 2016, 04:06
Le sourire de la Drell se fendu jusqu’à ses oreilles, comment oublier cette mission qui avait marqué leurs mémoires? Elle s’en rappelait comme si c’était hier. L’équipe venait tout juste de quitter le clan des Urdnot, pas plus d’un mois c’était écoulé depuis leurs arrivés sur les frontières Asari. C’était justement l’une de ses dames bleues que les assassins devaient traquer et ‘’faire disparaitre’’. Après des semaines entières de traque, l’Asari était enfin seule. Couchée a même le sol, le visage dans la poussière, la Drell visait et attendait doucement. Au moment fatidique, un coup de vent souleva la saleté au sol et fit éternuer la jeune Drell qui manqua lamentablement sa cible. Une semaine suplémentaire fut nécessaire pour le groupe afin de la retrouvé une nouvelle fois. C’est qu’elle était dure à trouver la bougresse! Le rire qui avait secoué la jeune femme durant quelques minutes se calma enfin. Elle se tourna ensuite vers Van, son meilleur ami depuis tant d’année, car après tout, entre Van et Kaester, le choix était vite fait.

-Dis-moi Van, tu ne sais pas où pourrait se trouvé ma culotte en dentelle noire que ma offert Liesiel? Kaester m’a dit la dernière fois que tu serais peut-être où elle pourrait se trouver?

C’est avec un grand étonnement qu’elle vue le Quarien se levé et sortir de la salle, sans un seul commentaire. Aheme le pointe en regardant son Turien avec de gros yeux, sans ce douté de ce dont les deux hommes ont parlé peu avant son arrivé dans la pièce.

-Vous avez parlé de quoi pendant mon absence? Il semblait gêné, il a dû te confié l’une de ses nombreuses blagues qu’il inflige à moi et les autres filles du groupe, il n’en a pas l’air mais c’est un gros pervers.

Elle sourit et l’embrassa doucement avant de se collé contre lui. Elle le regarda dans les yeux et joua avec ses mandibules. Alors que la Drell était de nouveau captivée par les traits du visage de l’homme, Bray toussota pour leur rappelé sa présence au jeune couple, c’est à regret que la femme détacha ses yeux du visage de Talus pour se concentré sur son amie qui tapait du pied sur le sol, faisant vibrer les verres d’eaux posé sur la table. Plus la mastodonte tapait du pied, plus les verres se rapprochaient du bord jusqu’à en basculé pour se fracasser sur le sol. La femme à la peau orangé se pencha pour ramasser les bouts de verres, se coupant l’index sur un bout de verre.

-Ouille!

Enfin!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 167

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   Mer 22 Juin 2016, 02:05
Talus laissa le quarien tenter de rattraper la perche qu'il lui avait tendu. Ce dernier parla donc d'une mission que leur groupe aurait eut par le passé. Apparemment, ils avaient dû éliminer une cible précise. Malheureusement, Aheme aurait tout raté au moment crucial, à cause d'un éternuement et leur groupe aurait alors passé environ une semaine à traquer leur cible. Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'était vraiment pas de chance pour eux. Au moins, l'anecdote semble fonctionner à merveille. En effet, au lieu de protester ou de montrer des signes qu'elle se doutait de quelque chose, la drell commença à rire. Son rire se poursuivit pendant plusieurs minutes. Restait à savoir si elle c'était arrêté parce qu'elle commençait à avoir mal à force de rire ou bien si elle avait simplement repris son sérieux.

Puis, Aheme s'adressa au quarien, en évoquant un sous-vêtement en dentelle. La réaction du quarien fut de quitter la pièce sans dire un mot. Le turien soupçonna aussitôt le quarien de ne pas être à son premier coup d'éclat pervers. Est-ce qu'Aheme était sa seule cible ou bien jouait-il de la même façon avec les autres membres féminins de l'équipe? Quoi qu'en y pensant un peu plus... Il y avait peu de chance qu'il fasse pareil avec la kroganne. En tout cas, Talus ne le ferait pas lui. Il aurait trop peur qu'elle pique une grosse colère et qu'elle déclenche une rage de sang pour lui arracher les bras.

Aheme confirma ses soupçon, en pointant le quarien du doigt et en affirmant qu'il était un gros pervers. Puis, elle l'embrassa encore une fois, avant de commencer à lui jouer dans les mandibules. Apparemment, elle aimait jouer avec. D'un autre côté, Talus n'était pas vraiment en position de parler. Après tout, la nuit il c'était beaucoup à jouer avec Aheme et surtout avec ses.... peu importe. Pendant ce temps, Bray attira leur attention en toussant et tapant du pied à répétition. À cause des coups de pieds répété, les verres se rapprochèrent du vide et tombèrent. Talus tenta bien d'en attraper un, avant qu'il touche le sol, mais rata complètement son coup. Pendant ce temps, Aheme tenta de ramasser les morceaux de verre brisé, mais elle se coupa.


-Attention, il ne faudrait pas que tu te coupes gravement. Je doute que le directeur de l'établissement soit content si tu repeignais les murs avec ton sang.

Il avait prononcé le tout à la blague, en attrapant un morceau de chiffon traînant à proximité. Il pressa le morceau de tissu sur la coupure d'Aheme. Il ne restait plus qu'à attendre que le saignement cesse.

-Je me demande... Tu crois que beaucoup de quarien sont comme lui. Dans un sens, ça ne serait pas totalement surprenant. Après tout, quand on y pense, côté libido, les quariens sont plutôt limités. Ils sont obligés d'être en combinaison toute leur vie. Avant de retourner sur Rannoch, les seuls moments où ils enlevaient leur combinaison, ne serait ce que partiellement, c'était très rare. Voyons: la naissance, en cas de soin médicaux, lors de la reproduction et lors de l'accouchement pour les quariennes. Et encore, ils sont quand même limités sur leur propre planète. Du coup, ils doivent vraiment pas le faire souvent...

Le turien resta silencieux en pensant à son raisonnement et en se demandant si cela pouvait sembler quelque peu raciste.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une prime, deux chasseurs   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une prime, deux chasseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-