AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le Procès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4122

MessageSujet: Le Procès   Jeu 29 Oct 2015, 13:16
Intervention MJ : OuiDate : 27 Juillet 2200 RP Tout public
Scana Naevus ♦ Ravilla Aper
Le Procès



Le Procès
27 Juillet 2200

Cipritine - Tribunal


Le Haut-Juge Severus se frotta les yeux en regardant l'assemblée devant lui.

L'affaire du jour était apparemment simple, mais les enjeux trop élevés pour qu'une erreur puisse être tolérée : les armes de l'élite de la Hiérarchie étaient vendues dans les Systèmes Terminus !
Le traître ayant permis ce crime était d’ors et déjà attrapé, et son cas réglé. Il ne sortirait jamais des geôles où il travaillerait pour payer sa dette à la société.
La question était désormais de savoir jusqu'où s'étendait la trahison. Le cas de Pablas Trentius avait été simple, au vu des preuves accumulées contre lui. Mais celui de Scana Naevus, qui avait été dès le départ l'une des principales suspectes...

Portée disparue en même temps que les plans volés. Accusée par son supérieur, Trentius, d'en être responsable. Réapparue récemment, juste après l'arrestation de Trentius, et proclamant son innocence. Les aveux de Trentius semblaient corroborer ses dires, mais l'enquête qui avait mené à l'identification et l'arrestation du traître avait introduit le doute dans cette affaire : il y avait plus d'un vendeur d'armes turiennes dans les Terminus. Et d'une façon ou d'une autre, Naevus avait du collaborer avec l'un d'eux pour survivre. Mais lequel ? Et pourquoi ne pas être revenue avant ? Et pourquoi revenir maintenant ?

Severus comptait faire témoigner les différents témoins de l'affaire en ce jour. Le peu de témoins qu'il avait, en tout cas : la majeure partie de l'affaire s'étant déroulé dans les Terminus, presque personne n'avaient pu assister aux événements et venir les raconter sur Palaven.

Et en premier lieu, il comptait entendre une nouvelle fois la suspecte, Scana Naevus. L'entendre raconter son récit, vérifier sa cohérence... Et le confronter aux autres. Le mensonge la condamnerait sans doute possibles. Mais la vérité aussi, peut être.

« Scana Naevus est appelée à témoigner. »

La turienne s'avança, face au Haut-Juge et à ses seconds.

« Citoyenne Naevus, je vous demande un récit précis et concis des événements s'étant déroulés entre votre disparition de Palaven et votre retour ici. Il vous est demandé de citer tous les événements concernant la mise en circulation des armes Armax Arsenal dans les Systèmes Terminus, ainsi que les autres événements nécessitant selon vous notre attention. »


____________INFOS MJ____________


Attention : ce RP concerne l'intrigue personnelle de Scana. Si vous voulez connaître les événements précédents, lisez ses RPs concernant sa période de fugitive : Journal de Bord de Scana Naevus

A part ça, tous les joueurs impliqués dans ces RPs peuvent témoigner s'ils le souhaitent, il leur suffit de me prévenir par MP (envoyez le message à Dahl Razz)
Cependant, n'oubliez pas qu'il s'agit d'un tribunal sur Palaven ! Arius, par exemple, peut difficilement témoigner, ou alors il sera envoyé en prison aussi sec en tant que contrebandier.
Voilà, sur ce, bonne lecture !



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Le Procès   Ven 30 Oct 2015, 03:20
C'était nouveau pour moi. Enfin, il faut dire qu'être prit en accusée dans une affaire comme celle de Trentus n'était pas un truc qui se passait souvent. Les gens regardaient le juge donnée ces instructions et moi je cherchais les têtes amies.

La pièce était typique d'un tribunal... Enfin je pensais. J'avais du mal à imaginer un procès au milieu des tableaux en arc en ciel ou d'un décors haut en couleur. C'était sobre et très standard. J'étais venue avec mon uniforme sans pour autant porter les galons. Même si j'avais pu sauver les plans et les ramener à Armax, il y avait des copies qui circulaient dans les Terminus et comme me le disait mon père. ''Scana, tu dois accepter les conséquences de tes actes.''
Même si j'avais toujours voulue rester dans les choix les moins graves pour sauver ces plans, j'avais du accepter certains maux pour en éviter d'autre bien pire. J'étais heureuse de retrouver la Hiérarchie et ma famille, Mais la punition allait être douloureuse et je voulais montrer que même dans ce genre de situation, mes parents pouvaient être fière de moi.

Soudain le juge m'appela à la barre. J'avais l'impression que les gens me fusillaient du regard. Je me suis levée et dirigée à la fameuse barre que les films de justice aiment tant. Une fois assise à ma place, j'ai décidée de regarder un point fixe devant moi pour ne pas me retrouver oppressée par un type qui ne voudrait que me voir pendue.
Il voulait un récit précis. Ca n'allait pas être cours, mais valait mieux être trop détaillée et comprise, que Mal comprise et prise pour une criminelle sans remord. ''Alors je vais me montrer le plus clair possible.'' Je pris le temps de vite regarder mes parents. C'était peut être bête, mais je voulais les voir pour me concentrer sur les fait. ''En tant que pilote de la poste, monsieur Trentius m'a demandé de faire une livraison dans un vaisseau en orbite de Palaven.

Comme la plupart des livraisons, la logistique contrôle les colis et nous les pilotes, nous faisons le trajet sans vraiment demander ce que nous transportons.''
Il valait mieux laisser un petit temps avant de reprendre. ''Je suis arrivée sur le vaisseau que mon chef m'avait signalé comme étant la destination pour la caisse. Le hangar ne semblait pas étrange.'' Je me rappelais de Bringtown l'humain chicosse avec Xenan en garde du corps.
''J'ai été reçue par un humain en tenu chic et un turien avec un gabarit de garde. Ce qui m'a montré que c'était pas nette, c'était le message vidéo de Trentuis.'' Normalement ils avaient le message et rien que d'y penser, j'en devenais malade.

Je pris un grand souffle et je repris. ''Le temps que je encaisse le choc, j'avais deux personnes qui me braquaient. Durant ce moment, je me suis préparée à l'idée de mourir pour la Hiérarchie.'' Il faut dire que j'avais prie le pistolet de l'humain pour qu'il vise correctement sur moi, histoire que je ne souffre pas.
''Comme monsieur Trentius me connaissait bien, il avait bien indiqué les informations qui disait que j'étais remplaçable, les détails sur le décryptage et j'en passe.''
Certains commençaient à afficher un regard curieux. ''Des vaisseaux de la Hiérarchie avaient prit pour cible le transporteur. Ils étaient la seule chance de détruire les disques et me laisser partir rejoindre les esprits.''
Il fallait trouver les meilleurs mots pour expliquer la situation suivante. ''Les vaisseaux avaient loupés leurs tirs, alors j'ai due réfléchir aux choses en jeu. Je n'avais pas les moyens de détruire les disques, je ne pouvais rien faire sans être repérée.''

Certains chuchotaient entrent eux. ''Si ils faisaient appel à un armurier des terminus, Armax ne verrait plus jamais ces plans. Alors, j'ai décidée de faire ce qu'il serait nécessaire pour pouvoir ramener ces données à Armax.'' Je décida de sortir mes galons et les poser sur la barre.
''Je n'ai pas pu les empêcher de décrypter les données, mais je devais les préservées pour les ramenées ici.''
Pendant un moment je garda la tête basse. ''Je n'ai pas su me montrer digne de ces galons. Cependant, je n'ai pas laissée les données être endommagées ou piratées une seconde fois. Je n'ai pas pue revenir de suite à cause du manque d'argent.''
Pas besoin de voir les gens pour savoir qu'ils m'auraient dit de me faire sauter la tête. J'étais déjà au bords du suicide pour avoir failli à cette tâche. J'aurais du trouver un moyen de mieux protéger ces données.
Je laissais un nouveau moment de silence avant de reprendre. ''Après ça, j'ai pu retrouver une amie qui m'a engagée comme serveuse. J'ai aussi participer à une mission d'exploration pour le courtier de l'ombre. J'ai aussi nettoyée des armures pour Exoterra et je me suis retrouvée bloquée dans un conflit entre un pirate et des mercenaires.''

La meilleurs chose qui pouvait arrivée, c'était que le juge comprenne que j'ai fait avec ce que j'avais. La Hiérarchie étant tout pour moi, je ne voulais pas apparaitre comme une traitresse. J'avais peut être manquée d'idée, mais jamais... Jamais je n'aurais trahie les miens. J'avais eux quelques pensées pour Arius, j'avais voulue le faire venir parmi les nôtres. Quand il c'était mit à venir me révéler des sentiments pour moi, j'avais du partir chez mon urgentiste préférée.
C'était un type bien, mais il ne semblait pas vouloir sortir de la contrebande.

Ce sentiment d'avoir loupée ma mission ne voulait pas me lâcher. Ce voyage dans les Terminus m'avait montrer que je ne voulais qu'une chose, retrouver mon poste à l'armée. La poste était sympa, mais l'armurerie était ma maison. Et en dehors de l'armée, les gens étaient des lâches.


Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4122

MessageSujet: Re: Le Procès   Dim 01 Nov 2015, 21:40

Le Procès
27 Juillet 2200

Cipritine - Tribunal



Le témoignage de Naevus était fidèle aux précédents. Sa disparition était explicable, admissible. Néanmoins, même à mots couverts, elle avouait avoir aidé l'ennemi : « S'ils faisaient appel à un armurier des Terminus,... »
C'était déjà, en soi, un crime grave. Qu'elle justifiait par sa volonté de ramener les plans à Armax. Elle l'avait fait, oui. Mais quelle utilité ? Armax disposait de ses propres copies – il s'agissait de ses plans, après tout. Le mieux que la Hiérarchie pouvait espérer, c'était que les plans n'avaient pas été copiés une seconde fois, comme Naevus le prétendait. Et ça n'ôtait rien à la gravité de ses actes.

Mais l'on jugeait une affaire criminelle à la fin d'un procès, pas au début.

« Citoyenne Naevus, vous affirmez que ces plans n'ont pas été piratés une seconde fois. Pourtant, l'enquête a montré que plusieurs groupes ont eu accès aux armes de Armax. Qu'avez vous à déclarer sur ce sujet ? »

La turienne répondit aussitôt.

« Comme vous l'avez compris, il y a eut un piratage et je n'ai pas fait copain copine avec l'acheteur. Je sais ce que j'ai fait et j'ai laissé les compteurs de consultation pour être sûre que personne n'est pas venu mettre ses pattes. »

En d'autres termes, Naevus affirmait ne rien avoir à faire avec le second revendeur. Enfin, pour peu que l'on puisse déterminer qui était le premier. Mais l'enquête avait apporté des informations précieuses sur cette question.

« Citoyenne Naevus, vous pouvez vous asseoir. Lieutenant Aper, vous êtes appelée à la barre. »

Une autre femme s'approcha, en tenue militaire.

« Lieutenant, vous étiez chargée de l'enquête concernant la revente d'armes Armax dans les systèmes Terminus. C'est vous qui avez découvert l'existence de deux trafiquants. Pouvez-vous nous rappeler les faits ? »




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hiérarchie
Rang : Lieutenante
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3068-dossier-de-ravilla-aper


De Sang et d'Acier
Messages : 1383
Crédits : Davinarfel

MessageSujet: Re: Le Procès   Mer 04 Nov 2015, 16:26

    Assise au banc des témoins, Aper observait la scène, gardant un silence aussi professionnel que solennel. Elle avait troquée son habituelle armure pour une tenue de cérémonie, plus officielle et en accord avec une salle de Tribunal. De temps à autre, elle jetait un regard en coin à l'accusée. Elle se rappelait en partie l'avoir vue, lors de la soirée sur Illium. Et déjà à ce moment, elle avait eu l'impression de l'avoir déjà rencontré. Même le nom, maintenant qu'il était évoqué, semblait faire échos, quelque part dans ses souvenirs. Plus à la façon d'une évocation oubliée que d'une véritable remembrance. Bah, ce n'était de toute façon pas important. Si elles s'étaient rencontrés avant, ça avait dû être de façon subreptice qu'un véritable moment fort, partagé ou quoique ce soit. Et puis, ce n'était pas son affaire.
    Mais tout de même, c'était perturbant. Autant que la situation. Elle recommençait tout juste à pouvoir reprendre ses nouvelles fonctions qu'on lui demandait, en somme, d'aider la Justice à trancher. Ce n'était qu'un témoignage, mais les mots avaient une force. Il s'agissait dès lors de rester le plus neutre possible.
    Déjà, la condamnée était appelée "Citoyenne". Dans l'ensemble, ce n'était pas trop grave. On reconnaissait toujours son appartenance à la Hiérarchie. Mais il était possible qu'elle ne puisse plus revenir dans les rangs de l'armée. Tout dépendait du juge, bien évidemment, mais une telle entrée en matière avait de quoi laisser perplexe.

    Evidemment, l'accusée tenta de se défendre. Cela, Ravilla l'écouta d'une oreille, sans vraiment y prêter une attention particulière. Mais elle ne put s'empêcher de noter une trop grande mise en avant du sacrifice pour que cela lui semble tout à fait honnête. Ce qui ne voulait pas dire, évidemment, que ça pouvait pas l'être. Mais aux longs discours appuyant ce fait, la Lieutenante s'était vu apprendre et avait toujours préféré les actes. Sa mère, notamment, lui répétait souvent qu'être prêt à se sacrifier, ce n'était pas le dire. C'était le faire sans hésiter.
    La Turienne ferma les yeux, une griffe caressant sa mandibule, alors qu'elle tentait de se concentrer à nouveau. Le temps que le Juge l'appelle à la barre, c'était terminé, contrôlé.

    D'un pas lent et militaire, l'interpellée pris place à la barre. Debout, la tête droite, le corps en position de repos, comme aux défilés. Militaire de la crête jusqu'aux serres.

    - Lieutenant, vous étiez chargée de l'enquête concernant la revente d'armes Armax dans les systèmes Terminus. C'est vous qui avez découvert l'existence de deux trafiquants. Pouvez-vous nous rappeler les faits ?

    - Votre Honneur, acquiesça-t-elle avant de commencer.

    Le jugement se faisait à huit clôt, aussi préféra-t-elle aborder un rapport complet.

    Le 6 Avril 2200, j'ai reçu de mon Commandant l'ordre de mission suivant: Enquêter sur la circulation d'armes appartenant à la Hiérarchie, et estampillée Armax Arsenal, dans les Secteurs Terminus. Le point de source avait été identifié précédemment et laissait entendre qu'il s'agissait d'Oméga.
    Après avoir mené une enquête de plusieurs jours, j'ai pris contact sous une fausse identité avec l'un des deux revendeurs principaux. Un Volus du nom de Dahl Elkoss, bien que ce nom n'apparaisse pas sur les preuves. Il était cependant le dirigeant d'une entreprise, laquelle revendait les armes copiées aux Ravageurs sous un contrat d'exclusivité.

    Cependant, un autre revendeur, Hertas Trentius, frère du traître Pablas Trentius, revendait les armes au tout venant, ce qui n'était pas pour plaire au dit gang. Afin de pouvoir récupérer le nom de Trentius, ainsi qu'une occasion de pouvoir l'arrêter, ou tout du moins son frère, j'ai été obligée de collaborer avec Monsieur Elkoss. Une fois les données récupérées, nous avons appris qu'une soirée serait organisé par Monsieur Hertas sur Illium et avons été "mandatés" par Monsieur Elkoss pour l'assassiner. C'était à cette unique condition que nous pouvions récupérer l'identité du fournisseur des plans.

    C'est ainsi qu'aux alentours du 23 Juin, mon équipe et moi nous sommes rendus sur Illium. Nous sommes passés pour des gardes de la Légion, un gang mineur d'Oméga. Après quoi, nous avons profité d'un moment de calme pour accomplir notre mission, puis quitté les lieux dès que possible, en possession des documents qui nous intéressaient.

    Moi et mes hommes avons eu souvenir d'avoir vu Madame Naevus ce jour-là sur les lieux. En tant que serveuse, bien qu'elle se soit retrouvé à discuter avec feu Monsieur Hertas Trentius.

    Elle s'arrêta là, attendant qu'on lui pose d'autres questions.




    Merci de bien vouloir me prévenir si je dois changer certaines choses




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4122

MessageSujet: Re: Le Procès   Dim 08 Nov 2015, 16:03

Le Procès
27 Juillet 2200

Cipritine - Tribunal



« Moi et mes hommes avons eu le souvenir d'avoir vu Madame Naevus ce jour-là sur les lieux. En tant que serveuse, bien qu'elle se soit retrouvé à discuter avec feu Monsieur Heras Trentius. »

Le témoignage de la Lieutenante était riche en enseignement. Et ces dernière phrases pesaient lourdement contre Naevus. La turienne avait déclaré ne rien savoir sur les différents revendeurs d'armes, et pourtant elle avait été surprise en train de parler avec l'un d'entre eux !

« Merci de votre témoignage, Lieutenante. Citoyenne Naevus, vous êtes rappelée à la barre. »

Le Haut-Juge se pencha depuis son siège, dévisageant la turienne.

« Citoyenne Naevus. Vous avez été vue en compagnie de Hertas Trentius, revendeur des armes Armax. Pourtant, vous affirmiez ne rien savoir aux sujets des revendeurs. Qu'avez vous à déclarer ? »

La turienne avait-elle sciemment menti, se déshonorant ? Ignorait-elle l'implication, et cette rencontre ne serait qu'un hasard ? Peu crédible. Restait l'option la plus évidente : elle aurait trahi. Pas au début, quand elle a été piégée par Pablas Trentius, mais par la suite, quand elle s'est retrouvée hors de la société turienne. la société pourrie et hors-la-loi des Systèmes Terminus aurait corrompue la turienne.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Le Procès   Lun 09 Nov 2015, 17:34
L'affaire continuait et maintenant c'était une officier qui témoignait.Plus elle parlait de l'affaire, plus j'avais envie d'étrangler Pablas en direct. J'entendais l'empleur de l'histoire et je voulais juste pleurer et me cacher dans un coin. Pendant mon service, on m'avait fait remarquer ma sensibilité. Bonne armurière dans les états de service, mais qui n'arriverait pas à tenir sur les premières lignes du front.
Au vue de la tête du juge, je commencais à me sentir mal. Mauvaise décision, aucun moyen d'accomplir mes objectifs. Toujours ces regrets qui revenaient. Mes bourdes me conduisaient dans les enfers réservés aux traitres et je du baisser la tête à plusieurs reprisent pour ne plus revoir les yeux accusateurs de certains.

Et dire qu'avant mes 31 ans, je pilotais mon vaisseau pour amener des colis à gauche et à droite. Mes soucis tournaient autour de ma télé foutue et dans un passage sur un teste d'aptitude pour savoir si ce travail était bien celui dans lequel je pouvais donner le meilleur de moi même.
Pablas m'avait détruit ma vie. J'avais l'intention de changer de poste et repartir en armurerie. Mais ça, je ne pourrais peut être jamais le faire. Mon avenir était plus que des ruines, je pouvais encore les sauver, mais il fallait que j'arrête de me tirer des balles dans le pied.

L'officière avait finit sa déclaration. ''Citoyenne Naevus, vous êtes rappelée à la barre.'' En entendant mon nom, je me leva et repartis à cette barre. Le chemin me semblait long et sans fin. Je gardais les yeux sur ma destination, pour l'instant le juge ne semblait pas être de mauvaise humeur ou en tout cas ne pas me fixer de travers.
Une fois arrivée, je pris place et attendis la question. ''Citoyenne Naevus. Vous avez été vue en compagnie de Hertas Trentius, revendeur des armes Armax. Pourtant, vous affirmiez ne rien savoir aux sujets des revendeurs. Qu'avez vous à déclarer ?'' Il me fallut un moment pour saisir le problème. ''Votre honneur, monsieurs Hertas Trentuis ma demandée des informations sur une autre turienne. Il semblait vouloir la charmer.'' Quand mes yeux croisèrent les siens, je remarquais si qu'il fallait que je comprenne. Ma parole êtait mise en doute et si ça empirait, je serais bonne pour la prison.

Parrilla, traître, honte. C'était les mots qui me vennaient à la tête. ''Je... Il m'a aussi demandé ma formation, mes années d'expériance. Et il m'a proposé de mettre en valeur ma formation.'' J'avais comme des hauts de coeurs qui revennaient régulièrement. ''Quand la conversation fut interrompue, j'en ai profitée pour partir et par se fait refuser l'offre de monsieur Trentius.'' Je sentais que mes fautes allez me plonger. Le plus important, c'est que j'avais raconté la vérité et rien que la vérité. Je pris le temps de me resaisir et je priais les esprits pour que je ne sois pas traitée comme une terroriste.

C'était comme un poid que je ressentais sur mes épaules. Je voulais crier ou hurler pour expliquer ma détresse dans cette hisoitre. Le juge n'en tiendrait pas compte et c'est pas comme ça que l'on nous avait appris à nous comprter dans un tribunal.
D'un côté, je n'avais pas peur, car je n'ai rien à cacher. Mais de l'autre côté, j'étais terrorisée car j'avais peur que ma faute me coûte ma vie. Je commençais à mieux comprends le barman qui parlait de l'ingratitude qui l'avait poussé à voir ailleur. Mais peu importe, je voulais revenir au près des miens.


Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4122

MessageSujet: Re: Le Procès   Dim 15 Nov 2015, 23:24

Le Procès
27 Juillet 2200

Cipritine - Tribunal



L'accusée continuait d'affirmer qu'elle n'avait pas trahi, mais n'expliquait pas comment il se faisait qu'elle avait rencontré Trentius, le second revendeur. Le Haut-Juge décida donc de revenir à ce sujet.

« Vous avez donc travaillé par hasard avec un revendeur d'armes Armax, qui est par hasard venu vous parler concernant une autre turienne ? Sans jamais vous avoir rencontré avant ? »
« Jamais connue directement. Mais si j'en aurais eut l'occasion, je vous l'aurais ramenée par la peau des fesses pour voir la justice lui donner ce qu'il mérite. »

La turienne maintenait sa position : elle ne le connaissait pas, ce n'était qu'un hasard... Piètre défense. Mentait-elle ? Severus l'ignorait. Mais les faits ne plaidaient pas en sa faveur.

« Vous pouvez vous rasseoir. La Cour va s'entretenir et rendre son jugement. »

Le turien quitta la salle accompagné des jurys.

Quelques dizaines de minutes plus tard

Le Haut-Juge et ses homologues revinrent dans la salle et prirent place. Severus rappela l'accusée à la barre.

« Citoyenne Naevus, au vu des différents témoignages et des résultats de l'enquête, la Cour a décidé de votre sort.

Vous êtes reconnue coupable d'avoir collaboré avec un ennemi de la Hiérarchie en l'aidant à obtenir des armes d'élites. Vous avez failli à votre tâche de combattante, et de turienne même. La Cour a conscience du fait que vous y avez été forcée, mais votre disparition et vos erreurs de témoignages plaident contre vous.

En conséquences, vous êtes rétrogradée et exclue de l'armée et des services publics. Vous êtes également condamnée à dix années de prison, où vous travaillerez pour l'intérêt commun sous surveillance. La peine pourra être revue selon votre comportement.

La Cour a rendu son jugement. Le procès est terminé. »



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Procès   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Procès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Crête Apienne :: Palaven-