AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le Moindre Mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Le Moindre Mal   Dim 12 Juil 2015, 22:58
Intervention MJ : NonDate : 24 Juin 2200 RP Tout public
Ythaq'Fi Hyasin ♦ Dahl Elkoss
LE MOINDRE MAL


Illium.
Nos Astra
24 Juin 2200

L'humain et le drell qui l'accompagnait tournèrent les talons et, sans même piper mot, s'en allèrent. Liam Harwick, le débrouillard contrebandier et ami, qui visiblement semblait plus qu'exaspéré, jura.
« Putain Ythaq, ça fait presque deux mois qu'on a atterri sur Illium, et on se fait systématiquement niquer. Constamment. On a pas avancé d'un chouia. »
« Calme toi, Liam, on va trouver. », tentait de le rassurer Kean Haygen, rencontrée trois mois plus tôt alors qu'Ythaq était allé rendre visite à une connaissance ingénieure afin de lui faire fabriquer sur mesure arc et armure dotée de technologies particulières. Kean l'avait suivi sur Turvess afin de découvrir la planète et ses Ralois dont tout le monde parle mais que très peu de personnes avaient vu. Après la poursuite de l'enquête par Ythaq, Kean l'avait suivi, elle y trouvait un certain intérêt au service des autres que capitaine de vaisseau ne remplissait pas.

Ythaq, lui, avait dégainé son omnitech et, de ses pattes à trois doigts ornées de griffes, naviguait sur l'interface haptique. Il lui avait fallu, quand il avait obtenu son premier omnitech, un certain temps d'adaptation pour pouvoir l'utiliser efficacement et intuitivement. Sa morphologie quelque peu particulière nécessitait une gestuelle précise pour que l'omnitech réagisse exactement comme il l'exigeait. Le modèle s'était un peu inspiré des Turiens dont la morphologie des membres supérieurs ressemblait à ceux des Ralois.
La lassitude et exaspération de Liam était tout à fait compréhensible de son point de vue. Le but restait de contacter les guildes importantes d'Illium afin de leur vendre un contrat en or. C'était pire que le destin, mais la fatalité qui faisait qu'ils ne trouvaient personne. N'importe qui de sensé était censé trouver la bonne valeur à cette ressource. Mais non, le prix était trop fort. Il y avait pourtant un enjeu de plus d'un milliard de vies. Son peuple. Sa raison de vivre.

Le contrat proposé par Ythaq restait simple : l'accès à de nombreuses ressources inexploitées de différents types – minerais, bois, gaz, et autres matières premières – contre la protection et la mise en avant du peuple Zéphyron aux yeux des espèces conciliennes, ne fut-ce qu'à titre informatif. Il avait déjà réussi a gagner l'intérêt de plusieurs contributeurs, mais ceux-ci déchantaient rapidement quand ils réalisaient qu'ils allaient poser pied dans une zone de guerre. On dit que la guerre profite au commerce, mais c'est autre chose de la vivre et de transporter le fret sous les feux croisés. Jusqu'à présent, c'était majoritairement ce point-là qui les rebutaient. D'autres s'arrêtaient dès qu'il était question d'agir auprès de l'espace concilien. Ythaq'Fi avait tendance a oublier qu'il s'agissait d'Illium. Les seules lois sont celles de la puissance économique et de la Doyenne locale. Le Conseil n'a aucun pouvoir ici bas, si ce n'est même qu'il est considéré comme un ennemi par différentes organisations à but non commercial.

Deux mois, pensa-t-il. C'est trop. Beaucoup trop. Je me demande bien ce qu'attendent les Avians pour attaquer. Quelque chose cloche. En effet, les Avians auraient tout intérêt a attaquer rapidement afin de pouvoir éliminer toute possibilité de contre-attaque ou de résistance à long terme des Zéphyrons. Un statu-quo était maintenant depuis plusieurs années maintenant, avec les escarmouches, les espionnages qui allaient avec. Jusqu'à l'assassinat du Thul'Odin fin janvier. Il n'avait d'ailleurs toujours pas été remplacé. Cela l'inquiétait aussi. Le cercle tribal – le Solat - occupait le rôle temporaire de la fonction, mais cela n'était pas supposé durer aussi longtemps. Chel'Fi, le géniteur d'Ythaq et membre haut placé de la branche de la caste du Feu, l'avait informé que l'enquête de la mort du Thul'Odin n'avait pas été encore menée à son terme, car elle impliquait les Avians, ce qui rendait toute tentative d'investigation difficile.
A temps difficiles décisions difficiles. Jamais le Thul'Odin, valeur quasi divine parmi les Ralois, n'avait été assassiné. Surtout dans une situation de « paix relative ».

En deux mois, ils avaient tenté de se faire valoir aux yeux des guildes. Contrats particuliers, d'acheminement, de protection type « main de dieu », de convoyage, même de courrier. Cela n'avait fait qu'intéresser davantage de monde, mais sans toutefois accéder a un contrat établi.

Jusqu'à ce qu'ils tombent sur un individu plutôt particulier. Un individu qu'Ythaq avait déjà rencontré, quelques mois plus tôt, sur la même planète...

***


« On sait quelque chose au sujet de ce Dahl ? », s'enquît Liam.
« Pas grand chose, mais je ne cherche sûrement pas au bon endroit. », répondit Kean qui semblait très concentrée dans ce que lui affichait son omnitech. « Un Volus, marchand ou commerçant qui pratique des activités visiblement peu légales. Agissant donc principalement dans les Terminus. »
« Principalement les Terminus ? Y'a peu de chances qu'on en tire quelque chose alors. Mais qui ne tente rien n'a rien, même si ça fait le troisième cette semaine. On a peu a perdre. », intervint Ythaq.
Si ce n'est du temps, et accessoirement, plus d'un milliards d'individus., se morigéna-t-il.
« Apparemment, on est tombé sur du gros gibier. Je viens de capter un avis de recherche par la Hiérarchie Turienne à son nom pour le motif ''Crimes contre la Hiérarchie, trafic d'armes illégales''. », continua l'asiatique.

Alors qu'ils étaient devant la devanture de cet hôtel-bar-restaurant nommé Le Gloria Respergo, Ythaq eût un moment d'arrêt quand il repensait au nom du Volus et de tout ce qu'il lui avait été attribué dans son curriculum vitae. Ythaq venait de percuter qu'il le connaissait déjà. Il l'avait rencontré au grand Bal organisé par la Doyenne d'Illium fin janvier 2200. Il ignorait tout alors de ses activités professionnelles. Soudain, sans qu'il ne sache vraiment pourquoi, l'espoir et l'attente de ce rendez-vous avait augmenté. Au Bal, déjà, Ythaq s'était convaincu qu'ils se reverraient, lui jouant différents rôles comme assassin, entremetteur, ambassadeur, contrebandier, ou convoyeur. Des rôles joués à merveille et qui pouvait tout a fait intéresser un baron du commerce et affaires illégales comme ce Dahl Elkoss.
« Ça y est. Je remets Dahl. Dahl Elkoss. Le Bal d'Illium. »
« C'est toujours quand je suis pas là que tu t'amuses le plus, j'ai l'impression. »

Le contact s'était fait par le biais d'un autre commerçant qui s'était vu désolé par la situation décrite par Ythaq et ses besoins, et l'avait alors redirigé vers le Volus avec qui il avait déjà, soi-disant, conclu d'excellentes affaires qui lui assurait tout sa confiance. Entre toute la pègre d'Illium, aussi bien financière que paramilitaire, il fallait choisir le moindre mal. Tout autant que la nature de son contrat visant à le rapprocher du conseil... l'éternel moindre mal. Il n'avait pas le choix, et cela l'agaçait fortement.

« Bien, rentrons et mettons nous à l'aise. Dahl ne devrait pas avoir de retard, je suppose. », proposa Ythaq.
En effet, ils étaient quelque peu en avance. Liam avait rangé son éternel blouson de cuir et ses jeans noirs type treillis fétiches pour quelque chose de plus élaboré : une veste avec chemise et gilet avec un pantalon bleu marine repassé et soigné. Kean, elle, avait longtemps hésité pour mettre une robe, mais n'était finalement venue qu'avec des affaires propres et qu'elle estimait plus adaptée à un contexte plus ''luxueux'' à savoir une jupe légèrement bouffante s'arrêtant au niveau du genou et un haut à manches renforcées. Ythaq'Fi, quand à lui, était resté dans ses plus petits atouts – à défaut de porter l'armure technologique faite sur mesure par l'ingénieur Steve Connor, ami de Kean. Ythaq avait appris à ses dépens que, mise à part des missions d'infiltrations – auquel cas il enfilait alors une armure noire particulière -, sa race faisait qu'il était extrêmement difficile de se cacher au sein d'une foule ou d'un lieu public. Une fois que ce fait était admis, il se permettait outre mesure de porter ce qu'il lui chantait, si ce n'était rien du tout, car ses plumes et ses excroissances osseuses masquait le tout sans que cela ne paraisse vulgaire. Ce qui était d'ailleurs le cas a l'heure actuelle. Ses plumes bleues cyans et ses plaques brunes se révélaient alors au grand jour, et a la grande curiosité des personnes qu'il croisait dans ses pérégrinations. Il savait que Dahl était quelqu'un de curieux – et c'était tout à son honneur – et il voulait l'inciter à poser des questions. Il fallait l'intéresser.

Ils pénétrèrent donc dans l'enceinte du Gloria Respergo, il ressemblait plus ou moins à n'importe quel bâtiment de ce genre se voulant un minimum luxueux avec ce que contenait ce genre de lieux. Des salons, lieux de repos et de discussion, dans lesquels l'on pouvait se faire servir, des salles de séminaires, de grands escaliers à l'architecture courbe, fine, propre, afin d'accéder aux salles avec les tables à manger, ainsi qu'aux niveaux encore supérieurs, où se trouvaient les chambres.
Ils s'installèrent dans un des différents salons, confortables, agréables, spacieux, suffisamment écartés les uns les autres pour pouvoir s'exprimer sans devoir parler à un ton inaudible. Comme si Dahl avait fait exprès de trouver un hôtel restaurant où ils pourraient discuter sans soucis. C'était d'ailleurs probablement le cas, ce genre de personnes étant habituée a de telles discussions. Ils prirent de quoi boire, en attendant l'arrivée du Volus. Ce fut un cognac terrien pour Liam, une simple bière pour Kean et un whiskey pour Ythaq. Depuis que son compagnon humain lui avait fait découvrir le whiskey lorsqu'ils avaient fait quittés Vancouver, il l'avait classé parmi son top de boisson alcoolisées préférées. Cela correspondait bien à sa psychée : apprécier chaque goutte du breuvage.

Ils n’eurent pas a attendre longtemps, avant même qu'Ythaq n'ait pu observer l'heure, le Volus était rentré dans la pièce et ne les chercha du regard que quelques secondes avant de se diriger vers eux. Alors qu'il observait l'ensemble de la pièce – très spacieuse et grande – dans laquelle ils se trouvaient tous, il aurait juré avoir remarqué une ombre dans la foule.

Dahl se présenta alors à eux. Par respect, Ythaq resta assis afin de l'avoir à son niveau. Liam et Kean se levèrent deux secondes afin de faire un simple geste de la tête puis se rassirent sur les confortables sièges canapés qu'entouraient une table basse sur laquelle était entreposée les trois boissons du trio. Ythaq salua alors le Volus, esquissant ce que l'on pouvait interpréter comme un sourire authentique sur son visage.
« Bonsoir, Dahl Elkoss. Cela faisait longtemps, depuis ce maudit bal. J'espère que vous allez au mieux. »

Le Raloi fit un geste de la main afin de l'inciter a s'asseoir. Ils avaient a parler de choses importantes, après tout. Ils devaient parler du moindre mal.





Dernière édition par Ythaq'Fi Hyasin le Sam 18 Juil 2015, 19:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Lun 13 Juil 2015, 04:17
Le Moindre Mal



Illium, fin Juin

Dahl n’avait pas prévu de s’attarder sur Illium. Et la rencontre avec la Thémessianne n’avait pas du tout amélioré l’image qu’il avait de la planète asari. Le volus fulminait encore en pensant à la puissante générale qui lui avait imposé ses conditions. Même si l’affaire était au final rentable, Dahl n’oublierait pas. Et un jour, Saskia T’zela regretterait ses actes.

Mais la vengeance attendrait. Pour l’heure, Dahl était encore retenu sur Illium pour affaires. Sa venue était déjà connue, et il avait reçu plusieurs demandes de rendez-vous, propositions, tentatives d’espionnages plus ou moins discrètes, manœuvres de déstabilisation publicitaire, bref, la routine sur la planète commerciale. Le volus n’étant que rarement présent sur les lieux, il avait décidé de prolonger son séjour le temps de régler les plus gros problèmes.

C’est quelques jours après sa rencontre avec l’asari que Dahl apprit un fait étrange : un raloi parcourait la ville depuis quelques semaines déjà, recherchant apparemment un partenaire commercial. Quelques recherches confirmèrent ce fait au volus, et l’informèrent de l’identité du raloi : Ythaq’Fi Hyasin. Dahl se rappelait de l’individu en question, envoyé de son espèce dans la galaxie, mais pas représentant officiel. Ils s’étaient déjà rencontrés lors du Bal annuel d’Illium. Et à l’époque, commercer avec les Ralois semblait compliqué, voir même hors de propos.

Qu’est ce qui expliquait ce revirement ? Dahl l’ignorait, mais rencontrer Hyasin serait riche d’informations. Et qui sait, peut-être que sa proposition commerciale s’avérerait intéressante aux yeux du volus, même si celui-ci en doutait : sur une planète comme Illium, un bon contrat trouvait preneur en quelques jours, pas en des semaines.

Le lendemain

Dahl avait fixé le Gloria Respergo comme lieu de rendez-vous. Il y avait déjà fait affaire, et savait que l’on y trouvait l’intimité nécessaire aux discussions privées. Et accessoirement, ce restaurant servait aussi des plats et boissons consommables par les volus, ce qui encourageait forcément Dahl à y être fidèle.

Le volus était accompagné de Bringtown, comme souvent. L’humain était habillé en costume de soirée, luxueux et élégant, et aussi astucieusement conçu pour dissimuler la puissante arme de poing cachée dessous, ainsi que le générateur de bouclier à faible puissance. Dahl ne s’attendait pas à des problèmes venant du raloi, mais sa dernière rencontre avait mis ses nerfs à vifs. Et de toute façon, sur Illium, il n’y avait que trop de personnes qui se porteraient mieux avec un volus en moins dans la galaxie.

Quand ils franchirent le seuil du restaurant, Hyasin était déjà là, accompagné de deux humains, un homme et une femme. Tous trois étaient venus avec l’élégance requise et avaient une consommation devant eux. Dahl marcha droit vers eux, les serveurs s’écartant poliment de son chemin, Bringtown un pas derrière lui.
Les deux humains se levèrent à l’approche de Dahl, bien que le saluant d’un simple signe de tête. Il était toujours perturbant de traiter avec quelqu’un une taille véritablement différente. Hyasin, plus habitué, resta assis, parlant directement.

« Bonsoir, Dahl Elkoss. Cela faisait longtemps, depuis ce maudit bal. J’espère que vous allez au mieux. »
« HUUUF. Ravi de vous revoir, Hyasin. HUUUF. Je n'ai pas à me plaindre, j'espère qu'il en est de même pour vous. HUUUF. Permettez-moi de vous présenter James Bringtown. HUUUF. C’est un homme de confiance, de longue date. HUUUF. Et appelez-moi simplement Dahl. HUUUF. Elkoss n’est plus de rigueur à l’heure actuelle. »

Le volus et son garde prirent place. Dahl héla une serveuse, commandant un cocktail d’Irune pour lui-même, tandis que Bringtown prenait une bière asari.

« HUUUF. J’avoue avoir été surpris en apprenant votre présence sur Illium. HUUUF. Vous ne me sembliez pas être porté sur le commerce, HUUUF, lors du bal. HUUUF. Vous parliez aussi de grands troubles politiques, HUUUF, qui secouaient votre société. HUUUF. La situation s’est-elle améliorée, HUUUF, suffisamment pour envisager de nouvelles perspectives ? »



Partenaires : Ythaq'Fi Hyasin
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires






Dernière édition par Dahl Elkoss le Mar 14 Juil 2015, 01:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Lun 13 Juil 2015, 13:12

Quand il vit l'être en combinaison de petite taille assez imposante s'exprimer, il en avait presque oublié qu'ils avaient cette caractéristique singulière d'avoir besoin de prendre de grandes inspirations prononcées à cause de leur système respiratoire. Le premier Volus avec qui il avait eu une conversation de longue haleine l'avait forcé a analyser quand est-ce qu'ils posaient majoritairement leurs pauses, un atout indéniablement utile quand on avait besoin d'interrompre le flot de parole afin de pouvoir contrer un argument, ou donner un exemple. Cependant, Dahl ne faisait pas partie de ce genre de Volus. Non, étonnamment, Ythaq avait envie d'écouter le commerçant de chez Dahl Terminus. Peut-être même avait-il beaucoup a apprendre de cette petite boule en combinaison.

Enfin, en l'occurrence, c'était Dahl qui allait en apprendre d'Ythaq.

Ythaq attendit que Dahl soit servi avant de commencer a parler - ce qui ne mit pas moins de quelques secondes, le temps que lui-même finisse les présentations. C'était la moindre des politesses. Il en profita pour brièvement étudier du regard le dénommé James Bringtown, garde du corps qu'on dirait qu'il était sorti d'un des films terriens James Bond. Peu importe, en réalité, s'il avait amené ou non des gardes. Ythaq'Fi avait la sensation qu'on épiait la conversation, pour le meilleur ou pour le pis.

Kean croisa les jambes, elle avait un corps à la silhouette agréable - d'un point de vue humain -, et celles-ci étaient mises en avant par sa jupe fendue au flanc. Installée comme ci sur le sofa, elle avait l'air terriblement sexy. Liam, lui, se contentait d'écouter et d'analyser l'environnement, comme à son habitude.
Puis, enfin, le poulet se mit à causer.

« HUUUF. J’avoue avoir été surpris en apprenant votre présence sur Illium. HUUUF. Vous ne me sembliez pas être porté sur le commerce, HUUUF, lors du bal. HUUUF. Vous parliez aussi de grands troubles politiques, HUUUF, qui secouaient votre société. HUUUF. La situation s’est-elle améliorée, HUUUF, suffisamment pour envisager de nouvelles perspectives ? »
« Je commence a avoir l'habitude de surprendre les gens, monsieur Dahl. "La curiosité de la soirée", selon vos propres dires quelques mois plus tôt. », commença-t-il, tout sourire. « Vous avez raison. Je ne suis pas un commerçant, ni un marchand et encore pis, un piètre négociateur. Je suis ici de façon non officielle, chargé d'une mission : sauver les miens. Ne prenez donc pas cet air, si je cherche a contacter des gens de votre trempe, c'est que vous avez certainement ce qu'il nous faut. Ce qui ne sera pas sans contrepartie, bien entendu. »

Ythaq'Fi préférait la jouer franc-jeu. Malgré l'adage trop bon, trop con, cette honnêteté lui avait plus d'une fois sauvé la peau. Il ne jouait cette carte qu'avec les gens qui, d'instinct, lui inspirait le bénéfice du doute. Dahl faisait partie de ces personnes-là. Les marchands et commerçants, bien que peu ne possèdent un sens de l'honneur, avaient a coup sûr le sens des affaires et l'appât du gain. Une honnêteté d'un client bien placé aidait en ce sens, jugeait-il.

Il fit glisser un peu du whisky dans son bec entrouvert, puis, continua. Il n'avait pas le choix, même s'il avait l'impression qu'il s'ouvrait les boyaux à ciel ouvert afin de balancer ces informations. Il n'avait pas le choix.
« Pour répondre à votre question, de nouvelles perspectives s'ouvrent, en effet. Parce que la situation s'est davantage dégradée, malheureusement. Ou, heureusement pour vous. Car, quand je vous aurais tout expliqué, vous saisirez l'ampleur du gain de cette affaire. J'espère que vous avez un peu de temps devant vous, l'histoire est un peu longue - je tenterais de la résumer au possible.
« Comme je vous l'avais expliqué au bal, il y a deux peuples majoritaires sur Turvess. Avians et Zéphyrons. Les uns pro-galactiques, les autres pro-traditions. », faisait-il, symbolisant avec ses deux pattes l'un et l'autre camp alors qu'il les évoquait. « Le chef des Zéphyrons, le Thul'Odin, un guide spirituel qui transcende les frontières même à Aviana, a été assassiné fin janvier, très peu de temps après le bal. L'enquête n'est d'ores et déjà toujours pas résolue. Mais j'ai toutes les raisons de croire qu'il s'agit là de l’œuvre des Avians. Le climat déjà tendu avant ça s'est aggravé davantage : tentatives de corruption, espionnage, escarmouches, blocus... En bref, le début d'une guerre civile tout ce qu'il y a de plus classique.
« J'en viens maintenant au point le plus important : c'est une guerre asymétrique. Aviana est bien plus équipée technologiquement que le peuple de Zéphyr, mis à part ses forces armées. En clair, si Aviana fait une blitzkrieg sur Zéphyr, autant dire que c'est un véritable génocide qui aura lieu. Suivie d'une période de résistance diffuse sur le long terme, qui empêchera les Avians d'exploiter comme ils l'entendent les terres voisines. J'en viens donc maintenant au point qui vous intéressera vous, monsieur Dahl. »

C'est alors qu'il s'interrompit deux secondes afin de faire glisser à nouveau dans son bec un peu de whisky. Non pas qu'il aimait faire attendre ses interlocuteurs, mais cela faisait des petites astuces que lui avait enseignée Ranem'Tha, l'ambassadrice Raloise sur la Citadelle. Entre autres choses. Cela attisait le suspense, conservait l'intérêt et l'attention de son alter ego. Il plongea alors son regard saphyr dans ce qui ressemblait aux yeux du Volus.
« Je vous épargne les détails des guerres d'espionnage entre les deux partis car j'y suis personnellement impliqué, d'où mon préambule d'affirmer que je suis ici à mon propre compte, en Raloi qui veut juste empêcher un massacre inutile. Alors voici ce que je vous propose : il faudrait que le Conseil ait connaissance de l'existence de Zéphyr, car à l'heure actuelle, le seul interlocuteur connu et donc privilégié du Conseil Galactique est Aviana - car possédant tout ce qui intéresse les Conciliens comme la raffinerie d'hélium-3 et autres minéraux de Nek'Tha, ou encore la colonie sur le satellite de Turvess, Sli'ru. Je vous demanderais donc de leur faire porter connaissance et, dans la mesure du possible, leur fournir de quoi se défendre. Quelque soit le moyen.
« Avant que vous n'affirmiez que vous ne faites rien gratuitement », fit-il en levant une patte, ses trois doigts griffus tendus, « ce qui est a votre honneur, laissez moi vous dire ce que je vous propose en contrepartie. Grâce - ou à cause selon le point de vue - des religions et des traditions Zéphyronnes, plus des trois quarts du potentiel en ressources diverses et variées des terres allouées à Zéphyr n'ont pas été exploitées. Cela comprend beaucoup de ressources, minerais, gaz, matières premières... Ces ressources seraient à vous si votre part est remplie. Je tiens à vous avertir cependant : les Avians risquent de ne pas apprécier, et d'attaquer voir tenter de faire blocus aux convois. Il y aura aussi des conditions d'exploitation, mais nous aborderons ce point si le contrat est effectivement mené à bien. »

Il avait horreur de cette sensation de déchirement à proposer telle chose, qui allait a l'encontre de nombre de lois, codes d'honneurs et traditions Zéphyronnes. Mais comme le répétait son père, c'était le moindre mal face à l'extinction.
« Si vous avez des questions, je me ferais un plaisir d'y répondre. »

Un fit glisser a nouveau un peu du breuvage alcoolisé dans son bec. Liam remuait sur place, Kean, elle, restait attentive à la discussion en cours, jetant parfois de brefs regards à Bringtown, qu'on aurait presque cru pleins de malice.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Mar 14 Juil 2015, 05:57
Le Moindre Mal



« Vous avez raison. Je ne suis pas commerçant, ni un marchand et encore pis, un piètre négociateur. »

En d'autres circonstance,s Dahl n'aurait peut être pas cru son interlocuteur. Mais il avait déjà rencontré le raloi, et il l'estimait honnête. Hyasin était un observateur, un espion peut-être, et probablement aussi un combattant. Mais il n'était pas en dehors de sa planète pour discuter ou négocier, ou alors il aurait été bien plus actif au Bal, même si ça n'avait été que pour se renseigner sur des possibilités commerciales.

A écouter l'éclaireur, il était ici en mission non-officielle, et en même temps pour sauver les siens. En d'autres termes, son action n'était pas officiellement approuvée. Peut-être pas même officieusement. Ce qui expliquait peut-être le fait que le raloi recherchait de l'aide ici, sur Illium, et non sur la Citadelle où son espèce avait une ambassade.

Hyasin prit une gorgée de sa boisson, et entama alors un long récit. Toute en insistant à plus d'une reprises sur les gains que Dahl pourrait tirer de cette opportunité, Ythaq'Fi traça un portrait épuré de la situation actuelle dans laquelle était engoncée son peuple. Une situation bien sombre, ou deux civilisations s'opposaient, apparemment depuis des années, et où la violence était montée en escalade, jusqu'au meurtre du Thul'Odin et les débuts d'une guerre civile. Une guerre civile apparemment sans espoir pour le camp des traditionalistes, les Zéphyrons.

L'éclaireur était un très bon orateur, ménageant le suspense et les révélations, présentant astucieusement les choses afin d'attirer la compassion de l'auditeur. Ou, dans le cas de Dahl, l'appât du gain. L'offre comme la demande de Hyasin étaient énormes : la possibilité d'accès en exclusivité aux ressources jamais exploitées de la moitié d'un peuple, ce qui représentait au bas mot des milliards de milliards de crédits rentables dès le moyen terme, contre la protection de cette même partie de peuple contre l'autre, et donc de s'engager dans une guerre civile en connaissance de cause.

Dahl comprenait pourquoi le raloi n'avait pas trouvé preneur. Il était tout simplement impossible de prévoir comment la situation évoluerait à l'avenir. Il faudrait énormément de moyen pour garantir la paix et donc le profit, moyens qui empiéteraient donc sur les bénéfices et avaient découragés les individus d'Illium, trop individualistes pour s'associer, trop avide pour être patients.

Mais Dahl n'était pas d'Illium. Il était avide, certes, et également assoiffé de pouvoir. Mais aussi rusé, et il aimait le risque. Au fur et à mesure du récit du raloi, des idées germèrent, des plans audacieux et dangereux, des connexions se formèrent entre les besoins de cette situation et le réseau de connaissances de Dahl. Une idée globale parût peu à peu, dangereuse, frisant même la démence, et en même temps, aussi attirante aux yeux de Dahl que la lumière pour les papillons de nuits... Ou plutôt, aussi attirant que l'énergie nucléaire pour un scientifique de l'air pré-spatiale.

« Si vous avez des questions, je me ferai un plaisir d'y répondre. »

« HUUUF. J'en ai en effet. HUUUF. Laissez moi un instant, le temps de les organiser. HUUUF. »

Par quoi commencer ? L'idée de Dahl, directement ? Ou est-ce qu'il valait mieux caché le plan du volus au raloi ? Le PDG choisit finalement de dire la vérité : le plan ne plairait probablement pas à tous les Zéphyrons, Hyasin au courant serait la personne idéale pour les convaincre que c'était nécessaire. Ou pour servir de bouc émissaire, s'il fallait en arriver là.

« HUUUF. Vous me parlez d'avertir le Conseil. HUUUF. Ceci est relativement simple, HUUUF, et c'est tortueux que de passer par moi pour le faire. HUUUF. L'ambassadrice raloise est une sympathisante des Avians, je suppose ? HUUUF. Qu'importe, au final. HUUUF. Le Conseil ne vous aidera pas dans cette guerre. HUUUF. Ils ne sont pas intervenu lors de la guerre civile de Tuchanka, HUUUF, il y a quelques mois. HUUUF. Ils ne sont pas intervenus non plus lors de la guerre civile galarienne, HUUUF, il y a des années. HUUUF. Avant cela encore, HUUUF, ils ont abandonné la galaxie fasse aux Moissonneurs, HUUUF, la majorité des conseillers du moins. HUUUF. La moitié du peuple Raloi peut subir un génocide, HUUUF, ils n'interviendront pas. »

Dahl insistait bien, voulant tuer au plus profond du raloi tout espoir de ce côté-ci. D'une part, parce que le Conseil ne servait pas les intérêts du volus. D'autres part, parce que Dahl pensait ce qu'il disait : les conseillers avaient élevé la lâcheté au rang d'art, malgré toutes ses armées. Un Conseil uniquement peuplé de volus ferait mieux.

« HUUUF. Mais l'espoir existe toujours. HUUUF. Mais ça vous coûtera beaucoup, HUUUF, et je ne parle pas là de crédits ou de ressources. HUUUF. Sauver les vôtres pourra tout vous coûter, Hyasin, HUUUF, et il pourra faire des Zéphyrons un peuple rejeté des conciliens. HUUUF.

La raison en est simple. HUUUF. J'ai un réseau de connaissances et d’alliés étendus. HUUUF. Je peux vous obtenir l'aide nécessaire à la paix. HUUUF. Mais cette aide viendra des systèmes Terminus. HUUUF. Mercenaires, butariens, pirates. HUUUF. Une armée motivée par le profit et qui n'aura que faire du bien fondé de votre demande. HUUUF. »


Dahl but une longue gorgée de sa boisson. Jusqu'à présent, la présentation du volus n'avait pas du gêner le raloi, ni même le surprendre. Il était venu chercher de l'aide sur Illium : il devait être prêt à tout, y compris à s'allier à des raclures. Mais il était temps de l'avertir sur le coût réel de cette entreprise.

« HUUUF. Je n'ai pas précisé le but des mercenaires par hasard. HUUUF. Je négocierai, bien entendu, HUUUF, afin d'obtenir les meilleurs conditions possibles. HUUUF. Mais pour pouvoir intéressés suffisamment de monde, HUUUF, vos ressources vont vous êtres volées. HUUUF. Le meilleur contrat que je pourrai vous faire, HUUUF, serait une arnaque de moyenne gravité en d'autres occasions. HUUUF. Et ce sera encore pire si dans vos ''conditions d'exploitation'', HUUUF, il y a un certain nombre de limitation écologiques. HUUUF. Si c'est le cas, il faut vous attendre à ne peut être rien gagner, HUUUF, d'un point de vue monétaire, sur vos ressources. HUUUF. »

Dahl estimait que c'était très probable. Mais peut-être que cela ne dérangerait pas les Zéphyrons. Après tout, ils n'utilisaient pas ces ressources ! Le volus comptait également gérer lui-même l'extraction et l’acheminement. Les autres groupes concernés ne s'occuperont que de la protection. Dahl s'assurait ainsi d'une part que personne ne dépasserait les limites imposées par les Ralois – ce qui auraient des conséquences dévastatrices pour tous – et d'autres part, qu'il aurait le monopole sur ces ressources et pourraient donc en disposer comme il le souhaitait.

« Vous êtes prêt à ça, je le vois. HUUUF. Mais saurez vous le faire accepter à vos dirigeants, HUUUF, et à votre peuple ? HUUUF. Car une fois la machine lancée, HUUUF, il sera impossible de faire machine arrière. HUUUF. Les combattants, les ouvriers, les intermédiaires, tous attendront leur paie. HUUUF. Si elle leur est refusée, ils pourraient se retourner contre vous. HUUUF. Et vous aurez alors deux armées à combattre, HUUUF, au lieu d'une.»

C'était le principal défaut des mercenaires. Et aussi la principale raison pour laquelle Dahl envisageait d'autres forces que les mercenaires. Mais il ne voulait pas en parler au raloi : ses idées, comme ses relations, il en gardait les détails pour lui.

Dahl se tût, attendant la réaction du raloi. Si celle-ci était positive, alors ils pourraient aborder les conditions et les détails. Évidemment, Dahl restait ouvert à la négociation, mais sa marge était ici très limitée : tout ce qu'il accorderait à Hyasin serait des choses qu'il ne pourrait pas accorder aux autres groupes. Il devait garder un maximum de marge sur l'accord, pour pouvoir obtenir un accord.



Partenaires : Ythaq'Fi Hyasin
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Mar 14 Juil 2015, 13:09

« [...]Le Conseil ne vous aidera pas dans cette guerre. HUUUF. Ils ne sont pas intervenu lors de la guerre civile de Tuchanka, HUUUF, il y a quelques mois. HUUUF. Ils ne sont pas intervenus non plus lors de la guerre civile galarienne, HUUUF, il y a des années. HUUUF. Avant cela encore, HUUUF, ils ont abandonné la galaxie fasse aux Moissonneurs, HUUUF, la majorité des conseillers du moins. HUUUF. La moitié du peuple Raloi peut subir un génocide, HUUUF, ils n'interviendront pas. »

Ythaq s'était attendu a une telle vision de la politique du Conseil Galactique. S'il n'avait pas beaucoup entendu parler de Tuchanka, lui alors sur Turvess en train d'enquêter, il avait assisté à la guerre civile galarienne afin d'extrader discrètement des émigrants politiques. Le Conseil n'avait, en effet, que peu intervenu en termes concrets. L'éclaireur-guerrier se savait quelque peu naïf, mais il devait se rendre à l'évidence : si pour les Krogans et les Galariens, il n'était pas intervenu de façon convenable, pourquoi le ferait-il pour un peuple nouveau venu dans la Galaxie, qui plus est dans la Travée de l'Attique. Il soupira sous cape, et écouta ensuite le reste de la prise de parole du Volus, qui était bien plus intéressante.

« [...] Je peux vous obtenir l'aide nécessaire à la paix. HUUUF. Mais cette aide viendra des systèmes Terminus. HUUUF. Mercenaires, butariens, pirates.[...] »

A dire vrai, Ythaq se fichait bien de savoir d'où venait l'aide. Il était bien assis ici parmi la pègre commerçante d'Illium, qui n'a que bien faire de l'altruisme. Tout ce qui intéresse les gens ici, c'est le profit, les marges, et les parts de marché. Et, de temps en temps, les clients. Car pas de clients, pas de commerce. Il savait au fond de lui que de cette histoire, Zéphyr en ressortirait différente, changée. Il devrait convaincre son peuple, bien que la grande majorité des castes dirigeantes étaient d'accord - à contrecœur - avec cette idée malsaine. Mourir avec honneur ou tenter de faire perdurer Zéphyr avec les contraintes qui s'imposent...

Chaque jour qui passe, il maudissait les Avians. C'est bien évidemment à cause d'eux qu'ils en sont là à l'heure actuelle, à devoir choisir entre la peste et le choléra. A l'époque des guerres saintes, plus tôt dans leur histoire, ils avaient réussi à gérer les conflits, car celui-ci restait cloisonné à la planète. Il ne concernait pas les populations extérieures, les partenaires commerciaux venus de mille années lumières plus loin.

Les temps changent. Les mœurs évoluent. Zéphyr devra l'apprendre à ses dépens. Tant pis s'ils devenaient l'ennemi du Conseil Galactique. Tant qu'ils étaient vivants. Et protégés. D'une autre façon, jusqu'à présent, ils se fichaient bien du bien être géopolitique de la galaxie dans son ensemble.

Une fois qu'il eût fini de parler, l'éclaireur-guerrier prit un petit temps pour réfléchir à son tour.

« Les Terminus, donc. Ainsi soit-il. », fit-il, doucement, le regard dans le vide. Puis il releva la tête en plongeant de nouveau son regard de saphyr dans ceux du Volus, cachés par la combinaison. « Il faudra faire très attention si on ne veut pas que ça dégénère entre une guerre entre les Terminus et le Conseil Galactique. Je n'ai aucune envie que mon peuple se retrouve entre deux feux. »

Ythaq imagina l'espace de deux secondes la situation catastrophique que cela entraînerait. Cela ne serait plus seulement du ressort des Ralois. Les Terminus appuyant Zéphyr, le Conseil appuyant Aviana... Il s'agirait alors de véritables conflits armés, aux proportions dantesques. Aux milliers de morts. Aux conséquences imprévisibles.

Et cela serait le fait de deux individus. Aux différents buts, mais aux mêmes moyens.

Puis il repensa aux termes du Volus, concernant le vol des ressources.
« Je veux que 8 pourcents du chiffre d'affaire soit donné à Zéphyr. Pour son effort de guerre et en considérant qu'il s'agisse là du droit de pénétration et d'exploitation du territoire. Étant donné les milliards que vous vous ferez sur leur dos, c'est une bien maigre somme. », il fit glisser à nouveau un peu de whisky. « Les conditions d'exploitations sont très simples. Il s'agit principalement de délimitations de zones d'exploitations et de zones vierges. Il faudra aussi voir si vous comptez élaguer et déforester. Dans ce cas-là, on vous trouvera d'autres zones, en plus, qui ne nous intéressent pas mais qui font partie du territoire. »

« Je m'occupe de l'acceptation générale. Quoi qu'il en soit, même si vous n'aviez pas l'accord des habitants, vous aurez a fort pourcentage celui des dirigeants. D'autant plus que les zones estimées les plus profitables et riches en ressources sont assez éloignées et proches des montagnes, qui se trouvent loin des zones habitées. »

Ythaq'Fi eût soudain un mauvais pressentiment. La sensation d'être épié augmenta d'une traite. Il se tourna vers Liam, qui secoua la tête, signe qu'il n'avait rien repéré. Il se retourna vers le Volus, ayant quelque chose d'autre a ajouter.
« Il y a peut-être autre chose que vous pourriez faire et qui pourrait vous aider autant vous que moi dans mes objectifs. Vous savez qu'Aviana reçoit énormément d'argent de la part de sa raffinerie d'hélium-3 sur la géante gazeuse Nek'Tha, il y a aussi un important trafic de ressources divers et variés par la colonie qui se trouve sur le satellite. Si vous contrôlez ce trafic et la raffinerie, vous pourrez aisément jouer sur les deux tableaux, afin que cela vous rapporte le plus en jouant de la guerre a venir. Ce n'est qu'une proposition, bien entendu.
« De mon côté, je tenterais d'aller sur la Citadelle afin de discréditer Aviana par tout les moyens possibles et imaginables, afin de les priver du soutien et des voies commerciales du Conseil. Comprenez que si vous êtes là au bon moment... Ils se tourneront vers les vôtres. Le but étant d'équilibrer suffisamment les forces afin d'empêcher Aviana de faire le premier pas vers la guerre. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Mer 15 Juil 2015, 02:36
Le Moindre Mal



Les conditions du raloi était globalement raisonnables. Sans faire de promesses hâtives, Dahl pensait pouvoir les obtenir.
L'indication du raloi concernant les sources de revenus des Avians était aussi digne d'intérêt. Il faudrait être subtil évidemment, pour ne pas être taxé de pirates de la part des conciliens. Car Dahl ne pensait pas que Hyasin parviendrait à discréditer les Avians auprès du Conseil : malgré leur apparents idéaux, les conseillers étaient des politiciens avisés qui esquiveraient la question en prétendant que ça ne les concernait pas. Et en le prétendant d'autant plus fort si l'ambassadrice raloise était effectivement une aviane, et qu'elle s'opposait aux Zéphyrons.

Peut-être que le raloi le savait aussi, car il semblait moins confiant en abordant ce sujet, détournant son attention vers l'humain l'accompagnant, Harwick.

Enfin, dans tous les cas, couper les ressources des Avians était un objectif secondaire à l'heure actuelle. La paix devait encore être maintenue un temps, le temps de commencer l'extraction des ressources et le recrutement de l'armée. S'en prendre aux Avians ne viendrait que dans un second temps, lorsque Dahl Terminus serait suffisamment implantée en territoire Zéphyr.

« HUUUF. Je garderai en tête vos recommandations. HUUUF. Un jour viendra où l'approvisionnement avian sera notre cible. HUUUF. Mais pas dans l'immédiat. HUUUF. Cela déclencherai la guerre ouverte à coup sûr. HUUUF. Et nous devons éviter ceci tant que c'est possible. HUUUF. »

Dahl réfléchissait en même temps aux différents scénarios possibles. Si les Avians attaquaient, alors une riposte directe et sans dissimulation excessive sur la colonie et la station d'hélium-3 serait possible. En revanche, s'ils n'attaquaient pas, il faudrait trouver d'autres méthodes. Peut-être des pirates, ou des mercenaires. Mais alors, garder le contrôle serait compliqué, et même soupçonneux : on engageait ce genre d'individus pour des raids, pas plus.
Le problème était inverse si Dahl faisait appel à ses alliés butariens. Une attaque officielle de leur part liguerait les Ralois, ce qui n'arrangerait pas les intérêts du volus.
Le mieux serait sans doute que le Zéphyr prenne lui même l'initiative... Ce serait une idée à creuser.

« Mais revenons plutôt à vos conditions... HUUUF. Les délimitations ne poseront pas de problèmes. HUUUF. Il faudra élaguer là où s'installeront les usines d'extraction, HUUUF, mais pas au delà. HUUUF. Les technologies industrielles ont heureusement suffisamment évolué. HUUUF. Évidemment, plus les ressources à extraire seront prometteuses, HUUUF, plus je pourrais investir dans des technologies de pointes, HUUUF, plus efficaces et moins polluantes.

Si le peuple désapprouve, HUUUF, alors des zones isolées seraient mieux. HUUUF. Je ferai installer moi-même des spatioports pour les desservir. HUUUF. On est moins dérangés par ce que l'on ne voit pas. HUUUF. Je vous laisse vous arranger pour que les Zéphyrons, HUUUF, ne sachent que le strict nécessaire. HUUUF. Mais inutile d'essayer de tout cacher. HUUUF. Des experts enquêteront dans un premier temps, HUUUF, pour déterminer les meilleurs sites. HUUUF. Ils transiteront par vos spatioports officiels. HUUUF.

Enfin, concernant les 8 pour-cents... HUUUF. Je ferai au mieux. HUUUF. Ce devrait être envisageable à moyen terme. HUUUF. Très incertain à court terme. »


Dahl s'interrompit, le temps d'une gorgée. Le principal était dit, mais il aimait envisager l'avenir, et il avait quelques mots à dire dessus.

« HUUUF. Il faut aussi que vous sachiez... HUUUF. Ceci sera une solution temporaire. HUUUF. Même si elles sont encore inexploitées, HUUUF, vos ressources ne sont pas infinies. HUUUF. Un jour viendra où elles manqueront. HUUUF. Et bien avant, leur extraction posera vraiment problème à votre peuple. HUUUF. Si notre accord fonctionne, vous aurez un siècle ou deux de répit. HUUUF. Mais au delà, ce ne sera pas suffisant. HUUUF. Et si les Zéphyrons n'évoluent pas pendant ce temps, HUUUF, alors on pourra les considérer comme morts. »

C'était une vérité brutale, mais Dahl préférait être honnête sur ce point. Lui-même n'était pas un franc partisan des traditions, après tout. A l'avenir, les Zéphyrons n'auraient pas le choix : ils devraient évoluer, d'une manière ou d'une autre. Pour Dahl, ils feraient bien de s'inspirer des Galariens, une espèce au sommet de la galaxie malgré ses nombreux points faibles, dont un système de société dépassé. Le niveau technologique était une bonne méthode pour équilibrer les forces sans renoncer à ses habitudes. Mais ce serait au Zéphyr lui-même de décider de son avenir, Dahl ne comptait pas s'en mêler outre mesure.

L'accord semblait aller en bonne route. Le raloi était visiblement prêt à de nombreuses concessions, et avoir une idée assez réaliste des enjeux, malgré son ''piètre'' talent de négociateur. La discussion aurait peut-être pu s'arrêter là, mais Dahl n'en n'avait pas envie. Le timbre de voix de Hyasin était curieusement apaisant, et Dahl compatissait avec le sort de son espèce. Pour les volus, qui n'avaient pas vécu de guerres civiles depuis des millénaires, c'était quelque chose d'assez horrible à voir sur d'autres planètes... Même s'il ne fallait rien de moins que les Moissonneurs pour leur faire oublier les profits.

Le volus reprit une gorgée de sa boisson, puis recommença à parler, plus lentement, et légèrement nostalgique, car il connaissait de près la situation qu'allait vivre le guerrier.

« HUUUF. Vous avez choisis une voie difficile, Hyasin. HUUUF. Vous allez être haï. HUUUF. De vos ennemis, que vous gênerez. HUUUF. De votre peuple, qui vous verra comme un traître. HUUUF. De vos dirigeants, qui vous considéreront comme un mal nécessaire, HUUUF, et détournerons toute l'animosité sur vous. HUUUF. Je compatis, vraiment. HUUUF. Lorsque tous vous aurons abandonné, HUUUF, venez me trouver sur Oméga. HUUUF. J'ai toujours du travail pour les individus qui savent prendre des décisions difficiles. »


Le volus termina sa boisson d'une traite, et se remua. Il n'était plus temps pour la nostalgie. Il allait se remettre à parler quand Bringtown l'interrompit.

« Patron, je crois que l'on est surveillés. »




Partenaires : Hythaq'Fi Hyasin
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Mer 15 Juil 2015, 17:27

Ythaq était plutôt satisfait : Dahl se montrait coopératif dans la mesure du possible. Bien sûr, il ne pouvait pas derechef annoncer que tout était scellé dans le marbre. Étant donné les intermédiaires et les étapes nécessaires de traverser pour atteindre leur but commun, ils pouvaient tout deux s'attendre à de nombreuses embûches. Dahl se montrait même compatissant à la situation Raloise. Cela toucha Ythaq, bien qu'il soupçonna l'espace de quelques secondes qu'il s'agisse là d'un signe commercial et de courtoisie. Quoi qu'il en fut, Ythaq ne l'ignora pas. Malgré Liam et Kean qui le supportait déjà depuis quelques mois, c'était une des premières personnes a lui témoigner de la sympathie - plus ou moins authentique - vis à vis des futurs évènements à venir.

« Pour le pourcentage, si cela vous arrange, vous pouvez poser un plafond initial à un ou deux pourcents qui a votre convenance grimpera jusqu'aux huit pourcents prévus dans le contrat, selon une échéance préétablie. »

En l'occurrence, même un ou deux pourcents étaient dérisoires, mais c'était le symbole qui comptait. Il faudrait rassurer le "gouvernement" Zéphyron. Quand bien même ils seraient protégés, cela leur servirait peut-être a entamer le fameux changement à venir - qui transcenderait la société Zéphyronne pour des générations et générations.

« [...] Ceci sera une solution temporaire. HUUUF. [...] vous aurez un siècle ou deux de répit. HUUUF. [...] si les Zéphyrons n'évoluent pas pendant ce temps, HUUUF, alors on pourra les considérer comme morts. »

Ythaq soupira sous cape. Bien évidemment, il était déjà au courant de ce fait. Peu importe qu'il s'agisse des Terminus, du Conseil Galactique ou d'autre chose. Dès que Zéphyr serait au contact de la communauté galactique auprès de laquelle elle s'est protégée pendant plus de quinze années, elle en serait profondément modifiée. Superficiellement, dans un premier temps, puis, petit à petit, structurellement jusqu'à ce qu'une nouvelle Zéphyr naisse. Il faudrait faire en sorte que la transition se fasse le moins douloureusement possible. Pourquoi pas en collaboration avec Aviana... Voilà qui serait bien une première.

Ythaq se surprit à imaginer et rêver d'une paix, d'une collaboration, voir même d'une alliance avec Aviana. Tel le Ying et le Yang, ils ne formeraient qu'un. Le Peuple Raloi. Turvess unie. Il chassa vite cette idée digne des plus grandes utopies. L'heure était pour le moment d'éviter une guerre.

« Ce sera avec plaisir que je viendrais vous voir. Cela arrivera peut-être même plus tôt que vous ne le pensez. », intervint Ythaq pendant que Dahl buvait. « Après tout, vous arrivez très bien a échapper a toutes les tentatives de ramener votre tête à qui de droit... comme la Hiérarchie Turienne, par exemple. », termina-t-il avec un sourire qui se voulait chaleureux, avec une pointe d'humour.

« Patron, je crois que l'on est surveillés. »
« J'en suis convaincue aussi. », lâcha Kean, qui avait tout d'un coup reprit son sérieux en quittant du regard le garde du corps de Dahl. Liam, lui, concentra son regard dans la foule puis dans la grande salle de manière générale.
« C'est même une évidence », conclut Ythaq, se tournant vers Dahl. « Je vous parlais d'espionnage et de contre-espionnage... Si Aviana et Zéphyr ne sont pas rentrés en guerre officiellement, elles sont déjà en guerre en ce qui concerne les zones d'influences et le renseignement. Je vais vous dire ce que je suis, Dahl. Je suis ce que mon peuple appelle un Rash'an, un guerrier-éclaireur, si la transcription est exacte. C'est un groupuscule d'une douzaine de personnes à l'influence non négligeable dans la galaxie comme sur Turvess. Composée de Zéphyrons et d'Avians, sélectionnés par feu le Thul'Odin assassiné en janvier, nous sommes chargés de nous faire connaître dans la galaxie, rallier des causes, défendre nos intérêts, tenter de faire s'entendre nos deux peuples. »

A dire vrai, il ne savait pas trop pourquoi il disait tout cela. Après tout, cela n'était pas trop de l'intérêt de Dahl. Bien que. Quoi qu'il en fût, il continua.
« C'était un groupe sensé colporter les idées de paix, d'entente et de fraternité entre membres de la même espèce. Ça a fonctionné, pendant de longues années. Jusqu'à ce que la politique se mêle des affaires des Rash'ans. Certains achetés, d'autres retournèrent leurs vestes, certains fidèles mais traités comme des parias, d'autres fuirent dans la galaxie. Au final, le Thul'Odin décida de nous remettre entre les mains de l'ambassadrice Raloise, qui, officiellement, demeure impartiale. Puis, l'argent et le pouvoir attirant les vices, je suis convaincu qu'elle fut, à son tour, achetée. Nous étions douze. Douze unis. Il ne reste plus de nous que dix membres, éparpillés, confrontés les uns aux autres, sous différentes bannières.
« Afin d'enfoncer le clou, Aviana créa ses propres forces "spéciales" », continua-t-il en mimant les guillemets de ses deux pattes avec deux doigts courbés. « Simplement nommés chasseurs. Ils sont notre équivalent. Tant en entraînement que dans leurs missions. Je suis persuadé que ces chasseurs nous observent en ce moment même. Ou alors, des Rash'ans dont la loyauté s'est quelque peu égarée, ou encore les deux. Il faudra vous méfier d'eux, à l'avenir, monsieur Dahl. Ils sont intelligents, organisés, et très bien entraînés malgré leurs origines. Ils ne connaissent ni frontières ni gouvernements. Mais vous saurez gérer ça, vous êtes quelqu'un habitué à ce genre de situations. », termina-t-il avec un nouveau sourire.

« Ne vous inquiétez pas, cependant, tant que nous sommes ici, ils ne nous feront rien, à part jouer les curieux. Nous règlerons nos comptes dehors. Vous resservirez-vous d'un verre ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Jeu 16 Juil 2015, 02:26
Le Moindre Mal



« J'en suis convaincue aussi. »

La discussion continua, sans qu'aucune des personnes présentes ne daigne réagir face aux espions. Un modèle de sang-froid et de flegme.

La discussion sur l'accord semblait clairement finie, les différentes personnes parlaient désormais de sujets environnants, rattachés aux ralois sans pour autant concerner directement la proposition ou Dahl. Il y avait beaucoup à apprendre sur ce peuple, et il fallait le faire tant que sa tradition vivait toujours, plutôt qu'attendre et n'en connaître que ce que les écrivaillons à venir accepteraient d'en dire.

Ainsi, Hyasin expliquait maintenant quel était son véritable rôle : le raloi était un guerrier-éclaireur, un Rash'an, dans sa langue. L'objectif de son groupe était de soudé les deux peuples, d'explorer la galaxie, de promouvoir les intérêts et l'image des ralois. Et apparemment, ça avait mal tourné.

Dix membres, dont neuf pouvaient potentiellement s'en prendre à Dahl. Sans compter les chasseurs avians, qui seraient sans doutes bien plus déterminés encore. Voir même d’éventuelles alliances avec des groupes mercenaires. Voilà qui rajouterait un peu de piment à l'avenir du volus. Il allait devoir augmenter significativement le budget de sécurité. Ce qui était obligatoire de toute façon, vu la nouvelle joueuse qui arrivait sur Oméga.

« Ne vous inquiétez pas, cependant, tant que nous sommes ici, ils ne vous feront rien, à part jouer les curieux. Nous réglerons nos comptes dehors. Vous resservirez-vous d'un verre ? »
« HUUUF. Je vais savourer un dernier verre oui. HUUUF. Même au bout de treize ans sur Oméga, HUUUF, j'essaie de repousser le moment d'être violent. HUUUF. Dites moi, votre ambassadrice, ainsi que les éclaireurs ayant trahis. HUUUF. Vous dites qu'ils ont été retournés. HUUUF. Pensez vous qu'ils pourraient être rachetés à nouveau ? HUUUF. Si oui, ils pourraient être d'une aide non-négligeable. »

Le volus fit un signe rapide, commandant un second verre servi presque aussitôt. Il prit quelques gorgées supplémentaires, tout en regardant la salle. Il n'avait pas l'expérience des autres personnes présentes et ne remarqua rien.

« HUUUF. Concernant les chasseurs, je saurait y survivre. HUUUF. Ils ne seront qu'une goutte dans l'océan de mes ennemis. HUUUF. Juste plus de plumes que d'habitude. HUUUF. Ça fera original sur le tableau de chasse de mes gardes. HUUUF. Sans vouloir vous offenser. »

Le volus termina sa boisson, puis paya directement depuis son omnitech, prenant à sa charge toutes les consommations et laissant un généreux pourboire aux serveurs. Il se leva ensuite de son siège, imité par son garde du corps.

« HUUUF. Je suppose qu'il est temps de s'occuper des espions, s'ils y tiennent tant que ça. HUUUF. Je vous suis, même si je n'aiderai guère. HUUUF. Bringtown en revanche vous appuiera. HUUUF. Après vous. »

Le volus suivit le petit groupe, se mettant à l'arrière, instinctivement. La foule s'écarta d'eux, rapidement, comme si elle sentait la violence sous-jacente. Ils regarderaient la scène, Dahl le savait, comme les pervers lâches et curieux qu'ils étaient : appréciant la violence, au contraire des bien-pensants de la Citadelle, mais n'ayant pas le cran de l'affronter en face ou de la vivre, comme les habitants chaotiques d'Oméga.
Les cinq personnes atteignirent la porte du restaurant et sortirent dans la rue, prêts à ce qui les attendait.



Partenaires : Ythaq'Fi Hyasin
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Jeu 16 Juil 2015, 22:36

« S'ils peuvent être rachetés ? Probablement. Ça dépend lesquels. J'ai dis que certains avaient été achetés. Pas tous. Ils ne sont pas tous ralliés à Aviana. Le mieux serait que j'aille confirmer ça chez la Jho'baal - l'ambassadrice. Je vous fournirais les noms dès que possible, vous en ferez ce que vous voulez. »

De souvenir et de ceux qu'il avait pu voir jusqu'à présent, Nelar'Fi était a priori encore loyal aux clans; Roya, Aviane de naissance, était encore vouée aux préceptes du Thul'Odin et ne gênerait pas les plans d'Ythaq'Fi et de Dahl. Elle l'avait même poussée a aller voir le Conseil afin de les faire intervenir dans un cessez-le-feu. Direhm'Gün, de confession de la caste de l'Eau, était introuvable. Avant qu'il ne soit choisi par le Thul'Odin, c'était un garde-forestier. Malgré un entraînement solide et un train de vie rigoureux et exigeant, ils étaient raillés car ne faisant pas partie de "l'élite" des guerriers de la caste du Feu.
Il ne savait pas ce qu'était devenus les autres, Verne Dox, Qasxi'Fi, Poupa'Gün, Maori Treîto, Gyp et Ultir Youan. Les deux manquants à la liste sont Xenda'Tha Reumas et Sahrell'Tha Aiquil, tout deux tués dès le début du conflit chez les Rash'ans, alors attirés dans un guet-apens à l'origine une simple rencontre diplomatique entre Aviana et Zéphyron. Les membres de la caste du Vent, matérialisés par le suffixe Tha, comprennent les aspirants politiques et ambassadeurs. Cela leur avait donc semblé totalement normal... Jusqu'à ce que tout tourne au cauchemar.

« HUUUF. Concernant les chasseurs, je saurait y survivre. HUUUF. Ils ne seront qu'une goutte dans l'océan de mes ennemis. HUUUF. Juste plus de plumes que d'habitude. HUUUF. Ça fera original sur le tableau de chasse de mes gardes. HUUUF. Sans vouloir vous offenser. »
« Il n'y a pas de mal. Vous êtes pour moi tous aussi originaux les uns que les autres. Je ne me vante pas pourtant d'avoir pas mal de différentes sortes de faciès à mon compteur. », répondit-il du tac-au-tac, cependant toujours avec ce sourire qui anéantissait toute trace de méchanceté ou de malhonnêteté.

« HUUUF. Je suppose qu'il est temps de s'occuper des espions, s'ils y tiennent tant que ça. HUUUF. Je vous suis, même si je n'aiderai guère. HUUUF. Bringtown en revanche vous appuiera. HUUUF. Après vous. »

Tenait-il a en finir vite ? Ou plutôt a jauger ses futurs adversaires sur cette seule confrontation ? Ythaq ne savait pas, mais quoi qu'il en fut, ils finirent rapidement leurs verres pour se diriger dehors. Certaines personnes les observaient dans la foule, de manière curieuse sans plus autre malhonnêteté, il s'était habitué à ce regard. Un regard interrogateur, curieux, fasciné. Ythaq'Fi faisait souvent cet effet là dans les foules. Peu de gens voyaient régulièrement des Ralois. Mis à part Dahl, désormais. Ils allaient quelque peu faire partie de la vie du Volus, pendant un temps.

Comme souvent avec les hôtels de grande classe, le Gloria Respergo faisait face à une sorte de placette-balcon qui offrait une belle vue sur une partie de Nos Astra, capitale de la planète aux lueurs majeures de violet, de rose et de magenta. L'on voyait au loin, ou même plus proche, des voies de circulations aériennes, empruntées par nombre de vaisseaux de différentes tailles et aux fonctionnalités diverses. Ythaq'Fi était presque certain que n'importe quel Avian qui verrait un tel paysage souhaiterait que Turvess devienne ainsi. Probablement avec davantage de nuances de verts, néanmoins.

Ythaq'Fi n'était pas insensible au spectacle qui se dressait devant lui. Il trouvait ça même beau et attendrissant. Cependant, il n'y avait pas assez d'arbres géants, ni de fleuves, de marécages... Les bâtiments avaient remplacés les montagnes et la flore; et les foules, la faune.

Le guerrier-éclaireur s'avança, suivi de Liam et Kean, puis de Dahl surveillé par son gorille sorti de james bond. Il était nécessaire qu'ils s'éloignent un peu afin de forcer la main aux espions. Il n'était pas même pas sûrs qu'ils attaquent. Ce n'était pas le genre des Ralois. Il espéra tomber sur des audacieux. Et il eût raison.

« Ythaq'Fi. »

Tous firent volte-face vers la direction de la voix. Ythaq'Fi avait déjà dégainé son arc technologique, qui s'était déplié en un temps record, et une flèche était déjà encochée prête à être tirée. Liam et Kean avaient leurs mains sur leurs armes. Mais tous ne tirèrent pas. Seul Bringtown eût un moment d'hésitation en voyant le trio immobile.

Si Kean et Liam maintenaient leurs armes baissées, Ythaq'Fi, lui, avait toujours en joue le nouveau venu. Il le connaissait, mais, il se méfiait de lui.
« Nelar'Fi. Que me vaut l'honneur de ta visite ? En compagnie, en plus. »

Il jeta un regard aux autres Ralois qui étaient derrière lui. Ils étaient trois, quatre avec le Rash'an. Un combat serait rude, si c'étaient des chasseurs Avians. Cependant, ils n'en avaient pas l'air. Il ressemblaient presque à... à de jeunes Ralois ayant commencé leur formation dans la caste du Feu.

Ils avaient bien sûr eux aussi dégainés qui des armes à feu, qui des lames. C'était assez rare de voir des lames chez les Ralois, mais dieu sait qu'il ne faut pas s'affronter à ceux qui savent réellement les manier.
« Je te retourne la pareille. Tu te doutes bien que j'ai tout entendu de vos petites affaires. Comment tu nous as vendus, fournis des informations confidentielles, et comment tu comptes anéantir ce qui fait de nous des Zéphyrons, et non pas ces connards d'Avians. »

Ythaq avait oublié le fameux franc parler de Nelar'Fi. Il jeta un oeil en coin vers Dahl, afin d'observer sa réaction. Évidemment, chez les Volus, difficile de savoir, a cause de leur combinaison. Il baissa son arc, gardant sa flèche dans une patte et l'arc dans l'autre. Celui-ci ne se replia pas. Ythaq laissa deux-trois secondes défiler, Nelar'Fi attendant manifestement une explication.
« C'était le moindre mal. Tu préfères l'annihilation ? Tu préfères observer Zéphyr sous les flammes, et ses millions d'habitants mourir ? Ils- », il leva sa patte gauche, celle empoignant sa flèche, en direction de Dahl. « -vont sauver Zéphyr. Ils vont lui permettre d'évoluer, de vivre encore pour des siècles et des siècles. Cela ne sera pas malheureusement pas possible sans concessions. Tu devrais plutôt m'aider dans ma tâche, plutôt que de forcer Zéphyr à la ruine. »
« Sans concessions ? Conneries ! J'appelle ça une trahison ! Les castes sont elles au courant ? »

Il y eût un petit moment de silence. Puis Ythaq répondit, sûr de lui.
« Oui. », affirma-t-il sur un ton qui ne permettait pas de douter de ses dires. « Elles ont compris que Zéphyr ne pouvait pas survivre dans le climat actuel sans faire des sacrifices. C'est le prix à payer pour vivre. Pour mater Aviana. Leur forcer à s'entendre, plutôt qu'à tenter de nous rayer de la carte. »
« Mais ...! »
« Nelar. J'ai besoin de toi. De nombreuses personnes tenteront de nous barrer la route. De forcer la guerre, de laquelle ils tirent profit. Aviana ne doit pas proclamer la guerre. Ils ne doivent pas gagner. Au lieu de parler, de voyager et de prier, j'apporte des solutions. Elles ne te plaisent pas ? Fournis moi une meilleure solution ! Vas-y ! », s'énerva l'éclaireur-guerrier au regard de saphyr.

Nelar'Fi garda le silence. Il posa alors ses yeux sur le Volus, le jaugeant, lui et sa petite taille. Les trois autres Ralois derrière suivaient la conversation houleuse, ne sachant quoi trop faire. Apparemment, il n'y aurait pas de baston, quoi qu'on leur ait dit. De jeunes Ralois avides d'aventure, de combats, de gloire et de reconnaissance.

Ils ne saisissaient pas l'importance de ce qu'il se passait ici bas, à l'étranger, alors qu'il était question de leur terre et de leur peuple.

Finalement, Nelar'Fi dit au Volus.
« En es-tu réellement capable de faire ce que tu affirmes, Volus ? Si tu l'es réellement, je te suivrais, toi et Ythaq'Fi. Mais si tu échoues... ». Un sourire d'apparence carnassière s'esquissa sur son visage. « Je te dépressuriserais. Plusieurs fois. »





Dernière édition par Ythaq'Fi Hyasin le Sam 18 Juil 2015, 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Ven 17 Juil 2015, 06:43
Le Moindre Mal



Illium,
Fin juin 2200


Les compagnons s'éloignent légèrement du restaurant, toujours sur leurs gardes, prêts pour le cas où les espions les attaqueraient.Mais en lieu et place d'une frappe surprise, c'est un nom qui survint à leurs oreilles.

« Ythaq'Fi. »

Tous se retournent vers l'origine de la voix. Quatre raloi leur font face, celui qui avait parlé légèrement devant les autres. Dahl ne sait rien d'eux, mais il suppose que leurs objectifs ne sont pas forcément hostiles, auxquels cas ils n'auraient pas prévenus. Mais les armes sont brandies, quoique baissée, sauf celle de Hyasin qui a mis en joue son homologue.

Les deux ralois continuèrent de s'apostropher, permettant à Dahl d'observer et d'apprendre plus sur eux. Visiblement, Hyasin se montrait optimiste quand aux réactions du peuple Zéphyron : le dénommé Nelar'Fi ne devait pas être n'importe qui, puisque présent en dehors de Turvess, et semblait pourtant convaincu du mal de la proposition de Hyasin. Si les élites réagissaient avec tant de vigueur, agir sur la planète serait plus dur encore. Dahl Terminus devrait miser le plus possible sur la discrétion, puis une campagne publicitaire exceptionnelle lorsque les Zéphyrons commenceront à s'intéresser davantage à ses actions.

Le débat semble sans issue, avec un point de vue idéaliste s'opposant à un point de vue pragmatique. Hyasin hausse même le ton, demandant à son homologue une meilleure solution. Dahl n'apprécie pas ce genre d'argument, créé par le désespoir. Si Hyasin est suffisamment raisonnable pour changer ce désespoir en recherche d'une solution, beaucoup d'autres préféreront une fin agressive et destructrice, où ils n'auront plus à se poser de questions. Comme par exemple, si le Zéphyr déclenche une guerre suicidaire contre Aviana. La prudence allait être de rigueur pour Dahl, à la fois envers ses adversaires, et envers ses alliés.

Le silence règne après la question du guerrier-éclaireur. Nelar'Fi le rompt, en s'adressant cette fois-ci directement au volus. Une remise en doute de ses capacités, et une menace de mort en prime... Dahl en devient presque lassé : c'est déjà la deuxième fois sur Illium, et à seulement quelques jours d'intervalles. S'il ne prend pas en compte la bombe posée lors du bal. Visiblement, cette planète ne lui réussit pas.

Mais Nelar'Fi a posé une question, et Dahl se doit de lui répondre. Après tout, c'est un futur client, qu'il apprécie ce fait ou non. Le volus s'avance légèrement, passant devant son garde du corps et s'exposant davantage face au raloi. Il n'est jamais de bon ton de négocier caché derrière des gens armés.

« HUUUF. Capable, oui. HUUUF. Certains de réussir ? Non. HUUUF. Ce serait mentir que de prétendre l'inverse. »

Nelar'Fi commence à ouvrir le bec, mais Dahl le coupe. Il n'a pas fini de parler. Et surtout, il veut parler tant que c'est possible, avant qu'un combat ne commence.

« HUUUF. Écoutez moi. HUUUF. Qu'importe le fait que vous me haïssiez, ou que vous réprouviez la technologie. HUUUF. Qu'importe, parce que je ne viens pas vendre sur votre planète. HUUUF. Je ne viens pas y installer des magasins vous proposant le confort concilien, HUUUF, les armes les plus avancées, HUUUF, ou les matériaux de pointes de construction. HUUUF. Je ne viens pas vendre, je viens créer. HUUUF. Créer une l'image d'un peuple, image que je vendrai à la galaxie. HUUUF. L'image de votre peuple. »

Le groupe s'est tût. L'image parle peu, c'est normal, et aussi un peu fait exprès. Il faut bien ménager le suspense.

« HUUUF. A l'heure actuelle, les Zéphyrons n'existent pas. HUUUF. Ils n'existent pas, parce que personne ne connaît leur existence. HUUUF. Comment la galaxie le pourrait-elle ? HUUUUF. Très peu de ralois quittent Turvess, ils ne parlent que peu de leur société, HUUUF, et pire encore, à l'avenir, HUUUF, il y aura probablement plus d'Avians qui voyageront que de Zéphyrons. HUUUF. Pensez vous qu'ils se présenteront comme une partie du peuple ralois, HUUUF, ou comme l'unique peuple, laissant de côté le votre ? HUUUF. »

Au vue de la description de la situation que Hyasin avait faite à Dahl, le volus ne doute pas trop ce que feront les Avians si on leur laisse le champs libre. Manque de bol pour eux, le champ libre, ils ne l'auront pas.

« Je viens changer ça. HUUUF. Je viens donner une existence de Zéphyr aux yeux de la galaxie. HUUUF. En quelques mois, voir même, avec votre aide, en quelques semaines, HUUUF, les ressources de votre planète bouleverseront l'économie galactique. HUUUF. Personne ne pourra l'ignorer, parmi ceux qui comptent. HUUUF. Et nous pouvons faire plus : la galaxie a sans cesse soif de nouveauté. HUUUF. Si vous l'acceptez, je pourrai faire connaître votre industrie, votre artisanat, votre art. HUUUF. Vous voulez allez plus loin encore ? HUUUF. Alors parlons documentaires, recherches scientifiques, et même tourisme, si c'est ce dont vous voulez ! HUUUF. En nous associant, nous pouvons faire des miracles, plus que la meilleure des armées. »

En son fort intérieur, Dahl doute que le Zéphyr devienne un jour une contrée touristique. Les Zéphyrons n'ont très probablement pas la moindre envie de voir des étrangers chez eux.

« HUUUF. Je ne vais pas prétendre que votre société restera la même. HUUUF. Toutes les sociétés évoluent, quand elles en rencontrent de nouvelles. HUUUF. J'ignore ce qui fait, selon vous, l'identité du Zéphyr. HUUUF. Si c'est le fait de ne rien voir et de ne rien savoir de la galaxie, alors oui, vous disparaîtrez. HUUUF. Mais si c'est votre religion, vos coutumes, vos rites, votre langue, alors tout ceci peut être préservé. HUUUF. Regardez la galaxie ! HUUUF. Mon peuple vénère toujours un panthéon, HUUUF, alors qu'il a intégré la communauté galactique il y a plus de mille an. HUUUF. Les turiens arborent encore des peintures tribales signe de leur planète d'origine. HUUUF. Les elcors continuent de migrer entre leurs deux capitales au rythme des saisons, HUUUF, refusant d'appliquer la technologie qui aurait pu leur épargner cet effort. HUUUF. Modernité et traditions ne sont pas incompatibles, HUUUF. »

Bien sûr, Dahl n'évoque pas toute la galaxie. Les krogans, dont nombre de traditions sont débattues entre les partisans d'un peuple moderne, à l'image de la volonté de Wrex, et les krogans traditionalistes rêvant encore de l'Empire et de la Rébellion. Ou encore l'énorme popularité de la religion asari, qui séduit de nombreuses populations quelque soit l'espèce.

« HUUUF. Je ne peux pas vous obliger à accepter la galaxie. HUUUF. Mais je vous donne une voie, une porte permettant de survivre. HUUUF. Ne la refusez pas par peur de l'inconnu. »



Partenaires : Ythaq'Fi Hyasin
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Ven 17 Juil 2015, 07:54

Dahl avait donc prit la parole, coupant ainsi littéralement le bec - c'était le cas de le dire - à Nelar'Fi, grâce à une argumentation béton qui ne pouvait que faire mouche. Il avait effectivement bien parlé. Ythaq'Fi reconnut à Dahl une capacité de raisonnement digne de son métier : il avait su analyser la situation Raloise avec justesse avec beaucoup d'informations transmises en peu de temps. Après cette démonstration, Ythaq'Fi renforça sa confiance accordée au Volus. Il était désormais sûr d'avoir fait le bon choix, et remercia Mère Nature de l'avoir dirigé vers Dahl, plutôt que vers d'autres aux intérêts plus malhonnêtes.

Enfin, ça, il le verrait à la conclusion de l'histoire.

L'argumentation toucha même Ythaq, vis à vis des religions des autres espèces. Au cours de ses pérégrinations en effet il en avait déjà rencontré, posé des questions, et observé. Il avait vu que, comme l'affirmait Dahl, religion et modernité était compatible. Il fallait seulement un changement des mentalités. Car ce qui fait la religion, c'est certes le contexte et l'histoire, mais c'est surtout l'individu qui s'adapte, qui s'efforce de faire le lien, de vivre en son temps. Petit à petit, l'éclaireur-guerrier voyait une nouvelle aube pour sa nation.

Il espéra que Nelar'Fi le verrait ainsi.

« HUUUF. Je ne peux pas vous obliger à accepter la galaxie. HUUUF. Mais je vous donne une voie, une porte permettant de survivre. HUUUF. Ne la refusez pas par peur de l'inconnu. »

L'interlocuteur de Dahl conserva le silence, ses traits s'adoucissant légèrement. Visiblement, la plaidoirie n'avait pas conquis qu'Ythaq. Nelar'Fi releva la tête, observant les étoiles que le crépuscule commençait a laisser apparaître. Il soupira, puis dit.
« Pardonnez moi, Volus. », dit-il en posant son regard rubis sur Dahl. « Comprenez-nous. Le Zéphyr s'est, pendant la quasi totalité de son histoire, retrouvée en arrière plan, confrontée à la puissante et moderne Aviana au fil des siècles. Il y a eu des guerres, Le Zéphyr a toujours réussi a s'en sortir, malgré les défaites. Car sauvée par les traditions et les religions qu'Aviana avaient à l'époque la décence de respecter un minimum. »
« Vous vous doutez bien que vous aurez fort à faire, et nous aussi. », dit-il en regardant Nelar'Fi, leurs regards se croisèrent donc, puis il reporta son attention vers Dahl. « Nelar'Fi est quelqu'un de raisonnable, mais tous ne le seront pas. Nous ferons de notre mieux pour tenter de renverser la tendance, et d'éloigner les Avians aussi loin possible de vous, Dahl. Ne le prenez pas mal aussi quand nous parlons du moindre mal. C'est une solution, une bonne solution, qui nous déchire et nous oppose, mais je suppose que tout les peuples sont passés par ce genre de virage dans leur histoire qui leur a fait prendre un tournant décisif. Ce temps est venu pour nous. »

« Nous tenons à vous remercier. Je vous fais aussi une promesse, beaucoup moins violente que mon camarade ici, qu'après ceci, je viendrais vous trouver a Oméga. J'aurais suffisamment donné à ma planète et à ma réputation qu'il me faudra bien trouver une cause pour laquelle me battre. »

Oui, il était sûr et certain de son choix. Il serait alors considéré comme un paria, un traître. Mais il sauverait des vies. Beaucoup de vies, et pas au détriment d'autres.

« Bien, il se trouve donc que nous ayons fort a faire chacun de notre côté. Quand déciderez-vous de notre prochaine rencontre ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Ven 17 Juil 2015, 11:09
Le Moindre Mal



Si Nelar'Fi est considéré comme quelqu'un de raisonnable, alors j'ai encore fort à faire, se dit le volus. Mais il pensait réussir : après tout, le raloi semblait convaincu.

« Ce temps est venu pour nous. »
« HUUUF. Vous avez raison, toutes les espèces ont vécu ce moment. HUUUF. Concernant la mienne, probablement lors de la mise en place du Protectorat. HUUUF. Qui fait toujours débat aujourd'hui. »

Dahl lui-même est mitigé à l'égard du Protectorat. Néanmoins, il reconnaît que celui-ci est justifié dans la mesure où les volus refusent d'entretenir une véritable armée. De plus, la Hiérarchie s'est révélée être une alliée fidèle et respectueuse de ses engagements. Le volus regrette d'autant plus d'être aujourd'hui son ennemi.

« Bien, il se trouve que nous ayons fort à faire chacun de notre côté. Quand déciderez-vous de notre prochaine rencontre ? »
« HUUUF. Dans le mois à venir. HUUUF. Nous devons agir vite, avant que la situation ne dégénère. HUUUF. Laissez moi quelques semaines afin de m'organiser. HUUUF. Nous nous lançons dans quelque chose d'énorme, nous aurons besoin de temps. HUUUF. Et j'ai également quelques affaires en suspens à Oméga. HUUUF. Turvess n'est pas le seul endroit où la menace gronde. HUUUF. »

De plus en plus de complots se trament concernant la station pirate, et Dahl est bien placé pour le savoir : il est mêlé à plusieurs d'entre eux. Et il compte bien survivre à leur application. La proposition de Hyasin gagne même en intérêt à l'aube de ces troubles : si Dahl Terminus parvient à s'implanter durablement chez les Zéphyrons, elle pourrait envisager de changer de siège, évitant du même coup les troubles qui allaient secouer Oméga.

« En revanche, j'ignore où nous devrions nous voir. HUUUF. Votre planète pourrait être un bon choix, HUUUF, car cela permettrait de répondre directement aux questions qu'il y aura. HUUUF. Mais cela peut aussi enflammer les foules et précipiter le chaos. HUUUF. Vous connaissez mieux votre peuple que moi, HUUUF, je vous laisse en décider. HUUUF. Si Turvess vous semble trop dangereuse, alors Oméga sera parfaite, HUUUF, ou n'importe quelle autre planète des Terminus. »

Tout en parlant, Dahl pense au travail qui l'attend. Il est plus que temps qu'il quitte Illium.

« HUUUF. Bien, comme vous l'avez dis, nous avons tous deux beaucoup à faire. HUUUF. Si tout est dis, alors au revoir. HUUUF. A vous aussi, Nelar'Fi. HUUUF. Et que le dieu de la Chance vous sourisse. HUUUF. Qu'il nous sourisse à tous. »

Le volus quitte alors le raloi. Accompagné de son garde du corps humain, il rejoint la station de taxi la plus proche. Son objectif, rejoindre au plus vite la succursale de Dahl Terminus, y récupérer ses affaires puis repartir dans l'un des vaisseaux de l'entreprise avec pour destination Oméga. Sa venue sur Illium est globalement rentable, mais il commence à en avoir assez de la planète asari !



Partenaires : Ythaq'Fi Hyasin
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   Ven 17 Juil 2015, 12:42

« Que le dieu de la Chance vous sourisse. HUUUF. Qu'il nous sourisse à tous. »
« Valafaï Oy Thul'Odin. », il inclina légèrement la tête en guise de révérence. « Si besoin est, hésitez pas à me contacter. Je me ferais un plaisir de vous aider. Je vous fournirais le lieu du rendez-vous quand vous le désirerez. »

Ythaq'Fi ne croyait pas plus que ça à la chance. Les coïncidences, le hasard, tout ceci n'était qu'une fatalité que les gens avaient coutume de personnifier sous le terme "chance" afin de pouvoir tenter de l'influencer. Pour le Rash'an, il en était autrement : tout le monde pouvait créer sa chance et ses occasions. Quelqu'un considéré comme chanceux était quelqu'un qui avait fait ce qu'il fallait quand il le fallait. Et si ce n'était pas de son fait, cela était administré par la Mère Nature. Il se rendit compte qu'il s'agissait simplement de points de vues différents du même aspect. Il observa partir le Volus, et se tourna vers Nelar'Fi, qui apparemment, attendait qu'Ythaq dise quelque chose.

« Je suis heureux que tu aies accepté de nous aider. Ce n'est pas une mince affaire, et n'importe quelle aide sera la bienvenue. »
« Tu penses. », dit-il, dédaigneux à son habitude. « J'espère juste que tu mises sur le bon cheval... J'espère que tu sais ce que tu fais. », se répéta-t-il.
« Que comptes-tu faire, accompagné de tes jeunes flammèches ? »
« J'irais bien taper sur les Avians, mais ce serait mettre le feu aux poudres. », fit-il en regardant les trois autres Ralois. « Ce ne sont pas des Rash'an. Sais-tu où se trouvent les autres ? Autant tenter d'éliminer nos adversaires directs. »
« Tu pourrais tenter de retrouver Ultir, ou Direhm'Gün. Ils sont les seuls dont je n'ai pas entendu parler de ces cinq dernières années. En les retrouvant, ils pourraient être favorables à notre cause. De mon côté, je vais aller voir la Jho'baal, tenter de récolter le plus d'informations possible, et voir si on peut tirer parti des manifestations en cours sur la Citadelle. »

En effet, il avait apprit sur Illium que des manifestations avaient cours sur la Citadelle, sans trop savoir dans quel but, ni quelles étaient leurs revendications, ni par qui elles avaient été fomentées. Il hésitait grandement à s'en approcher, car il pourrait être alors attiré dans une spirale dans laquelle il préférerait ne pas se retrouver. D'autant plus si, au final, elles étaient l’œuvre d'Aviana. Il hésitait aussi à aller voir de plus près la raffinerie d'hélium-3 de Nek'Tha. Toujours dans le but d'accumuler le plus informations possible. Le renseignement, c'est bien connu, est le nerf de la guerre. Aller sur Sli'ru était proscrit, trop d'Avians et d'espions rôdaient dans le coin afin de sonder le trafic.

« Je vais commencer par Oméga, justement. », commença-t-il. « Il faut un début à mon enquête. Traquer des proies, ça, on sait faire. »

Ythaq'Fi acquiesça d'un signe de tête.
« Bien. Je te contacterais au besoin. Valafaï Oy Thul'Odin, mon frère. »
« Valafaï Oy Thul'Odin. Fais gaffe à toi. »

Ils tournèrent les talons et disparurent du champ de vision d'Ythaq. Il remarqua que quelques personnes passaient, voir même ralentissaient leur marche, afin de pouvoir observer l'attroupement que formaient Nelar'Fi et ses guerriers du Feu, ainsi qu'Ythaq et ses deux camarades. Il décida de quitter la placette, se dirigeant vers l'endroit où était stationné le Lightbringer.

« Je déteste cette planète. »
« Pourquoi ? »
« Trop de bleus, et de violets. »

Ythaq laissa échapper un rictus, suivi de Kean.

FIN




Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Moindre Mal   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Moindre Mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse du Croissant :: Illium-