AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Parfois savoir reculer pour mieux sauter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 129

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Sam 25 Juil 2015, 18:46




Saskia rit, Frey’jia pas beaucoup plus bouleversée que ça par sa proposition demandait des garanties, une réponse surprenante et intelligente, même si beaucoup auraient simplement décliné dans le doute. Une preuve elle voulait ? Une preuve elle aurait. Saskia leva les mains et les tapa une seule fois l’une contre l’autre. Des toits environnants six silhouettes bondirent sur la terrasse où elles dinaient. Soudain entourées par un commando asari, le repas perdait certes en intimité mais gagner beaucoup en intensité. L’une des arrivantes se plaça dans son dos en attente d’ordre.

-Lieutenant, Mademoiselle ici présente voudrait être tout à fait convaincue pendant notre retour au spatioport que je suis bien ce que je prétends être. Prévenez le contrôle de fermer la seizième route aérienne, c’est le trajet avec la meilleure vue. Nous descendrons à la navette d’ici une petite minute.

Les asaris s’éclipsèrent aussi discrètement qu’à leur arrivée alors que Saskia buvait une nouvelle gorgée de son verre.

-Ce petit spectacle ajouter a la frégate asari Nausicaa qui attend aux docks devraient suffire à vous convaincre j’espère. Venez, et prenons la deuxième bouteille, nous la boirons à bord si vous vous décidez à venir.

Elle se leva et suivit par Frey descendit l’escalier menant au restaurant, le Volus se grattait le haut du casque se demandant sans doute d’où sortaient toutes les asaris qui venaient de passer dans son restaurant, il leur fit d’ailleurs signe que la note était déjà réglée, mais Saskia tint à laisser un pourboire. Les bons restaurants étaient trop rares.

Quand elles passèrent la porte d’entrée, une navette luxueuse les attendait juste devant, elles montèrent à bord, et le véhicule s’éleva très vite et très haut pour s’engager dans la seizième voie, complétement vide à présent. Une vue d’une rare beauté s’offraient à elles alors qu’au loin le premier soleil d’Illium venait lancer ses rayons sur Nos Astra. La ville brillait comme si elle était en feu, un feu blanc.

-L’aube se lève déjà, je suis surprise, nous avons dû trainer plus que je n’aurais cru. Prenez le temps d’observer, c’est peut-être la dernière fois avant un long moment que vous verrait cette cité ainsi si vous me suivez Frey.




Dernière édition par Saskia T'zela le Dim 02 Aoû 2015, 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Mar 28 Juil 2015, 05:45
Frey fut plus que surprise tandis que les "gardes" de Sas se révélèrent au grand jour dans un claquement de doigt et la scene qu'elle comparait juste avant à un épisode un peu mou de Flotte et Flottille avait a présent des très fort relent de Blasto ce qui n'était pas pour déplaire a la jeune asari.
Dans tout les cas, elle voulait une preuve, elle l'avait ! Sans cacher sa surprise, elle regarda la militaire parler à ses gardes et donnant des ordres pour un départ immédiat et privilégié avant qu'elle revienne vers elle, tandis que les gardes repartirent, pour lui annoncer ,tout en commençant a partir vers la sortie avec la bouteille, qu'elle avait un croiseur qui attendait au dock comme si de rien n'était.

C'était donc ça le pouvoir ?

Pouvoir avoir des bouteilles hors de prix, un croiseur et des gardes ? C'était impressionnant et totalement fou et tandis que Frey se leva presque machinalement pour suivre sa consoeur, elle ne put s'empêcher de penser au possibilité que cette personne pouvait lui offrir.Tout en marchant, elle ne put s'empêcher de regarder autour d'elle les réactions silencieuse mais surprise des quelques autres client, confirmant sa réaction vis à vis de ça , avant de finir par rejoindre une navette qui aurait surement couté dix fois son vieu coucou .

C'était irréel.
Si elle se reveillait maintenant dans son lit avec un mal de crane, elle serait pas plus surprise que ça, TOUT était bien trop beau, depuis leur rencontre jusqu'à maintenant et, presque par instinct, elle se pinça le bras, regardant à travers une des vitres les premiers rayon du soleil toucher les grattes ciel de Nos Astra.
Mais non, ce n'était pas un rêve, elle était bien là ou elle était et a présent, elle avait un choix a faire
Un choix important.
En silence, elle regarda Saskia et pris quelques instant, comme si elle prenait conscience de a qui elle parlait et qu'elle rassemblait tout son courage pour parler:

Eh bien...si tout ce que vous m'avez montré est un bout de votre monde...je veux bien voir la suite avec vous.

Elle esquissa ensuite un sourire bien qu'il y avait un peu de gêne dedans, elle ne savait plus ou se mettre, tout ça était tellement pas son univers...mais bon, elle s'y habituera.

[hrp] peut etre des modif dedans, chui un peu déçu de ma propre réponse [\hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Jeu 30 Juil 2015, 23:31




Saskia fixait la jeune asari, visiblement aussi mal à l’aise qu’excitée face à cet étrange monde dont elle entrouvrait la porte. C’était une réaction plutôt positive et honnête, qui conforta la général dans sa décision soudaine. Elle avait l’impression que Frey pouvait lui apporter beaucoup sans savoir pourquoi, mais toutes ses cellules lui disaient de ne pas laisser passer bêtement cette chance.

Leur navette plongea à l’instant où le soleil transformé la cité en un océan de lumière étincelante, s’engouffrant dans le spatioport immense de Nos astra. Même à cette heure matinale l’endroit était déjà bondé, heureusement elles se dirigèrent droit vers les quais gouvernementaux, nettement plus calme et privé. La Frégate Nauusica était là, à quai, immense et majestueuse, dans la pure vantardise asari. Elle l’avait choisi non pas pour son image de marque, comme beaucoup de matriarche, mais car elle savait qu’il était l’un des destroyers les plus compétitif de la flotte en combat. Sans doute le plus robuste, il sacrifiait son peu de vitesse pour ses boucliers.

La navette se posa juste devant la passerelle d’embarquement, de part et d’autre de celle-ci se trouvaient une rangée de guerrière asari, elle veillait sur l’entrée comme l’exigeait la coutume de son rang. La porte des matriarches se devaient d’être toujours ouvertes, mais aussi protégée au mieux. Saskia fut la première à descendre, et tendit la main à Frey’jia. Elles avancèrent toutes les deux jusqu’à monter à bord. Le vaisseau de guerre avait été embelli dans son intérieur pour ressembler au vaisseau de confort qu’il devait officiellement être.

-Nous allons devoir nous séparer quelques instant, il y a certaines règles à respecter une fois dans le vaisseau privé d’une matriarche. Surtout pour accéder aux zones personnelles, Je vais vous faire attribuer une cabine et je vous rejoindrais de l’autre côté des bains.

Saskia sourit chaleureusement à la jeune asari, elle savait que les coutumes entourant le privé des matriarches étaient étranges pour la plupart, souvent basée sur des rites aussi vieilles que les asaris, alors mieux valait y faire face rapidement.

-Ne vous en faîtes pas, vous ne serez au moins pas seule à passer par là, j’avais quelqu’un d’autre à ramasser sur Illium.

Elle tapota l’épaule de Frey et s’éloigna avec une asari qui lui tendait un datapad. Une autre bleue pris en charge la danseuse mercenaire, l’emmenant sans un mot avec elle. Elles entrèrent dans un long couloir blanc immaculé, et pénétrèrent dans une pièce ronde, un grand bassin orné de dorures trônait au centre de celle-ci. L’eau émettait de la fumée, et un doux parfum de fleur. Une jeune femme blonde était assise dans un coin et se leva prestement en les voyants, Helen parr.

-Enfin, ça fait des lustres que j’attends !

Helen jaugea un instant Frey’jia, se demandant qui elle pouvait bien être, mais l’asari qui l’accompagnait l’interrompit dans son observation.

-Pour prénétrer les quartiers de la Matriarche T’zela, vous devez nettoyer votre corps des impuretés extérieures. Quitter vos vêtements et entrer dans le bassin.

Helen soupira d’agacement.

-Pas encore ce délire…..



HRP:

Helen:
 

J'ai pas été plus loin pour te laisser réagir, si tu veux plus d'info, je te mp XD


Dernière édition par Saskia T'zela le Dim 02 Aoû 2015, 21:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Dim 02 Aoû 2015, 04:32
Frey resta silencieuse pour le reste du trajet . Non pas par regret mais juste pour profiter d'un peu de silence. Beaucoup de décision avait été prise en peu de temps et elle voulait juste faire le point. Regardant Illium commençant à être baigné par le lever de son soleil, elle se mit a y voir un lien entre elle et cet astre, une forme de symbolisme, Saskia était peut etre ce soleil qui éclaire la ville, son bout du tunnel pour autre chose, quelques chose de plus grand vu l'importance qu'avait l'asari. Elle souria a cette idée, elle allait enfin pouvoir faire autre chose que rester au bord de sa vie, Gabriel aurait été fier...et "Paladin" aurait surement trouver quelques chose à redire vu la nature de son futur peut etre "mentor".

Mais elle n'eut pas le temps de plus y réfléchir tandis que Saskia ouvra la porte pour prendre sa main , décidément plutôt préssée. Plutot surprise que son hôte , auquel elle devrait surement respect, lui tendis la main , elle laissa faire en la prenant et suivit celle ci. Malgré le pas légerement préssé, elle pris le temps de jeter un coup d'oeil au vaisseau immense qui allait devenir son nouveau chez soi ...ainsi que les nombreuses Asari qui gardait l'entrée. Elle ne put s'empêcher de se demander si c'était sa destinée a présent de garnir la garde personnel de Saskia ? Elle eut un frisson et jeta un œil au garde stoïque avant de revenir à celle qui la trainait presque et qui d'ailleurs était a présent face à elle :

-Nous allons devoir nous séparer quelques instant, il y a certaines règles à respecter une fois dans le vaisseau privé d’une matriarche. Surtout pour accéder aux zones personnelles, Je vais vous faire attribuer une cabine et je vous rejoindrais de l’autre côté des bains.

elle souria ensuite à Frey avant d'ajouter qu'elle ne serait pas seule a profiter des bains vu qu'une autres personnes qu'elle devait récupérer ici allait devoir y passer aussi.
Frey aquiesca quoique qu'un peu surprise tandis que saskia s'éloigna. Des traditions ? Des bains ? pour rentrer dans un vaisseau ? Et qui était cette autres personne ? Elle n'eut malheureusement pas plus de temps pour réfléchir a ça que une autre bleue se mit devant elle et l'invita à la suivre sans un mot. Celle ci s’exécuta, un peu décontenancée, traversant les couloirs propre du vaisseau ,qui correspondait plus a un vaisseau de plaisance qu'a un croiseur a présent, avant d'arriver dans une pièce ronde avec un bassin en son centre. L'endroit était luxueux, on aurait dit les bains des Hotel haut de gamme d'Illium, ceux qui demandait le prix de son vaisseau pour seulement une nuit. L'endroit était magnifique, accentuant cette impression qu'elle n'avait rien a faire ici.

Autant que la jeune femme humaine qui la regardait également.
C'était donc une humaine ?! que faisait elle ici ? Encore une fois, elle n'eut pas le temps de lui poser la question que la "servante" qui était restée muette jusque là se mit à parler, ordonnant aux deux de se déshabiller pour nettoyer leur corp "des impureté extérieur".

-Pas encore ce délire…..

l'humaine qui venait de se plaindre semblait être coutumière de cette tradition, cela accentua les questionnement qu'elle avait à propos d'elle mais sens des priorité oblige, elle devait d'abord faire ce que demandait la servante...histoire de s'en débarrasser.

Je suppose que c'est obligatoire hein ?

Elle sourit a la servante qui ne lui rendit pas puis a l'humaine qui commençait déjà s’exécuter. Elle fit donc de même enlevant sa tenue petit à petit tandis que la servante les récupéra , avant d'arriver au niveau des sous vêtement ce qui la fit sourire:

hé, au moins elle sera pas la première a me voir nue...a moins qu'il y ait des caméra ici

Elle disait presque ça à elle même pour essayer d'enlever cette sensation de gêne qu'elle avait par rapport au fait d'être ici avant de faire tomber le haut du corset, n'ayant rien de plus en dessous. Elle fit de même avec le bas qu'elle enleva. Par réflexe , elle se couvra avec ses bras, ce qui était ironique pour une asari qui avait passait beaucoup de temps a se dénuder récemment, avant de rentrer simplement dans le bain, lâchant un gémissement discret de plaisir contenu.Combien de temps elle avait pas pris un VRAI bain pour être comme ça, elle s'en souvenait pas et a vrai dire, elle s'en fichait. Sa conjointe de bain n'étant pas rentré encore pour son cas mais s'y approchant, elle jeta un coup d'oeil, profitant pour détailler le corp de celle ci avant de commencer a parler:

Alors...vous êtes une résidente ? Enchantée, je m'appelle Frey'jia, mais la plupart des gens m'appelle Frey

Elle souria poliment avant d'étendre ses bras et ses jambes dans le bain, profitant pour se relaxer.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Dim 02 Aoû 2015, 14:06




Helen hocha la tête et souris à l’asari comme réponse silencieuse à sa question, vu que leur gardienne ne pris pas la peine de répondre toujours aussi guindée. Elle ne put s’empêcher de ricane à la réflexion de la nouvelle venue, apparement Saskia avait encore frappée, elle se demandait ce qui avait bien put amener le sujet de la nudité dans leur discussions. Contrairement à beaucoup de ceux qu’elle avait vu passer dans ce vaisseau, la jeune asari ne faisait clairment pas partie de la haute société, elle n’avait pas cette attitude supérieur qu’elle trouvait particulièrement désagréable, au contraire c’était semble-t-il une jeune femme franche et plutôt gênée de la situation bien qu’elle s’exécuta.

Helen se permit d’ailleurs de détaillé le corps de sa compagne de bain, musclée et pourtant tout en courbe féminine, rien à jeter il fallait l’admettre. Elle détourna les yeux quand elle se tourna vers elle arrivée dans le bain, et jeta les dernières protections de son intimité sur un tas de vêtement parfaitement non rangés. Elle finit par ôter le petit masque de protection qui protégé son visage, elle se sentait encore plus nue sans lui, d’autant que la température de la pièce en elle-même n’était pas très haute vu sa largeur. Elle se glissa prestement dans l’eau chaude qui avait comme d’habitude cet effet apaisant sur les muscles. Elle vit l’asari silencieuse s’emparer de ses vêtements et les emmener avec ceux de sa compagne en quittant la pièce. Elle savait pertinemment que des tenues les attendraient à la sortie du bain, et qu’on leur rendrait leurs affaires propres dans leurs cabines, mais elle n’aimait pas être loin de son équipement.

Son regard revint pourtant vers Frey’jia alors qu’elle s’était complétement ou presque immergée dans l’eau chaude, laissant à peine dépassé ses yeux et son nez. Elle se rendit d’ailleurs compte que de ce point de vue elle était juste en face du buste de l’asari, et le rouge lui monta légèrement au joue et elle détourna la tête en l’extirpant de l’eau pour répondre.

-Résidente c’est beaucoup dire, ça fait deux mois que je n’étais pas venue.

Elle plongea sa main dans une cavité presque invisible du rebord du bassin et en sortit deux éponges d’un blanc nacré des quelles émanait un parfum envoutant dû aux herbes dans lesquelles elles baignaient en attendant d’être utilisées. Elle en tendit une à Frey.

-Pardon, Je suis Helen, une « employée » de la propriétaire des lieux. Je passe pas mal de temps ici, pas toujours par envie malheureusement, surtout avec cette histoire de bain. Même si j’avoue qu’avec une belle compagnie ça rend la chose moins chiante.

Elle regarda ailleurs autant pour éviter de faire trop évidence sur le fait qu’elle désignait Frey’jia comme « une belle compagnie » que pour faire oublier son langage un peu direct alors qu’elle ne savait toujours pas si elle devait ou pas se montrer respectueuse de certaines procédures avec cette invitée. Elle était partie instinctivement sur une entente cordiale, Frey semblait plus de son monde, mais elle pouvait très bien se tromper.

Helen commença à frotter son corps avec l’éponge, se tournant légèrement vers l’extérieur du bassin afin de ne pas imposer sa nudité à Frey’jia. La seule fois où elle avait partagé ce moment avec une autre personne ça avait été Lilith la terrible, et elle savait pertinemment que cette profiteuse était venue uniquement pour la mater. Du coup les procédures d’un bain à plusieurs lui échappait un peu. Elle se décida à poursuivre la conversation histoire de détendre l’atmosphère.

-Première visite sur le vaisseau d’une Matriarche donc ? Affaire ou plaisir ? Si ce n’est pas trop indiscret. Si vous êtes logée ici on risque de se croiser souvent, autant savoir de quoi on peut discuter ou non, pas vrai ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Lun 03 Aoû 2015, 02:58
Frey souria un peu amusée par la remarque de sa compagne de bain. Elle semblait être comme elle finalement, une personne qui fut également récupéré par la matriarche pour des raisons surement tout aussi banale que sa propre venue, dans tout les cas, ce fut rassurant dans un sens, elle parlait comme elle et semblait pas être une personne hautaine comme on en voit beaucoup sur Illium, c'était rassurant,surtout dans cette endroit qui ne lui ressemblait pas.

Frey commença donc a se frotter le corp à commencer par les bras tout en jetant un coup d'oeil a l'humaine, non pas un d'un oeil pervers, mais plus par curiosité. C'était bête à dire mais même si elle savait que humaine et asari était physiquement très ressemblante , elle avait toujours cette attirance étrange envers cette race, la faute a son mentor surement. Elle commença par jeter un oeil sur le dos de Helen, impact de balle ? Elle portait une cicatrice sur les omoplate, elle était donc offensive ? A moins que c'était un vieux souvenir d'un accident ? Cela attisa sa curiosité et ses yeux petillèrent, imaginant toutes une histoire derriere cette blessure:

-Première visite sur le vaisseau d’une Matriarche donc ? Affaire ou plaisir ? Si ce n’est pas trop indiscret. Si vous êtes logée ici on risque de se croiser souvent, autant savoir de quoi on peut discuter ou non, pas vrai ?

La question qu'elle posa et le fait qu'elle se retourna plus vers elle pour lui parler coupa court aux histoire qu'elle s'inventait, elle jeta un oeil a Helen qui semblait toujours autant amicale quoiqu'un peu gênée, étant surement pas très habituée au bain publique, et recula un peu se plaquant contre le rebord du bassin, les épaules et la tête seulement visible:

C'est vrai ! et pour vous répondre, eh bien je ne sais pas vraiment en fait, surement un peu des deux peut etre...

C'est vrai qu'en y réflechissant, elle savait toujours pas qu'elle serait son rôle ici ? Elle repensa avec un frisson au garde stoïque et a la servante silencieuse, hors de question qu'elle devienne comme ça !
Frey , suite a sa réponse, continua de se laver , se levant un petit peu, sans réel gêne. Après tout, elles étaient entre femelle...enfin si on considérait que les Asari étaient des femelles, pas trop de problème a ce niveau et quand bien même il y aurait une attirance, se montrer ou non ne changerait pas grand chose.
Mais pour le moment, ça ne l'interressait pas plus de savoir si physiquement,elle se plaisait. Elle était plus curieuse à propos de savoir qui elle était:

Et vous alors ? plaisir ou affaire ? Vous devez surement être un peu plus sure que moi vu votre temps ici (elle sourit), Personnellement , je pencherais pour les affaires a votre allure.

Elle se rendit tout d'un compte de la bourde qu'elle venait de dire . Elle venait de sous entendre qu'elle n'était pas assez attirante ! Elle pourrait mal le prendre, il fallait absolument qu'elle se rattrappe:

Eumh...pas que vous soyez pas agréable a l'oeil, bien au contraire ! C'est juste votre blessure a l'omoplate qui me fait me dire ça

Elle souria un peu gênée, esperant que la réponse suffise.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Lun 03 Aoû 2015, 17:34




Helen se sentait de plus en plus à l’aise. Visiblement Frey était aussi perdue qu’elle, même si elle le montrait moins dans cette situation, Saskia semblait l’avoir littéralement ramassée sur le bord de la route, un peu comme elle à une certaine époque. Ce qui malgré les mauvais côté, restait sa plus belle chance dans la vie. Avec un regard de braise elle se tourna vers Frey en écoutant ses derniers mots. Rassurée par le fait qu’elles s’étaient apparemment observée en détail l’une l’autre, elle se sentait plus à l’aise. Elle glissa dans l’eau jusqu’à Frey’jia, se rapprochant dangereusement du corps de l’asari, qui recula jusqu’à coller son dos au bassin. Les bras d’Helen vinrent l’encadrer pour l’empêcher de fuir alors qu’elle la regardait de près, un grand sourire au visage alors qu’elle n’était plus qu’à quelque centimètre l’une de l’autre.

-Agréable à l’œil hein ? Je note.

Elle rit et sa main saisit juste à côté de l’épaule de Frey un petit ustensile dissimulé dans le rebord, un peigne, qu’elle avait fait installer juste pour elle. Et elle recula, certaine d’avoir vu les joues de Frey’jia s’empourprées légèrement. Elle commença à peigné ses longs cheveux blonds en répondant.

-Elle est vielle cette cicatrice, j’étais enfant, une sale histoire. Je n’aime pas trop l’action, mais j’y suis malheureusement confrontée bien trop souvent. C’est ça d’être trop efficace, on vous demande de l’être encore plus. Je suppose que si tu viens à travailler pour elle, on va se retrouver souvent dans les mêmes galères toi et moi. Je suis là pour le travail je pense, même si je n’ai pas encore eu d’info précise à ce sujet.

Helen finit sa toilette mais barbota un peu dans l’eau en jetant des coups d’œil fréquent à Frey accompagné de petit sourire. Elle était passée au tutoiement par réfléxe, et vu que l’asari ne s’était semble-t-il pas braquer quand elle l’avait fait, elle avait bonne espoir qu’elle fasse de même. Une personne « normale » sur ce vaisseau serait un vrai plaisir pour Helen, si en plus cette personne était Frey, ça lui occuperait aussi les yeux.

-Ah je vais te montrer ce qu’on va devoir mettre ensuite.

Helen sortit de l’eau, son corps ruisselant, avec beaucoup moins de honte qu’en y entrant, elle ouvrit un immense tiroir et en sortit deux serviette, dont elle en jeta une à Frey à côté du bassin. Elle commença à s’essuyer en se dirigeant vers un autre pan de mur qui s’ouvrit aussi, révélant une garde-robe garnie.

-Chez les humains on a des trucs dans le même genre, ça s’appelle des yukata, même si les nôtres couvrent un peu plus.

Elle jeta un œil à l’asari qui sortait de l’eau.

-Pour toi il en faudrait un rouge ou orange vif, ou alors un blanc pur, un truc qui fasse ressortir ton joli teint. Tu préfères quoi ? Ahh !

Tout en continuant à parler Helen avait sorti les tenues qu’elle trouvait les plus belle, dont une verte aux nuances exquises selon elle, qu’elle enfila prestement pour l’essayer. Une fois refermée, la tenue laisser libre ses épaules et la naissance de son buste, sans pourtant risquer de tomber plus bas, Helen ne s’expliquait pas comment cela fonctionnait, mais peu importe ses mouvements le tissus ne chutait pas. La robe serrait ensuite sa taille étroitement avant de redevenir plus évasé sur ses jambes, les pans s’écartant largement pour laisser voir de son genou à son pied. Elle tournoya sur elle-même avant de regarder Frey en prenant la pose.

-Je suis comment ? On sera les plus jolie du vaisseau crois-moi !



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Mar 04 Aoû 2015, 15:41
Frey regarda un peu surprise Helen faire, suite a sa remarque, l'attitude de la jeune femme avait changer, devenant plus aguicheuse et, tandis qu'elle s'approchait d'elle, sans réelle pudeur a présent, elles se regardèrent droit dans les yeux, quelques instant, yeux turquoise contre yeux vert avant qu'elle se mette a rire et prenne un peigne derrière elle, ce qui fit sortir la jeune asari de sa transe . Elle senti également ses joues s'empourprer , il était vrai qu'elle était clairement "agréable a l'oeil", des petit sein, un postérieur a peine visible qui supposait une forme en poire, tout ça délivré par de long poil blond sur le crane de la jeune femme qui cachait légerement son cou, effectivement, elle était un beau spécimen humain.

Et tandis que celle-ci expliqua l'origine de sa blessure, Frey écouta, mi-gênée, mi-intéressée, échangeant quelques regard mais continuant néanmoins sa toilette, la tendance s'était largement inversée entre les deux, elle avait l'impression que Helen s'était désinhibée et que elle était redevenu un peu plus prude, ironique dans un sens, étant donnée qu'elle était danseuse de charme.

Après quelques minute de chassé-croisé de regard entre les deux, comme un jeu consenti ou les deux femmes se jaugèrent sur le physique, Helen finit par sortir de l'eau, révélant le reste de son corps a Frey avant d'ouvrir un tiroir révélant des serviette, elle en jeta une que Frey rattrapa au vol remerciant celle ci avant de la regarder s'essuyant et montrant un pan de mur qui se révélait être une armoire. De là, elle sortit des vêtement qui était bien connu de Frey, elle qui avait étudié l'humanité, elle connaissait cette tenue, elle l’appréciait même:

-Chez les humains on a des trucs dans le même genre, ça s’appelle des yukata, même si les nôtres couvrent un peu plus.

Elle n'avait pas tord, ces "yukata" couvrait à peine jusqu'au genoux et, ajouté au fait qu'elles serait nue en dessous, c'était effectivement "court". mais cela ne l’inquiétait pas plus, après tout , elles s'étaient vu quasiment nue alors un bout de vêtement a présent, même court, tant qu'il n'était pas osé.

Frey, avec cette pensée en tête sorta de l'eau, l'odeur parfumé continuant d'émaner d'elle, s'essuyant sans vraiment caché avant de s'approcher d'Helen qui, a la vision du corps nue de l'asari, se mit à essayer de trouver une couleur de tenue adéquate

-Pour toi il en faudrait un rouge ou orange vif, ou alors un blanc pur, un truc qui fasse ressortir ton joli teint. Tu préfères quoi ? Ahh !

Frey regarda les couleurs amusée :

Je vais prendre la rouge, j'aime bien les couleurs vive

elle sourit a Helen qui lui tendit le yukata tout en jetant un coup d'oeil rapide sur son corp bleu avant qu'elle même prenne un autre vert émeraude se mettant a tournoyer sur elle même avant de prendre une pose qui fit rire Frey. C'était certain maintenant, elle avait plus de gêne avec la jeune asari pensant surement qu'elle pouvait se montrer plus normal...surement. Et c'était réciproque !

-Je suis comment ? On sera les plus jolie du vaisseau crois-moi !

elle rit de nouveau amusée par rapport a ce qu'elle disait tout en terminant de mettre son yukata rouge bordé de dorure. Effetivement, c'était effroyablement court et presque un peu (trop ?) sexy, mais on y était vraiment a l'aise et Frey senti que même en faisant des mouvement rapide qui pourrait faire tomber la tenue, celle-ci ne tomberait pas ni ne revelerait de partie sensible . Confiante alors, elle imita la pose de Helen avant de rire, se sentant un peu ridicule mais incroyablement bien :

Oh ça je n'en doute pas ! La blondinette et la non maquillé , a l’assaut du vaisseau des asari Frigide !

Elle ria un peu , puis sourit a Helen . C'est vrai que l'eau et la chaleur ambiant n'avait pas aidé son maquillage habituel qui avait disparu et elle n'avait pas vu de produit permmettant de se "refaire une beauté". Mais ça lui était égale pour le coup.

Ayant vu la sortie, elle s'y approcha, accompagné de pres par sa nouvelle amie et l'ouvrit, révélant un autre couloir ressemblant à celui qu'elle avait emprunté avant de rentrer dans le bain. Elle sentit le courant d'air frais faire opposition a la chaleur ambiante de la salle de bain ce qui la fit frissoner, puis avança Helen a coté d'elle:

Bon on fait quoi ? tu me fais visiter l'endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Mer 05 Aoû 2015, 23:56




Helen rit de bon cœur avec Frey’jia, même si malgré le maquillage disparut, l’asari restait de toute beauté. Si elle séjournait en effet ici, elle aurait le droit de se maquiller avant de se passer la porte, cependant avant cela Saskia devrait l’accueillir officiellement à bord. Helen s’attacha rapidement les cheveux en un chignon humide et suivit l’asari alors qu’elle entrait dans le couloir. Elle en profita pour saisir deux petits bracelets dans un tiroir au début du couloir, des émetteurs, si Saskia voulait vraiment les voir elle n’aurait qu’à les sonner, en attendant Helen allait profiter un peu de cette présence rafraichissante. Elle précéda Frey à la porte menant au reste du vaisseau, et la laissa s’ouvrir silencieusement avant de pencher la tête à l’extérieur. L’asari qui les accompagnait, la frigide, était encore là, mais avait le nez plongé dans son omnitech.

Helen se tourna légèrement vers Frey’jia et lui fit un sourire malicieux avant de mettre son index devant sa bouche pour lui signaler de se taire. Elle lui prit la main et l’entraina rapidement à l’extérieur du couloir, longeant le mur dans le dos de leur gardienne. La porte se referma et émit un bip, la veilleuse se tourna à la recherche de l’origine du son. Helen se plaqua contre Frey, se collant avec elle contre un pan de mur dépassant de la cloison, les rendant invisible aux yeux de celle qui les attendait. La chaleur du corps de Frey contrastant avec la fraîcheur ambiante lui fit prendre conscience d’à quel point elles étaient collée, juste séparées par un bout de tissu assez fin. Dès que l’autre asari détourna le regard, elle reprit une distance plus respectable en sentant la chaleur dans ses joues, mais sans pour autant lui lâcher la main.

Elle l’entraina ainsi en s’empêchant de ricaner de leur fugue improvisée, et l’emmena jusqu’à un ascenseur. Elle n’avait bien entendu aucun doute sur le fait que les caméras les avaient repéré dès la sortie des bains, et qu’on les laissait vadrouiller car elle était accréditée, mais cette petite sensation de liberté interdite était savoureuse. Elles descendirent un étage plus bas, sur le ventre de la frégate. On entendait le vrombissement calme du moteur. A gauche de l’ascenseur se trouvaient d’ailleurs les marches menant aux machines, mais en face d’elle une porte noire et lisse bloquer l’accès à une salle.

-C’est le truc que je préfère ici.

Helen entraina sa nouvelle amie vers la porte et posa la main dessus, sans signe particulier, elle glissa dans ses gonds révélant une pièce étrangement ovale, sans aucun coin, mais à l’arrondis suffisamment doux pour s’y déplacer sans effort. Frey, intriguée avança sans qu’Helen ne l’y pousse, elle fit quelques pas, vérifiant quand même qu’elle ne risquait pas de glisser. La porte se referma derrière la jeune humaine. Avec un sourire elle regarda l’asari chercher le sens de cette pièce.

-Isys, montre nous Thessia.

Activation, bienvenue Helen.


La pièce noircie soudain, avant qu’un peu partout des étoiles se mettent à briller intensément, une bande astéroïdale apparut juste devant Frey, qui stoppa net. Et au centre de la pièce devenue un vide galactique complexe, une magnifique planète aux teintes bleues et mauves apparue. Tout l’hologramme était criant de réalisme, basée sur toutes une batterie de scanner.

-A la base c’était une sale de meditation, mais en venant souvent ici pour bosser en paix, je me suis dit que ça manquait un peu de gueule. Avec l’autorisation de Saskia, j’ai un peu bidouillé pour donner ça, et elle m’a fourni les cartes galactiques. Il y a aussi des environnements terrestres, mais j’adore l’espace vu comme ça.

Helen parlait d’un ton enthousiaste et fier, malgré tous ces coups d’éclat en piratage, cette pièce holographique était une de ses réalisations préférées. Frey lui rendit son sourire avant de continuer à observer. Avec un petit sourie Helen donna une nouvelle commande.

-Isys, gravité.

Gravité nulle Helen.

Un drôle de son leur parvint avant qu’en effet la gravité ne disparaisse soudain. Helen, habituée se projeta d’une poussée vers l’avant, regardant en riant Frey se débattre quelques instants avant de reprendre le contrôle d’elle-même. Apparemment habituée à l’espace sans gravité, l’asari retrouva vite ses repères. Pendant ce temps Helen s’était entièrement retournée, ses pieds touchant presque me plafond de la salle. Quand Frey se tourna de nouveau vers elle, leurs visages était face à face, mais inversés. Helen regardait le visage de l’asari depuis cet étrange point de vue, retenant juste d’une main le bas de sa tenue pour être certaine que le flottement du tissu ne dévoile pas trop de chose.


-Tu aimes ? Isys est mon iv, elle a le contrôle ici, si ça te dit je te ferais un droit d’accès vocal si tu décides de rester parmi nous.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Dim 09 Aoû 2015, 03:40
Frey eut un léger frisson qui lui parcourra l’échine, rêve refoulé d'un passé enterré. Elle ferma les yeux quelques instants inspirants, expirant, puis les rouvra devant ...Les yeux de Helen, tout sourire qui appuya sur une porte dérobée qu'elle fit coulisser . Intriguée, elle avança dans la salle ovale, regardant autour d'elle. Le léger bruit du moteur, accompagnant ses pas la rassurèrent un peu et tandis qu'elle regardait autour d'elle, cherchant une utilité a l'endroit, un bruit de fermeture de porte se fit entendre, suivit de la voix de son amie:

-Isys, montre nous Thessia.

Et tandis qu'elle ordonnait, une voix digitale qui faisait deviner la présence d'une I.V répondit, les lumières s'assombrirent et des hologrammes se mirent en marche, révélant des étoiles, des astéroïdes et...Une planète au teinte bleu/mauve apparut.

Oh bon sang, c'est toi qui as fait ça ? Je suis jalouse ! Je veux pareil dans mon vaisseau

Elle regarda Helen le regard enjoué puis s'approcha de la planète avant de poser sa main dessus qui traversa l'hologramme :

Alors ça ressemble a ça Thessia vu de l'espace...

Elle resta quelques instants pensifs avant de tourner son regard vers Helen, un sourire aux lèvres :

C'est magnifique, merci de me montrer ça Helen.

La jeune femme répondit d'un sourire avant d'ordonner a son IA quelque chose d'incongru, le retrait de la gravité.

Quel ne fut la surprise de la jeune asari lorsqu'elle commença à s'envoler ! Surprise qui, après un petit moment d'adaptation, se changea en joie enfantine.
Il fallait le dire, Frey n'était pas la plus douée niveau mouvement en apesanteur, malgré l'entraînement qu'elle s'appliquait parfois dans son vaisseau et les rares moments ou elle utilisait ses pouvoir biotique pour voler quelques instant, elle eut tout de même parfois quelques difficulté à se mouvoir en zero gravité. Ce qui ne l'empêcha pas néanmoins d'y prendre du plaisir à chaque fois qu'elle en avait l'occasion ! Cette sensation d'être libre de tout élément, c'était grisant.

Sans vraiment plus attendre, riant amusé, elle se dirigea comme elle put, s'aidant de ses pouvoirs biotiques pour bouger plus facilement. Après quelques seconde pour se stabiliser, elle se retourna, a l'envers, tenant le yukata d'une main, et son regard croisa de nouveau celui de la petite blonde.

-Tu aimes ? Isys est mon iv, elle a le contrôle ici, si ça te dit, je te ferais un droit d’accès vocal si tu décides de rester parmi nous.


Les yeux gris pale de Helen croisèrent ceux émeraude de Frey, quelques instants. De nouveau, elle sentit de la chaleur dans ses joues. Il fallait croire que l'humaine aimait s'amuser a gêner l'asari ou alors elle aussi était dans la même situation que Frey. Dans tous les cas, il fallait y faire quelque chose. Frey esquissa un sourire, tenant toujours comme elle put son yukata:

Volontiers, il se peut que j'y passe des heures entières ici !

Elle prit les mains de Helen ensuite, son sourire devenant plus taquin:

Mais avant, envoyons-nous-en l'air

Avant même que l'humaine put réagir, elle toucha le plafond de ses pieds et se propulsa vers le sol, laissant Helen au plafond, traversant la planète, elle toucha et se propulsa de nouveau vers les bordures ovale de la salle, marchant avec ses mains. Elle jeta alors un coup d’œil à Helen qui semblait n'avoir pas hésité a suivre le chemin de l'asari en se muant dans cette salle sans gravité. D'ailleurs, à la surprise de Frey, elle se rendit compte que la jeune Humaine semblait n'avoir absolument aucun problème, tel un poisson dans l'eau, elle se mouva gracieusement , rebondissant sur les parois.

"Haha, tu te débrouilles bien dis donc !"

Elle sourit à Helen qui lui rendit de nouveau puis attendit quelques instants que l'humaine passa de nouveau au centre de la pièce pour se jeter sur elle, la plaquant contre son corps. Cela fait, elle ralentit la vitesse d'inertie qu'elle avait provoquée en activant sa télékinésie biotique, puis, cela fait, elle sourit victorieuse vers la blondinette :

Gagné ! J'ai attrapé la souris !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Lun 10 Aoû 2015, 14:34




Helen riait comme une enfant, jouant avec une Frey particulièrement malicieuse, l’élan qu’elle leur avait donné ne faisait qu’augmenter à mesure qu’elles se relançaient depuis les parois. Helen se promenait sans effort dans ce manque de gravité, étant une des rares humaines à avoir grandi au sein d’une station spatiale, le déplacement en apesanteur était presque aussi naturelle pour elle que de sentir la gravité. Elles traçaient dans la pièce d’étranges chemins, se croisant parfois, se suivant souvent. Frey se débrouillait bien, pas aussi gracieusement qu’elle, mais très efficacement, la voir bondir et rebondir était très amusant, et Helen tentait souvent de prendre exactement le même axe qu’elle comme pour suivre le sillon invisible qu’elle laissait.

-C’est ça de passer la moitié de sa vie dans l’espace !

Helen rit à pleine voix, le mouvement de Frey la surprenant à cet instant. Elle tenta bien de l’esquiver, mais entre sa vitesse et son angle direct, elle ne put que se faire faucher par la belle bleue, qui la retint pour l’empêcher de valser comme une poupée dans le vide. Elle se servit d’ailleurs de ses pouvoirs pour ralentir le tourbillon fou de leur corps alors qu’Helen continuer à rire dans ses bras. Loin de s’offusquer, la jeune humaine passa ses mains derrière le cou de Frey, nouant ses doigts sur sa nuque pour stabiliser leur position, elles avaient ainsi la tête l’une en face de l’autre malgré le roulis, et Helen faisait confiance à la biotique de Frey pour empêcher leurs corps de percuter la paroi. Un sourire apparut sur le visage d’Helen.

-Isys, poignée.

Poignée activée Helen.

De la surface lisse émergea une poignée plate que Helen saisit d’une main, et d’un petit effort aider par leurs mouvements, elle les fit pivoter et les attira toutes deux au sol, Frey juste sous elle, se servant de sa prise pour les maintenir ainsi sur la surface arrondi, Helen à califourchon sur l’asari.

-Ou peut être le chat va-t-il laisser la souris s’échapper ?

Le regard amusé, Helen profitait de sa position à présent dominante pour observer d’un peu plus près la jeune asari, le fait qu’elles soient toutes deux couvertes plus ou moins rendant cette observation moins…. Perverse ? Elle avait des traits fin, son teint était surprenant, la plupart des asaris tirait sur le bleu vif, elle avait des nuances violettes assez prononcées pour donner un véritable coloris particulier à sa peau. Sans vraiment lui demander la permission, Helen posa sa main libre sur l’épaule nue de l’asari, testant sa texture avec la pulpe de son pouce, elle était douce, le granulé typique chez les asaris était à peine présent chez elle, son doigt glissant en petit cercle sur une peau lisse. Quand elle releva les yeux, Frey la regardait étrangement. Helen afficha un grand sourire en se rendant compte qu’en effet la situation était pour le moins bizarre.

-Désolé, je suis trop curieuse de nature.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Mar 11 Aoû 2015, 01:49
Finalement, c'était Frey qui s'était fait avoir , l'humaine étant plus douée en apesanteur et surtout, connaissant mieux cet endroit que la jeune demoiselle. Par le biais d'une manette activée vocalement, Helen avait a présent ramener les deux sur le sol et avait plaquer sa partenaire au sol, en position dominante.

Dire que ça ne toucha pas Frey serait un mensonge , celle-ci essayant de pas trop rougir tandis que sa compagne se mit en tête de détailler son corps. Bien que cette scène en soi n'avait rien de réellement pervers, cela n'empêcha pas Frey d'avoir des idées qui lui vinrent en tête, une telle salle, un tel décors. Elle s'imaginait déjà, avec son amour du moment, nue dans une salle illuminé seulement par les holo projecteurs montrant des planète ou encore la collision de deux éléments dur pour bien accompagner ce qui se passerait là dedans...bon sang, il fallait vraiment qu'elle investisse dans ce genre de salle.

Cette pensé fit monter le rouge sur ses joue de manière vive, il fallait penser a autre chose vite, elle sentait le regard de Helen sur elle , la détaillant dans tout les sens, peut etre était-ce l'occasion d'en voir plus également.

Tandis que Helen commença a toucher l'epiderme de la jeune Asari, celle ci se mit a faire de meme, carressant la joue de la jeune femme, elle était lisse...Tout le contraire de Gabriel, qui avait la peau qui piquait...ou même de ce frisé de la Citadelle qui avait carrément des cheuveux au menton...ou de la barbe comme eux l'appelle.

sa main retomba touchant l'épaule pour sentir la même chose...c'était étrange, dans les livres, ça disait que les humains avaient des micropoil , souvenir de leur ancêtre...alors qu'elle non, elle était lisse de partout...comment était-ce possible ? Peut-être que cette particularité était juste lié a la gente masculine ?

Les humains sont tout de même bien étrange a leur façon.

Sans s'en rendre compte, elle et Helen, dans leur tripotage respectif pour des intêret purement scientifique, venaient de se rapprocher , ou du moins, c'était plutôt l'humaine qui s'était rapproché d'elle, un petit sourire taquin. Cela fit réagir Frey en l'acte d'un regard interrogatif, et un peu gênée ,de sa part. repensant de nouveau a son petit fantasme, incluant cette fois ci la jeune femme....

L'humaine souria en faisant remarquer qu'elle était curieuse de nature...Ce qui fit sortir Frey de sa torpeur et la fit lâcher un petit rire amusée qui n'était pas que du a la remarque mais également pour tenter d'évacuer la tension qui commençait a se former entre les deux. ça ne faisait qu'a peine une heure qu'elles se connaissaient après tout .

...oui, t'inquiete pas..moi aussi.

Elle gigota un peu des jambes en silence, ne sachant que dire, ne sachant que faire, attendant peut etre une action de la part de l'humaine jusqu'au moment ou une voix digital se fit entendre:

Vous avez un message Helen.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Lun 17 Aoû 2015, 12:15




Helen avait lentement glissé sa main sous le menton de l’asari, relevant son visage, une gêne visible se lisait sur ses traits, mais en aucun cas un refus. Il ne lui restait plus qu’une zone à tester, les lèvres de la jeune femme, et après tout quoi de plus naturelle qu’un baiser pour ça ? Elle sentait bien que son esprit scientifique avait plié bagage à cette pensée, s’apprêtant simplement à faire ce qu’elle avait envie. Son visage descendit lentement vers celui de Frey qui se tortillait sous elle sans s’enfuir. Mais juste avant le contact, son omnitech bippa, les laissant à quelque millimètres l’une de l’autre. Elle aurait pu finir ce qu’elle avait commencé, elle en avait envie, mais peut-être n’était-ce pas le bon moment, le bain lui avait échaudé les sens, et il en était sans doute de même pour l’asari.

Elle se releva donc un peu frustrée, sans pour autant libérer le bassin de l’asari et ouvrit son omnitech. Le message était sans équivoque, Saskia voulait revoir sa petite protégée et mettait fin à leur escapade.

-On t’attend ma belle.

Elle se releva d’un saut souple facilité par l’absence de gravité, qu’elle réactiva d’ailleurs une fois debout, pour aider Frey’jia à se redresser à son tour. Elles se rendirent un peu plus présentable réajustant les vêtements froissés pendant le vol et reprirent la direction de l’ascenseur. Helen la mena droit au bureau de Saskia, et se permit de lui tenir la main tout du long du trajet, prétextant qu’elle voulait éviter qu’elle se perde, dans un couloir…

Elles arrivèrent cependant devant une porte blanche entourée de fines dorures, Helen activa l’ouverture et s’engouffra dans la salle, libérant les doigts de l’asari. Devant elles un bureau sobre, d’un blanc nacré et une chaise du même style étaient les seuls ornements visible. Saskia était assise, elle aussi changée, ayant laissé sa tenue militaire pour une version bien plus travaillée que le yukata des jeunes femmes. D’un noir soyeux aux reflets pourpres, la robe avait une chute bien plus longue donnant l’impression que Saskia lévitait sur une mare de sang sombre. Et le col libérant les épaules montait bien plus haut comme un immense arc dans son dos. Saskia jeta un œil à Helen avant de reposer les yeux sur le datapad qu’elle avait sous les yeux, lui signifiant clairement qu’elle n’était pas particulièrement conviée à cette conversation.

Helen fit une petite révérence et se tourna vers la porte pour repartir, murmurant à l’attention de Frey.

-Si tu n’arrives pas à défaire ta ceinture ce soir, ma cabine est la septième à gauche.

Elle lui fit un clin d’œil plus que clair et quitta la pièce, sentant sur son dos le regard de la matriarche, qui se reporta sur Frey dès que la porte eu fait disparaître l’humaine de la pièce. Elle observa tranquillement le changement d’allure de la jeune asari, le yukata la mettait en valeur aussi bien presque que son armure holographique, mais la disparition de son maquillage permettait de mieux percevoir la détermination qui couvait dans son regard. Saskia parla d’une voix calme et amicale.

-Alors ce que tu as vu du vaisseau te plait ?

Une question pleine de double sens, la tension entre elle et la jeune humaine ayant sauté au visage de Saskia, elle ne l’obligeait bien sûr pas à en parler, juste un petit jeu autour de ce sujet sans l’aborder.

-Il est encore temps pour toi de repartir, je ne veux pas te retenir contre ton gré, et c’est ta dernière chance avant que le vaisseau ne décolle. Sinon je t’emmènerais voir ta cabine, et t’expliquerais ce que j’aimerais te faire vivre sur Thessia. Ce qui comme tu t’en doutes, ne sera pas que des vacances.

Alors, tu restes ?




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   Jeu 20 Aoû 2015, 17:22
La voix de l'IV d'Helen comme une libération pour Frey , mais avec une petite pincée de frustration. Bien que selon elle, a cette instant, tout se passait bien trop vite, elle ne put s'empecher d'avoir un petit pincement de déception. Ce qui aurait pu se passer aurait clos en beauté le rêve qu'elle était en train de vivre en depuis le moment ou elle avait fini de danser et que saskia l'avait appeler a sa table. Mais tout ceci étant la réalité,il valait peut être mieux se familiariser avec sa nouvelle vie avant de se "familiariser" avec l'équipage. De plus, il fallait dire que les bains avait échaudé les sens de l'asari l

tandis qu'elle pensait ça,sa compagne, qui l'avait libérée et avait remis la gravité dans la salle, tendis sa main pour la relever. Les regards se croisèrent, mi gênée, mi frustré, tandis qu'elles se rendèrent présentable,puis helen pris de nouveau la main de Frey avant de l'emmener rapidement hors de la salle de "méditation", en direction surement de la chambre de Saskia. Bien que la jeune femme avait prétextée que c'était pour pas qu'elle se perde et pour allez plus vite, la jeune asari senti la pression sur sa main de la part de Helen et bien qu'elle n'était pas professionnelle a ce sujet, elle senti la frustration de celle ci, ce qui la fit esquisser un sourire taquin à Frey qui se laissa emmener sans aucune résistance suplémentaire.

rapidement, les deux arrivèrent devant une porte blanche qui, a la différence des autres,était horné de dorure. Helen l'ouvrit rapidement , lachant la main de Frey, avant d'avancer vers la salle.

Devant les deux se trouva Saskia, portant le même "yukata" que les deux comparse a la différence qu'il était plus travaillé et plus long sur sa descente donnant plus comme résultat une tenue élégante plutot qu'une tenue d'après bain.le bureau en question , quand a lui était à l'image de tout le reste des quartier, blanc, propre. Cette couleurs commença d'ailleurs a faire mal au yeux a Frey et elle commença secretement a espérer que sa future chambre ne soit pas de cette couleur .

-Si tu n’arrives pas à défaire ta ceinture ce soir, ma cabine est la septième à gauche.

Helen fit un clin d'oeil plus qu'évocateur a Frey qui ne put s'empêcher de sourire en guise de réponse puis elle sortit laissant la jeune asari seule face a la matriarche et dans un sens, son destin.

-Alors ce que tu as vu du vaisseau te plait ?

il y avait évidemment double sens dans ce qu'elle venait de dire, il était certain qu'elle avait vu le petit manège entre Helen et Frey et la jeune asari ne put s'empêcher d'avoir une légère gêne a ces dires.

Et alors qu'elle comptait répondre , elle fut couper par Sas qui de ajouta que elle pouvait encore refuser mais que si elle acceptait, elle l'embaucherait officiellement.
Finalement, ça ne serait pas si oisif comme voyage, comme le pensait Frey depuis le début. Néammoins , ça ne la gêna pas plus , elle était son ticket d'or pour autre chose, peut être un but ou une nouvelle vie, dans tout les cas quelques chose qu'elle voulait a présent, par curiosité ainsi que par envie.

Alors que Sas regardait la jeune Asari, celle ci sourit a la matriarche et s'approcha d'elle:

Eh bien...je dois admettre que j'ai un peu de mal avec le blanc partout mais sinon l'endroit me plait bien oui.

Frey, tout juste devant le bureau de Sas regarda droit dans les yeux celle ci avant d'ajouter:

Vous savez, ce que vous avez depuis le début...ça me fait penser à un holo film humain que j'avais vu avec Gabe. Je me souviens plus du titre mais dans l'histoire, il y avait une personne qui s'ennuyait a mourir et dont la vie n'avait aucun sens jusqu'a ce qu'une personne sortant de nulle part arrive et lui proposa de venir accomplir quelques chose de grand elle s'arreta quelques instant puis repris Honnetement, j'ai l'impression de vivre la même chose, c'est assez irréaliste et j'ai encore l'impression de rêver.

Elle resta silencieuse encore une fois, sa décision était peut etre toutes prise mais elle voulait faire un peu d'effet dramatique, "il fallait faire honneur au holo d'antan" comme disait Gabe. elle inclina alors la tête en signe de respect avant d'ajouter:

Matriarche Saskia..si c'est bien votre titre , je reste ! J'ai envie d'en voir plus et d'en connaitre plus sur notre univers et je pense qu'avec vous, cela m'est possible, merci, merci beaucoup !

Elle releva ensuite la tête, regardant de nouveau dans les yeux Saskia avant d'ajouter un peu malicieusement:

Maintenant que c'est dit ? qu'est-ce qui est prévu à présent ?

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Parfois savoir reculer pour mieux sauter   
Revenir en haut Aller en bas
 

Parfois savoir reculer pour mieux sauter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse du Croissant :: Illium-