AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Quand les Asaris s'en mêlent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 02:11
Intervention MJ : NonDate : Juin 2200 RP Tout public
Dahl Elkoss ♦ Saskia T'zela
Quand les Asaris s'en mêlent...


Quand les Asaris s’en mêlent…



Abords d’Illium, dans un vaisseau en orbite

Dahl regardait la planète marchande par la baie vitrée du vaisseau.
Illium était reconnu dans toute la galaxie pour son système de loi douteux, sa liberté commerciale quasi-absolue, sa haute sécurité – pour les gens pouvant se le permettre -, ses occasions en or de se faire des crédits, et mille et une autres choses. En théorie, ce devrait la planète rêvée pour le volus, un paradis où il pourrait faire croître son entreprise sans limitations et sans risques incontrôlables.

Pourtant, Dahl se rendait compte qu’il détestait cette planète.

La raison en était assez simple : malgré les apparences, malgré les dires, malgré la liberté, cette planète n’était pas indépendante. C’était un fantoche créé par les Asaris leur permettant de commercer en toute tranquillité avec les pires raclures des Terminus tout en continuant de jouer les offusquées lorsque c’était de bon ton. Dahl préférait mille fois la violence sourde d’Oméga, plus directe, moins fourbe, et pleine de potentiels inconnus.

Pourquoi une telle méfiance à l’égard des Asaris ? Pourquoi leur faire confiance, surtout ! Dahl n’avait pas oublié qu’au final, elle s’était révélée être des traîtresse. Si elles avaient doublés pendant des millénaires les autres espèces, elles ne rechigneraient pas à le refaire. Sur Illium, pour ce cas particulier, Dahl se méfiait surtout de la personne qui l’attendait. Il ignorait qui elle était réellement, sachant juste qu’elle prétendait pouvoir le fournir en exclusivités asari : armes, armures, implants biotiques, la totale. L’occasion était trop belle pour que le volus puisse la laisser passer, toutefois il n’aimait pas que cette rencontre ait lieu sur ce territoire pro-asari, où il n’avait que peu d’alliés, et trop d’ennemis potentiels.

C’est pour cette raison qu’il était venu avec une puissante escorte. Une vingtaine d’individus, des krogans, des humains, des butariens, bien entraînés et habitués au combat, armé du meilleur équipement du catalogue du marchand volus. Si jamais il s’agissait d’un piège, peut être que cela ne suffirait pas, mais l’agresseur le paierait cher.

Sauf que Dahl se foutait que l’agresseur souffre. Ce qu’il souhaitait, c’était gagner. Raison pour laquelle le vaisseu restait en orbite, attendant que le PDG se décide.
Finalement, Dahl donna l’ordre à l’équipage de commencer la descente. Il n’était pas arrivé là où il était sans prendre de risques.

Illium, Spatioport

Les formalités furent rapidement remplies. Faire enregistrer le vaisseau et la cargaison, payer la taxe – avec un bonus, toujours – et débarquer sur les quais.

Le volus et son escorte firent sensation, sur le coup. Les escortes armées étaient rarement aussi visible sur cette planète où l’apparence comptait plus que tout. Mais rapidement, les passants se désintéressèrent d’eux, retournant à leurs affaires. Le temps, c’était des crédits, et nulle part ailleurs ce n’était aussi visible que sur Illium.

La troupe se mit en marche, vers la succursale de Dahl Terminus, où ils avaient prévus d’attendre le message de l’asari les ayant fait venir ici. Ils se frayèrent un chemin sans difficulté dans la foule dense du spatioport, qui trouvait miraculeusement la place de s’écarter face aux combattants armés. Ils sortirent rapidement du bâtiment, pouvant désormais profiter d’une vue vertigineuse sur la ville. Pourtant, aucun d’eux ne s’y intéressa outre mesure, préférant concentrer leur attention sur ce qui leur faisait face.

Visiblement, ils étaient attendus.



Partenaires : Saskia T'zela
Couleurs personnages:
 



"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 04:23


Une jeune asari se tenait là, une tenue élégante, sans blason, un Datapad sous le bras, et une bannière holographique affichant « Dahl Terminus » au-dessus d’elle fut le seul accueil du volus. Elle se dirigea vers lui d’un pas enjoué, ayant enfin trouver son client.

-Dahl Elkoss ? je vous attendais !

Son regard se porta sur l’escorte qui s’entassait derrière lui.

-Eux non cependant ! La demande ne précisait-elle donc pas de venir seul ?

Avec une moue d’enfant déçue elle scrutait les gardes du corps du petit être, obligée de prendre une décision les concernant. Son sourire revint cependant bien vite, elle prit une note sur son datapad, puis compta toutes la troupe comme on aurait pu le faire d’une classe d’enfant, laissant le volus attendre. Enfin elle revint vers lui avec une franche fierté.

-Hum, vingt et un, avec vous. Nous allons régler ça, mais ils vont quand même devoir se serrer !


La jeune demoiselle pianota à nouveau sur son datapad, et se retourna pour voir si la commande avait été pris en compte. Six navettes de luxe atterrirent le long du quai d’accès la ville, toutes avec un chauffeur. L’asari se tourna vers Dahl avec un regard fier, comme si elle s’attendait à ce qu’il la félicite de savoir compter. Elle s’adressa alors à la troupe avec un ton réprobateur.

-Pas plus de trois par voitures messieurs, et euh…. Vous les krogans, évitez de partagé la même d’accord ? On y tient ! Monsieur Elkoss, par ici je vous prie, nous prendrons la voiture centrale, histoire que vos hommes vous entoure pendant le trajet.


Elle lui accordait sa sécurité comme elle en avait reçu la consigne. Ils montèrent tous au sein des navettes, et celles-ci décollèrent de concert dans un vrombissement calme. La formation se sur éleva au-dessus du trafic grâce à l’autorisation de tourisme qu’elle avait en sa possession. Ils survolèrent ainsi la cité de Nos astra avec un angle de vue plus que splendide, ce que l’asari ne pût s’empêcher de faire remarquer par de nombreuses remarques.

-Vous pouvez apercevoir sur votre gauche, le lac Kella, le premier et plus grand lac artificiel de la planète, il fut restauré en 2151 après qu’une des turbine hydrolique à ezo est explosé sous la surface engendrant trois millions de morts, heureusement seulement des gens ayant peu de moyen, la classe supérieure ayant été évacuée à temps.

Elle continua ainsi ses anecdotes, mettant en avant l’importance des riches dans la société asari moderne jusqu’à ce qu’enfin ils entament une descente vers un étrange bâtiment. Une licence pour le commerce depuis quatre cent ans été la seule preuve de son existence physique. Propriétaire, affaire, chiffres et employé n’existaient pas pour cet endroit. L’endroit parfait en somme. La jeune guide attendit patiemment que toute la petite troupe s’extirpe des véhicules et se repositionne.

-Parfait ! Vraiment parfait !

Avec un rire enfantin elle désigna d’un mouvement du bras l’entrée, et s’y dirigea d’un pas rapide, qu’elle eût bien du mal à calée sur celui du Volus. Ils passèrent devant un seul et unique employé, une asari elle aussi, qui pianotait derrière son bureau d’accueil, et traversèrent les nombreux couloirs du dédale. L’asari semblant savoir parfaitement où elle allait, malgré la parfaite ressemblance de chacun des passages. Enfin ils débouchèrent dans une grande salle lumineuse, de hautes fenêtres laissant entre la lumière. A l’autre bout de la pièce se trouvait une porte noir opaque.

-Je crains que vos hommes doivent attendre ici, mon employeur exigeait un face à face, et ne vous accordera rien d’autre.

Elle fit une moue d’excuse au Volus, ne pouvant rien y faire. Et l’accompagna vers la porte qui coulissa sans un son. Ils pénétrèrent tous les deux dans un couloir tout aussi sombre. La porte se referma et un trait bleu luminescent apparut au sol dans la pénombre, s’étirant à chacun de leurs pas, ils ne durent tourner qu’une fois, uniquement guidé par cette lumière. Enfin ils débarquèrent dans une salle, très haute de plafond, d’immenses tentures pourpres cascadant sur les murs. Au milieu se trouvaient deux fauteuils, dont le plus proche de Dahl était adapté à la morphologie Volus. A l’autre bout de la pièce se tenait une asari, dans une tunique militaire noir, elle observait sur un immense écran holographique la grande salle où s’étaient installé les hommes de Dahl. D’un geste elle congédia l’asari, qui s’inclina profondément et fit un dernier sourire au Volus avant de s’éclipser dans le couloir. Plutôt que de la remettre dans son dos, l’asari continua le mouvement de sa main jusqu’à indiquer le sol à côté d’elle, invitant le petit être à la rejoindre. Sa voix froide mais calme s’éleva enfin.

-Dites-moi, si vous deviez confier votre vie à deux de vos…. Hommes. Lesquels seraient-ce ?

Elle indiqua l’écran, le laissant choisir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 04:59
Intervention MJ : NonDate : Juin 2200 RP Tout public
Dahl Elkoss ♦ Saskia T'zela
Quand les Asaris s'en mêlent...


Quand les Asaris s’en mêlent…



L’asari s’approcha du groupe, embellie d’un grand sourire.

« Dahl Elkoss ? Je vous attendais ! Eux non cependant. La demande ne précisait-elle pas de venir seule ? »
« HUUUF. Je n’ai pas l’habitude d’obéir aux demandes farfelues. HUUUF. Je me déplace rarement seul. »

L’asari fit la moue, puis se remit à sourire et compta les individus. Après quoi, elle envoya un message et 6 voitures d’apparences luxueuses parurent devant le volus et ses hommes.
Elle dispersa les hommes dans chaque voiture, puis accompagna Dahl dans celle du milieu. L’asari décida alors de faire la guide touristique, lui montrant les merveilles d’Illium sans oublier d’en vanter les caractéristiques. Dahl étouffa un bâillement. Son sens de l’esthétique était très différent de celui des asaris. Les volus construisaient en général des bâtiments bas. Il n’avait pas d’eau liquide sur leur planète. Et tout ce blanc lui aveuglait les yeux plus qu’autre chose.

Peu après, ils atteignirent enfin leur destination. Un bâtiment, d’un style assez moderne, sans autres caractéristiques notables. L’asari n’avait rien de spécial à déclarer dessus, apparemment.
Les navettes atterrirent, et se vidèrent de leurs occupants. L’asari attendit patiemment que tous soient prêt pour la suite, accompagnant les mouvements de petits « parfait, parfait. », puis les guida dans le lieu de rendez-vous, qui s’avéra être un véritable labyrinthe. Ils arrivèrent enfin dans une salle spacieuse, où la femme s’interrompit.

« Je crains que vos hommes doivent attendre ici, mon employeur exigeait un face-à-face, rien d’autre. »
« HUUUF. Soit, qu’ils attendent ici. »

Dahl fit un bref signe de tête au chef de la petite troupe, un turien, et entra dans le couloir suivant. Il y faisait noir comme dans un four, et trouva son chemin à l’aide d’une petite traînée bleutée sur le sol, apparaissant légèrement devant lui et disparaissant peu après. Visiblement, la personne désirant le rencontrer ne souhaitait pas être dérangée…

Dahl et son accompagnatrice entrèrent ensuite dans une nouvelle salle. Grande, haute de plafond, richement décorée, notamment avec un écran géant montrant la salle où attendaient les hommes de Dahl. Et devant cet écran, une asari en tenue de gradée de l’armée. Dahl ralentit légèrement son pas, jetant un regard autour de lui, mais il ne vit personne d’autre. Ce qui était déjà bien assez : il n’était pas un combattant, contrairement à celle qui l’attendait. La gradée congédia son employée, puis invita le volus à la rejoindre.

« Dites-moi, si vous deviez confier votre vie à deux de vos… Hommes. Lesquels seraient-ce ? »

Dahl ne répondit pas immédiatement, analysant les paroles. Il y sentait une menace sourde. Finalement, il s’approcha de l’asari et jeta un coup d’œil à l’écran.

« HUUUF. Tout dépend de la situation. HUUUF. Mais je suppose que vous parlez en général. HUUUF. Alors disons Bringtown, l’humain au fusil d’assaut. HUUUF. Et Korn, le krogan à l’arrière. »

Ces choix étaient-ils bons ? Bringtown était polyvalent et d’une loyauté à toute épreuve, Korn était un excellent combattant et relativement réfléchis, pour un krogan. Il écoutait les conseils de ceux plus intelligents que lui, du moins. Cela suffirait-il face à ce que préparait la gradée ?


Partenaires : Saskia T'zela
Couleurs personnages:
 



"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 15:53


Saskia fixa l’écran quelques instants de plus, observant les deux choix du Volus, sa voix perça à nouveau le silence.

-Ma… Comment aviez-vous dit déjà ? Ah oui, ma demande farfelue n’en était pas une. Vous deviez être seul.

Elle se tourna vers Dahl, le jaugeant de haut en bas. Sa taille compter peu pour elle, sa longue vie lui avait permis de savoir que l’apparence et la personnalité étaient bien souvent séparer par un gouffre. La lumière dans la salle des gardes commençaient étrangement à baissée alors que la journée était encore jeune quand elle fit disparaître l’écran d’un revers de main.

-Je serais indulgente cette fois-ci, vous ne saviez pas encore comment vous comporter lorsque je vous convoque. Vous aurez donc le droit de repartir avec vos deux choix quand nous auront finis.

L’asari s’en retourna vers son siège, attendant que le Volus fasse de même avant de poursuivre. Elle avait imposé ses règles dès le début de la partie. Bien qu’elle soit là pour négocier avec le marchand, il fallait établir les règles du jeu, elle n’était pas une autre joueuse, mais le maître des tours, décidant qui passerait au suivant ou non. Le Volus avait sans aucun doute déjà perdu de nombreux mercenaires à son service, les Terminus n’étaient pas réputés pour la longue vie des gens y travaillant avec une arme. Mais le symbole était important, et cela était le plus simple moyen de lui faire comprendre les enjeux de sa présence.

-Je suis de près votre parcours et celle de votre entreprise depuis un certain temps Dahl. Vous jouez à un jeu très dangereux, même si vous êtes discret. J’ai bien peur que vous finissiez brûlé vif sur un place avec le blason d’Aria gravé sur votre torse. Mais cela fait aussi de vous le vendeur d’armes le plus intéressant de la station, voir même des Terminus dans leur ensemble. Vous jouez pour vous-même, et vous jouez bien.

Elle ne le flattait aucunement, c’était une simple description des faits. Sans avoir le fin mot des discussions, Saskia savait que le Volus avait commencé à bouger de nombreuses pièces, juste sous le nez d’Aria et sa clique. Il se désolidarisait de son principal client et nouer des alliances pour le moins surprenante. Il attendait son heure.

-Dites-moi Dahl, qu’espérez-vous pour l’avenir de votre entreprise ? Jusqu’où comptait vous étendre votre toile commerciale ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 18:24
Quand les Asaris s'en mêlent...



Dahl ne s'était pas trompé : l'asari menaçait et condamnait, sans aucunes hésitations, sans aucuns remords, sans négociations, se prenant pour une déesse au sein de son panthéon personnel. Elle rappelait légèrement Aria, la Reine d'Oméga. A croire que toutes les asaris détenant un certain pouvoir avaient cette tendance pour la mégalomanie.

Le volus ne comptait pas abandonner ses hommes. Ils étaient un investissement, une ressource, qu'il ne sacrifierait pas à la légère. Mais il était inutile d'interrompre trop tôt la militaire. Sans doute était elle plus habituée à donner des ordres qu'à les discuter. Mieux valait jouer profil bas, attendre qu'elle abatte ses cartes, et contre-attaquer.

Le duo prit place dans les sièges, la femme continuant son monologue, partagé entre les menaces, dont le volus estimait qu'elles devaient surtout être du bluff, et quelques compliments épars pour aider à faire passer la pillule. Et enfin, des questions.

« Dites moi Dahl, qu'espérez-vous pour l'avenir de votre entreprise ? Jusqu'où comptez vous étendre votre toile commerciale ? »

Des menaces, et des questions stupides. L'asari n'avançait pas trop vite vers ce qui l'intéressait vraiment, elle tournait autour du pot. Le volus reconnaissait bien là les habitudes de cette espèce à la longévité extraordinaire, qui pouvait se permettre de perdre du temps. Contrairement à lui.

« HUUUF. Vous m'observez depuis longtemps. HUUUF. Vous devez donc pouvoir répondre vous mêmes à cette question. HUUUF. Je monte une organisation commerciale. HUUUF. Elle grossira le plus possible, HUUUF, jusqu'à son implosion ou son rachat. HUUUF. Rien d'extraordinaire. HUUUF. »

Rien d'extraordinaire, officiellement. Le volus ne commenta pas les remarques de l'asari sur ce qu'Aria pourrait lui faire. Si la gradée savait réellement quelque chose, elle le montrerait d'elle même bien assez tôt. Si elle n'avait rien... ces remarques resteraient aussi générales ou disparaîtraient.

« Mais revenons au sujet de mes hommes. HUUUF. Vous me convoquez ? HUUUF. Vous m'autorisez ? HUUUF. Vous n'êtes pas sur Thessia. HUUUF. Vous n'avez aucun autre pouvoir que votre force brute ici. HUUUF.

Bien sûr, elle est sans doute suffisante pour nous éliminer, HUUUF, mon escorte et moi-même. HUUUF. Mais quel intérêt ? HUUUF. Au mieux, vous n'y perdrez que du temps. HUUUF. Dans le pire des cas, HUUUF, vous aurez des pertes. HUUUF. Dans un cas plus cauchemardesque encore, cette histoire filtrera. HUUUF. Hors le Conseil interdit les actes de guerre à l'encontre des Terminus. HUUUF. Prendrez vous réellement le risque d'en commettre un ? HUUUF. »


Les répercussion seraient compliquées à prévoir, dans la pratique. Dahl doutait que le Conseil punisse réellement l'asari, le plus probable serait au contraire qu'il ferme les yeux. Néanmoins, la militaire serait grillée dans tous les Terminus, et elle n'y trouverait plus aucun allié. Pas parce que la mort de Dahl attristerait les puissants des Terminus, mais parce que tous craindraient de subir le même sort.

« Vous vouliez me voir seul ? HUUUF. Parfait ! HUUUF. La prochaine fois, venez en personne sur Oméga. HUUUF. Vous serez reçu avec convivialité. HUUUF. Pour ma part, j'ai accepté de me déplacer sans aucunes garanties. HUUUF. Je n'accepterai pas de me rendre pieds et poings liés au premier venu. HUUUF. Surtout s'il ne prend même pas la peine de se présenter. »

La convivialité... Elle aurait pu y prétendre lors d'une première rencontre. Dahl doutait toutefois de rencontrer un jour l'asari en dehors des terrains l'avantageant.

« HUUUF. Maintenant, laissons tomber ces paroles creuses. HUUUF. Vous ne m'avez pas fait venir ici pour rien. HUUUF. Que voulez-vous ? »



Partenaires : Saskia T'zela
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 19:18


Apparement Dahl avait décidé de faire preuve d’intelligence et de garder ses intérêts personnels bien à lui. Saskia n’en attendait pas moins, et malgré sa volonté de rendre le massacre de mercenaire dangereux, elle apprécia néanmoins qu’il tente de préserver ses hommes, même si elle était certaine qu’elle aurait pu payer n’importe lequel d’entre eux pour abattre le Volus. Sa remarque sur Thessia la fit sourire intérieurement, oui la capitale était loin, et c’est justement ce qui faisait sa puissance ici, les colonies frontalières étaient son terrain de jeu, et ici elle avait bien plus d’influence que dans le centre névralgique de la population asari. Elle répondit aux paroles de Dahl à rebours avant de réagir à sa dernière question.

-Je suis Saskia T’zela, Thémessianne et générale asari de toute les garnisons frontalière. Dans les Terminus je suis connue comme la générale de la bordure. Et actuellement, je me trouve sur la citadelle, à discuter et diner avec certains de mes soutiens politique. Une attaque envers les Terminus ? Ce qui se passe ici ne sera rien de plus qu’un des nombreux règlements de compte entre mercenaire dont est victime Illium. Sans doute la proximité avec les Terminus si vous voulez mon avis. Mais de toute façon, ce sujet n’est pas ouvert à la discussion.

Elle se fichait bien de la mort de quelques mercenaires, il y en aurait bien d’autre avant que tout cela ne soit finis, de son côté comme de celui des Terminus. Elle avait fait le choix il y a longtemps de ce qu’elle était prête à devenir pour cela. Elle réfléchit un instant, fixant le Volus avec un air tranquille.

-J’admets cependant faire preuve de zèle. Alors je vous offre la chance de sauver la moitié de vos hommes au lieu des deux d’origines. Répondez correctement à ma question, et vous serez libre avec dix d’entre eux, échouez et aucun de vous ne ressortira. Ou alors vous choisissez la voix la plus sûre, nous parlons affaire immédiatement comme vous l’exigez, et seul l’homme et le krogan vous accompagneront.

Visiblement il la prenait pour une frustrée avide de pouvoir, et ce constat lui allait parfaitement. Mais elle avait déjà le pouvoir, et Dahl devait l’accepter d’une manière ou d’une autre. En tant que marchand il pensait pouvoir tout négocier, et elle lui permettait de le penser, avec les risques que cela comportait. Il pouvait sauver des vies, mais risquer la sienne au passage. Elle était curieuse de connaître son choix.

-Ce n’est pas la raison pour laquelle vous êtes là, alors terminons en avec cette histoire, pour que nous puissions continuer. Choisissez.

Sans hésitation, le petit Volus inspira avant de parler.

-HUFFF Quelle est la question ?


Saskia eu un franc sourire en se penchant vers lui, les mains unies.

-Vous qui semblez percevoir les asaris comme les êtres les plus hautains et égoïste de la galaxie. Dites-moi, quel est le nom de la demoiselle qui a pris la peine de vous conduire ici ? Avez-vous simplement envisager de lui demander ?




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 20:08
Quand les Asaris s'en mêlent...



« Vous qui semblez percevoir les asaris comme les êtres les plus hautains et égoïstes de la galaxie. Dites-moi, ce quel est le nom de la demoiselle qui a pris soin de vous conduire ici ? Avez vous simplement envisager de lui demander ? »

La question surpris le volus. Vraiment. Puis il se mit à rire.

« HU-U-UF. Si vous comptiez me tuer, HU-U-UF, vous auriez pu vous en occuper plus vite, HUUUF, histoire de nous faire gagner du temps à tous les deux ! HUUUF. J'ignore son nom. HUUUF. Je m'en contrefous. HUUUF. Et lui demander me semblait, me semble toujours, hors de propos. HUUUF. C'est vous que je suis venu voir. HUUUF. Je ne connaissais pas votre nom non plus. HUUUF. Je n'ai pas l'habitude d'interroger les employés de personnes restant anonymes. HUUUF. »

Dans son boulot, ce serait effectivement aussi stupide que dangereux. Si quelqu'un veut être anonyme, on ne pose pas de questions. Point. Sauf que cette fois-ci, ça semblait lui porter préjudice.

Dahl retourna s'asseoir dans son siège, tournant ostensiblement le dos à l'asari. On ne pouvait le voir à cause de la combinaison, mais il avait quand même peur. Il n'avait pas fait tout ça, il n'était pas arriver jusqu'ici pour crever à cause d'une imbécile d'asari qui avait trop de temps à perdre ! Il allait devoir mettre un peu d'eau dans son vin, comme disait les humains, et convaincre l'asari de son utilité. Il s'assit, de nouveau face à l'asari, et reprit la parole.

« Et maintenant, Thémessianne ? HUUUF. Ou peut-être préférez-vous générale des garnisons frontalières ? HUUUF. Allez vous me trucider sur place, HUUUF, et faire exploser une bombe dans la salle où attendent mes hommes ? HUUUF. Puis repartir d'où vous venez, attendant le prochain marchand d'arme suffisamment intéressant ? HUUUF. Vous pourriez, je n'en doute pas. HUUUF. Le temps est de votre côté. HUUUF. Même si cela vous prend des siècles. HUUUF. Et il faudra bien ça, HUUUF, parce que je ne suis pas un simple marchand d'armes. HUUUF. »

Dahl n'aimait pas trop parler de ses autres activités, alliés et appuis, mais pour cette fois, il faisait une exception. Si l'asari l'estimait inutile, elle le flinguerait, et alors, tout le pouvoir et les crédits qu'il avait accumulé ne serviraient à rien.

« Mais vous pouvez aussi agir maintenant. HUUUF. Je suis là, face à vous, et vous ne m'avez pas fait venir pour rien. HUUUF. Je suis un négociant, et je fais passer mon business avant tout. HUUUF. Y compris lorsque je négocie avec des gens que je déteste. HUUUF. Vous pouvez me tuer. HUUUF. Vous pouvez perdre votre temps. HUUUF. Mais vous pouvez aussi en gagner. HUUUF. Pour cela, il suffit de passer à autre chose que des menaces. HUUUF. De passer aux choses sérieuses. HUUUF. Qu'y risquerez vous, au fond ? HUUUF.

Voici donc ma question. HUUUF. Pourquoi, HUUUF, par toutes les divinités de cette foutue galaxie, HUUUF, m'avez vous fait venir ici ? »




Partenaires : Saskia T'zela
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 20:58


De longues secondes s’écoulèrent dans un silence de mort en attendant que la sentence tombe, le Volus avait perdu, et l’avait même envoyé chier elle et sa question. Son regard se durcit sur la petite forme, et l’instant se figea. Et le son brisa puissamment le silence, le son de ses mains claquant l’une sur l’autre alors qu’elle applaudissait le Volus. Avec un rire penchant entre moquerie et satisfaction elle reprit la parole.

-Félicitation Dahl, je n’aurais pas cru que vous iriez jusqu’au bout. Et avec un tel aplomb ! Vous auriez pu faire abstraction sur le couplet du gain de temps, mais le reste était simplement parfait ! Bien laissons là ces enfantillages, nous avons en effet bien mieux à discuter.

Le Volus lui avait tenue tête malgré sa peur, et avait fait preuve de sang-froid, il se servait de sa tête même à cet instant critique, et ça le rendait bien plus malin que ceux qui avait pris place dans cette pièce avant lui. Ils pouvaient discuter.

Sa main se leva et du sol jaillit par une sorte de trappe une petite table avec une carafe d’eau et des petites bonbonnes pleine elle aussi du liquide clair. Elle se servit un verre et bu une longue gorgée rafraichissante, indiquant à son interlocuteur de se servir à sa guise. Elle reposa son verre avec un soupir de satisfaction. Reprenant la discussion.

-Soyons clair, je n’aime ni les Terminus ni Oméga, comme vous avez dû le sentir. Mais je sais reconnaître un potentiel quand j’en vois un, et cette immense zone hors la loi en possède un énorme dont vous savez profiter, du moins en partie.

Son ton se fit légèrement plus ferme, la discussion prenant enfin le sens de ses objectifs

-Mais ils sont instables, trop instable, et le conseil ne saura les contenir éternellement, un jour les terminus déferleront. Mon avis est qu’il faut agir dès à présent, et je compte commencer avec vous.

Elle sortit de sous sa veste un datapad de petite taille, et le tendit au Volus.

-Voilà un contrat d’accès en bonne et due forme aux premiers jalons d’une licence asari, armes et armures, les premiers modèles conseiller pour l’infanterie légère. Le bas de notre gamme, mais une base suffisante pour établir le marché. Faites en bon usage, rendez les rentables dans votre secteur, et le reste de notre catalogue suivra. Ainsi qu’un droit de point de vente sur trois colonies de la bordure, histoire que vous puissiez étendre un peu votre activité en dehors des Terminus. Essayez d’être clean sur la marchandise, où vous serez vite renvoyé là d’où vous venez.

Elle se renfonça tranquillement dans son fauteuil les bras sur les accoudoirs.

-En dehors du pourcentage logique qui vous sera demander sur les ventes, qui vous le verrait est plus que raisonnable, je veux en échange un accès à vos docks sur Oméga, les plus discret que vous ayez caché à la reine des lieux. Je veux uniquement un droit de passage, pas de stockage ni de surveillance à votre charge, tourner simplement le regard le temps que certains vaisseaux atterrissent puis repartent. Qu’en dites-vous ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1741
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Jeu 02 Juil 2015, 22:50
Quand les Asaris s'en mêlent...



Les secondes qui suivirent la déclaration de Dahl lui parurent être des heures, étirées dans un silence de mort. Finalement, la générale brisa le silence par des applaudissements. Le volus étouffa à grand peine un long soupir de soulagement.

« Félicitation Dahl, je n'aurai pas cru que vous iriez jusqu'au bout. Et avec un tel aplomb ! Vous auriez pu faire abstraction sur le couplet du gain de temps, mais le reste était simplement parfait ! Bien laissons là ces enfantillages, nous avons en effet bien mieux à discuter. »

L'asari fit apparaître par une trappe camouflée des rafraîchissements. Dahl se servit, reconnaissant de pouvoir se réhydrater la gorge. « Plus jamais je sors d'Oméga », se disait-il. Sans réellement y croire.

L'asari continua à discourir. Son ton était bien plus amical, mais Dahl n'oubliait pas la froide détermination qui avait précédé. Peut être n'était-ce qu'un test. Ou peut-être que les arguments du volus l'avait intéressée. A moins qu'elle n'en sache davantage qu'il y paraisse sur les ressources du marchand. Quoiqu'il en soit, le volus resterait prudent.

Les objectifs de l'asari étaient clairs. Comme d'autres avant elle, son but était de contrôler les systèmes Terminus. Intéressée par leur potentiel, contrôle avant une possible rébellion... Le couplet habituel des conciliens voulant mettre fin à l'anarchie régnant sur un tiers de la galaxie.

Cela dépassait Dahl. A ses yeux, les Terminus libres étaient plus utiles que contrôlés, pour les conciliens. Il s'agissait d'un endroit où exclure les gens gênants mais qui pouvaient encore être utile. C'était un territoire avec une concurrence farouche, ce qui permettait aux conciliens de bénéficier de ressources à des prix plus abordables que s'ils les avaient récoltés eux-mêmes. C'était également un vivier en individus et groupes efficaces et puissants, mais que l'on ne pouvait accepter dans l'espace concilien, comme Éclipse ou les Soleils Bleus. Et enfin, c'étaient là où vivaient tous ceux qui n'appréciaient pas les gouvernements conciliens. Les récalcitrants s’isolant d'eux-même, cela ne laissant dans l'espace concilien que les individus qui étaient satisfaits du gouvernement. L'opposition et la dissension en était réduite, et les espèces conciliennes renforcées.

L'espace concilien n'avait rien à craindre non plus des Terminus. D'une part, parce qu'ils étaient impossibles à unir sous une même bannière. Même lors de la guerre des Moissonneurs, seule une infime portion des pirates avaient rejoints Aria pour lutter. De manière générale, les Terminus n'aurait rien à gagner d'une guerre : leurs meilleurs clients étaient conciliens, les produits de haute technologie ou de luxe venaient également du conseil, et quand bien même une guerre serait voulue, les Terminus n'auraient tout simplement aucune chance de gagner. Au mieux, ils finiraient en une guérilla.

Mais tout cela n'intéressait sans doutes pas la générale asari, qui tendait à Dahl une licence pour vendre les armes asari. Le volus la lu rapidement, confirmant qu'il s'agissait bien de ce qu'on lui proposait. La générale voulait qu'il rende ces ventes rentables, et même qu'il en vende ailleurs que dans les Terminus ? Ça lui allait. Mais évidemment, rien n'est gratuit en ce bas monde.

« En dehors du pourcentage logique qui vous sera demandé sur les ventes, qui vous le verrez est plus que raisonnable, je veux en échange un accès à vos docks sur Oméga, les plus discret que vous ayez caché à la reine des lieux. Je veux uniquement un droit de passage, pas de stockage ni de surveillance à votre charge, tournez simplement le regard le temps que certains vaisseaux atterrissent puis repartent. Qu'en dites vous ? »
« HUUUF. C'est faisable. HUUUF. Je peux détourner mes yeux, et ceux de la concurrence. HUUUF. Dans une certaine limite. HUUUF. Vos vaisseaux et vos cargaisons devront évidemment camoufler leur origine. HUUUF. Si vos passages sont réguliers, évitez aussi de faire des passages identiques. HUUUF. Du genre, toujours la même compagnie, ou la même taille de cargaison. HUUUF. Si c'est une cargaison à transporter, HUUUF, il faudra aussi prévoir des transporteurs différents selon les occasions. HUUUF. Je peux vous organiser ça, HUUUF, mais si vous voulez que je ne sache rien, HUUUF, mieux vaut que vous organisiez tout vous-même. »

Dahl réfléchissait à l'activité du spatioport à venir. L'accord avec Sharp, son réseau à travers les Terminus, les clients occasionnels, et maintenant les asaris... Il allait devoir l'agrandir, ou en acheter un nouveau.

« HUUUF. Concernant les ventes de vos armes, HUUUF, je saurai les rentabiliser. HUUUF. N'en doutez pas. HUUUF. Vous toucherez évidemment votre pourcentage. HUUUF. Je suppose que je vendrai votre production ? HUUUF. Du coup, où comptez vous me livrer ? HUUUF. Illium semble être un choix raisonnable. HUUUF. Ça vous évitera d'avoir à envoyer vos vaisseaux jusqu'à Oméga. HUUUF. »

Dahl pensa un moment à son catalogue. Il vendait des armes de plus en plus rares... L'entreprise commençait à accumuler un bon capital. Le volus investissait régulièrement pour croître, mais peut-être était il aussi temps de commencer à assurer ses arrières à coups de crédits à plus de 6 zéros.

« HUUUF. Avez-vous d'autres demandes ? »



Partenaires : Saskia T'zela
Couleurs personnages:
 


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   Dim 05 Juil 2015, 14:43


-Votre livraison sera effectuée à l’endroit de votre choix, vous êtes le vendeur, c’est votre droit de décision. La livraison au sein des terminus n’est pas un problème une fois le bon choix de transport effectuer, mon assistante vous laissera les contacts nécessaire pour vos commandes, c’est principalement avec elle que vous traiterait.

Saskia sourit en regardant le Volus.

-Je sais qu’elle est un peu spéciale, mais croyez-moi, ses capacités valent mille fois son esprit perturbé. Laissez-moi donc vous raccompagner jusqu’à vos hommes.

Prenant le chemin inverse de celui qu’il avait pris pour venir, Saskia et Dahl réempruntèrent le couloir qui était à présent d’un blanc immaculé presque aveuglant, et toute traces du virage qu’il avait suivit avaient disparue, laissant simplement un long chemin droit. Quand ils arrivèrent dans la grande salle, l’assistante était chaudement entourée par plusieurs des hommes du Volus, riant aux éclats sous les regards intéressés des mercenaires. Saskia retint un sourire, elle avait un pouvoir sur les esprits faible assez impressionnant. Si ils avaient sût que réaliser leurs envies avec elle les aurait mené droit à la tombe, ils n’auraient sans doute pas le même sourire lubrique au visage.

Quand ils virent leur patron revenir, un peu d’ordre revint dans la troupe, se réalignant quelque peu. La jeune asari les regarda avec un sourire émerveillé, et approcha d’eux avec un pas rapide et léger. Elle se pencha vers Saskia avec le regard brillant.

-ça c’est bien passé ?


Saskia hocha la tête avec un sourire

- En effet, veux-tu bien raccompagner monsieur et ses amis ? Et si ils souhaitent du repos, arrange leur ça.

Tous ses hommes réunis autour de lui, Dahl fut prêt à partir, Saskia s’approcha de lui, se baissant à son niveau, leur regards face à face, elle prit sa main et déposa dedans une broche magnétique. Une galaxie en pierre bleue scintillante tranchée en deux par une lamelle en obsidienne.

-C’est un plaisir de faire affaire avec vous Dahl. Gardez ceci précieusement, un jour ça vous protégera.

Ne voulant visiblement pas s’étendre sur le sujet, elle se redressa laissant le Volus reprendre sa route avant de l’interrompre de nouveau après quelques mètres.

-Oh Dahl!

Elle tapa dans ses mains. Les immenses murs blancs avec leurs hautes fenêtres disparurent, l’hologramme se coupant pour révéler de grandes palissades militaires, à leur sommet, derrière les protections se trouvaient plusieurs dizaine d’asari armée, canon lourds comme lance flamme, prêtes à déchainer l’enfer dans la salle. Un petit mouvement d’inquiétude se fit sentir dans le groupe mercenaire, les yeux fixant par alternance la menace et le dos du Volus. Saskia lui sourit.

-La prochaine fois, venait seul.

Et la porte se referma, laissant le Volus et ses hommes seuls avec l’assistante qui souriait toujours avec autant de gaieté.





Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand les Asaris s'en mêlent...   
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les Asaris s'en mêlent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse du Croissant :: Illium-