AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Aussi belle que la Mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Lun 06 Juil 2015, 16:47

Aussi belle que la Mort.


Every minutes.











« Gnihh !! » étouffa-t-elle lorsqu’elle se retrouva dehors les fesses à l’air, rhabillée en un éclair elle avait jeté un œil mauvais tout autour pour s’assurer que personne n’avais maté son cul. Elle avait râlé pendant un moment le temps que Saki sorte de la cabine restée habillée de sa nouvelle tenue. Lorsque la vendeuse avait roulé les yeux en les observant Kyre ne put s’empêcher de ricaner, serrant fort la main de sa copine en réponse. Effectivement il se faisait tard et manger quelque chose serait une idée parfaite.

Tenant fort la main de Saki, elle l’amena au travers de la station dans un lieu qu’elle connaissait de nom. Mais derrière ce sourire sincère elle cachait une profonde tristesse, elle avait compris maintenant. Elle qui avait toujours considéré sa condition d’Ardat-Yakshi comme un don, elle se prenait le revers de la manche, en fait, elle était maudite.. Elle sentit une pointe au cœur qui la freina légèrement dans son élan. Elle sentait le regard appuyé de Saki, mais il lui était impossible de l’affronter, non pas maintenant ! Elle était effrayée pour la première fois de sa vie, le sentiment de peur lui rongeait le cœur car de tout son être elle savait, le jour ou Saki apprendrait la vérité elle la détesterait, elle partirait et elle aurait raison. Kyre le savait bien qu’elle aurait raison de l’abandonner, mais elle ne voulait pas ça, elle l’a voulait avec elle pour toujours.
Heureusement le restaurant était juste là, l’un des rares d’Omega à être propre et soigné et ou la nourriture était de qualité. Elle sera fort le bras de Saki, comme de peur qu’elle essaie de s’en aller et la tira vers l’entrée.

« C’est ici.. Je ne suis jamais venue mais j’ai entendue dire que c’était parmi les meilleurs de la station. Je voudrais t’y inviter. »

A l’intérieur, une butarienne les amena à une table pour deux dans un coin du restaurant que Kyre avait signalé apprécié. Une petite zone un peu plus privée dans un coin proche d’une fenêtre qui donnait vue sur la station. Une petite musique douce faisait planer une atmosphère relaxante avec les bougies et la lumière tamisée. Kyre avait ouvert la carte pour regarder les plats asaris, mais elle avait plus tendance à regarder tout juste par-dessus celle-ci pour observer sa belle compagnie d’un air à la fois timide et envouté.

« Quelque chose te tente ?.. » Demanda-t-elle d’une petite voix en l’observant d’un regard cachant une légère inquiétude à propos de ta réponse. Elle savait que Saki avait des doutes et ses entrailles brulaient de douleur à chaque fois qu’elle y pensait. Mais elle voulait savourer l’instant présent, elle n’avait jamais été en couple et l’avait toujours rêvé, et aujourd’hui elle vivait ce qu’elle avait toujours envié.



 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Lun 06 Juil 2015, 17:26


Saskia avait fixé le dos de Kyre toute la route, elle voulait tant la comprendre. Elle sentait dans la poigne de sa compagne une presque inquiétude, sans doute en écho à ce qu’elle lui faisait elle-même ressentir. Elles étaient tellement réceptive l’une à l’autre, comment pouvait-elle ne pas comprendre ce que Kyre lui cachait ? Elle avait beau chercher, rien ne lui semblait assez important pour freiner leur passion. Elle se laissa guider sans jamais vouloir se dérober.

Quand elle furent à table, Saskia passa un long moment à lire le menu, surprise de retrouver certain plats si loin de thessia où déjà ils étaient rare. Elle finit par capter le regard de Kyre qui l’observait par-dessus sa carte, ce qui la fit sourire malgré elle, elle adorait cette fille bon sang. Elle fit mine de l’ignorer encore quelque seconde, jouant la demoiselle concentrée quand enfin sa compagne parla. Elle releva les yeux vers elle, ses dents blanches tranchant son visage pendant sa réponse.

-Hmm et bien je ne dirais pas non à une vie ou deux avec toi pour commencer. Pour le repas, il y a bien celui-ci qui m’intéresse, mais il se partage.

Délaissant sa propre carte Saskia se releva pour se pencher amplement par-dessus la table, son visage proche de celui de Kyre, son doigt indiqua un plat sur son menu avant que sa main ne glisse pour empoigner la sienne, leurs yeux se fixant, elle parla bas mais d’une voix décidée.

-Je ne sais pas ce que c’est, mais tu me le diras, on parlera, et je t’aimerais, que ça te plaise ou pas. En attendant tu m’as invitée et je vais m’empiffrée dans la joie et l’amour, alors prépare tes crédits mon cœur.

Elle déposa un baiser voler sur ses lèvres, la laissant planté là pour atterrir dans son siège, la poitrine pleine de fierté d’avoir abattu une part du mur qu’elles avaient commencé à construire par peur de se blesser. Elle aimait cette petite chose de l’autre côté de la table, et rien ne l’en priverait même pas elle. Elle recommença à scruter sa carte à moitié euphorique pour trouver une boisson convenable. Son pied vint se coller à celui l’élue de son cœur et le caressa tendrement.

-Hum tu as déjà gouté à l’acool Thessien ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Lun 06 Juil 2015, 19:22

Aussi belle que la Mort.


Every minutes.










Les premiers mots de Saskia lui arrachèrent un large sourire, lorsqu’elle se pencha vers elle pour lui montrer le plat sur la carte, elle n’avait pas regardé le doigt mais le décolleté tout en se disant qu’elle était passé maitre en matière de gouts. Ce haut était parfait pour ça, tirée par la main elle leva soudainement les yeux vers Saki.

« Je ne sais pas ce que c’est, mais tu me le diras, on parlera, et je t’aimerais, que ça te plaise ou pas. En attendant tu m’as invitée et je vais m’empiffrée dans la joie et l’amour, alors prépare tes crédits mon cœur. »

Elle reçut un baiser furtif sur les lèvres, prise par surprise elle la regarda s’asseoir, elle resta muette quelques courtes secondes et doucement elle esquissa un doux sourire, les larmes aux yeux. Mais elle faisait tout en son pouvoir pour les retenir. Impossible de dire quoi que ce soit, figée de bonheur et de tristesse mélangés, alors prenant le dessus sur ses émotions, elle acquiesça avec un signe de tête et un large sourire.

« Tu as carte blanche, Saki » Dit-elle tout sourire.

« Je ne me souviens pas avoir gouté d’alcool Thessien.. Ici on trouve surtout du Ryncol ou de la bière butarienne »

Plus tard le serveur arriva et Kyre laissa Saskia s’occuper de la commande, ce qu’elle fit avec appétit et à son plus grand contentement elle se fit elle-même plaisir sur les choix. Peu après elles furent de nouvelles seules pendant un court instant car l’alcool commandé en guise d’apéro avait été servis avec une vitesse exemplaire. L’alcool Théssien en main elles trinquèrent à leur amour. A la première gorgée Kyre fut surprise par le gout et la douceur, trop habituée au Ryncol, cette boisson la en était la parfaite opposée. Elle le sirotait avec plaisir bien qu’un peu vite.

« Saki… Merci. Merci pour ta patience et ta compréhension, je te promets de tout t’expliquer lorsque je serais prête. » Elle tirait une moue sincère et désolée, puis elle reprit. « Mais sache une chose, la plus importante.. Je.. Je t’aime moi aussi, quoi qu’il advienne. Ne l’oublie jamais s’il te plait. »

Elle l’avait regardée dans les yeux tout du long de ses paroles, mais une fois finit elle fût assez gênée de ce qu’elle venait de dire.. De sa vie c’était sa première déclaration sincère, plus que sincère même, quelque chose en elle lui hurlait que ce serait elle ou personne. Elle avait baissé la tête et se dandinait légèrement d’un côté puis de l’autre sentant le regard de Saki sur elle, rapidement elle agrippa son verte et tira sur la paille la plus longue gorgée qui lui était possible d’aspirer, pour l’avaler d’une traite.



 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Lun 06 Juil 2015, 20:10


Le regard brillant elle fixait Kyreshorl qui faisait en sorte de ne surtout pas relever les yeux, son cœur était gonflé d’amour, elle aurait eu envie de renverser la table et d’attirer l’asari contre elle pour l’embrasser encore. Mais elle n’en fit rien se contentant de sourire encore et encore. Elle voulait que ses mots restent dans l’air, elles venaient de se promettre leur amour, peu importe les vérités et danger, et ça c’était le plus important pour elle. Par contre, Kyre avait une sacrée descente.

-Attention ma puce, c’est doux mais fort, tu vas te retrouver saoule avant que le plat n’arrive à ce rythme.

Pas une critique, juste une prévenance amusée alors que son pied maintenant à nu venait encore et encore caresser la cheville de Kyre. Elle adorait la voir être… elle-même, et se sentir de la même façon. Le service arriva vite, un immense plat mélangeant astucieusement viandes et fruits de toutes sortes, entouré par d’autres amuse-gueule. Elle avait peut-être eut les yeux plus gros que le ventre, mais qu’importe, elle voulait un repas à la mesure de l’instant. Elle commença à piocher gaiement, mordant dans la viande juteuse. Kyre n’avait pas bougé regardant le plat avec un œil suspicieux.

Sans doute plus habituée à la malbouffe de la station, cela devait lui paraitre un peu trop exotique. Avec un sourire Saskia s’empara d’une baie aux couleurs pourpre qui se trouvait dans le plat, elle la glissa dans sa bouche avant de faire signe à Kyre d’approcher. Toutes deux penchée au-dessus du plat, elle bloqua sa tête entre ses mains et croqua la baie avant de l’embrasser, sa langue venant capturer la sienne. Le fruit se dissous entre leurs lèvres, noyant leur baiser d’une saveur sucrée intense. Elle la libéra et repris sa place, piochant une autre baie qu’elle croqua pour elle-même.

-Alors ce n’est pas si mauvais non ? Mange, tu m’en diras des nouvelles.

Et elles se mirent à piocher dans le plat, riant et parlant d’à peu près n’importe quoi, ce n’était pas important, il n’y avait que le fait d’être ensemble qui soit important. Souvent les doigts couverts de jus à force de manger, elles s’amusaient à sucer les doigts de l’autre avec un regard provocateur. Jamais un repas ne lui avait semblé aussi nourrissant pour son corps et son esprit. Elles burent aussi, malgré les recommandations de Saskia, les bouteilles disparurent vite pour être remplacée, la vie était trop courte pour ne pas en profiter, même pour les asaris.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Mar 07 Juil 2015, 14:22

Aussi belle que la Mort.


mauvaise idée









Le pied de Saki lui caressait la cheville, elle aurait aimé en faire autant mais n’avait pas les chaussures adéquates et retirer ses chaussures maintenant aurait été tout bonnement parfaitement ridicule, alors elle encercla le pied avec ses deux mollets. Amusée par la remarque sur l’alcool elle répondit d’une petite moue genre « Oups ! » La commande enfin arrivée, Kyre écarquilla les yeux, on aurait dit une œuvre d’art. Et pour le coup elle arrivait simplement à deviner ce qui était de la viande ou des fruits, mais sans comprendre. De toute sa vie elle n’avait été nourrie qu’avec des plats très simples et pratiques comme des rations, des barres énergétiques et parfois des plats certes un peu travaillés mais bien loin de ce qui se trouvait sous ses yeux. Devant elle se trouvait un amas fièrement garni de « choses » inconnues et suspectes et elle avait attendu de Saki en mage un bout pour s’assurer qu’elle n’allait pas crever dans les 10 secondes qui allaient suivre.

Obéissant sagement à la belle asari elle s’était jetée à pied joints dans la gueule du loup, fougueusement embrassée dans une saveur indescriptible mais délicieuse. Laissée pour compte, surprise, elle se laissa doucement redescendre sur son siège concentrée sur le gout dans sa bouche. Alors elles s’abandonnèrent au moment présent en prenant le temps de doucement dévorer le plat au rythme de leur discussion. Bien sûr ce n’était pas seulement mignon, derrière ça il y avait cette attirance, ce désir puissant de l’autre, ces gestes et regards coquins.
A la fin du repas elles étaient un peu ivre, légèrement, mais tout de même ivres et elles avaient été dans l’incapacité de terminer l’énorme plat. Mais heureuses, elles retournèrent à l’extérieur après que Kyre eut payé. Bras dessus bras dessous, mains sur les fesses pour pas dire dans le pantalon à cause du passage bien que Saki ne semblait pas en être bien gênée pour l’amusement de Kyre.

« Eh je peux y glisser mes mains moi aussi entre vos fesses !? »
« Ehhh ouais ! Même autre chose ! »

Kyre écarquilla soudainement les yeux, son cœur venait de s’arrêter, là à ce moment précis quelqu’un avait osé fourrer son nez dans son bonheur, elle y était habituée aux remarques débiles depuis l’orphelinat, depuis elle haïssait les mâles. Elle s’était stoppée net puis soudainement retournée, d’une voix proche de la haine elle avait murmuré a Saki entre ses dents.

« Mon ange, pardonne-moi.. »

Il y avait trois turiens devant elles, des imbéciles, ils n’étaient pas d’un gang ni rien, juste des imbéciles surement sous sable rouge. Kyre serra fort les poings réveillant sa puissance biotique qui crépita autour d’elle, non sans un cri de haine elle balança sauvagement son attaque la plus dévastatrice, les ondes de chocs, sa spécialité. Tel un coup de tonnerre dans la rue les trois imbéciles furent violemment éjectés contre les murs, c’était largement suffisant ils n’avaient même pas eu le temps de comprendre, mais elle avait le regard d’une bête sauvage, quelque chose de noir dansait dans ses yeux. Pourtant son cœur ne s’était pas accéléré elle était de retour dans sa cage, sa maudite cage ou sa rage et sa haine étaient enfermées, mais trop facilement les turiens avaient ouvert la porte et laissé s’échapper le démon.

Elle avança rapidement alors que sa main droite se rechargeait, son bras tremblant, c’était finit pour eux, elle se voyait déjà leurs briser le crane par la force de sa biotique, ils avaient foutus sa soirée en l’air et pour rien au monde elle ne leur pardonnera, rien ne les sauvera de leur châtiment.

Quelque chose bloqua son bras et son avancée, elle se sentit étreinte, sa biotique neutralisée et une voix résonnait à ses oreilles, une voix apaisante, elle la calmait. Peu à peu elle cessa tout mouvement de débattement, son regard reprit son éclat, elle était soulagée. Lorsqu'elle prit conscience de ce qu’elle avait démontré, deux larmes incontrôlables coulèrent sur ses joues, elle était triste et honteuse d’avoir agis ainsi devant celle qu’elle aimait tant.



 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Mar 07 Juil 2015, 22:40


Saskia avait l’impression de flotter, son cœur était baigné de bonheur, son corps pulsait d’une douce chaleur, repus, et enlacé par Kyreshorl. La main de la demoiselle à même sa peau lui donnait des petits frissons, tout était parfait, peu importe vers où avançaient, c’était parfait. Le voile de ce monde fut déchiré par un éclair de stupidité. De bêtes remarques, Saskia n’en aurait même pas tenu compte, mais dans ses bras la chaleur tendre de Kyre fut entouré par un mur d’acier. Elle ne comprit pas ses excuses, pourquoi en faire, elle avait été parfaite.

La violence se déclencha sans vraiment qu’elle en prenne conscience au début, elle vit les gestes mais ne compris pas leurs sens. Ce ne fut que lorsque les corps des trois turiens frappèrent contre le mur qu’elle put percer le voile qui l’entourait. Kyre était là, à quelque mètre d’elle, enfermée dans le corps d’un monstre composé de violence et de colère. Une arme de haine. Il lui fallut quelques instants pour comprendre qu’elle avait une autre facette de sa compagne sous les yeux, celle qu’elle avait entraperçut dans l’au-delà mais qui avait disparu avec la mort du mercenaire d’Aria.

Elle voulait qu’elle la pardonne d’être ça, le produit d’Oméga, une furie, elle sentait la tristesse de Kyreshorl au travers de l’ouragan de colère qui émanait d’elle, son champ magnétique corrodant presque le sien. Elle repartait à l’assaut, décidée à prendre des vies. Saskia courut vers elle, ignorant tout danger. Sa main se jeta à la rencontre de celle de Kyre qui était déjà lancée. L’énergie biotique projetée fut stoppé de justesse alors qu’elle calibrait son champ à l’opposé de celui de sa bienaimée. La biotique coula dans son sang, brulant quelques vaisseaux de sa main, lui arrachant un grognement de douleur alors qu’elle les entourait d’une puissante barrière dans laquelle elle diffusa le surplus d’énergie, soulageant enfin son corps de la brûlure qui l’envahissait.

Alors que la barrière crépitait autour d’elles, son autre bras vint enlacer Kyre, bloquant son buste alors que sa main se poser sur la joue de celle-ci. Ses lèvres proches de son orifice d’écoute, elle se mit à murmurer de manière douce, essayant d’atteindre l’âme de son aimée.

-C’est finit Kyre, revient moi, c’est fini. Ecoute, je suis ici, avec toi, sens ma main dans la tienne. Sens notre connexion.

Peu à peu ses mouvements disparurent, elle ne se débattit plus. Saskia libéra la barrière avant d’entrainer Kyre avec elle par de tout petit pas pour l’éloigner de la zone, la menant dans une ruelle juste à côté, hors de la vue des autres. Elle tourna la jeune asari vers elle, des larmes coulaient sur ses joues, elle baissait les yeux, apparemment honteuse, refusant la regarder. Son bras droit pendant le long de son corps, sa main incapable de bouger, elle releva pourtant le visage de Kyre, son regard à elle n’exprimant que de l’inquiétude pour son état.

-ça va ?

La question simple et sincère d’une femme inquiète pour la personne qu’elle aime. Le regard de Kyreshorl réagit, se baissant un instant pour revenir la fixé encore. Elle était là, Saskia soupira de soulagement. Avant de déposer un baiser sur la joue de celle-ci, récupérant une larme. Son sourire revint sur ses traits fatigué par l’effort, sa main la lancée peu à peu. Elle recula peu à peu reprenant la main de Kyre dans la sienne. Quand son dos rencontra le mur elle se laissa glisser mollement jusqu’à se retrouvait assise, ses doigts noués à ceux de Kyre, la forçant à s’accroupir entre ses jambes au plus près d’elle. Elle cala son bras invalide contre son ventre, son visage se crispant sous la douleur.

-Rappelle moi de pas prendre ton coté du lit par mégarde à l’avenir.

Elle rigola en regardant cette perle qu’elle aimait tant, et cela malgré ce qu’elle avait vu quelques secondes avant. La colère de Kyre était aussi puissante que sa douceur, et elle accepterait cet état de fait. Un nouveau spasme dans ses doigts la fit grogner.

-Sans vouloir te commander mon cœur, je vais avoir besoin de repos…. Et je vis loin. Tu pourrais m’emmener chez toi ? Va falloir que tu m’aides pour bouger.

Avant de la laisser répondre elle l’attira la déséquilibrant surement mais peu lui importait, elle voulait l’embrasser, autant pour la rassurer que pour se faire du bien à elle-même. Lorsqu’elle libéra ses lèvres elle se sentait mieux.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Mar 07 Juil 2015, 23:45

Aussi belle que la Mort.


mauvaise idée









Jamais elle n’aurait cru que Saki ait une réaction aussi douce, et pourtant elle l’avait espéré de tout son cœur. Sa voix apaisait la haine et son étreinte sa douleur, elle s’était laissée tirée dans la ruelle d’à côté. Saki était parfaite aux yeux de Kyre, sa façon de prendre soin d’elle le démontrait sans mal, elle est la seule à agir de la sorte pour elle. Assises sur le sol, Kyre à moitié en boule dans les bras de sa bien-aimée se sentait honteuse et triste de ses conneries, elle n’était vraiment qu’une arme, attirante au visuel, mais aux actions exécrables.
Elle ne sut retenir un sourire à la remarque sur le côté du lit, comment arrivait-elle à dire des bêtises maintenant ? Et elle rigolait en plus, elle l’admirait, plus que personne d’autre, alors elle tenta tant bien que mal à répondre du même ton.

« Tu as le droit de prendre toute la place que tu veux dans mon lit. »

Sans vouloir te commander mon cœur, je vais avoir besoin de repos…. Et je vis loin. Tu pourrais m’emmener chez toi ? Va falloir que tu m’aides pour bouger.

« Tu es blessée par ma faute… C’est le moins que je puisse faire.. » Dit-elle en regardant le sol juste avant de se faire déséquilibrer en arrière pour se faire embrasser un moment, elle se sentait mieux.
Suite à ça Kyre se releva et aida sa chérie à se lever en douceur, elle était légère. Elle avait fait passer le bras valide de Saki autour de son cou et passé sa main autour de sa taille afin de l’aider à marcher. Heureusement elle n’habitait pas très loin, elles avaient doucement traversé le quartier sans encombre.

« Je suis désolée… Je t’ais déçue et je sais que tôt ou tard je vais recommencer.. »

Saki dans toute sa perfection, lui assurait que ce n’était rien et que tout allait bien se passer, Kyre l’espérait, mais elle savait bien que son secret était impardonnable et qu’elle était dans la dernière ligne droit de sa révélation. Une fois dans un quartier proche des docks, elle poussa la porte d’un immeuble propre, doté d’un ascenseur en bon état. A l’intérieur de celui-ci elle activa son omnitech et le présenta devant le panneau, sans appuyer sur le moindre bouton il les amena au dernier étage. Une petite sonnerie et la porte coulissa automatiquement, un seul appartement. Elle posa sa main sur le panneau digital et approcha son œil bleu du scanner rétinien, une petite lumière verte s’alluma et la lourde porte coulissa au son des vérins.

Un appartement très spacieux, moderne mais relativement vide et plutôt mal rangé, ici, aucune décoration futile, le mobilier est correcte bien que plutôt modeste. On notera tout particulièrement que les ¾ du salon sont transformé en salle d’entrainement, composée de tout le nécessaire, barre de tractions, robot de combat, punching-bags spécialement conçus pour les biotiques et d’autres choses. Kyre aida Saki à s’asseoir sur un canapé et se rendit soudainement compte que de ci de la traînait des sous-vêtements à elle qu’elle jetait après son entrainement pour aller se doucher.

« Haem.. Je reviens ! Pardon tu es la première à venir chez moi ! » Dit-elle en courant partout pour les récupérer. Elle grimpa l’escalier en colimaçon pour aller les jeter en tas dans un coin de sa chambre et revenir rapidement. Pour demander d’une voix à la fois inquiète et attentionnée.

« Est-ce que je peux faire quelque chose pour toi ? Tu voudras un truc en particulier ? Qui te ferait plaisir ? »


 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Jeu 09 Juil 2015, 02:08


Assise sur le canapé, Saskia regardait avec amusement et intérêt la course au ramassage de Kyre, ramassant petite culotte et autres à une vitesse ahurissante, toute flattée d’être la première à venir ici. Cela lui faisait plaisir de la voir s’agiter pour une telle broutille, même si certaine pièce retinrent particulièrement son attention. Elle avait senti pendant le trajet l’appréhension de Kyreshorl grimpé petit à petit malgré ses tentatives pour la rassurer. Elle s’en voulait et était persuadée que jour ou l’autre Saskia la jugerait pour ce genre d’acte. Pouvait-elle lui donner tort ? Elle n’avait que faire de la vermine d’Oméga, et la colère de Kyre pouvait s’y libérer sans qu’elle ne trouve cela choquant, mais si un jour elle s’en prenait à une personne trop innocente ? Comment réagirait-elle ? Elle ne le savait pas.

Mais à cet instant cette épreuve lui semblait bien plus lointaine que celle qu’elles semblaient se préparer toutes deux à affronter. Après ce dernier événement il était évident que le moment de jouer carte sur table se rapprochait. Kyreshorl avait un secret, qui la pesé plus encore que sa violence. Une part sombre qu’elle avait enfermée en elle-même depuis leur premier baiser, Saskia voulait la comprendre, et mettre à jour cette ombre.

Alors que Kyre s’agitait en tous sens, lui demandant si elle avait besoin de la lune, car s’il fallait elle avait une échelle, Saskia se tendit légèrement en avant pour saisir ses doigts fins, et l’attira vers elle. Kyre s’écrasa dans le canapé tout près d’elle. Elle se laissa glisser contre son épaule, savourant sa présence et le calme soudain dans la pièce, cette fille était un réacteur à Ezo sur le point d’exploser.
Elles ne dirent rien pendant de longues minutes, la douleur dans son bras diminuer progressivement, elle pourrait le bouger dès le lendemain, et l’utiliser comme si de rien était en deux ou trois jours, alors elle se contenta de profiter de ce silence intime qu’elles partageaient, emmagasinant du courage par petite bribe. Elle finit par inspirer longuement, et parla.

-On s’est fait une promesse dans ce restaurant, une promesse d’amour et de vérité, je crois que l’amour est présent, on pourrait difficilement le démontrer plus. Je suis à toi, tu es à moi. Reste la vérité.

Elle hésita puis parla.

-Je suis chasseresse, et lieutenant-colonel de l’armée asari, je suis là pour éliminer la vermine d’Oméga. Vermine dont tu fais partie, je le sais. Je ne peux m’empêcher de t’aimer, alors que je devrais te haïr. Je suis fière de mon rôle et de mon armée, et je continuerais ce pourquoi je suis venue. Je ne sais pas ce qui nous arrivera, mais je suis soldat, et je t’aime.

Elle n’avait pas lâcher les doigts de Kyreshorl, et pour l’instant elle ne s’était pas défiler non plus. Elle pouvait être exécutée pour ce qu’elle venait d’avouer à une « ennemie », mais elle ne pouvait supporter l’idée de lui cacher ce qu’elle était,pas à elle, même si elle devait la perdre. Elle avait parlé, c’était au tour de sa bien-aimée.

-Je t’écoute.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Jeu 09 Juil 2015, 03:12

Aussi belle que la Mort.



Revelation.










Attirée par Saki sur le canapé, elle s’y laissa tomber et vint se serrer contre elle et recueillir sa belle asari sur son épaule, elle lui caressait le visage et les excroissances en douceur. En même temps d’être un simple geste d’affection, c’était également un très bon antistress, peu à peu elle se détendait ou plutôt se calmait, de plus en plus capable de mettre son erreur de côté. C’est après ces longues minutes de silence qu’il fût brisé par la voix de Saskia.

Elle avait tout mis sur le tapis sans préavis, elle était un lieutenant-colonel rien que ça, et en mission pour nettoyer la station des ¾ de ses occupants, pour la plupart des gens comme elle. Certes elle l’aimait, mais elle était fière de son rôle et de son armée comme elle l’avait dit. Elle comptait bien finir ce qu’elle avait commencé et elle, elle était en plein milieu.
Les mains de Kyre se mirent à trembler légèrement, son monde semblait s’effondrer devant ses yeux, certes la déclaration de Saki lui faisait mal au cœur, mais sa vraie douleur était loin de là. Son rôle ? Si ce n’était que ça il aurait juste été temps pour elle de prendre des décisions. Mais non, le vrai mal était la suite, Saki venait de livrer son secret et évidement elle exigerait qu’elle en fasse autant et..


« Je t’écoute »


C’était comme si son cœur s’arrêtait de battre, figée, elle regardait dans le vide, les yeux écarquillés, la panique qui commençait à prendre part au nœud de ses émotions, que devait-elle faire ? Saurait-elle le dire ? Elle n’avait pas le choix ! Saki sait très bien qu’il y a quelque chose qui cloche ! Mais si elle le dit ? … Pour sûr, elle s’en ira.. Oui, les choses devinrent clair, c’était comme une punition pour être ce qu’elle est, elle ne méritait pas de relation. Elle senti les mains de Saskia serrer les siennes comme pour la tirer de ses pensées, alors elle se résigna par respect pour celle qu’elle aime tant, elle ne lui dira pas de mensonge, pas à elle, c’était impossible et alors elle acceptera sa punition.

« Je… » Elle prit une profonde inspiration et sentit les larmes monter lors de l’expiration, ces derniers temps elle n’avait été qu’une pleurnicharde. Elle cherchait ses mots, formuler une phrase pour lui avouer ce secret lui semblait impossible. « Je suis maudite… Condamnée à tuer la personne que j’aime si je perds le contrôle de mon esprit. Je t’aime, je t’aime si fort.. Et j’ai tellement peur de craquer.. » Sa voix était légèrement tremblotante, mais les larmes coulaient les unes après les autres jusqu’à son menton. « Je suis une Ardat-Yakshi.. » Elle avait détourné la tête vers le côté opposé de Saskia, trop apeurée de voir l’expression de dégout qui se dessinerait sur son visage.

« Tu vois.. Toi qui doit exterminer la vermine, tu as certainement devant toi la pire du genre.. Et si tu es assez dégoutée pour remettre ton manteau d’armée et passer à l’action. Alors commence par moi s’il te plait, maintenant que je ne t’ai plus je n’ai plus rien à perdre… »



C’était mieux ainsi à ses yeux quitte à mourir de la main de quelqu’un, puisque tout espoir n'est plus, autant que ce soit de la main de celle qui sera son seul amour.



 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Jeu 09 Juil 2015, 15:40


Tout se déroula au ralenti pour Saskia, les mots de Kyreshorl lui parvinrent comme sortit droit de ses peurs. Elle avait crû faire un pas énorme en révélant son secret, mais en entendant le sien elle dût reconnaître qu’il lui paraissait soudain minuscule. Une Ardat-Yakshi, les vol vie, le secret le plus honteux des asaris. Elle les avait étudié lors de sa formation, pas des monstres en soit, pour la plupart, juste des tueuses naturelles, des asaris née avec un problème que devraient supporter le reste de leur vie.. Le problème était les rare cas de celles qui aimaient cet état, Elles jouaient à prendre des vies quand le besoin s’en faisait sentir, voir même juste par plaisir, semant la mort dans leur sillage avec une efficacité terrible. Elle revue toute leur rencontre, les réactions de l’asari, son instabilité et sa colère. Ça en était une, une de celles qui tuait pour son plaisir, un de ces cas si particulier même parmi les Ardat, elle en était certaine.

Etait-ce cet état qui l’avait séduite chez Kyre, avait-elle usé de ses dons pour la ravir ? Non elle savait bien que non, ce genre d’attribut était de la légende urbaine, celle que le gouvernement avait mise en place pour stigmatiser les porteuses du gêne. Selon son enseignement, elle aurait dû se lever, et l’abattre immédiatement. Cela aurait dû l’écœuré de ses sentiments, lâcher sa main pour essayer de sauver le peu qui lui rester d’amour propre et d’âme. Mais voilà, Kyre s’était confié, elle avait été honnête car c’était elle, elle l’avait épargné dans la cabine, car c’était elle, car elle l’aimait. Cela la troubla, devoir nuancer ces deux constations la bouleversait, elle aimait un monstre, et ce monstre l’aimait. Elle fixa Kyre, qui refusait de la regarder, son visage tourner, de honte, de peur, de chagrin.

Saskia se sentit en colère, mais pas contre Kyre. Elle en voulait à cette station, elle en voulait à son monde, elle en voulait à la galaxie entière. Jamais on n’avait offert à cette femme une chance d’être autre chose, depuis sa naissance, on attendait d’elle qu’elle soit ce prédateur. Ceux qui auraient dû l’aider la juger sans la connaître, et ceux qui la soutenaient l’encourager dans son vice. On lui avait donné des dés pipés et dit de se débrouiller. Pourquoi une seule fois dans sa vie aurait-elle envisagé d’être autre chose ? Qui lui en avait laissé l’occasion ?!

Saskia se rendit compte qu’elle serrait très fort la main de Kyre bien que celle-ci ne broncha pas. Peu à peu elle desserra sa prise, alors qu’elle laissait échapper sa colère loin d’elle. C’était décidé, ce serait elle, elle deviendrait cette chance, par amour elle le ferait. Un sourire calme et décidé marqua son visage. Elle se leva avec difficulté, ses doigts échappant à ceux de Kyre, qui ne la retint pas même si elle avait senti ses doigts trembler. Elle inspira brutalement s’armant de détermination.

-Cette nuit, tu vas me prouver que tu n’es pas un monstre.

Elle s’avança vers l’escalier en colimaçon que Kyre avait emprunté quelques minutes avant, retirant lentement son haut par le zip qui le maintenait. Elle le laissa glisser à terre, bloquant son bras invalide entre ses seins. Son dos nu exposé à Kyreshorl qui la regardait à présent, elle en était sûre, elle posa son pied sur la première marche qui la mènerait au lit de Kyre.

-Je vais monter, me déshabiller, puis m’allonger sur ta couche. Tu vas m’y suivre, et dans les heures à venir, tu vas me faire jouir, plusieurs fois, en te retenant de fusionner, je sais comment cela fonctionne. Mon esprit sera facilement accessible pour toi quand je serais dans le plaisir, tu devras te contenir. Si à l’aube je suis toujours en vie, alors nous serons toutes les deux ce qu’il en est.

Elle grimpa tranquillement les marches. Une fois en haut, Kyre put voir ses deux chaussures dégringolé l’escalier, indiquant qu’elle continuait à se déshabiller. La voix de Saskia lui arriva, claire et décidée, avec une excitation évidente.

-Et dépêche-toi, j’ai très envie !


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Jeu 09 Juil 2015, 17:32

Aussi belle que la Mort.



Revelation.












Leurs mains étroitement serrées, le silence de mort qui régnait dans son appartement détruisait peu à peu le reste d’espoir qui était enfouis au fond de son corps. A l’image d’une vitre brisée ou d’un bâtiment qui s’écroule au ralenti, le temps semblait s’être figé dans un but sadique de prendre le temps de la réduire à néant sans lui laisser la moindre chance de se faire pardonner. Elle senti finalement la mort se lever et ses mains l’abandonner, c’était comme lui arracher le cœur sans prendre la peine de l’attacher puisqu’elle était incapable de bouger. Elle avait accepté son sort et quelque part un sentiment de soulagement vint étreindre son âme, sa souffrance allait prendre fin et de la main de la seule personne pour qui elle aurait donné sa vie. Alors les larmes cessèrent de couler et un fin sourire aussi triste qu’heureux illumina son visage. « Aller mon amour, il est temps, ne me fait plus attendre et abrège mes souffrances. » Pensa-t-elle, fermant les yeux alors qu’elle entendait Saskia prendre une profonde inspiration.

Cette nuit, tu vas me prouver que tu n’es pas un monstre.

Elle tiqua de la tête, en apercevant la mort lui passer sous le nez et se diriger vers les escaliers, elle leva le regard vers elle et la regardait se déshabiller sans comprendre. Cette femme, avait renié toute son éducation et tout ce pour quoi elle avait vécue pour.. Elle ?

Je vais monter, me déshabiller, puis m’allonger sur ta couche. Tu vas m’y suivre, et dans les heures à venir, tu vas me faire jouir, plusieurs fois, en te retenant de fusionner, je sais comment cela fonctionne. Mon esprit sera facilement accessible pour toi quand je serais dans le plaisir, tu devras te contenir. Si à l’aube je suis toujours en vie, alors nous saurons toutes les deux ce qu’il en est.

Et dépêche-toi, j’ai très envie !


Elle avait observé Saskia, transcendante, gravir chaque marche des escaliers se faisant gifler par ses paroles. A la vue des chaussures qui dégringolèrent d’en haut, elle se mit à rire doucement, puis fondit en larmes tout en étant incapable d’arrêter de rire, bien qu’emplie de tristesse, la, tout de suite, elle était heureuse, et tellement amoureuse.

Lentement, les marches défilaient sous ses pieds nus, la fraicheur de la matière sur sa peau l’aidait à garder courage, elle faisait glisser sa main droite sur la barrière et sa main gauche était posée sur sa peau juste sous sa gorge. Inexorablement attirée vers le haut et à la fois terrorisée d’obéir au désir de sa moitié, c’est les lèvres pincées que ses yeux parvinrent à la hauteur du sol de sa chambre. Elle se stoppa un instant, de là elle pouvait tout juste apercevoir l’entrée de sa chambre démunie de porte, mais elle ne pouvait voir Saki sur le lit. Doucement, tel un félin aux doux pas feutrés, elle gravit les dernières marches pour arriver dans l’ombre ou une fois encore, elle se stoppa.
Saskia, pouvait certainement facilement distinguer sa silhouette dans l’ombre, timide. Elle prit une longue inspiration et sortit doucement de l’ombre dévoilant son corps musclé et aiguisé habillé d’une lingerie fine noire et rouge et de ses nombreux tatouages. Elle approcha lentement en gardant les yeux baissés et ce ne fut que lorsqu’elle eut atteint le pied du lit qu’elle leva le regard jusque dans celui de Saki, allongée telle une déesse dans son large lit, elle resta ainsi un moment laissant à sa sublime divinité tout le temps pour l’observer dans les moindres détails. Doucement, les joues toujours trempées de larmes elle se hissa sur le lit glissant au-dessus de ces belles jambes, frôlant sa peau, puis au-dessus de son ventre jusqu’à parvenir à son visage et l’observer soutenue par ses coudes a seulement quelques centimètres au-dessus de ses lèvres.

Sans un mot, elle laissa glisser ses jambes le long de celles de son amour et colla la totalité de son corps contre le sien, encouragée par la chaleur de sa peau elle ferma les yeux et glissa ses lèvres contre celles de Saski, longuement, sans mouvement. Un baiser simple, mais emplis de tous ses sentiments pour elle. Elle recula alors son visage et lui adressa un beau sourire des plus sincères, elle lui murmura alors.


« Je t’aime Saki.. »


 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Ven 10 Juil 2015, 21:21


Dernière édition par Saskia T'zela le Jeu 16 Juil 2015, 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Ven 10 Juil 2015, 22:57

Aussi belle que la Mort.



Passion.


















 






Kyre:
 


Dernière édition par Kyreshorl Venterra le Jeu 16 Juil 2015, 22:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Sam 11 Juil 2015, 22:23


Dernière édition par Saskia T'zela le Jeu 16 Juil 2015, 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Mar 14 Juil 2015, 18:34

Aussi belle que la Mort.



Passion.













 






Kyre:
 


Dernière édition par Kyreshorl Venterra le Jeu 16 Juil 2015, 22:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Jeu 16 Juil 2015, 20:16


Dernière édition par Saskia T'zela le Sam 18 Juil 2015, 18:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Sam 18 Juil 2015, 17:07

Aussi belle que la Mort.



Petite surprise.










 





***********************************************************************










Des jours, des semaines et quelques mois sont passés, Saskia et Kyre vivent maintenant ensembles dans le grand appartement de cette dernière, pour rendre la vie plus confortable à sa chérie elle avait changé tout l’immobilier pour des fournitures neuves de qualité et surtout bien plus jolies. Kyre était devenue rayonnante et avait changé beaucoup de ses mauvaises habitudes que Saki n’appréciait pas. Tout comme elle refusait les contrats trop violents, elle s’était alors plutôt spécialisée dans les missions d’espionnage ou d’escorte. Bien sûr, elle avait toujours gardé le secret de Saskia enfouis au plus profond d’elle-même.
C’est d’ailleurs lors d’un contrat d’escorte qu’elle entendit parler d’une journée des amours, une sorte de tradition asari. Le genre de chose dont elle n’avait pas la moindre connaissance et qui n’était de toute façon pas bien répandue sur Omega, mais depuis déjà quelques temps Kyre pensait à quelque chose d’important qu’elle voulait dire.. Non. Demander à Saki, et peut être ce jour serait un bon moment pour ça.

Mais aujourd’hui était le jour J et kyre n’était absolument pas prête, du tout, du tout ! Elle savait Saskia occupée à son travail quelque part sur la station et elle-même était partit un peu comme une voleuse se matin pour courir partout sur Omega. Elle avait beaucoup de choses à faire avant le retour de sa merveilleuse femme. Elle ne connaissait pas cette tradition asari et d’après ses renseignements c’était un jour ou il fallait faire quelque chose par amour pour sa moitié, mais Kyre tellement douée pour ce genre de choses avait due s’y prendre le jour même ! Aussi stupide que le nombre de fois qu’elle s’était dit qu’elle était trop conne de ne pas avoir su ça plus tôt elle avait tout de même réussit à rassembler ce dont elle avait besoin.

Retour à l’appart, elle n’a pas beaucoup de temps en deux temps trois mouvement elle se met de la musique et prépare la table avec des couleurs vives à la façon qu’elle avait vu sur des photos de restaurants haut de gamme de Thessia. Elle avait acheté des bougies thessiannes bleutées et dorées qu’elle éparpille dans la pièce pour créer une ambiance tamisée. Le temps d’une douche et elle se glisse sans sous-vêtements dans une robe pour la première fois de sa vie, la dite robe est d’un rouge profond, moulante, courte et fendue le long de la jambe jusqu’à la taille. Elle est pourvue d’un décolleté plongeant presque jusqu’au nombril, son dos lui est entièrement découvert jusqu’à la naissance de ses fesses. Elle n’a pas la moindre idée si celle robe lui va vraiment bien, mais elle la trouve belle bien qu’elle se sente nue la dedans.. Enfin.. Elle EST nue dedans, mais bref.

Une sonnerie retentit, la livraison était arrivée, plusieurs plats à partager qui venaient tout droit du tout premier restaurant ou elles avaient mangé. Des plats théssiens joliment présentés sous une cloche vitrée qui gardait la nourriture au chaud. Il ne restait maintenant plus qu’à attendre que l’élément le plus important pointe le bout de son petit nez. Alors, elle éteignit toutes les lumières, changea la musique pour quelque chose de beaucoup plus doux et resta près de la grande baie vitrée à observer la vue.


 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Sam 18 Juil 2015, 18:07




La journée avait été longue et éprouvante. Pourtant comme depuis des mois le cœur de Saskia était d’une légèreté à toute épreuve, elle avait l’impression de vivre chaque instant comme un rêve, car une petite asari au corps et à l’esprit de feu l’aimait sincèrement. Seule ombre à son magnifique tableau, elle devait se séparer de la douceur de son corps tous les matins, mais revenait encore plus avide le soir. Elle avait espacé ses incursions dans les bases des gangs, et même l’avancement de ses opérations en général, Kyre comme elle s’éloignait petit à petit de leurs anciennes vies pour vivre celle de leurs couples. Sa compagne s’était assagie, sauf avec elle, mais ses explosions de violence étaient rares et souvent justifiées. A vrai dire la dernière était déjà floue dans sa mémoire, elle faisait des efforts pour elle, et Saskia l’en aimait d’autant plus sans jamais lui imposer quoi que ce soit.

Elle rentrait enfin, elle avait déjà envie de sentir l’aura de Kyreshorl près d’elle, de sentir ses lèvres douces. Il lui arrivait souvent de rêver d’elle, et alors elle se réveillait pour vérifier qu’elle existait belle et bien, serrant son corps aussi étroitement que possible contre le sien. Elle avait emménagée dans l’appartement de sa bien-aimée après peu de temps, surprise elle-même de se sentir si à l’aise chez elle. Il faut dire que Kyreshorl avait tout fait pour cela, son repaire était à présent un vrai nid d’amour à la Kyreshorl, car ses petites culottes trainaient encore partout.

C’est avec un sourire qu’elle posa sa main sur la commande d’ouverture. A peine la porte se mit elle à coulisser que le son envoutant de la musique lui parvint. Elle avança d’un pas tranquille, la porte se refermant la plongea dans la pénombre et elle prit le temps de s’adapter. Les bougies disposées un peu partout dégageaient une ambiance rassurante et pleine de tendresse, en plus d’être sacrément classe. Leur table était au milles couleur d’un arc en ciel Thessien, et des plats couverts attendaient visiblement son arrivée, et le fumet léger qui s’en dégageait lui mettait l’eau à la bouche. Saskia leva les yeux et son cerveau failli fondre quand son regard dessina le corps de sa femme.

Dans la lumière du soir extérieure, elle se tenait toute en ondulation, sa robe, ou plutôt son bout de tissu mettait en valeur son corps toujours si parfait, et dans le contre-jour, le peu qu’elle cachait en était aussi dévoilé. Elle était splendide, et elle était à elle, comment la déesse avait-elle put réaliser un tel miracle ? Il fallut tous les efforts du monde à Saskia pour réussir à fermer la bouche et à se remettre à avancer, son sac glissa de son épaule et tomba dans un bruit étouffé sur le sol, Kyre ne réagit pas, preuve qu’elle l’avait bien entendue arriver mais savourer son petit effet. Alors qu’elle avançait vers elle, elle pouvait détailler son vêtement, et dû reconnaître que même l’attendre nue n’aurait pas eu autant d’effet sur ses hormones. Comme toujours Kyre se croyait incapable de mettre en valeur un vêtement tout en étant une merveille visuelle. Ce petit bout de tissu était transcendé par celle qui le portait. Tout en elle dégageait romantisme et érotisme. Bon sang ce qu’elle l’aimait !

Saskia tendit la main, et le bout de ses doigts se posèrent sur l’épaule nue de Kyreshorl, vérifiant que cette incarnation de beauté se trouvait bien devant elle. Sa peau chaude l’électrisa, comme seule elle savait le faire. Alors elle s’approcha d’elle un peu précipitamment, son corps épousant le dos de sa compagne. Elle l’enlaça avec une tendresse mêlée de possessivité, elle n’y pouvait rien, elle la désirait à chaque instant.

-Tu es une merveille pour mes yeux mon cœur.

Ses lèvres se perdirent dans le cou de Kyreshorl alors qu’elle humait son odeur à plein nez, se retenant difficilement de déchirer cette robe et de prendre son dû tout de suite. Mais Kyreshorl avait fait de nombreux efforts pour créer cette atmosphère pleine de romance, et Saskia voulait savourer cet instant autant qu’en comprendre la soudaineté. Sans pour autant la laisser s’éloigner, elle relâcha son étreinte, ses mains se posant sur les hanches de sa bien-aimée. Tranquillement leurs bassins se mirent à tanguer coller l’un à l’autre sur le rythme musical lent qui emplissait discrètement la pièce.

-Que me vaut toutes ces attentions ? On dirait que tu y as passer la journée ma puce.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Dim 19 Juil 2015, 15:53

Aussi belle que la Mort.



Petite surprise.






Lorsque la porte s’était ouverte elle avait hésité à se retourner et se montrer mais quelque chose lui dit de ne pas bouger, rester ainsi pour lui laisser le temps de la regarder et comprendre l’atmosphère du moment. Elle sentait presque son regard analyser le moindre recoin de son corps et de sa tenue, elle écoutait son pas léger approcher lentement jusqu’à arriver tout près d’elle.

Elle sent son parfum enivrant lui ordonnant en douceur de fermer les yeux et le savourer, la main posée sur son épaule déclenche un léger frisson qui la traverse jusqu’à l’autre épaule. Elle sourit, le corps de Saki épousant le sien dans une étreinte possessive, son murmure apaise ses doutes, elle se détend enfin complètement et les lèvres de sa femme qui caressent sa peau fait vibrer ses sens. Elle se laisse entrainer dans le doux mouvement de hanche en écoutant cette voix qu’elle aimait tant.

« J’ai appris qu’aujourd’hui était un jour spécial sur Thessia, pour les couples. Alors.. Je me suis dit que ce serait bien si.. Enfin.. Si je pouvais te rappeler un peu ton chez toi... Avec moi. »

Des mots simples un peu difficilement trouvés, mais des mots importants pour elle, car il y avait un sens derrière tout ça, quelque chose d’important. C’était la raison pour laquelle sa voix avait été un peu hésitante, elle pose ses mains sur celles de Saki et tire un peu dessus pour silencieusement lui demander de la serrer fort contre elle. Elle ferme les yeux et laisse doucement tomber sa tête en arrière pour la poser contre celle de son amour, doucement bercée, elle pourrait rester ainsi des heures sans bouger ni parler.

« Je… » Son cœur se mit soudainement à battre violemment dans sa poitrine et due se pincer les lèvres un moment avant de reprendre. « Un jour.. J’aimerais partir » Elle inspira doucement. « Loin d’ici. Avec toi.. Peu importe où, tant que c’est avec toi. » Enfin, elle avait vidé un peu de son sac, elle avait pris conscience de ce qu’elle voulait vraiment, plus que tout autre choses.

« Je veux vivre avec toi, loin d’ici. Et découvrir ces choses que je ne connais pas, ces paysages que je n’ai toujours vu qu’en image.. »

Puis elle se tourne, tout en restant dans les bras de son amour, elle pose ses mains sur ses épaules, puis vient y poser son visage et fait passer ses mains dans le dos de Saki.

« Bien sûr, seulement si tu es d’accord, et puis je sais que tu as beaucoup de travail et que cela te tient à cœur, je saurais être patiente.. »



 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Dim 19 Juil 2015, 18:10




Saskia eut l’impression de se sentir soudain vide. Tout avait disparu en elle, sauf les mots de Kyreshorl qui rebondissaient en elle créant de puissant écho. Elle se sentait naître, comme si tout jusqu’à maintenant n’avait été qu’une lente préparation à cet instant. Elle respira bruyamment, essayant de faire disparaitre le coton qui lui emplissait soudain la bouche.

Elle mit une seconde à se rendre compte qu’elle criait de joie. Ses mains s’étaient agrippées aux hanches de Kyre et elle la souleva pour la faire joyeusement tournoyer autour d’elle. Lorsqu’elle la fit retoucher terre se fut pour cueillir son visage avec ses lèvres, le couvrant de baiser plein d’amour. Elle bloqua le visage de Kyre entre ses mains, la scrutant à moins d’un centimètre, pour relire la vérité de ses paroles dans ses yeux, et c’était vrai !

Elle écrasa presque Kyre dans ses bras en riant. Son cerveau carburait déjà à toute allure, il fallait s’organiser, prendre le temps de transmettre la direction des opérations, reformer les groupes sans elle, et couper les ponts avec Thessia. Mais elle le ferait, ça oui, elle partirait avec son ange. Elle parla plus vite qu’un vortcha doppé.

-Laisse-moi trois, non quatre mois ! Tout sera prêt je te le promets, tu verras, on ira partout. J’ai tant de choses que je veux te montrer ma chérie ! Je te ferais vivre tout ce que tu voudras, merci mon amour, merci, merci, merci, merci !!!

Elle faillit se mettre à préparer son sac, juste pour être prête à partir. Elle faisait le quatre cent pas dans la pièce tant elle se sentait incapable de tenir en place. Elle voulait déjà y être, être partout où Kyre serait, vivre sa vie avec son seul et unique amour. Elle imaginait déjà leurs siècles de bonheur, elle….

Elle tourna son regard de nouveau vers Kyre qui attendait qu’elle ait finit de courir sans but dans l’appartement. Tout s’apaisa dans l’esprit de Saskia, elle avança lentement vers elle, se remplissant une nouvelle fois le regard de sa beauté. Elle revint tout contre elle, ses mains trouvant de nouveau le chemin de ses hanches.

-Il faut vraiment que je fête ça mon amour, désolé, le repas va devoir attendre….

Déjà ses doigts faisaient remonter la petite robe de sa compagne, et elle finit bien vite au sol alors que Saskia avait trouvé le moyen de fêter cette nouvelle.

*****************************************

Elle rejoignit leur couche improvisée devant la fenêtre avec un plat dans les mains, la faim ayant fini par vaincre leur lubricité. Kyre était allongée sur le ventre, ses pieds battaient l’air, alors qu’elle fredonnait l’air d’une chanson qu’elles appréciaient. Elle posa le plateau à devant elle en se rallongeant, posant le couvercle négligemment à côté des draps. Elle ne put s’empêcher de déposer une série de baiser sur la cambrure de Kyre, suivant le tracer de sa colonne vertébrale, remontant de ses fesses jusqu’à son cou.

-Tu me mets toujours en appétit !

Elle sourit en laissant planer cette phrase à double sens dans l’air. Elle fit glisser le plateau pour qu’il soit accessible par elle deux, alors que leurs épaules étaient l’une contre l’autre. Saskia baignait dans le bonheur, et elle riait sans raison au moins une fois par minute. Elle commença à piquer dans le plat composé de tellement de choses qu’elle eut du mal à en définir une.

-Tu sais quoi, je crois que c’est la fête asari que je vais préférer pendant quelques siècles.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Lun 20 Juil 2015, 14:24

Aussi belle que la Mort.



Calin.







Kyre éclata de rire à la réaction de Saki, elle n’avait jamais vu quelqu’un d’aussi heureux de sa vie et encore moins rendu qui que ce soit heureux de toute sa vie et là elle avait réussi quelque chose de fou, d’ultime, elle partageait la joie de celle qu’elle aime tant. Se faire tant secouer d’amour était le plus beau sentiment du monde, mais observer le bonheur de Saskia avait quelque chose de puissant, elle sentait une forte satisfaction lui bruler le corps, c’est comme si elle se prenait des ondes provenant de sa bien-aimée.

Laisse-moi trois, non quatre mois ! Tout sera prêt je te le promets, tu verras, on ira partout. J’ai tant de choses que je veux te montrer ma chérie ! Je te ferais vivre tout ce que tu voudras, merci mon amour, merci, merci, merci, merci !!!

Kyre encore une fois ne sut retenir un rire, c’était comme si Saki était animée avec une batterie bien trop puissante pour son corps et courait de partout tel un chat dans son quart d’heure de folie. Son retour fût plus mouvementé que prévu et bien vite sa robe fût abandonnée au sol et la soirée se déroula dans la chambre.
Quelque temps plus tard, la bonne nouvelle fêtée avec force et honneur, toute deux était simplement allongées dévêtues avec le plateau que Saki était partie chercher. Kyre avait pris un fruit qu’elle appréciait quand les lèvres de sa chérie avaient remonté sa colonne.

« Tu es "toujours" en appétit mon amour.. » Lui dit-elle avec un petit sourire en coin juste avant de croquer dans le fruit. « J’ai parfois l’impression d’être une sorte de "friandise à déguster chaque jour" Ou quelque chose dans le genre, un bonbon à lécher qui se termine jamais. » Rajouta-t-elle dans un léger rire en allant lui mordiller l’épaule.

« Oui, cette fête est plutôt pas mal finalement.. Il faudra que je demande à mes sœurs si elles connaissaient ça, mais j’en doute beaucoup. » Puis elle remarqua le regard béat de Saki qui l’observait comme si elle avait dit un truc qu’elle aurait dû dire bien plus tôt.

« Je.. Ne l’avais pas mentionné ? Vraiment ? .. ho.. » Elle fit une moue désolée un peu exagérée pour tenter de piquer la pitié de Saki avec son petit air mignon. « Pardon.. Je pensais l’avoir dit. Keisha et Amelia, nous ne sommes pas très proches et je doute fortement que tu les apprécierais elles ont tendance à m’énerver moi-même. Elles sont un peu fermées et ne savent pas ce que je suis, je ne leurs fait pas assez confiance. Mais bref ! »

Elle pose sa tête sur l’épaule de Saki tout en grignotant d’autres aliments pris au hasard dans le plat trop remplis, puis d’un air malicieux, elle se met à piquer les aliments que Saki choisit en venant les prendre tel un serpent juste avant elle. Bien décidée à faire sa chieuse, air de rien au début, son visage trahira vite sa forte envie de taquiner sa chérie.


 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Lun 20 Juil 2015, 20:06




Saskia fit les yeux rond, plus encore qu’un galarien. Elle avait beau connaître la personnalité et le corps de Kyre sur le bout des doigts, elle ne savait strictement rien de son passé. Elles n’avaient jamais eu vraiment besoin de raconter leur périple jusqu’ici, ensembles elles étaient elles-même, voilà tout, ça leur suffisait. Mais quand même, pouvoir se moquer de ses antécédents au point de ne même pas avoir envisagé de lui demander si elle avait de la famille…. Et elle de lui en parler. Pourtant sa seule véritable réaction fut de pouffé de rire devant l’expression de chat de sa petite amie alors qu’elle posait sa tête sur son épaule.

Saskia mater sans honte le corps de Kyre, se rappelant cette histoire de friandise infinie, et du admettre que c’était assez proche de la vérité. Elle finit par reposer son attention sur la plat car elle avait soudain l’impression que chaque bout qu’elle attrapait lui glisser entre les doigts. Ce ne fut que pour constater que la petite chipie lui chaparder son dû à chaque tentative. Avec un sourire grandissant elle dit.

-Sale petite.. !

Elle lui bondit dessus et se lança dans une bataille de chatouille, bloquant Kyre sous elle pendant son assaut. Sa compagne hurlait de rire et de rage essayant tant bien que mal de contre attaquer. Les gestes devinrent plus appuyés, les cibles plus précises, et les intentions bien plus orientée. Les rires qui perçaient l’air devinrent halètement puis gémissement. Saleté de friandise…

*****************************************

Saskia s’écroula quelques minutes après en haletant, le corps en sueur à côté de celui de Kyre, la moitié du plat était renversé, ce qui ne l’empêcha pourtant pas de s’emparer victorieusement d’un des morceaux survivants et de l’avaler à peine croquer. Elle se mit sur le côté vers Kyre, se mettant à mordiller son épaule pour remonter dans son cou, elle se sentait déjà d’attaque pour un sixième round, mais un éclair de lucidité lui traversa l’esprit.

-C’est vrai !

Elle se tortilla par-dessus Kyre pour sortir du lit, s’écroulant à moitié par terre, sous les ricanements de celle-ci, elle la foudroya du regard mais ne put cacher son propre amusement. Elle traversa l’appartement, ses pieds nus sur le sol frais la faisant trottiner. Elle revint vers le lit avec le sac qu’elle avait laissé tomber devant la porte, et le retourna tout bonnement sur le lit, renversant son contenu. Des datapad, des notes manuscrites, un pistolet. Elle fouilla le tas et finit par trouver ce qu’elle voulait, le tendant fièrement en l’air. Une petite boite noire. Elle remonta dans le lit, enjambant Kyre jusqu’à se poser sur son bassin, sa petite amie venant poser ses mains sur ses hanches, lui arrachant un frisson. Elle posa son butin sur le ventre de Kyre et l’ouvrit.

-J’ai trouvé ça dans le marché, un quarien itinérant qui vendait ses créations. Regarde.

Elle extirpa de la boite deux étrange pendantif, l’un après l’autre. Des sortes de croissant de lune extrêmement courbés qui pendaient au bout de fine chaine en argent. Le plus surprenant étant que le pendentif flottait en réalité sous l’attache de la chaine sans la toucher. On pouvait le faire tournoyer, mais il était impossible de l’éloigner de l’attache, même en tirant de toute ses forces, elle avait pourtant essayé mise au défi par le vendeur.

-Serre-le fort !

Elle mit l’un des croissant dans la main de Kyre et l’obligea le maintenir dans sa paume, alors qu’elle faisait de même avec l’autre. Un léger picotement dans la main comme elle s’y attendait indiqua le bon fonctionnement. Elle rouvrit elle-même les doigts de sa compagne et récupéra l’objet. Elle représenta les deux devant le regard curieux de son amour. Les croissants auparavant noir comme l’obsidienne étaient maintenant parcourue de fines veines phosphorescente. Rouge pour celui qu’avait tenue Kyre, et mauve pour Saskia.

-C’est notre code génétique en couleur ! Aucune n’est identique, ça ce sera toujours moi, et ça toujours toi.

Elle avait agité les pendentifs correspondant toute fière de sa trouvaille pour finalement rapproché les pendentifs l’un de l’autre. Les deux croissants se mirent à se mouvoir à une vitesse folle l’un autour de l’autre. Bien vite on ne voyait plus que des traits de lumière rouge et mauve tournoyant sans logique apparente l’un autour de l’autre. Elle eut à peine à les écarté d’un millimètre pour que les deux objets reprennent leur place comme si rien ne s’était passé.

-J’ai vraiment trouver ça beau et je voulais t’offrir un truc depuis longtemps. Enfin si t’aimes pas dis-le ! Après tout c’est juste une babiole, t’as peut être pas envie de porter ce genre de bêtise.

Saskia balbutiait son monologue ses bras toujours tendu avec les deux pendentifs alors que Kyre n’avait encore rien dit.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Mar 21 Juil 2015, 14:30

Aussi belle que la Mort.



Ô combien.









Cette femme était incroyable, à peine avait-elles terminé qu’elle était déjà prête à recommencer, Kyre la regardait amusée repasser à l’attaque. Lorsqu’elle lui passa par-dessus pour manquer de se retrouver à plat ventre sous un ricanement non étouffé de Kyre qui mima ensuite un bisou lorsqu’elle reçut ce petit regard réprobateur. Elle observa les fesses de sa petite amie trottiner jusqu’aux escaliers et remonter sac en main. Kyre roula sur le lit pour s’installer sur le dos et mieux regarder ce qu’il se passait devant elle, ou plutôt, sur elle lorsque Saki s’installa sur son bassin avec sa petite boite.

Kyre fit tout ce que Saki lui dit de faire avec le pendentif qu’elle trouvait déjà beau ainsi, elle observa les veines brillantes un moment, c’était très beau et ce petit spectacle tournoyant des deux demi-lune avait son petit effet dans la pénombre de la pièce. Son cœur battait fort une fois de plus, de sa vie, personne ne lui avait jamais offert quoi que ce soit d’autre que des armes ou des munitions sur un champ de bataille.

J’ai vraiment trouvé ça beau et je voulais t’offrir un truc depuis longtemps. Enfin si t’aime pas dis-le ! Après tout c’est juste une babiole, t’as peut être pas envie de porter ce genre de bêtise.


Elle la regardait parler avec un air un peu étonné, c’était aussi la première fois qu’elle voyait Saki balbutier des paroles avec un air timide, elle était trop belle. Une part d’elle avait envie de lui pincer les joues comme une enfant, mais une autre partie bien plus grande lui fit se redresser sur ses coudes et la regarder droit dans les yeux. Son sourire s’écarta enfin, largement.

« C’est magnifique.. Tu es tellement belle comme ça. Je veux ce cadeau ! Je le veux vraiment ! »

Saki sourit, rassurée elle pose le pendentif mauve dans son nombril et ouvre la fermeture du collier rouge, et se penche en avant pour le lui passer au cou. Kyre fronce les sourcils et se recule un peu en faisant vivement non de la tête, elle regarde Saki un moment en silence lorsqu’elle se demande ce qui ne vas pas.

« Je veux le tien.. Je te veux avec moi, à chaque instant et alors… »

Elle prend doucement le collier rouge des mains de sa chère et tendre, finissant de se redresser lentement pour venir lui passer le collier au cou et le verrouiller et caresser le visage de son ange.

« Et alors, je serais à chaque instant au prés de toi. »

Elle glisse alors une main entre leurs ventres pour récupérer le collier mauve et le tendre à Saki qui le lui passe autour du cou à son tour. Elles se prirent dans les bras l’une de l’autre dans une étreinte serrée alors que les demi-lunes tournoyaient l’une avec l’autre le temps du câlin.

« Chaque jour je me dis que c’est pas possible de pouvoir t’aimer encore plus.. Mais chaque jour tu me prouve le contraire, tu repousse les limites de mon cœur si loin que j’ai l’impression qu’il va déborder.. Je t’aime tellement, mais je n’ai plus le vocabulaire pour te dire ô combien… »



 






Kyre:
 


Dernière édition par Kyreshorl Venterra le Jeu 23 Juil 2015, 23:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 129

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Mer 22 Juil 2015, 20:10




Saskia fixait le visage de sa compagne, leur regard plongeant infiniment dans celui de l’autre. Et c’est elle osait parler de déborder ? Le cœur de Saskia se noyait déjà dans tout cet amour, et chaque jour la cruelle petite Kyreshorl s’amusait à verser un océan de sentiment supplémentaire sur elle pour être bien sûr qu’elle ne s’en sorte pas. Les petites lumière dansaient autour d’elles, leur buste collé activant le système, dans la pénombre nocturne elle adorait ces petits traits de couleur. A chaque instant près l’une de l’autre, oui, elle le voulait aussi, de toute son âme.

-Alors ne dis rien, montre le moi…

C’est quatre mois allez être long à passer, elle comptait déjà les minutes les séparant de leur départ, main dans la main. En parlant de main, apparemment Kyreshorl avait trouvé une façon de lui montrer, ses doigts descendant malicieusement le long de son ventre lui donnaient une bonne idée de la méthode…… les quatre mois ne seraient peut-être pas si long finalement.

****************************************

-Allez, arrête de râler et vient ça va te plaire !

Elle tirait par la main une Kyreshorl toute ensommeillée, il fallait dire qu’on était au beau milieu de la nuit. Elle avait sauté dans le lit une demi-heure plus tôt, en extirpant son amour du profond sommeil alcoolisé où elle l’avait laissé. La soirée avait été mouvementée et drôle, et ronde comme des ballons elles étaient rentrées bras dessus bras dessous à l’appartement. Kyre s’était écroulé sur le lit avec un sourire béat, et Saskia l’avait déchaussée et mis à l’aise à sa place, avant d’aller prendre une longue douche chaude. C’est en sortant de celle-ci que son omnitech bippa, c’est les yeux ronds qu’elle lut le message avant de crier de joie arrachant un grognement agacé à Kyre. Elle réussit finalement à la tirer avec une main douloureuse, s’étant fait pincée violemment quand malgré son empressement elle avait tenté d’obtenir ses faveurs en glissant sa main sur son sein. Kyre n’était pas d’humeur après ce réveil violant.

Elles avançaient donc dans la station alors que tout le monde ou presque dormait, Kyre qui trainait les pieds baillait d’ailleurs à s’en décrocher la machoire. Et saskia dût avouer qu’elle s’en serait presque voulu de la malmener ainsi, si les circonstances avaient été différentes. Elles finirent par atteindre la zone des Docks et hangar de la station, et Saskia l’entraina dans une ferraillerie d’où émanait beaucoup de bruit. Elles avancèrent entre des tas de ferrailles et des machines énormes, un petit volus fixait un datapad avec un calme surprenant vu le bordel environnant. Saskia l’aborda, la main de Kyre toujours dans la sienne, elle la serrait un peu plus fort alors que son cœur battait de plus en plus vite.

-Bonjour, le bon de commande 5632, on m’a prévenu qu’il était prêt.

Elle tenait à peine en place alors que le Volus cherchait dans ses dossiers. Kyre tirait sur son bras pour obtenir des infos, mais elle ne décrocha rien, elle allait voir. Enfin le petit être hocha la tête et les entraina dans les hangars avec une démarche excessivement lente. Elle eut presque envie de le faire rouler pour aller plus vite. Enfin il les amena devant une porte qu’il déverrouilla avant de partir sans un mot, l’amabilité même. Saskia tira Kyre à l’intérieur, et chercha à tâtons l’interrupteur. Le hangar s’éclaira soudain, dévoilant un massif vaisseau. Tout en angle et en épaisseur, il n’était clairement pas très beau, mais Saskia savait que s’était du solide, la rampe d’accès déjà déployée lui permit d’emmener Kyreshorl à l’intérieur sans attendre. Car malgré son design rebutant, cette vieille carlingue possédait un intérieur vaste, le cockpit en lui-même était petit, fait pour n’être utilisé que par deux personnes. Mais tout le reste du bâtiment était pensé dans un but d’espace de vie. Une salle centrale servait de lieu de vie, avec une table ronde au centre et des banquettes, une espace cuisine avec un bar le long de la coque. Une porte menée sur une salle d’eau entièrement équipée, et une autre ouvrait l’accès à une vraie chambre, spacieuse et confortable, une fois remplies bien entendu. Car tout était vide pour le moment. Mais elle s’y projetait déjà.

-Bienvenue chez nous mon cœur…

Kyreshorl tournait autour de la table centrale alors qu’elle lui disait ça. Elle avait commencé à chercher dès le lendemain de la fête de l’amour, et avait fini par trouver cette perle pour un prix modique, mais nécessitant beaucoup d’aménagement, puisqu’il était prévu pour des krogans à la base, ce qui justifiait l’espace interne. Il était presque aussi vieux qu’elle, mais fonctionnait parfaitement à présent, elles pourraient aller partout, et avoir toujours un toit sur la tête. Elle avait dépensé toutes ses soldes ou presque et une bonne part de ses économies pour qu’il soit prêt rapidement. Avec l’argent de sa famille elle aurait pu avoir bien plus vaste sur Thessia, mais ça c’était à elles, à personne d’autre, elle voulait avoir fait ça seule. Saskia se frotter les poignets l’un contre l’autre attendant le verdict de sa chérie.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   Jeu 23 Juil 2015, 23:49

Aussi belle que la Mort.



La meilleure des chieuses.








Allez, arrête de râler et vient ça va te plaire !

Kyre venait tout juste de s’allonger, elle en pouvait plus et servait catégoriquement plus à rien, alcoolisée à souhait, cela faisait une bonne demi-heure qu’elle roupillait comme un ours en hibernation. Elle voulait dormir, juste dormir, mais non, Saki avait décidé d’être chieuse ce matin, et quand Saki décide d’être chieuse.. Dieu qu’elle sait y faire !!! Elle avait tout essayé ; la secouer, l’embrasser, la caresser, la tirer par les pieds, par les mains, par les fesses, la mordre et même lui palper la poitrine. Mais Kyre en bonne paresseuse qui se respecte n’avait pas été réceptive a quoi que ce soit. Mais elle avait craqué encore, face à l’insurmontable, Saki était trop mimi et elle n’arrivait jamais à la repousser jusqu’au bout. Alors la tête dans le brouillard et toujours avec 3 grammes dans le sang, elle suivit tant bien que mal son amour excitée comme une puce parmi les ruelles des Docks qui heureusement était proches. Enfin elle se faisait surtout trainer plutôt.. Et d’ailleurs elle comprenait rien et râlait lorsque la flemme s’évanouissait un peu.

Kyre regardait le Volus avec une tête embrumée et eut un sourire niais et un rictus alcoolisé en l’imaginant gonflé à l’hélium. Elle tira alors sur le bras de Saki pour lui faire part de sa brillante idée de brevet a déposer pour faire des ballons Volus vivants a l’hélium, mais celle-ci était trop occupée pour l’écouter.
Mais finalement la voilà dans un grand vaisseau familial vide mais prête à être équipé, a première vue elle ne sut quoi dire et ne comprenait pas ce qu’elle faisait ici alors elle suivait sa chérie ou plutôt, se faisait toujours trainer de partout. Pui se rendant compte qu’elle pouvait à nouveau se déplacer seule, elle fit sa propre visite toujours sans trop savoir pourquoi.

Bienvenue chez nous mon cœur…

Kyre dut s’appuyer sur la table un instant, pour secouer brièvement la tête qui bourdonnait. Avait-elle bien entendu ? Chez nous ? Sa concentration pris soudainement un peu le dessus sur l’alcool et pour la première fois elle découvrait le bâtiment avec intérêt. Elle se voyait déjà vivre ici avec son amour, refaire leurs passe-temps, leurs bêtises, leurs bagarres ici dans ce vaisseau aux quatre coins de l’univers. Elle était d’un coup foutrement heureuse, ses émotions boostées par l’alcool dans ses veines elle eut les larmes aux yeux en se rendant compte que c’était la réalité. Celle qui avait été sa chieuse préférée à son réveil forcé était vite redevenue une déesse à ses yeux.

Elle se recula un peu de la table et se tourna vers Saki, jugeant la distance et la trajectoire qui les séparaient avant de s’élancer et se jeter dans ses bras de tout son poids, la faisant tituber au passage et elles tombèrent sur une banquette Kyre affalée sur sa chérie.

« D’accord.. Je veux bien te pardonner d’être l’asari la plus capricieuse d’Omega ! »

Elle se serrait elle-même fort contre Saskia d’une façon très envahissante, s’allongeant de tout son long sur sa femme.

« Tu es parfaite.. Enfin, quand tu me réveille pas une demi-heure après que je m’endorme pour me traîner en ville.. Mais je t’aime quand même. »



 






Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aussi belle que la Mort   
Revenir en haut Aller en bas
 

Aussi belle que la Mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-