AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 [Intrigue #4 - Phase 2] La Bataille de Calandor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendantiste/Neutre
Rang : Insolent
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffectsaga.com
http://www.masseffect-reborn.fr/t3020-vindex-treyn-ravalement-de-facade-en-cours


Esprit de Lukesh
Messages : 157
Crédits : Davinarfel

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 2] La Bataille de Calandor   Mar 28 Juil 2015, 23:58
Vindex et Cahir avaient pris place dans les hauteurs de l'arène conformément aux ordres de Garrus.
De là ou ils étaient, ils avaient une vue imprenable sur le champ de bataille. Les belligérants arrivèrent dans un brouhaha à tirer les anciens héros Krogans de leurs tombes. Lorsque les deux chefs de guerre se retrouvèrent face à face, un silence lourd régna. La tension était palpable et l'odeur typique de la guerre flottait dans l'air.

Wrex et Gorx se lancèrent dans une discussion stérile. Ce conflit ne pouvait se régler avec les mots, ce conflit devait se terminer comme il avait commencé : dans le sang.Le leader du clan Urdnot hurla et chargea son rival, les hostilités reprirent de plus belle. Il aperçut son mentor se battre avec une humaine. La voix de Myra résonna dans on omni-tech lui indiquant que c'était le moment de couvrir ses arrières.
Un mouvement attira son attention, un Krogan ayant l'air plus paumé qu'autre chose venait de faire son apparition. Myra l'envoya voler d'un coup de projection biotique. Il désigna à son coéquipier un Krogan devant l'Asari. Fidèle à leur résistance, il fallut presque un chargeur chacun pour venir à bout du reptile qui s'écrasa par terre transpercé par une dizaine de balles. Lumièna continua sa course vers Vakarian et l'Humaine.

Treyn reporta son attention vers le duel des deux autres protagonistes, les regarder combattre donnait l'impression d'assister à un combat de titan, des machines à tuer implacables. Wrex usait plus de ses poings et de sa force biotique tandis que Gorx essayait tant bien que mal d'utiliser son marteau, mais se résigna rapidement en utilisant lui aussi la méthode à l'ancienne. Leurs armures étaient enfoncées ci et là tandis que chacun crachait du sang. Vindex était un bon tireur mais les deux géants se mouvaient trop vite, et il ne voulait pas prendre le risque de blesser involontairement son allié.

Cahir tapota son épaule.

« J'ai vu un ennemi rentrer dans les gradins. Je vais m'en occuper.

- Tu vas avoir besoin d'aide !

- Ça devrait aller. »

Vindex acquiesça d'un signe de tête et se remit à surveiller la zone, tirant dès qu'il le pouvait, abattant parfois un Krogan. Hélas sa fenêtre de tir était plutôt réduite car les combattants étaient engagés dans un violent corps à corps.Cela faisait à peine une minute que le chaos avait reprit pourtant le Turien eut l'impression que cela faisait plusieurs heures que tout le monde se battait.

Il ressentit une vive douleur au niveau du ventre lui coupant le souffle avant de ne plus sentir le sol sous lui. Le choc avec le mur un peu plus loin, fit voir des étoiles dans les yeux du mercenaire pendant quelques secondes. Il tenta de se ressaisir, hélas trop tard.
Son agresseur était déjà sur lui le soulevant sans aucun soucis jusqu'à ce que ses pieds ne touche plus terre. C'était un Krogan, avec des marquages blancs et rouge. Un membre des Serres ici sur Tuchanka ? Le Franc-Tireur se demandait bien ce qu'il pouvait foutre en ce lieu. Le terrain de jeu de ce gang se trouvait plutôt dans les Terminus, pas dans l'Espace Concilien.

Son adversaire posa un regard lourd et agressif sur le sniper. Il suintait la haine, une peur froide s'empara de Vindex et le prit aux tripes. Son armure cabossée au niveau du poitrail l'empêchant de respirer correctement, sa vision se troublait. Le poing reptilien vint rencontrer son casque qui émit un craquement sinistre.
Pour la deuxième il mordit la poussière. Les pas lourds du Serre s'approchèrent de lui. Dans un geste désespéré il dégoupilla une grenade flash et ferma ses yeux plaquant ses mains devant la visière endommagée. L'explosion retentit, illuminant l'endroit et aveuglant le colosse qui lâche une bordée d'injures.

Vindex se releva tant bien que mal, attrapa son fusil au passage et se camoufla derrière l'un des nombreux piliers. Une fois à l'abri, il arracha son plastron et enleva son casque. Inspirant l'air en grande quantité, ses esprits lui revinrent. Cahir avait donc dû passer l'arme à gauche, victime de ce monstre. Il était inutile pour le Tireur de calculer ses chances de vaincre son ennemi à courte distance : elles étaient quasi nulles.

D'un revers de la main il essuya le sang qui coulait de sa bouche. Il ne pouvait pas rester planqué comme un lâche il devait agir... sans oublier de réfléchir. Il avait fait une promesse à sa sœur, il aimerait bien la tenir. Il activa son camouflage tactique avant de sortir de son couvert. Un énorme poing passa à quelques centimètres de lui, il recula instinctivement. Sans protection le moindre coup pourrait lui être fatal.

Le Krogan avait l'air visiblement très heureux d'avoir retrouvé son hochet. Le hochet l'était moins. Le mercenaire des Terminus lui fonça dessus, d'une habile feinte, le Turien l'esquiva avant de filer vers les gradins de l'arène. Les chemins lui étant inconnu, il se retrouva sur la corniche ou il s'était installé auparavant. Acculé, il vit son cauchemar revenir vers lui avec un sourire mauvais. En bas le combat touchait à son terme. Il vit Wrex en mauvaise posture, son rival approchant, le marteau sur l'épaule.

Il se retourna le Serre presque sur lui. Une ombre passa et frappa le Krogan au visage avec un objet. Ce dernier recula de quelques pas et donna un violent coup de coude derrière lui qui ne toucha rien d'autre que du vent. La forme en question était Cahir, il était en sang, et ne tenait debout que grâce à la volonté de fer qui habitait les Turiens, se servant de son arme comme d'une matraque.

C'était juste ce qu'il lui fallait. Vindex éjecta la cartouche thermique de son arme et en inséra une autre, le mod de balles perforantes apparut sur le côté de son fusil. Il reporta son attention sur les deux leaders. Vindex ramena sa lunette devant son œil, bloqua sa respiration et se concentra sur sa cible : Gorx. S'il parvenait au moins à faire sauter ses boucliers ou à le déstabiliser, Wrex aurait alors une ouverture pour attaquer.

Le Franc-Tireur pressa la détente autant de fois qu'il le pouvait, écoulant le chargeur dans son intégralité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 2] La Bataille de Calandor   Lun 03 Aoû 2015, 16:00

    Au Cœur du Temple

    Un silence s'était emparé de l'arène, faisant frémir les cris de rages et le sons des armes, à tel point que chaque regard s'était rivé sur les deux géants qui s'étaient lancés corps et âmes dans un duel à mort. L'un était à terre, affaibli et ensanglanté. Et dans un bruit sourd, l'autre avait abattu son marteau en direction de sa cible. Il y eut alors comme une secousse. Une secousse qui stoppa net les combats les uns après les autres comme s'il s'agissait d'un signal universel. C'était ainsi que Tuchanka avait rendu son jugement : dans la colère et dans le douleur.


    ...Quelques minutes plus tôt...

    Le combat en était à son dernier round, tandis que Gorx combattait son rival avec un acharnement sans noms. Et pourtant, malgré des effritements qui se multipliaient, il n'y avait que les armures qui prenaient pour leur grade. Il allait sans dire que les deux krogans s'évitaient autant qu'ils se cognaient, sachant qu'un coup de grâce pouvait vite être donné. Il s'agissait, après tout, de deux combattants aussi puissants qu'expérimentés... Bien qu'il était évident que les différentes victoires du chef Urdnot l'avantageaient. Mais aucun n'arrivait à prendre le dessus sur son adversaire.

    Garrus, de son côté, maitrisait assez bien l'humaine qui l'avait provoqué. Néanmoins, elle avait l'air plus robuste et plus agile que la dernière fois qu'il avait le malheur de la croiser, ce qui rendait leur gymnastique intéressante. Et quand bien même il était certain de pouvoir la neutraliser, il n'avait pas hésité une seule seconde à déguerpir lorsqu'il en eut l'occasion : Myra Lumiéna lui était ainsi venu en aide, discourant d'une manière assez flatteuse pour le turien qui, en dépit de ses expériences et de ses aventures, se voulait modeste. Aussi était-il toujours aussi pragmatique : il savait que la biotique de l'asari ne suffirait pas à tromper l'audace et la ruse de Brooks et qu'à moins d'en finir rapidement, Myra avait peu de chance. Mais Wrex... Son ami avait besoin d'aide. Et les traditions kroganes n'était plus de mises : peu importe s'il y avait moins d'honneur à terrasser son ennemi à plusieurs car Gorx, lui, ne s'était pas gêné pour poignarder son mentor. Il avait donc laissé son alliée et la seconde antagoniste faire connaissance, accourant vers les deux leaders, qui semblaient être approchés par d'autres intervenants surprises...

    Ainsi, l'unique J'ango avait finalement ramené ses frères et les triplés étaient décidés à arrêter le combat d'une manière ou d'une autre. Deux d'entre eux s'amusaient à écarter tout ce qu'il pouvait au centre, arrivant peu à peu sur les chefs tandis que le troisième avait pour mission d'interrompre la surveillance turienne. Et du haut de sa corniche, Vindex avait été protégé tant bien que mal par son coéquipier, Cahir. Il n'avait qu'un tir à faire, précis et sans équivoque, et il pourrait mourir tranquille. Le laps de temps offert par son compagnon avait ainsi été suffisant et prenant soudainement conscience qu'il était en position de force, il vida son arme sur Gorx. Le chargeur épuisé, le franc-tireur bondit et se retourna vers les deux soldats, qui s'étaient mutuellement annihilés, demeurant paralysés et épuisés au sol.

    Touché, Jurdon Gorx s'était abaissé un moment, laissant un instant de répit à son ennemi juré. Il s'était ensuite redressé, plus enragé que jamais. Ses yeux de vipères s'étaient imbibés de sang et il n'avait qu'une seule victime en tête : Urdnot Wrex. Avec une vélocité incroyable, Gorx poussa une énième charge mais cette dernière était doublement voire triplement plus violente qu'auparavant. La légende était tombé à la renverse et, sans comprendre ni pourquoi ni comment, venait de se prendre deux coups musclés sur le crane. Dans sa fureur, le renégat se rendit compte qu'il tenait enfin son moment de gloire. Lentement mais sûrement, il agrippa son marteau et se releva. Il souleva son arme au-dessus de sa proie. « Encore une fois, Wrex, tu vas sauver ton espèce. Mais cette fois, tu vas le payer de ta vie. » Sur cette amorce contradictoire, Gorx poussa un râle et abattit sa colère tel un bourreau.

    Pratiquement à bout de souffle, Garrus avait débarqué à ce moment et avait évité de justesse un des deux clones. Se sauvant avec une pirouette, le turien virevolta une ou deux fois en évitant les coups aléatoires des krogans et retomba entre eux et son vieil ami, sortant ses deux armes de poing pour les dissuader de faire quelque chose. « Vous, vous restez tranquille. » Il jeta ensuite un œil par dessus son épaule. Gorx était à terre et une ombre le surplombait, un fusil Claymore fumant à la main. Wrex ramassa le marteau qui avait chuté. Machinalement, sans dire un mot, il fixa son feu second dans les yeux et répéta exactement les mêmes gestes qui avaient failli le tuer. Sous le regard ébahi du sniper à l'armure bleutée et de ses deux nouveaux amis, le marteau était retombé...

    ...et avait évité le crane de Gorx, de quelques centimètres. « Tu ne mérites même pas une mort honorable, sale traitre. » beugla t-il. « Mais si je te revois un jour sur Tuchanka, tu souhaiteras ne jamais avoir survécu au Génophage. » Comme pour marquer sa victoire, Wrex cracha une bouffée de sang sur celui qui avait osé le défier et se retourna ensuite vers Garrus, qui n'avait plus qu'à faire sonner la corne. « Vous avez deux choix : vous rendre. Ou mourir. » annonça t-il, avec véhémence, aussi bien au duo qu'il tenait en joug mais aussi au reste des forces rebelles. Le Cœur du Temple avait de nouveau vu le sang couler en son intérieur, marquant une nouvelle bataille, bien des siècles après la mort de Calandor et l'échec de la rebellion krogane. Mais cette fois, il y avait une différence : Tuchanka en ressortait vainqueur.


    ÉPILOGUE

    La plupart des rebelles avaient lâchés leurs armes ou abandonnés le combat lorsqu'ils s'étaient rendus compte de la défaite de leur charismatique leader. Les seuls qui avaient voulu perpétuer les échanges guerriers étaient morts ou arrêtés par les renforts de la Hiérarchie, qui avait mis très peu de temps à débarquer dans les environs, débarquant des troupes au pied de la forteresse imprenable dont Wrex sortait victorieux.

    La légende contera une nouvelle page : Urdnot Wrex, de nouveau vainqueur et vaillant comme jamais, ayant résisté à un coup d'état malvenu, encore et toujours accompagné de ses fidèles alliés et amis. Dont Grunt, le suicidaire lieutenant qui avait, avait-on appris, foncé bêtement et stupidement sur la capitale avec ce qui lui restait de forces. Mais cela avait fonctionné car devant la surprise, le second de Gorx - Jurdon Keln - avait mal coordonné ses troupes et une partie des "civils" s'étaient retournés contre lui. Grunt et Bakkara avait alors repris le contrôle des clans en balançant le cadavre du traitre par la première fenêtre, et cela même avant que le destin de Calandor ne se joue. En apprenant la nouvelle, le chef n'avait plus qu'un objectif : prouver sa victoire et reprendre son trône.

    Mais pendant que ses fidèles et les turiens faisaient le ménage, il n'avait pas envie de retourner à la capitale. Pas de suite. Et en parlant de turiens, justement : Garrus était resté sur place avec lui. Aussitôt avaient-ils été rejoins par son "supérieur" temporaire. L'Amiral était apparu derrière lui, sans broncher. « Je n'ai jamais pleinement admiré vos manières, Vakarian. Mais force est de constater que ça fonctionne. » Le sniper avait haussé ce qui lui servait d'épaules. « Pour cette fois, oui. » Il marqua un temps d'arrêt. Cette méthode allait avoir raison de lui, un jour... Et que dirait Tali ? Il préférait ne pas y songer pour le moment. « Vous avez découvert quelque chose, Meril ? » « Le camp de Gorx était pratiquement vide avant que nous débarquions. Il ne restait que des résistants pas très futés et... le corps sans vie de la Matriarche Taris. Nous savons que Gorx n'était pas seul et croyez-moi, nous retrouverons ses complices. Mais pour l'instant, il est encore trop tôt. » Une victime de plus à ajouter au compteur. Wrex cogna un coin de la muraille, au hasard. « Taris était l'une des rares à comprendre la cause krogane. Et elle est morte à cause d'un abruti croyait la comprendre aussi bien. » Les deux turiens baissèrent les yeux. « Commencez par les butariens. Ils étaient dans le coup, ces enfoirés. » « Vraiment ? » rétorqua le haut-gradé, feignant presque la surprise. « Oui. Et bien entrainés. Ce n'était pas des pirates pris au hasard. » Meril avait assez bien compris l'allusion. « S'il y a une preuve de l'implication de l'Hégémonie dans ces débris, nous la trouverons. Ils ne s'en sortiront pas indemnes, cette fois. » « Et Brooks ? » questionna Wrex, presque aléatoirement.

    Garrus fit quelques pas, s'éloignant du rempart. « Partie. J'ignore ce qu'elle faisait là mais je découvrirais le fin de mot de l'histoire. Et pourquoi elle s'est échappé de prison... Elle a bien amoché Myra, par contre. Mais elle devrait s'en remettre. » On sentait un peu de regrets dans sa voix. Il l'avait laissé seule avec. « Et que comptez-vous faire des clans dissidents, Wrex ? » Ce dernier se plongea quelques instants dans ses réflexions. « Je l'ignore... » avoua t-il. « Mais les Jurdon et les Chelod paieront pour ce qu'ils ont fait. Tuchanka n'a pas terminé de rendre sa justice. » C'était relativement explicite. « Et les triplés, c'est quoi leur histoire au juste ? » « Pardon ? » répondit l'Amiral. Question incongrue. « Et bien dans le lot des krogans qui suivaient Gorx, on en a retrouvé trois avec l'exact même tête. Ce qui est assez peu courant. L'un d'eux a failli abattre un de mes hommes, d'ailleurs. » La question s'adressait donc à Wrex. « Je vais découvrir qui ils sont. Mais aucun d'entre eux ne s'appelle Jarok. Leur ressemblance est trompeuse mais je saurais reconnaître Jarok entre mille. Une chose est sûre : ils n'étaient pas là pour me faire la peau. Si c'était le cas, ils te seraient passer dessus, Garrus. »

    Le turien afficha une mine choquée. « Non mais je les maitrisais ! » se défendit-il. Le krogan ricana et Meril, lui, regardait les deux, complices de leur loyale mesquinerie. « Bien. Je suppose qu'il est temps que je retourne à la capitale. J'espère que Grunt a pas trop foutu le bordel. » « S'il y a du bordel, je doute que ce soit l'unique faute de Grunt. » Le gradé, toujours entre les deux, confirma d'un acquiescement. « Il va falloir le temps qu'elle panse ses plaies. La guerre a été courte mais a fait des dégâts, je peux vous le garantir. » Wrex cligna des yeux et fit un signe de la tête. Plus apaisé, il enjamba son interlocuteur, partant en direction d'un camion. Il passa, bien sûr, près de son... sauveur ? « Garrus, mon ami... Je ne sais pas comment te remercier. » Sans pouvoir avoir la possibilité de répondre, le turien se fit attrapé et câliné avec une force incroyable. Il n'avait pas connu ça depuis... Il n'avait jamais connu ça, en réalité. Au bout de quelques secondes, on finit par le lâcher et il put de nouveau respirer. « Et qu'allez-vous faire de Gorx, au fait ? » héla Meril, interrompant la magnifique accolade. « Je le laisse volontiers au Conseil. Il en fera ce qu'il voudra. Moi, j'en ai fini avec lui. » Wrex se retourna, décidé à laisser ça derrière lui. Il s'arrêta une juste dernière fois. « Mais toutes ces morts devront connaître une justice. Ou bien le Conseil aura de mes nouvelles. »

    Cette fois, l'ombre du géant s'éloigna peu à peu, tandis que l'Amiral se mit à la hauteur de son compatriote. « Et vous, Garrus ? Toujours pas décidé à rempiler ? » On lui jeta un regard noir. « Je passe mon tour. Mais ne vous inquiétez pas, Meril. Quand le destin d'une race concilienne se jouera de nouveau, je reviendrais. Je n'ai que ça à faire, de toute façon. » Son sarcasme était une marque de fabrique, bien connu au sein de la Hiérarchie. Bien que dans un sens... Il n'avait pas complètement tort. « C'est ce à quoi je m'attendais. J'ai fait préparer votre frégate dans ce sens. » C'était bien aimable. « Où est votre commando, au fait ? » « Cahir est probablement en train de draguer les infirmières qui s'occupent de lui. Quant à Treyn, c'est une bonne question. » La réponse n'étant pas claire, Meril n'insista pas. Il avait du travail, de toute évidence. Pendant que d'autres ont pour mission de faire revenir la paix sur la planète, lui devait enquêter sur ces sombres évènements. Et escorter Gorx, à priori. « Vous ne m'aviez pas dit qu'il y avait une chamane ici ? » Encore une fois, une question qui provenait de nulle part. « Si. Elle est avec le Général Daarlenk, je crois. Pourquoi, vous voulez une visite guidée ? » « Plus ou moins. C'est que j'ai toujours rêvé de voir une chamane krogane. C'est une espèce fascinante, si on oublie qu'ils ont écartelés mes ancêtres... »

    Meril et Garrus s'éloignèrent eux aussi, petit à petit, laissant le Temple et son héritage derrière eux.




      Si vous avez une question, contactez Lleyton Benam.





Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue #4 - Phase 2] La Bataille de Calandor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Zone Démilitarisée Krogane :: Tuchanka-