AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Lun 20 Avr 2015, 21:08
Intervention MJ : OuiDate : 11 Avril 2200 RP pouvant être violent
Argonar Dal'Shan ♦ J'ango Garnar ♦ Dashanxa T'Pradma ♦ MJ
La Colère de Tuchanka - Camp Gorx


Tuchanka ▬ Abords du Temple de Calandor

Cela faisait bientôt deux semaines que Jurdon Gorx, second désormais insurgé du célèbre Urdnot Wrex, supervisait personnellement le siège de son adversaire éponyme. Après une attaque bien ficelée, il avait réussi à repousser Wrex et plusieurs de ses fidèles à l'intérieur d'une sorte d'édifice sacré que l'on nommait "Temple de Calandor". Il était nommé ainsi d'après Jurdon Calandor, ancien héros du clan même de Gorx et également de la rébellion krogane. Il avait activement combattu les forces conciliennes et avait fait de ce bâtiment sa forteresse. Le mythe voulait qu'il s'agissait d'un bastion imprenable mais étant donné l'histoire du héros en question, il allait sans dire que tout avait sa faiblesse. Il suffit juste de la trouver.

En l'occurrence, les dernières cartes retrouvées datent d'une des dernières rénovations qui s'est tenue il y a quelques années déjà et toutes les informations n'y figurent pas. Sous ses yeux, dans cette espèce de tente de combat, le chef rebelle constatait qu'il n'avait qu'une carte sommaire de l'endroit. Pour le reste, il devait se fier à sa mémoire et pour s'y être rendu une paire de fois, il savait que ce que l'on appelait le Cœur du Temple était difficilement accessible si on s'y prenait bien et constituait une base défensive assez sûre. Autrement, cette salle pouvait être rejointe par une tombe en particulier... Et encore fallait-il la trouver et trouver le chemin qui y mène. C'était aussi ce qui posait problème : les tombes n'étaient pas toutes reliées entre elles et pour ne pas se perdre, il faut connaitre les chemins. S'il n'y a pas un million de possibilités, cela pouvait se révéler décisif.

Aussi avait-on déjà exploré d'autres pistes, comme le mur au nord qui est vraisemblablement moins protégé. Il y a là une surface extérieure menant aux deux tours de défense présentes au nord ainsi qu'un accès direct au tombe mais relativement étroit. Ce serait donc assez compliqué de faire passer un nombre de troupes illimité. A ce niveau là, la porte principale était plus prometteuse mais c'était une occasion à se faire prendre d'assaut dès le début. On avait aussi considéré l'idée d'attaquer avec la grosse artillerie, par au-dessus ou par les côtés - après tout, ce serait une possibilité. Mais transformer ces ruines rénovées en vestiges pourrait s'avérer aussi bourrin que futile, tout en gardant à l'esprit qu'en dépit de sa sombre histoire, ce lieu reste sacré pour un bon nombre de krogans. Or, Gorx n'est pas le plus populaire du moment.

Mais au-delà de sa popularité mitigée, il aura tout de même réussi à mobiliser dans les deux-cents soldats pour cet évènement particulier, ce qui constitue un avantage de poids. Outre les clans mineurs, ces forces sont surtout composées de Jurdon et de Chelod ainsi que de quelques têtes berserkers. Il faut ajouter à ce chiffre confortable le commando amené par la nouvelle alliée asari de l'insurgé et également les renforts butariens. Bref, comparé à l'estimation des fidèles du Temple qui se situe entre cinquante et cent, c'est bien les assiégés qui étaient en minorité.

Toutefois, ils étaient en position de défense et pouvaient jouer avec intelligence de cette dernière. Pour le coup, il fallait être tactique. Et pour ça, Jurdon Gorx avait quelques hôtes bien particuliers, lui aussi. La Matriarche Dashanxa T'Pradma s'était entendu avec lui pour lui apporter une aide non-négligeable et un envoyé de l'Hégémonie était aussi présent. Un troisième larron pourrait s'avérer utile : son nom était Chelod Jordak, visiblement influent et reconnu dans son clan... Quoique assez inconnu de son "supérieur" du moment. Toutefois, il fallait faire la part des choses. Le Conseil et ses chiens pouvaient débarquer à tout instant et l'offensive devrait se faire avec célérité et efficacité. Se redressant, Gorx circula dans la tente, regardant chacun de ses alliés. « Il faut en découdre avec Wrex. » aboya t-il, sur un ton étonnamment calme. « Nous avons l'avantage technique et militaire. Nous pouvons le battre. Mais pas n'importe comment. » Et cela va sans dire. « Alors, quelles bonnes idées avez-vous à me proposer ? »



    Note MJ : Le sujet est actuellement en hide pour éviter que les deux camps sachent les tactiques et informations liées aux autres. Si vous ne voyez rien, c'est donc parfaitement normal.








Dernière édition par Maitre du Jeu le Dim 17 Mai 2015, 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Mar 21 Avr 2015, 19:33
Voulant profiter de la situation politique sur Tuchanka, l'Hégémonie Butarienne souhaitait bien évidemment affaiblir ne serait-ce qu'un peu l'espace conciliant, ainsi cette crise était une aubaine pour elle.
Toutefois, prudence oblige et politique de même, l'Hégémonie ne pouvait pas débarquer de tout son poids dans une bataille Kroganesque où alors sa petite ingérence ne serait pas appréciée à sa juste valeur par beaucoup. Pour éviter ce cas de figure, elle a donc décidé de déployer une unité qui devant les lois galactiques et Butariennes n'est pas à proprement parler l'Hégémonie : le Régiment Libre de Khar'Shan.
Soldats d'élites de l'Armée Butarienne, les Butariens constituant l'unité ont accepté de louer leurs talents pour assurer une vie un peu meilleur à leurs familles. Ces Butariens sont fiers de pouvoir faire partie d'une unité qui de visu sert l'Hégémonie ; officiellement l'unité est indépendante pour que l'Hégémonie ne puisse pas être directement attaqué, mais seul un immense naïf croirait qu'elle agit seul, officieusement tous savent donc qu'elle sert l'état de Khar'Shan.

Dravile Seprark général suprême des forces de l'unité a été envoyé sur Tuchanka avec une petite flotte de l'Hégémonie et surtout une petite force Butarienne, pour soutenir le soulèvement du meneur Jurdon Gorx à l'encontre des traîtres félons du Conseil et ceux qui lui sont asservis.
Depuis "l'incident" diplomatique qui avait eu lieu très peu de temps avant, l'Hégémonie avait décidé que tous ses ressortissants et représentant en présence de Krogans seraient bien escortés et protégés et le général ne dérogeait pas à la règle avec deux gardes du corps bien équipé, qui étaient toutefois en retrait, pour ne pas incommoder l'événement et ses participants.
Après les présentations d'usages et le salut bien militaire qu'avait fait le très discipliné général Seprak, la réflexion tactique avait commencée et le général comptait bien utiliser ses connaissance militaire, lui qui était sorti d'une grande école d'officiers avant-guerre.

« Alors, quelles bonnes idées avez-vous à me proposer ? »

Le général Butarien toussota pour s'éclaircir la voix, puis s'exprima : « Monsieur Gorx, comme vous l'avez bien dit : nous avons l'avantage. J'y rajouterais que nous avons l'artillerie et qu'ils n'en ont pas ; bombardons leurs défenses extérieurs jusqu'à ce qu'elles soient détruites ou suffisamment affaiblies pour que nos forces puissent les détruire par une attaque plus direct. »
Le général était des officiers de "l'école d'artillerie"; ceux-ci voyaient leurs idées et tactiques dominaient par la vision qu'il valait mieux affaiblir l'ennemi par des moyens indirects pour finalement l'achever par une grande offensive, sans jamais lui laisser le temps de souffler.
« Dans tous les cas, si nous y arrivons nos forces pourrons se mouvoir librement pour attaquer un accès ou un autre et eux seront confrontés au dilemme qu'ils ne pourront tout défendre, mais nous... nous pourrons tout attaquer, donc frapper où nous le voulons.
C'est-à-dire que grâce à nos véhicules et notre contrôle de l'extérieur nous pourrions tenter de les obliger à se fixer à l'entrée puis frapper de grands coups d'artillerie au nord, pour les obliger à diviser leurs forces et à affaiblir leur résistance dans chaque zone. »
Le général regarda l'ensemble de l'auditoire puis termina. Ce n'est qu'une proposition, mais nous devons un maximum les affaiblir avant de rentrer dans les tombes où là ils seront extrêmement avantagés, alors jouons aux faux ; détruisons leurs défenses, ouvrons une brèche au nord et lorsqu'ils y auront placés des troupes en défense pour arrêter une attaque présumée, bombardons-les avec de l'artillerie, attaquons prudemment et avec intelligence l'entrée, s'ils nous donnent du mou où s'ils nous résistent durement, nous connaîtrons déjà une partie de leur déploiement et alors, nous pourrons frapper où il sera le plus facile d'écraser l'ennemi et de percer dans les ruines.


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Mercenaire
Rang : Clone
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 334

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Ven 24 Avr 2015, 11:56

En quête de réponses sur eux même, les trois J'ango avaient décidés de mettre de cotés leurs différents, si importants soient-ils, pour se concentrer sur la collecte de donnée sur eux même. Après tout, ce n'était pas normal d'avoir trois copies conforme du même personnage. Comprenant que cette ressemblance pouvait être une force, ils avaient très rapidement tentés d'effacer tout signe qui pourrait les distinguer, avaient teints leurs armes de manière à la rendre grisâtre. Afin de pouvoir s'identifier, ils avaient tout de même pensés à se tracer dans le bas du cou un discret numéro.

Pour faire simple, numéro un , c'était le protecteur de colonie.
Le numéro deux , c'était le serre.
Le numéro trois , c'était le berserker.

« Bon ! Le plan est simple ! Tu as des souvenirs de Tuchanka, pas vrai ? Piste ceux que tu connais et pose leur des questions. Ils nous mettront sur la voie. » lança numéro un.
« Et pourquoi c'est moi qui m'y colle au juste ? » gargouilla numéro deux.
« Parce que tu as le sens de la parole, du sang froid et que tu sais exploiter d'avantage de situations que nous. C'est toi le serre, c'est toi qui le plus d'expérience avec les affaires, le contact et les directives. »

Et ainsi c'était t-il retrouvé sur Tuchanka, à déambuler à la recherche de quelconques pistes. Par où commencer. Voilà qui était le point crucial de sa quête. Tuchanka avait meilleure gueule qu'auparavant, pour sûr. Pour autant, J'ango ne parvint guère à se souvenir du temps précis qui s'était écoulé entre le moment actuel et sa dernière visite de la planète. Bizarre.

Mais tout ça, c'était AVANT que CELA n'arrive.
La dernière chose à laquelle notre envoyé en récolte d'informations s'attendait, c'était qu'on le prenne pour un autre.
Et pourtant...

Quand ces prétendus courtisans Chelod lui étaient tombés dessus en hurlant le nom de Chelod Jarok , J'ango n'avait même pas été en mesure de fournir la moindre explication. On l'avait bombardé de questions sur son absence. Et voilà qu'il devait maintenant entrer dans la peau d'un haut placé dans la maison Chelod. Et pire que tout, voilà qu'il était embarqué dans cette histoire à laquelle il ne comprenait pas un seul mot à propos des Urdnot et des Jurdon. Comme quoi, l'absence importait peu. La situation semblait critique et exigeait que Chelod agisse.
Frustré dans sa tenue, J'ango agita les mains.
« Bon sang... Qui m'a donné cette tenue ? Elle me gratte de partout. »
« Aaahem... C'est vous. C'est votre tenue habituelle. » répondit l'un de ses suivants.
« Ah bon ? »
Ce Chelod avait vraiment des goûts de merde. Mais en l'état actuel, J'ango n'avait pas vraiment le choix. Se faire suspecter d'être un imposteur dans une situation actuelle signifiait un quasi arrêt de mort. Si il voulait maximiser les chances de profiter du puits de donnée qui se présentait à lui, J'ango avait intérêt à rentrer dans le jeu et à ne rien laisser suspecter.
« Hm... Oui... Bien sûr... » gargouilla t-il.

Très peu à l'aise dans son nouveau rôle, J'ango fut contraint de réfléchir un minimum à ce qu'il comptait faire. On l'avait mit en position de stratège. Pour être honnête, le clone se fichait un peu de l'issue de la bataille. Cependant, il émit l'hypothèse que si les événements tournaient bien ici bas, cela donnerait une excellente opportunité d'en savoir plus. Lentement mais sûrement, il commença à se prendre au jeu, sans y faire bien attention, même si il conservait en tête le fait qu'il allait devoir faire un sacré rapport à ses deux jumeaux qui attendaient loin d'ici.

La présence des butariens et des asaris lui semblait cependant complètement étrange et impropre à la situation. Bon sang ! Que faisaient-ils ici ? Mais comme il devait faire semblant d'être au courant, il allait devoir taire ce point. Autant cracher le morceau sur ce qu'il avait prévu.

« Judon ? ( Apparemment, il était « censé » bien connaître se type, sans quoi un Chelod n'aurait pas été ici si il n'avait pas été un allié politique. ) J'ai.. hm... Plusieurs idées qui pourraient s'avérer intéressantes. Je laisse les Butariens s'occuper de leur part, mais pour ce qui est de pénétrer dans le bâtiment, je pense que nous pouvons épargner l'artillerie, si possible. En revanche, cela nous nécessiterais des boucliers. Pas mal de boucliers. Des pavois en bref. Est-ce qu'on peut mettre la main dessus rapidement ? » demanda t-il en prenant l'air aussi assuré que possible.

Il devait avoir l'air impliqué.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'Azur Stellaire
Rang : Matriarche
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3575-journal-de-dashanxa


Messages : 95
Crédits : Bioware/Ravilla Aper

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Ven 24 Avr 2015, 22:47
La Colère de Tuchanka : Introduction
Une guerre entre Krogans. "Pour avoir un bon ennemi, choisissez un ami : Il saura où frapper." - Diane de Poitiers

Quelques heures plus tôt

Sur le Patriarche régnait une agitation inhabituelle. Le vaisseau était en orbite autour de Tuchanka depuis la veille au soir ; il fallait être à l'intérieur pour se rendre compte qu'il était comme agité de spasmes.

L'équipage était nerveux, et cela se ressentait dans sa façon de diriger le vaisseau, et plus généralement dans sa façon d'y vivre. Les offices de Tesh résonnaient où que l'on soit, et les prières à la Déesse se murmuraient sur encore plus de bouches qu'à l'accoutumée. Il faut dire qu'il y avait de quoi être nerveux.

Tout le monde ici était lancé dans un conflit à l'issue incertaine.


Mais est-il un seul conflit gagné d'avance ?


Il suffisait de regarder la guerre contre les Moissonneurs pour se dire que non. La galaxie n'avait au départ aucun avantage contre eux ; mais finalement, ils avaient perdu.

Dashanxa avait répété cela plusieurs heures durant à ses fidèles, ainsi que d'autres paroles rassurantes. Maintenant, elle était dans ses quartiers, et elle méditait, pour se calmer. Dire qu'elle n'était pas non plus nerveuse serait un mensonge ; mais le montrer à son équipage serait une erreur. Une faiblesse. Ne jamais montrer ses émotions.


Ah ! Les Krogans !


Les chefs des clans Urdnot et Jurdon, autrefois frères, alliés, aujourd'hui opposés. Ils se connaissaient, et ils en joueraient, ils sauraient les faiblesses de l'autre ; ce ne serait pas beau à voir.

Wrex et Gorx étaient lancés dans une vraie guerre civile. Dashanxa n'appréciait guère l'un plus que l'autre. Mais Wrex, bien que pensant au bien des Krogans, restait soumis au conseil. Il avait beaucoup aidé son peuple à sortir du gouffre où il se trouvait, et la Matriarche appréciait cela ; mais aujourd'hui, les Krogans devaient voir encore plus grand pour s'affirmer.

Gorx offrait cette possibilité. Mais il allait falloir manoeuvrer avec prudence ; Wrex avait pour but de rassembler les Krogans et de maintenir la tradition, mais Gorx n'était certainement pas d'un caractère si gentillet.

C'était ce que Gatagog Taur, le conseiller krogan de Dashanxa, lui avait annoncé lors de leur visioconférence.

Bien sûr qu'elle allait suivre ce conseil ; cela allait de soi. Assise face à sa baie vitrée, Tuchanka s'offrant à sa vue, elle réfléchissait justement à ce qu'elle allait bien pouvoir dire pour profiter de la situation.

Parce que, à défaut de gagner des fidèles sur Tuchanka, à cause des traditions krogannes d'ailleurs, gagner des sympathisants à la cause de l'Azur Stellaire – aider les exclus – serait un avantage considérable à l'avenir.


*


Le temps de la méditation était terminé.


« Je prends les guerrières avec moi. Vira, va te préparer et préviens-les. »


La jeune asari leva la tête, et en entendant le ton sec de Dashanxa, partit de la passerelle en courant.


« Evaza, le vaisseau est à toi. » Sa vieille amie et commandante du Patriarche fronça les sourcils mais ne dit rien. Elle savait qu'elle saurait ce qu'elle voulait savoir bien assez tôt. « William, vous avez les commandes, je vous prends votre copilote. Aeri, tu vas nous amener à la surface de Tuchanka. »


L'Humaine cessa d'appuyer sur les diverses touches, et fit tourner son siège vers la Matriarche, une grimace entre amusement et crispation sur le visage.


« Oh, chouette.
— En effet.
— Que s'est-il passé, Matriarche ? »
Le rire de William répondit. Il se tourna lui aussi vers Dashanxa, sa fille sur les genoux. « Ça y est, les deux chefs se sont foutus sur la gueule ? »


Le visage de Dashanxa ne se tordit pas en diverses expressions, mais si cela avait été le cas, elle aurait fait la même grimace qu'Aeri.


« C'est exactement ça, William. C'est exactement ça. Allez tous jeter un oeil sur l'Extranet. » En fait, elle avait l'information un peu avant, grâce à ses espions, mais elle était désormais transmise partout.


Sa robe voleta lorsqu'elle se tourna pour rejoindre l'ascenseur, la copilote sur les talons. « J'aimerais éviter que tout l'équipage soit mêlé à cette histoire. C'est moi seule qui ai décidé de m'allier à Gorx. »
Le silence régnait sur la passerelle. « Nous y allons. Et, William... surveillez votre langage devant votre fille. »


La tension se dissipa, un peu ; les gens étaient moins crispés. Une petite phrase, une petite phrase devenue une habitude à entendre, comme celle-là, avait de grands pouvoirs. Comme donner une illusion de sûreté et de normalité.


*


Tuchanka – Camp de Gorx

Aeri déposa la Matriarche et son commando non loin du camp de Gorx, lui-même non loin du temple de Calandor où Wrex et ses alliés s'étaient retranchés. Une fois la poussière retombée et le vaisseau stoppé, elle annonça : « Je reste dans le coin. »


Vira, qui s'était levée comme les autres, vint lui tapoter l'épaule. « Bien sûr. Mais fais ce que tu penses nécessaire en cas d'ennui.
— Hm. Bonne chance. »


Toutes descendirent. Ah, cette Vira ! Chef née, sévère quand il le faut, et préoccupée par tous !

Dashanxa hocha la tête en voyant le signe de la main d'au revoir d'Aeri.


Déesse, protège-nous tous. Que ce soit l'Azur Stellaire, les Krogans, les...


...Butariens ?

Elle fit signe à ses guerrières d'attendre dehors, sauf, Vira, et elle pénétra dans la tente de Gorx à la suite d'un représentant de cette espèce. Ou de l'Hégémonie, plus particulièrement.


*


Ne pas projeter ce Dravile Seprark hors de la tente d'une attaque biotique bien placée.

Ainsi donc, voilà la Matriarche alliée à l'Hégémonie. Dire qu'elle luttait contre elle ! Et les voilà alliées ! Ça allait critiquer dans l'Azur Stellaire.


D'abord, s'occuper des Krogans. Faire avec l'Hégémonie pour l'instant. Mais son tour viendra.


Elle inspira profondément et se concentra sur le problème présent.

Gorx ne les avait même pas salués. Il y avait donc ce Butarien, elle, Vira, et un Krogan, un certain Chelod Jordak.


Gorx alla droit au but. « Il faut en découdre avec Wrex. Nous avons l'avantage technique et militaire. Nous pouvons le battre. Mais pas n'importe comment. Alors, quelles bonnes idées avez-vous à me proposer ? »


Dashanxa avait lu pendant le trajet toutes les informations dont son camp disposait, et elle ne pouvait démentir les propos du Krogan.

Mais un conflit n'était jamais gagné d'avance.

Ce fut le général Butarien qui parla en premier. On ne pouvait enlever ça à l'Hégémonie, son armée était bien formée. La Matriarche avait vu le plan du temple ; saborder les tourelles de défenses était une nécessité. Quand au reste... Elle n'était pas militaire, mais elle voyait Vira parfois grimacer, parfois hocher la tête en signe d'accord.

Pareillement avec ce Jordak – qui sembait se sentir peu à sa place : Dashanxa voyait bien l'utilité des boucliers – il ne fallait pas laisser tant de gens sans défense ! -, et elle espérait que Gorx pourrait les leur fournir ; mais comprendre si l'artillerie était nécessaire ou non lui échappait quelque peu.

Ce qu'elle notait, en revanche, c'était à quel point tout ce plan respirait la violence. Peut-être était-elle trop habituée à avoir son petit réseau qui agit tranquillement dans l'ombre, mais malheureusement presque pas sur Tuchanka.

Il fallait approcher la situation autrement. Plus... posément ; Dashanxa se permit de ricaner et fit tinter le bracelet de Taral pour attirer l'attention – et se donner du courage au souvenir de son amante disparue.


« Messieurs, je ne doute pas que tout ce que vous proposez est bien pensé et nécessaire. Il est certain aussi que tout ce plan n'est pas vain. Nous attaquerons, ils riposteront, et inversement. Mon commando est d'ailleurs à votre disposition, sous le commandement de Vira ici présente. Mais... »


Là, il fallait faire attention.


« Chef Gorx, le temple de Calandor est plus que sacré ; et quand on touche à une chose de sacrée, on attise généralement la haine de ceux qui la vénèrent – je sais de quoi je parle. » Son mouvement avait été ébranlé en apprenant la vraie nature de la Déesse, mais inutile qu'ils le sachent. « Wrex et vous êtes sur une dangeureuse pente. »


Trop dangeureuse, imbéciles.


Pourquoi le conflit avait-il dû tourner ainsi ?

Dashanxa fit un signe de tête désolé à Gorx, cependant. L'Azur Stellaire était au milieu de tout ça, et il fallait bien faire avec.


Donc, elle exposa son idée. « Mais nous pouvons exploiter le côté sacré du temple à notre avantage. Vous contrôlez la capitale ; laissez-moi, si cela est possible, m'adresser à votre peuple et lui expliquer à quel point Wrex ne respecte pas le temple et par extension certaines de vos croyances, et que nous sommes les seuls à pouvoir l'en faire sortir. Un terminal Extranet me suffirait. Et les Krogans se rangeraient derrière nous. »


La Matriarche laissa l'information passer. Vira, à côté d'elle, reçut un message sur son omnitech ; lorsqu'elle leva les yeux, Dashanxa compris. La personne qu'elle attendait arrivait.


« Mais il y a plus immédiat. Nous avons, comme vous le savez sûrement, une prisonnière avec nous. Romina Taris. J'ai demandé à ce qu'elle nous soit amenée – j'espère que vous ne prendrez pas mal cette initative, chef Gorx. »


Il y eut un coup de vent ; ils attendirent quelques minutes, et un membre du commando finit par entrouvrir le rabat de la tente. Vira sortit, et revint bientôt, postée derrière la prisonnière, ferrée aux poignets et aux chevilles. Bien qu'elle ait l'air amoché, Dashanxa espérait que cette prévention serait à la hauteur.

Romina fut assise sur une chaise, au fond. Dashanxa contourna la table centrale et vint se placer face à elle. Vira tenait son pistolet, dans le dos de la prisonnière.


La Matriarche effleura le corps de Romina de sa robe. « Bonjour, Romina. » Un ton doux. « Avez-vous quelque chose à nous dire sur vos alliés qui pourrait nous être utile ? Oh, mais vous n'avez certainement pas envie de parler. » Un ton sans appel. « Mais vous devriez ; la gentillesse dont je fais preuve n'existera plus si vous tombez aux mains de ces messieurs ici présents. »


Ça, rien que de par leurs discours, Dashanxa l'avait remarqué. Plaindre Romina ? Ou non ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Dim 26 Avr 2015, 23:34

Tuchanka ▬ Abords du Temple de Calandor

Le premier intervenant était le représentant de l'Hégémonie. Ou plutôt l'un des représentants, puisque les Butariens n'avaient pas lésiné sur les ressources envoyées, même si Argonar Dal'Shan n'était pas venu se joindre en personne à la bataille. Gorx comprenait les raisons de ce recul mais en tant que krogan respectable, il estimait que son allié temporaire n'avait qu'assez peu de courage.

Une pensée qu'il avait de la plupart des "dirigeants" de la Galaxie. Mais à présent, il devait surtout juger de l'idée de son convive, en attendant que la prisonnière de dame Dashanxa débarque.

« La manière forte, hein ? J'aime ça. Mais nous ne pouvons pas nous permettre n'importe quoi. Comme nous l'a dit la Matriarche, Le Temple est un lieu sacré où nos ancêtres reposent... Y déloger Wrex est une chose, mais ce n'est pas un vulgaire taudis que l'on peut balayer facilement. Il faut donc trouver un moyen d'être plus... subtil. »

Ces mots lui arrachaient la gorge... Si ça ne tenait qu'à lui, il n'hésiterait pas une seule seconde à raser ce "lieu sacré" si cela lui permettait de mettre la main sur Urdnot Wrex et d'en finir avec cette histoire. Mais ils furent tous vite distraits par l'arrivée de la prisonnière. Une autre Matriarche, du nom de Romina Taris.

Le krogan s'avança vers elle, faisant jouer de sa taille imposante et se rangea aux côtés de dame Dashanxa. La comparse de cette dernière demeurait silencieuse, en dépit des menaces lancées contre elle.

« En toute honnêteté, je doute qu'elle ait beaucoup d'informations à nous donner. Mais sentez-vous libre de l'interroger ou de la faire interroger par un atout de votre choix. Quant à votre idée de parler au peuple... C'est une perspective intéressante. Je peux vous donner l'accès. Mais est-ce que le peuple acceptera de se faire entendre par une asari ? Peut-être serait-il plus sage si vous me guidiez et que je leur parle moi-même ? »

Il s'arrêta un instant, se tournant cette fois vers le Chelod, qui avait agit bizarrement depuis son arrivée. Il avait désigné son allié d'une manière bien curieuse... Mais pas assez pour s'interroger sur la question.

« Qu'en dites-vous, Jordak ? Doit-on discourir et convaincre mon peuple qu'il faut attaquer le Temple, quoiqu'il en coûte ? Ou bien, avez-vous une alternative à proposer ? Je peux aisément fournir des boucliers à nos troupes. Mais quelle utilisation en ferait-on ? »

Pour le moment, plusieurs idées avaient été lancées et restaient à juger par l'ensemble des stratèges. Convaincre la plèbe que le Temple et son caractère sacré n'a pas d'importance serait un tour de force... Mais si cette action échouait, ce serait une perte de temps. Or, torpiller l'édifice serait hautement préjudiciable pour la suite des évènements et Gorx avait des perspectives d'avenir qui ne s'arrêtaient pas à ce combat. Quant à Romina, qui patientait, que pourrait-elle offrir ?

Le chef des lieux retourna près de la table centrale. Sans qu'il ne puisse réagir, un nouvel arrivant débarqua à l'intérieur de la tente, avec brusquerie. C'était un butarien, l'allure forte et habillé comme un gradé. Les yeux de lézards de l'insurgé le fixèrent de bas en haut.

« Je vous en prie. Joignez-vous à nous... »





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie
Rang : Amiral des Flottes Butariennes
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 143

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Mer 29 Avr 2015, 21:54
Aller à Tuchanka avec une poignée de vaisseaux pour y déposer un commando Butarien, voilà une singulière mission que l'amiral venait de recevoir. Les derniers événements le justifiaient pourtant : un casus belli en l'affront physique subi par un diplomate de son gouvernement fait par un, Krogan, qui manquait justement de diplomatie. Il commençait à croire que son espèce avait la guigne pour cela. L'ordre, donné par son ultime supérieur, avait pour but d'appuyer un clan qui s'était nouvellement soulevé contre Wrex pour sa docilité envers le Conseil, mais aussi pour faire comprendre au clan Urdnot de mieux choisir ses représentants, soi-disant pacifistes.

C'est ainsi que l'expédition partit, menant le groupe de mercenaires du Régiment Libre de Khar'Shan s'acquitter de sa mission sur le sol de la planète mère Krogane. Arrivés voici quelques heures, ils étaient restés stationnés avant de pouvoir laisser atterrir la navette contenant le général commandant Dravile Seprark et son contingent. Ce dernier gradé, à la connaissance d'Heratius, travaillait depuis longtemps pour l'Hégémonie et avait plusieurs honneurs sur le champ de bataille à son actif. Sa nomination au Régiment Libre prouvait qu'aux yeux du Galan'Tark, c'était un homme de confiance et de valeur, tant mieux, l'amiral n'allait certainement pas avoir un rôle décisif dans les affrontements terrestres.

Lui était resté à bord, notant quelque détails sur la situation spatiale : les forces conciliennes étaient quelque peu à l'écart de la planète, attendant probablement du nouveau de la situation en bas, il fallait prévoir que ceux-ci se voient renforcées de quelques vaisseaux, très certainement Asaris et surtout Turiens et Humains, mais ce n'était que spéculation, et ils ne pouvaient agir, n'ayant aucun moyen de communication apparemment avec leurs troupes sur terre. Il fallait prendre une ou deux précautions, sécuriser les communications importantes entre vaisseaux et surtout avec le sol de la planète. Bien que la flottille n'allait grandement agir, elle ne pouvait se permettre de se trahir sur la moindre chose, encore plus de par le fait qu'elle était une porte de sortie facile pour les commando si les choses venaient à mal tourner.

Une fois ses derniers ordres transmis recommandant la plus grande prudence, il décida de rejoindre son collègue sur place pour prendre part aux décisions et leur faire un brief de l'état en orbite. Leur hôte pour ainsi ne devrait pas tarder à commencer les discussions entre chefs, il arriverait un peu après l'ouverture, qu'importe, il ratera des affaires ne le concernant pas au plus haut point et il sera mis au courant par ses homologues.

Le transport se posa près du lieu, un campement militaire de campagne somme toute classique, l'environnement alentours présageant des conditions de vie rustiques pour les soldats attendant l'heure fatidique du combat, beaucoup de Krogans, toute une armée défilait sous ses yeux pendant qu'il pressait le pas, escorté par quelques uns de ses hommes et les gardes de l'entrée, l'amenant à sa destination finale. Une fois arrivé, il ne prit le temps de regarder la place et entre directement, ne s'attardant pas une seconde de plus. Dès lors, il vit les stratèges, une Asari face à une autre attachée, prisonnière de toute évidence, Un Krogan ne pouvant que le chef et juste derrière un autre, et pour terminer, son collègue le général Davrile Seprark. Le chef l'invita à se joindre à eux, ce qu'il fit sans tarder, se plaçant près du général pour lui glisser quelques mots quant aux affaires d'ordre spatial, afin de de lui donner toutes les clés en main.

Si tôt fait, avant de ce faire, il se dressa et ne dit rien, laissant les autres faire et dire, il prendrait la parole plus tard.


Qui veut la paix prépare la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Ven 01 Mai 2015, 16:47
« Eh bien c'est qu'il y a foule. » Pensa Dravile Seprark dubitatif quand à la présence d'une telle coalition dans la tente d'un libérateur ou usurpateur Krogan, cela étant selon les points de vues juridiques.
Qu’importe, l'équipe réunit ici avait un intérêt commun et dans le temps que celui-ci existerait, tous sans exception mèneront à bien ce qui permettra l'atteinte de cedit objectif. Le général suprême n'était pas très gêné par la présence d'extrakhar'shan tant il avait l'habitude de les côtoyer dans son rôle qui le menait bien plus souvent hors que dans l'Hégémonie.
Sans être un fin connaisseur des religions, (bien qu'il soit lui-même pratiquant de la foi Butarienne) Seprak ne voyait pas vraiment l'importance "religieuse" que pouvait avoir ce temple ; animistes de croyances, les Krogans dans leurs visions du monde axées sur la puissance et la domination donnent de l'importance aux éléments naturels tel que Kalros. Alors, pourquoi est-ce qu'il en viendrait à voir dans l'existence d'un temple, d'un lieu qui a un jour était hanté par un Krogan légendaire, mais mort depuis longtemps, un lieu saint ? Au fondement de leur foi, il n'y a pas ou ne semble pas avoir de culte des ancêtres sous une forme ou une autre. Tout du moins, le Butarien était toujours partie du principe que par leurs conceptions du monde les Krogans vivaient au jour le jour dans une lutte acharnée pour s'offrir le destin le plus glorieux qui soit en regardant en arrière avec respect, mais surtout envie.

Pour autant, l'émissaire Butarien n'était pas là pour parler de théologie et encre moins s'opposer à la vision que son hôte et ses paires avaient d'une chose ou d'une autre. Pendant sa petite réflexion, (où il n'écouta les présents qu'à moitié) il vit et écouta l'amiral Heratius Har Shierak figure de prou des forces spatiales Butariennes, les deux Butariens étaient peu ou prou à égalité en terme d'importance hiérarchique, seul le type de force commandé nuançait. Après que l'amiral lui appris ce qu'il voulait lui apprendre, Seprak décida d'intervenir en se tournant vers la prisonnière et en lui déclarant, tout en faisant craquer ses doigts :

« Ici présent, nous sommes des êtres civilisés, quintessence de la civilisation même ! Donc, nous ne sommes pas obligés de vous faire souffrir et, vous n’êtes pas obligée de souffrir... car tous ici, quintessences civilisées avons le choix de vous faire ou non du mal. De même ; vous avez le choix de souffrir ou non jusqu'à ne plus pouvoir en finir que par la mort ou l'aveu.
Pourquoi diantre devrions-nous arriver à ces extrémités ? Vous avez une chose qui nous intéresse et nous, nous pouvons vous offrir la liberté et surtout votre propre vie qui appartient à monsieur Gorx ici présent ; Soyez donc généreuse, la clémence est au bout de cela. Toutefois, vous allez rire de la douce possibilité que nous vous offrons si vous ne goûtez pas à l'autre partie... » Il fit le tour de la pièce visuellement « Pardonnez-moi de le demander, mais l'un de vous serait-il disposé à faire comprendre les souffrances que risque d'endurer madame, si elle ne se décide pas à obéir momentanément et nous donner ce qu'elle sait sur un Krogan pour qui elle n'a aucune obédience. Quelqu'un ? Je suis trop sensible pour ce genre de chose, elle me blesse par mon empathie...»


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Mercenaire
Rang : Clone
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 334

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Dim 03 Mai 2015, 19:57


J'ango était quelque peu dépassé par les événements qui partaient dans tout les sens. Difficile d'y comprendre quelque chose quand on était un invité de dernière minute. Difficile encore plus d'être impliqué quand on était même pas celui que l'on prétendait être ! Et puis, qui étaient tout ces acteurs au juste ? Pourquoi y avait t-il des Butariens et des Asaris ? Mieux valait faire comme ci tout était normal.

En l'état actuel, il faisait comme si tout était normal. Néanmoins, J'ango préférait se focaliser sur les plans qui allaient suivre et sur la tactique plutôt que les choix sociaux ou éthiques. En d'autres termes, il allait tranquillement et doucement suivre le mouvement sans trop poser de questions. Aussi il attendit patiemment que Jurdon de son coté ait terminé de discuter avec ses « collègues » des autres ethnies afin de présenter son plan, ne cherchant guère à s'imposer, occupé plutôt à réfléchir et à calculer les moyens qu'ils pourraient déployer une fois là-bas.

« Pourquoi des boucliers ? Je vais essayer d'illustrer cela un peu. Je vous laisse traiter avec les... autres qui sont dans cette pièce. Je préfère me concentrer sur l'aspect pratique une fois que les hostilités auront commencer. »

Il se saisit de quelques pierres plates qui traînaient par ici et les disposa sur une surface plate, en les dressant en carré, formant une sorte de tortue.

« Une fois les plus grosses défenses tombées, une formation de boucliers resserrés passerait à travers tout les obstacles représentés par les armes légères. En plaçant un biotique au centre de cette formation avec une bulle de protection, cela déviera même les explosifs. Le seul danger que nos hommes auraient, ce serait les mines ou les armes lourdes. »

Il inspecta les butariens.

« Mais j'imagine qu'elles auront été préalablement détruites par l'artillerie de nos camarades, n'est-ce pas ? »


La formation en tortue lui semblait viable. Et cela garantirait qu'assez de personnes entrent dans la brèche en plus de provoquer une surprise. Personne ne s'attendrait sans doute à voir des groupements de krogans porteurs de pavois se déplacer ainsi.







Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'Azur Stellaire
Rang : Matriarche
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3575-journal-de-dashanxa


Messages : 95
Crédits : Bioware/Ravilla Aper

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Mar 05 Mai 2015, 22:08
La Colère de Tuchanka : Introduction
Où un plan se précise et où le silence est tristement grand.

Gorx était prêt à en découdre. Mais c'était un chef de guerre, krogan de surcroît. Tout ce qu'il disait trahissait son envie de déloger Wrex de ce temple... peu importe comment. Bien qu'il tentât de se maîtriser, on voyait bien qu'il était prêt à faire fi de ses croyances le temps de s'occuper de son ennemi.

Dashanxa reporta son attention sur Romina Taris, silencieuse, insensible aux menaces. Mais au fond, ce n'était guère étonnant ; une Matriarche comme Taris en avait déjà vu passer bien d'autres.

La voix de Gorx lui parvint. « En toute honnêteté, je doute qu'elle ait beaucoup d'informations à nous donner. Mais sentez-vous libre de l'interroger ou de la faire interroger par un atout de votre choix. Quant à votre idée de parler au peuple... C'est une perspective intéressante. Je peux vous donner l'accès. Mais est-ce que le peuple acceptera de se faire entendre par une asari ? Peut-être serait-il plus sage si vous me guidiez et que je leur parle moi-même ? »

Dashanxa hocha la tête. « Elle dira tout ce qu'elle peut nous dire, même si c'est peu. » Elle se frotta le menton. « Et... vous avez raison. Vous êtes le chef, c'est vous qui devez vous adresser à eux. Je vous guiderai, si vous y tenez. Il n'y a qu'à ouvrir un canal de communication... Vous n'aurez aucun mal à faire ressortir votre verve krogane pour les toucher au plus profond. »

Aucun doute là-dessus.

Alors qu'elle réfléchissait déjà à quoi dire pour plus tard, un invité supplémentaire entra dans la tente sur invitation de Gorx. Un autre Butarien, l'amiral Heratius Har Shierak. Il promena son regard partout, mais ne dit rien ; il ne ferait entendre sa voix sûrement que lorsqu'il aurait tous les éléments et lorsqu'il aurait quelque chose à dire.

La Matrirarche demanda un pad à sa chef garde, qui lui en tendit un sans cesser de fixer la prisonnière. Ce n'était pas comme si elle avait plusieurs heures pour réfléchir... Il fallait rester sur des points clés qui tenaient aux Krogans. Vraiment, elle comptait sur Gorx pour transmettre une émotion forte que dictait l'importance de ce temple.

Oublier un instant ses convictions, penser comme un Krogan.


Contenu du pad:
 

A quel point tout cela allait-il se démontrer faux ? L'attaque laisserait-elle le temple debout ?

Dashanxa tendit le pad à Gorx. L'important était que le discours fasse son effet et rallie des gens au point de vue des Jurdon.

« Monsieur Gorx, comme je l'ai dit, vous êtes le chef : ce discours vous appartient, faites-en ce que bon vous semblera. Et si vous avez besoin d'aide... Eh bien, je me tiens à côté de vous, et je continuerai pendant que vous parlerez. »

Je viens de prononcer ces mots. Elle serra les poings. Pour le bien de Tuchanka, pour libérer la planète du conseil, pour l'Azur Stellaire.

Seprark, après avoir aussi observé l'entrée de son confrère, se lança dans une tirade à l'attention de Romina, dans le but de la convaincre... et peut-être également de l'impressionner. Mais l'Asari restait silencieuse, malgré la menace de souffrances.

Chelod Jordak, lui, ne prêta pas attention à ça et détailla le plan qu'il avait prévu, comme Gorx le lui avait demandé. Dashanxa écouta, elle aussi : enfin, le plan lui apparaissait clair... et très bien pensé. Oui, l'artillerie aura sûrement fait son effet. Même si ce Chelod semblait ne pas tout comprendre à la situation, il faisait bien son travail. Peut-être était-ce parce qu'il ne comprenait pas qu'il se concentrait sur ce qu'il faisait de mieux.

«Mais, Jordak, ne craignez-vous pas qu'ils reçoivent une aide extérieure qui pourrait nous prendre par surprise ? Votre formation tiendrait-elle quand même ? »

En attendant... Personne pour s'occuper de la prisonnière.

Dashanxa s'avança vers elle, bien décidée à lui arracher ce qu'elle savait.

Doucement, d'abord. Dans la même veine que Seprark.

« Romina, je pense que tout le monde ici présent sera d'accord pour dire que votre silence est la seule chose que nous entendons. » Elle regarda l'autre dans les yeux. « Avez-vous entendu Seprark ? Vous serez libérée si vous nous dites ce que vous savez. Le chef Gorx ici présent pense que vous ne savez pas grand-chose... mais votre mutisme me laisse penser que vous cachez quelques informations. »

Les questions, maintenant. « Qui se terre avec Urdnot Wrex ? A-t-il beaucoup de forces, en présence ou non ? Que doit-on craindre de sa part ? Le Temple a-t-il une autre faille que celle que nous connaissons ? »

De longues secondes vides, parfois transformées en minutes, suivirent chacune des questions. Dashanxa frappa le dos de la chaise du plat de la main.

Faire autrement. Montrer sa colère, un peu.

« Que venez-vous faire dans tout ça, Romina ? Une Asari - à part moi – mêlée à ce conflit ? Quel intérêt y avez-vous ? Vous ou l'organisation pour laquelle vous travaillez ? »
Le Conseil? Un silence de plus. Dashanxa la gifla, le visage sans expression, et la souleva de terre grâce à sa télékinésie, pour la tourner face à Vira.

« Romina, je me vois forcée de vous livrer, si vous persistez à ne rien dire, à quelqu'un de moins compréhensif que moi – que nous. » Là dehors, parmi les fous qui attendaient de combattre, il y aurait bien quelqu'un qui serait ravi de la faire parler. « Ou..., et la Matriarche fit un signe de tête à sa garde, nous vous laissons partir, mais nous lancerons nos hommes à vos trousses. Avez-vous déjà combattu un commando seule et sans arme ? »

Vira ricana. Dashanxa attendit de nouveau une réponse à toutes les questions qu'elle avait posées. Pourvu que tout ceci fasse réagir Romina Taris, et, le cas échéant, qu'elle ait quelque chose d'intéressant à dévoiler. Mais son silence en disait long. Elle était forte.

Déesse, en d'autres circonstances... Nous aurions pu...

Classique.

Derrière les trois Asari, les autres observaient, le plan se détaillant petit à petit. Au moins, lui était sûr. En théorie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Jeu 07 Mai 2015, 02:05

Tuchanka ▬ Abords du Temple de Calandor

Devant le silence du nouveau venu butarien, qui avait été relativement impoli, Gorx avait tressailli. Heureusement, son amie la Matriarche lui avait tendu un parfait discours tout fait. Attrapant le datapad avec ferveur, il se mit à l'examiner tandis que l'autre butarien et le drôle de spécimen qu'était Jordak s'exprimaient. Il les avait écouté, pour sûr, mais il était trop obnubilé par l'idée de l'asari.

« Oui, oui... Je dois m'absenter quelques instants, le temps d'adresser ces justes paroles à mon peuple. »

Bourru comme jamais, il sortit de sa tente, laissant ses convives avec la prisonnière. Seprark avait refusé de se salir les mains et c'était à Dashanxa de s'y coller, tandis que le Chelod restait sur sa tortue. Il avait d'ailleurs été laissé sans réponse. Et en attendant, Romina Taris se faisait interroger et menacer de manière... assez innovante.

« Je suis venu... ici... pour représenter les Républiques lors de l'entrevue avec Wrex... C'est tout. »

Elle se stoppa un court instant..

« Mais je suis une Matriarche... Si vous croyez me faire peur, vous avez tort ! »

Elle avait dit ça avec une force étonnante, qui laissa la pièce sans voix. A peine deux minutes plus tard, Gorx refit irruption à l'intérieur de sa demeure improvisée.

« Alors ? Avez-vous trouvez une utilité à notre chère... invitée ? »

Le krogan n'attendit même pas une quelconque réponse.

« Matriarche, je crois que votre discours pourrait avoir son effet. Il va juste falloir attendre que les réactions remontent. Mais au bout d'un moment, ça suffit les parlotes. Il va falloir déterminer ce que nous devons faire à l'intérieur du Temple pour mieux les frapper. J'aime votre idée de bouclier, Jordak mais où irait-on avec ça une fois dedans ? Et par où devrait-on rentrer ? »

Il virevolta jusqu'à la table où était projetée une carte de l'édifice. La seule carte qu'ils avaient et qui n'avaient, malheureusement, pas tous les détails.

« Et surtout, vous tous : que feriez-vous si vous étiez à la place de Wrex ? Il n'est pas arrivé là pour rien. Il est malin... Il sait toujours trouver comment me faire chier. Alors mieux vaut se préparer à ne pas passer avec facilités. »





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Sam 09 Mai 2015, 20:43
« Bon l'Asari ne veux pas coopérer. Bah que peut-telle donc apprendre d'intéressant aux personnes présentes ? Comment bien faire une manucure ? » Pensa Seprak, qui n'avait jamais beaucoup apprécié les Asaris.

La réponse de la matriarche l'amusa assez.

« Madame... vous faire peur ? Enfin, nous ne sommes pas des être sans scrupule tout de même ! » Il sourit puis continua avec un ton plus lent. « Non... comprenait qu'il n'y a qu'une suite d'arguments logiques et imparables qui vont vous convaincre d'une façon ou d'une autre, ça c'est votre affaire. »

Perdant son intérêt pour la prisonnière, il écouta les paroles de Gorx et y répondis rapidement avec son expertise toute militaire. Il s'approcha de la carte en commença.

« Si je puis me le permettre monsieur Gorx, il semble clair que l'ennemi possède de façon simplifié quatre possibilités :

La première consiste à axer leurs forces et donc leurs défenses sur les deux points sud et nord, l'objectif ici étant de créer une interdiction à toute pénétration dans le temple.
La seconde consisterait à défendre en grande priorité le sud, l'entrée ; la seule entrée qui existe actuellement, ce qui voudrait dire qu'ils n'auraient pas pris en compte la faiblesse du nord.
La troisième, voudrait tenter une "défense en profondeur", c'est-à-dire qu'ils voudront se déployer dans l'intérieur du temple et utiliser leurs moyens et les positions disponibles, pour nous embusquer.
La quatrième est un mixte et est la plus probable selon mon goût ; l'ennemi va "tout" essayer, c'est-à-dire qu'il va s'axer sur une défense polyvalente en protégeant si possible les deux entrées puis en décrochant pour se réfugier à l'intérieur avec des mines,des pièges et des embuscades .»


Il fit le tour visuel de la carte puis anticipa toute possibilité, comme un bon stratège.

« N'oublions pas la règle de l'avantage défensif, qui nous déclare qu'un ennemi doté d'une position avantageuse est un ennemi qui peut selon les cas repousser 2, 4, voir 10 fois plus que ce qu'il a numériquement simplement grâce à une bonne utilisation de sa position, et du fait qu'il peut attendre l'ennemi.
C'est pourquoi, je soutiens totalement monsieur Chelod ; détruisons leurs armes lourdes et alors une force protégée par bouclier pourra facilement s’infiltrer dans l'entrée sud. Munissons cette force d'armes lourdes et de tireurs d'élites qui utiliseront le couvert pour massacrer l'ennemi en se préservant, et alors ! Devant l'inexpugnable de la formation, les ennemis décrocheront. Après coût, il suffira à la formation principale de se séparer en plus petite formation et de faire attention à leur flancs, si fait... ils seront globalement invisibles dans les couloirs exigus. »


Seprak regarda les convives pour voir ce qu'il ressentait quant à ses idées, sans semble-t-il voir d'immense opposition, il continua.

« Dans l'empire de nos possibles, je dois réitérer : l'artillerie est notre plus grand avantage, avec ce fameux discours pouvons-nous l'utiliser librement, monsieur Gorx ?
Si oui, il me semble clair qu'il nous faut agir ainsi : détruire les armes lourdes ennemis, attendre avant de déployer des forces réparables au sud, mais les approcher de l'objectif discrètement tout de même.
Placer les troupes allouées devant le nord, frapper de grands coups au nord et ouvrir une brèche, faire s’arrêter l'artillerie... et voir si l'ennemi déploie des troupes, c'est-à-dire déploie des forces dans une zone qui n'est pas à l'intérieur du temple, dans la brèche et s'ils le font... frapper au meilleur moment avec l'artillerie pour les affaiblir et simultané faire charger nos forces qui aidées par les tirs lourds et la possible tentative de replie ennemi les décimerons.
Au même moment, nos forces, la formation de pavois qui se sera lentement et discrètement approcher du temple grâce aux véhicules par exemple, attaquera elle aussi ! Et alors, l'enclume et le marteau affaibliront fortement l'ennemi... »


Il marqua une pose.

« Toutefois... la configuration du temple ne permet pas de vraiment prévoir une stratégie et de plus, nous ne pouvons vraiment savoir s'ils vont prendre les choix un, deux, trois, quatre.
Vous aurez noté que mon plan n'est vraiment efficace que s'ils choisissent la une ou la quatre. Pour autant, dans tous les cas même si nous ne rencontrons pas de résistance sur les entrée, ce qui est peu probable tout de même... comme je l'ai dit plus haut ; nous ne pouvons pas prévoir un plan à l'avance pour l’avancé dans le temple, car leurs possibilités de déploiement sont trop nombreuses, donc notre plan ou nos plans tomberaient à l'eau ou nous ferrions l'erreur d’être des jusqu'au-boutiste de ceci ou cela et alors nous subirions des pertes inutiles.
Je propose mon plan pour la première partie qui consiste à la pénétration dans le temple, pour la seconde ; l'avancé dans celui-ci voici une idée :
Nous devrons maintenir une communication entre différentes unités et différents commandant, ainsi nous aurons des forces dirigés par des commandants compétents et qui auront tout sang froid pour réagir, ils auront une vision globale des affrontements qu'ils communiqueront aux officiers ce qui finalement nous offrira une polyvalence et une bonne réactivité.
Du reste, je préconise de garder en réserve une force réduite, mais mobile. Celle-ci sera basé sur le centre de commandant, donc ici pour le défendre et attaquer toute force qui viendrait en renfort depuis l'extérieur. »


Il plaça sa main droite sur menton dans un signe de pensée et termina : « qu'en pensez-vous ? J'ai peut-être oublié quelque chose, n'hésitez pas à rajouter, s'il le faut.. .»


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie
Rang : Amiral des Flottes Butariennes
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 143

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Sam 09 Mai 2015, 21:41
Lui qui pensait avoir raté des choses, finalement, il voyait le meilleur : A peine était-il entré que son collègue avait résumé le plan d'une manière concise, que le chef Krogan partait faire un discours et la matriarche avait commencé à interroger la prisonnière, une matriarche elle aussi. Seprark, avant de résumer devant tout le monde lui avait discrètement dit tout en avance et avait donné sa réflexion sur les forces conciliennes en orbite. Pas de quoi s’inquiéter, ils ne pouvaient rien faire en l'état actuel. L'interrogatoire continuait, sans que les deux matriarches fassent réellement quoi que ce soit, drôle de torture mais qu'importe, cela ne semblait pas réellement utile.

Alors qu'il observait la scène et attendait le chef Krogan pour pouvoir se prononcer, il reçut sur son omni-tech un message de la flottille : celui-ci indiquait des mouvements suspects de l'armada concilienne, ainsi que l'apparition d'autres signaux dans le secteur mais rien de plus précis, les officiers à bord avaient plus ou moins respecté ses ordres de discrétion. Il commença à réfléchir, il n'aimait pas cette possible menace, mais elle restait seulement possible, Wrex et ses alliés semblaient coupés du monde, dans une telle situation, ils ne semblaient que pouvoir attendre que les événements leur permette le contact et ensuite d'agir. Il aurait à parler de cette possibilité pour la bataille.

A ce moment-là, le chef Krogan revenait déjà, de toute façon, il ignorait quel était le discours que l'Asari avait préparé, ne l'ayant exposé qu'au principal intéressé. De toute évidence, il fut bref. Maintenant que les personnages importants étaient réunis, il allait prendre la parole, une fois que la torture aurait été finie et surtout que la prisionnère soit emmené hors de la tente, il ne faudrait pas qu'ils la laissent les écouter par mégarde et précipitation. Il retourna donc à méditer sur le plan terrestre et des possibilités spatiales ennemies comme alliées, échangeant de temps à autres quelques mots, quelques idées avec le général Seprark afin que les deux puissent avoir une vision d'ensemble.

Après un temps qu'il ne saurait déterminer, n'ayant absolument pas tenu de ce qui passait avec la dénommée Romina Taris, il ne prêta attention qu'au fait qu'elle fut emmenée ailleurs. Les convives parlèrent un peu de cette séance, ce qui permit à l'amiral de rattraper ce qu'il n'avait pas observé, d'autant plus que Seprark, ne s'intéressant plus à la question, commença à discuter du plan et des possibilités avec entrain. Lorsque ce dernier eut fini son impressionnante réflexion tactique et stratégique, un silence s'installa brièvement avant qu'il ne prit la parole. Il le brisa donc en se dirigeant vers la table au centre pour saluer le chef comme il aurait du le faire, mais à son entrée, il aurait préféré se faire oublier comme quelqu'un en retard qui se tasse vite fait dans les rangs pour ne pas être plus en tort. C'était raté. Faisant fî de cela, il se posta donc devant Jurdon Gorx, s'inclina poliment et prit la parole, s'adressant à tous autant qu'à son hôte :

"Salutations, je suis l'amiral Har Shierak, de l'Hégémonie et j'ai été chargé de convoyer jusqu'ici notre troupe en renfort. Bien que le plus gros ait été dit, j'aimerais préciser deux points : dans le système se situe une petite armada concilienne. Sa présence peut-être inquiétante si elle venait à agir mais au vu de la situation, ils ne peuvent se le permettre : beaucoup trop d'inconnues, ils doivent difficilement savoir ce qu'il se passe, pour ne pas dire qu'ils n'en savent peut-être quasiment-rien. Il n'y a donc pas raison de prime abord de s'inquiéter de cela, surtout que son excellence le Galan'Tark a mis à disposition en outre d'un commandi du Régiment Libre une flottille d'importance moyenne, assez de quoi nous permettre bien des choses pour ne serait-ce qu'un instant en appui pour les forces terrestres. Mais là vient mon inquiétude : lors de la bataille, qu'importe ce qui se passe, si l'ennemi venait à se procurer d'un moyen de communication suffisamment performant pour alerter les forces spatiales pour leur venir en aide. Bien le fait qu'ils puissent trouver un moyen soit peu probable, il faut s'attendre à ce que les deux parts des armées adverses tentent de se joindre, ce qui, si cela arrivait, nous compliquerait la tâche. il faudrait donc veiller à ce qu'ils restent dans cette position inconfortable au niveau des communications."

Il marqua une pause pour en venir au second point d'intérêt :

"Ensuite, il faudra veiller à ce que les troupes soient dotées d'un accessoire qui peut s'avérer très utile : la visée infrarouge. Comme indiqué par le général, nos ennemis sont enfermés dans un temple et la position leur est grandement favorable en cas d'attaque de notre part, notre avantage numérique ne l'est alors plus, et le meilleur moyen pour de défendre serait de dresser tout une panoplie de pièges et d'explosifs dans l'éventualité où nous entrerions. Ils pourraient même plonger dans le noir certains couloirs et salles pour nous compliquer la tâche. Des équipements de visée thermique sur les casques et/ou les armes nous permettraient de voir et les ennemis en embuscade et les pièges et explosifs. Néanmoins, il faut s'attendre à ce qu'ils en soient munis eux aussi, c'est pour cela que plusieurs de nos commandos sont équipés de grenades flash qu'ils jetteront au préalable avant d'entrer. L'idéal serait que plusieurs de nos unités qui pénétreront au Nord comme au Sud en soient dotés pour aveugler les ennemis si les salles étaient mises dans la pénombre.

Pour terminer, il faut donc voir nos stocks dispinbles de visions thermiques et grenades flash et..."
Il hésita, comment pourrait-il appeler un chef de clan respectueusement ?"... Seigneur Gorx, j'aimerai savoir si en cas d'affrontements spatiaux, le campement ou tout simplement vos quatiers auraient ce qu'il faut en équipement d'état-major pour que je sois en liaison avec ma flotte ?"

Il avait fini, maintenant, il ne restait plus que d'attendre la réponse des autres décideurs.


Qui veut la paix prépare la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Mercenaire
Rang : Clone
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 334

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Lun 11 Mai 2015, 22:04


J'ango secoue la tête.
« Bien sûr que non ça ne se cassera pas ! L'intérêt d'une tortue est justement qu'elle protège dans toutes les directions. La seule chose pour laquelle cela me pose un soucis, c'est pour les mines. Si on a des Varens, il serait peut-être intéressant de le envoyer au minage. Pour parer les biotiques... il faut des biotiques ! »
Il claqua des doigts et siffla un instant.
« Et même mieux, si on a des Varens, on peut toujours les piéger et leur faire porter quelques explosifs, ils se faufileraient plus facilement dans les ruines et dans les failles. Ca pourrait même constituer de petites surprises. »

Petit à petit, le plan s'articulait et prenait fin. Ne lui restait qu'a déterminer le nombre de personnes par tortues. Il en fallait tout de même un minimum pour assurer une bonne protection et une bonne avancée.

 « Je pense faire des tortues de neuf porteurs de bouclier plus un biotique à bulle au milieu, si vous ne voyez pas d'inconvénients. J'hésite encore sur le nombre total de tortues à faire. Il faudrait éviter de draîner trop de troupes. Juste de quoi rentrer par les failles et de quoi contrôler les entrées du temple. »

J'ango ricana malgré, se prenant plutôt bien dans le jeu.

« Comme l'a souligné mon ami ici présent, ils ne s'attendront sans doute pas à cela en plus. Ils pensent peut-être que nous allons nous ruer et passer coûte que coûte. Nous allons leur montrer qu'on réfléchit plus qu'on en a l'air. »

Finalement, il se laissait aller dans le jeu des stratégies et se demandait même si ces propositions n'allaient pas finir par être réellement judicieuse. Lentement mais sûrement, il se prenait au jeu et s'impliquait de plus en plus. Dans un certain sens, peut-être que Chelod était bel et bien revenu d'entre les morts. Et même si cela n'était pas vrai, J'ango prenant de l'assurance commençait à démontrer le contraire.

« Alors, j'ai présenté mes projets et je n'ai rien d'autres à ajouter. Seulement les mouvements à décidé avant que les hostilités ne commence. »







Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'Azur Stellaire
Rang : Matriarche
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3575-journal-de-dashanxa


Messages : 95
Crédits : Bioware/Ravilla Aper

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Mer 13 Mai 2015, 17:27
La Colère de Tuchanka: Introduction
Mise au point finale.

Quelle déception !

Dashanxa regarda Romina se faire sortir de la tente avec une pensée : si elle avait eu des outils de torture humains, l'Asari aurait parlé.

La suite de la conversation, maintenant qu'elle s'était faite à cette ambiance militaire, lui parut plus claire qu'au début... mais, bien qu'elle comprît, elle ne sut tout d'abord pas quoi dire.

La main sur le menton, la Matriarche se remémora rapidement le plan. Les commandos partiraient au Nord, passer par une brèche ; il faudrait, avec l'artillerie, détruire les tourelles de défenses au préalable ; des troupes passeraient par l'entrée. A l'intérieur... Ce serait le choc, mais s'ils arrivaient à obtenir cette visée infrarouge... Les pièges et les ennemis seraient visibles. Avec la formation militaire que proposait Chelod qui suivrai le mouvement, ils devraient éviter les pertes... et l'échec.

Conditionnel.

Alors que Dashanxa réfléchissait toujours, c'est Vira, les yeux baissés, qui proposa une nouvelle idée. « Chef Gorx ? Matriarche ? » Celle-ci lui fit un signe qui signifait ''vas-y''. « Pour aller plus vite, nous devons acheminer nos troupes au Nord par Mako. En plus de gagner du temps, nous pourrons évacuer en cas d'ennui... Ou simplement les laisser en patrouille si des renforts arrivent. » Elle leva la tête. « Il en faudrait cinq en partance pour le Nord, le reste resterait en retrait et défendrait nos installations. »

La Matriarche secoua la tête avec lenteur, acquiesçant aux propos de son alliée en même temps qu'ils faisaient leur chemin dans son esprit. Elle était très contente de Vira ; aucun regret de l'avoir amenée.

Cela lui donna d'autres idées. Elle repensa à ce qu'avait dit Har Shierak – encore une preuve vivante d'une armée butarienne tout sauf mollassonne. Déesse, elle avait pensé cela trop de fois dans la journée. Il était temps qu'elle les quitte tous.

Son ton, à cette pensée, fut plus aigre qu'elle ne l'aurait voulu. « Amiral, cette vision thermique est une bonne idée. Tout comme... » Elle tourna la tête vers Chelod. « ...La possibilité d'amener des Varrens. Ils nous ouvriront le passage où que nous les plaçions – mais au Nord serait l'idéal - et feront des dégâts contre les ennemis ou leurs pièges, surtout si nous pouvons leur mettre des explosifs sur le dos. »

Elle reprit le contrôle de sa voix, pour ne pas risquer de vexer ses alliés. « Mais... En guise de protection ou de ressource supplémentaire, je me disais que, si certains pièges – s'il y en a, et il y en aura sûrement – restent intact ou si nous pouvons nous en approcher, nos ingénieurs pourraient les retourner contre l'ennemi. Je ne suis pas militaire... Ou disons plutôt que ce n'est pas comme cela que j'ai l'habitude de réfléchir. Qu'en pensez-vous ? »

Dashanxa attendit un moment, avant d'écouter Chelod discourir sur l'utilité...

La nécessité.

… La nécessité de sa formation en tortue et du besoin de boucliers et de barrières biotiques.

« Nous devons aussi fournir nos autres troupes en boucliers cinétiques, lança Vira, pas seulement nos ''nouveaux humains romains''. »

Elle et Chelod semblaient de plus en plus à l'aise dans ce théâtre militaire. Dashanxa savait que Vira pensait à éviter le plus de pertes possible. Personne ne trouverait à y redire, bien au contraire. En revanche, il fallait espérer que tout ce qu'ils demandaient était possible à obtenir...

Dashanxa en profita pour rebondir sur les questions du Krogan. « Après le passage des Varrens, nous entrons. Les commandos et trois de vos formations. Le Nord pour les premiers, le Sud, l'Est et l'Ouest pour les seconds. Les commandos auront l'avantage de la surprise et de la force ; ils frapperont le point faible du lieu. Les troupes munies de pavois, protégées par la barrière, iront occuper les couloirs restants – et commencer à les vider, si possible, avant de l'arrivée du gros des troupes. »

Calcul rapide : si chaque tortue comprenait neuf soldats et qu'il y en avait trois... Vingt-sept combattants. Sur les deux cents, c'était un nombre raisonnable ; et suffisant, espérons-le.

« Munissons-les d'armes légères ou de fusils à pompe, tant que nous y sommes. Il faut qu'elles puissent garder les entrées que nous auront tout juste prises ! »

Je l'espère.

Il y aurait forcément une grande part d'inconnu dans cette opération. La confiance se plaçait alors en chaque soldat et en leurs capacités.

« Quant aux mouvements à définir... Je pense que tout a été dit : nous envoyons une partie de nos hommes au Nord par Mako, et ceux-ci voire les navettes surveillent les environs. Mais il faudrait vraiment s'occuper de leurs défenses extérieures - ces maudites tours – avant. Et bien sûr... Les troupes doivent rester en contact entre elles et avec le commandement. »

Avant de s'adresser à Gorx avec le respect dû à son rang, elle soupira. « Mais c'est vous le chef. Que pensez-vous de tout ceci ? » Dashanxa joignit les mains dans son dos et fit durer un silence quelques instants le temps d'une prière. « Mais peu importe ce que nous feront finalement ; nous attendrons votre signal. »

Jouez bien, Gorx. Jouez bien votre coup.


L'avenir des Krogans en dépendait. Mais aussi celui de l'Azur Stellaire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   Sam 16 Mai 2015, 01:18

Tuchanka ▬ Abords du Temple de Calandor

Chaque stratège avait déposé là ses idées, ses pensées, ses doutes et incertitudes sur l'attaque à venir. Gorx faisait les cent pas, examinant avec soin ce qui avait été dit. Il y avait eu un tas d'ingéniosité mais il ne pouvait tout se permettre.

« En tant qu'attaquant, nous ne pouvons nous permettre trop de subterfuges. Notre action doit être forte, directe, véloce. Mes krogans n'auront aucune utilité d'une quelconque vision thermique, contrairement à vos commandos ; ils fonceront dans le tas. Mais cela ne coûte rien d'engager quelques varrens dans la bataille. Nous avons de beaux spécimens bien dressés dans la capitale... Je peux les faire acheminer en même temps que les boucliers. Cela prendra juste quelques jours. »

Il continua son chemin jusqu'à ce que sa silhouette domine le butarien, représentant du Galant'ark lui-même.

« L'effet de mon discours demeure inconnu. Là aussi, il faudra être patient... Mais tant que le Cœur et les tombes restent intacts, l'honneur sera sauf. Nous utiliserons l'artillerie pour descendre ses tours, sans en faire une entrée en la matière. Il faut les laisser croire qu'ils ont une chance avant de les abattre. Et avec le boucan que ça fera, nous pourrons aisément percer le mur nord. Ils seront inévitablement alertés mais le temps qu'ils s'en rendent vraiment compte, nous serons à l'intérieur. »

Il continuait à discourir, impassible et s'était cette fois arrêté à l'étrange Chelod qui l'épaulait.

« Jordak... Votre réputation vous précède. J'avais entendu parler de vos talents tactiques et vous me prouvez que je n'ai pas eu tort de vous embarquer dans cette histoire. Vous coordonnerez l'attaque à mes côtés. Nous entrerons à l'entrée Sud avec nos alliées asari. Une fois à l'intérieur, je vous passe la main le temps de régler une affaire dans la Salle des Artefacts... Il y a là un bien précieux qui me sera indispensable. »

De tous, la Matriarche était à la fois la plus impressionnante et la plus dangereuse pour l'entreprise de Gorx. Elle avait de l'ambition et de la hargne, pour sûr. Mais elle ne faisait pas totalement confiance au chef krogan et il le sentait.

« Nous ne pourrons garder éternellement une position de bloc. Je souhaiterai que vos soldats protège les miens autant qu'ils peuvent jusqu'à ce qu'ils se déversent pour faire couler le sang de ces impies... Ensuite de quoi, il faudra compter sur des commandos plus polyvalents. Mon rôle sera de couper la tête de leur leader. Le vôtre est de me faire survivre jusque là et, si possible, de nous faire gagner le Temple. Pour nous donner un avantage, nos amis butariens arriveront par la brèche du Nord. Il vous faudra immobiliser le plus de résistance possible. »

Continuant son inspection sans vergogne, il s'arrêta en face de l'autre butarien, l'Amiral, qui avait l'air plus déconcerté que le reste. Son intervention impromptue de l'autre fois n'avait pas servi à grand chose. Il fallait espérer qu'il soit plus utile à l'intérieur.

« Ne soyez pas dupes. Il y aura plus que des pièges... Il y aura des survivants, n'ayant plus rien à perdre, qui vous attendra à chaque recoin pour vous fusiller dans le dos. Quoiqu'il arrive, ce sera un massacre, pour les deux camps. Et ces... imprévus doivent vous faire prendre conscience d'une chose : aucun de nous n'est conquérant. Nous sommes aussi des survivants. Nous devons craindre la mort, pas nos ennemis. C'est pour cette raison, Amiral, que je ne crains pas le Conseil et ses flottes. C'est une puissance bien impuissante, incapable de protéger ses alliés... »

Il avait fini sa phrase en fondue, presque théâtralement, en sortant son fusil à pompe. Brusquement, il le braqua sur la Matriarche Taris et un coup parti. Une matière visqueuse gicla sur le lourd tissu de la tente et la tête inerte de l'asari tomba lourdement. Et à l'instant même où Gorx avait terminé sa tirade, quelqu'un s'immisça dans la réunion, le visage presque horrifié par cette exécution soudaine.

« Bon sang ! C'est dommage, elle aurait pu nous être utile en cas de fuite. Il ne faut pas négliger les otages, surtout quand ils ont cette importance. »

Le krogan grogna à l'encontre de la femme puis se retourna, fixant ses alliés un à un. Ils avaient tous l'air surpris.

« Mes chers bienfaiteurs, je vous prie d'excuser l'irruption de mademoiselle Brooks. Cependant, rassurez-vous. Elle fait partie de nos plus fidèles alliés et, comme moi, elle a un compte à régler avec Urdnot Wrex... »


    Note MJ : La Phase 1 est terminée pour ce groupe. La Phase 2 - visible de tous - débutera dans les jours à venir.



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue #4 - Phase 1] La Colère de Tuchanka - Camp Gorx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Zone Démilitarisée Krogane :: Tuchanka-