AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Intérêts contingents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1725
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Intérêts contingents   Mer 04 Mar 2015, 14:55
Intervention MJ :NonDate :  Mars 2200RP Tout public
Dahl Elkoss ♦ Argonar Dal'Shan
Intérêts contingents



Le vaisseau descendait lentement sur le spatioport de la capitale. Il n'avait rien d'exceptionnel : un simple vaisseau-cargo marqué du logo d'une grande compagnie commerciale. On en voyait des dizaines chaque jour dans les grandes métropoles de l'espace concilien.
Sauf que nous n'étions pas dans l'espace concilien.
Nulle part dans l'espace concilien ce vaisseau n'aurait été accepté. Pas à cause de sa cargaison, somme toute légale, mais à cause du grand logo inscrit sur ses parois. Un D et un T rouge dans un cercle rouge, le tout sur fond noir. Le logo de Dahl Terminus, auto-proclamé plus grand groupe commercial des systèmes Terminus. Et peut être l'était-il, en effet.
A l'intérieur du vaisseau, Dahl Elkoss, le fondateur de la compagnie, regardait par les baies vitrées la ville approcher. Jalnor était la capitale de Lorek, une colonie butarienne semi-indépendante. Cette planète avait été ravagée lors de la guerre des Moissonneurs, et la re-colonisation n'avait repris que deux ans plus tôt. Elle n'était pas encore remise de ses blessures, mais le soutient de l'Hégémonie lui permettait peu à peu de se reconstruire. D'où la venue de Dahl Terminus sur la planète : le groupe commercial avait commencé son marché en vendant tout et n'importe quoi, à l'image de Elkoss Combine, et les objets de la vie quotidienne en faisait partie. Depuis les plus petits ustensiles de cuisine jusqu'aux grues de taille diverses en passant par les meubles et les matériaux de construction, tout était sujet à être négocier.
Toutefois, cette vente, qui s'avérait d'avance fructueuse, n'était pas la raison principale de la venue de Dahl Elkoss sur la colonie butarienne. En fait, en temps normal, il n'aurait probablement même pas eu le droit d'y vendre quoi que ce soit : l'Hégémonie n'était pas spécialement connue pour son ouverture de marchés ! Toutefois, exceptionnellement, cela avait été autorisé. En effet, quand deux des plus grands groupes producteurs et vendeurs d'armes des systèmes Terminus se rencontrent, il vaut mieux se montrer discret et avoir une bonne couverture.

Dahl soupira devant la douane. Que ces formalités étaient longues! Même avec une autorisation prioritaire, cela prenait des plombes. Hors, le temps du volus, c'était de l'argent. Une fortune même. Qu'il perdait, assis dans une salle d'attente sur un siège trop haut. Toutefois, il ne regrettait pas sa venue. La négociation à venir était trop importante pour être laissée à des subalternes.
Trop importante... c'était presque risible, tellement c'était en dessous de la vérité. Dahl avait du mal à se rendre compte de ce qui allait peut être se passer : cette négociation avait pour but de manipuler les tarifs en vigueur des armes des systèmes Terminus. L'Hégémonie butarienne et Dahl Terminus étaient les deux plus gros producteurs d'armes, avec un avantage incontestable pour les butariens. Unis, ils pourraient neutraliser la plupart des autres producteurs, et inonder le marché de produits que ne pourraient pas concurrencer les petits revendeurs... C'était risqué, bien sûr, comme toutes les opérations d'envergure. Mais s'ils y parvenaient, les bénéfices seraient quasiment illimités.
Dahl comptait également obtenir d'autres bénéfices de cette négociation. Tout d'abord, il souhaitait réussir à convaincre les butariens de l'autoriser à produire leurs armes. Contre rétribution financière évidemment. Cette production permettrait au volus d'étoffer son catalogue, et permettrait aux butariens d'obtenir des bénéfices supplémentaires dans les endroits où eux-mêmes ne vendaient rien. Deuxièmement, Dahl apprécierait d'obtenir l'autorisation de vendre sur le territoire de l'Hégémonie. Pas des armes, cette fois-ci, plutôt du matériel civil, comme il allait le faire sur Lorek. L'Hégémonie produisait la plus grande partie de son matériel, et ses civils avaient peu accès à celui venant d'ailleurs, notamment l'espace concilien. Dahl était persuadé de pouvoir vendre ses produits exclusifs à une vitesse faramineuse. Évidemment, aux conditions de l'Hégémonie, et en étant taxé, ce qui pourrait une nouvelle fois rapporter beaucoup au gouvernement butarien.

Un appel interrompit les rêveries du volus. Celui-ci pût enfin franchir la douane. Il donna ses derniers ordres à ses représentants, chargés de vendre les cargaisons apportées avec le vaisseau, puis quitta le spatioport accompagné d'un unique garde du corps, un vétéran galarien discret et extrêmement réactif. Contrairement à d'habitude, Dahl pensait qu'il valait mieux avoir un soldat comme lui à ses côtés, plutôt que l'habituelle cohorte de krogans et turiens.
Ils n'allèrent pas loin. A la sortie du spatioport, un butarien les attendait et les guida jusqu'à un véhicule. Soit pour les mener au lieu de rencontre, soit pour commencer la négociation, qui sait... dans cette affaire, Dahl avait consenti à beaucoup d'inconnues. Il ne pouvait pas traiter l'Hégémonie comme la plupart des autres négociants.


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Jeu 05 Mar 2015, 21:37
Il avait été surpris lorsqu'on lui avait annoncé qu'il aurait très bientôt à négocier avec un Volus patron d'une grande entreprise des Terminus. De fait, il doutait de cela simplement, car ces deux concepts sonnaient comme des antonymes ; un Volus ? Qui faisait sa part dans les Terminus ? C'était le début d'une bonne blague ou les prémices d'une sommité guidée par l'intelligence et l'ambition, deux grands synonymes.
"Il" c'est-à-dire, Ikrarlak Bom'semak de l'anciennement puissante famille bourgeoise Semak, était particulièrement curieux de rencontrer qui se tenait fièrement dans le but de se grandir, surtout dans les durs systèmes Terminus.
Alors, comme tout parti d'une affaire et comme tout commercial, il avait étudié "de fond en comble", si l'on peut dire, le personnage, son entreprise et surtout, ce que l'Hégémonie et son dirigeant voulait par cette entente.
En somme, le Galant'ark de toutes les Hégémonies avait, avec des ministres, des commerciaux, des diplomates et des industriels affiliés à l'Hégémonie, réfléchit et pensé l'accord sous bien des angles pour s'assurer qu'il serait conforme aux visions de l'état Butarien, il l'était finalement après de longues réflexions. Donc, il était temps pour les émissaires et autres représentants de jouer leurs jeux et de rencontrer qui de droit. L'ambassadeur le plus compétent de l'Hégémonie étant occupé ailleurs et la commodité étant ordre et impératif, on décida finalement que "L'émissaire de l'Hégémonie Butarienne auprès de la colonie de Lorek" devait être mandaté, par facilité plus qu'autre chose, bien que son poste prouvait en lui-même ses compétences à mener ces négociations.

Arrivant pile à l'heure que les Butariens avaient prévue, c'est-à-dire l'heure après que les vérifications sécuritaires et salutaires furent terminées, le patron Volus fut accueilli par Ikrarlak Bom'semak habillé de sa tape-à-l’œil tenue de représentant de l'Hégémonie. Faisant une solennelle courbette, l'ambassadeur auprès de la colonie, parla :

« Monsieur Elkoss, c'est un honneur et bien plus encore un plaisir, que de rencontrer un fondateur d'entreprise plein de détermination. Permettez-moi de me présenter : je suis Ikrarlak Bom'semak, ambassadeur mandaté par Khar'Shan pour la représenter sur cette planète ou nous laissons à la population le droit à ses coutumes et ses particularités. Mon nom Butarien est quelque peu long, donc par commodité, vous pouvez m'appeler par mon titre qui d'ailleurs, est utilisé par tous pour s'adresser à moi sur ce monde : ambassadeur.
Du reste, l'Hégémonie n'appréciera pas que vous ayez eu à souffrir d'inconfort ; eu égard à votre importance... ou de la perte de votre temps ; eu égard à l'argent que vous brassez par vos compétences.
Ainsi, si vous voulez bien me suivre jusqu'à nôtre limousine qui vient d'arriver, nous pourrions commencer à discuter immédiatement du sujet vous ayant fait venir, dans un cadre plus agréable. Bien entendu, votre protecteur peut venir avec nous à l'arrière du véhicule qui nous mènera à nos bureaux où sera signé l'accord, si accord il y a... et j'espère comme vous, qu'il y en aura un, car rien ne l’empêche n'est-ce pas ? »

Il proposa à la riche personne, d'un geste du bras, de l'accompagner jusqu'à la limousine spécialement affrétée...


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1725
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Ven 06 Mar 2015, 20:22
Le représentant de l'Hégémonie était haut en couleurs. Et aussi extrêmement poli : rien à voir avec le Pacificateur Ardak avec qui Dahl avait négocié, deux mois auparavant !
« HUUUF. C'est un honneur que d'être invité par l'Hégémonie, ambassadeur. », répondit le volus tout en penchant son corps vers la gauche, en un signe de politesse. Normalement, ce n'était que la tête, mais lorsque l'on n'a pas de cou, on se débrouille autrement !
« HUUUF. Je vous remercie pour votre compréhension vis à vis de mon protecteur. HUUUF. Il n'y a aucun risque à parler devant lui, je m'en porte garant. » Au prix où Dahl payait ses gardes personnels, il pouvait se permettre d'assurer ce genre de choses.
Dahl et le galarien suivirent l'ambassadeur butarien jusqu'à une luxueuse limousine avec chauffeur. A l'intérieur était tout le confort possible et imaginable dans un espace restreint : sièges rembourrés et confortables, holo-écrans, boissons et nourritures y compris pour volus (ce qui n'était pas rien : bien des gens oubliaient que les volus ont un régime beaucoup plus limité que les autres espèces galactique), un véritable plaisir. Le garde de Dahl s'assit au fond du véhicule, afin de ne pas déranger les négociants, et tacha de se faire discret. Dahl pour sa part s'assit en face de l'ambassadeur, appréciant de se trouver au même niveau que son interlocuteur.
« HUUUF. Je dois avouer avoir été surpris par l'invitation, ambassadeur. HUUUF. En général, commercer avec l'Hégémonie butarienne n'est pas mince affaire. HUUUF. Et pourtant me voilà, ici, et accueilli de bien belle manière. HUUUF. C'est extrêmement flatteur. »
Quelques phrases pas spécialement utiles, mais avec un partenaire de ce gabarit, il n'était pas bon de presser la négociation. L'accord avait déjà commencé à être négocié à distance, la rencontre du jour avait donc davantage pour but de parler des détails, ainsi que des autres applications possibles. Et, bien évidemment, des moyens pour mettre en pratique leur alliance : ceci n'avait pas été discuté, le volus comme les butariens se méfiant de l'espionnage.
« HUUUF. Comme vous l'avez dis si justement, rien n'empêche qu'un accord soit conclu. HUUUF. Toutefois, nous devons discuter de ce que chacun de nous devra faire en pratique. HUUUF. Peser sur la balance économique des armes des systèmes Terminus est, HUUUF, une affaire hors du commun, où la chance comme le talent devront s'associer. HUUUF. Nous avons tous deux nos propres limitations et avantages. HUUUF. Ainsi, vous avez incontestablement de grandes entreprises de productions, HUUUF, et déjà de nombreux acheteurs dans les Terminus. HUUUF. Pour ma part, je suis le seul producteur de certaines armes et armures de ce côté de la galaxie. HUUUF. Nous sommes parfaitement complémentaires sur ce plan. HUUUF. »
Le volus s'arrêta un instant. Ils venaient de résumer les gros avantages jouant en leur faveur dans les systèmes Terminus. Mais ils ne devaient pas oublier leurs faiblesses.
« Hélas, nous ne sommes pas non plus inarrêtables. HUUUF. L'Hégémonie est... mal vue, sur Oméga, vous le savez aussi bien que moi. HUUUF. Et pour ma part, je ne puis vendre directement aux groupes mercenaires renommés. HUUUF. D'autres contrats me l'interdisent. HUUUF. Nous devrons être fins, pour à la fois écraser les producteurs d'armes indépendants, HUUUF, ou bien les racheter, tout en soumettant les revendeurs. HUUUF. Car aucun ne se laissera faire : ni les groupes mercenaires détenant des usines, HUUUF, ni les seigneurs de guerre pirates, ni la Reine Pirate elle même, Aria T'Loak. HUUUF. De tous, c'est probablement elle la plus dangereuse, au moins pour moi. HUUUF. J'agirai sur Oméga, en plein sur son fief. HUUUF. Si nous sommes repérés trop tôt, elle ne s’embarrassera pas de jugement, et me neutralisera. HUUUF. Et alors notre alliance tombera à l'eau. HUUUF. »
Le volus prit une petite bonbonne emplie d'une boisson volus légère. Il la clipsa sur sa combinaison et but une longue gorgée.
« HUUUF. En premier lieu, nous devons donc trouver une méthode pour ne pas être gênés par Aria. »
Une mission difficile s'il en est : Aria ne régnait pas sur Oméga depuis des siècles pour rien...


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Ven 06 Mar 2015, 22:01
Le maître Volus connaissait son métier et ses impératifs comme prévu, c'était indéniablement agréable que de trouver une telle personne qui ne faisait pas mentir les aprioris, pensa l'ambassadeur.

« HUUUF. Je dois avouer avoir été surpris par l'invitation, ambassadeur. HUUUF. En général, commercer avec l'Hégémonie butarienne n'est pas mince affaire. HUUUF. Et pourtant me voilà, ici, et accueilli de bien belle manière. HUUUF. C'est extrêmement flatteur. »

L'Hégémonie Butarienne avait décidé que rien ne l'avantagerait à être hypocrite ou non franche, c'est pourquoi son avatar avait une grande marge de manœuvre pour dire ce qui devait être dit librement.


« Eh bien monsieur, sachez que vous nous flattez autant que nous vous flattons ! En vérité et sans jouer aucunement de quelque violon ou instrument à corde. L'Hégémonie Butarienne souffre encore d'une fort mauvaise réputation dans la galaxie, une réputation qui est l'un des traits héritages de l'ancienne Hégémonie et de sa dépravation, nous comme vous ne sommes pas des anges ni de vertu ni de droiture, mais vous comme nous, sommes des personnes pragmatiques et de ce fait intelligentes. C'est-à-dire qu'avant de penser stupidement par mal ou bien et trivialité idéologique, nous pensons par gain et ne voyez aucun jugement moral ici : nous sommes des personnes d’intérêts concrets et d'ailleurs, c'est cette caractéristique que vous possédez qui a poussé l'Hégémonie à vous contacter.
Vous n’êtes pas Butarien, mais vous êtes une personne compétente et qui l'a prouvé en acceptant l'offre de l'Hégémonie en passant outre les clivants stéréotypes et cela nous le respectons et sans mensonge, vous êtes et serez si tout ce passe pour le mieux un partenaire qui sera au niveau de l'Hégémonie, comme elle sera au vôtre. »

Ce n'était que pure vérité, ici deux intérêts s'entendaient et les défiances triviales devaient être abandonnés.

« Ainsi, vous avez incontestablement de grandes entreprises de productions, HUUUF, et déjà de nombreux acheteurs dans les Terminus. HUUUF. Pour ma part, je suis le seul producteur de certaines armes et armures de ce côté de la galaxie. HUUUF. Nous sommes parfaitement complémentaires sur ce plan. HUUUF. »

En quelques mots tenaient ce qui les unissait concrètement en tant "qu'entreprise" : la complémentarité.

« Nous avons grâce à la notion d'appartenance éthique des Butariens des Terminus commencé à fidéliser une clientèle importante et vous connaissez surement la loi de Pareto : 20 % des clients forment 80 % du chiffre d'affaire... nous sommes dans ce cas ; dans la population Butarienne Terminus, même si beaucoup achète des armes, il n'y a que les personnes de pouvoirs, des chefs pirates et d'autres personnages qui achètent beaucoup, or à ce beaucoup nous commençons à vouloir offrir des produits hauts de gammes que nous ne produisons pour l'instant que pour notre armée et c'est là où vous intervenez. Vos produits sont une opportunité de diversifier nos offres en leur rajoutant un plus qualitatif extrêmement agréable et dans le même ordre d'idée, nos bas et moyens de gamme vous permettront une diversification bienvenue et une possibilité d'atteindre de nouvelles populations comme vous l'avez si bien dit, mais je voulais juste l'appuyer, de fait, quelle complémentarité ! »
Déclara l'ambassadeur en sirotant un petit cocktail fort agréable pour ceux qui ont à parler et parler encore.

« HUUUF. En premier lieu, nous devons donc trouver une méthode pour ne pas être gênés par Aria. »

L'ambassadeur sourit du sourire du comploteur et après avoir fini son verre ne put qu'objecter :
« Ce n'est que trop vrai depuis sa trahison, nous ne souhaitons que la chute de celle qui n'a, notez le fait concordant, trahi notre accord. En somme, vous me dites que vous ne pouvez pas commercer avec certains, car des contrats vous en empêche et bien diantre ! Très bien. » L'Ambassadeur proposa un verre au maître Volus avant de continuer.
« Voyez-vous... que fait la nouvelle Hégémonie Butarienne depuis qu'elle c'est de nouveau ouverte au marché galactique ? Elle a encore des relations tièdes, si l'on peut dire avec la majorité des états, mais ! L'argent n'a pas d'honneur et encore moins d'odeur et donc elle propose à des entreprises de tous bords de profiter de ses offres que ce soit en main-d'oeuvre ou en matière de produits et ressources. En somme, nous utilisons des agents pour vendre directement aux consommateurs ou aux autres entreprises nos produits\ressources voir services, bien entendu, les plus grosses marges ne se créent que lorsqu'il y a vente directe aux consommateurs et cela... nous ne l'avons pas. » Le représentant plia ses jambes et s'installa confortablement pendant que la voiture était presque arrivée.
« Pour autant, je vous propose de fonctionner en deux temps : dans les premiers temps nous vous vendrons nos armes, des ententes sur les prix seront entendues, nous ne voulons pas vous arnaquer ; grâce à notre main-d'oeuvre payée faiblement comparé aux autres salariés de la galaxie, vous pourrez vendre des armes d'une certaine qualité basse ou moyenne, en grande quantité. Grâce à nos produits unifiés, qui sont donc complémentaires, si vous vous axez sur quelques revendeurs vous pourrez "expulser" les autres vendeurs d'armes d'Oméga ou en les écrasant grâce à nos produits, ou en tirant les prix vers le bas et cela vous le pouvez, car à leur nuance vous êtes une grande entreprise dont les finances savent s'adapter à l'inverse des petits et moyens vendeurs et notez que quoi qu'il arrive ce n'est pas un "piège" simplement, car nous ne vous demandons pas de tout acheter, non, seulement de vous intéresser à ce que vous pourrez bien vendre...
D'ici, même s'il restera quelques irréductibles sur Oméga, vous contrôlerez le marché directement ou indirectement et donc ou vous pourrez renégocier en position de force vos accords avec qui de droit ou, alors utiliser des "agents" comme des petits vendeurs affiliés ou de petites entreprises "fictives" ou non pour vendre à qui vous voudrez vos marchandises, donc Nous ou d'autres. »
La limousine arrivait à destination, après cela il suffirait de quelques dizaines de pas pour arriver aux bureaux dotés de toutes les contre-mesures possibles pour éviter les félons et les traîtres.
« Quand pensez-vous ? Tout est adaptable et ce n'est qu'une réponse à une question... je vous laisse objecter et ensuite je vous proposerai selon vos dires, la deuxième partie.»


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1725
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Sam 07 Mar 2015, 13:43
Dahl réfléchissait à la proposition du butarien. Il avait un style de parole très particulier, les phrases s'enchaînant les unes aux autres sans réelles interruptions, parfois difficile à suivre. Toutefois, le volus ne pouvait guère lui reprocher, étant obliger pour sa part d'interrompre régulièrement ses phrases pour reprendre son, souffle dans un sifflement !
« HUUUF. Votre proposition est très intéressante. » Le volus envisageait les possibilités à venir. Pour ce qu'il pouvait en deviner, la négociation se passait le mieux possible : le butarien proposait directement que Dahl Terminus vende les armes de l'Hégémonie, sans même que Dahl ait à déplacer la discussion sur ce sujet ! Bien entendu, ce n'était que les armes et pas les plans, mais le volus était persuadé qu'avec le temps, il parviendrait à produire lui-même les armes butariennes. tant que l'accord tiendrait, ce serait inutile, mais mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit.
« HUUUF. Si j'ai la possibilité de vendre votre production ainsi que le soutien de vos industries, HUUUF, je pourrai sans doutes m'emparer de la majorité des revendeurs d'Oméga. ». Ce devrait être fait discrètement, mais sans réelle difficulté. Il n'y avait quasiment pas de gros revendeurs sur Oméga même, en dehors de l'entreprise du volus évidemment.
« HUUUF. Et sans doutes avec une marge confortable ! HUUUF. Vous sous-estimez la qualité de vos armes, ambassadeur. HUUUF. Prenons l'exemple de votre fusil-harpon Kishock. HUUUF. La conception est sans doutes un peu, disons primitive, HUUUF, par rapport aux armes à énergie traditionnelles, mais quelle efficacité ! HUUUF. ». Dahl avait eu l'occasion de voir les dégâts causés par l'un des fusils. Un cadavre littéralement épinglé sur un mur faisant face à son entreprise. Personne ne décidant de s'en débarrasser, il avait fini par demander à ses hommes de le faire eux-mêmes, mais de fouiller le cadavre avant, par curiosité.
Le mort disposait d'une armure de bonne qualité qui avait été percée de part en part. Pas de boucliers en revanche, ce qui était dommage pour lui : les Kishock avaient beaucoup de mal à les percer. Pas d'autres infos intéressantes, mais le harpon s'était enfoncé sur plus de 10 cm dans le mur où le cadavre était accroché. Sans doutes que le tireur était prêt, mais la performance restait toutefois impressionnante !
« HUUUF. Ce plan est applicable à Oméga, toutefois il sera plus dur de peser sur l'ensemble des Terminus. HUUUF. Mais vous avez raison, commençons par Oméga, qui en est le cœur. HUUUF. Nous pourrons nous occuper du reste des Terminus en un second temps. HUUUF. A mon avis, il s'agira alors d'opérations plus... musclées. HUUUF. OPA hostiles, mais aussi, hélas, peut-être des affrontements. HUUUF. Nombres de producteurs et vendeurs des Terminus étaient, et parfois sont toujours, des pirates et des mercenaires. HUUUF. Je dispose de combattants, suffisamment pour Oméga, mais pas pour tout les Terminus. HUUUF. L'Hégémonie a une armée, mais je ne pense pas que l'utiliser soit vraiment une bonne idée. HUUUF. Ce qu'il nous faudrait, c'est infiltrer les grands groupes et les abattre de l'intérieur. HUUUF. Par la corruption, le chantage, bref, de nombreux procédés qui ont prouvé leur efficacité. HUUUF. L'Hégémonie dispose-t-elle de contacts ? HUUUF. J'en ai moi-même quelques uns. HUUUF. A deux, nous pourrions nous atteler à la création d'un réseau dans leur ombre. »
Il serait aussi possible de provoquer une guerre entre les gangs. Ce serait même plus simple, à vrai dire, et très lucratif. Mais Dahl, fortement influencé par sa culture volus, souhaitait éviter les guerres le plus possible.
Le néogicant voyait un bâtiment plus ornementé que les autres au loin, vers lequel la limousine se dirigeait. Sans doutes leur destination.
« HUUUF. Vous me parlez également de vous vendre mes marchandises. HUUUF. Ceci pourra être envisageable via intermédiaires, HUUUF, comme vous l'avez si bien exprimé. HUUUF. »
Là, c'était beaucoup plus dangereux. Dahl choisissait avec beaucoup de prudences les grands groupes auxquels il vendait ses armes conciliennes. Les faire parvenir à l'Hégémonie risquait de lui porter préjudice dans l'espace concilien. Mais s'il parvenait à s'emparer du marché d'arme d'Oméga, cela deviendrait possible. Et le volus n'aurait aucun dilemme moral à vendre ces armes aux butariens : curieusement, leur isolationnisme les rendait plus pacifiques que la plupart. Certes, Dahl se doutait que nombres de terroristes butariens étaient fournis par l'Hégémonie, mais personne n'avait pu le prouver, et il n'y avait pas de raisons pour que les espions conciliens remontent mieux la piste aujourd'hui. Et de toute façon, il n'y avait plus de terroristes butariens, l'espèce ayant été bien trop affaiblie par les moissonneurs pour se permettre de sacrifier ainsi ses individus.
« Toutefois, vous n'êtes pas sans savoir que je ne vends pas que des armes. HUUUF. Je vends aussi nombre de produits divers, comme ceux qui me servent de couverture pour venir aujourd'hui. HUUUF. L'Hégémonie serait elle intéressée par ces produits ? HUUUF. Sachant que pour ceux-ci, il n'est nul besoin d'intermédiaire, ni de temps d'attente. HUUUF. Je pourrai même les faire produire directement sur place, ce qui stimulerai votre économie ! HUUUF. Sans oublier que cela permettrait de produire, et donc de vendre, moins cher. »
C'était un marché rentable pour le gouvernement comme l'entreprise. Le même genre de marché qu'avait sans doutes conclus Elkoss Combine à la sortie de la guerre, pour aider les butarien à se relever des dégâts inimaginables causés par les moissonneurs. Toutefois, Dahl doutait fortement que Elkoss Combine ait proposé d'ouvrir ou de financer des usines sur le territoire de l'Hégémonie. Celle-ci avait trop mauvaise presse dans l'espace concilien. Dahl devra d'ailleurs se montrer prudent, afin d’éviter que cette collaboration ne s'ébruite trop. Ou du moins, ne s'ébruite pas trop tôt. Mais heureusement, le butarien semblait avoir conscience du besoin de discrétion, ce qui simplifiait grandement la tâche au volus.


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Sam 07 Mar 2015, 17:17
Arrivés où il fallait qu'ils soient, ils se déplacèrent jusqu'où ils devaient se déplacer, le compétent Volus eut le temps de répondre pendant qu'ils s’installaient dans le bureau très ornementale de l'ambassadeur.
Quand on est le représentant délégué de l'Hégémonie Butarienne sur une planète qui était "indépendante" il y a peu, il faut donner une idée même fausse de ce que les autochtones peuvent rater en terme de richesse, s'ils ne s'alignent pas avec l'Hégémonie et très franchement, pour Ikrarlak Bom'semak... c'était très agréable d'avoir le plus beau bureau de cette planète.


« Eh bien, je vous remercie pour cette qualité que vous portez à nos armes, mais comprenez que très justement : le fusil-harpon Kishock et nos autres armes spécifiques sont pour l'instant principalement vouées à l'Armée et non la commercialisation. D'ailleurs, l'on m'a explicitement demandé de vous dire ceci : nous vous fournirons des armes, mais comme ceux de l'espace du Conseil risquent de ne pas apprécier que vous produisiez leurs armes... nous sommes dans le même cas. » La chose était claire, l'Hégémonie n'allait pas se laisser spolier de ses particularités quelles qu'elles soient.
« Vous vous doutez bien que nous voulons une clause protectrice de nos brevets dans cet accord pour préserver nos armes. En somme, un engagement que vous ne tenterez pas de nous usurper temps que l'accord dur et je présume que vous tenterez comme nous de le faire durer, car il ne peut être que mutuellement bénéfique.
Il est fait, que si vous tentez de produire nos produits, alors l'accord n'en sera plus un, car il n'y aura plus complémentarité, je pense que vous voyez parfaitement ce que je veux dire et que vous approuverez. »

La chose était dite, il n'était pas nécessaire de rentrer dans les ultimatums et les menaces, un accord est un accord et un gain est un gain, le chef d'entreprise n'avait pas besoin que qui que ce soit lui explique.
« Cela dit... vous voyez où nous voulons en venir et c'est d'ailleurs là, où se trouve la deuxième partie : Oméga est un phare commercial, qui domine ses principaux marché, s'assurent des parts dans tous les recoins sombrent ou lumineux des Terminus... pour autant, un phare ne suffit pas vous l'avez compris. »
L'ambassadeur activa l'un de ses péchés mignons : une carte très détaillée des Terminus, qui apparaissait où se trouvait la baie vitré du bureau.
« Si nous voulons contrôler les trafics d'armes des Terminus, nous devons être corrupteur ; progressivement vous comme nous transformerons des revendeurs et des entreprises en des fantoches sous nos contrôles...
Les moyens utilisés seront nombreux, bien entendu l'armée Hégémonique ne peut en rien intervenir, mais pour autant les services secrets Butariens sont très présents dans des systèmes où des Butariens sont très présents.
Nous possédons des moyens très larges d'interventions qui vont de ceci à cela et je peux vous assurer que s'ils sont bien guidés, ils seront perfidement efficace à l'élimination ou la conversion de concurrents en amis. De plus, nos moyens dans les Terminus dépassent de loin ce que vous avez actuellement, alors une alliance de l'ombre comme vous dites, mènerait à bien des opportunités !
Regardez cette carte et voyez l'ensemble des planètes qui sont des Terminus et qui sont... indépendantes. »

Il était temps de faire de l'un des grands projets de l'Hégémonie pour la suite de cette affaire.
« Aïte, Caleston, ce qui reste de Chalkhos, Sanctum, Anhur, le monde Volus de Talis Fia, Gorvug, Korlus et bien d'autres mondes des Terminus, sont des poudrières d'une façon ou d'une autre... des poudrières qui ne veulent pour la plupart pas trop dépendre des états, systèmes et société proches du Conseil.
Offrons leur des produits par wagon entier de toutes qualités et de tout prix et si nous apparaissons comme de meilleures perspectives que les perfides conciliens, alors et seulement alors, nous contrôlerons le marché des armes Terminus. »

L'idée était tout à fait réaliste et leur permettrait d'éviter d'excentrer leurs ressources. Avant de continuer, l'émissaire désactiva la carte et mangea un petit canapé puis continua.
« Je pense que vous me suivez... que vous suivez le plan de l'Hégémonie : Oméga est la capitale, gangrenons-la, puis, concentrons-nous sur ses débouchés en matière d'exportation ; des planètes qui attaquent ou qui sont attaquées dans les Terminus, celle-là même qui sont finalement des "capitales provinciales", car elles-mêmes dominent des systèmes entiers en matière économique. Ainsi, nous n'aurons à concentrer nos ressources seulement sur quelques lieux donnés, ce qui facilitera nos actions et de visu, nous offrira le reste des marchés sans que nous ayons trop à payer pour les posséder. »
La grande idée étant dévoilée, l'on pouvait passer aux autres petites question.
« Du reste, je vous rassure l'armée Butarienne n'usera pas des armes que nous vous achèterons, elles ne seront réservées qu'à nos meilleurs clients. » Bien entendu, ce qu'ils allaient faire de ces armes n'étaient certainement pas le problème de l'Hégémonie.
« Autrement, pour ce qui est de la vente ou même de la production dans nos systèmes, la réponse sera stricte : non. Pourquoi ? Eh bien, car l'industrie civile Butarienne est en pleine reconstruction et nous menons une politique purement mercantiliste qui veut que nous évitions à nos entreprises la concurrence étrangère.
Toutefois, nous sommes prêts à vous ouvrir les marchés de nos colonies des Terminus, leurs marchés est certes moindre comparé à celui de Khar'Shan, mais pour des êtres comme nous qui cultivons l'indépendance en bien des choses, c'est déjà beaucoup vous en conviendrez. Qu'en dites-vous ? »

Sur ces mots, il se leva croisa les mains dans son dos tout en allant admirer la vue qu'il avait admiré bien des fois depuis sa baie vitrée sur Lorek.


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1725
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Dim 08 Mar 2015, 14:51
Le volus regardait le bureau dans lequel il venait de pénétrer. Amusé, il souriait en constatant que, quelques soit l'espèce, quelque soit les valeurs, quelque soit le lieu, ceux qui rencontraient et négociaient avec des membres venant d'ailleurs accueillent toujours dans un lei impressionnant. Au delà de ce fait, ce qui amusait Dahl, c'était que par delà les premières impressions, où les différences saillaient, toutes les espèces se ressemblaient. Dans ces moments là, il lui arrivait de croire aux théories religieuses asari, pour qui chaque vie était bien plus liée que par la génétique.
Mais Dahl n'était pas là pour philosopher. Alors il arrêta ses pensées oisives et écouta avec attention son interlocuteur.

« ...le fusil-harpon Kishock et nos autres armes spécifiques sont pour l'instant principalement vouées à l'Arlée et non la commercialisation. »

Voilà qui ne plaisait guère au volus. Si les butariens refusaient de vendre ces armes, que comptaient ils faire ? L'accord, à la base, était de fournir un catalogue d'armes nombreuses et à bas prix ! Mais si les butariens refusaient de vendre leurs armes, en quoi participerait-ils à l'association ?

« Vous vous doutez bien que nous voulons une clause protectrice de nos brevets... »

Le butarien était prudent. Chaleureux, poli, mais il n'oubliait pas que Dahl s'était fait connaître en vendant des armes qu'il n'était pas censé avoir. Le volus sourit derrière sa combinaison. Un brevet, un accord, ne le dérangeait pas. Si accord il y avait, Dahl aurait trop à gagner en s'associant avec l'Hégémonie pour prendre le risque de les doubler. Et de toute façon, il y avait bien d'autres moyens pour obtenir des plans de fabrications d'armes.

« Offrons leur des produits par wagon entiers... »

Une opération qui ne sera rendue possible qu'une fois Oméga tombée sous leur coupe. En un second temps donc. Toutefois la suite du plan du butarien semblait bonne aux oreilles du volus.

« Ainsi, nous n'aurons à concentrer nos ressources seulement sur quelques lieux donnés. »

L'image que se représentait le volus, c'est celle d'une araignée, non pas énorme mais petite, qui maintenant dans sa toile d'autres araignées plus petites, qui elles-mêmes contrôlaient une petite toile, et ainsi de suite. Un plan redoutable, risqué, productif, ambitieux. Ils n'étaient pas assez puissants pour tenir tous les Terminus ? Soit, ils viseraient ceux qui étaient forts mais juste en dessous d'eux, et les contraindraient à contraindre eux-mêmes les plus faibles. Un système économisant beaucoup les ressources des régnants, avec toutefois un risque : si les soumis s'unissaient, ceux qui dominaient ne seraient pas assez forts pour survivre. Une situation qui rappelait au volus celle des galariens, notamment à l'époque de la Dalatrace Bynare. Si cette vue était rentable à court terme, il faudra rapidement accroître la puissance de Dahl Terminus par la suite.

Mais tout ceci n'était qu’hypothèses sur des plans qui s'étaleraient sur des mois, voir des années. Des questions plus urgentes réclamaient l'attention do volus.

« Autrement, pour ce qui est de la vente ou même de la production dans nos systèmes, la réponse sera stricte : non. »

Dommage. L'Hégémonie était encore extrêmement protectionniste. C'était là son choix, que Dahl ne comptait pas discuter.

« HUUUF. Entendu, ambassadeur. HUUUF. Si un jour votre gouvernement souhaite s'ouvrir aux capitaux étrangers, HUUUF, qu'il pense à moi ! HUUUF. Et je serai ravi de commercer avec vos colonies, à vos conditions, bien sûr. HUUUF. Mais revenons à notre accord. HUUUF. »

Les colonies butariennes représentaient déjà un marché non-négligeable auquel le volus n'avait pas accès. Et puis, si les butariens étaient satisfait de ces échanges avec Dahl Terminus, peut-être qu'à l'avenir ils l'autoriseraient à commercer directement avec Kar'Shan ?

« Je dois avouer que votre plan me plaît beaucoup, ambassadeur. HUUUF. A la fois ambitieux et réaliste. HUUUF. Mais j'ai encore quelques questions, sur des temps plus proches. HUUUF. Notamment sur vos armes spéciales, HUUUF, dont vous me dites qu'elles ne seront pas commercialisées. HUUUF. Mais, si je puis me permettre, HUUUF, que compter vous vendre, alors ? HUUUF. Vous dites que vous m'en fournirez, mais lesquelles et dans quel but ? HUUUF. »

Dahl était un peu perdu sur ce point. Les butariens ne voulaient pas produire son équipement, et semblaient rechigner à vendre le leur. Pourtant, pour vendre des armes, il faut bien s'en séparer !

« Ma deuxième remarque concerne les brevets. HUUUF. Je suis bien entendu d'accord avec vous sur cette nécessité. HUUUF. Et j'attendrai le même respect de votre part envers mes productions. HUUUF. Sinon, comme vous l'avez si bien dit, l'accord n'aura plus de sens. HUUUF. Préférez vous faire appel à des experts pour crypter nos productions ? HUUUF. Ou préférez vous que nous échangions des garanties ? »

Cela rappelait à Dahl sa rencontre avec Thomas Dole, quelques mois auparavant. Dole qui lui avait fournie des garanties en échange de l'argent du volus. Dahl n'avait pas encore trouvé de méthodes pour amener le Conseil à s'intéresser à la question du siège des Volus, mais cela viendrait.

« HUUUF. Pour le reste, je ne suis on ne peut plus d'accord avec vous. HUUUF. Pour bien agir, nous devront choisir correctement nos cibles. HUUUF. J'espère juste que par 'poudrières', vous ne parliez pas de déclencher des affrontements. HUUUF. Mes préférences ne me portent pas à la guerre. »


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Dim 08 Mar 2015, 17:03
Les choses avançaient, évolués et cela pour le mieux...

« HUUUF. Entendu, ambassadeur. HUUUF. Si un jour votre gouvernement souhaite s'ouvrir aux capitaux étrangers, HUUUF, qu'il pense à moi ! HUUUF. Et je serai ravi de commercer avec vos colonies, à vos conditions, bien sûr. HUUUF. Mais revenons à notre accord. HUUUF. »

L'ambassadeur se retourna et fit un mouvement du doigt signifiant "toutefois".


« Comprenez monsieur Elkoss que nous protégeons nos marchés, mais jamais au grand jamais ! Nous n’empêchons les capitaux de circuler librement... hahaha. Laissez-moi vous expliciter rapidement la chose.
Depuis la fin de la guerre, l'Hégémonie s'est ouverte au marché galactique, principalement en matière de capitaux, mais aussi d'entreprise ; en effet, nous avons pour habitude de créer des entreprises d'état dans lesquelles nous sommes ouverts aux capitaux étrangers quels qu'ils soient ! »
Tout le monde ne le savait pas, mais l'Hégémonie était bien plus ouverte que jamais à faire profiter de ses ressources, temps qu'elle en retirait quelques petites ou grandes choses. « Si vous voulez investir dans une entreprise Butarienne ou même, installer des usines dans des zones franches, car oui... Khar'Shan et les colonies possèdent des zones où les entreprises étrangères peuvent s'installer pour profiter de la main-d'oeuvre Butarienne. L'une des plus rentables de la galaxie ! Donc, nous n'acceptons pas les produits étrangers, mais si vous voulez des ressources Butariennes ou même de la main-d'oeuvre... tout peut être arrangé. Souvenez-vous que l'Hégémonie souffre de vendre à des intermédiaires qui réalisent de bien grandes marges comparés à elle qui voudrait vendre plus directement aux consommateurs ou entreprise de transformations.
Je vous laisse y réfléchir, mais un ami de l'Hégémonie est toujours le bienvenu et vous l’êtes d'autant plus dans les colonies, loin de Khar'Shan et ses usines... »


Le Butarien se promena dans la pièce pendant qu'une autre objection venait.

« Je dois avouer que votre plan me plaît beaucoup, ambassadeur. HUUUF. A la fois ambitieux et réaliste. HUUUF. Mais j'ai encore quelques questions, sur des temps plus proches. HUUUF. Notamment sur vos armes spéciales, HUUUF, dont vous me dites qu'elles ne seront pas commercialisées. HUUUF. Mais, si je puis me permettre, HUUUF, que compter vous vendre, alors ? HUUUF. Vous dites que vous m'en fournirez, mais lesquelles et dans quel but ? HUUUF. »

L'avatar de l'Hégémonie se retourna et regarda le Volus tout en plaçant un doigt sur son menton, tout en déclarant :

« Ah oui ! Pardonnez-moi, j'ai mal exprimé la chose, ou plutôt je ne l'ai pas bien explicité ; l'armée Butarienne est dans une phase de transition où elle standardise ses dotations, donc beaucoup de nos meilleures armes tel le harpon ou l'AT-12 Raider, sont produits principalement pour l'armée. Pour autant, bien entendu que nous en vendons et que nous vous en fournirons, mais ces armes sont simples, mais de qualités et donc ce n'est pas elles qui vont vous permettre de faire la différence dans une guerre des prix.
En plus de ces armes célèbres, l'Hégémonie produit un panel plus large d'armes, armures, modes et autres équipement qui eux sont produits à très bas coûts, ce qui nous permettra de vous les fournir pour peu et de même vous pourrez les vendre à des prix faisant défiance à la concurrence. Voici un exemple : »

L'émissaire activa un écran où une liste exhaustive de produits se trouvaient.
L'exemple:
 

« Comme je vous le disais, ce sont des équipements somme toute basique, mais qui pourront et trouver leur public et se vendre à très bon prix. Après que l'industrie Butarienne se soit bien accordée à notre nouveau partenariat, nous vous fournirons autant d'armes de plus grandes qualités que vous voudrez... »

Finalement, la fin des réponses approchées.

« L'expérience a prouvé mille fois qu'on peut crypter bien des choses, un petit malin arrivera toujours à décrypter, même l'indécrytpable ! Signons des garanties mutuelles et ainsi, pendant la durée longue ou courte de cet accord nous serons complémentaires et nous nous entendrons, s'il se termine... eh bien alors l'entente ne sera plus et vous comme nous serons libre de mener nos affaires et de décrypter l'indécryptable... héhéhéh. Je pense que c'est assez clair ? » L'émissaire sourit à sa petite remarque et s'asseya avant de répondre à la dernière objection du maître Volus, hôte de l'Hégémonie Butarienne.

« Une "poudrière", héhéh. Non je vous rassure, je ne vais pas vous vendre que nous sommes des pacifistes dans l’âme, mais vous ici dans cette négociation prouvez que nous sommes rationnels et pragmatique et que donc... nous faisons ce qui nous aide, or vous serez d'accord avec moi des affrontements dans les Terminus ne mènent à rien sauf à des pertes évitables. »


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1725
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Jeu 12 Mar 2015, 09:57
Dahl Elkoss écoutait attentivement l'ambassadeur butarien lui donner des explications. Celles-ci lui étaient globalement très positives à l'oreille.

Tout d'abord, celles concernant la possibilité d'investir dans des entreprises de l'Hégémonie spécialement créées pour. Aux yeux du volus, c'était une occasion en or : l'immense majorité de ce qu'il vendait ne demandait pas un niveau de technicité particulier. Les usines de l'Hégémonie conviendrait donc pour la majorité de ses projets ! De plus, comme l'ambassadeur l'avait rappelé, la main-d’œuvre butarienne était peu coûteuse, ce qui augmentait la marge de bénéfices. Et enfin, même si l'ambassadeur lui indiquait clairement que les produits ne seraient pas vendus dans l'Hégémonie, le volus avait déjà un plan pour changer ça.

Dans toutes les entreprises, il y avait toujours eu des problèmes de vol. Il suffirait à Dahl de s'arranger pour que certains employés peu scrupuleux volent une partie négligeable des produits, sans que l'on puisse l'en dire coupable. Ces produits seront ensuite vendus au marché noir, or Dahl savait que la qualité serait là. Alors, tout s'enchaînerait : les objets du marché noir étant meilleur que les autres, il y avait de fortes chances que les élites butariennes s'en mêlent. Et Dahl se doutait bien que si les élites les critiqueraient et les feraient disparaître du marché, elles n'allaient pas non plus s'en passer pour elle-même. Peu à peu, les classes sociales supérieures butariennes s'habitueraient à avoir ces objets, et un jour... ou bien Dahl commencerait à diminuer les fuites pour créer un manque, ou bien les élites légaliseraient d'elles-mêmes la vente de ces fournitures, sans doutes en les taxant de façon à les rendre bien trop chères pour le peuple butarien.

Mais tout ceci n'était que spéculation : l'accord n'était pas encore négocié.

La deuxième chose rassurant, ou plutôt éclairant, le volus, fut l'explication sur ce que les butariens comptaient vendre : leurs « vieilles » armes, qui n'avaient pas été améliorées mais étaient peu à peu remplacées. Effectivement, le volus était un peu déçu sur ce point : l'ancien équipement de l'Hégéonie n'avait rien d'exceptionnel. Toutefois, il était peu cher et simple à produire, et donc très simple à vendre à des individus dans le besoin urgent de se défendre. Ce dont on ne manquait pas, dans les Terminus ! Et cela faisait toujours un ajout non-négligeable au catalogue de Dahl Terminus, encore assez pauvre. Le temps pour les plus récentes armes butariennes viendrait dans l'avenir.

La remarque suivante du butarien amusa le volus. Il lui disait très franchement que l'un comme l'autre camp comptait récupérer les plans de son partenaire, mais ne les décrypteraient pas tant que le besoin ne s'en ferait pas sentir. Voilà une façon de penser qui plaisait beaucoup à Dahl ! Sans répondre à l'ambassadeur, il laissa échapper un petit rire et acquiesça d'un signe de tête.

Enfin, le butarien lui confirma bien qu'il n'avait pas d'intentions guerrières dans les temps à venir. Le volus restait toujours prudent sur ce domaine : en effet, à l'heure actuelle, bien que peu apprécié dans l'espace concilien y compris sur sa planète natale, il n'y était pas non plus interdit d'accès. En revanche, s'il déclenchait une guerre pour servir ses intérêts, jamais Dahl ne pourrait retourner chez les siens.

Le butarien avait fini de donner ses explications. Celles-ci convenant parfaitement au volus, il estima que la fin de la négociation approchait peu à peu. Les derniers détails seraient sans doutes vites réglés.

« HUUUF. Ambassadeur, je n'entends ici que des paroles réjouissantes ! HUUUF.
Tout d'abords grâce à votre invitation d'installer des entreprises dans vos colonies. HUUUF. Je serai ravi de pouvoir bénéficier de votre main-d’œuvre. HUUUF. La production sera ensuite exportée vers les systèmes Terminus, HUUUF, pour ne pas entrer en conflit avec vos intérêts économiques. HUUUF. Comment l'Hégémonie souhaite-t-elle être rémunérée ? HUUUF. Préférez vous imposer à la production en fonction de la quantité produite ? HUUUF. Ou plutôt à la vente, en fonction des bénéfices générés ? »


La première possibilité garantissait plus de stabilité à l'Hégémonie. La seconde était plus risquée, mais les bénéfices à gagner plus grands. Dans un cas comme dans l'autre, le gouvernement butarien comme l'entreprise des Terminus y gagneraient.

« HUUUF. Concernant les armes que vous proposez de vendre, HUUUF, j'ai en effet en tête un public qui pourrait correspondre. HUUUF. Les armes seront vendues peu chères, mais en quantité. HUUUF. Une nouvelle fois, préférez vous que j'achète vos armes puis les revende ? HUUUF. Ou préférez vous toucher un pourcentage sur la vente ? HUUUF. Pourcentage élevé, cela va de soit : après tout, c'est vous qui les produirez. »

Une nouvelle fois, la stabilité ou les bénéfices plus risqués. Mais dans ce cas là, les bénéfices stables seraient vraiment peu élevés, et le risque associé aux bénéfices, possiblement plus gros, non-négligeable. Car pour bien vendre ces armes, le volus devra les faire connaître auprès d'une population plus pauvre que la moyenne déjà pauvre des Terminus, une population moins exposée aux médias habituels. Le meilleur moyen serait sans doutes de trouver où travaillent les revendeurs habituels de ces armes, et d'installer un stand juste en face.
Il y avait aussi la possibilité de redorer l'image des ces armes, bien sûr. Mais Dahl n'était pas sûr que ce soit réellement rentable. Il lui faudra faire appel à un spécialiste en publicité pour voir si c'était envisageable.

« HUUUF. Enfin, je n'ai plus qu'une chose à dire : où sont les contrats ? »


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Sam 14 Mar 2015, 15:32
Pendant que le maître Volus réfléchissait un court instant, le représentant de l'Hégémonie s'installa confortablement dans son fauteuil, se demandant s'il allait retirer une part même minime de cette affaire, la méritocratie obligeant qui de droit à rendre honneur des actes et surtout des réussites.


« HUUUF. Ambassadeur, je n'entends ici que des paroles réjouissantes ! HUUUF.
Tout d'abords grâce à votre invitation d'installer des entreprises dans vos colonies. HUUUF. Je serai ravi de pouvoir bénéficier de votre main-d’œuvre. HUUUF. La production sera ensuite exportée vers les systèmes Terminus, HUUUF, pour ne pas entrer en conflit avec vos intérêts économiques. HUUUF. Comment l'Hégémonie souhaite-t-elle être rémunérée ? HUUUF. Préférez vous imposer à la production en fonction de la quantité produite ? HUUUF. Ou plutôt à la vente, en fonction des bénéfices générés ? »


L'ambassadeur de l'Hégémonie sourit à la question et répondit d'un ton calme et assuré.

« Eh bien monsieur Elkoss, il semble clair à l'Hégémonie que vous êtes un partenaire agréable et un Volus d'affaire efficace. Pour autant, l'Hégémonie ne cherche pas à avantager ou désavantager tel ou tel entreprise sur son sol.
De fait, si vos industries profitent de l'offre de notre état, eh bien vous serez taxé, donc imposé, au taux existent pour toutes les autres entreprises étrangères œuvrant dans nos havres... un taux plus agréable qu'ailleurs, mais qui nous profite tout de même.
De plus, même si nous voulions vous imposer sur les bénéfices premièrement vous pourriez très facilement mentir sur ces bénéfices ; en tant qu'entreprise étrangère vous seriez à l'abri d'une vérification efficace de l'Hégémonie et deuxièmement, ce serait à l'encontre de la règle citée plus haut.
Du reste, si vous ne produisez pas dans le Nid du Milan mais dans nos colonies, vous pourrez vendre une partie de vos produits sur cesdites colonies dont le marché ne pourra qu'apprècier un peu de concurrence étrangère.
»

« HUUUF. Concernant les armes que vous proposez de vendre, HUUUF, j'ai en effet en tête un public qui pourrait correspondre. HUUUF. Les armes seront vendues peu chères, mais en quantité. HUUUF. Une nouvelle fois, préférez vous que j'achète vos armes puis les revende ? HUUUF. Ou préférez vous toucher un pourcentage sur la vente ? HUUUF. Pourcentage élevé, cela va de soit : après tout, c'est vous qui les produirez. »

« La deuxième proposition est des plus intéressante et nous vous sommes grés d'une telle ouverture envers nous. Pour autant, comme pour les bénéfices de la production de vos usines il nous sera impossible de vraiment savoir si ces "pourcentages" sont ceux que nous devrions recevoir, comprenez que nous vous faisons confiance, mais l'Hégémonie déteste l'incertitude surtout en affaire.
Car en vérité, il est bien plus sécuritaire de vendre et de savoir très bien ce que nous avons vendu et à quel prix, plutôt que se fixer sur des prix de vente impacté par un marché fluctuant... et surtout des ventes fluctuantes, car si vous ne vendez rien, nous n'avons rien, nous pauvre fournisseur désœuvré. Achetez-nous nos armes, nos accords n'en seront plus clairs et si vous souffrez de difficultés financières, nous accepterons de vous aider ou que vous différiez les payements, de plus si besoin nous pourrons accepter quelque réduction des prix et vous proposez des achats groupés qui vous seront agréables. »


« HUUUF. Enfin, je n'ai plus qu'une chose à dire : où sont les contrats ? »

Le Butarien partit d'un petit rire et déclara : « Ah ! La grande question que celle-ci, je ne peux qu’être heureux que vous acceptiez. Le voici, nouveau partenaire et allié. »
L'ambassadeur appuya sur l'un des boutons de son bureau de travail, qui séparait le Volus et lui et une page holographique bleutée apparue entre eux. L'accord qui avait été rédigé par deux "Sténo-dactylo" des services secrets Butariens qui écoutait la conversation pour s'assurer le représentant de l'Hégémonie sur la colonie de Lorek n'acceptait pas des pots-de-vin, contenait les grandes lignes qui avaient été discutées.
L'accord, fut de plus imprimé sur papier et l'ambassadeur donna directement ce papier au partenaire Volus, pour que celui-ci ait une preuve physique de l'accord et une chose qu'il pouvait lire sans détour ni gêne de l'informatique.


« Les secrétaires de l'Hégémonie ont rédigé ce contrat pour officialiser notre accord, comme tout contrat il a force de loi entre nos deux partis signataires, d'ailleurs, je vous demande de signer votre contrat et celui-ci » Le Butarien tendit une autre réplique du contrat ; il fallait une signature des deux partis sur celui qui allait à l'Hégémonie et sur celui qui allait à Dahl Terminus, la signature du représentant de l'état Butarien en la personne d'Ikrarlak Bom'semak avait déjà été apposée.

« Si vous voulez le lire, faites. Sachez pour autant que nous ne nous sommes pas amusés à placer des clauses abusives ou cachées. Simplement, car si nous agissons à l'encontre de ce contrat, vous pourriez y mettre fin immédiatement, cela fonctionnant aussi pour nous et très franchement, cela n'aurait aucun sens. Enfin, que pensez-vous de tout cela ?


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1725
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Dim 15 Mar 2015, 15:07
Ainsi, l'Hégémonie choisissait la sécurité. Un choix honorable, prudent, raisonné, parfait pour un gouvernement. Et opposé à celui qu'aurait fait Dahl. Mais il fallait avouer que le volus sortait de l'ordinaire : en temps normal, jamais un représentant de son espèce se serait retrouvé avec une entreprise comme la sienne au sein des systèmes Terminus !

Le butarien rit ensuite à la remarque de Dahl, puis appuya sur l'un des boutons de son bureau.
Dahl vit apparaître devant lui les multiples exemplaires du contrat, y compris un en papier, une rareté au 22ème siècle ! La quasi-totalité des espèces évoluées ayant passé par une période où leur industrie nuisait à leur environnement, elles avaient pour habitude d'éviter d'utiliser du papier ou d'autres produits similaire. Et ce, même s'il n'y avait plus aucun risque écologique.

« Les secrétaires de l'Hégémonie ont rédigé ce contrat pour officialiser notre accord, comme tout contrat il a force de loi entre nos deux partis signataires, d'ailleurs, je vous demande de signer votre contrat et celui-ci »

Encore une réplique en papier. Dahl avait entendu dire que Kar'Shan, la planète natale des butariens, était dotée de larges zones emplies de végétation luxuriante. Il lui faudrait visiter, un jour.

« Si vous voulez le lire, faites. Sachez pour autant que nous ne nous sommes pas amusés à placer des clauses abusives ou cachées. Simplement, car si nous agissons à l'encontre de ce contrat, vous pourriez y mettre fin immédiatement, cela fonctionnant aussi pour nous et très franchement, cela n'aurait aucun sens. Enfin, que pensez-vous de tout cela ? »
« HUUUF. Je serai un bien mauvais entrepreneur si je ne lisais pas les contrats que je signe, ambassadeur. HUUUF. Mais ne vous en faites pas, je serai rapide, je ne doute pas de l'efficacité de vos secrétaires. »

Secrétaires, ou autres. Le volus se doutait bien que sur une planète 'semi-indépendante' de l'Hégémonie, la moitié du personnel devait faire des rapports à plusieurs chefs.
Le volus parcouru rapidement le contrat, qui se révéla clair et limpide, comme il les aimait. Il lui était arrivé de lire des contrats d'autres espèces, notamment les humains, datant du siècle dernier. En tant que volus, il décodait toujours les formules piégeuses et alambiquées visant à doubler ses partenaires, et il était surpris de constater à quel point certains peuples en faisaient usage.

Certes, on disait que c'était le cas des volus, mais l'économie galactique n'était pas une chose simple à mettre en écrit, d'où le fait que leurs lois pouvaient paraître compliquées aux esprits moins habitués qu'eux.

Le contrat qu'il lisait était en revanche dépourvu de tout piège, ce qui faisait bien plaisir au volus. Il signa les différents exemplaires et les tendit au fur et à mesure à l'ambassadeur butarien, tout en s'en gardant toujours un double pour lui.

Le volus se redressa ensuite face à l'ambassadeur, se demandant si les butariens portaient des toasts. Cette habitude se retrouvait, sous plusieurs formes différentes certes, chez quasiment toutes les espèces de la galaxie. Une nouvelle fois, les ressemblances se retrouvaient là où on les attendait le moins.

« HUUUF. Ambassadeur, ce fut réellement un plaisir que de négocier avec vous et l'Hégémonie. HUUUF. Je ne doute pas que notre collaboration sera longue et fructueuse ! »


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   Dim 15 Mar 2015, 15:55
« HUUUF. Ambassadeur, ce fut réellement un plaisir que de négocier avec vous et l'Hégémonie. HUUUF. Je ne doute pas que notre collaboration sera longue et fructueuse ! »

Au moment où le maître Volus avait mis ses papiers en ordre, le représentant de l'Hégémonie s'était levé de-même de son poste.

« Maître Elkoss, le plaisir fut partagé ; il est agréable de pouvoir, ainsi discuter avec qui est doté d'un intellect commercial aiguisé et d'une civilité agréable. Vous vous doutez bien que je n'ai pas souvent les meilleurs êtres de la galaxie à rencontrer en tant que représentant de l'Hégémonie sur cette planète. Alors, un peu de mondanité et de politesse sont forts agréables. Sur ce, l'Hégémonie et donc moi-même allons vous raccompagner comme l’hôte d'honneur que vous êtes. »

Les personnes présentes dans la pièce se dirigèrent vers la sortie profitant du fait que le garde du corps s'état éloigné, l'émissaire Butarien communiqua ce qu'on lui avait demandé de communiquer, à mi-voix.

« Monsieur Elkoss, la remarque que je vais vous faire ne demande pas de réponse de votre part : la loyauté se vend facilement et ceux qui n'ont pas de nations ou de groupes d'appartenances sont d'autant plus facile à acheter... en somme, votre garde du corps en sait beaucoup sur des affaires qu'il ne vaut mieux pas ébruiter, donc nous vous conseillons de faire en sorte qu'il ne communique à rien ni personne, quoi que ce soit... Peut-être que ce n'est que de la paranoïa Butarienne qui parle, sachez que nous ne feront rien Nous, mais le pragmatisme incite à la méfiance. »


Sur ces mots, l'ambassadeur de l'Hégémonie Butarienne sur Lorek raccompagna l’hôte de l'état de Khar'Shan jusqu'à la limousine affrétée et le spatioport. Encore une fois il faisait beau ce jour-là et le jour était d'autant plus beau qu'Ikrarlak Bom'semak s'était assuré une promotion ou une paye plus importante, en plus d'une certaine légitimité auprès du Galant'ark Butarien qui saurait lui montrer sa gratitude.
De fait, cet accord mettait en place l'une des premières pierres angulaires du vaste plan Butarien qui devait à terme permettre à l'espèce honnie de la galaxie de retrouver une nouvelle jeunesse loin des errements de l'ancienne Hégémonie Butarienne, ici si le plan se déroulait bien, le peuple de l'Hégémonie allait voir sa situation déjà s'améliorer agréablement et avec lui l'état Butarien allait se renforcer.

Mais « qu'importe les événements futurs » pensa l'ambassadeur en observant Dahl Elkoss le Volus quitter la limousine pour se diriger vers le spatioport après les salutations civiles. « Aujourd'hui tout s'est bien déroulé. »


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Intérêts contingents   
Revenir en haut Aller en bas
 

Intérêts contingents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga-