AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Les turiens, incorruptibles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Les turiens, incorruptibles ?   Sam 28 Fév 2015, 23:06
Intervention MJ : Pas nécessaireDate :  Février 2200 RP Tout public
Arius Armalis ♦ Dahl Elkoss ♦ Scana Naevus
Les turiens, incorruptibles ?


L'humain est allongé dans sa cabine. Vêtu d'un costume chic, sous lequel il camoufle un discret générateur de bouclier et un pistolet Carnifex, il se repose, profitant des derniers instants de paix dont il dispose avant que sa mission ne démarre réellement. S'il a de la chance, ce repos sera superflu, et tout se passera bien. Mais James Bringtown, agent de Dahl Terminus depuis 2 ans déjà, sait parfaitement que les meilleurs plans ne se déroulent jamais comme prévu.
Allongé, il somnole, il rêvasse, des souvenirs en rapport avec la mission lui reviennent peu à peu en mémoire...

Oméga, un spatio-port quelconque, suffisamment important pour y être noyé dans la masse, suffisamment petit pour ne pas attirer outre-mesures les espions et les gêneurs. Rien d'exceptionnel sur la station pirate ! James s'est rendu à l'heure dite à son rendez-vous. Le chef du vaisseau qui l'embarquait était un turien nommé Arius Armalis, apparemment spécialisé dans la contrebande. James avait négocié la veille le contrat, prétendant travailler pour lui même. Le meilleur moyen d'empêcher que quiconque ne soit mis au courant des commanditaires, c'est encore de limiter les sources potentielles de fuites !
L'embarquement et le départ ont été rapides. James a eu droit à sa cabine personnelle, dont il s'est immédiatement assuré qu'elle ne contenait aucune technologie d'espionnage. Puis il reprit ses notes, notamment celles concernant la personne qu'il devait rencontrer.
Une turienne à nouveau, Scana Naevus. Il s'agissait d'un intermédiaire, ce qui embêtait l'humain. Il aurait préféré avoir directement affaire avec le vendeur ! Mais celui-ci s'était défilé, prétextant qu'il ne désirait pas que son implication soit connue. La possibilité d'une embuscade s'en trouvait renforcée, toutefois, l'occasion était trop tentante : Dahl Elkoss avait décidé d'accepter l'offre malgré les risques. En s'assurant toutefois que l'on ne remonterait pas jusqu'à lui. D'où la présence de James sur le vaisseau.
L'humain eut un rictus. Deux individus trop méfiants pour oser se rencontrer en face-à-face, chacun craignant un éventuel piège de la part de l'autre, chacun choisissant la même solution sécuritaire que représente l'intermédiaire, ça en était risible !
Mais bon, il faut dire que d'un côté comme de l'autre, la transaction présentait de sacrée risque.
La transaction...

James n'est pas au courant de tout, évidemment, mais il travaille pour Elkoss depuis suffisamment longtemps pour en deviner la majeure partie. Depuis peu, le volus vend beaucoup plus d'armes, mais son offre est assez limitée. Parallèlement à ça, James sait que le contact de son patron travaille pour la hiérarchie, et qui est l'intermédiaire ? Une armurière. Ajouter à ceci l'importance du secret de la mission, sur lequel Elkoss a beaucoup insisté, et James est persuadé que la négociation concerne des mods, armes et armures exclusives à l'armée turienne. Si c'est bien le cas, le catalogue d'offre de Dahl Terminus devrait bientôt s'enrichir...
Si James a raison, alors le turien est coupable de trahison envers la Hiérarchie. Sans être un expert en droit turien, James se doute que ceci est puni très sévèrement...
Du côté du volus, les risques sont moindres mais non moins embêtant. Dahl Elkoss tient à maintenir une image à peu près respectable de son entreprise, mais ce serait mission impossible si l'on pouvait prouver qu'il vole les gouvernements conciliens. Surtout dans le cas du gouvernement turien, où l'honneur et la loyauté sont les plus grandes vertus.
Qu'avait donné le volus pour obtenir ces équipements de la part d'un membre gradé de la Hiérarchie, prétendument incorruptible ? Des crédits, des informations, du chantage ? James n'en n'a aucune idée, et il s'en fout. Son boulot, c'est de récupérer une malle de la part de la turienne, puis de la ramener aussi vite que possible sur Oméga. Après quoi il touchera une grosse prime et se prendra un mois de vacances. Ou de prostituées, son choix n'est pas encore fixé.

Bref... James se recentre sur la rencontre à venir, le moment le plus critique, celui où les risques sont les plus grands. Les vaisseaux doivent se rencontrer dans une zone à l'écart des colonies turiennes et de leurs grandes voies de déplacement, afin d'éviter d'être repérés. Toutefois, l'échange se fait quand-même au sein de l'espace turien, car un vaisseau de la hiérarchie en dehors de cet espace aurait été immédiatement suspect ! Hors, le contact de Elkoss avait bien précisé que l'équipage transportant la cargaison n'était au courant de rien ! De ce fait, la rencontre se ferait dans le système Castellus, où les turiens sont peu actifs malgré la proximité avec le système Trebia et la planète mère qu'est Palaven. Il faudra être rapide, à la fois pour récupérer la malle, et pour partir de ce coin de la galaxie. Si l'armée turienne apprenait le rendez-vous... Ce serait l'occasion pour le capitaine Armalis de prouver que son vaisseau est aussi rapide qu'il le prétend.

L'humain se redresse sur son lit. L'heure du rendez-vous approche, et il souhaite que l'échange se fasse au plus tôt. Il sort de la cabine, remonte les cursives, jusqu'à la salle de commandement. Armalis est là, ainsi que deux autres turiens. James voit également deux humaines occupées sur les postes de pilotage. Est-ce que le vaisseau a appelé tous ses hommes à être prêts, ou est-ce que cette situation est normale ? Il n'y a qu'une seule façon de le savoir.
« Arrivons nous bientôt au lieu de rendez-vous, Armalis ? »


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Contrebandier
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 116

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Dim 01 Mar 2015, 12:17
Arius était au poste de pilotage comme à son habitude lorsqu'on approchait de la destination. Cette mission il ne la sentait pas, elle était franchement bien payée, justement elle l'était trop pour quelque chose d'aussi simple. En général on lui payait un tel prix lorsqu'il devait tout organiser lui-même, là tout était servi sur un plateau. Des contacts sur Palaven, une transaction organisée à une heure précise, à un point précis. D'ailleurs il soupçonnait cet humain de ne pas travailler pour son compte s'était flagrant, personne ne se donnerait tant de mal pour un petit trafic, il s'agissait sans doute de quelque chose de plus grand. Tant qu'il avait ces crédits à la fin cela lui importait peu. Mais il était quand même plutôt rare que quelqu'un tiennent à venir avec un contrebandier. D'habitude les employeurs tiennent à être l'écart au cas où il y aurait un problème quelque part.

Il n'aimait pas quand quelqu'un dont il ne connaissait rien était à bord de son vaisseau. Il y avait d'ailleurs placé un dispositif de surveillance dans la cabine qu'il avait fourni à cet humain, que ce James Bringtown n'avait pas tardé à neutraliser dès qu'il fut arrivé. Arius se rendait compte que s'était stupide Tanya lui avait d'ailleurs fait remarquer peu de temps avant qu'il embarque sur l'Indomptable, il avait l'ère d'être trop habitué à ce genre de contrat pour se laisser avoir de la sorte.

Kara ne tarda pas à couper ses pensées pour l’avertir de l’approche du système.

- On sera à dans le système de Castellus dans un peu moins de 30 minutes Arius. Elle continua après une petite pause pour réfléchir à ses prochains mots. Mais tu sais je ne la sens pas cette mission, on a rarement travaillé dans l’espace concilien et d’ailleurs les rares fois ou on l’a fait ça c’est plutôt mal passé. Là, ce contrat nous mène directement à côté de Palaven !

- Kara dit moi une fois ou tu as trouvé qu’une mission se passait sans emmerdes c’est rarement le cas dans notre boulot. De toute façon je ne compte pas m’attarder ici. Et si il y a un problème toi et Tanya vous nous sortirez de là comme d’habitude. D'ailleurs demande à Xen et de venir en salle de commandement je ne tiens pas à ce que leur livreur nous pose de problème quand il sera sur le vaisseau.

Arius quitta le poste de pilotage pour retourner en salle de commandement qui ce situ juste derrière, lorsque Kara eu fini appeler Xen via l'intercom du vaisseau. La table d’affichage présentait actuellement une carte du système de Castellus avec le lieu de rendez vous et l’itinéraire pour le rejoindre. Terah était dans la pièce en train de remonter son Avenger. Arius lui avait déjà proposé d’obtenir une arme de meilleure qualité mais il avait toujours refusé, une histoire de fiabilité qu’il disait, en même temps il n’arrêtait pas de la nettoyer pièce par pièce dès qu’il en avait l’occasion. Xen ne tarda pas à les rejoindre dans la pièce.

- Les armes du vaisseau sont opérationnelles ?

- Parfaitement Arius comme d’habitude aucun problème, pourquoi tu t’attends à des problèmes ?

- Franchement les plans trop bien huilés comme celui là dérapent toujours quelque part. Mais au moins avec le fric que l’on va se faire je vous promets un arrêt sur Illium avec des danseuses Asari et tout ce que vous voulez d’autre pour vous souler la gueule. On l’aura mérité après ces trois dernières semaines de boulot.

Quelques minutes plus tard son employeur, Bringtown, arriva dans la salle apparemment sur le qui-vive et prêt peu importe ce qui allait se passer. Il avait toujours cette tenue qu’il portait lors de leur rencontre sur Oméga. Ce genre de tenu chic typiquement humaine ici marquée par la présence d’une arme de poing cachée sous sa veste qui n’attarderait pas le regard plus que cela pour qui ne fait pas attention aux détails.

- Arrivons-nous bientôt au lieu de rendez-vous, Armalis ?

La rencontre n’allait plus tarder, dans plus d’une heure Arius saurait enfin comment allait se dérouler l’opération. Avec un peu de chance, il réceptionnerait le coli puis direction Oméga vite fait bien fait, et il aurait son pactole.

- On ne va pas tarder à arriver à Castellus, puis il faudra attendre encore une heure avant la transaction. Vous savez je n’aime pas être dans un tel flou je n’ai quasiment aucunes informations. Doit-on s’attendre à des problèmes ? Et surtout, à bord de mon vaisseau ?

S’il devait finir par tuer un agent de la hiérarchie à bord de son vaisseau, il suffirait qu’il approche d’un système concilien pour avoir une flotte turienne sur le dos. Et dans ce cas là il y avait beaucoup à perdre. Il n’y avait plus qu’à espérer que tout ce passe bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Dim 01 Mar 2015, 16:37
Le jour n'était pas levé. Mais Scana était prête à partir de chez elle pour aller travailler. La turienne regardait les informations sur Extranet en déjeunant. Elle était dans sa routine et regardait sa télévision qui était foutue. ''Vivement que j'ai de quoi la changer.'' Depuis un moment Naevus cumulait les heures supplémentaires pour changer différentes dans son appartement.

Alors qu'elle finissait sa tasse. Elle reçu un appel de Clemans Trentius son chef. ''Bonjours monsieur Trentius.'' Il y eut un moment de silence. ''Bonjours Mademoiselle Naevus.'' La turienne posa sa tasse. ''Que me vaut cette appel?'' Le turien de l'autre côté semblait faire plusieurs tâches. ''Vous êtes encore d'accord pour les heures supplémentaires?'' Scana fixa son omnitech. ''Bien sûre que oui. Vous me proposez quoi?'' Il y eut un instant de coupure. ''J'aime cette esprit. Ce serait pour une livraison à la fin de votre service. Il faudra que vous rameniez une armure pressurisée. Je vous expliquerais le reste sur le moment.'' La turienne posa sa tasse. ''Je ramènerais se qu'il faut.'' De l'autre côté de l'appel Trentius raccrocha sans donner de réponse.

La turienne prit son sac de l'armée pour mettre l'armure et prit l'habituel pour la journée. Le repas de midi, son Carnifex et son uniforme. Elle cumula ces affaires dans le sac au volume bien asser large. La turienne sortit de chez avec le sac au dos en tenue et un badge à la ceinture.

Scana avançait à pied dans la nuit noir en direction d'un arrêt de bus. A cette heure là. Elle ne croisait personne. Naevus profitait pour regarder les alentours et passer de tant s'en tant son sac en passant la main sur les différentes ouvertures.

Naevus arriva à l'arrêt de la navette, la prit pour aller au dépôt et une fois arrivée. Elle fit un tour aux casiers pour se mettre en uniforme et passa vers une machine dans le dépôt pour se prendre à boire.

Elle dû passer vers son chef pour lui demande sa liste de la journée. Ce dernier était avec un collègue. ''Bonjours. Je viens chercher la liste des livraisons.'' Le turien décolla les yeux de son écran avec un grand sourire. ''A vous voilà. Vous avez prit votre équipement?'' Scana fut surprise par la question direct de Trentius. ''Oui, j'ai tout dans se sac.'' La turienne montra son sac militaire volumineux. Son chef regarda le sac. ''Ah parfait. Vous pouvez mettre se sac dans mon bureau ici. Je vais le fermer à clés.'' La femme prit la liste sur le bureau et posa son sac.''Mademoiselle Naevus. Je vous attendrez ici pour vous expliquez la suite à la fin de votre service.'' Scana fit un signe de la tête envers son supérieur et partie vers sa navette.

Le reste de la journée était calme. Elle fit le tour de différentes usines de Palaven en faisons des livraisons diverses et variées. Une engueulade avec un homme qui ne fessait que se déffouler sur Scana à chaque passage. La fin de la journée arriva et Naevus parqua sa navette au dépôt. Clemans l'attendait devant son bureau. La turienne prit ses affaires de la navette et rejoignit le turien qui venait d'ouvrir la porte.

L'homme regarda la turienne sur le seuil de son bureau. ''Bien Mademoiselle Naevus. Je vais vous laissez vous changer et me rejoindre ici.'' La conversation était courte et Scana voulait en savoir plus. ''Attendez. Je veux en savoir plus?'' Le turien se retourna. ''Ce travail vient de la part d'un privée qui m'avait demandé un pilote pour un trajet.'' Elle décida de garder ses autres questions pour plus tard. Scana prit son sac et partit se changer au vestiaire.

En sortant son armure. Elle contrôla toute les pièces. C'était l'habitude de l'armée. Son équipement était presque neuf. Il faut dire quelle nettoyait et entretenait elle même son matériels. Elle ramassa ses affaires et rejoignit Clemans.

Le dépôt était vide. A part quelles que navettes et les deux turiens, il n'y avait personne d'autre. Scana arriva avec son armure et son sac et Clemans était avec une tenue civil plutôt simple. ''Cela vous va très bien Mademoiselle.'' La femme trouva son supérieur un peu bizzare et ne chercha à comprendre. Le turien fit signe de le suivre et il alla vers une navette noir et gris sans logo particulier. ''Voilà, vous allez devoir piloter ça.'' Scana rentra et posa son sac en regardant différentes parties de la navette. ''Ca me va. et je vais devoir aller où?'' Le civil fit signe des mains à pour dire à la turienne que il ne fallait pas brûler les étapes. ''Attendez tout d'abord il faut que je vous amène au lieu de départ où l'ont va charger la cargaison.'' Naevus prit place à son poste de pilote et Clemans resta derrière en envoyant un message.

La navette arriva sur le lieu indiqué. C'était un abattoir. Trentius sortit du véhicule et demanda à Scana de sortir se mettre devant la navette. Le turien partit dans le bâtiment et revint avec une caisse encombrante et la posa dans la navette. ''Naevus, je vais vous expliquer se qu'il faut que vous sachiez. Vous allez devoir amener se colis à l’indomptable et vous lui dirait que vous êtes le coyote. les coordonnées du lieu de rendez vous son dans le vaisseau c'est clair?'' Scana attacha la caisse et regarde son chef. ''Oui et je fais comment pour le retour?'' Clemans termina de fixer la caisse. ''Regarder avec eux. On est pas en avance foncez.'' La pilote se pressa d'aller à son poste et décolla. En bas Clemans regardait la navette partir et appela quelqu'un.

Le vaisseau était en route et Scana regarda les données qu'avait laissez son chef. ''Alors. L'indomptable et l'heure... J'ai encore 5 minutes d'avance. La turienne vit un vaisseau devant elle avec le fameux nom.'' Naevus prit la radio se mit sur le canal indiqué et ralentie. ''Indomptable de Coyote. Je demande autorisation pour me poser. Terminé.'' La turienne avait son casque à côté d'elle et attendait dans la réponse sans vraiment savoir dans quoi elle s'aventurait.


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Dim 01 Mar 2015, 21:02
« - On ne va pas tarder à arriver à Castellus, puis il faudra attendre encore une heure avant la transaction. Vous savez je n’aime pas être dans un tel flou je n’ai quasiment aucunes informations. Doit-on s’attendre à des problèmes ? Et surtout, à bord de mon vaisseau ? »
Un contrebandier curieux, comme c'est intéressant. Mais hors de propos.
« Vous savez ce que vous avez besoin de savoir. Si ce dont je vous ait mis au courant ne suffit pas, vous n'aviez qu'à refuser mon offre. Tant qu'à d'éventuels problèmes, aucune raison qu'il y en ait. Et quand bien même, vous m'avez garanti que votre vaisseau est l'un des plus rapides de la galaxie ? Je ne doute pas que vous soyez pleins de ressources. », acheva l'humain d'un ton sarcastique. Il n'appréciait guère les individus se vantant outre mesure. James recula ensuite et s'isola à l'arrière de la salle, ignorant les éventuelles réflexions qu'on aurait pu lui adresser.

Là, il se révisa mentalement les infos qu'il avait sur la turienne apportant la cargaison. Scana Naevus, armurière. Ignorant tout de l'affaire. Apparemment, elle était fidèle à la hiérarchie, il valait donc mieux éviter de faire quoi que ce soit qui éveillerait ses soupçons. Ce n'était probablement pas une combattante d'élite, mais elle faisait partie de l'armée turienne. James se dit qu'être escorté par l'un des turiens du vaisseau serait utile, ne serait-ce que pour la mettre en confiance. Et puis, James détestait se salir les mains, et il y aurait une malle à porter.

Un peu moins d'une heure plus tard, la salle de commandement reçut un appel.
« Indomptable de Coyote. Je demande autorisation pour me poser. Terminé. »
« Voici notre contact. Autorisez-la à accoster tandis que je me rend dans le hangar pour la recevoir. Armalis, vous ou l'un de vos compatriotes aurait-il l'amabilité de m'accompagner ? Il sera plus simple, et surtout plus rapide, de prendre la cargaison à deux. Je ne tiens pas à m'attarder plus que nécessaire ici. Et je suis sûr que vous non plus. ».

James quitta ensuite la salle, descendant les niveaux en direction de l'endroit où la dénommée Scana devait se rendre. A l’abri dans un sas, il regarda la navette se poser adroitement, puis une turienne en sortit, ne semblant pas particulièrement détendue. James entra à son tour dans la salle et s'adressa à elle.

« Enchantée, miss Naevus. Je m'appelle Bringtown.
J'ai cru comprendre que vous avez été envoyé par notre connaissance commune, monsieur Trentius ? Si c'est le cas, vous avez sans doutes quelque chose à me remettre. »


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Contrebandier
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 116

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Lun 02 Mar 2015, 18:10
- Vous savez ce que vous avez besoin de savoir. Si ce dont je vous ai mis au courant ne vous suffit pas, vous n'aviez qu'à refuser mon offre. Quant à d'éventuels problèmes, aucune raison qu'il y en ait. Et quand bien même, vous m'avez garanti que votre vaisseau est l'un des plus rapides de la galaxie ? Je ne doute pas que vous soyez plein de ressources.

Arius ne chercha pas plus loin, il n’apprendrait rien de plus de cet humain visiblement. Néanmoins, il sentait quelque chose, un pressentiment. Il quitta la pièce et retourna au poste de pilotage. Il avait besoin de savoir si on devait s’attendre à des ennuis.

- Tanya, Kara, vérifiez tout le système et dites moi si il y a une quelconque force militaire capable de nous poser problème. Juste par prudence, cet humain nous cache quelque chose et on ne connait même pas le type de cargaison à réceptionner.

Tanya répondit la première : Je vérifie ça tout de suite. Au fait, la navette que nous attendions est en approche, arrivée prévue dans environ 50 minutes.

Kara continua : On a repéré une patrouille turienne standard, une frégate escortée par deux chasseurs. Ils n’ont aucune raison de s’en prendre à nous. Nous ne sommes pas dans un espace réservé et nous avons nos codes d’identification. De plus elle n’est pas sur la trajectoire d’interception.

- Ok merci, tenez-moi au courant d’un éventuel changement. Je retourne dans ma cabine.

Arius quitta le poste de pilotage et passa par la salle de commandement devant James Bringtown, lui jetant un regard interrogateur, mais ne s’attendait à aucune réaction de sa part. C’était un négociateur, «pire qu’un politique » se disait-il. Arius ne comprenait pas pourquoi il y avait tant de mystères. Il finirait forcement par savoir de quel genre de transaction il s’agissait. Elle avait quand même lieu sur son vaisseau. Il savait aussi qu’il ne devait pas se soucier de tout cela, il n’était pas payé pour se poser des questions mais pouvait difficilement s’en empêcher. Il avait toujours été très observateur. Illuminer les zones d’ombres avait toujours été dans sa nature.

Une fois dans sa cabine, il s’assit dans un fauteuil devant une table, prit son Carnifex et commença à le démonter tout en réfléchissant. C’était une habitude, il avait besoin d’avoir quelque chose en main pour réfléchir. Un tic comme disaient les humains. Si on reprenait tout depuis le début, il trouverait peut être quelque chose. Arius cherchait un dernier contrat pour boucler la paye de son équipage et s’offrir une semaine de pause, et il tomba sur James Bringtown. Un employeur en apparence comme un autre qui lui proposait un contrat juteux, seulement pour l’escorter durant une transaction dans le secteur de Palaven. Assez original mais rien d’étrange jusque là. Cependant, il était clair après observation que cet humain travaillait pour plus grand que lui. Sans doute une organisation quelconque d’Oméga… De ce côté-là pas la peine de chercher, il pouvait s’agir de n’importe quoi, mercenaire, marchand, une petit groupe financé. Et il n’avait laissé paraître aucun élément divulguant une quelconque affiliation.

Si on cherchait du côté de la livraison, aucun indice sur le type de matériel, il pouvait s’agir d’un datapad, d’un coffre. On ne lui avait rien dit. La livraison se faisait par navette, donc pas de gros moyen ou alors plutôt discret. Sans doute dans le secret mais pour qui ? A qui appartenait le colis ? Indépendant ou justement à l’armée Turienne ? Arius sentait qu’il s’approchait de la vérité, mais ne voyait pas trop où cela le menait. C’est alors que Tanya le contacta via l’intercom de sa cabine.

- La navette arrive dans 2 minutes, on a reçu une transmission. Je vais le passer en salle de commandement.

- J’y vais immédiatement.

Arius prit son arme de poing qu’il avait remonté sans même s’en rendre compte. Il n’avait pas vu le temps passer d’ailleurs, remarqua-t-il. Une fois dans la salle de commandement, il prévint l’humain de la communication et demanda à Tanya de la lui passer.

- Indomptable de Coyote. Je demande autorisation pour me poser. Terminé.

C’est Bringtown qui réagit le premier.

- Voici notre contact. Autorisez-la à accoster pendant que je me rends dans le hangar pour la recevoir. Armalis, vous ou l'un de vos compatriotes aurait-il l'amabilité de m'accompagner ? Il sera plus simple, et surtout plus rapide, de prendre la cargaison à deux. Je ne tiens pas à m'attarder plus que nécessaire ici. Et je suis sûr que vous non plus.

Arius détestait recevoir des ordres, il avait tout quitté pour sa liberté d’action justement. Il avait choisi d’être contrebandier pour pouvoir agir comme il le souhaitait, il n’avait malheureusement pas le choix ces temps-ci. Son mécontentement se sentit dans le timbre de sa voix.

- Xenan viendra avec vous. En s’adressant au concerné. Prend ton arme, on ne sait jamais.

Xenan accompagna l’humain jusqu'au sas devant la soute, qui pouvait parfaitement servir de hangar à navette vu sa taille. Ils attendirent devant le sas que l’air soit rétabli dans la soute une fois qu’elle fut refermée après l’atterrissage de la turienne. Xenan resta en retrait, assistant aux brèves discussions entre la turienne et l’humain qui suivit, fusil en main.

Plus haut au sein du vaisseau, dans la salle de commandement, Arius était appuyé sur la table de commandement qui retransmettait les images de la soute malheureusement sans son. Soudain, Kara l’appela du poste pilotage.

- Arius, viens vite ! Je crois qu’on a un problème. Arius accouru dans la pièce suivie par Terah, puis Kara continua. La patrouille turienne est entrée en vecteur d’approche. Attend une seconde … transmission entrante. Je la passe uniquement ici.

Arius était alarmé maintenant. Mais qu’est-ce qu’ils nous veulent ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Mar 03 Mar 2015, 17:35
C'était plutôt calme. En étant dans l'espace c'était logique. Scana contrôla son armure et vue l'autorisation de rentrer à bord du vaisseau. ''Il n'envoi pas le message de confirmation?'' La turienne fronça un sourcil . ''Ça doit être un commerçant indépendant.'' Suite à ça, elle voulait appeler Trentius pour parler de la suite. Lors de la tentative d'appel, elle vit quelle n'avait pas de réseau. Suite à cette échec. La pilote commença les manœuvres.

La navette se posa dans le hangar. Neavus regarda l'intérieur du vaisseau visible depuis sa navette de tout les côtés. ''Première fois que je vois un vaisseau comme ça.'' La turienne passa dans le compartiment arrière de son transport à côté de la caisse sanglée. ''Manquerait plus que je sois dans le vaisseau d'un contrebandier pour un échange d'arme.'' Le scénario lui passa dans la tête. ''Qui mettrait une postière pour livrer se genre de truc.'' La femme regardait la caisse et tournait autour pour voir si elle pouvait apercevoir quelque chose.

Le voyant annonçant que l’extérieur était pressurisé passa au vert et la turienne fit un dernier contrôle. Elle passa la main sur son Carnifex à la ceinture et finit sur les fixations de son armure Titan. Avec l'autre elle prit son casque pour le fixer de l'autre côté de sa ceinture et ensuite elle prit le datapad qui était posé sur la caisse.

L'aire était bon. Elle ne voyait pas d'homme armée de tout les côtés et aucune tourelle était pointé sur elle. En voyant tout ça, elle se demandait si avec cette mission, elle aurait de quoi changer sa télé pour une plus grande. Soudain un sas s'ouvrit laissant apparaître un humain en tenue chic et un turien armée. La turienne laissa apparaître un léger sourire. Il faut dire que les humains chicosse comme elle les appelaient, avaient l'aire plus ridicules qu'autre chose. Scana s’efforça de retirer son sourire et fit un passage rapide sur son datapad avant de revenir sur l'homme.

Enchantée, miss Naevus. Je m'appelle Bringtown.
J'ai cru comprendre que vous avez été envoyé par notre connaissance commune, monsieur Trentius ? Si c'est le cas, vous avez sans doutes quelque chose à me remettre.


L'humain était direct et ne lui avait même pas laisser le temps de se présenter. A priori il savait déjà à qui il parlait. Cela voulait dire que Trentius avait prévu de l'envoyer elle depuis un moment. Elle regarda le turien qui était derrière. Il était armé et semblait être un professionnel. Elle reposa ses yeux sur l'humain. C'était le parfait chicosse. Il portait une tenue pour montrer qu'il avait des crédits et avait un garde du corps. Il devait surement avoir une arme de poing. En dehors de ça. Il ne devait y avoir un commandant ou capitaine à côté pour diriger ce vaisseau.

La turienne prit le temps de se présenter et de répondre. ''Bonjours. Je suis Scana Naevus. Monsieur Trentius m'a envoyé vous remettre une caisse qui est actuellement sanglée dans ma navette.'' La turienne partit ouvrir la navette et regarda le système d'ouverture de la caisse. Il fallait un code. Scana regarda son datapad. Elle vit une vidéo où il était noté en commentaire visionner avant d'ouvrir la caisse.

Le fichier était mit en évidence et prêt à la lecture. ''Monsieur Bringtowm. Je dois vous montrer cette vidéo.'' Scana attendit que l'humain vienne à elle et lança la vidéo.

C'était Trentius. ''Bonjours messieurs et madame. Je vous annonce que cette caisse contient 20 disque dur de chez Armax, un système de décryptage et le seul élément qu'il vous manquait pour avoir ces plans complet. Mademoiselle Naevus. Seul les armuriers peuvent extraire les plans de là dedans.'' Trentius prit un verre et buva. La turienne sentit du dégout pour cet homme. ''Bien entendu. Je vous l'offre avec la cargaison. Elle vous aidera à sortir les plans et vous pourrez en faire se que vous voulez par la suite, strip-teaseuse ou moyen de remonter le moral de vos mercenaires. Je me moque d'elle et je me suis arrangé pour que personne se rende compte de son absence. Et il serait mieux pour nous quelle ne revienne pas dans l'espace concilien.'' Le turien afficha un sourire. ''Pour la suite de cette transaction je vo...''

Scana arrêta la vidéo. La turienne était choquée et donna un coup de pied dans la caisse. ''Quoi. Il m'a... Il a osé... Je ne suis...'' Naevus n'arrivait pas à trouver ses mots et la colère l'envahissait. On pouvait voir la colère sur le visage de la turienne. Mais dans ses gestes et ses phrases on sentait qu'elle était perdue et quelle ne savait pas quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Mer 04 Mar 2015, 11:43
« Bonjour. Je suis Scana Naevus. Monsieur Trentius m'a envoyé vous remettre une caisse qui est actuellement sanglée dans ma navette. »

James répondit d'un signe de tête à la présentation. En général, dans son métier, on évitait les noms, mais la turienne n'était au courant de rien, il ne devait pas l'oublier. Celle-ci repartit justement vers son vaisseau, où la cargaison attendait toujours. Mais au lieu de la ramener, la turienne se retourna et s'adressa au représentant.
« Monsieur Bringtown. Je dois vous montrer cette vidéo. »
James fronça les sourcils. Ce n'était pas prévu, et il n'aimait pas les imprévus. De plus, une vidéo, ça laisse des traces. Pourquoi donc Trentius l'avait il donné à cette turienne, surtout si celle-ci était réellement en dehors de la transaction ? Toutefois, James s'approcha d'elle, toujours suivit par Xenan, et découvrit le contenu en même temps qu'eux.

« Bonjours messieurs et madame. Je vous annonce que cette caisse contient 20 disque dur de chez Armax, un système de décryptage et le seul élément qu'il vous manquait pour avoir ces plans complets. Mademoiselle Naevus. Seuls les armuriers peuvent extraire les plans de là dedans. » Trentius prit un verre et bu. « Bien entendu. Je vous l'offre avec la cargaison. Elle vous aidera à sortir les plans et vous pourrez en faire se que vous voulez par la suite, strip-teaseuse ou moyen de remonter le moral de vos mercenaires. Je me moque d'elle et je me suis arrangé pour que personne se rende compte de son absence. Et il serait mieux pour nous quelle ne revienne pas dans l'espace concilien. » Le turien afficha un sourire. « Pour la suite de cette transaction je vo... »

La turienne coupa la vidéo. Les émotions se succédaient à toute vitesse sur son visage : stupéfaction, colère, révolte... de son côté, James n'était guère mieux loti.
Quel espèce d'enfoiré ! S'il compte obtenir ses crédits, il peut s’asseoir dessus. Il devait nous fournir les plans, pas nous pousser à enlever une membre de la Hiérarchie !
James réfléchissait à toute vitesse, se rendant peu à peu compte d'à quel point tous ses plans changeaient. Désormais, les contrebandiers allaient être mis au courant, via Xenan. De plus, Naevus ne pourrait pas quitter le vaisseau avant d'avoir décoder les datapads. Et enfin, ce message... Il vaudrait mieux que Naevus ne retourne pas dans l'espace concilien... James se foutait que Trentius fasse porter le chapeau à la turienne, mais cela indiquait aussi que l'armée de la Hiérarchie n'allait pas tardé à être mise au courant. « Quelle merde ! », pesta l'humain. Mais il n'avait plus le temps pour les jurons. Il se tourna tout d'abord vers le turien l'accompagnant.
« Xenan, contactez immédiatement Arius. Ceci n'était absolument pas prévu, et je pense que de gros ennuis arrivent. Et par gros ennuis, je veux dire la Hiérarchie. Alors on ne perds pas de temps ! S'il pose des questions, sachez que vous aurez les réponses plus tard et une prime à la fin !»
James se tourna ensuite vers Naevus. « Mademoiselle Scana, navré pour ce qui est en train de vous arriver. Sachez que ceci n'est absolument pas de mon fait, et je vous présente humblement mes excuses. Je ne compte pas non plus vous utiliser pour les tâches qu'il a proposé. Toutefois, je ne peux pas vous laisser partir et vous expliquer. Tout d'abord parce qu'aux dires de votre ex-supérieur, la Hiérarchie ne vous laissera pas faire. Ensuite, parce que j'ai besoin de ces plans, et que ceci prime sur tout le reste. » L'humain sortit son arme et la braqua sur la turienne. A cette distance, aucun bouclier, aucune armure ne la protégerait. « J'aimerai autant ne pas avoir à vous blesser, je vous demande donc tout d'abord d'ôter vos armes. Nous verrons ensuite la méthode pour décoder ces plans. Vous voyez là le bâton, toutefois, si vous participez de votre plein gré et sans rechigner, je serai ravi de vous fournir une récompense. Monétaire ou autre. »
L'humain restait sur ses gardes, ne sous-estimant pas les qualités de combattants des turiens. Il attendait la réaction de la femme.


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Contrebandier
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 116

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Mer 04 Mar 2015, 22:41
Arius venait à peine d’assimiler les informations sur l’arrivée de la flotte et les réactions à prendre, qu’il reçut un appel de Xenan. Cela n’annonçait rien de bon.

- Arius… je crois qu’on a un problème.

- Sans blague ! On a une putain de flotte turienne en approche. Tu ne saurais pas pourquoi ?

- Si, mais … c’est d’un autre problème dont je te parle, tu ferais mieux de descendre, nous avons été trahis, c’est le bordel ! Le contact de ce foutu humain a tout déballé à la hiérarchie et cet imbécile pointe une arme sur la livreuse.

Arius ne comprenait plus rien, cette mission était encore plus bordélique qu’Oméga. On avait été trahi, la tension était à son comble dans la soute. Pour ne rien arranger, une patrouille turienne était en trajectoire d’interception. Il fallait prendre des décisions et vite. La hiérarchie leur avait envoyé un avertissement leur demandant de se rendre. Bien entendu il avait demandé à Tanya de leur dire qu’ils acceptaient. En réalité il comptait partir au dernier moment nécessaire pour leur échapper.

- Tanya, dans combien de temps doit on partir pour être sûr de quitter le système avant qu’il ne soit à portée ?

- Dans 10 minutes.

- Je vais aller voir ce qu’ils foutent en bas, en quittant le poste de pilotage il demanda également à Terah de venir avec lui.

Il courut aussi vite qu’il put vers la soute. Une fois arrivé, il se trouvait devant une scène des plus inattendues. Xenan l’attendait devant la porte, et devant eux James avait son arme en main, bras tendu devant lui pointé sur la turienne, dont le nom fut révélé par Xen : Scana Naevus. Il pouvait difficilement voir le visage de l’humain qui lui présentait son dos, mais Naevus était traversée par un sentiment de surprise, et montrait une animosité apparente. Il était assez difficile de le dire, mais dans tous les cas elle paraissait déconcertée par les récents événements.

Arius réagit sur le coup, il sortit son arme et la pointa sur l’humain. Il devait avant tout comprendre la situation. Son action était risquée mais il savait que c’était la turienne qui détenait le pouvoir ici, pas lui. Au contraire, il y était dépendant. Et on ne gagnait pas la confiance de quelqu’un en pointant une arme sur lui. Il préférerait voir tout le monde désarmé ici afin de comprendre ce qu’il se passait. Sans se mentir à lui-même il savait également que c’était justement cette Scana Naevus qui possédait la marchandise et donc sa paye. Il était persuadé que beaucoup payeraient pour ce matériel sur Oméga, quel qu’il soit.

Il se retrouvait donc avec son Carnifex au niveau de la tête de l’humain suffisamment proche pour le tuer sur le coup, qui lui-même pointait son arme sur la turienne.

- Calmez-vous monsieur Bringtown ! Posez votre arme et nous allons discuter de la situation calmement.
Arius fit un signe de la tête à ses coéquipiers, Xenan avait mis Scana en joue et Terah fit de même sur James. Après une courte pause il continua. Maintenant pouvez vous m’expliquer ce qu’il se passe ici merde !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Jeu 05 Mar 2015, 01:11
Alors que la turienne cherchait un moyen de dire ce quelle ressentait. James se tourna vers elle. ''Mademoiselle Scana, navré pour ce qui est en train de vous arriver. Sachez que ceci n'est absolument pas de mon fait, et je vous présente humblement mes excuses.'' Naevus n'avait rien contre cet homme. Elle ne le connaissait que depuis quelques minutes et ne voyait pas le lien entre lui et Trentius.

L'humain reprit.''Je ne compte pas non plus vous utiliser pour les tâches qu'il a proposé. Toutefois, je ne peux pas vous laisser partir et vous expliquer. Tout d'abord parce qu'aux dires de votre ex-supérieur, la Hiérarchie ne vous laissera pas faire. Ensuite, parce que j'ai besoin de ces plans, et que ceci prime sur tout le reste.'' L'humain sortit son arme et la braqua sur Scana. La femme venait à peine de se faire traiter comme un objet échangeable et la voilà avec une arme pointée sur elle. A cette distance, elle savait que rien ne la sauverait de la crétinerie de ce chicosse. ''J'aimerai autant ne pas avoir à vous blesser, je vous demande donc tout d'abord d'ôter vos armes.'' Il parlait de la blesser alors que son coup serait forcément mortel. Étrangement, elle n'avait pas peur. La turienne voulait juste en finir ou baffer l'humain.

'' Nous verrons ensuite la méthode pour décoder ces plans. Vous voyez là le bâton, toutefois, si vous participez de votre plein gré et sans rechigner, je serai ravi de vous fournir une récompense. Monétaire ou autre.'' Ce type ne comprenait rien à rien. Elle voulait pas de l'argent. La turienne voulait pouvoir souffler. Qu'on la lâche et surtout, qu'on arrête de lui mettre la pression.

Arius arriva et réagit sur le coup, il sortit son arme et la pointa sur l’humain. Il semblait être la seule personne qui avait compris qui était le plus dangereux ici. Bringtown était contradictoire dans ses paroles et ses faits. Il disait avoir besoin d'elle pour les disques. Mais il était prêt à l'abattre.

Armalis se retrouvait donc avec son Carnifex au niveau de la tête de l’humain suffisamment proche pour le tuer sur le coup, qui lui-même pointait son arme sur la turienne. '' Calmez-vous monsieur Bringtown ! Posez votre arme et nous allons discuter de la situation calmement.'' Naevus regarda le turien d'un coup d’œil rapide. Il avait tout du mercenaire et semblait diriger. En voyant le Carnifex pointé dans la direction de l'humain. Elle se rendit compte que certaines personnes étaient censés à bord de ce transports.

Arius fit un signe de la tête à ses coéquipiers, Xenan avait mis Scana en joue et Terah fit de même sur James. Après une courte pause il continua. ''Maintenant pouvez vous m’expliquer ce qu’il se passe ici merde !'' En voyant Xenan pointé son phaëton. Elle décida de mettre les choses aux claires.

Scana prit le dessus du Carnifex de James et le pointa sur son cœur. ''Allez y tirez imbécile. Je n'ai plus rien. Ma seul famille, ma seul maison et mes seules repères sont dans les territoires de la hiérarchie.'' Naevus essuya ses yeux d'un passage de bras rapide. ''Tirez sur ce cœur qui n'est plus que des cendres de se qu'il aurait pu être. Ma vie n'était qu'un cumule de déception voilà que vous venez me briser ce qu'il reste.'' Scana passa un coup d'yeux sur les turiens qui encerclaient. Xenan baissa son arme en voyant le regard de la turienne qui montrait son état d'esprit. ''Et après tout cela vous me braquez en menaçant.'' La turienne baissa les yeux puis reprit en fixant le blanc des yeux de l'humain. Et en criant ses dernières phrases. ''Je vous déteste... Vous et Trentius... Je vous ait.. Tirez... Tirez, je n'ai plus rien.'' Les larmes coulaient le long de son visage. Mais dans ses yeux on pouvait voir une détermination de vouloir arrivée à ces fins. Scana ne voulait pas mourir. Mais le coup de la colère. Elle ne savait plus. Elle préférait montrer à l'humain qu'il ne savait à qui il parlait plutôt que de se laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Jeu 05 Mar 2015, 19:54
La turienne n'avait pas encore répondu que James entendit des bruits de pas derrière lui, puis sentit le contact d'un pistolet lourd contre son crâne.
« Calmez vous monsieur Bringtown ! Posez votre arme et nous allons discuter de la situation calmement. »

Mais qu'est ce qu'il fout ce con ? Je lui avait ordonné de préparer le départ !

Puis ce fut au tour de Scana de réagir, partant dans une plaidoirie larmoyante qui aurait été risible si les turiens ne s'étaient pas montrés aussi stupides : James remarqua en effet que Xenan baissait son arme. La situation était critique : au moins 3 armes étaient encore sorties, et la Hiérarchie ne tarderait pas à arriver, si elle n'était pas déjà là !
Heureusement, James était un professionnel : il était habitué aux missions de cet acabit.
Sans déplacer son arme du cœur de la turienne, ignorant totalement ses provocations, il commença à parler lentement.
« Voyez vous, Armalis, nous avons été trahi. Mon contact a balancé l'accord à la Hiérarchie turienne, et décidé de sacrifier miss Naevus ici présente. Et, croyez moi sur parole, l'armée turienne ne vas pas du tout apprécier ce qu'il se déroule ici. Raison pour laquelle j'avais demandé à Xenan de vous dire de partir au plus vite. Vu que nous sommes toujours là, j'espère que votre vaisseau est aussi bon que vous le prétendiez. »
James ne bougeait pas, toujours face à la turienne avec l'arme le menaçant par derrière.
« A propos de notre turienne justement. A l'écouter, elle serait au bord des larmes, prête à mourir. Qu'elle soit prête à mourir, je n'en doute pas ; en revanche, il serait stupide de croire qu'elle compte se rendre aussi facilement. Il s'agit d'une militaire de l'armée turienne, pas d'une contrebandière comme vous. Chez la Hiérarchie, la loyauté est la plus grande des vertus. Et son devoir lui indique de faire échouer cette mission, de nous ralentir jusqu'à l'arrivée de l'armée. Raison pour laquelle j'ai sorti mon arme, anticipant tout mouvement de résistance. Je ne suis pas assez bête pour sous-estimer les capacités de combat d'une militaire. »
La tension était toujours à son comble. Xenan semblait hésiter avec son arme, ne plus savoir qu'en faire.

Des contrebandiers professionnels, ça ? Des amateurs ou des petits joueurs au mieux, oui !

« Tant qu'à vous, miss Naevus, je vous l'ai déjà dis, j'aimerai autant ne pas avoir à vous faire de mal. Mais ma cargaison a nettement plus de valeur que votre vie. Si vous ne décodez pas ces datapads, je trouverai quelqu'un d'autre pour les pirater. » James était tout à fait franc : l'époque où l'on pouvait crypter quelque chose sans risque que ce soit décoder était révolue depuis longtemps, pour ceux prêt à y mettre le prix. Toutefois, il serait bien plus simple et bien moins coûteux de convaincre la turienne de coopérer. Aussi, après un petit instant, il baissa son bras. « Bien, puisque nos hôtes sont ici, je suis certain qu'ils sauront veiller à ce que vous vous comportiez sagement. », repris James, sans lâcher Scana des yeux. Puis il se retourna, vers Arius et son arme toujours levé, poussa l'arme de son visage avec mépris et se dirigea vers la navette de Scana. A l'intérieur, il prit la caisse et la tira en dehors. Se retournant, il vit que les turiens étaient toujours là. « L'armée turienne arrive, vous n'avez rien de mieux à faire que bailler aux corneilles ? »


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Contrebandier
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 116

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Ven 06 Mar 2015, 21:45
Arius assistait à la scène, Scana pointant l'arme de Bringtown sur son coeur, elle avait apparemment suffisamment endurée pour être prête à mourir. Et ses paroles ne faisaient que confirmer cette hypothèse, elle avait l'air désespérée par la situation. Arius était désemparé parce qu'il se passait me prenait sur lui. Il fallait prendre des décisions et le temps leurs manquait. L'humain ne tarda pas à lui rappeler d'ailleurs que l'armée turienne était en approche il y avait d'autre choses à faire que de rester planté là.

Mais cela ne changerait pas son point de vue sur la situation. Pour Arius, James Bringtown n'était pas mieux que ce Trentius dont parlait Scana. Quelqu'un prêt à sacrifier absolument n'importe qui ou n'importe quoi pour satisfaire les objectifs de sa mission. Arius détestait les personnes comme lui, il avait peut-être tout quitté pour la contrebande mais il restait quelqu'un d'honneur qui ne vous mettrait pas des coups dans le dos. D'ailleurs de manière générale il évitait de tuer tout simplement. Tout du moins les innocents, il n'hésiterait pas à tuer quelqu'un qui le méritait.

Il laissa Bringtown finir son discourt dont il était surement fier, il avait l'air d'être une arrogance plus que déplacée. Arius n'y prêta quasiment aucune attention.

- Je parfaitement confiance en mes pilotes pour partir quand ils sentiront que c'est nécessaire, occupez-vous de vos affaires et encore si vous en êtes capable. Je suis persuadé que si cette turienne avait voulu vous tuer elle l'aurait fait.

Bien entendu l'humain ne prêta aucune attention à ce qu'il venait de dire. Quand il se retourna finalement, Arius se rendit compte qu'il pointait toujours son arme sur lui et la baissa en même temps que l'humain appuyait dessus. Bringtown entra dans la navette récupérer sa précieuse cargaison et la tira tant bien que mal en dehors. Arius envoya Xen et Terah aider l'humain.

- On va tout ramener dans la salle de commandement, on avisera sur ce qu'il faut faire quand on aura quitté le système et échappé à la patrouille. Arius s'approcha de la turienne. Scana Naevus suivez-moi et évitez de poser problème s'il vous plait.

Arius passa derrière Scana et plaça sa main gauche sur son épaule, l'autre tenant toujours son arme, et la poussa vers la sortie de la soute. Alors qu'il montait vers la salle de commandement Arius resta derrière Scana.

- Mademoiselle Scana, si vous faites ce que veut James Bringtown et que j'arrive à terminer ce contrat je pourrais peut-être vous aider. Je sais ce que c'est que d'être trahi, sans doute pas autant que vous mais j'ai une infime idée de ce que vous ressentez. Et si vous le souhaitez je vous aiderai avec plaisir pour vous venger personne ne mériterait un tel traitement.

La porte de l'ascenseur s'ouvrit et Arius laissa Scana dans la salle de commandement le temps d'aller voir Tanya en salle de pilotage.

- Tanya, on part maintenant !

- Bien sûr chef ! Tout de suite, mais j'ai peur que le temps qu'on arrive à vitesse maximal ils puissent réussir une passe de tir. Avec un peu de chance les boucliers tiendront.

- Ok fait ton possible pour que l'on parte rapidement d'ici. Bonne chance.

Arius retourna en salle de commandement. Xen et Terah avaient rejoint la pièce au centre de laquelle trônait désormais la malle sur la table. Arius demanda à Terah de surveiller Scana afin qu'elle ne quitte pas la salle de commandement.


«La liberté est une question de point de vue.  » Arius Armalis

Thème Arius:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Sam 07 Mar 2015, 00:27
Après avoir dit son ressentit et le fond de ses pensées. Scana avait déjà un poids en moins. L'humain annonça au turien gradé que Trentius les avaient trahi. La situation était toujours la même. Le turien pointait le chicosse, qui lui pointait Naevus. La turienne enleva sa force du pistolet. Mais ne lâcha pas les yeux de l'humain. ''A propos de notre turienne justement. A l'écouter, elle serait au bord des larmes, prête à mourir.'' Pendant l'espace de quelque seconde, elle était prête à cette solution. Mais comme n'importe qui, elle n'y tenait pas. ''En revanche, il serait stupide de croire qu'elle compte se rendre aussi facilement. Il s'agit d'une militaire de l'armée turienne, pas d'une contrebandière comme vous.'' Elle avait servi dans l'armée turienne. Mais on ne demandait pas au soldat de ce suicider bêtement. La turienne était en partie désespérée. Mais pas au point de faire une action qui lui coûterait la vie. ''Chez la Hiérarchie, la loyauté est la plus grande des vertus. Et son devoir lui indique de faire échouer cette mission, de nous ralentir jusqu'à l'arrivée de l'armée.'' Ce n'était pas totalement faux. La turienne commençait à sortir de sa crise de naire. Elle pensait faire en sorte que l'armée puis débarquer avant d'avoir aidé les trafiquants.

James s'adressa à Scana. ''Tant qu'à vous, miss Naevus, je vous l'ai déjà dis, j'aimerai autant ne pas avoir à vous faire de mal.'' Les yeux de la turienne était fixent et perçants. ''Mais ma cargaison a nettement plus de valeur que votre vie. Si vous ne décodez pas ces datapads, je trouverai quelqu'un d'autre pour les pirater.'' Il était franc. Mais cet homme était une raclure du même niveau que Trentius. Naevus resserra ses mains. Le faite de se retrouver devant une personne pareil, la dégouttait. Elle voulait prendre son arme et lui faire sauter les bourses ou du moins trouver quelque chose qui pourrait lui faire comprendre se quelle ressentait.

Bringtowm baissa son arme. ''Bien, puisque nos hôtes sont ici, je suis certain qu'ils sauront veiller à ce que vous vous comportiez sagement.'' En plus du reste. Il la traitait comme une gamine qui allait forcement faire une bêtise. Pourtant la turienne ne montrait aucun signe de violence. En voyant la méfiance maladive qu'avait l'humain et en le comparant à Trentius. Elle se dit que ça ne changerait rien de les aider ou pas. Clemens avait du prévoir qu'elle penserait à faire traîner tout cela et qu'en lui fessant porter le chapeau, elle était déjà fichée. En plus de ça. Trentius connaissait du monde dans l'armée et chez Armax. Il avait déjà du prévoir cela.

Armalis répondit à James. ''J'ai parfaitement confiance en mes pilotes pour partir quand ils sentiront que c'est nécessaire, occupez-vous de vos affaires et encore si vous en êtes capable. Je suis persuadé que si cette turienne avait voulu vous tuer elle l'aurait fait.'' L'humain partit dans la navette prendre la caisse sans écouter le turien. Scana sourit en entendant les mots de Arius. Un véritable capitaine pouvait faire confiance à son équipage et inversement. Cette homme semblait être quelqu'un de correct. Naevus se trouvait dans une situation inconnue pour elle. Dans les films les contrebandiers sont toujours mauvais. Alors que là, il semblait être bon.

Le capitaine envoya ses hommes aider l'humain. ''On va tout ramener dans la salle de commandement, on avisera sur ce qu'il faut faire quand on aura quitté le système et échappé à la patrouille.'' Arius s'approcha de la turienne. quand à elle, elle avait les bras croisés et regardait dans le vide. La femme voyait plusieurs questions venir dans sa tête. Mais seul peut de réponse s'y trouvait. ''Scana Naevus suivez-moi et évitez de poser problème s'il vous plait.'' L'armurière sortit de ses pensés et regarda le capitaine.

Le turien passa derrière Scana et la guida. La femme ce frotta les yeux pour retirer les dernières larmes et remit ces bras dans leurs positions initiales. ''Mademoiselle Scana, si vous faites ce que veut James Bringtown et que j'arrive à terminer ce contrat je pourrais peut-être vous aider.'' Depuis le début de cette folie, elle ne voyait qu'un enchaînement de persécution et d'acharnement. Là cette phrase lui redonna un espoir. Peut être qu'elle n'avait pas tout perdue. ''Je sais ce que c'est que d'être trahi, sans doute pas autant que vous mais j'ai une infime idée de ce que vous ressentez. Et si vous le souhaitez je vous aiderai avec plaisir pour vous venger personne ne mériterait un tel traitement.'' La turienne fessait tourner ses neurones pour donner une réponse concrète à Armalis. Mais dès qu'elle entendit la proposition de vengeance. Elle redressa la tête et avait les yeux grand ouvert.

Le duos arriva à la salle de commandement et Arius laissa la turienne ici. Scana fit un tour de la pièce. Le matériel n'était pas mauvais et une question commençait à venir dans la tête de Naevus. Qu'allait elle devenir? Depuis ses 15 ans. Elle servait et travaillait pour la hiérarchie. Ses parents travaillaient aussi pour le gouvernement turien. Autant dire qu'en dehors des territoires turiens, Naevus était dans l’obscurité la plus profonde. Les deux équipiers de Arius arrivèrent pour la surveiller. La femme était appuyée contre la table holographique et regardait les deux turiens.

Depuis le départ du hangar. Elle avait le datapad sur elle. Scana fixa la vidéo en pause. Elle voulait savoir la suite de ce message. Mais elle pensait que se serait mieux de le montrer à Arius. Puis en attendant, elle décida de faire se qu'elle avait de mieux à faire. La turienne se tourna vers ses gardes. ''Vous vous appelez comment?'' Les deux turiens ne répondirent pas. ''Vu que je vais devoir bosser avec vous.'' La turienne posa son Carnifex sur la table loin d'elle. ''Je vais faire le premier pas. Je m’appelle Scana Naevus et je fessais parti de la poste turienne.'' Elle tendit les bras vers les deux turiens. ''Vous voyez c'est pas difficile. Alors c'est à vous?'' Naevus regarda le datapad en attendant qu'un signe de collaboration ce face du côté des deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Sam 07 Mar 2015, 12:15
Xenan et Terah vinrent auprès de l'humain et s'emparèrent de la caisse.
« On va tout ramener dans la salle de commandement, on avisera sur ce qu'il faut faire quand on aura quitté le système et échappé à la patrouille. »
James n'aimait pas spécialement ça. Il aurait préféré garder la caisse avec lui. Mais qu'importe, l'important était qu'elle était en sécurité dans le vaisseau. Il regarda les contrebandiers partir en escortant Scana, sans les suivre. Il n'appréciait pas ce qu'il voyait : ces personnes, censées être des criminels, avaient bien trop grand cœur. Il faudra qu'il garde lui-même un œil sur la turienne.

Enfin, tout ceci était pour l'instant très théorique. James quitta enfin le hangar, se dirigeant vers sa cabine et réfléchissant à que faire. La première chose qu'il fit une fois isolé, c'est d'envoyer un message à ses supérieurs, les informant des derniers événements et des changements dans le plan. Il n'attendait pas de réponse, étant donné qu'il était apte à gérer la négociation, mais Elkoss et Kheln, sa seconde, n'apprécieraient pas qu'il ne les mette pas au courant de l'arnaque commise par Trentius. Sans doutes allaient ils directement préparés un moyen de se venger, mais ce n'était déjà plus le problème de James.

Une fois ceci fait, James quitta sa cabine et se dirigea lui aussi vers le centre de commandement. La caisse y était, la turienne aussi, ainsi que la majorité des contrebandiers. Il devait trouver un moyen pour pousser Scana a décoder ses datapads. Il avait peu de chances de la convaincre, et il ne pensait pas pouvoir la corrompre, mais peut-être que Arius aurait une idée ? Après tout, il était turien, sans doutes savait il mieux comment négocier avec les membres de son espèce.
De plus, James était légèrement inquiet du fait que le vaisseau ne soit toujours pas passé en vol SLM. Qu'est ce qu'attendait le turien pour partir du système ? Il voulait se faire attraper ou quoi ?
L'humain atteint la salle de commandement sur ces réflexions. Ils étaient tous là, la caisse posée sur la table, Arius occupé à diriger ses hommes, et la turienne en train de faire la causette à ses deux gardiens.

Et bien, à croire qu'elle compte les rejoindre.
James secoua la tête. Soit c'est une excellente comédienne, auquel cas les turiens gâchent leur potentiel dans le militaire, soit l'image de loyauté et d'honneur qu'ils donnent est particulièrement vide de sens.

James se posta dans un coin de la salle d'où il avait une vue d'ensemble sur tout ce qu'il s'y passait.
En observant l'espace par les hublots, il s'aperçut que le vaisseau commençait enfin à accélérer. Une bonne chose donc. L'humain se dit qu'il pouvait attendre que le vaisseau soit hors de danger pour trouver un moyen de décrypter ses datapads. Aller voir les intéressés alors qu'ils étaient déjà occupé et potentiellement en danger n'était sans doutes pas une bonne idée.


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Contrebandier
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 116

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Dim 08 Mar 2015, 01:29
Arius était adossé au mur devant le poste de pilotage et assistait à la scène ou Scana se présenta à Terah et Xenan. Il souriait devant la situation, Scana tentait tant bien que mal d'entrer en conversation avec les deux turiens mais y parvint finalement.

- Vous vous appelez comment ? Vu que je vais devoir bosser avec vous. Je vais faire le premier pas. Je m'appelle Scana Naevus et je fessais parti de la poste turienne. Vous voyez c'est pas difficile. Alors c'est à vous?

Terah hésitait, il ne savait pas s'il pouvait faire confiance à une turienne de la hiérarchie. Arius lui faisait confiance ou tout de moins lui laissait le bénéfice du doute ... pour le moment. Il se lança donc :

- Terah Palzen, j'ai servi dans la deuxième flotte de Palaven avant la Grande Guerre. Ravie de vous rencontrer mais n'oubliez pas que pour le moment vous êtes ici par contrainte peut on vraiment vous faire confiance ? Je ne sais pas mais je verrais bien par moi-même.

Xenan lui n'était pas du genre social, encore moins que le reste de l'équipage. Et se contenta d'une présentation simple et presque militaire sur un ton monocorde. Avant de finalement continuer sur le même ton.

- Xenan Arctrus, spécialiste en armement de l'Indomptable. Sachez juste que la hiérarchie serait plutôt du genre à nous détruire que de s'allier avec nous. Personnellement je me méfie de vous, je ne pourrais vous laisser assurer mes arrières uniquement si Arius me le demandais et encore je n'en suis pas sûr.

Sur ses mots Xenan pris le Carnifex de Scana suivi d'un : Par mesure de sécurité, je vous le rendrais plus tard.
Arius acquiesça d'un hochement de tête à l'initiative de Xen. Il était prêt à aider cette turienne, mais jusqu'à un certain point. Elle faisait encore partie de la hiérarchie il n'y avait pas une heure. Malgré la trahison qu'elle avait subie il fallait encore un peu de temps avant de déterminer sa véritable allégeance.
Entre temps l'humain était descendu et s'était placé dans un coin de la pièce. Encore une fois son envie de contrôle se voyait. Il avait envie d'assister à tout ce qu'il se passait. Arius quitta la pièce pour le poste de pilotage. Tanya et Kara étaient concentrées sur les données qui défilaient devant elles, via leurs écrans de navigation. Tanya affirmait qu'elles avaient cherchées un moyen d'empêcher l'attaque de la patrouille notamment en mentionnant la présence d'un membre de la hiérarchie. Mais ils n'avaient reçu aucunes réponses, les informations étaient sans doutes suffisamment importantes pour qu'elles soient détruites plutôt que volées.

Arius fut surpris par une alarme qui ne tarda pas se faire entendre sur l'écran des deux pilotes.

- Une nouvelle frégate vient d’apparaître en face de nous ! Des renforts, apparemment notre traître avait prévu que nous tenterions de nous enfuir Arius.

- Sortez de nous là alors !

- On a bientôt atteint la fin du système, dès que j'aurais passé cette frégate on passe en SLM.

L'Indomptable décélérait légèrement pour permettre l'exécution d'un virage vers le bas de la frégate en approche. Si bien sûr on pouvait parler de bas ou de haut. Dans l'espace ces notions n'avaient pas vraiment de sens. En terme général on utilisait le bas comme étant la zone en dessous de l'axe gravitationnel des planètes et le haut comme la zone au dessus. Pour ce qui était de la gauche et la droite en général la gauche était la partie située vers le soleil. Mais cela n'avait de l'importance que pour les pilotes, rares étaient les personnes à s'intéresser à de tel détails. Dans tous les cas, la manœuvrabilité de l'Indomptable permettait d'exécuter un virage qu'il serait difficile de reproduire aussi rapidement pour la frégate Turienne. Cela leur permettrait d'obtenir une longueur d'avance. Le vaisseau d'Arius plongea en dessous de la frégate suffisamment proche pour que celle-ci réplique de deux tirs de lance missile anti-grav. L'un d'eux frôla le vaisseau, le manquant de peu mais l'autre toucha pleinement l'un des propulseurs. La barrière cinétique absorba la plus grande partie de l'impact mais elle fut insuffisante pour le bloquer en totalité et des dommages légers apparurent sur la coque. L'Indomptable fut secoué suite à cet impact mais les réparations n'étaient pas vitales et pourrait attendre que l'on soit à quai. Au moins Jordan aura du boulot, pensa Arius.

Quelques minutes plus tard ils furent enfin en SLM en direction d'Oméga. Arius n'avait pas pour habitude de s'en prendre aux autres vaisseaux tant qu'ils était possible de leur échapper. Surtout quand il s'agissait de militaire, son vaisseau bien qu'il se débrouillerait n'était pas prévu pour le combat et affronter une frégate de combat s'était s'exposer à des risques inutiles. Cela n'était en aucun cas une preuve de lâcheté.

Arius retourna dans la salle de commandement et leva les bras, comme pour accueillir quelqu'un, ici une bonne nouvelle.

- Je peux enfin vous affirmer que nous avons échappé à la hiérarchie malgré son envie de nous abattre. Il se tourna plus particulièrement vers l'humain. Je vous avais prévenu que j'étais capable de me sortir d'une telle situation. Ne vous avisez plus de remettre en causes mes compétences.


«La liberté est une question de point de vue.  » Arius Armalis

Thème Arius:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Dim 08 Mar 2015, 14:14
Le Datapad était encore en bon état. Scana était toujours rivée dessus. Elle vit Arius regarder dans sa direction. Soudain l'un de ces deux garde commença à se présenter comme elle avait demandée précéement. ''Terah Palzen, j'ai servi dans la deuxième flotte de Palaven avant la Grande Guerre. Ravie de vous rencontrer mais n'oubliez pas que pour le moment vous êtes ici par contrainte peut on vraiment vous faire confiance ? Je ne sais pas mais je verrais bien par moi-même.'' La turienne comprennait cette méfience de la part des contrebandiers. Néanmoins elle afficha un début de sourire en direction de Terath. ''Je ne vais pas vous mentir. Je suis encore perdue et tant que je ne saurais pas tout. Je reste neutre. Mais une chose est sûre. Jamais je vous poignarderais dans le dos.'' Le femme souriait et commencait à chercher ses marques.

Peut après, Xenan ce lança avec peine. ''Xenan Arctrus, spécialiste en armement de l'Indomptable. Sachez juste que la hiérarchie serait plutôt du genre à nous détruire que de s'allier avec nous. Personnellement je me méfie de vous, je ne pourrais vous laisser assurer mes arrières uniquement si Arius me le demandais et encore je n'en suis pas sûr.'' Le regard de Naevus était rivé sur Arctrus. ''Enchantée. Je vous comprends pour votre méfiance et c'est logique. Quand à la hiérarchie et tout le reste. Je veux savoir l'état de la situation avant de faire quoi que se soit.'' Xenan prit le Carnifex qui était sur la table. ''Par mesure de sécurité, je vous le rendrais plus tard.'' Scana fit un signe de tête à Xenan en approbation.

L'une des pilotes parla avec Armalis et entama une manoeuvre d'évitement difficilement reproductible avec une frégate turienne. Selon les dire de la pilote. Trentius avait dû bien préparer le coup en donnant plus qu'une simple position et ça, Naevus n’appréciait pas. La manœuvre fut réussi, il y eut des impactes sur le vaisseau des contrebandiers et grâce aux talents de l'équipage l'indomptable put partir en vol SLM.

Une fois hors de danger, le capitaine revint en poste de commandement et venta le mérite du vaisseau et de l'équipage. La turienne regardait Arius avec le sourire et repensa au message. ''Je vais repasser le message.'' La femme remit l'enregistrement aux débuts et attendit que les autres soient à portée pour le lancer.

Comme avant, le début était une partie très joyeuse pour Naevus. Mais elle décida de faire le poing dans sa poche. Puis arriva le début de la partie non découverte. ''Pour la suite de cette transaction je vous annonce que j'ai été lavé de tout soupçon sur ma loyauté envers la hiérarchie.'' L'homme se racla la gorge. ''J'ai déclaré que Mademoiselle Naevus m'avait manipulé pour avoir ses données et les vendre au plus offrant. D'ailleurs je vous préviens le décryptage ne sera pas long et si cette femme traîne, c'est quelle vous mène en bateau. D'ailleurs Mademoiselle, je vais citer les motifs à votre charge pour que vous n'essayée pas de tout faire capoter.'' Le turien sortit une feuille et lisa. ''Trahison, recel d'information, Chantage envers un membre de la hiérarchie, détournement de fonds publique pour votre navette, corruption et Contrebande.'' Clemans sourit et Scana tapa du point sur la table. ''Autant vous dires que l'armée ne va pas vous aidez et que j'ai pensé à faire des preuves en béton.'' La turienne donna un coup de pied contre la table. ''Le code de la caisse est 3388. Je suis désolé d'avoir dû vous mettre l'armée au cul. Mais je devais me débarrasser des accusations. J'attends votre virement avec impatience.'' Le datapad s'éteignit et sentait le brûlé.

Scana avait le regard plongée dans le vide et parla toute seule. ''Super comme anniversaire. Cette année commence mal.'' La turienne partie en direction d'un hublot et regarda l'espace. Son plan de vouloir traîner les pieds était foutu et avec ces accusations. Elles étaient assez cherchée pour ne plus avoir à réfléchir sur les conséquences de ses actes. ''Je vous...'' La turienne soupira. ''Je vous aiderez pour les disques.'' Elle réfléchissait sur ses plans d'avenir qui venait d'être tous brisés. Elle essaya de chercher plus loins que se qu'elle avait connue


Dernière édition par Scana Naevus le Dim 08 Mar 2015, 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Dim 08 Mar 2015, 15:20
James observait les événements se dérouler autour de lui, sans chercher à s'impliquer. Il savait qu'il ne ferait que gêner.
Il fut ravi de voir Xenan prendre l'arme de la turienne. Enfin un acte sensé ! En revanche, l'alarme ne lui plut guère. Toutefois, le capitaine Armalis n'avait pas menti, et ses compétents pilotes parvinrent à échapper aux frégates turiennes, malgré un tir essuyé.
Arius ré-apparu dans la salle de commandement.
« Je peux enfin vous affirmer que nous avons échappé à la hiérarchie malgré son envie de nous abattre. » Le turien se tourna ensuite vers James. « Je vous avais prévenu que j'étais capable de me sortir d'une telle situation. Ne vous avisez plus de remettre en causes mes compétences. »
James inclina la tête vers Arius.
« Impressionnant, je dois bien l'avouer. Vous méritez clairement votre paie. »

Même si il aurait été mieux encore que l'on ne soit pas touché, se dit il en aparté. Enfin, la cause en incombe bien davantage à Trentius, je suppose !

Naevus reprit ensuite son omnitech, et ré activa la vidéo, afin que tous puissent entendre la fin.
« D'ailleurs, Mademoiselle, je vais citer les motifs à votre charge pour que vous n'essayez pas de tout faire capoter. Trahison, recel d'informations, chantage envers un membre de la Hiérarchie, détournement de fonds publiques pour votre navette, corruption et contrebande. »
Trentius était décidément un bel enfoiré. Mais également quelqu'un de très intelligent et manipulateur : à ses dires, James voyait bien qu'il ne comptait pas arrêter de traiter avec Dahl Terminus. Est-ce que l'organisation voudrait toujours négocier avec lui était une autre affaire, en revanche. Qui ne concernait absolument pas James.
L'humain se fit également la réflexion que cette situation montrait bien les failles du système de la Hiérarchie. Qu'un individu, seul mais gradé, puisse piéger ainsi de manière si totale l'une de ses subalternes sans que rien ne soit découvert, était une preuve supplémentaire que l'obéissance aveugle était une mauvaise idée. A moins qu'ils n'aient été plusieurs à piéger Naevus, mais alors... La Hiérarchie était bien plus corrompue qu'on ne le croyait !
« Le code de la caisse est 3388. »
Globalement, la seule information qui intéressait James dans cette seconde partie de la vidéo. Le reste était des excuses, dont on pouvait globalement se foutre, et un rappel de l'argent attendu. James devait normalement le transmettre lui-même, mais il ignorait si, au vu des derniers événements, sa direction serait d'accord. Le virement attendrait donc un peu.

La vidéo se coupa, la turienne semblait perdue. Elle lui dit cependant, d'un ton hésitant : « Je vous... Je vous aiderai pour les disques. »
« Je vous en remercie. Et sachez que j'étais sérieux, en parlant de récompense. Vous serez payé pour votre travail. »
L'humain se rapprocha de la caisse. Il l'ouvrit avec le code indiqué, et en sorti les disques. Il les compta, vérifiant qu'il y avait bien le nombre de disques prévu, puis les reposa dans la caisse.
« Arius, combien de temps avons nous avant d'arriver à Oméga ? Je pense que miss Naevus voudra se reposer avant de s'attaquer au décodage. »
C'était égfalement ce que comptait faire James. Il doutait que la turienne revienne sur sa décision, il n'avait donc plus de raisons de se presser. Et quitte à décoder les disques, autant éviter que tous l'équipage soit la à regarder : la tentation de copier l'un des plans risquerait d'être forte.


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Contrebandier
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 116

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Lun 09 Mar 2015, 23:28
Scana venait d'avertir qu'elle allait relancer la vidéo, et Arius s'en approcha d'un pas rapide. Il était à la fois impatient de découvrir ce que pouvait avoir fait Trentius, et inquiet de ce qu'il pourrait encore découvrir. Scana repassa la vidéo depuis le début. Son dégoût du turien qui l’avait trahi était facilement décelable sur son visage, mais elle éprouvait une tristesse visible. Elle devait sans doute regretter tout ce qu’elle avait perdu. Arius ne comprenait pas les raison pour lesquelles on pouvait s’attacher à un endroit plus qu’à un autre. Il avait passé la moitié de sa vie à bouger d’appartement en appartement et l’autre moitié à bord d’un vaisseau. Il se dit que cela devait être similaire à la perte de son vaisseau et compatit avec Scana. Quand la partie de la vidéo qu’ils avaient déjà visionnée se termina, il se concentra à nouveau sur la suite de la vidéo.

- Pour la suite de cette transaction je vous annonce que j'ai été lavé de tout soupçon sur ma loyauté envers la hiérarchie. J'ai déclaré que Mademoiselle Naevus m'avait manipulé pour avoir ses données et les vendre au plus offrant. D'ailleurs je vous préviens le décryptage ne sera pas long et si cette femme traîne, c'est qu’elle vous mène en bateau. D'ailleurs Mademoiselle, je vais citer les motifs à votre charge pour que vous n'essayez pas de tout faire capoter. Trahison, recel d'informations, chantage envers un membre de la hiérarchie, détournement de fonds publiques pour votre navette, corruption et contrebande.

Arius se concentra d’avantage sur les charges citées. D’après ce que disait Trentius, il serait tout simplement impossible pour Scana de poser le pied sur une colonie turienne sans qu’elle ait une dizaine de fusils braqués sur elle dès l’arrivée. Pour quelqu’un de loyal envers la hiérarchie, cela devait être assez horrible, sans doute plus qu’une simple trahison.

Enfin, Trentius donna le code de la malle. James avait finalement obtenu ce qu’il souhaitait depuis le début de cette opération. Il ne pensait qu’à ça, et sans aucun doute Arius pouvait affirmer qu’il n’hésiterait pas à tuerait pour l’accomplir. Une autre chose qui l’avait choqué, était que ce connard avait quand même eu l’audace de demander sa paye. Arius espérait qu’il ne serait pas payé. La mission était bientôt terminée et le contrebandier se félicita pour ça.

- Je vous... Je vous aiderai pour les disques.

Suite à cette phrase Arius fut à la fois heureux qu’elle le prenne ainsi et n’essaye pas de résister. La mission n’en serait finie que plus rapidement et il ne souhaitait que ça. Une des pires missions qu’il ait eu à faire depuis 13 ans durant la Grande Guerre. Mais d’un autre côté, par ces mots, Scana Naevus venait en quelque sort de faire le dernier pas vers la sortie de la hiérarchie. Elle était cette fois-ci définitivement une fugitive. Arius était prêt à l’aider car il aimerait qu’on fasse de même pour lui dans une telle situation. Il y a maintenant longtemps, on lui avait fait une promesse sur son avenir qui n’avait jamais été réalisée. Puis il avait été trahi par celui qui la lui avait faite. Pour se venger, il a volé son vaisseau et détruit son entreprise. C’était radical mais il s’était clairement senti mieux après, il comprenait parfaitement ce sentiment.

L’humain s’adressa finalement à Arius après avoir examiné ses disques de données.

- Arius, combien de temps avons nous avant d'arriver à Oméga ? Je pense que miss Naevus voudra se reposer avant de s'attaquer au décodage.

- Nous devrions arriver sur Oméga dans une dizaine d'heures. Nous devons emprunter plusieurs relais avant d'atteindre Oméga. Techniquement il est possible que d’autres imprévus soient rencontrés. Mais de ce que je connais de la hiérarchie, ils ne se risqueront pas dans les systèmes terminus. Il s’interrompit quelques instants puis s’adressa à la turienne. Scana Naevus, suivez-moi, je vais vous prêter une cabine. Vu les récents événements je pense en effet que vous avez besoin de repos.

Arius conduisit la turienne à l’ascenseur au fond de la pièce, qui se trouvait en face du poste de pilotage, mais derrière la salle de commandement. Ils entrèrent tout les deux et Arius vérifia sur son Omnitech si rien ne traînait dans l’une des cabines.

- Quand on arrivera sur Oméga, si vous souhaitez toujours de mon aide je ferais réparer l’Indomptable, puis je pourrais sans doute vous aider. Sachez juste que si vous nous rejoignez, il faudra sans doute rester un moment car on ne s’arrête que rarement en dehors des systèmes Terminus. Mais je tiens à vous préciser qu’une fois que l’on vous connaitra mieux, il n’y aurait aucun problème à ce que vous restiez. Vos compétences pourraient nous être utiles en plus. Pour le moment on vous garde à l’œil. Arius montra la cabine de Scana deuxième à gauche en sortant de l’ascenseur. Je vais demander à Terah de rester ici au cas où vous auriez des problèmes.

Arius quitta l’étage ne sachant pas vraiment comment finir la discussion autrement.


«La liberté est une question de point de vue.  » Arius Armalis

Thème Arius:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Mar 10 Mar 2015, 14:20
L'espace était vraiment grand et Scana prenait le temps de le contempler. Elle voyait James dans le reflet qui contait ces précieux disque et suite à sa réponse positive sur le décryptage l'humain semblait rassuré. ''Je vous en remercie. Et sachez que j'étais sérieux, en parlant de récompense. Vous serez payée pour votre travail.'' La turienne ne chercha pas à en savoir plus. Elle avait de l'argent. Mais elle n'avait plus de toit. ''Parmi toute ces étoiles il doit bien en avoir une qui peut m’accueillir.'' La femme parlait dans son coin sans chercher à se dissimuler.

Bringtown et Arius discutèrent sur le trajet à priori. Mais Naevus n'avait pas l'humeur à espionner une conversation qui ne s'adressait pas à elle. ''Scana Naevus, suivez-moi, je vais vous prêter une cabine. Vu les récents événements je pense en effet que vous avez besoin de repos.'' La turienne se tourna vers le capitaine et le suivi. Dans son malheur, elle avait encore de la chance. En voyant Arius l'aider ainsi, elle se dit qu'elle n'était pas mal tombée.

Ils arrivèrent à une cabine pas loin de l'ascenseur. ''Quand on arrivera sur Oméga, si vous souhaitez toujours de mon aide je ferais réparer l’Indomptable, puis je pourrais sans doute vous aider.'' Le turien contrôlait la pièce. ''Sachez juste que si vous nous rejoignez, il faudra sans doute rester un moment car on ne s’arrête que rarement en dehors des systèmes Terminus. Mais je tiens à vous préciser qu’une fois que l’on vous connaitra mieux, il n’y aurait aucun problème à ce que vous restiez.'' A partir de la Scana fut surprise. Cet homme quelle connaissait à peine venait de lui proposer l'asile pour une période indéterminée. ''Vos compétences pourraient nous être utiles en plus. Pour le moment on vous garde à l’œil.'' Arius montra la cabine de Scana deuxième à gauche en sortant de l’ascenseur. ''Je vais demander à Terah de rester ici au cas où vous auriez des problèmes.'' La turienne hocha de la tête pour approuver.

Naevus regarda la chambre de gauche à droite. Une table de chaise d'un côté et de l'autre un lit. C'était déjà mieux qu'une cabine militaire. Elle se retourna et vit Terah. ''Je peux vous demander mon sac qui se trouve dans la navette?'' Le turien regarda la femme. ''Je vais voir ça.'' Palzen sortit de la cabine et Scana prit une des chaises pour s'asseoir. Les pensées contradictoires fuselaient. Elle voulait trouver un moyen de partir avec les disques et prouver son innocence à la hiérarchie. Mais de l'autre, elle était dégoûtée par cette même hiérarchie. Toute sa vie, elle avait servie et défendue ce système qui aujourd'hui était prêt à la truffée de balle si elle revenait.

Terah arriva dans la cabine et Scana avait la tête sur ses bras croisés, le toute sur la table. Le turien posa le sac au pied du lit et prit la chaise en face de Naevus. ''Terah. Pourquoi les gens vous balance comme une vieille chaussette après 30 ans de service?'' Palzen fut surprit de voir que la turienne ne dormait pas. ''Franchement je ne pense pas que je puisse vous répondre. Vous savez la galaxie n'a jamais vraiment eu la moindre justice. Une seule personne avec suffisamment d'importance et d'influence peut détruire des vies entière. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai quitté la hiérarchie.'' Surpris que la turienne entre en conversation avec lui, il s'adossa au mur. ''Vous seriez prêt à m'avoir comme équipière? A me faire confiance?'' La femme se redressa de la table. ''Vous ne seriez pas mieux sur un lit. Une table pour dormir c'est pas le mieux.'' Naevus montra un léger sourire. ''Je cherche juste dès gens sur qui compter. Et maintenant je ne sais plus à qui me confier. A qui faire confiance.'' La turienne fixa Terah. ''Tous les membres de cet équipage on été déçu par le gouvernement d'une façon ou d'une autre. Vous avez vécu quelque chose de semblable. Je pense donc pouvoir vous faire confiance reste à savoir si vous êtes prête à faire de même ?" Finalement Terah décida de rester ici fière que Scana ait décidée de se confier à lui. Quand à la turienne, elle regarda l'homme avec un sourire et était heureuse de voir que quelqu'un la comprenait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Jeu 12 Mar 2015, 10:25
« Nous devrions arriver sur Oméga dans une dizaine d'heures. »

James hocha la tête. Le turien partit ensuite rejoindre Naevus, et tous deux s'isolèrent. James les regarda s'éloigner, s'amusant des ressemblances entre espèces : il suffisait qu'une femelle apparaisse et les mâles perdaient toute raison ! Ceci était visiblement aussi valable pour les turiens que pour les humains ! Mais qu'importe, là n'était pas l'affaire du représentant de Dahl Terminus.

A la place, James referma le coffre avec les disques dedans, puis demanda à Xenan de l'aider à déplacer le coffre dans sa cabine. Il ne pensait pas qu'il y avait un risque à le laisser dans la salle de commandement, mais au cas où... Mieux valait ôter aux turiens toute envie de décrypter les codes en douce, 'juste pour voir'. Techniquement, ils en savaient déjà trop, grâce à Trentius. Mais heureusement, dans une dizaine d'heures, James n'aurait plus à s'en inquiéter.

Une fois dans sa cabine, l'humain ré-activa son omnitech, et vu qu''il avait reçu un message. Kheln lui donnait l'ordre de transmettre le paiement à Trentius. James haussa les épaules en lisant le message, puis obéit. Peut-être ses supérieurs étaient-ils au courant. Peut-être que ce changement de plan ne les dérangeaient pas. Ou peut-être qu'ils comptaient se venger d'une autre manière. Dans tous les cas, le rôle de James dans cette histoire était terminée. Très probablement.

James lu la suite du message. Il devait s'arranger pour convaincre la turienne de coopérer, avec autorisation de la payer. L'humain écarquilla les yeux en voyant jusqu'où il pouvait aller dans la récompense. Visiblement, il n'était pas si simple de décrypter illégalement ces datapads !
Si la turienne refusait de coopérer quelque soit le montant, James devait laisser tomber et se contenter de protéger les disques. Une escorte de Dahl Terminus attendrait au spatioport, escorte qui se chargerait de la turienne. James eut froid dans le dos. Il voyait bien là la trace de Kheln et non de Elkoss ! Le volus était roublard à l'extrême, mais fondamentalement non-violent. A l'inverse, la butarienne utilisait toutes les méthodes possibles et imaginables pour avantager l'entreprise. S'il lui fallait faire massacrer l'équipage, kidnapper la turienne et la torturer pour qu'elle coopère, Kheln le ferait sans hésitations et sans remords. James se réjouit que Naevus ait décidé de décrypter les disques de son plein gré : il préférait se voir comme un représentant d'une entreprise commerciale, plutôt que comme le porte-parole d'une mafia. Même si la limite était parfois trouble, il devait l'avouer.

L'humain termina de lire le message puis y répondit en précisant les derniers événements. Après quoi il s'allongea sur son lit. Il n'avait pas sommeil, mais il avait toujours préféré lire allonger. S'emparant de son datapad dans lequel il avait chargé une bibliothèque entière, il se détendit, attendant d'être appelé quand la turienne se serait remise de ses émotions. Au pire, son omnitech lui rappellerait une heure avant l'arrivée qu'il serait temps de faire décrypter les plans.


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Contrebandier
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 116

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Sam 14 Mar 2015, 11:06
Terah était intrigué par Scana. Il se demandait pourquoi elle se confiait à lui et même à l’équipage. Eux qui avaient quitté l’a hiérarchie et sans doute à plusieurs reprise défier plusieurs de ses lois. En temps normal elle devrait être tenté de tous les arrêter mais non elle était prête à changer de vie du tout au tout, d’un certain côté par nécessité mais cela était aussi une preuve de courage selon lui. Il avait pas mal de questions à lui poser et ce lança sur quelqu’une.

- La hiérarchie à beaucoup changé depuis la Grande Guerre ? Je vous avouerais que je n’y suis pas retourné depuis.

Il se rendit compte que sa question était peut être un sujet sensible pour le moment. Il attendit malgré tout sa réponse puis quitta la cabine.

- Je vais vous laisser vous reposer. Je vous préviendrais dans quelques heures pour les disques.

Il quitta la pièce mais resta malgré tout dans le couloir comme lui avait demandé Arius. En réalité il surveillait aussi bien Scana que James.

Un pont plus bas dans la salle de pilotage Arius discutait avec le reste de l’équipage. Kara était allé rejoindre Jordan en salle des machines, ils étaient ensemble depuis un bon moment mais montrait rarement leurs sentiments en publique préfèrent se reculer au fond du vaisseau. Il restait donc Tanya et Xenan, le vaisseau étant actuellement en pilote automatique.

- Bon, on en a bientôt fini avec ce contrat. On aura une bonne paye et je voulais justement vous parler de quelque chose. Scana Naevus, on pourrait la prendre avec nous non ?

Xenan répondit rapidement avec protestation, comme d’habitude en fait.

- Pourquoi ?! On se débrouille très bien depuis 10 ans. Je ne pense pas que l’on est besoin de quelqu’un supplémentaire. Il y eu un léger blanc dans la discutions puis il reprit. Non sérieusement elle fait partie de la hiérarchie.

- Tu vas tout de suite te calmer Xenan. Je vous en parle justement pour avoir vos avis pas pour que tu commence à gueuler ! Déjà elle faisait partie de la hiérarchie, plus maintenant elle a été trahie. Si je me rappel bien sur Oméga tu étais dans la merde total et si on t’avait pas recruté t’y serait encore. Pourquoi n’aiderions nous pas les autres dans le même problème ?

Tanya prit la parole apparemment favorable à son intégration.

- Elle dispose de compétences que personne ici ne possède à ce que je sache ? En plus c’est une combattante, une vraie elle à reçut un entrainement militaire tout comme toi Arius donc elle pourrait être utile au sol. Moi je dis que tant qu’on la surveille au début je n’ai rien contre.

- Merci pour vos commentaires on décidera de cela quand on arrivera sur Oméga. Je vais y réfléchir en attendant quartier libre. On se retrouve dans quatre heures pour décrypter ces disques.

Quatre heures plus tard Arius prévint Terah d’avertir James et Scana de les rejoindre en salle de commandement pour décrypter les disques. Arius comptait bien que au moins un personne surveille l’événement pas questions qu’ils s’entretuent. Terah toqua à la porte de Scana et lui demanda de descendre rapidement. Il fit de même chez James puis les attendirent tout deux devant la porte de l’ascenseur. Normalement il ne devrait pas avoir de problème pour cette partie de la mission.


«La liberté est une question de point de vue.  » Arius Armalis

Thème Arius:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Dim 15 Mar 2015, 14:35
« J'ai bien lu votre dernier rapport, Bringtown. Je vous attendrai tout de même avec une escorte, mais discrète. Autant éviter que vos contrebandiers n'en n’apprennent trop.
Concernant les disques, vous avez toute latitude pour le décodage. Essayez de garder un peu d'avance tout de même, pour vous assurer qu'il ne s'agit pas de faux.
Envoyer moi un autre rapport quand ce sera fait.
Terminé. »


James referma son omnitech, où le message était arrivé quelques minutes auparavant. Aucuns noms, aucunes traces et, l'humain en était sûr, aucun moyen de remonter à ses employeurs. Il n'y avait normalement plus de risques, mais l'on n'était jamais trop prudent dans ce genre d'affaire !
L'humain se rallongea, et reprit sa lecture tout en réfléchissant aux quelques événements encore à venir.

James se releva en entendant toquer à sa porte. Terah était derrière.
« Le capitaine vous appelle, amenez les disques avec vous. »
« Entendu. Vous pouvez m'aider avec la caisse ? »
Le turien acquiesça et prit la boîte contenant les disques par une poignée, James prenant la seconde. A deux, la boîte était bien plus simple à transporter, et ils arrivèrent vite à la salle de commandement. Arius était là, évidemment, ainsi que Xenan, et Terah ne manifesta pas d'envie de partir après avoir posé la caisse sur la table centrale. James salua tout le monde de la tête, tout en se disant qu'il aurait préféré un comité plus réduit. Mais bon, il ferait avec ! Visiblement, les disques attiraient beaucoup la curiosité des contrebandiers.

James espérait que ce n'était pas les prémices d'une mauvaise nouvelle. Il ne se faisait guère d'illusions sur l'issue d'un combat contre les turiens. Peut-être pourrait il en blesser ou en tuer un, mais même ça était peu probable. Et il n'essaierait même pas : si les turiens décidait de le trahir, il râlerait et protesterait pour la forme, mais ne prendrait pas de risques qu'il savait d'avance inutiles : les contrebandiers n'auraient pas d'autres intérêts pour les disques que la vente, et la meilleure vente possible se ferait sur Oméga, et sans doutes auprès de Dahl Terminus ! Hors, ses employeurs étaient évidemment au courant de tout ce qui concernait le vaisseau. Jamais l'équipage ne pourrait s'en sortir s'il faisait une escale sur Oméga après avoir trahi.

Toutefois, cela ne garantissait en rien la survie de l'humain.

Essayant d'éloigner ces sombres pensées, James se reconcentra sur les décryptage à venir. Il ne manquait que miss Scana.


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Dim 15 Mar 2015, 16:03
Entre Terah et Scana, il y avait beaucoup d'échange de regard. Le turien semblait intrigué et la turienne cherchait à voir si l'homme semblait vouloir vraiment lui répondre. ''La hiérarchie à beaucoup changé depuis la Grande Guerre ? Je vous avouerais que je n’y suis pas retourné depuis.'' Pour la femme c'était une question plutôt bizarre et vague. Elle chercha quoi répondre. La hiérarchie n'avait pas vraiment changée ou en tout cas pas à son niveau. Puis soudain le turien se releva. ''Je vais vous laisser vous reposer. Je vous préviendrais dans quelques heures pour les disques.'' Naevus regarda le turien partir avec dépit.

Maintenant qu'elle était seule, la turienne sortit son omnitech. Scana commença à enregistrer un message. ''Salut Papa, je saurais pas là pour la fête de se week end.'' La turienne continua son message et expliqua la situation en résumant les moments les plus importants. Elle continua sa lancée et enregistra son message pour ses parents. ''Salut Tel, c'est la sauvage. J'espère que j'arriverais à t'envoyer se message un jour. Je me suis fait avoir par mon chef et maintenant je suis loin de chez nous.'' Elle fit le même résumé à quelques mots près. Naevus continua un dernier message. Pour finir elle ne savait pas quoi dire et recommença à plusieurs reprises. Dehors dans les couloirs. Elle entendait les gens marcher et le déplacement de la caisse.

La turienne partit prendre sa bouteille dans le sac et se rassit à la table. ''Je vais retenter.'' Naevus relança l'enregistrement. ''Salut c'est... Ils font quoi et zut. J'en ai marre. Pourquoi je cherche à faire des messages alors que je reverais peut être jamais ces gens.'' Naevus sentit la fatigue venir gentillement.

Terah ouvrit la porte de la pièce. Scana était en train de dormir, coucher sur la table avec son omnitech encore allumé. Le turien toqua à la porte et la femme leva la tête. ''Je dois vous amener à la salle de commandement.'' La turienne se frotta les yeux et vint vers Terah. ''Je peux vous demander un café?'' Palzen regarda Naevus passer devant. ''Je verrais avec Arius.'' Les deux turiens vinrent à la salle de commandement. James et Arius étaient déjà là avec les disques. La turienne regarda la caisse et les deux personnes en attendant que l'un d'entre eux parle.

Terah demande à Arius si Scana pouvait avoir un café. Arius regarda Scana ''Je ne pense pas que le moment soit favorable à une pause quelconque. Vous aurez tout le temps de faire ce que vous voulez après, une fois que nous serons sur Oméga. Je vous aiderais si vous le voulez mais maintenant dépêchons nous que l'on en finisse au plus vite s'il vous plait.'' Le comité d’accueil semblait s'impatienter et avec la caisse au centre. Naevus lâcha un léger soupire. La turienne se rapprocha de la colis et l'ouvra. Elle contrôla différent disque. ''Ouais, je vois le style.'' Certains étaient familier pour elle. ''Alors j'aurais besoin d'un ordinateur pour le transfert. Il faut que je les change de disque. Je ne peux rien affirmer si je ne l'ai pas décrypter.'' La turienne reposa un disque. "Je vais vous chercher ça." James partit dans sa cabine et revint quelques minutes après. "Voilà." Il tendait à la turienne un petit ordinateur portable, doté du matériel nécessaire pour lire des disques de données et stocker les informations.

Naevus regarda l'entourage et fixa James. ''Je vais mettre une chose au clair. Je ne veux pas d'un type qui traîne dans mes pattes. Comprenez bien que se n'est pas simple et que je veux un minimum de respect.'' L'armurière avait un disque entre les mains et fixa le reste du groupe. "C'est tout à fait compréhensible, miss Naevus. Je ferai attention à ne pas vous déranger." L'humain ne comptait pas partir, mais il s'éloigna légèrement, s'adossant au mur derrière lui.

Scana regarda le pc. ''Je vais faire ça.'' La turienne contrôla le portable de tout les côtés à la fois dans le physique et dans les programmes et fichier. ''Ouais c'est bon.'' Naevus posa l'appareil sur la table et s'organisa une place de travail. Elle regarda les données et connecta son omnitech. ''Je dois prendre une clé pour ouvrir ces données.'' Certaines de ces données étaient connues et avaient étées écrites par l'armurière à une époque lointaine. Naevus transférait les données sur le pc. et regardait certaines information sur son omnitech. Soudain, elle se tourna vers James. ''Trentius vous a donnée certains disques avec l'histoire d'Armax. Il n'y a rien de caché dedans. Il a dû se tromper de disque. Il n'y en a que certain qui sont comme ça.'' Elle sépara ces données des autres et continua de finaliser les transferts.

Scana débrancha son omnitech et structura les données. ''C'est tout bon. Pour plusieurs donnée, je les ai séparées du reste parce que c'était rien à voir avec les armes ou armures, typiquement le logo de Armax ou les articles de presse ne sont pas utile.'' La turienne enroula le câble et ne laissa que 4 disques sur la table. ''Toute les données sont en partie sur votre pc et de l'autre sur ces 4 stockages.'' regarda James. ''J'aurais besoin du reste de ces disques pour un usage personnel. Alors, je demande de pouvoir les garder. En contre partie, considérez ceci comme fessant parti de ma paye. Nous verrons la somme plus tard.'' Naevus fixait l'humain avec un aire déterminé. Il faut dire que depuis son arrivée sur ce vaisseau, elle commençait à comprendre comment les choses ce passait ici. D'un côté, elle sentait une impression d'avoir aucun pouvoir et de finir en esclave dans se monde. Mais en repensant à Arius et Terah qui l'avait aidée et écoutée, elle pensait avoir une chance, surtout avoir une place quelque part et se sentait prête à se battre pour ne pas se laisser faire.

La femme était toujours en armure. Elle réfléchit sur se qui lui restait en vêtements. L'uniforme de la poste était inutile maintenant, son armure était neuve et toujours utile en cas de situation dangereuse. Sinon, elle avait ses vêtements civil, mais une seule tenue ne permet pas d'aller loin. La turienne se dit que l'employeur de James serait peut être assez généreux pour qu'elle puisse repartir à zéro.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Contrebandier
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 116

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Mar 24 Mar 2015, 18:18
Arius avait fourni le matériel dont avait besoin Scana puis il s'était éloigné du post de commandement où elle travaillait sur le décryptage. Il se demandait comment se terminerait cette histoire. Avec de la chance il allait arriver à quai sur Oméga l'humain allait les payer et partir puis on en parlerait plus. Enfin façon de parler. Si Scana restait il ne risquerait pas d'oublier cette mission avant un moment. Mais d'un autre côté cela faisait du bien d'avoir un nouveau visage dans le vaisseau un membre d'équipage en plus ne faisait pas de mal au contraire.

De plus Arius avait le sentiment qu'il devait l'aider après ce qu'elle avait enduré pour échouer sur son vaisseau. Lui-même avait tout quitté de l'espace concilien pour la liberté qu'il pouvait désormais avoir dans les Terminus. Si cette liberté ne lui servait à rien, à quoi bon continuer. Alors qu'aider Scana à se venger de Trentius, ce traitre, il avait l'impression de servir à quelque chose.

Kara l'avertie de leur approche d'Oméga, il venait de sortir du vol SLM dans une heure il serait à quai sur la station pirate. Arius retourna donc en salle de commandement heureux de la nouvelle. Ils allaient enfin en finir. Il n'arrêtait pas de se le répéter mais il n'en pouvait vraiment plus de ces missions avec des histoires de double jeu, traitrise etc... Il préférait largement le concret. Quand il arriva dans la pièce, il intercepta une conversation entre Scana et James.

- ... ces disques pour un usage personnel. Alors, je demande de pouvoir les garder. En contre partie, considérez ceci comme fessant parti de ma paye. Nous verrons la somme plus tard.

- Désoler de vous déranger dans vos négociations mais nous arriverons sur Oméga d'ici une heure. J'espère que vous avez fini. Et Bringtown avez-vous un quai spécifique sur Oméga ?

Arius pris note de la réponse de l'humain puis s'adressa à Scana.

- Quand vous en aurez fini j'aimerais vous voir, je vous attends à l'étage.

Arius passa devant les deux interlocuteur puis rejoignit le pont de l'équipage avec l'ascenseur au fond de la pièce. Il était impressionné de la vitesse avec la quelle Scana avait compris comment cela fonctionnait dans les systèmes terminus. Si vous avez quelque chose que l'autre souhaite il faut en tirer profits. Quand elle arriva finalement devant lui par l'ascenseur, Arius était adossée contre le mur en face en pleine réflexion les bras croisés sur le torse. Il était souvent dans cette position quand il réfléchissait.

- Avant toutes choses je voudrais vous remercier d'avoir mené à bien cette mission. Même si j'avais compris que vous tentiez de l'empêcher on va vraiment avoir besoin de ces crédits. Surtout vu l'état du vaisseau. Mais je ne vous ai pas fait venir que pour ça. J'ai parlé à l'équipage de votre intégration à notre équipe. Et si vous le souhaitez toujours l'équipage serait heureux de vous voir parmi nous. Vos compétences seraient sans doute utiles et vous avez enduré des situations similaires à certains autres membres. Donc je vous laisse réfléchir à cela. Une fois sur Oméga vous me donnerez votre décision.

Arius passa à côté de Scana après avoir attendu une éventuelle réponse. Puis reprit l'ascenseur pour rejoindre la salle de commandement. Cette mission touchait à sa fin ...


«La liberté est une question de point de vue.  » Arius Armalis

Thème Arius:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Mer 25 Mar 2015, 11:48
James observait Scana travailler sur les disques. Il n'était pas un expert dans le domaine, mais elle connaissait visiblement son affaire : ses gestes était rapides, les informations défilaient sur l'écran de l'ordinateur et son omnitech, et elle ne semblait pas rencontré le moindre problème. Au moins Trentius n'avait pas essayé de les arnaquer sur ce coup là.

Le capitaine du vaisseau était parti vaquer à ses occupations. Tant mieux, selon James, ça faisait moins de turiens dans la pièce. Il n'était pas spécialement raciste, mais le fait d'être le seul humain présent ne le rassurait pas. La plupart des espèces aidaient d'abord leurs membres avant de s'intéresser à ceux des autres espèces. Ce qui semblait somme toute normal.

La jeune femme commentait ses actions au fur et à mesure. Elle l'informa entre autres que Trentius lui avait également donné des disques avec des infos inutiles. Visiblement, il ne s'était pas foulé ! Toutefois, par mesure de sécurité, James vérifierait le contenu de chaque disque.

Bientôt, la turienne se redressa, débranchant les différents composants.

« C'est tout bon. Pour plusieurs données, je les ai séparées du reste parce que c'était rien à voir avec les armes ou les armures, typiquement le logo de Armax ou les articles de presse ne sont pas utiles. Toutes les données sont en partie sur votre PC et de l'autre sur ces quatre stockages. »

James hocha la tête. Ça lui convenait très bien. Mais elle ne parlait que d'une partie des disques de stockage.

« Et les autres disques ? »
« J'aurai besoin du reste de ces disques pour un usage personnel. Alors, je demande de pouvoir les garder. En contre-partie, considérez ceci comme faisant parti de ma paie. Nous verrons la somme plus tard. »

James sourit. La turienne ne manquait pas d'aplomb, et avec raison ! Elle s'adaptait visiblement très vite aux systèmes Terminus. Elle s'en sortirait très bien, James n'en doutait pas.
Il s'apprêta à répondre mais Arius revint à ce moment là, porteur de nouvelles.

« Désolé de vous déranger dans vos négociations mais nous arriverons sur Oméga d'ici une heure. J'espère que vous avez fini. Et Bringtown, avez vous un quai spécifique sur Oméga ? »
« Celui où nous nous sommes rencontré sera parfait. »

Le capitaine turien repartit à nouveau, permettant à James de reprendre la négociation avec la turienne.

« J'apprécie votre aplomb, miss Naevus, vraiment. Vous voulez ces disques ? Je n'ai rien contre. En revanche, je souhaite en vérifier le contenu. Vous comprenez sans doutes pourquoi. »

James s'empara en premier lieu des disques lui étant destinés. Il lu rapidement les données tout en regardant en ligne sur son omnitech la boutique officielle de Armax Arsenal. Il fut ravi de voir que tout y était, voir même plus : il y avait également certains prototypes qui devaient bientôt être commercialisés.
Il fit ensuite de même avec les disques de Scana. Effectivement, ce n'étaient que des infos inutiles. Il tiqua en constatant la présence de prototypes, mais ils étaient soit anciens et abandonnés, soit déjà présent dans ses propres disques. Il s'interrogea un moment sur le fait de les laisser entre les mains de la turienne, mais après tout, elle n'avait pas les moyens financiers de produire ces armes. Et si un jour elle menaçait de les avoir, il serait toujours temps de faire quelque chose. Alors il lui rendit les disques.

« J'accepte votre proposition. Gardez les disques, eux et leur contenu seront la première partie de votre paiement. Le reste se fera sur un compte bancaire, je présume. En avez vous un en dehors de la Hiérarchie ? Je doute que vous puissiez toujours y accéder ! Si ce n'est pas le cas, vous pouvez en créer et me contacter quand vous voudrez le paiement, ou je peux vous en ouvrir un moi-même.
Concernant la somme, il n'y a pas de problèmes, nous pouvons régler ça à distance si vous le préférez. Vous pourrez me contacter à cette adresse. »


James envoya sur son omnitech son adresse mail ''semi-pro'', comme il l'appelait. Pas personnelle, mais professionnelle non plus, la professionnelle indiquant son appartenance à Dahl Terminus. La ''semi-pro'' lui servait de couverture.

« Maintenant, désirez vous parler d'un autre détail ? Je crois que le capitaine Armalis vous attends. »

Il ne restait plus qu'une heure avant l’atterrissage, James voulait prévenir ses supérieurs du succès du décodage, histoire que l'escorte discrète qui serait présente ne soit pas trop sur les nerfs.


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   Jeu 26 Mar 2015, 23:47
L'ordinateur était en pause après plusieurs heures de transfèrent sans pause. Scana commençait à prendre confiance en elle et jouait avec un tournevis. Soudain, Arius rentra dans la pièce et discuta avec James. Naevus regarda son omnitech et le capitaine s'adressa à elle. ''Quand vous en aurez fini j'aimerais vous voir, je vous attends à l'étage.'' Naevus sourit. ''ça joue, je viens après notre discussion.'' Armalis partit sur le pont pour aller à l'ascenseur. ''J'apprécie votre aplomb, miss Naevus, vraiment. Vous voulez ces disques ? Je n'ai rien contre. En revanche, je souhaite en vérifier le contenu. Vous comprenez sans doutes pourquoi.'' La turienne regarda l'humain dans les yeux et accessa d'un geste de tête.

James vint vers les disques et les contrôla. Scana le surveilla, elle ne voulait pas qu'il en endommage un pendant ce contrôle. Du côté des données, elle n'avait aucun souci à ce faire. Il lui restait des articles, logos et bulletins. La bricoleuse avait laissée des copies de certains objets dans les disques. L'humain finit son contrôle et regarda la turienne. ''J'accepte votre proposition. Gardez les disques, eux et leur contenu seront la première partie de votre paiement. Le reste se fera sur un compte bancaire, je présume. En avez vous un en dehors de la Hiérarchie ?'' Naevus pensa à ses 3 derniers mois qu'elle avait passée à faire des heures supplémentaire. Il devait être enfin plein. Avec cette histoire, elle savait que se salaire et se compte en banque était loin d'elle. ''Je doute que vous puissiez toujours y accéder ! Si ce n'est pas le cas, vous pouvez en créer et me contacter quand vous voudrez le paiement, ou je peux vous en ouvrir un moi-même.'' L'armurière se posa la question si cet homme était le même qu'avant. Elle laissa l'homme finir sa présentation. ''Concernant la somme, il n'y a pas de problèmes, nous pouvons régler ça à distance si vous le préférez. Vous pourrez me contacter à cette adresse.'' Elle due se reprendre à deux fois pour y croire. James semblait l'aider et semblait potable. Ou c'était elle qui avait changée. ''Merci de votre aide.''

La femme regardait les coordonnées sur la carte. ''Maintenant, désirez vous parler d'un autre détail ? Je crois que le capitaine Armalis vous attends.'' Scana leva la tête. ''Oui, je vais y aller. Merci de votre aide.'' En allant en direction de l'ascenseur, elle croisa Xen. Les deux turiens partaient dans un sens opposés et se fixèrent dans les yeux. L'homme semblait plus que méfiant et la femme était curieuse tout en cherchant comment aborder l'homme. Chacun partit dans son coin et la turienne monta avec l'ascenseur.

Une fois à destination, elle vit Arius appuyé contre un mur avec un aire pensif. Lorsqu'il vit Scana, il sorti de ses pensés. ''Avant toutes choses je voudrais vous remercier d'avoir mené à bien cette mission. Même si j'avais compris que vous tentiez de l'empêcher on va vraiment avoir besoin de ces crédits. Surtout vu l'état du vaisseau.'' Il est vrai que l'ex postière voulait aider les forces de l'ordre. Mais après avoir été piégée ainsi et avoir mieux découvert ces gens, elle changea d'avis. Pour les crédits et le vaisseau, c'était logique. Après de bon tir comme ceux qu'ils avaient subit, ça ne faisait pas de simples petits jetons. ''Mais je ne vous ai pas fait venir que pour ça.'' La femme était curieuse et ça se voyait sur son visage. ''J'ai parlé à l'équipage de votre intégration à notre équipe. Et si vous le souhaitez toujours l'équipage serait heureux de vous voir parmi nous.'' La turienne se sentit revivre. ''Vos compétences seraient sans doute utiles et vous avez enduré des situations similaires à certains...'' Un énorme sourire s'afficha sur le visage de Naevus. Elle s'imaginait déjà pouvoir se recréer un avenir grâce à cette proposition. Sans prendre le temps de réfléchir, Scana prit Arius dans ses bras. ''Je vais pas vous décevoir.'' Le câlin dura un moment. Puis elle le relâcha. ''Je m'excuse, j'étais convaincue que j'allais finir à la rue. Alors avec ça. C'est mon premier cadeau d'anniversaire pour aujourd'hui.''
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les turiens, incorruptibles ?   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les turiens, incorruptibles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Crête Apienne-