AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 CODEX : NEXUS HADÈS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2130
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: CODEX : NEXUS HADÈS   Sam 07 Fév 2015, 17:54


- Zone Stellaire -
NEXUS HADÈS

Nexus Hadès est la zone stellaire la plus à l'est de la galaxie, en lisière du vide spatial. De nombreux artefacts prothéens sont encore enfouis dans les sols de Gei Hinnom, dont certaines ont été découvertes par des sociétés minières. On y trouve aussi la planète Trident, où les ouragans sont les plus violents.

Le Relais Nexus se situe dans le système Hekate

SYSTÈMES STELLAIRES DE LA ZONE

LA CARTE GALACTIQUE



HEKATE

Hekate est beaucoup fréquentée pour le développement d'Astéria, une des rares planètes où l'on voit une coopération entre humains et asari.

Planètes du système :

- Astéria : Habitable malgré ses déserts arides et sulfureux, Astéria est colonisée près des pôles pour éviter des températures pouvant atteindre 65 °C dans les latitudes méridionales. Alors que les eaux contiennent des formes primitives de vie animale, elles sont inadaptées à la chaleur extrême de la vie terrestre, qui se résume donc à une flore vivace. Asteria abrite deux colonies agraires prospères, l'une humaine, l'autre asari, mais compte très peu d'infrastructures minières ou industrielles.
RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS : les concentrations de dioxyde de carbone peuvent atteindre 2 500 parties par million dans l'atmosphère d'Asteria. Les citoyens sont avisés de transporter une réserve d'oxygène pour les enfants et les personnes âgées. Consultez votre représentant gouvernemental pour de plus amples informations sur les systèmes de détection des animaux de compagnie et autres mesures préliminaires.
(Colonies : Asari, Humain / Capitale (humaine) : Blackdamp - Capitale (asari) : Torali / Fondation : 2044 (Asari))

- Ker : Planète aride et désolée, Ker est pourtant tempérée mais la vie locale peine à dépasser le stade microscopique. Sa pesanteur et ses températures analogues à celles de la Terre en font un endroit idéal pour construire de petits refuges loin de tout, ce qui attire les esclavagistes butariens et autres criminels dans l'incapacité de financer un pied-à-terre plus luxueux sur une autre planète. Son atmosphère à base d'azote et d'hélium autorise les sorties à pied à condition d'être équipé un minimum : un masque respiratoire et des vêtements chauds suffisent dans la plupart des cas.
Les exploitations minières et autres activités légitimes sont rares et distante sur Ker : pratiquement dénuée de métaux précieux, la croûte de la planète est composée de kilomètres et de kilomètres de calcaire dolomitique, de calcite et de gypse.

- Triodia : Géante gazeuse de taille modeste au noyau glacé, Triodia retient une atmosphère à base d'hydrogène et de méthane qui lui donne une couleur bleutée. Elle comporte 14 lunes nommées d'après les vertus asari.

- Bothros : Planète tellurique glaciaire, Bothros abrite une curiosité scientifique : des traces d'une civilisation de primates spationautes dans les glaces équatoriales, allant de fragments de métaux fondus à des restes conservés desdites créatures, toujours équipées de leurs scaphandres. L'exploration a révélé que leurs centres d'habitation avaient été vaporisés par des bombardements orbitaux de type statocanons, délivrant une puissance d'environ 120 kilotonnes de TNT. Seuls ceux qui étaient à l'extérieur ou avaient fui le carnage ont été conservés dans la glace, où ils sont morts d'asphyxie.
Cette espèce inconnue n'était pas originaire d'Asteria, mais des équipes scientifiques y recherchent des preuves de leur visite. Il est en effet difficile de croire qu'ils auraient colonisé une roche sans vie comme Bothros en tournant le dos à un luxuriant monde-éden. Leur planète d'origine reste elle aussi un mystère.


HOPLOS

Hoplos est un système stellaire très intéressant pour la planète Trident, une planète quasiment frappée constamment par des orages et tempêtes à sa surface. Peu de pirates et investisseurs privés se risquent à braver les éléments car les structures pour s'en protéger sont très chères à s'obtenir.

Planètes du système :

- Talaria : Le rocher dépourvu d'atmosphère qu'est Talaria effectue une révolution autour d'Hoplos en 36 jours seulement. Malgré son orbite synchrone, même son terminateur et sa face ombragée sont trop stériles pour accueillir la vie. Compte tenu des ressources abondantes de sa sœur Trident, Talaria n'a suscité que très peu d'intérêt dans la communauté galactique.

- Makhaira : L'atmosphère ténue et l'albédo élevé de cette petite planète tellurique lui assurent des températures plus douces qu'elles ne le seraient autrement. La croûte est riche en oxyde de sodium, ce qui donne à la planète une teinte blanchâtre.

- Kopis : Plus grande lune de Makhaira, Kopis est un endroit désertique doté d'une atmosphère extrêmement ténue. Sa croûte est majoritairement siliceuse et ne présente aucune trace d'eau. Comme pour sa planète mère, son albédo l'empêche d'évoluer en véritable fournaise et la température à sa surface devient presque supportable quand elle est cachée par Makhaira. La faible gravité peut être facilement compensée par un champ gravitationnel personnel ou véhiculé, permettant une exploration confortable.

- Trident : Planète à dominante humaine recouverte à plus de 95 % d'eau salée, Trident abrite un biotope d'une diversité peu commune. Les océans regorgent de créatures allant de minuscules bivalves à d'énormes vertébrés à côté desquels même les baleines et les ichtyosaures de la Terre font pâle figure. Le peu de terres est composé de petits archipels de la taille d'un petit pays, un patrimoine immobilier âprement disputé.
Des forages sous-marins ont mis en évidence la présence de divers minéraux précieux dans les fonds océaniques, notamment de l'iridium, de l'uranium et de l'élément zéro pulvérisé. Quasiment dépourvue d'instance de régulation, Trident est la cour des miracles des sociétés à l'éthique douteuse qui exploitent les ressources locales et des criminels, esclavagistes et mercenaires de tout poil.
RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS : en raison des conditions climatiques extrêmes, tout transit vers la surface est interdit. Le spatioport de Trident prévoit le maintien de cette situation jusqu'à la fin de la saison des ouragans.
(Colonie : Humain / Capitale : New Cousteau / Fondation : 2144)

- Aegis : Il y a environ 1,8 million d'années, la géante gazeuse hydrogène-hélium Aegis fut le théâtre d'un événement cosmique exceptionnel : un objet extrasolaire d'environ 200 kilomètres carrés fut attiré dans son puits de gravité et percuta cette Pégaside en envoyant suffisamment de poussière et de matériaux en orbite pour créer un anneau.
Cet incident a donné naissance à une légende urbaine affirmant que si l'objet extrasolaire (généralement désigné comme une comète) n'avait pas été dévié par Aegis, il serait rentré en collision avec Trident où il aurait provoqué l'extinction de toute vie. Les scientifiques estiment en général qu'il s'agit au mieux d'une exagération.


PAMYAT

Système stellaire à ceinture d'astéroïdes, les planètes de Pamyat sont dénommées par des noms russes.

Planètes du système :

- Komarov : D'abord cartographié par les Asari mais colonisé par les Humains, le système Pamyat compte, parmi ses planètes, Komarov, un objet de la taille de la Terre en orbite intérieure. L'atmosphère y est quasiment inexistante, mais ce n'est pas un problème pour les robots d'extraction minière qui ont récupéré de l'iridium dans la croûte de la planète.

- Dobrovolski : À l'instar de sa voisine Komarov, Dobrovolski est une planète tellurique de la taille de la Terre mais quasiment dépourvue d'atmosphère. Elle abrite Altai Mineral Works, une société d'extraction locale célèbre pour son succès en matière de raffinage d'élément zéro. La planète elle-même fournit de l'aluminium aux fabricants locaux qui produisent des habitats à un rythme étonnant pour un système dénué de monde-éden. Approvisionnée en minerais par le système Sheol, Dobrovolski est la preuve vivante du dicton des mineurs : « Là où il y a de l'ézo, il y a une économie ».

- Patsayev : Planète tellurique encadrée d'océans gelés, Patsayev avait la particularité de comporter le plus grand message jamais créé par un être humain : Andrei Kobzar, mineur mécontent d'avoir dépensé toute sa fortune à prospecter de l'ézo en pure perte, utilisa le canon électromagnétique du A-61 Mantis d'un groupe mercenaire local pour graver un message de 208 kilomètres de long dans la glace : « Zdes' nichego niet », soit « Il n'y a rien ici » en russe.
Le message était facilement visible depuis l'orbite basse. Ironie du sort, le message lui-même a été effacé par une autre personne avec du matériel lourd, et maintenant, en vérité, "il n'y a rien ici".

- Volkov : La planète naine Volkov possède une atmosphère dense à base d'azote et de krypton. Peuplée par des mineurs d'iridium prospères, Volkov a la réputation d'être « riche mais dangereuse » : les pirates rôdent souvent entre Zenevieva et Alena, les deux petites lunes de la planète, et paralysent les transporteurs qui quittent l'atmosphère. Comme si cela ne suffisait pas, Volkov se trouve dans la ceinture de Chazov, un champ d'astéroïdes et autres petits objets célestes qui provoquent de fréquentes averses de météores sur la planète. Les morts dues à ces averses restent rares, mais sur Volkov, cette probabilité est suffisamment élevée pour faire partie des clauses de polices d'assurance.


SHEOL

Sheol ne contient qu'une seule planète mais qui est riche en vestiges prothéens.

Planètes du système :

- Gei Hinnom : Quasiment dénuée d'atmosphère, cette planète en orbite synchrone autour d'une naine rouge fut le premier monde sur lequel des explorateurs humains découvrirent un cimetière prothéen dédié. Tout en gardant quelques sites pour la postérité, Eldfell-Ashland Mining fit pression de façon à effectuer une prospection d'élément zéro à l'échelle planétaire. Bientôt, un scandale éclata : les mineurs pillaient les sites funéraires à la recherche d'ézo et d'autres trésors, un « business des tombes » très lucratif. Si EAM mit fin officiellement aux pillages, ses mineurs restèrent sur la planète pour prospecter les territoires encore inexplorés et expédier le minerai pour raffinage dans le système Pamyat.
RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS : des conflits armés ont éclaté entre les mineurs et des scientifiques qui revendiquent les ruines prothéennes. Il est conseillé aux visiteurs de faire preuve de prudence dans les régions inconnues de la planète.


DESTINATIONS


Pour visiter une des destinations ci-dessous, il vous suffit de cliquer sur l'un des lieux afin de passer en vitesse SLM et les explorer !

-| Objets stellaires |- :
-| Retour au Secteur |- : Secteur 1 - Travée de l'Attique
-| Retour à la vue globale |- : Galaxie - La Voie Lactée




Éteindre la musique






Revenir en haut Aller en bas
 

CODEX : NEXUS HADÈS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Travée de l'Attique :: Nexus Hadès-