AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Programme Phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Programme Phénix   Sam 07 Fév 2015, 13:34
Intervention MJ : Non Juin 2197 RP Tout Public
Syneos ♦ Informateur
Programme Phénix




Spoiler:
 
Les vrombissement des navettes se faisaient de plus en plus violentes à l'approche des tempêtes solaires. Silencieux comme une tombe, la plupart des passagers assis là semblaient serein. Aucune infos sur les lieux, aucune infos sur ce qu'ils allaient faire ou sur ce qui les attendaient. Une chose était sûr, ils savaient tous ce qu'on attendraient d'eux à leur arrivé : une volonté sans faille. Pour la plupart ils avaient été méthodiquement sélectionnés, pour d'autres il s'agissait d'une rencontre fortuite avec leur recruteur et pour d'autres encore des éléments assez talentueux pour se permettent de se proposer directement programme.

Très peu passaient les tests, c'était inscrit dans les nouvelles normes. Le GIP ne tolérait plus le manque de qualité après l'opération « Prise du Géant ». Trop d'hommes avait succombé, trop de personnel encore en manque d'expérience avaient laissé leur vie. Même dans les opérations dans les Systèmes Terminus qui suivirent la bataille d'Haratar. Ce n' était pas acceptable et cela devenait une cause de circonstance pour la qualité qu'ils recherchaient. D'autant d'un point de vu du professionnalisme que devait refléter la section que la perte d'autant d'homme, ils devaient de trouver les meilleurs parmi les meilleurs. De très bons soldats, ce n'est pas ce que le CFIA manquait. Mais c'était des agents d'excellences que le CFSI recrutait. Pour les Geths ou les Quariens, une simple évidence s'imposait : même avec l'apport matériel militaire l'un des plus technologiquement avancée de cette ère, c'était la qualité de la personne qui utilisait ces atout qui déterminait le véritable potentiel d'une recrue. Et aujourd'hui c'était 20 d'entre elles qui étaient assit face à face sur les sièges du vaisseaux, à s'attendre au pire.

La géante bleu éclairait à peine l'endroit où se dirigeait la navette qui les transportaient. L'astre de gaz géant faisaient parvenir quelques rares rayons réfractant, qui traversaient tant bien que mal à travers les trouées de son atmosphère épaisse. En orbite de la planète gazeuse, un énorme champs d'astéroïde n'aidait pas non plus à deviner le but de la destination. Du moins au départ. Proche d'une des lunes exorbitantes, un point puis des formes rectangulaires approchaient le cockpit des pilotes. Une rapide demande d'autorisation à l’atterrissage ne tarda à s'échanger pas l'équipe de pilotage à rentrer dans la structure simpliste, à la fois qui semblait froid et vide en activité. Elle n'était pas aussi grande que la fameuse Haratar, mais sa disposition dans ce système inconnu ne semblait vouloir attirer l'attention.

« Gamma 7 en approche du hangar 3-2-2-5, prêt à larguer les bleus du coffre. »

La structure qui semblait lisse devant eux se mit en mouvement. Deux pans de murs verticaux vinrent ouvrir leur gueule béante sur le transport qui s'y engouffrait. Les deux lourdes portes d'acier firent volte-face et vinrent se refermer sur le dernier groupe d'arrivant dans la station. La structure semblait à nouveau vide de vie au milieu de cette obscurité perdu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Sam 07 Fév 2015, 13:35



Programme Phénix




« Gamma 7 en approche du hangar 3-2-2-5, prêt à larguer les bleus du coffre. »

La navette des futurs participants au programme était en phase d’atterrissage sous l'oeil attentif de leurs futurs instructeurs. Syneos, parmi eux, se sentait confiant. Même si à l'époque le recrutement était plutôt archaïque, lui et le Superviseur Nara avait revu le programme de sélection au goût du jour et s'était obligé, ainsi que les membres déjà présents de la CFSI à le repasser… ce qui avait tout de même recaler une bonne partie des effectifs, au contraire de leur attente. Ce n'était au contraire pas une punition, juste une simple qualification remis en hausse, et la plupart des agents le savait. Quant une organisation qui se veut aussi importante qu'eux, ils devaient mettre la barre aussi haut que le N7 ou la Garde Noire. Et beaucoup d'épreuves d’entraînements était d'ailleurs inspirés des autres programmes aliens.

Le geth suivis du reste de l'équipe d'analyse descendirent alors du poste d'observation. Il avait été confié à ces missions d'encadrements depuis quelques temps déjà. Ses sorties de sécurisation et de reconnaissance le long des relais extérieur pour calmer les ardeurs du clan des Bersekers et de leur alliés avait suffisamment porter son lot de résultats pour permettre au GIP de retirer quelques unités. Sauf que pour le CFSI il y avait rarement du repos. Et on avait besoin des meilleurs pour en former encore des meilleurs. 3 mois que le geth s'était familiarisé avec le programme et rare était la dizaine de membres qui passait les sélections. Il avait cependant revus des têtes qu'il connaissait, les avait vu progresser de manière impressionnante, les avait vu passer. Via ces méthodes, plutôt organiques, de concevoir une répétitivité de tâches, stimulé par une évaluation externe, afin atteindre un niveau de qualification objectif, il ne put qu'observer la psychologie globale des émotions et de la motivation. Il appris d'autant de la ténacité des organiques que de la propre ténacité, bien plus discrète, de certains des siens. D'un côté l'émotion, de l'autre une logique de perfection, tout deux déterminé par un refus à l'échec d'épreuves de haut niveau. Mais Syneos put se faire surprendre lorsque parfois les rôles s'inversaient et s'entremêlaient : pour lui c'était la preuve évidente que créés comme créateurs n'étaient au final que les reflets l'un à l'autre. Et quand tout deux combattaient ensemble, après un petit temps d'adaptation, c'était bien la meilleur symbiose qu'il ne pouvait exister dans cette galaxie.

L'ascenseur pris le temps de descendre jusqu'au niveau du hangar. Les portes s’ouvrirent et les 21 membres sélectionnés se tenaient là au garde à vous, alignés face à face. 9 geths pour 12 quariens exactement, un quota qui se voulait semblable à ce qu'il avait l'habitude de gérer ici. Syneos accompagné par l'instructeur quarien, le Commandeur Maesi Vas Orion ainsi que le chef de la station, l'Opérateur Chromis, mirent pied sur le sol froid du hangar et prirent le temps ensemble de passer scruter les rangs. Ces deux-là ils les connaissaient bien, sous ses ordres durant l'assaut sur le centre de commandement, ils avaient brillé et puis réattribué pour des postes de formations. Comme la majorité de la compagnie ce jour là, il avait fait ce qu'il y avait à faire, sans peur, sans préhension, sans refus. Impassible, muets, l'ambiance des trois dirigeants scrutant le moindre détail des bleu ordonnées là, et qui ne s'étaient même pas présenter à eux, était vraiment étrange. Une fois les rangs analysés, Syneos commença le premier :


« Rapidité, assiduité, efficacité… »

« Tous ici devrez prouver si ces qualités font réellement partis de vous, continua le geth Chromis. Tous devrez prouver que vous méritez votre place dans le programme. »

« La compagnie Phénix c'est nous. Finit le CFIA, finit les grandes opérations, le CFSI c'est bien plus qu'un groupe armée, poursuivit Maesi. »

« La compagnie c'est une famille à part entière. »

« Et donner tout ce que vous avez ne suffira pas, il en faudra en faire plus encore, ensemble. »

« Fini les suspicions, finis les souffrances du passé. Nous, nous regardons vers l'avenir. Nous regardons vers Haratar, nous regardons vers Rannoch. »

« Et c'est pour ça que vous êtes ici, vous êtes prêt à donner votre vie pour les protéger. Pour protéger notre peuple, protéger vos frères, vos sœurs, protéger ce pourquoi ils vivent, ceux pourquoi ils sont mort, protéger leur futur. »

« Et ce quelque soit leur nature, nous sommes tous unis, tous dans le même groupe, tous vivants et libre de nos choix. »

« Alors autant ne pas vous le cacher, ce programme est un véritable enfer. Si vous êtes suffisamment brillant pour vous tenir là c'est que vous vous doutiez qu'une fois commencé, il vous sera impossible de faire marche arrière. »

« Sauf en cas de mort, ou de blessures aggravantes. »

« Et votre groupe ne sera pas le premier cas excent d'accidents. »

« Vous connaissiez les risques, si vous décidez d'abandonner il n'est pas trop tard. La navette est toujours là, prêt à vous raccompagner sur Haratar. »

« Alors je vous pose la question suivante : qui ne se sent pas à la hauteur pour intégrer la compagnie ? »

Un silence tel s'était installé dans la baie après la question du Commandeur qu'on entendait encore le craquement de refroidissement du métal composant les réacteurs de la navette. Aucun ne semblait sourciller ou hésiter, ce qui était une bonne nouvelle. Ce qu'ils attendaient d'eux ne se ferait donc pas attendre.

« Bien puisque vous êtes déjà debout et reposé après ce petit voyage, on va pouvoir commencer dès maintenant. »

« Prenez vos packages et dirigez vous directement vers le simulateur central. Toutes les données des quartiers et de l'emplacement des différents centre d’intérêt de la station vous sont déjà transférés sur vos Omnitech. »

« Vous aurez les prochaines instructions sur place. Aucune questions, vous savez tout ce qu'il y a a savoir pour le moment. Vous avez 5 minutes, j'espère que vous aviez eu le temps de faire connaissance... Rompez. »

Les membres commençaient déjà à s'agiter en direction de la navette pour récupérer et rassembler leur affaire. Syneos, Chromis et Maesi retournèrent vers l'ascenseur en direction du simulateur de combat central. Les portes à peine fermé sur la cage et enfin invisible aux yeux de leur futur « élèves ».

« Le général Vezaëyl nous a envoyé un peu plus de monde que la dernière fois, intervint Chromis, et il y a les 3 révoqués, comme la réglementation convenait. »

« Vrai, cependant je ne suis pas sûr qu'en nous envoyant plus de monde, le général pense pouvoir grossir plus rapidement l'effectif de la CFSI… Comment vous les sentez Maesi ce nouvel arrivage ? »

« Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise Syn ? Encore des nouvelles têtes. On verra bien si ils sont aussi déterminés que les autres. Vous savez autant que moi que la première phase fait rapidement le tri. On est repartis pour la routine du programme ! »

« J'espère tout de même avoir une surprise ce mois-ci. Depuis le recrutement de l'équipe 23 les nouvelles recrues n'ont pas vraiment tendance à sortir des méthodes habituelles. »

« C'est vrai, on obtient toujours d'excellents agents, mais pas autant de ceux qui sortent de l'ordinaire comme l'agent 205-Typis. »

« Bah écoutez on bien verra ce que nous réserve cette fournée de loupios cette fois. Mais vous connaissez le crédo autant que moi depuis le temps, autant nous préparer au pire pour n'avoir que le meilleur. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Sam 14 Fév 2015, 19:33
Informateur était totalement immobile à l'intérieur du vaisseau de transport, tout comme les autres Geth à bord. Il faut dire que pour des êtres synthétiques, être immobile n'avait rien de compliqué. Les engourdissement, les démangeaisons, la faim, la soif et bien d'autres choses étaient spécifiques aux organiques. Le geth aurait pu rester ainsi pendant tout le voyage, s'il n'avait pas sa curiosité personnelle à assouvir. Il jeta un rapide coup d’œil aux divers occupants de l'habitacle. Au total, ils étaient 21, Informateur compris. Neuf geths et douze quariens. Pour le moment, les quariens discutaient entre eux, excepté l'un d'entre eux qui échangeait quelques mots avec un geth. Les autres geth étaient silencieux, probable qu'en fait ils discutaient entre eux sur un canal sécurisé. Du moins, c'est ce qu'Infomateur espérait. Malheureusement, depuis l'individualisation des geths, Infomateur avait pu voir des membres de son peuple qui se comportait davantage comme des machines à part entière et non des machines dotées de conscience, comme ils l'étaient devenu depuis la guerre contre les moissonneurs.

Informateur porta ensuite son attention sur deux jeunes quariens en pleine discussion. Ils semblaient un peu trop jeune pour avoir participé à la guerre contre les moissonneurs. Peut-être avaient-ils affrontés d'autres menaces, comme des pirates ou des mercenaires. Le geth évalua rapidement la pertinence de certains de ses futurs propos, avant de prendre la parole.


-Bonjour, créateurs.

Les deux quariens concernés tournèrent leur regard vers lui.

-Qu'est-ce qu'il y a, yeux rouges?

Voilà un petit surnom que certains quariens avaient échangés entre eux sur Informateur, lors de l'embarquement. Il faut dire que le geth différait des siens. Après tout, il était le seul à avoir des capteurs rouge, plutôt que bleu. Ce détail avait attiré l'attention, puisqu'en général, c'était les geth prime qui disposait d'une telle couleur.

-Mon nom n'est pas yeux rouges. J'ai été baptisé Informateur lors de la guerre contre les moissonneurs. Plus précisément, en 2187, lors de la bataille pour la Terre.

-Hein? Tu étais sur la Terre pendant la guerre contre les moissonneurs!

-Oui. J'ai combattu les moissonneurs depuis l'individualisation de mon peuple, jusqu'à leur anéantissement grâce aux actions du commandant Shepard.

-Est-ce que tu l'as rencontré? Ou du moins, un membre de son équipe?

-Non, je n'ai pas eu cette chance. Vous semblez être trop jeune pour avoir combattu contre les moissonneurs. Où avez-vous combattu.

-Surtout à proximité des systèmes terminus. Des pirates et des mercenaires. De ton côté, après les moissonneurs t'as fait quoi?

-Pendant quatre années après la guerre, j'ai quitté ma plateforme afin d'intégrer les combinaisons de divers quariens afin de stimuler leur système immunitaire. Après cela, j'ai effectué diverses missions de combats par l'entremise de diverses organisations légales afin de maintenir la paix ou bien de mettre fin à une menace.

-Donc, t'as tué beaucoup de gens.

-Je ne considère pas que mettre fin à une vie soit quelque chose de réjouissant.

Puis, un léger signal retentit. Ils arrivaient à destination. Aussitôt, le mutisme fut total dans l'appareil, chacun attendant que les portes s'ouvrent. Dès que ce fut le cas, chacun sortit en rang. La ligne se forma rapidement, Informateur se retrouvant entre un geth et une quarienne. Quelques instants plus tard, les instructeurs arrivèrent. Informateur les identifia rapidement grâce à sa banque de donnée: L'aiguilleur Syneos, le commandeur Maesi Vas Orion et l'opérateur Chromis. Ces derniers prirent la parole, chacun leur tour, annonçant ce que le CFSI recherchait et les risques que les recrues encourrait. Cela pouvait se résumer assez simplement. En gros, ils recherchaient les meilleurs des meilleurs et pour se faire, le recrutement serait difficile et dangereux. Il y aurait même des risques de blessures grave et de mortalité. Dès que l'ordre de rompre fut émis, Informateur retourna dans le vaisseau comme les autres recrues afin de récupérer ses affaires. Puis, il se dirigea aussitôt vers le simulateur central grâce aux plans qui avaient été téléchargés dans son omnitech. Il y arriva assez rapidement, le geth disposait encore de deux minutes avant l'écoulement du délais annoncés par les instructeurs.

Il décida donc de mettre ce temps à profit pour inspecter son matériel. Informateur avait hésité le jour de l'embarquement, à savoir quelles armes il devrait emportés. Au final, son choix c'était portés sur son fusil geth et son pistolet à arc. Dans les deux cas, les armes n'étaient pas chargés, ayant retirés la charge pour des raisons de sécurité. De plus, comme il s'agirait d'une épreuve de recrutement, le geth savait que les munitions seraient fournis. Après s'être assurer que ses armes étaient fonctionnelles, il passa au deux derniers éléments importants de son équipement. Soit son omnitech et sa lame omnitech et bien sûr, son bouclier cinétique. Tout était parfaitement fonctionnel. Il ne restait plus qu'à voir à quoi consisterait la mission de recrutement. Encore quelques secondes avant que délais de cinq minutes soit écoulés Pour le moment, il manquait encore une recrue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Jeu 26 Fév 2015, 15:11



Programme Phénix




Les instructeurs attendaient alignés le groupe trottinant des possibles futurs agents qui venaient dans leur direction. Avec leur bardas et leur armes de prédilection, ils se regroupèrent face à eux. Disposé derrière eux, une vitre dont les volets métalliques étaient refermés sur eux-même. Syneos remarqua l'observation de quelques arrivants. L'analyse de l'environnement, même hors combat, était primordiale et certaines recrues avaient déjà commencer à opter pour la carte de la vigilance. Une fois que les derniers membres furent enfin arrivé dans la salle presque vide de la rencontre, Maesi se chargea de prendre la suite de la supervision.

« Bien, on va commencer par vous réattribuer des fusil à impulsion modifié pour la phase 1. Après vous avoir donné les instructions vous irez me ranger vos affaires dans les casiers au fond de la pièce, qui se trouvent derrière nous. Vous prendrez les IME que l'on vous attribue à l'entrée dans la salle de simulation qui est... »

Un bruit de lourds cliquetis métalliques, s'amorça dans le calme environnant, mettant en avant l'ouverture des volets derrière les recrues. D'instinct celles-ci se retournèrent pour observer ce qu'il se trouvait au-delà des vitres protégés : une salle de combat, similaire à celle des modèles d'Armax Arsenal au cœur de la Citadelle, se trouvait là, à une différence près que celle-ci semblait gigantesque comparé à son homologue et qu'elle semblait aussi être équipé de mécanismes bien plus poussé, dont de véritables tourelles de combats et autres cubes amovibles. La surprise des recrues quariennes ne se firent pas attendre.

« … juste derrière vous. »

Les systèmes s'initialisant, on pouvait observer que c'était par de simples biais de pianotements manuelles et de commandes à distances de l'Opérateur Chromis, que toute la salle se mettait en position pour modifier son environnement. Au bout de quelques secondes, la salle devient un énorme cimetière de vaisseaux, dont certaines carcasses de Moissonneurs ébréchés, au cœur d'un secteur désertiques, voilé et particulièrement venteux.

« Voici votre lieu d'entraînement initiale, celui qui définira si vous êtes apte ou pas à passer à la phase 2 de la formation, qui est un représente un bon de géant comparé à cette formalité. Vous êtes au nombre de 21 aujourd'hui et non par pur hasard puisque que vous vous regrouperez au choix par équipe de 3 pour les deux premières phases de la formation.
L'objectif de la phase 1 se définira en 4 critères : coordination, adaptation, rapidité et endurance. Votre premier combat se déroulera sur des projections d'une planète semblable à Tuchanka… étant donné les circonstances c'est l'un des meilleur environnement pour tester rapidement vos compétences. »


« Les stimuli et imprévus ont été combiné à des codes de génération de matrice totalement aléatoire, allant d'un facteur de danger de 7 à 10, rajouta Chromis. »

« Ouais c'est ça. En gros, pour résumer ce que viens de dire mon collègue, rien n'est prévu de notre part pour vous tester, le programme du serveur en salle est totalement détaché de notre volonté au point de respecter au strict possible la réalité d'un environnement hostile. Les seuls commandes auxquelles répondent la salle de combat sont : l'entrée à un endroit défini d'une quantité maximale d'un type d'ennemie armé, comme des Moissonneurs ou des troupes de Cerberus par exemple, ainsi que les projection réel de l'environnement voulu, aujourd'hui c'est une projection de Tuchanka. Le reste, comme le type des unités combattantes, leur expérience de combat, les manœuvres tactiques ou armes employés sont totalement hors de notre contrôle. Vraiment tout peux vous tomber dessus sans que vous vous y attendiez. »

Impassible, les recrues semblaient pour la plupart prête et pour d'autres préoccupés… ou juste voir occupés ? Chromis et Syneos remarquèrent que l'activité interne de certaines IA en réseau geth était particulièrement chargé. L'Opérateur Alpha se demandait presque si certains ne prenaient pas déjà de l'avance en recherchant des informations sur la véritable planète des Krogans. Au moins ça serait d'assuré, le programme matérialisant des prédateurs locaux automatiquement et à souhait sans l'intervention de superviseurs, il y avait de quoi vouloir en savoir plus sur la faune, ou plutôt le bestiaire sauvage, de Tuchanka.

« La première mission sera tour à tour passé par les différentes équipes que vous aurez formés. La mission consistera à récupérer un colis à un point A, puis du point A rejoindre un point B. Vous aurez environ 30min pour accomplir la mission, ce laps de temps correspondant au temps limite de votre extraction par une navette. Si vous dépassez le temps limite, la navette repartira sans vous. Sans quoi vous aurez raté la phase 1 et votre entrée dans le CFSI.
Vous serez donc véritablement déposé puis ramené par une véritable navette dans l'espace de simulation présente dans un petit hangar juste à côté de cette salle.
 Prenez garde, tout facteur environnementale est fidèlement reproduit par projections de multiples champs de micro-gravité. Les armes ne sont pas réglés pour être létales dans ce scénario mais à votre place j'éviterais de m'exposer.»


« Ce sont des impulsions électriques très... déstabilisantes, insista Syneos envers les synthétiques concevant la douleur d'une façon très différente. »

Maesi se tourna vers les trois révoqués, déjà en équipe par défaut, qui avaient tenté leur chance lors de lors précédent passage dans le programme Phénix.

« Vous vous doutiez bien que nous ne laisserions pas toujours la même planète au niveau de la phase 1, n'est-ce pas ? Vous connaissez déjà les plate-bandes, à vous de nous prouver que nous n'avons pas eu tord de vous accorder une seconde chance. Vous passez les premier. Pas besoin de vous indiquer le chemin. »

La troupe de quariens acquiesça d'un geste déposèrent leur affaire puis se rendirent vers une porte au fond de la salle.

« Pour les autres, aucune raison de flâner et de prendre de l'inspiration sur vos copains via la baie d'observation, vous attendrez tranquillement dans une salle jusqu'à ce que l'on vous appelle. Faites vos équipes et dès que l'on appelle l'un de vous, ramenez aussi vos équipiers. »

Dans le tumulte des préparations, puis une fois que tous les membres déposèrent leur affaire puis se dirigèrent vers la salle d'attente tout en discutant entre eux, le vieux combattant quarien se tourna pour intercepter un geth aux récepteurs optiques rouges.

« Toi là, on veux te voir dans la première équipe des nouveaux une fois que les redoublants auront finis leur simulation. On verra si ton rafistolage maison aux yeux mérite vraiment la peine que tu tienne encore une arme. Allez va choisir tes coéquipiers et choisi les bien. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Dim 01 Mar 2015, 22:23
Informateur était prêt pour la suite des évènements. Cependant, à quoi ressemblerait les épreuves de recrutement? Est-ce qu'ils allaient être envoyé dans un simulateur individuellement ou en groupe? À moins qu'ils doivent affronter un autre groupe de recrues ou encore des membres actuels du GIP? Il y avait un très grands nombres de possibilités pour ce genre d'entraînement. Après tout, le GIP voulait formés un groupe d'intervention comparable au N7 de l'alliance ou la garde noire turienne. Alors, aucun doute possible quant au fait que le recrutement serait difficile. Informateur scruta les autres recrues, quariens et geths. Combien d'individu au sein de leur groupe parviendrait à réussir? Informateur estima rapidement un nombre qu'il jugea potentiellement correct. Ce nombre ne dépassant pas le 7. Certes, c'était un opinion personnel, mais il jugeait que c'était la probabilité la plus forte. Restait à voir s'il aurait raison ou non.

Les officiers arrivèrent à leur tour. Ce fut le commandeur Maesi qui prit la parole. Il dévoila rapidement que des armes leur serait attribué. C'était une possibilité que le geth avait envisagé. Une porte s'ouvrit derrière eux, laissant place à une salle de simulation gigantesque. Informateur consulta rapidement ses dossiers internes. Apparemment, cela semblait être une salle de simulation d'Armax Arsenal. Elle était énorme, disposant même de canons et de pièces amovibles, à première vue. Le GIP avait dû dépenser des sommes faramineuses pour disposer d'une telle salle d'entraînement. Rapidement, la simulation fut activée et le terrain se transforma. Cela devint un cimetière de vaisseau. Informateur reconnu quelques vaisseaux moissonneurs parmi les débris. Est-ce qu'il s'agissait d'une création ou bien était-ce des images stockés en mémoire de la guerre contre les moissonneurs?

Pendant ce temps, Maesi continua de leur dévoiler les modalités de leur épreuve. Ainsi, ils devraient formés des équipes de trois, selon leur propre choix. De plus, ils seraient tous évalués selon quatre principes importants: coordination, adaptation, rapidité et endurance. Informateur nota le tout. Le geth continua d'écouter sans dire un mot. Ils auraient en plus à affronter des dangers générer aléatoirement et leurs ennemis seront choisis au hasard dans leurs banques de données. Intéressant, ainsi, Informateur pourrait se retrouver à affronter pratiquement n'importe quoi. Certes, il avait de l'expérience contre certains ennemis de la banque de données, comme les moissonneurs. Cependant, il y en avait d'autres qu'il n'avait jamais affrontés. Autant éviter d'être trop sûr de soit, c'était le meilleur moyen de se faire tuer. Dès que l'environnement fut décris comme étant Tuchanka, Informateur fit une rapide recherche, pour en apprendre autant que possible sur la faune locale. Il valait mieux considérer qu'il puisse y avoir des créatures de cette planète dans la simulation. Puis, il écouta les derniers détails sur la simulation. Il s'agissait donc de récupérer un colis stratégique et de le ramener à la navette, avec trente minutes comme délais. Cela pouvait être très court, selon la menace présente. Également, la simulation serait aussi réaliste que possible.

Finalement, les trois révoqués de la dernière cohorte furent envoyés en premier dans la simulation, alors qu'on indiquait aux autres d'aller en salle d'attente le plus rapidement possible. Aucune observation possible, en soit. Rapidement, les rangs furent rompus, chacun allant déposer ses affaires et récupérant une arme fourni pour la simulation. Informateur, de son côté, fut arrêté par le commandeur Maesi. Apparemment, ce dernier voulait qu'il passe en premier avec son équipe, afin de voir s'il était vraiment fonctionnel.


-À vos ordres, commandeur.

Comme tout les autres, Informateur rangea ses affaires dans les casiers désignés et prit son fusil à impulsion, avant de se rendre dans la salle d'attente avec les autres. Certains avaient déjà formés leurs équipes. Parmi les individus n'étant pas encore en équipe, il restait 5 quariens et 3 geths. Informateur devrait se montrer prudent dans le choix de ses équipiers. Chaque membre de l'équipe dépendrait des autres, alors mieux valait éviter les bras cassés ou encore ceux qui jouaient trop en solo. Informateur commença par s'intéresser à ses congénères. Un rapide contact par réseau le dissuada de proposer à deux des siens de faire équipe. Les deux geths en questions raisonnaient comme des machines. C'était loin d'être une bonne chose. Intuition et ouverture d'esprit offraient de meilleurs résultats en combat. Le geth restant quant à lui analysait son arme, tout en réfléchissant à divers tactiques. Diverses tactiques déferlait dans l'esprit du geth, voilà qui pourrait faire un partenaire potentiel. Par simple contact réseau, les deux geth se mirent d'accord pour faire équipe. Plus qu'un partenaire à trouver. Un quarien serait d'ailleurs préférable aux deux geth restant.

Le temps d'échange entre Informateur et son coéquipier fut court, cependant, cela avait suffit pour que d'autres équipe se forme. Désormais, il restait uniquement deux quariens disponible. Le premier était assis, tenant son arme en main, très calme. Le second agissait très différemment, en effet, il pointait l'autre du doigt et semblait l'engueuler.


-Tu crois que je vais te laisser ma parler comme ça, Bosh'Tet

-C'est la vérité. En plus, je doute que te mettre en colère te fasse bien voir des recruteurs.

Informateur s'approcha.

-Y a-t-il un problème, créateurs?

Le quarien en colère s'éloigna rageur. Informateur tourna son regard vers le quarien, toujours assit et calme.

-Apparemment, il n'a pas aimé le fait que je lui dise qu'il avait une tâche sur sa combinaison. Libre à lui... Je sais pas pour toi, mais j'ai horreur d'être épiés par des caméras.

-DES caméras?

On pouvait bien voir une caméra dans la pièce, mais il semblait pas en avoir d'autres.

-Oui. J'en ai vu cinq en pénétrant dans la pièce. Très bien caché et elles doivent être isolés de façon à empêcher d'être détectés grâce à leur électronique... Hum, il devrait éviter de faire ça lui.

Un simple aïe se fit entendre dans la pièce. Apparemment, l'une des recrues avaient trouvés le moins de se tirer une légère décharge sur le bout du doigt. Intéressant, on dirait bien que ce quarien avait une capacité d'observation hors-norme. Une autre recrue potentielle.

-Je suppose que tu veux me proposer de rejoindre ton équipe.

-En effet, créateur.

-Avec joie. C'est bien la première fois qu'on me le propose. En général, les autres préfèrent m'éviter. Ils me trouvent lourd.

-Votre masse corporelle me semble être normal, créateur.

-C'est une expression. Je m'appelle Kilick vas Nittachan.

-Informateur

-Vision.

C'était les premiers mots du geth qu'Informateur avait recruté. Ils s'assirent ensemble et attendirent. Combien de temps avant que leur tour vienne?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Sam 14 Mar 2015, 11:03



Programme Phénix




Syneos se remettait en position dans l'épave éventrée du croiseur Geth qui était disposé dans le cimetière de Tuchanka. Les premiers redoublants avaient passé brièvement mais efficacement leur épreuve, tout comme la première fois. C'était totalement différent de la simulation faite sur Pragia, mais c'était tout autant difficile cette fois. L'équipe 2 ne tarderais pas à venir entrer dans l'immense hangar de simulation et Syneos observait déjà la mouvance presque naturelle de l'environnement et des alentours de sa position. Lui aussi à force de jouer le rôle du colis V.I.P, il revenait indirectement à s’entraîner avant que l'équipe ne vienne jusqu'à lui et découvre la véritable identité du colis. Être au cœurs de l'action était une manière bien plus qu'efficace que d'évaluer via de simples retranscription vidéos en temps réel d'où l'idée à la création du Programme.

Mais même lui devait faire attention lors de la simulation. Il arrivait parfois qu'une meute de Varren ou même des clans Krogans viennent fouiller ou chercher abris par ici, lors des tempêtes de sables notamment. Placé en haut de son perchoir, qui n'était en somme que les restes de la proue avant du vaisseau brisé pointant vers le ciel, et qu'il avait aménagé pour occasion, il avait aperçut deux Dévoreurs déjà au loin, qui se délectaient du métal ferreux des carcasses Moissonneurs, jonchés aux côtés d'autres vaisseaux Geth et Turiens. Il attendait tranquillement, son Javelot dans une main, sa tourelle faisant office de reconnaissance. Il attendait qu'on vienne le chercher et observait en attendant le moindre défaut de la simulation de réalité augmenté qui pourrait être amélioré.

______________________________

« Equipe 2, Equipe 2 en place dans la navette. »

Maesi et Chromis en place dans la salle de commandement, signalèrent le déclenchement du second passage. Autant que leur collègue sur place, ils observèrent le changement du terrain, jaugèrent le niveau de difficulté et la sévérité de leur jugement en fonction de cette dernière. Ils observèrent aussi l'était de l'Opérateur Syneos, qui parfois éliminait des indésirables solitaires s'approchant trop du lieu et qui pourrait nuire au colis de la simulation, lui-même.

« Je ne comprends toujours pas pourquoi il tient à faire toujours ce rôle. J'ai proposé d'alterner pour changer nos points de visions sur les différents passages mais il a toujours refusé. C'est un entêtement dénué de logique. C'est très … anormale. »

« Je pense toujours qu'il veut et doit savoir juger de la solidité d'une équipe et du stress, de l'état « d'esprit » d'une équipe. Il ne suffit pas d'être un excellent combattant ou tacticien, je préfère 100 fois inscrire une équipe qui échoue mais qui se bat jusqu'au bout et qui n'abandonne pas les siens autant que sa mission, qu'une équipe qui réussit trop facilement en passant par le chemin le plus facile et qui ne tiens que peu à leur groupe. En soit pour ça je trouve qu'il a raison, et s'exposer à chaque simulation pour vérifier ça, je trouve ça vraiment honorable de sa part. »

« Je ne comprend pas vraiment, vous préférez une équipe médiocre mais endurante à une équipe excellente mais objective ? »

« En soit il est plus vivant que vous ne l'êtes actuellement, même si je comprends le principe de ce que vous dites, il faut toujours nuancer le pas entre conserver ses hommes et la réussite de sa mission. C'est comme être en équilibre entre deux gouffres. Vous ne comprenez pas totalement je sais, mais lui il l'as compris, et c'est sûrement pas le seul Geth qui le comprendra à l'avenir. Après Haratar plus question d'avoir des assauts de diversion aussi foireux. Une victoire est une vrai victoire lorsqu'on a encore la majorité de ses hommes avec qui la fêter. »

Le responsable de la station ne dit mot, réfléchissant sûrement au centre de lui-même. Il n'avait pas participé à la bataille du Géant pour reprendre la station mais avait reçut les rapports. Une demi-victoire en quelque sorte, si on devait considérer le point de vue organique, en vu des pertes occasionnés contre les escouades de Korgans Bersekers. Le commandant Maesi le regarda avec insistance, comme pour insérer avec d'autant de force la mesure de ses idées abstraites d'organiques. Il fut interrompu par l'appel du pilote, responsable du débarquement des équipes au sol :

« Pilote à salle de commandement, équipe 2 en place, vous donnez le feu vert ? »

« Feu vert accordé, déposez les au point 2-6-0-0, proche du cimetière de vaisseau. Faite un drop rapide pour converser la navette des menaces imminentes, on va commencer par les échauffer un peu. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Mar 17 Mar 2015, 00:38
Informateur, Vision et Killick attendaient que leur tour vienne de passer dans le simulateur. En attendant que leur tour vienne, Informateur en profita pour faire une rapide recherche sur Tuchanka. Heureusement, les informations étaient très fiables. Ainsi donc, parmi les dangers à affronter, il y aurait déjà la nature hostile de la planète. Des tempêtes de sable et un soleil écrasant. À cela s'ajoutait les formes de vies sur la planète. Tout d'abord, des pidjack, créatures ne représentant aucun danger militaire. Ensuite, les varrens, niveau de dangerosité variable selon leur nombre. Après cela, les dévoreurs, monstres extrêmement dangereux pouvant manger n'importe quoi. Finalement, les clans krogans. Bref, une simulation ou presque tout tenterait de te tuer. Killick prit rapidement la parole.

-Des choses à craindre dans cette simulation?

-Les varrens, espèces quadrupèdes vivant et chassant en meute. Les dévoreurs, monstres gigantesques avec un appétit gigantesque. Les krogans et peut-être des tempêtes de sable.

-Encore heureux qu'on ne puisse pas avoir du sable dans les yeux.

Puis, l'appel se fit entendre. C'était à eux de jouer. Sans attendre, ils quittèrent la salle d'attente, suivant les instructions qui leur avait été donné. Ils trouvèrent rapidement la navette et montèrent à bord. Le pilote quarien les salua d'un signe de tête avant d'annoncer qu'ils étaient en place. Puis, la navette décolla.

-Alors, on procède comment?

-Nous évaluons le terrain afin d'éviter de mauvaise rencontre. Il faut éviter de prendre des chemins à découvert. On évite d'attirer l'attention des dévoreurs s'il y en a. Surtout, on se protège mutuellement. Je préfère finir la mission en risquant d'arriver en retard plutôt que de voir quelqu'un prendre des risques insensé. Compris, messieurs?

-Oui!

-Oui!

Le pilote annonça qu'ils approchaient de la zone de largage.

-Attention, préparez-vous!

Les portes de la navette s'ouvrir, aucune ennemi en vue. Informateur jeta un rapide regard vers le pilote.

-Ennemis sur le radar?

Le quarien répondit rapidement, ennemi en approche. Après tout, il n'avait aucune raison de la cacher, c'était le genre de question qui se posait en situation réelle. L'escouade sortit de la navette, se déplaçant rapidement vers des débris de vaisseaux, ils pourraient ainsi être à couvert. Une fois dissimuler derrière des débris, Informateur déclencha une minuterie interne, fixé à 25 minutes, jugeant qu'il faudrait 5 minutes environ pour rejoindre le point d'extraction. Cela laissait donc 25 minutes pour récupérer le colis. Cela pouvait sembler beaucoup, mais sur un champ de bataille, c'était très peu. Killick attira son attention, un groupe de 5 Krogans arrivaient d'un pas rapide, se dirigeant vers le point de drop. Heureusement, la navette était déjà partit. Ils ne semblaient pas les avoir remarqués. Vision commença à pointer son arme vers les krogans, mais Informateur l'arrêta aussitôt.

-Surtout pas, ils ignorent que nous sommes ici, sinon ils auraient déjà ouvert le feu. On évite de tirer sur tout ce qui bouge. L'important, c'est de rapporter le colis, pas de tuer tout ce qui bouge.

Profitant de leur discrétion du moment, le commando s'en alla, laissant les krogans, et se dirigea vers la position du colis. Ils faisaient bien attention à rester à couvert grâce aux carcasses de vaisseaux, avançant d'un bon pas. Les premières minutes furent très calme, jusqu'à arriver dans une zone de deux cent mètres avant l'objectif. Un groupe de trois krogans se tenaient là, semblant échanger des paroles entre eux. En fait, la même séquence de mots se répétait encore et encore, sûrement un défaut de la simulation. De part la position qu'ils occupaient, impossible de les contourner. Il fallait s'en débarrasser. Informateur étudia rapidement la disposition du terrain, il y avait deux bons postes de tir dans le lot. Une stratégie se forma rapidement dans son esprit.

-J'ai une idée, prenez chacun l'un de ces postes de tir. Je me charge d'attirer leur attention, lorsqu'ils fonceront vers moi, vous pourrez les attaquer de dos.

Vision et Killick acquiescèrent et allèrent prendre place aux endroits indiqués par le geth. Dès qu'ils furent en position, Informateur offrit le feu, demeurant cependant à couvert derrière des débris. Comme il l'espérait, les krogans foncèrent dans sa direction, malgré les tirs filant vers eux. C'est à ce moment que les compagnons du geth entrèrent en action, abattant les krogans. Comme tout objet de simulation, ils disparaissaient dès qu'on les éliminait. Pour le moment, cela se déroulait bien, mais ça pouvait changer. Surtout que l'altercation avait été rapide, mais bruyante.

-Vite, on prend le colis et on s'en va. Tout ce bruit à sûrement attirer l'attention des autres krogans de la simulation, peut-être aussi des varrens.

Ils foncèrent en groupe vers le point de ralliement où se trouvait le colis. À proximité des lieux, Informateur remarqua la présence de Syneos. Ce dernier se tenait arme en main, sur une carcasse de moissonneur. Probablement pour évaluer les recrues de près. Le geth jeta un œil à sa minuterie interne. Encore 15 minutes. Autant prendre le colis et foutre le camps. Vision chargea le colis sur son dos, il était temps de partir. Cependant, les cris de krogans se fit entendre, puis ils furent 5 à surgir des carcasses à proximité. Les tirs commencèrent à perler vers le commando du GIP. Killick fut touché à la jambe et tomba au sol en hurlant. Sans attendre, Informateur demanda un tir de soutien à Vision, par le réseau geth. Lui-même commença à tirer sur les krogans à s'approchant de Killick. Il passa un bras autour du torse du quarien et le tira à couvert. Une fois le créateur à couvert, Informateur reprit les tirs contre les krogans, s'adressant en même temps au quarien.

-Créateur Killick, vous allez bien?

-Eh merde, ça fait mal, sal Bosh'Teth!

Les tirs continuèrent de s'échanger, les deux geth procédant avec prudence, ils tiraient quelques rafales, puis se mettaient à couvert. Killick parvint à les aider après un petit moment. Un à un, les krogans furent abattu. Lorsque le dernier s'écroula, Killick laissa s'échapper un cri de joie.

-Hourra! Bon, on dispose de combien de temps?

-Selon mon horloge interne, nous avons encore 8 minutes.

-Ma jambe va mieux, mais je doute être capable de couvrir ce genre de distance en 8 minutes. Vous feriez mieux de me laisser là. Vous avez encore votre chance pour être admis.

-Commande refusée, créateur.

Puis, sans lui demander son avis, Informateur attrapa le quarien et le chargea sur son épaule. Les deux geths commencèrent à marcher d'un pas rapide vers leur point d'évacuation, chacun avec son propre fardeau sur le dos. C'était un avantage en faveur des synthétiques, la fatigue n'existait pas. Donc, courir sur une longue distance avec du poids, aucun problème. Il leur fallu tout de même 5 minutes pour arriver sur la zone, mais au moins, ils n'avaient rien rencontrés en chemin. La navette les attendait et ils montèrent à bord. Lorsque les portes se refermèrent, Informateur déposa enfin Killick. Ce dernier se releva après quelques instants.

-Je crois que ma jambe va mieux... Merci de ne pas m'avoir laisser derrière.

-J'ai vu trop de gens êtres laissé derrière pendant la guerre contre les moissonneurs. Je n'ai pas l'intention de faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Lun 27 Avr 2015, 20:50



Programme Phénix




« Équipe Trois ? »

« Vraiment moyenne, il y avait bien d'autres alternatives pour éviter ce chaos. La reconnaissance n'y était pas et la furtivité fut un échec. L'opération ne fut donc ni discrète, ni exempt d'un niveau satisfaisant de réussite suite à la présence d'un blessé. »

« Ce n'est pas pour autant qu'ils n'ont pas réussit à accomplir leur mission et sauver leur coéquipier. Les points que vous avez relevés sont exact Chromis mais vous avez oubliez de spécifier que sous la pression ils sont aussi très efficaces. Pour abattre des Krogans avec une tel rapidité il faut une extrême précision de tir… et instantanément. De plus ils ont aussi réussi à ramener leur coéquipier tout en s'assurant du bon retour de l'objectif cible. »

« Vous le savez autant que nous Opérateur Syneos, nous voulons des agents, pas des soldats. Des gens qui arrivent à accomplir des opérations spéciales rapidement, discrètement en évitant le plus le conflit. Ce genre de situation de combat dans une opération, avec le type d'engagement tactique qu'ils ont choisi d'appliquer… ça peut coûter une mission. Et les conséquences qui vont avec. »

« … Vous pourriez dire cela aux membres du CFSI qui sont mort pour reprendre la station qui nous sert actuellement de centre de commandement pour le GIP. »

Les trois gérant se turent un moment mais l'Opérateur Syneos continua et imposa au final sa décision.

« Quoiqu'il en soit, les protocoles sont clairs, j'impose mon droit de veto sur cette équipe en attendant de voir ce qu'ils sont vraiment capable de faire. Il y a déjà trois équipes non qualifiés rien que pour la première épreuve et notre accord était unanime sur celles-ci. Croyez moi, l'équipe 3 a les moyens nécessaires et cette seconde épreuve va justement mettre en œuvre leurs réels capacités. »

Chromis n'était pas d'accord avec le geth et Maesi était partagé, mais aucun des deux ne pouvait contester une décision prise par un supérieur hiérarchique. Ce n'était pas le genre de Syneos d'utiliser ce genre de recours mais il voulait donner une chance à cette équipe.

Les trois membres su CFSI firent un appel de préparation à travers les haut-parleurs de la station. Les membres d'équipes restantes furent fixés pour le reste des épreuves, les autres avaient été prévenus de leur disqualification. La seconde épreuve se déroulerait le lendemain.

_______________________________________________________________

« Équipe 3 veuillez vous mettre en place dans la pièce de simulation numéro 4. »

Une salle de taille moyenne comme il y en avait d'autres sur la station de formation, dessinait un vaste espace dallé grisonnant, illuminé par quelques néons qui aveuglait aisément par leur multiples réflexions et leur intensité. Le reste était vide, aucun objet, aucune troué hormis la baie d'observation. Fermé à l'intérieur il aurait été impossible de discerner les murs de la porte d'entrée. Les arrivants croisèrent l'équipe exténué avant de se positionner devant la large vitre fumé, en hauteur de guet. Une fois la pièce close derrière eux, une voix particulière leur donna leur instruction :

« Pour cette séance, on vous as offert l'opportunité d'avoir vos armes de prédilection. Comme vous avez pu le remarquer avec l'équipe précédente, vous en auriez besoin pour cette épreuve.

Cette salle de simulation dans son fonctionnement, ressemble à celle de votre première épreuve... à la seule différence que celle-ci ne matérialise que des couvertures et des ennemies de manière à ce qu'à chaque assaut, celui qui suit soit étudié pour cibler vos points faibles.

Il n'y a aucun autre objectif : concentration et précision, travail d'équipe et solidarité voilà vos seuls buts. Plus vous résistez au programme, plus celui-ci matérialisera des cibles dangereuses. Le simulateur est directement connecté à vos Omnitech, chaque dégât ennemie vous serez directement retransmis de manière neural comme durant la première épreuve.

Votre seul aptitude et votre seul réaction face à l'adversité nous montrerons ce que vous êtes et ce que valez réellement. Survivre ensemble ou mourir ensemble. Donnez tout.

Bon courage messieurs. »





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Jeu 07 Mai 2015, 00:43
Informateur, Killick et Vision étaient assis dans la navette et attendaient d'arriver à destination. Selon les instructions donnés au tout début de la première épreuve, il était raisonnable de penser qu'ils étaient en direction de la deuxième épreuve. Informateur espérait cependant que son équipe disposerait d'un temps de repos. Certes, Vision et lui-même n'avaient pas besoin de repos, de part leur nature de synthétique. Il en allait cependant autrement pour Killick. Après tout, le quarien pouvait être sujet à la fatigue, comme n'importe quel organique. De plus, il avait été blessé. Dans le pire des cas, Informateur ferait son possible pour soutenir le quarien. Après plusieurs longues minutes de vol, la navette se posa et les portes s'ouvrirent. Le groupe descendit et purent apercevoir d'autres équipes un peu plus loin. Tout le monde était en attente. Apparemment, il fallait attendre que les autres équipes aient terminés. Le temps s'écoula ainsi dans le calme. Les divers quariens et geths discutaient, la plupart de leur méthode et des ennemis affrontés pendant leur propre simulation. Informateur prenait également la peine d'observer l'arrivée des navettes. Il suffisait d'évaluer les intervalles entre chaque navette afin de savoir si une équipe était éliminée. Il fut donc facile de savoir que parmi les groupes, trois avaient échoués. Le comment restait cependant un mystère. Lorsque la dernière équipe fut enfin arrivée, des instructions furent donnés. La seconde épreuve n'aurait lieu que le lendemain. Tant mieux. De plus, chaque équipe avait reçu d'office des quartiers pour passé la nuit. L'équipe d'Informateur s'y rendit sans attendre. À peine arrivé dans la chambre, Killick s'assura que la chambre était totalement aseptisée. Puis, le quarien retira son masque afin de manger rapidement un petit quelque chose. Puis, il remit son masque et alla se coucher. De leur côté, les deux geths prirent chacun place dans un fauteuil différent.

Pendant la nuit, Informateur fit repassa en boucle l'épreuve de la journée, évaluant ses actions et ses de ses coéquipiers. Il y avait place à l'amélioration, mais au moins ils avaient fait ce qu'on leur demandait. Il faudrait cependant faire mieux lors de la prochaine épreuve, afin d'être admis au CFSI.

Le lendemain matin, le groupe quitta sa chambre et reçu ses instructions pour la seconde épreuve. Ils auraient ainsi droit à leurs armes de prédilection. Tant mieux. Le geth fut content de retrouver son fusil, son pistolet et son omnilame. De son côté, Killick était armé d'un fusil Mattock et d'un fusil à pompe. Quant à Vision, il disposait uniquement d'un fusil geth. Cependant, il avait affirmé avoir d'autres armes à sa disposition, sans préciser lesquelles. Au moins, maintenant, l'équipe se retrouvait avec des armes familières, fourni par le GIP. Certes, ce n'était pas leurs véritables armes, mais comme elle était identique, cela revenait au même. De plus, les techniciens leur avait précisé que puisqu'il s'agissait d'une simulation et donc qu'il n'y aurait pas de munitions à collecter sur les ennemis vaincus, ils disposeraient d'une infinité de munition, dans la simulation. Cependant, restait à savoir à quel genre de simulation ils auraient droit cette fois. Le geth avait bien entendu des rumeurs au cours des années, concernant certaines épreuves du GIP. La plus folle affirmant que les participants s'affrontaient en simulation. C'était ridicule sur tout les points, après tout, c'était dangereux, risqué et se serait inacceptable de la part d'une telle organisation militaire. Aucun doute que si le GIP pratiquait ce genre de chose, jamais le conseil ne les accepterait comme groupe miliaire de protection de la galaxie.

Une fois leur équipement prêt, l'équipe attendit qu'on les appelle. Ils discutèrent entre eux, pour passer le temps et pour discuter de stratégie possible, lors de la prochaine épreuve. Au bout d'une dizaine de minute, ils furent enfin appelé. Direction la pièce de simulation numéro 4. Ils pénétrèrent dans la vaste de salle, croisant au passage une autre équipe. Cette dernière semblait exténuée. Combien de temps avaient-ils passé dans leur simulation? Quelques instants après que l'autre équipe eut quitté la pièce, la porte se referma. Si Informateur n'avait pas vu l'entrée en arrivant, il aurait été incapable de voir qu'il y avait une sortie dans cette pièce. Tout les murs et planchers semblaient être fait d'une seule pièce.

La voix de Syneos se fit entendre, leur dévoilant la teneur de la seconde épreuve. Au moins, c'était simple. La difficulté augmenterait à chaque assaut. De plus, l'environnement et les ennemis s'adapteraient en mesure de leur point faible. Bref, la difficulté augmenterait constamment. Aucun objectif, excepté démontrer ses aptitudes individuelles et ses aptitudes en équipe. La simulation débuta lentement. Le terrain se matérialisa peu à peu. Informateur n'eut aucun mal à reconnaitre les lieux. Il s'agissait de la ville de Londres, totalement dévastée. Ce n'était pas les endroits qui manquaient pour se mettre à couvert. Des débris de bâtiments, de véhicules et de vaisseaux de combats. Sans attendre, l'équipe se mit à couvert, profitant d'un tas de débris, offrant du couvert dans toutes les directions. Il ne restait plus qu'à attendre l'ennemi. Killick fut le premier à prendre la parole.


-À votre avis, on va encore tomber sur des krogans?

-Je reconnais cet environnement, créateur. Il s'agit de la ville de Londres, une cité terrienne. Cet environnement suggère que les opposants sont des moissonneurs.

Quelques instants plus tard, le premier ennemi surgit d'un angle dans un coin de rue. Un soldat en armure blanche et jaune.

-Tu t'es trompé, Informateur. Cerberus. Tant mieux, toujours eu envie de pouvoir tirer sur un de ces bosh'tet xénophobe.

Aussi, le quarien fut le premier à tirer. La tête du soldat de cerberus explosa comme un melon.

-Dans ta gueule Bosh'tet.

L'instant d'après, une dizaine d'autres gars de cerberus surgirent, des soldats et des ingénieurs.

-Évidemment, comme les varrens, les connards se déplacent toujours en meute.

Les échanges de tirs reprirent. Les ennemis commençaient déjà à appliquer une stratégie standard. Les soldats tiraient sur le commando, alors que les ingénieurs commençaient à installer leur tourelle. De leur côté, geths et quarien gardaient leur calme. Pour le moment, ils faisaient simple. Ils restaient à couvert et se relevaient légèrement au bout d'un moment, tirant quelques rafales. Ils évitaient cependant de se lever en même temps. Un à un, les soldats et ingénieurs furent abattu. Quant à leur tourelle, ce ne fut guère difficile. Ils se contentèrent de les laisser exploser toute seule. Inutile de prendre des risques contres ces choses.

Moins d'une minute plus tard, un autre groupe de soldats et d'ingénieurs passèrent à l'attaque, mais cette fois de plusieurs côtés à la fois. Rapidement, ils se divisèrent la zone en trois secteurs. Chacun s'occupait de son secteur ou d'ennemi à proximité. Pour le moment, ce n'était guère difficile. Certes, les hommes de cerberus étaient plus nombreux, mais ils visaient extrêmement mal et étaient particulièrement stupide. Deux autres assauts se déroulèrent ainsi.


L'assaut suivant fut différent, car cette fois, deux tireurs d'élite avaient le rang des soldats et des ingénieurs. Cela les limitait grandement.

-Des suggestions, messieurs?

-Je dispose d'un système de furtivité.

-Très bien. Créateur Killick, nous allons attirer l'attention de l'ennemi sur nous. Il faut que Vision ait le champ libre pour éliminer les sniper.

-Compris.

Le geth et le quarien ouvrirent le feu vers l'ennemi, le quarien activa également un drone de combat. L'important, c'était que l'ennemi oubli la présence de Vision. Le geth activa alors son système furtif et quitta la barricade derrière laquelle leur équipe se dissimulait. Le geth put ainsi se faufiler sans se faire remarquer par l'ennemi. Toutefois, par prudence, il ne prit pas le trajet le plus direct, mais fit un léger détour. Il disparu rapidement de la vue d'Informateur et de Killick, mais ces dernier ne cessèrent pas pour autant d'attirer l'attention sur eux. Les échanges de tirs semblaient s'éterniser. Entre deux rafales, Killick se remit à couvert.

-Il se décide à les éliminer ou quoi!

La réponse vint presque aussitôt, quelques coups de feu résonnant plus loin. Vision avait réussi à atteindre les sniper, les attaquant par derrière. Une fois les tireurs d'élite éliminé, l'élimination du reste des ennemis fut facile.

-Vision, revenez vite sur notre position, avant que le prochain assaut commence. On ignore à quoi nous allons avoir affaire.

-Compris.

Le geth les rejoignit juste à temps, car le prochain groupe d'assaut fit son apparition. Des soldats... et des fantômes.

-Killick, concentré vos tirs sur les fantômes. Vision et moi nous allons éliminer les autres. Ralentissez autant que possible.

-Compris.

Il ne fallait pas sous-estimer les fantômes, ils étaient dangereux. Les geths abattaient aussi rapidement que possible les soldats. Ces derniers se limitaient toutefois à cinq individus. Cela fut assez rapide. Restait donc à s'occuper des quatre fantômes. Ces derniers fonçaient à toute vitesse vers eux. Les membres du commando tiraient tout les droits en direction des fantômes qui se rapprochaient de plus en plus. Un premier s'écroula, puis un second. Les deux derniers s'approchaient dangereusement. Ils bondirent dans les airs, prêt à transpercer les geths et le quarien de leur épée. L'un d'eux fut abattu en plein vol. Le dernier allait abattre sa lame sur Killick, lorsque soudainement, une lame qui semblait surgir de nulle part atteint le fantôme au coup. Le cadavre disparu rapidement, laissant ainsi une lame métallique sur le sol. Informateur y jeta un œil. Aucune technologie dans cette lame, juste une lame métallique à l'ancienne. Vision la ramassa, la faisant rapidement disparaître dans son bras gauche.

-C'est votre lame?

-Affirmatif.

-Vous en avez beaucoup de dissimulé dans votre plateforme?

-Information confidentielle.

Informateur aurait bien aimé poser plus de question sur le sujet, mais il fut interrompu par Killick.

-Atlas!

Le quarien avait raison. Cette fois, ils étaient attaqués par un atlas, mais seul. Ils se divisèrent en deux groupe. D'un côté, Kilick et Informateur, de l'autre, Vision. Le plan était simple, canardé l'atlas de deux côté opposé à la fois. Ainsi, il serait incapable d'attaquer les deux groupes à la fois. De plus, la marche à suivre serait également simple. Le groupe ne subissant pas d'attaque, profite que l'ennemi soit dos à lui pour lui tirer dessus. Les groupes inversaient ensuite les rôles, si l'atlas changeait de cible. La stratégie eut raison de la machine de guerre qui explosa.

-Qu'est-ce qu'on aura ensuite?

Trois atlas. Voilà la réponse. Cette fois, le commando se rassembla. Ça promettait d'être difficile.

-Killick, est-ce que vous avez un drone de combat?

-Oui, pourquoi?

-Envoyez le derrière les atlas.

Le quarien s'exécuta. Dès que les atlas commencèrent à se retourner, le commando put leur tirer dans le dos. Ils eurent ainsi la chance d'en éliminer un avant que les trois ne se retournent. Plus que deux.

-Vous allez bien tout les deux?

-Un de ces bosh'tet m'a touché à l'épaule. Rien de grave, si c'était une vrai balle ça m'aurait effleurer l'épaule.

-Aucun dégât significatif.

De son côté, Informateur avait également été touché à une épaule. Ce n'était guère agréable. Il fallait en finir rapidement avec ces mécas.

-J'ai une idée. On se divise encore en groupe. Attirer l'attention des atlas.

-Compris.

Informateur attendit que ses compagnons eurent attirer l'attention des atlas à force d'envoyer des rafales contre eux, tout en restant à couvert... bon, la précision était lamentable puis qu'ils disposaient uniquement leur arme légèrement au-dessus des gravas et tiraient sans regarder leur cible. Toutefois, c'était suffisant pour attirer leur attention. Informateur en profita pour se faufiler à travers les gravats, vers les atlas. Il arriva près du premier atlas et activa son omnilame qu'il enfonça dans le réacteur à l'arrière du mech. La réaction ne se fit pas attendre, déjà, la masse de métal commençait à perdre son équilibre, prête à exploser. Cependant, ce n'était pas suffisant, Informateur fonça dans les jambes de l'atlas, parvenant à le pousser légèrement vers son allié. L'appareil explosa et chuta. Sa chute l'entraîna contre son allié, le faisant tomber. Ces machines étaient peut-être dangereuse, mais une fois l'équilibre perdue, cela ne valait plus rien. Informateur parvint ainsi à s'approcher sans problème de l'atlas couché sur le côté. À l'intérieur du cockpit, le pilote semblait tenter de redresser son engin. Peine perdue. Le geth donna quelques petits coups sur la vitre de l'atlas attirant l'attention du pilote. Si ce dernier avait été un être vivant, il aurait ainsi vue la bouche d'un canon de l'autre côté de la vitre, pointé entre ses deux yeux. Puis, un éclair, avant que le projectile traverse la vitre, puis son casque et enfin sa tête. Encore une autre vague de repoussée.

Informateur rejoint ensuite son commando au pas de course. Cet assaut avait été éprouvant. Il doutait de parvenir à réussir un autre assaut. Killick semblait cependant plus confiant que lui.

-On est parvenu à éliminer trois atlas, sans trop de blessure. À part un vaisseau spatial, je vois pas ce qu'il pourrait nous envoyer de pire.

Puis, l'assaut suivant commença à se matérialiser. Déjà, tous les couvertures disparurent, ils étaient complètement à découvert. De plus, face à eux beaucoup d'ennui: 5 atlas, 4 fantômes, 4 sniper et environ 20 soldats de cerberus.

-Qui est le bosh'tet qui s'occupe du niveau de difficulté de cette simulation!

-Comme le dit si bien une de mes connaissance humaine: On est mal.

-Je suggère un combat jusqu'à la mort.

-Chargé.

Vu la quantité d'ennemi, Informateur doutait fortement que quiconque puisse vaincre. Il était persuadé que même le légendaire commandant Shepard se serait fait massacré, face à une situation aussi merdique. Après tout, pas de soutien, totalement à découvert et des ennemis en surnombre et surarmés. Il ne fallait pas espérer des miracles non plus. Le commando chargea, sachant pertinemment qu'il serait incapable de vaincre cet assaut. Cependant, autant en éliminer autant que possible. Aussi couraient-ils vers l'ennemi sans cesser de tirer. Les tirs ennemis pleuvaient sur eux. Vision fut le premier à s'écrouler sous les balles. Puis, Killick à cause d'un missile tiré par un atlas. Informateur fut le dernier au sol, après avoir été transpercé par l'épée d'un fantôme. Bilan de cet assaut. Tout le commando vaincu. Quant à cerberus: 8 soldats, 2 sniper et 1 fantôme éliminé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Dim 26 Juil 2015, 22:34



Programme Phénix




Syneos tenait les résultats des scans de ses trois doigts robotiques. Il avait passé au crible le moindre détail qu'il lui aurait échappé, recoupé chaque capacité individuelle, réévalué chaque efficacité commune, étudié toutes les formations et rétro-action qui avait été produite durant la simulation… il avait fait ses choix. Cela avait duré toute la soirée après la seconde épreuve. Nuit infatigable pour lui mais qui aurait mis à plat n'importe quel évaluateur organique. Dans la pièce se trouvait également Chromis qui se permettait d'établir les mêmes analyses que son confrère Syneos mais semblait néanmoins en tirer des jugements différents. La pièce était petite, avec un bas plafond jonché de câble de haut voltage, tous les murs animés par la mouvance lumineuse des écrans vidéos qui passait en boucle les passages des différentes équipes dans le simulateur. Syneos après avoir longuement établit les conclusions de ses observations consulta l'heure de la station… et fut presque surpris de savoir le temps des organiques passer aussi vite. Il émit une communication vers son collègue, qui semblait toujours en demi-sommeil d'apparence mais qui travaillait encore profondément.

« Chromis, le créateur Maesi s'est levé, nous devrions lui présenter nos rapports afin de voir ce qu'il en pense. »

Chromis ne perdit pas de temps et accompagna les pas de Syneos vers la porte de sortie. Ils longèrent un très long couloir sombre et exiguë avant de pénétrer dans un ascenseur. La dernière épreuve promettait d'être à la fois fructueuse et très dangereuse. Au contraire des deux premières épreuves, où jamais il n'y eut de blessés graves ou de décès, la troisième épreuve était toujours source de débats et de graves mésententes entre les organisateurs. Le silence anormale entre les deux plateformes indiquaient bien une certaine forme de perplexité.
L'arrêt de l'ascenseur et l'ouverture des portes arrivèrent enfin. Rapidement ils passèrent le long couloir des dortoirs organiques pour se diriger à l'un des portes closes, sur leur droite. Alors qu'ils demandèrent un accès à la salle, l'ouverture de la porte et la chaleur dégagé par les néons indiquaient que la lumière était déjà active à l'intérieur depuis un bon moment. De coutume, l'évaluateur quarien avait déjà anticipé leur arrivé. Assis sur le bord de son lit il étudiait déjà ses propres notes. Peu surpris de l'entrée des deux autres évaluateurs geth, il leur jeta un coup d’œil avant de regarder son OmniTech.

« Bon vu j'imagine qu'il est déjà l'heure si vous êtes déjà là. On peut commencer à étudier vos résultats ? »

« Vous avez assez dormi créateur Maesi ? L'état des lumières indique une utilisation de plusieurs heures. »

« Dormi ? Ah que non ! J'étais tellement absorbé par les résultats de nos équipes d'hier que je n'ai pas fermé l’œil de la nuit. Cette fournée de bleu… ça a l'air vraiment du bon. Avec un peu de chance la troisième épreuve se passera sans trop de bobos cette fois. »

« Commençons la sélection dans ce cas. »

« Oui l'épreuve commencera dans quelques heures. »

_______________________________________________________

Les membres se rassemblèrent devant les trois évaluateur, qui droits comme des piques, fixaient chacun d'entre eux, de leur mouvement mais surtout de leur arrivé dans la salle. La sélection des équipes avait été déjà établi et il y en avait peu comparé au départ de la première épreuve. Sur les 7 équipes de départ, seulement 4 on été retenu. Plus que la moyenne certes mais 12 membres étaient tout de même repartis bredouille, ce qui n'était pas négligeable. Comme aux deux secondes épreuves le groupe s'était amassé dans la salle de briefing, attendant les ultimes instructions. Mais là, juste un grand silence s'était installé depuis environ 10 min. Les évaluateurs ne bougeaient pas, ni ne parlaient, restant fixe et observateur.

Abattant le silence, quatre personnes armés du GIP entrèrent et se placèrent de chaque coin de la pièce, d'un air presque menaçant pour ceux qui se trouvaient dans la pièce. Les évaluateurs n'avaient cependant pas bougé d'un pouce, c'était une procédure tout ce qu'il y avait de plus normale. Maesi s'avança ensuite d'un pas, et se stoppa, reluisant le groupe d'un air presque rempli de fierté ou de défi, cela n'était pas clair à définir.

« Vous êtes prêt ? »

Les quariens et les geths se regardèrent… comme si ils s'attendaient à une explication ou des instructions sur ce qu'ils devaient faire afin de réussir la prochaine épreuve. Face à tant d'incompréhension et de mystères seulement quelques secondes d'attente suffirent au premier quarien à interroger le commandant toujours muet et comme attendant une réponse de leur part.

« Prêt pour faire quoi commandant ? »

« Pour survivre. »

Les quatre coin de la salle envoyèrent soudainement des arc électriques en direction des membres, qui ne s'y attendaient absolument pas. Le choc fut rapide et élargi, ce qui fit tomber un à un chaque membre des évaluations, comme si ils étaient devenus raide mort. Une fois le dernier et plus tenace des membres eut chuté sur le sol, d'autres membres du GIP débarquèrent pour traîner et embarquer les corps. Le commandant quarien qui inspectait grossièrement un quelconque signe de mouvements, ne manqua pas de donner ses directives aux soldats qui étaient là et qui récupéraient les bleus.

« N'oubliez pas de bien régler les dispositifs sur chaque, et j'insiste sur le mot « chaque » personne. Ça nous a coûté une disqualification assez violente la dernière fois alors je compte sur vous pour faire attention. »

Le commandant Maesi se retourna vers les deux geths, eux aussi très observateur.

« Tout est fin prêt opérateur Syneos ? »

« Les derniers préparatifs seront achevés avant le débarquement des évalués et seront opérationnels pour leur réveil. Le système de mine est en marche, nos équipes d'interventions prêt à défendre la station de leur intrusion et les drones chasseurs prêt à être lancé. »

« Les colis viennent d'être placé à l'instant même, commandant. »

« Bon... bien alors... Une fois qu'ils seront dispersé et séparés dans le champs d'astéroïde, les bombes de surcharge et les réserves d'oxygènes placés sur eux devraient normalement être synchronisé pour s'arrêter en même temps pour chaque équipe. J'irais revérifier moi même les réglages à cause de l'accident de la dernière fois. »

« Nous comprenons, le geth qui avait eu l'idée de désamorcé les dispositifs a bien failli tuer son collègue organique et lui-même en même temps. Il va falloir revérifier les systèmes de sécurité des bombes pour éviter que cela se reproduise cette fois. »

Le commandant Maesi se tourna puis dirigea vers la baie d'observation donnant sur le champ d'astéroïde qui s'étalait comme un désert. Désert niché de pièges mécaniques et d'ennemies à venir pour leur possible et futur agents du CFSI.

« Oui, on verra bien qui arrivera à atteindre la station avant la fin de leur compte à rebours et en entier, il n'auront pas trop de mal que leur seul moyen de survie est ici. En vu de leur nombre, si ils agissent ensemble, il y a fort à parier que cette fois nos agents auront plus de mal à protéger l'entrée cette fois… Courage à eux. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Sam 01 Aoû 2015, 20:51
L'épreuve était enfin terminé et Informateur se réveilla enfin. Il jeta un regard autour de lui. Vision et Killick étaient là. Quant à leur position, ils étaient de retour dans leur chambre. Visiblement, du personnel de la station c'était chargé de les porter jusqu'ici. Le geth consulta son horloge interne. Presque trois heures c'étaient écoulés depuis qu'il avait été transpercé par une lame de fantôme dans le simulateur. Voilà qui était intéressant. Le geth se leva, s'interrogeant sur la suite des choses. Avaient-ils été recalé? Cette réponse vint sous la forme d'un simple message fixé sur leur porte de chambre. Une heure était affiché ainsi que le numéro d'une salle. Leur équipe disposait encore deux heures de calme avant la prochaine épreuve. Voilà une bonne nouvelle. Au moins, ils avaient réussi la deuxième épreuve. Le geth alla ensuite prendre place dans le fauteuil de l'autre nuit. Il ne lui restait plus qu'à attendre que les deux heures s'écoulent et peut-être à réveiller ses partenaires, s'ils restaient inconscient trop longtemps. Moins de cinq minutes plus tard, Vision se redressa. Il y eu un bref échange de données entre les deux geths, puis Vision prit à son tour place dans son fauteuil, informé de la situation. Finalement, Killick se réveilla au bout d'une heure. À première vue, le quarien semblait très mécontent.

-Foutu Bosh'Tet. Si je trouve celui qui a programmé la salle d'entraînement, je lui botte le derrière pendant tout le voyage d'ici à Rannoch.

-Et s'il s'agit d'un geth, Killick?

-Pareil, mais je me trouve des renforts en acier pour mes bottes. Alors, on est recalé?

-Non. Nous sommes attendu dans approximativement une heure. Il doit probablement s'agir de la dernière épreuve. J'ignore combien d'équipe sont encore candidate.

-Vivement qu'on ait terminé avec ça.

Ensuite, le quarien se coucha pour dormir un peu avant le début de l'épreuve. Dix minutes avant l'échéance, Informateur réveilla Killick. L'équipe quitta ensuite ses quartiers, direction la salle d'évaluation. Ils étaient tous curieux et perplexes de savoir ce qui les attendait. Alors qu'ils approchaient, ils purent voir d'autres équipes. Neuf personnes, avec eux douze. Ils étaient donc encore quatre équipes. Parmi celles qui restaient, Informateur remarque celle du quarien ayant provoqué Killick lors de la formation des équipe. Même s'il avait un sale caractère, ce quarien semblait compétent. Lorsque l'heure vint, la porte de la salle s'ouvrit et chacun y pénétra un à un en file, en conservant la formation des équipes. Informateur, Killick et Vision furent les derniers à rentrer. Leurs évaluateurs étaient là, à les observer. Les rangs se formèrent, puis plus rien pendant environ dix minutes. Personne ne faisait le moindre bruit. Le silence fut brisé par une équipe de sécurité composé de quatre individus. Qu'est-ce que les évaluateurs préparaient? Finalement, le commandeur Maesi s'avança, leur demande s'ils étaient prêts. Un quarien l'interrogea sur le sujet, ce à quoi ils obtinrent comme réponse qu'ils devraient survire. Survivre à quoi?

Soudainement des décharges semblèrent surgir de nulle part. Informateur était secoué par les décharges, apercevant également son équipe et les autres. Chaque recrue s'écroulait, quarien comme geth. Rapidement, Informateur fut le dernier encore debout. Cependant, comme les autres il s'écroula. Sa plateforme entama un diagnostic du système, afin de redémarrer. Lorsque le geth se réveilla enfin, il constata qu'il n'était plus à bord de la station, mais sur un astéroïde. Killick et Vision étaient là également. Tout trois se levèrent. Leur astéroïde tournait lentement sur lui-même, changeant leur vue du paysage ainsi que le haut et le bas... à supposer que cela ait de l'importance dans l'espace. Plus loin, la station était visible.


-Quelqu'un sait ce qui se passe?

-Je suppose qu'il s'agit de la dernière épreuve, Killick.

-Qui consiste à quoi?

-Survivre apparemment. Il faut probablement rejoindre la station, d'une manière ou d'une autre. De plus, il semblerait que nous soyons limité dans le temps.

-Ouais, j'ai remarqué la minuterie qu'on a sur le dos. C'est seulement une limite de temps, à votre avis?

-Possible, mais peu probable. Il doit y avoir un dispositif qui se déclenche en cas d'échec. Après tout, il est connu qu'il y a parfois des morts lors de ces épreuves. Nous devrions tenter de contacter les autres équipes, afin d'augmenter nos chances.


Le geth voulu activer son omnitech, mais il remarqua aussitôt qu'il avait été retiré. Pareil pour Vision et Killick.

-Il va falloir progresser et se débrouiller. Commençons par nous déplacer d'astéroïde en astéroïde, afin d'avoir une meilleure vue d'ensemble. Selon nos compte à rebours, nous disposons de trois heures.

L'équipe commença ainsi à se déplacer. Au moins, les déplacement n'étaient pas difficile. Dans un milieu sans gravité, sauter d'un objet à un autre n'était pas très difficile. Ils parcoururent l'équivalent d'une centaine de mètre avant que Killick remarque un objet plus loin. Avec prudence, ils s'en approchèrent. Il s'agissait d'une capsule blanche de la taille d'un bras humain. Tranquillement, Informateur s'en approcha et saisit l'objet, rien ne se passa. Avec précaution, le geth ouvrit l'objet. Il y trouva une simple manette. Elle possédait trois lumières vertes et un gros bouton. Informateur appuya et l'une des lumière s'éteignit, alors que son compte à rebours s'allongeait de deux heures. Sans attendre, il passa l'objet à ses équipiers, chacun l'utilisa à son tour. Une fois les lumières éteintes la manette devint inerte.

-Nous disposons de deux heures supplémentaires. Il doit probablement avoir d'autres capsules de ce genre dans le champs d'astéroïdes. Peut-être certains ont-ils des armes ou autres objets pouvant être utile. Ouvrez bien l’œil.

Ils continuèrent leur avancé, passant d'un astéroïde à l'autre. Cette fois, il leur fallut beaucoup plus de temps pour trouver une nouvelle capsule. Comme précédemment, Informateur se montra prudent avec l'objet. Cette fois, il y trouva un omnitech reconfiguré en radar. Parfait, le radar semblait détecter les présences, ainsi que les capsules. Coup de chance, une autre équipe semblait être à proximité. Ils entamèrent leur approche. Le geth jeta également un regard à leur minuterie. Presque une heure c'était écoulée. Après plusieurs minutes de déplacement, Informateur aperçu enfin l'autre équipe. Elle était composé de trois quariens et ils avaient trouvé une capsule. L'un d'eux commença à l'ouvrir quand une alarme résonna sur l'omnitech du geth. L'alarme devait les prévenir que la capsule était piégé.


-Attention, c'est un piège.

L'un des quariens se retourna en entendant Informateur, mais c'était trop tard. Un clic se fit entendre, attirant l'attention des trois quariens. L'instant d'après, un puissant flash lumineux se produisit. Cela fut sans effet sur le geth et son équipe, mais les trois quariens furent aveuglés. De plus, selon le radar, cela avait attiré l'attention d'ennemi potentiel. Deux points rouges s'approchaient rapidement. Sans attendre, Informateur, Killick et Vision rejoignirent les quariens aveuglés et les tirèrent derrière des renfoncements de l’astéroïde. Quelques instants plus tard, deux quariens armés se posèrent, car ils disposaient de jet pack.

-Ces recrues doivent sûrement être proche. On les trouve et on les élimine.

Informateur avait une idée, risqué par contre. Il attendit, les quariens se séparèrent, l'un d'eux approchant de sa position. Dès qu'il estima que le quarien était assez proche, Informateur se prépara. Tout ce qu'il avait besoin, c'était quelques secondes. Le quarien se détourna, c'était suffisant. Informateur quitta sa cachette et fonça vers le quarien armé. Ce dernier se retourna trop tard, se prenant un coup de poing au ventre. Informateur lui arracha son arme des mains et tira sur l'autre quariens. Le tir fit mouche en pleine poitrine. Le quarien se retrouva figé, alors que son collègue se prenait également un tir. Maintenant, ils disposaient de deux armes. C'était un bon début. Il était temps de discuter avec la seconde équipe. Ces derniers commençaient à retrouver la vue. Leurs informations étaient très utiles. Ils avaient trouvé une capsule de temps quelques minutes plus tôt. Autrement, ils avaient également repéré un champ de mine à trois cent mètres plus loin.

Ils continuèrent leur chemin à six désormais, faisant preuve de prudence dans leur déplacement. Pour le moment, l'autre équipe acceptait d'obéir à Informateur. Tant mieux, cela éviterait les disputes de commandement. L'heure suivante fut très productive. Ils trouvèrent un total de cinq capsules, ainsi qu'une autre équipe. Sur ces capsules, trois permirent de rajouter du temps à tout le monde. Une contenait trois armes. La dernière comportait deux omnitechs. Killick prit le premier et le second alla à un quarien répondant au nom de Zicar. Restait à savoir où se trouvait la dernière équipe, celle du quarien prétentieux. Leur position était un mystère pour tout le monde. Informateur décida de ne pas s'en occuper pour le moment. Tout d'abord, chercher un point d'accès pour rentrer.

Au final, leur groupe ne disposait plus que d'une heure et vingt minutes, lorsqu'ils trouvèrent un point d'accès acceptable. Il s'agissait de la baie d'amarrage des navettes. L'accès était surveillé par de nombreux drones, mais aucun agents. C'était plutôt normal. Personne n'avait envie de se balader dans un tel milieu. Informateur établit une stratégie, en discutant avec les chefs d'équipes. Ils disposaient donc de deux plans. Le premier: Profiter du passage d'une navette et s'y agripper afin de pénétrer dans la base. Le second: s'approcher autant que possible, puis attirer les drones et les anéantir avec des hommes en embuscade. Ils se mirent d'accord pour attendre pendant un total de vingt-cinq minutes pour le passage d'une navette. Passé ce délais, ils appliqueraient le second plan. Les groupes se positionnèrent et commencèrent à attendre. Ils attendaient depuis environ 10 minutes lorsqu'ils aperçurent une navette en approche de la station. Voilà leur taxi. Elle avançait lentement, afin d'entamer son approche de la station. Informateur fit signe à son équipe. Ils bondirent vers la navette, profitant de l'absence de gravité. Informateur fut le premier à l'atteindre. Il se glissa son la navette, puis alla frapper plusieurs coups sur la porte gauche de la navette Kodiak. Après quelques secondes, la porte s'ouvrit. Certes, ce genre de chose était dangereux pour la majorité des organiques. Cependant, pour les quariens, ce n'était pas dangereux, après tout, ils étaient constamment en combinaison. C'était d'ailleurs un représentant de son peuple qui regardait à l'extérieur sans comprendre ce qui se passait. Avant qu'il puisse commencer à comprendre, le quarien se prit une décharge paralysante.

Informateur pénétra aussitôt dans la navette. L'équipage se limitait à ce quarien et au pilote. Informateur s'approcha du pilote, posant son arme sur l'arrière de la tête du quarien.


-Pas un son, créateur. Nous avons des passagers à embarquer. Faite un bref demi-tour, puis reprenez votre trajectoire initiale.

Le quarien obéit. La navette fit un bref détour, en passant au-dessus des astéroïdes. Les autres groupes pénétrèrent dans la navette. Puis, la porte de la navette se referma. Certes, à onze, c'était serré, mais peu importe. La navette entama sa descente vers le hangar. Un appel radio de la station demanda le statut de la navette. L'arme derrière la tête du pilote fut suffisante pour le convaincre de continuer à coopérer. Moins de cinq minutes plus tard. La navette se posait dans le hangar de la base. Puis, les portes de la navette s'ouvrir. La première chose qu'Informateur vit à l'extérieur fut de nombreux quariens figés, non à cause de tirs paralysant, mais par la surprise. Informateur s'excusa au près du pilote, lui expliquant la situation. Puis, les recrues sortirent de la navette. Le geth s'approcha de l'un des quariens figé.

-Excusez moi, créateur. Pourriez-vous contacter le commandeur Maesi ou bien l'Opérateur Syneos et les prévenir que nous sommes dans la station.

-... Vous êtes les recrues pour les escouades commandos?


-Oui.

-Bosh... J'ai pas souvenir que quelqu'un ait fait un truc comme vous avant. Déjà qu'une équipe est déjà éliminé.

-Comment cela?

-Bah, un groupe composé d'un crétin et de deux geths. Ils ont chargés l'une des entrées en utilisant des gardes quariens comme bouclier vivants. Ils se sont fait rapidement prendre... Bon, je vais prévenir  vos supérieurs. Ils risquent d'être surpris... du moins, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Mer 09 Déc 2015, 01:10



Programme Phénix




Syneos observait tranquillement la baie d'observation en direction du secteur 5. Sans remue ménage, très calme, seulement une équipe avait tantôt fait beaucoup de bruit, de pieds et de mains afin de tenter à eux seul de briser le blocus d'accès à la station. « Des abrutis sans noms. » entendait-il du commandant Maesi qui passait par là du hangar au centre du commandement pour renvoyer l'équipe. Quant aux autres membres, toujours inaperçus. Malgré le nombre de défense déployé autour de la station et des équipes de reconnaissances déployés, rien ne permit de les retrouver pour l'instant. Nul doute que d'après Chromis et Syneos qu'ils s'étaient regroupés puis caché. Deux gardes avait signalé une équipe dans le secteur 5-3 avant qu'on ne perde contact avec eux. Une nué de drones traqueurs avaient été envoyé mais les initiés ne s'étaient pas attardé à rester sur la position. L'emplacement de la station et de ses gardiens se devaient de rester sur la défensive, envoyer trop de troupes à la recherche des membres rendait bien trop facile l'admission d'équipes chanceuses qui n'aurait pas croiser la route de leurs chasseurs. De plus, comme il se fut passé durant les premières années depuis l'ouverture du Programme, les équipes de la seconde génération avaient battus les membres originels de la CFSI, qui avaient décidé d'aller chercher directement leurs premiers initiés à travers la forêt rocheuse. En effet le champs d'astéroïde était une véritable plaie pour les attaquants et un terrain très irrégulier et couvert. L'espace plus dégagé des astéroïdes autour de la station permettait un visuel plus correct et une possibilité moindre d'embuscade. Mais cela n'avait pas empêché cette fois de s'être fait avoir d'une autre manière plus subtile que d'ordinaire.

L'alarme qui sonnait la fin de l'épreuve avait sonné, Syneos se demandant bien pourquoi de premier abord. Le commandant Maesi, qui était passé quelque temps plus tôt, ressortit de la salle de surveillance de la station.

« Ils sont là. Trois équipes au complet dans le hangar avec une navette. »

« Nous n'avons rien détecté sur les ladars. Comment on-t-il eu cette navette ? »

« Le service de ravitaillement d'Haratar qui devait repartir ce matin pour la station mère. »

« Astucieux. »



« Présentez moi le dirigeant du groupe. »

Le commandant Maesi passait dans les rangs des trois équipes ayant réussi la dernière épreuve. Techniquement ils étaient accepté au sein du CFSI. Techniquement. Mais la précaution était de savoir si leur survie s'était opté plus grâce à un énorme coup de chance plutôt qu'à une très bonne idée et un bon commandement de groupe. A ces mots, la plupart des membres se tournèrent d'instinct vers un geth en particulier. Il avait une plateforme de type chasseur et un capteur olfactif principal de couleur rouge. Un quarien se permit de confirmer le choix de l'ensemble des initiés.

« Je pense qu'on lui doit l'idée de la navette et la réussite de l'épreuve pour nous tous. »

Chromis, Syneos et Maesi se dirigèrent vers l'élu indirect de l'équipe d'un pas rapide. Maesi se permit d'un sourire, timide sous son casque mais bien présent. Puis il demanda d'un air solennel :

«  Et bien je dois dire que tu m'impressionne soldat, c'était quelque peu orthodoxe, pas super bien réglée niveau stratégie mais tu as joué selon les circonstances, improvisé de manière remarquable, commandé comme il le fallait et le plus important : gardé tes hommes en vie tout en réussissant les objectifs de ta mission. Tu nous rend fiers de tes actions… »

Puis il s'adressa globalement dans un élan élogieux.

« Plus besoin de faire durer l'attente, de par votre ténacité et votre travail d'équipe, vous êtes tous engagés dans les rangs du CFSI aujourd'hui. Autant de membres, une première dans l'histoire du recrutement ! Une première dont vous devriez être fier. Et dont vous devriez aussi le remercier, lui, votre nouvelle Opérateur de terrain.  »

La joie se fit sentir dans les rang, comme une envie d'explosion pour les Quariens, mais le professionnalisme restait toujours de vigueur devant la hiérarchie.

Syneos s'avança de quelques pas vers le geth en question lui parlant uniquement en transmission geth silencieuse.

« Tu te nommes Informateur n'est-ce pas ? Je te félicite personnellement, j'avais pris ton cas au sérieux dès le début. Viens allons parler avec le reste de la hiérarchie, nous allons de briefer sur ta première mission. Beaucoup de choses sont en mouvements en ce moment et nous avons besoin des meilleurs. Nous avons besoin d'unités comme la tienne pour continuer à protéger Rannoch. »

Le geth sembla confirmer d'un hochement de tête l'ordre, Maesi en profita pour libérer les autres nouveaux membres de leur protocole habituels.

« Allez, tous à vos chambres, vous pouvez fêtez ça mais toujours dans les normes établit par la charte du CFSI, charte de règlement qui vous sera distribué à votre arrivé dans vos emplacements de dortoirs et que vous devez connaître sur le bout des doigts. Reposez-vous bien, demain vous partez pour Haratar pour la préparation, ils doivent vous débriefer, vous briefer et vous envoyer sur le terrain d'opération dès que possible. »

Alors que le principal du groupe se dirigeait vers les dortoirs, avec un sentiment mitigé entre la joie naissante et la nouvelle si rapide d'arriver en véritable opération, tous ne manquèrent pas de saluer Informateur à leur passage.

Quant à lui, il accompagna les trois dirigeants vers une salle annexe, sûrement pour lui inculquer quelques précisions sur la prochaine mission à venir, venant du Q.G principale, et lui rappeler les principes du commandement. Après la troisième épreuve passé s'étant déroulé comme ça, Syneos avait confiance en ses qualités de meneur, tout autant que Maesi ou Chromis, il avait déjà appris beaucoup tout seul.

Mais là, c'était le début d'une nouvelle équipe, d'une nouvelle aventure pour le geth élu. Le commencement d'un tout nouvel Opérateur au sein du CFSI.

Musique de fin:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Programme Phénix   Jeu 10 Déc 2015, 02:21
Les candidats attendaient paisiblement dans le hangar. Quelques instants après avoir demandé à des techniciens de prévenir le superviseur Maesi, une sirène avait résonné. Elle était sûrement destiné à annoncer la fin de l'épreuve des candidats commandos. Si c'était le cas, la supposition d'Informateur, selon laquelle les trois derniers candidats avaient échoués, devenait réalité. Ils ne restaient plus qu'à attendre l'arrivée des superviseurs. Tandis qu'ils attendaient, les ingénieurs s'approchèrent, retirant les dispositifs placés sur les geth et sur les quariens. Tant mieux, personne n'avait envie de voir ces engins s'activer alors qu'ils avaient terminés leur épreuve. Dès que tous les dispositifs furent retirés, les ingénieurs s'en allèrent, laissant les candidats seuls dans le hangar. Ils commencèrent à discuter entre eux. Nombreux furent ceux qui complimentèrent Informateur sur sa stratégie audacieuse.

-Nul besoin de me féliciter. C'était un travail d'équipe.

Moins d'une minute plus tard, ils étaient tous au garde à vous, alors que les superviseurs débarquaient. Maesi, Chromis et Syneos entrèrent. Les candidats se mirent en rang, attendant de voir comment le commandant Maesi réagirait. Approuverait-il la stratégie employé ou bien aurait-il plutôt des réprimandes à leur faire. Sans attendre, le quarien demanda à connaître l'identité du chef de groupe. Rapidement, les regards convergèrent vers Informateur. Le geth resta muet, guère surpris par le geste de ses compagnons. Après tout, il avait rapidement pris la tête des trois groupes, élaboré la stratégie et avait participé à sa réalisation. Bref, contrairement à certains haut gradé, il avait imaginé un plan et avait été sur le front avec ceux exécutant le plan. C'était souvent quelque chose d'important pour les soldats, voir que leur chef était avec eux sur le front. Qu'il était là, pataugeant dans la boue et le sang, prenant les même risques que ces hommes. N'importe quel soldat aurait plus de respect pour ce genre de commandement, plutôt que ceux qui utilisaient leur grade comme excuse pour se tenir hors de portée des conflits.

Parmi les candidats, un quarien s'avança. Informateur ne connaissait pas son nom, mais il faisait partie du dernier groupe qu'ils avaient rencontré, avant de lancer l'attaque contre la navette. L'avis du candidat quarien fut clair et précis, selon lui, la réussite du groupe était entièrement due à Informateur et sa stratégie. Cela suffit largement pour attirer l'attention du commandement. Chromis, Syneos et Maesi s'approchèrent de lui. Le commandant quarien s'approcha et commença à lui parler. Il commença à commenter le plan d'Informateur. Il jugea le tout comme étant peu orthodoxe, mais faisant preuve d'adaptation selon une situation complexe. Surtout, il le félicita pour avoir accompli le plus important, gardé ses hommes en vie, tout en réussissant la mission.

Puis, le quarien s'adressa à tous les candidats présents, leur annonçant que non seulement, ils étaient acceptés, mais qu'en plus, il avait réussi un exploit historique en étant aussi nombreux à réussir à intégrer le GIP, en une seule fois. Le plus surprenant demeurait cependant la fin de l'annonce du commandant. En effet, sans attendre, il donnait le titre d'Opérateur à Informateur. Ce dernier resta silencieux pendant un moment. À peine entré au sein des commando, on lui donnait un grade plutôt élevé. Quelques acclamations de joie se firent attendre. Killick fit mis signe à Informateur, en disant : donne m'en trois. Le geth avait eu l'occasion d'observer ce geste chez les organiques, destiné à la félicitation et la réjouissance. Il répondit au quarien en effectuant le fameux: donne m'en trois. Le quarien se retrouva à secouer légèrement sa manière, en faisant entendre un léger: aie. Informateur prit aussitôt note: Taper moins fort.

Le geth venait de terminer de prendre sa note personnelle lorsque l'Opérateur Syneos entra en contacte avec leur, par transmission silencieuse geth. Informateur l'écouta en silence. Il devait donc resté pour recevoir ces ordres. Il acquiesça, démontrant qu'il avait compris. Le commandant Maesi fit une dernière annonce et tout le monde commença à s'en aller. Les nouveaux commandos saluèrent Informateur au passage, tandis que ce dernier suivait Maesi, Chromis et Syneos. Tandis qu'ils avançaient, Informateur réfléchissait, songeant aux missions possibles qu'il aurait dans l'avenir. Le geth espérant qu'il serait libre de former sa propre escouade. Déjà, il avait l'intention de prendre Killick et Vision avec lui. Ils avaient montré des qualités et des aptitudes qu'il jugeait très utile. Il estima ensuite qu'avoir trois autres membres seraient l'idéal: un expert technologique pour le piratage et l'infiltration informatique, un tireur d'élite et finalement un pilote. Cela pourrait prendre du temps pour trouver de bon candidats, mais Informateur était patient.






Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Programme Phénix   
Revenir en haut Aller en bas
 

Programme Phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Bordure extérieure-