AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Vaznar Corbulo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Vaznar Corbulo   Ven 23 Jan 2015, 23:21
Registre Galactique des espèces
VAZNAR CORBULO

Informations primaires

Sexe : Masculin
Race : Turien
Âge : 23 ans
Faction : Armée Turienne
Poste / Grade : Enseigne
Parenté : Barius Corbulo, père. Desolia Corbulo, mère. Decimus Corbulo, frère ainé. Marius Corbulo, frère aîné.
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Parthia


Histoire


- Debout Vaz' ! Debout et cours !

Le jeune turien était là, en rase campagne, immobile sur les mains et les genoux, tentant piteusement de calmer ses poumons qui semblaient aussi enflammés que Palaven elle même. Ses jambes aussi lui brûlaient. Vaznar n'avait pas souvenir d'avoir jamais autant courût de sa vie. Ni si vite... Ce qu'il avait vu dépassait tout simplement son entendement, et si on lui avait dit qu'il vivrait cela une semaine auparavant, il ne l'aurait jamais crût, aussi crédule qu'il puisse être du haut de ses dix ans. Plusieurs kilomètres derrière lui, la cité où il avait vécu ses deux dernières années brûlait si bien que le ciel était devenu d'un noir sinistre. De titanesques monstres d'acier déambulaient entre les buildings qui tenaient encore debout par on ne sait quel miracle. Vaznar luttait pour retrouver le contrôle de sa respiration, qui se faisait aussi laborieuse que douloureuse. Mais il se refusait de pleurer.

- Peux pas... lâcha t'il sur un ton si bas que lui même ne l'entendit quasiment pas.

- Tu peux.

Marius Corbulo avait presque seize ans, Mais il en semblait trente. Il avait quasiment fini la période de formation de son service militaire quand les moissonneurs avaient attaqué. La base de la quelle il dépendait avait tout simplement été balayée par la puissance de feu ennemi.

- Je sais que tu peux ! Tu as survécu pendant 3 jours là-bas, tout seul ! On est pas en balade, alors bouge toi le cul ! Et EN AVANT !

C'était vrai, Vaznar avait survécu tout seul dans cette enfer pendant trois jours. Avant que son frère ne le retrouve finalement. Mais la façon dont Marius amenait le sujet avait nettement plus de gueule que la réalité. Il s'était caché, et il avait fuit. Ni plus, ni moins. Tandis que dans les rues, les turiens adultes continuaient un combat perdu d'avance. Marius avait passé tout le trajet à lui aboyait "de se magner". Si bien que Vaznar en était venu à détester son frère. Détester le dernier membre de sa famille qui respire encore n'avait rien de rationnel, mais Vaznar n'était plus lucide. Si il avait pût tuer Marius là, maintenant. Il l'aurait fait. Seul l'épuisement l'en empêchait.

- Tu le peux, si tu le veux. Mais tu ne veux pas ! Ça fait de toi un lâche et faible ! Il n'y en a jamais eut dans la famille, et sur mes ancêtres, tu ne sera pas le premier, alors DEBOUT !

Lâche, faible. Corbulo était certes très jeune, il savait très bien ce que voulait dire ses mots. Il voulait une chose, prouver qu'il n'en était pas un ! Il se força à s'agenouiller, puis à se redresser en titubant.

- Voilà qui est mieux ! Remue toi !

Ses jambes ne lui obéissaient plus, ne lui appartenaient plus. Il voulait courir, mais parvenait tout juste à se déplacer par petit pas chancelants. Il fallait qu'il reprenne son souffle, mais il refusait de s’arrêter ! Il ne voulait pas être un faible, ni un lâche.

Le calvaire dura encore un long moment avant que les frères Corbulo et un petit groupe n'arrivèrent au spatioport de fortune. Le turien était trop exténué pour en être heureux, et bien trop fatigué pour percevoir le danger quand l'enfer s’abattit sur eux. Des troupes moissonneurs avaient pris les fuyards en chasse, et les tout les turiens valides qui accompagnaient le groupe filèrent vers l'arrière garde pour couvrir la retraire du petit cortège. L'ambiance sonore était explosive, mais la voix de son frère fût la seule chose qu'il entendit réellement : Cours ! Ne t’arrête pas !

Ce qu'il fît. Il atteint une aire où un petit cargo commercial aux couleurs de l'Alliance faisaient chauffer ses moteurs. Un homme faisait entrer les derniers passagers à bord quand il remarqua l'enfant. Il passa par tout une palette d'émotions, avant de s'élancer vers le petit turien. Lequel remarqua à peine qu'on le soulevait du sol :

- C'est bon, petit gars ! Je te tiens.

L'Humain le souleva dans ses bras et l'emporta dans la soute du vaisseau. Des gardes humains encadraient l'endroit. Son père leurs avaient parlé des humains, à lui et à ses frères. Des gens paradoxaux, capables du pire égoïsme comme de la plus grande noblesse. Des individus expansionnistes mais des adversaires valeureux. L'Homme qui l'avait secourût revint très vite avec une barre énergétique dextro-aminé.

- Tiens, mange ! intima t'il en s'agenouillant près du garçon.

L’adrénaline retomba, et la douleur physique s'estompa, mais celle, psychologique prît le relais...
Quelques jours plus tard, le vaisseau approcha de la Citadelle.

L'Humain qui l'avait recueilli était un ancien soldat de l'Alliance, qui avait connu son heure de gloire sur Torfan, peu après le raid skylien. Il avait quitté l'Alliance quelques années avant l'arrivée des moissonneurs pour une bévue qu'il se garda bien de raconter. C'est cet humain qui permit à Vaznar de passer les douanes où des milliers de réfugiés étaient bloqués, prétextant l'héberger. Et effectivement, Vaznar vécut au sein d'une famille humaine pendant les deux années qui suivirent. Rien idyllique, mais les humains l'intégrèrent très bien dans leur cadre familiale, si bien qu'il à un temps était question de son adoption au sens légal du terme. Car que ça soit auprès du père Stefen Huxon, de la mère Sarah, ou de leur fille Gillian, le turien faisait déjà plus ou moins partie de la famille. Le turien a beau faire implicitement partie de cette famille, il resta toutefois très obsédé par les paroles de son défunt frère. Cette obsession à prouver sa valeur n'échappa pas au père.

La guerre finit par atteindre la Citadelle, et la petite famille inter-espèce dû fuir la gigantesque station. Elle ne parvint pas à le faire au complet, Stefen fût sévèrement blessé lors de leur fuite et Sarah ne parvint tout simplement pas à quitter la station à temps. Les trois survivants restèrent à bord d'un cargo, que le capitaine avait eut la présence d'esprit de dissimuler sur une planète proche, jusqu'a la fin de la guerre. Le père mourût de ses blessures quelques semaines après cela, léguant sa plaque d'identité militaire à son "fils" et ainsi que la raison de son départ des rangs de l'Alliance. Gillian fût recueillit par une cousine. Vaznar, quant à lui, garda contact avec elle, même si il retourna auprès des siens après la guerre, intégrant l'équivalent turiens des "pupilles".

A quinze ans, le jeune turien s'en alla faire ses classes sur Palaven. Fort de sa volonté de fer et de l'exemple que fût Stefen, il se démarqua durant cette année de formation par ses aptitudes de combattant et de tacticien, en plus de particulièrement s'aguerrir physiquement et de développer un caractère calme mais d'une détermination inébranlable. A la sortie de ses classes, il rempile pour deux ans de formation supplémentaires ayant pour but de le destiner à un rôle de commandement. Ainsi le jeune Vaznar intègre son unité, la 141ème Légion turienne à l'âge de 18 ans avec de solides acquis.

La plupart de la courte carrière de Vaznar se fit dans les systèmes terminus en patrouille, contre les groupements mercenaires ou les pirates. Il y gagne sa première marque de noblesse durant l'assaut de Nefta, un petit planétoïde qui servait de station de ravitaillement aux soleils bleus. L'Intervention au sol prît place en même temps que l'affrontement spatial, mais le détachement turien est attendu en surface. L'Officier commandant meurt avant même d'être sorti de la navette, suivit par onze de ses hommes avant que Vaznar et son groupe ne parviennent à rompre l'encerclement. Se voyant confier le commandement du reste du groupe, Corbulo tente le tout pour le tout et poursuit l'assaut contre la raffinerie. Les turiens parviennent à détruire la station au prix de près de 80 % de pertes. Alors que l'affrontement fait toujours rage en orbite, rendant impossible toute extraction immédiate, Vaznar et les rescapés de son groupe convergent vers une position retranchée pour résister à la contre attaque ennemie. Les combats durent 8 heures avant qu'une navette ne revienne. Vaznar est le seul membre de l’expédition terrestre qui respire encore. Si ce fait d'armes impressionne ses supérieurs et de certains de ses pairs de part sa réussite en dépit de chances de succès restreintes, il n'en récolte pas moins aux yeux d'autres, la réputation de boucher.

Il participa aussi à une traque dans ces mêmes système pendant deux ans pour éliminer des pirates butariens. Cette poursuite se termina par un assaut sur un monde couvert de jungle, qui se solda par une victoire nette et sans bavures. En 2197, Vaznar fait aussi partie des équipes de nettoyage turienne envoyées sécuriser la Citadelle en vue de sa reconstruction. Peu après cela, il est réaffecté à la 43ème Division de Marine Turienne, crée lors de la Guerre de l'Unification mais surtout connue pour participer à des opérations et exercices conjoints fréquents avec les autres espèces. Ainsi, son unité est envoyé épauler les forces de l'Alliance pour restaurer l'ordre sur Eden Prime lors des menaces de sécession. Les six derniers mois, Vaznar et un détachement de la 43ème étaient détachés sur Freedom's Progress avec une unité de Marines de l'Alliance pour garantir sa sécurité, du fait de sa proximité avec les systèmes terminus.




Apparence

Vaznar mesure environ deux mètre de haut, et est dans une condition physique excellente du fait d'une formation militaire exigeante. Il arbore les peintures de guerre de sa planète natale, Parthia, de couleur blanche mais qui pourtant, ne se fond pas dans la teinte grisée de sa peau. Quelques griffures sur son visage témoigne d'une blessure légère subie il y a quelques années. C'est un turien austère, ces yeux vers sombres ne le font pas paraître particulièrement sympathique, et il est, semble-t'il, capable de les rendre dérangeant et difficile à soutenir sur commande. Il porte également des plaques militaires d'identification de l'Alliance, même si elles ne sont généralement pas visibles.


Caractère

Vaznar est un turien au tempérament calme et peu sujet au excès de colère. Il préfère agir froidement : avec ruse et prudence, même si il n'est pas immunisé contre certaine chose qui ont le don de le révulser. C'est un jeune turien fiable, réservé et exigeant. Très attaché à la parole donnée, il est prêt à n'importe quel effort pour tenir une promesse. Même si Vaznar partage peu ses opinions avec les autres et peut se montrer distant, voire froid (surtout avec les inconnus), il observe beaucoup les autres. Il a un faible besoin d'entourage social et se contente d'un petit cercle d'amis. Il n'est pas facile à émouvoir bien que compte tenu de son histoire personnel, il ait une certaine sympathie à l'égard des humains. Il est doté d'un sens de la justice très développé et d'un redoutable pragmatisme. Il n'hésite pas sur ce qui doit être fait ou non. Soldat au caractère impitoyable et appliqué, Vaznar apprécie l'ordre et la discipline, même si il est conscient que la corruption et le chaos qui règnent dans d'autres sociétés peuvent jouer en sa faveur. Par ailleurs, lorsqu'il se lance dans un combat, Vaznar a la réputation d'aller jusqu'au bout, quoiqu'il en coûte.



Compétences / Équipement

Voir ce topic pour l'aide.
Équipement :

Armure : Prédateur X .lourde.
Armes : Phaëton / M-5 Phalanx / M97 Viper.

Compétences :

Militaire : Commando Entrainé / Combattant entrainé
Biotique : Non
Technologie : Mods d'Omni-Tech + furtivité si besoin.




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Possède des plaques d'identification militaires humaines.
Relations avec les autres : Non
Des liens prédéfinis Non


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) :
Comment avez-vous connu le forum ? J'ai cherché sur le net
Est-ce un double compte ? Non
Des remarques ? []



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8006
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Vaznar Corbulo   Jeu 29 Jan 2015, 22:43
Bonsoir Vaznar.

Première chose avant de commencer, je n'ai pas reçu le mot de passe du règlement. Je l'attends, par MP.


Pour le RP maintenant.
Au début de ton histoire, tu est donc sur Palaven si j'ai bien tout compris, pendant la Guerre contre les Moissonneurs. Puis tu est sauvé par l'Humain, avec qui tu vis deux ans. Le seul problème est que la Guerre s'est étalée sur moins d'un an. Autre chose, j'ai vu que tu t'échappe sur un cargo dissimulé "sur une planète proche". Hors, dans le système dans lequel se trouve la Citadelle, il n'y à pas de planète. Du coup...
Concernant ta carrière militaire, les Turiens ne sont pas présents dans les Terminus, c'est même d'ailleurs parce qu'il n'y a pas de races conciliennes avec une armée régulière que tout les indépendants se trouvent là-bas. Du coup, difficile pour toi d'y faire des patrouilles. Même chose pour la planète sur laquelle tu te bats, il n'y a pas vraiment de raisons pour que tu y sois, d'autant plus si elle est dans les Terminus.
Une petite parenthèse par rapport à la planète en question : a 18 ans, il n'y a pas la moindre chance que tu te fasse confier le commandement de la troupe. Tu est beaucoup trop jeune (et ça vaut aussi si tu as 20 ans, 21... Il faudrait que tu ai au grand minimum 25 ans pour y prétendre). Et un petit conseil : le fait que tu sois le seul survivant après une telle attaque est limite grosbill, c'est à dire que tu abuse un peu de ta puissance. Ça passe, mais c'est sans doute la seule fois où ça sera le cas.

Enfin, la catégorie Équipement et compétences.
Les armures supérieurs sont réservées aux vétérans. Tu est donc trop jeune pour y prétendre, je te conseille de te rabattre sur une moyenne, plus adaptée à toi. J'ai noté que tu avais aussi oubliée la partie technologique.

Je te laisse faire les corrections, bon courage à toi.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
 

Vaznar Corbulo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Abandonnées-