AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 CODEX : ABYSSES GRICHTÈQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2150
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: CODEX : ABYSSES GRICHTÈQUES   Mar 20 Jan 2015, 19:49


- Zone Stellaire -
ABYSSES GRICHTÈQUES

Zone stellaire à dominante Volus et Turienne, ayant colonisés certaines de ses planètes, les Abysses Grichtèques restent néanmoins méconnues, et recèlent sans doute encore de trésors oubliés des Prothéens et d'autres races plus anciennes. La planète mère des Vorchas, Heshtok, s'y trouve.

Le Relais Grichtèque se situe dans le système Xe Cha

SYSTÈMES STELLAIRES DE LA ZONE

LA CARTE GALACTIQUE



KYZIL

Système stellaire abritant le monde natal des Vortchas, Kyzil voit sa fréquentation augmenter en raison du dysfonctionnement du relais cosmodésique. Les Vortchas éduqués tentent de construire une coalition entre vortchas forte et leur permettant de survivre en comptant seulement sur leurs moyens.

Planètes du système :

- Naskral : Naskral est une petite planète chaude en orbite synchrone avec Kyzil, possédant une modeste exploitation minière sur son côté sombre. Dans la génération suivant le premier contact entre les Vortchas et les autres espèces galactiques, des entreprises minières automatisées Vortchas tentèrent de l'exploiter, pour ne trouver que des partenaires commerciaux déja présents et sans volonté de partage. La culture Vortcha les privèrent eux même de leurs droits pour exploiter la planète, leur revendication juridique étant soutenu par la violence et la position dominant/dominé. Cette dernière partie est illustrée par les entreprises exploitant Naskral qui engagèrent une véritable armée de mercenaires. Le stratagème Vortcha se retourna contre eux, et ils ne purent alors jamais réclamer la planète selon leurs propres lois. La donne a changé depuis que la planète est quasi-inaccessible à ceux qui sont extérieurs des Abysses. Ils peuvent ainsi exploiter le minerai sans craindre de représailles.

- Heshtok : Sa description détaillée se situe dans les destinations possibles des Abysses Grichtèques. Veuillez vous y référer pour voir sa description.

- Parasc : Désert sans vie, Parasc fut colonisée quelques temps après le premier contact avec les Vortchas. Plusieurs sociétés minières Asari, en collaboration avec un organisme de bienfaisance basée sur la religion siariste asari nommée "Esprit et Main", construisirent des colonies à la surface et des stations en orbite. Ils ont prit des orphelins vortchas d'Hestok qu'ils ont éduqués sur une vie non-violente et les employèrent par la suite dans les mines. Bien que les efforts de "Esprit et Main" étaient dans un but purement colonial d'abord, les Vortchas éduqués sont devenues des célébrités mineures quand la communauté galactique s'aperçut que l'habitude vortcha d'utiliser la violence pour communiquer n'était pas innée. Plusieurs d'entres eux ont voyagé dans l'espace concilien au nom de leur race, mais la faible espérance de vie des Vortchas fit que leurs carrières furent très brèves. Même aujourd'hui, les entreprises qui emploient des Vortchas ont désormais deux solutions : soit éduquer des orphelins pendant plusieurs années pour en faire des travailleurs non violent, mais déjà agés. Soit embaucher des Vortchas adultes déjà autonomes, mais violent. Nombre des Vortchas éduqués ont participé à la Grande Guerre.

- Lihrat : La géante gazeuse hydrogène-hélium Lihrat fut le site d'un affrontement très bref, mais décisif entre les forces Moissonneurs et les Vortchas. Elle a été décrite maladroitement dans les médias comme étant "l'affrontement entre des machines meurtrières multimillénaires et une bande d'adolescents", en référence à la courte espérance de vie et l'inexpérience des Vortchas. En réalité, la plupart des vaisseaux de la Flotte Vortcha étaient commandés par des membres d'un autre espèce pour justement éviter l’inconvénient de l'inexpérience... Mais la description colle encore, les machines n'eurent aucune pitié de la flotte légère stationnée là.
L'extraction d'hélium3 a repris son cours depuis trois ans.

- Rustaka : Cette géante gazeuse méthane-ammoniac n'est toujours pas réexploitée depuis la destruction de ses installations il y'a de cela plus de dix ans. Les vaisseaux Vortchas peuvent effectuer leur décharge statique ici avant de quitter le système.

THAL

Système a deux ceintures d'astéroïdes, le système Thal accueille quelques planètes intéressantes de par leur phénomènes.

Planètes du système :

- Garan : Garan est la planète du système la plus proche de l'étoile de classe K. Les températures du côté ensoleillé atteignent plus de 2 800°C, assez pour faire bouillir la terre et la pierre. Ces gaz sont ensuite charriés par les vents jusqu'à des températures plus clémentes pour que ces gaz se condensent, créant un phénomène météorologique inhabituel : des pluies de roches. Largement inexploitée à cause de sa chaleur rendant l'utilisation de vaisseaux classiques trop dangereuse, et même si l'utilisation des vaisseaux de classe "inferno" récoltant de l'ézo à de très proches distances des étoiles pourraient le faire, le peu de ressources intéressantes rend l'entreprise vaine.

- Sarait : Planète tellurique de grande taille, Sarait possède une atmosphère riche en méthane, pouvant faire penser à une planète serre comme Vénus. Cependant, quelques sociétés de terraformation ont jetées leurs dévolu sur la planète depuis la découverte de cyanobactéries dans les étendues d'eau liquides près des pôles. Il existe certaines preuves que l'atmosphère fluctue d'une dominance en oxygène à une dominance en méthane depuis des millions d'années. Chaque cycle dépendent de la richesse en nutriment des océans, accroissant ou bloquant la prolifération des bactéries.

- Altakiril : Altakiril est un monde-éden à la frontière extérieure de la zone habitable de son étoile. La planète est en grande partie gelée, mais elle abrite un écosystème à base d'acide dextro aminé près de l'équateur. Ces espèces ont évoluées pour résister au froid glacial et compense les pertes de l'hiver par une spectaculaire explosion de population lors des longs étés doux.
Des colons turiens, hardis et indépendants ont colonisés la planète. Les Quariens s'y sont également intéressés avant d'être découragés de tout effort de colonisation en raison de la virulence de la vie microbienne durant la saison chaude. On ne mentionne aucune relation entre les colons d'Altakiril et les Seigneurs de la Guerre des Abysses Gritchtèques.

- Tyrix : Tyrix est l'un des plus gros élément de la première ceinture d'astéroïdes, un astéroïde métallique avec un noyau de fer-nickel sous un manteau rocheux d'olivine. Il s'agit peut être d'un vestige d'une protoplanète stoppée dans son développement à cause des perturbations gravitationnelles de Xercéo.

- Xercéo : Géante hydrogène-hélium standard avec de nombreuses lunes, Xercéo à été développée en même temps qu'Altakiril. On pense que la majorité des installations hormis les centres d'extraction d'hélium-3 étaient militaires, en raison de la société militarisée qu'ont développée les Turiens.

- Virits : Virits est un gros astéroïde rocheux dans la ceinture de Rakari, la seconde ceinture d'astéroïdes du système. Il est indiqué sur les cartes stellaires car des astronomes d'Altakiril l'observent à certaines périodes de sa course autour de son étoile avec des télescopes de faible puissance afin d'étudier sa taille et son évolution.

URLA RAST

Ce système est partagé entre des appellations volus et asaris, les deux espèces ayant voulu tirer profit de ses ressources en même temps.

Planètes du système :

- Bovis Tor : Bovis Tor signifie « mer scintillante » dans l'ancienne langue volus. En effet, sa surface est riche en carbone et surtout en corindon, que la fournaise tenant lieu d'atmosphère chauffe à blanc au point de le faire briller. Son atmosphère très dense à base d'azote et d'oxygène ne rend pas la planète propice à la vie pour autant, en raison des températures en surface.

- Talis Fia : Talis Fia est capable d'accueillir la vie... à condition que cette dernière puisse respirer l'ammoniac. Découverte par des exploratrices asari, cette planète a fait office de monnaie d'échange entre les mains du Conseil, qui a rapidement ratifié un accord de colonisation avec sa riche race inféodée, les Volus : le Conseil acceptait de financer l'effort de colonisation volus en échange de bénéfices commerciaux conséquents. S'ensuivit un mouvement migratoire massif, peu commun chez les Volus, et une douzaine d'années de profits pour le Conseil avant l'éclatement de la bulle colonisatrice.
Aujourd'hui, l'âge d'or économique de Talis Fia est révolu de longue date et les entreprises modernes sont des entreprises volus lésé économiquement. La piraterie handicape lourdement l'import-export, d'autant que les Volus représentent un gibier facile pour ces criminels bien armés. Les colons doivent faire face à leur isolement et tenter de le surmonter en passant des accords avec des Vortchas en guise de milice armée.

- Doz Atab : La géante de glace Doz Atab (« gardienne céleste ») apparaît bleutée en raison de son atmosphère à base d'hydrogène et de méthane. Son obliquité provoque des changements de température radicaux d'une saison à l'autre.

- Rosh : Assez large pour être considéré comme une planète naine, l'astéroïde Rosh a été colonisé que très récemment, à peine une quinzaine d'années. Ce corps céleste est exploité pour ses dépôts de platine qui est ensuite utilisé dans les cellules de combustible à hydrogène. Avec un espace très ouvert et peu de restrictions sur la construction ou l'immigration, Rosh est à l'image de l'ensemble des Systèmes Terminus, un bon endroit pour se construire une vie et se faire oublié durant quelques décennies.

XE CHA



Planètes du système :

- Zada Ban : Zada Ban est une grande planète très dense nommée d'après le dieu volus du châtiment. Sa croûte est riche en uranium, érodé par les vents qui créent d'énormes tempêtes de poussière radioactive sur toute la surface. Les Volus de Talis Fia ont passé la planète au crible à l'aide de sondes spatiales et de robots de forage téléguidés. Résultat de leurs analyses : ils ne sont pas les premiers à exploiter cette planète. On trouve en effet près de l'équateur des matières plastiques issues d'une station minière datant d'environ 50 000 ans. Curieusement, les mines à proximité n'étaient pas à court de minerai d'uranium. Elles avaient été abandonnées au maximum de leur rentabilité.

- Aphras : Découverte unique, Aphras est une « jumelle-éden » : une planète dans un système solaire qui dispose non pas d'une, mais de deux planètes de masse suffisante pour développer une atmosphère azote-oxygène dans la zone habitable circumstellaire. Des fossiles attestent de la présence de vertébrés et même d'une espèce aviaire intelligente arrivée à l'Âge de bronze. Toutefois, le seul signe de vie sur la planète se résume aujourd'hui à des organismes marins unicellulaires. Toutes les autres créatures ont subi une brusque extinction sous forme d'impacts titanesques qui ont vaporisé d'énormes quantités d'eau et saturé l'atmosphère de poussière. Il a été prouvé qu'il ne s'agissait pas, comme on le pensait à l'origine, d'une collision avec les fragments d'un astéroïde : les cratères étaient dirigés précisément vers les centres démographiques.

- Tosal Nym : Jumelle d'Aphras dans l'habitabilité comme dans la tragique extinction, Tosal Nym était un joyau exceptionnel : un deuxième monde-éden dans la même écosphère qu'Aphras. Moins ancienne que cette dernière, elle n'en abritait pas moins de nombreuses créatures aquatiques invertébrées, comme le prouvent les fossiles retrouvés. Hélas, des cratères identiques à ceux d'Aphras ont créé un linceul de poussière qui a tué 99 % du biotope local. L'espacement régulier des cratères indique une attaque coordonnée et simultanée depuis plusieurs points sur la planète, plutôt qu'une collision avec un astéroïde ou l'éruption d'un supervolcan.

- Vem Osca : La Pégaside Vem Osca (« témoin éploré » en volus ipérien) est une planète hydrogène-hélium à faible densité dotée de plus de 35 lunes. Certaines années, 33 d'entre elles sont visibles simultanément depuis la surface de la planète, sous les caméras de sondes spatiales venues de toute la galaxie.

DESTINATIONS


Pour visiter une des destinations ci-dessous, il vous suffit de cliquer sur l'un des lieux afin de passer en vitesse SLM et les explorer !

-| Planète particulière |- :

-| Objets stellaires |- :
-| Retour au Secteur |- : Secteur 2 - Systèmes Terminus
-| Retour à la vue globale |- : Galaxie - La Voie Lactée




Éteindre la musique






Revenir en haut Aller en bas
 

CODEX : ABYSSES GRICHTÈQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Les Abysses Grichtèques-