AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Rencontre des sommets de l'évolution.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Rencontre des sommets de l'évolution.   Dim 18 Jan 2015, 15:01
Intervention MJ : NonDate : 15 Janvier 2200 RP Tout public
Argonar Dal'Shan ♦ Urdnot Krusk
Rencontre des sommets de l'évolution


Même si cela fait dix ans que s'est achevé la Grande Guerre, l'Hégémonie butarienne n'a vraiment commencée à se réintégrer à la communauté galactique diplomatiquement qu'il n'y a peu. Alors, quand on a proposé à Oprathor Dhasdastar : l'étoile montante de la diplomatie butarienne, une rencontre avec la diplomatie Krogan traitant de quelques contrats commerciaux et surtout de la fondation commune d'une SMP interraciale, l'on peut dire qu'il a été, des plus que septique, sans le montrer à quiconque toutefois.
En effet, bien qu'il ait fait le tour des ambassades butariennes, y occupant différents postes allant du simple sténo-dactylo, au "représentant" du gouvernement butarienne surveillant l'ambassadeur en place, Oprathor n'a jamais été de ceux qui menaient directement les entrevues, ainsi, cette rencontre avec les korgans serait son lancement sur la piste des ambassadeurs et autres diplomates de l'Hégémonie.
Oprathor Dhasdastar, est très jeune pour les standards de la diplomatie et de la politique, qui sont souvent occupés par des vieux grigous et des vieilles mégères, cela s'explique par ses antécédents :
Jeune esclave de 14 ans lors de l'invasion des Moissonneurs, en tant qu'investissement, il avait été formé à tous les arts de l'écriture et de la parole, car son maître possédait une faiblesse en la présent de son inimitié pour les arts oratoires et écrits et de plus, cela sonnait bien d'avoir son secrétaire personnel.

Par la grâce de ces faits, le jeune esclave butarien eut la chance de posséder un charisme très utile, ainsi, lorsque les Moissonneurs vinrent sonner à la porte de Khar'Shan et que son maître fut tué, il réussit à s'enfuir en campagne où il put s'unir avec un groupe de soldats des vestiges de l'Armée butarienne, habile, il manigança pour éviter de combattre trop près de l'ennemi tout en s'assurant un minimum de satiété.
Vers la fin de la guerre, lui et son groupe qui unissait d'anciens soldats et des civils aient pris les armes, était un petit groupe avec lequel il fallait compter pour pouvoir survivre au pandémonium qu'était Khar'Shan.
Et lui, Oprathor Dhasdastar, était le représentant "officiel" de ce groupe, du fait de sa fonction, il eut de bonnes protections et fut à même de mener des négociations avec les différents groupes de combattants de Khar'Shan pour qu'ils s'accordent et s'entraide. Cependant, la fin de la guerre venue finalement et avec elle, le retour de l'Hégémonie Butarienne qui prit rapidement pied sur Khar'Shan pour restaurer l'ordre et la sécurité de ses concitoyens, bien entendu. En tant que diplomate, il tenta de négocier audacieusement avec l'un des dirigeants de l'Hégémonie Butarienne qui était venu proposer à ce groupe de réintégrer sans faire de vague le nouveau gouvernement, bien que l'audace ne suffise pas à remporter quoi que ce soit d'avantageux, il eut la chance d’être repéré par l'une des mains du dirigeant Ka'hairal Balak : Argonar Dal'Shan.
Celui-ci, appréciant la justesse d'esprit du jeune Dhasdastar, ou plutôt sa langue acérée, le prit sous sa protection et s'assura qu'il puisse suivre des études plus complètes, puis lorsqu'il arriva au pouvoir en 2194, il fit en sorte qu'Oprathor devienne progressivement un fin connaisseurs des faits diplomatiques, politiques et économiques, de facto, le jeune Butarie fut donc traîné dans toutes les affaires diplomatiques de l'Hégémonie Butarienne, de l'accord avec Aria, à la signature d'un tierce, mais important contrat commercial avec un tel ou un tel, il gagna en expérience comme en sagacité en étant une ombre sans importance.

Mais désormais, fort de ses 27 ans et son expérience des plus basses et des plus hautes instances de la galaxie, il va pouvoir enfin devenir la main gauche du Galant'ark Dal'Shan, le Héraut grandiose et "ingénu" de l'Hégémonie Butarienne pour leurs plus grandes gloires... et en premier lieu de ces étapes, il se fera un plaisir et un honneur, que de mener une rencontre diplomatique avec ceux qui pourraient servir l'Hégémonie, comme ils pourraient se servir d'elle.

« Superbe » Pensa-t-il, en voyant la beauté naturelle non préservée des déserts de Tuchanka qui montraient bien qu'un accord commercial concernant l'agriculture serait utile à tous les partis, car avant de penser "esthétique", il fallait penser avant toute chose, "avantage".
Finalement, sur ce paysage, la navette commença à glisser vers le sol de la planète sonnante d'un hiver sans fin qui n'était que bien peu hivernal. « Où vais-je donc atterrir ? » Se demanda, Oprathor Dhasdastar, main gauche d'Argonar Dal'Shan, plus jeune et compétent diplomate de l'Hégémonie Butarienne.


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Voir le profil de l'utilisateur


Fils de Kalros
Messages : 216

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Mar 20 Jan 2015, 12:05
Les dents ornant sa gueule béante glissèrent doucement sur la carapace du crâne sur lequel il s'amusait. Une carapace malmenée par des siècles de survie, propriétaire d'un être vivant formé à résister à de nombreuses mésaventures. Les dents du Varren s'éloignèrent bientôt du sujet de son attention. Sa gueule se referma, puis il vint se placer docilement au creux du flanc gauche de son maître. Ce dernier, véritable montagne de muscles, semblait plongé dans de profondes pensées, le regard vide et les lèvres esquissant quelques mouvements. L'animal à quatre pattes émit un petit gémissement, inquiet du détachement de son maître à son égard. Le son monta aux oreilles du Krogan qui baissa lentement la tête vers son animal de compagnie. Un sourire se dessina sur son visage, la vue du Varren semblant l'apaiser de façon bienvenue.

"-Pépère... Ah, si tu savais comme ce foutu Univers de daube me déçoit. Moi qui pensais qu'en quittant notre planète il y a 46 ans, j'allais découvrir des races passionnantes, dignes de vivre... Moi qui prenait les Krogans pour des abrutis de base... Arh, une désillusion pareille ça vous marque à jamais. Tellement déçu, tellement. Les Asaris d'abord, puis les Quariens et les Geths. Et maintenant se sont ces benêts d'Humains. Je les appréciais avant, si si. J'y voyais ce que nous aurions pu devenir si notre bêtise ne nous avait pas fait ravager notre monde. Mais, prrrr! Des imbéciles, eux-aussi. Ce minable politicard m'a démontré à quel point les êtres Humains sont indignes d'intérêt."

Krusk fit une pause, la poitrine gonflée par la colère au souvenir de cette honte que fut le Traité de Farixen deuxième du nom. Une perte de temps à presque tout les niveaux, si ce n'est celui d'avoir mis tout le monde sur le cul en refusant d'argumenter pour disposer d'une flotte. Au moins cela donnerait du grain à moudre aux médias galactiques, et ferait oublier les Krogans pour un temps, chacune des races surveillant plutôt son concurrent direct. Oui, au moins Krusk avait-il permis à son peuple, avec l'accord de Wrex, de disposer d'un sursis appréciable pour se développer tranquillement, sans attirer à eux des articles de mises en garde s'ils avaient tenté de disposer d'une flotte. Krusk avait fait un compte-rendu à Wrex. Il ne lui avait rien caché non plus de son sentiment personnel sur les autres races dirigeantes. Le Chef de Clan semblait en accord avec ses propos, mais néanmoins avait conseillé à son représentant de modérer ses paroles et de n'en faire part à personne d'autre, voir même de calmer son jugement. Krusk s'était incliné, sans pour autant accepter de revoir son mépris réel envers les espèces conciliennes à la baisse. Cela le bouleversait plus que de raison, car s'était bien là le premier désaccord idéologique entre lui et son Chef.

"-Pépère, n'arrête donc pas, reprend moi ce massage, ça me fait du bien" , grogna le Krogan en désignant son crâne au Varren.

Celui-ci entreprit alors sa tâche dans la seconde, tout heureux que son maître ait repris conscience de son existence. Il faut dire que pépère connaissait Krusk depuis des années. Le Krogan l'avait trouvé en 2193, quelques semaines à peine avant son intégration au cercle très fermé des représentants du Clan Urdnot. L'animal délirait, abruti par la faim, et était venu buter dans les fesses de son futur maître, alors en pleine observation d'un insecte qu'il n'avait encore jamais vu sur sa planète. Krusk s'était tâté de le manger (le Varren, pas l'insecte). Au final, il s'avoua que Kiki son ancien Varren lui manquait terriblement, et prit donc Pépère sous son aile. En vérité, il le vu très peu durant ces dernières années, car assez peu présent sur son monde natal, et il était hors de question de l'emmener vadrouiller avec lui sur les autres planètes. Cela ferait tâche pour quelqu'un se présentant comme un diplomate courtois, cultivé et sage.

"-Je sais que ce n'est pas moi. Je veux dire, j'ai toujours prôné l'entente et la coopération entre les espèces. La mort d'un personnel qui n'est pas un connard fini m'a toujours profondément rebuté, mais par Kalros!!! Pépère, je crois vraiment que je suis en train de devenir xénophobe. Et pas qu'un peu. Oh, pas pour tous les Aliens. J'apprécie toujours autant les races délaissées. Mais franchement, plus les mois passent et plus je développe une haine sans fond pour ces Asaris, ces Quariens et ces Geths! Et maintenant ces Humains, eux-aussi. En même temps ce n'est pas plus mal, me diras-tu. Si tu pouvais causer. La découverte des races dominantes m'a fait reprendre confiance en mon peuple. Nous ne sommes pas si stupides que ça au final. Pas si destructeurs et aveugles. Au contraire. Tu vois, mon Pépère, j'ai encore au moins trois bons siècles à vivre si la mort ne vient pas me faucher de façon précoce. Et bien je pense sincèrement que nous allons assister à un conflit majeur entre les Humains et les Turiens. Avec les Asaris en arrière-plan qui essaierons de tirer leur épingle en jouant double-jeu. C'est pour ça d'ailleurs qu'il faut que les Krogans se préparent. Qu'on se relèvent. Car à ce moment là, nous devrons être prêts pour pacifier cette galaxie de cons."

Plusieurs minutes passèrent ensuite durant lesquelles Krusk savoura le bruit du vent parcourant les étendues désertiques et s'engouffrant entre quelques monceaux de ruines éparses, vestiges d'une époque pleine de promesses. Pépère, qui visiblement commençait à avoir des crampes à la mâchoire, arrêta son travail et vint se caler dans les bras de son maître qui venait de s'allonger en fermant les yeux, afin de faire corps avec l'essence spirituelle de sa planète. Le calme. Quel bonheur. Ne rien faire. Ne plus rien penser. Apaisement total. Bercé par les vents chaleureux et bienveillants de Tuchanka. Le pied!

Soudain, une note dissonante vint rompre cet équilibre parfait. Krusk pesta contre cette interruption malvenue, tandis que Pépère, surpris, s'éloignait de quelques pas tout en observant son maître. L'Omnitech du Krogan s'était allumé. Les vacances se devaient bien de finir un jour, après tout. Se relevant de toute sa hauteur, le Triangle s'éclaircit la voix tout en faisant glisser sa main gauche du front jusqu'au menton. Puis il porta son bras supportant l'amélioration technologique vers sa bouche. D'un coup de menton il autorisa l'ouverture du canal. Une voix qu'il reconnu pour être celle d'un des deux Gorilles mit à sa disposition pendant son séjour de repos sur la planète s'éleva alors.

"-Krusk! On a un cinglé qui vient d'atterrir sur la frontière, dans la partie du Clan Chelod. D'après ce que j'en ai compris il s'agirait d'un Butarien que Wrex a accepté de recevoir pour je ne sais quoi."


Un électrochoc parcouru l'échine du Krogan. Un Butarien! Enfin! Bénédiction! Une des seules espèces en laquelle il avait encore un minimum confiance et espoir. Bien que la bêtise grossière de celui-ci freine quelque peu son enthousiasme.

"-Attend, on ne lui a pas donné des coordonnées d'atterrissage à ce bonhomme?"

"-Beh j'en sais rien moi, Krusk. Wrex a déjà envoyé un foudre de guerre avec toute sa clique le repêcher. Mais il m'a demandé de te prévenir aussi, alors moi je m'exécute. C'est tout ce que je sais."

"-Et merde! Si ce Butarien se fait trucider par ces abrutis du Clan Chelod, on va mal commencer notre future collaboration. Rameute Gorgork, on se porte au devant du problème sur l'heure, tous les trois. Je m'équipe et je vous rejoins sur notre avant-poste le plus proche du point de chute de notre cible. Balances moi les coordonnées mon vieux."

Pourquoi, par toutes les burnes Kroganes, pourquoi les choses ne pouvaient-elles pas tourner rond pour une fois?! Fait chier.


Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-





ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Ven 23 Jan 2015, 14:30


« Non, de non ! DE NON ! Les Krogans et leur contrôle de vole, ce n'est pas encore ça... ou était-ce juste la stupidité du pilote qui l'avait conduit à se poser ici ? » Pensa l'éminent émissaire éminemment nommé par l'Hégémonie.
Elle, qui bien entendu, doutait de tout le monde, tout le temps, partout et en chaque saisons, chaque jour et chaque heure et même chaque minute pour les pires stratèges Butariens qui inventaient et réinventaient des scénarios, allant de l'invasion bis des Moissonneurs à une guerre galactique généralisée... où les Butariens seraient neutres. De là, l'on pourrait croire que la sécurité Butarienne s'étaient préparées à toutes les possibilités entourant Tuchanka et ses gentils habitants : les Krogans, eh bien non.
Et c'est pourquoi, à cause de cartes faussées, d'informations erronées, de contrôleur Krogan, de l'alcool qui a dû être bu par quelqu'un quelque part, ou d'un fatras galactique, ils ont atterri n'importe où, mais pas où il fallait, non d'un désert désertique sur Tuchanka, ils n'étaient pas au bon endroit.
Inévitablement... le pilote avait affirmé à Oprathor Dhasdastar qu'ils étaient là où il fallait qu'ils soient, non sans humour surement, s'il avait su qu'il se trompait, « cet imbécile » pensa l'éminent.
S'étant éloigné avec ses trois gardes du corps de la navette, il se retrouva rapidement et sans sommation encerclé par une meute de Krogans en colères, car probablement, très probablement, ils ne s'attendaient pas à recevoir des hôtes, dans leur... taudis.

Quand ils eurent suffisamment encercler les Butariens pour sadiquement leur faire comprendre qu'ils avaient perdu quoi qu'ils fassent de violent, le diplomate se décida à utiliser son arme secrète : la parole.
« Holà Korgans, sachez que nous sommes venus en paix, oui la formule n'est pas originale, mais comprenez... » il préféra laisser quelques secondes passer ; qu'ils se concentrent sur lui et ses mots. « Qu'il ne nous serait d'aucune ! Je dis bien d'aucune, avez-vous entendus messieurs, d'aucune ! » Déclara-t-il en adressant cette "aucune" à ses Butariens. « D'aucune utilité, que de faire feu ici ! Pourquoi ? Car oui vous pouvez nous tuer et avoir une sorte de contentement lié à l’adrénaline d'avoir tué des êtres, mais ! Tout d'abord, quand bien même, vous êtes intelligents et donc dotés de la sainte rationalité ! De là, il est moralement réprimable que d'éliminer qui que ce soit, si nécessité n'est pas, ensuite ! Nous pouvons Vous être utile et cela suffisamment pour que vous puissiez gagner à nous écouter, plus qu'un peu d'adrénaline, croyez-nous ! Ou pas... faites un choix et faites le bien ! »







« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Voir le profil de l'utilisateur


Fils de Kalros
Messages : 216

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Ven 06 Fév 2015, 22:07
Une bataille est toujours un lieu propice en explosions de tout genre, en vacarme pas possible, en gaspillage de munitions et en bouts de viandes qui volent en l'air dans une déferlante de liquide rouge, vert, ou bleu. De loin, le spectacle vaut son pesant de cacahuètes. Cela en deviendrait presque un Art. De près, c'est le gros bordel. En temps normal, les races s'étripant joyeusement sont déjà assez bruyantes comme ça. Mais lorsque le conflit met en relation la seule race Krogane, que mère Nature a eu, un jour, la folie de créer (Père Nature avait du y aller un peut trop fort dans mémère), alors la démesure guerrière prend tout son sens. Car en effet, sur une zone très localisée et très restreinte de la frontière Urdnot/Chelod, il n'y avait au final que quelques dizaines de Krogans qui "discutaient" gentiment de qui avait la plus grosse. La plus grosse tête de gland du secteur.

Mais ces sympathiques gaillards faisaient tant et si bien de barouf qu'un spectateur ne disposant que du son aurait pensé assister à l'étripage de centaines de joyeux lurons. Pour toute autre race, une balle, et on en parle plus. Pour les Krogans... Et bien disons que pour les Krogans, les munitions étaient consommées dans des proportions effarantes. Une bataille de quelques dizaines de Brutasses comme celles-ci aurait pu aisément payer la nourriture d'une ville moyenne pendant des semaines rien qu'avec le budget munitions.

Du haut de son Kodiak, volé depuis belle lurette par le Clan, Krusk contemplait la scène. Ses deux gorilles étaient assis, tant bien que mal, sur les sièges de la cabine de pilotage, tandis que leur chef ouvrait la porte et humait l'air radioactif de Tuchanka. Visiblement, l'équipe du foudre de guerre Urdnot avait décidé de pratiquer la technique de la stratégie ultime, connue sous le nom de "Mon carré dans ta face", MCDTF pour les intimes. Malheureusement pour les Urdnot engagés, les Chelod étaient bien trois fois plus nombreux, facile. Le temps était venu d'intervenir et d'extraire le VIP. Very Idiot Person. Ah ça, se planter de la sorte, Krusk ne comprenait toujours pas. Bref, le temps de l'extraction "en douceur" était arrivé. Les renforts Chelod débarqués, les Urdnot n'auraient plus aucune chance, à moins de déclencher un putain de combat général du tonnerre.

"- Le gars, on balance la sauce!", hurla Krusk, son lance-pic Graal dans les mains.

La navette fila droit vers cinq Chelod qui accouraient vers les Urdnot au sol. Krusk décrocha juste au moment où elle les percuta de plein fouet, allant valdinguer sur plusieurs dizaines de mètres avant de piquer du nez dans un monticule de sable. Les deux gorilles s'extirpèrent de la carcasse, assez mal en point, mais la poitrine secouée de rires sonores, tout en se congratulant l'un et l'autre de, je cite, "Ce putain d'enculage à sec mode Urdnot". Oh, comme mère Nature doit être si fière de ses petites créations. Si évoluées, si intelligentes, si civilisées, si... Les mots me manquent tellement l'émotion me prend aux tripes. C'est beau la Nature.

Krusk, ayant pris contact avec le sol en roulé boulé, reçut quelques morceaux de chairs Chelod sur son visage. Mais, dans sa grande sagesse, il refusa de les préparer avec des petits oignons et remit cette dégustation à plus tard. Se relevant, il entama une course en direction d'un petit groupe de Butariens molesté par deux Chelod qui se gargarisaient bruyamment, encore inconscients des trois grands malades Urdnot tout récemment entrés dans la danse. Krusk étaient de loin le plus proche, ses deux gorilles titubant en éclatant de rires à chaque foulée réussies. Comme un film au ralenti, l'un des deux Chelod, semblant juger bon de regarder autour de lui pour visualiser la situation, aperçu Krusk qui s'avançait vers eux à toute berzingue en hurlant des insanités à en faire lâcher le cœur d'une gouvernante.

Le Chelod cracha un avertissement en dégainant un fusil à pompe Claymore. Son compagnon, avertit, s'équipa de deux Carnifex. Une pluie d'enfer s'abattit bientôt sur la position de Krusk. Ce dernier, ayant eu tout le loisir d'anticiper les actions de ses deux abrutis d'ennemis, se jeta au sol, disparaissant derrière une immense dune de sable comme il y en avait des tonnes tout autour. Les deux têtes de nœuds ne s'arrêtèrent pas pour autant. Elles cédèrent même à l'adrénaline, oubliant leurs prisonniers, et accourant sus à Krusk. Sus à Krusk, hmm, pas facile à dire ça. Sus à Krusk! Bien, mieux. Donc les têtes de fions foncèrent sur notre Krogan de la navette écrasée. Lorsqu'ils arrivèrent sur la position de leur adversaire, celui-ci avait disparu, profitant de la longueur de la dune pour évoluer vers une nouvelle position. Les deux Chelod se regardèrent d'un air abruti.

"-Eh, les têtes de mort!"


Une salve de lance-pic graal pénétra le visage d'un des deux trouffions sans protection crânienne qui s'étaient retournés à l'injonction. Bienvenu chez tes ancêtres mon vieux. Le second, le Claymore, appuya alors sur la détente, avant de voir un filet de fumée s'échapper de son arme.

"-C'est qui qui qui va manger les bons pruneaux de papa Krusk?"

.................................................................................................................

Dans le véhicule blindé, les Butariens étaient encadrés par les deux gorilles de Krusk, tandis que celui-ci commençait à choisir ses mots pour expliquer la perte d'une navette. Boarf, après tout, la mission est un succès, non?

Excepté le Butarien accidentellement décapité par l'un de ses deux gardes du corps. Bon, ok, c'était une mort conne, mais on va pas reprocher à un brave Krogan d'avoir voulu retirer un bout de métal coincé dans son casque et qui commençait à lui titiller la boîte crânienne tout de même? Après... Et ben qu'est ce qu'il faisait sur la trajectoire du métal aussi ce Butarien! Fallait bien qu'il tire vigoureusement dessus le brave petit. Comme un vrai Krogan quoi. Au moins on avait gardé le corps. Pour ce qui est de la tête, on avait pas eu le temps de la récupérer, elle avait sauté comme un bouchon de champagne, et les renforts Chelod commençaient déjà à débarquer, fallait dégager vite fait. Et puis au final, on s'était bien fendu la poire.


Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-





ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.


Dernière édition par Urdnot Krusk le Lun 09 Fév 2015, 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Lun 09 Fév 2015, 15:36
Tuchanka et ses événements qui allaient de-ci de-là semblaient être les incarnations quasis parfaites de l'expression "aller de mal en pis" ; car c'était exactement ce qui avançait depuis le début, la situation allait de plus en plus. Tout du moins, c'est ce que se pensa Oprathor Dhasdastar quand la bataille se déclencha il décida de suivre la règle de l'ordonnance universelle des êtres socialisés qui lui déclamait : "très cher, le diplomate est là pour utiliser toutes les formes de diplomaties et la violence en est une forme. Le soldat est l’exécuteur de la diplomatie, quelle que soit sa forme. Ainsi, les soldats vivent et usent de violence si l'on leur ordonne et meurent si l'on leur ordonne aussi, c'est la civilisation et sa hiérarchie."
Renforcer en son for intérieur par cette remarque qui pouvait être synthétisée en "tu vaux plus qu'eux mon larron", l'ambassadeur Butarien alla se cacher dans un petit coin en attendant que la situation se calme ; sa forme de diplomatie était passé de mode. Toutefois, il se devait d'encourager les siens, alors, il les soutenue :- « Aller les gars ! Tous dans les guibolles, faites-vous plaisir ! » Sur-ce, il se plaça dans un coin pour ne plus en sortir jusqu'à ce que la fête made in Krogan fut terminée et que les reptiles qui venaient d'arriver pour se battre et les sauver ou juste se battre pour tuer du monde eut achevé ses petites péripéties, rocambolesques, s'il en était.

Finalement, sortie de son trou il ne su trop dire ce qui s'était passé, mais est-ce que cela avait de l'importance ? Pas tant que cela, Mais tout de même. Pour lui qui détestait saigner, tout ce sang ces tripes et ces monceaux d’êtres "évolués" quintessence de l'évolution elle-même sur Tuchanka, cela le répugnait au plus haut point, comme lorsqu'il avait perdu son animal de compagnie : quelle déchirure ce fût !
Mais il n'eut pas le temps de sécher une petite larme pour tous ses pauvres, très pauvres morts dans tous les sens du terme d'ailleurs, surtout pour le soldat Butarien décédé pour qui il eut une tendre pensée :

« ô le pauvre ! J'espère que sa famille va survivre avec l'aide financière pour les soldats morts au combat, quoique, hum. » Pensa tout songeur le parlementeur qui analysait la situation. « Il est mort à cause d'un incident technique, pas au combat après tout, donc c'est encore des économies de faites pour l'Hégémonie Butarienne, qui niera qu'il s'est passé quoique que ce soit sur Tuchanka pour ne pas m’être mal à l'aise nos chers, très chers amis Krogans. Encore des économies pour l’intérêt général, excelsior ! » se disa-t-il.

Après cette belle introspection, on l'accompagna vers l'un des véhicules blindés Krogans : sorte de rafistolage de bouts de métaux avec un gros moteur électrique ou à combustion : qui sait ? Il remercia le Krogan qui eut l'obligeance de lui ouvrir la porte pour lui et ses camarades et pénétra dans l'entre du mobile.
Là il sembla enfin voir qui, oui qui, il était censé voir dans cette entrevue : le célèbre ambassadeur Krusk, donc l'ardeur à défendre la cause clanique était aussi immense que sa réputation de fantastique fantasque fantasmagorique, Krogan.
Voyant que l'exemplaire de choix Krogan préparait des mots, Oprathor décida qu'il était temps de passer à l'offensive pour s'introduire sveltement et avec panache devant son hôte :

- « Monsieur Krusk ! Il me fait grand plaisir de vous voir enfin ! Oh, quelle formidable aventure que celle que nous venons de vivre ! J'imagine que vous serez d'accord avec moi pour dire que c'était indéniablement... comique ? Héhéhé, savez-vous que cette rencontre turlupineuse va me valoir des appréciations auprès de la moitié de la classe diplomatique qui va être fascinée par la vision que j'ai pu avoir de la danse de vie et de lamort créée par vous-même et vos amis, ex nihilo dans l'instant, mon cher... f.o.r.m.i.d.a.b.l.e ! » Il reprit son souffle, non sans avoir pensé à ce pauvre, dans tous les sens du terme, qui avait péri à cause d'un incident technique, malheureux mais fortuit. « Ne vous inquiétez pas pour mon compagnon tombé par mégarde ; pour l'Hégémonie Butarienne, il a souffert de circonstances exceptionnelles qui ne sont pas et qui n'étaient pas du ressort des Korgans, qui qu'ils soient. » L'autre soldat Butarien sembla vouloir réagir contre les dires de l'ambassadeur, mais celui-ci utilisa son regard d'inquisiteur pour lui conseiller obligeamment de ne pas s’exprimer sur le sujet. « Moi et ceux qui m'accompagnent témoigneront d'ailleurs... je peux vous l'assurer... de l'accident malheureux, dirais-je même plus : nous allons tous recevoir une prime de risque pour nous remercie d'avoir pris les risques qui ont éliminé notre ami, ainsi ! Nous témoignerons de ce triste Accident. » Le héraut regarda son cher soldat qui baissa la tête et la secoua de bas en haut, pour montrer qu'il était d'accord.
« Bien, bien, bien ! Si ceci est réglé, que diriez-vous de discutailler vers notre destination, de ce pourquoi nous avons été réuni ? »


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Voir le profil de l'utilisateur


Fils de Kalros
Messages : 216

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Mer 18 Fév 2015, 22:01
Krusk se métamorphosait en hibou à chaque mot lâché par le Butarien en charge de cette équipe de paumés. Des phrases incompréhensibles s'écoulaient sans relâche de ses lèvres à un rythme frénétique. A n'en pas douter, le Butarien devait être le tout premier représentant d'une langue naissante dont la particularité majeure était son côté indéniablement abscons. Et cet homme des plus ubuesques portait la mésentente linguistique à son paroxysme terminal. L'hégémonie Butarienne détenait en son sein l'arme absolue non létale pour semer la plus grande des zizanies dans cet univers. Mais quels génies par Kalros!

Lorsque le Krogan eut terminé sa transformation en Strigidae, l'énergumène termina son... appelons cela un discours, allez, voyons large. Nous sommes des gens très ouverts. Un peu trop peut-être. Bref, Krusk jugea vital de réveiller le Krogan qui sommeillait en lui afin de sauver son esprit. Aussi, se levant de toute sa taille, tout en se fracassant le crâne contre le plafond bas du véhicule (sans que cela lui arrache le moindre grognement de douleur, la verve si particulière du machiavélique Butarien ayant anesthésié l'entièreté de son crâne), Krusk poussa un cri tonnant.

"-Par les spores de Kalros, Butarien, si tu te permets encore de me parler de cette façon je te contamine de semence de dévoreur et te laisse mourir dans d'atroces souffrances à la naissance de l'un des leurs dans ton corps malade! J'eu cru avoir la joie de débattre au sujet d'affaires mutuellement profitables entre nos deux peuples, et non pas devoir me coltiner un clown de première classe! Maintenant énumères moi, sur l'instant, les différents points qui t'ont, pour mon plus grand malheur, amenés chez nous.

Krusk se retourna vers le soldat Butarien qui avait baissé la tête aux dires de l'émissaire, puis le harangua à son tour.

-Et toi, es-tu déjà atteint de la même folie qui l'habite pour te laisser ainsi conter comportement si misérable?! Qu'as-tu à me dire au sujet de cet homme sans jugement modéré?! De quel droit l'Hégémonie se permet-elle d'envoyer des hurluberlus de cette trempe négocier avec nous?!"

Il tenta de se calmer, ses sens à nouveau en éveil et son crâne commençant à ressentir la douleur. Voilà un bon signe pour la reprise de contact. Krusk était sauvé. Il retrouvait son esprit sain dans un corps à faire baver d'envie tout burné qui se respecte un minimum. Il se rassit, tout en dardant des yeux emplis d'une colère profonde envers... Envers qui? Bon sang! Il n'avait même pas donné son nom! Mais c'est pas possible, quel mécréant!



Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-





ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Jeu 19 Fév 2015, 15:36
« Arf ! » se déclara à lui-même le "clown", la réaction du Krogan était prévisible et d'ailleurs elle avait été prévue, pour autant, il aurait été bon que les choses se passent différemment, mais s'il fallait user d'une méthode ou d'une autre, alors ce serait fait.

- « Monsieur Krusk ! Vous êtes un diplomate, ou vous êtes sensé l’être et de ce fait, vous devez être capable de comprendre quelques subtilités, mais qu'importe ! » Il fallait du flegme, que son interlocuteur soit un Krogan ou un Volus n'y changeait rien. Si vous voulez du franc jeu, vous aurez du franc jeu ! Cependant ! N'y maintenant, n'y jamais ! vous n'avez le droit d'hausser la voix, si vous voulez quoique ce soit vous ne l'aurez pas en menaçant, ainsi, nous-même qui somme le représentant de l'Hégémonie Butarienne.» Il respira un grand coup.
« Nous sommes ici pour parler de coopération et d'entente mutuellement profitable ! Je présume que ce genre d'idées vous parlent ? Mais si vous voulez quoi que ce soit, je vous le redis, n'hausser en aucun moment la voix ! De fait, même si cet accord est intéressant et pour vous et pour l'Hégémonie, il n'en demeure pas moins que nous pourrons survivre sans, mais que ce serait du gâchis de possibilités, pour nos deux parties. Du reste, vous avez assassiné vous ou d'autres Krogans, cela n'importe pas l'Hégémonie ! un soldat de l'Hégémonie ! Et cela ne sera pas oublié, car cette mort ne vient que de l'incompétence de je-ne-sais-qui de par chez vous ! Et il faut que quelqu'un paye pour ça !»
S'il voulait la vérité, il l'aurait ; il le fallait bien après tout.
« Du reste, votre interlocuteur, c'est moi et moi seul ! L'Hégémonie Butarienne ne vous autorise pas à parler à ses agents sans son autorisation, donc nous qui la représentons ne vous laisserons pas ! Oser faire part d'une morale bancale et de remarques désobligeantes, en osant ! En osant parler de modération, alors que vous venez de mener votre petite bataille personnelle, comme si ce n'était qu'un passe-temps !
Vous, ou vos pères, ont assassiné le camarade de cet homme, alors je vous conseille de ne pas invoquer la modération, lorsqu'on est incapable de ne pas s’empêcher de tirer sur des étrangers qui ne représentent pas une menace immédiate ! »

Le diplomate avait toujours plusieurs palettes de réactions à donner, s'il fallait user de force et de grands mots, ce serait fait.
« Maintenant, monsieur Krusk, si vous n’êtes pas prêt à accepter de Vous modérer dans vos propos et dans vos réactions, alors mettons fin maintenant à cette affaire et libérons-nous mutuellement de cet imbroglio, vous comme moi avons d'autres choses à faire que de mener des mondanités décevantes, non ? Si vous voulez du direct et de la concentration sur l'affaire, vous l'aurez, mais demandez-les, non pas avec respect, mais avec politesse ! Et alors nous pourrons parfaitement nous entendre et faire ce pourquoi nous avons été réunis, c'est-à-dire discuter d'un accord bénéfique pour nos deux parties. »


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Voir le profil de l'utilisateur


Fils de Kalros
Messages : 216

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Jeu 05 Mar 2015, 14:18
Le Krogan n'en revenait pas de l'amateurisme dégagé par son interlocuteur. Il en vint même à douter des bénéfices potentiels à accepter de négocier avec les Butariens. Car si l'Hégémonie, pour des affaires aussi importantes, en mesure d'établir un partenariat séculaire entre deux races, partenariat potentiellement apte à brasser des milliards de crédits et des tonnes de ressources, alors c'est qu'elle avait depuis longtemps perdu tout espoir de reprendre un jour sa place dans la galaxie. Du coup, le doute s'installa chez Krusk. Le doute et la colère. Car cet homme se comportait de manière particulièrement vulgaire si l'on prenait en considération l'état des choses. En effet, le Butarien était l'invité d'un peuple souverain disposant d'une culture et d'une idéologie propre.

Or celui-ci, par son dialogue, se comportait tel un individu se jugeant au-dessus des partenaires l'accueillant. Au lieu de garder son ressenti pour lui-même et de faire profil bas, tout en s'excusant pour l'embarras extrême dans lequel son équipe avait mis les Urdnot, leurs hôtes, et transmettre des condoléances, sincères ou non, peu importe, pour les braves qui se sont sacrifiés pour sauver leurs vies, ce Butarien, qui avait même eu l'audace de ne pas se présenter, nouvel affront impardonnable, se conduisait de façon barbare à l'image d'un novice débarquant dans un lieu où on lui a fait l'honneur de l'inviter, mais sans connaître ni les règles de bienséances, ni le peuple qu'il contacte, ni sa culture et son humeur. Krusk, désireux de ne pas céder à la tentation de dévisser cette tête de ce cou, décida de stopper le véhicule, déjà à l'intérieur du territoire Urdnot, tandis que sur la frontière les derniers combattants se séparaient, laissant les morts à la merci des éléments, et reprenant leur surveillance le long de la frontière. Obligeant ses invités à descendre grâce à ses deux gorilles, lui-même s'occupant personnellement de mettre à genoux dans le sable l'émissaire Butarien, Krusk les fit lâcher, prit une profonde respiration, et commença son monologue chantant, sous le regard scandalisé de l'émissaire que cet arrêt forcé avait sans aucun doute grandement troublé.

Votre venue en ces lieux fut espérée,
Car de nos délibérations nous pourrions les choses faire avancer.
Nos deux peuples, tant de choses ont en commun,
Trahis par des opportunistes voleurs de pain.

Cette rencontre, assurément, une nouvelle ère ouvre-t-elle,
Alors de votre légèreté évitons de l'achever.
Je ne désire autre rêve que celui partagé,
Par nos peuples désireux de ne commettre aucune querelle.

Amenons nos deux idéaux aussi haut que pointe nos Cieux,
Pour engager l'avènement d'une nouvelle ère en ce lieu.
Soyez certains d'apercevoir en nous cette sympathie,
Qui insufflera à nos Civilisations une nouvelle vie.

Entendez notre ligne de conduite,
La voici ouverte aux propositions de votre représentation.
Que Kalros en soit témoin il n'y aura pas de fuite,
Oui, de mes responsabilités j'en fais une puissante passion.

Ola, être au pouvoir immense que des mains mal assurées protègent,
Permettez nous de bénéficier de négociations communes.
Et refusez d'une mascarade en faire votre siège,
Car nous voici, Krogans, ouverts à votre visite qui en sera notre tribune.


Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-





ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Jeu 05 Mar 2015, 20:41
« Comme première affectation officielle... c'était d'un traître certain, quelqu'un devait lui en vouloir ! » Pensa le diplomate qui souffrait de beaucoup de choses depuis qu'il avait apprécié visuellement les déserts et desserts de Tuchanka. Eh là, le Korgan qui était censé être un ambassadeur et non un acrobate ou un poète lyric frustré intellectuellement, fît s’arrêter le véhicule. Le représentant du seul état vraiment indépendant de cette galaxie voulut objecté, mais il n'en eut pas le temps ; on le draina rapidement hors de l'habitacle si agréable et si plein de choses odorantes.
Là, le Krogan osa le mettre à genoux pour ensuite commencer à déclamer un discours étrange et pour faire quoi ? Créer la paix et l'harmonie dans l'univers pour dix mille ans ? « N'importe quoi. » Se déclara à lui-même le dignitaire. Pour autant, il avait une mission à remplir et ce n'était pas l'étrangeté du krogan qui allait le mettre hors-jeu dans la course au mérite Butarien et puis, ces déblatérations avaient au moins l'idée d’être conciliantes. Ici on lui tendait la main, alors, il allait faire de même et voir où cela pouvait mener.

Il se releva en se dépoussiérant grandement et commença à déclarer en regardant l'ambassadeur Krogan d'un air assuré : « Monsieur Krusk ! Vos méthodes sont étranges et vos dires le sont d'autant plus, mais votre chant n'a pas atteint les oreilles d'un sourd et son lyrisme est porteur de grandes idées, qui nous touchent dans nos principes ! Depuis le départ, il semble que les dés étaient pipés et que tout voulait que nous ne nous entendions pas ! Mais... mais, votre sonnance prouve que vous souhaitez repartir de zéro en oubliant les discordes et les trivialités et à cela, nous disons oui ! »
Il tendit la main droite au colosse et lui déclama : « Monsieur Krusk, représentant de son excellence le chef de guerre Wrex, unificateur des Krogans et glorieux leader respecté. Nous Oprathor Dhasdastar, émissaire de l'Hégémonie Butarienne et de nôtre excellence Argonar Dal'Shan ! Somme ravi de vous rencontrer... » Disa-t-il en souriant, s'il vous plaît.


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Voir le profil de l'utilisateur


Fils de Kalros
Messages : 216

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Ven 13 Mar 2015, 10:33
Les tensions calmées, Krusk put sereinement faire remonter tout ce joyeux peuple dans le véhicule pour se diriger vers le plus beau bâtiment Urdnot que de nouveaux ordres reçus sur son omnitech venaient de désigner. Un second message, cependant, fit grincer les dents du Triangle. L'ambassadeur Urdnot lui ordonnait, via les dernières directives de Wrex, d'initier les négociations avec les Butariens. En effet, le chef du Clan et son plus haut représentant auprès des autres peuples étaient en train de parer au plus pressant, à savoir parlementer avec les représentants du Clan adverse contre lequel les échanges sanglants avaient provoqués plusieurs morts de part et d'autre. L'espace d'un instant Krusk pensa à demander des compensations matérielles et financières pour les dégâts occasionnés par l'incompétence du pilote du transport Butarien. Mais il se ravisa, et décida qu'il était plus sage de conserver cet argument pour plus tard dans la conversation. En effet, en cas de conflit décisionnel, il pourrait constituer une aide de poids.

Le véhicule continua donc ainsi à avaler les kilomètres de son parcours, tandis qu'un silence de plomb s'était installé dans le véhicule après la dernière déclaration du représentant Butarien (qui se massait encore la mimine à la suite de la poignée de main échangée avec le colosse) et l'assurance de Krusk de le traiter comme un invité de marque. Aussi arrivèrent-ils tous ensemble sur le lieu de leur destination. Un magnifique bâtiment à deux étages si neuf et si bien entretenu qu'il dénotait étrangement avec son environnement. Réservé aux réceptions diplomatiques pour faire bonne mesure, il avait été terminé en l'an 2196 grâce à la signature d'un contrat entre les Urdnot et une société Humaine mineure en pleine expansion dont les marchés principaux se situaient en dehors de la Terre. Une garde d'honneur d'une trentaine de Krogans se mit au garde-à-vous tout le long du chemin pavé, de la descente du véhicule à la porte à deux battants en bois d'ébène traité contre les radiations de l'édifice.

Krusk emmena la petite équipe de survivants Butariens ainsi que ses deux gorilles dans une grande salle de 90 m2 aux murs d'un blanc immaculé, parcourut de statuettes d'albâtre de 95 centimètres, posées sur des étagères en iridium. Une large peinture, de 2 mètres 70 de large sur 5 mètres de hauteur, reproduisant la tête et le buste d'Urdnot Wrex, s'imposait comme la pièce d'art protagoniste de la salle. Krusk alla s'emparer d'une petite télécommande, qu'il eut bien du mal à ne pas écraser, les Humains ayant omis de la faire aux dimensions standards Kroganes, et non Humaines, puis appuya sur l'un des trois boutons. Aussitôt, des chaises luxueuses, aux assises très différentes, permettant à chacune des races développées de s'y installer confortablement, surgirent du sol. Auparavant, et ceci afin d'éviter tout accident regrettable et parfaitement stupide, Krusk avait fait aligner tout le monde le long d'un mur, sans toutefois apercevoir l'expression assez inquiète, bien que davantage surprise, de ce certain Oprathor Dhasdastar. D'un geste, il invita tout le monde à choisir le meilleur serviteur de leurs fessiers. Lui-même prit place dans l'un d'eux, mais à la différence des autres, son fauteuil était jugé sur une petite estrade, et tourné vers les autres.

"-Très cher représentant de l'Hégémonie Butarienne, respectueuse puissance de cette galaxie, partenaire désirée par le Clan Urdnot, représentant les vrais Krogans et l'avenir de Tuchanka, nous, Urdnot Krusk, vous transmettons les remerciements les plus sincères pour avoir eu la sympathie extrême de venir en ces lieux négocier des accords qui sauront renforcer nos liens, qui, déjà, sont particulièrement étroits dans nos esprits. Ne nous reste plus qu'à acter le tout, afin de faire reprendre à nos deux races injustement traitées par des puissances irresponsables la place qui est la notre. Veuillez, mon ami, à la douce dénomination d'Oprathor Dhasdastar, prendre en considération le profond respect avec lequel je vous reçois; et m'exposer les sujets dont vous souhaitez discourir grâce à cet esprit si brillant qui vous habite."


Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-





ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.


Dernière édition par Urdnot Krusk le Dim 15 Mar 2015, 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Dim 15 Mar 2015, 14:14
Après que la petite balade dans ce fier véhicule se terminait enfin, l'ambassadeur arriva finalement au lieu des négociations.
Il était indéniable que les Krogans avaient mis les moyens pour faire dans le beau et le grandiose, mais il fallait dire que le palais du dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne et quelques belles structures valaient mieux que cette structure qui même si elle était admirable, n'en restait pas moins alien par rapport à Tuchanka.
Bien qu'Oprathor ne soit pas un iconodulie, il était prêt à concéder que de belles statues postés de-ci de-là ne détonaient pas dans le paysage de la pièce, étendu s'il en était.


« Eh bien monsieur Kreusk, c'est un plaisir que de se retrouver dans une si belle pièce. Votre dirigeant brille par bien des raisons qui lui sont propres et lui appartiennent, mais cette statue l'honneur d'autant plus. D'ailleurs, nous ne savions pas que le chef de guerre Wrex... appréciait tant sa propre image, mais nous le comprenons. »

L'ambassadeur Krogan chercha à subjuguer les personnes présentes en se plaçant sur un petit promontoire, sorte de siège piédestal, qui devait lui servir à dominer la pièce et les convives. Ce n'était pas forcément du meilleur des goûts, encore une fois, mais le sens esthétique de l'envoyé Butarien pouvoir se faire oublier pour l'instant.


"-Très cher représentant de l'Hégémonie Butarienne, respectueuse puissance de cette galaxie, partenaire désirée par le Clan Urdnot, représentant les vrais Krogans et l'avenir de Tuchanka, nous, Urdnot Krusk, vous transmettons les remerciements les plus sincères pour avoir eu la sympathie extrême de venir en ces lieux négocier des accords qui sauront renforcer nos liens, qui, déjà, sont particulièrement étroits dans nos esprits. Ne nous reste plus qu'à acter le tout, afin de faire reprendre à nos deux races injustement traitées par des puissances irresponsables la place qui est la notre. Veuillez, mon ami, à la douce dénomination d'Oprathor Dhasdastar, prendre en considération le profond respect avec lequel je vous reçois; et m'exposer les sujets dont vous souhaitez discourir grâce à cet esprit si brillant qui vous habite."

Le Butarien ricana intérieurement pensant qu'il était fort vrai, que le mot "lyric" n'était pas usurpé quand quelqu'un devait parler du héraut des Krogans, qui profitait de tout pour faire des discours et apprécier ses hôtes, meme si les mots sonnaient étrangement creux. « C'est un genre de diplomatie, particulier.» Pensa-t-il.

« je vous remercie de ce mélioratif que nous serons apprécier, monsieur Krusk. Eh bien, nous sommes ici sous l'obédience de l'Hégémonie Butarienne, la seule et unique puissance galactique à ne pas courber l'échine devant le Conseil de la Citadelle qui telle une hydre, possède bien des têtes et des ombres. Nous ne jugeons pas ceux qui ont décidé de se mettre à genoux devant son pouvoir, mais pour autant, nous venons ici en peuple ami des périls Krogans et en soutien de ceux qui ont été trahis à bien des reprises par ceux-là même qui se déclaraient amis du peuple de Tuchanka.
La race Krogan a un nouvel avenir, une opportunité de construire et de développer. Certain craindront ce fait, mais nous, nous Butariens voyons en vos projets d'avenir un avenirs commun et un salut commun. En l'instant, la démographie Krogan est d'une rigueur exceptionnelle et nous voulons la soutenir, car nous ne souhaitons pas rester dans l'inaction quand un peuple qui comme le peuple Butarien a été trahi, reste sans soutien valable.
L'Hégémonie Butarienne s'est reconstruite et se reconstruit encore, fièrement et avec force d'indépendance elle s'est assurée de pouvoir substanter son peuple. Mais vous Krogans a qui les colonies et l'empire a été volé, vous ne pouvez pour l'instant que difficilement sustenter votre fier peuple, ici nous voulons vous aider et naturellement nous aider par la même occasion.
Nous sommes donc venus pour vous proposer un accord commercial, qui dans les grandes lignes permettra à l'Hégémonie Butarienne de vendre directement à l'état régnant de Tuchanka de la nourriture à profusion pour que la prospérité puisse continuer à vous côtoyer. Sans rentrer dans les détails économiques qui seront réglés par les services associés Butariens et Krogans, cet accord permettrait à l'Hégémonie Butarienne de pouvoir vendre directement à vous Krogan des vivres, donc d'éviter les intermédiaires qui ponctionneraient et ponctionne actuellement vampiriquement ! Les profits que devrait faire l'Hégémonie.
Donc nous, nous gagnerions à vous vendre directement, car nos profits seraient bien plus grands... et vous krogan, vous pourriez profiter des vivres Butariens produits grâce à une main-d'oeuvre rentable de par son faible coût, en somme ; nous pouvons vous fournir beaucoup de nourriture, pour des prix qui seront un peu plus bas que ceux pratiqués par les entreprises conciliennes qui oscillent entre vouloir faire du profit sur le dos du développement Krogan et ne pas le soutenir par peur des états Turins et surtout Galariens qui n'apprécient pas vos constructions.
Nous, nous vous fournirons tout ce que nous pourrons, pour vous aider tout en nous aidant, dans finalement un cercle absolument vertueux où le peuple Butarien qui travaille sa terre, sera soutenu par le peuple Krogan, voilà notre première proposition : une entraide de deux peuples farouchement indépendant et voulant bâtir des mondes nouveaux. »


Dhasdastar était aussi allé de son petit discours grandiloquent, mais il fallait faire jeu égale avec le Krogan n'est-ce pas, entre ambassadeur, il faut savoir jouer du théâtre.


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Voir le profil de l'utilisateur


Fils de Kalros
Messages : 216

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Dim 22 Mar 2015, 22:57
Krusk, pour des raisons évidentes de conciliation, se retint de relever d'une manière rude le début du discours maladroit de son collègue Butarien. S'entendre dire que l'Hégémonie était la seule puissance à ne pas s'aplatir devant le Conseil, en face de lui, relevait d'une faute grave dans l'exercice supérieur des fonctions diplomatiques. Le Krogan prit sur lui-même, laissant le maladroit personnage poursuivre son allocution à l'ouverture si peu inspirée. Bien heureusement, après la déception première, vint le sujet protagoniste de toute cette comédie. Une proposition des plus attendues par Krusk, et le peuple Krogan. Commencer un double-jeu avec un peuple qui a tout à gagner à voir le Conseil chuter, et avec ce Conseil même auprès duquel les Urdnot continueront de solliciter des aides diverses nécessaires à leur développement. En somme les deux parties avec lesquelles les Krogans jouaient étaient susceptibles de les engraisser bien plus qu'annoncé. Être capable de jouer sur les deux plans, pour et contre le Conseil. Pour et contre l'Hégémonie. Bien entendu ce jeu risqué allait demander un doigté particulier.

Mais le réseau diplomatique que Wrex avait eu l'intelligence de créer était parfaitement en mesure de suivre cette évolution, aux antipodes complètes de ce que le reste de la galaxie voit en eux. Des brutasses un peu bêbêtes tributaires des autres races pour survivre, et donc maîtrisées par elles. Si cela fut vrai durant de nombreux millénaires, la situation, grâce à l'action d'un chef de Clan éclairé et de Krogans atypiques, bien plus sages et patients que la très grande majorité de leurs partenaires et désormais mis en avant et privilégiés pour certains postes à responsabilités, évoluait d'une façon très subtile vers un état de conscience et d'ouverture d'esprit propices à les transformer en race majeure dans les interactions géopolitiques.

"-Cher représentant de la si amicale race Butarienne, veuillez prendre en considération le personnage comblé que je suis. Votre proposition présente n'aurait pu nous enchanter davantage tellement elle répond à nos rêves les plus utopistes. C'est avec une joie profonde à la limite de l'euphorie que, nous, Urdnot Krusk, acceptons cette suggestion et rapporterons cet échange à notre hiérarchie afin que nos deux peuples scellent de manière définitive cet accord en bonne et due forme. Cependant! Laissez moi, je vous prie, vous parler d'un sujet tout autre sur lequel je fantasme depuis plusieurs années. Que diriez-vous, Monsieur Oprathor Dhasdastar, de renforcer encore plus nos liens afin de lutter efficacement contre la tyrannie du Conseil en nous dotant d'une organisation secrète en mesure d'apporter des avantages non négligeables à nos actions politiques?"


Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-





ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Lun 23 Mar 2015, 15:39
« Bon eh bien les Krogans semblent entendre raison. » Pensa l'ambassadeur Butarien. Il se doutait bien que la pique envoyée concernant "la seule vraie nation indépendante" n'avait pas forcément plus, mais c'était prévu et surtout voulu.
L'accord était comme le Conseil ; digne d'une hydre, tant les services Butariens avaient prévu les différents cas de figures possibles et les différentes réactions Krogans envisageables. Mais de fait, l'offre de l'ambassadeur Krusk n'avait pas été prévue et elle n'avait pas grand sens pour Dhasdastar comme pour les services Butariens qui après tout, ne l'avaient prévu.


Avec un ton enjoué et un sourire, il répondit aux premiers mots : « Diantre, votre plaisir et notre plaisir comme votre prospérité sera en partie la nôtre . De là à voir une utopie... eh bien pourquoi pas. Après tout... nos deux populations n'étaient-elles pas censées être finalement écrasées ? Vous par le génophage que l'obscur Conseil a utilisé contre vous et Nous ! Par l'abandon galactique qui nous a forcé à nous battre seul face aux Moissonneurs pendant que le reste de la galaxie était "sauvée" par ce fameux Humain. Comme se nommait-il déjà ? Hum... Shepard, oui. Comprenez seulement que même si nous lui concédons un exploit utile, nous ne devons rien à personne et vous de même ne devez rien aux Galariens, mais à Mordin Solus, uniquement qui a fait ce qu'il voulait faire. »

Oprathor changea de ton et adoucit son sourire sans pour autant le faire disparaître complètement de là, il fit apparaître un ton sceptique volontaire et continua :« Une organisation secrète ? Hum... » Le Butarien paru penseur quelques instants. « Eh bien pourquoi pas. C'est osé, ambitieux et audacieux. Peut être est-ce trop audacieux ? Comprenez que même si nous ne souhaitons pas remettre en cause le fait que vous êtes indépendants du Conseil... Il n'en demeure pas moins que pour l'Hégémonie Butarienne, encore comme je l'ai déclaré au nom de mon état et non de ma pensée propre : vous êtes à sa solde.
Rien ici ni ailleurs ne prouve que vous possédiez de réel volonté de construire un état Krogan indépendant... mais nous sommes ouvert à votre proposition, toutefois avant que vous ne développiez, écoutez s'il vous plaît, celle-ci.


L'Hégémonie activa une carte holographique de poche, où apparaissait : « Garvug, je ne vais pas vous faire l'affront de vous la présenter. Sachez que la politique Butarienne dans les Terminus est de chercher des partenaires et si possibles des alliées, or si votre éminence qu'est Urdnot Wrex daignait reprendre le contrôle de cette planète qui revient de droit et totalement légitimement à Tuchanka, alors ! Un état Krogan contrôlerait un territoire hors Tuchanka ; une colonie, chose jamais vu depuis les guerres Krogans, quel symbole fort ce serait ! Et nous aurions un nouvel ami dans la région, splendide, non ?
Nous Butarien souhaitons, bien entendu par intérêt, que votre espèce se développe et pour cela ! Nous sommes prêts à vous offrir tout aide que possible, pour que la voix du premier des Krogans soit portée jusqu'à ce lieu de chaos où des clans se disputent des terres, incapable de s'unir en un état, une planète.

La seule contrepartie unirait nos intérêts. En effet, nous ne voulons que la création d'une nouvelle organisation mercenariale unissant des soldats de l'armée Butariennes cherchant une paye plus grande et des Krogans en quête de gloire et de bataille... ces Butariens et Krogans mèneraient par l'intermédiaire de cette société militaire "privée" des missions pour quiconque et rapporteraient à nos deux états des revenus qui seraient très agréables n'est-ce pas ? » L'émissaire sourit grandement et continua assuré : « Même la violence a un prix, alors rentabilisons-là au lieu de la cacher, de l'inhiber ou de l'utiliser contre de mauvaises cibles, utilisons-là pour prospérer.
Et cette organisation... étant donné que son siège ne peut être sur Tuchanka ou sur Khar'Shan ; pour éviter une dominance. Installons-là sur le symbole d'une entende cordiale entre nos deux peuples : Garvug qui sera défendu contre les pirates et les chaos par cette association victorieuse, dans les Terminus qui ne manqueront pas de travail pour elle... » Il pris un petit temps pour laisser l’ambassadeur réfléchir et termina : « Comme la vôtre, cette offre est audacieuse et comme vous m'avez laisser penser la vôtre, je vous laisse me la présenter plus avant pour que de la pensée, vienne une décision.
Cependant, comprenez que nous Butariens, qui avons été trahis et bafoués trop souvent par le Conseil et ses sbires, ne voulons nous entendre avec quiconque que s'il nous prouve qu'il n'est pas à ses perfides ordres. Votre proposition audacieuse et vos paroles montrent déjà votre vérité, mais rien n'indique que vous ne nous trahirez pas en faveur du Conseil, là où nous n'aurons jamais intérêt à vous trahir... »


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Voir le profil de l'utilisateur


Fils de Kalros
Messages : 216

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Dim 29 Mar 2015, 16:02
La vérité c'était que cet individu médiocre commençait réellement à lui courir sur la bosse. Non seulement, alors qu'il était invité par les instances représentatives du Clan Urdnot, à ce jour le plus puissant des trois Clans majeurs Krogans, ce petit être plus de quatre fois moins lourd que n'importe quel Krogan adulte se permettait de les insulter sans détours en jetant à la figure de ses hôtes sa supériorité utopiste vis-à-vis du comportement de chacun, et des Krogans, envers le Conseil, mais en plus, non content de les maltraiter de la sorte, méprisant leurs véritables aspirations et efforts, il se permettait également de juger la politique extérieure du peuple qui se faisait auparavant l'honneur de l'accueillir. Quel manque de tact! Quelle faute professionnelle! Quel manque de discernement! Quelle déception! Quel scandale! Krusk avait déjà eu à rencontrer un certain nombre de Butariens par le passé, mais celui-ci écrasait sans peine les plus grandes bêtises qu'il eu à subir en interagissant avec eux. Si Monsieur Thax avait pu être en ces lieux, il en aurait pleuré, amèrement. Puis voilà que cet homme lui propose, en balayant de la plus honteuse façon la proposition de son hôte, de réinvestir une planète perdue depuis longtemps par l'autorité Krogane. La cerise sur le gâteau.

Mais oui, mon brave Dhasdastar, prenez vos aises voyons, faites comme chez-vous. Tiens, et pourquoi pas prendre sur l'instant les rênes de notre politique extérieure tant que vous y êtes? Vu qu'apparemment c'est la foire à la Kalros, permettez-vous cela, je vous prie.

IN-CRO-YA-BLE. A en tomber à la renverse. Si l'offre première de cet individu, impactant de façon très mineure l'économie et le développement Krogan en vérité, n'était pas aussi importante pour les futures relations souhaitées entre les deux races, Krusk aurait envoyé l'incompétent ajouter un nouveau satellite autour de Tuchanka. C'est pourquoi il prit sur lui-même, encore une fois, et attendit la fin du discours si peu inspiré du Butarien. Dès qu'il eu terminé, non sans avoir, une nouvelle fois l'audace et la maladresse de les insulter en remettant la valeur de leur confiance en doute, Krusk libéra les paroles qui tambourinaient avec fureur dans son poitrail.

"-Monsieur le représentant de l'Hégémonie Butarienne, j'ai cette désagréable sensation que vous voilà faire montre d'un comportement particulièrement outrancier à l'égard du peuple Krogan, celui-là qui vous fait pourtant l'honneur de vous recevoir en ses contrées. Il est nécessaire, sans aucun doute, de vous rappeler votre état en ce lieu. Vous êtes un invité. Nous sommes vos hôtes. En aucun cas vous ne disposez de l'autorité et du pouvoir adéquats pour imposer votre personne et votre dialogue à ceux qui devraient être considérés tels des partenaires, et non pas comme un peuple soumis à votre gouverne.

Je ne vous le cacherai pas davantage, Butarien. Je suis amèrement déçu de ce dernier échange, en particulier. Votre incompétence flagrante dans la tenue de négociations diplomatiques m'abasourdie au plus haut point. Avez-vous donc oublié vos devoirs? Ou, peut-être vos instances dirigeantes vous ont présenté les Krogans comme une race mineure soumise à l'Hégémonie? Car votre comportement insultant me donne cette impression. En tant que diplomate, je nous pensais devoir négocier et discuter sur un même pied d'égalité. Or il apparaît que votre ton et vos mots vous font croire à une situation très supérieure vis-à-vis de nous. Vous n'avez aucun droit de remettre notre confiance et nos paroles en doute. Aucun. De plus, vous pouvez certes proposer la reconquête d'une planète à notre peuple, mais sûrement pas en ces termes. Vous rendez vous compte de la façon dont vous avez amené les choses? Un "Allez conquérir cette planète sur le champ pour l'Hégémonie. Et pas de discussion, magnez-vous esclaves" aurait été tout aussi parlant. Par Kalros, je peux vous assurer que, pour mon Clan, je retiens mon corps qui me crie de vous corriger. Sans compter que cette proposition balaye gentiment notre situation géopolitique sur Tuchanka. Il serait réellement peu inspiré de se démunir de forces compétentes afin de reprendre possession d'une lointaine planète qui, en passant, ne représente aucun intérêt pour nous, alors que notre objectif premier et le contrôle, à court ou moyen terme, des deux autres Clans majeurs.

Aussi, Monsieur, oublions très vite l'ineptie de votre proposition et la maladresse de votre comportement, pour revenir sur ce dernier point, une organisation militaire privée. Chose dont je voulais de toute manière vous parler, avant de me faire écarter par vos soins, trop pressé que vous étiez pour poser VOS propositions et VOS conditions. Bien, concernant donc cette OMP, permettez moi de porter à votre réflexion les pensées qui ont traversé mon esprit sur ce sujet, et donnez moi votre analyse, afin que, d'un commun accord, nous actons sa création. L'OMP constituée se verra ouverte aux Butariens, Krogans, Vorchas, et Humains. La seule présence de cette race pourra ainsi lever le doute sur ses affinités potentielles aux yeux de l'extérieur. Ou du moins rendre caduques des accusations premières. Garvug étant exclue, pourquoi ne pas, afin de davantage brouiller les pistes, choisir un endroit pour son siège sur la surface, ou sous la surface, d'une planète peu propice à l'expansion coloniale, comme le monde Nodacrux, dans le système Vostok qui est intégré au sein de la Zone stellaire Mer Pourpre.

Les conditions particulières de celle-ci permettront à nos activités discrètes de se dérouler sans heurts. Bien entendu, il nous faudra construire des complexes uniques pour permettre à l'OMP de survivre face à la haute teneur en oxygène, les nombreux orages et ce pollen plutôt mortel. Pour le nombre très réduit de la population que nous allons implanter sur cette planète, nul doute que nos ingénieurs et nos ressources suffiront aux nouvelles infrastructures que nous allons développer. Pour la tenue de l'OMP, je propose une alternance. Tous les six mois le commandement changera de main, une fois sur deux aux Krogans, une fois sur deux aux Butariens. Cette OMP travaillera donc en sous-marin pour nos deux grandes nations, car comprenez bien que le fait de recevoir l'argent gagné par elle constituera en vérité un bien trop maigre bénéfice, à partager en deux parties qui plus est, pour nous être d'une quelconque utilité. Non, ce serait gâcher un potentiel bien réel. Reposons nous sur celle-ci pour, conjointement, monter des opérations coup de poing sur les différents intérêts du Conseil, ou de telle ou telle race, afin de provoquer par eux l'avènement de directives ou d'actions propices à notre expansion, notre économie et notre industrie, que cela soit par voix directe ou indirecte. Voici donc, grossièrement, n'étant pour le moment qu'une ébauche, l'idée que je m'en fais, Monsieur Oprathor Dhasdastar. Quelle est votre ressenti à ce sujet?"


Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-





ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Sam 04 Avr 2015, 13:38
La réaction de l'ambassadeur Krogan était attendu cette fois, et de longue date. L'attaque en elle-même était simpliste, grossière et ne servirait pas à grand-chose simplement, car si l'Hégémonie voulait imposer quoique que ce soit, elle n'aurait pas proposé la création d'une entité mixte.
De fait, l'offre Butarienne se défendait pour les Butariens qui l'avaient réfléchie, maintenant il fallait tenter de la défendre et refuser globalement la plupart des demandes Krogans qui ne servaient pas l’intérêt de cette organisation pour les Hégémoniques. Dhasdastar aller devoir être diplomate et franc, ce qui n'était pas forcément simple avec les Krogans, mais qu'importe après tout ; il était diplomate c'était sa tâche.


« Eh bien, eh bien, eh bien ! Que de ton accusateur monsieur Krusk, vous avez bien de la véhémence à défendre une indépendance qui n'a jamais été mise en doute... par l'Hégémonie tout du moins. » L'ambassadeur mis sa main droite devant sa bouche pour s'éclaircir la voix bruyamment. « Il n'y a pas et il n'y aura jamais de comportement "outrancier" de notre parti envers vous... vous l'avez si bien dit : nous sommes partenaires. Et de fait, l'Hégémonie Butarienne, sauf trahison ne crache pas sur ces partenaires, ou prouvez-nous l'inverse, mais vous ne le pourrez. » Le Butarien fit craquer ses doigts et regarda en coin le Krogan avec un visage sérieux, comme l'importance de la situation l'exigeait.
« Le peuple Krogan, ses dires et ses actions sont honorées autant qu'il le faut par Nous et donc par l'Hégémonie Butarienne ! Que Vous en doutiez est une insulte à l'ouverture que nous avons acceptée de vous offrir, offre dont nul peuple avant vous n'a jamais profitée.
Sachez que nous ne disons pas cela pour vous chanter ô combien votre chance est grande d'avoir cette ouverture, mais plutôt ô combien votre chance est grande d'avoir en face de vous, l'un des seuls et peut-être l'unique ! L'unique, puissance qui va vous respecter en tant que peuple et en tant que nation ayant souffert des affres de la vie galactique. Monsieur Krusk, nous ne sommes pas le Conseil de la Citadelle, nous Hégémonie Butarienne lorsque nous voyons le peuple Krogan, nous le voyons dans toutes ses dimensions et toutes ses possibilités ! Possibilités que nous n'avons fait que vouloir mettre en avant depuis le début de cet échange.

Pour autant et nous vous le dirons sans concession quitte à blesser votre orgueil, nous menons une politique pragmatique et une vraie politique... est une politique qui manipule ; oui, qui utilise tous les éléments présents sur un échiquier pour atteindre ses objectifs et vous en faites partie.
Cet accord permettra à l'Hégémonie de gagner de l'argent qui lui servira ailleurs, aux Krogans de ne pas être dépendant d'un ravitaillement mené par le Conseil qui s'en servirait en sous-main pour vous voler vos libertés en tant que peuple ! Voici un partenariat ; deux entités unies dans un gain commun équilibré. » Quelques instants passèrent pour que les mots prennent effets.
« Monsieur l'ambassadeur... croyez-vous que nous avons quelque à faire de Garvug ? Pour essayer de vous contrôler pour que vous la preniez pour nous, comme vous le dises, elle doit avoir une immense importance dans nos plans ? Cette planète n'a aucun intérêt pour l'Hégémonie Butarienne qui a d'autres chats à fouetter que d'utiliser ses partenaires et leurs ressources pour prendre une tierce planète qui leur revient de droit.
Digressons et donc, sachez que nous remettrons vos paroles en doute autant que nous le voudrons et où nous le voudrons ! Que nous soyons sur Tuchanka ou ailleurs, nous nous fichons bien de savoir si votre parole de peuple, de personne ou d'état ont une quelconque valeur ; nous nous attachons aux FAITS et eux ! Nous déclarent, que vous êtes dans l'espace concilient et que vous avez une ambassade au Conseil et cela nous suffit amplement pour douter de vous quoi que vous en disiez. Maintenant nous sommes partenaires et en tant que tel, si nous nous prouvons les uns les autres que nous sommes de confiance, alors sachez que nous ne douterons plus de vous, mais en attendant ce jour, nous sommes aussi libre que vous et par cette liberté, nous douterons autant que nous le voudrons de vous, comme vous douterez de nous. Pour Nous la confiance se gagne, elle ne s'impose pas par des paroles, mais comme nous l'avons dit : par des faits. »
L'émissaire fît de nouveau poser pour recentrer ses idées sur des choses moins belligérantes et plus partenarials.
« Pour l'Hégémonie Butarienne, Tuchanka est unie autour du sieur Urdnot Wrex qui dispose de suffisamment de pouvoir pour unifier les clans Krogans en une force. Si vous nous dites que cela est faux, eh bien cela est bien dommage, pour autant laissez-moi justifier notre proposition pour que vous compreniez bien que notre but n'a jamais été de vous obliger à prendre une planète au gain de l'Hégémonie.
Garvug est une planète divisée en clans Krogans\Vortchas interposés qui s'opposent aux sociétés et autres entreprises venues utiliser la planète pour faire du profit. Tuchanka et son éminence Krogan ont de fait tout droit sur cette planète d'un point de vue législatif, donc elle peut-être prise sans grand heurte au niveau galactique.
Ainsi, appuyé par la flotte Butarienne et un corps expéditionnaire Butarien, une force Krogan pourrait être en mesure de prendre la capitale galactique sans coup férir, car toutes les entités sur la planète devront de fait, reconnaître l'autorité d'Urdnot Wrex. Bien entendu, les choses ne seront pas si simple et bien que la capitale, le cœur économique de la planète tombera vite, le reste de la planète sera dure à conquérir et c'est là où intervient notre section de mercenaires interstellaires Butaro-Krogan qui contrôlera la capitale et ses environs et pourra intervenir dans les provinces si besoin par navettes et transports aériens. »

L'ambassadeur sourit et continua avec un ton assuré.
« Héhéhéhé, mais vous aurez noté que nous ne proposons pas de contrôler les provinces, pourquoi ? Eh bien vous comme nous n'avons n'importante ressources à déployer pour sécuriser une immense planète, alors jouons sur... la féodalité, oui la féodalité ; les seigneurs de la guerre de la planète deviendront dépendant de nous au moment où nous prendrons le contrôle de la capitale, mais seul ils ne pourront pas nous vaincre et du fait de leur dissensions ils ne s'uniront pas contre nous. Alors là vous leur proposerez de jurer allégeance à Urdnot Wrex de payer un impôt selon leur territoire et en contrepartie, ils seront protégés des attaques extérieurs à Garvug et pourront continuer leur lutte intestine. Au début, ils refuseront, mais lorsque des exemples auront été faits...
Qu'est-ce que nous y gagnerons ? Vous, une planète dans les Terminus donc une ouverture au marché sans foi ni loi des Terminus où tout se vend et s’achète, les impôts et les gains venant de Garvug, renforcés par la taxation que pourra mener Urdnot Wrex sur les entreprises qui utilisent des terres Krogans pour faire du profit. Nous qu'y gagnons-nous ? Une planète, non. Nous l'Hégémonie Butarienne avons besoin de partenaire d'échange dans les Terminus et le marché de Garvug nous sera bien plus ouvert et nous pourrions y vendre nos armes à des Krogans et des Vortchas en manquent de batailles. Ces ventes pouvant être taxés par vous, pour votre plus grand profit...
Finalement, notre organisation commune aura une planète où elle sera utile et où elle pourra sans mal entraîner et utiliser ses membres contre les seigneurs de la guerre qui pourront lui offrir des recrues au possible, en plus d'avoir une ouverture sur la zone qui demande le plus des mercenaires : les Terminus. »


« Maintenant revenons à notre mouton. » Pensa Oprathor Dhasdastar.

« Comme vous l'entendez cette offre n'est pas si... "inepte" que cela, si un jour elle a l'audace de vous intéresse faites-nous signe, nous serons ravie de vous aider si le cœur nous en dit...
Du reste, je vais globalement refuser votre proposition, non pas que je veux vous obliger à "MES PROPOSITIONS", mais plutôt que Vous et Nous ne voyons pas les mêmes objectifs dans cette organisation mixte qui ne sera pas "secrète", ce mot ayant créé un quiproquo où j'ai présumé que vous vouliez nous parler d'une chose complètement différente de ce que nous vous avons proposé plus haut.
Très franchement, Nodacrux est une planète perdue qui n'a aucun intérêt et qui est de plus dans l'espace de l'Alliance Interstellaire qui pourra nous chasser dès que nous serons repérés et des mouvements même réduits dans un système aussi inintéressant seront vite détectés.
Ensuite, je ne comprends pas pourquoi vouloir engager des humains pour tromper qui que ce soit, alors que... ce serait une organisation secrète qui dès qu'elle serait repérée serait détruite, alors qu'importe ses membres...
Voici notre pensée qui n'est pas un impératif et que vous pouvez ne pas prendre en compte si l'envie vous chantonne de le faire. Nous n'avons pas besoin d'une organisation créée ex nihilo pour frapper le Conseil, si nous voulons le frapper nous engageons des mercenaires et pirates qui couvrirons bien mieux une quelconque piste, plutôt qu'une organisation créée pour cela qui mettre la puce à l'oreille au Conseil sur la seule espèce qui ne lui est pas affiliée.
Non, nous ne cherchons avec cette organisation que le gain financier qui, il est vrai sera faible au départ, mais pourra s'améliorer ensuite et de plus, les mercenaires et leurs payes feront partie de la redistribution économique, c'est-à-dire que leurs gains, nous ferons en sorte qu'ils les utilisent pour acheter Butarien et Krogan ce qui permettra une rentrée d'argent étranger dans nos systèmes économiques. Ce qui nous rapportera indirectement grâce aux taxes, des moyens financiers supplémentaires en plus d'améliorer le niveau de vie des populations.
Nous n'accepterons que des Vortchas en autres espèce et encore en tant qu'auxiliaire temporaire, car ils nous ponctionneront de l'argent pour des résultats très moyens la plupart du temps. Ensuite, Nous voulons un commandement mixte, car de fait ; un commandant Krogan et un commandant Butarien n'ont absolument pas les mêmes méthodes de commandement en plus de quoi, un Krogan ne voudra pas être commandé par un chétif Butarien et un Butarien ne voudra pas être commandé par une brute Krogan, tout simplement cela nuira bêtement à l'efficacité des forces. »

Le Butarien souffla de fatigue et réunit ses mains avant de finalement achever : « Ce sont nos conditions, elles nous concernent et ne vous concerne pas à moins que vous le vouliez, prenez-les comme les visions que Nous avons de tout cela ; une vision économique et seulement économique si vous voulez une alliance contre le Conseil, ou quoique ce soit de ce genre construisons des liens de confiance et ensuite nous en reparlerons. Nous sommes venus pour nous entendre avec vous et c'est toujours ce que nous voulons faire, nous attendons vos objections... cher partenaire. »



« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Urdnot
Rang : Diplomate
Voir le profil de l'utilisateur


Fils de Kalros
Messages : 216

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   Lun 13 Avr 2015, 18:30
Cette fois le représentant de l’Hégémonie venait de franchir une limite qu’il n’était pas autorisé à dépasser en ces terres. Avait-il seulement oublié à qui il s’adressait ? Avait-il oublié son état ? Etait-il encore conscient de ses paroles, ou délirait-il sous l’influence de substances délictueuses ? Ce dernier cas aurait été le plus préférable. Car en l’état actuel des choses, Krusk ne pouvait réagir autrement que par la violence. Ce petit merdeux l’avait assez gonflé comme ça pour qu’il se décide à couper les ponts et à renvoyer à l’Hégémonie leur incompétence et leur insulte bien maladroitement cachée. Toujours assis, le Krogan commença son discours.

« -Comment peux-tu, sale petit être, me cracher au visage de la sorte ?!,
grogna-t-il. De quel droit oses-tu mépriser ce ton accusateur que je te délivre ? Car il est juste et réfléchis, en considération de tes propos dérèglés à l’égard de mon peuple. Pour qui te prends-tu misérable ? Tu remets en cause mes paroles, ma confiance, et le peuple Krogan dans son entièreté, jouant avec moi de façon inconsidérée en mentant d'une manière éhontée sur des paroles que tu m’assures ne pas avoir tenu. Pourtant le fait est là, et te pisser dessus n’arrangera en rien les choses. Vous, les Butariens, foulez du pied la considération de mon peuple, et de ceux avec lesquelles ils pourraient être amenés à négocier au nom de la réhabilitation de Tuchanka et de son acceptation dans la communauté galactique en tant que puissance géopolitique majeure. Croyez-vous seulement que nous souhaitons suivre vos traces, vous qui n’avez jamais rien présentés d’autres qu’une Nation mise à l’écart par son manque d’ouverture d’esprit et sa bêtise surdéveloppée ? Vous qui avez décidé vous-même d’opérer un suicide politique, sociétal, et économique ? Et plus encore, au jour d’aujourd’hui, que représentez-vous ? Rien. Que dalle. De la merde. Un pet de papillon suffirait à balayer les débris de votre civilisation.

Krusk se leva de son siège, s’avançant vers le Butarien de sorte à pouvoir lui faire sentir son souffle. Sa voix commença à monter dans des tons plus menaçants et plus tonnants.

-Oui, vous n’êtes pas le Conseil de la Citadelle, mais un cadavre dont le processus de putréfaction est déjà bien avancé. Sans compter que la puissance actuelle et future de Krogans saurait vous balayer d’un revers de main, alors il serait sage de se comporter comme la situation présente l’exige, et non tel un clown venant ennuyer un empire en devenir qui dispose déjà de la puissance de frappe terrestre pour annihiler un monde ou pour jeter d’éventuels agresseurs tout en se marrant de leurs pathétiques tentatives.

Le ton monta d’un cran et une gifle vint jeter par terre le réprésentant Butarien, tandis que les deux gardes du corps de Krusk dégainaient leur Cimeterre pour les pointer en direction des deux accompagnateurs de l’émissaire.

-Et vous venez me parler de Garvug ?! Me laisser penser que cette acquisition serait un bienfait certain pour notre peuple ?! Mais par les spores de Kalros Buta-brutis, est-ce que j’ai l’air d’apprécier de me faire entuber ?! Cette planète moribonde serait un gouffre financier incroyable pour nos affaires. Non seulement elle demanderait dans un premier temps de dépêcher des forces conséquentes afin de s’emparer de son noyau économique, bien pauvre en vérité, mais de surcroît nous devrons aussi la protéger puis nous lancer dans une vague d’intimidation de grande ampleur afin de mettre au pas les divers Clans peuplant cette planète sans intérêt aucun. Pensez-vous seulement que les Clans se laisseront gentiment soumettre par nos soins ? Mais dans quel monde vivez-vous les Butariens ? Tout ce que nous gagnerons à conquérir Garvug sera une situation instable constante. Au moindre relâchement de pression les Clans se feront un plaisir de nous trahir puis de détruire ce que nous tenterons de construire puis de conserver. Non seulement nous perdrons nombre de personnels, mais aussi une quantité de ressources financières disproportionnée comparée aux gains espérés.


Il faudra maintenir partout sur les zones de peuplement des troupes solides et nombreuses capables d’encaisser les chocs que les Clans sont en mesure de leur faire subir. Bordel, Butarien ! Nous ne parlons pas de contrôler un village, mais une planète ! Une planète putain ! Les sommes astronomiques que la guerre et l’état d’alerte permanente que votre expédition nous provoquera ruineront toutes perspectives de développement productif à moyen terme pour nos deux peuples. Espèce de con ! Alors moi je m’en bats le triangle que vous vouliez à nouveau suicider votre peuple. Après tout, vous semblez vraiment aimer ça. Mais penser que nous, Krogans, allons vous suivre dans vos divagations et vos analyses douteuses, où que vous allez pouvoir nous utiliser à votre guise, non ! Non ! Tu comprends ducon ?! Tu veux un marché d’armes ? Va sur Oméga, et me fait pas chier. Va t’y perdre, comme tu irais perdre nos deux espèces sur Garvug.


Krusk inspira profondément puis cria sans retenue à la tronche du Butarien.

-J’en ai ma claque de vos délires, de votre irrespect et de vos crachats. Je vous pisse à la raie, à toi et à ton peuple. Ce peuple si peu inspiré d’avoir envoyé quelque d’aussi minable que toi. En tant que représentant de ton espèce, je me sens donc insulté par elle toute entière, moi et le peuple Krogan. Je vous chie dessus. Les négociations sont rompues !


La main droite fila droit vers le cou du Butarien, qu’il souleva ainsi légèrement du sol. Il ouvrit la fenêtre d’une simple pression sur la commande qu’il tenait encore de la main gauche puis déposa l’insultant personnage dos tourné à l’ouverture. Dans un cri de rage qui emplit le bâtiment et ses environs immédiats, Krusk s’exclama :

-Nous sommes les Krogans !

Accompagnant sa phrase, il se rua sur le Butarien pour le balancer cul par-dessus tête hors de l’édifice et suivit sa chute du regard. Il se retourna ensuite vers ses gorilles.

-Ramenez ces deux-là sur vers notre pseudo spatioport, et allez récupérer la merde tombée de la fenêtre. Profitez-en pour vérifier s’il n’est pas mort. S’il l’est, prévenez-moi, je l’emmenerai moi-même dans une fosse à Varrens. Dans le cas contraire, je les veux tous les trois mains et pieds liés, nus, et bâillonnés. Une fois là-bas, nous présenterons l’enregistrement à Wrex puis lancerons un message à l’Hégémonie inexistante pour qu’elle vienne les ramasser. »


Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part.
-Fiche Krusk-





ça vous la coupe, hein? Bah moi aussi figurez-vous.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre des sommets de l'évolution.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre des sommets de l'évolution.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Zone Démilitarisée Krogane :: Tuchanka-